AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Brooke A. Watson


Messages : 85
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 28
Localisation : History Classroom


MessageSujet: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Ven 5 Oct - 17:22



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Jesse & Jack






Ce matin, en me levant, j’ai trouvé une note de Jack me demandant d’aller pour lui récupérer un dossier que devait lui remettre son patron Jimmy Reed par l’entremise de sa secrétaire, Mademoiselle Page.  Une tâche qu’il pouvait me confier et dont je me savais capable d’accomplir sans faille. Il n’y avait rien de bien compliqué de ramener un document, aussi précieux puisse t-il être dans notre chambre et, bien que la curiosité soit l’un de mes plus gros défaut, jamais l’idée de fouiller là dedans ne m’a effleuré l’esprit.

Curieuse mais respectueuse.

Voilà que le document en question à une bouche, deux yeux, des jambes et s’appel Jesse et nous est vraisemblablement offert comme un enfant livré par cigogne. J’ai même visualisé Reed battant des ailes avec une casquette de facteur sur la tête, tenant dans son bec, un coin de la couche de Jesse qui se débattait.

Le petit ne semble pas aussi bouleversé par moi par ce changement aussi significatif.  Pourtant, sa vie, autant que celle de Jack et moi, vient d’être orchestré  sans ménagement par Jimmy Reed comme s’il s’agissait d’un simple jouet qu’on cède à qui voudra bien l’avoir.

Comment peut-on décider pour d’autres dans le but de faire un peu plus d’argent ?

C’est une façon de faire chez BSC de placer des enfants talentueux chez leurs managers ?

J’amène Jesse avec moi dans  la suite que je partage avec Jack en lui tenant la main.  Le petit doit être fatigué ou  peut-être, voir fort probablement désorienté entre sa vie d’avant et celle qu’on lui impose présentement.  Je ne doute pas cependant que Jack et moi avons mieux à lui offrir qu’un orphelinat de l’Eastside et par orgueil,  je voudrais bien prouver à Reed que le petit n’aura  jamais été aussi heureux qu’en étant avec Jack et moi.

- Est-ce que tu as faim ? Ou encore soif ? Tu es fatigué peut-être ?

Quand nous entrons dans la chambre, j’ai conscience que je bombarde Jesse, soucieuse de déjà le materner mais c’est dans ma nature que de vouloir prendre soin des autres. Autrement, je ne serais pas enseignante !

Je laisse Jesse découvrir le décor, pendant que je regarde s’il y a quelque chose à grignoter dans le réfrigérateur de la chambre mais sauf pour une bouteille de champagne que nous gardions pour ce soir, c’est vide.

- Jack ne devrait pas tarder à arrivé, Jesse. Tu… tu as entendu parler de Jack ? Monsieur Reed t’a expliqué un peu qui nous étions ?

A-t-il seulement eu la conscience de le faire ?

Et la tête de Jack quand il va rentrer et qu’il va constater que son document est vivant !

- Si tu as envie, nous pourrions aller au restaurant de l’hôtel quand Jack sera là et nous mangerons. Tu pourras choisir tout ce dont tu as envie. Tu dois avoir faim après un long voyage en avion !

C’est étrange mais je me rends compte que je suis plus à l’aise devant une classe de 20 étudiants adolescents en mode full attitude que seul avec un petit bonhomme haut comme trois pommes.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jesse Stark


Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Sam 6 Oct - 10:29



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Brooke A. Watson & Jack Perry


On quitta Monsieur Jimmy très vite… De toute façon, il avait le pantalon tout sale maintenant et il m’en voulait sûrement même si c’était la faute de la vie. Je suivis, donc, Madame Brooke dans l’ascenseur du bel hôtel et on monta dans l’endroit où j’allais dormir au pays des stars. J’espère que j’allais avoir un grand lit comme Isabel et Manuel avaient. Moi, j’avais qu’un tout petit lit. L’était encore plus petit que celui de Guillermo.

Madame Brooke ouvrit la porte de la chambre et… Ooooooooooh, c’était beaauuuuuuuu ! C’était une grande chambre toute belle ! Il y avait une télévision ! Il y avait un fauteuil ! Il y avait un immense lit ! Il y avait même un bureau et une belle fenêtre ! Oh, c’est peut-être pas si mal le pays des stars finalement. Peut-être que le soleil allait venir bientôt aussi. Je m’avançai dans la chambre pour tout regarder. J’ouvris une porte qui menait vers une belle salle de bain.

-Waaaaw !

Tout était beau et j’avais des étoiles dans les yeux. Je revins vers Madame Brooke et je souris.

-Madame Brooke, c’est trop beau ici !

J’allais vivre ici ? Boh, sûrement. Je suis une star maintenant !

Madame Brooke me demanda si j’avais faim ou soif ou si j’étais faaaatigué. Oh ben c’est simple :

-Les trois, Madame Brooke.

Mon ventre gargouillait parce que j’avais envie de manger. J’avais soif parce que le chocolat était pas bon et que j’en avais pas bu trop et j’étais vraiment faaaaaatigué parce que une Madame m’avait réveillé dans l’avion.

Madame Brooke regarda autour d’elle et je m’assis sur le lit mes jambe pendant dans le vide. Madame Brooke disait que Monsieur Jack allait arriver et je me frottai les yeux alors qu’elle me demanda si on m’avait parlé de Monsieur Jack.

-Oui, Monsieur Jimmy m’a expliqué que Monsieur Jack était un manager. C’est un Monsieur qui s’occupe des stars. Moi, je suis une star maintenant Madame Brooke alors je dois avoir un manager. C’est ce que Monsieur Jimmy a dit. Il m’a dit que ça…

Enfin, je me rappelais que de ça. Il m’avait pas parlé de la jolie Madame Brooke.

Madame Brooke disait que quand Monsieur Jack sera là, on ira manger au restaurant de l’hôtel. Un grand sourire s’afficha sur mon visage.

-Oh oui ! J’ai très faim. Le voyage était troooop long et Monsieur Jimmy parle pas beaucoup… J’ai faim maintenant. J’espère qu’il y aura des hamburgers.

Mais Monsieur Jack n’était pas encore là… Je lançai mon sac à terre et enlevai mes chaussures pour me coucher sur le lit.

-En attendant Monsieur Jack, je vais faire dodo parce que je suis faaaatigué.


