AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aunt Betty
Aunt Betty


Messages : 83
Date d'inscription : 13/05/2017
Age du personnage : 66
Localisation : Là-bas, ici, partout


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeSam 29 Juin - 19:54



Talking Through The Night
ft. Ed-Ward Fleming






Mes grosses fesses me font mal, assise  sur le gazon depuis tout ce temps mais je suis suspendue aux lèvres d’Ed tant son histoire est captivante. Même  Louise n’a pas ouvert son clapet tout le temps qu’à durer le récit.  Le suspens est à son comble, je suis terrifier ! Il a toujours des histoires rocambolesques, ce jeune routier !

- Tu… tu… tu avais peur, Ed ?

Oh, j’ai osé l’interrompre mais, je n’ai pas pu m’empêcher de poser ma question, parce qu’il raconte avec tellement de détails que c’est comme si ça m’était arrivé ! Son histoire est digne des scénarios de films, il pourrait l’écrire et la vendre à un producteur ?

Avec tout ce qui lui est arrivé, j’ai le cœur gros pour lui. Peine de cœur, trahison, bagarre, vol ! Il aurait dû venir me retrouver avant, je n’ai pas de toit, ni beaucoup de nourriture et pas d’argent mais j’ai un cœur et beaucoup d’air à partager !

Il continu son récit au moment où il s’est fait voler son camion de livraison alors qu’il venait à peine de traverser la frontière entres les États-Unis et le Mexique et il s’est fait gravement tabassé !  Et sa petite amie était à bord! Je n’ai aucune idée de comment je réagirais si on devait kidnapper ma noire ! Déjà, avec Nathan à Londres, c’est passé bien près !

Elle ne s’en est toujours pas remise, d’ailleurs ! Depuis, elle se comporte en Diva, comme si elle était la personne la plus précieuse du monde. Tout le monde sait que c’est Nathan, la personne l plus précieuse au monde.

Ed a sa capuche bien remonté par-dessus sa tête et il se chauffe les mains au dessus du petit feu qu’on s’est allumé, caché dans le fond du parc, mon parc, celui où je réside depuis toujours. Il faut dire qu’il a fait très chaud et que soudainement, on caille. À croire qu’on ne sait pas être simplement bien.

Je n’avais pas grand-chose à partager, sauf un reste de pain sec et du fromage qui sent un peu comme mes pieds mais quand on a faim, faut pas lever le nez sur la nourriture ! J’en trouve moi alors que certains n’en ont tout simplement pas, comme Ed, ce soir.

Il a le visage plein de marque, on dirait qu’il a prit trente ans depuis la dernière fois qu’on s’est vu.  Il se cachait, comme ce soir. Il se cache toujours quand il vient me voir mais moi, ça ne me dérange pas, ça nous fait de la compagnie à Louise et moi.

- Hein, ma noire ! Il est beau quand même Ed !

Je m’égare, c’est maladroit, mais je ne pouvais pas m’en empêcher.

- J’espère que tu vas la retrouver, Alice ! C’est bien Alice, ta copine ?

Beau  comme il est, il en a peut-être changé, ou il en a peut-être plus qu’une ! Déjà Louise tente sa chance en lui caressant le dos, par dessus sa veste de cuire.  Elle est impossible, ma folle amie !  Elle tourne toujours autour de tous les hommes même ceux qui ne sont peut-être pas libre.

- Oh… Des gens…  On se tait !

On se tait et faisons profil bas, se contentant de regarder le feu et espérer ne pas attirer les regards. Même si Ed, qui est quand même un bon gabarit est assit en face de moi, ça empêche pas un type de shooter dans mon sac posé par terre à côté de moi. Ça fait partit de mon quotidien, j’ai appris à ne plus me laisser atteindre par ce genre de comportement.

- Ils vont peut-être repasser plus tard, nous devrions changer de place, hein, Ed ?  Louise, tu en penses quoi ?



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeLun 1 Juil - 17:06



Talking Through The Night
ft. Aunt Betty


Les crépitements du feu donnaient encore plus de poids au récit que je servais à Betty, la vieille clocharde qui vivait la plupart du temps dans un des parcs d’Hollywood. Je lui racontais en romançant et en me donnant le bon rôle, ce qui m’était arrivé à la frontière Mexicaine. Un récit intense où Ed le routier avait malheureusement été sauvagement agressé par des voleurs… Ils lui avaient tout pris : son camion rempli et sa petite-amie…

Oui, pour Betty j’étais Ed… J’avais toujours été Ed depuis la première fois qu’on s’était rencontré quand j’étais plus jeune. Au départ, j’étais juste Ed, un gamin qui aimait se promener au part et, par après, j’étais devenu Ed le routier avec un métier simple mais rempli d’aventure.

Pour Betty, je n’étais pas Ward. Pour Betty, j’étais le héro de récits qui étaient toujours un mélange de mensonges et de vérités. Des récits que je tirais de mes soi-disant voyages aux du continent à bord de mon camion.

Pourquoi ? Parce que j’avais fait en sorte que ça soit ainsi en mentant depuis notre première rencontre.

Je pris un air grave alors que Betty demanda si j’avais peur. J’hochai de la tête négativement.

-Non… Alors qu’ils venaient de prendre mon camion et ma petite-amie et que j’étais au sol en sang, je n’avais pas peur… J’avais la haine.

Et je l’avais toujours. Mais ma vengeance envers Alice attendra… Chaque chose en son temps. Pour l’instant, je devais me venger des Los Diablos. A ce niveau, les choses avançaient à très grands pas.

-Après ça, ils sont partis me laissant au bord de la route, agonisant... Ils ont pris tout ce qui m’était cher... Absolument tout…


Mon air se fit à la fois sombre et triste alors que la blessure laissée par la trahison de Samantha était encore vive.

