AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
April Fox
April Fox


Messages : 84
Date d'inscription : 06/01/2019
Age du personnage : 0


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeJeu 7 Mar - 19:52



Emotional Grief
ft. Billy Lighter






Tout s’est passé si vite !

Un soir, j’aidais ma tante à se mettre au lit et le lendemain matin, je la découvrais morte. Je m’accroche vraiment à l’idée qu’elle n’aura pas souffert, s’étant tout simplement endormit pour passer d’une vie à une autre et que maintenant, elle est tout à fait libre mais la douleur de l’avoir perdu me fait très mal.

J’ai tenu à respecter dans les moindres détails ses dernières volontés.  Elle ne voulait pas qu’on la pleure indéfiniment, préférant qu’on se rappel d’elle comme lors de ses belles années. J’ai donc réglé rapidement ses obsèques et, aujourd’hui, je dois encore trouver le courage d’aller vider notre maison.

Cela fait deux jours que je traîne au lit, chez Billy, n’ayant ni la force ni l’envie de faire quoi que ce soit. Il m’est difficile de soudainement ne plus avoir personne d’autre que moi à qui penser. Cette nuit, je me suis réveillée en panique parce que j’ai cru ne pas avoir entendu mon alarme sur mon réveil pour me rappeler que je dois aller tourner ma tante dans son lit pour éviter qu’elle ne fasse des plaies de lit. Il m’a fallu un long moment pour me calmer, en larmes que j’étais.

Je sais qu’en ce moment, mon état n’est pas le mieux pour Billy qui absorbe plus que n’importe qui les ondes, bonnes ou mauvaises, qui se dégagent des gens mais j’ai besoin de vivre mon chagrin et de passer au travers toutes les étapes du deuil. Cela fait tout juste deux semaines, c’est comme si c’était hier.

Allongée sur mon flanc, je regarde Billy. Je ne sais pas  s’il dort encore mais il ne bouge pas, sauf pour les signes de sa respiration. Ça me fait presque peur. J’avance précautionneusement ma main pour ensuite replacer une mèche de ses cheveux derrière son oreille. Mon geste le fait papillonné des yeux derrière ses paupières closent.

- Billy ?

J’ai murmuré son prénom.

C’était même plus bas qu’un murmure, limite, une pensée qui  a fait remuer mes lèvres.  Je m’approche de lui sous les couvertures jusqu’à ce que je puisse enrouler mes bras et mes jambes autour de lui et appuyer mon front contre son torse.

- Les déménageurs viennent aujourd’hui pour vider la maison.

Je préfèrerais  ne pas y aller mais je dois faire encore beaucoup de tri dans ce que je veux garder, ce que je veux offrir, ce qui doit être jeté et les papiers que je dois aussi retrouver pour terminer les derniers détails de la succession de ma tante. En gros, un véritable casse-tête que je ne me sens pas la force de terminer toute seule.

Je n’aime pas me dire que, avec sa maladie, nous avions déjà tout réglé et que ça a facilité beaucoup de choses dans ce processus pénible, comme le fait qu’elle ne souhaitait pas avoir un service funèbre et que l’incinération était son choix, je dois encore savoir ce que je ferai avec l’urne puisqu’elle m’a laissé le choix d’en disposer comme bon me semble. L’idée de disperser ses cendres dans différents endroits qu’elle adorait me plaît mais égoïstement, je voudrais les garder bien que je ne me sente pas à l’aise avec le vase qui, en ce moment, est au salon, chez Billy.

Et au travers de tout ça, mes troubles alimentaires reviennent en force. J’avais réussis à entretenir une relation plus saine avec la nourriture, bien que je me sois toujours alimenté que très peu, mais depuis le décès de ma tante, c’est pire que pire. Je ne sais pas jusqu’à quand le deuil  me servira d’alibi.

- Billy ? J’ai besoin que tu me serres dans tes bras !



@ Billy Lighter



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2826
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeMar 12 Mar - 19:47



Emotional Grief
ft. April Fox


C’était terrible… Les émotions négatives qui découlaient directement du décès de la tante d’April envahissaient la villa. C’est limite si je ne pouvais pas voir les murs se noircir à cause du chagrin que ressentais April. Un chagrin que je comprenais… Un chagrin qu’inévitablement, je partageais.

Elle était choquée par la mort de cette femme pour laquelle elle s’était dévouée pendant tant d’années. Elle avait sacrifié sa passion pour subvenir au besoin de sa tante désormais décédée. Elle ressentait un vide et se réveillait parfois en pleine nuit pour le constater… April faisait son deuil et c’était douloureux pour elle… Et pour moi…

Je ne pensais plus qu’à ça depuis deux jours…

La période positive que je ressentais depuis qu’on avait repris avec The Lightening et qui s’était amplifié avec April venait de brutalement marquer un temps d’arrêt avec ça. J’étais sombre à cause de la tristesse contagieuse d’April… Je ne jouais plus du piano… Je ne chantais plus… Je ressentais dans cette villa avec April comme si je faisais mon deuil avec elle.

Il n’y avait aucun enterrement de prévu. C’était la volonté de la tante d’April. Je respectais ça même si ça signifiais que son urne demeurait dans mon salon. J’évitais de la regarder… Ça me faisait frissonner chaque fois que je la regardais…

Il fallait que la mort quitte cet endroit… Mais sans enterrement, c’était compliqué. Il n’y avait pas une fin définie et la tension s’accumulait en moi…

Je ne voulais pas craquer…

Je ne voulais pas exploser…

Mais je savais que je n’avais aucun contrôle là-dessus et je ne supportais pas ça.

J’avais réussi à trouver le sommeil cette nuit après des heures à chercher le sommeil. Et je dormais encore ce matin quand j’entendis, au loin, mon prénom.

