AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sydney Grey


Messages : 64
Date d'inscription : 16/09/2018
Age du personnage : 0


MessageSujet: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   Lun 26 Nov - 16:36



Once Is Not A Habit… Yet !
ft. Evan ‘’Sniper’’ Kurtz





Je crois que nous le savions tous les deux que le café et les sandwichs n’étaient rien de plus qu’un prétexte pour autre chose.  Je crois aussi que nous n’avions pas besoin d’entrer dans les formalités les plus élémentaires pour comprendre que tout ce que nous voulions, lui comme moi, était de partager une histoire d’un soir… ou d’un après-midi en fait.

Dans ma tête, tout se bouscule cependant entre l’amour improbable que j’éprouve pour David et mon besoin de me sentir désirée de temps en temps. Je suis humaine… et pas moche non plus comme femme alors…pourquoi est-ce que je ne pourrais pas vivre un peu, moi aussi ?

Mais comme pour nous convaincre que c’est au dessus du simple désir primal de s’envoyer en l’air, nous prenons quand même des sandwichs et des cafés au petit resto pas très loin de la station et c’est dans ma voiture que nous nous rendons à l’appartement d’Evan.

Pendant le trajet, ce qui est à la fois troublant et excitant, c’est que ni lui ni moi ne parlons vraiment beaucoup.  Possible que tous les deux ayons des choses à mettre au clair avec notre conscience ou tout simplement que la peur de dire un truc qui tuerait l’effet nous tourmente.

Pour ma part, c’est la première fois que j’emprunte cette avenue. Aller avec quelqu’un, l’espace de quelques heures, question de se donner du bon temps et d’oublier tout le reste.  Il est fait de quoi le reste de toute façon ? D’une impression incertaine d’une relation logée dans les confins de l’imaginaire absolu.

Quelque chose que je ne suis pas certaine qu’on me ne me prendrait pas pour folle si je devais m’ouvrir sur le sujet.  Quelque chose dont je n’ai jamais entendu ailleurs comme ayant été vécu par quelqu’un d’autre.  Quelque chose de… plus puissant que tout ce que j’ai vécu jusqu’à aujourd’hui.

Je stationne ma voiture là où Evan me l’indique et nous en sortons pour grimper les étages jusqu’à arriver chez lui.

Ça ressemble à un appartement de mec typique. Et qu’est-ce qu’un appartement de mec, en fait ? C’est  un bordel contrôlé.  Il n’y a rien de sale ou de dégoutant qui saute aux yeux mais des fringues, principalement des chaussettes, roulées en boules sur le plancher  ici et là et quelques cartons de pizza vide, ou pas traînent mais sans plus.  
Ce n’est pas non plus le Viêt-Nam !

La porte à peine refermée derrière nous que le sac de sandwichs me glisses des mains et, heureusement que c’est Evan qui tenait le porte gobelet contenant nos cafés et qu’il a prit le temps de le déposer quelque part parce que je n’imagine pas le dégât que j’aurais fait en le laissant tomber sur le sol!

Pourquoi je me sens soudainement nerveuse ?

Pourquoi est-ce que ça ne peut être aussi simple que je me le suis fait croire tout au long du trajet en voiture ?

C’est une équation fort simple du classique 1+1 qui n’égal pas 2.
C’est qu’inconsciemment, j’espère ressentir quelque chose de très fort, me prouver que je suis vivante et on ne peu plus normal. Avoir le contrôle sur mes sentiments et mes pulsions tout en protégeant mon cœur d’un quelconque revers sentimental.  


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 489
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   Jeu 29 Nov - 19:51



Once Is Not A Habit… Yet !
ft. Sydney Grey


On était allé, pour la forme, jusqu’à la sandwicherie d’en face, juste pour dire… Bien que je disais pas non à un café, mais là, j’avais quand même autre chose en tête et ça avait l’air d’être le cas de Sydney Grey aussi. Le truc le plus excitant là-dedans était aussi ce qui faisait que c’était étrange comme situation… Quoi que…

Pas tant que ça en fait… Je mentirais si je disais que c’était la première fois que je me taillais en catimini avec une fille pour aller faire des galipettes à l’abri des regards. J’avais été adolescent et j’avais été une rockstar, je vous rappelle !

