AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 First Steps [PV Carolyn][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeVen 16 Aoû - 13:38



First Steps
ft. Carolyn Adam


L’emménagement dans ma toute nouvelle collocation ne m’avait pas vraiment pris de temps. J’en embarqué des vêtements, quelques VHS, quelques petits meubles histoire de dire et quelques bouteilles d’alcool pour en avoir une réserve. Tout ça et des objets basiques comme ma brosse à dent, du dentifrice, du gel et un flingue que j’avais mis dans le tiroir de la table de nuit de ma toute nouvelle chambre. J’avais bien fait attention à ce que Carolyn ne le voit pas. Je n’étais pas certain qu’elle apprécie qu’une arme se balade dans l’appartement où elle élevait seule son fils prématuré. J’imagine que ce n’était pas le genre de fille à fouiller dans les tables de nuit des autres… Bien que si c’était le cas alors peut-être qu’elle préférera Ward à Ed…

Quand tout fut bien rangé, il était temps de fête ça. Pour la cause, j’avais apporté deux bouteilles de champagne. J’en avais mis une au frigo quant à l’autre, je l’avais déposée sur la petite table du salon ainsi que deux verres. Un pour Carolyn et un pour moi. Le but de la petite fête ? Faire un peu plus connaissance. Savoir qui était vraiment la jeune Carolyn Adam qui dont les liens avec certaines rockstars étaient plus d’évident. Notamment avec Eddy Cort dont elle avait porté l’enfant qu’elle élevait désormais presque seule. Parce ni hier, ni aujourd’hui, je n’avais vu se pointer le chanteur. Peut-être qu’il n’en avait rien n’à faire de son gosse. Ça serait une histoire bien classique. Un gosse sur deux dans l’Eastside vit ce genre d’histoire.

Moi, je n’avais pas vécu ça. Mon père ne s’était pas barré à ma naissance…

Je nous versai un verre chacun avant de prendre place à côté d’elle dans le fauteuil. Il faisait encore clair dehors. Il n’était pas plus de 18h. J’avais dit à Gonzalez que je ne serais pas là cette nuit parce que j’avais une affaire importante à régler et que, du coup, c’était lui qui était en charge des New Soldados pour la nuit.

Je pris mon verre en main laissant Carolyn libre de prendre le sien. Je m’affalai un peu dans le divan.

-Et ben, je suis content que tout soit rangé…

Je souris tournant mon regard vers Carolyn. En rangeant j’avais essayé de faire le moins de bruit possible pour éviter de réveiller Lucky quand il dormait. Une façon supplémentaire de me faire bien voir.

-J’espère ne pas avoir trop ennuyé Lucky pendant l’emménagement.

Bon faire connaissance… Il y avait un moyen ludique de faire connaissance en descendant méthodiquement la bouteille. Je souris, fixait la bouteille avant de revenir sur Carolyn.

-On trinque ? Ou bien on utilise l’alcool pour faire mieux connaissance ? Tu connais le jeu de deviner des choses sur l’autre et que si l’affirmation est fausse celui qui l’a faite boit, l’inverse si l’affirmation est vraie ? A moins que tu préfères qu’on apprenne à se connaitre au fur et à mesure du temps.


Jouer à ce jeu me permettra de mieux façonner mon personnage tout en ayant le défi de l’alcool. L’alcool déliait les langues et c’était un danger pour moi ce qui rendait la chose grisante.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeVen 16 Aoû - 19:00



First Step
ft. Edwar Fleming




Mon nouveau coloc vient d’officiellement aménager et ça me fait tout drôle de le voir aller et venir dans l’appartement, moi qui suit habitué à ma Bella qui déambulait toujours comme si elle flottait, en chantonnant ou en me sortant une phrase d’un film pour que je lui donne la réplique.

La dynamique ne sera pas la même, je ne peux pas dire le contraire, mais j’espère que nous saurons développer une certaine complicité pour rendre la cohabitation plus saine. En tous les cas, si j’en juge par sa collection de VHS, il semble que nous aimons le même genre de film, sauf peut-être pour Rambo qui n’est pas tant mon style mais bon, il n’aime possiblement pas Grease et je n’en ferai pas tout un plat.