C’était la voix d’April… Une voix si douce qui transpirait le chagrin… J’entrouvris légèrement les yeux avant de les refermer. J’aurais voulu encore dormir…

Je la sentis s’enrouler autour de moi et son front se posa sur mon torse alors que j’ouvris doucement les yeux. Elle parla des déménageurs et de la maison qu’il y avait à vider. Ça me fit frissonner… Ça allait replonger, l’espace d’une journée encore, April dans la tristesse au travers de la nostalgie.

-Oui… Il faudra s’y rendre…


Ma voix était rauque comme chaque fois que je me réveillais. Mon corps était à peine réveillé que je sentais déjà la fatigue que provoquait le chagrin m’envahir à nouveau. Je voulais fermer les yeux et ne les rouvrir que quand la mort aura quitté ma villa.

April voulait que je la serre dans mes bras ce que je fis posant un baiser sur son front. Mon étreinte était forte peut-être même un peu trop. Mes muscles étaient tendus et ne demandait qu’à écraser quelque chose.

-Je viendrais avec toi…

Je ne voulais pas rester seul ici avec la mort.

-On videra ce qu’il y a à vider…

Même si l’élan de nostalgie et de tristesse allait me peser ce n’était rien comparé à ce que j’allais ressentir si je restais ici et que je laissais April partir seule.

-On gardera ce que tu voudras garder et on les entreposera dans ma villa.

Elle était bien assez grande pour recueillir quelques objets.

-On partira quand tu seras prête…

Je la serrai toujours fort contre moi avant que quelque chose ne me traverse l’esprit.

-Tu feras quoi de sa maison ? Si tu veux la garder, c’est possible. Je sais que tu tiens à certaines pièces de cet endroit.


Même si elle ne comptait plus y vivre elle pourrait y retourner quand elle le voudra. Moi, j’avais encore mon appartement sur Hollywood… Je n’y allais plus mais je n’arrivais pas à m’en séparer.

@ Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
April Fox
April Fox


Messages : 84
Date d'inscription : 06/01/2019
Age du personnage : 0


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeMar 12 Mar - 21:41



Emotional Grief
ft. Billy Lighter






Je n’ai jamais été aussi près de Billy et pourtant, je sens comme un fossé qui se creuse entre nous deux. Mon deuil nous éloigne l’un de l’autre alors que ma nouvelle liberté devrait plutôt nous rapprocher. Je n’arrive pas  à passer par-dessus mon chagrin pour avoir une perception claire de ce qui nous attend, en tant que couple.  Disons que j’imaginais notre début de relation comme un long fleuve tranquille et non pas entrain de traverser une tempête.  

Quand j’ouvre les yeux, la première chose qu’il me vient en tête c’est que ce sera une autre journée à pleurer et à réfléchir sur ce que je dois faire, comment je dois le faire, quand je dois le faire.  Puis ensuite, mon regarde se pose sur le visage de Billy dont les yeux clos ne me certifient en rien qu’il dort.

J’ai tant besoin de lui en ce moment…

Et plus j’ai besoin de lui, plus je le sens s’éloigner.

Je sais qu’il ne fait pas ça pour me faire du mal ou me punir, mais bien pour se protéger lui puisqu’il est sensible à ce que je dégage comme émotions. Il a mal autant que j’ai mal, j’en suis certaine.  Jusqu’à quel point cependant peut-il s’approprier ma propre souffrance ?  Je préfère ne pas y penser.

Je l’appel doucement, je ne veux pas le brusquer.  Ma présence ici brusque déjà bien assez les choses sans en ajouter. Et puis je n’ai pas la tête à me soucier de ça, bien malgré moi. Nous devons vider la maison de ma tante et cette épreuve est bien assez pénible que pour obnubiler toutes mes pensées.

- Merci…

Je n’aurais pas voulu m’y rendre toute seule sans craindre de craquer complètement. La présence de Billy, malgré  le froid qui s’est installé entre nous, est la seule chose dont j’ai vraiment besoin pour  me sentir capable d’affronter cette journée.

Dans ses bras,  je me sens fragile, comme une poupée de porcelaine. Et Billy me serre fort, trop fort.

J’ai une légère nausée quand il évoque le tri que nous ferons et les objets que je voudrai possiblement garder, contre ceux dont je me départirai.  Nous parlons de ma vie que je dois compartimenter en souvenir et juger ce qui mérite de rester et ce qui doit être oublié. Ma tante vie dans chacun de ces objets, il m’est impossible de  choisir sans  être atteinte de mélancolie pour chacun de mes choix.

- Ce que je ferai de la maison…

Ça aussi, je dois y réfléchir, et rapidement.  Il reste une hypothèque dessus, assez substantiel qui fait en sorte que de la garder vide serait complètement ridicule mais dois-je immédiatement  lui trouve rune nouvelle vocation ? La vendre ou la louer ?  En faire une école de danse puisqu’elle est déjà pourvue d’un studio ou  y établie les quartiers de notre nouvelle fondation ? Ce serait peut-être une solution.  Peut-être que je pourrais  y faire les deux, l’école et la fondation.

- J’en sais rien, Billy. Je sens la présence de ma tante dans chacune des pièces. Je sais qu’elle souhaitait que les choses se passent ainsi mais ça va beaucoup trop vite pour moi.

Tout va beaucoup trop vite.

Je n’ai même pas eu le temps de vraiment la pleurer, de percuter sa mort et de réaliser que je ne la verrai plus jamais.  C’est  beaucoup plus difficile surtout de me rendre compte que je ne prendrai plus soin d’elle.  J’ai encore tous mes réflexes, son horaire bien établi qui  me fait agir par automatisme. Combien de nuit encore vais-je me réveiller en sursaut parce que je ne suis pas encore allé l’aider à se retourner dans son lit ?

Je vais devenir cinglée ce n’est qu’une question de temps.

- Je vais aller prendre une douche et nous pourrons y aller ensuite.

Je sors du lit en frissonnant, marchant sur la pointe des pieds pour me rendre jusqu’à la salle de bain. Je frissonnais il y a de cela que quelques instants et, maintenant, j’ai chaud au point ou la sueur me perle sur le front.

- Billy ?

Je ne me sens vraiment pas bien.

