AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeMer 19 Juin - 15:57



Back From Hell
ft. A.J. Litrell


Je venais de recevoir mon permis de sortie… C’est le médecin qui était venu me le dire ce matin dans ma chambre d’hôpital.

Et ce n’était pas trop tôt…

Des jours que j’étais ici avec comme seuls interlocuteurs, des infirmiers et infirmières… Et à part me parler de mon état de santé et des possibles démarches que je pouvais faire, ils n’étaient pas vraiment partisans de la causette. Pas que je le sois mais l’ennui avait vite fait de me gagner une fois que j’avais été en mesure de tenir éveillé une journée complète. Il faut dire que personne ne savait que j’étais ici… Et il valait mieux que ça ne se sache pas trop.

Ouais… Pendant que je passais des heures à ne rien faire et à ne pas bouger parce que mes côtes me faisaient souffrir, j’avais pris le temps de réfléchir. Il n’y avait plus de Casa Nuova… Mais je savais comment faire payer aux Los Diablos ma mise au chômage prématurée… Parce que j’étais sûr que c’était eux les coupables.

Quant à Samantha…

Samantha me croyait sûrement mort. Et si je venais, un jour, à me retrouver devant elle… J’étais incapable de savoir ce que je lui ferais. Parce que ce que je ressentais pour elle n’arrivait pas à mourir. Je l’aimais toujours même si je savais que ce n’était pas réciproque du tout.

Elle m’avait livré… Et elle n’avait même pas osé regarder le résultat de sa traitrise. C’était de ça que je devais me convaincre : de la lâcheté de Samantha. A.J. aurait regardé, elle… A.J., elle était comme moi.

Alors l’envie de la voir s’était fait plus forte dans mes derniers jours de convalescence. Et quand le jour J fut venu, j’avais la ferme intention d’aller voir mon ex. Après tout, les médecins m’avaient conseillés à maintes reprises de consulter un psy pour un éventuel trouble post-traumatique après mon agression. J’avais refusé, tout comme j’avais refusé de porter plainte à la police. Après de trop nombreux refus, ils avaient fini par arrêter de me faire des propositions du genre.

Je n’avais aucun trouble post-traumatique. Il fallait juste que je remplisse le vide laissé par Samantha… Et j’allais le remplir par A.J..

Je sortis enfin de l’hôpital et j’avais appelé un taxi pour qu’il m’amène où résidait A.J. juste après avoir enlevé les pansements que j’avais en pleine figure et qui me gênaient. Ma figure était encore bien marquée par des ecchymoses diverses mais la douleur était moins présente grâce aux anti-douleurs que je pouvais prendre plusieurs fois par jour. C’était moins efficace que la morphine à laquelle il m’avait shooté les premiers jours mais ça faisait l’affaire.

Je regardais les buildings défiler devant mes yeux continuant de réfléchir encore et encore. J’avais gardé la haine résultant de mon agression bien en moi pour pouvoir l’utiliser plus tard d’une façon tellement constructive que Jimmy Reed va s’en mordre les doigts. Parce que je savais que lui, n’avait pas encore assez souffert. Et, pour cause, j’avais échoué. Maritza Cortez était bien vivante… Parce que si elle était morte, je l’aurais appris dans les journaux. Or, rien n’avait filtré de mon agression.

Donc son point faible principal, il l’avait toujours… Tant mieux, qu’il le garde… Ça me sera utile pour la suite.

J’étais tellement plongé dans mes pensées que je n’avais pas vu que le taxi s’était arrêté.

-On est arrivé !

Il disait ça d’une voix agacée. Je fronçai les sourcils et sortit de la voiture avant de le payer sans aucun remerciement et je grimpai jusqu’à l’étage de l’appartement d’A.J..

Je toquai à la porte espérant qu’elle était bien chez elle et pas à l’asile en train de rendre la vie de quelques tarés un rien meilleure…

@ Billy Lighter




Dernière édition par Edward Fleming le Dim 23 Juin - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeMer 19 Juin - 21:55



Back From Hell
ft. Edward Fleming






Suite à ma petite incartade avec River Moriarty, je m’en suis plutôt bien tiré. J’ai eu un tout petit blâme pour être sortie de la zone autorisé avec un patient qui à été légèrement atténué par mon statue de remplaçante, j’ai plaidé ne pas avoir été au courant que cette section n’était pas permise et on m’a tout simplement  tapé gentiment sur les doigt en me demandant d’être plus vigilante à l’avenir.

L’histoire a donc été vite classée pour éviter que le centre soit couvert d’embarras et, en ce qui me concerne,  après avoir eu droit à une semaine de repos, et parce que j’ai été très persuasive, j’aurai de nouveaux dossiers en charge et ça tombe bien, j’ai pleins d’idées de comment je pourrai ruiner la vie de ces pauvres tarés.  J’ai même obtenu le ok de la haute direction pour renouer de nouvelles rencontres avec Moriarty, mon taré préféré !

Mais en attendant, je ne fais que de la révision de dossier, question d’avoir un certain aperçu de cas auxquels je pourrais faire face, question d’être bien préparée et d’évité un éventuel faux pas.  
Autrement dit, je suis payé pour rester chez moi et lire des dossiers, prendre des notes, des tonnes de notes tout en buvant de la bière et en regardant des épisodes de Kojak qui repassent à la télé.

Donc mes journées se résument à bière, chips, télé et  de temps en temps, une petite chatouille entre les cuisses parce que, putain, je m’ennuie moi ! J’ai hâte de retourner à l’asile, prendre soin de mes tarés et m’amuser à leur dépend.

Petit à petit, les flashs infos ne parlent plus que de la tuerie chez les Conti, ce qui n’est pas pour me déplaire. J’en avais marre d’entendre parler que de ça, qu’ils n’ont aucun suspect en vue, que la seule survivante, Samantha Mancini n’a malheureusement rien vu ! Tu parles qu’elle n’a rien vu ! Elle est la seule survivante, du con et tu t’étonnes qu’elle clame n’avoir rien vu ? Si le tueur la sais vivante et qu’ils disent qu’elle a des éléments permettant de faire avancer l’enquête, clairement qu’elle sera éliminer de l’équation dans les prochains jours. N’importe quel humain serait amnésique, s’il est moindrement intelligent, si le tueur court toujours !

Enfin bref, il est maintenant question du nouveau centre commercial qu’un groupe d’investisseurs veut bâtir mais pour se faire, ils devront déménager un ancien cimetière, alors je vous épargne les détails et ne vous dirai qu’un seul mot : controverse ! Il y a des opinions pour animer toutes les passions et ça m’amuse d’entendre Yvette, femme au foyer, se lamenter  sur le sort de pauvres macchabés dont plus aucun proches n’est vivant pour le pleurer.

