AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeVen 21 Juin - 17:54


Between Love And Hate

       
ft. Samantha Mancini, Jimmy Reed et Maritza Cortez


Allez voir Jim était la dernière chose au monde que j’avais envie de faire… Pourtant avais-je vraiment le choix ? Samantha avait envie d’aller voir Maritza Cortez en personne pour prendre de ses nouvelles – j’avais appris de la part du personnel du Los Robles qu’elle était rentrée chez elle – et donc pour ça, il fallait se déplacer jusqu’à chez Jim…

Samantha pourrait y aller seul me direz-vous… Oui – c’est vrai, elle était assez grande – seulement, les événements qui avaient découlés du massacre de la partie maternelle de ma famille ne me donnait pas envie de la laisser partir jusqu’à Malibu toute seule. J’étais conscient que c’était une réaction complètement paranoïaque mais je préférais de loin me retrouver face à Jim plutôt que de m’inquiéter pendant tout le temps ou Sammy sera hors de la maison.

Putain – j’espérais que cette sensation allait passer parce que ce n’était pas vraiment ni pratique, ni agréable.

De toute façon, je n’avais pas trop à m’en faire. Nous allions là-bas pour Maritza et pas pour Jim – je n’étais pas obligé de lui parler… D’ailleurs, je me demandais bien s’il avait dit toute la vérité à sa belle concernant son agression et le massacre des Conti ou s’il lui avait raconté un bon mensonge. Putain – connaissant Jim – j’étais persuadé qu’il y était allé à coup de semi-vérités.

Je m’étais préparé – très lentement – pour notre visite. Jim était au courant qu’on venait même si j’étais passé par sa secrétaire pour négocier l’heure de visite. Oui – sa secrétaire. Je vous l’ai dit, je n’ai aucune envie de parler au type qui a bien failli faire tuer ma petite amie. Samantha lui en voulait bien moins que moi mais – pour moi – ce qu’il avait fait n’était pas pardonnable.

-Il est tant d’y aller, Monsieur… Mademoiselle Mancini vous attend,
dit Erik pour me presser un peu.

Samantha m’attendait dans le salon – où Tony était aussi. J’étais descendu très lentement encore une fois et j’avais rejoint Sammy.

-On peut y aller, dis-je en tentant de sourire à Samantha. Bien que j’espère que Jim aura du whisky à défaut d’avoir une âme et un cœur.

Oui, mes petites piques envers Jim ne cessaient de fuser chaque fois qu’il venait s’introduire dans nos sujets de conversations et je n’avais aucune honte à ça !

Nous avions pris la voiture et je nous avais conduit jusqu’à Malibu là où résidait Jim depuis toujours. C’était le genre de type qui n’avait jamais quitté le nid – totalement à l’opposé de moi qui en était parti bien loin.

Oui, moi et Jim étions complètement différents sur de nombreux points !

J’avais tranquillement discuté avec Sammy pendant le trajet avant que nous arrivions à destination. Le portail était ouvert sûrement en vue de notre visite. Une prouesse de John j’imagine – Jim ne saurait pas lacer ses chaussures sans John alors ouvrir un portail !

J’avais ainsi garé la voiture dans l’allée et nous nous étions plantés – Sammy et moi – devant la porte d’entrée de l’immense villa Reed. J’avais sonné à la porte et puis j’avais regardé Sammy.

-On prend des nouvelles de Maritza en quatrième vitesse et puis je t’emmène dans un des meilleurs restaurants italien de la ville. Qu’est-ce que tu en dis ?, dis-je pour laisser entendre que je ne comptais pas rester longtemps sur le territoire de Jim.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Mancini
Samantha Mancini


Messages : 182
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du personnage : 0


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeVen 21 Juin - 20:14


Between Love And Hate

       
ft. Jimmy & Maritza & Daniele






Beaucoup de choses ont changés depuis les derniers évènements.  Certaines choses pour le mieux, d’autres, je ne saurais le dire précisément. Je réside maintenant avec Daniele, ce qui fait notre plus grand bonheur. Nous avons beaucoup de temps à reprendre et je lui ai bien fait comprendre que je n’avais pas renoncé à tous nos projets, ou plutôt mes projets de jeune fille, les rêves que j’avais pour nous deux. Je suis prête à renégocier à la baisse le nombre d’enfants que je désir voir courir au travers de notre demeure, puisqu’il en a un et que… j’en ai eu un… il comptera toujours dans mon cœur. Je suis prête à descendre à quatre bambins, incluant ceux que nous avons déjà, ce qui n’en fait plus que deux à concevoir, il me semble que c’est déjà beaucoup moins que les huit initialement prévu à l’époque.

En attendant, Tony me comble et me fait renouer avec certaines choses que je ne pensais plus jamais revivre. Il me fait du bien, mieux que n’importe quelle thérapie pourrait le faire. La nuit, cependant, c’est tout autre chose. Certaines images sont difficiles à oublier, elles demeurent ancrées à mon subconscient et, quand je ne me réveille pas en hurlant de frayeur, c’est que je ne dors tout simplement pas, effrayé par une ombre derrière les rideaux.

De tout ce qui a changé, je suis probablement celle qui a subit le plus grand changement.  Je ne ris plus spontanément et je suis constamment inquiète. Je perds tous mes moyens si j’entends un bruit sourd. Et puis je fais une fixation sur Maritza Cortez. Pas de façon malsaine mais parce que j’ai besoin de savoir par moi-même comment elle va. Comme si, tant que je ne l’aurai pas vu, je ne pourrai vraiment tourner la page.  Dans ma tête, si elle devait mourir, alors tout ça n’aurait servit à rien. Alors je devais être certaine qu’elle aille vraiment mieux.

Le médecin est passé le jour même de mon retour chez Daniele et, si à première vue mes pieds semblaient dans un piteux état, une fois nettoyer et pansés,  tout n’était qu’une question de jour pour que je puisses marcher comme avant.  En attendant, le médecin me recommanda de marcher le moins possible et, si je devais me déplacer, d’utiliser une canne mais, vous pensez-bien que je suis trop entêtée pour recourir à un quelconque support pour me mouvoir.

Officiellement, nous rendons aujourd’hui visite aux Reeds, parce que j’ai décidé que c’était le bon jour pour cela.

Officieusement, Daniele en a eu marre que je l’enquiquine avec ma demande et il s’est arrangé avec la secrétaire de son ex meilleur ami pour que ce soit le bon jour pour une petite visite.

Je me suis donc préparé et, par Erik, me suis procuré un joli bouquet de fleurs, une petite attention et la moindre des politesses. Quand on visite quelqu’un, il est très mal vu de s’y présenter les mains vides, surtout dans les circonstances.

J’attends depuis un bon moment Daniele au salon, boudant presque tant il met tout son temps pour me rejoindre. Erik, avenant, laisse ma canne contre l’appuie du divan sans mot dire et va trouver mon bien aimé pour l’avertir que je m’impatiente de plus en plus.

Il me rejoint, enfin et d’un regard, je lui fais comprendre qu’il n’était pas trop tôt.

Dans la voiture,  nous bavardons sans vraiment le faire.  En ce moment, certains sujets demeurent sensibles et, puisque nous sommes d’allégeance compétitrice, il est un peu mal avisé que d’échanger sur le travail. Quoi qu’il en soit, nous trouvons à discuter de choses et d’autres, il me fait sourire quand il me jette de petits regards.

Il s’embruni, cependant, quand il engage la voiture dans l’allée de la Villa Reed. Il en oublie presque de m’aider à sortir de la voiture puis nous avançons jusqu’à la porte lentement. Si lentement que, avoir ralentis encore un peu et nous aurions reculés jusqu’à la maison ! Mais Daniele presse tout de même le carillon puis il se tourne et me regarde pour me dire, à moins que ce ne fût un ordre ?, que la visite allait se faire en quatrième vitesse puisqu’il avait décidé que nous allions souper dans l’un de ses restaurants préférée.

- Oh ? C’est ce soir que tu demande officiellement ma main pour la seconde fois ?

Il a donc le choix entre prolonger sa visite chez Jimmy et Maritza ou se plier à mes caprices de petites filles. La tête qu’il me fait valait la peine et je m’approche pour lui voler un baiser avant qu’on n’ouvre la porte.

