AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 A Mother'S Dream [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Bailey North


Messages : 2256
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: A Mother'S Dream [Solo]   Sam 4 Aoû - 19:26



A Mother’s Dream
ft. Baby North





Vous savez quoi ? Je crois que Hank et moi avons vraiment réalisé que j'étais enceinte non pas quand nous avons sentis notre fille bouger dans mon ventre ni même lorsque nous l'avons vu sucer son pouce sur le moniteur, mais bien quand, en pleine nuit, je lui ai demandé un milkshake à la banane.  Là, il n’y avait plus aucun doute possible.

Et Hank, bon joueur, grogna dans sa barbe et descendit gentiment d’un pied pesant me préparer un milkshake  à la banane.  Et quand il remonta pour me donner mon précieux mélange… je m’étais rendormis et n’avais plus du tout envie d’un milkshake…

Les envies intense de nourriture à toutes heures du jour ou de la nuit sont une chose, les larmes pour un oui ou pour un non en sont une autre. Je ne les vois pas venir, elles viennent puis repartent comme ça, sans véritables raisons. Une fois, avec Hank, nous regardions ‘’ The Wheel Of Fortune’’ et l’un des concurrents sur le point de remporter la ronde a fait bankrupt, ce qui fait partit du jeu… et moi j’ai pleuré à chaudes larmes sans trop savoir pourquoi.  

Voilà un échantillon des nombreux  petits caprices de femme enceinte que je ne peux expliquer mais que je vis à fond ! Et bien au-delà de ma volonté mais je me dis que si c’est les seuls inconvénients reliés à ma grossesse, vu ce que j’ai vécue la première fois, je peux vivre sereinement avec ça. Maintenant, à savoir si ça exaspère mon mari où si, quelque part au fond de lui ça l’amuse, je ne saurais pas le dire.

Mon ventre grossit normalement maintenant et fort heureusement parce que je n’ose pas imaginer si je devais me réveiller chaque matin avec mon ventre qui double de volume chaque nuit.  Les nerfs d’Hank ne tiendraient pas, non plus.

Donc nous voilà plongé dans l’aventure parental jusqu’au cou.  Ce qui obsède mon mari dans l’immédiat c’est l’achat de notre nouvelle voiture alors que moi, je me suis découvert une passion pour le dessin et m’amuse à dessiner la chambre de notre fille selon mon inspiration du moment.  

Ma fille, mon ange, ne baignera pas dans un univers de princesses roses bonbons !  J’imagine des décors colorés mais tout en douceur.  Celui qui me plaît le plus pour l’instant est composé de girafes , d’éléphantset d’hippopotames . Je les ai reproduits de façon rigolote, un peu naïve.  Tout ceci n’est encore rien de concret mais ça m’amuse. Je vais, de toute façon, aller choisir avec ma belle-sœur le mobilier avant de définir le thème qu’aura la chambre de Baby North.

Quand je n’arrive pas à dormir, et ça arrive de plus en plus souvent avec mon ventre qui limite mes positions sur le matelas, il m’arrive d’aller m’assoir dans la berçante sur la terrasse de notre chambre et de contempler la nuit. Plus souvent qu’autrement, je pense à Dany, devenu Anthony et de ressentir de forts pincements au cœur. Mon fils me manque et je ne peux m’empêcher de me questionner sur ce qui m’attend, quand ma fille sera née.

Aurais-je les mêmes épreuves ?

Vivrais-je les mêmes tourments ?

Parfois, le bonheur de ma grossesse est assombri par toutes mes questions.  Je voudrais pouvoir effacer certaines choses mais si je le faisais, vivrais-je ce que je vis aujourd’hui de la même façon ?  Peut-être devais-je traverser ce que j’ai vécu pour apprécier ma vie de maintenant.

Quoi qu’il en soit, je n’abandonne pas mon rêve de renouer avec mon fils.  Je n’ai pas voulu avoir un enfant avec Hank pour oublier celui que j’ai eu avec Daniele.  J’apprends doucement à faire confiance en la vie, un jour, je sais que certaines choses prendront définitivement leurs places.