Je laissai un silence soupirant alors que le feu réchauffait un peu mes mains. Il faisait plus froid cette nuit… Certainement à cause du contraste avec l’été caniculaire qu’on a eu… J’avais une casquette et une capuche rabattue sur ma tête pour éviter que quelqu’un me reconnaisse.

Je tenais à ce qu’on croie que j’étais toujours mort. Je tenais à ce que les Los Diablos, Alice, Samantha et Reed croient que j’étais mort…

Ainsi, ils ne me verront pas venir.

Betty déclara que j’étais beau quand même me faisant légèrement rire alors qu’elle s’adressait à son amie imaginaire. Louise. C’était comme ça que s’appelait celle qui accompagnait Betty partout. Un délire de vieille folle.

Chacun survit comme il peut à L.A.. Chacun invente les mensonges qu’il veut pour survivre. Certains sont tellement doués qu’ils arrivent à se convaincre eux même que leurs mensonges sont vrais.

Betty était de ceux-là… Elle se croyait constamment accompagnée alors qu’elle était seul…

J’étais de ceux-là aussi… J’étais Ed le routier.

Mais il y en avait bien d’autres comme ça autour de nous…

-Je suis plus beau quand un rouleau compresseur ne m’est pas passé dessus…

Ce qui n’était pas souvent le cas quand je venais voir Betty. Je venais souvent la voir pour m’aider à réfléchir. Pour prendre du recul quand j’étais en fuite ou… Que j’élaborais un plan ou l’autre.

Aujourd’hui, c’était pour un peu de tout ça. Betty était parfois une bonne source d’inspiration malgré elle.

Mon sourire disparu un peu quand elle disait qu’elle espérait que j’allais retrouver ma petite-amie.

-Non, c’est Samantha… Alice, c’est mon ex… Tu sais, celle que je soupçonne d’avoir envoyé les voleurs pour me faire du mal et enlevé ma petite-amie. Alice, c’est elle… Samantha, c’est celle que j’aime…


Et que j’aimerais aimer au passé et non plus au présent… Car malgré la trahison, le sentiment restait comme une balle que je n’aurais pas réussi à enlever et qui continuait de me tuer à petit feu.

Je détestais cette sensation. Une sensation que j’essayais de faire partir grâce à A.J..

Je m’arrêtai de parler au signal de Betty alors que des gens passaient. Je fixai le feu qui crépitait toujours. Mais je vis quand même l’un des passants shooter dans le sac de Betty… C’était assez pour que j’aie une sale envie de tuer…

Pourtant, ça ne devait pas me manquer… J’ai tué un type hier. Il voulait rejoindre mon gang. Mais il n’a pas passé le test de l’interrogatoire… Il voulait rejoindre mon gang pour se faire des thunes et pour frimer.

Il ne frimera plus jamais…

Ce n’était pas un jeu.

Mais je me retins d’aller régler son compte au type qui venait de shooter avec mépris dans des affaires qui ne lui appartenaient pas. Ed le routier n’aimait pas ça… Ward, lui, avait juste envie de tuer…

Betty voulait bouger.

-Non… C’est ton territoire, Betty… Pas le leur. Eux ne sont que de passage. Ça n’est pas à toi de bouger mais a eu de passer leur chemin sans faire d’histoire et sans te manquer de respect.

Betty était dans ce parc depuis la nuit des temps. C’était en partie son territoire.

-S’ils reviennent et qu’ils viennent nous faire des histoires on leur fera comprendre que tout le monde doit être respecté même ceux qui vivent dehors.

Qu’ils reviennent… Je les attends. Juste pour mon bon plaisir.

Je relevai le regard sur Betty avant de reprendre la discussion.

-Betty… Toi, tu n’as rien à me raconter ? Je suis sûr qu’il t'est arrivés par mal de choses aussi depuis la dernière fois.


La dernière fois remontait à longtemps alors elle avait sûrement des choses à me dire… Si j’aimais voir Betty c’était aussi pour ça : elle était probablement une des meilleures sources d’informations de Los Angeles. Une source que je savais décoder et qui est, pour le type que je suis, d’une importance capitale.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Aunt Betty
Aunt Betty


Messages : 83
Date d'inscription : 13/05/2017
Age du personnage : 66
Localisation : Là-bas, ici, partout


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeLun 1 Juil - 20:57



Talking Through The Night
ft. Ed-Ward Fleming





Moi, des histoires comme celle que nous raconte Ed, j’en écouterais toute la nuit, même si je suis triste qu’il ait dû vivre tout ça ! Cela dit, la façon dont il raconte les évènements me garde en haleine et que dire de Louise qui se cache le visage avec ses mains, ou applaudit quand ça devient plus excitant.  Ed a la richesse des mots que je n’ai pas et ses histoires sont toujours les bienvenues !

- Tu peux donner ton numéro de camion et dire par où ils s’en sont allés, comme ça, ils vont les retrouver rapidement ?  Oh… ouais…  Louise a raison ! Les policiers ne sont bons que pour attraper des rhumes !

Mais que va-t-il faire, le beau Ed, pour retrouver sa petite amie ? La pauvre doit être terrorisé toute seule, je ne sais plus où ! Il me semble pouvoir l’entendre crier dans l’immensité de la nuit, le nom de son homme pour qu’il vienne la secourir !

Toute cette histoire me laisse songeuse, me fait perdre confiance en l’humanité qui était déjà malade. Le visage de mon beau Ed en est la preuve. Il est marqué de partout, preuve qu’il en a bavé mais, malgré ça, il est encore très joli et je le lui dis tout en demandant l’avis de Louise. Je sais bien que ma noire en pince grave pour le routier !

Après tout ça, je m’inquiète pour la petite amie d’Ed.

- Ah, ouais, ça me reviens ! Samantha, oui ! Et Alice c’est la pas gentille !

