AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Lun 7 Oct - 13:27

Abel entra sans hésiter et me complimenta sur le concert. Les filles avaient sortis une bouteille de champagne qu’elles se passaient entre-elles. Comme si elle fêtait quelque chose dont je n’étais pas au courant.

-Ouais. Comme je disais, ça ne sert à rien de faire des concerts pour ces mecs là…

Je le regardais uniquement lui. Plus les secondes avançaient, plus les filles rigolaient, en grosse partie à cause de l’alcool.

-Non, c’est pour ça que t’es là. Tu vas faire la fête avec moi et ces jolies filles !

Je rigolai. En fait, je crois bien qu’on était tous un rien éméché. Si pas plus. Je me levai du fauteuil et les deux filles qui y étaient installée me suivirent du regard. Je pris le champagne des mains de la blonde à terre et un bus une gros gorgée avant de la passé à Abel.

-La structure était parfaite Abel. Le concert était bien gérer. J’avais même mon prompteur. Donc, comme t’as bien travaillé, t’as le droit de profiter de ma loge et de tout ce qu’il y a dedans.

D’habitude je fêtais avec les autres du groupe. Mais, à l’heure qu’il était, ils étaient sûrement déjà au pays de l’héro avec quelques groupies amenées pour l’occasion. Le jeune blonde semblait fortement intéressée par Abel et je lui murmurais à l’oreille de foncer. Je m’installai à nouveau dans le divan où les deux autres m’attendaient. Elles commencèrent à jouer avec mes cheveux alors que la blonde tentait une approche près d’Abel. Je sifflais la bouteille de champagne et l’envoyai s’éclater contre le mur faisant rigoler l’entièreté des filles présentes. Je rigolai.

- En plus, on n’a pas beaucoup été en retard aujourd’hui. Lenny doit être content.

Les retards, je m’en rendais même plus compte. Parfois je croyais même être à l’heure alors que j’avais deux heures de retard. Je ne me rappelais même plus m’être endormis tout à l’heure...


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 273
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Lun 7 Oct - 16:03

J'étais sûr que Billy ne connaissait les noms d'aucune de ces filles, mais qui s'en souciait? Si elles étaient là, c'était qu'elles le voulaient bien, voire qu'elles avaient demandé à être là. Elles avaient droit aux boissons à volonté et à l'attention de leur rockstar préférée, alors... Et même si le rêve ne durerait qu'une nuit, cela semblait leur plaire. Je ne me posais pas beaucoup plus de questions que Billy lui-même du coup. Après une tournée entière avec The Lightening, je me demandais ce qui pourrait encore m'étonner.

Mon regard passait de Billy aux filles. Je ne savais pas si c'était lui ou Lenny qui les avait choisies, mais ça valait vraiment le détour. Aucune d'entre elle n'étaient vulgaire, c'étaient de pures californiennes habillée à la dernière mode rock. Leurs longs cheveux ondulés leur donnait un air rebelle qui ne pouvait pas me laisser indifférent. Billy me complimenta à son tour. Bah vu la salle, ça avait été simple à faire comme truc.

-Mec, t'es sérieux?!

C'était un grand privilège de pouvoir faire la fête avec Billy Lighter et ses groupies. Apparemment, il ne semblait pas décidé à le faire avec le reste de son groupe. Il se leva, piqua la bouteille à la blonde, qui râla un peu en riant, bu une gorgée puis me donna la bouteille. J'en pris une grande lampée et je sentis que le mélange allait faire des ravages, mais tant pis...

Je m'appuyai contre le mur alors que Billy retournait se faire cageoler sur son fauteuil. La blonde se leva et vint me rejoindre, se collant contre moi et passant une de ses main dans mes cheveux. J'aurais plutôt cru que ce serait la compétition entre elles pour avoir Billy, mais j'allais pas m'en plaindre!

-Billy... T'as eu trois heures de retard si je me rappelle bien.

Je me mis à rigoler.

-Lenny aurait pu remplir un seau de 10 litres de transpiration à lui tout seul vu qu'en plus le public, en gros, c'était ses patrons...

Je rigolais peut-être parce que c'était vrai que ça avait été marrant de voir Lenny faire les 100 pas sans jamais oser aller jusqu'à voir ce que foutait Billy... Mais je l'avais aussi sincèrement plaint sur le coup.

