AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Delirium [PV Sonny][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeDim 9 Juin - 12:14



Delirium
ft. Sonny Robson


-Réveille-toi… Tu dois partir… Il va bientôt revenir !

J’ouvris les yeux sur le visage contrarié de Letizia. Une belle Mexicaine qui, ses derniers jours, avait été aux petits soins pour moi. C’est elle qui m’avait empêché d’y passer… Ou plutôt, c’était moi. C’est ce qu’elle avait dit. Que je lui avais téléphoné du refuge pour qu’elle vienne.

Je ne me rappelais plus de ça.

Tout ce que je me rappelais, c’était les coups et Samantha. Samantha qui m’avait trahi au point où ça faisait encore mal.

Je soupirai.

-Je ne peux pas partir maintenant…

Pour la simple et bonne raison que j’étais loin d’être rétabli. Letizia avait recousu mes blessures mais elles brûlaient toujours. C’était elle qui avait le désinfectant et les antibiotiques. J’en avais besoin maintenant… Je n’arriverais jamais jusqu’à L.A. dans cet état.

Letizia se retourna vivement vers moi.

-Tu dois ! Juliano revient de son voyage aujourd’hui et il n’aimera pas te voir ici ! Il t’achèvera. Alors si tu veux survivre, il faut que tu partes !

Sa petite voix stridente me tapait sur les nerfs ! Je me levai doucement comprenant très bien qu’elle me voulait dehors.

-D’accord… Je m’en vais… Mais donne-moi les antibiotiques et le désinfectant…

Elle leva un sourcil.

-Quels antibiotiques, Ward ? Je n’en ai pas, c’est beaucoup trop cher ! Et je n’ai plus de désinfectant !

Elle ne m’en avait pas donné ? Elle me shootait à quoi alors, depuis le début ?

-Tu m’as donné quoi alors ?

Je disais ça en marchant doucement vers mon t-shirt que je remis. Il était troué et le tissus foncé était rougeâtre un peu partout.

-Je t’ai donné des analgésiques pour que tu arrêtes de gémir ! Maintenant, pars ! Je t’en devais une, maintenant ma dette est payée. Tu peux partir.


Je le regardais en le foudroyant du regard avant de reprendre ma veste. J’allais devoir m’arrêter à une pharmacie, en chemin... Si possible du côté mexicain pour éviter que trop de questions ne soient posées.

Je fouillai mes poches mais je n’y trouvais ni mon portefeuille, ni mon flingue. Je me tournai vers Letizia et la regardai dans les yeux même si mes paupières retombaient un peu sur mes yeux. J’étais encore shooté à ces foutus analgésiques.

-Où est mon portefeuille, Letizia ?


Elle se renfrogna et croisa les bras devant sa poitrine.

-Tu ne l’avais pas… Ils ont dû te les prendre après t’avoir laissé pour mort. Si tu l’avais eu, je te l’aurais laissé après avoir pris l’argent pour que tu ne le remarques que quand tu serais bien loin.


Letizia avait du culot comme toutes ces petites Mexicaines femme de chefs de petits gangsters locaux.

-Et pour t’anticiper tout de suite : non, je n’ai pas d’argent ici ! Va-t’en Ward avant que mon mari crois que j’ai une aventure avec un looser comme toi.

Petite conne…

Je lui tournai le dos, embarquant tout ce que j’avais à embarquer avant de rejoindre ma voiture près du refuge qui n’était qu’à un kilomètre de la maison de Letizia.

***

L’entrée de L.A…. Je voyais à peine le panneau alors que le feu venait de passer au vert. Je n’avais pas avancé d’un centimètre provoquant les klaxons des autres automobilistes.

J’avais chaud… Les analgésiques avaient commencé à perdre leurs effets il y a une heure et demi d’ici. Je conduisais à une main la douleur dans mon épaule étant trop forte.

Je ne savais même pas combien de jour j’avais passé là-bas…

-Démarre abruti !!! C’est vert !!!


La ferme…

C’est ce que je pensais alors que mon cerveau commençait à divaguer… Je démarrai machinalement sans savoir vraiment où j’allais. Je transpirais si bien que mes cheveux en étaient mouillés.

Il fallait que j’aille chez Samantha…

Non, elle m’avait trahi.

C’était toi. Tu es entré et tu as tué tout le monde.