J’en perds des bouts, par moment. Mais c’est pas ma faute, ça arrive et puis c’est tout ! Comme l’autre jour, je ne me souvenais plus du nom de Louise ! Nous sommes restés en froid pendant longtemps à cause de ça ! Elle ne me l’a toujours pas pardonné, je pense !

Quand des gens approchent, je me renfrogne, de peur de me faire frapper ou harceler. Ils sont toujours plus braves avec les gens comme moi, ceux sans défenses et qui n’ont pas de ressource.

J’espère que la présence d’Ed les dissuadera de s’en prendre à moi, parce que s’il n’en tenait qu’à moi, j’auras fuis mais  Ed ne veut pas que l’on bouge, parce que c’est chez moi et que nous y étions en premier.

Ça n’empêche pas l’un d’eux de shooter dans mon sac et de s’éloigner en rigolant.

- Non, vaut mieux laisser aller. Sinon, c’est pire ensuite.

Les fois où j’ai osé riposter, je suis devenue une cible de choix pour tous les petites brutes en devenir de cette ville.   J’ai bien essayé de demander de l’aider mais en vain, Alors j’ai appris à encaisser, à relativiser sur la chose en me disant que ça les a soulagé et que moi, j’aurai servis à ça.

Louise me fait un câlin et je tapote doucement sa main posée sur mon épaule alors qu’Ed me demande si j’ai moi aussi des histoires à raconter.

- Oh si ! Il y en a plein !

Je tape des mains en me replaçant le tas de graisse et je souris de mes dents jaunes en poussant Louise qui est soudainement aussi excité qu’une puce sur le crâne d’un chauve.

- Je suis allé à Londres pour voir Nathan ! Il m’avait acheté un billet puis… oh mais tais-toi Louise, je vais lui dire ! Non ! Non !!! Mais tais-toi c’est moi qui raconte ! Louise a été kidnappée par un taxi ! Bah, il sait que tu as eu peur, Louise pas la peine de le lui dire !

Je fais des gros yeux tout en pointant de mon index ma folle amie qui babille si fort qu’elle m’enterre presque.

- Ils sont revenus, tu sais ! Les musiciens. Des deux côtés en plus !  Et pas plus tard que hier, oh, oui ! C’était hier ! Je lavais dans la fontaine mon manteau et mon chapeau et j’ai vu le monsieur qui parle toujours en bougeant les bras, embrasser une belle dame qui est entré dans l’autre tour.

Les histoires d’amour, ça me fais toujours rêver !

- Oh et… et… tu sais… Howard Stone… la chenille poilue qui veut toujours prendre la place de mon Nathan, bah il a changé de copine ! Celle qu’il a maintenant, elle est toute maigrichonne !


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeJeu 4 Juil - 10:04



Talking Through The Night
ft. Aunt Betty


Betty n’avait remis en question aucune partie de mon récit. Elle y était restée accrochée du début à la fin. Maintenant, elle cherchait une solution pour retrouver à la fois le camion et la fille. Mais elle remit elle-même en cause sa solution.

-Oui, les flics ne servent à rien…


Je suis toujours dehors alors c’était une preuve qu’ils n’étaient pas efficace. Ou que j’étais doué.

Je savais où trouver Samantha… Je ne pouvais juste pas la voir. C’était trop risqué. Pourtant, j’en avais envie rien que pour la sortir des griffes d’A.J….

Mais je ne pouvais pas… Pour qu’elle soit hors de danger, je devais faire les choses autrement et pour ça j’allais devoir faire mal à A.J. d’une façon qui sera nouvelle pour elle.

Elle ne m’avait pas laissé le choix.

Betty se trompait dans les noms mélangeant Alice et Samantha. Betty avait l’art de mélanger les choses parfois mais je ne m’en formalisai pas la corrigeant tout simplement. Parce que Samantha n’était pas Alice tout comme Samantha n’était pas A.J..

Après ça, des gens étaient passé non sans shooter dans le sac de Betty en rigolant. Si j’avais été un tout autre Ward, ce type sera déjà à terre à agoniser tellement je l’aurais frappé fort.

Mais je m’étais retenu faisant comprendre à Betty que c’était son territoire à elle et non pas le leur. Qu’elle ne devait pas bouger pour le bon plaisir. Je savais ce que c’était quand quelqu’un venait envahir mon territoire.

Jimmy Reed avait envahi le mien en 1965.

Mais Betty disait qu’il valait mieux laisser aller sinon c’était pire après. Evidemment, elle n’avait pas la même force physique que moi, ni la même résistance. Elle devait plus souvent encaisser les coups qu’en donner.

-Ouais… C’est toujours pire…

Je regardais à nouveau le feu. La violence, ça escalade toujours. Il faut juste s’arranger pour être celui qui envoie le dernier coup et pas celui qui le prendre.

Je finis par relevé le regard vers Betty et lui demandé si elle aussi n’avait pas des choses intéressantes à raconter. Elle en avait toujours et, parfois, dans ce qu’elle racontait, il y avait des informations intéressantes. Betty elle-même ne savait pas que tout ce qu’elle savait pouvait profiter à quelqu’un comme moi. Elle parlait et c’est tout mais étant dans la rue, elle voyait des choses auxquelles les autres ne faisaient pas attention.

Elle se mit alors à raconter qu’elle avait été à Londres pour voir Nathan. Donc, Betty avait voyagé jusqu’à Londres ? Nathan, je savais que c’était le chanteur de The Burning Fire. Il trainait souvent avec Betty et, même en étant rockstar, il continuait d’arpenter les rues de l’Eastside, d’après ce que je savais… Avant ça, ce gosse n’était qu’un petit délinquant bruyant. Rien d’autre.

Le récit de Betty était farfelu. Londres, Nathan, taxi, kidnapping… Et il semblerait que son amie imaginaire ne tenait pas en place.

