AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Strange Baby Boy [PV Sonne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Axel Moriarty


Messages : 545
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Lun 26 Nov - 16:57



Strange Baby Boy
ft. Sonne Moriarty


Le retour de Sonne était imminent. La tournée européenne de Roadtramp était terminée et l’avion devait avoir atterri maintenant. Je n’étais pas allé chercher Sonne à l’aéroport. Une voiture de chez BSC devait la ramener ici. Moi, j’étais à la maison avec nos quatre enfants.

Et je peux vous dire qu’avec ou sans baby-sitter, ça n’avait pas été facile de faire ses quelques semaines sans Sonne… Pendant qu’elle était allé baby-sitter son manager d’employeur, j’avais jonglé entre travaille et vie avec les enfants. Si l’aide de la baby-sitter et des aides ménagers étaient indispensables, il n’en était pas moins qu’en fin de journée j’étais seul avec quatre enfants sur les bras. Dont des triplés. Si les deux filles sont faciles à vivre, James, lui, c’est une toute autre histoire… Depuis que Sonne est partie, ses pleurs n’ont fait que s’empirer. La baby-sitter, elle-même, a dit avoir des difficultés avec lui. Elle disait même qu’elle en avait peur parfois… C’est vrai que James, quand il ne pleurait pas, avait une fâcheuse tendance à regarder les gens fixement de ses grands yeux bleus. Comme s’il réfléchissait et préparait un mauvais coup. Pourtant, ce n’était qu’un enfant de même pas quatre mois. Mais je l’avais vu faire… Et il m’avait vraiment rappelé son oncle ce qui n’était pas pour me rassurer.

Bref, James était difficile à vivre et donner tant d’attention à un seul enfant semblait vraiment ne pas convenir à Alan qui, du coup, devenait parfois difficile uniquement pour attirer l’attention sur lui. Le petit de 15 mois savait maintenant se faire comprendre par des mots et quand il voyait que je tournais trop autour de James, il me le faisait comprendre… Du coup, dès que j’arrive à les mettre tous les quatre au lit, je suis tellement fatigué que je m’endors tout de suite n’ayant plus la moindre minute pour moi. Ça serait beaucoup plus simple si Sonne était là…

Mais je pouvais toujours rêver pour qu’elle lâche son Ricci… J’imagine qu’elle devait s’être bien amusée avec lui à faire un tour d’Europe ! Des dates que je n’avais pas pu couvrir sur place à cause des enfants que je ne voulais pas quitter plusieurs jours de suite. Du coup, c’est d’autres journalistes de Guitar&Pen qui avaient pu profiter d’interviewer les artistes sur place.

Je me sentais comme un homme au foyer coincé entre quatre enfants… Ce qui était une aberration !

J’étais installé dans le jardin. Il faisait beau et Alan jouait au ballon pendant que les filles et James gesticulaient sur une couverture que j’avais mise au sol. Ils se tournaient et se retournaient riant de temps en temps. Sauf James qui lui, quand il ne pleurait pas, restait très silencieux. J’étais juste à côté d’eux à écrire un article pour Guitar&Pen dans mon carnet.

Sonne n’aura aucune mal à nous retrouver ici quand elle arrivera… Je devais absolument lui parler de James… Et espérer qu’elle soit raisonnable et qu’elle renonce à partir pour l’Asie. Tout un programme…

@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 509
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Lun 26 Nov - 18:28



Strange Baby Boy
ft. Axel Moriarty





La fébrilité qui m’habite alors que je ne suis qu’à quelques coins de rues de chez moi est indescriptible. Je vais bientôt pouvoir serrer mes bébés dans mes bras et revoir Axel. C’est plutôt quand je pense à ce dernier que je me sens un peu anxieuse. Je crains un accueil froid de la part de mon mari.

Je n’ai su qu’appeler qu’en de rare occasion, le décalage horaire n’aidant en rien et nos nombreux déplacement pour ajouter à la complexité de la chose mais je l’ai fait, chaque fois que j’ai pu le faire je l’ai fait. Axel était avare de détails, par fierté je crois mais je suis certaine que tout a bien été.

J’ai même hâte de retrouver ma routine familiale pour quelques temps.

Il n’y avait rien de sorcier à s’occuper des 4 bébés tout en tenant la maison propre et en m’assurant que les courses soient faites et rangées au retour d’Axel du travail avec, en prime, son repas prêt à être servi et je faisais tout ça sans aucune aide de femme de ménage ou de nounou.  Mon mari aura eu un sérieux coup de pouce le jour et quelques heures à prendre en charge la marmaille, seul, le soir.

Il n’y a absolument pas de quoi écrire à sa mère là dedans !