On toqua à ma porte, ce qui me fit presque sursauter et renverser ma bière.  Je deviens nerveuse avec le temps, mais c’est qu’il y a de ces fous qui traînent ! Une pauvre femme sans défense comme moi, toute fin seule dans son appartement, ça peut donner des idées !

Ça serait bien si l’idée venait de la tête d’un beau grand blond mal engueulé qui voudrait reprendre une douche avec moi.  Il m’arrive d’y repenser. Surtout quand, par le plus grand des hasards, j’ai ouvert un magazine et découvert que le beau boxer y noircit les feuilles.

-  Voyez-vous qui est là !  Mon ex préféré !

Edward, une tête que je n’ai pas vu depuis un moment mais qui me fait toujours plaisir de revoir.  Je le laisse entrer, parce que, je me doute bien qu’il n’est pas là que pour décorer le devant de ma porte.

- Tu as une putain de mine de déterré ! On dirait qu’un tank t’a passé dessus, tu es au courant ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeJeu 20 Juin - 14:31



Back From Hell
ft. A.J. Litrell


A.J. venait de m’ouvrir. Elle était fidèle à elle-même... Spontanée mais pas rancunière de notre dernière séparation qui datait d’il y a un temps. C’était aux environs de mon changement de camp quand je suis passé des Los Diablos à la Casa Nuova. Ce temps où il n’y avait eu plus que Samantha qui comptait.

Je savais qu’A.J. était la seule qui pourrait me faire oublier les sentiments encore présent que j’avais pour l’Italienne.

-Salut A.J…

Elle se bougea de la porte pour me laisser entrer et je m’engouffrai dans son appartement. Il y avait de la bière sur la table du salon et la télévision était toujours allumée preuve que je ne dérangeais pas vraiment A.J.. De toute façon, je l’aurais déranger que ça n’aurais pas vraiment changé grand-chose pour moi.

Je me laissai tomber dans le divan alors qu’A.J. constata avec « une perspicacité sans borne » que j’avais une mine de déterré. Je levai mon regard vers elle.

-Je suis au courant. Je reviens de l’hôpital…

J’étais aux premières loges pour savoir que j’avais pas bonne mine d’où ma réflexion dit sur un ton ironique. Mais mon visage changea pour se faire un peu plus sombre.

-Encore un peu et ton ex préféré ne rentrait jamais.


Et je pris en main la télécommande pour zapper tout en parlant.

-Je me suis fait tabasser à la frontière Mexicaine par les survivants des Conti…


J’aurais voulu dire ça avec mon calme habituel mais en parler m’énervait déjà significativement. Je zappai toujours un peu plus frénétiquement.

-Samantha leur a dit que c’était moi le coupable de la tuerie alors qu’il n’en est rien… Elle m’a conduit dans un traquenard et je me suis fait tabasser presque à mort.

Je relevai la tête vers A.J. reprenant mon ton calme.

-C’est un miracle, si je suis en vie.

Et je m’arrêtai d’un coup de zappé quand j’entendis « Conti » à la télé. Mon regard revint doucement sur celle-ci où, sur l’écran, on voyait des images de loin de la villa… Et quand j’entendis que le journaliste parlait de « la seule survivante », ma réaction fut directe. Je me levai d’un bond et envoyai la télécommande en plein dans la télévision qui, avec la force que j’avais mise, se brisa au niveau de l’écran le rendant directement noir alors qu’il y avait maintenant un trou dedans. Ma réaction avait été vive et violente mais n’était qu’un tout petit avant-goût de la haine que m’avait lassé en moi les conséquences de ce massacre.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeJeu 20 Juin - 19:12



Back From Hell
ft. Edward Fleming






Bien évidement, ce n’est pas le sexy pulligiste qui frappe à ma porte mais mon ex. Ou plutôt, une pâle imitation de mon ex parce que le mec qui se tient devant moi en ce moment n’a pas le tonus, non plus la prestance et ne dégage pas le sex-appeal d’Edward.

C’est décevant !

Je m’écarte tout de même de la porte pour le laisser entrer, ajoutant avec autant de conviction que lui semble péter de bonheur de faire comme chez lui. Et c’est ce qu’il fait en se laissant tomber dans mon fauteuil et en s’emparant de ma commande, zappant comme un zombie et en affirmant que mon ex préféré a passé bien près de ne jamais revenir.

Il semble qu’il vient de vivre toute une panoplie de petits trucs pas trop cool et qu’il se soit dit que de venir se crasher chez moi serait une bonne idée. La moins mauvaises de toutes les dernières mauvaises idées qu’il pourra avoir eu dernièrement.

- Oh, le gros con ! Pourquoi t’as pas traversé tant qu’à être rendu de à la frontière ?

De me faire tabasser à mort par un clan mafieux, il me semble que le choix aurait été logique, je n’aurais fait ni une ni deux et ça aurait été   Good Bye Reagan et ¡Buenos días! Miguel De La Madrid mais bon… Ward à décidé de rester, grand bien lui fasse. Mais en attendant, c’est dans mon salon qu’il vient de s’échouer.

- À en croire les nouvelles, ils seraient tous mort, les Conti !

L’histoire serait facile à comprendre s’il ne me la racontait pas par petites brides. Et encore ! Ce n’est même pas un semblant de récit ce ne sont que des paroles siffler entre ses dents serrées et j’en reviens encore à ‘’ Mais qu’est-ce que tu es venu foutre chez moi si ce n’est pas pour baiser ?!’’

Alors comme il semble qu’il ait besoin d’une oreille attentive et d’un téléviseur pour zapper, je m’installe donc à l’autre bout du fauteuil et je le regarde, attendant la prochaine phrase bien construite qui sortira d’entre ses belles lèvres charnues et tuméfiées pour  commencer sa psychanalyse bonbon et gratuite.

Quand il mentionne sa belle Italienne pour qui il n’avait d’yeux, j’en grince des dents.  J’en ai rêvé des nuits entières d’elle. Je la dépeçais, tout comme nous avons dépecé mon directeur de stage et ce qu’il me dit d’elle, de ce qu’elle lui a fait ne fait que me donner raison de la haïr.

- Tu parles bien de cette salope pour qui tu m’as dit que jamais tu ne reviendrais vers moi ?  Tu me parles bien de la femme dont je t’ai prévenu que non seulement jamais elle ne voudrait de toi mais qu’en plus, elle te ferait une crasse pas possible ?

L’accuser à tord d’avoir tué toute une famille de mafieux, je trouve que c’est une crasse de boss !

