AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeLun 22 Juil - 3:31


A Family Dinner

       
ft. Julian*Maritza*Jimmy




Comment est-ce possible de vivre autant d’émotions contradictoire en même temps ? Je vais vous le dire, comment ! Invitez vos parents à diner, sans spécifier la date, en ce disant qu’ils vont prévenir un ou deux jours d’avance, oublier cette invitation parce que trop préoccupée par un gros examen de science, et enfin, recevez l’appel de votre mère qui confirme pour le soir même.

J’ai raccroché le téléphone en sautillant de joie avant de pousser un grand cri de panique et de me mettre à courir en tous les sens pour ramasser mon bordel normal et acceptable, du moins le maximum toléré par Julian avant de m’arrêter, de regarder mon mari et je lui dire :

- Mais je vais leur servir quoi ?!

Ok, je dois me calmer, et faire une liste ! Ouais ! C’est une super idée de faire une liste ! Mamita faisait toujours ça quand elle se préparait à recevoir des gens à la maison. Sauf que je n’ai aucune idée de quoi mettre sur cette fichue liste et que je dois en principe me rendre en cours dans quelques minutes et hors de question de jouer la fille malade, parce que c’est aujourd’hui que je dois faire mon contrôle de science et qu’il n’y a aucune reprise permise sauf si j’ai un billet du médecin et ce serait contre productif que de ne pas aller en classe pour préparer la maison pour la visite de mes parents, mais d’aller perdre quelques heures a attendre chez le médecin!

Je dois me calmer, respirer et réfléchir !

Dans l’énervement, j’ai oublié que c’est aujourd’hui que vient la femme de ménage que Monsieur Hughes nous a trouvé, avec des références de béton et une discrétion à toute épreuve alors, il ne me restera qu’à penser au repas et, pour ça, rien ne m’empêche d’appeler un traiteur sur mon heure de pause du midi et de commander quelque chose qui pourrait plaire à mes parents.

- Mais il mange quoi, mon père !

Ouais parce que pour faire plaisir à ma mère, je pourrais commander un repas traditionnel mexicain mais, est-ce que Jimmy aime ça ? Ça serait un peu con s’il devait se forcer pour manger un plat qu’il n’aime pas, d’autant plus que je ne sais même pas s’il a vraiment envie de venir.

Ça y’est, j’hyper ventile, avant de me reprendre et de rigoler.

- C’est pas possible de me sentir comme ça, ce n’est qu’un souper, après tout… hein, Julian ? Tout ira bien ?

S’il pouvait me le certifier… Seulement, tout ce qu’il peut faire et qui est en son pouvoir, c’est de me rassurer comme lui seul sait le faire et de me rappeler que nous allons bientôt être en retard en classe.

Je n’ai pas vu cette journée passer, pas une seule minute, sauf pendant mon examen ou j’ai cru que le temps me jouait des tours. Ça m’a semblé être encore plus rapide et j’ai terminé mon examen sur le coin de mon bureau en notant quelques réponses hâtivement alors que mon prof réclamait ma copie depuis un gros deux minutes. Mais j’ai confiance en mon résultat. Julian m’a fait étudier comme jamais et je savais toutes les réponses sur le bout des doigts avant d’entrer en classe, seulement, une fois que j’ai eu ma copie devant les yeux, j’ai cru avoir tout oublié. Ça m’a prit plus que la moitié du temps alloué pour me souvenir de tout ce que je savais et de noircir ma copie.

Quand nous rentrons, la maison est si impeccable que je nous crois au mauvais endroit, l’espace d’une seconde.

- Wow… c’est l’efficacité même cette Dame ! Elle a même placé un bouquet de fleur sur la table du salon !

Jimmy et Maritza devraient arrivé sur le coups des 18h, ce qui nous laisse quand même le temps de déballer les plats que nous rapportons du traiteur et de mettre les couvert pour dresser une belle table.

- Je suis vraiment nerveuse mais, je sais que c’est la bonne chose à faire et, puis, selon comment ils vont réagir, je saurai comment agir ensuite.

Je souris à Julian, en qui je puise ma force. Il n’y a pas de mots qui peuvent décrire exactement la force de l’amour que je ressens pour lui. Que ceux qui nous jugent trop jeunes aillent voir ailleurs ! Le temps nous donnera raison !

- Oh !! C’est eux ! Ils sont là !!

Je me retiens de ne pas courir vers la porte pour ouvrir. Je ne veux pas donner l’impression d’être dissipée et de ne pas savoir me contenir. Je prends donc une grande inspiration et je glisse ma main dans celle de Julian afin que nous allions répondre ensemble.


© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeLun 22 Juil - 15:51


A Family Dinner

         
ft. Olivia Hughes, Maritza Cortez & Jimmy Reed


Livia était stressée mais très heureuse… Elle venait de recevoir l’appelle confirmant qu’elle et Jimmy Reed allait venir ce soir même… Ils n’auraient pas pu prévenir un peu plus à l’avance ? C’est la première réflexion que je me suis faite dans ma tête à l’annonce de Livia.

Je n’aimais pas être pris au dépourvu même si techniquement, on n’avait pas posé de date laissant libre à la mère de Livia et à Reed de choisir celle qui leur conviendra le mieux. Mais là, appeler le matin pour le soir, c’était un peu abusé… Mais je ne montrais pas vraiment mon énervement préférant sourire un peu alors que Livia bougeait et parlait sans cesse tellement elle était heureuse et angoissée.

Je la regardai en buvant mon verre de lait déjà prêt à partir à l’école, mon sac trainant sur une chaise n’attendant qu’à être pris. Livia se demandait ce qu’on allait leur servir. Bonne question… Une chose était sûre, on devra s’en remettre au traiteur, ce qui m’arrangeait un peu. Les plats des traiteurs étaient ce que j’avais l’habitude de manger et j’aimais garder mes habitudes surtout quand des invités venaient… Je n’étais pas forcément à l’aise dans les dîner des familles.

Les questions de Livia fusaient et j’achevai mon verre de lait quand elle demanda ce que mangeait son père. Je souris un peu haussant les épaules avec de croiser les bras.

-Je ne sais pas… Les journalistes devraient poser plus souvent ce genre de questions aux gens comme lui comme ça on aurait la réponse.

Je rigolai un peu avant de me reprendre.

-De toute façon, il faudra appeler le traiteur… On n’a pas le choix… Il aura peut-être de bonnes idées.

On devrait peut-être faire quelque chose de classique pour être sûr que ça plaise à tout le monde. Quoi que Livia connaissait sa mère… Faire un plat qui plaisait à sa mère pourrait être une bonne idée aussi…

Le stress de Livia semblait augmenter et je m’approchai d’elle alors qu’elle essayait de se rassurer. Je la pris contre moi, dans mes bras, posant un baiser sur son front.

-Tout ira bien.

Je l’espérais en tout cas… La donnée inconnue était surtout Jimmy Reed. On ne savait pas qu’elle allait être son attitude face à Livia même si le fait qu’il ait accepté l’invitation était plutôt bon signe.

Quoi que…

Je ne savais pas bien en fait… Je n’étais pas dans la tête de Reed et, si je l’avais beaucoup admiré par le passé, j’avais l’impression qu’il était loin de l’image que je m’en faisais.

Mais je gardais pour moi absolument toutes mes inquiétudes. Livia en avait assez avec les siennes.

La journée passa plutôt vite… Même si pendant chaque heure de cous, je m’étais surtout demandé si la femme de ménage sera bel et bien à la hauteur de sa réputation. C’était son premier jour et j’avais vraiment peur de retrouver la maison mal nettoyée. Je savais que si rien n’était bien fait en rentrant, je n’allais pas passé une bonne soirée peu importante comme se passerais les choses entre Livia et ses parents.

Je ne voulais pas être déstabilisé par… Je ne sais même pas exprimé par quoi. Mais je me connaissais et ce que je ressentais quand les choses n’étaient pas à leur place ou que la saleté régnait en maitre risquerait de me perturber pendant le repas.

Et je ne voulais pas être perturbé… Surtout pas devant Jimmy Reed dont je ne savais pas encore trop quoi pensé tellement l’image que j’avais de lui était ambivalente…

Mais quand on rentra à la maison après notre journée d’école ce fut pour constater que tout était parfaitement nettoyer… Je soufflai de soulagement. La maison était plus propre que quand on l’avait achetée ce qui me rassura vraiment bien. Seul bémol… Le bouquet de fleur. De véritable fleur qui risquait d’attirer les insectes.

Livia complimenta le travail de notre nouvelle employée et j’hochai la tête.

-Oui elle a fait du beau travail… Mais il ne faudra pas garder les fleurs trop longtemps. Ça attire les insectes.


Avant l’arrivée des parents de Livia, on eut le temps de déballer la nourriture, de préparer la table et aussi, de me changer. Je savais qu’il n’y avait pas besoin d’être spécialement bien habillé pour un repas de famille mais je n’arrivais plus à supporter les vêtements que j’avais mis toute la journée. Alors, j’en avais mis d’autres.

Quand tout fut fait, Livia déclara qu’elle était nerveuse. Je mentirais si je lui disais que moi, je ne l’étais pas. C’était faux… J’étais nerveux au point que je m’en rongeais les ongles. Mais pour la rassurée, je lui souris.

-Oui, c’était la bonne chose à faire.

La sonnette annonça alors l’arrivée des parents de Livia. J’arrêtai de mon ronger les ongles me raclant la gorge alors que Livia s’exclama. Je regardai Livia qui essaya de se calmer avant de prendre ma main pour qu’on se dirige vers la porte ensemble…

J’ouvris la porte sur le couple et ouvrit la bouche le premier.

-Bonsoir. Bienvenue chez nous…

C’est les seuls mots qui sortirent de ma bouche avant que je ne m’arrête sur le regard e Reed que je venais de croiser. Je n’avais aucune idée de comment la soirée allait se passer… Et je crois que c’était, finalement, ça le pire.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeMar 23 Juil - 3:09



A Family Dinner
ft. Jimmy* Olivia* Julian




Puisque Jimmy est d’accord, du moins, c’est ce qu’il m’a laissé croire, je passe donc un coup de fils à Livia avant qu’elle ne quitte pour l’école et l’informe que nous pourrons aller diner chez elle ce soir. Je peux deviner son sourire sans même la voir.

Et le miens !

Ça me fait vraiment étrange d’être invité à diner chez ma fille ! Il me semble que c’était encore hier qu’elle jouait avec son service à thé et ses poupées !  Je sais que j’aurai cette même pensée pour chacun de mes enfants quand ils franchiront une étape me rappelant qu’ils grandissent mais, un diner, ce n’est pas rien !

Jimmy allait passer la journée au bureau et moi, j’aurais tout le loisir de regarder les heures passer en l’attendant.  Je cru alors que ce serait une bonne idée que de préparer quelque chose, comme mes fameux biscuits au chocolat blanc et aux noix de pecans mais je suis encore au tout début de mon deal stupide, oui, stupide!, qui m’empêche de mettre la main à la pâte pour la moindre tâche.  Il m’a même fait de gros yeux parce que j’ai porté des vêtements à laver jusque dans la salle de lavage ! Je n’y voyais pourtant pas grand-chose de terrible.

Alors aussi bien ne pas prendre de risque de me faire trahir par les murs de cette maison qui ont des yeux et des oreilles pour tout voir et tout entendre.

Finalement, je me suis fait une pédicure maison et changé la couleur du vernis de mes orteils tout en regardant les talk-shows du matin puis  je me suis fait servir mon repas du midi sur la terrasse sur laquelle j’ai flânée tout en lisant un roman  puis, après, j’ai dormis une heure ou deux, parce que c’est très fatiguant que de ne rien faire, vous savez !

J’avais demandé à Isabel de venir me réveiller pour quinze heures trente pour me laisser suffisamment de temps pour me préparer  avant que Jimmy ne rentre et je trouve à dire que les femmes passons beaucoup trop de temps à se mettre belle. En fait, il ne l’aurait pas dit mais je suis presque certaine qu’il le penserait.

Il ne me restait qu’à terminer mon maquillage quand il rentra. Il pu ainsi prendre possession de la salle de bain au complet pour se changer et se mettre prêt à son tour mais ça ne se fit pas sans quelques baisers.

Quand nous fûmes tous les deux prêt,  Jimmy nous conduisis jusqu’à Santa Monica, là où ma fille et Julian Hughes avaient choisis de s’établir.  J’avoue que je ne m’attendais pas à une si belle et grande demeure, surtout pour un premier nid. Mais il faut admettre que ma fille et son mari, puisqu’il faut l’appeler ainsi, n’ont pas les mêmes moyens que j’avais à son âge. Tant mieux, s’ils peuvent se le permettre et mieux encore s’ils ne manquent de rien.

J’attendis que Jimmy m’offre son bras et, une fois devant la porte, j’hésitais avant de presser sur le carillon. J’espère de tout mon cœur que cette soirée se déroulera sans anicroche, je crois que je ne saurais pas quoi en penser.

C’est Julian qui nous ouvris la porte et qui nous salua en premier. Ils étaient tous les deux souriant, et moi de même.  Je ne savais pas quoi apporter et quelle mère serais-je si j’avais apporté une bouteille de vin en cadeau d’hôtesse à ma fille et son mari mineur ! J’avais demandé a Isabel d’aller chercher des churros  à la pâtisserie sur Malibu en espérant que ma fille ne me démasquerait pas.

- Bonsoir ! Oh comme c’est charmant, votre décoration !

Je ne sais quoi dire en entrant dans la maison de ma fille, c’est comme si je venais de prendre trente ans de plus d’un coup !



@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeSam 27 Juil - 11:56

Family Dinner

       
ft. Olivia Hughes, Julian Hughes & Maritza Cortez


Le jour J était arrivé. J’avais passé la journée dans le canapé de mon appartement au sommet de la tour BSC, à regarder L.A. par la grande baie vitrée en cogitant et en fumant tranquillement. Je devais trouver la façon adéquate de me comporter ce soir. Faire un stock de phrases stratégiques que je n’aurais plus qu’à placer au bon moment si l’occasion se présentait. De temps à autre, mon regard bifurquait légèrement pour se poser sur la tour MTi, juste à côté de la mienne.