Un mammouth unijambiste s’en serait sortit les deux doigts dans la trompe !

Quand la voiture s’immobilise, je sors dans attendre le chauffeur et fonce droit à la porte que j’ouvre grande. Je cherche des yeux ma famille mais je ne vois personne. Mais avant que la déception d’un si faible comité d’accueil n’embarque, j’entends de petites voix provenant depuis l’autre côté de a maison.

Ils doivent être sur la terrasse !

Je remercie le chauffeur qui m’a aimablement apporté mes bagages jusqu’à l’intérieur et je signe la notice qui sera envoyé à BSC pour le prix de la course.

Après avoir retiré mes chaussures et les avoir abandonnées  là, tout près de la porte, je traverse la maison et sors par la grande porte vitrée. Je reste un moment silencieuse à observer mes bébés jouer et mon mari, installé à la table de jardin, penché sur un document.

Ils sont si beaux que je n’ose même pas parler de peur de les déranger.

C’est Alan, qui, me voyant, s’exclame et marche /court jusqu’à moi et je me penche pour le prendre dans mes bras et le couvrir de baisers.

- Aaaaaah ! Mon petit lapin ! Tu m’as manqué !! Waouuu tu as grandi en peu de temps ! Et tu jouais avec tes sœurs ?

Il m’explique tout ça en ces mots mais en place plusieurs, des vrais au travers de son babillage et je suis émerveillée de voir à quel point son langage s’est amélioré en si peu de temps.  Enfin, peu étant relatif. Pour un enfant c’est quand même beaucoup.

Avec Alan dans les bras, je m’approche d’Axel et je m’assois dans la chaise à côté de lui puis me penche pour l’embrasser.

- Je ne sais plus si je te l’ai déjà dit mais, je te trouve vraiment très sexy quand tu es concentré à travailler.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 545
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Sam 1 Déc - 10:15



Strange Baby Boy
ft. Sonne Moriarty


Je suis tellement concentré sur mes notes que je ne vis pas Sonne entrer dans le jardin. C’est l’exclamation d’Alan qui me fit relever la tête et constater que ma femme était de retour. Le petit était content du retour de sa mère. Si les triplés n’étaient pas encore en âge de comprendre, Alan, lui, comprenait de plus en plus et sa mère lui avait beaucoup manqué.

Sonne embrassa son fils et le pris dans ses bras. Elle constata qu’Alan avait grandi. J’ai pu voir ses progrès fulgurants au cours des dernières semaines. Il disait de plus en plus de mot et marchait, maintenant, très facilement. Alan répondit à sa mère avec ses propres mots. Je ne pus m’empêcher de sourire devant cette scène.

Sonne s’approcha alors de moi. Je savais que j’allais devoir lui parler de James. Ça n’allait pas être agréable mais, au moins, ce n’était pas un sujet qui nous divisait comme le travail de Sonne pour Ricci. Ça, ça viendra après comme d’habitude… Et ça finira en dispute comme d’habitude. Je commençais à m’y faire. C’est pour ça qu’il valait mieux parler de James avant tout ça.

Ma femme m’embrassa après s’être assise à côté de moi, Alan toujours dans ses bras. Elle me complimenta et je souris.

-Oui tu me le dis souvent.

Et je l’embrassai brièvement sur les lèvres pour la remercier. Même si Sonne et moi n’étions pas d’accord sur beaucoup de chose, elle m’avait quand même manqué pendant son absence et pas seulement pour aider avec les bébés.

-Tu m’as manqué, chérie.

Je souris en disant ça. Je jetai alors un œil vers les triplés. Les filles riaient toujours alors que James avait toujours se regard fixe. J’en frissonnai avec de remonter mon regard sur Sonne.

-J’ai su plus ou moins m’en sortir avec les bébés. La baby-sitter est quelqu’un de très compétent. Elle est très douée dans ce qu’elle fait. Seulement, Sonne…

Je me mordis la lèvre.

-Il faut vraiment qu’on parle de James.

Mais avant d’aller plus loin, il fallait passer pas des choses moins difficiles. Au moins, le temps de trouver mes mots sur le cas James.

-Mais avant… Comment ça s’est passé avec Ricci ? La tournée n’était pas trop difficile ? J’ai fait une critique du concert d’après les échos que j’en ai eu des journalistes là-bas et de ce que j’ai entendu des retransmissions à la radio. Roadtramp a assuré.

Et c’était tout bénéfice pour Jimmy Reed. Mais je savais que Ricci en avait vécu des vertes et des pas mûres rien que sur le concert de Werchter. J’essayai de ne pas être cynique dans mes questions.