- Ouais ben s’il y a des survivants, et qu’ils savent que tu respire encore,  t’es pas sortit de l’auberge, bébé !

Il zappe encore une chaîne et tombe sur le canal des nouvelles, justement où ils parlent, encore, du massacre. J’en ai plus que marre d’entendre parler de cette nouvelle et, vu comment ma commande vole et fracasse mon écran, j’en conclu que mon ex petit ami aussi, en a plus qu’assez.

-  Tu vas m’en voler une nouvelle, j’espère ?

Dans mon échelle de priorité, pouvoir regarder mes séries tranquillement, surclasse aisément les histoires de cœur d’Edward. Mon regard passe de mon ex, à mon téléviseur, puis de mon téléviseur dépourvu de son et d’image, à mon ex qui dégage autant de divertissement.

- Dis-moi si j’oublie un truc ! Ta salope d’Italienne t’accuse d’avoir tué tout un tas de gens et ceux qui restent de cette famille t’ont laissé pour mort à la frontière et toi, tu es venue te cacher ici parce que je suis la seule folle assez saine d’esprit du lot pour te comprendre ?

Il me semble que mon résumé est assez juste, cela dit, il manque peut-être un petit ajout que je crois préférable de garder pour moi. S’il n’est pas mort bien que tout le monde croit que c’est le cas, si quelqu’un, disons une honnête citoyenne avisait les gens intéressés par  cette histoire qu’Edward Fleming vit toujours, combien ça pourrait rapporter, exactement ?

Alors, le regardant avec un large sourire, je lui dis :

- Tu peux rester ici aussi longtemps que tu voudras, mon cœur !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeVen 21 Juin - 11:00



Back From Hell
ft. A.J. Litrell


-Parce que je hais le Mexique.

C’était aussi simple que ça. Pas besoin d’explication. Je n’avais aucune envie de vivre au Mexique même si j’y aurais largement trouvé mon compte en termes de gang. Mais L.A. était ma ville et j’y avais mes habitudes.

Surtout que maintenant, j’avais une vengeance sur le feu.

Et je n’avais pas les Conti survivants dans mon viseur mais les Los Diablos. Je comptais bien les faire souffrir à petit feu en commençant par toucher leur portefeuille et leur ego.

Après, je m’attaquerais au reste.

Je continuai de zapper en expliquant par quelques phrases à A.J. ce qui m’était arrivé. Elle déclara que tous les Conti était mort. Je sifflai entre mes dents :

-Non. Il y en a encore en vie.

Pas beaucoup. Et la Casa Nuova ne renaitre probablement pas de ses cendres mais les survivants avaient déjà fait assez de dégâts et pas au bon endroit pour que je sache qu’ils sont bien vivants.

Et il y avait Samantha. Samantha et sa trahison. A.J., s’était assise tout près de moi mais mon regard était toujours fixé sur la télévision où je zappais les chaines. Mon ex demanda si la Samantha était bien celle pour qui je l’avais définitivement quitté. Elle ajouta qu’elle m’avait prévenu.

Ouais elle m’avait prévenu.

Mais les sentiments que j’avais pour Samantha, je ne pouvais pas les contrôler.

-Oui, c’est elle…

Je disais ça non sans sentir encore la haine en moi monter doucement d’un cran. A.J. venait de la traiter de salope et ça avait le don de m’énerver. Pourtant, c’était bien ce qu’elle était, non ? Elle m’avait trahi alors que jamais je ne lui avais fait du mal ! J’avais même permis à Ricci et à son fils d’avoir un sursis. Et elle me remerciait en me déclarant coupable de meurtres que je n’avais pas commis et en utilisant ce que je ressentais pour elle pour m’amener à une tabassage en règle.

Je devrais la haïr.

Et A.J. déclara que je n’étais pas sorti de l’auberge si les survivants savaient que j’étais en vie.

-Ils ne le sauront pas. Et s’ils le savent un jour, je serais eux, je ne tenterais pas le coup de venir essayer de me tuer.

Parce que, cette fois, je serais sur mes gardes et, moi, je ne vais pas m’amuser à les faire souffrir avant d’en finir avec eux. Parce qu’ils n’en valaient pas vraiment la peine.

Mes menaces envers les survivants étaient dite d’une façon claire et sans équivoque. A.J. savait que je ne blaguais pas que je disais ça.

Et, alors que j’avais réussi à contenir ma haine, je finis par exploser quand la télévision se mis à parler du massacre. La télé y passa sans que je n’éprouve le moindre remord alors qu’A.J. se lamenta un peu demandant si j’allais lui en voler une. Je me retournai vivement vers elle ne répondant pas à sa question et me contentant de la foudroyer du regard.

Oh bébé, si tu savais à quel point tu m’énerves déjà.

Elle traita encore Samantha et demanda ensuite si j’étais venu me cacher ici parce qu’elle était la seule à pouvoir me comprendre avant d’ajouter avec son grand sourire que je pourrais rester ici autant que je voudrais.

Je me mis à sa hauteur en la regardant toujours avant un air sérieux et je vins prendre brutalement le bas de sa mâchoire entre mes doigts.

-Ne traite plus Samantha de « salope », c’est compris, bébé ?

Je sifflai ça entre mes dents serrant plus fort sa mâchoire avant d’enchainer.

-Je ne me cache pas. Les survivants des Conti ne vont pas vérifier si je suis vivant ou non. Ils croient fermement que je suis mort.


Les certitudes des plus riches me feront toujours bien rire.

Pourquoi j’étais venu ici alors ?

-Je ne suis pas venu pour que tu me comprennes. Je ne suis pas un de tes tarés qui ne savent pas qui ils sont et pourquoi ils agissent comme ça. Moi, je sais très bien qui je suis et je n’ai aucune problème avec la façon dont j’agi.

Je serrai plus fort sa mâchoire sans même m’en rendre compte.

-Non, je suis venu parce que tu n’es pas Samantha.

Et qu’il fallait que j’oublie Samantha.

-Parce que toi, je sais que tu n’as pas peur. Hein, A.J., que tu n’as pas peur ?

Elle n’avait pas peur de mourir. Je savais même qu’elle désirait mourir. Et moi, je ne lui avais jamais donné ce qu’elle voulait parce qu’à l’époque je l’aimais.

-Et je sais que tu ne me trahiras pas, toi ? N’est-ce pas ?

J’attendais sa réponse mon regard plongé dans le sien alors que je faisais toujours pression sur elle.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeVen 21 Juin - 20:47



Back From Hell
ft. Edward Fleming






Il hait le Mexique. C’est une raison plutôt simpliste pour justifier qu’il traîne encore  ici plutôt que de se sauver la peau du cul en se cachant ailleurs, là où on ne penserait pas à le chercher, justement, ou alors il test la théorie qui veut que, la meilleure façon de cacher quelque chose à quelqu’un c’est de le lui mettre sous les yeux.

