AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeVen 9 Aoû - 9:18



Flatsharing
ft. Carolyn Adam


Je venais encore de relire une fois l’annonce. Ce n’était pas l’endroit rêvé. Loin de là. L’Eastside n’était l’endroit rêvé pour rien. Mais l’endroit était pratique et j’en avais sérieusement marre de dormir la plupart du temps dans l’entrepôt des New Soldados…

Il me fallait un point de chute… Et je l’avais trouvé.

J’aurais pu rentrer à Santa Monica dans mon appartement mais c’était bien trop risqué. Samantha habitait à quelques pas de celui-ci et je n’avais aucune certitude qu’elle vivait chez Ricci et pas entre les deux… Et puis, rien ne me dis qu’elle n’a pas tout simplement lâché mon adresse à Reed au cas où. Bref, les risques étaient trop grands et il y avait bien trop d’inconnues.

Je pouvais aussi loger chez A.J. mais si je loge à plein temps chez elle nous conduira sûrement à nous entre-tuer à un moment où à un autre. Et je n’avais pas envie de tuer A.J. tout comme j’avais encore moins envie de mourir. En plus, Downtown était plus éloigné de l’entrepôt des New Soldados que l’Eastside.

Puis, je devais avouer qu’habiter sur le territoire de Reed sans même qu’il le sache avait quelque chose de grisant. Sans compter que c’était une collocation ce qui renforçait le défi. Parce qu’il me fallait des défis et faire croire à quelqu’un avec qui je vais partager mon appartement que j’étais un type tout à fait normal était un défi de taille et, surtout, j’aimais ça.

L’annonce indiquait aussi que la fille qui habitait dans l’appartement était une mère monoparentale… Mais comme il n’y avait que deux chambres pour deux coloc’ j’imaginais que son gosse ne devait pas être très grand. Si c’était un bébé, je ne serais pas emmerdé par ses pleurs vu que je travaillais essentiellement la nuit. Du reste, ça rendait le défi encore plus intéressant.

Même si je sais d’expérience que les mères monoparentale sont faciles à bernées. Ma propre mère s’était faite bernée une dizaine de fois… La plus grosse fois c’était avec mon père. Pourtant, elle était allée loin avec lui. Huit ans de vie commune et deux enfants.

On allait voir si ma future colocataire est faite du même bois ou pas. Je le saurais très vite.

Je m’étais garé devant l’immeuble. Je connaissais le secteur même si je savais que ce n’était pas ici que les Los Diablos se promenaient le plus. Je sortis de ma voiture de remplacement et grimpai jusqu’à l’étage où vivait cette Carolyn Adam. J’étais pile à l’heure pour le rendez-vous. Je sonnai à la porte attendant qu’elle vienne m’ouvrir. Mon scénario était prêt. Je savais le rôle que je devais jouer.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeVen 9 Aoû - 14:22



Flatsharing
ft. Edward Fleming




Quand un truc commence à aller mal, d’habitude, ce n’est que le début d’une succession de malheur qui cumule et cumule jusqu’à ce qu’on se dise qu’il ne peut rien nous arriver de pire. C’est ce que j’ai cru quand Eddy m’a lâchement largué. J’ai fini par me convaincre que c’était la meilleure des choses, nous n’étions vraiment pas sur la même longueur d’onde.

Élever mon fils  en garde partagé, c’est envisageable, enfin, quand il sera plus vieux parce que pour l’instant j’allaite donc mon fils va là où mes seins se trouvent. Les médecins sont de plus en plus optimistes. Le petit est un vrai petit combattant qui fait tomber toutes les barrières les unes après les autres tant et si bien que nous avons obtenu notre congé de l’hôpital et nous sommes depuis peu, rentré à la maison. J’attends un signe de la part de son père. J’ignore comment il envisage les choses mais je n ‘ai pas l’intention de courir après lui. Nous avons déployés des efforts monumentaux pour nous croiser le moins possible et c’était parfait comme ça. Alors, je me dis qu’il sait ou je demeure, qu’il a même réussit à faire le chemin complètement bourré alors il devrait être en mesure de le faire sobre… parce que… je n’ai aucunement l’intention de le laisser entrer s’il sent moindrement l’alcool.
Mais bon, c’est de l’histoire ancienne…

Tout ça pour dire que le petit et moi venions à peine de nous installer et j’apprends que ma meilleure amie-colocataire-âme-sœur et tout et plus encore me quitte… Bella a toujours rêvée du grand amour et elle l’a rencontré, en venant nous voir Lucky et moi. Elle a fait la connaissance d’un coursier et de fil en aiguille et graduellement, il lui a proposé de le suivre dans son aventure sac à dos autour des États-Unis et elle a dit oui.