@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 509
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Sam 1 Déc - 13:16



Strange Baby Boy
ft. Axel Moriarty





Je n’avais pas besoin de rentrer pour savoir que ma famille m’avait manquée !  De voir mes enfants installés sur la terrasse, entendre leurs rires m’a fait si chaud au cœur que j’ai cru un instant qu’il allait exploser. Puis, Alan… il m’est difficile de croire pour ne pas dire d’accepter que mon aîné a su autant développer son langage pendant mon absence. On pourrait croire que je suis partie une éternité alors qu’il ne s’agit que de quelques semaines… qui ont fait toute la différence dans la vie de mes enfants.

Je m’installe à la table de jardin où est assit Axel.

Il m’a manqué, lui aussi. J’ai toujours aimé le regarder travailler. Il a ce petit je-ne-sais-quoi de sexy quand il pense à ses phrases avant de les coucher sur papier. Ça m’a toujours charmé, allez savoir pourquoi. C’est son truc à lui…

De l’entendre me dire que je lui ai manqué également fini de me faire éclater le cœur. J’avais besoin d’entendre ça, de sa bouche à lui. J’allonge le bras pour caresser sa main alors qu’il me raconte comment fut son expérience de papa monoparental. Je suis heureuse d’apprendre que la baby-sitter fut d’une bonne aide et qu’il a su s’en sortir malgré la charge avec laquelle je le laissais seul mais, ayant mené à bout de bras cette même charge et toute seule dans l’aide d’une nounou et d’un service de traiteur,  je savais que mon mari n’aurait pas été sans ressource.

- Je suis heureuse d’apprendre que tout c’est bien déroulé.  Je n’ai jamais douté en tes capacités de père.

Pour ses enfants, Axel ferait n’importe quoi. Qu’importe l’opinion que peuvent avoir les gens de lui, Axel est le meilleur homme avec qui j’aurais pu fonder une famille. Il est attentionné envers notre progéniture et fait tout pour qu’elle ne manque de rien.

Surtout pas d’amour.

Il pique alors ma curiosité en me disant qu’il doit me parler de James vers qui je tourne la tête pour l’observer. Mon fils serait-il malade ? Blessé ? Pourquoi me parler de James en particulier alors que je veux savoir tout ce qui s’est passé pour nos 4 enfants ?

Mais avant même que j’ai pu lui demander ce qu’il en était, il enchaîne sur… Daniele Ricci ?

- Je… Daniele… Attend ! Axel ?  Tu te lance dans un préambule concernant notre fils puis tu bifurque sur mon patron ?

Dois-je être rassurée et comprendre que notre fils n’a rien de si dramatique, du moins, rien qui ne puisse attendre un résumé concernant mon patron ?

- Ça été très difficile…  Enfin, les concerts ont tous été géniaux, Roadtramp  ont obtenu a juste titre leur nouveau statut et on a su aussi qu’Evan ‘’Sniper’’ Kurtz cartonnait ici avec son album ce qui fait que nous avions toutes les raisons de célébrer mais Daniele va mal, plus que tu ne peux l’imaginer. J’ai éteins les incendies comme je l’ai pu…

Je me garde surtout de lui dire que je me suis réveillée en petite tenue dans le lit de mon patron alors que lui-même portait son plus beau costume d’Adam. J’ai dit beau ? Rendons à César ce qui appartient à César, les amis ! Quoi qu’il en soit, je suis exténuée de cette virée en Europe et je redoute l’Asie.

Je l’avoue, je songe même a renoncé surtout là qu’Axel veut me parler de James.

- James. Que voulais-tu me dire à son sujet ? Il a été malade ? Pourquoi tu ne m’as rien dit au téléphone quand j’appelais ?



@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 545
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Lun 3 Déc - 11:17



Strange Baby Boy
ft. Sonne Moriarty


Sonne était heureuse que tout ce soit bien passé. C’est ce que j’avais laissé transparaitre dans mes phrases même si les fins de journées étaient fatiguantes après une journée au travail. Je souris et hochai la tête. Je préférais quand même quand Sonne était avec moi à la maison. Ce n’est pas simple de rester seul avec ses quatre enfants pendant plusieurs semaines. Il y a bien le traiteur et la baby-sitter mais c’est loin d’être la même chose que d’élever sa famille en couple. Pourquoi faisait-on des enfants si ce n’était pour ne pas les élever et les regarder grandir ? Dans notre cas, on pourrait dire qu’on ne les avait pas vraiment désirés. Mais moi, j’étais heureux de les avoir et je les chérissais comme si je les avais toujours voulus.