Le sol se dérobe sous mes pieds quand je fais un tour sur moi-même pour retourner à la chambre et la dernière chose que je vois, c’est le carrelage qui arrive beaucoup trop vite au moment ou ma tête cogne dessus.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2826
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeDim 17 Mar - 10:52



Emotional Grief
ft. April Fox


Même si c’était dur, je savais que je devais soutenir April. Même si je voulais que tout s’arrête et que toutes ces émotions négatives quittent se havre qu’était ma villa. Ce sanctuaire que j’avais construit. Je me rappelais du jour où j’étais au fond de la déprime et que j’essayais de me protéger du monde extérieur en créant un mur autour de moi. Je sais maintenant que ce que je voulais protéger c’était les autres de mes propres émotions. Je voulais protéger Cash et les autres. Je voulais protéger ma villa aussi…

Mais ici ça n’émanait pas de moi mais d’April. Une April que j’avais vu dépérir depuis l’annonce de la nouvelle. Elle ne mangeait presque plus. Et ça me touchait bien trop de la voir comme ça.

Pourtant je la soutenais et elle m’en remercia. Et je la pris dans mes bras serrant beaucoup trop fort tellement les tensions que j’avais en moi étaient grandes. Je lui exposai la suite. Plus vite on sera à la suite plus vite ça sera terminé et plus vite April pourra faire son deuil et nous sortir de cette torpeur.

Elle hésita un moment sur la maison avant de dire que tout allait trop vite et que la maison était encore remplie de la présence de sa tante. Je comprenais ce sentiment qu’elle ressentait. Je lui parlai doucement.

-Tu auras tout le temps de décider.

Même si au fond de moi, j’aurais voulu que tout aille vite pour pouvoir nous débarrasser de ces émotions négatives. Mais ce n’était pas juste envers April qui était perdue dans une tristesse largement justifiée.

Elle se décida à aller prendre une douche. J’approuvai de la tête me frottant les yeux.

-D’accord.


Elle sortit du lit et je la regardai se diriger vers la salle de bain. Ses pas étaient peu assurés et elle m’appela tout un coup d’une voix faible.

-Quoi ?


Je disais ça d’une voix encore rauque. Mais avant qu’une réponse ne puisse sortir de la bouche d’April, elle se retourna avant de s’écrouler au sol.

-April !!


Je bondis hors du lit pour me précipiter vers elle. Je me mis à genou devant elle la retournant et la soulevant un peu pour poser sa tête sur mes cuisses.

-April réveille-toi s’il te plait !

La panique s’empara de moi d’une manière si soudaine que j’avais mal. April saignait au niveau de la tête ce qui me fit écarquiller les yeux.

Il faut que j’appelle quelqu’un…. Il faut que je reste près d’elle… Je ne peux pas faire les deux à la fois. Ma respiration s’emballa.

-April, réveille-toi !

Je tremblais. Elle respirait encore. Mais elle était inconsciente.

Il faut une ambulance.

Je reposai délicatement sa tête à terre avant de me précipiter vers le téléphone. Je dû m’y reprendre à quatre fois avant d’encoder le bon numéro. Et quand ce fut fait c’est d’une voix précipitée que je demandai à avoir une ambulance.

Mon coup de fil passé, je revins près d’April.

-Réveille-toi, s’il te plait !


Ma voix était marquée par l’angoisse. Je ne savais pas quoi faire !

@ Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
April Fox
April Fox


Messages : 84
Date d'inscription : 06/01/2019
Age du personnage : 0


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeDim 17 Mar - 22:47



Emotional Grief
ft. Billy Lighter






Bien que le plancher soit extrêmement froid, je n’arrive pas à me relever. C’est comme si j’y étais scotchée ou retenue par des entraves invisibles.  J’essais d’appeler  Billy à l’aide mais  aucun son ne sort de ma bouche, qu’en à mon petit ami, sa voix me semble venir de loin, de vraiment très loin bien que je sente ses mains sur mon corps.

Je suis paralysée, sans trop comprendre comment j’en suis venue à cet état mais la panique grimpe. Ai-je eu un malaise comme ma tante ? Peut-être suis-je paralysée pour toujours, comme elle ! Qui s’occupera  de moi quand Billy ne sera pas là ? Et encore ! C’est s’il veut d’une petite amie qui n’est là qu’accessoirement, pour prendre la poussière.

Mes orteils remuent, puis mes doigts et enfin, j’ouvre les yeux.

Ma vision est brouille, un peu comme lorsque l’on passe au travers un nuage de brouillard, en voiture après une grosse pluie froide un jour d’été. Ou plus bêtement, une douche bouillant et qu’on a tenue la porte de la salle de bain fermée.

Ma tête irradie de douleur, c’est comme une onde de choc qui passe de mon crâne jusque dans mes omoplates. Si je bouge plus que mes doigts, ça me fait l’effet de cassures, de déchirures, même.  Si j’étais morte, je n’aurais pas mal alors, c’est bon signe, non ?

- Ma tête…

Je prends quand même le risque, malgré la douleur, malgré les sirènes d’alarmes qui bourdonnent dans ma tête, de lever lentement mon bras en le repliant pour porter ma main jusqu’à mon front et toucher l’immense bosse que je palpe sous mes doigts.  

Je me souviens !

Ou pas vraiment…

J’étais debout, j’allais prendre une douche puis je suis tombée et ma tête… Ça a fait un gros ‘’BOOM!’’  et puis plus rien.

- Tu crois que j’ai fracturé ton plancher, avec ma tête dure ?

Je tente, dans un effort presque surhumain, en tous les cas pour moi  ça semble l’être, de me relever mais j’abandonne l’idée. Le simple fait d’avoir tenté une blague a vidé ma jauge d’énergie et ça a activé des bourdonnements  assourdissant dans ma tête.

- Mon cou me fait vraiment mal, Billy.