D'ailleurs, Lenny était maintenant dans la salle avec ses pairs. Ca devait lui faire du bien de rester un peu avec des gens qui parlaient la même langue que lui et d'autres managers qui vivaient peut-être le même enfer.

La blonde avait commencé à me donner de petits baisers un peu partout sur le visage et je me laissait faire... Billy, lui, avait de plus en plus de petites tresses dans les cheveux.

-Et maintenant, vous allez faire quoi? Il n'y a plus de live prévu...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Lun 7 Oct - 20:56

Je me laissais faire par les filles qu’il y avait autour de moi. Elles faisaient des tresses dans mes cheveux pourtant encore bien remplis de laque.

Abel semblait très content de prendre part à la petite fête. En même temps, je le voyais mal refuser cette occasion en or. Peu de roadies pouvaient rester ici plus de deux minutes. A part ma coiffeuse et, maintenant, Abel. Il avait réussi à gagner ma confiance ce qui n’était pas rien. Il semblait d’ailleurs se demander si j’étais vraiment sérieux. J’approuvai de la tête. J’étais vraiment du genre à blaguer sur ce genre de truc ?

La blonde était, comment dire… Motivée. Elle n’était pas timide et semblait déterminée à faire craquer le jeune roadie.

Apparemment, j’avais eu beaucoup plus d’heure de retard que prévu. Cela expliquait bien des choses.

-Trois heures, vraiment ? J'ai du m'endormir...

Je haussais les épaules. Ce n’était que trois petites heures. Mais trois heures que Lenny avait mal vécu. Abel semblait d’ailleurs le plaindre car, chaque fois qu’il m’en parlait, c’était pour me dire à quel point son métier devait être difficile.

-Il voulait être manager, il l’est. Il assume maintenant.

Je n’avais aucun remord pour Lenny. Et j’étais persuadé, à cet instant, que je n’en aurais jamais.

Les quatres filles étaient désormais toutes autour de moi. Et malgré leur rires, je sentais bien leur petites compétitions qu’elles étaient entrain de faire entre elles. C’était toujours comme ça. Elles s’entraident pour venir jusqu’aux loges, puis elles rigolent ensemble quand elle y arrive. Puis vient la compétition et le moment où elles se demandent avec qui je vais finir ce soir… J’avais compris au fur et à mesure de la tournée qu’être une groupie était un métier, voir même un art pour certaine.

Abel me demanda ce qu’on allait faire ensuite.

-Je vais dormir dix ans. Puis je ferais un album…

Je souris. Mais le pire, et ça même Abel ne semblait pas s’en rendre compte, c’était que j’étais sincère. Je voulais faire ça !

L’une des filles laissa sa main s’aventurer sous mon t-shirt. Elle voulait prendre le dessus sur les autres. Je la laissai faire, récompense pour son audace. Elle avait de la chance que je sois dans cette optique là ce soir.


-Et toi, Abel… Tu vas faire quoi ? Prendre des vacances ? Ils font quoi les roadies quand les tournées sont finies ?

Je passai une main dans mes cheveux faisant disparaitre plus ou moins les quelques tresses.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 273
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mer 9 Oct - 18:03

Les filles se faisaient de plus en plus audacieuses et pressantes. Même cette jolie blonde qui n'en avait qu'après moi... Mais cela ne nous empêchait pas de discuter, même si je sentais que mon corps adorait ça. J'avais jamais refusé une occasion... Après tout, on ne vit qu'une fois et j'avais la chance d'avoir la vie que j'avais maintenant vu d'où j'étais parti...

Billy n'avait ni remarqué son retard, à moins qu'il ne mente, ni aucune pitié pour ce pauvre Lenny. Tant pis, c'était pas en un jour que j'allais lui faire changer d'avis à son sujet. Parce que MTI était peut-être truffé de requins, mais je pensais que Lenny, lui, aimait vraiment la musique de The Lightening... Sinon, il se serait déjà tiré depuis longtemps!

-Ouais je sais pas ce que tu foutais, mais on commençait à s'inquiéter. Le pire, c'est que personne, même pas Cash, ne voulait venir voir ce que tu foutais. Un jour, tu va crever tout seul dans ta loge si tu fais pas gaffe...

C'était une mise en garde générale... J'avais pas fait exprès, j'étais pas du genre moralisateur, mais j'avais l'impression que Billy méritait mieux que ce qu'il avait... Mais il se foutait lui-même dans cette solitude qui lui collait de plus en plus à la peau. Et j'étais sérieux en disant qu'il risquait de crever tout seul... Et pas forcément dans sa loge.