-Tu as été voir The Burning Fire à Londres ? Tu en as de la chance…

C’était la traduction de ce qu’elle venait de dire. Il suffisait de remettre les pièces dans l’ordre.

-Je suis content que Louise soit saine et sauve…

Je disais ça avec un petit sourire mimant de la compassion et du soulagement alors que Betty semblait essayer de faire taire les voix dans sa tête.

Puis, elle enchaina. Les musiciens sont revenus… Des deux côtés… Les retours de tournée ? Ça colle avec ce qu’elle a dit avant. Puis elle parla de la fontaine.

Celle de chez BSC.

Betty se lavait souvent dans la fontaine devant chez BSC. Elle me l’avait déjà dit et je l’avais déjà vue. Elle déclara voir vu « le monsieur qui parle toujours en bougeant des bras » embrasser une belle femme qui s’en était ensuite allé dans l’autre tour.

Ricci ? Samantha ?

Samantha a embrassé Ricci ?

Ça pouvait être tout autre chose. Pourtant je ne pus pas m’empêcher d’être d’un coup plus tendu alors que mon visage s’assombri. Après sa trahison, Samantha s’en été allé rejoindre les bras de celui qu’elle aimait. Elle n’avait pas attendu plus longtemps.

Je les voyais dans ma tête s’embrasser jusqu’à-ce que je doive fermer les yeux pour chasser cette image avant de me recentrer sur ce que disait Betty.

Stone… La copine de Stone… Nathan…

-Ouais Stone change de copine comme de chemise… Il aime les petits formats. Sûrement parce que c’est un petit format lui-même.

Avant d’être la rockstar qu’il était, Stone était le looser de l’Eastside. Toujours à se foutre dans la merde et à pleurnicher après. C’était le seule type dans ce monde que la célébrité ne semblait pas avoir changé. Il faut dire que les neurones, ça ne pousse pas comme ça. Et il se tapait maintenant Peyton Davis. Pour combien de temps ? Certainement une poignée de semaines, tout au plus.

-Mais c’est vrai que Lola c’est le summum du petit format. On dirait qu’elle va mourir d’une anémie.


Je crois que j’aurais une copine comme Lola, elle sera morte après une nuit seulement… L’avantage, c’est que son corps serait facile à cacher étant donné qu’il n’y a pas grand-chose.

Je m’égarais…

Je me recentrai sur Betty.

-Elle l’homme qui parle en bougeant ses bras et la fille qui l’a embrassé, tu les as entendus discuter ? Ils parlaient de quelques choses avant de se séparer ?

Il fallait que je prenne toutes les informations possibles… Juste pour savoir… Juste pour être sûr que ces deux-là étaient bien ceux que je pensais.

-Tu n’as pas vu passé le type blond ? Tu sais, celui qui dirige la tour devant la fontaine.

Je voulais savoir l’état d’âme de mes ennemis à travers les récits de Betty.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Aunt Betty
Aunt Betty


Messages : 83
Date d'inscription : 13/05/2017
Age du personnage : 66
Localisation : Là-bas, ici, partout


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeVen 5 Juil - 2:38



Talking Through The Night
ft. Ed-Ward Fleming






Je n’aime pas les jeunes gens qui passent par le parc et qui, plutôt que de faire comme les autres et faire semblant de ne pas me voir, ressentent le besoin de me montrer qu’ils sont supérieur à moi. Je pense que c’est assez évident que je ne suis pas de la même classe sociale, mais ils n’ont pas encore la sagesse de simplement l’accepter ou passer outre.  

Je préfère faire profil bas et même m’en aller, et Louise, pas plus brave que moi, tremble de la tête aux pieds. Ed pense que nous n’avons pas à fuir, que je suis ici chez moi et que nous avons tout à fait le droit de rester ici. Après tout, nous ne dérangeons personne !

Et puis il a raison !

Si je pars, qui est-ce qui va prendre soin de mes pigeons ?

Nous restons donc et Ed me change les idées en s’intéressant à moi. Rare sont ceux qui le font. Il y a Nathan et puis Cash  et puis bah il y a Louise mais comme elle est toujours avec moi, ça ne compte pas vraiment et puis nous vivons tout ensemble alors on a rien à se raconter. Par contre, nous argumentons tout le temps !

Je suis fière de lui dire que moi, la grosse Betty j’ai pu prendre l’avion et voler dans les airs, comme mes pigeons, pour aller voir Nathan à Londres ! C’était génial et de loin le plus beau cadeau qu’on m’a offert. Quoi que des repas de McDonalds, c’est difficile à battre !  Du coup, je suis un peu indécise, maintenant.

Et la tête d’Ed quand je lui raconte pour Louise ! Et celle de Louise quand il dit qu’’il est content qu’elle n’a rien.

- Elle tend sa joue pour que tu l’embrasse, tu sais !

Et il est mieux de le faire parce qu’elle ne va pas cesser de nous enquiquiner avec ce bisou ! Je la connais, quand elle a quelque chose dans la tête, elle ne l’a pas dans le cul ! Je vois bien qu’elle gêne le bel Ed. Pendant qu’ils règlent leur petit, moi je réfléchis à ce qui s’est passé ici et qui pourrait l’intéresser. Je sais que, dernièrement, il aimait bien les histoires des deux tours et des gens qui y vont et en ressortent. Tout ce qui me vient en tête, c’est l’homme toujours bien habillé et qui parle en bougeant beaucoup ses bras. Il était avec une belle Dame et ils se sont donné des bisous mais ce qui m’a vraiment laissé surprise, c’est qu’ils s’en sont allés chacun dans leur propre tour.

Et ça me fait penser aussi que la chenille poilue a une nouvelle petite amie. Je l’ai vu dans un magazine avec des images. Mais elle n’est pas aussi belle que l’autre.