Je me recroquevillai en bouleau milieu du lit. Il y avait beaucoup de place mais j’avais l’habitude de me mettre comme ça dans mon tout p’tit lit. Une fois mis comme ça mes yeux se fermaient déjà tout seul. Mais je trouvais quand même la force de parler.

-Madame Brooke, je vous aime bien. Vous êtes gentille. J’espère que Monsieur Jack parlera plus que Monsieur Jimmy… J’espère qu’il fera moins froid après avoir mangé. J’aimerais bien manger un hamburger parce que j’aime bien ça, les hamburgers. Je n’aimais pas le chocolat de Monsieur Jimmy, j’espère que le hamburger sera meilleur…

Je disais tout ça d’une voix fatiguée et je commençais à vraiment m’endormir.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 285
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Sam 6 Oct - 21:18



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Brooke A. Watson & Jesse Stark


Ce fut le taximan qui me sortit de mes pensées avec un accent à couper au couteau. Un accent que j’aurais été incapable d’identifier si je n’avais pas su que j’étais en Belgique et que donc, son accent devait être belge… Un truc gras, précipité, comme si les mots lui échappaient… Comme s’il les vomissait, mais avec une sympathie assez caractéristique qui prêtait à sourire.

Je sortis donc de mes cogitations au sujet de Fireworks en me disant qu’il fallait que je prenne rendez-vous au plus vite avec Jimmy Reed… Enfin, Frances Page, plutôt. Je payai ma course, laissant un pourboire avant d’entrer dans l’hôtel de luxe dans lequel nous résidions, Brooke, moi et toute l’équipe de tournée…

Je me demandais d’ailleurs comment ça s’était passé pour elle, bien que je me disais qu’à part prendre un porte-document en remerciant gentiment Mademoiselle Page, elle ne devait pas avoir eu grand-chose à faire.

Je me dirigeai donc vers les ascenseurs, impatient de raconter à ma compagne l’histoire complètement surréaliste qui venait de m’arriver… A croire que ça ne pouvait m’arriver qu’en Belgique, un truc pareil.

La montée me sembla durer une éternité et je frappai doucement à la porte de notre suite avant d’ouvrir la porte avec ma clé. Je n’avais croisé aucune trace de Roadtramp, ni de Livia, mais j’imaginais que même s’il était près de midi, il était encore tôt pour eux tous.

J’entrai dans la suite et ne vis pas Brooke dans le petit salon.

-Brooke ?

Je passai la tête dans l’entrebâillement de la porte de la salle de bain restée ouverte et ne la vis pas non plus.

-Chérie ? Tu veux qu’on aille manger au rest…

J’ouvris la porte de la chambre proprement dire pour trouver Brooke assise au bord du lit, les yeux rivés sur une petite boule au centre… un tout petit enfant.

Mais qu’est-ce que c’est que cette journée ?

Je suis en train de rêver ou quoi ?

Je parlai tout bas, par réflexe, m’approchant de Brooke, mais c’était l’enfant qui dormait sur le lit que je regardais.

Puis je m’assis à côté de Brooke et alors seulement, je la regardai avec des yeux ronds avant de dire encore en chuchotant :

-J’ai raté combien d’épisodes ? Qu’est-ce qui se passe ?!

Ce n’est pas David McAvoy qui est cinglé, c’est moi.

Je secouai la tête.

-D’où tu me sors ce petit garçon ?

J’en oubliai même de saluer Brooke comme il se devait alors que ça aurait été la première chose que j’avais fait si… si je n’étais pas complètement perturbé par cette journée des plus étranges.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Brooke A. Watson


Messages : 85
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 28
Localisation : History Classroom


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Dim 7 Oct - 0:54



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Jesse & Jack







Le petit Jesse à des préoccupations bien de son âge. Son estomac, dormir, les gros enjeux d’un enfant de… il a quel âge au fait ?  Je me rends compte que, sous le choc de l’annonce du patron de Jack, je n’ai obtenu que de maigres informations sur Jesse.  Tout ce que je sais tiens sur deux doigts de la main. Il est orphelin et il a une voix magnifique. Je pourrais aussi ajouter qu’il n’aime pas le chocolat chaud qu’on sert ici… mais ça ne me sera pas bien utile.

Au moins, Jimmy Reed a cru bon d’informer le petit sur sa nouvelle situation avec un minimum plus de détails qu’il en a eu mon Jack et moi.  Ainsi donc, Jesse est au courant que Jack, et moi par extension, sommes là pour prendre soin de lui et… parallèlement de sa carrière. Cette dernière notion me rebute. Je suis peut-être trop puritaine mais il me semble qu’à son âge que j’évalue entre 6 et 8 ans, il devrait penser à jouer et  faire des bulles de gomme avant de penser à devenir une star !

Sur ce plan, je me rangerai derrière l’opinion de Jack, même si elle diffère de la mienne et ferai en sorte de combler les aspects plus normaux de sa vie d’enfants à ma façon.

Je propose à Jesse d’aller manger quand Jack sera de retour. Ce à quoi il se réjouit même s’il est très fatigué. Je lui souris et le suis alors qu’il grimpe sur le lit et s’y roule en boule.

Il me semble si vulnérable !

Jimmy Reed m’a dit qu’il était orphelin… qu’est-il arrivé à ses parents ?

Peut-être vaut-il mieux ne pas le savoir.

- Jack parle plus, ne t’en fais pas. Et tu pourras manger tous les hamburgers que tu voudras, maintenant dors mon ange, ça te fera du bien.

Il ne faut pas longtemps au petit pour s’endormir et je reste là à lui caresser le dos en me prenant déjà au jeu de la mère qui veille sur son enfant. J’adore les enfants et je rêve d’avoir un jour ma propre famille. J’ai déjà un peu goûter à ce que pourrait être ce genre de vie en partageant le quotidien de Jack et Olivia mais elle est grande et autonome. Je rêve de pansé des genoux écorchés, raconter des histoires, faire des batailles de polochons et jouer à chasser les monstres sous le lit.

Je ne sais pas combien de temps nous sommes resté comme ça sur le lit, moi à lui flatter le dos mais je sursaute presque quand Jack entre dans la chambre. Je me redresse gardant une main sur Jesse, comme pour le rassurer de ma présence constante  alors que Jack, confus et avec raison, me demande s’il a manqué quelques épisodes ce qui ne manque pas de me faire rigoler silencieusement.

- Un demi épisode tout au plus, mon amour.

