AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 276
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 2 Mai - 20:31



Joker And Quinn
ft. Angelica J. Litrell


J'en étais à ma dixième séance avec le Dr Storm. Enfin, ce serait la dixième aujourd'hui. Bizarrement, depuis que j'étais là, le nombre d'overdoses par excès de médicaments avaient augmenté et souvent sur les mêmes patients. Oh ils ne mourraient pas, il faisait un petit séjour à l'hôpital, ils revenaient et je recommençais à leur cracher mes propres médicaments dans la bouche.

Le Hollywood Mental Health Center allait finir par être sous le coup d'une enquête pour négligence, surdosage ou je ne savais pas comment ils allaient qualifier ça. Et pendant ce temps-là, moi, je faisais juste semblant d'être assommé par les calmants... Parce que c'était tout ce qu'on me donnait, des calmants. Pour être sûr que je me tienne tranquille.

Mais j'étais tranquille... j'étais le plus tranquille de tous... et ce alors même que je ne les avalais pas, leurs pilules.

Je n'étais pas malade, après tout.

Ça n'empêchait pas Storm de s'éclater en séance. Tout comme je m'éclatais moi aussi. C'était un peu comme si nous jouions régulièrement aux échecs. Et ce serait à celui qui mettrait l'autre échec et mat avant la fin de la séance.

Personne ne venait me visiter et les activités proposées par le centre avaient le don de m'ennuyer royalement...

Sauf quand je pouvais jouer avec le cerveau des autres, les déboussoler encore plus qu'ils n'étaient... le tout avec le challenge de ne pas me faire prendre.

J'avais eu l'autorisation de me rendre dans la salle d'attente du cabinet de Dr. Storm au sein même du centre. J'étais le plus calme des résidents et pourtant celui dont les déplacements étaient le plus restreints et les plus surveillés. Allez comprendre.

On m'avait diagnostiqué sociopathe. Storm m'avait diagnostiqué sociopathe...

Je m'étais assis dans la salle d'attente, regardant patiemment la porte comme si j'avais voulu la faire ouvrir par la seule force de ma pensée. Et en même temps, je préparais déjà mon plan d'attaque pour cette nouvelle partie. Par où Storm allait-il essayer de me prendre ce coup-ci? Par des questions sur mon enfance? Sur ma vie sexuelle?

Oh... ma vie sexuelle va bien, au fait. Je me fais Kora tous les lundis et les jeudis pendant que les autres font la sieste. Elle adore ça, moi aussi, nous sommes des partenaires sexuels on ne peut plus stables.

Il faudra que je raconte ça à Peyton...

Mais quand la porte du cabinet s'ouvrit, je haussai les sourcils.

-Vous n'êtes pas le Dr. Strom.

Définitivement pas! Rien à voir! Cette psy-ci avait des seins et de longs cheveux blonds et des traces de piercings.

Je fronçai les sourcils.

-Je ne parle qu'au Dr. Storm.

Tu veux jouer? Alors commence par désamorcer ça.

Je suis contrarié, ça se voit ?

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeVen 3 Mai - 23:39



Joker And Queen
ft.  River Moriarty







Ils sont neuf en tout.

Neuf cas du Dr. Storm que je dois prendre le temps que ce pauvre et douillet Dr Storm revienne d’un congé familial. Sa mère est décédée à ce qu’on dit et il a dû se rendre dans le Maryland. Un beau prétexte pour aller se la couler douce en buvant de la bière tout en pêchant selon moi. C’est ce que je ferais, moi !

Je partirais avec le beau Amon, l’étalon à grosse queue, ou Edward, faute de mieux.  Qu’importe, tant que ça égratigne un peu ! Mais non, je suis coincée ici à éplucher des dossiers tous plus pathétique les uns que les autres, parce que mon éminent collègue a eu une émotion.

‘’ Peter Peabody… 37 ans…schizo… six tentatives de suicides..’’

- 6 ?! Il veut de l’aide, peut-être ?

‘’ Jennifer Donahue…  anginophobie… blemmophobie… et un tas d’autres phobies ’’

- Je vais la mettre en dessous de la pile question de la faire attendre et ça nous permettra de parler de sa chronophobie !

Bref, les cas qu’on a mit entre mes mains sont des plus ennuyeux. Je balance un autre dossier sur le bureau et en attrape un autre que j’ouvre sur mes cuisses, mes pieds reposant sur le dit bureau. Celui là, il m’intéresse déjà tout de suite plus que les autres.  Le patient sur la photo semble me regarder, ça me fait frissonner. Il a ce truc sexy dans le regard qui m’a si souvent excité quand je le voyais, à l’écran.  Il m’a fait fantasmer et d’avoir son dossier entre les mains ravive ces fantasmes au point où je ne peux m’empêcher d’ouvrir mon pantalon et de me masturber tout en le regardant.

Je fais défiler dans ma tête, toutes ces scènes gorgées de sang, le meurtre du petit roi, entre autre ! Comme c’était jouissif de voir autant de puissance entre les mains d’un seul homme. Dommage que ce ne fut rien de plus qu’un personnage, parce qu’il correspondait en tout point à l’homme de mes rêves.

L’acteur est-il à la hauteur de mon imagination ?

Parcourir son dossier me fait sourire… et jouir.

