AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 [Libre] - To Shop Or Not To Shop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Liam Taylor
Liam Taylor


Messages : 141
Date d'inscription : 08/03/2015
Age du personnage : 34
Localisation : In deep Chaos


[Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Libre] - To Shop Or Not To Shop   [Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 I_icon_minitimeJeu 19 Sep - 10:13



To Shop Or Not To Shop
ft. Julie G. Bouchard


Je retrouvai un peu le sourire quand elle me dit que des points positifs, nous n’avions pas assez de tous nos doigts pour les compter. C’était un bon point, même si elle ne m’en cita aucun au final. Je l’avais vexée, apparemment, et j’avais du mal à cibler pourquoi. Qu’est-ce que j’avais pu dire qui avait pu la vexer ? J’avais ciblé l’institution pour laquelle elle bossait et elle l’avait pris pour elle, apparemment. Alors qu’elle n’était qu’un seul tout petit rouage de cette institution.

Mais un rouage peut faire la différence.

Parce que si un rouage se met à tourner à l’envers, il peut inverser la tendance à force de persévérance.

-Je suis content de savoir que tout n’est pas perdu…

Moi, je venais par contre de probablement griller toutes mes chances avec elle. Mais tant pis. Je n’allègerai pas mes convictions, n’adoucirait pas mes discours, même pas pour les beaux yeux de Julie.

Mais au lieu de s’ouvrir pour me faire l’éloge de la génération qui nous succéderait, elle ne me fit que ce vague résumé… dénué de conviction puisqu’elle regardait sa jolie petite chienne et non moi-même, dans les yeux.

Des mots, mais des mots qui sonnaient creux.

Je cherchai son regard, essayai de lui expliquer que ce n’est pas après elle que j’en avais, mais après le système entier. Le truc, c’était que je ne me mettais pas à la place des profs, mais à ma place, la seule que j’avais connue : la place d’un étudiant complètement hors des clous imposés par l’école. Intéressé, autodidacte… et dégoûté. C’était à peine si le terme « école » ne me filait pas des crises d’urticaire.

Alors la bonne question était peut-être aussi de se demander si c’était bien une bonne idée de tomber amoureux d’une prof, au final.

Mais je secouai la tête, les yeux grands ouverts de surprise quand elle me dit en ronchonnant que je devrais peut-être changer de métier et que je… Pardon ?

-Non, je ne changerai pas de métier. Si je mettais les pieds dans une école, je crois que j’en vomirais d’angoisse.

Je fus encore plus surpris de l’entendre me dire qu’en gros, je venais de la traiter de ratée.

-Pardon ?!... Ecoute, si tu as eu cette impression, sache que ce n’était pas du tout l’intention. Si tu l’as pris pour toi, j’en suis désolé. Mais j’ai aussi le droit d’avoir mes idées, non ?

Donc, tant que je la caressais dans le sens du poil comme elle était en train de caresser Athéna, c’était bon. Mais dès qu’on sortait de la drague pure et simple pour échanger un peu, sur des sujets plus houleux mais non moins intéressants, elle se vexait ? Elle prenait tout pour elle ?

Jeez… Elle n’était quand même pas le centre du monde enseignant, que je sache…

Bref, tant qu’à faire, je tentai une déviation, elle était prof, certes, mais elle n’était pas que ça. Il pouvait y avoir plein de choses intéressantes concernant Julie en dehors des murs de l’école.

Elle parla alors de sa vie privée, mais toujours en ronchonnant et toujours sans me regarder. Et là, je compris d’où venait l’hypersensibilité de Julie. Elle avait perdu son compagnon et, apparemment, c’était encore très récent.

Elle avait voulu changer d’air mais avait des apriori sur la Californie, déjà… Puisqu’elle avait quitté son « souriant et amical » Québec. Si je comprenais bien la métaphore, elle avait dut se prostituer pour s’en sortir. Et elle disait qu’elle aimait son métier ainsi que ces cours lui plaisaient, au passé.