Ed me fait marrer en disant qu’elle est toute minuscule. Je ris tellement que j’en fais le cochon et que Louise en tombe à la renverse tout en tapant des mains et des pieds ! Je ferais pareil si je n’avais pas peur de lâcher quelques grosses flatulences ! J’ai trouvé une canne d’haricots dans les poubelles d’un supermarché et depuis que j’en ai mangé le contenu, j’ai le ventre qui pétarade !

Je ris tellement que j’ai du mal à reprendre mon souffle quand Ed, lui, est revenu sur l’homme et la femme, et si j’ai entendu  ce qu’ils disaient.

- Ils ont dit des trucs, ouais mais pas en anglais. J’ai rien pigé ! Oh ! Et elle, elle marche avec une canne.

Je me penche vers l’avant pour lui chuchoter que je pense que cette femme est une arnaqueuse parce que je l’ai vu, dans le journal qui m’a servie de couverture l’autre nuit.

- Elle était dans une maison de cri-mi-nel et tout le monde est mort ! Mais pas elle !  Tu sais quoi, je crois qu’elle a tué tout le monde c’est pour ça qu’elle est en vie !

Et puis le type blond…

- Oh bah non ! Lui, on ne le voit plus depuis un moment. Y’a que l’autre là, la femme blonde qui vient et qui repart mais toujours sans lui alors qu’avant on les voyait souvent ensemble.  Tu le connais ?



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeVen 5 Juil - 15:22



Talking Through The Night
ft. Aunt Betty


Betty venait de me raconter son périple à Londres et celui de son amie imaginaire qui, maintenant que j’avais fait semblant de m’en faire pour elle, voulait que je l’embrasse. Pas Betty mais l’amie imaginaire. J’esquissai un sourire regardant un point dans le vide que je supposais être Louise jouant dans le délire de Betty.

-Plus tard, Louise.


Je disais ça en souriant et en faisant un clin d’œil vers le vide pour faire mieux passer la pilule. Non… Je n’étais pas encore au point de jouer son jeu jusqu’à mimer n’importe quoi. Mais je savais que mon sourire suffirait à calmer les ardeurs des voix dans la tête de Betty…

Je décryptais tout ce que Betty me disait… A la fois sur ce que je soupçonnais être Ricci et Samantha et sur Stone et sa nouvelle copine du moment. Lola et Stone, Betty avait dû le lire dans L.A.People… Parce qu’elle n’en avait peut-être pas l’air mais elle savait lire… Elle avait même fait partie de la jet-set dans un temps ancien. Beaucoup semblait l’avoir oublié aujourd’hui.

Comme quoi on peut arriver haut et tomber très bas. Personne n’était à l’abri. Pas même ceux qui se croient intouchables.

Et je fis mon petit commentaire sur le couple ce qui fit rire Betty aux éclats. Quand elle réussit à se reprendre, je la recentrai sur le couple qu’elle avait vu devant la tour… Et ce qu’elle me dit me confirma que c’était Samantha et Ricci qui, entre eux, devait parler Italien. Je connaissais un peu d’Italien… De faibles bases… De bien plus faibles bases que mon Espagnol.

Elle marchait avec une canne… Mon visage s’assombri. Qu’est-ce que lui avais fait Alice et ses sbires ? Je n’en savais rien. Mais Alice était de toute façon déjà sur ma liste pour plus tard… Cette information me donnera juste une motivation de plus pour la réduire en miette.

Betty se pencha alors vers moi pour me souffler à l’oreille qu’elle pensait que la femme était une arnaqueuse parce que l’avais vu à la télé. Le massacre des Conti… C’était bien Sam…

Et Betty qui pensait que Samantha avait tué tout le monde… Ça aurait pu. Si elle voulait vivre une vie avec Ricci, elle était obligée de se débarrasser des Conti. La théorie se tenait aussi bien que celle des Los Diablos…

Sauf que je savais que Samantha serait incapable de faire ça. Elle n’avait pas ça en elle. De ça, j’en étais intimement sûr. Elle sait trahir et laisser faire le sale boulot aux autres mais tuer elle-même, jamais… Je l’avais vu détourner les yeux quand je me faisais tabasser. Pourtant, Dieu sait qu’elle me déteste.

-Théorie intéressante, Betty. Mais j’ai vu cette femme à la télé aussi. Je ne pense pas qu’elle soit capable de tuer. Je pense plutôt que c’est un règlement de comptes entre criminels.


Mon regard dévia de la vieille clocharde au feu.

-Mais je me trompe peut-être… Les apparences sont parfois trompeuses.

Non, je ne me trompais pas sur Samantha. Elle n’avait pas tué. Mais elle savait jouer un rôle… Je l’avais vu à l’œuvre. Je m’étais fait avoir aveuglé que j’étais par son semblant de gentillesse qui me faisait miroité ce que j’avais une chance.

Une infime chance mais une chance quand même.

C’était en ça que les apparences étaient trompeuses… Tout comme j’avais berné un tas de gens dans ma vie.

Tout comme je bernais Betty en utilisant son inconscience pour obtenir les informations que je veux.

Comme celles sur Reed qui, apparemment ne venait plus aussi souvent chez BSC. J’esquissai un sourire malgré moi. Il ne venait plus parce qu’il était trop occupé avec les Los Diablos… Il ne venait plus parce qu’il devait être aux petits soins de sa petite-amie qui, malgré qu’elle semblait s’en être sortie, devait quand même avoir souffert comme j’avais souffert en prenant les coups de gens de mon propre camp.

Je ne pouvais pas être sûr de ce que j’avançais mais c’était ce que je pensais le plus probable et c’était, aussi, ce que je voulais qui soit.

Mais il n’avait pas encore assez souffert… J’allais continuer à la détruire petit à petit jusqu’à-ce qu’il n’en reste plus rien.

Je relevai le regard sur Betty.

