AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Jeu 26 Sep - 20:55

La première tournée américaine venait de finir. On était tous complètement crevés, mais aussi très content de ce qu'on avait réalisé à travers les divers états qu'on avait visité. Je venais également de découvrir la vie de Roadie à proprement parler. Et j'étais déjà complètement accro à cette vie.

Je ne comptais plus les cuites que j'avais pris après chaque concert en compagnie des autres Roadies, des filles qu'on avait rencontrer et qui, à défaut de pouvoir approcher Billy Lighter ou les autres Lightening, s'intéressaient à nous dans l'espoir qu'on puisse les y mener tout droit... Ouais... C'était pas vraiment comme ça que ça marchait.

Mais ça, j'avais vite appris qu'on avait intéret à s'abstenir de le leur dire si on voulait passer un bon moment. Certaines filles étaient vraiment prêtes à tout... Mais on s'éclatait vraiment quand même!

J'avais vu pas mal de dope circuler, surtout autour du guitariste des Lightening et je savais que pas mal de Roadies s'en procuraient un peu au passage. Mais personnellement, j'étais déjà bien content quand j'étais simplement super bourré à coup de bières.

Niveau professionnel, tout s'était déroulé à la perfection, du moins au niveau matériel, malgré les retards à répétition de Billy Lighter. J'étais devenu un vrai pro du montage de cette scène complexe et j'en avais profité pour apprendre quelques trucs sur l'éclairage.

Mais le moment que je préférais, dans tout ce joyeux bordel qu'était cette tournée, c'était le moment où on quittait un état pour un autre. Le moment où j'entassais tout le matériel dans un camion avant de démarrer ma voiture pour suivre le convoi, musique à fond. Quand aux moments les plus marrants, c'était simple: c'était chaque fois qu'on apercevait le manager des Lightening. Qu'il soit 6h du mat ou 5h de l'aprem, il était toujours en sueur et avait l'air extrêmement stressé. En même temps, connaissant le groupe, j'aurais pas voulu être à sa place.

C'est aussi durant cette tournée que je me suis, quelque part, lié à Billy Lighter... Pendant les concerts, je descendais de mes échaffaudages pour rejoindre les agents de sécurité locaux. J'aimais bien parler avec ces gars... Ils avaient toujours des trucs cools à raconter. C'était aussi le meilleur endroit pour profiter du concert, alors que j'étais à deux mètres à peine de Billy qui hurlait dans son micro.

C'est dans l'Indiana que ça a dégénéré, évidemment... J'ai pas trop compris ce qui s'était passé. Encore maintenant, j'ai du mal à comprendre la réaction de Billy... Mais il n'empêche qu'il s'est jeté dans la foule, prétextant qu'un gars dans le public l'avait provoqué. Soit... Il avait sauté, mais il allait vite se faire piétinner ou déchiqueter par ses fans s'il restait là. J'étais donc passé par au dessus des barrières nadar et j'étais allé le rechercher alors qu'il mettait des poings dans la gueule à un gars deux fois comme lui... Et il avait une sacrée droite le Lighter.

Et aujourd'hui, on était de nouveau à la case départ, à L.A. Au Crazy ginger exactement. MTI organisait un concert privé des Lightening pour leurs collaborateur. J'étais debout sur une échelle, en train de fixer les montant pour placer les spots quand j'entendis la voix grave et unique de Billy pas loin. Je me retournai, il passait de Roadie en Roadie pour expliquer ce qu'il voulait exactement, au millimètre près...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Jeu 26 Sep - 21:44

Fin de la tournée américaine. Et elle avait été longue et éprouvante. Les concerts s’étaient fait dans des grandes salles avec un public dont le nombre m’échappait. Il était clair que désormais nous étions connus dans tout le pays et que l’album marchait à la perfection.

Tout n’avait pas été simple. Les problèmes techniques lors des premiers concerts, les mauvaises critiques non fondées après notre passage à New York, certains fans insupportables ou oppressants… En gros tout ce que la célébrité à de mauvais.

Le pire moment ? Ce concert à Indianapolis… Un de ces fans stupides me provoquant avec des gestes afin de me défier. Bien, il l’avait cherché et je m’en suis allé lui régler son compte. En fait, je devais lui régler son compte c’était vital pour moi. Mais je devais avouer que quand je me suis rendu compte de la situation et en voyant la masse de gens qu’il y avait devant moi je faisais moins le fière et l’intervention d’Abel était la bienvenue. Après cet incident j’avais reçu les foudres du patron de MTI et un nouvel article qui spéculait sur les causes de mes réactions étaient sortit le lendemain dans plusieurs magazines rock… Ces pseudos journalistes et leur questions existentielles du genre : Billy Lighter est-il drogué ? Billy Lighter est-il complètement taré ? Le premier n’était pas tout à fait vrai quand au second c’est une autre histoire…

Cette tournée avait quand même eu sa marrée de points positifs et je dois bien avouer que j’appréciais beaucoup me faire désirer. J’étais le roi pour ça.

Quoi qu’il en soit tout cela était derrière moi et j’étais arrivé à L.A. extrêmement fatigué. J’avais eu à peine le temps de poser mes valises que mon manager, les fans et les médias parlaient déjà d’un second album… Même pas le temps de se reposer…

Il ne fallut d’ailleurs pas longtemps avec que MTI prépare à nouveau des concerts et aujourd’hui nous devions en faire un pour quelques privilégiés.

Je passais de roadies en roadies afin que tout soit parfait. Je voulais un spectacle grandiose car j’adorais le Crazy Ginger, c’était là que mon groupe avait fait ses débuts. J’aperçus rapidement Abel, j’avais un bon feeling avec ce mec car, lui au moins, il me prenait pas la tête. Je m’avançais vers lui et le saluais et commençais à parler de la scène.

-Essaye que tout soit au même niveau. Même la batterie… Tu te rappelles ce qui c’est passé à Seattle, je ne veux pas que ça se reproduise.

La scène de Seattle était horrible… Des marches, des marches partout et du coup je m’étais planté… Je continuais de lui expliquer en détails en zappant complètement qu’il s’agissait d’une petite scène et non d’une grande salle dans laquelle j’avais tourné ses derniers mois. Donc ce que je lui demandais était probablement plus qu’irréalisable…

-Me faudra aussi ce foutu prompteur…

Je le regardais attendant ses commentaires en espérant qu’il pourrait me faire tout cela tel que je l’imaginais.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Jeu 26 Sep - 22:18

Finalement, Billy arriva jusqu'à moi. Je pris soin de descendre de mon échelle pour le saluer d'une tape amicale sur l'épaule en lui souriant. Ce mec était déjà mort de stress et essayait que ça ne se voit pas... Quelque part, je ne comprenais pas comment il pouvais s'infliger ça... Il avait tellement peur que quelque chose foire que c'était cette peur même qui était à l'origine de la plupart des problèmes en dehors des problèmes techniques...

Ses retards, par exemple, que tout le monde qualifiait de caprice de star, ou du fait qu'il n'en avait rien à foutre de son public, et ben moi, j'étais sûr et certain que c'était juste parce qu'il fallait qu'il attende de pouvoir physiquement être capable de monter sur scène...

Mais maintenant que l'album marchait si bien, il aurait bien du mal à faire marche arrière, d'autant que lui et le reste du groupe avait encore énormément de chose à dire et à créer.

J'écoutai attentivement ses recommandations, même si je les connaissait par coeur. Il était vrai qu'il avait fait une sacrée chute à Seattle, mais on avait pas eu le choix... Parce que c'était lui qui les avait voulues, ces marches, pour pouvoir courir dans tous les sens et avoir différents points de vue parce que le concert était filmé. Heu... Et la chute avait été filmée aussi. Heureusement que c'était quand même pas une chochotte, le Billy... Il s'était relevé tout en continuant à chanter, mais il avait eu un sacré bleu...

Je souris à Billy en essuyant la sueur qui me coulait sur le front d'une main. Ce gars avait besoin d'être rassuré...

-T'en fait pas, le Crazy Ginger est bien trop petit pour qu'on fasse compliqué au niveau structure. T'auras une scène haute de 40 centimètres seulement et tout le monde au même niveau.

Je marquai une pause, regardant autour de moi ce qui avait déjà été fait. On était pas mal avancés.

-Pour le prompteur, faudra voir avec Jimmy... Mais je vois pas pourquoi on te le mettrais pas...

Je lui fis un clin d'oeil rassurant. Cette histoire de prompteur non plus, je comprenais pas. Je pensais que c'était plus une présence qui lui permettait de penser qu'il ne pourrait pas se tromper dans les paroles, parce que quand je le regardais en live, j'avais pas l'impression qu'il les lisait.

-Pas trop mort crevé?