-C’était pas moi…


J’avais fait beaucoup de chose. Mais ça, non… Je n’aurais eu aucun intérêt à tuer Angelo. Il m’apportait de l’argent et, surtout, il m’apportait Samantha. Mais elle m’avait trahi…

Je voulais la détester…

Mais je n’y arrivais pas…

Je tournais en rond dans les rues… J’étais à South L.A... Je pense que j’étais là. Je passai une main sur mon front brûlant.

-Sam…


Je disais ça sans raison sûrement parce que mes pensées divaguaient vers elle.

Il faut que je rentre chez moi…

Je le fis prenant la direction de l’Eastside. C’était là que j’habitais. A l’heure qu’il est Sean devait jouer dans le salon… Et ma mère devait faire un de ses plats sans saveur.

Je réussi à atteindre mon appartement de l’Eastside. La porte principale de l’immeuble n’était jamais fermée et je pus entrer facilement mais je dus m’arrêter et m’appuyer contre le mur portant ma main à me ventre. Du sang… Letizia était vraiment la pire des infirmières du monde. Même Delfino était plus doué.

Samantha… Samantha était surement douée aussi…

Je gémis mais utilisais mes force pour grimper jusqu’au premier étage. Je sortis ma clé de ma poche de jeans… Les Conti ne m’avaient pas tous volé… Juste ce qu’il y avait dans ma veste… Pas mes clés de voiture, ni de maison.

Je mis la clé dans la serrure. Mais ça ne fonctionnait pas…

-Merde…


Je ressayais sans succès et mes clés finirent par m’échapper et tomber au sol. Je fermai les yeux ma tête contre la porte.

-Sean… Ouvre-moi…

Ma voix était rauque et je frappai une fois avec ma tête contre la porte.

-Ouvre !

Il fallait que je rentre…

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeLun 10 Juin - 11:21



Delirium
ft. Ward Fleming


Putain… C’était bizarre à dire… Mais j’étais en deuil. En putain de deuil. J’arrivais pas à y croire. Pas que j’étais en deuil, mais que Luca pouvait ne plus être là. Qu’il sera pas sur la ligne de départ à la prochaine course. Qu’on verrait plus sa bagnole rutilante et qu’on l’entendra plus vrombir. Qu’on le verra plus faire péter le champagne. Que je l’entendais plus me lancer des petites piques et que je pourrai plus lui en lancer.

Oh ouais hey, je sais que Luca, c’est pas un bon gars. Qu’il fait partie de la mafia et tout ça. Enfin… Qu’il faisait… Quand je disais que j’avais du mal à m’y faire.

Mais pour moi, c’était pas tant un mafieux qu’un rival sur le bitume de L.A. Un très bon pilote. Prudent, mais avec du talent. Celui qui pimentait mes courses. Qu’il fasse partie de la mafia ou pas, ça changeait quoi dans ma vie à moi ? Rien… Il m’empêchait pas de bouffer, ni de faire mon job, ni de payer mes factures… Bref, ses mauvaises actions parasitaient pas ma vie à moi.

Enfin… Sauf maintenant qu’il était mort quoi… J’avais toujours pensé que s’il crevait prématurément, ce serait en se plantant en course.

Bah non… L’était mort parce que quelqu’un, ou un groupe, était entré chez son père et avait buté tout le monde. Dans un putain de règlement de compte qu’il était mort, le Luca.

C’était des trucs qui arrivaient dans la mafia, je suppose…

Enfin, du coup, la couse de cette nuit était annulée… Putain... Le temps que les choses se tassent que les organisateurs avaient dit. C’était clair que le L.A.P.D devait être un peu à cran, là tout de suite.

Bref, du coup, j’étais allongé sur mon lit, tout habillé après ma journée de travail et… et j’arrêtais pas de ressasser ça. Genre… y a de gens, y peuvent entrer dans ta baraque pour te descendre. Point. Ouais enfin faut faire partie de la mafia… Mais bon… Quand même…

J’en revenais pas…

Et ça faisait déjà quelques jours, pourtant, que les Conti s’étaient faits rayés de la carte. Le pire, c’était que les flics semblaient avoir aucun indice sur qui c’était qui avait fait ça.

Je sursautai quand j’entendis marteler à la porte. Comme si, ça y était, c’était mon tour de me faire buter. Alors que c’était débile… Qui voudrait me buter ? J’avais jamais fait de mal à personne pour ne pas dire que j’étais personne… Juste un pilote un peu accro à l’adrénaline.