Vient ensuite la question logique, celle qui demande d’où vient ce petit garçon.

- Et bien, je te présente ton document. Il s’appel Jesse et il aimerait manger un hamburger à son réveil.

Ma main qui était dans le dos de Jesse remonte jusque dans ses cheveux le temps de m’assurer qu’il dort encore puis je descends du lit en faisant bien attention de ne pas le réveiller puis j’entraîne Jack hors de la chambre pour s’installer au salon où nous seront plus tranquille pour discuter.

- Ton patron l’a déniché dans l’Eastside et apparemment, le gamin a une voix exceptionnelle.

Mais si ce n’était que ça.

Je suis encore en colère et complètement désabusée vis-à-vis  la lourdeur de la tâche que nous impose monsieur Reed. D’une façon détournée, il a décidé de faire de moi et Jack, les parents d’un enfant qu’il a voulu aouter à sa liste de star.

- Monsieur Reed nous…

J’allais dire ‘’ nous le donne ’’ ce qui n’aurait pas été loin de la vérité.

- … le confit. En gros, nous seront vraisemblablement ses tuteurs et toi, en plus, son manager.

En fermant les yeux, je passe une main sur mon visage en poussant un soupire à mi chemin entre la frustration et la consternation.

- Si tu l’avais entendu, ton patron… me dire qu’il avait sortit Jesse de l’Eastside pour lui offrir une belle vie et que toi et moi étions les mieux placé pour mener à bien cette mission !

On dirait que je ne décolère pas de l’attitude du  grand manitou de BSC.

- C’est à croire que BSC a pour mission de faire élever des enfants stars par leur manager, même si je sais que pour Olivia, c’était un choix qui s’imposait vu que sa maman et son beau-père ne résidaient pas à Los Angeles.

D’ailleurs, ça me fait penser… est-ce que la petite voudra aller vivre avec sa mère maintenant que cette dernière semble être revenue pour de bon ? Au fond de moi, j’espère bien que non… c’est un peu égoïste mais j’aime la petite énergie qui se dégage de notre trio. Je voudrais bien l’avoir encore maintenant que nous sommes quatre.

Je regarde Jack avant de me blottir contre lui, ma tête contre son épaule.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 285
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Mar 9 Oct - 15:14



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Brooke A. Watson & Jesse Stark


Je levai les sourcils, les yeux complètement écarquillés en regardant Brooke.

-Un demi épisode ?...

Mais il avait fait quoi, le scénariste, pendant qu’il m’envoyait sur Fireworks qui était en fait ce qui restait de The Burning Fire ?!

Brooke, amusée tout de même, et embêtée tout en même temps, me présenta donc… mon document. Je regardai à nouveau l’enfant, bouche bée. Cet enfant était donc… quoi ? Un don de Jimmy Reed pour services rendu ?

Il s’appelle Jesse et aime les hamburgers. Je me laissai entrainer comme un zombie hors de la chambre par ma petite-amie tandis que l’enfant dormait.

Une fois la porte refermée derrière nous, je retrouvai l’usage de la parole pour dire dans un souffle :

-Je crois que McAvoy m’a refilé un truc pas clair…

Mais ça, c’était une autre histoire et je passai dessus pour entendre Brooke me dire que mon patron avait trouvé le petit dans l’Eastside et qu’il avait une voix exceptionnelle. Mais je crois que ma surprise fut à son comble quand Brooke ajouta, un peu hésitante, que Reed voulait qu’on soit les tuteurs de l’enfant…

Je fronçai les sourcils.

-Il a dit ça ? Il a dit qu’il voulait qu’on soit les tuteurs de… Jesse ?

Je suis un manager, pas une garderie !

Je marquai une pause, continuant d’écouter Brooke qui était vraisemblablement en colère contre Reed. Et à raison… Bien que je doutais qu’il lui ait dit qu’il voulait qu’on soit les tuteurs de Jesse. Je terminai de faire les cent pas pour me laisser tomber dans un fauteuil et lever mes yeux bleus dépassés vers Brooke.

Elle était peut-être en colère. Mais moi, je ne comprenais plus rien.

-BSC ne m’a pas assigné Olivia, c’est moi qui l’ai trouvée. Le reste n’est qu’un pur hasard. Et je ne suis pas le tuteur d’Olivia. J’ai engagé une artiste en lui permettant de vivre à l’aise à Los Angeles en veillant à ce qu’elle ne manque de rien parce qu’elle était mineure et que ses parents résidaient à l’étranger.

Le reste, notre complicité, s’était construite avec le temps.

Est-ce que c’était la vengeance de Jimmy Reed pour lui avoir mis sa fille sous le nez ?

J’en savais rien. Mais il devait y avoir une logique à tout ça. Une logique à la Jimmy Reed et donc aussi difficile à décrypter que la machine Enigma.

Et mon cerveau commença à carburer alors que Brooke venait se blottir contre moi dans le fauteuil.

-Et tu as vu Reed en personne ? Mais qu’est-ce qu’il croit ? On est en pleine tournée mondiale ! Je ne peux pas m’occuper convenablement d’un si petit enfant ! Je ne vais pas pouvoir être là pour lui. Il faut que je m’occupe de l’organisation des concerts de Liv, de ses interviews, de ses settings !

Je regardai vers la porte de la chambre où dormait Jesse…

-Je ne pourrai pas non plus lancer la carrière du petit maintenant même avec toute la bonne volonté du monde ! Je…

Je regardai brusquement Brooke en fronçant les sourcils.

-Mais attend… Où sont les parents de cet enfant ?...

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Brooke A. Watson


Messages : 85
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 28
Localisation : History Classroom


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Jeu 11 Oct - 20:19



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Jesse & Jack





La surprise qui s’affiche sur le visage de Jack est indescriptible. Je ne sais pas quelle aurait été ma réaction en découvrant un petit bonhomme mignon comme tout endormi sur mon lit, mon amoureux veillant  sur lui. J’entraîne Jack avec moi au salon de notre suite pour laisser Jesse dormir. Ce sera aussi plus indiqué pour discuter de notre nouvelle ’’situation’’ .

Tout s’est déroulé quand même rapidement, dans le lobby de l’hôtel et j’étais à ce point sous le choc que je sais que mon récit est plus proche de ce que je ressens, ce qui n’est pas forcément le portrait fidèle de la réalité.

Est-ce que je me trompe ? Non, pas tant que ça.

