AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeMer 13 Mar - 20:45



Farewell Old Man
ft. Livia’s Family





J’appréhendais grandement mon arrivée à Tijuana parce que je savais que je serais envahie d’émotions contradictoires difficilement gérables.  Je suis vraiment heureuse de revoir Enrique, Maximo et Rosalyn, de montrer à Julian la maison qui m’a vu grandir, de  lui présenter mes oncles et mes tantes mais, d’un autre côté, la raison qui nous amène tous ici jette un voile  gris sur le plaisir de revoir tout le monde.  Le fauteuil d’Abuelo est vide et personne n’ose aller s’y assoir. C’était son siège au salon, il s’y reposait tout le temps, y faisait la sieste et passait des heures à sauter d’une chaîne à l’autre parce qu’il ne savait jamais quoi regarder. De toute façon, nous n’avons jamais eu plus que  quatre chaînes à la maison, il en faisait rapidement le tour.

Nous avons pu nous reposer, manger en famille à la maison, un gros buffet garni qu’ont cuisiné mes tantes, discuté de tout et de rien sans vraiment oublier le chagrin qui nous accable. Mon frère commence à peine à réaliser, sans vraiment comprendre complètement pourquoi il ne reverra plus son grand-père qu’en a ma petite sœur qui est plus jeune, tout ceci n’a aucune signification particulière sauf qu’elle doit ressentir que tout le monde est un peu trop sérieux, plus que d’habitude.

Je ne suis pas surprise que ma mère ait choisit de loger à l’hôtel. De toute façon, il aurait été un peu maladroit de la voir revenir à la maison, par la grande porte, comme si de rien était. C’est peut-être la maison de son père, mais c’est encore là que réside Enrique.  Qui plus est, si elle est accompagnée de Jimmy, ça aurait créé une situation  à haut niveau de malaise.  Nous verrons au salon funéraire, s’il a osé se présenter avec elle.

J’ai vu défiler toutes les heures cette nuit.  Aucune position ne me semblait confortable.  Julian a dû passer une nuit horrible à cause de moi puisque je passais mon temps à me retourner, à chercher de la chaleur, puis un peu de fraîcheur, puis a me lever pour aller à la salle de bain quand je n’allais pas au premier boire un peu d’eau.

J’arbore le look zombie post apocalypse ce matin mais rien qu’un bon cache cerne ne saura pas dissimuler. En m’habillant, il y a pleins de souvenirs de mon enfance, directement reliés à mon grand-père qui allument dans ma tête, comme de petit flashs et chacun d’eux me font autant mal que de bien.  Je ne pourrai plus penser à ces moments de la même manière, en me disant qu’un jour nous retournerons à la pêche et que nous rigolerons en rentrant avec un poisson fraîchement pêché à la poissonnerie.  Ce genre de truc qui nous unissais et qui meublaient mon enfance puis mon adolescence.

Au premier, Enrique a revêtue son plus beau costume. Il n’en possède que deux, en fait. Celui qu’il porte aujourd’hui, et un autre, un peu plus décontracté qui porte quand nous allons à des cérémonies à l’école ou pour un entretient d’embauche. Notre famille a toujours tiré le diable par la queue mais s’est toujours fièrement tenue fièrement debout, c’est ce que je retiens  des leçons de mon grand-père.

Jack et Brooke doivent se préparer dans la chambre du sous sol, là où a aussi dormit  le petit Jesse.  C’était marrant hier soir de voir Maximo et Jesse jouer ensemble sans se prendre les pieds dans la barrière linguistique. Je ne sais pas comment mais ils se comprenaient parfaitement bien et riaient en jouant avec les figurines de Stars Wars de mon petit frère.

Il m’est impossible d’avaler quoi que ce soit d’autre d’un verre de jus d’orange. En attendant que tout le monde soit prêt, je rejoins Enrique à la cuisine et je passe mes bras autour de sa taille.  Je sais que ne n’ai pas besoin de lui parler pour qu’il comprenne tout ce qui me pèse en ce moment.
Et je sais aussi que je décode plutôt bien ce qui peut peser aussi sur ses propres épaules. Il doit redouter le moment où il se retrouvera en face de ma mère. Ou bien alors, il a hâte parce qu’il pourra se vider de son ressentit et régler ses comptes une bonne fois pour toute.  Sa liste de reproche doit être aussi longue que la mienne.

Quand nous sommes tous prêts, nous grimpons à bord de différentes voitures pour nous rendre là ou repose mon grand-père, le temps de lui rendre un dernier hommage et lui faire convenablement nos adieux.  J’ai toujours détesté de me retrouver dans ce genre d’endroit. D’abord, il y a toujours beaucoup trop de lys et d’hortensias. Je n’aime pas le parfum de ces fleurs, justement parce qu’elles sont toujours associées à ce genre de triste évènement. Ensuite, il y a toujours les gens qui sont là pour assouvir leur besoin de commérage. Ils font le plein d’histoires pour en servir lors de d’autres rassemblements.  Et que dire des gens qui pleurent plus que les proches du défunt, à croire qu’ils viennent de perdre un membre.

En entrant, la première chose que je remarque ce n’est pas l’odeur des fleurs, non plus que la salle soit bondée, de toute manière pour l’heure, il n’y a que la famille proche qui soit autorisée, non en fait ce que je remarque et qui me laisse un petit peu muette, c’est la présence de ma mère, qui est déjà là, installée en prière sur le premier siège près du cercueil.



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeSam 16 Mar - 18:28



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Malgré la chaleur étouffante, Livia, Jesse, Julian, Brooke et moi avions fait le chemin jusqu’à Tijuana en voiture. Ce n’était pas si loin et on en avait un peu tous marre des avions. Moi qui avait pensé ménager le plus possible le petit Jesse et pensé que Livia elle-même pourrait passer un maximum de bon temps à se reposer avec Julian, il avait fallu que son grand-père, comble de malchance, décède.

Je n’en voulais pas au vieil homme, ce n’était pas vraiment comme si on pouvait choisir son moment pour ce genre de chose… ou prévenir à l’avance. Mais avec la fatigue de la tournée, ce décès ne tombait pas vraiment à point, il fallait l’avouer.

Et ce fut donc au milieu d’une famille en deuil, qui rendait l’atmosphère déjà alourdie par la chaleur encore moins supportable, que nous arrivâmes. Mes retrouvailles avec le petit Maximo furent une véritable bulle d’air dans tout ça, tout comme de le voir assez facilement sympathisé avec Jesse. J’étais d’ailleurs sûr que ce dernier comprenait tout ce que disait Maximo en espagnol…

Car j’avais appris bien des choses, entre temps…

J’avais pensé pouvoir en parler à Brooke mais au même moment, Livia était arrivée avec l’annonce du décès de son grand-père, ce qui avait reporté cette discussion à plus tard. Probablement pour notre retour à L.A.

Ou alors, je lui en parlerai en Australie. Oui. Peut-être serait-ce alors le bon moment… Dans un bel endroit… Dans un bel hôtel…

Maritza n’était pas présente. Pas dans la maison en tout cas. Une maison dans laquelle nous avions été accueillis à bras ouverts par Enrique, bien que je redécouvrais un homme marqué à la fois par le décès de son beau-père comme si ça avait été son propre père, mais aussi, plus que probablement, par son récent divorce avec la mère de ma protégée.

J’espérais voir Maritza… Pour lui présenter mes condoléances, tout d’abord, car elle restait une femme qui venait de perdre son père, mais aussi parce que j’avais quelque chose à lui montrer… Et puis, une part de moi avait aussi envie de voir, de lire en elle, si tout ça avait vraiment valu le coup.

Oh, certes, c’était une femme amoureuse que j’avais vue au côté de Jimmy Reed le soir où Jesse avait volé le portefeuille de ce dernier. Mais c’était aussi une femme muette que j’avais eue en face de moi. Et pourtant, je me rappelais de longues conversations entre nous, au téléphone, alors qu’elle vivait encore ici, dans cette maison où nous étions invités, et que Livia était déjà à Los Angeles en train de construire, de ses propres mains et de sa propres voix, le grand avenir qu’elle avait désormais.

Brooke, Jesse et moi avions eu la chance d’avoir une chambre pour nous trois ce pour quoi j’avais remercié infiniment Enrique. Après tout, nous n’étions pas de la famille et pourtant, nous étions reçu comme tels. Et le lendemain, nous nous étions préparés en silence… Un silence qui convenait au deuil, j’imaginais. L’heure n’était pas vraiment à la rigolade. Pas quand tout le reste de la maison pleurait son défunt.

J’avais ajusté le costume de Jesse, m’amusant quand même de le voir s’admirer dans le miroir de la chambre en attendant que Brooke sorte de la salle de bain vêtue d’une belle robe noire, sobre, au vu des circonstances, mais belle tout de même.

Puis, laissant Livia et Julian monter en voiture avec Enrique, Maximo et Rosalyn, nous nous étions rendus au funérarium. Je tenais Brooke par la main et elle tenait Jesse. J’espérais que le petit n’allait pas ressortir traumatisé de tout ça. Bien que je savais désormais qu’il en avait vu d’autre. Pire que tout ce que moi, adulte, j’avais pu voir en ayant vécu quatre fois son âge.

Passant près de Livia, je vins l’embrasser sur le front, lâchant la main de Brooke car je venais de saisir que la jeune chanteuse venait d’apercevoir sa mère, installée près du cercueil. Je ne sais pas pourquoi, je l’avais imaginée, même à l’intérieur, avec des lunettes noires qui auraient caché ses émotions… C’était comme ça, me semblait-il, pendant les enterrements de grandes familles riches… Certains portaient des lunettes noires, comme de peur d’être pris en flagrant délit d’humanité.

Laissant Livia, je franchis le premier la distance entre Maritza et nous et posai une main sur son épaule.

-Toutes mes condoléances, Maritza. Je ne peux imaginer la peine que vous ressentez en cet instant… Elle est probablement aussi grande que celle de Livia. J’espère vous voir, s’il vous faut pleurer, le pleurer ensemble… Ou mieux encore, échanger ensemble les meilleurs souvenirs que vous avez de lui.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 131
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeDim 17 Mar - 2:19



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family






J’appréhendais notre retour d’Asie sans vraiment comprendre pourquoi ma petite voix intérieur me mettait en garde. J’ai très vite compris, quand Olivia est venue nous annoncer la triste nouvelle. Je n’ai jamais eu la chance de rencontrer celui qu’elle appel affectueusement ‘’Abuelo’’ mais  de toute évidence, elle était très proche de son grand-père et son décès l’affecte beaucoup.

C’est donc sous le signe du deuil que nous devons reprendre la route, direction Tijuana cette fois, porter un hommage à un homme important dans la vie d’Olivia. La route me sembla durer une éternité, uniquement parce que la chaleur était accablante, sauf que la seule idée de grimper à nouveau dans un avion semblait rebuter un peu tout le monde.

Et en voiture, nous pouvons choisir la musique, contrairement à dans l'avion pour les foi où nous avons eu droit à un film endormant au possible !

La première chose qui m’a sauté aux yeux en entrant dans le berceau familial de Livia, autre que le deuil évident, c’est la richesse de la culture mexicaine qui est omniprésente au travers de figurines de Stars Wars et de découpures de journaux représentant Olivia sur scène dans différentes salles sur la route, épinglées sur un tableau  dans le couloir. C’est magnifique de voir que sa famille ont suivis, même à distance et malgré la séparation de la mère de la jeune chanteuse et de son beau-père.

Ça me touche vraiment beaucoup, au point où j’ai les yeux larmoyant sans cesse. Moi qui suis facilement émotive au quotidien, je suis facilement atteinte par le chagrin de la famille Cortez.

Malgré ce dur moment à passer, nous sommes reçus comme des rois, ça en est presque gênant.  Nous aurions pu aller à l’hôtel mais Enrique insiste pour nous loger chez lui et nous ne manquons de rien pour être confortable.

J’ai presque trop bien dormi, mieux que dans les différents hôtels où nous avons séjournés alors même qu’ils étaient tous coté cinq étoiles.  Je suis la première à me lever, et je laisse Jack et Jesse dormir encore, allant prendre discrètement une douche, tout en espérant ne pas réveiller personne.

Enroulée dans mon drap de bain, j’essuie une larme furtive ne sachant pas si je suis soulagée ou triste. Je cumulais plusieurs jours de retard et j’avais peur d’en parler à Jack, jugeant moi-même le moment mal venu pour fonder une famille. Le mariage d’Olivia, la tournée, la présence de Jesse, tant de chose à calibrer en même temps et puis… nous ne sommes pas mariés, je ne suis pas certaine que je suis prête à franchir l’étape de la famille avant celle de l’union.