En attendant, je me consacre à temps plein à donner tout ce que j’ai de mieux au petit être qui grandit en moi. Maintenant que je sais à quoi sont dues mes fringales incontrôlables, je les calmes en mangeant des trucs un peu plus nutritifs que des chips.  Faut dire qu’à chacun de mes rendez-vous de chez l’obstétricien, je souffre d’angoisse vis-à-vis de mon poids.  Je déteste la balance du médecin et j’ai caché celle de la maison ! Et même si j’ai eu droit à une belle garde-robe toute neuve composée de vêtements de maternité, je préfère quand même me balader à la maison dans les chemises de Hank. Mais quand nous sortons, je fais l’effort d’enfiler une belle robe qui met mon ventre en valeur.

Quand  j’accompagne mon acteur de mari sur le plateau de tournage,  je l’avoue sans honte, j’adore l’attention dont fait l’objet Baby North.  Une fois, avec Dylan, nous avons rigolé en imaginant un jour Hank et sa fille réunis sur un même plateau. Pourquoi pas ? Peut-être qu’elle sera actrice comme son père.  Pourvu qu’elle ait plus d’ambition que sa mère !


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2256
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: A Mother'S Dream [Solo]   Sam 22 Sep - 17:48



A Mother’s Dream
ft. Baby North





La chambre de Baby North est magnifique avec son mobilier maintenant installé là où il doit être. Il ne manquera qu’à mettre quelques éléments décoratifs et trouver une literie digne de ce nom et ma fille aura son petit royaume bien à elle.

J’ai bien rigolé, à regarder Hank monter les meubles avec toute la patience que je lui connais. Ce ne fut pas gagné d’avance mais  avec quelques encouragements de ma part, il a fini par passer au travers et nous avons pu contempler le résultat, ses mains sur mon ventre, avec une hâte encore plus grande d’y voir notre fille.

Aujourd’hui, je passe la journée avec ma belle-maman et nous allons travailler sur un projet qui m’est vraiment très cher et duquel, je garde Hank bien en dehors. C’est une surprise symbolique pour lui et je veux que tout soit parfait pour quand je la lui offrirai, bien que ce soit en fait pour Baby North que je fais tout ça.

Diana m’accueil avec un sourire qui veut tout dire et elle m’entraîne dans sa salle de couture après avoir brièvement salué son fils.  Mon mari va probablement aller regarder un match avec son père pendant ce temps là et ce dernier a pour mission de garder Hank le plus loin possible de la salle de couture, qu’il s’en approche sous aucun prétexte.

- J’ai tout ce que tu m’as demandé, Bailey ! Et même plus, tu vas voir…

Je suis excitée et emballée, sautillant presque sur place quand Diana sort d’un grand sac pleins de vieux t-shirt et d’autres merveilles.

- Regarde c’était son pyjama préféré ! Quand il étant malade, il voulait toujours le porter et…oh ! Ce chandail ! Il était si mignon quand il le portait.

- Oh ! C’est celui qu’il porte sur la photo de famille, celle du salon ?

- Oui, c’est bien celui là !


J’ai beaucoup de chance que Diana est conservée tous ces vêtements et ce n’est pas sans un petit pincement au cœur que nous entreprenons de les couper avec des ciseaux de couturières.

- Idéalement, je voudrais conserver intacts les devant des t-shirt mais pour le tour, nous pourrions  couper des morceaux des pyjamas ?

Diana approuve ma suggestion puis nous découpons les anciens vêtements de garçons de mon mari jusqu’à avoir  suffisamment de retailles  pour confectionner la plus belle couverture de bébé au monde !  

Le travail est laborieux.

Une fois les vêtements découpés, il faut les placer, trouver la bonne combinaison avant de coudre le tout ensemble, recto / verso qui plus est, pour qu’elle soit vraiment belle, cette couverture !

- J’espère qu’il sera touché par mon idée… je ne voudrais pas qu’il m’en veuille d’avoir ruiner ses vieux vêtements…

Ma belle-mère me rassure en me caressant l’épaule et, comme elle me le fait remarquer, Hank n’a plus dans l’idée ces habits d’enfants depuis belle lurette. Elle croit même que ni lui, si Christopher ne savent qu’elle a conservé plein de morceaux de leur enfance.

Nous passons plusieurs heures à coudre, chacune sur notre machine.  Ce qui constituera le centre de la couverture prend rapidement forme, ce qui sera long, c’est le patchwork des vieux pyjamas d’enfant de Hank qui formera le tour de la couverture. Ce sera un véritable travail de moine.