- Il n’a pas dit concrètement que nous soyons ses tuteurs, Jack. Mais c’est clair qu’il s’attend à ce qu’on l’élève, le nourrisse, l’éduque et lui donnions tout ce qu’un enfant à besoin pour grandir.

Mon opinion demeure qu’à défaut d’être ses parents biologiques, nous seront ce qu’il aura de plus près de parents. La différence ne tient qu’en un jugement juridique. Pour le moment, c’est tout de même à nous que Jimmy Reed a confié le gamin, tout frais compris alors peut-être que le terme de ‘’ tuteurs’’ n’est pas le bon, n’en demeure pas moins que c’est quand même ce que nous allons faire.

Installés sur le fauteuil, moi contre Jack, peinant à rester calme, je l’écoute lui s’emporter contre les intentions de Jimmy Reed.

- Je n’ai aucune idée, mon amour, de ce que peut croire ton patron. Il a été plutôt avare de détails. À partir du moment où j’ai capté que ce qu’il attendait de nous était qu’on prenne soin de Jesse, il n’avait plus besoin de s’épuiser à m’expliquer. Il a probablement été plus préoccupé par le chocolat chaud que Jesse a renversé sur ton pantalon.

Je soupire, passant une main dans mes cheveux que je ramène sur le côté de ma tête pour jouer avec en passant mes doigts dedans.

- Je ne vois pas l’urgence de lancer la carrière de Jesse, Jack. Ça peut attendre la fin de la tournée. En attendant,  continu de t’occuper d’Olivia et  moi, je prendrai soin de lui.

Jesse a-t-il des bagages ? Nous n’avons rien amené avec nous sauf son petit sac quine doit pas regorger de vêtements adéquat et de tout ce dont un enfant peut avoir besoin.

- Faudra déjà l’habiller convenablement et…

Jack veut savoir où sont les parents du petit. En faisant marche arrière dans ma tête, je me rends à l’évidence que je n’ai pas prit le temps d’ajouter ce détail d’une importance capital dans mon récit.

- Il est… il est orphelin, Jack.

Je fronce des sourcils en me redressant pour me retourner sur le fauteuil et regarder Jack droit dans les yeux.

- Je ne suis pas certaine… de… comprendre ?! Jimmy m’a dit que Jesse est orphelin. Il est allé le chercher dans l’Eastside… il l’a pêché où ?  Si le petit était dans une crèche, et je dis ça ne me basant du fait qu’il a dit qu’il est orphelin, il ne peut pas s’être présenté tout bonnement ‘’ Bonjour, Jimmy Reed, BSC, je cherche de nouveau talent et je me disais qu’un tout petit ferait sensation !’’ il devait soit connaître l’enfant à la base ou se l’être fait ‘’ recommander’’…

Là où je veux en venir, c’est que je commence à me demander si Jimmy Reed ne serait pas le père caché de cet enfant et que de nous le refiler à Jack et moi serait une façon de le voir grandir sans que personne ne découvre la vérité ! Est-ce qu’il serait assez tordu pour faire une chose du genre ? Après ma courte discussion avec lui, je dirais oui, sans hésitation.

- Tu vas devoir avoir une bonne discussion avec ton patron, Jack. Hors de question qu’on s’attache à un enfant s’il a l’intention de nous le reprendre quand bon lui chantera comme il a fait avec son foyer d’accueil !

Toute cette histoire me trouble grandement.

Je suis une femme avec des rêves, et celui de fonder une famille en fait partie. Je crois avoir assez d’amour en moi pour m’occuper d’un enfant, comme s’il était ma chair et mon sang, même s’il n’est pas le miens. Mais pas pour me faire arracher le cœur dans un an… 5 ans…  qui sait ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jesse Stark


Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Ven 12 Oct - 15:48



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Brooke A. Watson & Jack Perry


Oh j’ai faim…

Mon ventre fait du bruit…

Oh….

J’ouvris doucement les yeux parce que mon ventre venait de me réveiller. Je baillai un p’tit peu me mettant assis sur le grand lit. Je frottais mes yeux.

Boh… Je suis où ?

Je regardai autour de moi. Ah oui ! Je suis dans la chambre de Madame Brooke. Je suis au pays des stars ! Je souris.

Bah, elle est où Madame Brooke ? La dernière fois que je l’avais vu c’était avant de dormir. Elle m’avait parlé de Monsieur Jack et puis elle avait frotté mon dos comme faisait parfois Isabel et puis j’ai dormis.

Je me grattai la tête. Oh, mes cheveux son tout décoiffé. Boh, pas grave.

Je descendis doucement du lit et me frottai encore les yeux. J’entendais un p’tit peu des gens parler derrière la porte mais ça venait de loin. J’entendais la voix d’une Madame et d’un Monsieur. Madame Brooke ? Oh peut-être…

Mais je n’ouvris pas la porte pour les rejoindre. Je préférai aller près de la fenêtre pour regarder le paysage. Le pays des stars aura peut-être l’air plus beau de la fenêtre ? Je m’approchai et regardai.

Oh bah non… Fait toujours gris et puis c’est moche. Je fis la moue.

Mon sac était là… Il était à côté de la grande armoire… Je m’approchai de l’armoire et l’ouvris doucement.

Oh des valises !

L’une d’entre elle était ouverte. Il y avait des chemises bien pliés dedans. Oh c’était des costumes de Monsieur. Je le bougeai pour voir s’il n’y avait pas des trucs intéressants en dessous mais non… Que des habits…

Oh…

Je fis la moue est remis les chemises et les t-shirts comme ça. Ils sont un peu dépliés… Oh, c’est pas grave, c’est pour les mettre sur soi de toute façon.

J’ouvris le sac qu’il y avait à côté de la valise. Je fouillai un peu.

Oh une cassette !

Je souris et sortis la cassette. Il n’y avait pas d’image. Juste un mot écrit mais je savais pas lire. J’aimais bien les cassettes et je voulais garder celle-là pour moi parce que je l’ai trouvée.

Je souris et je fermais le sac et l’armoire pour mettre la cassette dans mon sac avec les autres de mes cassettes. Je me mis assis par terre pour le faire et en rangeant la nouvelle cassette je tombai sur mes photos. J’avais pris des photos avec moi. Une d’Isabel, une de tous mes amis avec moi et une de ma maman. Je voulais prendre celle d’Alonso aussi mais Isabel m’a dit qu’il ne fallait pas… Mais si je ne voyais plus Alonso, comment j’allais faire pour me rappeler de sa tête ? Je fis une moue triste parce que je n’avais pas de réponse à ma question.