Mais Sonne aimait sa vie de femme active… Il fallait se rendre à l’évidence… Pourtant, je savais qu’elle aimait ses enfants.

De toute façon, je ne voulais pas parler de ça maintenant. Il y avait des choses plus importantes à parler comme James. J’expliquai à Sonne que je devais lui parler de lui mais, avant, je changeai de sujet pour voir comment s’était passé les choses pour elle. En fait, je cherchais mes mots pour aborder le sujet « James ». Et je ne les trouvai pas tout de suite d’où la raison de ce changement de sujet. Ça perturba Sonne et mes lèvres se pincèrent alors que j’hochai de la tête n’ayant pas de réplique satisfaisante pour expliquer ce que je venais de faire.

Et elle finit par répondre à ma question. La tournée avait été dure à cause de l’état de Ricci. J’avais prévenu Sonne avait son départ. Elle avait pu constater les dégâts elle-même. Mais je lui épargnais les « je te l’avais bien dit ». La seule note positive c’était que Roadtramp avait assuré.

-Je suis désolé d’apprendre que ça a été difficile… Ricci est loin, j’ai lu quelques articles. Mais l’important, pour moi, c’est que toi, tu ailles bien.


Que Ricci meurt, je n’en avais rien à faire. Je n’avais pas forcément de sympathie pour l’Italien. Il ne m’avait jamais tapé dans l’œil non plus mais j’avais une préférence pour les blonds, il faut dire.

Je regardai Sonne dans les yeux alors qu’elle revint sur James. Je crois qu’il était temps d’en parler. Tant pis si je ne trouvais pas les bons mots. Le comble pour un journaliste comme moi. Elle avait peur qu’il soit malade. Je me mordis la lèvre cherchant encore mes mots avant de poser mon regard sur Sonne.

-Non, il n’a pas été malade. Il est en parfaite santé. C’est juste que… Il agit étrangement. Il pleure beaucoup ce qui n’est pas spécialement grave. Il a juste besoin de beaucoup d’attention mais… Parfois… Il a ce regard étrange. Il cesse de pleurer et fixe les gens. Il ne dit rien et bouge à peine. Il a fait peur à la baby-sitter en agissant comme ça. Il ne sourit jamais contrairement à ses sœurs. Il…


Je me mordis la lèvre.

-Tu sais Sonne… Avant la naissance de nos enfants, j’ai fait un cauchemar. Dedans, il y avait nos trois enfants. Deux filles et un garçon. On ne savait même pas encore le sexe des bébés quand j’ai fait se rêve. Et, il y avait aussi River…

Je me raclai la gorge.

-Il ma poursuivi et a voulu prendre les bébés… Finalement, il a pris James. Enfin, le garçon. Et son regard qui était brun est devenu bleu au contact de River.


Je lui passai les détails sur la drogue.

-Je sais… C’est stupide de se focaliser sur un rêve mais… Je ne sais pas. Ça me perturbe…


Je jetai un œil vers James qui fixait son regard sur nous toujours silencieux.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 509
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Lun 3 Déc - 15:52



Strange Baby Boy
ft. Axel Moriarty






Axel amène étrangement ses sujets de conversation et c’est troublée par son introduction que je lui répond au sujet de mon patron et de mon expérience là-bas. Je savais en partant que rien de ce que j’allais vivre allait être facile mais je ne pensais pas non plus que Daniele était à ce point au fond du baril. Je suis très attachée à mon patron. C’est un homme pour qui je voue un très grand respect et de qui je me sens très près. Bien que la différence d’âge ne soit pas assez signifiante pour que je vois en lui un père, il n’en demeure pas moins que c’est le seul qui compte assez pour moi pour prétendre à ce titre.

Ça me désole de savoir que mon patron défraie les manchettes pour ses déboires et non pour la gloire surtout que Sanitarium Tour brille partout où il passe. Et que dire de l’album de Kurtz qui a fait grand bruit dès sa sortie… Daniele n’a qu’à se pencher pour récolter les honneurs…

Le fait est que la raison de sa déchéance est ailleurs… et qu’à ce niveau… personne sauf lui n’a la clé de sa guérison.

Je comprends qu’en fait, c’était pour Axel surtout une façon de savoir comment moi j’allais. Ça me touche parce que nous ne nous sommes pas quittés en très bon terme et que j’appréhendais mon retour à la maison en ayant peur qu’il ne me serve une salve de reproche en tous genres. Je sais que ma décision n’était pas banale et contestable. Mais Axel n’était pas laissé seul et sans ressource. Il avait de l’aide précieuse pour l’épauler pendant mon absence, ce à quoi je n’ai pas droit quand je suis seule avec notre marmaille et  je m’en accommode très bien.

