AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-9%
Le deal à ne pas rater :
-100€ sur les MacBook Air 13’’ 256Go
1029 € 1129 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
Nintendo Switch Bleue disponible en précommande ...
Voir le deal
199.99 €

Partagez
 

 The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 20 Aoû - 3:16



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Hank North





Baby North a eu tôt fait de captiver toutes nos pensées et, sans nous mettre de côté en tant que couple, j’admets que j’ai été un peu plus à l’écoute de mon corps et des besoins de ma fille au léger détriment de ma vie sexuelle qui a connue une légère diminution. Pour un couple normal, fait l’amour à tous les jours seraient  le ratio de rêve, pour Hank et moi, ça en revient à une espèce de traverser du désert.  Tous les deux sommes insatiables sur ce plan. De vrais adolescents en proie à une crise hormonale. Ça nous réveil en pleine nuit à tour de rôle, ça nous fait stationner la bagnole en catastrophe sur le bord de la route parce que le trajet est trop long et que nous n’arrivons pas à nous contenir.

J’admets que ça vient en grande partie de moi.

Mon corps subit de gros changements qui me font diriger ma concentration ailleurs.

Involontairement.

Hank ne s’en est pas plaint jusqu’à maintenant, du moins, pas à moi. Peut-être parce qu’une fois par jour, ça passe encore, et peut-être qu’il en a plein la tête aussi avec  l’annonce de sa paternité, l’achat de la nouvelle bagnole qu’il voit comme la quête du Saint-Graal, le vent qui tourne sur le dossier de Kate Julian et le tournage du film.

Tout ça mit ensemble, ça fait un joli paquet de ‘’?’’ à gérer, non ?

Ça fait une semaine qu’on est en pleine régime presque sec  et j’en prends conscience d’une bien drôle de manière.

J’ai acompagné Hank sur le plateau de tournage, le temps de repartir avec Grace qui m’a laissé chez Diana North.  Si je n’avais pas été enceinte si rapidement,  ou plutôt si soudainement, j’avais l’intention de demander à Hank de m’apprendre à conduire, question d’être plus autonome et de cesser de dépendre de ma belle-famille pour me trimballer d’un point à un autre mais qu’importe, ce qui fait la beauté de cette famille, en autre chose, c’est la façon qu’elle a de toujours se serrer les coudes.

En sa qualité de grande costumière, ma belle-mère s’était montré emballé par mon idée de confectionner moi-même, avec son aide puisque je n’ai jamais cousue quoi que ce soit de toute ma vie, la literie de Baby North.  Je sais exactement ce que je veux, comment je la vois, mais j’ai besoin de sa grande expertise pour me diriger, et m’apprendre. Elle  fut emballé et n’a cessé de me complimenté sur la qualité de mes dessins.

Ensemble, nous avons calculés la quantité de tissus nécessaire pour l’ensemble de la réalisation de mon projet et au fil de notre discussion, nous  en sommes venues à parler de son métier et les projets qu’elle a le plus aimé.  Entre autre chose, j’ai aussi appris qu’elle avait conservé plusieurs pièces de différents plateau ou évènements et qu’elle m’amena dans le grenier ou ce que je peux appeler, la Caverne d’Ali Ba-North.  Les trésors qu’il y a là dedans ! Incroyable !

J’imagine sans difficulté mini Christopher et mini Hank jouant au travers de tout cela, utilisant les costumes entreposé par leur mère. Il y a de tout, pour tous les goûts. Un en particulier attire mon attention et ce n’est pas par son extravagance ou son originalité, puisqu’il ne s’agit que d’une cape rouge à large capuche toute simple.

- Je peux vous l’emprunter, cette, cape, Diana ?

Pour la petite histoire, elle devait servir à une publicité qui n’a finalement jamais vu le jour. Tant mieux ! Je n’aurais pas voulu  offensé l’ombre d’un souvenir familiale avec ce que j’ai en tête.

Quand je fus de retour à la maison, je passais la cape à la machine, question de lui redonné un peu de vitalité en lui retirant des années de poussière, et je commençais à préparer mon plan.

D’abord, une petite note sur laquelle je lui griffonne une recommandation toute simple.  


Citation :

Rejoins-moi dans notre chambre, nu.  
Tire la bobinette et la chevillette cherrera.



J’ai toujours trouvé que cette phrase était exagérément compliquée pour ce qu’elle veut dire en fait. Tire le levier et la porte se déverrouillera !  Il me semble que c’est tout aussi clair non ?  J’argumenterai bien un soir futur avec ma fille qui me demandera le comment et le pourquoi de cette phrase absurde mais pour aujourd’hui, elle m’est utile que pour mon plaisir uniquement et rien de plus.

L’heure tourne et Hank doit être sur le point de rentrer.

J’enfile mon plus beau soutien-gorge rouge, des bas résille la cape et des talon haut, rouge . Je prends un panier qui devait être probablement un panier pour la pêche plus que pour un pique-nique, d’ailleurs j’imagine très mal Kate et Hank se décider à ce genre d’activité de couple… mais  qu’importe, cela fera l’affaire pour l’instant. Je mets à l’intérieur une bière, de la crème chantilly et des biscuits.

Quand la voiture de Hank se fait entendre dans l’allée,  je me dirige sur la pointe des pieds à l’étage et attend discrètement derrière la porte de ce qui sera bientôt le royaume de notre fille. Je veux lui laisser le temps de lire ma note, de se préparer et d’aller s’installer.

Je suis patiente… il semble prendre son temps mais… je fini par l’entendre grimper l’escalier et refermer la porte de notre chambre.  J’ai le cœur qui débat, je ne sais pas pourquoi mais l’excitation est bien là.

J’avance l’entement, mon panier en main puis je frappe trois coups à notre porte…


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 20 Aoû - 16:51



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Bailey North


Bon. Ben j’étais le père de Ian Hunter. Howard avait pas menti. Faut bien le mentionner quand ça arrive…

J’aurais préféré, pourtant, pour une fois. Parce que maintenant, il allait falloir que je dise ça à Bailey. D’un côté, tout en roulant étrangement beaucoup plus lentement que d’habitude comme pour retarder l’échéance, j’essayais de me persuader que Bailey réagirait d’une façon parfaitement logique en se disant, comme moi, que les faits dataient d’il y avait 12 ans de ça, plus même ! Et que je n’étais pas avec elle  ce moment-là et qu’à la limite, la seule qui pourrait m’en vouloir, c’était Helen Grant-Rogers.