Je rangeai les photos avant de tomber sur Nounours… Je le pris tout contre moi… Oh bah j’avais faim mais, en fait, je suis toujours faaaaatigué… Et Nounours me donne envie de dormir encore… Je le serrai contre moi assis par terre. Je n’allais pas me rendormir mais j’avais trop faim pour arriver à me lever du sol. Alors je restais là assis à terre avec Nounours à moitié éveillé et pensant au hamburger que j’allais manger.

Spoiler:
 

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 285
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Sam 13 Oct - 17:33



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Brooke A. Watson & Jesse Stark


Brooke avait raison… Et je passai une main sur mon visage, une fois affalé dans le fauteuil de notre salon temporaire au milieu d’une ville à des milliers de kilomètres de chez nous. Brooke disait que Reed n’avait pas employé le terme tuteur mais il était clair que là, perdu au milieu de nulle part, avec un petit Angelenos sur les bras, nous n’avions pas vraiment d’autre choix que de le nourrir l’habiller… bref, nous en occuper.

Quoi d’autre sinon ? Le rendre à Reed ? Le donner à Mademoiselle Page ?

Non. Reed savait très bien que je ne le ferais pas. Parce qu’il savait que je n’aurais pas confiance suffisamment en lui pour le lui rendre. Parce que si je le faisais, il allait en faire quoi, mon patron ? Je n’en savais rien. Alors je préférais encore que l’enfant reste avec moi.

Tout comme il savait que je préférais que Livia reste avec moi.

Bref, il me coinçait parce qu’il me connaissait bien mieux que je ne le connaissais lui.

Nous aurions été à Los Angeles, il y aurait peut-être eus d’autres moyens pour Brooke et moi de nous retourner, de trouver d’autres alternatives comme… Oh j’en savais trop rien, en fait… J’étais tellement abasourdi que je ne savais même plus réfléchir très logiquement.

Ce n’était pas non plus comme si j’avais notre première tournée mondiale à gérer, hein… Et même si tout allait bien, ça n’en restait pas moins un boulot à temps plus que plein.

Brooke, suite à mes questions, et j’en avais des tas, me répondit, la pauvre que Reed ne lui avait pas dit grand-chose, au final, sur ce qu’on attendait de nous. Tout comme Reed ne lui avait pas dit grand-chose sur l’enfant lui-même.

Il s’appelle Jesse Stark et aime les hamburgers. Ça me faisait une belle jambe !

Je ricanai quand même quand elle souligna que le petit avait renversé son chocolat chaud sur Reed et je passai ma main dans le dos de Brooke, la caressant doucement.

-Faut croire qu’il y a une forme de justice dans ce monde.

Mon regard croisa celui de Brooke quand elle affirma qu’il n’y avait pas besoin de faire démarrer la carrière de Jesse tout de suite. Parce que si elle avait surtout retenu le côté « tuteur » de la chose, moi, je pensais quand même un peu comme un manager, la plupart du temps.

-Oui… De toute façon, c’est impossible de démarrer sa carrière maintenant. Ça devra attendre la fin de la tournée mondiale… Et… je suis certain que Reed est très au courant de ça…

Mais entre-temps… Entre temps Jesse devra rester avec nous. Je tiendrai à ce qu’il reste avec nous et ça aussi, Reed le sait… Tout comme il sait que je risque de m’y attacher.

Tout comme Brooke risque de s’y attacher.

Jusqu’à ne plus pouvoir s’en détacher.

Brooke, d’ailleurs, avait déjà une organisation en tête : je m’occuperais de Livia et de tout ce qui touche à la tournée (je ferais mon job, en gros) pendant qu’elle s’occuperait de Jesse (elle en était déjà à refaire mentalement sa garde-robe apparemment…)…

Mais wow… hey… elle parlait de ça comme si le môme n’avait pas de parents. Alors je posai la question et entrouvris la bouche de surprise quand Brooke me donna un détail un peu plus important que le fait que Jesse aimait les hamburgers… Si je ne l’aimais pas autant, je dirais que décidément, les femmes ont un ordre de priorité dans leur fonctionnement qui m’échappe un peu (beaucoup).

-Orphelin…

Du coup, Brooke partit dans ses propres réflexions qu’elle fit d’ailleurs tout haut.

Comme Brooke le disait, Reed ne pouvait quand même pas s’être pointé dans un orphelinat et demander à avoir l’enfant, juste comme ça… Bien que…

-Tu n’imagine pas ce que l’argent peut faire comme miracle. Si ça tombe, il a littéralement acheté le petit, ça ne m’étonnerait même pas si on me le disait. Quant à apprendre son existence… il suffit que quelqu’un de l’orphelinat où était Jesse ait contacté BSC… va savoir.

On ne savait quand même pas grand-chose mais ce qui inquiétait Brooke c’était que Reed nous le reprenne si jamais on s’y attachait…

Je me levai et embrassai le front de ma petite-amie pour la rassurer.

-C’est bien la dernière chose pour laquelle je m’inquiète.

Il n’est pas venu reprendre sa propre fille… Alors un orphelin de l’Eastside qui lui avait renversé son chocolat chaud sur son pantalon…

Mais ça, Brooke ne pouvait pas le savoir, puisque je ne lui avais jamais parlé du lien entre Livia et Jimmy Reed.

J’allais ajouter quelque chose quand je fronçai les sourcils…

-T’aurais pas… entendu quelque chose ?

Je tournai la tête vers la chambre et me dirigeai vers celle-ci pour ouvrir doucement la porte et découvrir Jesse… Il était minuscule et avait ses petits yeux qui se fermaient alors qu’il tenait sa peluche contre lui.

Mon Dieu mais quel âge avait cet enfant ? 5 ans ? 6 ?

Derrière lui, l’armoire était ouverte, les valises défaites et dans un bordel monstre… Mais le petit assis à terre, que je regardais bouche bée était trop… trop je ne savais pas quoi pour que je l’engueule d’entrée de jeu pour avoir foutu le bordel.

-Bonjour, Jesse…

Je m’approchai doucement et m’accroupis à sa hauteur.