Une partie de l’héritage de Hughes. Il obtiendrait aussi les studios, à la mort de son père. Il y avait aussi la demi-sœur de Julian, mais d’après ce que j’en savais, Don et sa fille n’étaient plus en bons termes… Faisant dès lors du garçon le seul héritier…

Et cet hériter était maintenant l’époux de ma fille… Une fille non reconnue. Mais…

Elle pouvait aussi se révéler être la clé d’un empire… Si je faisais l’inverse de ce que j’avais toujours pensé faire.

Et si ce n’était pas Don qui me volait ma fille… Et si je m’arrangeais plutôt pour lui voler son fils ?

Je souriais tout seul rien qu’à cette pensée, la fumée montant en douce volute vers le plafond de mon appartement. Les heures étaient passées très vite, et j’avais hâte de rentrer à la maison.

J’y retrouvai Maritza, rayonnante et déjà presque prête. Je la saluai, l’embrassai, caressai son ventre précieux et elle me céda la salle de bain.

Une fois prêt, je glissai dans ma poche une boîte de très bons cigares… Maritza, elle, avait chargé Isabel d’aller chercher des churros chez Yummy’s. Et j’étais ravi de constater qu’elle avait suivi à la lettre mes restrictions en ne les préparant pas elle-même. Il y avait un tas de romans à lire dans la bibliothèque, si elle voulait s’occuper. Et avec le nombre de notes, de pensées, de photos, que j’y avais cachés au fil des années, la lecture ne lui en serait que bien plus agréable, probablement… en effet, la plupart de ces photos et de ses pensées lui étaient destinées… C’était notamment pour ça que j’avais fait aménager une deuxième bibliothèque, uniquement pour Rachel, quitte à avoir les livres en double, dans son annexe.

Nous ne nous présenterions donc pas les mains vides. Olivia souhaitait passer une bonne soirée, Maritza aussi… Et j’avais tout intérêt moi-même à ce que cela se passe le mieux du monde.

J’avais conduit la Cadillac jusqu’à Santa Monica, passant mon temps à surveiller les voitures qui nous suivaient dans mes rétroviseurs, attentif à la moindre chose anormale. Tout comme j’avais fait vérifier la voiture par John sous toutes les coutures avant notre départ, prétextant que je n’avais vraiment pas envie de tomber en panne au milieu de nulle part avec ma fiancée enceinte.

Mais c’était surtout que la mafia adore les voitures piégées… Et je savais que restaient ci et là de potentielles petites métastases de la Casa Nuova.  

Une fois à destination, je vins ouvrir la portière de la voiture à Maritza. C’est ce qui arrive quand on devient une fiancée officielle et enceinte d’un hériter en prime. Cela apporte quelques privilèges. Je ne pouvais plus la traiter comme une vulgaire petite-amie ou une conquête destinée à faire joli. Non, désormais, elle était la maîtresse de la villa Reed… Et à tous, je devais montrer qu’elle avait désormais un statut princier.

Je lui accordai mon bras et nous remontâmes l’allée jusqu’à la porte de la villa magnifique de notre fille et de son époux. Une petite villa, mais très coquette. C’était un bon début.

Je sentais Maritza un peu tendue contre moi alors que nous attendions que la porte s’ouvre. Moi, par contre, j’étais détendu…

Comme à chaque fois que je savais ce que je devais faire.

Et je savais ce que je devais faire.

Ce fut le couple en personne qui vient nous ouvrir, ma laissant un peu surpris. Ils n’ont pas d’employé pour ça ?

Mon regard croisa celui de Julian Hughes en premier. Il soutint mon regard et je lui souris courtoisement avant de lui tendre la main, puisqu’il nous souhaitait la bienvenue. Dans un sens, cela allait être bien plus simple pour moi d’interagir avec Julian qu’avec Olivia. Nous n’avions aucun grief l’un envers l’autre, aucun autre lien que celui que je souhaitais construire et… j’avais déjà un petit avantage puisque je l’avais, il y avait de ça quelques mois, sorti d’un mauvais pas.

-Merci, Julian. Je peux vous appeler Julian ?... Appelez-moi Jimmy.

Puis je me tournai vers Olivia et lui souris et enchaînai sur Maritza qui avait timidement fait un commentaire sur la maison alors que Livia semblait un peu figée sur place à nous regarder, sans savoir qu’elle était l’étape suivante.

-Nous serons ravi de découvrir votre maison, pas vrai, Maritza ?... Tu nous guides à l’intérieur, Olivia ?

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeDim 28 Juil - 4:06


A Family Dinner

       
ft. Julian*Maritza*Jimmy




Quand Julian et moi rentrons de classe, je suis soulagée de voir que la femme de ménage a fait du bon boulot, bien que Julian n’apprécie pas le bouquet de fleurs qu’elle a laissé sous prétexte que ça attire les insectes.  J’évite de rouler des yeux, puisque je sais qu’il ne contrôle pas forcément ce genre de réaction, n’empêche que je le trouve parfois, pour ne pas dire de plus en plus souvent, extrémiste pour des peccadilles.

- Je le sortirai après le souper, quand mes parents seront partit, même si je trouve ça dommage. J’aime bien les fleurs, moi.

Ça met de la couleur dans une pièce et, si elles viennent du fleuriste, il y a peu de chance qu’elles viennent avec des indésirables surprises mais bon, je ne vais pas me prendre la tête pour des fleurs.

Nous préparons les plats de nourritures pour que ça semble être un peu plus ‘’maison’’ bien que je me doute que ma mère va me démasquer. Tant pis, je n’aurais pas eu le temps de cuisiner un repas complet en rentrant de classe. Je n’ai même pas le temps de me changer, concentrer à vérifier que tout est parfait.

Je tiens difficilement en place quand le carillon se fait entendre, mais je me calme en prenant la main de Julian dans la mienne et que nous allons ensemble ouvrir la porte. L’émotion est là, c’est ridicule, peut-être mais  de voir mes parents, ma mère surtout, ça me fait vraiment plaisir.

C’est Julian qui les accueille puisqu’il semble que j’ai perdu l’usage de la parole. Mais ce n’est que temporaire puisque je remercie ma mère qui complimente déjà ma demeure alors qu’elle en a vu que l’entrée.

- Merci Mamita.

Puis c’est mon père qui parle a son tour, remerciant Julian en lui demandant s’il pouvait l’appeler par son prénom et qu’il pouvait en faire autant avec lui. Et quand il me dit, enfin, qu’il nous dit qu’ils seront ravis ma mère et lui de visiter ma maison, j’acquiesce en les faisant passer devant pour qu’ils puissent découvrir le salon en premier lieu.  Je réalise que j’aurais dû demander à mon beau-père de nous faire envoyer une bouteille de whisky afin que je puisse en offrir un verre à mon père mais que j’avais renoncé à l’idée de l’alcool justement parce que je trouvais ça un peu étrange que d’en offrir à mes parents, de peur qu’ils croient que nous passions notre temps à faire des fêtes.

- Voici notre salon, avec les portes vitrées qui nous offrent une belle vu sur la plage.

Je ne sais pas trop quoi dire d’autre alors je les laisse admirer la vu, pour autant qu’ils désirent l’admirer avant de passer à la salle à manger, une pièce à air ouverte sur la cuisine. J’adore cette pièce justement pour ça. Ça donne une impression de pièce immense.

- Ici c’est la salle à manger et la cuisine. Ici aussi nous avons de belles fenêtres qi laissent entrer la lumière. Nous sommes chanceux parce que le soir, nous le voyons se coucher et c’est un spectacle absolument magnifique.

J’adore pouvoir assister à ce moment de la journée, surtout confortablement installée dans les bras de Julian mais je me garde bien de donner ce genre de détail à mes parents.  Je ne sais pas si je dois continuer a leur faire visiter le reste de la maison, soit notre chambre, une chambre d’invité, un bureau, deux salles de bain et le garage alors, je propose de leur servir un verre de limonade et je verrai s’ils démontrent de l’intérêt pour voir le reste.

- C’est la limonade de Granny, Mamita.

Jamais de toute façon, nous aurions fait une autre recette que celle de la mère de ma mère. Je vais chercher le pichet au réfrigérateur et l’amène  jusqu’à la table pour en remplir quatre verres que je propose ensuite à chacun avant de m’en prendre moi-même un.

- Je voulais vous dire que je suis vraiment heureuse de vous avoir ici ce soir. C’était important, pour moi.

En disant cela, je regarde autant ma mère que mon père. Je veux qu’il sache que j’ai toujours autant envie de le connaître et de nouer des liens avec lui-même si j’ai bien compris que ce n’était pas son souhait quoi que depuis l’hospitalisation de ma mère, je ne sache plus très bien à quoi m’attendre de lui.


© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeDim 28 Juil - 17:47


A Family Dinner

         
ft. Olivia Hughes, Maritza Cortez & Jimmy Reed


La femme de ménage avait parfaitement fait son job... Mais il y avait les fleurs… Les fleurs qui attiraient les insectes. Je n’aimais pas les insectes et je ne le cachai pas à Livia qui roula des yeux ne me faisant même pas sourciller alors qu’elle disait qu’elle mettra les fleurs dehors une fois ses parents partit. J’hochai la tête même si Livia venait de bien me montrer sa déception parce qu’elle aimait bien les fleurs.

-On n’aura qu’à les mettre sur la terrasse. Elles ne pourront faire une décoration comme ça.

Mais à l’extérieur… Et si Livia aimait bien les fleurs, on pouvait aussi en acheter es artificielles. Il y en avait des qui faisaient plus vraie que nature et n’attirait, du coup, aucun insecte.

Mais pour l’instant, ce n’était pas la source principale de notre stress. Ce qui l’était, c’était la venue des parents de Livia. On prépara ce qu’il restait à préparer avant que la sonnette de retentisse et qu’on se rende en couple jusqu’à la porte d’entrée. J’ouvris et pris la parole en premier voyant que Livia s’était un peu figée. Je devais avouer que je ne savais pas trop quoi dire non plus et que j’étais un peu tendu. Mais la mère de Livia finit par parler à son tour disant qu’elle aimait la décoration. Livia la remercia et je fis de même d’un hochement de tête et d’un sourire.

Puis, ce fut à Jimmy Reed de s’exprimer. Mon regard s’était détourné vers lui. Il soutenait mon regard et je faisais de même avec le sien. Je ne pouvais pas détourner le regard. J’en voulais à mon père de le faire bien trop souvent alors en aucun cas je ne voulais faire la même chose. Jimmy Reed avait représenté beaucoup de chose pour moi. Un modèle à dépasser, un sauveur quand il est intervenu en ma faveur le jour de la pièce de théâtre et, maintenant, un beau-père… Et chaque fois l’image que j’avais de lui avait changé si bien que, là devant lui, j’étais incapable de le cerner totalement.

Il me sourit et tendit sa main. Mon regard tomba sur sa main. J’évitai de me mordre la lèvre avant de tendre ma main à mon tour et de serrer celle de Reed non sans me racler involontairement la gorge. Il fallait que j’évite de trop penser… Il fallait vraiment que j’évite ça.

Je repris contenance une fois que ma main se ramena le long de mon corps et que Jimmy me demanda s’il pouvait m’appeler Julian.

-Oui, vous pouvez m’appeler Julian.


Ça ne servait à rien de laisser des barrières entre nous vu que je suis maintenant marié à sa fille même s’il peine à la reconnaitre comme telle.

Reed se tourna ensuite vers Livia demandant, avec le sourire, à visiter la maison. Livia hocha de la tête et fit passer ses parents devant nous. Je me tenais à ses côtés alors qu’on traversait les pièces. D’abord le salon que Livia, encore un peu tendue, présenta comme un agent immobilier. Je crois que dans la même position, j’aurais fait pareil qu’elle.

On les laissa faire le tour de la pièce avant qu’on ne passe à la salle à manger. C’était une des plus grandes pièces parce qu’elle était ouverte sur la cuisine. Livia fit à nouveau un commentaire qui m’arracha un sourire. C’est vrai que les couchers de soleil étaient vraiment magnifique vu d’ici. J’aimais bien notre villa et j’aimais bien cet endroit. C’était différent de Malibu où j’avais habité depuis ma naissance. Je préférais ici.

Livia s’arrêta ici et servi de la limonade à ses parents. La même recette que celle de sa grand-m ère. J’adorais cette limonade.

-C’est une des meilleures limonades que j’ai jamais bues.


Mais sera-t-elle au goût de Reed ? Connaissant ce qu’on disait de lui, il aimera sûrement mieux un bon verre d’alcool. Quoi qu’il en soit, Livia en proposa à tout le monde et je pris mon verre non sans sourire à Livia pour lui montrer que, pour l’instant, tout se passait bien.

Elle déclara ensuite qu’elle était heureuse d’avoir ses parents ici. Je savais à quel point ses paroles étaient sincères. Livia aimait ses parents. Elle aimait même Reed malgré qu’il l’avait longtemps repoussé et que ses intentions envers Livia étaient toujours très floues. Je regardais aussi les parents de Livia.

-Livia attendait vraiment ce moment. Moi aussi, ça me fait plaisir de pouvoir faire plus connaissance avec vous.

Je me raclai la gorge parce que j’étais toujours tendu. Je ne savais pas trop quoi dire… Je ne savais pas ce que je pouvais dire… Je ne savais même pas ce que je voulais dire…

-Vous voulez vous asseoir ?

Je disais ça en montrant la table où on pouvait prendre place.

-A moins que vous ne préférez prendre l’apéritif au salon… ?

Je ne savais pas quoi faire non plus en fait… Le comble étant donné que j’étais chez moi.


© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeDim 28 Juil - 21:05



A Family Dinner
ft. Jimmy* Olivia* Julian




Nul besoin de lui demander comment elle se sent pour deviner qu’Olivia est tendue. Jamais je n’ai reçue mes parents à diner puisque nous vivions tous sous le même toi mais  je me souviens bien quand je préparais les recettes de ma mère et qu’elle les goûtait, un air sévère sur le visage, avant de me dire que je m’en étais bien sortie.  Je garde précieusement sont livre de recette et y ajoute les miennes, mes idées, des variantes, et je compte bien le donner à Olivia un jour pour qu’elle le continu elle-même à son tour.

La première chose que je remarque en entrant dans la demeure de ma fille et mon gendre, c’est que la décoration est sobre et de bon goût. Je crois qu’inconsciemment, je m’attendais à  voir les murs recouvert d’affiches de groupes et les rideaux accrochés avec des épingles à couches, un peu comme une chambre d’adolescent qui se rebelle et veut affirmer ses goûts.
 La maison est magnifique et dénote de raffinement. Je me retiens de mentionner qu’elle doit tenir ça de moi. Après tout, je ne sais pas si Jimmy a confié la décoration de la villa à une décoratrice, lui laissant carte blanche ou s’il a participé activement en suggérant selon son inspiration. Je découvrirai peut-être cette facette de sa personnalité quand il sera le temps d’installer la chambre du bébé.

Le salon offre une vu splendide, la cuisine et la salle à manger forment une pièce immense et conviviale. Je me verrais très bien cuisiner là, avec tous mes enfants autour du comptoir, à jouer ou a lécher les spatules recouvertes du reste de la ganache que je viens de mettre au four.  Je réprime un vertige, je l’avoue, quand à ma rêverie, s’en superpose une autre soit, la même mais au lieu d’y être avec mes enfants, j’y serais avec mes petits enfants.

Moi qui, il n’y a pas si longtemps, m’a cru sur le point de commencer ma ménopause ! Je ne suis pas encore prête à m’imaginer grand-mère ! Oh mon Dieu ! Et si c’était pour nous annoncer qu’elle est enceinte, qu’Olivia tenait à nous inviter chez elle ?  Nous serions… enceintes en même temps !

J’accepte volontiers le verre de limonade qu’elle me propose, un grand rafraîchissement ne me fera pas de tord. La limonade est délicieuse, identique à celle que préparait ma mère et je suis ravie d’entendre de la bouche de Julian que cette recette est même l’une des meilleures qu’il a savouré.

- C’est une délicate attention, chica, d’autant plus que je ne bois pas d’alcool en ce moment avec les médicaments que je prends encore pour le cœur.

Peut-être que ma fille et Julian avaient prévu servir du vin au repas et je suis en quelque sorte heureuse d’avoir la parade parfaite pour m’abstenir d’en boire sans dévoiler  d’indice concernant ma grossesse. Nous buvions souvent du vin, Enrique et moi, lors de souper comme celui de ce soir, quand nous recevions amis et famille.

Je penche un peu de la tête sur le côté, souriant tendrement à ma fille qui avoue candidement son bonheur à nous recevoir ici ce soir. D’un côté, ma joie est partagé, et de l’autre, qu’Olivia le dise d’entrée de jeu offre comme un petit pied de nez à son père qui semblait encore douter que j’ai pu déformer l’invitation de notre fille pour l’inclure. Qui plus est, Julian renchéri

- Je ne crois pas me tromper en disant que le bonheur est partagé, ma chérie et, Julian,  j’en suis ravie également.  

Toutes ces émotions vont avoir raison de moi qui suis aussi instable émotionnellement qu’une grenade dégoupillée.  Je saute sur la proposition de Julian, de poursuivre la conversation au salon en  disant que nous pourrons ainsi donc admirer nous aussi la vu dont ils nous ont venté les charmes.

Ma main dans celle de Jimmy, je la serre un rien plus fort pour lui signifier que je m’épuise un peu à rester debout. Ce bébé là me tombe déjà dans le dos, alors que j’en suis qu’au tout début.


@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeLun 29 Juil - 22:17

Family Dinner

       
ft. Olivia Hughes, Julian Hughes & Maritza Cortez


Bien, je pouvais donc appeler Julian par son prénom et inversement. C’était un début. Parfait. Je lui souris puis me tournai vers Olivia, lui proposant de nous montrer sa maison… histoire qu’on ne stagne pas une éternité dans le hall d’entrée.

Et il semblait que les deux jeunes gens aient besoin d’un petit coup de pouce pour se lancer. Or, pour ce qui était de la maison… et bien dans mon esprit à moi, c’était censé être du devoir de Livia de gérer tout ce qui s’y trouvait… Tout en laissant à Julian la jouissance totale du territoire. Mais la maîtresse de maison, c’était elle.

Olivia se reprit alors et nous fit passer devant, avant de nous présenter sa demeure… un peu comme si elle voulait nous la vendre. Ça avait quelque chose d’amusant. Elle avait encore beaucoup à apprendre mais disons qu’il y avait de l’idée, pour une jeune femme de 17 ans…

A 17 ans… sa mère aussi était timide… Je me la rappelais encore totalement nue devant moi, vierge et… était-ce vraiment le moment de penser à ça ?

Bref, ils avaient effectivement une belle maison… Tous frais payés par MTI. Cette idée aussi m’amusait. Ma fille vivait sur le compte de Don Hughes et ça ne le dérangeait même pas.

Normal. Puisque je suis le seul à pouvoir garder un secret à Los Angeles.

Après nous avoir montré les pièces à vivre pour lesquels je démontrai un intérêt sans pour autant faire de commentaire, nous fûmes invités à prendre un verre. Et Olivia nous servit de la limonade, une recette de sa grand-mère, ce qui ne manqua pas de  toucher sa mère… Quant à moi, j’appréciai la boisson qui était délicieuse.

Je regardai Maritza.

-Il faudra m’en refaire… C’est la boisson idéale à boire au bord de la piscine.

Livia annonça alors solennellement qu’elle était ravie de nous recevoir et que c’était important pour elle. Le concept m’échappait un peu, alors que Julian l’appuyait. Livia était importante pour moi aussi. Mais je ne ressentais pas le besoin de la voir ou de la prendre dans mes bras. Pas à tout bout de champs, en tout cas…

Je ne manifestais spontanément ce genre de geste que lorsque c’était réellement nécessaire… pour moi. Comme au chevet de Maritza.

Comme ce que disait Julian était plus abordable, plus concret, puisqu’il s’agissait de notre première rencontre officielle, ce fut vers lui que je me tournai, enchaînant sur Maritza.

-Le plaisir est partagé, Julian. Je pense que n’importe qui serait fier de voir une telle réussite, si jeune.

La maison en soit était une preuve de réussite. Pomper Don Hughes était une réussite, en soi… Même si ce n’était pas là un exercice très difficile.

Ils nous proposèrent alors de prendre place… ici ou dans le salon… Je souris.

-Et bien c’est votre maison. C’est à vous de décider.

Mais seigneur… Qu’ils arrêtent de nous faire voyager comme ça. La visite de la maison était terminée…

On leur emboîta le pas jusque dans le salon… Il allait falloir retourner manger dans la salle à manger ensuite. Trop de sport tue le sport… Et Maritza en avait profité pour me prendre la main… je ne la rejetai pas… mais la lâchai dès que je pus. Ce sont Livia et Julian qui ont 17 ans… pas nous.

Je lui avais cependant accordé un regard de soutien… Bien que si elle était fatiguée, elle aurait tout aussi bien pu reporter l’invitation. Elle l’avait acceptée, elle devait maintenant tenir le coup.

Je m’installai dans un divan, face à Julian et Livia et posai mon verre sur la table basse pour allumer une cigarette, poussant ensuite le paquet vers Julian qui avait l’air nerveux. Presque autant qu’Olivia.

-Servez-vous, Julian, je vous en prie.

Je lui souris avant de regarder autour de moi…

-Je pense pouvoir affirmer que vous en avez fait, un sacré bout de chemin, depuis votre émancipation…

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeMar 30 Juil - 17:48


A Family Dinner

       
ft. Julian*Maritza*Jimmy




C’est la première fois que Julian et moi recevons des gens. Sauf pour nos amis-es qui viennent à l’occasion et Brooke qui passe de temps en temps pour  me donner un coup de main avec mes études. Je parle ici d’un vrai souper préparé et des conversations à entretenir.

Ma nervosité serait moins grande s’il n’y avait que ma mère car je n’ai pas l’impression que je doive faire mes preuves avec elle alors qu’avec Jimmy, je n’ai aucune idée de ce qu’il peut penser de moi. Il m’a fait comprendre plutôt clairement que je ne l’intéressais pas, pendant la tournée, alors qu’il était venu lui-même me réveiller dans ma chambre pour que l’on puisse  passer un moment lui et moi et ensuite, ce fut comme côtoyer un iceberg. Il était d’une indifférence quasi-totale avec moi et je m’en étais presque fait une raison, encaissant par le même coup un éloignement avec ma mère puis, on lui a tiré dessus. Par sur Jimmy mais sur mamita et à l’hôpital, quand il m’a prit dans ses bras…

Je fais peut-être fausse route mais j’ai eu l’impression qu’il m’aimait et qu’il essayait de me rassurer, de prendre son rôle de père.  Par la suite, je n’ai pas eu  le courage de lui en parler, quand on s’est recroisé à l’hôpital, jugeant le moment inopportun avec le réveil de ma mère et son bonheur à elle ne nous voir dans la même pièce.

J’ai donc eu l’idée de ce souper pour pouvoir (in)valider certaines choses, mieux comprendre et peut-être avoir certaines réponses, le fait est qu’en théorie ça semblait très facile, mais là que nous sommes en plein dedans,  je cafouille tant je transpire de nervosité.

La limonade de ma grand-mère sauve un peu le coup, alors que nous avons tous notre verre, me donnant une impression de courage, assez du moins pour que je puisse leur dire à quel point je suis heureuse de les avoir chez moi. Julian ne peut qu’abonder dans le même sens, lui qui connait chacune de mes pensées et qui m’a vu tergiverser avec moi-même avant de lancer officiellement l’invitation.

Si ma mère répond à Julian et moi, mon père, lui, c’est à mon mari qu’il choisit de répondre directement en complimentant… notre réussite. Bon je peux comprendre que d’avoir une maison avant même d’avoir le droit de voter c’est plutôt rare et donc, dénote d’une certaine réussite mais… ce n’était pas la raison de mon invitation. Étaler ce que je possède devant les autres n’a jamais été ma tasse de thé.

- Allons au salon !, dis-je alors que Julian proposais  de s’y installer, là où dans la cuisine.

Nous retournons donc au salon, puisqu’il me semble que ma mère y sera plus confortable. Je la trouve un peu pâle et la dernière chose que je voudrais c’est qu’elle ait un malaise chez moi. Les dommages causés par la balle l’ont peut-être affaibli  et tel que je la connais, elle doit minimiser les signes par orgueil de vouloir tout faire comme avant.

Au salon, mes parents dans un divan, Julian et moi dans l’autre, mon père se prend une cigarette avant d’offrir à Julian de se servir dans son paquet. J’allais demander à ma mère si elle avait eu des nouvelles dernièrement de Rosalynn et Maximo mais Jimmy prit la parole en premier en s’adressant à Julian au sujet de son émancipation. Il est vrai que la vie de mon mari n’est plus du tout la même depuis qu’il a entreprit des démarches pour sortir du joug de sa mère et bien qu’il ait obtenu son émancipation, il peut toujours compter sur son père.

Mon regard passe de mon père à Julian à qui je souris, puisque je ne peux répondre à sa place. C’est une façon d’amorcer la conversation et qui permettre l’ouverture sur d’autres sujet, comme celui que je redoute le plus d’aborder… notre mariage.


© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 1 Aoû - 11:22


A Family Dinner

         
ft. Olivia Hughes, Maritza Cortez & Jimmy Reed


La limonade plaisait autant à Reed qu’à la mère de Livia. Je me détendis un peu moi qui m’était posée plein de question en me disait qu’ils auraient préférés se voire servir un verre de champagne ou quelque chose dans ses goûts là… Mais la mère que Livia ne pouvait toujours pas en boire à cause des médicaments. Les alcools que je n’aurais jamais su choisir n’en ayant jamais bu moi-même. Livia en buvait elle, comme elle l’avait fait en tournée, mais pas moi. Et ce n’était pas parce que j’étais toujours mineur mais parce que je n’en avais pas envie. Boire de l’alcool, c’était perdre le contrôle de soi-même et je n’en avais pas envie. Rien que l’idée me faisait frissonner.

Après ça et alors que chacun buvait sa limonade debout dans la cuisine, Livia déclara qu’elle était heureuse que ses parents soient ici et je ne fis que renchérir pour l’appuyer. Ce moment comptait beaucoup pour elle surtout qu’on avait quelque chose d’important à leur dire. Maritza était ravie aussi et son sourire était sincère ce qui me détendit encore un peu. Reed alla dans le même sens que la mère de Livia non sans parler de notre réussite. Sans m’en rendre compte, j’avais regardé autour de moi. De la réussite ? Je ne pensais pas que s’en était… On aura réussi quand Livia sera bien dans une carrière qui lui plait avec nos études derrière nous et que j’aurais ma propre marque de voiture et mon premier film en construction. Ça c’était de la réussite… Cette villa, c’était une villa parce qu’il nous fallait un toit parce qu’on voulait vivre à deux comme on le voulait parce qu’on s’aimait sans devoir vivre avec mon père. Cette villa, c’était l’argent de mon père.

-Merci…

J’aurais voulu débattre… Donner mon avis… Lui expliquer mon point de vue. Mais je me retenais parce que ce n’était pas le propos et que Livia était déjà assez stressée comme ça et moi aussi.

Je proposai, ensuite, d’aller nous asseoir hésitant tout haut entre la cuisine et le salon. Reed nous laissa libre du choix et Livia opta pour le salon où on s’installa. Reed s’alluma une cigarette et m’en proposa une. C’était on paquet… J’avais le mien dans ma poche… Je ne pouvais pas prendre ses cigarettes… Ce n’était pas la mienne… Je ne savais pas où elles avaient trainé.