Alors pendant le trajet en voiture, j’étais déjà en train de rêver à ce qui nous attendait… Je fumais tranquille à travers la fenêtre ouverte, la regardant et lui souriant de temps en temps, quand je ne la dévorais pas des yeux en me mordant la lèvre et en essayant d’imaginer son corps nu et libérer de toutes entraves…

Qu’est-ce qui m’arrivait ? Ben… Rien de bien anormal pour un type qui venait de retrouver toutes capacités physiques et mentales il n’y avait que quelques mois de ça et venait aussi accessoirement de se rendre compte qu’il avait laissé 11 ans de sa vie lui glisser entre les doigts.

J’avais envie de faire l’amour et si je pouvais le faire avec une femme qui me plaisait autant physiquement que dans son attitude, j’avais tout gagné, non ?

C’était mieux que de rentrer seul et gamberger au sujet de ma rupture récente ou de me remettre à boire…

SydG avait l’air un peu moins à l’aise mais… quelque chose me disait qu’elle était pas vraiment le genre de fille qui faisait ce genre de truc souvent… S’éclipser avec un type qu’elle connaissait à peine juste pour se faire du bien et ce dès la première rencontre…

Alors je pouvais comprendre… Ce serait probablement à moi de la mettre suffisamment à l’aise pour qu’elle se rende compte qu’il n’y avait rien de mal à ça. Et si ça se trouvait, à défaut de finir en couple, on deviendrait peut-être de très bons amis, qui sait ?

Si on essayait pas, on le saurait jamais.

On arriva à mon appartement. Je portais les cafés et elle les sandwiches… Je la fis passer devant avant de refermer la porte derrière nous et… elle lâcha les sandwiches à terre. Je la regardai, interloqué d’abord puis me rendant compte qu’elle avait genre 1000 questions dans le regard.

-Wow… hey… Panique pas…

Je posai les cafés, lui souriant gentiment, et vins ramasser le sac des sandwiches pour le déposer à côté du reste puis m’approcher de Syd. Je levai une main pour lui effleurer la joue puis lui ramener les cheveux derrière une de ses oreilles.

-Tu peux toujours changer d’avis, je t’en voudrai pas… Boire un café et manger en bonne compagnie ça peut être fun aussi.

Je me mordis la lèvre, mon regard plongé dans le sien.

-Même si j’en ai vraiment envie… Et puis, ça t’engage à rien… C’est juste heu…

Je haussai les épaules…

-Un jeu… J’ai comme… besoin de savoir que je suis pas seulement une cause à sauver, tu vois ce que je veux dire ? Que je peux…

Je souris plus timidement…

-Qu’une femme comme toi peut désirer un gars comme moi…

Je passai ma langue sur mes lèvres… Puis fermai les yeux et approchai mon visage doucement de celui de Syd… Je continuais de parler, mais de plus en plus bas, sur un ton rêveur, hypnotisé par la proximité de la jeune femme.

-Ça doit être… la crise de la quarantaine ou… une connerie du genre…

Mes lèvres effleurèrent les siennes…  

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sydney Grey


Messages : 64
Date d'inscription : 16/09/2018
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   Jeu 29 Nov - 20:37



Once Is Not A Habit… Yet !
ft. Evan ‘’Sniper’’ Kurtz





Mon Dieu ! Que suis-je venue faire dans cette galère ?

Quand Evan croise on regard, je comprends que j’ai plutôt l’air d’une petite biche effrayée qu’à la femme sexy que je voulais me faire croire être.  Je me reprends. J’en ai envie, ça ne se pose même pas comme question.

Mais, si je couche avec lui, serais-je infidèle à David ?