-Je m’appelle Jack… Brooke m’a dit que tu avais faim…

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Brooke A. Watson


Messages : 85
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 28
Localisation : History Classroom


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Sam 13 Oct - 19:45



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Jesse & Jack






Ce n’est pas du simple babysitting que nous impose Jimmy Reed.  

Le petit Jesse est orphelin et en nous le confiant, même à mots couverts, il m’apparaît évident qu’il s’attend à ce que nous élevions le gamin et en prenions soin comme si c’était le notre. Il n’est pas question que de lancer sa carrière ici. Autrement, Jimmy aurait attendu de voir Jack en face à face et aurait confié le petit à quelqu’un d’autre.

Pourquoi il a fait ça ?

Quelles sont les vraies raisons d’aller chercher un orphelin dans une crèche pour le refiler à l’un de ses manager et sa petite ami en ajoutant qu’il les croit les mieux placés pour accomplir cette mission. Tels furent ses propres mots !

Jack avance que Jimmy aurait pu acheter Jesse, tout bêtement, comme on achète une belle voiture ou un tableau de collection dans le but de l’exhiber aux yeux jaloux de nos proches. Sauf qu’il s’agit ici d’un enfant et non pas d’un objet.

J’en ai presque la nausée quand il ajoute que ça pourrait peut-être même venir de son foyer d’accueil qui aurait contacté BSC. Contre de l’argent, parce que, comme dit Jack, l’argent fait des miracles.

- Mais ça n’assure pas le bonheur.

Et si la carrière du petit se lance et qu’elle va comme le prétend Reed ? Et qu’on revient nous le prendre alors que nous aurons veillés sur lui comme notre propre fils ? Je me fous du temps, des heures, de l’argent même s’il ne pleut pas dans notre cas, mais l’amour, ça non. Parce que je me connais. Je m’attache à mes étudiants, je m’inquiète pour eux, je sais quand ils vont bien et quand ils vont moins bien. Je les materne, on me le reproche assez souvent à l’interne avec les autres professeurs de Fairfax. Je vais prendre soin de Jesse et ça me fera mal s’il doit m’être enlevé pour une question d’argent et de gloire !

Jack lui, n’en ai pas inquiet et me rassure en m’embrassant.

- Non ? Je ne crois pas…

Il croit avoir entendu quelque chose. C’est surement Jesse qui s’est réveillé. Je me lève et suis Jack qui se dirige vers notre chambre. Quand il ouvre la porte, mon regard se porte d’abord sur notre lit, là où j’ai laissé le petit. Le lit étant vide, je balais la pièce du regard pour le trouver sur le sol, tenant une peluche tout contre lui, avant de remarquer qu’il a visiblement fouillé dans nos valises.
Pauvre petit !

Il devait être confus à son réveil.

Qui pourrait lui en vouloir d’avoir cherché à se rassurer ?

Jack s’accroupi à la hauteur de Jesse et se présente à lui. Je l’imite, m’asseyant en tailleur à même le sol. Il me semble à la fois vulnérable et fragile et de nouveau, mon cœur se serre. Je suis trop sensible pour être une femme d’affaire !

Jack prend la parole sur un ton rassurant. Je souris à mon petit ami puis regarde Jesse qui tient sa peluche tout contre lui.

- Il est mignon ton ourson. Il a un nom ?

En fait, la peluche manque de rembourrage, elle semble avoir fait la guerre. L’important c’est qu’elle soit réconfortante pour Jesse.  



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jesse Stark


Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Dim 14 Oct - 9:38



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Brooke A. Watson & Jack Perry


Alonso manquait à Nounours… Je le serrai plus fort contre moi. Moi aussi Alonso me manquait un peu. Je n’aimais pas quand il me disait d’aller travailler mais sinon, je l’aimais bien. Mais maintenant, je n’allais plus jamais le voir. C’est Monsieur Jimmy qui l’a dit… Mais je n’ai pas de photo d’Alonso.

Je fis la moue mes yeux se fermant tout seul. Oh… J’étais vraiment faaatigué. J’allais me rendormir comme ça par terre quand j’entendis la porte s’ouvrir. Je tentais d’ouvrir un peu les yeux.

Oh raté…

Je ne réussis à les ouvrir que quand un Monsieur se mis à ma hauteur. Madame Brooke était là aussi. Le Monsieur me dit bonjour et se présenta. C’était Monsieur Jack. Je souris… Pas à son nom mais au fait que j’avais faim. Oui, j’avais faim, mon ventre faisait du bruit.

-Oh M’sieur Jack. Bonjour M’sieur Jack.

Je le regardais les yeux toujours à moitié ouvert. Oh… Ils vont se rouvrir entièrement un jour.

-Oh oui, j’ai trèèès faim...

Madame Brooke s’était assise près de moi. Elle était toujours très jolie Madame Brooke. Je lui offris un sourire quand elle me demanda le nom de Nounours.

-Il s’appelle Nounours. Je l’ai depuis toujours. C’est le seul ami que j’ai pu prendre avec moi.

Je fis une petite moue triste. Moi, j’aurais voulu prendre Isabel aussi et tous les autres mais Monsieur Jimmy ne voulait pas. Je crois que j’aime pas trop Monsieur Jimmy. Il parle pas beaucoup et il veut pas que je prenne mes amis…

Je récupérai mon sourire en regardant Madame Brooke et Monsieur Jack.

-Je l’ai pas dit à M’sieur Jimmy mais le pays des stars, c’est pas très beau… Moi je croyais que ça serait plus beau que ça...


Je jetai un œil vers la fenêtre.

-Il fait gris et froid et je préfère l’Eastside… Mais j’aime bien la chambre... Elle est grande et belle.

Je souris avant que mon ventre ne fasse beaucoup de bruit. Je fis une moue triste. Je n'aimais pas avoir faim.

-Oh j’ai trop faim… J’ai plus mangé depuis l’avion… Le chocolat était pas bon alors je l’ai pas bu.

J’espérais, toujours, que le hamburger sera meilleur.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jack Perry


Messages : 285
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 36
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Mar 16 Oct - 11:53



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Brooke A. Watson & Jesse Stark


J’avais avoué à Brooke que je ne voyais pas trop mal mon patron acheter Jesse, s’il avait eu connaissance de son talent. Jimmy avait assez d’argent pour se permettre un tas de choses, surtout en faisant complètement fi d’une quelconque éthique. Ce à quoi Brooke déclara en retour que l’argent ne faisait pas le bonheur.