Je replace les VHS et m’installe sur le fauteuil quand Ed me rejoint au salon, une bouteille de champagne et deux verres en main. La bouteille ouverte, il remplit nos verres et s’installe à côté de moi sur le fauteuil. Je me sens moins à l’aise soudainement. Ça fait quand même un petit peu drôle de me retrouver seule avec lui, verre de champagne à la main. On pourrait presque croire à un début de soirée romantique mais non, il ne s’agit que d’une façon sympathique de souligner l’arriver de mon nouveau colocataire.

- Maintenant que tout est rangé, tu pourras mieux profiter de l’endroit et vaquer à tes occupations.

Je sais ce que c’est de vivre dans les boîtes. Avec Bella nous avions mis un temps fou à nous organiser mais si elle n’était pas autant perfectionniste, ça aurait été beaucoup plus vite ! Il lui avait fallu changer le rangement des armoires de cuisines pas moins de quatre fois pour trouver la combinaison idéale. Et elle avait fait des tests ! Enfin bref, Ed n’avait pas apporté beaucoup de choses c’est pour cela que son installation avait été rapide.

- Il dort à poings fermés. Pour le moment, il n’est pas dérangé par les bruits autour de lui. C’est une bonne chose, s’il s’habitue à dormir même s’il y a du bruit, ça ne fera pas de lui un bébé nerveux.

Je l’espère en tous les cas !

- Trinquons… je ne devrais pas boire, en tous les cas pas beaucoup. Si Lucky se réveil, je dois être en état de m’occuper de lui…

Hors de question de perdre pied et de me retrouver complètement ivre alors que mon fils dort dans la pièce d’à côté. Il a bien assez d’un père saoul en permanence, je ne vais pas m’y mettre moi aussi. Cela dit, un petit verre ne peut pas faire de mal et puis je me suis assurer qu’il n’y aurait pas de problème avec mon lait en n’en mettant un peu de côté le temps que mon organisme élimine l’alcool.

- Tu ne voudrais pas me tenir les cheveux en plus de t’occuper de mon bébé le premier jour de ton arrivée, n’est-ce pas ?

Car je ne compte pas non plus m’appuyer sur lui comme une béquille pour mon fils. Bella en faisait beaucoup, parce qu’elle le voulait bien, mais ce n’est pas le cas d’Ed et je ne voudrais pas non plus qu’il pense que je puisse me servir de lui, parce qu’il aune voiture, parce que parfois il sera à la maison, parce que j’ai envie de dormir un matin ou qu’une nuit, le petit refusera de dormir.  Tout ce que je vis avec Lucky, j’ai pris la décision de le vivre pleinement et de l’assumer jusqu’au bout, contrairement à quelqu’un d’autre qui préfère rejeter la faute entièrement sur moi.  Lucky n’est pas un obstacle. C’est bien pour ça que j’accepte de boire un verre ou deux en compagnie de mon nouveau colocataire, question de faire plus ample connaissance, sans pour autant me saouler.

- Faisons connaissance tout en discutant. Je commence, si tu veux.

Je bus une gorgée de champagne puis, faisant tournée lentement mon verre entre mes mains, je cherche une question, une façon d’amorcé la conversation de manière à en apprendre d’avantage.

- Tu cherchais un appartement pourquoi ? Je veux dire… Je sais que tu vivais ailleurs avant mais, c’était pour te rapprocher de ton travail ?

Ou pour une rupture amoureuse, ce qui expliquerait qu’il n’avait pas beaucoup de choses à déménager.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeSam 17 Aoû - 21:47



First Steps
ft. Carolyn Adam


Tout était rangé et j’étais maintenant un verre à la main à côté de Carolyn que je connaissais à peine. Mais j’avais bien l’intention d’en savoir un peu plus sur elle au terme de cette soirée. Et si ce n’était pas le cas… Si jamais j’échouais à en savoir plus ce soir… Je savais que viendrais tôt ou tard où j’en saurais beaucoup sur elle. Quand tu habites avec quelqu’un, tu finis par bien le connaitre avec le temps. Ses qualités, ses défauts, ses habitudes. Tout.