Puis vint la question de l'avenir... Billy disait qu'il voulait dormir 10 ans... Et sur le coup, j'eus vraiment l'impression qu'il pensait sincèrement ce qu'il disait.. Puis je me mis à rire, et la blonde sourit...

-Ouais... Ca ferait peut-être du bien, mais après un seul album c'est risqué... Et puis vos fans seraient pas contents de devoir attendre aussi longtemps. Et je fais partie de ceux-là, mec...

Billy voyait surtout le point de vue de MTI, mais il me semblait oublier tout ceux qui, à la base, leur avaient permis d'exister... Tous ces jeunes quis 'identifiaient à eux, à leurs paroles, à leur musique. Moi y compris... Après tout, leur musique m'avait aidé à surmonter mes propres problèmes avant même que je ne devienne un de leur roadie.

Une des filles qui était autour de Billy osa passer sa main sur son t-shirt avec un sourire qui annonçait qu'elle n'allait pas s'en tenir là... Je retins mon souffle, mais Billy ne se braqua pas, au contraire. Mais il ne perdait pas pour autant le fil de la conversation, ce que moi j'aurais fait à sa place... Heureusement, la blonde qui s'occupait de moi n'en était pas encore à ce point-là...

-Des vacances? Non... Le temps que vous ayez les premières idées concrètes concernant l'album, la structure de la scène de la prochaine tournée, je vais en profiter pour chercher après ma foutue mère et m'occuper de l'entretien de ma bagnole.

Je me rendais compte que ni Billy ni moi, on avait vraiment parlé de noitre vie privée ou de notre famille le peu de fois où on s'était parlé jusqu'à maintenant. Je passai une main dans la chevelure bien fournie de la jeune femme qui s'accrochait doucement à moi, m'embrassant dans le cou...

-Tous les roadies en profitent pour s'occuper un peu de leurs affaires personnelle quand il n'y a pas de tournée. Mais on aura pas énormément de temps non plus parce que dès que vous entrerez en studio, on devra s'y remettre aussi...

Je repoussai la fille un tout petit peu le temps d'aller jusqu'au frigo pour en sortir une bière. Quelqu'un avait fait le plein pendant le concert. Ils pensaient vraiment à tout au Crazy Ginger. En même temps, c'était un peu dans ce club que les concerts clés de The Lightening avaient eu lieu. Une fois ma bière en main, la blonde s'empressa de se recoller à moi comme un aimant... Pas de doute que j'allais passer une nuit d'enfer!











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Jeu 10 Oct - 18:56

Apparemment, mon retard avait été bien plus conséquent que prévu. Le batteur de mon groupe m’avait dit 3 heures, mais je ne l’avais pas cru. Et Abel m’avoua que personne n’avait osé venir jusqu’ici pour voir ce que je foutais. Le truc, c’est que je n’avais aucun souvenir de ce que je foutais. Preuve que le mélange vodka-prozac n’avait pas été bénéfique. Ce que j’avais pris pour des minutes avaient, en fait, été des heures. Des heures où tout le monde s’inquiétait mais ou personne n’était venu. Je ne savais pas comment prendre ça. Était-ce par peur qu’ils n’avaient tous pas osé venir toquer à ma porte ? Sûrement…

Je haussais les épaules à la réflexion d’Abel sur le fait que j’allais mourir seul. C’était fort probable… Et peut-être que je mourrais demain… C’était la vie de rockstar. Non, en fait, c’était juste ma vie à moi qui était ainsi parce que mes actes faisaient que c’était comme ça…

-Je sais… De tout façon que tu sois seul ou accompagné, qu’en t’es mort, t’en as plus rien à foutre…

J’étais perdu dans mes pensées mais j’entendais toujours les paroles d’Abel. Tout comme je sentais toujours les mains baladeuses de la brune sur mon torse.

Abel me parlais de l’album, de l’attente des fans. C’était vrai que je ne pensais pas souvent à eux. Même quand mon groupe faisait le tour des clubs je ne pensais pas à eux. Car, au départ, je faisais de la musique pour moi. Et maintenant, j’avais l’impression de le faire pour les managers. Il fallait peut-être que je revois tout cela différemment pour le vivre mieux… Mais pour un bon album il fallait le temps !