-Oui, je le connais… Tout le monde le connait. C’est Jimmy Reed. On le voit souvent dans les magazines. C’est un des types les plus riches de Los Angeles. Il dirige la tour qui est devant ta fontaine.

Il était puissant… Il me l’avait toujours démontré aussi loin que je me rappelle. Mais en montrant toujours à quel point il était doué et intelligent, il m’avait appris beaucoup de chose.

J’allais utiliser tout ça contre lui.

Je fixai Betty droit dans les yeux.

-C’est les riches comme lui qui se fichent complètement des pauvres comme toi ou des travailleur acharnés comme moi… Ils vivent dans leur grandes villas et se fichent complètement que tu n’as pas à manger tous les jours… Tu sais, Betty… S’il revient, tu devrais lui faire une blague… L’asperger d’eau peut-être… Quelque chose dans ce genre. Tu ne manques pas d’imagination.


Plus Jimmy Reed aura d’ennemis… Plus il sera faible. Même si Betty, ça ne sera qu’une toute petite goutte dans la mare. Une gentille goutte… Loin du torrent que je réserve à Reed.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Aunt Betty
Aunt Betty


Messages : 83
Date d'inscription : 13/05/2017
Age du personnage : 66
Localisation : Là-bas, ici, partout


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeDim 7 Juil - 18:16



Talking Through The Night
ft. Ed-Ward Fleming






Bon bah, Louise ne l’aura pas son baiser de la part d’Ed ! Je paris qu’il en crève d’envie mais qu’il est gêné parce que je suis là. De nous deux, Louise est celle qui a la cote auprès de la gente masculine. Fut une époque où j’étais belle. Très belle même ! Mais le temps a fait ses ravages et c’est une chance, quand on vit dans la rue, de ne pas être belles. On passe plus facilement inaperçue.

Après tout ça, je lui raconte ce que j’ai fait dernièrement, ce que j’ai vu et entendu. Les gens sont fous, de nos jours ! Ils vont et viennent à un rythme si effréné, il ne prenne plus le temps de vivre ! Je les vois entrer dans les tours, dans les commerces, dans les buildings de Los Angeles,, ils ont déjà de la brou dans le toupet et le soleil n’est même pas à midi !

De ceux-là, il y a le bel homme qui parle plus souvent qu’autrement en bougeant beaucoup des bras, et cette femme qui était inconnue, jusqu’à ce qu’elle se retrouve au cœur d’un drame épouvantable. Même moi dans la rie, j’en ai entendu parler. Faut dire que ce fut impossible de trouver un seul journal pour soit me couvrir la nuit ou pour allumer un feu, qui ne parlait pas d’elle.

Je ne la calcul pas cette femme là !

Je suis lente à donner le change mais je trouve ça étrange qu’elle soit la seule survivante et incapable d’identifier le tueur. C’est ce que j’ai lu dans la presse, hein ! Je ne fais que dire ce que j’ai lu, je n’étais pas sur place. Quoi qu’il en soit, elle serait la responsable que ça ne me surprendrais même pas.

Je vous l’ai dit !

Le monde est fou !

- Bah ouais, elles sont trompeuses. Regarde-moi, je suis loin d’être aussi folle que je veux qu’on le croie ! Hein, Louise ?  Je suis pas folle…

Bon, elle est jolie la dame, alors Ed il penche pour la théorie du complot criminel. Les jolies femmes, elles ne sont jamais les vilaines dans les histoires. En tous les cas, on ne les soupçonne jamais en premier. Mais moi je garde mon idée au chaud dans ma tête.

- Un jour, peut-être qu’on ne reverra plus le beau Monsieur qui parle en bougeant beaucoup des bras et ce sera parce que la Dame l’aura découpé en morceau !

Je vous le dis !

Fou !

Le monde est fou, fou, fou !!!

Louise en tremble, maintenant ! Pauvre vieille sénile ! Elle  a peur de son ombre, pas étonnant ! Un jour, elle verra bien que les gens ne sont pas tous gentil et elle cessera de vouloir faire des bisous à tout le monde.

Ed, maintenant, s’intéresse au blondinet qu’on voyait souvent s’amener à la tour. Il est très ami avec le Monsieur qui vient maintenant avec la belle Dame.  J’hoche de la tête, quand il m’explique qui il est.
 
- Oh oui ! Jimmy Reed ! Je me souviens ! Il n’aime pas que je me lave dans sa fontaine !

Il me l’a fait savoir, par ses gorilles mais, depuis un bout de temps, plus personne ne m’achale quand je vais y faire trempette.  J’ouvre de grands yeux à l’idée d’Ed, hochant de la tête.

- Oh ! Oh ! Oui !! Je ferai ça ! Ça va être drôle ! Et puis Louise elle dit que si on ne vaut pas une risette, dans la vie, on ne vaut pas grand-chose ! Ça sera le temps d’évaluer ce qu’il vaut ! Oh, bonne idée Ed !

C’est une super idée mais il faut que le type Blond revienne, ce qu’il ne fait plus ou alors, il a changé ses habitudes et ne vient plus quand  je suis là. Je vais devoir aller m’installer plus près des tours pour ne rien rater.

- Je peux le faire avec le beau Monsieur et la Dame aussi ?

Tant qu’à y être, plus on est de fou, plus on rigole !

Puis je me redresse, serrant des fesses et mon visage s’assombrissant. Derrière moi, j’entends le groupe de tout à l’heure, je suis certaine que ce sont les mêmes, revient.

- Shh ! Shh ! Il ne faut pas parler ! Nous sommes invisibles !




@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeLun 8 Juil - 14:30



Talking Through The Night
ft. Aunt Betty


Betty confirma que les apparences étaient trompeuses se prenant comme illustration même de ça. Elle disait qu’elle n’était pas aussi folle qu’il y paraissait… Tout ça elle le disait à Louise, son amie imaginaire. Betty était folle… Elle avait perdait la tête à cause de la pauvreté et de la vieillesse. Il parait qu’il n’y a que les fous qui ne se croient pas fous… C’était pas dans les cours d’A.J., ça ?