C’était tout ça le défi… Parce que si c’était valable pour elle, ça l’était aussi pour moi.

Elle déclara, maintenant, que j’étais installé à la fois dans l’appartement que dans le divan que je pourrais vaquer à mes occupations. J’hochais de la tête.

-Oui, ça sera plus agréable que de vivre dans les cartons.

Je souris avant de me demander si je n’avais pas un peu trop emmerdé Lucky pendant que j’emménageais. Mais non, ce n’était pas le genre de gamin à être facilement emmerdé par le bruit. Bien. Le genre de bébé que j’aimais. Qui ne pleure pas trop. J’aimais les bébés calmes. Et pour l’instant, Lucky avait toute mon admiration.

-C’est un bébé courageux et calme en tout cas. Je l’admire.


Je souris alors que je proposai de trinquer tout en avançant un jeu qui nous permettrait de faire mieux connaissance. Mais Carolyn ne pouvait pas trop boire parce qu’elle voulait être alerte au cas où son fils se réveillerait. Une mère attentive, donc… Elle divergeait de ma mère là-dessus. Ma mère était toujours perturber par des éléments extérieurs. Et elle buvait… Comme la plupart des gens de ce quartier, en soi…

-Oui, je comprends.


Elle ajouta que je ne voudrais pas lui tenir les cheveux en même temps que de m’occuper de son fils.

Non…

Je ne voulais pas ça, en effet. Qui le voudrait ? Même les gens sains d’esprit ne le voudraient pas… Oui, parce que la plupart d’entre eux ne me trouvaient pas sains d’esprit…

Mais je souris tout de même rigolant un peu.

-C’est vrai que ce n’est pas la fin de soirée idéale. C’est surtout que je n’ai jamais changé de couches alors, le pauvre Lucky risquerait de ne pas être bien avancé avec moi…

Non, je n’avais jamais changé de couche… Les seuls enfants desquels je m’étais « occupé » n’avaient plus de couches. Mais le dernier en date avait un lance-pierre… Après tout, je lui avais appris dès son plus jeune âge à en faire un… Chose qui risquait très vite de se retourner contre moi.

Mais Carolyn voulait bien faire connaissance quand même. Je bus une gorgée en même temps qu’elle avait de recevoir la première question. Question basique… Sur mon ancien appartement.

-Non, je n’ai pas changé pour me rapprocher de mon travail. En fait, j’ai changé par l’ancien devenait vétuste, limite insalubre et que le propriétaire refusait de faire des travaux. Je ne pouvais plus vivre là-dedans alors j’ai décidé de partir… Sans compter que c’était dans une partie de l’Eastside bien moins accueillante, si tu vois ce que je veux dire.

Oui… Là où il y a les dealers et les psychopathes…

-Donc voilà pourquoi j’ai déménagé… Et j’ai choisi une collocation parce que j’en avais marre de la solitude. J’en ai déjà assez dans mon camion pas besoin d’en avoir encore en rentrant à la maison. Pour ça que ton annonce a été comme un coup de cœur.

Je bus à nouveau un coup de champagne avant de regarder Carolyn en souriant.

-A mon tour… Tu fais quoi comme métier ? Je sais que pour l’instant tu t’occupes sûrement beaucoup de ton fils, ce qui est tout à ton honneur mais sinon, tu fais quoi ?

Elle travaillait dans la musique ? Ce qui expliquerait pourquoi elle semble rencontrer autant de rockstar…

-Tu travailles dans la musique ?


Histoire de savoir comment elle a rencontré Eddy Cort… Bien que le monde est petit et qu’elle pourrait très bien l’avoir rencontré dans des circonstances différentes que celle du travail.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeDim 18 Aoû - 23:24



First Step
ft. Edwar Fleming




Maintenant qu’il a défait ses cartons et que tout est rangé,  il ne reste qu’à profiter du moment pour faire plus ample connaissance et rien de mieux que de bavarder autour d’un verre pour délier les langues. Ceci dit, je ne compte pas trop boire. Un verre, deux touts au plus puisque Lucky va se réveiller et vouloir son propre boire et qu’il me faudra être en pleine possession de mes moyens pour m’occuper de lui.  De toute manière, je n’ai jamais été porté sur les jeux d’alcool pour le seul plaisir de me saouler.