Je n’ai donc pas eu le choix de reprendre le boulot, beaucoup plus tôt que prévu et, le pire, je dois non seulement trouver un ou une colocataire que ça n’emmerdera pas de partager son espace avec un bébé, puis qui pourra me donner un coup de main parce qu’avec mes horaire au Canter’S Deli, ce ne sera pas simple. Je vais passer mon salaire en baby-sitter et non, je ne compte pas demander de l’aider à  Eddy. Je n’ai pas digérée toutes ses accusations mensongères.  J’ai beau tourner la situation dans ma tête, ça reste toujours la même chose. Si j’avais su que notre fils pouvait s’en tirer avec de graves séquelles lui rendant sa vie infernale, j’aurais avorté. Mais la question n’était pas là, ça n’avait même pas été abordé !  Je voulais mener cette grossesse à terme parce que je le sentais, comme une prémonition, que nous allions vivre, tous les deux et c’est ce qui est arrivé ! Le reste, ce qui s’est passé aurait pu arriver à n’importe quelle femme qui aurait conçu un enfant dans les conditions idéals avec son mari et voilà qu’Eddy me reproche quelque chose que même le médecin n’avait pas prévu !  Je comprends qu’il puisse m’en vouloir de lui avoir menti sur mon passé, mais d’être incapable de faire la part des choses ?

Bref, il a privé son fils de vivre au sein d’une famille uni, il a fait le choix de s’éloigner de nous alors je vais respecter sa décision et rouler ma bosse toute seule, comme une grande fille. À lui de faire ses preuves.

Donc ! Tout cela pour dire que j’ai commencé par placer une annonce pour la chambre de Bella et que le lendemain de la parution, j’avais déjà un appel. J’ai fixé le rendez-vous pour le lendemain midi. Ça me laissait tout juste le temps de rendre l’endroit correct, bien que j’ai conscience que l’espace est envahi par la panoplie complète de bébé. Le lendemain, à midi, j’étais prête et Lucky dormait paisiblement dans son berceau. J’ai de la chance, pour le moment j’ai un bébé vraiment facile qui ne pleure pas beaucoup. Il ne sourcille même pas quand mon rendez-vous appuya sur la sonnette.

J’ouvris la porte et…  ce fut un peu le choc. Je m’attendais à…  bon je ne veux pas sembler méchante et être celle qui porte des jugements mais…  j’avais imaginé un petit gros boutonneux avec des lunettes qui voulait voler de ses propres ailes en quittant le nid douillet de chez papa et maman. J’étais loin de penser me retrouver (peut-être) avec un modèle de compétition comme colocataire. J’ai tout de suite très hâte de le voir sortir de la douche dans son slip moulant, blanc de préférence.

- Bonjour ! Vous êtes Ed ?

Je réalise que je ne lui ai même pas demandé son nom de famille au téléphone, je n’ai pas vraiment l’habitude de passer ce genre d’annonce, cela dit.

- Entrez, je vais vous faire visiter.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeVen 9 Aoû - 17:31



Flatsharing
ft. Carolyn Adam


La porte s’était ouverte et j’avais tout de suite sortit un sourire. Elle s’était ouverte sur une fille (la coloc’, je présume) pas mal du tout. Elle avait plus ou moins la taille de Samantha mais, contrairement à l’Italienne, avait des cheveux roux et des yeux bleu-vert. Bref, je ne m’étais pas fait une image de ma potentielle future coloc’ en tête mais j’étais plutôt satisfait sur ce que j’avais en face de moi.

Elle me salua et m’appela par le surnom que je lui avais donné. Je n’avais pas forcé ma chance jusqu’à me faire appeler Ward. J’étais dans l’Eastside… Pour les gens de ce quartier, Carolyn inclue, Ward n’existait plus. Ward devait être mort pour eux. Alors je m’appelais Ed… Ed pour Edward.

-Bonjour. Oui, c’est bien moi.


Je n’appréhendais pas du tout cette entrevue. En fait, je n’appréhendais jamais rien. Comme je l’avais dit à un flic un jour, la peur et l’appréhension étaient des choses qui m’étaient totalement inconnue. Même quand je me faisais taper dessus par les survivants des Conti ce n’était pas de la peur que j’avais ressenti mais de la colère. J’étais en colère, ce jour-là, parce que la fille que j’aimais m’avait trahi.

Je venais de voir cette fille pour la première fois et j’en savais déjà plus sur elle qu’elle n’en savait sur moi. Je savais déjà son nom et son prénom et qu’elle avait un enfant. Elle, elle savait mon prénom et c’est absolument tout.

Elle était prête à me faire visiter l’appartement. Je souris à nouveau.

-Merci.

Je la suivis à l’intérieur. C’était un appartement bien moins grand que ce que j’avais à Santa Monica. Il faut dire que c’était loin d’être le même standing. Tout était bien rangé même si certain meuble trahissait, effectivement, non pas la présence d’un enfant mais bien d’un bébé. Tout en regardant autour de moi, j’amorçai la conversation.

-C’est pas mal ici. Mieux que mon ancien appartement sur South L.A..