-Désolé d’avoir été dur alors. Je ne pouvais pas savoir. Tu es en deuil encore… Il faudra le temps. Mais tu t’en sors bien, non ? La preuve, c’est que j’ai cru voir en toi quelqu’un d’assez solide pour me tenir tête dans un débat.

Je lui souris…

-Ce n’est peut-être encore qu’une façade pour l’instant, ce sourire que tu arbores tous les jours. Mais je te souhaite de t’en sortir vraiment. Que ce sourire et cette tête que tu as tenue bien droite depuis le début de notre rencontre soit toi toute entière à nouveau.

Je la regardai, espiègle, mais pas moqueur.

-Pour ça, j’ai peut-être un truc. Je suis pas psy ni rien, mais je me dis que ça vaut le coup d’essayer : faut penser à l’envers. Tout ce que tu penses de négatif, Tu dois le penser juste après en positif. Inverser ton mode de pensée. Tu veux essayer ?

@ Billy Lighter












LIAM


Revenir en haut Aller en bas
Julie G. Bouchard
Julie G. Bouchard


Messages : 159
Date d'inscription : 15/05/2019
Age du personnage : 28
Localisation : Pancakes land

Who Am I?
Birth place: Québec City
Je suis: une accro au sirop d'érable
Song:


[Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Libre] - To Shop Or Not To Shop   [Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 I_icon_minitimeDim 22 Sep - 0:25


To Shop Or Not To Shop

   
ft. Liam Taylor



De ce que je comprends Liam n'aime pas du tout l'école et en vomirai à l'idée d'y retourner. J'avoue que là, la confusion s'empare de moi car la façon dont il en a parlé laisse penser qu'il s'y était plus. Comme quoi, c'est assez surprenant.

Il semblerait aussi que j'ai un peu sur-réagi de ce qu'il sous-entend. Je pense vraiment que l'on s'est tout les deux très mal compris en fait. Je pense toujours que c'est un 50-50 là-dessus. Je ne dois pas être habituée à la façon de s'exprimer américaine, bien qu'il n'y ait aucune barrière de la langue, il se peut que celle de la culture soit elle un peu présente.

- Pardon ?!... Ecoute, si tu as eu cette impression, sache que ce n’était pas du tout l’intention. Si tu l’as pris pour toi, j’en suis désolé. Mais j’ai aussi le droit d’avoir mes idées, non ?

- Je n'ai pas dis le contraire non plus… Je pense que je n'ai plus l'habitude de parler aux autres. Je suis désolée pour tout écoute… Je pense qu'il y a vraiment eu une grosse incompréhension…  

Il me demande ensuite de me définir autrement que ce qui concerne mon métier. Là je dois dire que justement je ne sais plus où j'en suis. Je perds tout en si peu de temps pour me retrouver à plusieurs milliers de kilomètres de chez moi, sans connaître personne et où la façon de vivre y est différente.

Après avoir parlé de tout ça avec plus de détails. Je laisse Liam reprendre la parole et écoute ce qu'il a à dire.

- Désolé d’avoir été dur alors. Je ne pouvais pas savoir. Tu es en deuil encore… Il faudra le temps. Mais tu t’en sors bien, non ? La preuve, c’est que j’ai cru voir en toi quelqu’un d’assez solide pour me tenir tête dans un débat.

J'hausse les épaules. Si je m'en sors bien, je n'en sais strictement rien, je viens de retenir les larmes qui humidifiaient mes yeux. Je renifle un peu et lui réponds.

- P'tète, je sais pas trop…  

Je lève un peu plus la tête et le regarde d'une façon un peu hésitante.

- Ce n’est peut-être encore qu’une façade pour l’instant, ce sourire que tu arbores tous les jours. Mais je te souhaite de t’en sortir vraiment. Que ce sourire et cette tête que tu as tenue bien droite depuis le début de notre rencontre soit toi toute entière à nouveau.

Ce n'est pas faux ce qu'il venait de dire. Je le regarde en serrant ma petite chienne contre moi et esquisse un faible un sourire.