Qui n’en avait sûrement plus grand-chose à foutre…

Et puis d’un autre côté, mon épouse était enceinte… Alors ses réactions étaient justement pas toujours logiques ou prévisibles. Je pensais même pas à son côté bordeline parce que même avec un traitement réduit, il ne me semblait pas le moins du monde en voir de quelconque symptômes pour le moment…

A moins que je ne confonde justement avec les sautes d’humeur hormonales… Mais si on allait par là, je pouvais très bien être enceinte aussi et depuis un sacré bail alors…

Soit, n’empêche que j’avais pas fort l’intention de lui cacher ça longtemps…

Arrivant dans la dernière ligne droite, soit notre rue, je piquai une dernière petite pointe en faisant rugir le moteur, dérapant sur la route au niveau de ma villa, pour rentrer ensuite comme une fleur en marche arrière dans l’allée. C’était pas beau, ça ? Quel pro j’étais !

Ouais ben on verrait si je ferais toujours autant le fier une fois devant Bailey.

J’entrai dans le hall en soufflant, jetai mes clés sur un meuble et m’étirai… Il n’y avait pas un bruit dans la villa, ce qui me fit plisser les yeux et faire une moue… Bailey, quand elle était à la maison, faisait soit le ménage compulsivement, soit il y avait au moins le tourne-disque ou la télé qui était allumés.

J’entrai dans la cuisine et découvris une notre sur la table. En la voyant, je me dis que Bailey devait être allée faire je ne savais quoi avec Grace ou ma mère… Ces trois-là étaient presque devenues inséparables et, n’en déplaisent à ceux qui commencent à trouver ce système rétrograde, le fait que les femmes North forment un clan soudé à elles seules, avec pour objectif le bien de la famille entière, n’était pas pour me déplaire. D’autant que personne n’avait forcé personne : ça s’était fait naturellement.

Mais quand je pris la note pour la lire, mon visage s’illumina et je finis par ricaner en me mordant la lèvre. Sacrée Bailey…

Ben Baby Tyran allait attendre encore une heure ou deux, pour la cause. Il allait pas s’envoler, t’façon.

Je relis la note en me grattant la tête. C’était la deuxième phrase qui me perturbait et que je lus en marmonnant tout haut.

-Tire la bobinette et la chevillette cherrera…

Je grattai ma tête avant d’en écarter ma main…

-Ouvre la porte, quoi, en gros ?

Ou c’était réellement une phrase à caractère sexuel et mon âme d’enfant, enfin, ce qu’il en restait, voulait pas y croire ?

Peu importait, finalement. La première phrase, je l’avais comprise. Pour le reste… C’était tiré du Petit Chaperon Rouge, non ?

Je pris la note et me dirigeai vers la chambre en me débarrassant de mes vêtements un à un en chemin. On se préoccuperait du rangement après… ou demain.

Je montai les escaliers en déboutonnant mon jeans et ce fut effectivement nu que j’arrivai dans notre chambre, m’attendant à voir Bailey confortablement installée dans notre lit sauf que… qu’il n’y avait personne dans la chambre.

Mes yeux se posèrent sur la note qui était tout ce que qu’avais gardé sur moi. Je la relus et frappai mon front du plat de la main en m’exclamant, même si Bailey n’était pas là :

-« Rejoins-moi », que t’as marqué !

Je balançai la note par-dessus mon épaule et me laissai tomber à plat ventre sur notre lit, les bras écartés, ma tronche dans le coussin et mes fesses à l’air, bien entendu…

Puis quelqu’un frappa à la porte et je souris d’un air espiègle.

Je répondis d’abord par réflexe :

-Ouais !

Puis me repris, en rigolant et avec une voix plus fluette qui ressemblait plus ou moins à rien.

-Je veux dire : « Entre mon enfant »…

Avant de grommeler dans ma barbe que j’avais plus parce que j’avais dû la raser étant donné que les réalisateurs savent jamais ce qu’ils veulent…

-Mais je le connais pas par cœur, ce conte moi…

Puis, un rien plus fort à l’attention de Bailey derrière la porte :

-Tu m’excuseras pour les erreurs mais tu m’as jamais donné le script…

Quand Bailey entra, atrocement sexy sous une cape que j’avais l’impression d’avoir déjà vue quelque part, je tournai la tête vers elle, toujours affalé nu et sur le ventre et ricanai :

-Ooouh… Salut, toi…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 20 Aoû - 23:10



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Hank North




J’ai envie de surprendre Hank avec quelque chose que nous n’avons jamais vraiment fait. Oui c’est arrivé que nous faisions un espèce de jeu de rôle mais jamais nous avions poussé jusqu’à prendre costume et créer l’ambiance.  Par ce jeu, je veux lui montrer que malgré ma grossesse et toute l’attention que nous réservons à notre fille, notre couple demeure pour moi l’une de mes plus grandes priorités et que je ne suis pas prête à nous mettre de côté. Je sais que Baby North me pardonnera !

Quand j’entends la porte de notre chambre se refermer derrière mon époux,  j’inspire profondément, dévorée par une sensation composée d’excitation, d’une pointe de nervosité et d’amusement.  Hank est un acteur, il aime jouer.

En entrant, déjà il ronchonne de ne pas avoir eu le script. Quand je vous disais qu’il est acteur !

- Mais, pas besoin de script pour jour le rôle du loup. Tout ce que tu as besoin c’est  d’être naturel, mon amour !

Je me place au pied du lit, contre le baldaquin le faisant face à Hank, étendu sur le ventre. Mes yeux gourmands balais son corps, ma langue trace sur mes lèvres, mon cœur s’emballe. Il est beau, tellement beau ! Et le pire c’est qu’il n’a même pas l’air de s’en rendre compte. Et chaque fois je me dis que c’est presque impossible qu’il m’ait dit oui !

Je dépose mon panier au sol puis entreprend de mes deux mains, une caresse sans équivoque au baldaquin du lit.

- Comme tu as de beaux yeux !

Je renverse ma capuche puis secoue la tête pour m’en dégager les cheveux de sous la cape qui est toujours sur mes épaules. Si je m’écoutais, je sauterais sur mon mari sans plus attendre et l’embrasserais de la tête aux pieds… non pas jusqu’aux pieds. Je serais  assurément stoppé en milieu de parcours pas un attribut hautement plus intéressant, n’en déplaise aux amateurs de pieds!
Je me penche et sors de mon panier, la canette de bière que je lui ai prise et réserve le reste pour plus tard. Quand elle est ouverte, je la lui tends, un petit sourire moqueur sur les lèvres.

- Quelle genre de femme serais-je si je ne pensais pas à la bière de mon mari après une grosse journée au boulot ?!

Je contourne le lit et grimpe dessus, faisant face à Hank, le haut de mon corps au niveau du matelas, mes fesses surélevées. Dans l’histoire, le Petit Chaperon Rouge a peur du Loup, elle ne tente certainement pas de le séduire. C’est ce qui est drôle, de changer l’histoire et l’adapter selon nos désirs.