Quoi qu’il en soit, je décide de garder ça pour moi, c’est plus sage, surtout dans les circonstances.  J’enfile donc ma robe, maintenant que tout le monde est réveillé et affairés aux préparatifs avant de se rendre au funérarium.  Jack m’aide à remonter la fermeture éclair de ma robe puis je termine de me préparer en ajoutant une subtile touche de maquillage. Rien d’extravaguant, je ne voudrais pas ressembler à un tableau impressionniste quand j’aurai pleuré, parce que oui, je vais forcément pleurer en voyant des gens pleurer !

Jesse est mignon comme tout  dans son costume acheté à la va vite pour l’occasion. Je lui avais bien acheté un costume lors de notre dernière (et unique) séance de shopping mais il n’était pas noir et ne faisait pas très  ‘’ de circonstances’’.   Je le tenais d’ailleurs, dans mes bras au moment d’entrer dans le funérarium.

Pour le moment, il n’y a que la famille proche, et nous. Et Maritza, assise au premier rang. Je suis ravis de savoir qu’elle s’est déplacée, j’avoue sans honte avoir douté de ses intentions, malgré que je ne la connaisse que très peu, et que Livia partageait ce questionnement.

Je me tenais un peu en retrais, avec Jesse alors que le petit Maximo glissa discrètement dans la main de Jesse, une des figurines avec lesquelles ils ont joués ensembles la veille. Impossible de ne pas sourire devant une si belle complicité.



@ Billy Lighter


The Beat Of Our Hearts Is Louder Than Words ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeDim 17 Mar - 14:21



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Le trajet jusqu’à Tijuana avait été long et surtout étouffant. La chaleur de l’été avait rendu le trajet très fatiguant. Je n’avais pas l’habitude des longs trajets en voiture. J’avais l’habitude de l’avion. Mais avec tous les trajets qu’on avait faits en avion pour la tournée, personne n’avait envie de prendre l’avion. Pas même moi-même si après deux heures de trajets en voiture, je regrettais déjà l’avion.

J’avais passé le trajet à côté de Livia à la soutenir dans ce moment difficile. Son grand-père est mort et c’était un homme qu’elle estimait beaucoup. Je la rassurais et la soutenais pour l’aider à passer ce cap compliqué. Surtout que les tensions au sein de la famille de Livia n’aidaient pas non plus.

Arrivé à Tijuana, on fut très bien accueilli par Enrique que je connaissais déjà depuis notre mariage. C’était un homme que je respectais. Le seul, dans la famille de Livia qui nous avait soutenus dans nos démarches et les avais encouragée. Là encore il était vraiment très aimable avec nous pour nous inviter au sein de sa maison. Une maison qui, pour moi, était minuscule. C’était frappant pour moi. Le seul endroit plus petit encore dans laquelle j’avais logé était l’appartement de Jack. Depuis que j’étais en couple avec Livia, j’étais de plus en plus souvent confronté aux différences entre les riches et les moins riches. Chose que je n’avais jamais vu avant. Et je ne savais pas bien quoi en penser…

La mère de Livia n’était pas là. Elle avait choisi, logiquement, l’hôtel. Je suppose qu’elle trouvait mal venu de loger dans la maison de l’homme qu’elle avait largué pour Reed.

La nuit fut agitée, du moins du côté de Livia. Elle ne cessait de se retournée sûrement à cause de la nervosité. Je la caressais de temps en temps quand ses mouvements me réveillaient à mon tour. Du coup, le matin, je me suis réveillé fatigué et c’était le cas pour Livia aussi qui avait caché ses cernes avec du maquillage. Les miennes se voyaient par contre, assez bien même si je n’avais pas à me plaindre par rapport à Livia niveau fatigue. Elle était revenue d’une tournée où elle faisait des concerts très souvent alors que moi je n’avais fait que la regarder sur scène.

On se prépara et je mis un costume noir comme le voulait l’événement. Je bus un verre de lait pour le déjeuner et j’ai mangé des céréales alors que Livia, elle, n’avait avalé qu’un jus d’orange. Elle n’avait pas d’appétit, en même temps, ce n’était pas spécialement une journée où on avait envie de manger.

Après ça, on se rendit sur les lieux de l’hommage à bord de la voiture d’Enrique. Maximo jouait avec ses figurines pendant le trajet alors que je regardais le paysage dehors tenant la main de Livia.

Une fois au funérarium, j’entrai côte à côte avec Livia et remarquai en même temps qu’elle la présence de sa mère près du cercueil. Livia sembla comme se figer alors que mon regard se tourna vers elle. J’allais dire quelque chose mais Jack nous rejoignis pour poser un baiser sur le front de Livia avant d’aller adresser la parole à Maritza. Moi, c’est vers celle qui était maintenant ma femme que je me tournai.

-Si tu veux que je sois à tes côtés pour aller lui parler, je te suivrais…

Je ne savais pas si elle voulait parler à sa mère. Je ne savais pas si c’était vraiment le moment où si elle le fera plus tard. Je savais qu’elle était allé la voir chez elle (enfin, chez Reed) pour annoncer la mort de son grand-père mais je savais aussi que les ressentiments que Livia avait envers sa mère étaient encore présents.

-Sinon, je suis là quoi qu’il arrive.


Je pris sa main lui souriant comme pour lui donner la force d’affronter tout ça.


@ Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeLun 18 Mar - 20:29



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family







Toutes les heures défilent devant mes yeux cette nuit. Normal puisque je n’ai pas la conscience tranquille. Mon père est mort avant même que je n’ai pu dire ou faire quoi que ce soit pour arranger la situation entre nous deux. Et puis, de retour à Tijuana, j’appréhende grandement de me retrouver devant ma famille, Enrique et mes enfants, sans oublier le regard inquisiteur d’Olivia qui, j’en ai l’impression attend qu’un seul geste de ma pars qu’elle jugerait inadéquat pour me placer sur la sellette.

C’est aussi la première nuit que je passe loin de Jimmy depuis l’officialisation de notre couple et il me manque. Peut-être fallait-il vraiment que je m’éloigne pour mettre au clair mes sentiments pour lui. Il y aura donc eu ça se fixé. Je suis amoureuse de Jimmy et le choix que j’ai fait, peut-être est-il discutable aux yeux des autres mais pour moi, c’était le bon.

Au levé, j’ai les mains complètements glacées.

Le stress que je ressens envers ce qui m’attends aujourd’hui atteint son paroxysme au point ou j’en suis malade et que j’en perds le souffle. Il me faut de longues et interminables minutes pour me reprendre, me ressaisir, assez pour me vêtir convenablement et me maquiller, sobrement mais suffisamment pour effacer toute trace de mon horrible nuit qui marquent mon visage.

Un café plus tard, j’ai pu grimper dans mon taxi et faire mon entrer au salon funéraire.

Il n’aura fallu qu’un coup de fil au directeur de l’endroit pour me permettre d’entrer une demi-heure avant l’ouverture à la famille. J’avais besoin d’être seule avec mon père pour lui parler, lui dire tout ce que j’avais eu besoin de lui dire, de son vivant, et que la vie, injuste et trop courte, m’a refusé de faire.

J’ai eu du mal à avancer jusqu’au cercueil, ouvert, à l’autre bout de la pièce. Mon père, un homme énergique, espiègle comme un gamin de 6 ans toujours à la recherche d’une nouvelle meilleure mauvaise idée, à la blague pour toute occasion, repose dans une boîte recouverte de satin blanc et entouré de fleur. C’est une vision douloureuse dont je voudrais ne jamais avoir vu.

Quelque part, même si nous savons très bien que ce n’est pas le cas,  je crois que nous pensons tous que nos parents sont immortels. Ils sont nos premiers héros, ceux qui prennent soins de nous jours et nuits au détriment de leurs propres besoins.  Mon père était un super papa, un homme qui veillait sur sa famille en travaillant très fort, en assumant pleinement son rôle, faisant des pieds et des mains pour que nous ne manquions de rien.  J’ai essayé d’être comme lui, de faire en sorte que ma petite famille soit soudée et que mes enfants aient tout ce dont ils pouvaient avoir de besoin, et surtout d’être présente mais… j’ai quitté le navire et je crois, quelque part, que c’est ce qui a fini par tuer mon père.

La déception, l’humiliation, la colère, enfin, toutes les émotions que j’ai pu lui faire vivre et ressentir.

- Je te demande pardon, papa… Je t’aime tant !

De belles paroles, et bien qu’elles viennent du cœur, elles n’en demeurent quand même que des paroles exprimées trop tard…

Je suis en prière quand j’entends les portes ouvrir et les premières personnes entrer. Je n’ai pas besoin de me retourner pour savoir de qui il s’agit. La famille vient de faire son entrée.  C’est comme si je peux entendre le souffle de certains rester coincé dans leurs gorges alors que leurs yeux me poignardent dans le dos.

Ma place est légitime, je me devais d’être ici et je suis prête à faire face à la musique.

Le premier à venir à mon encontre, Jack, le manager de ma fille, m’offre ses condoléances, un baume sur mon cœur.

- Merci, Jack, vos paroles me touchent.

J’ose un regard vers l’arrière, vers ma fille que j’entrevois en compagnie de Julian.

- Je vais laisser à Livia l’espace dont elle a besoin. Mais si toutefois elle en ressent le besoin, il est évident que je serai là pour elle. Je serai toujours là pour elle.




@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jesse Stark-Perry
Jesse Stark-Perry


Messages : 191
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeMar 19 Mar - 20:47



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


On est parti très loin encore… Mais on a pas pris l’avion cette fois mais la voiture… Jack et Brooke, ils m’ont expliqué qu’on allait à un enterrement. Moi, je savais pas c’était trop quoi… Il m’ont expliqué que le grand-père de Livia était mort. Moi, je savais ce que c’était un grand-père même si j’en avais pas. Isabel parlait parfois du sien qui était mort aussi. Du coup, moi je savais que Livia devait être très triste.

Par contre, un enterrement, je savais pas trop c’était quoi… Alors Jack et Brooke m’ont expliqué que c’était pour dire « au revoir » au grand-père qui montait au ciel. Oh… Maman aussi était au ciel… Mais moi j’avais pas pu dire « au revoir » à un enterrement…

Du coup, j’étais un peu triste…

Mais l’enterrement, il était trop loin et on est allé en voiture. Il faisait trop chaud et je l’ai dit plusieurs fois à Jack et Brooke pendant de voyage… Même si j’ai beaucoup dormi aussi même s’il faisait chaud. Bah oui, j’étais trop fatigué moi encore.

On a dormis dans une maison très belle. C’était celle du papa de Livia. Enfin, je crois que c’était son papa. Boh, j’avais pas tout bien compris. Mais j’ai pu jouer avec Maximo qui est mon nouvel ami. Il parle comme mes autres amis. C’est de l’espagnol. Moi, je comprends tout bien l’espagnol et je sais dire quelques mots aussi. Mais avec Maximo, on a pas trop besoin de parler pour jouer avec les figurines. Il disait que c’était Star Wars. Oh boh, moi je savais pas ce que c’était Star Wars avant mais maintenant oui. Chaque figure avait un nom et Maximo me les apprit. Moi, je jouais souvent avec Han.

Le soir, j’ai dormi avec Jack et Brooke. J’ai pas trop bien dormi parce que j’ai rêvé de Paco… J’ai un peu pleuré dans mon lit mais pas fort pour pas réveiller Jack et Brooke. Paco me manquait…

Le matin, c’était dur de se réveillé parce que j’étais faaatigué. Mais j’étais quand même content de mettre mon nouveau costume. J’étais beau dedans même si c’était pas trop facile à mettre et que Jack a dû beaucoup m’aider. J’ai dit beaucoup de fois que j’étais beau. Moi j’aimais bien ce costume. Et je me suis bien coiffé aussi parce que Jack m’a coiffé comme lui. Moi, j’aimais bien ressembler à Jack.

Après ça on s’en alla en voiture pour aller voir le grand-père de Livia. Moi j’ai failli dormir dans la voiture. Il faisait encore chaud, en plus. Surtout avec le costume.

Quand on sortit de la voiture, je tendis les bras pour que Brooke me prenne. Elle me prit et je passai mes bras autour de son cou où j’enfouis ma figure. Il fait souvent silence et j’aimais pas beaucoup le silence. Moi, j’aimais la musique et quand il y a du bruit. Brooke s’arrêta et je laissai retomber un de mes bras. Je veux dormir un peu…

Mais je sentis qu’on mit quelque chose dans ma main. Je redressai la tête.