Alors je me levai et me trainai jusqu’à la porte.

-Oh ! Hey ! C’est bon ! Y a pas de Sean ici…

J’ouvris la porte à la volée et Ward me tomba littéralement dans les bras.

-Putain ! Mais qu’est-ce que tu fous ?!

Je le soulevai et l’aidai à entrer. Ward avait la tronche défoncée et il était pas beau à voir. Je le laissai tomber dans le fauteuil de mon petit salon. C’était un enfoiré… mais pas moi. Alors j’allais quand même pas le laisser crever sur la pas de la porte.

-Qu’est-ce qui t’es arrivé ? C’est qui Sean ?

Je me penchai sur lui pour constater que Ward avait plus trop toutes ses cartes.

-Hey ! Oh ! C’est moi, Sonny. Tu me reconnais ?

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeMar 11 Juin - 11:05



Delirium
ft. Sonny Robson


Ma main pressant toujours la blessure que j’avais au ventre, je tapai de ma tête contre la porte sommant à Sean d’ouvrir. S’il n’ouvrait pas, j’allais certainement crever ici. De toute façon, Samantha me hais… Alors qu’est-ce que ça changera ?

J’entendais quelqu’un derrière la porte… Il disait qu’il n’y avait pas de Sean à l’intérieur. Je fronçai les sourcils, les yeux fermé. Si… Si… Il y a bien un Sean. Où il est ?

J’allais abandonner et arrêter de frapper quand la porte l’ouvrit brutalement. Je perdis l’équilibre et un type me rattrapa. Il était grand… Bien plus grand que ne l’était Sean. Il s’écria demandant ce que je foutais. Je secouai la tête sans répondre ne comprenant pas vraiment la question.

Tout ce que je savais c’est qu’il m’aida à m’installer dans un fauteuil. J’avais des fourmis dans les jambes et dans les bras et ma vision était trouble.

Le type était grand, blond… Je secouai la tête. Ça n’avait aucun sens. Et il posait des questions. Ce qu’il m’était arrivé… Qui était Sean… Qui était Sean ?

-Mon petit frère… Il est où ? Il est grand comme ça.

Je mis ma main tremblante à un peu plus d’un mètre de hauteur. Avant de capter… Avec de me rappeler… Ward, Sean est mort… Il est tombé de la falaise… Tu l’as vu d’en bas… Tu l’as vu tomber…

Je laissai retomber mon bras alors que mon regard se fixa sur le blond.

-Ah oui… La falaise…


Mon regard reparti dans le vide. Mes seules forces, je les mettais dans la pression que j’exerçais sur ma blessure.

Letizia n’avait pas fait du très bon travail.

Robson… C’était Sonny Robson qui était là. Je fronçai les sourcils le regardant à nouveau.

-Qu’est-ce que tu fous chez moi ?


Il n’était pas chez moi. Je n’habitais plus ici depuis 1961…

-Non… Je ne suis pas chez moi…

Je regardais autour de moi avant de fixer à nouveau Sonny de mon regard vitreux.

-Ouais Sonny le looser… Je te reconnais.

C’était un abruti… Je l’ai battu à une course. Une course où n’avait pas participé Luca. Luca qui était mort…

Samantha qui m’avait trahi…

Mon regard changea pour montrer à nouveau ce flot de sentiments pour lesquels je ne trouvais pas de mot. Trahison ? Douleur ? Haine ? Difficile à dire…

-Je ne les ai pas tués… Les Conti… Ce n’était pas moi… Samantha le savait mais elle m’a quand même livré aux autres. J’ai rien vu venir…

Je failli perdre le fil alors que mes yeux se révulsèrent très brièvement mais je réussi à remettre mon regard sur Robson.

-C’est les Los Diablos. Ce n’est pas moi… Moi, je l’aimais, Samantha, c’est tout…

J’aurais voulu la détester à la place. La détester et pouvoir la tuer aussi facilement que je tuerais tous les autres êtres humains de cette planète.  


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeMer 12 Juin - 22:13



Delirium
ft. Ward Fleming


Ward était défoncé. Pas dans le sens shooté du terme… Heu… quoi que, j’en savais rien en fait. Non, mais sa gueule était démontée, voilà ce que je veux dire. Et il tenait même plus sur ses jambes et… Il appelait Sean. Nom de Dieu qui était Sean ?