Si je m’étais fracturé le cou, je ne saurais pas bouger les bras et les jambes, si ?  Ma vision s’éclaircie sur le visage inquiété de Billy. Je m’en veux terriblement de lui avoir fait une telle peur mais, d’un autre côté, je ne l’ai pas planifiée.

- Je suis désolée, Billy.

Je sais que je suis une véritable bombe d’émotions en tous genres en ce moment et que la situation est loin d’être facile à vivre pour mon petit ami.  Ma faiblesse de ce matin ne sera rien de plus qu’une charge émotionnel de plus pour lui, et pour moi.

- Dans quelques instants, la terre va cesser de tourner à 100 à l’heure et je saurai me relever et nous pourrons faire ce que nous avions prévu de faire, ok ?

J’en suis convaincue, ce n’est qu’un tout petit malaise, rien de grave. Ce n’est pas non plus comme si c’était la première fois que ça m’arrivais…



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2826
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeDim 24 Mar - 8:55



Emotional Grief
ft. April Fox



Je venais d’appeler l’ambulance et je me remis aux côtés d’April essayant désespérément de la réveiller. J’étais angoissée au point que mes muscles étaient au bord de la rupture. Je ne savais pas du tout quoi faire dans ce genre de situation. J’étais dépassé au point que je n’arrivais pas à évaluer la gravité de la chose.

Puis, soudain je la vis ouvrir les yeux. Elle avait mal à la tête. Elle venait de tomber violemment dessus mais elle parlait et elle bougeait alors c’était un bon signe.

Elle frotta sa tête et je passai délicatement mes doigts là où elle venait de passer. Elle avait une bosse énorme. Je me mordis la lèvre m’accrochant au fait qu’elle était réveillée.

Elle tenta de relativisé en blaguant sur mon plancher. J’essayais de sourire sans y arriver vraiment. Elle venait de me foutre la trouille et je n’étais même pas encore sûr qu’elle soit en état de se lever ou quoi que ce soit. Même si j’étais à moitié rassurer parce qu’une ambulance était en route.

-Le plancher n’a pas d’importance.

Elle tenta de se relever mais en vain. Je le tenais toujours alors qu’elle déclara que son cou lui faisait mal.

-Ne bouge pas trop alors. Si tu as quelque chose de casser, il ne faut pas aggraver les choses.


Elle s’excusa alors que mon inquiétude ne voulait pas me lâcher. J’hochai de la tête négativement signalant qu’elle n’avait pas à s’excuser pour ça. Le deuil et le fait qu’elle avait très peu manger depuis quelques jours devait être la cause de son malaise.

Elle déclara que quand ça aura fini de tourner, on pourra faire ce qu’on a prévu. Je répondis d’une voix ferme.

-Pas question ! On restera ici. Il faut que tu te reposes. J’ai appelé une ambulance, je demanderais aux infirmiers de t’ausculter pour être sûr que tout va bien. Après ça, tu te reposeras et tu mangeras. Tu n’as plus mangé depuis des jours. Il faut que tu te nourrisses un peu sinon tu ne tiendras pas le coup.

Il n’était pas question qu’elle fasse des efforts inutiles. La maison, on pourra encore s’en occuper demain. Les objets n’allaient pas s’envoler. Même si ça retardait encore la fin de ce deuil.

Je la regardais adoucissant mon regard.

-Ta tante n’aurait pas voulu que tu te surmènes, ni que tu t’affames. Et moi non plus je ne le veux pas.


Je voulais qu’elle aille bien et qu’elle soit heureuse. C’est la seule façon pour moi d’aller bien et d’être heureux.

J’attendais qu’elle puisse se lever pour aller la coucher dans le divan au salon. Il y avait assez à manger dans le garde-manger pour qu’elle retrouve des couleurs.

-Dès que tu pourras te lever, j’irais te conduire au salon, ok ?

Je passais ma main dans ses cheveux cherchant, d’un regard, à la raisonner.


@ Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
April Fox
April Fox


Messages : 84
Date d'inscription : 06/01/2019
Age du personnage : 0


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeLun 25 Mar - 20:33



Emotional Grief
ft. Billy Lighter





Malgré la douleur qui irradie mon cou et ma tête, je tente quand même une petite blague surtout parce que je suis certaine que mon état n’est pas aussi grave qu’il ne parait. Ce n’est pas la première fois que je perds connaissance en situation de stress.  Ce qui est surprenant, c’est que ça ne soit pas arrivé avant, avec tout ce que je subis comme stress depuis le décès de ma tante.

C’est une vaine tentative qui manque sa cible puisque Billy le sourire de Billy manque cruellement de conviction. J’ai dû lui faire une sacrée frousse.

En voulant me lever, c’est comme une décharge électrique qui me vrille et me contorsionne probablement le visage de douleur. Je disais plus tôt que ce n’est pas la première fois que je perds conscience mais c’est cependant la première fois que je me heurte la tête brutalement et que j’en ressente la douleur jusque dans mes orteils. Je les remues difficilement, d’ailleurs et, comme le mentionne Billy, vaut mieux pas que je force au cas où j’ai quelque chose de casser, autrement je risquerais d’empirer la situation.

Quelques minutes de repos et, dès que je sentirai moins la douleur  je propose que nous reprenions notre journée là où nous l’avions laissé mais Billy s’y oppose fermement, m’informant que, pendant mon moment d’inconscience, il a appelé l’ambulance.

- Non ! Oh, non ! Billy pas d’ambulance, je t’assure ce n’est pas si grave que ça ce n’est qu’une petite baisse de pression. Quelques cachets pour les maux de tête et ça ira vite mieux, je t’assure !

Il y a comme une odeur de déjà-vu.

Deux fois ma tante, avant son malaise, a appelé l’ambulance après que j’ai perdu conscience et je me suis retrouvée hospitalisée, sous intraveineuse parce qu’ils ont  bien vu que je souffrais de mal nutrition.  Ils vont me parler d’anorexie et de boulimie, me faire voir le nutritionniste de l’hôpital et me suggérer fortement un suivi avec un ou des spécialistes et… je n’en ai pas envie.