-Oh…

Maximo était là et il m’avait donné la figurine de Han. Je souris.

-Gracias, Maximo.


Il sourit et je regardai Brooke.

-Regarde, Brooke, c’est Han.

Tout le monde parlait tout bas mais moi je parlais tout fort parce que j’aimais pas quand tout le monde parlait bas.

-Il va dans l’espace et combat Dark Vador.

Jack était plus loin avec la Madame jolie que j’avais vue à un concert avec Monsieur Jimmy. Mais Monsieur Jimmy était pas là… Il y avait aussi un cercueil avec un Monsieur dedans… Il était mort… Moi, j’aimais pas ici.

-Brooke… Je peux aller jouer dehors avec Maximo ? Moi j’aime pas ici… Il fait triste ici… Je peux ?

Je faisais mes p’tits yeux pour que Brooke dise « oui ».


@ Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ


Messages : 38
Date d'inscription : 25/04/2018
Age du personnage : 0


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeJeu 21 Mar - 21:10



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Ce n’était pas des jours faciles pour Enrique… D’abord le divorce en Maritza et, maintenant, la mort d’un homme qu’il tenait en très haute estime et qui était comme un père pour lui. Le père de Maritza avait toujours été très proche d’Enrique. Ils faisaient beaucoup d’activités ensemble avant sa mort et cette perte mettait un vide incroyable dans sa vie.

Mais Enrique se devait d’être fort pour un bon nombre de raisons. Déjà, parce qu’il fallait qu’il le soit pour que Rosalynn et Maximo puisse vivre au mieux ce moment difficile. Même s’ils semblaient ne pas encore se rendre vraiment compte de la situation sauf peut-être Rosalynn qui a une vivacité d’esprit à toute épreuve. Enrique, depuis le départ de Maritza, était deux fois plus attentif à ses enfants qu’il aimait de tout son cœur. Les deux petits parlent souvent de leur mère et pose beaucoup de question afin de comprendre son départ… Des questions dont Enrique ne trouvait pas les bons mots pour y répondre encore lui-même blessé par la trahison de son ex-femme.

Une autre raison, c’est parce qu’il devait se montrer fort pour accueillir Olivia ainsi que la famille de son manager chez lui pour qu’ils puissent se recueillir à l’enterrement d’Abuelo. Il ne voulait pas paraitre dévasté même si c’est ce qu’il ressentait à l’intérieur de lui. Il devait être fort pour aider Olivia aussi dans ce deuil. Elle est comme sa fille pour lui. Il l’a toujours élevée comme telle. Une jeune fille qui avait réussi à faire son chemin si jeune déjà. Elle avait une carrière et un mari qui l’aimait. Enrique ne doutait pas des sentiments de Julian pour Olivia et inversement. Il avait pu remarquer au mariage d’Olivia que rien n’était faux. Il ne regrettait pas d’avoir donné son accord.

Il était donc bien à son poste quand Olivia, son mari ainsi que la famille de Jack Perry étaient arrivés sous la chaleur étouffante de Tijuana. Il les avait accueillis à bras ouverts et avait donné à la disposition de Jack, sa petite-amie et le jeune Jesse Stark, une chambre pour eux au sous-sol alors qu’Olivia pouvait, elle, dormir dans son ancienne chambre avec Julian. Maximo avait retrouvé un peu le sourire en jouant avec le jeune Jesse ce qui remontait vraiment le moral d’Enrique.

Enrique avait laissé ce beau monde dormir et avait lui-même retrouvé sa chambre où il dormait seul depuis le départ de Maritza. Il avait du mal à trouver le sommeil se rappelant de moments passer avec Abuelo. Il savait que demain ça sera le dernier au revoir et qu’après ça, il faudra continuer et aller de l’avant malgré tout ce qu’il se passait dans sa vie… Il se demandait aussi si Maritza allait venir… Et si elle sera là, comment il allait réagir face à elle. Il avait tellement de choses à lui dire et dont pas mal de reproches.

Finalement, Enrique s’endormi mais son sommeil fut agité jusqu’au matin où il se leva avant tout le monde pour préparer la table du déjeuner. Il voulait que tout soit à table pour ses invités qui ne tardèrent pas à arriver pour déjeuner. Enrique savait qu’Olivia était triste. Il le voyait. Il reconnaissait chacun de ses expressions.

Et quand tout le monde alla se préparer, Enrique commença à ranger la cuisine quand Olivia vint le rejoindre. Elle l’enlaça, une étreinte qu’il lui rendit. Enrique savait ce que tout ça signifiait. Olivia en avait gros sur le cœur. En fait, Enrique savait qu’Olivia et lui avaient les mêmes sentiments face à la situation. Un deuil et une trahison. Il connaissait Olivia bien plus que Reed ne la connaitra jamais. Enrique la soutenait. Il n’avait pas besoin d’utiliser les mots pour lui montrer qu’il était là pour elle et qu’il le sera toujours.

Après ça, tous embarquèrent dans la voiture et Enrique conduisit Maximo, Rosalynn ainsi qu’Olivia et Julian jusqu’au lieu où reposait, pour l’instant, Abuelo. Maximo jouait avec ses figurines alors que les deux adolescents restaient silencieux. Enrique avait mis son plus beau costume noir pour rendre hommage au père de Maritza.

Arrivé au funérarium, Julian et Olivia sortirent de la voiture. Enrique laissa Rosalynn descendre et aida Maximo à faire de même. Il salua quelques personnes proches de la famille venues pour rendre hommage avant d’entrer dans le lieu où reposait Abuelo.

Et, alors qu’Enrique tenait Rosalynn par la main laissant Maximo rejoindre Brooke et Jesse, il vit près du cercueil, la famille qui avait autrefois été la femme de sa vie. Enrique se figea. Il ne pensait pas que Maritza serait là avant tout le monde.

Pourtant, elle était bien là, en prière. Enrique hésitait à aller la voir maintenant. Il avait tellement à dire… Mais ce n’était pas le moment. C’était un moment de recueil… Enrique ne voulait pas se disputer avec Maritza devant le corps d’Abuelo. C’était inconcevable pour lui.

Rosalynn le regardait et Enrique, qui avait été tendu pendant quelques trop longues secondes, finit par lui sourire avant de se décider à aller vers Olivia… Jack étant déjà auprès de Maritza ce qui donnait une raison à Enrique de ne pas aller vers son ex-femme.

Il s’approcha de sa fille qui était avec Julian. Il posa une main sur son épaule et communiqua avec elle dans sa langue maternelle. Enrique ne parlait presque pas Anglais. Il parlait à voix basse pour ne pas déranger les gens qui se recueillaient.

-Je suis heureux que tu sois venue et que tu sois venue accompagnée. J’aurais eu mal au cœur de te voir venir seul. Mais tu as des gens, à Los Angeles qui tienne à toi et j’en suis vraiment heureux.

Enrique était sincère même si sa voix était marquée par le chagrin de la perte qu’il avait vécu.



@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeSam 23 Mar - 15:50



Farewell Old Man
ft. Livia’s Family





Je me doutais bien que ma mère ferait un truc dans le genre. Arrivée la première lui aura évité de passer au travers de tous ceux qu’elle a abandonné, le genre de truc qu’aurait fait Jimmy Reed j’en suis certaine.  Je suis figée sur place alors que je la fixe, elle qui est dos à moi. Je suis presque certaine qu’elle peut sentir ma présence.

Heureusement que Julian est avec moi. Sa présence me calme et tempère mes émotions, tout comme le baiser de Jack, sur mon front, un geste paternel, rien de moins. Jack s’éloigne ensuite pour rejoindre ma mère et moi, je me presse un peu plus contre Julian de qui j’ai besoin plus que jamais de son support.

- Je n’ai pas envie de lui parler pour l’instant mais, oui, j’aimerais que tu sois avec moi si l’occasion se présente. Ça sera plus facile, je crois. Et puis je crois qu'Enrique a plus besoin que moi de lui parler...

Je tourne la tête pour regarder mon mari et lui sourire faiblement. C’est le mieux que je puisse faire dans les circonstances.  Je sais qu’il ne m’en voudra pas pour mon manque d’enthousiasme mais en ce moment, je n’arrive pas à exprimer clairement ce que je ressens.

De m’être retrouvée dans l’Antre de Jimmy Reed et de constater à quel point ma mère n’est plus la femme qu’elle était m’a choquée et blessée. Il l’a transformé en quelque chose de malléable pour ses envies et qui correspond à son monde aseptisé. Ce qui me trouble le plus, cependant, c’est que j’en suis venue au triste constat que malgré tout ça, je n’arrive pas à le détester autant que je voudrais, au contraire, alors que je condamne ma mère pour beaucoup moins que cela. Probablement parce qu’il n’a rien à me prouver, alors que ma mère était, jusqu’à tout récemment, encore ‘’ma’’ mère…

Maximo et Jesse, cependant,  ne semblent pas se poser autant de questions. Ils s’amusent et rient, malgré que l’endroit ne soit pas approprié. Qui va les blâmer ? Certainement pas moi. Au contraire, je crois fermement que mon grand-père serait heureux de voir que certains n’ont pas oublié l’essence même de la vie : le plaisir. Il ne voudrait pas nous voir tous tristes et le pleurer indéfiniment.

Brooke s’approche des garçons et les amène un peu plus à l’écart. Elle a l’art de prendre toutes les situations en main tout en gardant son calme.  Elle doit avoir autant envie qu’eux de jouer aux figurines, j’en suis presque certaine.

Le maître de cérémonie nous enjoins de nous approcher du cercueil, ce que nous faisons tous. Il veut nous lire quelques passages de la bible, ceux que préféraient Abuelo, et nous adresser quelques mots avant de nous laisser nous recueillir et d’ouvrir les portes pour que tous ceux qui ont connu mon grand-père viennent eux aussi lui dire un dernier au revoir.

Je savais mon grand-père apprécié dans la communauté mais je ne pensais pas qu’on ferait la queue, depuis l’extérieur et jusque dans le stationnement pour nous offrir une marque de sympathie. Nous sommes placés en rang, et, bien entendue, ma mère est la première placée, puis Enrique et moi ainsi que Julian puis  les frères encore vivants d’Abuelo et leur femmes. Bref, un long rang de famille en deuil. Nous serrons tant de mains, recevons tant de sourires de compassions.  J’ai mal aux pieds à force d’être debout et je ne vois même plus les gens défiler devant moi. Je remercie, sans m’en rendre compte c’est devenu un automatisme bien que de temps en temps, je regarde Julian en me demandant comment il réussit à éviter les poignées de mains. Je commence à bien connaître mon mari et je sais que toutes ces mains tendues représentent pour lui une source de stress.

- Tu t’en sors ? , lui demandais-je discrètement en tournant la tête vers lui.

Il y a une petite accalmie et j’en profite pour sortir du rang et aller marcher un peu. J’ai soif et j’ai besoin de respirer un peu d’air. Je rejoins Brooke qui est demeuré tout ce temps avec les tous petits.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeLun 25 Mar - 15:39



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Maritza était dévastée malgré qu’elle semblait vouloir sauver les apparences. Je n’aurais su dire si c’était à cause de l’influence de Jimmy Reed qui la rongeait comme un cancer… Elle n’était effectivement plus la femme que j’avais rencontré la première fois et encore moins celle à qui j’avais parlé au téléphone pour la première fois.  Elle était alors plus enjouée, plus impulsive et surtout, il n’y avait eu à ce moment-là qu’une seule chose qui comptait pour elle : le bien de sa fille, Livia, et elle ne s’en cachait pas.

Je ne pensais pas, que du contraire, que cela ait changé. Mais elle portait désormais comme un masque qui effaçait toutes ces petites caractéristiques naturelles que je n’avais eu le temps que de lui entrevoir avant que Reed ne remette la main dessus.

Et ce masque qu’elle portait était bien loin d’arborer l’expression d’une femme heureuse. Je pouvais comprendre la manœuvre, celle de revenir auprès de Jimmy Reed, pour vivre peut-être le seul vrai amour qu’elle avait jamais connu, en aspirant à réunir sa famille.

Mais elle avait cherché le bonheur trop loin, peut-être… Alors qu’elle l’avait au creux de la main, ici, à Tijuana. Parce qu’au-delà de Livia, elle avait aussi deux autres enfants et on ne pouvait pas dire qu’Enrique n’était pas un mari aimant.

Certes…

Alors, il ne fallait pas demander l’amour qu’elle vouait à Reed. Et je n’étais personne pour en vouloir à Maritza pour ça. Je n’avais pas le droit de lui en vouloir, de toute façon.  Et ce n’était d’ailleurs pas le cas.