J’hausse des épaules tout en l’écoutant continuer de pleurnicher sur son pauvre sort alors qu’il zappe de chaînes en chaîne comme un posséder. Je vous jure, il y a des étincelles qui vont jaillir de la commande s’il continu !

Il s’est apparemment frotté aux Conti et il se trouve en mauvaise postures, eux le croyant responsable de la mort des leurs et lui, clamant son innocence. La routine, en somme, ce n’est pas la première fois qu’il se fou dans des situations pas possible mais cette fois, il y est parce que la nana pour qui il m’a définitivement plaqué et qui n’a jamais voulu de lui je tiens à le préciser, l’a trahit en le dénonçant à la place du vrai coupable.

- Elle doit avoir des nichons en or parce que moi, tu m’as largués pour beaucoup moins que ça !

Ouais, c’est de la jalousie !

Nous avons passé notre vie à se détester puis à s’aimer mais quand son Italienne est débarquée avec ses grandes jambes et son regard de feu, il ne voyait plus qu’elle et ça en a été fini de nous, en dépit de tout ce que nous avons vécu ensemble. Je me suis juré que le jour où cette salope à l’ossature de spaghetti lui ferait du mal, je m’occuperais personnellement d’elle.

Je ne me gêne d’ailleurs pas pour l’insulter, la garce, ce qui ne plaît pas à Ward qui, maintenant qu’il a massacré mon téléviseur, s’en prend à moi, pencher au dessus de moi me serrant la mâchoire et crachant entre ses dents bien serrées de ne plus invectiver sa belle Samantha. Il me fait mal, et je lui souris. Et plus je lui souris, plus il serre au point où ma mâchoire fini par craquer et ce coincée.

Il y va de tout un tas de phrases, passant de sa colère parce que j’ai manqué de respect à la femme qui a mit sa tête à prix à sa colère parce que j’ai prêté de mauvaises intentions à ses raisons de se trouver ici.

Ward pourra serrer autant qu’il veut, il n’ira jamais jusqu’au bout. Il est comme ça, il ne sait pas terminer quelque chose qu’il entreprend.  Alors, pour lui donner un petit coup de main, et surtout parce que je peux profiter qu’il focus trop sur la pression qu’il exerce sur ma mâchoire pour se méfier, je viens appuyer sur son épaule, là où je devine qu’il y a un bandage par le tissu quelque peu déformé de son t-shirt. J’appuie au plus fort, enfonce mes doigts quand je devine qu’il y a bel et bien un pansement, jusqu’à ce qu’il lâche prise sous la douleur que je lui provoque.

- C’est une salope, une garce, une groooosse vache et  trouve là avant moi, parce que moi, je ne ferai pas semblant !

Je m’essuie la bouche, la pression qu’il a exercé m’ayant fait baver comme une truite, puis je le gifle avant de lui embarquer dessus et de tirer sur son t-shirt vers le haut.

- Pourquoi j’aurais peur de toi ? Hein ?  T’es qu’une putain de mauviette, bébé. J’ai trouvé un mec, qui l’aurait fait. Oh, ouais ! Lui il est allé jusqu’au bout. Parce qu’il a assez de couilles pour le faire. On a juste été interrompu avant que je suffoque pour de vrai, pour de bon !

River allait me donner ce que je voulais, a peu de détail près que nous ne faisions pas l’amour à ce moment là mais ça, Ward n’est pas obligé de le savoir.

Et, pour ce qui est de le trahir…

Je lui ouvre le pantalon, le masturbe sans cérémonie, léchant sa lèvre tuméfiée, son cou, puis je remonte à son oreille pour lui chuchoter :

- C’est toi qui m’as trahi le premier bébé. Pour une femme qui voulait ta mort !

Son sexe entre mes doigts, Ward n’est visiblement pas en très grande forme.  Je cesse l’acharnement pour le regarder dans les yeux et hocher négativement de la tête, la voix pleine de trémolo.

- Regarde ce qu’elle t’a fait ! Et moi ? Et nous ? Regarde ce que nous sommes devenus à cause de Samantha !

Moi qui aie toujours été là pour lui. J’ai toujours tout fait pour Edward, sans aucune limite. Et je serais prête à beaucoup plus, pire, bien pire. Je me suis tailladé le corps pour lui. J’ai volé et mentis. J’ai tabassé pleins de femmes. Presque tué certaines d’entre elles et tout ça pour lui.

Et lui, il m’a abandonné pour une femme qui a voulu le tuer.

Stupéfaite, je fond en larmes et m’accroche à lui en le serrant contre moi, mon visage caché contre son torse.

- Oh ! Bébé ! Pardon ! Pardonne-moi ! Je t’ai frappé ! Frappe-moi, Ward. Fais-moi mal !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeDim 23 Juin - 16:03



Back From Hell
ft. A.J. Litrell


A.J. était jalouse… Elle n’acceptait toujours pas notre rupture définitive. Je me rappelle clairement quand j’ai dit à A.J. que je passais à autre chose. Que maintenant, il n’y avait plus que Samantha qui comptait. Je lui ai simplement dit sur un ton monocorde : « bébé, c’est fini. Je suis amoureux d’une autre. Toi et moi, on ne sortira plus jamais ensemble ».

C’est le moment où j’avais décidé de ne plus combattre ce que je ressentais pour Samantha. Avec les conséquences qu’on connait aujourd’hui.

Et si ce que je ressentais pour Samantha survivait toujours malgré le combat intérieur que je menais contre moi-même, les insultes qu’A.J. avait pour l’Italienne me rendait complètement dingue. Alors, sans aucune douceur, je vins commencer à faire pression sur sa mâchoire tout en lui crachant qu’elle ne pouvait pas insulter Samantha. Et quand un crac ce fit entendre, je frissonnai… Pas d’effrois mais de satisfaction.

Une sensation de courte durée… Parce qu’alors que je continuai à faire pression, A.J. commença à enfoncer ses doigts dans mon épaule blessé. Je serrai les dents pour réprimer la douleur mais elle finit par être bien trop forte et je lâchai prise libérant sa mâchoire alors que ma main se mis automatiquement sur mon épaule où je pouvais sentir mon cœur battre à cause de la douleur. Je serrai toujours les dents la foudroyant du regard quand elle enchaina les insultes et les menaces envers Samantha.