J’ouvris de grands yeux perplexes quand il dit que c’était son frère. Son tout petit frère d’un mètre de haut. Merde… je savais que Ward avait eu un petit frère mais il était mort tout gosse dans un accident… Il sembla retrouver un rien de lucidité pendant une ou deux secondes… avant de la perdre encore en demandant ce que je foutais chez lui.

Moi, je l’avais limite traîné à l’intérieur. Et il s’était bien rendu compte qu’il était pas chez lui.

Ouais… Non mec… Mais qu’est-ce qui t’es arrivé ? Qui t’as fait ça ?

Pas sûr qu’il puisse me répondre dans l’état où il était. Quand il fut dans le fauteuil, je me rendis compte que mon t-shirt était tout taché de sang. Puis je le regardai à nouveau et le manipulai pour lui enlever sa veste puis déchirer son t-shirt d’un coup sec.

Il s’était soigné ou quelqu’un avait essayé de le soigner… Mais c’était mal fait et les pansements étaient imbibés de sang. Je fis pression avec ma main alors qu’il me regardait aves ses yeux dans le gaz… Je tentai de sourire.

-Ouais, c’est ça… Sonny le loser si tu veux. J’espère bien que tu me reconnais.

Je tendis ma main libre, qui ne pressais pas contre son épaule, vers le téléphone mais j’avais à peine le cornet en main que Ward se remettait à parler. Et ce qu’il dit… ça, c’était flippant. J’avais aucune idée de qui était Samantha. Mais je savais très bien qui étaient les Conti.

-C’est quand même pas de là que tu viens ?! C’est quand même pas pendant le massacre que t’as été blessé ?

Parce que si c’était le cas, il était blessé depuis assez longtemps pour que ça devienne dangereux pour sa vie.

-J’appelle l’ambulance.

Je préférais qu’il soit transporté dans un véhicule médicalisé. Pendant ce temps-là, je pouvais faire pression sur sa blessure et essayer de le garder avec moi, ce que je pouvais pas faire si je conduisais.

Je tapai le numéro et écoutai les tonalités en même temps que je l’écoutais lui. Les Los Diablos. Il accusait les Los Diablos mais surtout, il jurait que c’était pas lui.

-Ouais… ok ! Ok ! C’est pas toi.

Je donnai toutes les infos à la standardiste avant de raccrocher et de tourner la tête de Ward vers moi.

-Hey ! Reste avec moi. L’ambulance va arriver mais faut qu’on cause, toi et moi. Faut pas que tu tombes dans les pommes, ok ? Alors dis-moi, pour passer le temps, quand et comment t’as été blessé ?

@ Billy Lighter




Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeJeu 13 Juin - 10:40



Delirium
ft. Sonny Robson


Je n’arrivais pas à répondre aux questions de type. J’étais toujours en train de caler que je n’étais pas chez moi. Ça avait été chez moi, un jour. Mais c’était il y a longtemps.

Je le sentis me bouger pour enlever ma veste. La douleur était importante surtout au niveau de mes côtes si bien que je gémis. Le type arracha mon t-shirt sans que je ne proteste. En dessous, c’était le carnage. Les bandages que m’avait fait Letizia était imbibés de sang. Mais, alors que je me tenais le ventre, là où j’avais été poignardé, c’était mon épaule qui s’était rouverte le plus. Je ne l’avais pas remarqué… Sans compter les indénombrables hématomes qui couvraient mon torse, résultat des coups…

J’avais de plus en plus chaud…

Mais je reconnu quand même Sonny. Sonny le looser. Le seul qui n’avait pas peur de moi en primaire.

Puis je revins aux Conti… A Samantha…

Samantha…

M’en souvenir faisait chaque fois plus mal que la combinaison de toutes mes blessures.

Ce n’était pas moi qui les avais tués. Ce n’était pas de là que je venais…

-Non… Je n’y étais pas…


Samantha y était. Elle avait vu… Elle avait pourtant dit que c’était moi. Elle l’avait fait exprès.

Elle me voulait mort, elle aussi.

Je n’entendis pas Sonny parler d’ambulance. J’étais toujours à clamer mon innocence. Je m’en fichais d’être coupable de quelque chose tant que j’étais effectivement coupable.