Parce que moi, je l'étais... On avait parfois même pas eu le temps de cuver avant de devoir s'y remettre, en tournée... Mais je posais avant tout la question à Billy parce que je pensais bien que personne ne devait vraiment se soucier de l'état mental de Billy... Et sûrement pas son manager qui le prenait pour un robot tout juste bon à faire du fric... Heureusement, les Lightening le lui rendaient bien...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Ven 27 Sep - 16:58

J’avais l’impression de toujours faire les mêmes recommandations à chaque concert. Mais pour moi c’était plus que vital de tout détailler à chaque fois, question de bonne conscience. Le stress commençais à monter, mais je savais exactement comment faire pour ne pas que cela ce voit.

Abel me souriait. Ce type était tout le temps relax, je me demandais bien comment il faisait. Il me fit revenir sur terre déclarant que la scène était bien trop petite pour que la structure soit élaborée. Je fixais la scène, elle allait être très proche du public et cela me tuait encore plus. J’allais devoir gérer cette proximité et ce n’était pas aussi simple que cela. Et pourtant je l’avais déjà fait quand le groupe jouait dans ce genre de club… Mais c’était différent… Tout était différent…

Je portais à nouveau mon regard sur Abel. Il fallait voir Jimmy pour le prompteur… C’était qui Jimmy encore ? Il y avait des roadies avec lesquelles j’étais proche et d’autres non… C’était comme ça. Abel me rassura disant que je ne devais pas m’inquiéter pour ça. J’avais besoin de ce prompteur ! On ne savait jamais…

-Ok, j’irai voir ce Jimmy… Parce qu’il me le faut absolument !

Le clin d’œil d’Abel conclu la conversation sur les quelques réglage au niveau de la scène. Je restai toutefois près de lui car son éternelle calme me faisait du bien. Il me posa ensuite une question plus personnelle. Je soupirai.

-Pas plus qu’un autre…

Si, j’étais mort crevé ! Tout ce que je voulais c’était m’en aller et dormir une semaine… Cela se serait vu si mes cernes n’avaient pas été cachés par un maquillage parfait. Mais Abel me connaissait et sa question n’était sûrement pas innocente.

-La tournée à été longue… Et maintenant il y a cette histoire d’album… Lenny veut qu’il sorte rapidement… Et puis ces fichus concerts privés…

En fait j’étais dépassé et ça affectait pas mal de trucs dont notamment le rendement du groupe lors des concerts…

-Comment il veut que je fasse un album et des concerts en même temps ?!

J’avais haussé le ton… Cette phrase je pensais l’avoir dite dans ma tête, mais quand je vis l’expression d’Abel je compris bien vite que je l’avais dite tout haut.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Ven 27 Sep - 22:31

Il avait beau tout faire pour cacher son stress, je sentais que Billy était à deux doigts de craquer. Je pouvais l'entendre dans le ton légèrement tendu de sa voix grave, à ses yeux veinés de rouge qui trahissaient sa fatigue, et aux nombres de clopes qu'il enchaînait. Nous dire ce qu'on avait à faire, c'était pas pour nous faire chier... C'était juste une sorte de rituel pour Billy... Certains roadies pensaient comme moi et avaient pris le temps de comprendre le comportement du rouquin... D'autres, par contre, considéraient ça comme de la tyrannie, un manque de confiance ou des caprices... Et ceux-là n'avaient rien compris.

Rien que le soupir de Billy me suffit comme réponse à ma question. Il était exténué. Et même s'il disait ne pas l'être plus qu'un autre, c'était quand même à lui qu'on en demandait le plus, psychologiquement. C'était lui qui était en première ligne pour les médias et pour sa propre maison de disque. Ce qu'il me confirma en me parlant de Lenny...

Je jetai rapidement quelques coups d'oeil autour de nous, faisant signe à Billy de parler moins fort... Il était vrai que Lenny prenait un peu Billy pour une machine à produire des chansons et à faire des concerts... Mais il était aussi vrai que Lenny n'était, lui que l'intermédiaire entre The Lightening et MTI. Et ce que je voulais hésiter, là, maintenant, tout de suite, c'était une prise de tête entre ces deux-là...

Mais Lenny n'était pas dans le coin... ouf! On ne serait pas obligés d'appeler l'ambulance parce que Lenny aurait fait une crise cardiaque, ni l'hôpital psychiatrique pour une crise d'hystérie de Billy... Alors je fis un beau sourire à Billy, en secouant la tête...

-Tu sais quoi? Tu devrais tous les envoyer chier une semaine... Leur dire, salut les mecs! Foutez-moi la paix 7 jours et je vous le sors cet album.

Je savais que c'était bien plus compliqué que ça... Que même si on lâchait les bottes une semaine à The Lightening, chacun d'eux ne ferait qu'en profiter pour améliorer ou créer de nouveaux titres... Ce qui ne les reposerait pas.

Puis je passai à autre chose, regardant encore l'espace que le club nous offrait...

-Ca va faire bizarre de jouer dans un si petit espace après les grands stades. Heureusement que c'est un concert privé... Comment vont les autres?

On voyait très peu souvent Billy avec les autres membres du groupe... Même si je les adorais tous... Et je savais que chacun d'eux était spécial...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Sam 28 Sep - 12:00

Je sortis à  nouveau une cigarette que j’allumai sans plus attendre. Je les enchainais les unes après les autres sans m’en rendre vraiment compte.

Quand j’évoquai Lenny, Abel ne pu s’empêcher de regarder autour de nous et de me demander de parler plus bas. Il avait probablement peur que ce foutu manager m’entende me plaindre de sa façon de gérer tout cela. En même temps, il y avait de quoi et je me fichais bien de ce que pensais Lenny. Ce ne serait de toute façon pas la première fois que je ne suis pas d’accord avec lui. De toute façon, Lenny n’était pas là et ça semblait rassurer Abel.

C’est là qu’il me proposa simplement d’envoyer tout le monde boulé pendant une semaine. Je souris sarcastiquement. L’idée m’avait traversé l’esprit plus d’une fois ces derniers jours. Une semaine à ne rien faire! C'est tout ce qu'il me fallait!

-Ouais pourquoi pas, je ferais bien ça!

Je regardais encore la scène en même temps qu’Abel. Il évoqua le fait que cela devait faire bizarre de jouer dans une petite salle après la tournée. Il n’avait pas tort…

-Ouais… C’est très différent. L’ambiance, mais aussi le type de public. Tout est différent…

Puis il me demanda comment allaient les autres. Je ne pu m’empêcher d’affiché un sourire ironique.

-J’en sais rien… Ils sont peut-être morts d’overdose à l’heure qu’il est.

Ces histoires de drogues ne m’amusaient pas du tout en fait. Cela expliquait beaucoup pourquoi je fréquentais très peu les autres membres avant de monter sur scène. Le pire, c’était le guitariste… Et pourtant c’était mon meilleur ami… Mais plus les mois avançaient plus j’avais l’impression qu’il préférait la coke qu’autre chose.

-Je crois qu’ils ne sentent même plus la fatigue…

Je sortis mon paquet de cigarette afin d’en reprendre une autre, mais il était vide.

-Merde !

Je le jetai par terre en un geste de mauvaise humeur et fixai à nouveau Abel.

-Il me faudra des clopes ! C’est qui le roadie qui s’occupe de ça ?

Et puis en même pas trois seconde je changeais complètement de sujet.

-Sinon, pour toi, la tournée c’est bien passée ? Pas encore envie de te tirer voir ailleurs ?

Je souris. D’après les médias je faisais fuir tout ceux qui étaient autour de moi alors je voulais vérifier cela.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Sam 28 Sep - 12:57

Et... Billy tomba à court de cigarettes. Ce n'était pas vraiment le moment. Je fit un signe de la main à John, un autre roadie, pour lui signaler que j'allais faire une pause. Tout en écoutant toujours Billy qui approuvait ma proposition de prendre des vacances... Mais je savais très bien qu'il ne le ferait pas... Lui, comme ses musiciens, étaient de vrais accros à la musique et ils ne s'arrêtaient jamais... Et quoi qu'ils disent, ils n'avaient pas besoin de MTI pour ça...

Billy avait raison concernant le type de public. Ici, c'était un concert privé, tous des pros MTI.

-Ouais, ce sera des gens triés sur le volet, tous partisants de MTI. La plupart son plus fans des chiffres que vous engrengez plutôt que de vos chansons... Alors relativise, mec, s'il n'y a pas autant d'ambiance que dans les stade ou dans ce club quand tu as à faire à de vrais fans.

Je posai ma main sur l'épaule de Billy pour l'inviter à me suivre...

-Viens, on se casse d'ici deux minutes, les spots me donnent chaud.

C'était vrai, mais je pensais aussi que sortir prendre un peu l'air ferait du bien au chanteur de The Ligtening. On sortit du club, côte à côte. On était pas du tout le même type de gars. J'étais bien plus grand que lui et il avait un look androgyne qui lui allait super bien sans en faire une dragqueen. Comme si son corps avait été moulé pour faire ce qu'il faisait, cette musique rapide, les guitares qui faisaient de longs solos à la fois doux, fluides et extrêmement expressifs... Et les paroles qu'il gueulait étaient une révolte contre le monde...