- Ah mais tu sais, il n’y a rien de sorcier à changer une couche, tant que tu ne lui mets pas sur la tête, tu devrais t’en sortir.

Je dis ça, non pas pour mon fils, mais un jour, quand il rencontrera une femme avec qui il voudra fonder une famille, il aura certainement à changer des couches et, malheureusement, il n’y a pas de mode d’emploi pour cette tâche là. Enfin, si, sur l’emballage il est bien inscrit de s’assurer de mettre l’avant devant et le derrière, derrière mais nulle part il est mentionné ce qu’il faut faire entre le moment où tu retire la vieille couche et celui où tu veux placer la nouvelle.

Donc, on oublie le jeu pour boire, optons pour une vrai conversation que j’amorce en lui demandant la raison de son changement d’appartement.  Une rupture serait une des raisons plausibles tout comme celle que j’avance en soumettant qu’il cherchait un nouvel endroit où vivre pour se rapprocher de son travail. L’un comme l’autre, j’ai tout faux car en fait, son ancien appartement devenait désuet, voir invivable et qu’il devenait urgent pour Ed de se trouver un endroit en meilleur état, ce que je peux tout à faire comprendre. Je ne voudrais pas non plus vivre quelque part où je ne m’y sentirais pas en sécurité parce qu’il tombe en ruine.

Et la solitude…

Ça pèse sur n’importe qui à la longue…

- Moi ?

J’ai eu une absence, je crois.  Je pensais à la solitude, au départ de Bella, au vide que j’ai ressentis, au fait qu’Eddy n’a pas daigné prendre contact avec moi depuis que son fils est sortit de l’hôpital. Enfin, vous savez comment le cerveau fonctionne… Une pensée en entraînant une autre puis on fini par se rendre compte qu’on s’est éloigné du sujet initial sans savoir comment on a fait pour se perdre.

- Vraiment loin du domaine de la musique…Je suis serveuse au Canter’S Deli. Je reprends du service justement, cette semaine. J’hésite entre dire déjà ou il était temps.  

Mon travail va me permettre de regarnir mon compte en banque et de voir un peu de gens. J’aime mon fils de tout mon cœur mais je me rends compte que je n’ai pas eu de vrai contact avec l’extérieur depuis très longtemps. Je vais même devoir me faire les jambes  tous les soirs, maintenant, et ça n’a rien à voir avec Ed ! C’est quand même plus  jolie une serveuse qui n’a pas les jambes comme le Yeti.

- Salaire correct, un patron en or, de bonnes conditions. Je ferai de soir cette semaine, mais je serai de jour ensuite, ce sera plus facile pour gérer un horaire avec Lucky.

Je suis entrain de me convaincre que tout ira bien, comme à chaque fois où j’y songe mais au fond de moi, de laisser mon fils entre les mains d’une inconnue, ça me rend limite hystérique. Dans le meilleur des mondes, son père s’en occuperait de temps en temps mais le fait est qu’il ne m’a pas donné de raison de croire qu’il puisse apte à s’en occuper. Entre deux caisses de bières, il pourrait l’échapper ou l’oublier quelque part dans un carton de pizza et j’exagère à peine.

- Trouver une nounou qui viendra à domicile est presque mission impossible. Soit elles demandent trop cher, soit elles sont sous qualifiées.  

J’hausse des épaules, mon but n’est pas de ternir la soirée avec mes problèmes de mère monoparentale.

- Mon tour…. Voyons voir… Tu en avais marre de la solitude. Donc j’en déduis que tu es un mec qui ne sort pas beaucoup. Tu aimes quoi comme genre de soirée ?



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeMer 21 Aoû - 20:27



First Steps
ft. Carolyn Adam


Changer une couche n’avait rien de sorcier. C’est ce que disait Carolyn. Je rigolai un peu avant d’hocher la tête pour approuver me disant que si elle en était sûre, c’était sûrement vrai. Après tout, elle savait mieux que moi de quoi il en retournait.