Tuer ne m’ennuyait pas… Etre qualifié de tueur ne m’ennuyait pas. Ce qui m’ennuyait c’était que j’étais en train de crever pour rien. Et que Samantha m’a trahi.

Sonny confirma que ce n’était pas moi.

-Ouais c’est pas moi.

Mon regard partait dans le vide alors que Sonny causait au téléphone. Je ne réussis qu’à le regarder à nouveau quand il me fit tourner la tête vers lui.

Il voulait que je reste avec lui.

Mais c’est un looser…

Je secouai un peu la tête pour tenter de rester éveiller. Il parla d’ambulance. Puis me posa des questions.

Je ne veux pas causer… Je veux dormir…

Tu ne peux pas dormir…

-Après le massacre… Le jour après…

C’était le lendemain du massacre que Samantha m’avait trahi.

-Samantha m’a emmené à la frontière… Elle disait qu’Alice avait besoin de moi pour trouver le coupable du massacre.

La pression que je faisais sur mon ventre diminuait. Je n’avais plus de force assez que pour tenir alors que celle que Sonny faisait sur mon épaule me faisait mal. Mais pas encore assez pour que je gémisse comme un môme.

-C’était un piège… Samantha m’a vendu alors qu’elle savait que ce n’était pas moi le coupable… Et ils m’ont eu…

Sonny avait parlé d’une ambulance… Mon cerveau faisait les connexions à retardement alors que j’avais de plus en plus de mal de garder les yeux ouverts.

-S’ils m’embarquent en ambulance… Je vais finir en taule…


J’avais toujours évité de me retrouver en taule. J’avais toujours tout calculé. Mais ce dernier coup… Ce que m’avait fait Samantha… Je ne l’avais pas calculé.

Mes yeux étaient maintenant à moitié ouverts alors que ma main venait de glisser. Je n’arrivais plus à faire pression sur ma blessure. Je n’avais pas forcément peur de crevé… En fait, ce n’est pas tant crever ici qui me tuait… C’était, encore et toujours, ce sentiment de trahison le pire.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeDim 16 Juin - 14:07



Delirium
ft. Ward Fleming


Non seulement, Ward avait pris une balle, mais en plus, il s’était fait poignardé. Je savais qu’il trainait depuis toujours dans des trucs pas clair. Je crois même qu’il était né dans des trucs pas clairs. Et ça dépassait vachement le niveau de la participation à quelques courses de voitures illégale pour lesquelles on pouvait déjà prendre tout un tas d’années de prison si jamais on se faisait arrêter.

Mais là… je crois que ça dépassait quand même tout ce que je pouvais imaginer. Et pourtant, je vivais en plein territoire Los Diablos. Mais défoncer un gars à ce point-là… j’avais jamais vu. Pourtant, des types qui avaient été victimes de règlements de compte, j’en avais déjà eu quelques-uns dans mon ambulance…

Mais à voir le corps de Ward, et encore, il était pas complètement à poils, je me disais que c’était pas seulement une vengeance, c’était carrément de l’acharnement !

Heureusement que j’avais l’habitude et le cœur bien accroché parce qu’il était vraiment pas beau à voir. Et en plus, la douleur, la fièvre et probablement la perte de sang qu’il avait subie jusque-là faisaient qu’il était complètement à côté de ses pompes.

Alors j’avais fait ni une ni deux. Et j’avais appelé l’ambulance pendant que Ward, lui, retrouvais ses quelques neurones qui étaient jusque-là complètement éparpillés…

Et plus je le faisais causer, plus je comprenais que tout ça avait à voir avec la mort de Luca… Enfin avec le massacre quoi. Et je savais aussi que Ward avait un truc à voir avec Luca parce que quand l’Italien était dans une course, Ward était obligé de rester derrière.

Et Ward, tout ce qu’il semblait vouloir que je comprenne, c’était qu’il avait pas tué les Conti. Bah, j’espérais bien, sinon c’était les flics qui fallait que j’appelle. Parce que celui qui avait fait ça (la télé disait qui avait eu qu’un seul tireur, d’après leur enquête), c’était un putain de gros psychopathe.

Je voulais que Ward continue à parler et à me regarder. S’il tombait dans les pommes, son cerveau risquait de morfler et c’était déjà pas mal comme ça (d’habitude, je veux dire, pas à cause des coups qu’il avait pris).