En chemin, il me parla des autres musiciens et je sentais un ton de reproche dans sa voix. Je savais que lui et son lead guitariste étaient particulièrement proche, au point que fans et magazines se faisaient un tas de films. Mais je pensais que c'était plus pour le show. La drogue était un vrai fléau dans le monde du rock... Et en même temps, je pensais que s'ils arrivaient à nous sortir d'aussi beaux titres, c'étaient en grande partie "grâce" à la dope qui était en elle-même une inépuisable source d'inspiration. Suffisait de compter les titres rock qui en parlaient.

-Ouais, j'espère pour toi qu'ils sont quand même pas morts... Ca arrive beaucoup trop souvent à trop de groupes ces temps-ci...

Il faisait un peu plus frais dehors, d'autant qu'on était fin septembre... On aurait encore des beaux jours, on était en Californie, mais fallait plus s'attendre à des 35 degrés. Je n'avais pas de clope à proposer à Billy... Je pensais bien être le seul roadie à ne pas fumer... Ca m'avait jamais attiré. Je m'excusai de ne pas en avoir.

-Y a pas de roadie qui s'occupe de ça... Mais si tu veux, on peut prendre la bagnole et aller jusqu'à un magasin...

Il était déjà 19h, mais à L.A., ça ne comptait pas. La ville ne dormait jamais. Je lui ouvris la porte de l'Impala, attendant de voir s'il allait monter dedans.

Il me demanda comment la tournée s'était déroulée pour moi, j'essuyai la transpiration qui coulait sur mon front en lui répondant. Foutus spots.

-C'était génial! J'ai appris beaucoup de choses et on a eu de sacrés délires. Ok, y a eu quelques prises de tête quand la fatigue se faisait sentir ou quand la structure ne voulait pas se monter convenablement. Mais rien que pour voir vos concerts, ça valait le coups... Sans compter les afters...  

Billy finit par entrer dans la voiture et je m'assis au volant.

-Non, j'ai pas envie d'aller voir ailleurs...

Je lui souris...

-Je reste au cas où t'aurais encore envie de tabasser quelqu'un pendant que Liam a la dos tourné...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Sam 28 Sep - 17:29

Abel considéra que c’était l’heure de la pause. Je pouvais voir à la sueur sur son front qu’il mourrait de chaud. Il était vrai que les spots braqués sur nous faisaient monter nettement la température de l’endroit. Mais moi je n’avais pas chaud, ou alors j’étais bien trop nerveux pour m’en rendre compte.

Il enchaina en déclarant que le public serait uniquement composé des pros MTI. Il m’invita alors à sortir et je le suivis. J’avais plus de cigarette et donc sortir de cet endroit allait me faire du bien. D’ailleurs si je pouvais ne pas y revenir ça m’allait aussi.
La conversation continua alors que nous marchions. Abel était l’un des rares roadies avec lequel je parlais autant. Pourquoi ? Peut-être parce que c’était l’un des seules à m’écouter sans me dire que j’étais dingue ou que j’exagérais.

-Tu vois, c’est bien ça qui m’ennuie ! A quoi bon faire un concert si c’est pour ces enfoirés du MTI… Je suis là pour faire de la musique… Pas du bisness… User mon énergie pour eux ça me tue !

Mais bon, à l’heure d’aujourd’hui les deux étaient hélas liés. Et je savais qu’on était uniquement une machine à fric… Et que plus les années avanceraient plus ce serait pire. Jusqu’à ce qu’on ne leur serve plus à rien.

La conversation tourna sur mon groupe et donc, invariablement, sur la drogue. Les médias nous avaient déjà liés à cette dernière et je n’aimais pas du tout cela. Abel espérait qu’il ne soit pas mort, je souris ironiquement.

-S’ils meurent ils l’auront cherché. Je leur ai dit 100 fois d’arrêter !

J’en voulais énormément à mon guitariste. Il avait l’art de tout prendre à la légère et ça commençait à ma saouler ! Le voir mourir à petit feu me déprimait et m’enrageait tout à la fois.

Je frissonnais. L’air était bien plus froid dehors et je ne m’étais pas encore habitué à cette fraicheur qui annonçait l’automne. J’avais cruellement besoin d’une cigarette, mais Abel n’en avait pas. En fait je ne me rappelais pas l’avoir vu fumer une seule fois. Fallait aller au magasin… J’approuvai de la tête. Abel aura cas faire office de garde du corps sur le trajet. Après tout, il m’avait déjà prouvé qu’il en était capable. On alla jusqu’à sa voiture et il me parla de la tournée. Ça avait l’air de lui avoir plus et il ne désirait pas partir. A ses mots, je lui souris et entra dans la voiture. Je mis mes lunettes de soleil, même si c’était totalement inutile vu qu’il faisait plutôt gris.

-Ok, ça marche. Tu seras mon Liam de remplacement.

Je souris et il démarra.

-En tous cas, je suis content que tu ne veilles pas partir.

Il avait une superbe caisse et je l’avais déjà vu l’entretenir souvent. Il devait sûrement beaucoup l’aimer.

Le magasin le plus proche n’était pas loin et nous ne prîmes pas longtemps avant d’y arriver. Toutefois je ne voulais pas sortir.

-Vas chercher les clopes. Neuf paquets…

Je sortis mon portefeuille et sortit un billet afin qu’il puisse payer les clopes. Je regardais par la fenêtre.

-Et verrouille la voiture.

J’envoyais souvent Liam faire se genre de courses. Je me rappelais plus la dernière fois que j’étais entré dans un magasin…


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Sam 28 Sep - 18:19

Finalement, plus Billy me parlait de ses problèmes, plus je comprenais aussi pourquopi ses musiciens se droguaient. Parce que si lui voulait faire de la musique, c'était aussi le cas des autres avec qui je parlais aussi. Ils avaient juste des façon différentes d'exprimer leur malaise face au marketing que ce qu'ils créaient engendrait.

Et malgré qu'il ne se droguait pas, on ne pouvait pas pour autant dire que Billy était le plus fort psychologiquement... Et c'était pour ça qu'il était souvent incontrôlable: les autres étaient calmes, faisaient leur truc, tant qu'ils avaient leur dose... Billy, lui, était un électron libre sans rien pour le canaliser... Je ne savais rien de son histoire avant qu'il ne crée The Lightening avec les autres. Il n'en parlait jamais... Tout ce que je savais c'était qu'il n'était pas Californien, il venait de l'Indiana, tout le monde le savait... et son accent ne trompait pas, tout comme mon propre accent du Kansas.

-Ouais mais au moins, tout le monde connait ta musique... Ca n'a pas que des inconvénients. Tout le monde entend tes messages... même si certains les interprète n'importe comment...

Je souris... J'étais un type franc, j'avais pas l'habitude de détourner les choses.

-Faut dire que des fois, on dirait que tu fais exprès que le message soit flou.

On avait à peut près lié tous les qualificatifs à Billy Lighter, le tout sur une seule chanson de son premier album... Et c'était d'ailleurs cette chanson polémique qui les avait fait connaître tellement on en avait parlé. Et les adolescents en manque de rebellion l'avaient pris comme modèle. Moi y compris, même si je n'étais déjà plus un ado quand l'album est sortit...

Une fois dans la voiture, je mis le contact. Billy, lui, mit ses lunettes de soleil. Je ne savais pas si c'était un réflexe ou une façon pour lui de passer incognito... Billy assura en souriant que je serais son Liam de remplacement... Qui a dit que Billy Lighter ne souriait jamais?

-Ouais... Ca lui fera des vacances, le pauvre.

Parce que Billy en faisait voir à Liam, même si je pensais que le chanteur adorait ce gros nounours de garde du corps... Il n'y avait pas plus gentil que lui, mais fallait pas le faire chier non plus...

En chemin, alors que j'avais couplé le son du moteur de l'Impala dont j'étais amoureux, à la radio branchée sur la station rock, Billy m'annonça qu'il était content que je ne veille pas partir.

-Bah non, il n'y a pas de raison que je parte. D'ailleurs, si tu fais un peu attention, Billy, il y a très peu de Roadies qui on quitté le navire depuis que je suis là... Et la plupart, c'était parce qu'ils ont eu des gosses... C'est un honneur de travailler pour The Lightening, mais c'est aussi un véritable challenge, et c'est ça qui est intéressant.

Je marquai une pause, le regardai et rigolai.

-Challenge parce que la structure et la technique pour vos concerts est à la pointe et que c'est complexe, mais aussi par ce que vous êtes pas facile à suivre...