Cette question est stupide !  Davis ne sait même pas que nous avons couché ensemble l’autre nuit !  Ce n’était qu’un fantasme vivant le temps d’un rêve. Un truc de rassurant pendant un orage bien trop effrayant.

N’empêche que je l’ai senti comme le truc le plus réel que j’ai pu vivre de toute ma vie !
Evan sait me rassurer, faut dire aussi que son regard y est pour beaucoup. Son geste tendre, quand il caresse ma joue puis en ramenant mes cheveux derrière mon oreille me fait frissonner. Je n’aurais pas besoin d’un flirt infini pour me retrouver dans son lit.

C’est peut-être ça qui me trouble.

Le fait de ne montrer aucune résistance.

Mais la tension était palpable pendant l’entrevue, elle a fait le travail toute seule, comme une grande ligne de haute tension !

- Je ne panique pas… et j’en ai vraiment très envie !

Ça au moins c’est établie.

À mon tour de caresser son visage alors qu’il le rapproche du mien tout en me murmurant que tout ceci n’est que pour nous deux, une façon de se faire du bien et rien de plus. Un truc sans lendemain qui me convient parfaitement bien. La dernière chose que j’ai besoin, c’est bien de jongler entre quelque chose de réel et un fantasme.

- Et qu’un homme comme toi puisse désirer une femme comme moi…

Peu importe ce que c’est, nous avons chacun nos raisons de se lancer. S’il invoque la crise de la quarantaine, je pourrais simplement dire que c’est pour moi une façon de me prouver que je sais vivre des histoires  moi aussi.

Pas un truc que je raconterai à la machine à café demain au boulot mais  quand même quelque chose  à laquelle je repenserai de temps en temps et qui me fera rougir et sourire.

Ses lèvres effleurent les miennes, ça devient beaucoup trop sensuel pour ne tenir qu’à un effleurement de lèvres. Mes mains glissent de ton visage puis tout le long de son torse. Même au travers de son t-shirt, je peux sentir la chaleur de son corps irradié.

Je joue un moment avec son vêtement avant de réussir à le sortir de son jeans et de glisser mes mains en dessous.  Et puis me viens une question toute bête qui me perturbe une minute.

‘’ Tu portes quoi comme sous vêtement ?  Oh… oh… non ne panique pas… et souviens toi ! Ah ! Ouf ! Ça va ! ’’

J’aurais eu la honte de ma vie s’il avait dû me trouver portant mon soutien-gorge avec des motifs étrange et pas assortie avec ma culotte. Mais, ça va. Je ne porte rien de très extravaguant mais qui ne me fera pas honte non plus.

Je reprends donc mes caresses sur son torse jusqu’à pouvoir lever son t-shirt assez haut pour le lui faire enlever.  Il n’a rien à envié, côté muscle ! Un homme qui sait se conserver au travers les ans est toujours plus séduisant à mes yeux.

Je m’attendais, je l’avoue, à trouver un tatouage relatant ses vieilles folies de jeunesses. Peut-être ailleurs sur son corps… Qui sait ? L’exploration ne fait que commencer !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 489
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   Lun 3 Déc - 20:24



Once Is Not A Habit… Yet !
ft. Sydney Grey


La journaliste me parut d’un coup pas très rassurée. Mais loin de me refroidir, ça m’attendrit plutôt. Jamais je la forcerais à rien, même si j’avais très envie d’elle, de passer un peu de bon temps, d’oublier tout le reste… enfin presque tout le reste parce que l’album restait une putain de sacrée fierté !

Mais en me rapprochant d’elle, en lui disant de ne pas paniquer, je compris, d’une façon un peu bizarre, qu’elle n’avait pas peur de moi… Qu’elle avait toujours autant envie que moi de s’amuser un peu… C’était autre chose qui l’avait perturbée un moment. Peut-être juste à peser une dernière fois le pour et le contre…

En tout cas, c’était clairement pas moi qui allait aller claironner sur tous les toits après que j’avais couché avec Sydney Grey de la radio… pas que j’en serais pas fier, mais question de respect pour elle, quoi.