Alors Ward me raconta, pendant que j’essayais de faire au mieux avec ses blessures en priant pour que l’ambulancier qui conduisait l’ambulance qui allait venir serait aussi taré que moi pour rouler et arriver en un temps record.

Parce que ce que Ward était en train de me dire, voire même de me confesser, me mettait hyper mal à l’aise. J’allais devoir faire quoi, de toutes ces infos qu’il était en train de me donner ? Les filer aux flics ?

Ward me donnait des noms… Samantha… Alice… Je savais pas qui c’était. Moi je connaissais que Luca et Ward. Le reste, je m’y étais pas intéressé de trop près. Je prenais suffisamment de risque avec les courses que pour en plus fricoter avec la mafia. Moins j’en savais sur eux, mieux je me portais.

En dehors de ça, ça faisait déjà quelques jours que Ward se baladait avec ses blessures. Pas étonnant qu’il soit complètement au bout du rouleau.

-T’as été piégé ? Quelqu’un t’as tendu un piège et tu t’es fait massacrer ? Regarde-moi ! Ward !

Je serrais les dents, parce que je le voyais repartir et je lui mis une petite claque sur la figure. Il voulait pas aller en ambulance parce qu’il allait finir en taule, qu’il marmonnait.

-Bah t’as pas fort le choix. C’est l’hôpital ou la morgue au point où t’en es et j’ai aucune envie que tu crève chez moi. Surtout pas si t’as quelque chose à voir, même de loin, avec ce putain de carnage de Conti.

Puis… J’avais pas envie qu’il crève tout court. Je l’aimais pas, mais je souhaitais pas sa mort non plus.

J’entendis la sirène de l’ambulance au loin, puis vis bientôt les feux bleus. N’empêche que… Comment j’allais justifier qu’il était chez moi ? Comment on allait justifier ça ? Que ferait Howard Stone ?

Bah il mentirait…

Han… Je savais pas si ça m’aidait très fort tout ça.

-Pourquoi t’es venu chez moi, déjà ?! Comment tu sais où j’habite ?

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeLun 17 Juin - 9:09



Delirium
ft. Sonny Robson


Ouais… Piégé… Alice avait bien réussi son coup avec l’aide de Samantha. Je m’étais fait avoir comme un débutant en me convainquant moi-même que Samantha ne me trahira jamais. J’y ai cru, pourtant, à cette escapade à deux en vue de venger la Casa Nuova… J’ai voulu y croire jusqu’au bout.

Mais quand je me suis rendu compte que je m’étais fait avoir comme un bleu il était trop tard.

Mon regard reparti dans le vide. Si Sonny m’avait paru si clair tantôt, maintenant, son visage devenait de plus en plus trouble tout comme l’intérieur de l’appartement dont je ne reconnaissais pas l’agencement. Mais quand il frappa sur ma figure, je fis une grimace avant de regarder Sonny avec un air qui disait qu’il n’avait plus intérêt à refaire ça… Avant qu’encore une fois, je retrouve le fil.

-Ouais… Un piège. Ils étaient trois à frapper. La balle m’a désavantagé…

Alice ne m’aurait pas tiré dessus, j’aurais peut-être pu prendre le dessus d’une façon ou d’une autre.

Je perdais pieds de plus en plus. J’avais des légères absence et des délais entre mes réponses. Mais j’réussis quand même à dire que si jamais j’étais embarqué en ambulance, j’allais finir en taule. Peut-être pas pour le massacre des Conti mais pour bien d’autres choses. Je ne savais pas ce que la police savait, ni ce que les médecins allaient me demander… J’avais toujours évité d’aller à l’hôpital pour ne prendre aucun risque.

Mais j’avais pas le choix comme Sonny le disait si bien… J’avais pas peur de crever mais ça ne voulait pas dire que j’avais envie de crever. Mais il reparla du carnage et alors que je perdis encore le fil, je ne fis que dire :

-J’ai rien n’à voir avec ça…


La sirène me fit me contracter. C’est un réflexe que j’avais depuis que j’étais petit. Parce qu’entendre ce genre de sirène, c’était jamais bon. Mais je n’avais pas la force de me lever de fauteuil pour fuir.

Je ne pouvais plus fuir.

Je tremblais. Pas de peur mais parce que lutter pour rester conscient devenait trop difficile. Pourtant, ce n’était pas faute que Sonny me posait un tas de questions.

Aux dernières je regardais, sans vraiment regarder, autour de nous.