Je regardai le paquet… Me raclai la gorge… Perdit un peu le fil… Clignait des yeux… Je ne peux pas refusé… Ça ne serait pas bien vu…

Reed me parlait… Prends la cigarette, Julian…

-Que… Quoi ?

Je secouai la tête… Reed m’avait parlé… L’émancipation…

-Oh heu… Oui, l’émancipation…


J’hésitai deux secondes et me raclai encore la gorge avant de prendre une cigarette dans le paquet de Reed, hésitai avant de la portée à mes lèvres et de l’allumer prenant sur moi en tirant dessus avant de souffler et de répondre :

-Oui… On a fait du chemin tous les deux. De mon côté, c’est surtout les juges et les avocats qui ont fait leur travail moi je n’ai que…

Je me raclai la gorge… La cigarette me perturbant plus que mon histoire.

-Que trouvé le courage de parler… Et mon père m’a aidé beaucoup.

Je regardai Livia.

-Il nous a aidés beaucoup, moralement et financièrement.

Oui, lui, il avait fait ça… Reed pas malgré qu’il soit le père de Livia.

-Mais il reste encore beaucoup de projets qu’on aimerait concrétiser, Livia et moi. Déjà terminer nos études et entamer des études universitaires. Je veux faire ingénieur. J’ai des projets. De grands projets. Cette émancipation me permettra juste de les réaliser un peu plus vite. Mais le but était surtout de me défaire de ma mère.

Et ça, il le savait vu qu’il m’avait sorti de ses griffes alors je n’avais rien n’à cacher à Reed sur le sujet.

J’écrasai ma cigarette avant même qu’elle ne soit terminée. Je n’en pouvais plus et pourtant, j’avais toujours besoin de fumer.



© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeSam 3 Aoû - 20:23



A Family Dinner
ft. Jimmy* Olivia* Julian




Qu’importe où nous boirons cette limonade, quand que je peux m’assoir, ce sera parfait. Il m’arrive encore de sentir des élancements au niveau de ma poitrine, d’avantage quand je reste longtemps debout, pourtant, je ne fais pas de grands efforts. C’est pour cela que je serre un peu plus la main de Jimmy avant qu’il ne me lâche.

Je peux comprendre que nous n’aurions pas été jusqu’à se rouler des pelles devant Olivia et Julian mais doit-il encore préserver notre couple aux yeux de tous alors qu’il nous a lui-même exposé dans L.A.People ?  Je ne sais jamais ce qu’un petit geste aussi anodin peu provoquer, mais j’avoue que ça me blesse quand il me rejette, quand ce sont mes tentatives, mais qu’ensuite, il se permet de passer son bras derrière moi pour subtilement me caresser le dos.

Nous suivons donc Julian au salon et prenons place sur l’un des divans de leur luxueux salon, Jimmy ouvrant son paquet de cigarette pour s’en prendre une et en offrir à Julian.  Je déteste quand Jimmy fume à l’intérieur, il le fait tout le temps. Ça ne semble pas embêter ma fille qui reste sage, assise elle aussi à côté de son homme.  Il est évident qu’elle ne sait pas trop quoi dire et que l’ouverture de conversation qu’offre Jimmy ne vise que Julian.

La question de l’émancipation du jeune homme mènera peut-être, et malgré eux, à aborder celle de leur mariage secret.  Sans dire j’accepte, je peux comprendre l’empressement qui les aura poussés à s’unir beaucoup trop tôt.  Tout ce que je souhaite c’est qu’ils ont eu conscience de ce que le mariage représente pour vrai et que ce n’est pas toujours une partie de plaisir. Maintenant qu’ils se sont dits oui, ils ne pourront pas fuir aux moindres petites querelles, et faire preuve de maturité quand nous n’avons pas encore le nombril sec est plus facile à dire qu’à faire.

Je ne suis pas un exemple à suivre, moi qui vient d’officialiser mon divorce d’avec le père de 2 de trois de mes enfants pour retourner dans les bras du père de la première. Les parents de Julian aussi, ont un portrait atypique, alors espérons que les enfants seront plus fort que nous.

- C’est bien de savoir que tu peux compter sur ton père pour concrétiser tes rêves, Julian.
Les aiderions-nous, s’ils avaient besoin d’aide ?

C’est un peu la question que je pose à Jimmy en le regardant. Devrions-nous, nous aussi, montrer notre appui d’une quelconque façon alors que, de fait, ils n’ont pas cru bon nous mettre dans le secret des Dieux.

Le jeune homme, en tous les cas, semble avoir une bonne tête, lui qui pense à poursuivre ses études au niveau supérieure, devenir ingénieur plus précisément, c’est tout à son honneur, que puis-je dire d’autre ?

- Vous aurez votre diplôme à la fin de cette année-ci, donc, en même temps qu’Olivia. Ce sera une belle cérémonie,  sans aucun doute.

Je serai énorme comme pas possible au moment de leur graduation ! Cette image me fait sourire. Assister à la graduation de mon aînée, enceinte jusqu’aux oreilles de mon dernier… Reed after Reed…

- Et toi, Olivia ? Tu veux toujours aller vers la médecine, comme tu le disais plus jeune ou tu as de nouvelles passions ?

Olivia aimait bien  jouer à la chirurgienne, petite. Combien de peluche a-t-elle éventré pour jouer à réparer leur cœur. Il me semble la revoir venir nous rejoindre. Enrique et moi, en larmes et traînant son ourson par un bras d’une main  et la mousse qu’il contenait de l’autre.  Elle pouvait  mettre des pansements à Abuelo, sur ses bras, ses jambes, son cou, pendant un avant-midi de temps tout en lui écoutant le cœur et en testant ses réflexe en lui frappant sur les genoux.

Il est loin le temps où ma fille s’amusait avec des peluches. Aujourd’hui, elle a le monde à sa portée.


@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeDim 4 Aoû - 16:23

Family Dinner

       
ft. Olivia Hughes, Julian Hughes & Maritza Cortez


Nous étions maintenant installés dans leur salon, face à face. La presque exacte même configuration que lors de la dernière visite de Daniele à la villa Reed. A quelques détails près. Ici, je n’étais pas maître des lieux et donc pas maître du jeu, bien que les deux jeunes semblant hésiter sur la marche à suivre quant à la façon de nous recevoir, j’essayais tant bien que mal de les aider un peu. Après tout, j’étais rodé à l’exercice ce qui ne semblait pas être leur cas. Pour Livia, je comprenais bien. Mais cela m’étonnait de la part de Julian qui, finalement, avait grandi avec les mêmes bases que les miennes.

Autre différence : contrairement à mon attitude lors de la visite de Daniele, je n’avais pas passé mon bras dans le dos de Maritza pour la caresser subtilement comme pour appuyer le fait que nous aussi étions un couple. J’avais préféré allumé une cigarette et faire montre que nous venions en paix en en offrant une au jeune Julian.

Face à Daniele et Samantha, nous avions du montrer, avec réserve mais tout de même avec un geste suffisamment flagrant, que notre amour était égal voir plus fort que le leur. Face à Julian et Olivia, ce n’était pas le but. Nous étions des parents en visite.

A chaque contexte ses codes. Or, les seuls qui devraient être amenés, ce soir, à parler d’amour s’ils le décidaient, c’était Olivia et Julian. Pas nous. Il était inutile de réitérer une information que les deux jeunes gens avaient déjà.

Mais ma manœuvre sembla mettre Julian mal à l’aise. Et je l’observai attentivement. Il y avait des choses que je savais sur lui, pour avoir pris Kate Julian en flagrant délit à Fairfax et lui avoir foutu suffisamment la trouille que pour qu’elle lâche la grappe au jeune Hughes à ce moment-là. Mais en dehors de ça, je ne connaissais que très peu le mari de ma fille biologique.

Or, il semblait qu’il ait des tics bien plus handicapants que les miens. Même si j’en étais truffé aussi. Bref, c’était quelque chose que je pouvais comprendre et ne fis aucun commentaire, appuyant un peu moins mon regard sur lui pour alléger la pression et lui permettre peut-être de s’exprimer plus facilement.

Tant Maritza que Olivia ne semblaient pas vouloir s’impliquer plus que ça dans la conversation pour le moment… Peut-être tâtaient-elles le terrain. Ou préféraient-elles me laisser maître du jeu pour être sûres que la soirée me convienne.

Très bien. Cela me convenait si c’était moi qui décidais qui parlerait de quoi.

Or, je voulais savoir comment les deux jeunes gens, et en particulier Julian puisque c’était lui mon gendre et lui l’héritier de MTI, voyait son avenir. Je lui laissai le temps de répondre, à son rythme, tirant tranquillement sur ma cigarette et soufflant la fumée du côté opposé à ma fiancée enceinte, tout en alternant avec quelques gorgées de la boisson faite avec brio par ma fille.

Julian mit en avant particulièrement l’aide qu’il avait reçue concernant son émancipation. De la part de son père et des institutions judiciaires. Je hochai la tête, mais ne le laissai pas minimiser son propre mouvement dans le jeu que cela avait représenté.

-Peut-être. L’aide a été importante mais c’est toi seul, en parlant, qui a permis à ces aides d’intervenir, Julian.

Don Hughes, affirmait Julian, les avait aidés tous les deux moralement et financièrement. S’il y avait un reproche caché, je ne le pris pas comme tel. Je n’étais pas censé être le père de Livia, aux yeux de Julian après tout. Même si je me doutais bien que Livia ne devait pas avoir caché ça à son mari. Là où ils avaient été intelligents, c’était qu’ils n’avaient pas ébruité la chose, à première vue.

De plus, c’était à peine si j’osais réellement me considérer comme tel moi-même. Je n’avais rien vécu en commun avec Olivia. Tout ce que nous avions en commun, elle et moi, c’était Maritza.

Maritza, elle, appuya Julian en disant que c’était très bien qu’il ait pu compter sur son père pour concrétiser ses rêves. Mais cela non plus n’arriva pas à m’atteindre personnellement… Exactement pour les mêmes raisons qu’expliquées plus haut.

Et au regard interrogateur que me lança Maritza, je répondis par un regard qui voulait dire que je ne voyais pas du tout de quoi elle parlait. Livia voulait être chanteuse en arrivant à Los Angeles. Elle était chanteuse grâce à BSC. La première femme à signer depuis que j’avais succédé à mon père. J’avais concrétisé son rêve. Et je l’avais vengée d’Howard Stone, accessoirement.

Alors, non, je n’avais aucun reproche à me faire.

Julian continua de répondre à ma question et ce fut à mon tour de tiquer alors que Julian écrasait sa cigarette entamée dans le cendrier. Et mon regard se porta sur Olivia alors que Maritza les voyait déjà diplômés.  

-Des études universitaires ?

Je tirai sur ma cigarette en la regardant, sourcils froncés d’incompréhension à nouveau. Elle était chanteuse chez BSC. Pourquoi s’engager dans des études universitaires ?

Ce fut Maritza qui me donna un indice. La médecine ? Je soufflai lentement la fumée de ma cigarette puis l’écrasai dans le cendrier.

Cette gamine ne sait pas ce qu’elle veut.

Julian, lui, a l’air de savoir où il va. Mon regard se reporta sur Julian et je le pointai de l’index en souriant.

-L’ingénierie, ça me parle.

Et surtout, ça n’a rien à voir avec mon domaine à moi.

-Mais… Et MTI ?

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeLun 5 Aoû - 16:09


A Family Dinner

       
ft. Julian*Maritza*Jimmy




Le premier mot qui me vient quand je vois mes parents ensemble est : artificiel. C’est comme s’ils n’avaient pas de sentiments réels l’un pour l’autre tant ça semble froid et détaché entre eux. J’ai bien vu ma mère tenter un geste vers mon père en lui prenant la main mais ce dernier l’a platement laissé aller, comme s’il avait peur de montrer publiquement de l’affection pour la femme qu’il a pourtant ravie à un autre.

Ça me fait un petit pincement au cœur pour ma mère qui est a toujours été expressive. Je me souviens encore quand, petite, elle faisait se lever Enrique que pour faire quelques pas de danse avec lui, au beau milieu du salon. Leurs petits baisers dans le creux du cou chaque fois qu’ils passaient près l’un de l’autre et puis, surtout, avec nous, ses enfants, tous les câlins et bisous à profusions, c’est comme si Jimmy l’avait aseptisé et je trouve ça triste, ouais !

J’espère que je ne développerai pas ce gêne de la constipation sentimental avec le temps et que je vais continuer de prendre la main de Julian ou et quand j’en aurai envie.

Bref, c’est aussi et, je l’espère, que dans ma tête n’empêche que de voir ma mère se tenir droite, presque solennelle, ça à de quoi de bizarre.

Assis tous les quatre au salon,  c’est mon père qui amorce la conversation en parlant de l’émancipation de Julian. C’est comme s’il ouvrait la porte pour qu’on puisse glisser tout bonnement entre deux gorgée de limonade : ‘’ Parlant de ça, on s’est marié aussi avant l’Europe ! ’’
Sauf que non. Ce n’est qu’une porte ouverte, pas un tremplin.

Mon pauvre Julian se débat avec lui-même devant un inoffensif paquet de cigarette duquel il fini quand même pas en sortir une et la porter à ses lèvres avant de l’allumer. Je lui donne un A+ pour l’effort suprême qu’il a dû lui en coûter. Qu’il se rassure, je suis presque certaine que mon père n’a pas laissé traîner ses cigarettes dans un tas de poussière et de germes.

- Nous sommes reconnaissants pour cette aide.

L’aide de Monsieur Hughes, bien sûr. Et puis celle d’Enrique sans qui nous n’aurions pas eu l’autorisation nécessaire pour nous unir. En disant que nous sommes reconnaissant, je ne veux pas dire par là que nous aurions apprécié en recevoir de mon père. Il n’a pas à nous en fournir, puisqu’il n’a de père que le titre et encore, il ne le porte pas fièrement. Son mandat envers moi  ne l’engage que professionnellement. L’avenir nous dira s’il en décide autrement mais en attendant…

En attendant, mon mari s’en sort plutôt bien en parlant de nos rêves qui parsèment encore notre chemin et ma mère de parler de nos diplômes qui nous attendent à la fin de cette année. Pour Julian, c’est dans la poche, en ce qui me concerne… bon ouais je vais réussir mon année c’est au niveau des notes que ça va peut-être coincer si je ne termine pas avec un A dans toutes mes matières importantes. Je pourrai dire adieu à mon entrée en médecine.