-Je sais…


Mais elle restait quand même persuadée de sa théorie comme quoi Samantha était responsable du massacre. Moi, je savais que ce n’était pas le cas parce que Samantha en serait totalement incapable. Elle n’en avait pas le cran. A.J. l’aurait peut-être eu… Mais pas Samantha. Pas dans l’état actuel des choses, en tout cas. Parce qu’on pouvait toujours faire en sorte que quelqu’un dépasse la limite.

Moi, je l’avais dépassé tout seul il y a bien longtemps.

Mais je souris d’un sourire en coin tout de même et malgré moi quand Betty déclara que, peut-être, un jour, on ne verra plus Ricci parce que Samantha l’aura tué.

-Peut-être oui.

J’avoue que si elle fait ça un jour, je ne pourrais plus rien faire pour ne plus l’aimer. Je voyais déjà dans ma tête Samantha découper le corps de Ricci en petit morceau. Je dû fermer brièvement les yeux pour chasser ces imagines plaisantes.

Je voulais sa mort, à Ricci. Mais il n’était pas mon objectif actuel. L’objectif actuel, c’était Reed.

C’est de lui qu’on parla alors que Betty se rappela de qui il était déclarant qu’il n’aimait pas qu’elle se lave dans sa fontaine. Et mon idée de l’aspergé d’eau semblait emballer. J’affichai un petit sourire.

-Tu me raconteras sa réaction.

Reed n’allait pas rester éternellement chez lui. Il allait revenir à la tour avec que les médias ne se posent trop de questions. Je le connaissais trop bien. Il n’allait pas se permettre de rester hors radar trop longtemps.

Betty voulait le faire aussi avec Ricci et Samantha. Elle avait de l’ambition la vieille clocharde.

-Tu peux le faire sur le Monsieur. Mais pas sur la fille. Ainsi, elle pourra se foutre de lui et tu auras quelqu’un pour rire avec toi et Louise.

Je pouvais toucher Ricci et Reed à travers Betty même si ce n’était que pour une petite pichenette. Ça suffisait à me satisfaire, pour l’instant.

Betty se crispa alors et son visage s’assombri. Le groupe de gamins revenaient vers nous ce qui mit la clocharde sur la défensive. Elle demanda qu’on se taise pour essayer d’être invisible alors qu’ils approchaient en rigolant. Je les regardais avancer sans rien dire et le visage neutre. Ils étaient quatre. Trois garçons et une fille. Et il rigolait déjà montrant sur leur visage leurs intentions hostiles.

-Oh regardez ! La vieille dégueulasse est encore là !

Ils étaient quatre. On était deux… Ils se croyaient supérieurs.

Le plus hardi du groupe s’approcha de Betty et shoota à nouveau dans son sac avant de faire voler son chapeau hors de sa tête.

-Hey la grosse ! Tu devrais te barrer de ce parc. Tu enlaidis le paysage.


Le groupe était un groupe de jeune certainement d’une bonne classe moyenne vu leurs vêtements. Des gamins qui se croient tout permis comme Jimmy Reed autrefois s’était tout permis.

Je regardai Betty.

-N’oublie pas que c’est ton parc, Betty… Alors ce qui va suivre, je le fais pour toi et parce que je n’aime pas qu’on s’attaque aux plus faibles.

Ed n’aimait pas ça du tout. Il était comme ça… A toujours essayer d’avoir la place de héro.

-La ferme, toi… On t’a pas causé !

Je relevai mon regard sur le gamin alors que les autres se foutaient de Betty.

Je me levai regardant toujours le type et je m’avançai vers lui. Il devait lever la tête et se figea un peu quand il remarqua que je faisais une tête de plus que lui.

-Fait gaffe ! Je sais me battre ! J’ai un poing américain dans ma poche ! Tu ne peux rien contre…


Il n’avait pas eu le temps d’achever sa phrase que je venais de lui mettre un poing en pleine figure sur le regard choqué de ses amis. Un poing assez fort que pour exploser sa pommette.

Il fut déséquilibré et effrayé. Ce geste avait peut-être ravivé des douleurs dans mes côtes mais ça m’avait fait du bien.

La fille cria qu’elle allait appeler la police avant que tout ce petit monde, effrayé, ne déguerpisse.

Je les regardais s’enfouir, celui que j’avais frappé trainant derrière en se tenant sa figure en sang.

La gamine avait dit qu’elle appellerait la police… Il allait peut-être falloir qu’on s’en aille, finalement…

Spoiler:
 



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Aunt Betty
Aunt Betty


Messages : 83
Date d'inscription : 13/05/2017
Age du personnage : 66
Localisation : Là-bas, ici, partout


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeMar 9 Juil - 4:10



Talking Through The Night
ft. Ed-Ward Fleming





J’aime bien jouer des tours au gens et Louise est la complice parfaite pour mes méfais. L’idée d’Ed est fabuleuse et  en plus, je me demande pourquoi je n’y ai pas songé avant !  Arrosé le blondinet, le beau Monsieur et sa Dame, ça serait vraiment très drôle mais, Ed, il ne veut pas que j’arrose la Dame.

- Ça va être difficile de ne pas l’arroser, elle ! Ils ne se lâchent pas et se font toujours des bisous…. Hein ? Louise ! Oh ! Elle dit même avec la langue c’est dégoûtant d’embrasser avec la langue en public, sauf si tu es un chimpanzé !

Ils ne sont pas des chimpanzés, que je sache mais ils font comme si c’était le cas, en se roulant des pelles jusqu’au moment de se laisser aller chacun à leur tour. Il faudra que je choisisse le bon moment pour en arroser qu’un seul.