Je souriais toujours remarquant un cadre entourant une signature dans le petit salon. La signature de Sniper. Le chanteur de The Army ? Je laissais cette information là sur le côté le temps de me centrer plus sur la fille.

-Je ne sais pas combien me coûtera ma part si jamais vous voulez bien de moi mais si ça peut vous rassurer, j’ai un emploi stable comme routier, donc il n’y a pas de risque d’avoir un loyer impayé.

Ceci étant dit et alors que je regardais autour de moi, mon regard revint sur la signature.

-C’est une vrai ? Je veux dire… C’est vraiment la signature de Sniper ? Je suis fan de The Army… J’ai tous leurs albums et j’ai le dernier de Sniper aussi… Vous êtes fan aussi ?

Je m’approchais du cadre en souriant le regardant un peu avant de me retourner vers Carolyn. Donc Ed était fan de The Army… Ok. Pourquoi pas.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeVen 9 Aoû - 19:09



Flatsharing
ft. Edward Fleming




C’est quand même étrange de faire visiter son appartement à un inconnu qui deviendra possiblement notre colocataire. J’ai été habitué de vivre avec ma meilleure amie depuis toujours, depuis que je ne demeure plus chez mes parents. Nous avions notre routine parfaitement synchronisée genre que nous nous levions et sortions chacune de notre chambre et elle prenait la salle de bain en premier. Pendant ce temps là, le plaçais du pain à griller et remplissais les verres de jus d’orange et, elle sortait de la salle de bain pour ouvrir la radio et  tartiner les rôties alors que je prenais mon tour à la salle de bain. Ensuite, je rinçais les couverts et elle les lavait puis je les plaçais à sécher puis nous allions nous habiller, j’attrapais les clés et elle nos sacs et voilà !

Mais Bella était plus que ma coloc, elle était ma meilleure amie,  mon âme sœur.  Je sais qu’elle reviendra mais elle va me manquer et sera irremplaçable.

Donc, me voilà devant Ed que j’invite à entrer.  Au premier coup d’œil, et sauf pour dire qu’il est franchement mignon, il me semble sympathique. Ses vrais défauts, je ne les découvrirai qu’à force de vivre avec lui. S’il ne rabaisse pas le couvercle de la toilette ou s’il laisse l’évier de la salle de bain couvert de poils de barbes…

- Merci ! L’immeuble est plutôt vieux mais le propriétaire commence tout juste à faire beaucoup de travaux. C’est quand même pas si mal.

Nous avions visités bien pire Bella et moi avant d’aménager ici.  L’immeuble est situé dans le moins pire de l’Eastside mais y est quand même alors le loyer mensuel n’est pas aussi exorbitant que si nous étions à Santa Monica ou Hollywood, par exemple.

- Il y aura une majoration des prix en fonctions des travaux mais ça ne devrait pas être plus de 400$ par mois et ça comprends toutes les charges. Il n’y a que la ligne téléphonique où il faudra voir ensemble pour diviser la facture.

J’imagine qu’il se servira de la ligne lui aussi, de toute façon c’est dans les conditions.

- Avec mon ancienne colocataire, nous faisions une épicerie ensemble mais tu n’es pas obligé. Nous pouvons très bien fonctionner chacun pour soit. Je te ferai de l’espace dans les armoires et le réfrigérateur et heu… il n’y a qu’une seule salle de bain.

Je me fais moi-même froncer des sourcils parce que je réalise que cette info là est inutile d’autant plus qu’elle était inscrite sur mon annonce.  Du reste, il a un bon emploi et le propriétaire n’est pas du genre à demander des références comme d’autres ailleurs le font. C’est plutôt moi qui stress à l’idée de devoir tout payer toute seule s’il s’avérait ne pas être de parole.

- Oh, un routier ! Donc il se peut que tu sois absent sur certaines périodes ? Tu fais de long trajet ou c’est dans la région ?

Ça aurait quand même un certains avantage s’il n’est pas tous les jours enfermés dans sa chambre. Je veux dire, de partager sa vie au quotidien avec un bébé, certains n’en seraient pas capables,  ce que je peux comprendre. Quand on est à la maison on a besoin de se reposer, d’être confortable dans ses pantoufles, pas entendre pleurer ou les mêmes chansons de Sesam Street encore, et encore !

Ed regard autour de lui, je m’attendais à ce qu’il me parle de sa chambre, qu’il demande à voir son espace mais en fait, c’est la signature sur le mur, celle de Sniper, qui attire son attention.

- Oui, c’est une vraie. C’est un ami, en fait, c’est même son ancien appartement ici et il est venu voir de quoi ça avait l’air maintenant et il m’a tenu compagnie pendant ma grossesse… bref tu n’as pas forcément envie d’entendre tout ça. Tu veux voir ta chambre ?