Je savais, comme tout Los Angeles, que nous avions ce patient plus que particulier, ce que je ne savais pas cependant, c’est que son dossier finirait par me tomber entre les mains. Un petit coup d’œil rapide au carnet des rendez-vous de mon collègue m’apprend que j’aurai la chance d’établir un premier contact aujourd’hui même.

Parfois, la vie est pleine de belles surprises !

Quand l’heure de la rencontre sonne, je dois le dire, j’en mouille ma culotte.  Je me lève lentement, replace stratégiquement mon chemisier puis j’ouvre la porte.  L’acteur est là et de lire sur ton visage, en tout premier lieu, sa surprise de ne pas voir Storm est un excellent préliminaire.  Je baisse le regarde sur mon corps et recule d’un pas avant de relever les yeux pour le regarder.

- Effectivement, je ne suis pas Storm. Vous êtes perspicace !

Soit il joue parfaitement bien la comédie du mec déstabilisé, soit il veut me tester. Je pencherais plutôt pour la seconde option.

- Oh, c’est embêtant ! Il n’est pas ici en ce moment et je suis chargée de prendre votre dossier. Dommage,  je mourrais d’envie de parler de vos personnages à l’écran et des scènes sanglantes.  Je vais vous signer un refus de rencontre et vous n’aurez qu’à… je sais pas moi… mesurer le filet de bave qui pendouille à la bouche de Peadody, par exemple !

Je tourne des talons et entre dans le bureau de Storm comptant à rebours dans ma tête jusqu’au moment où Moriarty entra dans mon bureau,  j’y étais à deux secondes près !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 276
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeSam 4 Mai - 17:56



Joker And Quinn
ft. Angelica J. Litrell


Où était Storm ? C’était lui que je venais voir. Je n’étais pas forcément déstabilisé, mais surpris dans un premier temps, oui. Parce qu’il fallait bien se rendre à l’évidence qu’elle ne ressemblait en rien au Dr. Storm.

Ni même à une psy…

Je crois qu’on faisait le même genre de prostituées dans les rues sombres de South L.A. où j’allais me promener parfois juste pour inquiéter les gens qui, dans le noir, ne me reconnaissaient pas forcément.

Longs cheveux blonds bouclés, chemise ouverte sur une poitrine qu’elle voulait montrer. Je penchai la tête alors qu’elle se regardait elle-même pour confirmer qu’effectivement, elle n’était pas le Dr. Storm.

Très bien. Moi, je ne suis pas un attardé.

Perspicace. Fous-toi de ma gueule, ma grande, et rira bien qui rira le dernier. Peyton avait voulu rire aussi. Je n’étais pas sûr qu’elle riait toujours, désormais.

Je voulais parler à Storm. Ou tout du moins, je voulais mettre des bâtons dans les roues à cette prostituée qui se prenait pour une psy.

Elle voulait bien me signer un refus de rencontre… Bien que selon elle, c’était bien dommage parce qu’elle aurait voulu parler de Keeping Our Lands… Il y a des conventions, pour ça…

En gros, elle me proposait un ultimatum, soit j’entrais, soit elle me renvoyait à mon ennui.

Je me levai, entrai dans son cabinet, ou plutôt celui de Storm qu’elle envahissait… Je m’approchai du bureau, pris un bonbon dans le bocal qu’il y avait là…

Puis fit demi-tour pour ressortir, sans lui accorder un seul regard. Jusqu’à ce que je m’assois à nouveau dans la salle d’attente, à la place même où j’étais initialement. Je déballai mon bonbon en affirmant d’une voix calme.

-Je ne refuse pas la rencontre. Je fais une crise d’angoisse parce que vous n’êtes pas Storm et que je m’attendais à voir Storm. Personne ne m’a prévenu qu’il y aurait changement.

Je la regardai dans les yeux et enfournai le bonbon dans ma bouche.

Elle ne pouvait plus me signer de refus de rencontre maintenant que j’avais déclaré que ce n’était pas le cas. Je faisais officiellement une crise d’angoisse puisque je disais que j’en faisais une. Deal with it.

Je lui souris, mauvais, en oubliant complètement de jouer à celui qui était légèrement anesthésié par le calmant… Parce que ce petit jeu m’excitait déjà.

-Je ne suis pas convaincu. Essayez encore.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeMer 8 Mai - 16:55



Joker And Queen
ft.  River Moriarty






Je me retrouve avec River Moriarty sur les bras, un cas pour le moins fascinant  pour autant de raisons que j’ai d’imagination.  Cet homme là, si on se fit à la rumeur, aurait tendance à entrer un petit peu trop dans la peau de ses personnages, le dernier étant le plus tordu de la liste.

Moi, personnellement, je ne vois pas le mal là dedans, professionnellement parlant, c’est autre chose.  La ligne est mince entre ce qui est socialement acceptable et l’entrée en institution psychiatrique.  Wallace me le répétait souvent.

La tête de Moriarty ne laisse aucune place à une interprétation personnel de son ressentit. Je ne suis pas Storm avec qui il a forgé son lien ce qui compromet la rencontre noté à son planning du jour.  Je lui propose de lui signer un refus, ce qui apportera ombrage a son dossier. L’acteur entre dans le bureau, se prend un bonbon puis retourne s’installer dans la salle d’attente, faisant claquer la friandise contre ses dents quand il me dit qu’il ne la refuse pas, mais qu’il souffre plutôt d’une crise d’angoisse compromettant le bon déroulement de la rencontre.