J’essayais juste, désespérément, de comprendre.

La grande question, c’était : est-ce que Reed méritait vraiment l’amour et l’attention d’une femme comme Maritza ? Parce que c’était un amour sans concession qu’elle lui vouait… Et lui, qu’est-ce qu’il en faisait ? Qu’est-ce qu’il avait fait ? Il avait détruit une famille… Seigneur ! Il avait monté sa propre fille contre lui et contre sa mère !

Et en plus, depuis ma petite virée dans l’Eastside avec Jesse, j’avais en poche un indice dont je ne savais que faire… un indice que je ne savais comment interpréter… Que j’avais peur d’interpréter.

Un indice que ma curiosité me poussait à partager avec Maritza, parce que j’espérais qu’elle ait quelques réponses…

Mais avant tout, je lui témoignai mon soutien pour ce moment difficile qu’elle vivait actuellement. J’espérais d’ailleurs un peu que la mort de cet homme qui semblait être aussi important pour Maritza que pour sa fille les rapproche un peu. Parce que c’était probablement ce que le vieil homme aurait voulu…

Je souris à Maritza quand celle-ci me remercia… Elle comptait, par contre, laisser Livia respirer…

J’eus un regard en arrière, pour Livia d’abord, qui était avec Julian et Enrique, bien entourée. Puis pour Brooke qui s’éclipsait avec Maximo et Jesse, ce qui me soulageait un peu… Les enfants ne devaient pas être spécialement à l’aise ici… En particulier Jesse qui n’en était pas à son premier cadavre, pour le peu que j’en savais.

Puis, je reportai mon attention sur Maritza.

-Vous savez… Peut-être que je m’avance un peu trop… Mais peut-être que Livia attend un signe de votre part, si pas un pas vers elle. Je sais qu’elle est allée vous voir à la villa Reed pour vous annoncer la mauvaise nouvelle. Et je sais aussi que cet épisode l’a marquée plus profondément qu’elle ne l’aurait voulu.

Je posai une main sur l’épaule de Maritza et la regardai dans les yeux.

-Elle joue les dures, mais elle a toujours besoin de vous, Maritza…

Je fouillai dans ma poche et en sortis la photo que j’avais trouvée chez les Pequeñas Manos… Les petites mains des Los Diablos… Des orphelins des guerres de gangs dont les plus âgés savaient mieux calculer le prix du gramme de cocaïne qu’ils ne savaient lire et écrire.

Et je la tendis à la jeune femme en disant :

-C’est cette jeune femme souriante que Livia aimerait voir en vous… Celle dont son père est tombé amoureux.

Je lui laissai la photo sur laquelle quelqu’un avait écrit : « Ritza, March 1965 »…

Je lui souris une dernière fois, lui laissant la photo, lui laissant se rappeler qui elle avait un jour été, quelque part dans l’Eastside… En espérant qu’un jour, ou peut-être même après la cérémonie, elle vienne me demander où je l’avais trouvée…

Me tendant la perche pour à mon tour lui demander : « Qui est Jimmy Reed ? »

Je me redressai et me détournai pour me diriger vers l’extérieur, pour aller retrouver Brooke et laisser les Cortez-Lopez à leur recueillement. Je trouvai mon amour installée sur un banc à l’extérieur, les petits jouant aux figurines Star Wars devant elle, dans les graviers de l’allée…

Je passai un bras autour de ses épaules et embrassai sa joue tendrement…

Spoiler:
 

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 131
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeLun 25 Mar - 20:35



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family







Le mieux que je puisse faire pour rendre le moment le plus facile possible pour tout le monde, c’est d’amener les plus petits à l’écart, voir même à l’extérieur pour qu’ils puissent jouer ensemble sans s’encombrer de sentiments qu’ils n’ont pas vraiment à vivre à leur âge. Maximo vivra naturellement son deuil en grandissant. Pour le moment, sa mort demeure abstraite et il est inutile de le placer devant un cercueil et qu’il en garde une image traumatisante. Qu’en à Jesse,  je n’ai pas besoin de lui demander son avis pour me convaincre qu’il  préférera aller jouer à l’extérieur plutôt que de rester gentiment assit dans un fauteuil et attendre.

Les deux petits hommes ne se font pas prier pour courir jusqu’à la sortir et lâcher leur fou, se poursuivant en gambadant et rigolant sans retenue.  De la façon dont Olivia me parle de son grand-père,  je suis certaine qu’il a planté là tous ceux venus lui dire au revoir pour venir rigoler avec les garçons et jouer dehors avec eux.

Je m’installe sur un banc pas très loin de la porte d’entrée du funérarium de façon à pouvoir garder l’œil sur les garçons et je profite de cette journée  un peu moins chaude que les dernières que nous avons connus.  Perdre quelques degrés est une bénédiction faute de quoi,  je crains que nous aurions tous fini cuit vapeur à force de bouillir par en dedans.

J’observe Jesse et Maximo dont la complicité s’est établie au premier contact. Je ne peux m’empêcher de me demander si Maritza envisage de ramener ses enfants avec elle pour quelques temps où  en alternant la garde avec son ex mari. Je ne suis pas la maman de Jesse mais depuis qu’il est entré dans ma vie, j’avoue sans honte que j’aurais du mal à me passer de sa présence au quotidien tant je me suis attaché à lui.  L’avoir porté ou non ne change rien à l’affection que j’ai pour lui.

À les regarder jouer, le temps passe vite.  Jack vient me rejoindre et s’installe à côté de moi, passant un bras autour de moi et, après un baiser qu’il dépose sur ma joue, je me blottis dans ses bras non sans lâcher les petits des yeux.

Les petits continuent de rigoler et Maximo, dans son enthousiasme,  babille un discours dont je ne comprends à peu près rien  seulement, Jesse lui, semble tout comprendre et lui répond même de quelques mots ce qui me fais me redresser, un peu surprise mais fière.

- Jack, il faut absolument faire passer des tests d’apprentissage à Jesse.  Sa capacité à apprendre rapidement me sidère.  Tu entends combien il a vite retenu quelques mots au contact de Maximo ?

Je le vois déjà faire de longues études ! Avec une capacité de compréhension aussi  forte, il ira loin ! Et la musique, je suis cent pour cent en accord mais on ne sait jamais si ses intérêts changent il pourrait faire médecine, ou avocat !

- Je suis certaine qu’il est surdoué !



@ Billy Lighter


The Beat Of Our Hearts Is Louder Than Words ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jesse Stark-Perry
Jesse Stark-Perry


Messages : 191
Date d'inscription : 20/07/2018
Age du personnage : 7
Localisation : Eastside

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: Un chanteur
Song:


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeMer 27 Mar - 20:12



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Moi, j’avais demandé à Brooke si on pouvait aller dehors et Brooke accepta. Moi je n’aimais pas ici alors je souris à Brooke parce que j’étais content.

Maximo sortit avec nous parce que lui aussi voulait aller dehors. Il y avait du soleil dehors, c’était mieux que l’intérieur où il y avait des belles fleurs mais des gens tristes. Je n’aimais pas trop voir des gens tristes.

Dehors, je me mis à courir après Maximo. Il avait la figurine de Dark Vador et moi, celle de Han Solo alors je lui courais après pour le battre parce que Dark Vador, c’était le méchant. J’attrapais souvent Maximo et quand je l’attrapais, c’était à lui de me courir après.

C’était vraiment drôle !

Puis, quand on arrêta de courir parce qu’on était vraiment faaatigué, ben on s’installa par terre pour jouer aux figurines. Moi, je voulais trop regarder Star Wars ! Il faudra que je demande à Jack et Brooke si je peux voir Star Wars en rentrant. Parce que Maximo m’avait raconté un peu l’histoire et moi je voulais voir ça à la télé parce que ça avait l’air vraiment trop cool.

Je fis pas trop trop attention à Jack quand il revint près de Brooke parce que Han était en train de se battre avec Dark Vador aux côtés de Luke. Quand Maximo et moi on réussit à battre le méchant Dark Vador, il s’exclama en disant en espagnol qu’on avait gagné.

-Si ! Somos fuertes !

Je m’écriais ça parce que c’était vrai qu’on était trop trop fort. Maximo approuva alors que Brooke s’était levé d’un seul coup du banc. J’avais levé les yeux vers elle. Boh, qu’est-ce qu’il se passe ? Oh… Jack est là… Je regardais Jack, puis Brooke qui disait qu’il fallait que je passe des tests. Oh… C’est quoi des tests ? Je regardais vers eux perplexe. Puis, Brooke disait que j’étais surdoué alors je fis un grand grand sourire parce que je savais ce que ce mot voulait dire. Je l’avais déjà entendu mais on m’avait jamais dit que moi je l’étais. Ah non, on me disait souvent que j’étais pas trop trop intelligent. Enfin, Manuel disait ça. Isabel, elle, elle disait juste que j’étais mignon.

Mais surdoué personne avait jamais dit ça à Jesse.

Je me relevai, mon nouveau pantalon était tout plein de poussière du sol mais ce n’était pas trop trop grave parce qu’on pouvait laver.

-Oh, je suis surdoué ? C’est vrai Brooke ? Oh Manuel disait pourtant que j’étais pas trop trop intelligent. Manuel ment aussi ?


Boh, j’espère qu’il ment !



@ Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeJeu 28 Mar - 1:37



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family





Je suis en communion silencieuse depuis un moment quand ma famille, ou ex famille je ne sais plus, entre dans le funérarium. Je ne me lève pas, je reste droite sur ma chaise, les mains en prières posées sur mes cuisses et je continue de parler à mon père, dans ma tête, lui disant tout ce que j’ai sur le cœur en lien avec nos derniers instants, mes regrets, parce qu’il n’est question que de ça. Je pris aussi, pour que là où il se trouve, il puisse être en paix et heureux, maintenant qu’il a retrouvé la femme qu’il a tant aimée. Peut-être comprend t-il aussi mieux ce que l’on ressent, quand  nous retrouvons subitement une personne qu’on a aimé de tout son être et de qui l’on a été  abruptement séparé.

Rien ne me privera de ce moment entre mon père, mon premier héro. Cet homme qui a toujours cru en moi, qui m’a encouragé, qui m’a aimé au-delà de sa propre vie mais que j’ai pourtant déçu, au point qu’il en a eu le cœur complètement brisé et…

Peut-être est-ce qu’il est mort de chagrin. Il aura trop souffert de m on choix qu’il jugeait, avec raison, d’égoïste et son cœur n’en aura pas supporté les effets.  J’ai appris que mon père était mort d’une crise cardiaque.

Le cœur.

Mon père est mort de chagrin et j’en suis la seule et unique responsable. Toute ma vie je porterai le fardeau de la culpabilité. C’est ce que je lui dis, dans l’intimité de mes pensées, au travers mes demandes répétitives de pardons, et que je réparerai  ce que j’ai brisé, en commençant par reprendre mes enfants avec moi.

Jack s’est approché, le premier, et m’offre ses marques de sympathies les plus sincères. Je ne doute pas le moins du monde. Comme toujours, il est bienveillant et se soucis de Livia, au-delà que ce que son titre de manager lui indique. Cependant, ma relation avec Olivia est beaucoup trop complexe qu’elle n’y parait.

- Je lui ai donné beaucoup plus qu’un signe, Jack, et elle l’a décliné.

Je lui ai demandé de rester, quand elle est venue m’annoncer la terrible nouvelle mais elle a refusé.  Il semble que les gens que j’aime le plus au monde sont incompatibles et que je n’ai pas les moyens de les rassembler.  

- Je peux vous assurer, Jack, qu’elle n’est pas la seule à être marquée par tous les évènements des derniers mois.  

Je ferme les yeux, et respire profondément jusqu’à m’assurer que je demeurerai parfaitement calme. Non pas que je veuille m’énervée mais je trouve le moment un peu déplacé pour aborder le sujet de ma relation mère-fille plus que chancelante. D’autant plus que Jack semble en savoir un petit peu plus que ce qu’il ne le dit, à mi mots.

‘’ Qui est Jimmy Reed’’, me glisse t-il à l’oreille après m’avoir remis une photographie de moi datant d’une tout autre époque, une tout autre vie je dirais même.

Qui est Jimmy Reed ?

Un amant, un chef d’entreprise, un tyran, un chef de gang, un visionnaire, un misogyne, un manipulateur, un maître chanteur et que sais-je encore, bien pire peut-être même.

Il est tout ça mais il n’est certainement pas un père.

Et moi, à force que chacun tire de moi son morceau,  qui suis-je ?