Je la lui avais pointée du doigt et j’entendis Lucky pousser quelques petits sons. Il ne pleure pas encore très fort, comme s’il n’avait pas encore comprit comme bien se remplir les poumons d’air pour en pousser une bien sonore. Le médecin m’a dit de ne pas m’inquiéter, tout allait rentrer dans l’ordre avec le temps. J’allais donc le chercher,  je l’avoue, j’ai bien de la difficulté à le laisser dans son lit, même quand il dort, je suis resté avec ce besoin très fort de toujours le regarder, observer sa respiration, ses mouvements. Au début c’était pour me rassurer qu’il allait bien, maintenant, c’est surtout parce que je suis folle d’amour pour ce petit être.

- Ed, voici mon fils. Lucky Adam Cort.

Ça passe ou ça casse…

Je vais voir tout de suite, selon comment il réagit s’il peut vivre avec un si petit bébé dans son univers ou s’il fait que semblant de trouver ça correct. Quoi qu’il en soit, ça me fait penser que je devrai aussi me trouver une baby-sitter, même si pour le moment, mon patron accepte que je l’amène, le temps qu’il est tout petit encore, ça ira, il ne déplacera pas beaucoup d’air mais quand il grandira, ce sera autre chose. Ça va me prendre une nounou a domicile ou une garderie avec des horaires flexibles.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeSam 10 Aoû - 10:37



Flatsharing
ft. Carolyn Adam


J’étais entré dans l’appartement déclarant tout haut qu’il n’était pas si mal. Carolyn ajouta que le propriétaire commençait tout juste à faire des travaux. Donc, c’était loin d’être un bâtiment sur le déclin, au contraire. Tant mieux. Je n’aimais pas vivre dans la crasse. Or, dans l’Eastside c’était souvent dur de trouver autre chose que ça. Je souriais confirmant d’un signe de tête qu’en effet, ce n’était pas si mal.

Le prix était raisonnable. Je pouvais largement payer le loyer ici et celui de Santa Monica avec mes revenus des New Soldados. Quant à la ligne téléphonique, je voulais bien partager histoire de me rendre un peu plus sympathique encore.

-Ok, on pourra voir ça ensemble. Et le prix du loyer me convient très bien.

Elle m’expliqua comment elle fonctionnait avec son ancienne colocataire. Donc, avant, elle était en coloc’ avec une fille. C’était une information intéressante. Elle arrêta son discours en précisant qu’il n’y avait qu’une salle de bain ce que je savais déjà parce que c’était inscrit dans l’annonce. J’esquissai un petit sourire.

-Oui… Je sais pour la salle de bain. Je pense qu’il y aura moyen de s’arranger. Et pour l’épicerie, je suis d’accord d’en faire une ensemble. Ça nous fera faire des économies à tous les deux.


Partager, jouer le type sociable, c’était toute des choses que j’avais appris à faire à force de drill. Et je m’en sortais plutôt bien maintenant. Même si la chose la plus facile restait de m’inventer un job qui était à la fois crédible pour l’endroit où je venais habituer et crédible pour mes horaires de chefs de gang. Celui de routier était parfait. Et Carolyn me questionna vite sur mes horaires.

-En fait, ça dépend. La plupart du temps, je fais des trajets dans la région. Je travaille essentiellement de nuit. Je pars souvent vers 18h et je reviens souvent tôt le matin. Mais il peut arriver que je fasse des plus longs trajets en fonction des besoins et là, ça m’arrive de partir plusieurs jours d’affilés.

Ouais, au cas où je devrais aller voir des fournisseurs au Mexique… Ou bien tout simplement me faire oublier un temps.

Je remarquai, ensuite, la signature de Sniper sur le mur. Intrigué, je questionnai Carolyn demandant si c’était un vrai. Elle confirma m’avouant que Sniper était un ami à elle.

Sniper qui avait comme manager Ricci…

Je tournai autour de moi. Alors Sniper avait vécu ici… C’est ici qu’il avait passé ses 10 ans reclus avant de revenir à la surface. L’anecdote avait quelque chose de très grisant, je devais l’avouer.

-Waw, alors ma possible future coloc’ est une amie de Sniper ! J’aurais jamais imaginé ça. Ça a l’air d’être un gars sympa vu qu’il vous a aidé.


Si Sniper l’avait aidé pendant sa grossesse, alors ça voulait dire que le père n’avait pas été là. Peut-être que l’enfant était un accident… Et que le père elle ne le connaissait pas. Ou bien il était parti en apprenant qu’elle était enceinte. Le genre d’histoire qui s’entendant tous les jours dans ce quartier.

Mais si elle connaissait Sniper et que c’était un ami alors mon nom de famille pouvait être une risque. Un risque que j’étais obligé de prendre pour signer le bail. Mais si je calculais bien, le risque était quand même moindre. Parce qu’il y avait déjà peu de chance de Sniper demande mon nom de famille si jamais il passait un jour ici et encore moins de chance qu’il parle du coloc’ d’une de ses amies à Ricci…

Carolyn demanda si je voulais voir ma chambre. Je souris.

-Oui, je veux bien.