-Je ne sais pas où tu habites…


Je fermai les yeux deux secondes avant de les rouvrir d’un coup. Je ne devais pas m’endormir…

-J’habitais ici… Avant… Quand j’étais petit… J’habite à Santa Monica maintenant… Comme Samantha.

On entendait du bruit dans le couloir. C’était les ambulanciers ? Je ne savais plus trop. Je crois que depuis la question de Sonny et ma réponse j’avais dû fermer les yeux un peu plus longtemps avant de les rouvrir dans un instinct de survie.

Les ambulanciers allaient entrer et m’embarquer… Je regardai à nouveau Sonny et lui dis d’une voix de plus en plus lointaine.

-Invente une histoire… Je sais pas… Dis… Dis que j’ai été agressé dans la rue. Dis que j’ai pas vu leur visage… Invente un truc…

J’entendais toquer à la porte violemment.

-Ils viennent me chercher…


Je commençais à tout confondre. Les médecins et les flics…


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 108
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeMar 18 Juin - 19:55



Delirium
ft. Ward Fleming


J'étais obligé de secouer Ward, de lui donner des petites claques pour qu'il reste avec moi. Et ses regards outrés me faisaient limite plaisir parce que ça voulait dire qu'il était pas encore complètement paumé dans les limbes de son cerveau. Puis je le forçais à parler. Pas que je voulais vraiment savoir parce qu'au final, plus il causait, plus je me rendais compte que peut-être que moins j'en saurais, mieux je me porterais, mais pour qu'il ne tombe pas dans les pommes. Parce que ça, c'était dangereux. Pourrait avoir des séquelles et tout et il était déjà assez taré comme ça.

Il avait été pris au piège par la mafia, si je pigeais bien, qui avait voulu venger la mort des Conti, sauf que c'était pas lui le coupable. Ok. Il pouvait tout aussi bien me raconter n'importe quoi... Qu'il soit coupable ou pas, je voulais pas qu'il crève ici et bien que Ward soit un gros con, je lui souhaitais pas du mal non plus.

Ils s'étaient mis à trois sur lui, je grimaçai... On lui avait tiré dessus, on l'avait tabassé...

-T'as déjà du bol qui t'ont pas tué.

Ouais c'était même étonnant d'ailleurs. J'y connais pas grand-chose en mafia mais je pensais bien que pour avoir buté 15 membres d'une mafia, en générale, c'est pas juste une petite correction que les survivants te mettent.

Bref, avec toutes ces histoires de mafia et de tentatives de meurtres, ce qui m'importa surtout de savoir, c'était comment Ward savait où j'habitais. C'était pas vraiment comme si on était potes. sauf si ce psychopathe m'avait espionné pour une raison qui m'échappait. Mais c'était pas le cas, en fait, et la réponse de Ward me fit regarder la pièce dans laquelle on était comme si je la découvrais pour la première fois.

-Mec... T'as grandi ici... ?

Putain, je savais pas... Et c'était bien ma veine.

Mais dans presque toutes les phrases qu'il disait, et ça fit que je reportai mon regard sur lui, y avait qu'un nom qui revenait encore... Et encore... Et encore...

Samantha.

Alors je savais pas qui c'était si ce n'était la femme que Ward aimait et qui l'avait gentiment emmené se faire buter... Enfin, c'était déjà pas mal comme info en fait...

Mais j'allais en faire quoi? C'était ça, mon putain de problème!

L'ambulance se fit entendre, puis mes collègues dans les escaliers. Et Ward se raidit, me dit d'inventer une histoire... Et ce fut à moi de me mettre à flipper.

-Ouais mais y aura peut-être pas besoin. T'es victime, pas coupable... Dans ce cas-ci...

Heu... Ouais parce que je suis peut-être con, mais pas assez que pour me dire que Ward a pas quand même été coupable de deux... Trois... Dix trucs...

Je posai ma main sur mon épaule valide, pas qu'il se mette à se débattre dans l'ambulance pour essayer de se tailler.

-Ok! Ok... Calme-toi... Je leur dirai que t'as été juste agressé, que c'est tout ce que tu m'as dit et que tu t'es retrouvé ici parce que c'était où t'habitais avant et que t'étais désorienté, ok? Je dirai rien sur le reste.

Je voulais pas le protéger lui, je voulais me protéger moi... De lui. Pas des flics.