Je souris, mes lèvres contre les siennes… On avait probablement chacun nos raisons de franchir le pas qu’on allait franchir, peut-être même sans pouvoir mettre le doigt sur lesdites raisons… Mais on était sur la même longueur d’onde puisqu’elle reprit mes mots à moi pour me les retourner.

-Ok… Cool…

J’appuyai un peu plus mes lèvres contre les siennes jusqu’à l’embrasser vraiment. Je sentais déjà une agréable tension me tirailler le bas-ventre. Je mis fin au baiser pour prendre une inspiration, mais uniquement pour mieux l’embrasser encore alors que sa main fraîche glissai de ma joue sur mon torse. J’avais l’impression d’être brûlant.

Ouais, c’était peut-être pas qu’une impression, en fait.

Je frissonnai quand elle tira sur mon t-shirt pour l’extirper de mon jeans…

Bon, ok, c’était plus seulement une tension qu’il y avait dans mon jeans au moment où elle passa ses mains sous mon t-shirt pour caresser ma peau nue…

-Gosh… J’ai envie de toi…

Je soufflai de plaisir contre ses lèvres avant de lui offrir un baiser plus sulfureux que tous les autres.

Je passai à mon tour mes mains qui étaient posées sur ses hanches, sous son haut, le soulevant de plus en plus. Elle m’enleva mon t-shirt. Je rigolai en me mordant la lèvre de voir son regard sur moi… Putain, moi qui avait cru un moment que seule Natacha voudrait encore bien de moi… Bon, c’était probablement la seule qui aurait voulu de moi au moment où j’étais encore tout bouffi d’alcool.

Mais là, maintenant, fallait croire que toute la donne avait changé et pas pour un mal.

-Mon tour !

Je fis monter doucement son haut, la regardant dans les yeux jusqu’à ce que je n’aie d’autre choix que de couper le contact visuel pour le lui faire passer par-dessus sa tête… Dévoilant ensuite à mon regard ses formes affirmée mais bien loin d’être disgracieuse.

Une vraie femme, dans toute sa splendeur… Il fallait croire que j’aimais ça, parce que Natacha avait aussi un corps bien assumé… Ou alors, Barbara m’avait dégoûté d’entrée de jeu de la taille mannequin, allez savoir…

Ce qui était sûr, c’était que SydG n’avait aucune raison d’être aussi timide qu’elle ne le laissait paraître.

Je la dévorais littéralement des yeux, et longtemps, sans me priver… Et quand je m’en rendis compte, je passai ma langue sur mes lèvres un peu façon « sorry I’m not sorry… » tout en laissant trainer le bout de mes doigt de sa clavicule à la frontière que son soutien-gorge m’imposai, caressant sa peau fine et sensible…

Je penchai la tête, viens l’embrasser juste là, au sommet de l’un de ses seins, puis lui tendis la main dans une invitation à me suivre…

-On va pas rester debout au milieu de ce bordel… Viens voir mon lit…

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sydney Grey


Messages : 64
Date d'inscription : 16/09/2018
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   Mer 5 Déc - 3:51



Once Is Not A Habit… Yet !
ft. Evan ‘’Sniper’’ Kurtz





Quand je me suis levée ce matin, mon plan de journée était très clair. J’avais une entrevue à faire avec un invité que je rêvais d’avoir devant moi depuis fort longtemps.  J’étais prête, mes questions aussi, j’allais avoir beaucoup de plaisir à discuter avec Evan et ensuite, je me prenais un sandwich, un café je rentrais et… rien.  Ma journée se résumait à ça comme à peu près toutes mes journées et ça me va.

Je n’aime pas sortir et rencontrer des gens. Les gens, en général, c’est source de déception et j’en suis venue à me dire que de ne pas en fréquenter, ça évite justement d’être déçue. Et puis les gens, ça fini toujours par partir d’une façon où d’une autre.