Mais avant qu’on y aille, j’entendis des petits sons. Le bébé… Carolyn quitta directement la pièce pour revenir quelques instants plus tard avec un vraiment minuscule petit bébé dans ses bras. J’avais imaginé un bébé… Je n’aurais pas imaginé qu’il pouvait être si petit.

C’était un garçon et il s’appelait Lucky Adam Cort.

Cort… Comme le chanteur de Roadtramp ?

Je ne tiquai pas au nom… Il fallait que je reste dans mon rôle. Je m’approchai un peu de Carolyn et son bébé doucement et avec un sourire.

-Ah c’est lui ton fils.


Je regardai avec un air attendri.

-Il est tout petit.


Je ne touchai pas le bébé. Pas sans l’autorisation de sa mère. Fallait doser chaque geste.

-Il a une bonne bouille.


Je regardai le bébé un moment la tête légèrement penchée sur le côté et en souriant toujours.

-C’est un bébé paisible. En tout cas, tu l’as bien réussi.

Je ne savais pas vraiment comment fonctionnait les bébés. Les gosses, oui, je gérais. J’avais eu un petit frère et j’avais vécu en partie avec ce petit enfoiré de Guillermo il y a quelques années.

Mais je savais que les bébés pleuraient… Même si le petit Lucky n’avais pas encore pleuré une seule fois. Brave, petit… Il ira loin.

-Mais… Il s’appelle Cort ? Cort comme le chanteur de Roadtramp ?

J’avais dit ça en regardant Carolyn et l’interrogeant du regard. Adam, c’était son nom de famille à elle. Cort, ça devait être celui du père qui, apparemment, avait quand même reconnu le petit. Alors ? Rapport avec le chanteur ou bien homonyme ? Il fallait que je sache.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeDim 11 Aoû - 23:44



Flatsharing
ft. Edward Fleming




Les détails concernant les charges de l’appartement et comment je fonctionnais avec Bella sont dans un premier temps ce que nous abordons. Après tout, n’est-ce pas pour se renseigner en personne de ce genre de chose qu’Ed s’est déplacé jusqu’ici, en plus de pouvoir  visualiser l’endroit.  Ed ne semble pas s’en faire avec beaucoup et donc, de partager les frais pour la nourriture et le téléphone lui convient. Ça fait au moins ça de réglé. Nous pourrons, s’il décide de s’installer chez moi, convenir de menu et acheter ce qu’il faut pour les faire d’avances ce qui me laisse penser qu’avec Bella, nous cuisinions toutes les deux. Peut-être qu’Ed ne verra pas les choses de cette manière. Peu importe, nous aurons encore tout notre temps pour en discuter plus tard.

Ce qui m’intéresse ensuite, c’est d’en apprendre un petit peu plus sur lui, sur ses habitudes en commençant par son métier. Il est routier de profession et son horaire l’amène à travailler de nuit et même, parfois, à devoir s’absenter plusieurs jours d’affilés.

- C’est un travail qui doit quand même être exigeant. Et ça me laisse penser qu’il n’y a qu’un seul stationnement pour l’appartement mais que, comme je n’ai pas de voiture, vous pourrez l’utiliser pour la votre. Je dis ça aussi, si vous avez une petite amie, elle devra utiliser les stationnements publics plus loin sur la rue.

Façon peut subtile mais quand même efficace de savoir s’il fréquente quelqu’un. Je vous rassure, il est certes très mignon mais ça s’arrête là. J’ai eu ma dose avec Eddy qui m’a refroidit pour longtemps ! Ce n’est pas demain que je remettrai le couvert avec quelqu’un d’autre.

Et ma curiosité rassasiée, ce fut à Ed de questionner sur la signature sur le mur. Il n’y avait pas de raison de faire des mystères autour de ça puisqu’il n’est pas impossible que Sniper revienne ici nous voir, moi et Lucky.  En ce moment, je ne sais pas  trop ce qu’il bricole mais j’ai vu dans L.A.People qu’il s’en était donné  à cœur joie en Australie, il doit encore surfer sur la vague.

- C’est un mec avec un cœur immense. Il est vraiment sympa et n’a pas la grosse tête comme certains.

Ouais, j’en connais un qui commence à se prendre un petit peu trop au sérieux depuis un moment. Je ne vais pas laisser le spectre d’Eddy Cort me pourrir l’existence quand je n’ai pas besoin de me préoccuper de lui et je propose à Ed de lui faire visiter l’appartement, question qu’il puisse voir de lui-même sa possible futur chambre et la fameuse et très unique salle de bain.  Les petits sons de Lucky me firent le laisser un peu en plan, le temps d’aller chercher mon fils qui me réclamait et de le présenter officiellement à Ed.

- Merci ! Ouais, il est très petit, puisqu’il est prématuré mais selon son médecin, tout va rentrer dans l’ordre petit à petit pour l’instant, son développement était satisfaisant pour qu’il quitte l’hôpital.