- Tout va bien, je t’assure. Ce n’est que le stress qui a provoqué un malaise.

Il sort la carte de ma tante qui n’aimerait pas me savoir dans un tel état. Là, tout de suite, je trouve que c’est plutôt bas comme coup, additionné à son propre ressenti, ça fait mal. Je n’ai cependant pas la force pour argumenter et provoquer une discussion inutile qui risquerait au final de mener à pas grand-chose.

- Amène moi au salon et annule l’ambulance, tu veux ?  Je prendrai un bol de céréales et ça ira vite mieux.

J’ai déjà moins mal et je me redresse lentement jusqu’à pouvoir m’assoir sur le sol, mes jambes allongées devant moi.  Je peux sentir le sang encore chaud sur mon front et celui qui commence à coaguler sur ma joue.

- Je vais me tenir tranquille, avec une serviette froide et ça ira bien mieux après mon bol de céréales.  

Je suis prête à même en manger deux, avec un croissant s’il le faut, uniquement pour m’éviter d’être vu par des ambulanciers. Ça, c’est hors de question.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2826
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeMer 27 Mar - 21:03



Emotional Grief
ft. April Fox



Je ne voulais plus qu’on parte après ce qu’il venait de se passer. April venait littéralement de me foutre les jetons en tombant de la sorte. Elle était blanche, elle était faible et elle était blessée à la tête à cause de sa chute. C’était suffisamment de raisons, dans le monde de Billy Lighter, pour annuler tout ce qu’il y avait à annuler et appeler une ambulance pour que quelqu’un puisse voir comment allait April.

Mais elle s’affola à l’idée de voir débarquer l’ambulance. Elle disait qu’il n’y en avait pas besoin. Que quelques simples cachets viendront à bout de ce qu’elle avait. Je fronçai les sourcils quand elle disait que c’était la faute du stress.

-C’est peut-être la cause du stress mais c’est aussi parce que tu manges peu. Tu es toute blanche tellement tu te nourris mal depuis le décès de ta tante. Ton corps n’en peut plus. Il te faut du repos.


Je n’étais pas encore prêt à décommandé l’ambulance même si April était maintenant revenue bien à elle-même si elle était encore très faible. Mais elle insistait pour que je le fasse. Je soupirai alors qu’elle disait qu’elle allait manger et que ça ira mieux après. Qu’un médecin passe me rassurerait pourtant mais April n’en voulait vraiment pas. Et quand elle commença à se redresser, je l’aidais un peu jusqu’à ce qu’elle puisse s’asseoir sur le sol. Du sang coulait de sa tête mais ça commençai déjà à sécher. Des céréales et une serviette froide… D’après April, c’était le remède qu’il lui fallait.

-Bon… J’annulerais l’ambulance mais il faudra que tu le manges tout ce bol… Et il faudra soigner ta blessure. Si jamais ça continue de saigner, c’est moi qui t’emmènerais de force à l’hôpital.

Et je ne rigolais absolument pas. Je le ferais s’il le faut. Je l’embarquerais de force et je l’emmènerais aux urgences pour qu’elle soit soignée. Je ne voulais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit alors j’étais prêt à aller contre sa totale volonté et l’emmener de force s’il le faut. Je n’hésiterais pas une seule seconde.

Pour éviter qu’elle ne tombe dans l’escalier, je la portais dans mes bras jusqu’à l’étage inférieur où je l’installai dans le fauteuil. Soigner sa blessure était le plus important avant de préparer des céréales. Mais avant tout ça, je décommandai rapidement l’ambulance parlant un peu rudement à l’interlocutrice que j’eus au téléphone. Après, je sortis pour aller chercher de quoi nettoyer tout ça. J’étais tellement tendus, inquiet, du coup, énervé que j’avais retourné une bonne partie de la salle de bain avant de trouver les strippes et le désinfectant. J’avais même cassé une bouteille de parfum au passage ce qui m’avait fait lâcher un juron qui avait dû s’entendre jusqu’au salon.

Je revins avec tout ce qu’il fallait et me mis à la hauteur d’April. Je commençais par nettoyer la blessure au désinfectant.

-Tu sais, un médecin ne t’aurais fait aucun mal… Il t’aurait soigné mieux que moi et aurait pu te donner des médicaments ou voir si tu n’as pas un problème plus grave… Pourquoi tu ne veux pas ? Tu ne veux pas être rassurée ?

Moi, je crevais d’envie de l’être et tant qu’April ira mal, je ne saurais pas être bien.

Je plaçai les strippes le mieux que je pouvais parce qu’une partie de la blessure était sous ses cheveux ce qui ne facilitait rien.



@ Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
April Fox
April Fox


Messages : 84
Date d'inscription : 06/01/2019
Age du personnage : 0


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeJeu 28 Mar - 19:26



Emotional Grief
ft. Billy Lighter






C’est fou comme une situation peut changer en un rien de temps. Ma plus grande préoccupation était encore de vider la maison de ma tante et de tourner la page sur son décès bien que je ne pourrai jamais vraiment le faire puis, maintenant, je dois convaincre Billy que je vais bien. Du moins, assez bien pour canceller l’ambulance qu’il a appelée à la rescousse.

- J’ai abusé de mes forces, tu as raison. Je ne mange pas parce que tout ça me coupe l’appétit mais  ça va se replacer. Je te le promets.

Je suis prête à engloutir tout ce qu’il me servira  si ça peut le rassurer et m’éviter d’être hospitalisée. J’ai vraiment peur qu’à l’hôpital, ils décident de me garder. Ça ne serait pas la première fois, ils feront le lien entre les autres fois où je me suis retrouvés sur une civière et aujourd’hui. Ça sera suffisant pour leur redonner l’idée de me faire consulter ce Dr. Je ne sais plus qui… Storm je crois. Je ne l’ai jamais appelé bien que j’ai promis de le faire.