David, il est partit.

Et il me reste quoi, sauf espérer une histoire qui n’a jamais vraiment commencée ? Des rêves plus vraies que la réalité elle-même mais qui n’ont rien de rassurant.

Alors comment je suis passé de fille coincé pas trop sociable à séductrice d’un soir ? Faudrait demander à Evan voir ce qu’il en pense.

Dès notre premier baiser, je perds tout contrôle sur mes inhibitions et je n’ai qu’une seule idée en tête : faire l’amour avec lui. Je découvre d’abord son torse en tirant sur son t-shirt pour le lui retirer. Un homme dans toute sa splendeur, qui n’a rien à envier à personne sans pour autant être découpé au couteau. Son vécu est gravé dans sa chair ce qui ne le rend que plus beau à mes yeux.

Puis c’est à lui de faire pareil avec moi, non sans créer un léger moment de panique sur ce que je porte sous mes vêtements.  L’espace d’une seconde qui semble me paraître comme une interminable minute, je repasse on matin en tête jusqu’à me souvenir de mes choix de sous vêtements.  Je me trouve tellement ridicule et ça en devient drôle.

Evan à sur moi un regard pénétrant.  Il en arrive même à faire augmenter mon rythme cardiaque tant c’est excitant de le voir me regarder de cette façon là. Sa langue qui passe lentement sur ses lèvres, ce petit sourire qu’il a… Il a un charme indescriptible. Ma tête se renverse vers l’arrière quand il m’embrasse à la naissance de mes seins juste avant de m’inviter à aller voir son lit.

- Allons-y donc !

Parce franchement, j’avoue que je n’ai pas très envie de m’envoyer en l’air en plein milieu de son salon, au milieu du bardas même si ce n’est pas non plus un champ de mines.

À peine avons-nous posés les pieds dans sa chambre que je le pousse pour qu’il s’assoit sur  son lit, riant doucement. Il me faut prendre un peu de contrôle dans cette situation toute nouvelle pour moi. Debout devant lui, je souris doucement, penchant un peu la tête  avant de le regarder de nouveau et de défaire l’attache de mon pantalon tout en ondulant légèrement des hanches. J’essais de jouer la séductrice, la fille pas timide pour deux cennes qui se déshabille tout naturellement devant un homme comme si ce n’était pas la première fois.

Je me sens bien, là, tout de suite.

Mon pantalon glisse le long de mes jambes et se retrouve au sol. Je fais un léger bond sur le côté pour dégager on pied gauche puis, de mon pied droit, je donne un petit coup pour faire lever mon vêtement et l’envoyer à Evan en riant doucement.

Tout ça ne devrait-il pas être un jeu de toute façon ?

Je fais glisser ensuite ma culotte tout aussi lentement en prenant bien le temps de découvrir chaque centimètre de mon corps jusqu’à me dévoiler complètement puis  je m’approche de lui, pressant mon corps contre le sien et je guide ses mains dans mon dos pour qu’il puisse défaire l’attache de mon soutien-gorge.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 489
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   Dim 9 Déc - 15:33



Once Is Not A Habit… Yet !
ft. Sydney Grey


Boh… je savais pas ce qui me prenait mais comme ça m’éclatait et que ça avait l’air d’éclater aussi SydG… Ben je me posais pas vraiment de question. Quoi de mal, puisqu’on était consentant tous les deux ?

Mieux. On en avait clairement besoin tous les deux.

Alors, après qu’on ait été sûr que tout ça était bien ce qu’on voulait, avec déjà quelques vêtements en moins et quelques baisers de plus en plus chauds échangés, j’avais tendu la main à la jeune femme pour qu’on aille s’amuser dans la chambre. Tant qu’à faire, hein, autant se mettre à l’aise. Et le lit était grand… trop grand d’ailleurs, depuis le départ de Nat…

Une fosi dans la chambre, en train de rire comme des gosses, Syd me surpris en me poussant sur le lit. J’y tombai assis mais rigolai toujours, admiratif de cette brusque prise d’assurance qui ne la rendait que plus attirante encore…

Et que dire quand elle se mit à onduler des hanches en se débarrassant lentement de son pantalon.