- Tout ira bien ! Au pire, il va te faire la gueule et tu vas vider ses réserves de whisky, vous serez quitte, après !  

Un homme aussi droit qu’Erik ouvrit la porte et nous pria d’entrer puis me libéra de mes fleurs avant de nous diriger vers la terrasse.


© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 853
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeDim 23 Juin - 14:00

Between Love And Hate

       
ft. Maritza Cortez, Daniele Ricci & Samantha Mancini


J’avais regardé intensément Frances quand elle m’avait annoncé avoir Daniele en ligne et que celui-ci souhaitait prendre rendez-vous afin de venir prendre, en personne, des nouvelles de Maritza ici même, à la villa Reed. Et qu’il ne viendrait pas seul, mais avec celle que les médias appelaient désormais : la survivante du massacre Conti.

Pendant ces quelques secondes intenses, mon cerveau avait pesé le pour et le contre de cette visite. Ma première réflexion fut :

Ward… C’est Ward qui a fait ça.

Ensuite, je me suis dit que cette visite n’avait rien d’illégitime : Daniele était encore officiellement mon meilleur ami et partenaire en affaires. Quant à Samantha Mancini, elle gravitait également dans notre monde en tant que manager chez MTI. Alice Conti, qui, si tout allait bien, devait avoir pris pour acquis que le coupable était Ward, ne pourrait pas faire de rapprochement dangereux… Au pire, si les médias avaient vent de cette visite, ils en retiendraient deux choses : le couple de Daniele et un éventuel transfert de Mancini de MTI à BSC.

Autre conclusion : Mancini avait réussi à s’en sortir…

Ne me restait qu’une seule inquiétude : que la visite de Daniele et Mancini ne soit pas du tout dans le but de prendre des nouvelles de ma fiancée… Mais bien de me faire chanter.

Mais non… Non, Jimmy. Ward… C’est Ward qui a fait ça. Et toutes les preuves mènent à lui.

J’avais finalement dit à Frances d’accepter la requête de Daniele.

A Maritza, qui, de par les journaux et la télévision, était bien au courant que Mancini était la dernière survivante du massacre Conti, j’avais annoncé que Daniele et sa compagne, Samantha, viendraient prendre de ses nouvelles. Et que ce serait l’occasion de leur annoncer nos fiançailles et de les inviter à notre futur mariage.

Libre à eux d’accepter l’invitation ou non.

Le jour J, et alors que le bleu que j’avais au visage était à peine visible, je m’étais préparé à recevoir nos invités dans notre chambre. John m’avait sorti une tenue décontractée et avait acheté le meilleur whisky qu’il pouvait trouver en ville. Tout en me préparant devant le miroir, j’avais décidé de l’attitude, du masque, que j’allais adopter.

J’étais ensuite repassé dans la salle de bain, là où Ritza se préparait aussi, pour embrasser ses épaules, sa nuque et lui avait annoncé que j’allais m’installer au salon… Et qu’elle n’hésite pas à prendre son temps… Qu’elle ne court pas même si elle entendait la sonnette de la villa. C’était elle la maîtresse de maison (un pouvoir qu’elle partageait avec ma mère), elle avait bien le droit de se faire attendre dans sa propre demeure, afin que son entrée soit remarquée.

J’étais descendu et n’avais pas eu à attendre longtemps avant que la sonnette ne fasse battre mon cœur inévitablement plus vite et plus fort. Je doutais que Daniele m’ait déjà pardonné.

Même si c’était Ward qui avait fait ça.

John était allé ouvrir et avait guidé nos invités jusque dans le salon où, quand ils passèrent le pas de la porte, je me levai pour accueillir le couple tandis que John se dirigeait vers le bar pour s’occuper du service, remplissant des verres de whisky et autres afin d’avoir un choix correct susceptible de plaire à tout le monde.

Je m’approchai de Samantha en premier, la regardant dans les yeux en souriant. Comme si je la voyais en personne pour la première fois.

C’était vrai… Parce que c’était Ward qui avait fait ça.

-Mademoiselle Mancini… Bienvenue à la villa Reed.

Je lui tendis la main.

-Je suis ravi de vous rencontrer…

Puis, m’adressant à Daniele, sur un ton neutre.

-Maritza ne saurait tarder… Puisque tu es là pour prendre de ses nouvelles.

Je proposai mon bras à Samantha, car elle semblait avoir un peu de mal à marcher…

-Venez vous asseoir… Que vous est-il arrivé ?...

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 227
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeDim 23 Juin - 18:41


Between Love And Hate

       
ft. Daniele * Samantha * Jimmy





Quand Jimmy m’a annoncé que nous aurions la visite de Daniele et de sa petite amie, j’étais heureuse.  Je me disais que la visite du manager Italien était signe que leur petit accrochage n’était rien de plus qu’un trop plein émotionnel  exprimé avec un surplus de testostérone et voir des gens me ferais le plus grand bien.

Mais ça, c’était hier.

Aujourd’hui, je me sens étourdies, un peu fiable et je ressens quelques palpitations qui me font me tenir la poitrine, là où j’arbore encore un horrible pansement. Bien évidement, je masque tous mes symptômes du mieux que je peux, ce qui passe quand même assez bien, puisqu’il est fréquent que je perde un peu de mon assurance quand je marche. Les nombreux médicaments que je prends ont plusieurs effets secondaires, en l’occurrence des étourdissements, des moments de somnolence, bref, que du plaisir !

Jimmy passa dans la salle de bain de notre chambre alors que je terminais ma toilette, crèmant mes bras et le pourtour de mon pansement de ma crème parfumée préférée. Je lui ai souris, au travers le miroir quand il m’embrassa les épaules. Puis, quand il me laissa seule, et que je me levais pour retourner dans ma chambre, c’est  Isabel qui vînt m’aidé à me préparer. Si, au départ, j’étais très retissante à laisser la jeune femme s’occuper de la maison,  je lui ai par la suite laissé prendre ses marques jusqu’à développer une certaine relation avec elle. Un mélange d’amitié et de lien maternel, c’est très difficile à expliquer et, bien qu’elle m’aide au quotidien, je ne la considère pas comme une simple employée de maison.

Lever mes bras m’est encore douloureux, c’est donc elle qui m’a coiffé, remontant mes cheveux en une toque basse sur ma nuque et laissant quelques mèches pour donner une allure savamment décoiffée, puis elle m’a aidé à passer un chemisier léger puisque je ne tolère aucun vêtement cintré ou qui ferait que le tissu frotterait contre le pansement.

Et quand je fus prête, bien après avoir entendu le carillon de l’entrée, je descendis, seule, en me tenant à la main courante de l’escalier. Je ne veux pour rien au monde paraître faible ou passer pour l’éternelle victime. Il faut tourner la page sur ce qui est arrivé et ce n’est pas en mettant le nez su couple  Ricci sur ma souffrance que ça me permettra de me sentir mieux.

J’entrais dans le salon non sans remarquer un magnifique bouquet de fleurs posé sur une table en acajou près de la porte vitrée s’ouvrant sur notre magnifique terrasse.  Puis, je me trompe peut-être, mais il semble que l’ambiance soit à couper au couteau.

Ils se sont tous levés, quand je me suis pointé le bout du nez et, après quelques accolades polies et d’usage nos invités ont confortablement repris place dans un fauteuil pour deux en face de celui ou je m’assieds  à côté de Jimmy.  Chacun à déjà un verre et, John, avenant, m’apporte presque immédiatement un  verre d’eau citronnée, puisque bien évidement, je n’ai pas droit à l’alcool.

Je regarde d’abord Jimmy, échangeant un regard amoureux avant de m’adresser ensuite à Daniele.

- Je suis ravie de vous voir, Daniele. J’ai su que vous étiez passé à l’hôpital, d’ailleurs, je suis touché par votre soutient.

Puis, du même souffle et avec un sourire à toute épreuve,  mon regard passe sur la magnifique femme qui accompagne Daniele.  Je peux aisément comprendre pourquoi il est à ce point amoureux d’elle.

- C’est un plaisir que de faire votre connaissance, Mademoiselle Mancini.