- Je crois que c’est à ce moment là que je dois te dire que tu as une belle bouche et et que dises que c’est pour mieux me manger, si ?

J’approche un peu plus mon visage de celui de mon mari jusqu’à effleurer ses lèvres des miennes sans l’embrasser.

- Le Petit Chaperon Rouge a vraiment très très envie de se faire dévorer par le Loup.

Je me retourne sur le dos après lui avoir murmuré mon désir et lui pointer le panier qui est resté sur le sol.

- Et si tu as vraiment très faim, il y a tout ce qu’il te faut là dedans pour faire de moi un festin !


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 22 Aoû - 10:37



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Bailey North


Ok… Quand Bailey entra dans la chambre, en lingerie fine sous une cape rouge qui me semblait tout droit sortie de mes souvenirs d’enfance, je compris que j’avais une faim de loup. Une faim qui avait l’habitude de me tirailler peut-être trop souvent, d’après les dires de certains, mais qui, ces derniers temps, avait été quelque peu submergée par un tas d’autres choses : le tournage, Kate Julian (encore), Baby North, la voiture que je devais trouver…

Ce qui nous avait menés, Bailey et moi à adopter un rythme fortement réduit au niveau de nos ébats. Une fois par jour, vraiment pour dire de tenir le coup 24 heures sans devenir cinglés.

Alors j’allais sûrement pas ouvrir ma gueule sur Ian Hunter maintenant. Sûrement pas.

Pour la forme, j’avais râlé que Bailey ne m’avait pas donné le script. Sauf que mon épouse, à force, avait de la répartie et m’affirma que je n’avais, à la limite, même pas à jouer, juste à être naturel.

Ok. J’ai compris le rôle. Ça pouvait démarrer et j’adorais ça. J’adorais jouer.

Et comme, vu la tenue de Bailey, tout ça était plus une adaptation libre du conte de Perrault qu’autre chose, j’avais tout loisir de déterminer le loup comme je voulais. Alors je souris en coin, dévoilant mes dents et rigolant/grognant, déjà bien dans mon rôle en quelques secondes seulement.

Je la suivais des yeux avec un regard brillant, un regard de prédateur… Mais dont la proie jouait dangereusement avec le feu. Et c’était tellement excitant que j’en sentais déjà des fourmis dans mon bas-ventre et mon sexe qui se gorgeait de désir.

Le petit chaperon rouge posa son panier au sol et caressa sensuellement le baldaquin du lit. Je passai ma langue sur mes lèvres ou plutôt, me pourléchai les babines. Elle affirma que j’avais de beaux yeux. Belle modification. Je lui souris, tendant une main vers elle pour effleurer sa cuisse et pour faussement essayer de l’attraper en affirmant d’une voix volontairement rauque :

-C’est pour mieux t’admirer, mon amour.

Elle se pencha et je me mordis la lèvre, grognant encore bestialement, comme si j’étais un gros loup étendu là, mais prêt à bondir sur tout ce qui lui ferait envie.

Et Bailey me faisait vraiment vraiment très envie, alors que puisqu’elle était penchée vers son panier, je pouvais lorgner allègrement sur sa poitrine que je connaissais par cœur mais ne me lassait jamais de redécouvrir. D’autant qu’avec sa grossesse, en fait, ses seins avaient vachement grossis, ce qui n’était pas pour me déplaire, même si j’avais déjà eu une mauvaise blague en les suçant l’autre jour. Putain, qu’est-ce qu’on avait ri.

Elle sortit une canette de bière de son panier et je grognai de plaisir. Le gros ventre de Bailey, qui contenait notre fille, s’imposai au travers des pans de sa cape rouge… Avant que Bailey ne soit enceinte (et n’aie le ventre rond), je ne comprenais pas vraiment l’expression « la grossesse lui va bien »… Maintenant, je comprenais beaucoup mieux.

La grossesse allait bien à Bailey. Elle était magnifique, mon épouse. En tout cas, ça ne m’avait jamais refroidi de la voir avec le ventre rond. Et notre complicité faisait que je n’avais pas peur de lui faire mal non plus. Je faisais juste naturellement attention, sans même y penser. Je n’allais pas la plaquer brusquement contre un mur par jeu, par exemple. Mais tout ça relevait uniquement du bon sens.

Je pris la canette ouverte quand elle me la tendit jouant l’animal affamé, avide… De bière bien sûr, sauf que mes yeux étaient toujours rivés sur elle. J’avais attrapé la boisson d’un geste vif, avant de la ramener près de moi…

-Mmm t’es la meilleure !

Je laissai échapper un long feulement quand le petit chaperon rouge grimpa sur le lit pour se placer face à moi, poitrine contre le matelas, fesses appétissantes relevées en l’air. Je rigolai, mes yeux clairs plongés dans les siens, beaucoup plus sombres, quand elle demanda si c’était maintenant qu’on devait lancer la punch line du scénario.

Mais mieux que des mots, Bailey approcha son visage du mien et jouant toujours le loup, je la laissai faire, un peu comme si je me demandais ce qu’elle faisait, mon nez flairant le sien. Quand elle dit qu’elle avait vraiment envie d’être dévorée, je grognai pour toute réponse (dans mon monde à moi, les loups ne parlent pas). Je laissai mes lèvres effleurer les sienne mais au moment où je voulus plonger pour l’embrasser…

…elle roula sur son dos, toujours face à moi, son regard et son visage relevés vers moi. Je regardai le panier qu’elle me désigna, la regardai elle, regardai la bière que je tenais en main, bien dressée sur le matelas pour ne pas renverser (je suis un loup propre)… et me dressai à quatre pattes. Enfin, trois parce que je tenais la bière dans une de mes mains…

Dans la position où nous étions maintenant, Bailey, si elle levait les yeux un peu plus, pouvais voir tout l’effet qu’elle me faisait. Je la laissai regarder avant de me pencher sur elle, pour un baiser upside-down, dévorant ses lèvres à pleine bouche avant de les mordiller, ne brisant le baiser quand, presque sans le faire exprès, je renversai un peu de bière entre ses seins.

-Oh… Mmm…

J’avais relevé les yeux vers la bière et plaçant mon torse au-dessus du visage de Bailey en faisant un petit bond, vins lécher bestialement le liquide que j’avais innocemment laissé couler sur sa poitrine en ronronnant de plaisir, mon sexe gonflant encore d’excitation à ce petit jeu.

J’en versai un peu au sommet de son ventre et vins lécher et embrasser, la bière et Bailey, également. Je pris un coup dans les lèvres au passage de la part de ma fille qui semblait bien sentir l’apocalypse arriver et me le fit comprendre.

Sorry, mais moi aussi, j’ai le droit de jouer avec Maman, Baby North.