-Si je bave, c’est normal.

Ouais, parce qu’elle était vraiment belle. Et mon désir grandissait et ça… Enfn je commençais à me sentir vachement à l’étroit dans mon jeans. Alors je me penchai sans la quitter des yeux pour détacher mes baskets et les balancer… Et détacher les boutons de mon jeans avec un soupir de soulagement en sentant que j’avais un peu plus de place.

Elle me balança son pantalon à la figure en riant.

-Hey ! Je vois plus rien !

Je m’empressai de l’enlever pour pouvoir profiter du spectacle à nouveau…

Je fus complètement obnubilé par elle, par contre, regardant sa culotte glisser le long de ses jambes en me mordant la lèvre… Bien que l’objet de toutes mes convoitises ne soit pas le vêtement dont elle se débarrassa avant de venir vers moi… Mais bien ce que celui-ci cachait.

Je me sentais de plus en plus tendu, du coup. Agréablement tendu, je veux dire…

SydG s’approcha de moi… Et assis que j’étais, je n’eus qu’à me pencher pour l’embrasser juste à la naissance de l’aine, entre son sexe et sa cuisse… Mes deux mains posées sur ses fesses, avant qu’elle ne grimpe à califourchon sur moi, me faisant me marrer à nouveau.

Elle guida mes mains de ses fesses jusqu’à plus haut dans son dos et je trouvai l’attache de son soutien-gorge pendant que mes lèvres retrouvaient les siennes. Quand je dégrafai les vêtements, j’avais le souffle court, ayant brisé le baiser pour baisser les yeux sur sa poitrine. Mes mains glissèrent de son dos jusqu’à pouvoir venir prendre ses seins en coupe…

Puis je l’emportai avec moi en me laissant tomber doucement en arrière sur le lit.

Mes mains ne quittèrent sa poitrine que pour aller baisser mon pantalon et mon boxer pour mieux remonter en caressant tout son corps. Lui faisant sentir à quel point je la désirais en ondulant un peu des hanches pour que mon sexe trouve son chemin entre ses lèvres intimes comme ma langue trouva la sienne…

Le baiser se fit plus sulfureux encore, alors que je grognais déjà mon plaisir, les yeux fermés. Je la sentais excitée, chaude et ses points les plus sensibles aussi gonflés que les miens. Je battis un peu des jambes pour virer complètement mon pantalon… Libre de m’ébattre avec elle autant qu’on le voudrait.

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sydney Grey


Messages : 64
Date d'inscription : 16/09/2018
Age du personnage : 0


MessageSujet: Re: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   Jeu 13 Déc - 4:13



Once Is Not A Habit… Yet !
ft. Evan ‘’Sniper’’ Kurtz





De me retrouver dans sa chambre ne m’intimide pas comme j’ai pu l’être au tout début quand je suis entrée dans son appartement. Je suis certaine de ce que je veux et soulagée aussi que ce soit clairement, pour lui comme pour moi, qu’un jeu entre adulte consentant. J’ai déjà du mal à comprendre ce qui se passe dans ma tête sans en plus ajouter des émotions sur quelque chose qui ne veut strictement rien dire.

Une chose est certaine,  j’ai envie de le séduire et qu’il me fasse ressentir qu’il me désir.  Sa petit remarque plutôt drôle sur le possible fait qu’il bave réussit bien à me faire comprendre que je suis sur la bonne vois.  Ça m’encourage à continuer à jouer avec mon côté de séductrice, quelque chose que je n’ai jamais exploré avant. Je m’approche lentement de lui jusqu’à être assez près pour qu’il puisse se pencher et déposer un délicieux baiser près de ma féminité. Un baiser d’une douceur si sensuelle que ça en est presque indécent. Par ce simple baiser, il fait chavirer mon corps dans une légère volupté avant de m’emporter avec lui sur le lit, me laissant me rendre compte que son désir est tout aussi assumé et présent que le mien. Je ris contre ses lèvres, je soupire aussi tant cette proximité est excitante.