-Ouais. Mais n’empêche que pour que l’album soit parfait il faut le temps ! Il faut que tous les détails soient bons ! Je préfère qu’ils attendent longtemps et qu’ils soient satisfaits, que qu’ils attendent quasi pas et qu’ils soient déçu ! Toi, en tant que fan, tu préfèrerais quoi ?

La blonde me semblait fortement attirée par Abel. Pas de doute, il avait gagné sa journée et j’esquissais un sourire. Quand aux autres, je voyais bien la jalousie qu’elles vouaient à leur petite brune de congénère qui s’aventurait sous mon t-shirt.

Leur petite guerre silencieuse continuait et, moi, je me concentrai sur les dires d’Abel qui m’expliqua ce que les roadies, dont lui, allait faire après cette tournée.

-Pas de vacances alors. Tu devrais…

Une autre fille suivit l’exemple de sa congénère et passa elle aussi sa main sous mon t-shirt tout en me donner des baisers dans le cou. Je frissonnais et entrai dans son jeu en passant ma main dans son dos. Toutefois, la conversation avec Abel était intéressante et je continuai à parler.

-Tu cherches ta mère ? Tu m’en avais jamais parlé… Elle t’as pas dit où elle allait ?

Je ne savais quasi rien de la vie privée d’Abel. Il m’avait souvent parlé de sa voiture mais c’était à peu près tout…


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 273
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Dim 13 Oct - 12:15

Malgré que les filles insitaient de plus en plus, on arrivait pas à décrocher de notre conversation. Probablement parce que celle-ci se faisait tout naturellement, sans sous entendus ou mal entendus... Je lui disais ce que je pensais et il faisait de même. Et on avait tous les deux à la fois tort et raison, Billy, parce qu'il était dans une extrême et moi parce que je ne pouvais voir les choses que de mon point de vue. Car si je vivais très proche de The Lightening, je ne pouvais avoir aucune idée de ce qu'ils vivaient au quotidien, de cette pression qui était tombée sur eux d'un seul coup.

Il semblait n'en avoir rien à foutre de crever seul. Mais juste le ton de sa voix prouvait que c'était pas vrai. Quoi qu'il puisse faire penser, j'étais persuadé qu'il crevait de trouille de crever, comme tout le monde. J'eus un sourire en coin... Je ne pus me retenir de lui dire ce que j'en pensais.

-"Garde tes amis près de toi et tes ennemis encore plus près"... Cette phrase va nickel pour toi et la mort. Tu préfères la frôler en permanence pour ne plus en avoir peur et pour pouvoir la surveiller... C'est pas con, mais c'est risqué...

Et pour ce qui était de l'album, j'étais d'accord et hochai la tête. Je préférais attendre et que ce soit bon... Bien qu'après un seul album, ils risquaient de se faire oublier s'ils n'étaient pas actifs. D'ailleurs, comme il le disait, moi non plus je n'allais pas prendre de vacances.

Billy eu l'air étonné quan dje lui parlai de ma mère... Idem pour la petite blonde qui pris un air compatissant en me regardant... Il allait quand même falloir que je finisse par lui demdander son nom...

-Ouais... Elle s'est taillée avec des bikers il y a quelques années... Le seul truc qu'elle nous a laissé c'est un mot qui disait: "Je me tire à L.A., m'attendez plus."

Je marquai une pause, sentant les mains de la blonde caresser le bas de mon dos. Je m'éclairci la gorge pour reprendre ma concentration puis continuai... Je ne savais pas très bien combien de temps j'allais encore pouvoir tenir comme ça avant de devenir complètement cinglé.

-J'aimerais bien aller lui dire que mon père est mort quoi...

Et aussi probablement deux ou trois truc assez cinglants en plus...

-Toi, j'imagine que tu vas tout faire pour éviter l'Indiana...

Vu certaines interviews qu'il avait données je comprenais s'il ne voulais pas y retourner... Ma vie, ça avait été le paradis à côté de la sienne...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Dim 13 Oct - 14:06

Abel semblait capter toute les subtilités de cette conversation. Il en venait même à comprendre que j’essayais de me convaincre moi-même que mourir seul ne me faisait pas peur. Il avait bien analysé ce que je ressentais et ce que je n’arrivais pas à exprimer. Il avait raison, peut-être était-ce parce que j’avais peur de la mort en elle-même que j’aimais tant la frôler. Comme si j’essayais de l’apprivoiser.