-A.J. si tu…

Je ne réussis pas à achever ma phrase. A.J. venait de me mettre une puissante gifle en pleine figure. Ma figure se tourna un peu sous la surprise alors que mon regard se fit neutre. La blessure que j’avais sur la joue se rouvrit légèrement assez pour la rendre à nouveau rouge vive.

Mes poils se dressèrent de colère. Une colère qui ne se voyait que dans mon regard qui toisai à nouveau A.J. qui venait d’embarquer sur moi et m’enleva mon t-shirt laissant à sa vue les nombreux bandages et hématomes que j’avais sur le torse et sur l’abdomen.

J’avais envie de la tuer…

D’autant plus quand elle me traita de mauviette avant de me parler d’un autre type. Un type qui n’aurait pas hésité, lui, a la tuer. Qui était presque allé jusqu’au bout.

Un type qui venait maintenant de signer son arrêt de mort…

A.J. avait l’art, en quelques secondes, de me remplir de tout un tas d’émotions trop fort. Et si la colère prédominait, c’était le plaisir qui s’y ajouta quand elle plongea sa main dans mon pantalon. Je me mordis la lèvre la regardant toujours avec le même regard pour ne pas lui montrer que ce qu’elle faisait me provoquait le moindre effet. Mon cœur battait pourtant plus vite alors que les lèvres d’A.J. grimpèrent à mon oreille.

Je ne l’avais pas trahi. Je l’avais plaqué. Ce n’était pas la même chose.

-Tu joue sur les mots, bébé.

Je disais ça en gardant mon calme alors qu’à l’intérieur, je bouillonnais d’un mélange douteux de colère et de plaisir.

Je me retenais d’exploser et mon regard n’avait pas changé quand elle avait arrêté de jouer dans mon pantalon.

A.J. en voulait à Samantha… Au point d’éclater en sanglot. Le son de sa voix qui se brisa et ses larmes qui mouillèrent mon torse… Je détestais ça. Je détestais entendre A.J. pleurer… Parce que chaque fois, ça provoquait en moi une douleur inexplicable.

Et elle s’excusa cherchant sa punition. Elle savait comment l’obtenir. Elle savait que pleurer était la meilleure façon de l’obtenir.

Mon regard s’assombri d’un coup. Je ne pouvais plus me retenir. Ma main vins attraper son cou et je l’éloignai de mon torse pour pouvoir croiser son regard.

-Arrête de pleurer !

Je ne criai pas mais ma voix était d’un calme inquiétant. Je serrai son cou. Mes muscles étaient tellement contractés que j’en avais mal à toutes mes blessures.

-Si tu touches à un cheveu de Samantha, bébé, je te ferais pire que te tuer.


Elle connaissait certaines de mes points faibles… Je connaissais les siens. Je savais où frapper pour lui faire mal.

Je serrai toujours. Elle savait que je n’irais pas jusqu’au bout. Ce n’était pas le but.

-Je te pardonne, bébé… Je te pardonne si tu ne parles plus jamais d’elle. Samantha ne se mettra plus entre nous.

Il faut que je l’oublie.

-Samantha me déteste. Et je ne suis pas aussi cinglé que les gens le pense. Je sais très bien qu’elle ne changera jamais d’avis à mon sujet.

Triste constat mais c’était le cas.

J’arrêtai de serrer son cou pour enlever son haut. Elle était déjà marquée de rouge. J’embrassai son cou mordant juste après avant de remonter jusqu’à son oreille.

-Je ne te tuerais pas. Tu le sais… J’ai besoin de toi.

Ma main se faufila dans son jeans lui rendant ce qu’elle m’avait donné juste avant.

-Mais celui qui a essayé de te tuer est un homme mort. C’est qui, A.J. ? Un de tes tarés ? Dis-le moi ou tu n’auras pas ce que tu veux.


Et ce qu’elle voulait c’est ce que toutes les autres ne voulaient pas.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeDim 23 Juin - 19:37



Back From Hell
ft. Edward Fleming







Je n’en ai strictement rien a foutre de sa petite Italienne de merde parce qu’au fond de lui, c’est moi qu’il aime et qu’il aimera toujours.  Il ne fait que se voiler la face, se nimbant d’un sentiment  à sens unique, il le sait aussi certainement que je le sais à la différence que je ne me cache pas la tête dans le sable, moi !

Il exerce une pression telle sur ma mâchoire, qu’il fini par la faire craquer, comme un premier avertissement avant qu’il ne la disloque vraiment.  Le fait est qu’il ne sera jamais capable de me faire réellement mal. La preuve étant que je parviens à allonger le bras pour lui planter les doigts dans la plaie cachés par son t-shirt. S’il avait vraiment voulu me maîtrisé, jamais je n’aurais pu bouger.

J’ai l’avantage sur lui. Je lui fais assez mal pour qu’il me lâche et qu’il se replie, portant sa main à sa blessure tout en grognant entre ses dents. Mais pire encore, c’est en insultant de plus belle sa chienne italienne que je vise juste et le blesse d’avantage.

- Si je quoi ?  Bou-hou-hou !

Je vais me gêner tiens ! C’est ce que je lui montre en le giflant aussi fort que je peux, lui faisant tourner la tête et ouvrir sa pommette encore tuméfié des coups qu’il a encaissé.  Et sans aucun répit, je grimpe sur lui, lui retire son t-shirt, jubilant presque en découvrant toutes les plaies encore vives, les hématomes.

C’est magnifique !

Mais il n’a pas encore assez souffert pour m’avoir brisé le cœur en me laissant pour une autre. Je prends un plaisir sadique à lui parler de River, sans le nommer, lui dire qu’un autre que lui à oser me faire ce que lui n’a jamais su me donner. Un autre que lui a eu l’audace de prétendre être celui qui me fera jouir jusqu’à la mort.

J’en deviens toute mouillée rien que d’y penser, et de lire la consternation sur le visage de Ward, de le blesser avec mes paroles alors qu’il réalise tout ce qu’il est entrain de perdre pour avoir été trop gourmand.

- Et toi tu joues avec mes nerfs !

Ma main cherche à le branler mais sans trouver la réaction voulu de la part de Ward, trop crispé, trop tendu mais pas de là où je le voudrais.  Tout ça c’est la faute de cette pétasse ! Tout ça, c’est la faute de Samantha.

Elle a tout prit de Ward ! Elle l’a rendu faible, une pâle copie de l’homme qu’il a été. J’en pleure, de rage mais loin de me résigner. Je fais Ward me regarder en lui demandant pardon et en le suppliant de me faire mal.

D’un geste plutôt vif, il m’attrape à la gorge et m’intime de cesser de pleurer.  Et je cessais net, le regardant dans les yeux, avec autant de haine que d’amour alors qu’encore une fois, il prend la défense de Samantha.  A-t-il seulement conscience que, plus il fait ça, plus il attise ms foudres envers celle qui croit aimer ?