La radio annonça qu'ils allaient passer une chanson d'un tout nouveau groupe qui commençait à percer. Du Metal. C'était Let's Wake The Dead de Roadtramp. Je vis que Billy y prêtait attention jusqu'à ce que je me gare dans une station service. J'adorais les stations service... L'odeur de l'essence, j'en étais presque amoureux.

Billy me tendit un billet et commanda neuf paquets avant de me dire de ne pas oublier de verrouiller la bagnole. Je secouai la tête et lui rendis le billet.

-Tu veux des clopes, tu sors de cette bagnole. Je viens avec toi...












Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Sam 28 Sep - 20:06

Abel essayait de me faire voir le bon côté de tout ce marketing. Mes chansons, mes messages… Il était vrai que les lyrics de mes chansons étaient un véritable défouloir pour moi. Les paroles étaient souvent cassantes, parfois pleines de bon sens et la plupart du temps elles faisaient polémiques. Mais bon les médias faisaient vite de la polémique...
Abel semblait même se demander si je ne faisais parfois pas exprès que tout cela soit flou. Je souris.

-Mes lyrics sont mes lyrics et ils ne sont pas flous pour moi. Tout est très clair ! Les gens entendent juste ce qu’ils veulent, c’est tout. Et les polémiques, ça fait faire de la pub et le pub amène les gens et les gens amènent les thunes et nous revoilà avec ce fichu marketing.

J’avais vraiment l’impression d’être dans un manège ou tout recommençait à chaque fois. Une sorte de cercle vicieux que notre musique avait créé.

Abel plaignait Liam et je rigolais quand il évoqua le fait qu’il aurait bien besoin de vacances.

-Des vacances ? Pourquoi ? Il a le métier le plus simple de la terre : me protéger !

Je rigolais. Je savais à quel point ça devait être un métier compliqué mais j’étais incapable d’imaginer Liam en vacances. Sauf si j’en prends aussi !

Tant qu’on était à parler boulot il me rassura sur le fait qu’il ne voulait pas partir tout comme bien d’autre roadies. Il m’en expliqua les raisons et je rigolai.

-Ouais je comprends…

J’écoutais attentivement la chanson qui passait à la radio. Elle venait d’un tout nouveau groupe local qui commençait à monter. On pouvait très facilement entendre le son purement métal de leur musique. J’avais encore jamais entendu et j’eu soudain l’envie de les rencontrer. J’étais comme ça moi, les idées fusaient ainsi que mes envies.

On arriva enfin à la station servies et je passai commande, mais Abel semblait vouloir que je sorte de cette caisse, il me rendit d’ailleurs mon billet. Je fixais les 50 dollars que j’avais en mains et me retournai vers Abel avec une moue réprobatrice.

-Nan ! Pas question !

Je lui retendis le billet. Je n’avais pas du tout envie de croiser des gens. Je mourrais de trouille en fait. Et plus les mois avançaient plus cette paranoïa empirait. Encore un mauvais côté de la célébrité.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Dim 29 Sep - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Sam 28 Sep - 21:10

Je souriais en écoutant Billy me parler marketing... Je pouvais raconter ce que je voulais, Billy s'était fait son idée là-dessus et il avait plus que probablement raison... Mais je ne pouvais m'empêcher d'essayer qu'il se sente mieux... Et c'était pas gagné. Casser un mur en béton armé à coup de poings aurait été plus facile.

Et il semblait que ça allait être le même cirque pour le faire sortir de la voiture. Cela me confirmait une chose: non, le métier de Liam n'était pas le plus facile du monde, et j'étais bien content d'être au montage-démontage de la scène... J'adorais Billy, je faisais beaucoup d'efforts pour le comprendre, ne pas l'énerver et lui donner l'occasion de se détendre autrement que tout seul... Mais tous les jours, je sais pas si j'aurais tenu le coup...


Il me retendit le billet que je lui avait rendu avec une moue réprobatrice de gamin... Et comme il avait déjà un visage juvénile, ça en était presque hilarant... Mais je n'allais pas céder. C'était trop facile de rester planquer derrière du maquillage et des gardes du corps... Il fallait que Billy reprenne contact avec la vraie vie... Même si je ne savais pas s'il savait ce qu'était une vie "normale" après tout...

Je lui laissai tendre le billet dans le vide, sans le reprendre. Puis je me retournai sur mon siège pour attraper une vieille casquette que j'avais sur la banquette arrière. je la lui enfonçai, à l'envers, sur la tête, écrasant ses cheveux roux ébouriffés par la laque. Puis j'enlevai ma veste en cuir brune, me retrouvant juste en t-shirt noir, et la lui lançai. D'un dernier geste rapide, je lui volai ses lunettes de soleil que je mis sur mon nez puis lui fit un grand sourire avant de sortir de la bagnole... S'il voulait ses lunettes et ses clopes, il n'avait qu'à venir les chercher, moi, j'avais envie de M&M's...

J'entrai dans la sation service, faisant cliqueter un mobile de métal qui servait de sonnette. Je saluai d'une main la jeune fille, probablement une étudiante qui travaillait pour payer ses études, qui était à la caisse. Puis me dirigeai vers le présentoir à bonbons... Tout ça était très appétissant... Je croisai un miroir et me regardai dedans. Pas mal! J'avais la classe avec ces lunettes de soleil...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Dim 29 Sep - 11:56

J’avais l’impression de tendre le billet dans le vide. Non, en fait ce n’était pas une impression… Abel ne semblait pas d’accord de le reprendre. A la place d’aller faire ces fichus courses, il prit une casquette qu’il mit sur ma tête en démolissant au passage tout le travaille des coiffeuses du groupe. Elles n’auraient plus qu’à recommencé et allait encore être en retard tantôt… Il me lança ensuite sa veste brune. Que voulait-il que je fasse avec cette veste de toute façon trop large ? Et là, blasphème, il prit mes lunettes et les mis sur son nez. Quoi ?! Je fronçais les sourcils avec toujours ma moue de gamin pas content. Et je l’étais de moins en moins, content…

Il sortit de la voiture me laissant seul avec ses affaires et mon billet. Il n’allait pas acheter mes clopes… Il voulait que je sorte… Je shootai dans le tableau de bord. Merde quoi ! Je n’avais pas le choix ! J’étais trop en manque de cigarette pour rester ici ! J’enfilai sa veste brune puis regardai par la fenêtre de la voiture. Ok, il y avait personne en vue. Je sortis prudemment en regardant à gauche et à droite et marchai rapidement mon regard fixant constamment le sol avant de rentrer dans la station service.

Le bruit de la sonnette en métal annonça mon arrivée et mon cœur battait plus vite. La jeune fille qui tenait le comptoir leva la tête vers moi et je détournai rapidement le regard. Je repérai rapidement Abel. Il était près des bonbons. Ok… J’avançai vers lui et lui parlai tout bas.

-Hey ! Tu sais que pour acheter des cigarettes je dois demander à la fille de me les donner ?!

On sentait dans ma voix à la fois de l’angoisse, mais aussi beaucoup de rancœur envers Abel. Un homme entra alors dans la station service, puis un autre. Je me cachai derrière le présentoir des bonbons, chose complètement inutile.

-Vas me les chercher… Vite…

Les deux nouveaux arrivants voyageaient de présentoirs en présentoirs. Je n’étais vraiment pas bien et, si je n’avais pas eu de maquillage, on aurait pu voir mon teint extrêmement pâle.

-Allez Abel… Faut qu’on s’en aille.

Je parlais de plus en plus bas et ça semblait attirer l’attention d’un des deux hommes.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mar 1 Oct - 12:52

J'avais laissé Billy à ses réflexions dans la voiture. S'il avait vraiment besoin de ces cigarettes, ce dont je ne doutais pas, il serait obligé de sortir. J'entendis la clochette résonner derrière moi et je me retournai. C'était Billy, ma vieille casquette sur la tête et ma veste bien trop grande pour lui sur le dos. Il regardait le sol et n'avait même pas idée que sappé comme ça, il n'avait plus rien d'un Billy Lighter... On aurait plutôt dit un gamin qui a piqué les fringues de son père pour jouer...

Il s'approcha de moi une fois qu'il m'eu repéré. Son comportement, évidemment, attirait l'attention... Il flippait à mort. Et il ne voulait surtout pas demander ses cigarettes à la fille. Il avait déjà fait pas mal d'efforts pour arriver jusque-là. Je m'adressai à lui normalement, mais pas trop haut non plus.

-Soit naturel... Plus tu flippes, plus tu attire l'attention des gens. C'est un peu comme avec les zombies dans les films... Il faut que tu te fasse passé pour l'un d'eux.

J'attrapai deux paquets énormes de M&M's et me dirigeai vers le comptoir, attrapant juste une seconde Billy par la manche de ma veste pour lui signaler de me suivre. Arrivé là, je m'accoudai au comptoir.

-Salut... Alors j'ai ces deux packs de M&M's, et je veux bien aussi 9 paquets de Marlboro pour mon pote.