Certainement plus la femme qui sourit  sur cette photo que je plis en quatre puis la cache  sous ma robe, coincée par la brette de mon soutient gorge.  Je me remets ensuite en prière implorant mon père d’un peu de compassion et de clémence.

‘’ Papa… je t’implore de venir me chercher… ’’ Ainsi donc, ma fille pourrait vivre librement sans se sentir affiliée à Jimmy Reed, et mon grand amour retrouverait ce pourquoi il nous a sacrifié jadis. Ma vie pour leur redonner la leur.


@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ


Messages : 38
Date d'inscription : 25/04/2018
Age du personnage : 0


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeVen 29 Mar - 18:38



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Dans le funérarium, le calme vint très rapidement alors que le maitre de cérémonie invita les proches à venir près du cercueil. Enrique avait remarqué que Brooke avait emmené les deux plus jeunes garçons dehors ce qui était mieux pour eux. Enrique savait que Maximo ne devait pas tout comprendre et il était mieux pour lui qu’il puisse s’amuser dehors avec son nouvel ami.

Enrique regardait le cercueil pendant toute la cérémonie qui se déroula dans le plus grand des recueils. Il repensait à tous les bons moments qu’il avait vécus avec Abuelo. C’est de tout ça qu’il voulait se rappeler chaque fois qu’il pensait au défunt. Les passages de la bible sortis par le maitre de cérémonie étaient particulièrement bien trouvés du point de vue d’Enrique qui ne pouvait s’empêcher de poser de temps à autre son regard sur son ex-femme. Il aurait aimé savoir ce qu’elle pensait même s’il était persuadé qu’elle avait autant de tristesse que de remords. Il savait que Maritza était une femme pleine de gentillesse mais malgré tout, il n’arrivait pas, pour le moment, à lui pardonné ce mensonge qu’elle lui avait servi pendant des années et bien d’autres choses encore.

Après les mots du maitre de cérémonie, les portes furent ouvertes et Enrique fut placé entre Maritza et Olivia, Rosalynn ayant pris place juste devant lui. Maritza étant sa fille, elle est placée en tête. Les gens firent alors leur entrer pour marquer leur sympathie. Enrique y alla de poignée de main franche et de remerciements sincères. Il était touché par toute cette compassion.

Alors qu’Olivia s’était éclipsé avec son mari, Enrique avait continué à discuter un peu avec les gens venus rendre hommage jusqu’à ce que tout le monde se disperse un peu pour se recueillir, discuter ou prendre l’air. Le regard d’Enrique se posa alors encore une fois sur Martiza. Il savait qu’il n’aurait que très peu d’occasions de lui parler. Il était certain que dès demain, elle sera repartie dans son palais à Los Angeles avec l’amour de sa vie. Bien qu’Enrique ne put que se faire la réflexion que ce dernier n’avait même pas daigné venir soutenir Maritza alors qu’il s’agissait de la mort de son père. Peut-être avait-il peur des réflexions des gens… Enrique avait une piètre opinion de Jimmy Reed. Pour lui, c’était un lâche et rien d’autre. Il faut dire que le milliardaire était très différent d’Enrique.

Enrique, bien décidé maintenant à parler à son ex-femme, demanda à une des femmes d’un des frères d’Abuelo si elle pouvait emmener Rosalynn dehors afin qu’elle puisse prendre l’air et se défouler un peu après ce moment assez protocolaire pour une fille de seulement 8 ans. Elle accepta avec plaisir et Enrique, maintenant seul, alla d’un pas décidé rejoindre Maritza. C’est dans leur langue commune qu’il s’adressa tout naturellement à elle.

-Bonjour, Maritza…


Initier une conversation qui s’annoncera sûrement sérieuse et difficile n’était pas facile pour Enrique. Mais il fallait quand même se lancer.

-Je pense qu’on a des choses à se dire… Mais sache que je suis content que tu sois venue jusqu’ici… Même si ton père t’en a voulu sur la fin, il t’a toujours aimé du plus profond de son cœur.

Enrique était sincère. Abuelo aimait sa fille et c’est pour ça, dans un sens, qu’il lui en avait voulu. Tout comme Enrique lui en voulait, d’ailleurs.

-Ton départ nous a tous chagriné… Les enfants en premier…

On aurait pu croire que cette phrase visait à culpabiliser Maritza mais Enrique voulait avant tout mettre en avant un fait. Les deux enfants, chacun à leur manière, vivait très mal l’absence de leur mère.




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeVen 29 Mar - 20:48



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family





Les hommages fusent à l’infinie. Je donne la main et reçois tant de condoléances que je tends la main presque par automatisme sans vraiment voir qui m’offre ses sympathies. Je reconnais parfois d’anciens collègues de mon père, des amis de la famille, des voisins ou des partenaires de bowling mais de là à dire qui est venu, je ne sais plus. La salle est vite comble, les gens se recueillant en petit groupe une fois leur marques de soutient offertes et discutent entre eux de choses et puis d’autres.  Mon regard se perd complètement dans le vide, jusqu’à la toute fin où, le dernier visiteur passé,  je peux enfin m’assoir et souffler un peu.

Enfin, c’est ce que je croyais.

Mon ex mari qui s’est tenu à mes côtés, là où j’aurais voulu y voir Jimmy, choisit ce moment pour amorcer la discussion que je redoutais. Est-ce le bon moment ? Certainement pas mais, d’un autre côté, ce genre de chose en a jamais vraiment, aussi bien le faire tout de suite.

- Bonjour, Enrique.

C’est une entré en matière plutôt brève et sèche. Cela dit, je ne comprends pas pourquoi je me braque déjà. Enrique ne le mérite pas, non plus qu’il mérite ce que je lui ai fait subir au cours des dernières semaines.

- Effectivement, nous avons beaucoup de choses à discuter.

Je reconnais bien l’homme qui fut mon partenaire de vie pendant de nombreuses années, le père de mes enfants, lorsqu’il dit qu’il est content de me voir ici. Malgré même notre rupture, il trouve quand même la force de dire que mon père m’aimait. Quel homme voudrait prendre soin de rassurer son ex femme alors qu’il a toutes les raisons du monde de la détester ? Il n’y a qu’Enrique pour marcher sur ses propres sentiments pour penser aux autres.

- Il m’aimait, mais j’entends encore les dernières paroles qu’il a eu pour moi résonner dans ma tête. C’est mon fardeau.

Je l’invite en faisant quelques pas de côtés, à me suivre dans un endroit plus calme et intime. De toute façon, je ne serais pas à l’aise d’avoir cette conversation au coté du cercueil de mon père.

- J’ai beaucoup de chagrin également, tu sais.

Ça peut semble être le conte de fée et tout ce qui va avec, ma nouvelle vie mais sans mes enfants, en sachant tout ce que j’ai laissé derrière, ça ne le sera jamais vraiment.

- Je pense à eux tous les jours.  À toi aussi.

Tout est bien compliqué dans ma tête. Il n’y a pas de zone complètement blanche ou noir  mais beaucoup de flou et d’incertitudes. Je ne l’ai pas laissé parce que les choses n’allaient pas entre nous. Nous avions nos hauts et nos bas mais nous avions une belle vie. Je l’ai laissé  parce que j’avais besoin de vivre une histoire qui n’avait pas eu de fin, qui m’a hanté pendant de trop nombreuses années. Il me fallait avoir certaines réponse,  comprendre et renouer avec le passer allait de paire, faut croire.

- Je sais que je t’ai blessé, que tu es en colère, peut-être. Je n’ai pas d’excuse pour ce que j’ai fait mais je peux te jurer que rien de ce qui est arrivé n’était planifié. Je ne le savais pas avant de le revoir que ce que je ressentais avant pour lui était encore bien vivant en moi.

J’ai passé tellement de nuit à le haïr, alors que je portais Olivia dans mon ventre, que j’en suis venue à me convaincre que c’était bel et bien le seul sentiment subsistant que j’éprouvais pour le père de ma fille. J’aurais dû écouter ma mère à l’époque qui me répétait que la haine était le sentiment jumeau de l’amour. Si je ne l’aimais pas, je ne l’haïrais pas, je serais indifférente, tout simplement.

Du regard, je cherche Olivia et je l’aperçois plus loin avec Julian à ses côtés. Ma fille qui attendrait un signe de ma part, d’après Jack, mais qui a tout de même décliné mon invitation à rester, quand elle est venue me voir chez Jimmy, son père.  Ma fille qui a choisi de faire son chemin, sans moi et Jimmy, se rapprochant encore plus si c’est encore possible de son manager.

- Olivia a grandit tellement vite ces derniers mois, à croire qu’elle est une femme maintenant.  Je ne pourrai pas vivre avec  la peur de cette même constatation pour Rosalyn et Maximo.



@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeDim 31 Mar - 10:22



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Livia n’avait pas envie de parler avec sa mère pour le moment. J’hochai de la tête. Elle préférait laisser la place à Enrique pour ça. C’est vrai qu’il devait avoir un tas de chose à dire à son ex-femme après tout ce qu’il s’était passé.

-D’accord. Je serais avec toi quand tu décideras d’aller la voir.

Enrique passa près de nous et nous salua. Je lui souris hochant de la tête avant qu’il ne s’éloigne accompagné de sa fille. Il y avait une drôle d’ambiance ici et seul les deux jeunes enfants cassaient un peu ça avec leur voix fluette. Mais rapidement, on ne les entendit plus non plus parce que Brooke les avait emmenés à l’extérieur.

Moi, je restai aux côtés de Livia alors que le maitre de cérémonie nous invita à se rassembler autour de cercueil. La petite cérémonie plutôt intimiste commença alors que quelques passages de la Bible nous furent lus. Je restai silencieux ma main dans celle de Livia. Je n’avais jamais vu son grand-père mais j’arrivais à imaginer l’homme qu’il avait été d’après tout ce que Livia m’avait dit sur lui. Ça avait l’air d’être un homme bon qui aimait la vie.

Après ça, le maitre de cérémonie fit entrer les gens. Je me plaçai à côté de Livia. Ce n’était pas mon premier enterrement mais le dernier auquel j’avais été datait d’un moment et c’était ma grand-mère. Je savais que chacun des gens allaient passer devant nous pour nous serrer la main. Je pris une grande inspiration. Je pouvais le faire.

Les premières personnes arrivèrent et je réussi à éviter les poignées de main avec brio ? Comment ? En ne tendent pas ma main et en souriant simplement en recevant les condoléances. Je ne parlais pas espagnol ce qui faisait que les gens passaient plus vite au-delà de moi ce qui n’était pas plus mal. Je me raclai quand même la gorge de temps en temps alors que Livia me demanda si je m’en sortais. Je lui offris un maigre sourire.

-Oui. Tout va bien…

Aujourd’hui, c’était elle qui avait besoin de soutient. Je savais que je devais prendre sur moi surtout que je n’avais pas du tout envie d’attirer l’attention sur moi pour ces choses-là que j’essayais désespérément de cacher.

Le nombre de gens diminua et Livia sortit du rang. Je la suivi jusqu’à dehors ou je pris une grand inspiration. On rejoignit Brooke alors que je repris la main de Livia posant un baiser au bord de ses lèvres.

Le plus dur était passé pour moi, je l’espérais.

Je lui soufflai à l’oreille.

-Tu es la plus forte, Livia.

Livia était toujours forte mais, aujourd’hui, je la trouvais d’autant plus courageuse.



@ Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeDim 31 Mar - 16:49



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Dans un sens, Maritza n’avait pas tort. A ceci près que revenir à L.A. fricoter avec Jimmy Reed, c’était elle qui l’avait décidé, pas Livia. Quant à lui avoir donné plus qu’un signe… Si c’était le même genre de signe qu’elle venait de donner aux deux plus jeunes en restant prostrée dans son coin alors que, dans ma tête à moi, une mère à qui les enfants ont manqué pendant des mois aurait dû se jeter sur eux pour les embrasser et leur parler, désolé, mais j’avais du mal à la croire.

Le coup de la pauvre victime de l’histoire, ça ne fonctionnait pas avec moi. Jusqu’à preuve du contraire, elle restait l’adulte et Livia l’adolescente. Pas l’inverse.

Mais toutes ces réflexions, je les gardai pour moi. Elle n’avait pas besoin de les connaître, de toute façon. Par contre, ma curiosité avait été piquée lors de ma visite dans l’Eastside avec Jesse et je lui avais donné l’indice recueilli ce jour-là.

Lui demandant tout bas qui était Jimmy Reed, sans attendre la réponse avant de rejoindre Brooke. La réponse me sera peut-être donnée dans un futur proche, ou pas… Si ça se trouvait, elle ne savait pas elle-même ce qui liait Jimmy Reed au Pequeñas Manos.