Alors qu’a James ?

Je regarde notre fils qui nous fixe de ses yeux bleus glacés. Je n’aime pas quand il fait ça. J’ai toujours l’impression que mon fils a quelque chose qui ne va pas… un retard et qu’il part dans une autre dimension quand il se met à fixer des trucs ou des gens, comme s’il vivait… ailleurs dans sa tête.

Enfin, je me comprends…

Et c’est à ça qu’en vient Axel en fait.

Au comportement de James qui est plus que déroutant.

- Je sais…  On dirait qu’il est absent quand il fait ça je… j’ai cru à de l’autisme ou une maladie dans cette veine là…

Sa venu au monde fut beaucoup plus compliquée que pour ses sœurs, il se peut qu’elle ait laissé des traces et que rien n’ait été vu par les médecins parce qu’il était encore trop petit mais que maintenant qu’il est un tout petit peu plus éveillé, nous puissions constater certains comportement ‘’différents’’.

C’est ce vers quoi je dirige mes réflexions alors que pour mon mari, il s’agit d’autre chose. Un rêve qu’il a fait alors que j’étais enceinte et dans lequel, son infâme cousin River le poursuivait et finissait par prendre James et changeait son regard brun, comme celui de son père pour un regard bleu… comme celui de River.

Un regard que j’ai déjà eu posé sur moi et que je n’oublierai jamais.

C’est plus fort que moi, je me lève en déposant Alan sur les genoux d’Axel et je vais chercher James et le tient tout contre moi.

- Ce n’était qu’un rêve, Axel…  Rien n’est vrai ce n’est que le hasard.

En reprenant place sur ma chaise près d’Axel et d’Alan, je regard James et pour la première fois depuis sa naissance, je vois River au travers de ses yeux.

- James est un enfant qui a besoin de réconfort. Peut-être qu’il est différent… qu’il a un retard.

Le rêve d’Axel à de quoi le perturber, je le comprends parfaitement bien mais il n’a pas à se torturer l’esprit avec ce qui n’est au final qu’un rêve.

- Ce n’était rien de plus qu’un rêve mon amour.

J’allonge ma main pour la poser sur celle d’Axel mais James, aussi surprenant que cela puisse paraître, retient ma main et la ramène à lui. De ses petits doigts, il serre très fort ma main et la garde en me fixant.



@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 545
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Jeu 6 Déc - 10:26



Strange Baby Boy
ft. Sonne Moriarty


J’entrai dans le vif du sujet en parlant de James. Le comportement du petit garçon me perturbait… Mais je me suis vraiment inquiété quand il a commencé à perturber la baby-sitter. Elle en parlait toujours comme si elle en avait peur. Pourtant, c’était une femme qui avait l’habitude de s’occuper d’enfants.

Sonne avait remarqué aussi tout ce qui était étrange chez James. Elle déclara qu’elle avait cru à de l’autisme ou une maladie dans ce genre. Mes lèvres se pincèrent. Ce genre de maladie demandait un suivit tout le long de la vie pour pouvoir faire progresser le malade et l’aider à mieux s’adapter à son environnement. Autant dire que si c’était ça, on n’était pas sorti de l’auberge.

-Oui, c’est possible… C’est vrai que sa naissance a été très compliquée… Peut-être que ça a laissé des séquelles.

Mais il restait ce rêve… Et je ne pus m’empêcher de le raconter à Sonne. Je ne pouvais plus garder ça pour moi. River était un peu un sujet tabou… Comme il l’était pour mes parents… Mais il faisait partie de ce rêve alors je ne pouvais pas passer à côté.

Et après le récit de mon rêve, Sonne se leva après avoir déposé Alan sur mes genoux. Je serrai le petit garçon contre moi alors que Sonne prit James sur elle. Elle me rassura disant que ce n’était qu’un rêve. J’hochai la tête.

-Je sais… Mais c’était perturbant.

Je ne pouvais pas m’empêcher de penser à un rêve prémonitoire. Pourtant, je n’avais pas l’habitude de croire à ces choses-là.

Sonne observa James et déclara qu’il avait juste besoin de réconfort. Et que peut-être, il avait un retard. C’était possible même si je n’avais pas l’impression qu’il comprenait moins les choses que nos filles… Il est juste… Différent dans ses réactions.

-Peut-être… Je ne sais pas… Mais il n’est pas comme nos filles.

Sonne essaya de me rassurer et quand elle tendit la main vers moi, James la retint de toute la petite force de son bras. Je fronçai les sourcils. Il fixait Sonne de cette façon qui me perturbait tant.

-Tu vois… Ce genre de chose… Il…

James me fixa alors et je me mordis la lèvre.