Va falloir qu’on cohabite encore un peu…

J’ouvris les yeux pour voir une goutte de bière m’échapper alors qu’elle dégringolait la courbe du ventre de mon épouse pour aller se perdre entre ses cuisses. Je ricanai/grognai et fis encore un bon pour caresser le ventre de Bailey de mon torse et verser encore un peu plus de bière entre ses cuisses en me demandant si elle pouvait sentir le pétillant de la bière sur sa peau si sensible à cet endroit…

Je vins récupérer la bière délicatement de mes lèvres et de ma langue, la caressant sensuellement, avidement, tandis que notre position permettait à Bailey d’avoir l’objet de tous ses désirs au niveau de son visage. Je fermai les yeux et gémis brusquement quand elle en prit possession avec autant d’avidité que je ne goûtais à son sexe qui avait maintenant étrangement le goût de bière.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 24 Aoû - 18:41



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Hank North





C’est un jeu, entre nous, de séduction. Quelque chose que nous faisons, qui nous amuses autant que nous excite. J’aime séduire Hank par toutes les façons possibles. Que ce soit comme maintenant, avec un jeu de rôle grivois ou en faisant de petites choses  anodines dans la maison pour nourrir son regard affamé, ou de tout simplement me frotter à lui sous les couvertures quand il dort.

Nous nous alimentons l’un l’autre.

Mon ventre ne m’empêche pas de grimper sur le lit de la plus sensuelle des façons, ma poitrine contre le matelas et mes fesses, relevées aussi haut que je  le peux.  Je m’approche de lui, joueuse et quand nos visages sont à ce point près que mes lèvres effleurent les siennes, je roule rue le dos, me distançant de lui sans pour autant détourner les yeux de mon mari.

Hank se soulève, s’approche et m’embrasse. Il y a une chaleur qui se dégage de nos corps, comme une attraction chimique qui s’enclenche dès que nous sommes près l’un de l’autre. Il renverse sa bière sur ma poitrine dont les tétons pointent au travers du tissu de mon soutien-gorge autant d’excitation que par le contraste du liquide froid sur ma peau brûlante.  Les lèvres de mon mari glissent sur ma peau, ma tête se renverse sur le matelas et j’ai alors son sexe érigé comme panorama.  

Je m’en délecte d’avance.

Encore une fois, Hank renverse un peu de bière sur mon ventre et la surprise  me fait me contracter un peu les muscles du ventre. La riposte de Baby North ne se fait pas attendre mais plutôt que de porter mes mains sur mes rondeurs,  je lèves les mains et trace du bout des doigts des lignes imaginaires le long des flancs de Hank, sans quitter son sexe des yeux.  Ma respiration s’accélère alors que la bière elle, coule le long de mon ventre pour se perdre entre mes cuisses.

Le corps de mon époux me surplombe jusqu’à être parfaitement placé au dessus de mon, son sexe au dessus de mon visage.  Je souffle entre mes lèvres avant de les entrouvrir et de sortir ma langue et de le lécher de tout son long une première fois. Mais avant de le prendre complètement en bouche, je ne peux m’empêcher une dernière réflexion.

- Oh, Loup ! Comme tu as une belle queue…

Mes mains quittent les flancs de Hank et viennent s’accrocher fermement  à ses hanches, me permettant de me soulever et d’entreprendre de le sucer avec autant de vigueur que j’en ai envie. C’est inusité, même pour nous, de faire ça de cette façon.  Mes lèvres se referment autour de son membre engorgé de plaisir, pressant avec justesse pendant que ma langue s’agite en le caressant. Je ne brise ma caresse buccale qu’un bref instant.  J’inspire profondément, lâchant ses hanches pour retirer ma culotte et la faire descendre sur mes cuisses et l’y abandonne.

Entre mes cuisses Hank joue bien son rôle du grand méchant loup affamé.  Il ne fait aucune concession, stimulant de sa langue et de ses lèvres, chacun de mes points les plus sensibles. Pour chacun de ses coups de langues, je lui en offre un. Chaque fois que ses lèvres se referment sur mon sexe mouillé je suce plus fort son érection, l’enfonçant dans ma gorge jusqu’à avoir l’impression  que je finirai par l’avaler en entier si je continu.

Je maintiens Hank un moment par ses hanches,  puis je viens lui palper les fesses, les lui malaxer furieusement, les griffer, même. Je suis un bien vilain petit Chaperon Rouge.


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 25 Aoû - 16:20



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Bailey North


Tout ça, tout ce jeu, m’emballait tellement que mon cerveau ne savait plus dans quel ordre faire les choses. Ni dans quel sens, apparemment au vu de la position qu’on prit, aussi upside-down que notre baiser un peu plus tôt. Mais je n’avais pas retiré son soutien-gorge rouge, ni sa cape… Ni sa culotte…

Alors quand ma langue courut après la goutte de bière qui alla la mouiller, ce fut avec ma bouche et mon nez que j’en repoussai le tissu pour me frayer mon chemin et embrasser son sexe… Je devais avoir l’air fin avec l’élastique de son sous-vêtement accroché à mon nez, à grogner de plaisir dans une position qui était du grand n’importe quoi justifié par l’empressement dû à l’excitation.

De temps en temps, je laissais couler une nouvelle giclée de bière qui coulait chaque fois sur son ventre (fallait bien baptiser Baby North) pour finir là où ma langue jouait avec le plaisir de mon épouse.

Je frissonnai doucement sous la caresse des doigts de Bailey le long de mes flancs. Elle savait vraiment tout ce que j’aimais, tout ce qui pouvais me calmer aussi… Tout ce qui pouvait me faire oublier tout le reste surtout.

Je grognai et mordillai doucement, délicatement, ses lèvres intimes quand je sentis sa langue sur mon sexe, soupirant de plaisir quand elle arriva au bout. Puis, sa réflexion teintée d’une excitation non dissimulée me fit marrer et j’embrassai son petit bouton si sensible et gonflé avant de lui répondre :

-C’est pour mieux t’aimer, mon enfant…

J’aurais pu dire « te baiser ». Mais je voulais pas. Parce que ça ne se limitait pas à ça et puis aussi parce que je voulais bien marquer la différence entre ce qui se passait dans les jeux auxquels on jouait maintenant et tous ceux auxquels elle avait pu jouer, pour de l’argent, dans sa vie d’avant.

Aujourd’hui, elle était une épouse, une future mère (assumée, cette fois), une femme aimante et aimée, désirée… Une femme à qui on fait l’amour, pas une pute qu’on baise.

J’ouvris la bouche, fermai les yeux et posai brièvement mon front contre le sexe de Bailey quand elle me prit en bouche, me faisant complètement perdre contenance quelques seconde au point que j’en vacillai sur mes genoux.

Puis, je me repris, quand elle vint elle-même baisser sa culotte un peu plus bas que ses cuisses. Je n’eus plus qu’à la faire glisser de mes deux mains le long de ses jambes jusqu’à ce que le vêtement tombe à terre à côté du lit.