Les collègues frappaient à la porte et je dis vite à Ward.

-Et je dirai ça que si quelqu'un me demande.

Puis, aux collègues.

-C'EST OUVERT!

Ils entrèrent et je les saluai alors qu'ils étaient complètement surpris de me voir. C'était pas les plus proches de mes collègues donc ils savaient pas où j'habitais et ils étaient surpris de me voir, allant même jusqu'à dire: "Comment t'as fait pour aller aussi vite?"

C'est chez moi, bande de nazes... Je roule vite, mais je suis pas encore médium pour arriver sur intervention avant eux d'autant que j'étais pas en service.

Et je leur expliquai à eux exactement la version que je venais de donner à Ward. Ce qui engageait à rien en fait, parce que le secret professionnel les empêchait de dévoiler une quelconque information même aux flics. D'autant que la vie de Ward, elle dépendait de leur intervention, pas de l'information qu'ils auraient.

Et nous, notre job, c'était de sauver des vies... Aussi pourries puissent-elles être.

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitimeMer 19 Juin - 9:47



Delirium
ft. Sonny Robson


Ils ne m’avaient pas tué parce qu’Alice, dans sa quête de me faire bien mal, avait oublié le principal : s’assurer que je n’en sortirais pas vivant. Elle avait cru que personne ne viendrait au refuge et que je crèverais en me vidant de mon sang.

Ça a failli être le cas…

Mais j’avais un bon instinct de survie… Et j’avais réussi à m’en sortir, je ne savais pas bien comment.

Sonny me secouait, me frappait au visage pour que je reste éveillé et me faisait parler. Je détestais ça… Mais sans ça, je savais que j’aurais déjà sombré depuis quelques minutes. Il parla de l’appartement… Son appartement… J’expliquai que c’était le mien, il y a longtemps.

-Ouais… J’ai grandi ici…

Mais l’endroit était quand même très différent de quand j’y habitais. Il y avait eu des rénovations.

Il s’était passé plein de trucs dans cet appartement…

Maintenant, je vivais à Santa Monica près de chez Samantha. Son nom me revenait tous les temps. Les dernières images que j’avais d’elle aussi. Celles où elle détournait son regard parce qu’elle ne voulait pas voir le résultat de sa trahison.

Puis, il y eut les coups sur la porte. Des gens qui venaient me chercher. Je me raidis entendant Sonny déclaré que, cette fois, j’étais la victime. Je plongeai mon regard fatigué dans le sien.

-Dans ce cas-ci…


Et c’était bien ça le problème. C’était toutes les autres fois. Les fois où j’avais tabassé et tué. Le massacre des Conti avait fait 15 victimes… Dans ma vie, j’avais tué bien plus que 15 personnes. Et je n’en avais aucun remord.

Et si mon nom était sorti dans une enquête ou l’autre… Je risquais peut-être de ne jamais rentrer chez moi… En tout cas, c’est ce que mon cerveau, en mode survie, m’envoyait comme signaux. Et j’étais bien trop désorienté pour réfléchir à ce problème-là.

Sonny me disait de me calmer. Je ne m’agitais pas vraiment mais j’étais plus nerveux. Et plus je me contractais, plus je me faisais mal. Il déclara qu’il allait dire que j’avais été agressé mais qu’il ne dira rien de plus. J’hochai la tête.

-Je saurais si t’as dit la vérité de toute façon.


J’avais dit ça mais sans réussir à donner du poids à ma phrase parce que je n’arrivais presque plus à tenir les yeux ouverts.

Sonny cria à ceux qui toquaient d’entrer et je les entendis parler à défaut de vraiment les voir. Je n’arrivais plus rien n’à suivre alors que mes yeux ne se rouvraient plus. Je sentis juste qu’on me manipulait et qu’on m’injectait des trucs. On me posait des questions aussi et je sentais qu’on bougeait. Je n’entendais plus la voix de Sonny… Et chaque fois que j’ouvrais les yeux, c’était pour voir des flashs ou des figures de gens que je ne connaissaient pas.

Je n’arrivais à répondre à rien et, pour finir, j’ai fini pas sombrer avec un seule image en tête : celle de Samantha.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Delirium [PV Sonny][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Delirium [PV Sonny][Terminé]   Delirium [PV Sonny][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Delirium [PV Sonny][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» Catharina Bolkonski (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Petites rues-