- Pour ça, j’ai peut-être un truc. Je suis pas psy ni rien, mais je me dis que ça vaut le coup d’essayer : faut penser à l’envers. Tout ce que tu penses de négatif, Tu dois le penser juste après en positif. Inverser ton mode de pensée. Tu veux essayer ?

- J'essayerai… Néanmoins je dois encore comprendre comment vous fonctionnez tous ici… C'est tellement différent de chez moi… Je suis là depuis peu et je n'ai aucun repères…

J'ai surtout besoin d'aide mais je n'allais pas me confesser à un homme que je ne connais que depuis une heure environ.
J'ai encore la gorge un peu serrée. La façon dont il m'a parlé m'a rappelé lorsque mon ex compagnon est décédé et que pour certaines personnes la seule chose qui les préoccupait était de savoir quand j'allais retrouver un homme avec une bonne situation…

- Je suis désolée d'avoir réagit ainsi… C'est juste que cette discussion… Enfin non rien, je suis juste une femme paumée. C'est ma faute encore désolée

Je secoue légèrement la tête comme pour me chasser cette idée qui m'est passée par la tête. J'esquisse de nouveau un petit sourire. Je ne sais plus quoi faire ou quoi dire. J'ai un peu peur que ça tourne encore mal et qu'on me prenne pour quelqu'un que je ne suis pas non plus… Si je pouvais me cacher je le ferai immédiatement.



© Billy Lighter




© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Liam Taylor
Liam Taylor


Messages : 141
Date d'inscription : 08/03/2015
Age du personnage : 34
Localisation : In deep Chaos


[Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Libre] - To Shop Or Not To Shop   [Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 I_icon_minitimeLun 23 Sep - 15:51



To Shop Or Not To Shop
ft. Julie G. Bouchard


Julie parlait de malentendu. Moi, je pensais plutôt que j’avais été un peu trop loin avec quelqu’un qui n’était pas en état de suivre le rythme. Je n’aimais pas l’école, c’était vrai. Je ne l’avais pas aimée telle qu’elle était, je n’avais pas aimé le système en soi. Restait que je pensais que c’était justement l’endroit idéal pour développer les idées et les intelligences, de même que les arts. Mais le système scolaire n’était pas fait pour développer tout ça, pas plus que pour aiguiser l’esprit critique des jeunes. Que du contraire, il était fait pour formater les jeunes, pour essayer de les faire entrer tous dans le même moule.

Et je pensais aussi et surtout que quelques jeunes professeurs tels que Julie pouvaient changer la donne et justement faire s’écrouler ce système désuet et passer à un autre mode de fonctionnement pour la scolarité. En mettant l’accent sur les qualités de chaque individu plutôt que de les transformer en bons petits soldat bien sages et prêts pour le métro-boulot-dodo.

Seulement, et ce que je ne savais pas c’était que Julie était à la fois perdue et en deuil. Donc, incapable de voir les choses sous un angle positif pour le moment. Ce qui faisait que même dans son travail et dans ses élèves, elle ne voyait que le pire.  

J’ouvris de grands yeux quand elle affirma n’avoir plus l’habitude de parler aux autres.

-Tu ne m’as pas parue asociale au premier abord. Que du contraire ! Discuter avec toi est très agréable, même si nous n’avons pas les mêmes idées sur tout.

Je ne savais pas si c’était vraiment de l’incompréhension. Je lui souris et tendis la main pour la poser sur la sienne en signe de réconfort.

-Disons que je comprends mieux maintenant pourquoi tu vois tout en noir et pourquoi, à t’entendre, tu as l’air si aigrie. J’y ai été trop fort sans savoir que tu pouvais ne pas être en de bonnes dispositions pour ce genre de discussion.

Mais elle avait fini par s’ouvrir à moi pour me dire ce qui clochait.

-Tu auras besoin de temps, peut-être… Celui de t’adapter, celui de tourner la page et ce ne sera peut-être pas facile si loin de chez toi où, comme tu dis, tout est différent.

Je pris sa main entre les deux miennes, profitant qu’elle ait cette main qui ne caressait pas sa petite chienne et la regardai dans les yeux.