- Une crise d’angoisse… je vois.

Son dossier  sous les yeux, je scrute la liste des médocs qu’ils lui font ingurgités en une journée tirant la conclusion qu’il est un putain de bluffer ou alors, il a un métabolisme de titan pour se tenir droit dans ses bottes.

- À quelle heure avez-vous prit votre dernière dose ? Parce qu’il me semble évident qu’elle ne fait plus effet.

Je pioche à mon tour dans le pot de bonbon puis sors du bureau pour rejoindre l’acteur et m’installer sur le fauteuil à côté de lui, croisant mes jambes avant de reverser ma tête vers l’arrière et de fermer les yeux. Un petit moment de silence, le temps de replacer mes idées puis je m’étire telle une chatte avant de tourner la tête et de le regarder.

- Il fait un soleil splendide aujourd’hui. Pas trop chaud, pas de vent, une température idéale pour aller marcher.

Le fait est que la court est gardée sous surveillance, inintéressante et  que sauf pour en faire quinze fois le tour pendant toute la durée de la promenade, il n’y aura rien de plaisant à profiter du grand air dans la court des demeurés.

Celle du personnel, cependant, plein sud avec ses tables, sa vu sur les collines d’Hollywood et ses étendues de gazons dans lequel j’adore me promener pieds nus, vaut la peine d’être considérée.

- Vous êtes déjà allé du côté de court, celle au sud du bâtiment ?

Je me lève et vais chercher mon passe dans mon bureau, celui de Storm, en toute sincérité puis je l’accroche à l’encolure de mon chemisier faisant pendre un pan un peu plus large offrant une vue peu subtile sur ce qui se trouve en dessous de mon haut.

- Pas comme si vous compromettriez votre réputation  et ma carrière en  essayant de faire un truc stupide !

Je roule des yeux  en disant cela, prenant un air naïf, bien qu’il semble évident pour lui comme pour moi que l’enjeu es bien trop grand pour un tel risque. Quoi que je serais en mesure de monter n’importe quel bateau l’incriminant pour sa fuite.

- Je vais prendre votre dossier avec nous, si vous n’y voyez pas d’objection. Je suis certaine que vous aurez beaucoup plus pertinent que ce ramassis de note à me dire, enfin, si toutefois vous acceptez de sortir avec moi.  Dans la cours ! Je veux dire, sortir, dans la cours !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 276
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeSam 11 Mai - 12:19



Joker And Quinn
ft. Angelica J. Litrell


Si elle voulait jouer au plus malin, alors on allait jouer. J’étais contrarié et pas prêt du tout à la laisser gagner aussi facilement la partie. Je lui avais laissé un mince espoir que j’avais adhéré à ses premières paroles, comme si j’avais peur de retourner en salle commune à regarder les autres baver… Non. Je n’avais pas peur. Parce que quoi qu’il arrive, dans une heure, j’allais quand même devoir y retourner. Dans tous les cas.

Et si elle m’y remballait maintenant, je le serais avec la satisfaction de ne pas avoir cédé une once de terrain à la psychiatre au décolleté volontairement plongeant.

Puis cet espoir, je le lui avais retiré directement, tué dans l’œuf, en retournant directement dans la salle d’attente… Et en la bloquant, prétextant une crise d’angoisse. On apprend vite, en hôpital psychiatrique. Sauf que je ne fis que le déclarer, je ne me fatiguai même pas à simuler la crise, lui parlant très posément et la regardant droit dans les yeux.  Parce que je savais que seule ma déclaration suffisait à ce qu’elle ne puisse pas me signer de refus de rencontre.

Alors je souris, suçant tranquillement le bonbon que j’avais pris dans son cabinet.

Elle baissa les yeux sur mon dossier qu’elle tenait en main, me demandant de quand datait ma dernière dose. Je levai les yeux vers l’horloge de la salle d’attente.

-Il y a une heure.

Je ne me rendis compte que là que la contrariété m’avait fait oublier de simuler la somnolence… Ce qui me fit grimacer. Un point pour elle.

Elle entra dans son bureau pour aller chercher un bonbon et je me penchai légèrement pour la regarder faire à travers la porte. Puis elle vint s’asseoir à côté de moi et jamais je ne la quittais de mes grands yeux bleus. Elle ferma les yeux, renversa sa tête en arrière et laissa un silence s’installer.

Ok… on va rester là, comme ça. Et attendre que l’heure passe.

Mais non, elle se remit à parler assez vite, pour parler de la pluie et du beau temps. Je fronçai les sourcils. Où est le piège ? Il y a toujours un piège.

Dans le doute, je ne dis rien et attendis. Elle demanda alors si j’avais déjà été du côté sud du bâtiment.

-Non.

Je la regardais toujours dans les yeux, comme si je pouvais anticiper en lisant dans son esprit. Ce n’était bien sûr pas le cas, mais c’était l’effet que je cherchais.

Elle se leva à nouveau, entra dans le bureau. Ses allées et venues commençaient à m’énerver. Elle prit un badge à l’intérieur puis revins dans la salle d’attente en l’accrochant à son chemisier qui s’ouvrit un peu plus. Je souris. Ok… je vois…

Pas de chance, je n’étais pas en manque, grâce à Kora.