- Dis-le ! Dis que tu n’aime que moi !, râlais-je alors que ma gorge commence à brûler.

Je le laissais me retirer mon haut, complètement addicte à tous ses moindres faits et gestes. Ce mec, je l’ai dans la peau, son nom est gravé partout en moi, même en mon âme.

- Je sais, bébé ! Je sais ! Aaah, Ward! Fais moi mal, bébé !

Il me fait languir, sa main dans mon jeans  ne faisant qu’attiser  mon désarroi. J’ai peur de le perdre à nouveau. Il me fait gémir, de peur, de plaisir. Je m’allonge sur le divan, l’entraînant avec moi, joignant ma main à la sienne, pressant  sur ses doigts pour qu’il se fasse plus brusque, qu’il m’égratigne au passage.

- River ! L’acteur, c’est lui, bébé !

Puis je lui saisi le poignet, stoppant ses caresses. Et quand je capte son regard du mien, je lui souris.

- Ne t’avise pas de le toucher, parce que jamais plus tu ne reverras ta belle garce en vie, tu me comprends ?

C’est un win-win situation. Ou une course à qui sera le plus rapide pour s’en prendre au chéri de son chéri…  River étant entre 4 murs d’une chambre capitonnée, j’ai plus de chance que Ward d’atteindre ma cible en premier, d’ailleurs, n’ai-je pas vu son nom, justement, sur la liste d’attente du Dr. Storm pour une consultation en externe…

- Dis que tu n’aime que moi, qu’il n’y aura plus jamais que moi !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeLun 24 Juin - 9:49



Back From Hell
ft. A.J. Litrell


Je cherchais une fille qui avait du cran… A.J. en avait. Mais j’avais oublié à quel point elle pouvait me taper sur les nerfs. Elle détestait Samantha presque autant que Samantha me détestait et elle me le montrait bien.

On se montait l’un contre l’autre grimpant graduellement dans l’échelle de la violence jusqu’à-ce que j’agrippe son cou que je me mis à serrer pour la faire arrêter de pleurer. Elle cessa non sans afficher le même regard que le mien. Un mélange de haine et d’envie. Parce que je la haïssais pour tout ce qu’elle disait. Je la haïssais pour ce qu’elle était. Je la haïssais pour ce qu’elle savait de moi. Mais je l’aimais pour tout ça aussi. Parce que je savais que si elle provoquait tout un tas de chose en moi, je pouvais aussi exploser sans qu’elle ne pleure comme toutes les autres.

Samantha aurait pleurer si je lui avais fait ce que je faisais à A.J.. A.J., elle, cessait de pleurer à ce moment-là.

Je serrai, donc, alors qu’A.J. voulait que je lui dise que je l’aimais elle. Je ne dis rien. Je ne voulais pas lui faire ce plaisir. Parce que, pour l’instant, c’est la haine qui prédominait alors que je l’intimais de ne jamais toucher à Samantha.

Elle savait… Mais continuait de demander son dû.

-Ne demande pas !

J’allais lui faire mal si j’en avais envie. Pour le moment, elle ne le méritait pas.

Elle s’allongea m’entrainant avec elle alors que ma main y allait de plus en plus vite et de plus en plus fort. Elle m’y aida cherchant à ce que je lui fasse encore plus mal. Mais avant de le lui faire, je voulais qu’elle me dise qui était celui qui avait tenté de la tuer.

Parce que personne n’essayait de tuer A.J. sans mourir. Et celui qui avait fait ça était dans mon viseur maintenant. Et c’était River Moriarty. L’acteur déchu. Celui qu’on a envoyé à l’asile. Un taré d’A.J..

-C’est un acteur mort maintenant.


Je disais ça de ma voix calme et profonde alors qu’A.J. stoppa mes caresses.

Elle ne voulait pas que je touche à River. Si j’y touchais, elle touchera à Samantha.

Et elle exigeait encore et toujours… Les quelques années où on a été séparé l’avaient rendue bien trop sûr d’elle à mon goût.

-Tu crois que c’est comme ça que ça fonctionne ?

Je pris ses bras que je tins d’une main au-dessus de sa tête serrant fermement pour ne pas qu’elle puisse les bouger.

J’approchai ma bouche de son oreille lui murmurant ce qu’elle devra graver dans son crâne.

-Je ferais ce que je veux à Moriarty.

Absolument tout ce que je veux.

-Mais si tu touches à Samantha, bébé… Je te jure que tu n’auras plus personne pour te faire mal. Parce qu’il n’y a que moi qui sais qui tu es au fond et ce que tu veux vraiment. Personne ne pourra te donner ce que tu veux sauf moi. Et si Samantha a la moindre égratignure, je le laisserais là et tu n’auras plus qu’à te faire mal toute seule.

Je me redressai pour voir son regard alors que je serrai tellement fort ses poignets qu’ils risquaient de céder.

-Je ne sais pas ce qui t’es arrivé depuis que je t’ai largué mais tu as pris un peu trop d’assurance.


Beaucoup trop. Assez pour que, sans crier gare, je lui mette un poing en pleine figure. Après ça, de ma main libre, j’ouvris complètement son jeans pour, brusquement, ne faire plus qu’un avec elle. Mes mouvements me provoquaient une douleur horrible dans mes côtes mais je n’en avais rien n’à faire. C’était la satisfaction immédiate qui m’intéressait.

J’y allais fort et je vins embrasser A.J. d’une façon qu’elle ne connaissait que trop bien alors que ma main serrait toujours son poignet qui ne tiendra plus longtemps.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeLun 24 Juin - 18:02



Back From Hell
ft. Edward Fleming





Jamais je ne lâcherai le morceau concernant Samantha Mancini puisqu’elle est, de toute évidence et pas besoin de mon brevet de psy pour le comprendre, celle qui a complètement bousillé le cerveau de Ward. Il m’a laissé pour elle alors qu’il savait très bien n’avoir aucune chance avec elle. Ce genre de femmes là ne cherchent qu’à se mettre en couple avec des hommes riches et célèbres pour devenir elles même riches et célèbres.

Jamais elle n’aurait su voir en Edward, ce que moi j’y vois.

Jamais elle ne s’aurait  le comprendre et lui donner ce dont il a besoin alors que moi, j’y arrive et plus encore. J’ai toujours été là, dès le moment où on s’est embrassé pour la toute première fois, je l’ai soutenu et nous avons été complice de tant de choses ensembles.