Avant que je n’ai pu répondre à ma mère, mon père semble complètement interloqué.

‘’ Des études universitaires ? ’’ s’est-il exclamé, comme s.il était impossible pour une fille ( sans fille?) de vouloir s’instruire au-delà de l’éducation élémentaire. Je me sens presque mal à l’aise, pour le coup, de répondre franchement à ma mère que oui, je rêve encore de faire ma médecine.

- Parallèlement à ma musique. Abuelo le répétait souvent, qu’on ne remplit jamais assez une tête et qu’aucun défi était hors de ma porté donc…  en fait j’ai envie d’au moins essayer mais ma carrière demeure ma priorité.

Ai-je réussis, papa ? Le test Reed que je passe sans en avoir l’air ? Parce qu’il ne fait pas que je perde de vu que tout est un test, aux yeux de Jimmy. La façon dont je me comporte, les mots avec lesquels je m’exprime, ma posture. Tout est analysé et sera compilé par la firme Reed&Reed dont personne encore n’a réussis à percer le grand mystère.

Alors s’il semble surprenant que je puisse m’intéresser moi à autre chose que ma musique, ce que je peux peut-être concevoir si on pense que j’ai en face de moi, le grand patron de BSC et accessoirement mon père, pour ce dernier, l’ingénierie dont rêve Julian est un sujet passionnant. Mais pas autant que…

- MTI ?

Julian et moi, on n’en parle jamais. Ce n’est pas ce qui intéresse Julian, de mettre la main sur le siège de son père et de le remplacer, un de ces 4.  Ne vient-il pas de le dire ? Il veut faire ingénieur. Quoi que j’ai dit que je voulais faire médecine et continuer ma carrière, mener les deux de fronts.

- Je vais aller en cuisine m’assurer que tout est prêt. Prenez le temps de terminer vos verres, vous pourrez passer à table ensuite.

Parce que de toute évidence,  la conversation ne m’inclus pas. Je ne suis pas plus intéressée par MTI que ne l’est Julian et parler de business n’est pas ce qui me parle, à moi. Je me lève en m’excusant, et en souriant, parce que rien ne va me démonter le visage aujourd’hui. Je voulais passer une belle soirée en compagnie de mes parents, et c’est encore ce que je compte faire.



© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeMar 6 Aoû - 10:25


A Family Dinner

         
ft. Olivia Hughes, Maritza Cortez & Jimmy Reed


Mon père nous avait beaucoup aidé et ça pendant tout le processus du moment où j’ai décidé de m’émancipé jusqu’à aujourd’hui avec notre récente installation dans notre villa. Il nous aidait dans les démarches mais nous donnait aussi pas mal d’argent. Alors, oui, on lui était reconnaissant et si j’avais des choses à reprocher à mon père, je lui devais aussi une reconnaissance éternelle.

Reed lui, trouvait que j’avais fait une bonne partie du travail en parlant pour que les gens interviennent. J’hochai la tête souriant un peu. Oui, le dire n’a pas été facile et je crois que sans Livia, je n’y serais pas arriver.

-Livia m’a beaucoup aidé pour ça…

Et je souris à Livia avant que sa mère n’enchaine en disant que c’était bien d’avoir un père pour concrétiser ses rêves. Je ne savais pas si c’était un message pour Reed… Ça y ressemblait mais je ne voulais pas me méprendre alors je ne fis que hocher la tête à sourire à Maritza Cortez.

-Oui… C’est toujours bien.


Je n’étais pas à l’aise surtout depuis que je m’étais battu avec cette cigarette que j’avais, finalement abandonné dans le cendrier. Je me raclai sans cesse la gorge ne sachant pas si cette conversation allait bien tournée ou non. Ni même quand ça sera le bon moment pour leur dire ce qu’on avait à leur dire… Je laissai à Livia le soin de choisir… Parce que c’était ses parents.

C’est Maritza qui enchaina en parlant de nos études alors que j’avais parlé de nos projets d’avenir. Livia et moi, on allait être diplômé en même temps. Vu comme Livia travaillait à ses cours, je n’en avais pas de doutes. Mais sa mère la connaissait bien et demanda si Livia était toujours déterminée à faire des études de médecins. Je souris avant que mon sourire ne disparaisse devant la perplexité de Reed devant un choix d’étude universitaire. C’était quoi le mal dans le fait de faire des études ? Je ne devais pas réfléchir trop loin, en fait… Livia était chanteuse pour BSC et, donc, pour son père… Si elle venait à faire des études peut-être que Reed avait peur qu’elle se détourne de sa carrière ou bien qu’elle l’arrête entièrement. J’étais sûr que ça question n’était pas celle d’un père mais d’un homme d’affaire.

En même temps, je crois que Reed était, pour Livia, plus un patron qu’un père…

Mais Livia se défendit expliquant son choix de faire des études universitaires en parallèle à sa carrière qui, elle le disait elle-même, restera sa priorité. Je ne regardai pas Reed, je regardais Livia.

-Et ton grand-père a raison. Tu y arriveras.


Parce que rien ne pourra nous empêcher d’aller au bout de ce qu’on veut. Je fixai ensuite Reed.

-Livia a de l’ambition. Et il ne faut jamais cracher sur l’opportunité d’accrocher une autre corde à son arc. Ça, c’est mon père qui le dit souvent.

Or, aller à l’Université était une opportunité. Surtout qu’on ne sait pas comment va tourner la carrière de Livia. Si j’étais sûr qu’elle pourrait faire ça toute sa vie, il y avait des données, dans ce genre de carrière, qu’on ne contrôlait pas.

Mais Reed se détourna de Livia pour revenir, encore, à moi. L’ingénierie lui parlait. Ah oui ? Je ne savais pas que ça pourrait intéresser un homme d’affaire spécialisé dans la musique. Mais le fait était qu’il ne s’y intéressait pas tant que ça vu qu’il passa directement à autre chose.

A MTI.

Je levai un sourcil alors que Livia sembla surprise de la question. Et si elle s’exclama tout haut ce que je pensais tout bas, je n’eus pas moins, intérieurement, la même réaction qu’elle.

Qu’est-ce qui pouvait intéresser le patron de BSC ? Pas sa fille… Non… Les rivaux… Dont j’étais l’unique hériter…

Je me raclai la gorge toujours perplexe et j’allais répondre quand Livia décida qu’il était temps pour elle d’aller voir à la cuisine pour s’assurer que tout était prêt. Et elle s’éclipsa me laissant… Avec ses deux parents…

Je me raclai à nouveau la gorge sortant, cette fois, mon propre paquet de cigarette. Ce n’était pas encore maintenant que la révélation allait être faite… Pas sans Livia… Mais plus elle tardait à venir, plus je sentais de la pression. Je préférais avoir ça derrière nous mais il faudra que je prenne mon mal en patience… De toute façon, enchainer de MTI au mariage était… Un peu malvenu. Pour plein de raisons liées au business.

Parce que je n’étais pas stupide, loin de là.

Je tirai sur ma cigarette et fixai Reed.

-MTI est à mon père…

Mais je voyais bien où voulait en venir Reed.

-Et quand il sera à moi. Ce qui j’espère sera dans longtemps. Je n’aurais pas d’intérêt à diriger une maison de disques. J’ai des objectifs plus grands sans offense, bien sûr.

Mes objectifs dépassaient le fait de diriger une maison de disques.

-Je veux faire ma propre marque de voiture. Je veux aussi réaliser des films. Je n’aurais pas le temps pour MTI. Je ferais administrer le tout par quelqu’un de confiance.

Je ne savais pas encore qui mais j’avais largement le temps de voir venir. Mon père était en pleine forme et j’espérais qu’il puisse encore prospérer pendant de longues années.

J’achevai rapidement mon verre avant de me racler la gorge. Je n’aimais vraiment pas rester seul avec les parents de Livia. Je ne me sentais pas à ma place même si j’étais chez moi.

-On devrait… On devrait passer à table… Livia ne va sûrement pas tarder. Vous venez ?


Je me risquai à un sourire espérant qu’ils acceptent.




© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeMer 7 Aoû - 20:57



A Family Dinner
ft. Jimmy* Olivia* Julian




Les jeunes sont pleins de projets et l’avenir leur souris. Il me semble que nous devrions partir de là, nous réjouir pour eux et les encourager par tous les moyens possibles afin qu’ils poursuivent leurs rêves d’autant plus qu’ils ont tout pour réussir, en plus de leur propre ambition, les moyens qu’ils ont sont loin d’être comparables à ceux que j’avais au même âge, ou que j’aurais pu offrir à ma fille. Elle a eu l’audace, et le cran de prendre sa destinée à deux mains et d’en faire quelque chose.  

C’est tout à son honneur.

Il me semble que Jimmy devrait apprécier le fait que notre fille soit ambitieuse, elle a de qui tenir n’est-ce pas. Pourtant ça semble le surprendre à la limite de le choquer, qu’on puisse parler d’études universitaires. Nous ne sommes plus dans le bon vieux temps , quand l’instruction avancée était réservée qu’aux hommes.

Je vois bien qu’Olivia ressent le besoin de se justifier, elle qui arbore une étiquette de produit BSC avant tout autre chose. Bien entendu, sa carrière demeure sa priorité mais en ce qui me concerne, je trouve judicieux qu’elle puisse couvrir ses arrière en allant quérir de quoi assurer son avenir si pour une raison ou une autre, sa carrière devait  se terminer abruptement.

- Ça ne t’as jamais fait peur, de relever un défi, quel qu’il soit !

Alors qu’elle fonce !  Elle vive intensément, elle est jeune et ne vivra jamais une seconde fois sa vie !

Ce n’est qu’ensuite, quand Jimmy, revenant sur Julian, mentionne MTI que tout se place dans ma tête. De travers ou en ordre, je crois quand même détenir les pièces du puzzle. J’aurais dû le prévoir avant même d’entrer ici ce soir.  Jimmy ne cherche pas à se rapprocher de notre fille, mais de son mari et tout ça, pour peut-être mettre une option sur MTI.  Je ne sais pas si je dois saluer la manœuvre ou en être complètement découragée.  Quoi qu’il en soit, et peut-être que je fais fausse route, ce que j’espère de tout mon  cœur, je doute après avoir entendu Julian parler sur ses projets futurs que MTI puisse être un jour ou l’autre sous l’emprise de Jimmy.  

Mais ça, seul l’avenir nous le dira.

Olivia prend l’initiative d’aller en cuisine pour mettre en place le repas qu’elle a préparé pour nous et, il n’aura suffit que de quelques petites minutes à Julian pour proposer de la suivre. S’il ne l’avait pas fait, je l’aurais demandé, ne voulant pas laisser à ma fille tout le fardeau de la tâche à elle seule et de mettre la main à la pâte me ferais extrêmement plaisir, puisqu’à la maison, je suis interdite de toute tâche.

À la cuisine, Olivia a déjà disposé dans des plats de services plusieurs plats mexicains. Une vraie fiesta alimentaire, comme nous en faisions lors des grandes occasions à la maison.

- Tu as eu le temps de préparer tout ça ?

Je l’aide à déposer sur la table les divers plats de services avant de prendre place à table et de la laisser faire le service.  Puis, du coin de l’œil, plus loin dans la cuisine, je vois un sac replié sur lequel je peux y lire Pink Tacos Caterer – Takeaway. Je ne passais aucun commentaire, sachant très bien que je risque d’être démasqué avec mes churros.  J’attends que le bon moment pour le dire.



@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeVen 9 Aoû - 21:59

Family Dinner

       
ft. Olivia Hughes, Julian Hughes & Maritza Cortez


Les enfants étaient reconnaissants envers Don Hughes. Fantastique. Il les avait beaucoup aidés. Il était temps, après les années durant lesquels il avait laissé Kate Julian frapper sur son fils. Alors qu’il m’avait suffi d’un regard et d’une phrase pour mettre fin à l’une des crises du mannequin. Il m’avait suffi d’un mot pour que Stone soit puni pour ce qu’il avait fait vivre à Livia… D’un claquement de doigt pour lancer sa carrière.

Mais… Oui… Admettons. Don Hughes était le saint de l’histoire. C’était le prix de mon anonymat, je l’acceptais.

Et me complaisais dans le rôle du méchant.

J’étais protégé par mon image de méchant.

Quant à Julian, lui, il ne voyait que par Olivia qui l’avait beaucoup aidé.

Étais-je donc le seul ici à savoir que l’on peut aussi accepter le fait qu’on puisse s’aider soi-même, sans l’aide de personne ? Qu’il n’y a rien de mal à reconnaître ses propres bons mouvements ?

Maritza parla des études des deux jeunes gens et je fus plus que surpris d’entendre Olivia parler d’entreprendre des études universitaires. Un commentaire qui m’échappa, alors que j’étais troublé par l’initiative.

Pourquoi ? Quel intérêt ? Telle était ma question.

Elle avait une carrière qui ne demandait qu’à exploser. Pourquoi s’ennuyer à l’école ? Parce que pour moi, le mot « études » m’inspirait beaucoup de choses… mais certainement pas des choses positives. Plutôt l’ennui… l’ennui… Et encore l’ennui. Probablement parce que j’étais et avait toujours été autodidacte. Ma mère m’avait appris les bases élémentaires et je les avais assimilées en moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire.

Le reste est venu tout seul… Me faisant passer, aux yeux de mon père, pour un fainéant. Parce que je n’étudiais pas. Jamais. Parce que je n’en avais pas besoin. Je voyais quelque chose, je l’assimilais. C’était aussi simple que ça.

Je ne comprenais pas en quoi ça pouvait attirer Olivia alors qu’elle était chanteuse et pouvait mettre le monde à genoux rien que par la force de sa voix. Vraiment pas.