Je penchai la tête sur le côté, mon regard revenant sur le sien. J’étais plus aguiché par l’idée de sortir prendre l’air que par ce qu’elle voulait absolument me faire voir de sa poitrine.

-Pourquoi je ferais quelque chose de stupide ? Quel genre de chose, déjà ? M’évader ?

Je secouai la tête. Cet endroit était mieux gardé qu’Alcatraz… Et je faisais l’objet d’une surveillance accrue.

Elle demanda à pouvoir prendre mon dossier avec pour sortir. Je haussai les épaules.

-Tant que c’est vous qui avez les mains prises…

Je me levai alors, acceptant effectivement de sortir avec elle… J’avais bien compris, qu’il s’agissait de sortir dehors et non de lui rouler des pelles, merci bien. Du coup, je la regardai en biais… Et c’est moi qui dois être enfermé ?

Je lui emboîtai le pas, marchant à côté d’elle. J’aurais voulu mettre mes mains dans mes poches, mais voilà… On ne m’autorisait pas à mettre des vêtements dans lesquels j’aurais pu dissimuler quelque chose.

-La nymphomanie est une nouvelle stratégie d’approche ? Un test ? Ou c’est juste vous qui êtes comme ça ?

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeDim 12 Mai - 19:19



Joker And Queen
ft.  River Moriarty







Il ne veut pas me parler.

Je n’en ai fichtrement rien à foutre. Je suis payée quoi qu’il advienne alors pourquoi je le forcerais à faire quelque chose qui de toute façon, ne me tente pas plus que ça ? C’est d’avantage le fait d’être avec l’acteur, pour ce qu’il représente que pour autre chose si j’ai envie, moi, de passer cette heure là avec lui.

Je souris en coin quand la déconfiture se fait voir brièvement sur son visage. Tu m’étonnes que ta dose remonte à il y a une heure ! En fait,  il se fou de tout le monde ici, ça se voit comme le nez en plein centre du visage. Il n’y a rien comme un fou pour en démasquer un autre.

Ça mérite un bonbon.

Un délicieux caramel croquant au beurre salé que je déballe comme je sortirais le service trois pièces de mon homme de son boxer avant de le mettre sensuellement dans ma bouche pour le sucer et le caresser de ma langue en le frottant contre mon palais et l’intérieur de mes joues.

Je m’installe ensuite sur une des chaises de la salle d’attente, aux côtés de mon patient innocent et amorce une discussion qui n’en est pas vraiment une, C’est un préambule inutilement long pour lui demander de venir à l’extérieur avec moi.

La cours du côté sud est exclusivement réservée au personnel de l’établissement mais personne n’en profite jamais vraiment.  Je suis la seule à venir m’y assoir, profitant justement que personne n’y vient pour ouvrir complètement mon chemisier et m’y faire griller la poitrine. Il n’y a rien comme la sensation des chauds rayons du soleil léchant mes seins par une chaude journée d’été et le risque de me faire surprendre par un de mes collègues.

Je vais chercher mon badge qui me permettra, en le glissant dans le lecteur, de déverrouiller les portes et de me promener avec River sans soucis.

- Non, je pensais plus comme me mettre la main au cul pendant que je ne regarde pas.

S’enfuir ? Bah voyons ! Tout le monde à Los Angeles sait qu’il se trouve ici en ce moment. Ça ne serait pas stupide de sa part, ce serait simplement inutile.

Je joue la vierge offensé en faisant semblant de m’être méprise dans la façon de lui poser ma question.  C’est un jeu, veut-il me faire croire qu’il ne l’a pas encore compris ? Si tel est le cas, il est plus bête que je ne le croyais.

Vous me voyez fort déçue.

En glissant mon badge dedans le premier lecteur, je me retourne pour regarder River prenant un air pensif.

- Je suis simplement nymphomane. Et  vous ? La façon dont vous manipuler tout le monde ici vous viens naturellement où c’est juste un défi personnel que vous avez avec vous-même ?

De lecteur en lecteur, de corridors en corridors, notre promenade au travers le labyrinthe intérieur se termine quand enfin j’ouvre la dernière porte, celle qui mène à la cours des employé, complètement déserte comme toujours.

- Normalement, je m’installe  sur cette chaise là, tourné vers le soleil et je retire mon haut pour prendre un bain de soleil. Mais vous êtes là alors j’imagine que je vais retirer que mon chemisier. J’aime le silence, quand je relaxe au soleil, ne le prenez pas personnel !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 276
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeLun 13 Mai - 10:45



Joker And Quinn
ft. Angelica J. Litrell


La psy remplaçante me fit comprendre par une phrase détournée que si nous allions dehors ensemble, je ne devais pas faire de connerie. Sauf que j’étais ici pour des raisons qui n’étaient pas valables. Je n’avais rien à faire en hôpital psychiatrique. Je n’avais tué que dans Keeping Our Lands ! Je ne suis pas celui qui ne fait pas la différence entre réalité et fiction !