© Billy Lighter



She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeLun 24 Juin - 20:59


Between Love And Hate

       
ft. Samantha Mancini, Jimmy Reed et Maritza Cortez


Nous étions à peine arrivés devant chez Jim que j’avais déjà fait comprendre à Sammy que je ne voulais pas rester… Je savais que c’était important pour elle de savoir comment allait Maritza – je respectais ça. Seulement, je ne voulais pas rester éternellement au risque d’encore une fois lancer à Jim ce que je lui reprochais ce qui aurait été assez maladroit devant sa petite amie.

Je préférais aller au restaurant – putain, ouais, c’était franchement mieux ! Seulement, Samantha avait profité de ma demande – mon ordre ? – pour me planter le mariage sous le nez. Je savais que c’était plus une façon de me faire ravaler mon ordre plutôt qu’une vraie attente – bien que…

-Euh…
, dis-je en peu pris de court. Ne penses-tu pas que j’aurais vu plus grand qu’un simple restaurant si j’avais voulu te demander en mariage à nouveau, rajoutais-je avec un petit sourire pour me redonner contenance.

Putain – elle avait toujours autant de répartie. Il allait falloir que je j’entraine à nouveau la mienne…

Elle avait minimisé l’ampleur de la visite. Seulement, je ne savais pas tant si c’était lui qui allait me faire la gueule ou moi – et lui simplement faire comme si de rien n’était.

-J’espère que son whisky vaudra le coup, dis-je en faisant la moue. Parce que lui ne vaut pas l’essence que j’ai payé pour venir jusqu’ici.

Oui nous en étions là – lui et moi !

John nous avait ouvert et avait débarrassé Samantha de ses fleurs pour nous escorter jusqu’à la terrasse où se trouvait non pas Maritza mais l’infâme Jim…

Il avait osé sourire à Samantha. Putain – tu ne devrais pas lui faire tes excuses à la place, Jim ? Non, il faisait comme si rien ne s’était passé – comme si même il ne l’avait jamais rencontré ! C’était à en vomir… C’était du Jimmy Reed…

A moi, il s’était adressé sur un ton beaucoup moins conciliant.

-Nous sommes là pour prendre de ses nouvelles. Pas seulement moi, dis-je d’un ton aussi neutre que le sien.

Il avait donné son bras à Sammy ce qui avait provoqué des marmonnements grognons de ma part. Putain, Jim me sortait le grand jeu de l’hypocrite notoire. C’était un grand jeu d’acteur ! Il avait laissé ma petite amie dans la merde et il la traitait maintenant comme une lady ! Putain – soit il était amnésique, soit c’était vraiment le pire connard de la planète.

Nous savons tous qu’il est le pire connard – il pourrait même rivaliser avec Antonio Ricci !

Il était tellement bon à son petit jeu d’hypocrite qu’il avait demandé ce qui était arrivé à Samantha.

-A ton avis, cojone !, lançais-je en m’installant dans l’un des fauteuils. Tu sais que les derniers jours ont été difficiles et tu sais que c’est ta faute, dis-je un peu plus bas pour éviter les oreilles possiblement indiscrètes de John qui remplissait des verres au salon.

Ce dernier était venu – un peu après – nous apporter de quoi boire. J’avais sauté sur le whisky en n’en prenant un verre. J’avais laissé Samantha répondre elle-même aussi à la question de Jim – si elle le souhaitait – pendant que je buvais.

Maritza était venue nous rejoindre et nous nous étions tous levé à son entrée.

-Bonjour Maritza
, dis-je en lui souriant – une expression que je n’avais pas encore eue depuis mon entrée dans cette villa.

Nous nous étions assis à nouveau quand elle s’était assise près de Jim. Nous étions deux couples et nous nous faisions face. Putain – ça aurait pu être bien différent si Jim n’avait pas joué les tueurs de masses !

Maritza m’avait remercié. Elle m’avait toujours été très sympathique la mère de la petite Cortez.

-C’est normal,
dis-je en faisant un signe de la main pour accompagner ma phrase. Je m’inquiétais pour vous.

Pour Jim aussi – maintenant, ce n’est plus le cas.

-Je suis heureux que vous ailliez bien, rajoutais-je sincèrement.

Elle avait commencé à faire connaissance avec Sammy pendant que j’ignorais royalement Jim. Il ne méritait pas le moindre regard de ma part.

-Samantha et moi nous sommes retrouvés il y a peu… On était des amours de jeunesse,
dis-je pour un peu présenter ce qui nous unissait. Mais le destin a voulu qu’on se sépare pour mieux se retrouver.

Ça devait leur rappeler une histoire, les deux en faces de moi… Seulement dans la mienne, il y avait toujours une donnée sombre – celle de la mafia…


© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Mancini
Samantha Mancini


Messages : 182
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du personnage : 0


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeMar 25 Juin - 3:20


Between Love And Hate

       
ft. Jimmy & Maritza & Daniele






Bien évidement, Daniele n’avait nullement l’intention de demander ma main au restaurant, pendant un souper tout bête.  Je le regarde, un sourire en coin avec l’envie tentante de lui faire remarquer que, la première fois, il l’a pourtant fait après m’avoir fait l’amour sur une table en chêne. Ça aurait pu être un beau clin d’œil que d’être assit autour d’une table et, habillé, cette fois.

- Je m’attends bien sûr à une demande digne de ce nom, amore moi. Et je m’attends aussi à ce que tu  fasses un petit effort pendant que nous seront ici. C’est important pour moi.

Tout ceci pourrait bien se passer, avec un peu de bonne volonté de part et d’autres. J’ai confié à Daniele être en mesure de comprendre les motifs de Jimmy Reed, ce qui a pu le pousser à agir comme il a agit. Je n’ai cependant jamais dit que je ne lui en voulais pas d’avoir tué d’innocentes personne et d’avoir fait de sa petite vengeance personnel, un véritable carnage. Quand je pense à Jimmy Reed, j’ai des envies de meurtre, moi aussi, figurez vous. Mais la visite d’aujourd’hui à pour but de prendre des nouvelles de Maritza, mais aussi de faire comprendre à Jimmy que son message a bel et bien été délivré.

Une fois à l’intérieur de la villa, nous sommes d’abord accueillit par le majordome de la demeure, puis par Jimmy Reed en personne qui se montre charmant comme tout. Un petit peu plus et je lui donnerais le Bon Dieu sans confession. Il joue un jeu, je vais jouer son jeu.

- Le plaisir est partagé, soyez en certain. Votre demeure est splendide.

Je prends son bras, puisqu’il me l’offre et ensuite, alors que la première pique fut lancée, je réponds sans détour à la question du magnat de BSC.

- J’ai trop longtemps marché après une rencontre  avec Alice Conti. Vous imaginez bien qu’elle avait besoin de me voir en toute hâte après l’assassinat de toute sa famille.

Et j’insiste sur le toute sa famille en prenant place dans le fauteuil faisant face à celui qu’il occupera avec sa douce quand elle nous aura rejoint, ce qu’elle fait presque aussitôt. Elle est pâle mais souriante. Sa démarche manque d’assurance mais, elle se remet à peine d’une tentative de meurtre, qu’elle soit prête à un marathon aurait été bien surprenant.

Cependant, je suis ravie de faire enfin officiellement sa connaissance. Nous l’avons tous accueillit en se levant puis, quand elle fut assise, nous fîmes tous de même.  Elle s’adressa d’abord à Daniele qui, je n’en doute pas le moins du monde, lui répondit avec sincérité. Je sais très bien qu’il s’est inquiété pour la femme de son meilleur ami au moins autant qu’il s’est fait du mauvais sang pour moi.  Je posais ma main tendrement sur celle de Daniele, en signe de support.

Puis, quand elle s’adresse à moi, je la regarde, lui souris et lui répond par la réciproque.

- Je suis heureuse de faire enfin votre connaissance. J’ai été sincèrement navrée d’apprendre ce qui vous est arrivé.

Qui pourraient se réjouir d’un malheur pareil ?

Daniele me prend légèrement de court en expliquant comment notre couple s’est formé. Je ne m’attendais pas à ce que nous mettions sur la table ce genre de détail et je souris, à l’intention de nos hôtes.

- Le destin et ses mystères. Nous ne pouvons jamais prédire de quoi sera fait demain. Et, pour vous deux ?