Je désignai Billy, dont le visage maquillé contrastait avec mes vieux vêtements. La fille le regarda et écaquilla les yeux, voyant ça, j'attirai directement son attention en mettant un doigt sur ma bouche pour lui intimer d'être discrète.

-Pas d'émeute, ma jolie. Ce serait sympa.

Puis je fis signe à Billy d'approcher. Le contact avec ses fans était loin d'être son fort, mais là, on était pas entouré par la foule. Il pouvait bien sourire un peu à cette jeune femme pour lui faire plaisir. Je soulevai un peu la casquette de Billy avant de lui renfoncer sur la tête.

-Allez, mec, sourit un peu.

La fille avait rougit et j'étais presque certain que c'était le cas de Billy aussi. Mais avec le maquillage, ça se voyait pas. J'avais un peu de mal à réaliser que le type qui se déchaînait sur scène devant des centaines de personne en hurlant toute sa récolte contre le monde qui l'entourait et le type que j'avais à côté de moi maintenant était la même personne...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mar 1 Oct - 19:53

Abel me recommanda d’être naturel. J’étais toujours « caché » derrière le présentoir des bonbons. Il avait facile lui… J’étais bien trop flippé pour y arrivé. Et puis, c’était quoi être naturel ? Etre comme je suis ? C'est-à-dire ? Casser tout sur mon passage à cause du stress ? Il me donna l’exemple des zombies afin de me faire comprendre la situation. Je me ressaisi un peu et sorti de ma « cachette ». L’homme qui nous regardait avait détourné le regard. C’était mieux pour lui…

Abel me tira pas la manche après avoir prit deux paquets de M&M’s. Fallait maintenant affronter la fille. Je n’avais jamais imaginé que ce serait si dur d’acheter des trucs. Et pourtant je l’avais fais maintes fois dans ma vie avant d’être connu. Mais quand tu n’es pas connu, personne te regarde, personne t’approche, personne ne te pose de questions sans arrêt…

Soit… Je me laissais emporter par Abel. Je n’avais guère le choix. Il fit sa commande à la fille. J’enfonçais mes mains dans les poches de mon jeans l’air toujours angoissé. La fille me regarda alors et… J’étais cuit… Elle m’avait reconnu. Cela ce voyait dans son regard surpris. J’envoyai un regard pas sympa du tout à Abel. Il prit les devant en demandant à la fille de rester discrète.

J’hésitai à approcher quand Abel me fit signe de le rejoindre. Que voulait-il que je fasse ? Je n’avais jamais su comment me comporter avec mes fans. Je finis par approcher et il souleva ma casquette avant de la remettre. Je regardai la fille… Elle avait l’air de ne pas encore réaliser ce qu’il lui arrivait. Elle rougissait. Elle était très jeune et devait sûrement travailler pour se faire des thunes, pour des études ou autre. Je lui souris timidement à la demande d’Abel. Mon cœur battait plus vite de stress.

J’attendais mes cigarettes, mais la fille semblait comme mise sur pause. J’élargis un peu mon sourire et approchai encore un peu plus près, m’accoudant à mon tour au comptoir.

-Neuf paquets de cigarette. Tu peux m’apporter ça?

J’avais pris un ton de voix calme et elle s’exécuta en renversant un petit présentoir qui était sur le comptoir. Je sursautai. La fille s’excusa et je lui fis signe que ce n’était rien. Elle encoda notre commande et je payai le tout.

-Merci.

Je regardai Abel d’un regard qui signifiait qu’il fallait absolument partir d’ici. Je fis un clin d’œil à la fille avant de sortir.

Je pris place à nouveau, rapidement, dans le voiture d’Abel. J’enlevai sa casquette d’un geste rapide et violent et je fis de même avec sa veste. Il me rejoignit un peu après et je lui envoyai un regard noir.

-Ne me fait plus jamais ça ! Surtout pas avant un concert ! Là c’est sûr, on ne commencera pas avant minuit !


Mon cœur battait très vite. Je reprenais mon souffle.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mer 2 Oct - 14:25

Aucun doute, Billy n'était pas content du tout. Mais j'étais certain qu'il fallait gérer son stress comme une phobie et lui foutre le nez dedans, lui faire affronter sa peur. Je savais que ça allait peut-être lui rendre le live de ce soir difficile, mais si ça n'avait pas été pour cette raison, il en aurait bien trouvé une autre pour se pourrir la vie, et ce, tout seul, comme un grand.

Mais finalement, il sortit de sa cachette et s'approcha de la fille. Et il fit même sa commande tout seul. Elle était complètement perturbée, et lui aussi. Elle en fit mêm etomber un présentoir à chewing gum que je rattrapai au vol pour le remettre en place. Elle s'excusa puis donna ses précieuses cigarettes à Billy qui les pris puis partit presque direct dans la voiture. Il avait même payé mes M&M's, ça, c'était sympa. Mais j'étais presque sûr que c'était pour aller plus vite plus que pour être sympa.

Je le suivis dans la voiture, mais à mon rythme. Je n'étais pas pressé, moi. On avait encore au moins deux heures avant le concert et de toute façon, si c'était pour qu'il arrive en retard, j'allais pas me grouiller le cul.

Je claquai la porte de la voiture derrière moi juste à temps pour le voir balancer violemment la casquette sur la banquette arrière et enlever ma veste comme si elle était couverte de boue et que ça le dégoûtait. Je me mis à rire, histoire de détendre l'atmosphère, même s'il y avait une chance sur deux que ça le mette encore plus en rogne. Mais j'étais peut-être le seul dans tout ce bordel à le traîter comme un ami et non comme une star, et donc de le pousser à dépasser ses limites.

-Bah quoi? T'es pas mort... Et puis elle était mignonne. Personne t'as sauté dessus et t'as rien du signer. C'est pas beau ça? En plus t'as assez de clopes pour... ouf... Au moins deux heures.

J'éclatai à nouveau de rire tout en démarrant l'Impala. Mon Dieu... je ne savais même pas dire ce que je préférais entre entendre une femme avoir un orgasme ou le bruit du moteur... Soit... Je repris le chemin du Crazy Ginger. Arrivé là, nous sortîmes de la bagnole et entrâmes à nouveau dans le club. Lenny était là, courrant d'un poste à l'autre en transpirant toujours autant. A se demander comment il n'était pas encore mort de déshydratation... Je sourpirai... C'était peut-être pas le moment d'avoir Billy et son manager en train de checker les mêmes choses en même temps.

-Viens, Billy, faut aller voir les maquilleuses. Tes cheveux ressemblent plus à rien.











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mer 2 Oct - 21:05

Abel rigolait de mes réactions et je lui envoyais un regard noir. Non, ce n’était pas drôle ! Il essayait de dédramatiser la situation me faisant remarquer, par la même occasion, que la fille était mignonne. Ouais c’était vrai… Mais bon… Ce n’était qu’une gamine. L’une de celles que je voyais constamment à la sortie des concerts. Il fit une réflexion sur les clopes et je le fixais.

-Avec neuf parquets je peux tenir au moins trois heures et quarante minutes !

J’étais sérieux… J’avais fait le calcule un jour où je faisais une crise de je ne sais pas trop quoi… Bah probablement une de ces crises d’angoisses.

Il démarra enfin la voiture et je repris mes lunettes de soleil qu’il avait sur le nez. Je le lavais en les frottant contre mon t-shirt.

On ne tarda pas à revenir au Crazy Ginger. Nous entrâmes et j’avais repris un certain calme. Cet incident était derrière moi. Je vis Lenny qui courrait par tout. J’avais bien envie de lui toucher deux trois mots pas forcément gentil. Ce que j’avais envie à cet instant ? Me barricader chez moi et dormir pendant un mois sans téléphone, sans sonnette à l’entrée et sans personne d’autre que moi et mes démons intérieurs. J’avais bien assez ave eux.

-Je veux m’en aller…

Je savais que je n’en avais pas le droit… Il fallait que je vérifie plein de trucs avant le début du concert, mais Abel me conseilla plutôt d’aller refaire ma coiffure. Ouais, c’est juste, elle était complètement bousillée…

-Ok…

On parcourra les couloirs jusqu’aux loges où se trouvaient les maquilleuses. Les loges étaient minuscules étant donné qu’on était dans un club. Il y avait plusieurs maquilleuses, mais une seule savait exactement faire ma coiffure comme il le fallait. Elle était là et je lui souris. Je m’assis sur la chaise et elle me demanda ce qui était arrivé à mes cheveux. Je regardais Abel d’un regard en coin.

-Demande à Abel, je suis sûr qu’il connait toute l’histoire !

J’avais dit cela avec beaucoup de reproches. Je sentais les doigts de la jeune femme voyager dans mes cheveux et je ne détournais pas mon regard du roadies.