Elle avait pris un bonbon aussi et je la regardais, de plus en plus perplexe. Chacun de ses gestes semblaient être une invitation à la prendre là, maintenant, sans préambule. Pas de chance pour elle, je suis un sadique et je ne comptais pas lui donner satisfaction, que du contraire. J’avais décidé justement de faire exprès de lui montrer un désintérêt flagrant.

Alors quand elle évoqua l’idée que la seule connerie que je puisse faire serait de lui mettre la main au cul, je levai les sourcils et fis la moue ne laissant même pas mon regard avoir ce mouvement réflexe par simple association d’idée de regarder autre chose que ses yeux.

-Ça ne m’a même pas effleuré l’esprit.

Le pire était peut-être que c’était vrai. Elle ne m’inspirait aucun désir, justement parce qu’elle voulait provoquer ce désir.

Quand je disais que j’étais contrariant.

Qui plus était, si j’avais été ce genre de pervers, je n’aurais pas eu besoin que nous allions jusqu’à l’extérieur pour ça.

Je la suivis pour aller dehors. Bien plus attiré par le changement de paysage que par cette femme. Et tout en avançant, la séance continuait. Sauf que ce fut moi qui posai la première question. J’eus un bref ricanement quand elle affirma sans pudeur être nymphomane.

-Alors nous devrions échanger nos places. Parce que je ne vois pas de quelle manipulation vous parlez.

Je suis innocent. Je suis persuadé de l’être. Je n’ai rien fait de mal. J’ai voulu voir ma famille et j’ai voulu défendre ce qui m’appartenait en envoyant Stone dans le décor. Ce que j’ai fait est parfaitement normal.

-Mais vous avez besoin de vous faire soigner.

Je haussai les épaules.

-C’est d’ailleurs pour ça que les psys choisissent de faire ce qu’ils font, pour se faire leur propre thérapie. Pas pour aider les autres. Les manipulateurs, c’est vous.

Une fois dehors, je m’arrêtai là où l’ombre du bâtiment s’arrêtait, mes mains dans mes poches, alors que la psy s’installait à une table en plein soleil, son poitrail offert à ses rayons brûlants.

-Je ne peux pas aller plus loin.

Je ne suis pas fan de l’automutilation. Ma peau ne supporte pas les U.V.

Pendant ce temps-là, la psy me faisait part de ses tendances exhibitionnistes. Et également du fait qu’elle aimait le silence, pendant qu’elle se faisait rôtir.

Je m’assis à terre…

-Cette heure va être longue et chiante.

Je passai de la station assis à couché sur le revêtement de la terrasse et regardai le ciel bleu sans nuage de L.A. sans rien dire… Pendant un long moment.

Sauf que je n’avais aucune patience. Je finis par sourire, les yeux toujours rivés sur le ciel qui en avait la même couleur.

-Alors… Qui a abusé de vous, pour faire de vous une psy nymphomane exhibitionniste ? Votre père ? Votre grand-père ? Un prof ?… Oh non ! Un curé ! C’est drôle aussi, les curés…

Cherche le point qui fait mal, River. Cherche et trouve.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeLun 13 Mai - 21:30



Joker And Queen
ft.  River Moriarty







River Moriarty et moi sommes au moins d’accord pour nous rendre du côté sud du bâtiment, prendre l’air le temps que cette rencontre se termine.  Pour moi, tout ceci n’est rien de plus qu’un jeu. Je n’en ai strictement rien à foutre des bobos psychotiques des adultes. Ma branche à moi, celle pour laquelle je me passionne, c’est les tous petits. Je regrette parfois de ne pas avoir franchis cette étape là avec Edward. Dans un accès de rage, je me suis infligé un avortement maison et nous n’en avons plus jamais reparlé. Bref, tout cela pour dire qu’il arrive parfois qu’un des spécialistes résident doivent s’absenter et qu’on me demande de le remplacer, comme c’est le cas aujourd’hui pour Storms et ses attardés.

Je pensais m’amuser un peu avec l’acteur déchu mais il n’est pas le moins du monde réceptif. Pire encore, il  affirme que ça ne lui à même pas effleuré l’esprit.

- Vous en auriez eul’occasion que nous n’auriez même pas su comment faire !
Tant pis, il n’est pas le seul poisson dans la mer des hommes.

J’ai touché une corde sensible, ça me semble évident. Il n’a pas aimé que je parle de sa dose, du fait qu’il manipule. Il me retourne l’accusation, ça en est risible.

- Vous ne voyez pas ? Pas même un tout petit peu ? Vous devriez reprendre une dose alors, vous ramollissez, River !

Je m’affiche ouvertement comme étant une accro du sexe, il aurait pu faire un tout petit effort.
Il n’a pas envie de me parler, disait-il mais ça ne l’empêche pas de l’ouvrir et de m’exposer sa propre théorie concernant les psysqui choisissent d’être psy pour se prendre en charge eux même.

- Wow, parler avec soit même et s’auto psychanalyser, ce doit être barbant ! Si j’en juge par le nombre de patients ici qui se parlent à eux même, doit y avoir beaucoup de mes collègues là dedans !

La cours est plongée en plein soleil sauf pour la partie ombragée que force le bâtiment.  Je m’installe sur une chaise, ma préférée, d’ailleurs, ouvrant bien grand mon chemisier pour profiter de ce moment ensoleillé.

- Tant pis pour vous !