Je parle beaucoup (trop) quand je commence à parler de mon fils mais j’y peux rien, ma vie entière tourne autour de lui, maintenant.  Cependant,  j’aurais préféré ne pas parler d’Eddy là, tout de suite. Mais s’il devient mon coloc, il finira bien par le savoir, peut-être même par le croiser.

- Ouais… Ouais comme le chanteur de… c’est une histoire d’un soir qui a durée un moment pour finalement  s’évaporer mais comme tu vois, ça laisse des traces.

Nous aurons au moins fait ça de bien ensemble.  Ça fait mal d’y penser, même si je me rends bien compte que nous n’étions pas faits l’un pour l’autre. C’était plus facile pour lui de me blâmer pour des choses que même le médecin ne pouvait pas prévoir, question de se donner bonne conscience, plutôt que de me dire franchement qu’il ne m’aimait pas et passer pour le salaud de l’histoire.

Ainsi va la vie !

- Tu es quelqu’un de perspicace, quand même… Je sais bien que les Cort, ça ne court pas les rues mais quand même…

Je lui souris et lui propose de visiter l’appartement pendant que je vais changer la couche de Lucky.  Mon fils flotte littéralement dans son petit pyjama newborn, c’est incroyable. Quand il est tout propre, et que mes mains sont lavées, je reviens au salon, m’installant dans la berçante, le temps qu’Ed termine sa visite et voir avec lui s’il a d’autres questions et si tout lui convient, voir quand il songe être en mesure d’emménager.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeLun 12 Aoû - 14:02



Flatsharing
ft. Carolyn Adam


J’avais pris le pas de tout partagé de la facture de téléphone en passant par l’épicerie. Histoire de m’immiscer et de devenir un point de routine dans la vie de ma nouvelle future coloc’. C’était une façon de me rapprocher d’elle. Qu’est-ce que je cherchais ? Pour l’instant, une façon de casser l’ennui. Carolyn sera une façon de casser l’ennui et de me donner des défis intéressants.

Je lui parlai de mon travail. Enfin, du travail d’Ed’ qui consistait à conduire des camions essentiellement de nuit. Un travail exigeant d’après Carolyn et j’hochai de la tête pour confirmer. Oui, ça devait sûrement l’être.

La fille utilisa ça pour me parler de la place de parking. Il n’y en avait qu’une mais elle ne disposait pas de voiture. Mais ce qui m’arracha un subtil sourire c’est qu’elle utilisa ça pour savoir si j’avais une petite-amie. On en apprenait toujours beaucoup sur les gens en voyant de quelle façon ils présentaient les choses. Carolyn avait choisi un moyen détourné mais pas moins efficace.

-Non, je n’ai pas de petite-amie.

A.J. préférait River. Je le sentais chaque fois que je la voyais. D’ailleurs, c’est peut-être pour ça, insciemment, que j’avais décidé de répondre à cette annonce de collocation.

-Donc il n’y aura pas de problèmes pour la place de parking.

Plus on avançait dans la visite plus j’en apprenais sur Carolyn. Notamment qu’elle était amie avec Sniper ce qui n’était pas rien. Elle n’avait que des compliments pour lui. Elle le trouvait modeste contrairement à certains. Je ne savais pas si elle visait uniquement les stars quand elle disait ça ou les gens en général. Donc, Carolyn aimait les gens aux grands cœurs et qui n’ont pas la grosse tête. C’est noté.

Mais alors qu’on n’avait pas encore terminé la visite, le petit garçon de Carolyn se manifesta. Sa mère réagit au quart de tour et alla chercher le minuscule petit bébé dans son berceau. Il s’appelait Lucky et s’il était si petit c’est parce que c’était un enfant prématuré.

-Tant mieux. Les enfants prématurés sont souvent ceux qui sont les plus courageux quand ils sont plus grands.

C’était une idée populaire… Mais certainement vrai. Quand tu te bas pour ta vie dès le début, tu es plus fort par la suite. Pareil quand tu vis dans la misère. Des choses que des gens comme Jimmy Reed n’avaient jamais vécus.

Mais c’est le nom de famille du petit qui attira mon attention. C’était le même que le chanteur de Roadtramp et pour cause, Lucky était le fruit d’un coup d’un soir entre Carolyn et le chanteur. Un coup qui avait quand même duré un moment.

Ricci était partout ici… Entre Cort et Sniper… J’avais touché dans le mille en répondant à cette annonce. Ma future position sera à la fois dangereuse et intéressant. Je pris un air concerné en entendant bien dans la voix de Carolyn pas mal ressentiment. A mon avis, elle et Cort n’étaient pas en très bon terme. C’était ma première impression.

-Oui mais ça a laissé une belle trace.


Je disais ça en montrant le petit Lucky du doigt.

-Je crois que le petit sait déjà que tu ferais tout pour lui.