Tant qu’à être dans la confidence sur les débuts de notre histoire d’amour, pourquoi ne pas connaître la leur aussi ?  Ce genre de récit est toujours intéressant et, je l’espère, meublera la conversation puisque nous savons comment va Maritza maintenant et que Daiele serait bien capable de me faire le coup du Oh, chérie, nous avons oublié de fermer le gaz de la cuisinière ou je ne sais quoi d’autre, uniquement pour précipiter notre départ. Mais là, ce serait du grand art et un record mondial sans aucun doute.


© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 853
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeMar 25 Juin - 22:17

Between Love And Hate

       
ft. Maritza Cortez, Daniele Ricci & Samantha Mancini


Nous avions pris place sur la terrasse où nous avions déménagé le salon au début de l’été. A cette heure, nous étions à l’ombre et c’était très agréable. J’avais proposé mon bras à la petite-amie de Daniele qui semblait avoir du mal à marcher. Je l’avais donc accompagnée jusqu’à ce qu’elle puisse prendre place…

Je l’avais accueillie avec un masque… Et elle s’était empressée de faire pareil. Sage décision. Daniele, lui, n’était pas décidé à faire bonne figure, même si d’après lui, il venait également prendre des nouvelles de Maritza. J’ignorai sa remarque, préférant demander à Samantha ce qui avait pu la mettre dans cet état.

Daniele s’emporta légèrement et je lui répondis une nouvelle fois par le silence, ne prenant en compte que la réponse de Mancini parce que c’était celle qui collait avec ma réalité. Bien qu’en fait, ma réponse pouvait aussi très bien s’appliquer à la remarque de Daniele.

-Bien sûr… J’ai lu dans la presse que ces derniers jours n’ont pas été plus facile pour vous que pour Maritza.

Je l’abandonnai dans le divan pour aller reprendre ma place… et une gorgée de whisky, en regardant Daniele dans le blanc des yeux.

S’il croyait que j’allais me lancer dans un combat de coq devant nos femmes, il se trompait lourdement. Qu’il se laisse bouffer par ses émotions et le montre, c’était son problème. Et ce n’était pas mon genre.

Maritza fit son entrée et nous nous levâmes pour l’accueillir. Je répondis à son regard amoureux par un regard recelant juste une pointe d’inquiétude. Elle était pâle… Plus pâle qu’hier. Mais elle ne sembla pas s’en formaliser et prit sur elle de se présenter comme il se devait. Je la laissai faire, n’allai pas l’aider comme j’avais pourtant aidé Mancini.

Pourquoi ? Parce que je savais que Maritza ne se considérait pas comme une victime. Alors je ne faisais pas en sorte de faire d’elle ce qu’elle ne voulait pas.

Finalement, elle prit place à mes côté comme Samantha se tenait à côté de Daniele. De deux amis complices, nous étions passés à deux couples ennemis. A croire que l’un n’était pas compatible avec l’autre. Je regardais Daniele, tout le temps, maintenant que nous nous faisions face, un whisky à la main, comme les deux côtés d’un même miroir. Mais si je l’ignorais verbalement, lui avait choisi de ne pas réagir à mon non verbal.

Et ce fut à Maritza qu’il raconta comment leur joli couple s’était formé. Un joli couple qui avait survécu au massacre des Conti uniquement parce que quelque part dans mon crâne, une petite lumière était restée allumée dans toutes ces ténèbres.

Belle histoire… Un amour de jeunesse qui renoue après des années de séparation… Belle histoire.

Samantha nous souris mais je ne la regardai même pas, c’était Daniele que je regardais et lui que je ne quittais pas des yeux alors que je répondis à la question de sa compagne.

-Olivia Cortez…

Je tiquai et marquai une pause, reprenant une gorgée de whisky…

-Nous nous somme rencontré alors qu’Olivia Cortez jouait Juliette sur scène à Fairfax.

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 227
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeMer 26 Juin - 4:30


Between Love And Hate

       
ft. Daniele * Samantha * Jimmy






J’imagine que je devrai m’habituer, jusqu’à rétablissement complet, à vivre des jours qui se suivent mais qui ne se ressemblent pas. Alors que nous sommes sur le point d’accueillir des visiteurs, le couple Ricci en l’occurrence,  je suis aux prises avec une baisse d’énergie, des étourdissements et des vagues nauséeuses des plus inconfortables que je cache sous une belle coiffure, un maquillage doux et subtile et un sourire convainquant.

Au salon de la terrasse, les invités sont déjà installés avec un rafraîchissement déposé devant eux et, une fois les salutations de mises faites, je m’installe à coté de Jimmy dont le regarde ne manque pas, même si ce n’est que d’un très subtile plissement de paupières, de me faire comprendre qu’il  a su voir ma fatigue transparaître malgré mes apparats. On ne la lui fait pas, je devrais le savoir.

Je suis heureuse de voir Daniele ici, aujourd’hui, en compagnie de sa charmante petite-amie. Ils forment un couple parfaitement assortit, si je puis m’exprimer ainsi.  Puis leur histoire n’est pas sans rappeler Jimmy et moi.  Un amour de jeunesse, séparé par l’odieux d’un destin imprévisible, réunis beaucoup plus tard par un destin toujours aussi  joueur.   Je me retiens de caresser la main de Jimmy, de peur de produire un effet miroir plus que gênant.  Cependant, je ne peux m’empêcher de le regarder, de lui sourire mais lui laisse tout le loisir de répondre à la question de Samantha, elle-même curieuse de savoir ce qu’il en est de nous.

Bien évidement, il est hors de question de parler d’avant. De notre propre amour d’adolescents, niché dans l’Eastside crasseuse et paumé des années 60, 65 pour être plus exacte.  Notre passé est voué à rester là où il est, gravé dans notre cœur à jamais.

Ce qui nous unis, notre fille, bien évidement mais aux yeux de tous, et officiellement, notre histoire est née le soir de la pièce de théâtre à Fairfax.  J’éprouve un certains malaise vis-à-vis de Daniele dont je sais bien au fait de la vérité concernant Olivia.  La question est à se demander s’il aura partagé cette information avec sa douce, sur l’oreiller ou bien observera t-il encore un semblant de loyauté pour celui qui fut son meilleur ami pendant de longues années ?

- Il semble que le jeu d’Olivia fut assez convainquant pour inspiré les cœurs dans la salle.

Forcément, je n’ai pas envie de nous épandre d’avantage au sujet d’Olivia, d’autant plus que j’ai beaucoup de questions à son sujet dont seul Jimmy a la réponse. Ayant choisi mes combats, j’ai décidé de remettre à plus tard, quand j’aurai la force d’une discussion soutenu, d’aborder ce sujet avec mon fiancé.

Je me penche légèrement vers l’avant, prenant mon verre d’eau citronnée et en bu une longue gorgée avant de reposer mon verre. J’ai très soif et il me semble faire très chaud.

- Mais, comme vous le dites si bien, Samantha, qui sait de quoi sera fait demain ?

Un jour, nous sommes amoureux, le lendemain, on se retrouve avec une balle en pleine poitrine et tout notre monde s’écroule.  Samantha  et Daniele, tout comme moi et Jimmy, savourent leur seconde chance.  Plus, maintenant, avec cette tempête que nous traversons tout juste. J’hésite à aborder le sujet, puisqu’il est non seulement délicat mais maladroit et que je ne saurais pas quelle façon l’amener.

- L’important maintenant, c’est de regarder vers l’avant et de laisser le passé derrière.



© Billy Lighter



She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeMer 26 Juin - 19:19


Between Love And Hate

       
ft. Samantha Mancini, Jimmy Reed et Maritza Cortez


Sammy jouait dans le jeu de Jim. Moi, je n’allais pas lui faire ce plaisir. Il voulait se mentir à lui-même et aux autres – grand bien lui fasse – mais je ne ferais pas partie de sa petite mascarade. Je savais que Samantha comprenais le geste de Jim mais ce n’était pas mon cas ! L’amour ne pouvait pas pardonner tout – c’était trop facile !

Jim jouait un rôle et Samantha y répondait conformément quand il avait fallu expliquer pourquoi elle avait des difficultés à marcher. C’était la faute de Jim – ce que j’avais dit tout haut. Parce que si tout le monde semblait vouloir jouer les ignorants notoires, ça n’allait pas être mon cas.

Samantha avait longuement marché après l’assassinat de la famille Conti et l’appel d’Alice – dans les grandes lignes ce n’était pas un mensonge – et Jim avait, lui, lu dans la presse que les derniers jours de Samantha n’ont pas été faciles.