- T’en fais pas, Bailey ! Ma petite fille aura sa couverture prête pour sa venue au monde, compte sur moi !

J’embrasse ma belle-mère sur la joue.

Pour aujourd’hui, nous déclarons l’entreprise fermée. Le match est fini depuis longtemps et nous pouvons presque entendre les estomacs de nos hommes gronder depuis le salon.


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Bailey North


Messages : 2256
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 24
Localisation : Dans les bras de Hank

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


MessageSujet: Re: A Mother'S Dream [Solo]   Lun 15 Oct - 23:22



A Mother’s Dream
ft. Baby North





Debout devant la glace, je me regarde, de profil en flattant mon ventre. Il ne grossit pas, enfin si, mais je veux dire surtout que mon ventre, de rendez-vous en rendez-vous, semble doubler de volume. En me tenant bien droite et en regardant le plancher, je ne vois plus que le boit de mes orteils.  Les gros orteils !

Je voudrais que ma fille comprenne que nous avons encore un bout de chemin à faire ensemble  et que si elle continu a ambitionner sur ma panse, il se pourrait fort bien qu’elle explose et que Baby North naisse par expulsion involontaire ! Ma peau à ses limites à êtes étirées.

Ma patience aussi !

C’est long 9 mois… même si j’en ai pas vu les 6 premiers !

Je crois que même Hank commence à ne plus trop vouloir me toucher.  Ce matin, ce n’est pas faute d’avoir essayé mais il devait absolument se rendre à Beverly Hills rencontré un producteur pour discuter d’un possible nouveau film.

Il recommence à être en demande c’est dire que l’effet Kate Julian s’essouffle et je ne vais pas m’en plaindre ! Mais ma libido, on en parle ? Oui ? Non ? Pas tout de suite en tous les cas ! Et je ne vais pas régler la question toute seule… je trouve ça un peu… déstabilisant de devoir contourner mon gros bidon…

Devant le miroir, j’admire quand même la plus belle chose que j’ai créée à ce jour.

Hank a raison, quand il dit que si je n’ai pas de beaux souvenirs de ma propre enfance à partager avec elle, je pourrai lui transmettre ma combativité et que ce simple fait, pas si simple d’ailleurs, est un héritage non négligeable.

Baby North, une petite fille qui a déjà tout pour elle, et plus encore !

Je peux facilement passer des heures à caresser mon ventre, à lui parler ou chantonner notre chanson, ou plutôt celle de son père et moi. Celle que nous ont offerte Howard et Apolline pour notre mariage.  Elle ne doit pas trouver que je chante si faux que ça puisqu’elle est toute calme pendant ce temps là.

Le carillon me sort de mes pensées. Je secoue la tête, comme si je venais d’être brutalement ramenée à la réalité.

- Oula ! Tu n’as pas aimé ça toi non plus hein ma chérie !

Elle fait des cabrioles. Elle a le hoquet en fait, je crois.

J’enfile un pantalon  dans lequel j’entre. Normal c’est un pantalon de maternité, et une tunique puis je descends aussi habilement le grand escalier en me tenant fermement à la main courante. Je marche comme si je tenais une pastèque entre mes cuisses.  Mon, ma ou mes visiteurs n’ont pas la patience bien aiguisée alors qu’il, qu’elles ou qu’ils (qu’elles ? ) pressent de nouveau le bouton de la sonnette.

‘’ Vous avez choisis votre journée, Hank n’est pas là ! Étonnant en fait qu’il n’ait pas encore coupé les fils de ce putain de carillon !’’

Je pourrais très bien le faire… mais de grimper dans un escabeau quand on ne voit pas ses propres pieds n’est peut-être pas l’idée du siècle.

De me retrouver nez à nez avec mon père non plus, bien que, ce n’était pas mon idée.

- Bonjour, Bailey ! Je ne savais pas si tu serais présente.

Je suis sous le choc.

Littéralement.

D’instinct, je place mes mains sur mon ventre comme pour protéger Baby North.  Je ne sais prononcer aucun mot, pourtant je le voudrais. Mais y’a rien qui sort. Mon père se contente d’interpréter mon silence comme un consentement de ma part à le laisser entrer en ma demeure et, fait quelques pas puis, par déduction après un coup d’œil vers la cuisine, se dirige a l’opposé, au salon.