-Il lui ressemble vraiment… A River. Et s’il… S’il avait le même problème. Si c’était quelque chose de familiale. Une maladie qui se transmet. River n’est pas bien dans sa tête, ça on en est certain toi et moi. On l’a vu. Et si James avait la même chose…


Je me faisais sûrement des idées. Je projetais peut-être des choses sur mon fils à cause de se rêve et de sa ressemblance avec River.

-Non… Je dois sûrement exagérer. Mais… On ferait bien d’aller voir un spécialiste. Au moins pour être rassuré.


Je regardais Sonne n’osant plus regarder James.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 509
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Jeu 6 Déc - 16:00



Strange Baby Boy
ft. Axel Moriarty





J’ai éteins suffisamment d’incendies en tournée que je ne pensais pas avoir à en contrôler en plus à mon retour à la maison.

Si j’avais su…

Axel à des inquiétudes fondées, je ne peux le nier, au sujet de James, notre fils. Son comportement m’a interpellé plusieurs fois déjà mais je plaçais ça sur le compte de sa venue au monde plus difficile que pour ses sœurs. Il a dû resté plus longtemps à l’hôpital et je me disais  que d’avoir partagé un tout petit espace pendant 9 mois pour se retrouver ensuite tout seul avait dû être angoissant pour lui.

Il s’est toujours montré très attaché à moi, plus qu’envers son père et  toujours été peu enclin à se faire prendre par quiconque pouvait passer à la maison pour nous visiter.  James n’est pas comme les trois autres et qu’Axel m’en parle ne fait que rendre plus réelle les impressions que j’avais déjà.

Peut-être est-ce une forme d’autisme dont souffre notre fils, ce qui pourrait expliquer bien des choses…

Mais Axel, lui, s’en fait pour un rêve qu’il a eu alors que j’étais encore enceinte.

Son récit à de quoi me donner froid dans le dos bien que je préfère lui dire que ce n’était rien de plus qu’un rêve.  Nous ne sommes pas responsables des rêves que nous faisons. Si c’était le cas, il y aurait de plus gros problèmes à gérer sur cette terre que les yeux étrangement bleus de notre fils. Et c’est en voulant caresser la main de mon mari que je veux le rassurer mais James, aussi surprenant que cela puisse paraître, freine mon élan pour ramener ma main à lui et me fixe d’un air autoritaire alors qu’Axel s’exclame que c’est exactement de ce genre de choses qu’il me parlait.

Je reste muette un long moment.

C’est la première fois qu’un geste de mon fils me glace le sang.

- Je…ne sais pas… quoi te dire.

Même Alan semble interloqué et regarde successivement son père et moi, l’air de se dire ‘’ Moi aussi j’ai des trucs a dire sur lui ! ’’.

- Quel genre de spécialiste devons nous consulter pour ce genre de… de…

Maladie ?

Qu’est-ce en fait ?  

De la démence ?

Et plus Axel en parle, plus je n’arrive plus à faire autrement que de juxtaposer le regard de son cousin River, à celui de James et d’y voir la même lueur démoniaque dans le regard.  Il me semble tout de suite bien moins dramatique et beaucoup plus réconfortant mon diagnostique d’autisme.

- Tant que nous ne sommes pas plus rassurés, je crois que le mieux serait de ne jamais le laisser seul... et avec les trois autres...


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 545
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Lun 10 Déc - 10:23



Strange Baby Boy
ft. Sonne Moriarty


Le geste que James venait de faire était représentatif des comportements étranges qu’il avait depuis un certain temps. Il semblait comprendre les choses et semblait vouloir agir dessus. J’avais déjà pu remarquer qu’il avait du mal de se séparer de sa mère. Quant à moi, il ne faisait que me fixer avec ses yeux bleus.

Quand je m’exclamai que c’était précisément de ça que je parlais, Sonne resta comme interdite. James ne gazouillait pas. Il fixait juste Sonne intensément. Elle déclara qu’elle ne savait pas quoi me dire. Alan, lui, posa son regard sur nous deux passant de l’un à l’autre. J’avais remarqué qu’il jouait de temps en temps avec ses sœurs et « communiquait » avec elles. Mais jamais avec James qu’il semblait fuir. Le petit sait peut-être des choses ou a observé des choses qu’on n’a pas encore vues.

C’était d’autant plus effrayant et c’est pour ça que je proposai d’aller voir un spécialiste. Au moins pour nous rassurer au cas où on se ferait des idées. En tout cas, on ne pouvait pas rester sans rien faire. Sinon, je n’allais plus pouvoir dormir la nuit. L’idée que mon fils soit comme River me faisait peur. Et s’il l’était, l’avais d’un spécialiste ne sera pas de refus. Il dédramatisera les choses au moins et on ne gardera pas ça que pour nous.