-Pas facile, c’est un bien petit mot, marmonnais-je. Je t’enverrais la note du médecin, d’ailleurs, Jim.

Tant qu’on y était – il pouvait bien payer !

Maritza était arrivé peu après ces échanges… On n’avait peut-être raté l’occasion de dire à Jim que Fleming avait rendu l’âme… Tant pis pour lui… Quoi que je pourrais peut-être le lui balancer en pleine face devant sa chère et tendre d’ici quelques minutes.

Pour le moment, j’avais accueilli Maritza avec bien plus de chaleur que je n’avais salué Jim tout à l’heure. Elle était pâle – mais bien plus en forme que la dernière fois que je l’avais vu.

J’avais expliqué d’où notre idylle était née avec Samantha – un très bref résumé de notre histoire qui était semblable à celle de Maritza et Jim. Ça avait permis à Samantha de pouvoir renvoyer la question au couple d’en face. Je ne regardais toujours pas Jim – juste Maritza et Samantha. Je faisais comme s’il n’était pas là mais il savait me rappeler qu’il existait. Il avait répondu à la question de Samantha en mentant.

Olivia Cortez et la pièce de Fairfax, c’était la version que Jim avait voulu vendre au monde mais c’était loin de la vérité. Seulement, à quoi bon amener cette version ici alors même qu’il n’y avait que Samantha qui n’était pas au courant de la vraie histoire ? Jim se serait retrouvé très con si j’avais dit la vérité à Samantha avant aujourd’hui. Putain – j’aurais dû le lui dire avant juste pour que Jim se retrouve con !

Il ne méritait que ça !

Maritza était entré dans son mensonge qui semblait être devenu sa vérité à elle aussi. Tout comme il m’avait bien fait comprendre à l’hôpital que dans sa tête à lui, celui qui avait fait le massacre était Edward Fleming – putain, Jim était le roi des menteurs.

-Mais oui, c’est ça
, marmonnais-je entre deux gorgées de whisky.

Je comprenais le désarroi de la petite Cortez – ça doit être un enfer de vivre dans le mensonge de Jim.

Maritza avait ajouté quelques petites phrases philosophiques. Non, nous ne savons pas de quoi sera fait demain… A moins que l’on ne s’appelle Jim Reed et qu’on s’invente son propre passé et son propre avenir – il est doué pour s’inventer des histoires.

-J’ai souvent essayé de laisser le passer derrière, Maritza… Et vous savez ce qu’a fait le passé ? Il est revenu me faire payer le fait que j’avais essayé de le laisser derrière. Je l’avais pourtant laissé derrière à coup de bons mensonges… La plupart de mensonges, je me les étais fait à moi-même mais ils me sont revenus en pleine figure. Je pense qu’il ne faut pas laisser le passer derrière mais l’assumer pour faire la paix avec lui, dis-je avec un petit sourire en coin. Mais je suis d’accord sur une chose. Il faut regarder vers l’avant et essayer de ne pas faire les mêmes erreurs.

L’histoire avec The Army m’avait appris ça. Seulement, c’était surtout pour tacler Jim – indirectement – que je disais ça. Je savais que son petit mensonge allait lui exploser à la figure à un moment donné. Il n’assumait pas son massacre et il allait le regretter un jour.

-D’ailleurs, pourquoi ne pas commencer à arrêter les mensonges inutiles tout de suite ? A commencer par le fait qu’Olivia Cortez est ta fille Jim et que presque tout le monde ici le sait, dis-je avant de me tourner vers ma Samantha. Jim et Maritza se sont connus ici quand ils étaient plus jeunes. Ils n’ont fait que se retrouver à Fairfax… Je te le dis parce que ça ne sert vraiment à rien de mentir là-dessus. Il n’y avait que toi qui l’ignorait et je ne comptais pas te le cacher alors voilà, c’est fait maintenant tout le monde le sait…

Dois-je raconter toute l’histoire ? Non ça n’aurait pas été très poli par rapport à Maritza… Dois-je dire tout haut pour le massacre ? Non – c’était encore trop tôt.


© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Mancini
Samantha Mancini


Messages : 182
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du personnage : 0


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeMer 26 Juin - 23:18


Between Love And Hate

       
ft. Jimmy & Maritza & Daniele






Je ne suis pas ici pour régler mes comptes avec Jimmy Reed, bien que je nourrisse plusieurs griefs contre lui. La mort de ma belle-mère, et de plusieurs autres innocents, de m’avoir laissé au travers des corps et chargés du message, les images qu’il a gravé à jamais dans ma tête et qui ont ravivés de vieilles blessures suffiraient à me donner l’envie de lui arracher le cœur et de le lui fourrer dans la bouche mais, non.  Je joue son jeu, malgré les ronchonnements de Daniele qui ne partage pas ma méthode.

Toute vérité n’est pas bonne à dire.

Mes pieds me font souffrir, c’est le moindre de mes maux. Ma souffrance est ailleurs et je ne crois pas qu’un sparadrap pourrait m’aider à me sentir mieux. C’est un combat qui fait rage et j’avoue grincer légèrement des dents en l’entendant me dire que les derniers jours n’ont pas été facile, ni pour sa douce moitié, ni pour moi, sur un ton d’une légèreté dégoûtante.

- Effectivement,  mais Maritza a la chance,  tout comme moi, de compter sur l’amour infaillible de son homme.  Daniele prend grand soin de moi.

J’esquisse un petit sourire, difficile de faire autrement, quand Daniele, justement,  ronchonne dans sa barbe qu’il facturera à Jimmy, les honoraires du médecin qui s’est déplacé pour me soigner. J’imagine qu’avec tout ce qu’il doit acquitter pour Maritza, une aile d’hôpital complètement privée, ce n’est pas rien, une visite à domicile en plus ne devrait pas le mettre sur la paille.

Maritza Cortez fait son entrée et, les présentations faites, ouvre la discussion en prenant grand soin de remercier Daniele pour s’être informée d’elle, alors qu’elle était toujours à l’hôpital. Cette conversation pourrait se terminer là-dessus et Daniele aurait eu ce qu’il voulait : une visite éclair de courtoisie mais, non, il relance lui-même la conversation en parlant de notre couple, ce qui m’amène à me montrer curieuse envers le couple assit en face de moi, toujours dans l’espoir d’assainir l’ambiance.  J’apprends alors que c’est la jeune Olivia Cortez, perle de BSC que jalouse MTI qui a réuni les deux amants.

Une histoire que personne n’aurait su prédire, si j’en juge par sa phrase philosophique sur le passé et le futur.

Je ne m’attendais cependant pas à ce que cela déclenche chez Daniele, une envie irrépressible de s’exprimer, lui qui ne parle qu’à mi mot depuis notre arrivée. Je le regarde, d’abord surprise, puis attentivement, je l’écoute parler du passé qui est revenu le hanter, craignant presque qu’il ne finisse par aboutir sur le massacre des Conti. Son discours n’est pas sourd. Il s’adresse en entièreté à l’homme assit en face, comme une mise en garde sur ce qui s’est passé.

En clair, Reed, cesse de te mentir et assume tes actes.

Cependant, ce qui me surprend le plus n’est pas le sermon de Daniele mais la façon avec laquelle il lève le voile sur la véritable histoire de Maritza Cortez et Jimmy Reed.

Vous connaissez l’expression ‘’ Un ange passe’’ ? C’est quand il y a un blanc, dans une conversation qui laisse un petit peu tout le monde médusé.  C’est ce qui vient de se produire à l’instant même quand mon fiancé met un oint final à sa révélation.

Je toussote, hésitant entre éclater de rire pour désamorcer le malaise, si malaise il y a,  et jouer la femme choquée par un scoop pareil. Non, en fait, Daniele a dit tout haut ce que, je croit, tout le monde pense tout bas mais n’ose pas dire.

La ressemblance entre l’artiste et le grand patron de BSC est saisissante et, maintenant que je sais pourquoi, je me demande comment ça se fait que personne n’ait osé émettre l’hypothèse à haute voix. Probablement parce qu’ils ont à faire à Jimmy Reed.

Et si c’était le cas ? Et si les gens savaient mais n’osaient simplement pas parler ?