-Pourquoi t’as fait ça ? Ca aurait pu mal tourner…


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Mer 2 Oct - 21:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mer 2 Oct - 21:43

Billy avait récupéré ses lunettes et on était rentré au Crazy Ginger. Et le chanteur me prouva encore qu'il était perturbé en me disant exactement combien de temps il allait tenir avec sa réserve de clopes. N'importe qui aurait pu prendre ça pour une blague. Mais je savais que ce n'en était pas une et que Billy était très capable d'avoir calculé ça à la minutes près. On savait jamais qu'on se ferait envahir par des zombies ou qu'il se retrouve sur une île déserte avec seulement neuf paquets! Et il fallait absolument qu'il sache combien de temps il pouvait survivre avec ça...

Je n'avais aucune idée de comment il arrivait à voir quelque chose avec ces trucs sur le nez en pleine nuit ou dans le club à peine éclairé par quelques spots... Ma petite diversion quand j'avais vu le regard de Billy traîner sur Lenny avait marché. Je savais que Billy se préoccupait avant tout de son style. Il chercherait des noises à qui il voudrait une fois qu'il serait coiffé correctement. Et si possible, au moment où je ne serais plus dans le coin. Les bagarres, je pouvais gérer, mais les prises de tête artistes-manager, j'y avais jamais rien compris.

On entra dans une des loges du club. C'était minuscule. Dans la couloir, on avait croisé Liam qui buvait tranquillement une bière avec des roadies qui avaient fini leurs derniers préparatifs. Je lui fis signe que c'était bon, que je gérais encore pour l'instant. Ca lui permettrait au moin de finir sa bière tranquille.

Une fois dans la loge, je saluai les maquilleuses qui rigolaient comme des petites folles sans qu'on sache vraiment pourquoi. Puis la coiffeuse attitrée de Billy arriva directement vers lui pour le faire assoir tout en passant ses mains gentiment dans ses cheveux. Elle était la seule à pouvoir faire ça. Billy aurait piqué une crise si quelqu'un d'autre avait osé. Elle lui demanda avec un ton plus que gentil, presque en le plaignant, comment il avait fait ça à ses cheveux.

Je m'assis à l'envers sur une chaise, croisant mes bras sur le dossier et y posant le menton. Je rigolai quand Billy dit à sa coiffeuse qu'elle n'avait qu'à me demander. Elle me lança un regard interrogateur.

-On a été acheter des cigarettes incognito, c'est tout...

Liam entra à ce moment-là, me fila une bière bien fraîche que j'acceptai avec plaisir. Sa façon à lui de me remercier pour le baby-sitting, probablement... Il en proposa également une à Billy qui me reprochait que ça aurait pu très mal tourner.

-Mal tourner? Avec trois personnes dont une gamine? Alleeez, mec, tu risquais rien du tout! La preuve, t'es encore là...

Et le concert était dans une demi-heure... J'espérais que sa petite séance de coiffure allait le détendre... D'ailleurs j'avais plutôt intéret à arrêter d'en remettre des couches si je ne voulais pas que le concert commence dans trois heures... De la loge à côté, j'entendais venir un boucan d'enfer! Et la voix du guitariste de The Lightening résonnait. Ce type, contrairement à Billy n'allait bien que sur scène...

-Les autres ont l'air ultra motivés! Vous aller cartonner ce soir. Faut leur en mettre plein la vue à ses coincés de MTI!











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mer 2 Oct - 22:24

Cette séance de coiffure me calmait et je pouvais sentir la pression que j’avais ressentie cette dernière heure redescendre un rien. Je regardais toujours Abel qui s’était finalement assis sur une chaise. J’attendais qu’il explique à ma coiffeuse l’état désastreux de ma coiffure. Il déclara qu’on avait juste acheté des cigarettes. Pour lui cela semblait si simple. Et pourtant c’était loin de l’être pour moi… Ou plutôt, cela ne l’était plus.
Je soupirai et c’est à cet instant que Liam entra nous apportant des bières. Je pris celle qu’il me tendit en prenant bien soin de ne pas trop bouger pour facilité le travaille de celle que je disais souvent qu’elle avait des doigts de fée.

Et là, Abel continua à dédramatiser. Trois personnes c’était déjà énorme ! Il ne se rendait pas compte lui ! Je fronçais les sourcils à mesure qu’Abel parlait de l’évènement d’une manière détachée. Je n’étais pas mort, c’est vrai. Mais l’angoisse que j’avais ressenti tout à l’heure était loin d’être bon pour mon état mental. J’allais répliquer avec une pique bien placée quand un boucan se fit entendre de la pièce à côté. C’était mon guitariste. Il était probablement pressé de monter sur scène et c’était sa façon à lui de l’exprimer. Le son de sa voix qui portait jusqu’ici fit monter une certaine rage en moi. Quand j’étais dans la même pièce que lui il était mou et shooté à je ne sais trop quoi. Et là, comme avant chaque concert, il était fit et prêt à jouer parfaitement.

J’entendis à peine les encouragements d’Abel et j’envoyais la bière que venait de me donner Liam droit dans le miroir. Le verre éclata et le miroir était amoché. Une des maquilleuses poussa un cri de surprise. Je fixai Liam.

-Juste acheter des cigarettes ?! Non c’était pire que ça ! Tu le sais ! Il y aurait pu avoir une bagarre… Ou je ne sais quoi encore. T’es un enfoiré, Abel ! Et…

En fait ce n’était pas vraiment Abel qui avait provoqué cette soudaine crise de rage. Mais plutôt à cause l’accumulation de la fatigue, de l’évènement dans le magasin et de la frustration que m’apportait chaque jour mon guitariste.

-Et ce concert ne sert à rien. Je m’en fous complètement de ces mecs du MTI. Ils pourront bien attendre jusqu’à 4h du mat’ c’est pareil pour moi ! Ils s’en fichent de toute façon. On est que du fric en liquide pour eux !

Ma coiffeuse essayait de me calmer en me chuchotant des mots à l’oreille. Je ne regardais pourtant qu’Abel et je commençais à reprendre mes esprits. La crise était finie, mes expressions se détendirent et j’avais un regard un peu perdu.

-Désolé…

Le fait d’avoir tout dit m’avait fait un peu de bien. Mais je me rendais compte à quel point ça avait été violent.

-Je voulais pas t’insulter. En fait, t’as bien fait de me faire sortir.

Je sortis une cigarette et l’allumai. La coiffeuse avait repris son boulot.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Jeu 3 Oct - 11:18

J'avais peut-être pris trop de choses pour acquises trop vite. Je ne connaissais pas encore bien les limites de Billy, qui semblait pouvoir changer tout le temps. Et du coup, je sursautai quand il se mit à crier et me levai carrément quand il envoya sa bière dans le miroir, brisant le tout et faisant crier une maquilleuse que j'avais écartée par réflexe pour ne pas qu'elle prenne des éclats dans la figure ou dans les yeux.

Il fallait attendre que ça se calme maintenant, sans faire aucun commentaire ni s'opposer à lui. Ca, je le savait uniquement parce que je parlais beaucoup avec Liam avec qui je déconnais aussi souvent. Sinon, si j'avais écouté mon propre caractère, j'aurais essayé de crier plus fort que lui.

Mais Billy se calma assez vite, presque instantanément, comme si le bruit du miroir qui se brise l'avait ramené à la réalité. J'étais toujours debout et on se regardait dans les yeux. Pas question que je baisse le regard, d'autant que je n'avais rien fait de mal, au contraire. Il s'excusa égalmenent, ce qui était plutôt étonnant. Sa coiffeuse repris son travail comme si de rien n'était, comme si elle était blasée. Et c'était probablement le cas...

Je repris alors place sur ma chaise, et me rapprochai de Billy qui disait que j'avais bien fait de le faire sortir. Personne ne faisait attention à la bière qui coulait par terre ou au bruit de verre, tout au plus, ceux qui entraient et ressortaient de la pièce poussait un "ouf!" mais sans plus... On était tous plus qu'habitués au bordel... Et il fallait voir l'état des hôtels après une tournée. On était tous d'ailleurs persona non grata dans plusieurs d'entre eux.

-Ok ok, mec... J'avoue que j'ai peut-être été trop vite avec toi. Mais faut que t'apprennes à relativiser!

Je marquai une pause, cherchant mes mots avant de continuer... Je commençais à comprendre pourquoi The Lightening avait mis tant de temps à produire leur premier album. Avec Billy, chaque mot devait être calculé.

-Et pour ce qui est de ces mecs de MTI, tu devrais être pile à l'heure et faire un super live. Comme ça, tous les journalistes qui sont dans cette salle n'auront rien comme connerie à raconter. Ne leur laisse pas l'occasion de te descendre...

Je ne savais pas trop s'il fallait qu'il le fasse. Le caractère borderline de Billy était quand même une grande part de ce qui faisait la légende The Lightening... Je me repris alors.