Mais Sonne ne savait pas quel genre de spécialiste il fallait aller voir.

-Peut-être un pédiatre pour commencer… Ou un psychologue pour bébé. Il doit être possible de trouver ça. Je me renseignerais.

Et je le ferais vite pour avoir un rendez-vous le plus vite possible. Parce que je savais que tant que ça ne sera pas fait, on ne sera rassuré aucun des deux.

Je regardai Sonne. Je n’arrivais pas à sourire tellement cette histoire me perturbait. Elle, elle déclara qu’il ne valait mieux pas laisser James seul ou même avec les trois autres tant qu’on n’aurait pas eu un diagnostic du médecin. J’approuvai de la tête.

-Oui, tu as raison. Je mettrais la baby-sitter au courant… En espérant qu’elle ne soit pas effrayée au point de démissionner… Elle est très compétente et je n’ai pas envie de refaire des entretiens pour en trouver un autre.

Je soupirai. Maintenant que mes craintes avaient été dites tout haut, je me sentais déjà moins lourd. Mais j’appréhendais le moment où Sonne repartira en Asie. Parce que ça allait signifier que, si James avait vraiment quelque chose, je devrais le gérer seul…

-Tu repartiras en Asie, je suppose ? Si oui, j’espère avoir un rendez-vous chez le pédiatre ou autre avant ton départ…

C’était mieux d’encaisser les nouvelles à deux.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sonne Moriarty


Messages : 509
Date d'inscription : 12/11/2016
Age du personnage : 22
Localisation : All around the world

Who Am I?
Birth place:
Je suis:
Song:


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Lun 10 Déc - 20:25



Strange Baby Boy
ft. Axel Moriarty





Si je devais faire la liste des comportements que je jugeais étrange chez dernier né,  j’en aurais pour longtemps à écrire. Et probablement que de son côté, Axel en aurait autant à énumérer. C’est troublant quand il s’agit de son propre enfant. Les questions qui me viennent tout de suite en tête sont ‘’ qu’ai-je fait de mal ? ‘’ et ‘’est-ce dangereux ?’’ , et par dangereux, je pense surtout à sa sécurité et forcément, la notre aussi.

La façon dont il a ramené ma main à nuit tout en fixant de ses yeux bleus glacés tout en me fixant m’a effrayée. Ce n’est pas le genre de réflexe que nous attendons d’un bébé de son âge et, bien que je ne sois pas une spécialiste de la pédiatrie, je suis quand même maman de 4 enfants, j’ai donc un certain bagage comparatif.

Je suis complètement en  accord avec mon mari quand il dit que le mieux serait de faire voir notre fils par un spécialiste, rapidement.  Mais quel genre de médecin s’occupe de ce genre de cas ?

- Un psychologue pour bébé ? Ça existe ?

Je suis perplexe.

J’imagine mal un psychologue traduire les babillages d’un bébé pour l’aider à cheminer avec son ‘’moi’’ intérieur.  Quoi que c’est bien plus complexe que cela…

- Son pédiatre pourrait nous diriger vers le bon spécialiste. Crois-tu que nous pourrions le voir demain matin ?

Le plus tôt sera le mieux.

D’ici à ce que nous soyons fixés, il vaut mieux ne pas le laisser sous surveillance ni trop près de nos autres enfants. De toute façon, Alan ne va jamais vraiment jouer avec son petit frère; il est toujours auprès de ses sœurs et elles, elles s’amusent très bien ensemble.

Le geste que James a eu envers moi me revient en tête en boucle et s’il a pu tirer aussi fortement sur mon bras, je n’ose même pas imaginer ce qu’il pourrait faire à ses sœurs et son frère.

- Il faudrait peut-être trouver une ou deux autres baby-sitter qui resteraient uniquement à le surveiller. À deux, ce seraient peut-être oins effrayant ?

Mon dieu ! J’ai l’impression que nous sommes entrain de parler d’un monstre !  Comme s’il fallait contenir en cage une bête sanguinaire alors qu’il ne s’agit que d’un bébé !

- Je n’ai pas envie non plus de faire passer des entretiens mais, Axel, il faut se rendre à l’évidence que nous ne serons jamais de trop pour veiller sur lui.

D’autant plus que je dois repartir avec Daniele pour l’Asie et que de laisser Axel seul avec cette charge supplémentaire ne me réjouis pas. Alors quand il suppose que mon intention est bien de repartir,  je le regarde, compatissante et certes, avec un sentiment encore plus grand de culpabilité.