-Ce n’est pas ta faute. Ce n’est la faute de personne. D’ailleurs, ce n’est qu’une discussion. Il n’y a pas de faute dans une discussion… Enfin, je ne pense pas.

Je ris doucement et essayai de détendre l’atmosphère.

-Et puis, ce n’est pas comme si on me demandait d’y retourner, à l’école.

Ouais, parce que j’avais défendu mes idées corps et âme comme si j’allais encore devoir subir ça alors que ce n’était pas le cas. Ce qui ne m’empêchait pas de penser qu’un jour peut-être j’aurais des enfants à moi qui seraient obligés de passer par là… Et pour ça, je voulais me battre pour qu’ils bénéficient d’un apprentissage plus adapté, plus libéral.

Elle semblait vouloir fuir mon regard mais je baissai la tête, ne la laissant pas faire.

-Et si ce que tu as dit est vraiment ce que tu penses, tu es également libre de le penser. Ce n’est pas pour autant que nous ne pourrions pas bâtir une amitié.

Voire plus mais seul le temps en déciderait.

-Parce que si tu es si paumée et seule que tu ne le dis…

Elle semblait surtout avoir perdu toute confiance en elle et en plus, j’avais écrasé ce qui pouvait éventuellement en rester.

-…tu vas avoir besoin d’amis et de guides dans cette nouvelle vie qui s’offre à toi…

Je souris doucement.

-Si tu veux, je veux bien être l’un de ces amis.

@ Billy Lighter












LIAM


Revenir en haut Aller en bas
Julie G. Bouchard
Julie G. Bouchard


Messages : 159
Date d'inscription : 15/05/2019
Age du personnage : 28
Localisation : Pancakes land

Who Am I?
Birth place: Québec City
Je suis: une accro au sirop d'érable
Song:


[Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Libre] - To Shop Or Not To Shop   [Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 I_icon_minitimeLun 30 Sep - 0:56


To Shop Or Not To Shop

   
ft. Liam Taylor



J'abord le fait que je n'ai pas vraiment eu de contact avec des personnes depuis un moment. Hormis quelques uns ici, en dehors de mon travail mais ce n'est pas grand chose et je n'ai revu aucune de ces personnes depuis. Ward s'est proposé si j'avais besoin pour mon emménagement alors nous verrons bien à ce moment là.

- Tu ne m’as pas parue asociale au premier abord. Que du contraire ! Discuter avec toi est très agréable, même si nous n’avons pas les mêmes idées sur tout.

- Et bien c'est vrai, je ne sais même pas comment c'est possible. Je suis même timide et réservée de nature quand je ne connais pas la personne en face…  

Liam pose sa main sur la mienne et ça me fait sourire. Je le regarde et il a vraiment l'air désolé et avoue y avoir été un peu trop fort. Enfin en même temps je n'allais pas dire à un inconnu que j'étais en deuil et que j'avais le moral à zéro, ça ne fait pas très avenant à vrai dire.

- Disons que je comprends mieux maintenant pourquoi tu vois tout en noir et pourquoi, à t’entendre, tu as l’air si aigrie. J’y ai été trop fort sans savoir que tu pouvais ne pas être en de bonnes dispositions pour ce genre de discussion.

- Ce n'est pas grave…  

J'esquisse un nouveau sourire. Disons que c'est oublié toute cette histoire. Enfin j'espère que ça le sera des deux côtés.

- Tu auras besoin de temps, peut-être… Celui de t’adapter, celui de tourner la page et ce ne sera peut-être pas facile si loin de chez toi où, comme tu dis, tout est différent. … Tu auras besoin de temps, peut-être… Celui de t’adapter, celui de tourner la page et ce ne sera peut-être pas facile si loin de chez toi où, comme tu dis, tout est différent. … Et puis, ce n’est pas comme si on me demandait d’y retourner, à l’école.  

Il pose ma mains entre les siennes et finit par rire un peu. Ca détend un peu l'atmosphère mais je suis encore un peu hésitante pour le regarder droit dans les yeux, je me sens honteuse maintenant. Il essaye de trouver le contact visuel et je lève un peu la tête pour le regarder.