Je ne revins pas sur Cort. Pas pour l’instant. Ce n’était pas le moment de creuser pour faire mal. C’était le moment de gagner sa confiance. Et j’avais devant moi une mère célibataire dont la relation avec le père du gosse s’était vraisemblablement plutôt mal passée ou qui, en tout cas, était terminée.

Mon regard était sur le petit avant de remonter sur Carolyn quand elle fit une remarque sur ma perspicacité.

-Je suis fan de musique et particulièrement de rock… Alors ça a fait tilt dans ma tête… Mais je ne voulais pas en venir à un sujet sensible. Désolé pour ça…

Je pris un air désolé.

Si j’avais fait le liens si vite c’est pas que BSC m’obnubilais. A cause de Ricci, à cause e Reed et indirectement à cause de Samantha.

Elle me proposa de faire le tour pendant qu’elle s’occupait de la couche de son bébé. Je souris en hochant la tête et en passant à ma chambre tout seul. Ce n’était pas une grande chambre mais c’était parfait pour dormir. Je pouvais encore sortir un parfum de femme ici l’ancienne coloc’ de Carolyn étant une fille si j’avais bien compris. J’ouvris les tiroirs des meubles restés là. Tout était vide. Elle n’avait laissé aucune trace, l’ancienne locataire. Je m’approchai de la fenêtre pour en admirer la vue qui donnait sur une ruelle de l’Eastside. Magnifique. J’avais à peu près la même vue dans l’appartement où je vivais quand j’étais petit. J’étais loin d’être dépaysé ici.

Le sol était en parquet. Parfait. C’était toujours utile un sol en parquet.

Je passai ensuite à la petite cuisine qui avait tout ce qu’il fallait pour être fonctionnelle et, ensuite, la salle de bain qui n’était pas très grande mais suffisante pour l’utilisation que j’allais en faire. Cet endroit est un point de chute, après tout. Pas l’endroit où j’allais potentiellement découper des corps ou cacher drogue et arme. Non… Ici, ça sera la collocation d’Ed Fleming.

Je revins ensuite au salon où était installée Carolyn avec Lucky. Je leur souris m’asseyant sur le fauteuil en face d’eux.

-L’appartement est parfait. Il y a tout ce qu’il me faut. Si tu veux bien de moi, je pourrais emménager dans les jours qui suivent.

Je souris.

-J’amènerais du champagne le jour où j’emménagerais comme ça on fêtera ça. Une façon de partir du bon pied. Sauf si tu préfères voir d’autres gens pour la coloc’ avant de faire ton choix final. Je comprendrais…

Vous voyez… C’est typiquement le genre de proposition qui n’était pas forcément naturel pour moi mais que j’avais appris à acquérir avec l’expérience.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 196
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeMar 13 Aoû - 21:26



Flatsharing
ft. Edward Fleming




La façon avec laquelle je demande à Ed s’il a une petite amie n’est peut-être pas subtile mais au moins, il n’y a pas d’ambigüité et après, il peut le prendre comme il ne veut et moi je peux prétendre avoir vraiment que voulu préciser pour les places de stationnement.

Après tout ça, une visite de l’appartement s’impose. N’est-ce pas pour ça, principalement, qu’il s’est déplacé ici ? Sauf que je suis interrompu par Lucky qui s’éveille et je vais immédiatement le chercher. Ça me permettra de voir si Ed se sent à l’aise de partager son espace vital avec une mère et son petit.

Mon fils pourrait faire tomber n’importe qui sous son charme, c’est évident qu’il est le plus beau bébé au monde ! Je veux dire, ce n’est pas parce que je suis sa mère que je pense ça, y’a qu’à le voir pour le comprendre et même Ed le dit, que je l’ai bien réussis ! J’en prends tout le mérite parce que son père, sauf pour le don de sperme, essentiel ouais je sais, il n’a pas fait grand-chose pour son développement… il voulait même lancer la serviette avant sa naissance, puis après sa naissance… mais je vous paris tout ce que j’ai que, quand il verra quel gamin génial nous avons eu, il prendra le mérite et il dira qu’il tient de lui !

Je propose à Ed de visiter l’appartement seul pour me permettre de changer Lucky et, de toute façon, il n’a pas besoin que je lui parle de sa chambre, de la salle de bain et de la cuisine. Je crois qu’il est capable de s’y retrouver par lui-même et de se faire sa propre opinion de l’endroit et puis c’est mieux aussi, pour éviter qu’il pense que je vais toujours être sur ses talons.  Ce n’est pas mon intention, loin de là.

Elle va me manquer, ma Bella !

Quand Ed revient, je suis installé au salon et il prend place dans le fauteuil en face de moi. Ça me fait sourire de le voir à l’aise. Je ne voudrais pas non plus qu’il se croit obligé de demandé pour un oui ou pour un non. S’il décide de venir vivre ici, c’est pour qu’il se sente complètement chez lui. Et moi-même, je vais devoir apprendre à voir quelqu’un d’autre que ma meilleure amie occuper l’espace.
Tout se fera graduellement.

- Super ! Je suis heureuse que l’endroit te convienne.