Je vais bien.  Je mange quand j’en ressens le besoin, je n’ai pas besoin d’un plateau cinq service pour me sentir rassasié. Une pomme et beaucoup d’eau dans une journée ça suffit, surtout en ce moment puisqu’absolument rien d’autre n’entrerait de toute façon.

Billy ne semble pas plus rassurer mais il accepte d’annuler l’ambulance non sans me prévenir cependant que si ma blessure ne cessait pas de saigner, il m’amènerait lui-même à l’hôpital, que je le veuille ou non.  Machinalement, je porte ma main là où mon crâne me fait mal  et je grimace un peu pour l’avoir à peine effleuré.  J’avoue que ça a dû frappé beaucoup plus fort que je ne l’ai cru mais je n’ai plus la tête qui tourne, sauf encore quelques fourmillements dans mes orteils, je n’ai rien de cassé.

Ensuite, Billy m’aide à me rendre au salon. Heureusement que je peux prendre appuie sur lui parce que le grand escalier me donne le vertige et je sens que je vais être prise avec la nausée si ça continue. Mais une fois installé sur le canapé du salon, ça va tout de suite mieux.  Billy me laisse, le temps de passer le coup de fil que j’espère tant puis revient ensuite avec le nécessaire pour nettoyer ma plaie.

L’espèce de pommade qu’il applique d’abord pour nettoyer me fait me contorsionner le visage. Ça me fait un effet de picotement hautement désagréable et je dois me retenir de ne pas chasser ses mains pour me gratter la tête mais je ne ferais qu’empirer mon état et lui donner une bonne raison de plus pour m’amener à l’hôpital. C’est le coussin du canapé qui prend pour la peine.  Les  stripes ensuite ne sont pas plus agréables puisqu’ils prennent dans mes cheveux  et que ça ‘’tire’’  la peau. J’ai eu un lifting pour pas grand-chose !  L’histoire aurait pu se terminer là mais Billy revient à la charge en détournant son approche.

- Je n’ai jamais eu de bonnes nouvelles dans un hôpital. Et puis un médecin n’aurait rien fait de plus que ce que tu es entrain de faire. Nous aurions passé notre journée à attendre avant de passer en consultation puis imagine un peu. Un simple souper caritatif et ça a valu une mention dans L.A.People…  je n’ose pas imaginer  pour une visite à l’hôpital.

Je pose ma main sur la sienne pour stopper ses soins, le temps qu’il me regarde dans les yeux et qu’il se voit rassurer dans mon sourire. Je l’espère en tous les cas.  J’approche ensuite mon visage du sien puis je l’embrasse doucement.

- Je n’ai besoin que de temps pour me remettre de tout ça. C’était l’alarme que j’avais besoin pour me faire comprendre que je dois me ressaisir. Tout ira mieux, je te le promets.

Je suis sincère. Je crois vraiment que tout n’est qu’une question de temps.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2826
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeDim 31 Mar - 13:57



Emotional Grief
ft. April Fox



April ne cessait d’essayer de me rassurer en expliquant qu’elle ne mangeait pas parce que tout ce qu’il se passait lui coupait l’appétit. Et que, finalement, tout ça n’était qu’une question de temps avant qu’elle ne retrouve sa forme. J’hochai la tête qu’à moitié rassurée.

Je ne serais réellement rassuré que quand elle aura retrouvé ses forces et ses couleurs et qu’elle recommencera à rire et à vivre réellement. Mais quelque chose me disait que ça n’allait pas être si facile.

Elle réussit à me convaincre d’annuler l’ambulance. Il n’y avait rien n’à faire, elle ne voulait absolument pas voir un médecin. Pourtant, ça aurait pu nous rassurer l’un comme l’autre de savoir ce qu’il fallait faire pour qu’elle aille mieux.

Parce qu’il fallait qu’elle aille mieux.

On descendit assez prudemment et difficilement jusqu’en bas. Je déposai April dans le fauteuil non sans lui dire que si elle continuait de trop saigner j’allais l’emmener moi-même à l’hôpital. Elle n’aurait pas le choix. Je ne voulais pas qu’il lui arrive quoi que ce soit !

Je la quittai un bref moment le temps d’annuler l’ambulance et d’aller chercher de quoi la soigner. Je revins et nettoyai doucement sa blessure. Je voyais sur son visage qu’elle souffrait. C’était jamais agréable, je le savais.

Une fois les strippes mis en place tant bien que mal, je posai la question pour savoir pourquoi l’idée d’aller à l’hôpital la rebutait tant. Elle m’expliqua que c’était pour l’attente et aussi parce que les médecins avaient l’art de lui annoncer des mauvaises nouvelles. Elle devait avoir été de nombreuses fois là-bas avec sa tante, donc, je comprenais. Je me fis plus compréhensif.

-Peut-être… Mais ils auraient peut-être pu nous rassurer, les médecins, aujourd’hui. Puis, la presse ne saurait pas savoir quand on va à l’hôpital… Ils n’ont pas des espions ici, je fais vérifier ça régulièrement par Liam.

J’étais sérieux. J’envoyais parfois Liam faire le tour de ma résidence pour vérifier tout comme je faisais souvent vérifier mes téléphones pour voir s’il n’y avait pas de micros dedans.

April déclara, à nouveau, qu’elle avait besoin de temps. Et que tout ira mieux. J’hochais la tête.

-D’accord…

Je posai ma main sur la sienne caressant ses doigts.

-Après que tu aies mangé un peu et que tu te sois reposé, si tu en as la force, on fera ce qu’on a prévu.

Je me levai.

-Je vais te chercher quelque chose à manger.

Je me dirigeai vers la cuisine et je rempli un bol de céréales jusqu’à ras-bord. J’y ajoutai du lait et une cuillère avant de revenir avec le bol au salon. Je le tendis à April.

-Tiens… Mange bien tout et tu retrouveras déjà des couleurs.


Je passai une main dans ses cheveux, toujours à son chevet.

-Le temps devrait aider pour le deuil. On se changera les idées dans les prochains jours. On fera ce que tu voudras.