Je gémis de plaisir, murmurai son prénom avant de reprendre mon petit jeu entre ses cuisses. Mes deux mains se glissèrent sous ses fesses en même temps que les siennes s’agrippaient aux miennes. C’était tellement bon que j’avais l’impression de gonfler encore entre ses lèvres. Chaque fois qu’elle suçait plus fort, mes muscles se contractaient et mes hanches finirent par suivre le mouvement.

-Haaan… Aw !

Je rigolai… Putain mais c’était qu’elle griffait !

Ça allait pas se passer comme ça.

Je claquai le côté de sa fesse en retour, en grognant… Elle adorait ça et je le savais… puis je n’y allais pas non plus pour faire mal. Jusqu’à ce que, provocation pour provocation, et même si j’adorais ce qu’elle était en train de me faire, je lui retire son jouet de la bouche pour m’écarter un peu en grognant, toujours dans mon rôle de loup, me mettant debout sur mes genoux, sur le matelas et me tournant vers elle pour la regarder, mon sexe fièrement dressé tant elle m’excitait. C’était aussi l’idéal, en plus de jouer, pour gagner du temps parce qu’à ce rythme-là et avec sa bouche experte, elle allait finir par me faire craquer.

Après lui avoir laissé un peu le loisir d’admirer tout l’effet qu’elle me faisait le temps que je boive la canette de bière en entier en quelques grandes lampées, je balançai la canette à travers la pièce pour me retrouver au-dessus de Bailey et effleurai ses lèvres des miennes, son nez du mien tout en lui murmurant.

-Tu es un vilain chaperon rouge… Bailey North.

Je l’embrassai furieusement, son ventre collé au mien mettant une distance qui empêchaient nos sexes pourtant avides l’un de l’autre de se retrouver. Alors quand le baiser prit fin, je lui mordillai le cou, puis le bras, tirant un peu pour lui faire comprendre, dans mon langage de loup affamé, que j’avais envie qu’elle se retourne… Qu’elle s’allonge sur le ventre et me laisse lui faire l’amour…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 28 Aoû - 4:05



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Hank North





Je m’accroche aux hanches de Hank, je les griffes aussi, alors que je suce avidement sur son sexe gorgé de plaisir jusqu’à le sentir flirter avec le fond de ma gorge. Il n’y a rien de dégradant dans ce que nous faisons, en déplaise aux plus puritains de ce monde. Hank et moi, c’est l’explosion de l’érotisme assumé, la complicité amoureuse, le besoin  constant de se faire plaisir de toutes les façons possibles.

Sur mon ventre, Hank fait couler un peu de bière puis la lèche jusqu’à venir récupérer tout ce qui coule entre mes cuisses. Ma culotte de dentelle rouge en est imbibée, pour le peu de tissu qu’il y a…  Son nez longe mes lèvres intimes, emportant avec lui ma culotte mais pas assez pour lui laisser le loisir d’occuper tout l’espace.  Bonne joueuse, mais surtout parce que j’ai autant envie de lui laisser libre accès pour mon propre plaisir,  je délaisse ses hanches le temps d’abaisser le vêtement gênant.

Mon mari peut maintenant y aller franchement, faisant vibrer mes lèvres autour de son érection alors que je laisse échapper plusieurs gémissements. Si nous continuons avec cette intensité, le loup n’aura même pas eu le temps de dévorer le petit chaperon rouge !

Quoi que…

Hank se dégage de mes lèvres, quitte mon corps et se place, debout sur ses genoux à mes côtés, sa bière toujours en main.  Je suis essoufflée, ma poitrine se soulève au rythme de mes respirations profondes.  J’allonge une main pour lui caresse la cuisse, mon regard amoureux l’embrassant.

Je porte mon index à ma bouche, en prenant une moue faussement honteuse quand il me dit que je suis un bien vilain petit chaperon rouge et qu’il s’installe au dessus de moi.  Il doit bien s’en douter qu’il n’a pas épousé un ange tombé du ciel…  Et pour le lui prouver juste un petit peu plus, j’abaisse les bonnets de dentelles de mon soutien-gorge pour en libérer mes seins au moment où il m’embrasse fougueusement.

Du bout de mes doigts, je traves ses flancs jusqu’à ses hanches, refais le chemin en sens inverse jusqu’à ses épaules alors que sa bouche bifurque dans mon cou qu’il mordille, puis mon bras provoquant en moi moult de frissons et qu’enfin, il me fasse comprendre que je dois me retourner sur le ventre, ce que je fais non sens une légère provocation des fesses que je remues en relevant ma cape.

Avant qu’il ne s’installe à son tour, je ramène sous mon ventre un coussin, parce que Baby North n’aime pas trop se faire compresser, quand je dors de cette manière et que je doute qu’elle n’apprécie d’avantage pour cette raison là.

Je ressens le sexe d’Hank effleurer mes fesses, la chaleur de son corps couvrir le mien.  La sensation est à la fois excitante et sécurisante.  Avec lui, j’apprends à faire l’amour, à me donner moi tout entière et non pas que mon corps. J’ai découvert ce que voulait vraiment dire aimer en se donnant l’un à l’autre de toutes les façons possibles et sans jamais ressentir ne serait-ce une seule fois, les sensation abjectes d’être la femme objet que je fus avant.

Allongeant un bras vers l’arrière,  je viens prendre l’une de ses mains, et la ramène vers mon visage pour embrasser sa paume et la presser contre mon visage. Si, il n’y a que quelques petits instants de ça, notre jeu se voulait torride, il passe à une douceur assumée.  Voilà ce que jamais je n’ai pu trouver ailleurs. Un parfait mélange d’érotisme, de fougue et de tendresse.

- Je t’aime !

Et ces mots là, aussi, ont une véritable signification.


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 30 Aoû - 10:40



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Bailey North


Bailey me faisait marrer avec ses petits airs innocents. Le plaisir me faisait perdre mes moyens, mon rôle, par moment, mais pas elle. Elle abaissa son soutien-gorge pour dévoiler ses seins qui avaient comme triplé de volume depuis qu’elle avait pris conscience de sa grossesse, pendant que je l’embrassai fougueusement. Une de mes mains, celle qui ne me soutenait pas, vint prendre un de ses seins en coupe. Je passai de ses lèvres à ses seins, les embrassant en ricanant.

-C’est un piège…

J’avais envie de sucer ses seins, de les goûter, de les prendre en bouche.