Il m’a trahi en balayant toute notre vie de couple du revers de la main pour courir derrière une femme  qui n’a jamais  pu le calculer. Pourtant, quand ça ne va pas, c’est vers moi qu’il revient, chaque fois et chaque fois, je lui donne ce dont il a besoin.

Parce qu’il est mon mec et que je suis sa femme, qu’on qu’il puisse penser. C’est physiquement impossible que de s’oublier pour de vrai. Lui et moi, nous sommes liés par le sang, par les tripes, par notre haine envers tout ce qui n’est pas comme nous.

Tout ce que je veux, c’est qu’il me le dise, juste une fois, rien qu’une fois !

Il tente de me faire taire en portant sa main à ma gorge et en serrant.  Mais plutôt que de me donner envie de me taire, ça me fait l’effet contraire. Je continu de lui demander, d’exiger de lui qu’il me dise qu’il m’aime, qu’il me fasse mal pour que je le comprenne bien.

Pour le plaisir de voir la colère grimper un peu plus sur son visage, je n’hésite pas à lui dévoiler le nom de celui qui a osé mettre la main sur moi. Ward, prévisible que ça en devient presque décevant à la longue, menace la vie de l’acteur.

J’ai des réserves. S’Il touche à River Moriarty, je n’aurai pas peur d’agir de mon côté. Je n’hésiterai pas une seule seconde, même si je devais finir en prison avec une peine de mort pendante au dessus de ma tête. La mort ne m’effraie pas, elle m’attire, elle me séduit, elle m’excite.

Encore une fois, je veux l’entendre me le dire, alors qu’il agite ses doigts entre mes cuisses, que ses ongles cassés et mal taillés m’égratignent la peau fragile de mon intimité. Je veux qu’il me le dise. Au lieu de ça, il me murmure à l’oreille, en cessant ses caresses pour me prendre les poignets et me les ramener au dessus de ma tête, serrant si fort qu’il  pourrait bien m’en fracturer un.  Il a tous les droits, et moi je n’en ai aucun.

Je lui souris, malicieusement. J’entends ce qu’il me dit, mais je ferai comme bon me semble. S’il touche à River, je ne répondrai pas de mes actes.

- Et toi, tu es devenu un calinours dégoulinant de pathétisme !

C’est là qu’il me libère une main puisque de sa main libre, il me frappe au visage, faisant éclater ma pommette puis  prend d’un puissant coup de bassin, sans ménagement il me pilonne, faisant presque grincer les ressors de mon divan aussi surement qu’il grogne de douleur. Les ecchymoses qu’il arbore sur son torse ne laisse pas de doute qu’il a eu ses côtes fracturées et qu’elles ne sont pas encore tout à fait bien remise pour ce genre d’activité.

Le sang coule sur ma joue,  j’en ai mal aux dents, je suis presque certaine qu’il m’en a cassé une !  Ma tête est envahie d’une ivresse, un parfait mélange entre la douleur et le plaisir. Tout est parfaitement dosé, jusqu’au baiser qu’il me donne, assez torride pour m’en fendre la lèvre et donner à notre baiser, un goût de sang.

Je n’ai que vaguement conscience des dernières secondes avant l’orgasme, le coup qu’il m’a assené m’ayant étourdie et envoyé dans les nuages le temps que ça dure. Ce n’est que lorsque le plaisir se fait assez intense que j’émerge.

Et, alors qu’il se calme et me laisse libre de mes bras, son souffle court, j’éclate de rire, longtemps, avant de lui dire :

- Trouve là avant moi !

Riant de plus belle, je l’image partir à sa recherche et tous les problèmes qui viendront avec !

- Parce qu’elle est sur la liste de consultation de Storm ! Et devine qui est-ce qui va aider mon éminent collègue avec tous ses cas ?



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeMar 25 Juin - 16:17



Back From Hell
ft. A.J. Litrell


A.J. me provoquait par ses paroles plus que par ses actes. Elle me provoquait essayant de me montrer que si je pouvais être dangereux pour Moriarty, elle pourra l’être pour Samantha.

Moi, je lui sommais simplement de ne rien intenter contre Samantha. Parce que si elle le faisait, je saurais où appuyer pour lui faire bien mal. Je savais ses points faibles. Je savais ce qui lui ferait le plus mal. A.J. ne craint pas la mort parce qu’elle l’attendant. Elle ne craint pas la douleur physique parce qu’elle l’aime. Non… Ce que détestait A.J., c’était l’abandon…

Ce que j’avais fait, quelque part, en la larguant pour Samantha. Et maintenant, elle voulait me le faire payer et elle savait que pour ça, elle devait s’attaque à Samantha.

Mais ça n’arrivera pas… Parce que je ferais en sorte que ça n’arrive pas.

Elle me trouvait pathétique ? Ces mots n’avaient fait que mettre plus de poids au coup que je venais de lui mettre en pleine figure alors que j’allais et venais en elle brusquement. Mes côtes n’en pouvaient plus mais mes nerfs étaient à vif et couvrait en partie la douleur lancinante qui brûlait tous mon abdomen.

A.J., elle, saignait tellement j’avais frappé fort ouvrant sa pommette. Ça n’était pas la première fois que je lui fracturais.

Ça ne sera pas la dernière.

J’y allais encore plus vite et encore plus fort grognant de douleur et de plaisir mélangé. A.J. ne parlait plus, n’insultait plus, elle ne faisait que gémir. Je serrai encore son poignet alors que l’orgasme vint me prendre clamant un tant soit peu la douleur.

Je vins encore quelques fois en elle me calmant progressivement alors que mon souffle était très court et que j’avais un goût de sang très prononcé dans ma bouche (le mien autant que celui d’A.J.).

Je finis par me calmer complètement ma figure dans son cou alors qu’elle éclata soudain de rire. Je me redressai la fixant du regard alors qu’elle déclara que je devrais trouver Samantha en premier. Et quand elle m’expliqua la raison, je sentis comme un choc électrique dans tout mon corps.

Je levai mon poing qui descendit en piquée tout droit vers la tempe d’A.J.. J’y mettais absolument toute ma force mais je m’arrêtai juste avant qu’il ne percute sa figure… Tout juste avant…

La mort… Elle venait de la frôler. Parce que si mon poing avait atteint sa cible, elle serait morte, c’était clair.

Je reculai mon poing ayant mis toute ma force pour l’arrêter. Dans mon regard, elle avait pu y voir toute la haine que sa phrase m’avait provoquée.

Et je finis par me calmer, tu du moins extérieurement. De ma voix profond, je lui rétoquai ;

-Tu as intérêt à faire attention à ce que tu vas faire, bébé…

Oui, elle avait intérêt.

-N’oublie pas que je t’ai tout appris… N’oublie pas ce dont je suis capable.