On abandonna mon idée de jeu à boire pour se mettre à parler normalement pour faire connaissance tout en buvant un peu du champagne que j’avais acheté pour l’occasion. Et je répondis à la première question inventant une raison qui m’avait fait partir de mon appartement pour emménager ici. La vraie raison était qu’il me fallait un point de chute supplémentaire et aussi une façon de tuer l’ennui. En emménageant en collocation j’avais répondit à mes deux envies. Entrer dans les bonnes grâces de Carolyn n’allait pas être chose facile j’imagine mais ça me permettra de tuer l’ennui.

Et au fur et à mesure que je parlais, je vis Carolyn se perdre dans ses pensées. Surtout au moment où je parlai de la solitude… Du coup, il fallait le temps qu’elle émerge après ma question qui lui était destinée. Une question simple… A laquelle elle répondit finalement en disant qu’elle travaillait au Canter’s Deli comme serveuse.

Ma mère aussi avait travaillé un temps comme serveuse avant de… Je ne sais plus… Faire un burn out ? Je crois que c’était quelque chose comme ça. Ma mère n’était pas vraiment stable…

Je souris à Carolyn.

-J’aime bien le Canter’s Deli… Mais ça fait un moment que je n’y suis plus allé manger. Il faudra que j’y retourne.

Pour la voir elle ? Tout dépend… Si ça m’amenait à me rapprocher encore plus d’elle, pourquoi pas…

Elle semblait aimer son travail et elle dévia à nouveau rapidement sur son fils qui, pour le moment, semblait être plus que le centre de son univers… Elle parlait des horaires qu’elle aurait à faire et de la difficulté de trouver une nounou… Jouons donc au type compatissant.

-Oui, je comprends que ça ne doit pas être facile. Ma mère aussi avait le même problème quand j’étais petit. Il y a eu une période où on a vécu que nous deux quand j’avais 9 ans… Elle était serveuse aussi et travaillait en soirée. Elle n’avait pas assez d’argent pour payer le loyer et une babysitter alors elle avait demandé à une amie pour me garder. Tout ça pour dire que je comprends à quel point ça doit être un casse-tête.

Pour ma mère, ça l’était deux fois plus… Parce que l’amie en question ne m’a gardé qu’une semaine avant de dire à ma mère : « je ne peux plus le garder ton gosse, il me fait peur ». Pourtant, je n’avais pas fait grand-chose à cette femme. J’avais juste été moi-même. Du coup, ma mère n’a plus cherché de babysitter, ni demander à qui que ce soit… Elle préférait, au finale, me laisser seul à la maison. Ce qui faisait que quand elle partait, je partais aussi trainer dans les rues…

Je bus à nouveau une gorgée de champagne avant que Carolyn ne me pose une question sur ce que je faisais en soirée. Je souris.

-En général, le soir, je suis dans mon camion vu que je travaille souvent de nuit. Mais quand je suis en congé ou que je fais des horaires de journée, je regarde des films le soir… Mais il m’arrive quand même de sortir dans des clubs pour boire un coup et écouter de la musique. Sans compter que je vais à la salle de sport de temps en temps. Je fais de la boxe dans mon temps perdu.

Ouais Ed a des passes temps similaires à Ward mais les meilleurs mensonges sont souvent emprunts de vérités. La différence c’est qu’Ed passait son temps à regarder des films comme Rocky et Rambo en passant par quelques thrillers ou autres slashers... Alors que Ward, lui, s’amusait à faire comme dans ces mêmes films mais dans la réalité.

-Je te renvois un peu la question… C’est quoi tes passe-temps ? Maintenant, je sais que tu t’occupes beaucoup de ton fils mais en général, tu aimes faire quoi en dehors de ton travail de serveuse.

Peut-être de la peinture comme cette professeure de français que j’avais rencontré… Ou peut-être que c’était la violence comme A.J…. Non, je ne pense pas que Carolyn soit comme A.J.. Je l’aurais déjà remarqué si c’était le cas.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeLun 26 Aoû - 1:21



First Step
ft. Edwar Fleming




La conversation qui prend doucement forme entre Ed et moi est agréable et légère.  Il suffit de se lancer pour pouvoir balancer la gêne de côté et faire plus ample connaissance. Après tout, nous allons partager notre quotidien, être témoins de choses que vivra l’autre, les bons et les moins glorieux moments alors, si nous pouvons petit à petit développer une certaine complicité, ça ne serait pas un luxe. Dévier sur une amitié ? Je signe tout de suite !