Mais… non, autant que je puisse en avoir envie, je ne me ferais pas avoir, cette fois-ci. La dernière fois, j’avais goûté au lait maternel et si ça nous avait bien fait rire, c’était quand même ultra dégueulasse. Puis je laissais ça à Baby North… C’était sa bouffe à elle… enfin, on en reparlerait quand il s’agirait des bonbons d’Halloween… Là, je reverrai peut-être un peu mes principes…

Je profitai longuement, tout en l’embrassant et faisant durer le plaisir, des caresses de Bailey sur mes flancs, sur mes épaules. Elle me faisait frissonner du bout de ses doigts, c’était magique. Et puis, je n’avais plus cette tendance à me contracter en m’attendant à un coup de poing ou à des coups de griffes vraiment douloureux comme Kate m’en réservait.

J’aurais voulu caresser le sexe de Bailey du mien mais Baby North faisait entrave, dans cette position et j’avais un peu peur de l’écraser si je me laissais aller de tout mon poids sur Bailey. Alors j’invitai mon épouse à s’allonger sur le ventre. Docile, elle se retourna, non sans mettre Baby North à l’aise.

Je rigolai quand Bailey, me provoqua, en relevant sensuellement sa cape, dévoilant ses fesses. Je me plaçai au-dessus d’elle, mon sexe caressant ses fesses jusqu’à ce que je le guide d’une main entre ses cuisses. Mon ventre et mon torse contre son dos, mes lèvres dans son cou, je l’embrassai tendrement, sensuellement, dégageant ses cheveux sur le côté d’une main.

J’ondulai doucement des hanches tandis qu’elle ramenait ma main à sa bouche pour l’embrasser. Je  l’excitai encore un moment, soufflant à son oreille…

-Je t’aime, chérie…

Je mordillai en grognant/riant son épaule et la pris doucement, commençant à lui faire l’amour sensuellement, sans être brutal, sans être spécialement doux non plus. Une de mes mains passa par devant elle pour la caresser entre ses cuisses, caressant aussi son ventre rond dans un geste qui signifiait bien que sa grossesse ne la rendait pas moins belle et attirante.

Des vagues de plaisir intenses me parcouraient, me faisant un peu accélérer la cadence. A force, la cape de Bailey se retrouva dégagée sur le côté…

Et heureusement qu’on vivait dans une villa où les premiers voisins étaient vachement loin parce qu’autrement, on aurait des plaintes pour tapage tous les jours…

Le plaisir grimpa crescendo, nos baisers devinrent de plus en plus sulfureux. Bailey tournait la tête pour trouver mes lèvres mains nos baisers étaient souvent brisés par nos mouvements de va et vient de plus en plus amples et rapides.

A deux doigts de l’orgasme, couvert de sueur, je m’étais redressé, me cramponnant à ses hanches pour jouir puissamment en elle. Je ne cessai pas mes va et vient tout de suite, prenant le temps de ralentir, de souffler, de retourner à la rencontre de ses lèvres pour des baisers amoureux après l’orgasme.

Jusqu’à ce qu’à bout de souffle, on se laisse aller sur le lit, couchés sur le flanc, elle en cuillère contre moi, mes mains caressant son corps doucement, mon visage enfoui contre sa nuque, mes yeux fermés.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeDim 2 Sep - 18:55



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Hank North





Ce qui avait été d’abord un jeu de provocation entre deux inconnus, c’est vite transformer en un tout autre jeu, entre deux amoureux. Une histoire passionnée et sans cesse renouvelée qui se verra bientôt additionnée d’un nouveau membre.

Hank prend le contrôle du jeu, s’il en est encore un. Son corps épouse parfaitement le miens lui permettant de venir m’abreuver de ses baisers, tant sur ma bouche qu’au creux de mon cou ou encore, dans mon dos. Chaque fois, il provoque de nouveaux frissons, me fait soupire un peu plus de plaisir. Quand nos lèvres ne sont pas unies, je me laisse aller à gémir, grogner même.

En moi, mon mari est d’abord doux, prenant soin de caresser mon gros ventre au passage, une attention qui me fait du bien, ayant forcément peur que mes nouvelles rondeurs le repoussent ou lui fasse craindre de pouvoir faire mal au bébé d’une quelconque manière. Et même si Hank devient plus fougueux jusqu’à l’orgasme quo le force à se soulever pour mieux m’agripper par les hanches.

Le vilain loup ne fait qu’une bouchée du petit chaperon rouge.

Notre version de l’histoire est de loin la meilleure de tous les temps.

J’en suis presque à me demander quel prochain conte nous pourrions revisiter. L’idée de garder ce petit jeu entre nous est loin de me déplaire.

Hank nous fait nous allonger sur le lit, mon dos contre son torse, nos jambes entrelacées. Il arrive encore à me faire frissonner en respirant contre ma nuque, ses mains jouant sur mon corps, passant de mes seins à mon ventre. Baby North se tient tranquille et je ne vais pas m’en plaindre.
Je m’autorise à briser le silence que lorsque je sens que la respiration de Hank est redevenue régulière.

- J’crois que, quelque part, je ressens une certaine fierté d’être enceinte de toi.

Lentement, surtout parce que je suis un peu emmêlée dans ma cape et que je ne veux pas dépêtrer mes jambes des siennes, je me retourne sur le dos pour le regarder, lui sourire, caresser son visage du bout des doigts

- De tes trois femmes, je suis la seule qui aura fait de toi un père. On aurait pas misé là-dessus hein, a notre première rencontre !

Chaque fois que j’y repense, je ne peux m’empêcher de rigoler. La façon plutôt moche avec laquelle il m’avait abordé. Et qu’ensuite, plus tard dans la nuit, je lui ai fait les poches… Y’a moins chaotique comme façon de démarrer une relation. Mais voyez où ça nous a mené.

Je viens prendre la main de mon mari et la place sur mon ventre. J’adore quand il caresse ma peau délicate, suivant mes rondeurs. Elle n’est pas encore là, notre fille, que déjà je sais qu’Hank fera un papa extraordinaire. Protecteur et attentionné. Et peut-être que si on se démerde pas trop mal avec celle là, nous pourrons songer à lui faire des frères et des sœurs. Charger la voiture et filer dans le Maine pour les vacances avec un panier à pique-nique et des k7 pour la route.

- Ce qui est merveilleux avec ma vie c’est que, comme avant je peux encore rêver mais maintenant, j’ai le droit de croire que mes rêves vont se réaliser.


@ Billy Lighter





Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 3 Sep - 20:27



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Bailey North


Fallait croire que j’étais pas trop mal en grand méchant loup et que Bailey gérait en petit chaperon rouge, vu l’orgasme qu’on se paya tous les deux à jouer comme de grands adolescents. Jamais Helen aurait joué à ce genre de jeu avec moi… Et Kate… peut-être mais ça aurait tourné au gore plutôt qu’à l’érotisme, au final.