- Si tu veux que je reste, je resterai. Mais si tu crois que tu peux tenir le fort encore un peu, le temps que ça se termine, je ferai en sorte que tu puisses m’appeler en tout temps, et j’appellerai 3 fois par jours s’il le faut.

Puis, me viens en tête une idée farfelue… mais peut-être pas tant que ça.  Elle vaut la peine d’être considérée et que j’ai une conversation avec les principaux intéressés.

- Je crois que… je dois aller voir Daniele. J’ai peut-être trouvé la remplaçante idéale.

En tenant James bien contre moi, surtout pour éviter qu’il ne tente quoi que ce soit envers son père, je me penche et embrasse Axel sur la joue puis je me lève.


@ Billy Lighter






I wanted you to give me
Something unbelievable
All I got was almost
Instantly forgettable
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Axel Moriarty


Messages : 545
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 26
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   Jeu 13 Déc - 10:09



Strange Baby Boy
ft. Sonne Moriarty


Aller voir un spécialiste semblait être la meilleure solution… Sonne était d’accord même si elle se demandait si les psychologues pour bébés existaient.

-Je ne sais pas à vrai dire…

Je ne savais pas vraiment quels types de professionnels il y avait pour les bébés. Je ne connaissais que les pédiatres. Et c’est vers lui qu’on décida de se tourner en premier. Lui pourra nous rediriger si besoin était.

-Je vais faire de mon mieux pour avoir un rendez-vous le plus vite possible. Je dirais que c’est urgent.


Je n’aimais pas ne pas savoir ce que James avait alors, pour nous rassurer, il valait mieux que le rendez-vous soit le plus tôt possible. Surtout que, maintenant, on se voyait mal laisser James en compagnie de son frère et ses sœurs. On ne savait jamais ce qu’il pouvait arriver.

Sonne pensait qu’il vaudrait mieux trouver des baby-sitters qui ne s’occuperait que de lui. C’était une bonne idée. Deux femmes valaient mieux qu’une pour s’occuper de James.

-Oui, il vaut mieux en engager deux.


Mais ça nous demandera de refaire des entrevues. Il ne fallait pas engager n’importe qui pour ça. Et je n’aimais pas faire passer des entrevues, ça demandait beaucoup de temps et d’énergie. Mais on n’avait pas vraiment le choix. Je soupirai.

-Oui… C’est vrai…

Mais l’idée de me retrouver seul le soir avec quatre enfants dont James qui, si je l’écartais des autres, allait pleurer sans cesse ne me réjouissait pas vraiment. Je ne doutais pas des baby-sitters pour la journée mais c’est pour le soir que j’avais des craintes.

Mais j’allais devoir m’y faire parce que, bientôt, Sonne repartira en tournée avec Ricci. Je n’essayais même pas de ne pas la convaincre de rester. J’avais déjà essayé plusieurs fois mais ça avait toujours fini en dispute. Et j’étais trop fatigué pour me disputer aujourd’hui.

Et quand elle déclara que si je voulais qu’elle reste, elle resterait, je la regardais dans les yeux à la fois étonné et soulagé. Elle proposa une solution alternative… Celle de m’appeler plusieurs fois par jour. Mais ça ne sera pas pareil que d’avoir sa présence physique ici.

Mais avant que je ne puisse répondre, elle déclara qu’elle allait aller voir Daniele parce qu’elle avait trouvé sa remplaçante idéale. Mon visage s’illumina avant qu’elle ne m’embrasse. Je profitai du baiser me sentant vraiment soulagé.

-Sonne tu ne peux pas savoir à quel point je suis soulagé. Sans toi, je pense que je serais devenu dingue. Etre séparé de toi n’est pas facile et je dis pas ça juste parce que s’occuper de quatre enfants est difficile. Je dis aussi ça parce que tu m’as manqué.

Et j’étais content de ne pas avoir à me disputer pour essayer de la faire rester. Ça aurait encore été de l’énergie gâchée pour rien. Je souris et l’embrassai encore avant de me lever.

-Je vais aller téléphoner au pédiatre pour avoir un rendez-vous.

C’était la première étape pour savoir ce qu’il se passe avec notre James.



@ Billy Lighter


I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Strange Baby Boy [PV Sonne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Strange Baby Boy [PV Sonne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Haiti des années 60-70-80: Le pays était-il mieux sous Papa et Baby Doc ?
» Baby Doc et Michèle Bennett, un couple très détesté des Haïtiens.
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Baby Deoxys alias Deox
» P... de baby-boomers 68tards...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Beverly Hills :: Villa d'Axel Moriarty-