Je voulais fuir la mort et cette ambiance qui nous plombait de n’importe quelle manière.




@ Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
April Fox
April Fox


Messages : 84
Date d'inscription : 06/01/2019
Age du personnage : 0


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeDim 31 Mar - 22:05



Emotional Grief
ft. Billy Lighter







Tous les moyens sont bons pour me justifier ou justifier le fait que je ne veuille pas aller à l’hôpital.  De toute façon, je me sens déjà mieux alors inutile de déranger tout le personnel hospitalier pour une simple chute de pression.

Ma tête fait mal mais rien que quelques cachets n’aideront pas et, demain, après  une bonne nuit de sommeil, rien n’y paraîtra plus, j’en suis certaine.

Je déploie tous les efforts de persuasions envers Billy et ça semble fonctionner. En tous les cas, assez pour m’éviter un petit tour en ambulance.  Je n’aime pas les hôpitaux pour tellement de raisons que je vendrais mon âme au diable pour éviter d’y aller. Sauf pour la morgue ou je travail. Là-bas, ce n’est pas la même chose. D’abord, il n’est plus question de souffrance. Les gens qui y sont amenés ont tous ce point en commun qu’ils ont perdu leur combat. Tout y est calme et reposant. Il n’y a pas de bruit sauf les néons du plafond qui grésillent de temps en temps en fluctuant de leur éclairage.

- Si j’ai encore mal à la tête, quand j’irai travailler je demanderai au médecin de garde de me voir, d’accord ?

Et puis du même souffle,  Billy me rassure que personne n’aurait été au courant de notre visite à l’hôpital puisqu’il fait en sorte qu’aucun curieux ne puisse venir farfouiller aux alentours de sa villa, ce à quoi je réponds d’un hochement de tête avec un sourire.

Mon meilleur argument demeure le temps.

Ne dit-on pas toujours qu’il vaut mieux laisse au temps, le temps d’arranger les choses, justement ?  Mon état fait partit de ces choses qui en ont besoin.  Je suis reconnaissante à Billy de lâcher l’affaire et même, de me proposer de poursuivre nos activités comme nous l’avions planifié, si toutefois je me sens mieux après avoir mangé.

- Merci Billy. Je l’apprécie vraiment, tu sais.

Quand il se lève pour aller me faire mon bol de céréale,  je tâte ma tête pour mieux sentir l’ampleur des dégâts. Effectivement, je semble avoir une assez grosse bosse et en prime, une blesse qui a nécessité  2 ou 3 stripes.

Mon bol servit, je le regarde sans conviction. La nourriture et moi, ça ne fait pas un bon mariage. En fait, j’ai toujours tendance à imaginer des trucs absolument dégoûtant plutôt que ce qui se trouve réellement dans mon assiette.  Mais pour mon bien, et celui de mon couple, je me force à manger le contenu intégral de mon petit déjeuner en espérant que ça suffise à me redonner un peu de couleur.

Force est d’admettre que je me sens quand même mieux après avoir terminé mon bol de céréales.

- Tu sais, j’y ai pensé et, je me dis que tu avais raison. Je devrais aller à la maison et simplement tout faire mettre en boîtes et faire entreposer, le temps  que tout ce calme. J’ai pourrais que prendre mes choses et ce que je voudrais vraiment garder et le reste, ne plus y penser pour le moment.

Encore plus simple, sauf pour les objets vraiment personnels, je pourrais vendre le tout et investir la totalité de l’argent pour notre fondation, ce serait une belle mise de fond et permettrait déjà de venir en aide pour de petites causes.

- Je vais aller m’habiller et je serai prête à y aller.

Ce n’est pas sans hésitation que nous faisons la route  jusqu’à San Fernando.  Les déménageurs sont déjà sur place et ont commencés à emballer les choses évidentes comme la vaisselle et le contenu des armoires. Ça me fait tout drôle de voir plein de gens dans cette maison qui était gardée comme un château fort.  Sauf pour les employés et jusqu’à tout récemment Billy, personne ne venait jamais chez nous. Même à Halloween nous fermions les lumières pour êtres certaines de ne pas être importunées.

Chaque fois que je dois prendre une décision, je regarde Billy comme si je cherchais ma force dans son regard.  Même si je ne fais pas de vrai gros tri dans les affaires de ma tante, je dois tout de même diriger certaines choses pour être certaine que tout soit correctement disposé. Au final, c’est la journée au complet qui y passe et ma tête me fait encore plus mal que ce matin.

Je fais un tour des lieux une dernières fois, les yeux bordés de larmes.

La demeure est vide pourtant, je crois encore pouvoir humer les odeurs des plantes aromatiques que ma tante entretenait avec grands soins. La musique résonne encore à mes oreilles depuis le studio tout comme le rire franc qu’elle avait, avant.

- Voilà… c’est fait. Reste qu’à envisager l’avenir, maintenant.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2826
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeJeu 4 Avr - 19:24



Emotional Grief
ft. April Fox



J’hochai de la tête quand elle déclara qu’elle ira voir le médecin de garde demain si jamais ça n’allait pas. Elle travaillait à l’hôpital et, donc, elle sera au meilleur endroit au cas où elle se sentirait mal.

Elle finit par m’expliquer pourquoi elle n’aimait pas les hôpitaux et je décidai de lâcher l’affaire. Je la remettrais sur le tapis si jamais je vois son état empirer. Mais pour l’instant, elle semblait aller sensiblement mieux ce qui me faisait me détendre peu à peu.

Elle était rassurée de ne pas aller à l’hôpital alors je m’étais levé pour aller lui faire un bol de céréale. J’avais rempli le bol jusqu’à ras-bord pour être sûr qu’elle ait assez d’énergie pour pouvoir aller mieux. S’il fallait que je lui donne pour qu’elle mange, j’y étais prêt. Je savais que sans ça, elle allait rester faible et elle risquera de tomber à nouveau ce que je voulais éviter à tout prix.