Je ne pensais pas trouver au premier essais mais, d’un autre côté, je n’avais pas trop la tête à faire visiter à plein de personnes différentes et tomber sur de drôles de clowns, si le premier me convient, je préfère m’y tenir.

- Je ne verrai pas d’autres candidats, je crois que tu es ma perle rare !  C’est une chouette idée pour ton arrivée officielle, je ne dirai pas non.

Je me levais, en tenant bien mon fils qui s’est endormi contre moi et je vais chercher le double de la clé, celle qui appartenait à Bella et qui sera désormais celle d’Ed et une enveloppe dans laquelle j’ai pris soin de glisser un papier avec les informations utiles concernant l’appartement.

- Voilà ta clé et la dedans tu as l’adresse complète, le montant des charges, les dates à retenir pour le paiement du loyer et le téléphone, enfin, des trucs qu’il te sera utile de savoir quand tu feras ton changement d’adresse civile et la résiliation de ton ancien  numéro de téléphone.

J’avais voulu être prête et que tout soit utile pour le ou la possible coloc en préparant d’avance les informations utile. Je trouvais ça quand même plus pratique et ça lui évitera de devoir  chercher les informations si je ne suis pas présente.

- Tu t’installe quand tu veux. J’avais prévu d’aller faire quelques courses tout à l’heure, si tu veux, tu peux m’écrire des trucs que tu voudrais  déjà avoir.

Prendre l’air avec Lucky, j’adore ça ! Et ça semble toujours lui être bénéfique parce qu’ensuite, il a toujours un moment d’éveil plus long et j’en profite pour prendre quelques polaroïds, autrement, je n’aurais que des photos de lui qui dort !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 308
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeJeu 15 Aoû - 14:04



Flatsharing
ft. Carolyn Adam


L’endroit me convenait, le défi me convenait et je revins vers Carolyn en lui confirmant que tout me convenait. Elle semblait contente ce qui était un bon signe quant à mon possible emménagement ici. Je souris tâtant le terrain pour voir si j’avais une chance prévoyant déjà tout haut ce que je comptais faire pour fêter notre collocation. Le champagne, c’est bien. Une soirée film aussi pourquoi pas ? Il fallait voir loin et ambitieux.

Et elle accepta décrétant que j’étais la perle rare. De l’enthousiasme à mon égard, j’en voyais rarement. Quand je ne jouais pas un rôle, les gens avaient tendances à ressentir, en ma présence, des sentiments tout à fait contraires à ce que Carolyn ressentait maintenant. Souvent, c’était la peur que je suscitais chez les autres voir de la méfiance. Même chez Samantha… Il n’y avait qu’A.J. qui n’avait pas peur de Ward. A.J. et c’est tout.

Mais maintenant, il y avait Carolyn… Même si ce n’était pas à Ward qu’elle s’adressait mais à Ed qui était complètement différent de Ward. Je ne savais pas jusque quand je pourrais cacher mon jeu mais c’était ça toute la beauté de la chose.

-Génial ! J’apporterai le champagne alors ! On fêtera ça dignement.


Elle se leva alors et me fournis les clés et autres papiers qui me seront utile pour tous les trafics que j’aurais à faire. Mais j’avais l’habitude de ça… Je pris le tout en souriant.

-Merci. C’est sympa d’avoir tout préparé.

Je glissai la clé dans ma poche. Un nouveau trophée pour moi cette clé. Et aussi l’ouverture sur un nouveau point de chute. Pas le genre d’endroit où je pourrais rentrer couvert de bleus, cela-dit… Même si Ed faisait de la boxe… C’était utile de dire que je faisais de la boxe, mine de rien.

Je pouvais donc m’installer quand je le voulais et Carolyn se dévouait même pour me prendre des choses au magasin vu qu’elle allait aller faire les courses aujourd’hui.

-Quand je veux ? Alors ça sera demain. J’ai quelques jours de congés alors je vais en profiter un peu. Je n’ai pas grand-chose à emménager. Ça devrait aller vite et tu ne devrais pas être dérangé très longtemps.

On pourra rapidement passer au champagne comme ça.

-Et je te fais confiance pour les courses. Je payerais la moitié. Tout ce qu’il faut pour mon bonheur, de toute façon, c’est des Cap’n Crunch.


Je souris. Ouais, il me fallait ma dose le matin et le soir. Je mangerais ça à tous les repas que ça serait assez pour me combler. Quand je veux, je peux avoir des envies normales et simples.

Je regardai Lucky, puis Carolyn.

-Je ne vais pas vous déranger plus longtemps… Je vais aller tout empaqueter pour demain…

Je les saluai d’un signe de tête avant de quitter l’appartement. J’allais devoir repasser cherché des affaires à Santa Monica… Il allait falloir que je fasse ça discret.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]   Flatsharing [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Flatsharing [PV Carolyn][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» Catharina Bolkonski (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Appartement de Carolyn Adam-