- Peut-on vraiment garder un secret à Los Angeles ?  Il me semble évident que non.  Il s’agit d’un secret de polichinelle dont personne, au sujet de votre paternité, je veux dire.  Il est même étonnant que personne encore n’ait encore osé le publier.

Je suis très calme de l’extérieur mais, à l’intérieur, c’est autre chose. Si je manquais de savoir vivre, je prendrais Daniele par le bras, je nous excuserais auprès de nos hôtes et je l’amènerais à l’écart pour lui dire que je n’apprécie pas plus que lui Jimmy Reed mais que de régler ses comptes en utilisant un secret qui ne me concerne aucunement et qui n’a absolument rien à voir avec se qui nous intéresse c’est bas.

Cela dit, je n’en veux pas à Daniele, et à juste raison, il serait injuste de lui en vouloir de se vider le cœur. Je resterai à ses côtés, même si en ce moment, j’ai l’impression que glisse petit à petit sous les coussins du fauteuils.

C’est un véritable combat intérieur, entre les deux facettes de cette médaille de plus en plus  lourde à porter.   Daniele a tous les droits de vouloir retourner Jimmy dans ses baskets de luxe, de le faire payer, par n’importe quel moyen possible ce qui m’est arrivé mais il oubli que je jouais le jeu. J’étais consciente que de continuer de tenir ma place auprès des Conti n’était pas sans risque et que si je me trouvais là quand Jimmy Reed a fait table rase, c’était mon choix à moi.

Jimmy m’a laissé la vie sauve, non sans raison. Mais, ne voulions nous pas la mort d’Edward Fleming ?

D’un autre côté, la stratégie de Reed de se convaincre que tout va bien, qu’il n’a aucun problème de conscience risque fort bien de lui éclater au visage. Et c’est là que je le plains. Parce qu’à ce moment là, Daniele se sera déchargé de tout ce qui le pesait, Maritza n’aura plus qu’une cicatrice et moi, avec un peu de chance, les images se seront estompées de ma mémoire et lui, il sera seul  pour traverser sa propre tempête.

- Olivia est une jeune femme magnifique et très talentueuse, vous devez certainement être très fière d’elle.

J’hésite maintenant entre finir mon verre et prendre congé ou persister dans ce qui ressemble de plus en plus à du sable mouvant.



© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 853
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeJeu 27 Juin - 20:27

Between Love And Hate

       
ft. Maritza Cortez, Daniele Ricci & Samantha Mancini


Daniele n’était pas décidé, contrairement à sa compagne, à faire illusion. Il ronchonnait, répondait à coup de cynisme. Et pour toute réponse, je ne lui offrais qu’une chape de silence. Pourtant, de nous deux, il était le plus à même de savoir ce que signifiait le terme « omerta », non ?

J’avais répondu à la question de Samantha Mancini en premier pour ne pas laisser Maritza se torturer les méninges avec ce qui était bon de répondre ou non. J’avais mis les balises, Ritza n’avait plus qu’à suivre. Il n’était plus question de tester Maritza. Elle allait devenir la nouvelle Madame Reed, nous nous devions de faire front commun, plus nous torpiller l’un l’autre. Ritza avait appris sa leçon assez durement, et elle l’avait apprise avec Ward.

Ce fut ce qu’elle fit, slalomant avec brio entre les balise que j’avais placée, sans qu’une seule fois sur son visage ou son regard et malgré la fatigue, elle ne laisse transparaître à quel point cela devait la toucher.

S’en suivirent de belle phrases philosophiques de Maritza visant à noyer le poisson. Et puis ce fut à Daniele de disserter tandis que je m’allumai une cigarette pour accompagner mon whisky sans le quitter des yeux.

Beaucoup de beaux mots pour dire que le passé allait finir par me péter à la gueule, aussi profondément puissais-je l’enterrer.

Regarder vers l’avant et essayer de ne pas faire les mêmes erreurs. Je soufflai lentement, très lentement la fumée par mon nez en regardant Daniele. C’était ce que j’avais fait… Quand j’étais jeune, à la première petite menace, j’avais éloigné Maritza… Quand l’ombre de la Casa Nuova avait commencé à planer plus que sérieusement sur nous… j’avais réglé le problème, cette fois-ci.

Je n’avais pas refait la même erreur. J’étais allé de l’avant.

C’est Ward qui a fait ça.

Je fermai les yeux, recalibrant mes propres pensées.

Pour ne les rouvrir et les écarquiller que lors que Daniele se mit à parler d’Olivia. Ça, c’était un coup auquel je ne m’étais pas attendu. Et quand il eut fini, alors que j’étais toujours aussi surpris et que mon cœur cognait dans ma poitrine comme s’il voulait s’en échapper, le silence tomba lourdement.

Ça ne sert vraiment à rien de mentir là-dessus.

Ça ne sert vraiment à rien de mentir là-dessus.

Je bloquais sur cette phrase plus que sur la révélation de Daniele en soit.

Ça ne sert vraiment à rien de mentir là-dessus.

Ce fut Samantha qui brisa le silence. Probablement parce que Daniele ne lui avait pas encore appris à se taire.

Je gardai le silence encore, jusqu’à ce qu’elle dise que nous devions être fier d’Olivia, l’encensant comme pour dévier la conversation. Je pris une gorgée de whisky et la regardai droit dans les yeux, avec le même regard que celui que j’avais eu quand je m’étais retrouvé face à elle dans la cuisine des Conti.

-Moi, je peux. Je peux garder un secret à Los Angeles. Je l’ai toujours pu. Et ce n’est pas prêt de changer. Ça ne doit pas changer.

Mon regard passa des yeux de Samantha à ceux de Daniele.

-Parce que le jour où une menace telle que celle que représentait la Casa Nuova planera sur Olivia, Daniele, je ne suis pas sûr que je pourrai compter sur toi pour faire ce que j’ai fait pour Tony.

Tant que nous y étions à nous balancer des vérités à la tronche, allons-y gaiement. Parce que Maritza, elle, ne savait pas que c’était moi, réellement moi, qui avait tué les Conti.

Moi, pas Ward.

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 227
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeVen 28 Juin - 2:55


Between Love And Hate

       
ft. Daniele * Samantha * Jimmy






Le parcours amoureux de Daniele et Samantha n’est pas sans me rappeler ma propre histoire que je partage avec Jimmy. Une romance d’adolescence qui a prit fin brusquement et qui a mené à des années d’errances et d’incompréhension.   Je m’en perds presque dans mes pensées quand Jimmy prend l parole à son tour, répondant à Samantha pour expliquer que, ce qui nous a uni, Jimmy et moi est nul autre qu’Olivia, notre fille. Bien évidement, il ne parle pas d’elle en ce sens mais en faisant référence à la pièce de théâtre Roméo & Juliette pour laquelle elle tenait le rôle titre.

Voilà la version officielle de notre romance, celle à laquelle j’ai choisis de tenir, maintenant, plus que jamais.  Jimmy aura beau me dire qu’il veille à ce que la menace ne plane plus, le pansement qui arbore toujours ma poitrine témoigne qu’il ne faut jamais cesse de se méfier de l’eau qui dort.

La conversation, bien que superficielle, demeure tendu pour une raison qui m’échappe. Enfin, plus ou moins.  Daniele a frappé Jimmy alors que j’étais encore hospitalisé, pour le réveiller, m’a-t-il dit.  Je n’ai pas demandé plus d’explication, à vrai dire, j’étais encore trop dans les vapes pour comprendre ce qu’il voulait vraiment dire mais, maintenant que je suis spectatrice, je voudrais bien qu’on me résume les épisodes que j’ai ratés.

En faite, c’est un peu ce que je provoque, involontairement et qui offre à Daniele le tremplin pour déverser tout ce qu’il a à dire et plus, même.  Je l’écoute attentivement, parler des leçons qu’il tire de ses erreurs passées, de la mise en garde à peine voilée pour me concède ensuite que j’ai raison sur une chose : regarder vers l’avenir pour ne pas reproduire les erreurs du passées.

Je ne peux rien faire d’autres que de le fixer dans les yeux, médusée, cherchant l’espace d’une seconde, mais une seconde de trop, quel est le code derrière ses paroles.  C’est quand il lève le voile et ce, sans scrupule, dans se demander ce que cela pouvait me faire à moi, sur Olivia, que je percute, avec un temps de retard, possible, mais  tout me semble soudainement très clair.