- Tu as une belle maison. Mon église pourrait y tenir, tout comme ma maison.

Il n’a pas mis longtemps à me rappeler l’amour de sa vie.  

Son église.

Il a été chanceux quand même qu’on lui pardonne un divorce et l’ordonne pasteur.

S’il est heureux, et que sa femme l’est, j’imagine que c’est tout ce qui compte.

- Merci.  Tu veux quelque chose à boire ?

- Non, merci de me l’offrir


Il a prit place dans le fauteuil préféré de Hank. J’ai un léger malaise de le voir installé là parce que…  c’est probablement là qu’on a fait Baby North… quoi que non y’a un tas d’endroit où elle a pu être conçue, surtout dans la cuisine mais n’empêche… je ne pensais jamais voir mon père assit là.

L’horloge fait tic tac et le silence m’étrangle.

Je suis presque soulagé quand il prend la parole même si le son de sa voix me fait l’effet d’ongles sur une ardoise.

- J’ai été surpris par l’entrevue qu’à accordé ton mari à la télévision. C’est de cette manière que nous avons apprit ton état. J’ai cru important de venir te voir, malgré ce que j’ai pu t’écrire suite à ton invitation.

- Pourquoi c’était important ?  Qu’est-ce que ça change pour toi que je sois enceinte, à te lire, j’étais morte à tes yeux.


Logiquement, ma fille et mon mari devrait l’être également.  Pourquoi suis-je importante maintenant que je suis enceinte ?  Ma fille n’aura rien à voir avec mon côté Raphaël. Ma fille ne sera pas une Raphaël. C’est une North, à 100% une North !

- Un enfant est un cadeau de Dieu, Bailey. Dieu t’accord sa miséricorde en t’offrant un enfant. Dans son geste de pardon, il m’a guidé en ce sens et me dicte d’en faire autant à ton égard. Je suis venu pour te dire que je te pardonne.

Il y a ce goût amer dans ma gorge. Comme si j’avalais mon propre sang mais c’est encore pire que ça, c’est ma fierté qui reste coincé. J’ai des larmes qui me brûlent les yeux et mon menton tremble. Je ne suis pas triste, j’ai mal.

Mon père m’offre son pardon mais moi ? Mon pardon à moi, il ne compte pas dans sa démarche ?  J’ai la plus grosse partie des tords dans toute l’histoire j’étais loin d’être une enfant facile, modèle et parfaite. Je leur ai causé beaucoup de chagrin, d’inquiétude et de colère. Et je suis partie de la maison, sans donner de nouvelles.

Je ne suis cependant pas partie sur un coup de tête.

Beaucoup de choses que je ne comprenais pas jadis et que j’ai compris beaucoup plus tard, avec de l’aide de plusieurs intervenants. Beaucoup de blessures d’enfants, la plus éloquente, celle, justement, de ne pas être parfaite, d’être la petite pierre dans leur chaussures.  La tache sur leur beau portrait de famille reconstitué idyllique. J’étais  ‘’ que Bailey’’, l’enfant de l’autre, perturbée par le divorce de ses parents.

- Quand tu t’es remarié, papa, j’ai cessé d’exister pour toi ! Je ne comptais plus à tes yeux il n’y avait qu’Elle et Dieu.  Mais moi papa, j’avais encore besoin de toi ! Tu ne me voyais plus.

- Laissons le passé derrière. Il faut aller de l’avant, comme nous le montre notre Seigneur !


Il se lève et lève ses mains. Le pasteur Raphaël s’avance et  moi, je me trouve à genoux devant lui, pleurant en silence, comme l’enfant que j’ai été. Mon père prit à haute voix, il implore le Seigneur de me laver de toutes impureté, de m’accueillir de nouveau en son sein puis m’embrasse le front et… quitte mon salon, ma demeure.

Ma vie ?


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A Mother'S Dream [Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A Mother'S Dream [Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream of Ewilan
» Hollywood Dream Boulevard
» Dream ticket :Obama/Gore
» California Dream !
» présentation Bob Solo [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: San Fernando Valley :: Villa de Hank North-