D’abord allongé sur le flanc, contre mon épouse, à reprendre doucement notre souffle tout en caressant son ventre rond (et calme, pour une fois) et ses seins au gré de mes envies, je fermai les yeux et posai mon visage contre sa nuque pour profiter de ce moment qui était juste… comme un oasis en plein désert. Un de ces courts moment où je n’étais plus en proie au stress et aux crispations et où mon cerveau se mettait sur off pour mieux carburer plus tard comme si j’avais un retard à rattraper pour m’être détendu deux secondes.

Bailey me fit rire en disant ce qu’elle ressentait au sujet de sa grossesse.

-Une certaine fierté ?

L’explication vint assez vite. Parfois moi faudrait que j’apprenne que contrairement à moi, les gens prennent le temps de respirer entre deux idées.

J’embrassai le creux de son cou, après qu’elle se soit allongée sur le dos, en comprenant qu’elle se comparait à Helen et Kate… Je fis une moue sceptique alors qu’elle caressait mon visage du bout des doigts…

-Tu… éprouves une certaine fierté à… avoir été plus loin que les deux autres… Pas à être enceinte de moi…

Une compétition purement féminine dans laquelle j’avais pas grand-chose à voir… en gros… C’est pas tout à fait pareil.

Ma tronche devait être… vraiment comique. Je m’énervais pas pour autant, j’en voulais pas à Bailey d’être fière de ça parce que les faits étaient là, mais la compétition entre femmes m’échappera toujours, par contre.

J’avais la main posée sur le ventre de mon épouse et commençais à me demander si c’était normal, ce calme plat, là-dedans. Tu dors, toi, Baby North ? Oh ben tant mieux, continue comme ça, surtout quand tu seras dehors, ça m’arrangerait…

Mais attend, parce que Bailey avait pas fini de me foutre la pression en disant qu’elle avait le droit de penser que ses rêves pouvaient se réaliser maintenant.

-Ben… disons qu’on va essayer de faire au mieux…

L’optimisme, c’était pas vraiment mon péché mignon, si vous voyez ce que je veux dire… Enfin, pour la rassurer quand même (me rassurer ?), je l’embrassai doucement…

-Mais on est bien partis pour…

Voilà… C’est bien Hank et ce qui est merveilleux avec le positivisme, c’est que c’est gratuit.

Détends-toi maintenant.

En attendant, j’avais quand même un truc moins romantique en stock à lui sortir, depuis que j’étais rentré de mon tournage et que c’était peut-être pour ça que les grandes phrases dégoulinantes de romances de Bailey ne venaient peut-être pas forcément dans le bon timing.

-Heu… Tu sais… j’ai tourné avec Victoria Hunter, la mère de Ian aujourd’hui et heu…

Je cherchai un peu mes mots… Ou par où commencer plutôt…

-Tu sais, Ian… Personne a jamais su qui était son père… Sauf que maintenant… Ben… Moi, je le sais, parce que Vicky me l’a dit aujourd’hui… enfin y a moi et Howard qui le savons…

Je mordis ma lèvre avant de me balancer tout seul comme un grand.

-C’est moi…

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 3 Sep - 21:38



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Hank North





Ce doux moment d’accalmie après l’amour est l’un des moments que je préfère.  La sensation n’est pas la même de celle de simplement se glisser nue sous les draps et de ce coller contre le corps chaud de mon mari. Il y a un effet de plus fort, quand nos corps sont couvert de sueur et que nos cœurs battent à l’unisson la même chanson.

- Oui, c’est de la fierté.

Mais pas comme se l’imagine Hank.

- Non, non c’est pas ça !

Je ris, doucement en flattant mon ventre dans lequel Baby North semble dormir. Il a mal compris ce que je voulais lui dire mais je ne suis pas surprise. Ce genre de chose, les mecs n’y pigent jamais rien.

- Ce n’est pas d’avoir mieux fait ou d’être aller plus loin. C’est de porter le fruit de notre amour, ta descendance qui me rend fière.

Et la tête qu’il fait vaut la peine de l’exercice. Je l’aime mon mari, même s’il ne comprend jamais vraiment le fond de ma pensée. Encore, je sais que je n’ai pas non plus appris à m’exprimer clairement, ça toujours été un peu : ‘’ écarte les cuisses et fermes là! ’’

La main de Hank rejoint la mienne sur mon ventre. J’adore ça.  Je m’amuse à la faire glisser puis remonter comme si je cherchais à provoquer les réactions de notre fille qui n’a pas l’habitude de laisser son père faire ce qu’il veut avec moi. Elle doit s’être bouchée les oreilles quand elle s’est rendue compte que nous massacrions un conte qu’elle n’a pas encor eue le loisir de s’endormir en l’entendant…

Je vis un rêve. Un magnifique rêve que je partage avec l’homme dont je suis éperdument amoureuse. Un homme… terre à terre qui ne se laisse pas impressionnée par ma façon rose bonbon de voir la vie. Ça aussi, ça me plaît bien, chez lui. Plutôt que de me freiner dans mes pulsions romanesques, ça me fait sourire et, petit à petit, plutôt que d’enfermer mes rêveries à double tour, il est moins négatif qu’avant.

J’allais lui dire que de toute façon, il serait de toute façon difficile de faire pire que mon passé mais mon mari a quelque chose à me dire. Quelque chose que je sens qui ne va pas forcément me plaire. Quand je le sens hésiter, chercher ses mots, ce n’est jamais bon signe.  Déjà, l’histoire du Bellagio avait été un gros morceau à lâcher et j’en avais fait des confettis parce que rien là dedans m’avait choqué, alors je crains le pire vu comment il amorce la discussion.

Je le regarde, retenant presque mon souffle.

Il a tournée des scènes avec Victoria Hunter. Je cherche un peu dans ma tête, je fais des liens entre la femme qui est une amie aussi de son ex femme, puis le petit Ian a qui il donne la réplique. Baby Tyran qu’ils l’appelaient à Noël avec Stopher et Robin. Il est question du père du petit. Et c’est là que mon cœur s’emballe encore, mais pas pour les mêmes raisons. Je n’ai pas envie d’entendre ce que je crois qu’il va me dire mais… il le fait. Mon mari est le père du fils de l’amie de son ex femme.

Que dire ?

Nous avons tous un passé qui comportent ses chapitres.  La vie d’Hank, ne me regarde en rien, pourrais-je lui en vouloir, d’une quelconque façon d’avoir fait un fils à une autre femme ?  

Je pince des lèvres, les envoyant vers l’avant puis les fais bouger de gauche à droite comme si je réfléchissais avant de tourner le regard vers Hank et de réclamer un baiser. Je n’attends pas qu’il  se penche vers moi pour relever la tête et aller le cueillir moi-même.

- Tu fais vraiment de beaux enfants !

Y’a vraiment quelque chose de plus à en dire ?