- Et si ce que tu as dit est vraiment ce que tu penses, tu es également libre de le penser. Ce n’est pas pour autant que nous ne pourrions pas bâtir une amitié.

- Je ne sais plus… Je pense que c'est possible oui

Il est vrai que c'est toujours cool d'avoir des amis, surtout que le peu que j'ai sont très très loin d'ici. Même si je peux les appeler, c'est différent, on ne peut plus sortir les soirs de week-ends boire un petit verre pour se raconter la semaine, ses hauts et ses bas.

- Parce que si tu es si paumée et seule que tu ne le dis… tu vas avoir besoin d’amis et de guides dans cette nouvelle vie qui s’offre à toi… Si tu veux, je veux bien être l’un de ces amis.

Je regarde Liam, cette fois avec de la volonté. Il vient de proposer son amitié. Je lui souris très sincèrement.

- Ce serait avec grand plaisir… J'ai vraiment besoin de personnes sur qui je peux compter ici… C'est difficile à trouver pour le moment…

J'ai un peu moins envie de me cacher mais toujours un peu quand même. Liam s'est montré un peu plus calme, ouvert et compréhensif. Alors être amis serait avec plaisir, j'ai besoin d'être accompagnée dans cette nouvelle vie, d'être guidée pour m'habituer à la Californie et ses habitants. J'adresse un nouveau sourire à Liam en le regardant directement.


© Billy Lighter




© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Liam Taylor
Liam Taylor


Messages : 141
Date d'inscription : 08/03/2015
Age du personnage : 34
Localisation : In deep Chaos


[Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Libre] - To Shop Or Not To Shop   [Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 I_icon_minitimeMar 1 Oct - 11:12



To Shop Or Not To Shop
ft. Julie G. Bouchard


Le débat aurait pu être intéressant si Julie avait été en mesure de le mener. Mais j’ignorais qu’elle n’était pas en état de le faire. Du coup, je l’avais un peu forcée à se confier bien malgré elle, et malgré moi aussi. Il ne faisait désormais presque aucun doute qu’elle était ici en partie pour se reconstruire…

Et le premier rustre sur lequel elle était tombée, c’était le révolutionnaire de pacotille que j’étais.

Elle n’osait même plus me regarder maintenant, probablement de peur de me relancer dans ce débat qui me tenait vraiment très à cœur. Mais je savais aussi tenir compte, comme elle le disait, de la personne en face de moi.

Elle disait que ce n’était pas grave… Mais je voyais bien que oui. Si j’avais eu une chance à un moment donné, je l’avais piétinée sans ménagement parce que mes idées à propos de l’école et de l’éducation étaient probablement bien trop progressistes pour notre époque.

Du coup, chaque nouvelle phrase de Julie m’envoyait dans un dead end. Il n’y avait plus de conversation, je venais de la refermer comme une huitre. Inutile d’insister. Mais j’avais quand même envie que nous nous quittions en bons termes, voire que nous puissions bâtir une amitié mais voilà qu’elle n’était plus sûre de rien.

Était-ce possible d’être aussi fragile ? Au point de ne plus vouloir même tenter de se défendre ?

Je pris une serviette sur la table et un bic dans ma veste et griffonnai dessus avant de la lui donner.

-Voilà mon numéro de téléphone… Si vous avez besoin d’un coup de main pour déménager ou toute autre chose. Vous en faites ce que vous voulez.

Mais je crois que là, elle m’avait assez vu pour un mois… Voire même assez tout court.

Je me levai.

-Je vais vous laisser, vous et Athéna… Merde… Les souris de Cash sont dans votre voiture !... Vous m’accompagner pour que je puisse les récupérer ?

@ Billy Lighter












LIAM


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [Libre] - To Shop Or Not To Shop   [Libre] - To Shop Or Not To Shop - Page 2 I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Libre] - To Shop Or Not To Shop

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Une petite baignade [libre]
» Observation [libre]
» Tutoriel: caméra libre
» Saloon, alcool et bagarre [LIBRE]
» Diabolo - Etalon - Libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Centre commercial-