Il ne peut aller plus loin, dommage mais je ne vais pas m’en privé pour sa petite personne impétueuse et condescendante.  Je le regarde, moqueuse et, au moment où dans ma tête je lui ordonne de s’assoir et d’y rester, tel un bon toutou dressé, il le fait.  Si les hommes pouvaient tous obéir ainsi ! Le monde dans lequel nous vivons serait si beau !

- Nous aurions pu la passer dans le bureau mais vous n’avez pas voulu alors pourquoi me serais-je privée d’une si belle journée à cause de vous ?

Un chausson aux pommes avec ça ?

Je roule des yeux parce que, pour quelqu’un qui n’avait pas envie de parler, il cause, l’acteur ! Ça en devient presque étourdissant et toutes ses questions qui ne veulent strictement rien dire.

- J’aimerais avoir une histoire à saveur dramatique mais malheureusement, je n’en ai pas. J’aime le sexe, l’histoire se termine là. Seulement rare sont les hommes à la hauteur de mes attentes et je reste toujours sur ma faim.

Il n’y en aura toujours qu’un seul.

À cette pensée, je me dis que je devrais peut-être aller me cacher dans son lit, question de se remémorer le bon vieux temps l’espace d’une nuit.

-  Et vous ? Ça fait quoi de se faire larguer par Lola ? Ce n’est pas comme si ça n’avait pas été mentionné dans la presse. Une rupture médiatisé, il y a de quoi péter un câble !




@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 276
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeMar 14 Mai - 12:23



Joker And Quinn
ft. Angelica J. Litrell


Elle se moquait de moi. Elle profitait de sa position de force qu’elle avait de par sa fonction. Je n’aimais pas ça. Et de moins en moins à mesure que la conversation se déroulait. Si toutefois on pouvait appeler ça une conversation. Si elle cherchait à m’exciter, cette nymphomane, c’était réussi. Mais peut-être pas forcément de la manière dont son addiction l’aurait souhaitée.

Nous nous étions donc installés à l’extérieur, dans une partie du bâtiment à laquelle je n’étais pas censé avoir accès. Je n’étais d’ailleurs tout simplement pas sensé aller à l’extérieur. Pas encore, avait dit Storm lors de notre dernière séance ensemble.

Mon manque de réceptivité, bien qu’elle voulait me faire penser qu’elle n’en avait rien à foutre, la piquait au vif. Il n’y a rien de pire pour une femme qui s’affiche comme ça, les seins à l’air, que de ne pas se sentir désirée alors même que c’est le but, pas vrai ?

Alors en retour, elle provoquait. Elle cherchait à me faire sortir de mes gonds.

Peut-être qu’elle ne serait pas déçue longtemps alors.

J’étais resté à l’ombre… Elle s’était mise au soleil, réclamant le silence. Je lui en avais donné un peu. Mais je m’ennuyai très vite. J’avais essayé de redémarrer la séance, en l’inversant. Elle m’avait botté en touche.

Ok.

Allongé au sol, les yeux tournés vers le ciel, je l’entendis alors me poser des questions. Des questions qui n’étaient rien de plus que de nouvelles provocations. Je serrai les dents, les poings, mes poils se hérissèrent sur mes avant-bras.

Je vais la tuer.

Pas pour la teneur de ses questions. Parce que…

-Ça ne m’a fait ni chaud ni froid….

Et c’était vrai. Lola, tout comme ses états d’âmes, je n’en avais plus rien à foutre. La rupture, je n’en avais rien  foutre. Nous n’avions jamais formé un couple alors il n’y avait jamais eu rupture non plus.

Ce qui m’avait le plus emmerdé c’était d’avoir loupé Howard Stone. Parce qu’il baisait avec Lola ? Parce que j’étais jaloux ? Ouais, il y avait un peu de ça, mais plutôt dans le sens où il avait touché à mes affaires. Mais ça, ça avait vite été éclipsé par le fait qu’il n’était pas mort quand j’avais coupé les câbles de frein de sa bagnole.

Non, plus que le fond de l’histoire, c’était le ton que cette gonzesse prenait avec moi, son petit air supérieur et arrogant que j’avais envie de briser.

Je pris mon mal en patience, laissai retomber le silence dans la cour un moment. Puis je tournai la tête pour la regarder, l’observer, en silence, mes mains croisées derrière ma tête. Puis je finis par sourire…

Je me redressai en position assise, à la force de mes abdos, et enlevai le haut de ma tenue de prisonnier. Torse nu, je marchai à quatre pattes sur le carrelage brûlant de la terrasse, m’approchant d’elle d’un pas de prédateur, silencieux. Une fois à sa hauteur, je caressai ses jambes, ses cuisses, son ventre, remontant jusqu’à ses seins.

Jusqu’à l’attraper brusquement à la gorge, suffisamment fort pour avoir le contrôle et la mener où je voulais, mais pas assez pour laisser une marque.

Et ce fut à terre que je la fis tomber, en même temps que sa chaise. La maintenant à la gorge d’une main, je baissai son soutien-gorge de l’autre pour libérer sa poitrine puis descendit pour rouvrir son jeans… Et puis le mien, le tout en la regardant dans les yeux.

-On va voir si je peux pas te soigner de ta nymphomanie.