-N'écoute pas ce que je dis, sois toi-même. Ils ont qu'à s'adapter!

Puis c'était pas comme si ces gars avaient payé leur place... Pas comme dans un festival ou un concert standard où c'était des jeunes qui avaient économisé des mois pour venir. Dans ces cas-là, je comprenais le guitariste de Billy qui voulait donner le maximum de ses capacités pour son public alors que Billy, lui, restait coincé par ses démons intérieurs.











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Jeu 3 Oct - 18:22

Je me rendis vit compte du massacre que j’avais fait avec ce verre. Il y avait de la bière partout. J’avais effrayé quelques filles qui semblaient encore un peu choquée. A part ma maquilleuse qui avait déjà vu ce genre de trucs plusieurs fois. D’ailleurs, elle s’était déjà remise au travaille comme si rien ne s’était passé.

Un grand silence suivit mes dires et mon esprit se remis tout doucement en place. J’avais déjà fait mes excuses. Abel et moi on se toisait du regard. Il soutenait le mien comme pour me prouver qu’il n’était pas du genre à céder à ce genre de crise. Et d’ailleurs, intérieurement, je le remerciai de ne pas le faire. Je crois qu’au fond, je détestais les gens qui disaient amen à ce que je faisais. J’aimais les gens qui donnaient leur avis, qui me confrontaient. Ils étaient rares… Voir inexistant. Peut-être qu’Abel pouvait tenir ce rôle là.

Petit à petit, les gens autour de nous reprenaient leur travail ignorant totalement la bière répandue au sol et sur le miroir et les bouts de verre un peu partout. Abel s’approcha un peut tout en avouant avoir été un peu vite tout à l’heure. C’était vrai… Mais il n’aurait pas pu savoir à quel point tout cela était pénible. Fallait que je relativise il disait.

-Je sais… Mais…

Mais j’en étais incapable. Mais on n’était pas en séance de psy ici donc je ne dit plus rien à ce sujet. Je détournai le regard d’Abel afin de regarder dans le miroir fendu qu’il y avait en face de moi. Ma coiffure commençait à ressembler à quelque chose.

Abel me parla du MTI et de ce soir… Du retard que je ne devais pas avoir afin de faire taire les médias. Puis… Il changea d’avis et me dit totalement l’inverse. Un léger sourire s’afficha sur mon visage.

-Pourquoi ? Tu crois que je fais exprès d’être en retard ?

C’était en tout cas ce que la majorité des gens croyaient. Et pourtant c’était très loin de la vérité.

-Je monte sur scène quand je suis prêt. Ca peut être à l’heure, trois heures après l’heure ou une heure avant… Je ne choisis pas…


Enfin pas concrètement. C’était plutôt mon esprit qui le choisissait… Ma coiffeuse m’annonça qu’elle avait finit et je me levais. Je jetai un coup d’œil à Abel.
-Viens. On va dans ma loge personnelle !

Il fallait que je me concentre avant le concert et Abel était la seule personne dont je pouvais supporter la présence à cet instant. J’y entrai et je remarquais bien vite qu’il y avait deux filles que je ne connaissais pas à l’intérieur… Un cadeau de Lenny. Le mot sur la table me le prouva. Mauvaise idée. Je fronçai les sourcils.

-Je crois que je hais ce manager.

Les filles nous regardaient d’un regard aguicheur. Moi je n’étais pas content. Quelle journée merdique !

-Sortez d'ici! Tout de suite!


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Jeu 3 Oct - 19:05

J'ai bien cru pendant au moins une seconde que Billy allait se confier à moi, un peu plus... Mais non, il se ravisa, comme s'il changeait d'avis. Puis il se mit à sourire quand je lui parlai de ses retards. Il me demanda si je pensais qu'il le faisait exprès. je n'osai même pas répondre à cette question... Et je ne voulais pas mentir en lui disant que non, je ne pensais pas qu'il le faisait exprès...

Et là, il se justifia... enfin je sais pas trop ce que ça valait comme justification, mais bon... C'était comme ça et connaissant Billy, ça n'allait pas changer. Et c'était une des choses qui commençait à sérieusement énerver son guitariste. C'était quand même triste, après un seul album, qu'il y ait déjà tant de tensions...

Quand sa coiffure fut finie, lui donnant un air limite glam, il me proposa d'aller dans sa loge personnelle. Je savais qu'il allait bientôt falloir que je retourne à mon matos, mais bon... Puisqu'il le proposait... C'était une occasion que j'allais pas manquer.

-Ouais, on y va.

Je suivis Billy dans le couloir et croisait un autre roadie à qui je dis que j'étais avec Billy si on me cherchait. L'autre me fis signe que c'était ok... De toute façon, à partir de maintenant, plus rien ne devait être fait avant l'arrivée du groupe sur scène. Une peu plus loin dans le couloir, je vis le batteur qui portait le guitariste de The Lightening sur son dos, une bouteille de Jack Daniels à la main. Je souris. Chacun sa façon de se mettre dans le bain!

On entra dans la loge de Billy et deux filles l'attendaient... Billy se fâcha et les mis dehors. Oh... Ben j'aurais été à sa place... Mais bon, c'était pas le cas... Je le laissai prendre ses aises alors que les filles s'en allaient, vexées. Elles n'avait qu'à aller deux loges plus loin, à mon avis, elles y seraient mieux accueillies...

Billy, lui, grommelait sur son manager. Je le regardais d'un air interrogateur.

-Pourquoi tu vas pas te préparer avec les autres? Simple question... C'est pas un reproche.

Merde alors, je devenais comme lui, à force. Fallait que je justifie ce que je disais...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Ven 4 Oct - 13:21

Les deux filles partirent l’air extrêmement vexées. Non mais qu’est-ce qu’il croyait ce Lenny ? Que j’avais besoin d’une fille avant mon concert ? J’avais surtout besoin d’être seul ! Vu l’expression d’Abel il se demandait sûrement pourquoi je n’en profitais pas.

-Elles sont pas assez jolie de toute manière.

Je m’installai dans le fauteuil qu’il y avait dans ma loge. Elle était très petite et j’avais juste su caser ce qu’il me fallait pour survivre une journée. Je préférais nettement les loges qu’on avait en tournée. C’était presque des petits studios.

Abel me posa une question et la réponse me semblait évidente.

-Parce qu’on a pas la même façon de se préparer c’est tout… Eux ils font la fête, moi je médite… C’est comme ça.

Je me levais alors et ouvrit un tiroir où se trouvais toutes sortes de médocs. Je sortis mes Prozac et en pris deux. Cela allait me permettre de ne pas avoir plus de trois heures de retard. Je repris alors place dans le fauteuil.

-En fait, j’en ai marre de les voir se droguer… Alors je reste ici. Ce n’était pas comme ça avant. On ce droguait, ça c’est claire, mais ce n’était pas le centre de notre vie.


Avant, la drogue servait à améliorer notre imagination, à lâcher prise. Mais pour mes musicien ça avait prit une plus grande importance. La drogue était désormais comme une sorte de membre en plus. Un membre qui commençait à prendre une trop grande place.

-On va pas pouvoir continuer comme ça longtemps…

Je ne savais pas si cette phrase était destinée à Abel, ou si je me la disais de moi à moi, où si c’était juste une réflexion tout haut.

-En tout cas… Moi je ne pourrais pas…

Lenny fit irruption dans la pièce et m’annonça que le concert commençait dans une heure et que j’avais plutôt intérêt à être à l’heure. Je l’ordonnai de sortir en lui disais qu’il verrait bien. Il grommela et sortit.

-Lui ! Je vais le tuer !

Je me couchai dans le fauteuil.

-Passe-moi la vodka qui est dans l’armoire, s’il te plait. Prends-toi une bière aussi…


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Ven 4 Oct - 14:24

Je m'appuyai contre un mur pendant que Billy prenait place dans le fauteuil. La loge était petite, rien à voir avec celles des tournée, aménagées dans des semi-remorques. D'ailleurs, Billy avait n semi-remorque à lui tout seul d'après ce que je savais. Ca devait lui faire un brusque retour à la réalité. Même si après cette tournée, The Lightening avait été accueilli à L.A. comme des rois.

Billy m'expliqua pourquoi il n'allait pas se préparer avec les autres. Et c'était pour une raison louable. Puis il enchaîna sur la drogue qui prenait de plus en plus de place dans le groupe, tout en avalant des prozacs... Je ne savais pas si ça pouvait s'appeller de l'hypocrisie parce que Billy semblait avoir un problème dû à quelque chose de bien plus profond que la simple célébrité soudaine dont avait été "victime" son groupe.

-Ok ouais... Mais je suis pas sûr qu'en t'isolant tout le temps, ça va arranger les choses... Au contraire, ils vivent peut-être tout ça aussi mal que toi, sauf qu'ils le montrent autrement. Et si vous voulez que ça dure, il faut vous soutenir.