La réaction de Samantha est digne du plus grand self control que j’ai jamais vu. Parce que moi,  si Jimmy me plaçait dans une telle situation, je lui en voudrais à mort. Elle reste calme, diplomate. Alors que Los Angeles est une vraie passoire, de ce que je comprends, ce n’est pas elle qui ébruitera l’histoire d’Olivia bien qu’elle ne manque pas de nous rappeler que la grande ressemblance entre le père et la fille finira bien par attirer les questions de quelques curieux.

Jimmy, termine de brosser le tableau.

Jimmy et les Los Diablos… Daniele et la Casa Nuova… Samantha et le massacre de la famille Conti…

Je crois que je fendrais de rire si je n’étais pas autant en colère.  Je fixe Daniele d’un regard sans équivoque, prenant sur moi de ne pas lui lancer mon verre en plein visage. Si je ne le fais pas, c’est uniquement par respect pour Samantha, innocente victime dans cette histoire, tout comme moi.

Je pourrais me taire, laisser aller, mais non, puisqu’il semble évident que c’est exactement ce que Daniele cherche mais s’il croit que son stratagème me remontera contre Jimmy, il se trompe.

- C’est tout à fait édifient, que de se servir d’un secret de famille pour régler ses comptes.  Et c’est de ma famille dont il s’agit, Daniele, ne l’oubliez pas! Quand vous réglez vos comptes à mi mots avec mon  fiancé, c’est avec moi que vous les réglez alors soit vous parlez pour que je vous comprenne, soit vous vous taisez.

Je regarde Jimmy, non pas pour chercher son support, son accord, ou même une quelconque trace de frustration pour m’être laisser aller, bien qu’en aucun moment je n’ai levé le ton, ni même fait usage de rudesse, ne serait-ce que pour le choix des mots.  On ne touche pas à ma famille, un point, c’est tout.

Mon cœur se serre dans ma poitrine, je le sens qui s’emballe, qui  bat beaucoup trop vite, créant un poing atrocement douloureux qui m’élance dans toute ma poitrine.



© Billy Lighter



She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1726
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeDim 30 Juin - 18:20


Between Love And Hate

       
ft. Samantha Mancini, Jimmy Reed et Maritza Cortez


Mes remarques pseudos philosophiques visaient Jim et rien d’autre que Jim. Ma colère était telle que je ne me retenais plus. Il se croyait intouchable – protégé par ses petits mensonges. Seulement, je savais qu’un jour où l’autre ses mensonges lui reviendront en plein figure. Je l’avais vécu et Jim le vivra aussi. Il n’était pas au-dessus de ça – l’argent ne protégeait pas de ça !

Seulement, ça n’avait pas semblé éveiller sa lanterne ou il était tellement enfoncé dans ses propres certitudes qu’il ne se sentait pas concerné par mes putains de paroles.

Ça ne te fait pas réagir ? Bien – passons à la vitesse supérieure ! Sans vergogne, j’avais alors dis tout haut qu’il était le père d’Olivia Cortez balayant ainsi un de ses mensonges inutiles. Il l’était ici – car la seule qui n’en avait pas encore connaissance était ma Samantha. Or, j’avais confiance en elle.

Seulement, après mes révélations il y avait eu un grand et long silence. Putain – la vérité était si dure à entendre ? C’était si choquant de voir un de tes mensonges déconstruit devant toi – Jim ? Il avait l’air choqué – tout autant que Maritza et ma Sammy.

C’est Samantha qui avait brisé le lourd silence pour énoncer une vérité. Même Jim ne pourra pas tenir ce secret-là éternellement. Combien de personnes étaient au courant de ça en dehors de nous quatre ? Qui sait si la petite Cortez ne l’avait déjà pas dit à des gens ? Un jour ça allait sortir – d’une façon ou d’une autre. Jim ne pourra rien faire contre ça ! Les secrets éclataient toujours au moment où on s’y attend le moins !

En vue de calmer le jeu, Samantha avait complimenté la jeune Cortez.  Elle n’avait rien dit sur le mensonge d’il y a deux minutes de Jim. Elle savait contenir ses émotions Samantha – ses années au sein de la Casa Nuova devait avoir renforcé ce trait de caractère.

Jim avait ouvert la bouche pour dire qu’il pouvait garder un secret à Los Angeles et que cet état de fait ne devait pas changer… Je lui dis tout de suite qu’il y a certaine chose qu’il ne pouvait pas contrôler ? A commencer par sa propre fille… S’il continuait de l’ignorer ainsi, il était fort possible que certaines informations sortent de sa bouche – dont des secrets de Jim.

Je pouvais être sûr de ça. Mon père aussi m’ignorait et – de ce fait – il ne pouvait pas me contrôler entièrement. Il m’en veut encore pour certains secrets que j’avais osé révéler – volontairement ou non.

Ça s’appelle le putain de karma !

Seulement Jim le fourbe avait de la répartie. Il avait raison – je ne serais pas capable de tuer 15 personnes pour sauver sa fille… Mais Jim n’avait pas non plus tué 15 personnes pour sauver mon fils – il l’avait fait pour se venger parce qu’on avait attaqué sa petite amie.

Ensuite, c’est Maritza qui m’avait monté qu’elle n’est pas très contente de ma révélation. En fait, elle n’était tout simplement pas contente que je règle mes comptes… Au passage, j’avais chopé l’information comme quoi Jim allait se marier avec Maritza. Tiens donc ! C’est quoi le plan, là-dessous, Jim ? Oui – avec lui il y a toujours un plan !

-Je suis désolé que ma révélation vous ait offensé, Maritza, dis-je en regardant la future femme de Jim. Seulement, je ne voyais pas du tout l’intérêt d’un mensonge inutile. J’ai entièrement confiance en Samantha et elle n’ira révéler ce secret à quiconque…

La confiance – tout était une question de confiance avec Jim. Je savais ça.

-De toute façon, ce n’est pas moi qui souffre le plus de ce secret, ni même qui ne sait pas sur quel pied danser,
dis-je en faisant référence à la petite Cortez.

La gamine m’avait déjà bien fait comprendre sa souffrance… Bourrée – certes – mais elle me l’avait bien fait comprendre.

-Et non, Jim… Tu ne peux pas garder un secret à Los Angeles… Tu auras beau tenter de contrôler tous les paramètres, il y en aura toujours qui t’échapperont, dis-je en regardant Jim droit dans les yeux. Et pour ce qui est de savoir si je pourrais faire la même chose que tu as fait pour Tony pour Olivia… A considérer que c’est pour Tony que tu as fait ça… Et bien non… Je n’irais pas jusque-là. Mais, Jim… Tu sais ce qu’il te reste à faire pour ne pas qu’Olivia Cortez soit sous quelque menace qui soit…

Lâcher les Los Diablos mais je savais qu’il ne le fera jamais – tout comme je n’arriverais pas à me débarrasser de Brooklier. Parce que c’était plus fort que nous.
.


© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Samantha Mancini
Samantha Mancini


Messages : 182
Date d'inscription : 12/10/2018
Age du personnage : 0


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeLun 1 Juil - 1:56


Between Love And Hate

       
ft. Jimmy & Maritza & Daniele






J’avais encore espoir que la conversation s’assainisse avec des sujets légers, comme celui de nos rencontres.  Un peu ludique, amusant, ce genre de discours détends plus souvent qu’autrement les ambiances mais Daniele a cru bon de s’en servir pour lever le voile sur un secret de famille.

Et pas qu’un petit secret.

Non, lui, il a choisit de frappé là où ça fait mal et, sans aucun doute, s’il voulait atteindre son ami, ou ancien ami devrais-je plutôt dire, c’est Maritza qui semble le plus blessé par la révélation de mon petit ami.

J’essais de rattraper la mise du mieux que je peux en sous entendant que ce secret là, n’en était plus ou moins un. Quand on y regarde de près, il est même étonnant que personne n’ait fait le lien entre l’adolescente et Jimmy Reed tant elle est sa copie presque parfaite. En fille… et en plus jolie, mais quand même ! Les yeux, les cheveux, son teins… elle n’a pas hérité des gênes de sa mère.