- Et bien, préviens moi, quand tu voudras venir y manger, je ferai en sorte de te servir des assiettes encore plus généreuses !

La réputation de la table du Canter’s n’est plus à faire, on y mange bien et beaucoup mais je ne connais pas une seule serveuse qui ne pousse pas un petit extra pour des gens qu’elle connait.

Et, encore une fois, sans m’en rendre compte, j’en viens à parler de Lucky et du défi que ce sera que de concilier mon travail et mon fils. C’est un truc qui m’apporte beaucoup de stress, qui me réveil même la nuit. Je ne veux pas le laisser entre les mains de n’importe qui et, d’un côté, je voudrais avoir suffisamment confiance en Eddy mais tant que je ne saurai pas s’il peut s’abstenir de boire pour prendre soin adéquatement de notre bébé, je vais me sentir mal chaque fois que je le laisserai avec lui. J’espère pouvoir me dire que nous avons réussit notre séparation, à défaut de notre couple, et que nous préservons une bonne entente pour le bien de Lucky. Il faut juste qu’il puisse mettre de l’eau dans sa bière… beaucoup d’eau.

Ed me raconte une partie de son enfance puisqu’elle ressemble à ce que je m’apprête à vivre. Sa mère était une maman seule, elle aussi et travaillante qui a dû joindre difficilement les deux bouts pour y arriver.  Elle avait la chance de pouvoir compter sur une amie mais, Bella partie… il me reste qui ?

- Si Bella était encore ici, nous aurions coordonné nos horaires pour arriver à faire quelque chose mais là, c’est impensable…  Mais tu vois, de t’en parler, on dirait que je me sens mieux. Comme si je ne gardais pas ce problème que pour moi.

Et de lui dire ça, m’ouvre une porte que je n’avais pas cru ouvrir et j’y trouve derrière, el visage d’une personne que je connais qui pourrait peut-être m’aider, temporairement, bien sûr. En tous les cas, je garde le nom bien au chaud dans la tête.

Toujours dans le but de mieux connaître mon nouveau colocataire, je lui demande ce qu’il aime faire pour se changer des idées. Qui sait si nous n’aurions pas quelques intérêts communs et nous permettrait de faire des activités ensemble ?

Je souris, tout en l’écoutant me répondre.

Un cinéphile, j’avais cru remarquer avec les vhs qu’il a déménagées et, pour le reste, sauf pour la musique, je ne sors plus maintenant et la boxe… je n’ai jamais compris l’intérêt de frapper sur la tronche de quelqu’un pour le plaisir.  Cela dit, s’il boxe, il doit forcément avoir une bonne forme physique alors pourquoi je pas joindre l’utile à l’agréable et aller marcher, ou courir ensemble.

J’ai besoin de me remettre en forme !

- Moi j’aime…

J’aime suivre des bands, tout faire pour les rencontrer… c’était avant, non ?  Je ne sais plus… ma vie d’avant me manque, mais d’un autre côté, je ne voudrais pas vivre sans mon fils, même contre tout l’or au monde.

- Écouter des films, aller à des concerts… je ne suis pas très artistique. J’ai bien essayé le tricot pendant ma grossesse, sans succès. J’ai commencé un projet de scrapbooking pour mon fils, j’espère avoir plus de succès là dedans.

Mon fils.

Le centre de mon univers, visiblement !

- Tu boxes, tu as donc une bonne discipline. Et j’ai besoin de me remettre en forme, alors je sais pas, mais, tu aurais peut-être des exercices à me proposer ou à faire, ensemble ?



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeMar 27 Aoû - 11:36



First Steps
ft. Carolyn Adam



En quelques minutes de conversations, j’avais déjà gagné des assiettes plus généreuses au Canter’s Deli. J’avais déjà remarqué qu’être sympathique avec les gens rapportaient pas mal de chose… Les menaces ça marchaient aussi… Mais la sympathie pouvait parfois être redoutablement efficace… Jimmy Reed m’avait appris ça aussi. C’est marrant comme ce type me rendait plus dangereux encore avec ses conseils qu’il m’avait donné à son insu.