- Je te raconterai tout, c’est promis ! Tu vas revenir me voir plus souvent, de toute façon ? Maintenant que tu es en ville parce que tu n’as plus de camion ?

La compagnie se fait rare depuis un moment mais c’est normal puisque Nathan était en tournée et que Cash, bah Cash, il va, il vient il est libre comme l’air, comme moi. Il vient me voir encore, de temps en temps mais moins, c’est vrai, depuis que j’ai su que sa petite amie était morte dans ses bras.

La vie n’est pas sympa avec ceux que j’aime.  Elle tire sur la gloire de mon beau Nathan, elle envoie la mort plané au dessus de Cash et elle  déverse son lot d’épreuves douloureuses sur Ed. Si je pouvais prendre tout ça pour moi, je le ferais. Moi, de toute façon, ça ne ferais pas grand-chose si je souffrais à la place de ceux que j’aime.

Mon humeur de joueuse de tour s’envole quand j’entends les petits truands revenir par derrière. Moi je dis qu’il fait faire comme si nous étions transparents. Encaisser, le temps que ça sur, serrer les dents et les fesses, ça risque d’être moins pénible au réveil demain matin mais Ed, alors qu’on commence déjà à m’invectiver, me rappel que je suis ici chez moi, en toute liberté et que ce qu’il va faire, il le fait parce qu’il n’aime pas les injustices.

- Oh non, oh non, oh non ! Ça sent pas bon… ça sent pas bon… ça sent les emmerdes, Ed ! Louise… va te cacher ma noire ! Vite !

Le contenu de mon sac est répandu sur le sol et mon chapeau a volé plus loin, je ne sais où. Ed, lui s’est levé pour confronter le plus grand des petits truands.

Je ferme les yeux et place mes mains sur mon visage. Je ne veux pas voir. Je cris et je pleure. Je n’aime pas la violence. Je préfère recevoir que de me défendre.  La violence ne mène nulle part, elle ne règle rien. Elle v détruire l’humanité, elle est la réponse des faibles qui n’ont pas d’arguments. J’ai beaucoup de peine de ce que j’entends. Je sais qu’Ed ne fait pas ça pour le plaisir, il n’est pas violent, je le sais, qu’il est doux, mais, quand j’ouvre les yeux, il y a du sang par terre, pas le sien mais celui d’une des petites frappes qui s’est enfuies, avec le reste de sa troupe.

Alors je regarde Ed, avec toute la tristesse que mon cœur irrigue dans mes yeux.

- Oh, Ed ! Il ne fallait pas faire ça ! Il ne faut pas faire ça ! Tu vas avoir des ennuies à cause de moi! Je… j’ai beaucoup de chagrin, Ed !

Cachée derrière le banc près des arbres un peu plus loin de nous, Louis geint. Sa peur me torpille le cœur. Je suis désolée et je ne sais plus quoi penser de tout cela.

- Tu devrais t’en aller, avant d’avoir plus d’ennuies, Ed.

Il souffre beaucoup en dedans de lui pour agir de la sorte.  Je crains ne pas être en mesure de l’aider, ni même Louise, qui restera traumatisé pas cette scène de violence gratuite.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 317
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitimeMer 10 Juil - 10:40



Talking Through The Night
ft. Aunt Betty


Betty disait que ça n’allait pas être simple d’arroser Ricci sans arroser Samantha tellement ils étaient collés l’un à l’autre. Et elle me donna un rien de détail qui me fit faire la moue. Je n’étais pas sûr de vouloir imaginer Ricci embrasser Samantha.

-Je suis sûr que tu y arriveras quand même. Tu es douée Betty.

Elle déclara qu’elle me racontera et que de toute façon, je serais amené à la voir plus souvent vu que je n’avais plus de camion. Elle ne perdait pas le Nord… Betty avait une meilleure mémoire qu’il n’y paraissait.

-Oui, probablement que j’aurais l’occasion de te voir plus souvent.

Pour connaitre le résultat de son « attaque » sur Reed et Reed, déjà, et puis, pour venir chercher d’autres informations plus tard. Donc oui, je serais amené à la voir plus souvent. Il ne faut jamais sous-estimer les informations que peuvent donner les gens de la rue.

La conversation entre nous pris fin quand les groupes de jeunes revint à la charge. Ils commencèrent à se moquer de Betty mais sa tourna très court au moment où j’intervins. J’entendais Betty angoisser, demander à Louise d’aller se cacher et quand le type commença à me confronter, je l’entendis pleurer et crier.

Et je finis par frapper le type qui se barra en courant avec tous son groupe. Je les regardai partir alors que j’entendis toujours l’angoisse de Betty et ses pleurs.

Je n’aimais pas entendre pleurer et je me retournai vers elle. Je venais de la sauver. De lui empêcher une humiliation de plus… Et elle pleurait ?

Betty déclara qu’il ne fallait pas faire ça. Que j’allais avoir des ennuis. Qu’elle avait du chagrin. Mon visage était marqué par l’incompréhension alors que je fronçai les sourcils.

-Je n’aurais pas d’ennuis.

Ils ne reviendront jamais s’attaquer à moi ou même à Betty. Je ne savais même pas s’ils auraient les couilles d’appeler les flics.

-Il ne faut pas que tu pleurs. Ils le méritaient.


Mais Betty ne semblait pas d’accord. Elle crevait de trouille et elle était triste. Elle me demanda de m’en aller avec d’avoir plus d’ennuis. Je la regardai droit dans les yeux.

-Très bien !

Je tournai les talons, prêt à partir.

-Au revoir, Betty. Désolé si je t’ai fait peur.

Un jour elle comprendra. Un jour, elle me remerciera.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]   Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Talking Through The Night [PV Ed-Ward Fleming][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Ward [DVDRiP]
» Friday Night Smackdown - 27 Avril 2012 (Résultats)
» Friday Night Lights ~ Partneariat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Parc-