AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Balthazar Siward - What kills us makes not us stronger but I already died. [absolut begginner] [Feat. Mitch Lucker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité



Balthazar Siward - What kills us makes not us stronger but I already died. [absolut begginner] [Feat. Mitch Lucker]  Empty
MessageSujet: Balthazar Siward - What kills us makes not us stronger but I already died. [absolut begginner] [Feat. Mitch Lucker]    Balthazar Siward - What kills us makes not us stronger but I already died. [absolut begginner] [Feat. Mitch Lucker]  I_icon_minitimeJeu 16 Jan - 22:32

Balthazar Siward

Balthazar Siward - What kills us makes not us stronger but I already died. [absolut begginner] [Feat. Mitch Lucker]  Mitch_lucker__large
What kills us makes not us stronger but I already died.
(Ce qui nous tue pas nous rend plus fort, mais moi je suis deja mort.)


Nom: Siward

Prénom: Balthazar

Age:
24 ans

Origine:Bristol, Angleterre

Avatar: Mitch LUCKER

Liens et relations:Les membres de Night Mastermind+ les clients qu'il tatoo.

Style de musique:Punk hardcore, Rock et l'Eternel Heavy métal.

Instrument(s): Guitariste et scream

Particularité(s):  du ventre au coup en passant pas les bras et jusqu'au  bout des doigts  tout est tatoué.Cependant son visage en a été épargner. Un gecko squate l'aquarium  qui trone en plein millieu de son salon, ce gecko est bleu.

Maison de disque désirée: A vrai dire ? Notre cher Balthazar est un peu ambitieux certe et il souhaiterais s'auto produire.

Description physique: Beau brun tenebreux, voila comment le surnommé parfois sa collegue ; Son atout charme? Son sourire presque enfantin qui les fais tous craquer , avec ce sourire il peu s'excuse apeures tout  ! Il n'est pas très grand, et dépasse pas le mètre 75...Certe il est petit meme il se trouve bien ainsi. Sauf quand il s'agit de ne pas se laisser marcher sur les pieds lors des concerts mais il a depuis longtemps trouver sa place soit aupres  des ampli ou  assis au bar et parfois meme sur scene. Ni maigre ni gros,il a pourtant la carrure d'un roadies de tourné en moins volumineux, la cause?Il a joué ce role pendant quelques mois pour se payer une guitare.
. Sa manière de s'habiller, ni à la pointe de la mode,ni avec un look hors du commun, a vrai dir ec'est un style banal. Des jeans dechiré et un ou deux pantalon noir ou blanc, une dizaine de debardeur identique uni noir . La seule chpose qui fait qu'on le remarque dans la foule c'est son corps  du coup au bas du ventre pour etre precis en poassant par le torse et les bras, tout ces parties ou l'encre a coulé.

Caractère: Ce fut un "ados rebelle", dirons certains notament ceux qui connaissance l'histoire de sa fugue avec son meilleur ami qui lui y est rester. Il a gardé ce caractère de "rebelle" en y ajoutant la froideur et  le renfermement sur lui meme. A premiere vue vous l'aurez compris c'est un jeune homme renfermé, pas spécialement timide mais qui parle peu  de lui surtout. Il grogne  mais ne  mord jamais vraiment mais faite attention au jour ou il  en auras assez. Ne  dites rien sur son )prénom au risque de le braquer encore plus . Cependant quand il a un but il  persevere pour y arrivé, c'est un  homme ambitieux.

Histoire:
C'est à Brighstol, en Angleterre, que Balthazar naquit, et vécu une grande partie de son enfance, et même de son adolescence.
Petit, il n'était pas vraiment difficile, voir même un gamin gentil, selon les profs, et son entourage. Serviable, mignon... Il ne causait pas d'ennuis à personne. C'était plus les autres, qui lui en causait. Pourquoi ? Personne ne le savait vraiment, car Balthazar n'avait rien à se reprocher... Rien, si ce n'était son prénom, absolument peu commun.
Les moqueries, les insultes, Balthazar en a subies bien plus que nécessaire. À un tel point, qu'à sa troisième année dans le secondaire, le jeune préadolescent quitta sa famille, et ses maigres amis à la découverte de l'inconnu. Voir si ailleurs, les autres en avait quelque chose à faire, de son nom. Une fugue, en quelque sorte.
Il traversa énormément de lieux et de villages, seul, avec pour seule compagnie son meilleur ami, celui qui avait su se démarquer des autres, et apprendre à connaître Balthazar avant de se moquer de son prénom.
Ils partirent donc tous les deux, lui et son ami accompagné d'une guitare. Ils évitèrent toutes les grandes villes, où ils se savaient recherchés, avançant doucement, mais sûrement. Seulement, en cours de route, les vivres virent à manquer, et le vol n'était plus suffisant pour subvenir aux besoins des deux amis. Ils furent retrouvés agonisants, morts de faim et de froid dans un village, à environ deux cents kilomètres de leur ville d'origine.

Lui survécu, mais pas son ami, qui mouru d'une pneumonie aggravée, à l'hôpital, quelques jours plus tard. Ce fut un énorme choc pour Balthazar, qui peina à s'en remettre. Il n'a jamais vraiment fait son deuil, d'ailleurs.
Il récupéra sa guitare, et s'entraîna dessus, passant la majeure partie de son temps à composer des musiques en l'honneur de son ami. Il devint de plus en plus sombre, et se ferma petit à petit aux autres, et seul la musique pouvait encore maintenir un lien avec le monde extérieur.

C'est alors qu'une guitare sèche ne lui suffisait plus, le jeune homme devenant trop bon, il lui fallait vite autre chose.
Ce fut la seconde fugue de sa vie.
Il quitta tout pour la seconde fois, sans préavis, suivant un groupe qui partait pour une tournée Américaine en temps que roadie. Il ne faisait pas ça par plaisir, pensant uniquement à ce qu'il pourrait avoir si il continuait de supporter cet infâme groupe de Rock Glam en les suivant un peu partout en Amérique. Il se perfectionna de plus en plus, trouvant son propre style dans le punk et... Dans le dessin. S'en suivit une longue série de tatouages, que l'homme dessina lui même, et commença à se tatouer un peu partout sur le corps. Certain en relation avec sa famille qu'il avait volontairement quittée, d'autres envers son ami disparu. Tous ont une signification. C'est alors qu'à Los Angeles, une fois qu'il eu assez d'argent, il quitta le groupe pour s'installer, en tant que tatoueur. Il aimait ça, et gagnait assez bien sa vie.
C'est alors qu'il rencontra Jayden Lucky, un jeune assez singulier qu'il tatoua plusieurs fois. Les deux hommes, de nature solitaires finirent pourtant par tisser une amitié solide, et à fonder un groupe, où Balthazar pourrait enfin chanter ses chansons à qui voudrait les entendre.
Revenir en haut Aller en bas
 

Balthazar Siward - What kills us makes not us stronger but I already died. [absolut begginner] [Feat. Mitch Lucker]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Everything that kills me, makes me feel alive. [Morgan]
» [ EN COURS ] You reek of freedom and it makes my skin crawl ▬ JUN
» Demande de kit Balthazar Edwin
» 02. [Appartement Schuester/Pillsbury] Nothing makes us so lonely as our secrets
» FANTINE ❝ what does drinking a lot of fanta makes you? fantastic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-jeu :: Archives :: Fiches archivées-