Un jour, ça se retournera contre lui…

Je souris à Carolyn d’un large sourire.

-Tu me donnes envie d’y aller à mon prochain congé.

Qui cracherait sur une assiette plus grande ? Personne… Pas même moi. Je ne crachais sur pas grand-chose, il faut dire.

Ensuite, Carolyn parla à nouveau de son fils. Je commençais à bien comprendre qu’il était le centre total de son univers et qu’elle ferait tout pour lui s’inquiétant des moindres détails. Je fis alors un parallèle avec une portion de ma propre vie la livrant à Carolyn après avoir passé l’anecdote au tamis pour en retirer les détails qu’il ne fallait pas qu’elle sache. Ma mère n’était pas totalement comme Carolyn… Je n’avais jamais été le centre de l’univers de ma mère. Elle était bien trop occupée à se démener avec ses propres problèmes qu’ils soient imaginaires, insignifiants ou réellement importants. Mais ça ne m’avait jamais touché plus que ça. Ma mère, de son vivant, prenait autant de place qu’un fantôme en général. Il n’y avait jamais eu vraiment d’attache entre elle et moi, ni dans un sens, ni dans l’autre. Elle préférait, en général, s’attacher à des connards finis et le regretter après.

Bref, j’avais parlé de l’amie de ma mère qui me gardait et je compris que Carolyn avait une amie aussi mais que celle-ci était partie et que, du tout, cette idée tombait un peu à l’eau. Mais que le fait d’en parler avait déjà un peu allégé sa conscience. Oui, il parait que ça fonctionne assez bien en général…. Je suis sorti avec une psy alors je sais un peu comment ça fonctionne.

-Tant mieux… Je ne peux pas vraiment t’aider pour trouver de bons babysitters mais si tu veux parler, je suis là.


Je ne pourrais pas vraiment l’aider autrement qu’en écoutant. Moi, je réglais les choses avec des coups de poings ou, mieux, des balles dans la tête. Mais jouer à l’ami à l’écoute ça pouvait, à la longue, faire de moi son confident… Et peut-être obtenir des informations juteuses sur Cort.

Je lui fis part de quelques-uns de mes hobbys. La musique et les films, c’était un des passe-temps de Ward et d’Ed même si Ward aimait aussi d’autres choses largement plus intéressantes que de regarder Rambo.

Quant à Carolyn, elle aimait les films et la musique elle aussi et je souris. J’espérais qu’elle aimait les slashers… J’aime les slashers… Même si la plupart ne sont pas très réalistes… Elle déclara voir aussi essayé le tricot mais ça n’est pas son truc… Mais ce n’est pas grave parce qu’elle avait un autre projet… Pour son fils encore.

-Je ne pourrais pas t’aider à faire du scrapbooking mais on pourra se faire des soirées films ensemble… J’ai une belle collection de VHS…


Je souris. Elle n’aurait qu’à piocher le film qu’elle veut regarder. Ce soir ou un autre soir. En espérant qu’elle ne soit pas fan de comédie romantique. Parce que je n’avais aucune comédie romantique dans ma collection.

Carolyn dévia alors sur la boxe déclarant que j’avais sûrement une bonne discipline. On peut dire ça… J’arrivais à me tenir en forme, il faut dire que mon métier était plutôt physique. Même s’il l’était tout de même beaucoup moins depuis que j’étais en haut de la chaine alimentaire…

Carolyn déclara qu’elle avait besoin de se remettre en forme et demanda si j’avais des exercices à lui proposer. Des exercices à faire ensemble. Je ne pus m’empêcher de sourire faisant mine de me retenir d’éclater de rire. Je n’avais pas envie d’éclater de rire mais Ed, oui.

-J’en ai, oui… J’ai plein de type d’exercices à faire à l’intérieur et à l’extérieur. Mais surtout à l’intérieur.


Sa question avait laissé place à mon imagination… Ouais, parfois je pouvais penser comme un être humain tout à fait normal. Tout du moins, je le crois.