Tout comme, en réalité, je n’étais pas sûr de vouloir le savoir.

Je rejoignis Brooke au dehors, pour regarder les enfants jouer. Livia était bien entourée par Julian et Enrique, je n’avais pas besoin d’être là. Ma place n’y était pas, de toute façon, puisque je ne faisais pas partie de la famille et que je n’avais rencontré qu’une seule fois le vieil Abuelo.

Les petits jouaient calmement avec les figurines de Maximo et semblaient super bien s’entendre. Maximo parlait, Jesse répondait, moitié en anglais, moitié en espagnole… Une caractéristique qui m’aurait étonné, si je n’avais pas fait la rencontre des amis de Jesse récemment. Une aventure que je n’avais pas encore eu le temps de raconter à Brooke, parce que ce jour-là, à peine de retour à la maison, Livia débarquait avec la nouvelle de la mort de son grand-père et du coup, tout ça était passé prioritaire sur le reste.

Je soupirai…

Mais avant que j’aie pu répondre à Brooke, la remarque de celle-ci n’était pas tombée dans l’oreille d’un sourd et Jesse de demander s’il était surdoué.

Je répondis d’abord au petit.

-Tu es un surdoué de la musique, en tout cas. Pour le reste, je ne sais pas, mon bonhomme.

Je passai une main dans ses cheveux.

-Vas jouer avec Maximo, tu ne veux quand même pas laisser gagner Dark Vador !

Et une fois qu’il fut un peu éloigné, je parlai plus bas à Brooke.

-Je voulais attendre d’être de retour à Los Angeles pour t’en parler. Jesse est, comme je viens de le dire, un surdoué musicalement parlant. Il a l’oreille absolue, en tout cas. Il apprend très vite à sortir des sons d’un instrument quand on le lui met dans les mains…

Je la regardai dans les yeux…

-J’espère qu’il apprendra aussi vite quand il sera question de le remettre à niveau pour ce qui est de lire et écrire parce qu’il ne sait clairement pas le faire pour l’instant. Et pour cause… Tu sais, quand nous sommes allés passer la journée dans l’Eastside… Voir ses amis…

Je pinçai les lèvres, la laissant resituer le tout avant de continuer.

-Et bien je croyais me retrouver devant un orphelinat, ou un foyer pour enfants placés, quelque chose du genre… Sauf que non… je me suis juste retrouvé devant un vieil immeuble désaffecté. Un squat peuplé d’enfants.

Je regardai vers Jesse avant de soupirer tout bas…

-Je suppose que depuis le temps que tu es à Los Angeles, tu as déjà entendu parler des Los Diablos…

Pas difficile, les actualités en parlaient au moins une fois par semaines : bagarres, fusillades, trafic de drogue, j’en passe et des meilleurs…

-Ces enfants, dans ce squat, sont des orphelins des Los Diablos et c’est de là que vient Jesse. C’est probablement là aussi que Reed l’a trouvé. J’ai voulu penser à une première théorie : que Reed l’avait trouvé en train de chanter pour mendier dans la rue ou qu’il en avait entendu parler par le bouche à oreille… D’un enfant mendiant dans la rue, avec un talent plus que certain.

Je passai une main sur mon visage avant de me tourner à nouveau vers Brooke.

-Jusqu’à ce que je trouve, dans le squat, une photo de Maritza… Une vieille photo de Maritza, datant de 1965…

Je me mordis la lèvre, attendant de voir si Brooke allait faire les mêmes liens que moi… Ou si elle pouvait me rassurer en me disant que tout ça n’était qu’une simple coïncidence.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeDim 31 Mar - 17:58



Farewell Old Man
ft. Livia’s Family






Dehors, je demeure quand même un peu en retrait. Je n’ai pas vraiment envie de socialiser, même avec Brooke que j’adore. J’ai vie beaucoup d’émotions qui se mélangent et ça va tellement vite que ça bourdonne dans ma tête et me donne le vertige.  De toute façon, les gens comprendront que je ne veuille pas engager de conversation aujourd’hui.

Du moins, je l’espère.

J’observe sans vraiment les voir, mon frère et Jesse qui jouent ensemble, je les entends rire et ça me fait sourire. Il n’y a rien de plus beau, selon moi, que le rire d’un enfant. Ils ne savent pas encore ce que la vie a de mauvais, les arnaques, les magouilles, les manipulations des adultes et tout ce qui vient avec.  Leur seule préoccupation est de jouer et s’amuser.

J’aimerais revenir à cette époque là, quand je croyais encore que mon père était le héro de l’histoire.

Et non pas le salaud.

J’ai grandit trop vite en peu de temps, parce que j’ai voulu tout vivre tout de suite. Je ne regrette pas forcément tout, parce que ça me ferais regretter d’avoir rencontré Jack, Brooke puis Julian et eux, il n’y a rien que je puisse vivre d’assez mauvais pour me faire regretter leur présence. Je les aime et ce sont eux, maintenant ma vraie et unique famille, Enrique inclus.

Julian m’embrasse et je trouve refuge dans ses bras.

- je trouve ma force dans ton amour. Sans ta présence, je ne tiendrais pas, Julian.

Que ceux qui doutent de notre amour aille voir ailleurs si nous y sommes !  Julian est à mes côtés au moment où j’en ai le plus besoin, toutes peuvent en dire autant ?  C’est la force des couples, de pouvoir tout affronter ensemble, se soutenir dans les bons et les mauvais moments, et pas que faire semblant, pour bien paraître.

- Demain, ce sera le service religieux puis la mise en terre. Ensuite, il faudra soit rentré ou alors décider de dormir ici et partir au levé du soleil demain parce qu’il y a beaucoup de truc a faire avant de partir pour l’Australie. Je n’ai même pas défait mes valises d’Asie, sauf pour les peluches que j’ai ramenées à mon frère et ma sœur.

De me retrouver ici à Tijuana me fait remettre en question mon ambition envers ma carrière. Enrique sera tout seul ici, maintenant, avec Maximo et Rosalyn et je sais que ça ne sera pas évident pour lui. Peut-être que je devrais tout laisser tomber et rester ici avec lui. Le temps qu’il se replace. Oh ! Mais je sais très bien que jamais Enrique acceptera une telle décision de ma part et qu’il serait bien capable de me foutre dans un avion direction Australie.  N’empêche que je ne sais plus où j’en suis avec tout ça.

Je vais terminer la tournée et ensuite, je verrai.

Je crois que pour tout de suite, c’est la meilleure décision que je puisse prendre.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 131
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeDim 31 Mar - 18:27



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family







Je suis stupéfaite devant la rapidité d’apprentissage de Jesse au point que je me redresse et m’exclame que notre fils-pas-tout-à-fait-le-notre est un petit géni, ce qui, évidement, ne manque pas d’être entendu par le principal intéressé !  

Mon sourire trahi ma trop grande fierté qui m’empêche de répondre du tac-o-tac à Jesse. C’est Jack  qui lui répond, non sans prendre soin de le recadrer. Il est certainement surdoué pour la musique, le reste, on ne sait pas vraiment encore.

Jesse retourne jouer et c’est là que l’histoire devient intéressante. Jack, parlant un ton plus bas, m’explique que Jesse est doté de l’oreille absolue, ce qui n’est pas rien, surtout à son âge. C’est un talent remarquable et je l’imagine déjà au conservatoire, en musique, classique, bien sûr !

- Oui, je me souviens mais…

Je ne comprends pas tout de suite là où Jack veut en venir avec son retour sur cette journée où il a accompagné Jesse dans l’Eastside mais je l’écoute avec intérêt puisque mon petit doigt me dit que je serai très vite interpellée parce ce qu’il a à me dire. Après tout, Jesse est comme mon fils et tout ce qui le concerne m’interpelle.

- Un squat ? C’est horrible !

Mon cœur se serre en imaginant les horribles conditions dans lesquelles Jesse à dû grandir. Un squat dans l’Eastside n’est pas synonyme d’un palace académique. Ça explique son intérêt pour le vol. Il a dû lutter pour survivre, le pauvre !

Je plisse des yeux en écoutant avec un intérêt encore plus grand la suite de l’histoire parce que j’ai peur de faire le lien entre les Los Diablos et ce squat pour enfants dont me parle Jack.

- Qui n’en a pas entendu parler, mais rassure moi, ils n’ont rien à voir avec ce squat, n’est-ce pas ?

C’était naïf de croire que Jack pourrait simplement faire un écart dans son histoire pour me parler du groupe criminalisé tout simplement. Ce groupe a main mise sur le squat et, le plus troublant, c’est que c’est là que Jimmy Reed  est allé le chercher.

Sans vraiment m’en rendre compte, je tourne la tête pour regarder Olivia puis je redirige mon regard sur Jesse, puis sur Maximo, avant de revenir sur Jack qui lâche une petite bombe en me parlant d’une photographie de Maritza qu’il trouvé dans ce squat.

- OH MON… dieu….

Je plaque ma main sur ma bouche le temps de me calmer. Ça serait un beaucoup trop grand hasard qu’une photographie de l’actuelle petite amie du patron de BSC se retrouver dans un squat de  Los Diablos en couche culotte. Jimmy Reed ne l’aurait pas bêtement laissé tombée en allant chercher Jesse et, oh, magie, Jack tombe dessus en allant le visiter avec le petit.

- Tu crois que ton patron baigne dans un monde pas très net et qu’il a à voir avec ce squat ?

Je ne me sens pas assez outillé pour mener une enquête à la Colombo mais cette photo est une assez bonne piste, en tous les cas, un truc qui ne peut pas être simplement une coïncidence.

- As-tu demandé à Jesse s’il avait vu ou entrevu Reed là-bas avant le jour où il est venu le chercher ? Ou Manuel et Isabel, ceux de qui il parle sans cesse, est-ce qu’ils lui en auraient parlé, à Jesse, de Reed ?

Ma curiosité l’emporte mais d’un autre côté, il y a comme une lumière rouge qui clignote dans ma tête et qui me dit de ne pas aller là !

- Tu comptes faire quoi avec ça ? La photo, je peux la voir?


@ Billy Lighter


The Beat Of Our Hearts Is Louder Than Words ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ


Messages : 38
Date d'inscription : 25/04/2018
Age du personnage : 0


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeMar 2 Avr - 21:08



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family



Ce n’était pas le moment le mieux choisi pour discuter avec Maritza mais Enrique avait peur qu’il n’y en ait pas d’autres. De toute façon, il doutait qu’il y ait le moindre « bon moment » pour mettre sur la table tout ce qu’il avait sur le cœur.

Alors il s’était lancé et advienne que pourra et Maritza confirma, qu’effectivement, ils avaient des choses à se dire. Mais loin d’entre directement dans le conflit, Enrique préféra plutôt dire à Maritza que son père n’avait toujours aimé et, de cela, il en était absolument convaincu. Malgré ces qu’ils s’étaient passé peu avant la mort d’Abuelo, ce dernier avait toujours aimé sa fille. Mais cette dernière avait encore sur le cœur les dernières paroles prononcées par son père. Enrique eut un regard compatissant pour elle.

-J’en suis désolé… Mais je suis sûr qu’avec le temps, tu te rappelleras avant tout les bons moments que tu as passés avec lui.


Car ces dernières paroles ne changeront jamais. Enrique savait que Maritza allait devoir vivre avec et il espérait, en son for intérieur, qu’elle soit assez forte que pour réussir à se souvenir, avant tout, des bons souvenirs qu’elle avait avec son père.

Seul le temps pourra l’aider à ça.

Elle invita Enrique à aller dans un endroit plus calme et il approuva la suivant loin du cercueil. Elle déclara avoir beaucoup de chagrin, ce qu’Enrique ne doutait pas. Elle disait qu’elle pensait à ses enfants tous les jours. Enrique n’avait jamais douté, non plus, que Maritza aime ses enfants de tout son cœur.

-Eux aussi pensent à toi tous les jours… Et moi de même.

Parce que si elle souffrait, Enrique et ses enfants souffraient aussi. Enrique des mensonges et les enfants de l’absence de leur mère qu’ils n’arrivaient pas à comprendre.

Maritza ne se chercha pas d’excuse. Elle savait le mal qu’elle avait fait à Enrique. Le visage de ce dernier ne put, quand même, que se durcir aux mots de son ex-femme concernant ses sentiments envers Reed.