-Je sais… Mais je vais te dire, quand je suis vraiment au fond du trou, j’ai tendance à préférer fréquenter mes ennemis que mes amis. Parfois, voir tes amis eux même complètement paumé est pire que de te prendre la tête avec tes ennemis.

Et c’était bien de ça que Lenny avait peur. Il avait peur que je finisse comme beaucoup de ses rockeurs dépressifs. Alors que moi, j’avais l’impression de ne pas être comme eux. Comme si franchir la pas qui me séparais d’une mort prématurée m’étais impossible.

Pour l’album, il semblait être d’accord avec mon point de vue. Si tous les fans pourraient comprendre cela ma vie serait probablement plus facile.

Les deux jeunes filles se suivaient mutuellement afin de prendre le dessus et que je finisse par choisir l’une d’entre elle. Pourquoi choisir sincèrement ? Je les laissais donc continuer sans vraiment me déconcentrer de la conversation que j’avais avec Abel. Lui, je voyais bien qu’il ne tiendrait plus longtemps.

Il réussit quand même à se ressaisir et à ma parler de sa mère. En gros, elle l’avait légèrement abandonné pour ce payé des motards… Heureusement qu’il avait son père. Il m’en avait un rien parlé une fois et je savais qu’il l’estimait beaucoup.

-Tu crois vraiment qu’elle mérite que tu te donnes tout ce mal pour la retrouvée ? Elle t’a quand même abandonné pour une bande de motard. Ca en dit long…

Moi je ne sais pas ce que j’aurais fait à sa place. Probablement rien… J’aurais renié ma mère, un point ces tous. Je ne suis pas du genre à courir après des courants d’air.
Quelque part, il me renvoya la question de la famille. Mais d’une manière subtile. J’esquissais un sourire. La dernière tournée n’était pas passée par l’Indiana. Je n’avais rien demandé, mais Lenny à préféré qu’on ne passe pas par là.

-Non… Pas vraiment. Je l’ai fuis des années parce que j’étais sûr que si je revenais c’était la prison assurée. Mais maintenant, tout cela ne compte plus.

Je marquais une pause. C’était vrai qu’il y avait mes parents là-bas et que je ne savais pas vraiment ma réaction si j’étais face à eux.

-Ce que j’évite, c’est pas l’Indiana, c’est mes parents… Depuis que je suis plus ou moins connu, ma mère essaye de me joindre constamment, mais je n’ai aucune envie de lui répondre. Mais je suis sûr que ce qu’elle veut c’est profiter des thunes que j’ai… Enfin je crois…

Les filles nous écoutaient tout en continuant leurs caresses. Je fermais les yeux avant de les rouvrir.


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 273
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Lun 14 Oct - 19:09

Billy me demanda si tous mes efforts vis-à-vis de ma mère valaient vraiment le coup... Je réfléchis deux secondes, hésitant avant de trouver la véritable raison pour laquelle je lui courais après.

-C'est pas pour elle que je le fais, c'est pour mon père. Il a toujours eu un profond respect pour elle, même quand l'amour entre eux est mort. Alors qu'elle, elle, n'en avait rien à foutre. Je veux lui montrer que je suis comme lui et non comme elle.

Ce fut alors à lui de me dévoiler un peu de sa vie privée. Rien que je ne savais déjà en fait. Sauf que je croyais que c'était lui qui n'avait pas voulu passer par l'Indiana et pas que c'était une initiative de Lenny... Comme quoi, hein... Billy avait beau critiquer son manager, ce dernier n'oubliait pas le côté humain de son métier.

Et je ne savais pas non plus que sa mère l'avait recontacté. Dans la dernière interview, il en parlait comme si elle avait définitivement coupé les ponts...

-Ah je savais pas qu'elle t'avais rappelé... Je croyais qu'ils t'avaient viré de chez eux... Définitivement je veux dire.

C'était une facette de la célébrité à laquelle je n'avais jamais vraiment pensé consciemment. Il était vrai que quand quelqu'un devenait connu et avait les thunes qui allaient avec, bizarrement, il avait beaucoup d'amis d'un coup... Mon regard se posa sur les groupies autour de Billy... Ouais... Elles aussi...

Puis je croisai le regard de la petite blonde qui se collait doucement à moi, beaucoup plus prude que celles qui étaient presque en train d'essayer littéralement d'exciter Billy à mort. Je lui souris, sourire qu'elle me rendit. J'avais l'impression qu'on pourrait peut-être faire plus que se payer une partie de jambes en l'air...