Ou alors, est-ce parce qu’on vient de me mettre l’évidence sous le nez que je vois maintenant toutes ces ressemblances. Après tout, Jimmy Reed n’est pas le seul blondinet à Los Angeles !

Ceci dit, je veux surtout dire au couple assit devant moi que ce n’est pas moi qui irai ébruiter à qui voudra bien l’entendre, la vérité sur les origines de la petite perle de BSC. J’opte plutôt pour le compliment, en espérant que ça suffira pour désamorcer au moins un peu, la bombe qui va sous peu nous éclater en pleine tronche, à Daniele et à moi.

Jimmy me fixe alors d’une façon qui me glace le sang avant de siffler qu’il a toujours pu garde un secret à Los Angeles et qu’il saura toujours le faire.  J’hoche simplement de la tête, ne sachant pas quoi dire d’autre, où me mettre. Et le soulagement qui m’envahit quand il cesse de me regarder pour passer sur Daniele, je regarde alors Maritza, n’écoutant pas la suite des remontrances qu’à Jimmy pour Daniele.  Elle est toute pâle et de sa main serre l’accoudoir du fauteuil, comme si elle y passait ses nerfs.

C’est alors qu’elle prit à son tour la parole, servant elle aussi à Daniele son lot de reproche. Je sais à présent ce que ressent une balle de ping pong en pleine partie.  Je voudrais dire quelque chose mais il n’y a rien qui pourrait tempérer ce gâchis magistral et je doute que Daniele, tout honnête puisse t-il être, suffise à faire décolérer le couple Reed.

- Bien évidement que je n’irai jamais répéter cela !

Mais, sommes nous tous plus inquiet que Daniele est révélé le secret sur la paternité de Reed, ou qu’il soit su de tous qu’il est l’auteur du massacre de ma famille ? Parce que c’est quand même ce qui semble le plus bien faire chier Jimmy ici et est fier d’avoir fait ce qu’il a fait pour Tony. Et pour Maritza, j’imagine que ce fut autant pour elle, si ?

Maritza qui n’a pas plus de couleur qu’il y a deux minutes et qui, à mon avis, voudrait être ailleurs qu’ici. Dans son lit à se reposer fort probablement.

- Le but de la visite, en ce qui me concerne, était de prendre des nouvelles de vous, Maritza, puis de vous voir, par la même occasion, Jimmy…

Au sujet de Ward et de la tuerie dont il est l’auteur ?

- … pour faire officiellement votre connaissance. Je crois que nous avons tous besoin de repos et, pour dire vrai, nous avons une réservation alors nous devrions peut-être songer à y aller, n’est-ce pas, Daniele ?

J’en reviens pas, et même, ça me mets en colère de devoir mettre abruptement fin à notre rencontre, non pas que je m’attendais à ce que naisse une belle et solide amitié, mais disons que je ne pensais pas devoir slalomer en pleine tempête, et surtout pas, que ce soit Daniele qui lance les hostilités.  

À moins que les deux hommes aies encore à se dire pour savoir qui des deux pisses le plus loin, je ne crois pas me tromper en disant que Maritza ne va pas bien et que notre présence ne l’aide pas à se sentir mieux.



© Billy Lighter

Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 853
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitimeMer 3 Juil - 20:21

Between Love And Hate

       
ft. Maritza Cortez, Daniele Ricci & Samantha Mancini


Maritza réagit peut-être encore plus agressivement que moi… Mon ton était resté presque monocorde alors que j’avais affirmé que les choses resteraient telles qu’elles étaient, que les secrets resteraient des secrets parce que je ne pouvais compter que sur moi-même pour protéger ce que j’avais à protéger, ceux que j’avais à protéger. Et je le fis bien savoir à mon meilleur ami en évoquant le fait que jamais il n’oserait faire ce que moi, j’avais fait.

Quand ma fiancée prit la parole, je me raidis. Daniele me mettait déjà à cran, je n’avais pas envie que Maritza en rajoute en faisant une sortie mal calculée. Mais elle resta dans ce qui la regardait. Or, tout ce qui touchait à Livia la concernait bien plus que moi encore.  Et elle semblait saisir maintenant que le secret de la filiation de notre fille était peut-être sa meilleure protection.

Autrement dit, ce n’était pas à Daniele Ricci de décider pour nous du moment dé révéler, à qui que ce soit, que j’étais le père d’Olivia Cortez.

Mais il continua à qualifier la manœuvre de « mensonge inutile ». Et je répondis du tac au tac, d’une voix toujours sourde, les sourcils froncés, comme un autre de mes mantras.

-Rien de ce que je fais n’est dénué de sens.

Rien n’est inutile.

Lui prônait la confiance… Celle qu’il avait en Samantha et qui lui donnait donc le soi-disant droit de dire à une membre de la Casa Nuova que Livia était ma fille.

Je serrai plus fort mon verre de whisky. Et j’eus de nouveau ce regard pour Samantha. Daniele lui faisait confiance, moi pas. Elle avait été une Conti. Cela ne faisait que quelques jours que la Casa Nuova avait été presque rayée de la carte, à voir ce que les survivants allaient en faire. Pour moi, Samantha avait toujours potentiellement un pied dedans. Voire les deux. Et Samantha de renchérir, mais je ne fis pas attention à ce qu’elle disait. Elle pouvait bien dire n’importe quoi, ça ne voulait rien dire.

-L’amour n’est en rien une garantie, Daniele.

C’est même tout l’inverse, parce que l’amour rend aveugle.

Je n’avais pas peur de dire cela tout haut devant Maritza. Pour la simple et bonne raison que je le lui avais bien fait comprendre dès la reprise de notre relation. Elle le savait très bien, désormais. A mes yeux, elle l’avait compris et accepté.

Et Daniele de jouer la carte d’Olivia pour… je ne savais même pas ce qu’il cherchait à faire. Que Livia souffrait ? J’étais très au courant de cela aussi. Et je restais encore une fois seul décideur de ce que j’allais faire avec ça, si j’en faisais quelque chose, et de quand je le ferais.

Je posai mon verre sur la table basse.

-Ce n’est pas ton problème, Daniele.

C’est le mien… Voire même uniquement celui de Livia.

Daniele répéta alors que je ne pouvais pas garder un secret à Los Angeles. Je le regardai dans les yeux, un regard qu’il me rendait. Il ne ferait pas ce que moi j’avais fait pour Maritza, Livia, Tony… et conclut en disant que je savais quoi faire pour mettre Livia à l’abri.

Je savais ce qu’il voulait dire.

Je ne le ferais pas.

J’appuyai mon regard dans celui de Daniele.

-C’est mon monde, Dany. Et tu es un touriste.

Il n’avait jamais vraiment fait partie de la mafia… Il avait tout juste eu le cran de flirter juste un peu avec… juste de quoi se donner le frisson… Mais sans jamais oser aller se baigner plus loin que là où il avait pied.

Ce ne fut qu’alors que je regardai vers Maritza et la vis se tenant bien droite, mais pâle. Elle était en train de faire un effort surhumain pour garder la tête haute. Mon regard vacilla alors seulement et j’osai passer une main dans son dos, juste pour la soutenir alors que Samantha prenait congé, affirmant qu’elle était bien venue jusqu’ici pour prendre des nouvelles de Maritza et non pas pour régler ses comptes.

Je ne quittai Maritza des yeux que pour lui dire :

-Vous m’avez vu. Maritza va bien. Merci.

Puis, à Daniele.

-Tu sais où est la sortie.

J’attendis qu’ils sortent de la pièce, que John les accueille dans le hall et leur fasse des adieux bien plus corrects que ceux que nous leur avions fait dans le salon où j’étais resté avec Maritza que j’invitai à se laisser aller contre moi. J’embrassai son front doucement, plusieurs fois. Sans rien dire… Puis quand mon cœur commença à battre moins vite, je la soulevai du divan pour la porter jusqu’à notre chambre, donnant l’ordre à un John surpris de ne laisser plus personne entrer jusqu’à nouvel ordre et de dire à Frances de refuser tout appel et rendez-vous.

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]   Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Between Love And Hate [PV Sammy/Jim/Maritza][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) Armie Hammer - Brother, I love to hate you
» Absolarion Love.
» Love Hina
» Let your love come true
» I don't love you like I loved you yesterday ۴ ISIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Malibu :: Villa Reed-