-J’aimerais te croire… Mais j’ai toujours soupçonné que tu l’aimais toujours bien avant ça… Et tu l’as toujours nié. Pourtant, c’était l’évidence. Tu m’as toujours dit le haïr… Mais la haine, c’est le sentiment le plus proche de l’amour. Si tu l’avais oublié ou ignoré, là j’aurais su que tu ne ressentais plus rien pour lui. Or, ce n’était pas le cas.

Enrique savait qu’il devrait vivre avec ce sentiment de trahison tout comme Maritza devra vivre avec les dernières paroles de son père. Et Enrique était certain que tout ce qu’il venait de dire, Maritza le savait… Mais elle avait voulu ignorer l’évidence jusqu’à être face à Reed.

Et là, il avait été trop tard et elle s’était laissé aller à revenir son amour de jeunesse laissant Enrique derrière. Enrique qui l’avait aimé de tout son cœur, qui avait élevé avec elle leurs enfants ainsi qu’Olivia qu’il considérait comme sa fille. Enrique avait fait tout son possible pour rendre Maritza heureuse en sachant très bien que l’ombre de Reed planait toujours sur elle.

Et Maritza parla alors de ses enfants. Pour elle, Olivia était une femme. Enrique avait eu la même constatation. Olivia voulait de ses propres ailes mais Enrique savait qu’elle avait quand même besoin d’être soutenue par ses parents. Un enfant, même adulte, a toujours besoin de ses parents d’une façon ou d’une autre. Mais elle avait peur de ne pas voir grandir Maximo et Rosalynn. Tout comme Rosalynn et Maximo aimeraient tant pouvoir vivre aux côtés de leurs deux parents.

-Je sais… Je sais que tu les aimes... Mais tu habites à Los Angeles et nous à Tijuana. Maximo et Rosalynn ne pourront pas faire tant de trajet toutes les semaines. Je n’ai aucune envie de refuser que tu les vois. Ils ont besoin de toi autant que de moi.

Logistiquement tout était compliqué du point de vue d’Enrique. Et il ne pouvait pas arriver à se cacher qu’il n’avait pas envie que Reed puisse toucher à ses enfants. Il avait rejeté Olivia. Il n’a rien n’à apporter à Maximo et Rosalynn.

Mais il était prêt à réfléchir posément avec Maritza pour une solution.

Il la regardait prenant air un peu moins sombre.

-Maritza… Est-ce qu’il en vaut le coup ?

Cette question taraudait l’esprit d’Enrique… Est-ce que Reed valait le coup des sacrifices de Maritza ?




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeMar 2 Avr - 22:41



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family






J’aurais préféré qu’Enrique me demande de le rencontrer après la journée commémorative, dans un endroit neutre, comme un restaurant, celui où nous avions l’habitude d’aller dîner en tête à tête pour notre anniversaire de mariage ou tout simplement quand nous voulions nous retrouver en amoureux.  Ou, qu’importe l’endroit, mais qu’il attende  après ce moment de recueillement.  

J’ai déjà bien assez de ce petit jeu des non-dits avec Jack pour en remettre une couche avec mon bientôt officiel ex-mari mais puisqu’il le souhaite ainsi,  qu’il en soit ainsi. Ensuite, c’est peut-être comme avec un pansement. Plus vite on le retire, moins longtemps nous souffrons.

J’apprécie les mots qu’il a pour ma relation avec mon père.  Après toutes ces années à vivre ensemble, Enrique me connait mieux que n’importe qui, mieux que Jimmy si l’écart entre les lignes était trop petit pour que vous y lisiez clairement. Il vise juste en trouvant les mots pour me réconforter même si je doute que ce soit la vérité.

Je ne lui cacherai pas que nos enfants me manquent. En fait, il ne se passe pas une seule journée sans que je ne ressente un douloureux pincement au coeur alors que je ne me fait plus réveiller le matin par le rire de Maximo qui se tient debout, son nez presque collé au mien. Il adorait me tirer du sommeil en se tenant tout près de moi. Ensuite, il grimpait dans le lit et nous rigolions de longues minutes avant qu’il ne réclame son petit déjeuner que je cuisinais avec Rosalyn. Elle est encore bien jeune mais elle adorait ça et moi aussi. Ce sont ces moments en famille que j’ai laissé derrière qui me font très mal.

Et, Enrique aussi me manque.

Il serait faut de prétendre que je ne l’ai pas aimé, puisque je l’ai sincèrement aimé. J’aimais notre vie, notre complicité, nos moments à discuter ensemble. J’aimais le fait que nous pouvions tout ce dire sans craindre un retour de flamme.  J’aimais me sentir libre d’être moi-même… ne pas être parfaite.

Je veux qu’il sache que je ne lui ai jamais mentis sur mes intentions mais, ça semble être un espoir vain.  

Pourtant…

- Je lui en voulais, et à force, je me suis convaincu que je le haïssais. Tu as raison, je l’aimais encore mais j’étais incapable de me l’avouer, aveuglée par ma colère et mon chagrin.

Mais de là à croire que je le savais ? Que je lui ai délibérément caché mes sentiments pour Jimmy tout au long de ces années, il y a une marge, pour ne pas dire un océan.  Qu’il doute de la sincérité de mes sentiments pour lui me blesse plus que n’importe quel autre reproche qu’il pourrait me faire.

Loin de moi l’idée de faire durer le supplice plus longtemps, mais comme c’est lui qui a amorcé la conversation, j’en profite pour lui confier ce qu’il sait probablement déjà.  Je ne veux pas que mes enfants vivent sans m’avoir aussi souvent que possible dans leur vie.  Je savais aussi qu’Enrique rendrait la situation compliquée avant même que nous ayons envisagée des possibilités.

- Il y a les vacances, les longs congés où ils pourront venir à Los Angeles et je viendrai de temps en temps, au minimum une fois par mois.

Et qu’en pensera Jimmy ?  Je ne lui ai pas parlé de mes intentions, en tous les cas jamais bien clairement mais il doit bien s’attendre à ce que je veuille avoir mes enfants avec moi, à ce qu’ils fassent partit de notre vie, celle que nous sommes entrain de se bâtir. Puis, je trouve que c’est un minimum.  Mon cœur de mère, mon désir le plus profond voudrait que ce soit l’inverse. Que Maximo et Rosalyn vivent avec moi à Los Angeles à plein temps et qu’ils visitent leur père pendant les longs congés.

Le fait est que je ne suis pas à ce point égoïste et sans cœur que pour lui enlever en plus le bonheur de vivre au quotidien avec ses enfants.  Enrique est le meilleur père avec qui j’aurais pu souhaiter fonder une famille. Le meilleur beau-père pour Olivia, et oui, il était un époux attentionné et avenant.

Et Jimmy…

- Cette question est…

Déplacée ?

Injuste ?

Et sans réelle réponse.

- Je l’aime, Enrique. Et ce que je tente de bâtir avec lui n’exclu en rien nos enfants.



@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jack Perry
Jack Perry


Messages : 397
Date d'inscription : 14/02/2017
Age du personnage : 37
Localisation : BSC Tower

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: dépassé.
Song: See-Saw - Pink Floyd


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeJeu 4 Avr - 22:14



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


Il n’en fallut pas beaucoup à Brooke pour comprendre où je voulais en venir. Et je m’en voulais un peu de la voir pâlir comme ça à mesure que je parlais. Jesse venait d’un squat, comme un enfant abandonné d’un roman de Dickens. Mais en plus, ce squat appartenait aux Los Diablos et les enfants qui y vivaient étaient des orphelins de membres du gang.

Non, on était en plein dans du Dickens.

Pire même, puisqu’il semblait que mon patron soit lié de bien plus près que je n’aurais voulu le croire audit squat. Preuve en était que j’avais trouvé une photo de Maritza Cortez, la femme dont on enterrait le père aujourd’hui, la femme qui avait donné naissance à ma protégée…

Et à la fille de Jimmy Reed.

Alors à la question de Brooke à savoir si je pensais que Reed avait à voir avec les Los Diablos, je ne pus répondre qu’en me mordillant la lèvre un peu nerveusement et en faisant un signe de la main à Livia qui venait d’arriver à l’extérieur, accompagnée de Julian…

-Si tu as n’importe quelle autre théorie, je suis preneur.

Brooke, elle, avait un millier de questions et bien légitimes. C’était nous qui, désormais, avions à charge un enfant qui n’était renseigné nulle part, qui n’avait peut-être jamais été enregistré dans les registres de Los Angeles et ma question à moi était : comment on adopte un enfant qui n’existe pas ? Qu’est-ce que je vais dire et produire comme document quand il me faudra effectivement demander des papiers pour Jesse.

Nous n’avions eu aucun problème pour voyager jusqu’ici, l’emmener en tournée avec nous, parce que fort heureusement, on ne contrôlait pas, aux aéroports, l’identité des enfants, d’autant plus qu’en générale, nous voyagions quand même dans le jet privé de BSC réservé pour Livia et Roadtramp.

Je regardai Brooke dans les yeux, avec toute la perplexité du monde face à la situation.

-J’ai posé des questions. J’ai eu peu de réponses. Manuel et Isabel esquivaient quand je voulais parler de Reed. Jesse, lui, m’a juste dit qu’un jour, monsieur Jimmy était venu dans sa chambre et lui avait donné beaucoup de billets pour l’entendre chanter. Quelques jours plus tard, Reed revenait pour « en faire une rockstar ».

Je haussai les épaules.

-Je pense que ces enfants ne savent rien de Jimmy Reed. Ou pratiquement rien. Sauf pour les plus âgés peut-être et qui ont déjà bien saisi ce que c’est que de garder le silence.

Je passai une main sur mn visage.

-Après, je ne sais pas, c’est peut-être moi qui fabule et exagère. Peut-être que Reed, comme toujours a juste été bien renseigné et a piqué Jesse au Los Diablos. L le leur a peut-être acheté, même, ce serait bien le style.

Brooke, elle, voulait voir la photo de Maritza. Je lui souris vaguement et pris sa main dans la mienne.

-Je ne l’ai plus. Je l’ai donnée à Maritza il y a quelques minutes à peine… En espérant qu’elle reviendra vers moi pour me fournir quelques réponses…

Car elle, devait au moins se demander où j’avais trouvé ça.

Et si elle ne se le demandait pas… C’était qu’elle devait savoir pertinemment d’où venait Jesse.

@ Billy Lighter



You know that I care what happens to you, And I know that you care for me too ©️️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Brooke A. Watson
Brooke A. Watson


Messages : 131
Date d'inscription : 22/10/2017
Age du personnage : 29
Localisation : History Classroom


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeVen 5 Avr - 20:47



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family






Je me doutais bien que le début de vie de Jesse ne tenait pas du conte de fée mais de là à imaginer qu’il venait d’un squat de l’Eastside, géré par les Los Diablos pour je ne sais qu’elle dessein me donne envie de vomir et si je m’écoutais, j’irais trouver ce squat et prendrais avec moi tous ces enfants défavorisés.

Tous, n’auront pas la même chance que Jesse.

La suite n’est pas plus reluisante.  Je dirais même qu’elle est inquiétante.  Mon amoureux à trouvé une photo de la maman d’Olivia au squat ce qui laisse sous entendre que Jimmy Reed y est relié, d’une façon ou d’une autre.  Quand on pense à l’homme, il est difficile de croire qu’il n’y tiendrait qu’un rôle de pourvoyeur, un bon samaritain aidant comme il le peut un refuge de gamin défavorisé et que ça n’est rien de plus qu’une coïncidence qu’il soit géré par les Los Diablos.

Les théories  pleuvent.

Il pourrait avoir été en mauvaise posture et avoir été aidé par le groupe de criminel et depuis, il leur est redevable mais d’imaginer Reed dans une situation de faiblesse ne colle pas au personnage.  Faire de ce squat sa cause de bonne action est risible. Je l’imagine mal avec le cœur sur la main, pourtant, il a bien sortit Jesse de l’Eastside… sauf que quand on y songe, ce n’était pas sans  intérêt puisque le petit deviendra un joyau de plus  pour BSC.

Pouvoir en savoir plus sur les intérêts de Reed nous aiderait à nous faire une tête mais Jack n’a pas obtenu les réponses escomptées.

- Ils esquivaient ? Pourquoi esquiver quand on est au courant de rien ?

Si Manuel et Isabel esquivaient les questions de Jack, c’est parce qu’ils en savent bien plus qu’ils ne veulent qu’on le croit, une raison de plus de s’inquiéter, selon moi.

Je pousse un soupire en regardant Jesse et en me disant qu’au moins, il ne connaîtra plus l’angoisse et les jours sombres.