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 5 Sep - 11:14



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Bailey North


Bailey reformula sa pensée… Je la forçais souvent à le faire. Enfin c’était mieux que de lui rentrer dans le lard direct comme au début. C’était pas facile pour moi, comme exercice, parce que je devais me retenir en même temps que d’essayer de communiquer. Je ne pouvais plus juste « détruire » puis aller me replier sur moi-même en éloignant tout le monde de moi jusqu’à ce que je me calme. Encore que des fois, j’y arrivais pas et ça pétait quand même. Mais avec Bailey, de moins en moins.

Elle y faisait beaucoup, ne se mettant pas à pleurer dès que je remettais ce qu’elle disait en question comme là maintenant. Au contraire, elle riait, prenait moins les choses à cœur ou au premier degré et s’efforçait de clarifier ce qu’elle voulait dire.

Je finis par sourire.

-Mmm je préfère cette version-là. Mais ce n’est pas que ma descendance, c’est la tienne aussi.

J’avais posé ma main sur son ventre, caressant à la fois mon épouse et notre fille qui était étrangement calme, ce qui n’était pas dans ses habitudes. C’était marrant de pouvoir déjà lui attribuer un caractère et des habitudes alors qu’on avait même pas encore vraiment vu sa petite bouille…

Bailey y allait de ses grandes phrases avec plein de grands mots qui me foutait le trouillomètre à 0. On se ressemblait sur beaucoup de points mais là-dessus, Bailey et moi étions de véritables opposés. Je préférais mettre le niveau du monde à ras des pâquerettes… Au moins, il ne pourrait pas aller beaucoup plus bas. Alors que Bailey, elle, faisait d’une simple caresse un véritable arc-en-ciel. Au risque de tomber de haut…

Et justement, j’avais de quoi faire en stock, à ce niveau-là. Même si, dans le fond, y avait prescription et qu’en plus, je venais de l’apprendre (ou plutôt d’avoir confirmation) aujourd’hui même. Mais je me voyais mal garder ça pour moi plus longtemps. Comme pour Vegas, je préférais que Bailey apprenne les choses par moi que par la presse, si jamais un jour ça devenait public.

Je retins mon souffle avec elle, allongés face à face que nous étions maintenant. Puis Bailey fit de drôles de grimaces avec sa bouche et la nervosité failli me faire éclater de rire. Je l’embrassai puis je pinçai mes lèvres pour que ça n’arrive pas et finalement, quand mon épouse pris la parole, ce fut pour me dire que je faisais de beaux enfants.

Heu… Ça ressemblait un peu à un « courage, fuyons… ». Mais en même temps, qu’est-ce que je voulais qu’elle dise, sérieusement ? Puisqu’effectivement, ça ne changeait pas grand-chose dans la pratique.

Alors je finis par le laisser sortir, ce rire nerveux, et me laisser aller sur le dos en ramenant d’un bras autour d’elle Bailey contre moi. Relâche la pression, Hank, ça va aller.

-Ouais… enfin, c’est pas l’avis de tout le monde. Les autres le trouvent insupportable mais avec moi, ça va…

Je haussai les épaules… Elle ne posait pas de questions… Alors je choisis de dire ce que j’avais à en dire moi-même.

-Je l’ai su aujourd’hui… enfin Howard me l’avait dit y a une semaine ou deux mais je l’ai pas cru…

Je fis la moue.

-J’ai aucun souvenir de la conception de ce gosse. C’était en 1970, à mon enterrement de vie de garçon et Howard le génie avait mis une dose de cocaïne dans mon verre sans que je m’en rende compte…

Je tournai la tête vers Bailey et embrassai son front.

-Tout ça pour dire que ça ne changera pas grand-chose. Victoria n’a jamais rien demandé, j’ai pas l’intention de faire de Ian Hunter mon fils… Donc…

Je lui souris.

-Ce sera toi, Baby North et moi.

@ Billy Lighter



Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 5 Sep - 20:39



The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf
ft. Hank North





Le passé de Hank à lui aussi ses fantômes qui viennent le surprendre dans le détour. Il a eu un fils d’une aventure d’un soir, j’ai eu un fils d’une aventure d’un soir. À partir de là, l’histoire s’écrit d’elle-même. Lui comme moi n’avons pas vrai de lien avec notre rejeton si ce n’est que lui, il pourrait en créer, alors que moi… c’est mort dans l’œuf.

Je n’ai rien à dire sur cette révélation fraîchement encaissée et par moi et par mon mari, non pas parce que je ne suis pas curieuse ou même un peu égratignée par ça mais parce que son passé ne m’appartiens pas et, si j’en juge par ses explications, ça tient plus de Howard que de Hank lui- même.

- Y’a plus drôle à faire comme blague que de mettre un putain de trou noir dans la tête de quelqu’un en le droguant a son insu… Mais pourquoi on continu de l’aimer autant Howard ?

J’ai dis ça en rigolant parce que c’est Howard, quoi ! Tout le monde aime Howard…

C’est quand même dingue quand on pense qu’une blague qui devait, je l’espère, être innocente aurait pu avoir de grosses conséquences. Enfin, elle en a eu pour Victoria qui semble s’en tirer plutôt bien et n’entend pas demander son dû selon mon mari.

Les mots de Hank ne sont pas tombés dans le néant. Ça me fait sourire quand il dit que tout le monde le trouve insupportable mais qu’avec lui ça va.

- C’est ton fils.  Voilà pourquoi avec toi ça va. Il tient de toi… tu n’es pas l’être le plus facile a aimer au premier regard, mon amour.

Et ça, bah c’est dit avec tout l’amour possible. Je n’ai pas besoin de lui rappeler la façon peut diplomate avec laquelle il m’a abordé la toute première fois. Si comment il m’a  crié dessus la seconde.

Dans toute cette histoire, la seule chose qui me froisse, c’est la façon détachée avec laquelle il m’affirme qu’il n’a pas l’intention de faire d’Ian son fils. Ce que je pourrais donner moi pour effacer l’ardoise et pouvoir revendiquer être la mère d’Anthony Ricci.  

C’est ça décision, ça lui appartient.

Pour nous, rien ne change.

- Oui… toi, moi et Baby North.

Je regarde la main de Hank sur mon ventre. Notre fille sera la première d’une fratrie. Je n’ai pas l’intention de m’arrêter à un seul exemplaire.  Je veux voir notre maison grouiller de gamins, entre des rires s’élever dans le jardin.  Je veux…

- Elle a le hoquet !  Tu l’as sentit ?

Mon ventre  se soulève par secousse là où nos mains se trouvent. Baby North est bien la fille de Hank North. Elle devait avoir le dernier mot…



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]   The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The Sexy Red Riding Hood And The Horny Big Wolf [PV Hank North][HOT] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: San Fernando Valley :: Villa North-