Mais selon le sacro-saint grand-père d’Olivia, et père de Maritza, on ne remplissait jamais assez une tête et aucun défi n’était hors de sa portée. Quant à Julian, il ajouta qu’un nouvelle corde à son arc était toujours une bonne chose.

-Je suis d’accord avec le fond.

L’esprit humain était tellement vaste qu’on n’en sait encore que très peu. Je savais, moi, que je pouvais contenir dedans un tas d’information. Aller rechercher loin quelque chose que l’on m’avait dit il y avait très longtemps pour le ressortir au moment stratégique. Je lisais quelque chose, je le retenais. Le tout, sans faire le moindre effort.

Quant au cumule des cordes sur un arc… Je n’allais pas aller contre cette affirmation, même si elle venait de Don Hughes. Je cumulais moi-même la fonction de chef de gang et celle de patron de BSC.

Mais l’école… Perdre son temps à l’école…

Et puis… il y avait cette tendance à l’indécision qu’avais Livia. Tu fais l’un, l’autre ou les deux. Mais alors, si tu veux faire les deux. Tu l’affirmes, clair et net. Tu ne balance pas entre les deux sans certitude. Mise gagnant, Livia. Ou ne mise pas.  

Moi, j’avais pris les deux. J’avais tout pris. Et j’engrangeais encore. Tout ce qui passait à ma portée, tout ce que je voyais et convoitais, je finissais par l’avoir.

Je ne me demandais pas si j’allais l’avoir.

Julian, lui, me semblait avoir une vision plus claire de ce qu’il voulait. Alors pendant que Livia tergiversait, autant voir où me mènerait son mari. Un mari qui pensait à l’ingénierie… Mais MTI ? Où était MTI dans son calcul à lui ?

Livia se retira sans attendre de réponse à sa question. Quant à moi, je gardai les yeux rivés sur le jeune homme qui se raclait maladivement la gorge. Ils étaient jeunes, ils avaient de grands et beaux rêves.

Et moi, j’étais la réalité qui venait tambouriner contre leur porte. Mais hey… Ils se sont mariés, ils ont voulu jouer les adultes. Très bien. J’agissais donc en les considérant comme tels.

Et l’indulgence n’était pas chez moi un trait de caractère.

Julian se ralluma une de ses propres cigarettes… Mais je saluai d’un signe de tête sa réponse finale. MTI était à son père.

-Et personne n’est éternel.

Sauf moi… J’avais mis une garantie sur mon immortalité et celle-ci grandissait maintenant en Maritza.

Julian m’expliqua alors que son but était de créer sa propre marque de voiture… Et aussi réaliser des films. Je haussai un sourcil. Moi qui croyais qu’il savait où il allait… Peut-être pas tant que ça. Par contre, il savait exactement ce qu’il allait faire de MTI ce qui, dans le fond, était tout ce qui m’importait. Je souris en coin.

-Quelqu’un de confiance… Qui connait le monde de la musique… Et qui aurait l’occasion d’apprendre avec l’un des meilleurs.

Plutôt que de faire des études de médecine… Une façon aussi pour moi de passer du temps avec Olivia, seul à seul, sous couvert d’un mentorat…

Olivia était jeune, mais elle n’était pas dépourvue d’intelligence. Une intelligence que je serais vraiment désolé de voir s’émousser sur les bancs de l’école. On n’apprend rien, à l’école.

On n’était jamais mieux servi que par soi-même.

Je jetai un coup d’œil à Maritza… Lui souriant d’un air entendu sans savoir si elle comprendrait vraiment la manœuvre. Passer du temps avec ma fille et…

Moui… Créer un empire… oui.

Mais avant de réagir, Julian nous proposa de REpasser à la cuisine… Je fermai les yeux, laissant Maritza prendre le pli d’accepter pendant que j’encaissais que j’allais devoir me lever, pour changer à nouveau de pièce. Comme si cette soirée était basée sur leur état d’esprit indécis. Je les laissai se lever, avant de suivre moi-même avec très peu de motivation mais sans pour autant traîner les pieds. Ça ne se faisait pas.

J’avais commencé mon verre de limonade dans une pièce, je l’avais continué dans une autre et j’allais finalement l’achever ailleurs ?! Normalement, l’apéritif se prend dans une pièce… Et est plus long que ça, avant de passer à table. Si j’avais voulu au fast food, je serais allé au McDonald…

Une fois à la cuisine, je remarquai le sac du takeaway. N’avaient-ils pas engagé de cuisinier ?

Maritza, elle, se mit à la tâche avec sa fille pendant que moi, je m’installais sur une chaise, avec la ferme intention d’y laisser mon postérieur bien plus de dix minutes.

Puis, je regardai Olivia dont le visage était pensif… Aussi pensif que Julian était stressé.

Je rallumai une cigarette, tout en les regardant alternativement.

-Allez-y… Lancez-vous.

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeDim 11 Aoû - 20:29


A Family Dinner

       
ft. Julian*Maritza*Jimmy




Je sais bien que je n’aurais pas dû laisser Julian seul au salon en compagnie de mes parents mais l’attitude de mon père me mets mal à l’aise du fait que je n’arrive pas à le cerner.  En fait, je commence lentement à me dire qu’il m’a offert un écran de fumé lorsque ma mère luttait pour sa vie, qu’il s’est laissé aller à un moment de faiblesse parce qu’à se moment là, j’étais la seule personne qui pouvait lui rappeler ma mère. J’en sais rien mais je préfère aller en cuisine, puisqu’il faudra de toute façon sortir les plats qui ont finis de réchauffer avant qu’ils ne crament.

‘’ Des études universitaire ?’’ … ‘’ L’ingénierie, ça me parle’’… ‘’ Mais… Et MTI ?’’... Et patati et patata...

Pas une fois il n’a tourné le regard vers moi pour demander pourquoi la médecine et non pas le droit comme ma mère avait elle-même étudié ou…ou… ou de me demander si je ne pensais pas que ça pourrait faire beaucoup avec ma carrière ou j’en sais rien moi, me questionner franchement pour me connaître moi, et non pas Julian.  Je suis ravi que mon père porte de l’intérêt à mon mari mais j’aurais tout de même aimé qu’il puisse me démontrer quand même un peu de son intérêt.

J’en suis à sortir les plats et à les disposer sur la table quand ils me rejoignent, tous les trois, et que ma mère s’approche de moi pour me donner un coup de main alors que mon père et Julian s’installe à la table en attendant le service.

J’entends bien à la question de ma mère que je suis démasquée mais que je ne suis pas forcée de le lui avouer.  Ma mère n’est pas dupe, elle ne se serait pas laissé bernée par du takeaway mais elle n’ira pas jusqu’à me forcer à avouer que je n’ai pas cuisiné tout ce qui sera servit. Je sais qu’elle, elle aurait trouvé le temps de tout faire, jamais elle ne se résignerait à faire appel à du tout prêt.

- Bah… tu sais ce que c’est… quand on cuisine, on ne voit pas le temps passer…

Elle sourit en coin et je fais pareil tout en prenant lace à table à côté de Julian. Il y eu un bref échange silencieux entre mes parents où je cru un instant voir leur amour, un véritable amour qui avait survécu à plusieurs années de séparations.  C’est du moins ce que je cru percevoir avant que mon père ne nous enjoigne à commencer alors que lui, s’allume une cigarette.  Fut un temps où ce genre de chose aurait mis ma mère en colère. Elle n’a jamais tolérée qu’on fume à sa table. Il fallait qu’Enrique et Abuelo  éteigne faute de quoi, ils se voyaient privés de leur repas. Je n’aime pas non plus quand Julian fait ça, et il le sait, alors j’espère qu’il n’emboitera pas  sur l’exemple de mon père et que ce sera plutôt l’inverse qui opérera.

Je fais donc le premier service, laissant à mes invités et Julian le soin de se resservir si nécessaire, ce que j’espère vu la quantité qu’on a prit. J’au surestimé les portions, je le crains mais ne dit-on pas que l’appétit vient en mangeant ?

Et puis, sans crier gare, les mots sortent de ma bouche, sous l’impulsion du moment. C’est comme pour un sparadrap qu’il faut retirer d’un seul coup pour éviter que ça ne fasse trop mal trop longtemps, sauf que je n’avais pas anticipé de le faire là, en plein repas.  Ce soir oui mais ne sachant pas quand serait le meilleur moment de le faire.

- Julian et moi, on s’est marié.

Sous la table, je glisse ma main dans celle de Julian, puisque que cette révélation l’implique autant que moi, puis aussi pour y trouver du soutient.

- Avant de partir pour l’Europe. Y’a un moment que je voulais vous le dire mais je ne savais pas quand ni comment.

Maintenant que c’est dit, je m’attends à tout comme réaction, au pire surtout. Je peux déjà voir mes parents se lever après avoir vomit leur indignations et remontrances puis passer la porte non sans avoir prit soin de me renier en bon et due forme. Je m’y suis préparé pour dire vrai.




© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeMar 13 Aoû - 11:26


A Family Dinner

         
ft. Olivia Hughes, Maritza Cortez & Jimmy Reed


La mère de Livia semblait heureuse des défis que voulait relever sa fille. Je voyais de la fierté dans ses yeux alors que dans ceux de son père, j’y voyais plutôt de la perplexité. Il était d’accord sur le fond… C’est ce qu’il disait. Quoi que ça pouvait vouloir dire.

Moi, j’étais fier des ambitions de Livia. Relever des défis était tout à son honneur. Je la sentais capable de pouvoir poursuivre sa carrière et faire des études de médecins en même temps. Ça lui prendra peut-être plus de temps que si elle ne faisait que des études mais le but c’est le résultat final. Pas les moyens, ni le temps que ça prend.

Mais malgré tout ça, c’est sur moi que l’attention de Reed était constamment posée. Et je me rendis bien vite compte qu’il ne faisait ça que pour une question d’affaire. Parce qu’il passa vite sur le sujet « MTI ». Si bien que Livia s’en alla pour retourner aux fourneaux.

Je déclarai que pour l’instant MTI était à mon père ce qui était indéniable. Et je ne m’intéressais jamais aux affaires de mon père. Je préférais me concentrer sur les miennes. Je fumais entendant Jimmy dire que personne n’était éternel. Je savais que mon père ne l’était pas… Personne ne l’était. Mais quand viendra le temps de me préoccuper de MTI, je le ferais… Pour l’instant, j’avais bien d’autres projets.

-Je sais. Absolument personne ne l’est.

De toute façon, pour être honnête, je ne comptais pas gérer moi-même MTI mais le faire gérer par quelqu’un d’autre. Et je penchai légèrement la tête sur le côté aux réflexions de Reed. Il avait quelque chose derrière la tête et quelque chose me disait que celui qui était « l’un des meilleurs » c’était lui. Parce qu’en dehors de mon père, je ne voyais pas tellement de qui il pouvait parler étant donné que BSC et MTI sont les deux plus grandes maisons de disques de la ville. Je n’étais pas bête, loin de là. J’avais vu mon père gérer MTI pendant des années. Je connaissais le monde des affaires et comment il fonctionnait. Je savais aussi les erreurs à ne pas faire. Or, laissait la moindre chance à Reed de s’immiscer dans les affaires de MTI, c’était une erreur. C’était comme il donner l’entreprise créé par mon père. Je ne pouvais pas faire ça à un homme qui, s’il n’est pas parfait, ne mérite quand même pas ça.

-Oui… Ça ne va pas être facile à trouver… Ni pour la personne de confiance, ni pour celui qui pourrait lui enseigner les ficelles du métier… Mais je trouverais. Pour le moment, MTI est à mon père et j’aimerais avant tout me concentrer sur mes projets que je trouve bien plus ambitieux que ça.

A court de conversation et pas forcément à l’aise seul devant les parents de Livia, je proposai de repasser à la cuisine ce que Maritza accepta. Je souris et on se leva pour rejoindre la cuisine où Livia s’affairait aux fourneaux. Tout avait été amené par le traiteur mais il fallait quand même gérer pour ne pas que tout brûle. Tout de suite, la mère de Livia commença à aider sa fille. Je les regardai voyant directement la complicité qu’il y avait entre les deux. Ça me fit sourire. Si Reed était distant avec Livia, au moins, Maritza ne l’était pas.

Reed se ralluma une cigarette… Je me retins de le faire tout de suite malgré le stress qui me rongeait. Je me raclai de plus en plus la gorge avant maintenant installé à table face à Reed.

Livia et Maritza vinrent nous rejoindre et le patron de BSC proposa qu’on se lance…

Et Livia se lança… Elle prit ma main dans la sienne et je la serrai très fort stressé que j’étais d’entendre les réactions de ses parents.

-Peu de personnes sont au courant… Vous êtes dans les premiers prévenus…

C’est ce que je rajoutai regardant alternativement Maritza et Jimmy.



© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 15 Aoû - 2:39



A Family Dinner
ft. Jimmy* Olivia* Julian




Même sans avoir remarqué le sac de takeaway, en plaçant les mets dans les plats de service, je pouvais affirmer sans l’ombre d’un doute que ma fille, non plus son mari, avait cuisiné ce que nous allions manger ce soir. Qui placerait ses plats au four pour les garder au chaud, avec les fines herbes décoratives dessus ?

Ça me fait sourire et puis, je ne peux pas lui en vouloir d’avoir voulu la perfection pour ce premier repas officiel. Je sais ce qu’il en a coûté à Olivia pour risquer cette demande après les mois de régime sec auquel Jimmy et moi l’avions exposé.  Avec ses cours, qui plus est, j’aurais opté pour la facilité moi aussi. Et je ne lui avouerai jamais mais il m’est arrivé de couper la route pour arriver à servir tout ce que j’avais en tête lors de souper de famille… et ce soir, je me suis présenté avec des churros de pâtisserie…

Installés tous les quatre à table, Jimmy propose de nous lancer et, par là, je pensais à nous servir mais Olivia décida de balancer un secret que nous savions déjà depuis un moment.  Je m’étais avancer pour prendre une cuillère d’enchiladas et en plaçais une petite portion dans mon assiette avant de reposer la cuillère, de regarder Jimmy d’abord, puis Olivia et Julian pour revenir ensuite sur Olivia.