Je la regardai, sans trop savoir où elle voulait en venir avec ça. Personne n’avait parlé de bonheur là-dedans. Jimmy Reed avait potentiellement trouvé un môme talentueux, l’avait acheté et l’avait placé où il y avait moyen de transformer ce minuscule produit brut en produit fini…

-C’est… pas vraiment le sujet, chérie. Bonheur et business ne jouent pas dans la même cour.

Mais si on passait notre temps à essayer de savoir quelles étaient les véritables intentions, le pourquoi du comment, de ce que faisait Jimmy Reed, on avait pas fini de tergiverser. Et tout ça pour qu’au final, ça ne vole probablement pas plus haut que : « Tiens, j’ai ça en stock. Tires-en ce que tu peux, Jack, et pour le reste, tu fais comme tu veux, je m’en fous. Je ne veux même pas en entendre parler. »

Ça, ça devait s’approcher de la vérité de Jimmy Reed.

Alors les inquiétudes de Brooke quant à savoir si un jour, Reed allait nous retirer l’enfant était le cadet de mes soucis parce que ça me semblait très peu probable… Par contre, ce dont je me foutais moins, c’était de constater que… Brooke s’y était déjà suffisamment attachée pour penser à cette éventualité…

Sinon, ça lui serait passé complètement au-dessus,  de la tête, non ?

Mon attention avait été attirée vers la chambre par du bruit et de fait, quand j’y étais entré, le petit Jesse était réveillé (enfin au moins à moitié), assis par terre, un ourson dans les bras.

Tu m’étonnes que Brooke avait peur de s’y attacher. Et j’eus le temps, en m’accroupissant devant l’enfant, de me dire que Brooke ne serait d’ailleurs peut-être pas celle qui s’y attacherait le plus vite. Je commençais à salement bien me connaître à ce niveau-là.

Brooke s’installa au sol à côté de moi et je me soutins d’une main sur sa cuisse pour ne pas perdre bêtement l’équilibre.

Je me présentai à Jesse qui me salua en retour… Et il ne manqua pas de me faire sourire.

-Tu peux m’appeler tout simplement « Jack », Jesse. .

J’entendais son ventre gargouiller d’ici… Il disait avoir très faim. C’était une première chose à régler. L’installer confortablement.

-Nous allons aller manger tout de suite, ne t’en fait pas.

Brooke lui demanda le nom de son nounours et il lui répondit ajoutant qu’il était le seul ami qu’il avait pu prendre avec lui.

J’hésitais entre me transformer en guimauve et me mettre à pleurer toutes les larmes de mon corps. Et finalement, je ne fis aucun des deux. Pour finalement rire à sa réflexion sur « le pays des stars ». Jesse étant natif de Los Angeles, effectivement, la Belgique devait lui sembler froide et grise.

-Le concert de ce soir te fera peut-être changer d’avis. Et puis nous ne resterons pas ici pour toujours, nous retournerons à Los Angeles. On fait juste un tour du monde, Jesse, pour que les stars puissent chanter un peu partout.

J’avais un tas de questions, mais avec un enfant aussi petit, je préférais y aller pas à pas.

Manger, donc, était la première étape. Surtout qu’il affirma que la dernière fois qu’il avait mangé, c’était dans l’avion. Je tendis mes deux mains vers lui.

-Tu viens avec nous ? On va descendre au restaurant et tu pourras manger ce que tu veux, ok ?

Le petit se leva, vint dans mes bras et je me redressai, le soulevant, lui et son nounours, dans le mouvement.

-Ok super, on y va ! Brooke, tu veux bien prendre mon portefeuille sur le meuble à l’entrée, s’il te plait ?

Pas que j’ai les mains prises, mais un peu quand même. En traversant l’hôtel pour arriver jusqu’au restaurant, je demandai à Jesse.

-Et tes autres amis, ils sont restés là où tu étais avant alors ? Dans un orphelinat ou un foyer ?

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Brooke A. Watson


Messages : 85
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 28
Localisation : History Classroom


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Mar 16 Oct - 22:58



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Jesse & Jack





J’aurais aimé expliquer à Jack ce que je voulais dire par : ‘’ L’argent n’assure pas le bonheur’’ mais je n’ai pas le temps puisque nous sommes tous les deux interpellés par un son provenant de la chambre.

Je sais.

Je suis ridicule de déjà laisser mon instinct maternel prendre le dessus mais  la façon dont il a atterrit dans ma vie ne m’en laisse pas le choix.  Tout de cette histoire m’a complètement chamboulé et je serais prête à parier le peu que je possède que Jimmy Reed nous a analyser à distance pour jouer ses pions.

Ensemble nous entrons dans la chambre pour découvrir que Jesse s’est déplacé du lit jusqu’au plancher et s’est recroquevillé sur lui-même en tenant ‘’nounours ’’ tout contre lui. Pour la deuxième fois en un court laps de temps, m on cœur fond littéralement.

- Nounours, c’est un nom parfait pour un ourson en peluche !

Et nounours me donne un sacré pincement au cœur quand Jesse affirme qu’il est le seul de ses amis qu’il a pu amener avec lui.

Cet enfant à été arraché au seul endroit où il se sentait comme chez  lui. Certes, je ne connais pas les circonstances et vu son état et le peu de choses qu’il possède, je crois pouvoir affirmer qu’il n’a pas été sortit d’un milieu aisé. Son foyer d’accueil devait être en difficulté financière et mon raisonnement c’est que Jimmy Reed a dû payer le gros prix pour avoir le petit et aider par le fait même ceux laissé derrière.

Jack et Jesse font connaissance avec, comme bruit de fond, l’estomac du petit homme qui gronde comme un moteur de jet.

Il meurt de faim et à force de parler d’hamburger, j’en mangerais bien un, moi aussi !

- Allons-y !

Je me lève, suis Jack qui tient Jesse contre lui et attrape le portefeuille de Jack au passage sans oublier la clé de la chambre et range le tout dans mon sac à main.

Nous descendons jusqu’au rez-de-chaussée et, pendant tout le trajet, je m’en mords l’intérieur de la joue en me répétant que je ne veux absolument pas croiser Jimmy Reed ou Mademoiselle Page ! Hors de question de leur donner la satisfaction de nous voir déjà plongé jusqu’aux coudes dans la ‘’ mission’’.

C’est mon orgueil de femme, qui parle !