- C’est la théorie à laquelle je voudrais adhérer aussi, Jack, mais la photo ? Pourquoi se serait-elle retrouvé là si Reed n’y a que trouvé Jesse ?  

J’ai beau me creuser les méninges mais je trouve ça complètement tiré par les cheveux que la photo de Maritza Cortez se soit retrouvée par hasard au squat. Comme si elle aurait bêtement glissée de la poche de Jimmy et que Jack soit tombé dessus.

Puis, j’ouvre de grands yeux quand Jack me dit qu’il n’a plus la photo en sa possession, puis, je crois, mon sang n’a fait qu’un tour.

- Mais Jack !

Je baisse le ton, ne voulant pas attiré la curiosité des petits, tout comme celle d’Olivia et Julian qui ne sont pas si loin que ça de nous.

- Imagine que ton patron baigne dans un truc pas très net et que Maritza lui dise que tu avais cette photo en ta possession. Imagine qu’il soit un peu timbré et qu’il ait des soupçons sur ce que tu sais où ne sais pas de ses passe-temps… Ça me fait peur un peu, cette histoire là, Jack, même si je me doute que je fabule.

Je suis entrain de m’imaginer un scénario digne des studios d’Hollywood mais n’empêche que les Los Diablos ne sont pas des enfants de cœur et de traîne pas avec eux des gens blancs comme neige.  Je suis certaine que Jimmy Reed n’est pas un ange lui non plus et que ce que nous ne savons pas est beaucoup plus effroyable que ce que nous pouvons imaginer.

- Je crois qu’il faudrait s’assurer que Maritza ne parle pas à Reed de cette photo…



@ Billy Lighter


The Beat Of Our Hearts Is Louder Than Words ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeDim 7 Avr - 12:31



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family


La journée était pénible pour Livia. Mais elle restait forte malgré tout. Pourtant, il y avait plein de paramètre qui pourrait la faire craquer. La mort de son grand-père, la présence de sa mère, la tristesse de tout le monde. Mais elle restait digne comme je n’avais jamais vu quelqu’un aussi digne dans une telle situation.

J’étais fier d’être marié à une femme comme elle.

Et quand on sorti du funérarium pour prendre un peu l’air et entendre autre chose que des pleurs ou le silence, je lui fis part de ce que je pensais d’elle. Soit qu’elle était forte. Et je l’embrassai pour la réconforter. Parce que je savais que c’était de ça qu’elle avait besoin pour l’instant alors que les rires de Jesse et Maximo égayait un peu la journée.

Elle se réfugia dans mes bras disant que c’était grâce à moi qu’elle tenait. On se soutenait tous les deux dans tous les moments. On trouvait notre force dans l’autre et ça depuis le début de notre relation.

Je posai un baiser sur son front. Notre couple sortait chaque fois plus fort de ce genre d’événement et ça sera la même chose pour celui-ci.

Livia parla de l’avenir proche. Demain, ça sera l’enterrement en lui-même et les derniers hommages à rendre au grand-père de Livia. Puis après on devra décider si on rentrait directement ou le lendemain matin. Une décision qui revenait en partie à Brooke et Jack vu que c’était Jack qui conduisait vu qu’on était venu tous ensemble. Mais ce que fis remarquer Livia, c’est qu’on avait eu très peu de temps entre le moment où on est revenu d’Asie et maintenant et qu’une fois rentré, il sera bien vite temps de repartir pour l’Australie.

Je me mis devant elle entourant son visage de mes mains.

-Quand on rentrera à Los Angeles, on se reposera. Après, la tournée ne sera plus si longue, on est à plus de la moitié. Quand elle sera finie on aura le temps de se poser et de penser à nous.


On pourra s’installer tranquillement dans notre nouvelle maison et penser à notre avenir quel qu’il soit. Si Livia voulait prendre une longue pause, je n’y voyais pas d’inconvénient. Elle fera ce qu’elle désire comme elle le désire.

Je poser un autre baiser sur ses lèvres déjà prêt à affronter la journée de demain côte à côte avec Livia.



@ Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
PNJ
PNJ


Messages : 38
Date d'inscription : 25/04/2018
Age du personnage : 0


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeLun 8 Avr - 20:28



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family



Maritza ne pouvait qu’avouer qu’elle avait toujours aimé, au fond, Jimmy Reed. Elle s’était convaincue elle-même qu’elle le haïssait, elle s’était aveuglée elle-même. Enrique voyait dans cet aveu une preuve que Maritza ne lui avait pas menti. Tout du moins, elle ne l’avait pas fait consciemment. Ou bien elle avait bel et bien menti mais à elle-même incluse.

Le fait est que Jimmy Reed, aussitôt revenue dans sa vie, son mensonge s’était écroulé et elle était retombée dans ses bras rapidement laissant Enrique avec sa colère et son chagrin autant envers son ex-femme qu’envers Reed. Une colère qu’il savait légitime mais ça n’empêchait que tout ça lui avait fait très mal.

Enrique avait hoché la tête croyant les paroles de Maritza parce que la situation montrait qu’elle ne mentait pas. Il la connait. Il avait appris à savoir quand Maritza mentait. Il avait appris à savoir quand elle était triste ou quand elle était contrariée. Or, là, elle ne mentait pas.

Rapidement, le sujet des enfants vint sur le tapis. Les enfants manquaient à Martiza ce qui était compréhensible. Enrique avait pu voir que ses enfants étaient perturbés par le départ de leur mère d’où son envie qu’il la voie le plus souvent possible. Mais la distance entre Tijuana et Los Angeles était problématique du point de vue d’Enrique qui voyait mal pouvoir se mettre en place un garde alternée classique d’une semaine chez un et l’autre chez l’autre. Il ne voulait pas infligé tant de trajet à Maximo et Rosalynn sans compter que ça serait vraiment trop compliqué, voire impossible, pour l’école.

Mais Maritza avait une solution. Elle proposa de les faire venir à L.A. aux périodes de vacances. C’était acceptable surtout que Maritza se dévouait à venir de temps à autre les voir ici.

-Oui, ça me semble bien. Ainsi, ils n’y aura pas de problème pour l’école. Ils pourront continuer leurs études ici et viendront à Los Angeles aux périodes de vacances.


Enrique était content de pouvoir s’arranger ainsi avec son ex-femme. Bien des couples passaient par la justice pour régler la garde des enfants.

Et Enrique finit par poser la question qui lui brûlait les lèvres. Il avait besoin de savoir si Jimmy Reed valait tous les sacrifices que Maritza avait fait pour le rejoindre à Los Angeles. Il voulait savoir si tout ce que lui-même endurait valait au moins le bonheur de celle qu’il avait aimé de tout son cœur pendant une longue et belle période de sa vie. La question pouvait paraitre injuste de l’extérieur voir même qu’Enrique n’était pas en droit de la posée mais il avait besoin de savoir parce qu’il était directement touché par l’idylle que vivait son ex-femme avec le milliardaire.

Elle déclara l’aimer… Ce qui fit un pincement au cœur d’Enrique qui savait qui état sûre, cette fois, que c’était définitivement fini de son couple avec Maritza.

-Je ne t’empêcherais jamais de faire partie de la vie de Maximo et Rosalynn et je ne les empêcherais jamais de faire partie de la tienne.

Enrique soupira bien malgré lui… Son cœur lui faisait mal. Cette conversation l’avait touché.

-Mais j’espère que Reed saura se comporter avec eux mieux qu’il ne se s’est comporté avec sa propre fille.

Parce qu’il n’avait jamais reconnu Olivia comme sa fille. C’était pourtant ce qu’aurait voulu Olivia.

-Si tu l’aimes alors je ne peux que te souhaitez d’être heureuse…

Et Enrique ne pourra jamais dire si Maritza était véritablement heureuse ou non parce que la mort récente d’Abuelo la rendait triste quoi qu’il arrive en ce moment.




@ Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitimeMar 9 Avr - 2:31



Farewell Old Man
ft. Cortez-Lopez Family





Je n’aime pas parler de ma situation amoureuse avec Enrique parce qu’elle n’est pas simple comme bonjour.  Rien de ce qui s’est passé depuis mes retrouvailles avec Jimmy ne fut planifié ou  ne serait-ce qu’imaginé. Toutes ces années vécues avec Enrique, j’étais certaine de ma haine envers Jimmy au point que j’aurais pu me lever la nuit pour le haïr encore plus ! Et si j’ai rêvé ne serait-ce qu’une seule fois de pouvoir lui reparler un jour, c’était pour lui cracher au visage tout ce que j’avais sur le cœur en espérant le blesser autant qu’il ne m’avait blessé quand il m’a réexpédié à Tijuana comme un vulgaire coli.

J’ai souffert longtemps avant de réussir à passer au travers de cette période sombre de ma vie grâce à la présence de ma famille et au support d’Enrique sans qui, je n’aurais jamais pu croire en l’amour  à nouveau.

J’ai été heureuse avec lui et j’espère qu’il l’aura été tout autant.

Je ne l’ai pas quitté par manque d’amour ou parce que notre relation n’était pas satisfaisante… Je l’ai quitté parce que j’ai réalisé en revoyant Jimmy que j’avais mis sur pause une grande partie de ma vie qui venait d’un seul coup de reprendre toute la place.

C’est égoïste, j’en conviens.

Et je dois apprendre à vivre avec les conséquences de mes choix.

L’une d’entre elle, la plus importante selon moi, m’être éloignée de mon fils et de ma fille qui me tarde d’ailleurs d’aller serrer dans mes bras.  Je me suis retenue, ne voulant pas me précipiter et risquer de créer un esclandre bien malgré moi. Mais de les savoir dans la pièce m’a tiraillé le cœur.

Je suis contente que, malgré tout, ma proposition plaise à Enrique. C’est bien peu dans une année que de passé les vacances et longs congés avec eux mais dès la tournée terminée, je viendrai passer quelques jours par mois, tous les mois.

- Merci d’accepter ma proposition. Je prendrai en charge les déplacements et veillerai à ce que tout soit le plus simple possible pour eux et pour toi.

C’est la moindre des choses et je suis certaine que Jimmy ne me refusera pas cette demande. Cela dit, je ne sais pas comment il réagira quand je lui annoncerai que mes enfants viendront de temps en temps  nous visiter.  Je n’entends pas m’installer à l’hôtel avec eux ou même dans la maison de Beverly Hills quand ils viendront. Ils viendront à Malibu.

- Malgré notre séparation, nous demeurons leurs parents, et  ils auront besoin de nous deux.

Ils n’ont pas à choisir entre nous deux.

Il n’auront pas à vivre la même souffrance qu’Olivia.

Enrique rejoint un peu ma réflexion en espérant que Jimmy saura mieux faire avec Maximo et Rosalynn que ce qu’il a fait comme preuve jusqu’à maintenant avec Olivia. Cette remarque, bien qu’elle soit justifiée, me pique au vif. J’inspire profondément avant de répondre à mon ex mari.

- Rien ne se fait en un jour. Ils ont 16 ans à rattrapés. Il faut laisser le temps au temps…

J’y crois encore, c’est tout dire !

À sa question, je lui réponds simplement et honnêtement que j’aime Jimmy et que nous avons beaucoup à bâtir encore.  Je suis prête à relever mes manches et travailler pour que cela fonctionne, alors qu’avec lui, j’ai tout simplement quitté le navire. Je ne me reconnais plus mais ça, je n’oserai jamais lui dire.

- Merci, je sais que ce n’est pas facile comme situation. Sache que je te souhaite tout autant de bonheur et que je serai toujours là pour t’épauler, quoi qu’il arrive.

Un idée folle, que je garde pour moi, bien entendu, serait de le faire venir s’installer à Los Angeles se qui faciliterait grandement le partage de la garde de nos enfants. Enrique est travaillant et BSC à toujours besoin de main d’œuvre.  Qui sait si je n’arriverais pas à lui faire louer à bas prix la maison de Beverly Hills…

- Tu m’accompagne voir les enfants ? Je crois que Maximo est à l’extérieur et Rosalynn…

Je cherche un peu pour voir si je n’apercevrais pas ma fille quelque part au travers des gens quand je la trouve, finalement, tout près de mon père… trop près en fait.

- Mais qu’est-ce qu’elle… Oh !

Du bout de son index, Rosalynn presse le visage du cadavre ! Je me faufile au travers des gens pour, bien évidement, l’arrêter mais elle se retourne d’elle-même et déclare haut et fort dans sa langue maternel :

- Mesdames et Messieurs, il est bel et bien mort !

J’ai cru m’évanouir à ce moment précis !



@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]   Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Farewell Old Man [Livia's Family][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Charles Banning - I will find my family [Terminée]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: L'étranger :: Amérique-