- Aurais-tu quelque chose à nous annoncer que nous ne saurions pas déjà, Chica ?

Pitié, qu’elle ne nous annonce pas être enceinte, je ne saurais pas le supporter ! Le mariage passe encore difficilement, un bébé, je serais choquée !  Julian semble quand même être un jeune homme responsable et jusqu’à présent, ils semblent plutôt bien s’en sortir, en tous les cas, ils n’ont pas mis le feu à la cuisine en laissant les couvercles de plastiques sur les plats, c’est déjà ça. Je doute cependant que leur histoire était assez mature pour passer immédiatement par la case mariage.

- Si c’est ma bénédiction que tu cherches, il est un peu tard, n’est-ce pas ? Il semble que tu aies trouvé ailleurs ce dont tu avais besoin pour pouvoir convoler.

J’en veux à Enrique de ne pas avoir fait preuve de jugement, de m’en avoir parlé avant de donner son aval et surtout, d’avoir été complice de cette folie adolescente mais ce qui est fait est fait.  Je ne peux que leur souhaiter le meilleur en espérant qu’ils réussiront là où moi j’ai échoué.

- Le mariage est un engagement sérieux qu’il ne faut pas prendre à la légère, mais j’imagine que vous avez pris le temps de vous poser les bonnes questions et que vous n’avez pas cédé à une impulsion romantique.

Dans un monde idéal, elle aurait attendu sa majorité. Elle aurait eu droit à un mariage à la hauteur de ses rêves de jeune fille. Une robe de princesse e j’aurais été là avec elle, pour ajuster son voile, retoucher son maquillage. Je l’aurais regardé descendre l’allée au bras de son père avec Rosalyn comme bouquetière et Maximo comme porteur d’anneaux. Les choses ne se seront pas déroulées ainsi puisqu’elle aura été trop pressée de vivre sa vie à sa manière.

Olivia aura toujours couru, bien avant même de savoir marcher.



@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 15 Aoû - 14:56

Family Dinner

       
ft. Olivia Hughes, Julian Hughes & Maritza Cortez


Le petit Hughes comptait donc faire administrer MTI par quelqu’un et non s’en occuper lui-même. Une personne de confiance, disait-il. Très bien, maintenant que je voyais se tracer son plan de carrière, en espérant que celui-ci ne change pas en route, je voyais tout doucement les coups qu’il y avait à jouer.

Mais je n’ajoutai rien, me contentant de hocher la tête aux paroles de Julian qui ne voulait pas encore penser à ce qu’il se passerait lorsqu’il se retrouverait avec MTI sur les bras.

Moi, je n’avais plus qu’à attendre tout en mettant lentement mais sûrement mes pions en place. L’impatience est une erreur stratégique, à tous les coups. C’était ce que Livia ferait bien de comprendre. Le jour où elle assimilerait ce concept de patience, alors peut-être pourra-t-elle commencer à jouer dans la cour des grands. Parce que jusque-là, son impatience n’avait fait que la desservir. Tout ce qu’elle aurait voulu, souhaité, rêvé, désiré, elle le se l’était spolié à elle-même par pure impatience.

Elle voulait tout et elle le voulait tout de suite. Pouvais-je vraiment lui en vouloir pour cela ? Oui, d’une certaine manière. Parce qu’elle me rappelait moi-même quand j’étais plus jeune. Je voulais aussi tout et tout de suite… J’avais acquis le « tout », finalement, tout simplement en comprenant que le « tout de suite » était de trop.

Une fois à la cuisine, et bien décidé à y rester pour le reste de la soirée, Livia et Maritza mirent la table, la couvrant de victuailles achetées chez le traiteur. Cela ne me dérangeait pas. Je préférais même encore ça que de savoir qu’Olivia se serait tuée à la tâche aux fourneaux quand des chefs en ville pouvaient très bien le faire… Et ce même si j’adorais la cuisine de Maritza qui était excellente. Mais je devais choisir entre apprendre son standing à Maritza ou profiter de ses talents culinaires.

J’avais choisi. Et mon fils m’aidait beaucoup en ce moment à apprendre à sa mère à se laisser servir.

Bien… Puisque nous étions là et que j’étais en train de prendre en pleine figure la nervosité maladive des deux adolescents… je leur proposai de se lancer… Et ne pus que constater avec dépit que lire entre les lignes n’étaient pas leur fort.

Daniele m’aurait compris, lui.

En effet, tous trois prirent ça comme étant le signal qu’ils pouvaient se jeter sur les plats… Alors que, de un, ce n’était pas à moi que revenait ce rôle étant donné que je n’étais pas dans ma maison… Et ensuite, je parlais de la révélation qu’ils avaient à faire, ce qui se voyait comme le nez au milieu de la figure et dont, en plus, Maritza et moi étions au fait depuis bien longtemps.

Je ne me servis pas, les regardant tous faire et attendant que leur franc tombe en les dévisageant l’un après l’autre. Martiza fut la première à réaliser, quand son regard croisa le mien. Et elle traduit pour moi ce que je leur avais demandé de faire. Ce qui débloqua Olivia qui cracha enfin le morceau. Était-ce donc si compliqué ?

Oui, si on prenait en compte qu’elle n’avait aucune idée que nous étions déjà au courant.

Je ne dis rien… Après tout, je n’étais pas censé être le père de Livia aux yeux de Julian même si je me doutais bien qu’il en était au tant au fait que je ne l’étais de leur mariage.

Mon assiette toujours vide, je regardai Livia alors qu’elle nous faisait cette révélation qui, donc, n’était plus un secret pour nous depuis bien longtemps. Mon regard ne cilla pas, je ne feins rien du tout. Qu’il y avait-il encore à feindre ? La surprise ? Quelle surprise ?

Je ne dis rien. Qu’avais-je le droit de dire quant au choix d’Olivia ? Elle avait pris le revers de la médaille en pleine figure dès que j’avais appris, par mes propres moyens, qu’elle s’était liée au jeune Hughes. Une réaction que j’avais eue alors que je ne voyais pas encore le verre à moitié plein dans la situation…

Je n’y avais vu, à Rome, que le verre à moitié vide et ce que j’y avais perdu : Julian Hughes m’avait volé ma fille sous mon nez. Et ce au moment même où j’avais décidé d’opérer un rapprochement.

J’avais été plus que refroidi, ce jour-là.

Ma vision de cette union avait changé, désormais, maintenant que j’y réfléchissais à froid et que je voyais ce que je pouvais y gagner. Mais je n’en avais pas plus mon mot à dire, cependant. Qui étais-je dans la vie de Livia. Personne, pour l’instant.

Maritza, par contre, était sa mère et elle avait ici toute légitimité de parler. Et ce qu’elle avait eu le courage de garder pour elle pendant tout ce temps, elle pouvait maintenant le crier haut et fort. Ce qu’elle fit avec une classe et une dignité qui me fit sourire autant qu’elle me coupa le souffle. Voilà, la Maritza qui devait se présenter au monde… Et si jamais, elle ressentait, ce soir, le besoin de vider toutes les larmes de son corps en privé, dans notre chambre, dans mes bras, elle venait de largement gagner le droit de le faire.

Et je me ferai un plaisir de la consoler.

Mais je savais aussi, j’étais persuadé, qu’elle était désormais assez forte même pour ne pas craquer après coup.

Je regardai tour à tour les deux adolescents avant d’enchaîner sur Maritza.

-Nous sommes au courant…

Mon regard s’arrêta sur Olivia.

-…depuis Rome.

Elle saurait de quoi je parlais. Peut-être pas Julian, bien qu’il pouvait avoir entendu l’histoire de la bouche de sa jeune épouse. Mais je savais que Livia, elle, ferait les liens et comprendrait peut-être mon attitude de ce jour-là.

Puis, mon regard revint sur Julian Hughes.

-Quelqu’un m’a dit il n’y a pas si longtemps que personne ne peut garder un secret à Los Angeles. Moi, si.

Je me penchai imperceptiblement un peu plus vers Julian.

-Nous n’en parlerons pas à votre place. Nous n’en parlerons à personne. Et j’attends de vous deux le même retour de service.

Car je me doutais bien que Hughes savait quel lien m’unissait à Olivia, même s’il n’était que biologique.

-Nous garderons votre secret. Vous garderez le nôtre.

Je souris à Olivia.

-Et félicitations.

© Billy Lighter



This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 15 Aoû - 17:31


A Family Dinner

       
ft. Julian*Maritza*Jimmy




Mon père avait dit de nous lancer et j’y ai vu l’occasion de révéler notre secret. Quand une occasion se présente, il faut la saisir à défaut de savoir si elle repassera. Je ne voulais pas risquer de me voir me dégonfler et manquer de courage pour me retrouver, une fois mes parents partis, à la case départ. Je voulais le leur annoncer en étant chez moi, sur mon territoire. Je sais que c’est un peu enfantin de voir les choses comme ça mais je me sens quand même plus à l’aise ici que chez eux.

Il y a comme… un battement, quand je fini de déballer mon sac. Un tout petit moment de silence pendant lequel j’ai le temps de m’imaginer toutes sortes de scénarios qu’en à leur possible réaction.  Je redoute d’avantage celle de ma mère que celle de mon père puisque ce dernier n’a pas vraiment à se prononcer, du moins, pas tant qu’il n’acceptera pas vraiment son rôle. Ma mère, elle, je la connais. Je sais qu’elle peut être prompt et réagir pour pas grand-chose, bien qu’aujourd’hui, elle n’est pas en mesure de me priver de sortie ou de dessert. Le pire qui pourrait arriver, serait de les voir renouer avec leurs attitudes froides et détachées envers moi. Je m’y suis mentalement préparée. Ça ferait mal, mais moins que lorsqu’elle s’est imposée à Rome, quand mon père a brusquement changé d’attitude envers moi pour finir par me rejeter complètement.

Je suis prête à vivre avec ça.

Julian ajoute, comme pour temporiser ma révélation, qu’ils sont tout de même dans les premiers au courant de notre union.  Même nos amis les plus proches ne savent pas. Ils font bien des blagues, cela dit, puisque nous vivons ensemble et que c’est pas commun mais ça reste du domaine de la pure spéculation et maintenant qu’ils se sont fait à notre cohabitation, les blagues sur  notre hypothétique mariage et brioche au four ont passées à la trappe.

Ma mère parla enfin.

Je l’écoutais me dire qu’elle et Jimmy sont déjà au courant de notre union, essayant de trouver de quand et de par qui ils auraient pu être mis au courant. Je fini par me dire qu’Enrique devait le lui avoir dit, à l’enterrement d’Abuelo, probablement ou je ne sais pas… à quoi que je ne fus Jack ?  Non, ça c’est impossible.

Quoi qu’il en soit, avec tout ce qu’elle me dit ensuite, j’ignore si elle est en accord, ou en désaccord mais je comprends qu’elle n’est pas en colère, c’est déjà ça de prit, non ?

- Nous étions certains à ce moment là et nous le sommes toujours aujourd’hui.

Je sais que personne ne peut jurer de quoi sera fait demain mais Julian et moi nous nous aimons assez pour soulever des montagnes ensembles. Tous les deux avons vu ce qu’il ne faut pas faire, et tout ce qui en découle que pour prendre du recule si nous devions un jour douter, et régler ensemble ce qui ne va pas.

Puis je regarde mon père, qui affirme savoir depuis Rome.

Ça me fait comme l’effet d’une douche glacée. Je me souviens très bien de la façon dont il m’a réveillé ce matin là, où j’ai ressentis pour la première fois qu’il tentait quelque chose envers moi, ce dont j’avais rêvé toute ma vie puis, sans savoir pourquoi, son attitude avait brutalement changée, me faisant me sentir comme  complètement inintéressante, comme un caillou dans sa chaussure.

J’ai souffert ce jour là, il ne pourra jamais deviner la douleur qu’il m’a infligée mais toujours, j’ai gardé la tête haute et j’ai continué d’avancer, que pour lui montrer que je n’avais pas besoin de lui pour faire ma route.

Et à nouveau, c’est sur Julian qu’il porta son attention pour je ne sais quelle raison mais il ajouta qu’il savait garder un secret contrairement à ce qu’une personne lui avait affirmé, comme quoi personne ne savait protéger un secret, ici à Los Angeles.  Allez savoir pourquoi, je frissonnais à cet instant, me rappelant ce type, en Australie, ce Josh Smith qui savait pour la mort d’Abuelo et qui pourrait bien savoir pour Jimmy et moi, pour Julian et moi… Je regardais Julian le temps qu’il réponde à mon père puis j’ajoutais :

- Merci, Jimmy.

Est-ce que je me sens mieux ? J’imagine que oui. Ça ne m’empêche pas de me questionner sur Josh Smith et, à force, de me demander s’il ne pourrait pas être en lien avec ce qui est arrivé à ma mère. Les fans psychopathes, non ?  Je sais que mon cerveau est fertile en imagination mais…

- En Australie, il y avait ce type, Josh Smith. Il disait m’admirer depuis le début, et… il s’est mit à nous suivre, Julian et moi c’était effrayant. Mais pas autant que lorsqu’il a m’a offert ses sympathies pour la mort d’Abuelo. Je dis ça parce que, je me demande jusque où ce genre de personne peut creuser pour avoir des informations.



© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 363
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 16
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeSam 17 Aoû - 13:21


A Family Dinner

         
ft. Olivia Hughes, Maritza Cortez & Jimmy Reed


J’étais content de passer à la cuisine et de rejoindre Livia alors qu’il n’y a pas deux minutes j’étais seul face à ses parents à causer d’une entreprise qui n’était même pas la mienne. De parler d’un avenir que j’espérais lointain. Parce qu’à un moment donné, MTI sera plus un boulet pour moi qu’autre chose. Je savais que ça rapportait mais ça n’avait aucun intérêt pour moi d’administrer MTI. Je n’avais pas les mêmes ambitions, ni les mêmes passions que mon père. J’aimais la musique mais pas de là à en faire le centre de mon univers. Non, je préférais largement la mécanique et l’ingénierie.