Et puis nous roulons sur le lit sans vraiment d’effort, jusqu’à finir nos jambes entremêlées, nos bassins plaqués l’un contre l’autre. Son souffle lèche la peau de mon cou, mes doigts parcours ses flancs.

On s’apprivoise tout en jouant.

En cambrant mes hanches, je l’appel à m’en donner encore plus.  Je cherche même à le provoquer en glissant mes mains jusqu’à ses fesses, les griffant sans pour autant lui faire mal. Le saisir tout au plus.

Lui, au dessus de moi, je le regarde intensément dans les yeux, comme si je cherchais à sonder au-delà de sa beauté physique. Soyons honnête, Evan est un homme magnifique mais  ce qu’il ne montre pas l’est encore plus. C’est ce que je tente de voir, comme si je voulais me convaincre que David n’était qu’une illusion d’un homme parmi tant d’autres. Un que j’ai cru aimer et sur qui j’ai projeté mes fantasmes allant jusqu’à me faire croire qu’il s’était vraiment passé quelque chose entre nous deux.  Sauf que j’ai beau sonder au-delà de mes capacités, j’en reste avec une petite voix qui me rappelle toujours que David n’est pas le fruit de mon imagination.

C’est troublant.

D’être dans les bras d’un autre homme ne sachant pas quand mon esprit vagabondera vers David, provoquant une situation malaisante. Et d’en venir a cette conclusion, je réalise que c’est exactement là vers quoi je me dirige si je ne me ressaisi pas et que je ne fait pas quelque chose pour  me ramener à Evan.

Je m’extirpe alors de sous son corps, presque à regret puisque la chaleur de son corps contre le mien était enivrante et sécurisante. Mais si je fais ça, ce n’est que pour mieux m’installer sur lui, allongée de tout mon long pour déposer des dizaines de baisers partout sur son torse et son cou.

Ma respiration s’accélère, je suis sur le bon chemin.

Puis je me redresse, frottant mon sexe au sien jusqu’à le sentir glisser en moi. Je reste immobile un moment, savourant l’effet saisissant de son sexe en moi. Je veux m’en souvenir chaque nuit où je me sentirai seule et que j’éprouverai l’envie de répéter ses gestes.  Je suis humaine… j’ai des besoins comme tout le monde qu’il me faut assouvir de temps en temps.

Quand mon regard croise le sien, j’y vois comme son avale pour commencer à bouger sur lui, onduler des hanches en donnant de ferme petits coups de bassins. Je veux le sentir prendre le contrôle du moins le partager avec moi.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 489
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


MessageSujet: Re: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   Dim 16 Déc - 19:30



Once Is Not A Habit… Yet !
ft. Sydney Grey


Moooh c’était qu’elle se prenait au jeu, SydG… Et j’adorais ça ! Comme ça me plut vraiment de l’embrasser tout près de son sexe et de la sentir fondre sous mes lèvres. C’était alléchant, excitant et en tout cas largement assez pour que mon désir ne puisse plus se cacher.

Elle grimpa sur moi, ses genoux de chaque côté de mes hanches, pour un nouveau baiser et je nous emportai sur le lit. On roula jusqu’à nous retrouver enlacés confortablement, nus tous les deux. On riait, nos lèvres presque scellées, entre deux baisers avides de plus de sensations encore.

Mes mains parcouraient ses courbes qui me rendaient fous de désir. Ses mains à elles glissèrent jusqu’à mes fesses, me faisant rire et frissonner en même temps. C’était juste délicieux, presque trop beau pour être vrai. Ma température grimpait tellement que quelque part, mon thermomètre interne devait déjà avoir explosé.