Je serrai un rien plus fort sa gorge, lui retirai le bas de ses vêtements en tâtonnant un peu puis pris sa main pour lui faire sentir que j’étais loin d’être ramolli.

Et pendant ce temps-là, le soleil brûlait ma peau.

Je souris, bavai… Je perdais les pédales… Mais pas forcément le Nord.

-C’est qui le plus fort ?

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeSam 25 Mai - 4:29



Joker And Queen
ft.  River Moriarty







River Moriarty est loin d’être le cinglé que l’on pourrait croire. Il joue un jeu pour lequel son univers est son grand échiquier et nous, ses pions. Il a probablement amorcé plusieurs parties dans sa tête et a certainement anticipé la plus part de ses prochains coups. Il est un grand stratège qui analyse  finement  toutes les situations avant de s’avancer.

Quand il croit avoir un coup en arrière, il bluff, bien évidement. Il veut reprendre le contrôle, c’est exactement ce qu’il fait avec moi. Il ne veut pas de la séance, parfait, je n’en ai personnellement rien à foutre mon compte en banque se verra tout de même  bonifier du même montant que je lui parle ou non.  Pourtant, il me suit tout de même, il me parle quand même.

Et il répond.

Au fond de lui, il n’est rien de plus qu’un petit garçon qui a besoin de sa maman pour lui rappeler à quel point il est vilain !

J’entends bien profiter de cette rencontre pour m’installer au soleil faute de mieux à l’agenda, et c’est quand même plus drôle que de rester à se regarder en chien de faïence dans la salle d’attente tout en suçant des bonbons.

Installée plein sud, le chemisier ouvert, les rayons du soleil léchant ma poitrine uniquement cachée par mon soutien-gorge, je sais que c’est une question de seconde, peut-être de minutes avant qu’il ne finisse par réagir, bien qu’il est affirmer que ça ne lui faisait pas un pli sur la différence.

En fait, ça l’a piqué au vif. Sa sève intérieur commence à bouillir dans ses veine puis à voyager dans son corps jusqu’à monter à son cerveau où le déclic se fera et qu’il décidera que j’ai dépassé les bornes et que je dois être puni, sévèrement puni, même.

Comment je le sais ?

J’ai eu Edward Fleming pendant longtemps dans mon lit je vous rappel ! L’équation demeure le même ici. Le niveau de testostérone est plutôt semblable, en fait je ne change pas grand-chose au candidat, si ce n’est que Ward m’aurait déjà attrapé par les cheveux pour me frapper ou m’étrangler. River est plus mature à ce jeu dont il est passé maître, je vous le rappel.

C’est pour cela que mon décompte est un peu plus long.

Il veut jouer avec moi, se faire croire qu’il est le chasseur et que je suis sa proie. Je m’en délecte d’avance, plus encore quand je sens ses mains sur mes cuisses puis remonter lentement sur mon ventre et enfin, me prendre férocement par la gorge.

- Il…était…temps…

C’est qu’il serre fort, le petit River.

C’est qu’il est en colère, le petit River ! Et que dans son geste, il nous fait basculer, moi encore sur ma chaise, jusqu’à ce que je me retrouver au sol, lui par-dessus moi et que le contact de son corps qui presse contre le mienne me fasse comprendre qu’il s’est déjà préparé à l’étape supérieur en se défaisant de quelque un de ses vêtements.

Pressé, le petit River !

Il est vrai que le temps joue contre nous et que nous n’avons pas tout le loisir d’en profiter mais ça fera l’affaire. Je saurai m’en contenter.  Agile, il fraie son chemin sans mon pantalon, m’en dégage le bas du corps. Il serre ma gorge toujours aussi fort, mais pas assez pour me couper le souffle comme je le voudrais.  

J’arrive encore à respirer ! Et à articuler, bien qu’avec une certaine difficulté.

- Moi…toi…t’es…nul !

De ma main gauche, je presse sur la sienne sur ma gorge pour qu’il serre plus fort, je ne devrais pas être capable de soulever ma tête, comme je le fais avant de la rabattre contre le carrelage de la terrasse.

- Tu…perds…de…toute…manière… !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 276
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 30 Mai - 15:16



Joker And Quinn
ft. Angelica J. Litrell


Le soleil brûlait mon dos et mes épaules. Il ne lui fallait jamais longtemps pour mordre ma peau beaucoup trop blanche. C’était à peine si je ne pouvais pas imaginer le bruit qu’elle faisait en rôtissant. En temps normal, j’aurais fait attention… J’étais beaucoup de chose, mais pas un masochiste…

…contrairement à la psy que je venais de mettre à terre et que je maintenais au sol en la tenant à la gorge en serrant les dents. Tous les muscles du haut de mon corps étaient contractés et bien dessinés, bougeant au moindre de mes mouvements, brusques mes mouvements.

Et pourtant, je ne serrais pas assez fort.

Je ne voulais pas serrer fort.

Je ricanai quand elle affirma que j’étais nul, me provoquant mais mon sourire disparut quand elle se tapa la tête en arrière contre le sol.

Elle avait raison.

J’avais déjà perdu.

Je ne voulais pas faire de marques. Mais elle allait s’en faire elle-même… Alors quoi que je raconte ensuite… Ce serait sa parole contre la mienne… Or… Elle était la psy et moi le soi-disant malade. Ma parole ne pèserait pas bien lourd contre la sienne.