Tout comme je n’allais pas céder un seul millimètre de MTI à Reed. Même si je l’avais admiré et imité, ça n’en restait pas moins un futur rival. Il ne fallait pas que je perde le Nord.

Bref, tout ça pour dire que j’étais content de passer à autre chose comme le repas par exemple. Et quand on fut tous les trois installés à table et que Reed nous invita à nous lancer, Livia se lança… Et elle révéla d’un coup pour notre mariage comme si elle essayait de se vider d’un poids ce qui était le cas, en fait. Je la soutenais par des gestes et par des paroles en appuyant ce qu’elle disait et en ajoutant que sa mère et Reed étaient dans les premiers à le savoir.

Et c’est Maritza qui répondit en premier alors que le petit silence qu’il y a eu ne faisait qu’augmenter l’angoisse que je ressentais depuis bien avant l’arrivée des parents de Livia chez nous.

Ils savaient déjà…

C’est ce que Maritza insinuait. Je fronçai légèrement les sourcils me raclant la gorge. Ils savaient déjà ? Alors pourquoi ne pas nous l’avoir dit ? On s’est croisé plein de fois en tournée !

Maritza déclara que pour la bénédiction, c’était trop tard. Je sentais comme un reproche… Mais pas forcément entièrement dirigée sur Livia. Puis, elle ajouta que le mariage était quelque chose de sérieux. Ça Livia et moi, on le savait. On n’avait pas pris cette décision à la légère. Ce n’est pas parce qu’on était jeune qu’on n’était inconscient et incapable de réfléchir aux conséquences de nos actes. Ce que confirma en une phrase Livia à haute voix. J’hochai la tête pour l’appuyer encore une fois.

-Oui, on n’a pas pris cette décision à la légère. On est sûr de notre amour et de ce mariage. Il n’y a pas de doutes là-dessus.

Quant à Jimmy il déclara qu’ils le savaient depuis Rome. Je levai un sourcil. Depuis si longtemps ? Qui avait vendu la mèche ? Ça ne pouvait pas être mon père. Il ne savait même pas que Livia était la fille de Reed et il ne parlait jamais à Reed… Et je voyais mal Enrique dire quoi que ce soit à Reed, lui-même ou même à Maritza… Quoi que… Je ne le connaissais, finalement, pas assez bien pour savoir.

En tout cas, il y avait eu une fuite… Et ce peu après notre mariage parce qu’on s’est marié un peu avant la tournée européenne.

Je me retenais de dire quoi que ce soit. Même si j’avais très très envie de savoir comment Reed l’avait su. Mais peut-être que Livia avait une petite idée derrière la tête.

Le regard de Jimmy revint sur moi. Je me raclai la gorge. Pourquoi est-ce qu’il me regardait moi ? Pour me dire de faire attention à sa fille ? Non, juste pour me dire qu’il gardera notre secret. Et qu’il attendait la même chose en retour avant de nous féliciter. Je plissai les yeux. La même chose en retour ? De garder secret le lien qui le liait à Livia ? Si on avait voulu le révéler, ça serait déjà fait.

Livia se contenta de remercier son père.

-Merci… Et pour le reste, je déteste la presse alors je ne suis pas du genre à dire n’importe quoi à n’importe qui. Je préfère tout garder bien privé.

C’était mieux de toute façon, que ce soit pour notre sécurité ou autre. D’ailleurs, question de sécurité, cette petite conversation me fit penser à ce Josh Smith. Rien que d’y penser, j’en avais encore des frissons. Ce type savait des choses qu’il n’aurait pas dû savoir et, pourtant, il les savait.

Et, comme si elle lisait dans mes pensées, c’est précisément de Josh Smith qu’elle se mit à parler à ses parents. Elle expliqua ce qu’on avait vécu en Australie. J’hochai la tête regardant tantôt Maritza, tantôt Jimmy me raclant nerveusement la gorge rien que de penser à ce type.

-Et surtout comment il a fait pour les obtenir… Personne ne savait pour l’enterrement du grand-père de Livia… Pour un fan, il savait un peu trop de choses à notre goût et, surtout, il était très insistant. On s’est même demandé s’il n’était pas mieux de nous payer un garde du corps.

L’idée ne me plaisait pas mais avions-nous vraiment le choix ?
 



© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Maritza Cortez
Maritza Cortez


Messages : 226
Date d'inscription : 05/08/2017
Age du personnage : 35
Localisation : Villa Reed


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeDim 18 Aoû - 21:19



A Family Dinner
ft. Jimmy* Olivia* Julian




De tout ce que nous ‘’avoue’’ Olivia, la seule surprise est le moment qu’elle a choisit pour faire sa révélation et non pas la révélation en elle-même. Comme le souligne Jimmy, nous savons depuis Rome qu’elle et Julian ont convolés, impatients qu’ils étaient de vivre une vie d’adulte alors qu’ils ont encore la couche aux fesses.

Si Don et Enrique ont été assez dupes pour donner leurs consentements à un caprice d’enfant, parce qu’on se le dise, ce n’est rien de plus qu’un caprice, grand bien leur fasse.  Comme je le mentionne en m’adressant directement à Olivia, bien que ça vaille aussi pour Julian, si c’est ma bénédiction qu’elle recherche, il est un peu trop tard pour l’obtenir.

Je pourrais certainement trouver une façon d’invalider leur union si je le voulais vraiment, mais je préfère les laisser faire leur propre chemin, ne serait-ce que pour les voir reculer et apprendre de leur erreur.  Cestes, ils n’ont pas eu des modèles de couples heureux, quoi que mon mariage avec Enrique ait duré quand même  quelques années et ma fille ne pourra jamais prétendre avec été élevé dans une maison ou régnait d’éternels conflits.  Je serais toujours mariée à Enrique si je n’étais pas revenue à Los Angeles et renoué avec mon amour de jeunesse, tout à fait par hasard. Rien n’avait été planifié.

Et de tout ceci, j’apprécie qu’elle se soit donné la peine de nous inviter dans un contexte qui la rendrait probablement plus confortable, pour nous mettre au courant de son mariage, plutôt que de continuer de jouer au chat et à la souris, inutilement. Je suis consciente que l’attitude que nous avions adoptés Jimmy et moi ne lui donnait pas envie de venir vers nous pour parler de ses amours.

J’aurais fait pareil, je crois.

Cette presque confidence demeurera secrète tant qu’ils en feront de même avec le lien unissant Jimmy à Olivia. Je sais que ce concept échappe à ma fille mais, c’est pour son bien. Elle le comprendra, j’imagine, avec les années.

Je meurs de faim, il ne fait pas oublier que j’abrite un autre petit secret qui lui, demande maintenant à être nourrit. Je suis prête à plonger dans les plats mais Olivia n’en a pas fini ajoutant qu’en Australie, Julian et elle, ont été la cible d’un fans un peu trop insistant.  Je n’aime pas cette histoire, non plus que cet homme ait pu en savoir autant. Rien dans les funérailles de mon père n’a été rendu public. Mon regard se porte ensuite sur Julian.

- Effectivement… comment il a obtenu ces informations, c’est une question à laquelle il serait intéressante de trouver une réponse.

Je n’irai pas jusqu’à dire que cet homme l’aurait eu aussi facile que Jimmy pour le mariage d’Olivia, mais avant de crier au psychopathe qui fouille les ordures et place des microns pour obtenir des réponses, il vaudra mieux analyser nos propres comportements.

- Je ne crois pas qu’un garde du corps soit une demande superflue, ceci dit.

Puisque de toute évidence, ce n’est pas Julian et ses tics qui la protégeront.



@ Billy Lighter


She can take it back, she will take it back some day… ©️Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Reed
Jimmy Reed


Messages : 852
Date d'inscription : 12/08/2016
Age du personnage : 37
Localisation : Malibu

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Le chef des Los Diablos
Song: The Man Who Sold The World - David Bowie


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeLun 19 Aoû - 17:39

Family Dinner

ft. Olivia Hughes, Julian Hughes & Maritza Cortez


Livia et Julian étaient sûrs de leur mariage. Je ne tiquai pas, ne réagit même pas et ne ressentis même aucun besoin de les contredire. Eux seuls pouvaient le savoir. Peu importait les raisons qu’ils avaient de s’être mariés. Seul, à mes yeux, comptait ce que j’allais pouvoir faire et tirer de cette union improbable.

D’où mes félicitations aux deux jeunes gens qui me remercièrent.

J’eus un sourire sincère pour Olivia alors. Cela ne dura que deux secondes. Mais deux secondes suffisaient pour faire passer bien plus que ce qu’une longue phrase aurait pu dire.

Mais dans tout ça, Maritza, elle, avait parfaitement le droit de l’avoir légèrement mauvaise de ne pas avoir été mise plus tôt dans la confidence et pas par moi, mais par sa fille elle-même.

Je promis de ne pas révéler quoi que ce fut sur leur union tant qu’eux-mêmes ne l’aurais pas décidé. Je ne voyais de toute façon pas pourquoi j’aurais été crier cela sur tous les toits, mais si cela pouvait les rassurer. J’espérais aussi et surtout qu’en retour, ils gardent le mien, ou plutôt le nôtre, de secret. Et en cela, je ne fus pas déçu par le jeune Hughes qui disait se méfier des médias autant que de la peste. Ce à quoi, je hochai la tête en approbation, sans rien ajouter.

Mais je tiquai quand les deux adolescents enchaînèrent sur un incident qui leur était arrivé en Australie, avec un certain Josh Smith qui pouvait tout aussi bien porter un tout autre nom, en réalité. Je les écoutai attentivement et évidemment, l’histoire ne manqua pas d’inquiéter Maritza et à raison.

Je regardai Olivia dans les yeux.

-Tu veux un garde du corps ? Tu l’as. Et vous n’aurez rien à débourser. Prend contact dès demain avec Frances et elle te proposera les meilleurs de chez BSC, tu n’auras qu’à choisir.

Je tendis la main pour me servir dans les plats qui allaient finir par refroidir si nous ne nous y mettions pas, mais cela ne m’empêcha pas de continuer la conversation. Et l’investigation.

-Quant à ce Josh Smith. Vous l’avez rencontré en Australie, mais comment était-il ? Jeune ? Vieux ? Un accent particulier ? Celui de L.A. ? Rappelez-vous des détails.

Rappelez-vous des détails, donnez-les-moi, et je ferai dispraître Josh Smith de la circulation aussi sûrement que j’avais fait disparaître un autre protagoniste du journal intime d’Olivia : Sylvio, le neveu de son beau-père, qui avait étrangement disparu de son appartement de Tijuana peu de temps après que le Sanitarium Tour soit passé à Rome.

J’enfournai une bouchée d’enchiladas, en étant tout ouïe.

© Billy Lighter




This is my world and you're a tourist.
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 819
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitimeMer 21 Aoû - 1:35


A Family Dinner

       
ft. Julian*Maritza*Jimmy




Finalement, ce n’était pas si difficile que ça de lâcher le morceau concernant notre mariage, à Julian et a moi. Et bien que je ne m’attendais pas à ce que ma mère saute de joie, sa réaction est tout de même moins pire que ce que j’avais pu imaginer quoi qu’elle m’a tout de même bien fait comprendre sans le dire franchement qu’elle n’approuvait pas.

Sans approuver, au moins, elle respecte notre union alors je vais le prendre tel quel et m’en contenter. De toute façon, maintenant que c’est dit, et que Jimmy ait obtenue de Julian la promesse de respecter lui aussi un secret, soit le lien qui m’unit au patron de BSC, un autre sujet me vient en tête.

Je n’y avais pas vraiment repensé depuis que la tournée a prit fin, mais, parlant de secret de famille, la mort d’Abuelo qui, sans en être un, était tout de même une information privée, me rappel le souvenir de Josh Smith, cet homme que nous avons eu le malheur de rencontrer en Australie.

Julian parle même que nous avions songé à demander un garde du corps. Ça serait tout de même rassurant, parce que visiblement, on ne sait jamais ce qui peut arriver. Parlez-en à mamita qui s’est fait tirer dessus, par un fou, sans raison.

- J’ai essayé de comprendre, comment il avait pu faire pour savoir autant de chose mais je ne vois pas comment. Je n’écris plus rien, ou rien qui pourrait être intéressant.

C’est plein de sous entendu et c’est la vérité.  Je ne me suis pas confié à mon journal depuis longtemps, parce que maintenant, je parle de tout à Julian.

Absolument tout!

Puis je regardais mon père de la même manière qu’il me regard, dans les yeux, mais avec toute la reconnaissance du monde dans les miens. De savoir que je peux, dès demain, bénéficier d’un garde du corps à de quoi me rassurer.

- Merci papa.

Je m’en mords l’intérieur de la joue, peut-être aurais-je du dire Merci Jimmy . Puis il se servit et je suivis son exemple pour en essayant de me rappeler, jetant parfois un regard vers Julian comme si je pourrais mieux me souvenir en le regardant, de quoi avait l’air Josh Smith.

- Il était… plutôt grand et élancé, cheveux brun, séparé sur le côté et plaqués sur sa tête.

Comme un millions d’autres hommes, quoi !

- Il était bien habillé, veston, cravate et il noud a payé des verres que nous avons refusés et il m’a fait signer tous ses tickets de concert. Nous lui avons demandé poliment de nous laissé tranquille et une fois à l’extérieur, il a continué de nous suivre.

J’espère vraiment que Julian se souvient d’un peu plus de chose, des trucs plus utiles et moins superficiels bien que je me dis que tous les détails, aussi stupides et minimes puissent-ils paraître sont important.



© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]   A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

A Family Dinner [PVJulian*Maritza*Jimmy*][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]
» 07.Chuuut !...That's a secret ! [TERMINE]
» [TERMINE] J'ai déjà vu cette tête... [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Santa Monica :: Villa d'Olivia et Julian Hughes-