Elle cambra les hanches écarta plus les cuisses et je frottai mon sexe contre le sien soupirant d’un plaisir non dissimulé contre son cou. Je me sentais vachement bien… A l’aise… Ses lèvres intimes embrassaient la peau ultrasensible de ma virilité et je ronronnai et plaquant mon torse contre sa poitrine, l’envie de sentir ses tétons durcir contre moi étant trop forte pour être réprimée.

J’eus un petit sursaut quand je sentis ses ongles s’enfoncer dans la peau de mes fesses… Juste assez pour surprendre, pas assez pour faire mal… Et j’eus un mouvement de bassin réflexe en retour, en me contractant, qui appuya nos caresses intimes.

-Han… Ouais…

J’embrassai ses lèvres, le souffle court.

-J’en veux encore…

Je fermai les yeux, sans la pénétrer, ondulai plus fort sur elle. Jusqu’à ce qu’elle se dérobe à mon étreinte, me faisant rouvrir les yeux et me soulever plus sur mes bras pour ne pas la maintenir prisonnière.

Puis basculant sur le dos en riant…

-Mais où est-ce que tu vas comme ça ?

Et qu’elle plus belle réponse que de la voir s’installer sur moi, allongée, et se sentir une pluie de baisers sur mon torse, dans mon cou… Faisant mes yeux se révulser de plaisir...

Son sexe mouillé caressa le mien au rythme de ses mouvements… mouvements que je finis par suivre en passant ma langue sur mes lèvres, gourmand, quand je ne manifestait pas plus bruyamment mon plaisir en gémissant, en murmurant son nom, en l’encourageant à continuer.

-Encore…

Et putain, ce qu’elle était belle. Le genre de beauté qui ne frappe peut-être pas aux yeux comme des néons pas subtile. Non, justement, au contraire, sa beauté était subtile, quelque chose qu’il fallait découvrir… Quelque chose que mon expérience me permettait de voir… Sans pour autant me faire me sentir vieux.

Sa respiration s’accélérait et la mienne aussi.

J’entrai en elle, avec tellement de douceur que je ne pus réprimer un long gémissement jusqu’à être complètement en elle.

Je rouvris les yeux alors qu’elle s’était immobilisée… Aucun mouvement et pourtant… je la regardais, les yeux écarquillés.

-J'aime ça, Sydney…

J’avais envie de lui faire l’amour avec conviction… Sans pour autant en être amoureux. Je ne pouvais pas prétendre à ça après si peu de temps. Et je n’avais pas envie que ça arrive. Pourtant, dans l’acte physique en soi, j’avais envie de l’aimer.

Personne ne pige ce que je dis ? Pas grave. Moi, je me comprends.

Mes mains campées sur ses hanches, la caressant, jusqu’à ses fesses, j’accueillis ses petits mouvements fermes avec des gémissements entrecoupés de rires complices, jusqu’à onduler du bassin à mon tour, pour amplifier les sensations.

Je nous fis rouler sur le lit à nouveau, échangeant nos position.. La regarder dans les yeux alors que j’étais en elle, lui volai un baiser langoureux. Et commençai à aller et venir en elle… un coude enfoncé dans le matelas pour me surélever au-dessus d’elle, juste assez pour aller d’une main titiller son point sensible, entre ses cuisses de deux doigts tournant autour, tout en imprimant des mouvements régulier, pas violent, mais pas trop lents ni trop doux non plus.

-Syd…

@ Billy Lighter












SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Once Is Not A Habit… Yet ! [PV Evan "Sniper" Kurtz][HOT]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne
» Evan Blurder, et fier de l'être. ( en cours )
» Evan Bourne Vs Dolph Ziggler
» Alex Shelley Vs Evan Bourne
» Evan Bourne VS Randy Orton - IC Championship on the line ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Santa Monica :: Appartement de Sniper-