Au restaurant, il ne faut pas long pour qu’on vienne prendre notre commande et une fois passé, je regarde tour à tour Jack et Jesse, sans m’empêcher de transposer cette image à celle que pourrait avoir l’air notre vie de famille.  

Dire que Jack m’a proposé de m’installer avec lui dès la tournée terminée ! Nous n’aurons même pas eu le temps de vraiment vivre une vie de couple qu’on aura déjà le gamin qui vient avec. Et je vais devoir annoncer ça à mes parents !

Comment ?

- Tu auras sous peu ton repas, Jesse. En attendant, tu veux bien nous parler un petit peu de toi ? Tu as quel âge exactement ?

Certaines informations manquent. Il serait quand même intéressant de les savoir afin d’en prendre soin aux meilleurs de nos capacités. Il est en âge d’être scolarisé, mais je me demande s’il n’a jamais été à l’école. J’en doute, même. Jesse aura un sacré rattrapage à faire et, tant qu’à l’avoir avec nous pendant le reste de la tournée, je pourrais m’occuper de le mettre à niveau.

- Tu aimes faire quoi, quand tu peux t’amuser ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Jesse Stark


Messages : 91
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   Hier à 12:08



The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing
ft. Brooke A. Watson & Jack Perry


Je tenais Nounours et Madame Brooke et Monsieur Jack étaient là. Monsieur Jack voulait que je l’appelle Jack. J’hochais la tête et je souris.

-D’accord, M’sieur Jack…

J’avais faim… Et Monsieur Jack disait qu’on allait aller manger tout de suite. Mon sourire s’élargit. Je voulais un hamburger… Et un peu de coca aussi…

Mais avant Madame Brooke voulait faire connaissance avec Nounours. Je le lui présentai et elle aimait bien son nom. Je fis un grand et beau sourire. C’est dommage que Nounours soit le seul qui ait pu me suivre. Mais Monsieur Jimmy n’avait pas voulu prendre les autres.

Je serrai Nounours contre mon ventre qui faisait du bruit avant de dire à Monsieur Jack ce que je pensais du pays des stars. Je trouvais l’endroit moche… Il faisait gris et tout. Mais Monsieur Jack disait que le concert de ce soir me fera changer d’avis. Un concert ? J’entrouvris la bouche. Oh ! Je n’avais encore jamais été à un concert, moi ! Manuel disait qu’il fallait beaaaaaucoup d’argent pour aller à des concerts voir les stars sur scène. Oh bah oui mais Jesse… Tu es une star maintenant. C’est normal que tu ailles à des concerts. Oh bah oui !

-Oh...

Puis, Monsieur Jack disait qu’on ne resterait pas ici mais qu’on retournera à Los Angeles. Que, pour le moment, on faisait un tour du monde. Oh bah, il m’avait pas dit ça Monsieur Jimmy !

-Oh Monsieur Jimmy m’avait pas dit que c’était L.A. le pays des stars… Ah ben, pourquoi il l’a pas dit ? Moi j’ai eu peur que ça soit ici. C’est pas beau ici ! Mais je veux bien faire le tour du monde.

C’est long un tour du monde ? Boh, oui sûrement… Je fis une drôle de moue parce que je réfléchissais à tout ça et qu’il y avait beaaaucoup de choses à réfléchir et que j’avais faim et tout.

Et mon ventre fit encore du bruit. J’avais faim. Monsieur Jack proposa d’aller au restaurant.

-Oui, je viens. Je veux manger un hamburger.

Je souris et me levai avec Nounours pour aller dans ses bras. Madame Brooke se leva aussi. Elle voulait aussi manger. Je lui souris tenant Nounours d’un bras mon autre bras entourait le cou de Jack.

On sortit de la chambre. J’enfuis ma figure dans le cou de Jack. Je n’avais pas envie de marcher parce que j’étais trop faaaaatigué et j’avais trop faim. Et on arriva au restaurant. Je m’installai sur une chaise. Le restaurant était trooop beau. J’avais les yeux grands ouverts maintenant et j’avais toujours Nounours contre moi. Je voyais des autres gens manger et j’avais encore plus faim. Je bavais même un p’tit peu… Mais Monsieur Jack me parla alors je finis par le regarder lui.

Oh l’orphelinat… Je pris un air un peu effrayé.

-Oh non, par l’orphelinat ! Non, j’ai jamais été à l’orphelinat ! C’est pas bien l’orphelinat. C’est dangereux.

C’était comme la prison que Manuel disait. Mon regard redevint normal.

-Oh non, je vivais dans une maison avec mes amis. Ils sont restés là-bas… Monsieur Jimmy ne voulait pas qu’on les prenne parce qu’ils ne savent pas chanter.

Je fis une moue triste.

-Ils me manquent un peu…

Mais la tristesse disparu vite parce qu’un Monsieur vint nous demander ce qu’on voulait manger. Je lui demandai un hamburger et du coca. J’avais un très grand sourire surtout quand Madame Brooke disait que j’aurais bientôt à manger. Moi j’imaginais un bel hamburger comme au McDonald !

Mais en attendant, Madame Brooke voulait que je parle de moi. Je souris.

-J’ai 7 ans. Je suis une star et… Je chante parce que j’aime bien. J’aime bien manger aussi. Je n’aime pas le froid. Je n’aime pas me lever le matin. Je n’aime pas avoir faim.


Oh ben, je crois que c’est tout. Je me grattais un peu la tête pour réfléchir. Oh oui, c’est tout.

Madame Brooke me demanda ce que j’aimais faire quand je pouvais m’amuser. Je souris.

-J’aime chanter. Je chante dans la rue pour avoir de l’argent mais, maintenant, Monsieur Jimmy a dit que je pourrais avoir encore pluuus d’argent si je chantais pour lui. Il m’a déjà donné plein de billets. Je suis une star maintenant. Ah et j’aime bien voler des choses à Madame June…

Oh non, Jesse ! Tu peux pas dire ça ! Je mis mes deux mains devant ma bouche les yeux grands ouverts.

-Oh non c’est une blague ! Je vole rien. Je chante et je dors, c’est tout…

Oh bah, c’est malin ça !



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Lady, The Man And The Orphan Who Wanted To Sing [PV Jesse & Jack][Werchter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Lady
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Lady canichette Toy 12 ans (14) verson
» presentation lady voldemort
» Lady Cheshire Phantomhive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Sanitarium Tour 1983-