Elle mangea le bol entièrement sans avoir besoin de mon aide excepté quelques regards. Je voyais qu’elle se forçait pour achever mais loin de moi l’idée de lui dire d’arrêter. Elle se sentira beaucoup mieux après.

J’étais resté à ses côtés sans manger moi-même. A penser à April, j’en avais oublié de manger. Et elle considéra mon idée pour ce qui était des objets qui se trouvaient dans la maison de sa tante. On pourrait faire le minimum et ne plus y penser le temps qu’April se remette de la mort de sa tante. La maison n’allait bouger que si elle le désirait de toute façon alors on avait tout le temps.

-Oui, je pense que tu devrais faire ça.

C’est donc ce qu’on allait faire. Et je laissai April doucement se lever pour aller se préparer. Je lui disais de ne pas aller trop vite et qu’on avait le temps pour partir. Alors on prit chacun son temps. Je mangeais pendant qu’elle s’habillait et je m’étais habillé ensuite.

Après ça, on partit pour San Fernando Valley à bord de ma Lamborghini. Arrivé là-bas, les déménageurs étaient déjà sur place. Ils firent quelques commentaires à voix basses sûrement parce qu’ils avaient bien compris que j’étais Billy Lighter. Mais je les ignorais suivant April jusqu’à nous rentrer dans la première pièce qu’on allait « ranger ».

Chaque décision pour chaque objet semblait être difficile pour April. Etre ici et savoir qu’elle n’y vivra plus avec sa tante était compliqué pour elle. Je cherchais à la rassurer mais plus on avançait plus sa tristesse et sa nostalgie m’envahissait. Si bien que chaque objet que je touchais pour l’aider dans le rangement semblait aussi me transmettre un tas d’émotions que j’avais du mal à gérer.

On prit toute la journée pour faire le tour de la maison et à la fin, April était aussi fatiguée et avait autant le cœur lourd que moi. Si je tremblais, elle, elle était au bord des larmes.

On en avait eu assez pour aujourd’hui.

Et maintenant, place à l’avenir.

Je m’approchai d’elle et l’embrassai, soulagé d’entendre ses phrases sortir de sa bouche.

Quand le baiser pris fin, je la regardai dans les yeux.

-L’avenir, c’est toi qui viendra vivre chez moi… L’avenir, ça sera toi et moi. Tu seras la danseuse que tu veux être. Je ferais tout pour ça. Ta tante t’a encouragé sur cette voie et maintenant, tu peux vivre ça pleinement.


Je passai mes mains sur son t-shirt. Il n’y avait plus que nous dans cette maison. Nous et les souvenirs qu’il y avait ici.

-Tu pourras faire ça sans avoir à te préoccuper de l’argent et de tout le reste.

L’inverse de ce qu’elle avait fait jusqu’ici. Je parlais mes lèvres proches des siennes.

-Tu es prêtes à faire ça ?

La phrase était à double sens… Mais dans les deux cas, c’était une question de lâcher prise.




@ Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
April Fox
April Fox


Messages : 84
Date d'inscription : 06/01/2019
Age du personnage : 0


Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitimeVen 5 Avr - 3:07



Emotional Grief
ft. Billy Lighter






Il m’avait fallu beaucoup de lâché prise pour parvenir à diriger les opérations de la journée, malgré les émotions parfois très envahissantes et certains souvenirs qui  semblaient m’implorer de ne pas les enfermer dans un banal carton. Pourtant, il fallait en finir avec cette étape et je savais très bien que ma tante n’aurait pas voulu que je me torture indéfiniment avec cette tâche lourde et ingrate.

Disons surtout que, bien que j’en aie eu une petite idée, je n’avais pas vraiment réalisé et compris l’ampleur de la tâche à exécuter.  Alors même que j’avais pris la décision de ne faire que tout emballer pour trier plus tard, je devais quand même choisir certaines choses que je voulais emporter avec moi tout de suite, que je voulais conserver, ce qui pouvait être immédiatement jeté. Beaucoup de question, de tergiversation pour en finir avec de l’incertitude et encore plus de questions.

La journée y aura passé mais, au final, et malgré le fait que de voir la maison vide me chagrine autant que me soulage, je suis quand même satisfaite d’avoir pu le faire sans craquer.  D’avoir Billy avec moi pendant tout le processus était nécessaire, vital, même, bien que je sache combien il est fragile aux émotions intenses qui émanent.

C’est étrange de marcher dans cette maison, et de ne pas enjamber, faire un pas de côté, contourner un objet, un meuble ou le fauteuil roulant de ma tante. Il me semble que mes pas résonnent sur le plancher de bois vernis, usé là où nous circulions le plus et parfaitement luisant là où il était recouvert d’un tapis ou dissimulé sous un meuble.

J’ai besoin de faire une dernière fois le tour, pour bien assimiler ma nouvelle réalité.

Et quand c’est fait, je me tourne vers Billy avec des mots d’espoirs. Il me rejoint, m’enlace et m’embrasse avant de me faire part de sa vision de l’avenir. Un avenir à deux, lui et moi, vivant ensemble tout en accomplissant nos rêves.  Il me donne le vertige, un agréable vertige qui me force à fermer les yeux pour mieux contempler ce destin qui tranquillement, se trace devant nous.

Il a cette façon particulièrement envoutante de me faire rêver, de mettre des images dans ma têtes quand il me tient tout contre lui et me parle à mi-voix. Ce ton, sensuel et chaud qui vient me chatouiller jusqu’à mon âme.  Ses mains me caressent par-dessus mon chandail alors que ma tête penche vers l’avant, mon visage, se cache contre son torse.  Il me fait miroiter un avenir auquel je n’espérais plus.

En tournant un peu la tête, je croise son regard pénétrant. Son visage m’attire et, à peine à quelques millimètres de ses lèvres, Billy me demande si je me sens prête pour tout ça.
Comment pourrais-je refuser de rêver avec lui ?

- Je le suis.

Je crois que je le suis.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]   Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Emotional Grief [PV Billy Lighter][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» Catharina Bolkonski (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: San Fernando Valley :: Les rues-