On ne l'avait pas réalisé, mais on avait ralentit notre débit au niveau de la boisson... Probablement parce que la conversation avait été prenante, mais aussi à cause des caresses des filles.











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mar 15 Oct - 19:18

Abel m’expliqua les raisons véritables qui le poussait à chercher sa mère. Il le faisait pour son père et, aussi, pour montrer à quel point il n’était pas comme elle. Je savais à quel point c’était important de se savoir très différent de ses parents surtout quand ils n’étaient pas vraiment un exemple. J’étais pareil. Je veillais chaque jour à être plus différent des miens. Et pourtant je savais que c’était une lutte inutile. Il restait toujours quelque chose de semblable.

-Vu comme ça je comprends.

Je souris à Abel et nous passâmes à cette histoire de coup de téléphone de ma mère. La dernière fois qu’elle m’avait sonné ça devait être hier. Et comme d’habitude, je n’avais pas décroché la laissant mettre un message sur le répondeur où elle me disait à quel point je lui manquais. Mais je n’étais pas con…

-Ouais ils m’ont bien viré après la première fois que je me suis fait arrêté par les flics. En fait, ils n’attendaient que ça.

J’esquissais un sourire ironique. C’était la seule raison qu’ils avaient trouvé et quand ils l’ont fait je me sentais enfin libre.

-Mais sa change pas grand-chose. Ils pouvaient me viré, j’attendais que ça aussi…

Car plus loin j’étais de mon père mieux je me portais. Quand à ma mère, elle n’avait jamais vraiment été une mère pour moi. Une mère était censée protéger ses enfants, et elle, elle ne l’avait jamais fait.

Je vis alors Abel concentrer son regard sur la jeune blonde. Il avait probablement craqué sur elle aussi. Autant qu’elle avait craqué sur lui. Et, comme c’était un roadie, il allait peut-être s’attaché à elle bien plus longtemps que je ne pourrais l’imaginer.
Les filles autour de moi, elles, étaient bien moins subtiles et commençait à être très entreprenante. Je fixais Abel.

-Mets-toi à l’aise.

Je lui montrai un autre divan du doigt. L’endroit était petit et j’avais eu juste la place de caser mes divans. J’en avais un pour moi.

-Sauf si tu veux t’en aller pour t’amuser ailleurs.

Je souris. Je n’allais plus tenir longtemps avec toutes les caresses de ces filles et je voulais m’assurer qu’Abel était à l’aise ici…


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Abel Hudson


Messages : 273
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   Mer 16 Oct - 12:21

Billy me confirma que ses parents l'avaient bien viré... Et evidemment, c'était suspect qu'ils le recontactent maintenant qu'il était pété de thunes... Mais il ne s'attarda pas sur le sujet, trop pris lui aussi par ce que faisaient ses groupies. Ce que je pouvais aisémênt comprendre.

Billy me proposa de me mettre à l'aise mais me laissa aussi le choix de m'en aller... Et je ne me voyais pas vraiment rester là... Je savais que les groupes n'en avaient rien à foutre de faire ça style orgie, d'autant que la plupart du temps, ils étaient morts bourrés ou shootés. Mais j'étais pas une rockstar, juste un roadie... J'allais donc agir en conséquence...

Je regardai la blonde puis Billy...

-Je crois qu'on va aller faire un tour en voiture...

J'étais encore assez bourré pour que conduire soit dangereux, mais à notre époque, qui s'en souciait? La blonde approuva et me pris par la main, me tirant vers la porte. Je saluai Billy.

-A demain ou après, mec... Amuse-toi bien!

On sortit et pris la voiture... Mais on arriva pas jusqu'à chez moi... On fut forcés de s'arrêter en chemin, bien trop attirés l'un par l'autre...

Mais une chose était sûre: cette soirée avait renforcé les liens entre Billy Lighter et moi... Et s'il me faisait confiance, je pourrais peut-être essayer d'améliorer son ressentit sur scène...











Abel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retour à L.A. [PV Billy Lighter] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Retour d'une nuit bien mouvementée [Terminé]
» Billy Hastings [Terminé]
» Votez pour nous sur les top-sites
» Billy Lighter - It's my life
» Un retour brusque à la réalité (suite à D'ombre et de lueur) [PV Daaf et Archie] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: The Crazy Ginger-