Samantha m’était inaccessible. Je ne pouvais pas l’aborder sans me mettre en danger… Mais elle était à la merci d’A.J. que mes menaces n’arrêteront peut-être pas.

Mais je savais comment procéder…

Je m’approchai de son oreille.

-Je t’aime A.J.. Je t’aime parce qu’on est les mêmes… Mais n’oublie pas que je suis le pire de nous deux.

Je savais comment mettre Samantha à l’abri. Et, qui sait, peut-être faire encore mieux que ça.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 65
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeJeu 27 Juin - 3:50



Back From Hell
ft. Edward Fleming






Après le coup de Ward, c’est le black out total. J’arrive à cet état de grâce où plus rien ne peut m’atteindre. C’est comme flotter sur un nuage, même, je suis certaine que c’est beaucoup mieux que ça. Il n’y a plus qu’une parfaite communion entre mon âme et la jouissance, un état indescriptible qui pourrait me mener à l’extase total au moment de l’orgasme. J’ai toujours cru que l’homme parfait saurait me ramener à la vie, après me l’avoir retiré, en me faisant jouir assez fort pour que mon cœur recommence à battre.

Ward n’a jamais eu l’audace de tenter l’expérience jusqu’au bout, bien qu’il soit parvenu à certains niveau, mais jamais aussi proche de ce qu’a fait River Moriarty au petit détail près que Moriarty ne me baisait pas bestialement pendant qu’il m’étranglait.  Ça aurait pu être l’apothéose.

J’ai poussé Ward dans ses plus bas instincts en menaçant de m’en prendre à sa belle Italienne tant et si bien qu’il m’a frappé brutalement, assez pour entendre les vertèbres de mon cou craquer, perdre momentanément conscience. À force de me pilonner, cependant, il me ramène a moi, j’émerge lentement, gémissant tant c’est bon.

Mon crâne  va éclater, ce n’est pourtant pas ce qui m’arrête, mes souvenirs éclatants tout partout dans ma tête, me rappelant ce qui a mit Ward dans cet état. Et ça me fait rire ! Et plus encore quand je le vois lever à nouveau son poing et le retenir, juste avant qu’il ne me cogne au niveau de ma tempe ce qui aurait, pour sûr été irréversible.

Quand je disais qu’il n’a pas de cran !

Lentement, mon souffle se calme, ma tête est lourde et douloureuse mais je me sens dans un état  de béatitude quasi parfaite.  Jamais une autre femme que moi ne saurait combler un homme tel qu’Edward, lui offrir le challenge, être sa parfaite moitié, partager les mêmes pulsions et passions.

Personne ne le connait aussi bien que moi, je peux prédire ses réactions, anticiper et surtout encaisser les coups. Samantha mourrait après  la première nuit.  

Sa voix, rauque et chaude il me servit un dernier avertissement.

- Oh, mais, mon amour, je suis toujours très prudente.  C’est la première chose que tu m’as apprise, d’ailleurs.

Je caressais sa joue, léchant le sang coulant encore de ma lèvre.

- Je t’aime Ward, à la vie, à la mort.

Au-delà même de la mort, devrais-je dire.

- Et toi, n’oublie pas que nous avons échangé notre sang, que nous sommes liés par beaucoup trop de secrets et toujours…

Je le regarde dans les yeux, approchant mon visage du siens et, du bout de ma langue, lèche la goutte de sang qui commençait à coaguler à la commissure de ses lèvres.

- …toujours tu reviens vers moi, Ward. Parce que tu sais que malgré tout ce que je peux faire, tu ne pourras jamais complètement te passer de moi, bébé.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitimeVen 28 Juin - 11:17



Back From Hell
ft. A.J. Litrell


J’étais passé prêt de faire rendre son dernier souffle à A.J. dans un coup qui aurait probablement eu raison d’elle. Je ne pouvais pas la tuer. Je n’avais pas envie de la tuer…

Même si elle le méritait largement.

Je finis par me calmer lentement alors que j’étais toujours au-dessus d’elle mes côtes me faisaient souffrir au point que j’entendais les battements de mon cœur dans mes tempes. Mais la douleur était plus supportable que la menace, bien réelle, qu’A.J. faisait peser sur Samantha. L’avantage, c’est que je calculais vite… Et que j’avais déjà une solution pour sauver Samantha des griffes d’A.J. tout en faisant regretter à A.J. d’avoir osé mesurer son sadisme au mien.

Parce que j’étais pire qu’elle.

C’est ce que je lui rappelais de ma voix profonde. Lui rappeler qu’on était les mêmes et que c’était pour ça que je l’aimais. Mais que je restais le pire sur bien des niveaux.

Elle avait donc intérêt à bien réfléchir à ce qu’elle allait faire… Parce que je risquais de ne pas lui faire de cadeaux. Sûr d’elle, elle déclara qu’elle était très prudente. Que c’était ce que je lui avais appris. Sa caresse sur ma joue raviva quelque peu la douleur des blessures que j’avais en plein figure mais je ne bronchai pas.

Je lui avais beaucoup appris. Mais elle restait l’élève et moi le maitre.

Elle m’aimait A.J.. Elle n’avait pas besoin de me le dire, je le savais. Je savais que sans moi dans les parages, elle ne serait plus que l’ombre d’elle-même parce qu’elle était incapable de me trouver un équivalant…

Tout comme il n’y avait pas deux A.J. dans ce foutu monde.

Et ça elle le savait… Tout comme elle me rappela qu’elle savait beaucoup de secrets sur moi. Elle savait jusqu’où je pouvais aller. Mais je savais qu’avec elle mes secrets étaient bien gardés parce qu’elle savait que si elle les utilisait un jour contre moi, elle se priverait inévitablement de moi. Parce que mes secrets pouvaient m’envoyer en prison voir bien pire encore…

Et elle ne voulait pas ça parce qu’elle ne pouvait pas se passer de moi.

Elle venait de récolter le sang qui maculait mes lèvres avant que je n’approche ma bouche de son oreille pour lui murmurer :

-Tu ne pourras jamais te passer de moi non plus, bébé.


Malgré tout ce que je peux faire et ce que j’allais faire aussi. Parce que ce que j’allais faire, ça sera pour son bien.

Et celui de Samantha.

Je l’embrassai alors encore de la façon qu’elle aimait le plus pour clore toutes ces menaces et ces preuves d’amour.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]   Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Back From Hell [PV A.J.][Hot][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» back in hell •• victorest #3
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» ║□▫I come back from oblivion▫□║ → [Terminée]
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h
» ELIA ¥ YOU'RE A BASTARD BUT I WANT U BACK (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Appartement d'A.J. Litrell-