Je savais qu'il commençait aussi à y avoir des tensions inexplicable entre lui et son guitariste en particulier. Et toutes ces histoires de drogue y étaient pour quelque chose, évidemment. Mais c'était dommage parce qu'on ressentait que dans le fond, ils avaient un grand respect et une grande amitié l'un pour l'autre.

Puis Lenny entra, signalant que le concert était dans une heure. Et Billy l'envoya royalement bouler. Je ne pus quand même m'empêcher de sourire en voyant la tête dépitée de Lenny. Il avait une tronche tellement marrante. Mais pas sûr que la situation l'était. Une fois qu'il fut partit, je me décollai du mur pour aller chercher la bouteille de vodka dans le minibar et une bouteille de bière pour moi. Je lançai la vodka à Billy.

-Tu sais, il fait que son job, ce mec. MTI le bouffe probablement autant que toi. Et c'est lui qui est en première ligne à se ruiner la santé à coup de stress.

Parce que pas de doute, vivre avec The Lightening était une sacrée dose de stress dont il me semblait que le pauvre Lenny se serait bien passée.

J'ouvris ma bouteille grâce à porte-clé dacapsuleur que j'avais toujours sur moi depuis que j'étais un roadie. C'était un vieux biker que j'avais aidé à relever sa Harley après qu'il soit tombé qui me l'avait filé en remerciement.

-La vodka ça va avec les prozacs?

Ca m'inquiétait un peu ce genre de mélange. Mais bon, j'étais pas son père non plus...

-Bon... Va falloir que je retourne à mon poste bientôt... Si tu veux que tout soit nickel. J'avais pratiquement rien à faire niveau structure vu qu'il n'y avait que les posts à mettre, mais j'aimerais bien aller emmerder les ingénieurs du son en leur posant plein de questions...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2097
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Ven 4 Oct - 21:02

Abel déclara que m’isoler n’allait pas arranger les choses et qu’il valait mieux se soutenir. Il avait probablement raison. Ils avaient sûrement pas mal de problèmes surtout pour ce qui était de gérer tout ces nouveaux trucs que nous apportait la célébrité. Mais on était tous centré sur nous si bien qu’il nous était impossible de nous parler franchement de tout cela. La drogue était leur confident le plus fidèle, quand à moi mon cerveau remuait toute cette merde en essayant de la gérer moi-même ou en évacuant en cassant des trucs.

-Ouais… T’as sûrement raison…

Après l’intervention de Lenny, Abel le défendit. Lenny un simple intermédiaire… Ouais… Mais pour moi il était l’homme qui représentait tout ces gros patrons du dessus qui osait rarement me parler en face. Je passais donc mes nerfs sur lui. C’était peut-être pas juste, mais je ne voyais pas comment d’autre évacuer la haine que je vouais au MTI. J’attrapai la vodka qui me lança.

-Je sais. Mais Lenny ne fait rien pour qu’on s’entende non plus !

Je bus une grosse gorgée de vodka à la bouteille quand Abel me demanda si le prozac ça allait bien avec la vodka. Je haussai les épaules.

-Aucune idée… On verra bien…

Je m’en fichai en fait. Je mourrai aujourd’hui que ça me ferai ni chaud ni froid. Même si je préférais mourir dans un an uniquement pour entrer dans cette fameuse liste de rockstars mortes à 27 ans. Abel devait me quitter afin de finaliser son travail et assurer le concert. J’approuvai de la tête et il partit. Je fermai les yeux et, après quelques coups de vodka, finit par m’endormir.

-----------------------

Le concert avait, en fin de compte, commencé avec trois heures de retards. Mais nous avions largement assuré pour satisfaire tous ces requins de MTI. Mais je restai sur ma fin… Jouez pour ces gens là n’avait vraiment rien d’excitant. Ils étaient mous et ils ne connaissaient même pas les paroles de nos chansons.

J’étais rentré dans ma loge directement après et des groupies amenés par mon manager étaient là pour m’accueillir. J’étais bien plus disposé à recevoir des filles maintenant que juste avant le concert. J’envoyai un roadies m’appeler Abel. Je voulais son avis sur le concert et aussi le remercier du travail qu’il avait réalisé aujourd’hui. La scène avait été parfaitement organisée et cela m’avait beaucoup facilité la tâche.

Les groupies étaient devant moi et j’avais repris ma bouteille de vodka à moitié vide que j’avais laissé là avant le concert. Je buvais tout en écoutant les groupies me complimenter autant sur ma musique que sur mon physique. L’une d’elle s’aventura même jusqu’à mon fauteuil et s’installa à côté de moi. Je ne bougeai pas sachant très bien qu’elle tentait une approche plus qu’hardie.

On toqua alors à la porte. Sûrement Abel.

-Entre!


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Dim 6 Oct - 21:21

J'avais laissé Billy seul entre sa médication et sa vodka pour aller tester les spots et la solidité de la structure. Si Billy mourrait, je préférais que ce soit parce qu'il l'avait décidé ou avait mal dosé ses pilules que parce que la structure s'était écroulée sur lui.

A l'heure prévue, le guitariste de The Lightening, Cash, était déjà derrière le rideau à regarder, surexcité, le public qui n'était pourtant pas leur public habituel. Cash était complètement accro à l'héro... Mais il était encore plus accro aux lives. Moi, de là où j'étais, je pouvais voir les gens regarder leurs montres Rolex rutilantes... Heureusement, la plupart avaient assez d'affaires dont il leur fallait parler... Mais bon... Au bout de deux heures, ils commencèrent quand même à râler... Et moi, je me disais que peut-être Billy était déjà mort... Et qu'il ne viendrait pas... Je secouai la tête pour m'enlever cette idée horrible de la tête. C'était pas tellement le fond de ma pensée qui me foutait la trouille, mais la façon dont je l'avais formulée en moi-même! Comme si c'était quelque chose d'inévitable et de presque normal.

Et plus Billy était en retard, plus Cash semblait... Pas en colère, non... Il flippait littéralement. Il ne voulait pas décevoir leur plublic, quel qu'il soit. Et surtout, sa guitare semblait le démanger sérieusement. Il la portait déjà sur lui, l'emmenant partout où il allait avec lui. Cela dit, personne n'aurait oser aller frapper à la porte de la loge de Billy Lighter. Moi y compris.

Finalement, après trois heures d'attente, Billy monta sur scène, accompagné de ses musiciens. The Lightening donna un excellent concert, comme s'ils avaient commencé à l'heure, que rien ne s'était passé.

Une fois le concert terminé, j'étais content. Non seulement parce que j'en pouvais plus et qu'il était temps que ça finisse, même si le concert avait été d'une grande qualité. Rien n'avait foiré au niveau technique si ce n'était qu'il avait fallu refaire quelques réglages minimes au niveau du son: après les grandes salles et les grands stades, il était même difficile pour les ingénieurs du son de s'habituer à nouveau à la résonnance d'un club.

Le seul réel bémol, c'était le public, mou, critique, calculateur... Aucune émotion de leur part, aucun échos aux cris de Billy Lighter ou de la guitare de Cash... Et je trouvais ça horrible. Surtout de la part de ceux qui profitaient à fond de l'argent que The Lightening rapportait.

Je venais de finir de ranger le matériel dont j'étais responsable quand Jimmy, le type au prompteur, vint me trouver en me disant que Billy voulait me voir. Délire! On allait finir par devenir intimes à force... Hey... Pensez pas mal... Intimes dans le sens "amis"...

Je frappai à sa porte, entendant des rires venir de l'intérieur... Combien ils étaient là-dedans?! C'était encore pire dans la loge des musiciens parce qu'en plus, chez eux, on aurait dit que des trucs se brisaient. J'entendis la voix grave de Billy me dire d'entrer, ce que je fis.

-Hey! Génial ce concert, Billy! Ca fait chier que le public était pas à la hauteur!

Dans la petite loge, 5 filles. Deux étaient assises à côté de Billy avec une bouteille de champagne qu'elles se partageaient. Une était assise à terre, une autre sur le plan de travail de la maquilleuse et la dernière, appuyée sur le mur, en train de rire. Sûr qu'elles étaient déjà à moitié pétées... Mais je pouvais pas critiqué... Entre les bières que j'avais bues avec Billy avant le concert et celles que j'avais bues pendant avec les roadies, j'étais moi-même pas mal entamé. Je fis un clin d'oeil à la jolie blonde assise par terre et elle me le rendit en souriant d'un air assez aguicheur... Oh que j'aimais cette vie!

Je regardai alors Billy...

-Et tu comptes fêter ça tout seul?












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Retour d'une nuit bien mouvementée [Terminé]
» Billy Hastings [Terminé]
» Votez pour nous sur les top-sites
» Billy Lighter - It's my life
» Un retour brusque à la réalité (suite à D'ombre et de lueur) [PV Daaf et Archie] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: The Crazy Ginger-