Alors pourquoi me retenir.

Je serrai donc plus fort d’une main et remontai la fermeture éclair de mon pantalon de l’autre. Je n’aurai pas ce que je veux ?

Et bien cette nymphomane non plus.

Mon service trois pièces remballé, j’usai alors de mes deux mains pour serrer sa gorge, la regardant dans les yeux. Je n’avais pas besoin de sexe pour jouir. Je n’avais pas besoin de ça pour prendre mon pied. Voir ses yeux s’injecter de sang et son visage devenir bleu, puis mauve et se mettre à gonfler me suffisait.

A chaque seconde qui passait, je serrais un peu plus fort. Je me mis à baver sur sa poitrine à moitié dénudée, à genoux au-dessus d’elle, ne perdant pas une miette de toutes les étapes qui allaient me mener vers une strangulation parfaitement exécutée.

Sentir ses muscles se tendre, ses mouvements devenir brusques et incohérents alors que son cerveau manquait d’oxygène était un spectacle fascinant.

-Tu perds.

Je ne réfléchissais plus. La provocation de cette femme était venue à bout de mon esprit calculateur limité.

Puis je me sentis tiré en arrière.

-ARRÊTE ! LÂCHE ! LÂCHE-LA, MORIARTY !

Je grognai, me débattis… Puis réalisai qu’ils étaient à quatre sur moi à essayer de me faire lâcher prise. Quatre armoires à glace en blouse blanche.

Mais je ne lâchai pas, grognant et gardant mon emprise sur le cou fragile de la jeune psy.

-Encore trente secondes… Encore trente secondes !

Encore trente secondes et je pourrai jouir en sentant la vie lui échapper.

Mais je sentis une piqûre dans mon cou… Et je secouai la tête et grognai encore de frustration en sentant que ce ne furent pas les muscles de la fille qui se détendirent… Mais les miens, permettant aux aide-soignant de me faire lâcher prise et de me tirer en arrière pour m’éloigner de la psy qui gisait là, à moitié nue.

Je me débattais encore, mais trop mollement à cause de ce qu’on m’avait injecté. Je ne tenais même plus sur mes jambes, c’étaient les aides-soignants qui faisaient que je tenais debout… Et encore, c’était à peine si mes pieds touchaient le sol.

Je secouai la tête de protestation et prononçai d’une voix de moins en moins articulée :

-Non non non non…

J’eus le temps de voir quelqu’un se jeter auprès de la psy à terre…

J’eus le temps d’entendre…

-Emmenez-le en isolement !

Puis plus rien…

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeVen 7 Juin - 3:23



Joker And Queen
ft.  River Moriarty







Plus River serre sur ma gorge, moins l’air passe et des points d’une blancheur impeccable commencent à danser devant mes yeux. Les extrémités de mes doigts et de mes orteils commencent à engourdir et la jouissance qui implose entre mes cuisses est divine. Saura t-il me donner ce qu’Edward n’a jamais voulu oser ?

Mais ce n’est pas encore assez.

En aspirant fort, l’air continu de passer, même si c’est très peu. J’arrive encore à bouger et j ne devrais pas. C’est ce que je lui montre en relevant ma tête puis en la laissant tomber contre le sol. Je peux sentir les petits cailloux s’incruster dans mon crâne et picoter dans mon cuir chevelu.

River marche dans ma provocation, il est prévisible jusqu’à un certains point. Lui, il ira jusqu’au bout, il ne se dégonflera pas avant que ça devienne intéressant.

Mes forces commencent à me lâcher et ma main qui se trouvait sur la sienne glisse et tombe mollement au sol alors que je devine que ce n’est qu’une question de seconde. Ma vue s’embrouille avant de complètement  se voiler de noir.

J’y suis envie.

Ou pas.

Je ne ressens plus la douleur divine autour de mon cou, ni même le poids de River sur mon corps. Juste, un froid désagréable puis des mains qui me soulèvent.

Ce n’est pas ce qui était prévu !

Je n’étais pas prête à revenir, je n’ai même pas jouie !

C’est à l’infirmerie du centre que je me réveil, quelques instants après qu’on m’y ait amenée. Ce n’est que partie remise, je ne compte pas laisser tomber, maintenant que j’ai trouvé chaussure à mon pied.  

Il ne me suffit que de donner ma version des faits, ajoutant des trémolos quand c’est utile puis en rejetant le blâme sur les caméras qui ne fonctionnent jamais. Ça, les patients, ils l’ignorent ! Tant qu’ils croient qu’elles sont activent, tout va bien pour tout le monde, pas vrai ?

Je crois qu’avec le fâcheux évènement qu’ils préféreront taire pour éviter des représailles et avec mon refus de porter plainte, l’histoire mourra à l’interne et le centre ne se verra pas éclabousser dans les journaux.

En prime, j’ai droit à quelques journées de congés pour me remettre !

Cependant, je demande qu’on me confi dès à présent le dossier Moriarty. Lui et moi, nous avons encore beaucoup à nous dire.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]   Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Joker And Quinn [PV A.J.][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Joker Médical
» Un Poisson Joker vous avez dit ? [Libre]
» Harley Quinn ♔ La Folle Au Marteau
» Riley Quinn et ses liens
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Hollywood Mental Health Center-