Je fis signe à Carolyn d’oublier mes sous-entendus stupides.

-Désolé… Mais oui, on peut faire des joggings, si tu veux. Je connais des bons coins pour courir. On ira à ton rythme. Sinon, on peut se faire des séances d’abdos…


Non, là, ça revient encore à mes sous-entendus. Je me mordis la lèvre totalement consciemment. Dommage que je ne pouvais pas consciemment rougir.

-Des vrais abdos, je veux dire. Et si tu veux, je peux t’apprendre quelques techniques de self-defense. C’est parfois utile si tu reviens tard de ton boulot.


J’achevai le reste de mon champagne d’une traite.

-Même si… Tu as la ligne. On ne voit pas que tu as accouché il y a peu.

Je me mordis à nouveau la lèvre encore en sachant très bien ce que je faisais.

-On pourra faire des séances d’entrainement quand tu veux.


J’avais soufflé ça en regardant Carolyn droit dans les yeux.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeMar 27 Aoû - 21:54



First Step
ft. Edwar Fleming




Nous avançons lentement mais sûrement dans notre conversation qui a pour but de nous connaître un petit peu mieux. J’ai conscience que, lorsque je parle, je ramène tout à mon fils et ce, sans même m’en rendre compte et en avoir l’intention. J’ai peur qu’à force, Ed ne se lasse et remballe ses trucs en se demandant dans quelle galère il s’est mit les pieds.

Je tente pourtant de faire des efforts mais même en parlant de mes passe-temps, je me rends compte que je termine ma réponse en parlant du scrapbook que je fais pour Lucky. Ça doit se soigner, ou bien finir par passer, j’imagine, la maladie de tout rapporter à son enfant ?  Les années me le diront.

Il ne peut pas m’aider avec mon problème de baby-sitter, je lui suis cependant déjà reconnaissante de me proposer de lui parler, si j’en ai besoin. Je me sens tout de suite moins seule.

- Je vais quand même faire un effort pour mettre un petit peu moins Lucky partout dans ce que je dis… je crois que c’est parce qu’il est encore tout petit et que je le vois comme fragile. Tu sais, quand il est venu au monde, les médecins… Oh ! Non ! Ça y’est je recommence ! Je suis vraiment obsédée par mon bébé !!

Je m’étais enfouie la tête dans un coussin en rigolant en me rendant compte que, alors même que je lui promettais de faire un effort, je m’emballais déjà et repartais sur une de ces histoires de l’hôpital et de ses médecins.  Il est grand temps que je recommence à travailler et que je vois autre chose que son adorable petit minois et mes quatre murs. J’aurais la possibilité d’élargir mon répertoire d’histoire parce qu’en ce moment,  le plus palpitant que je puisse raconter c’est le nombre de couche que je peux changer en une journée et son contenu. Il était inscrit nulle part qu’en devenant maman, il était maintenant correct de parler des cacas de sa progéniture comme de la pluie et du beau temps.

J’ai la honte !

- En effet, j’ai vu que tu en possédais beaucoup ! Il y en a plusieurs que j’ai envie de voir dans ce que tu as.  On pourra se faire une soirée ciné, ça serait bien !

Et j’adore faire la larve en pyjama sur mon divan, devant un bon film avec un immense bol de pop corn. C’est la vie !

Nos goûts communs cessent à peu près là. Quoi que nous n’avons pas parlé musique, ni même cuisine.  Il aime la boxe et sauf pour peut-être faire des séances d’exercices ensemble, je ne vois pas vraiment ce qui nous rapprocherait là dedans.  Je vois bien que lorsque je lui propose de faire un peu de sport ensemble, ça le fait marrer mais, je n’arrive pas trop à comprendre ce que j’ai pu dire d’amusant,  ce n’est que lorsqu’il me fait signe d’un geste de la main  qu’il déconne que je repasse la bande dans ma tête et que j’éclate de rire à mon tour, lui envoyant le coussin que dans lequel je m’étais caché un peu plus tôt, au visage.

- Oh mais ! Tu ne perds pas de temps toi !

Je trouve ça vraiment marrant et je suppose que je vais devoir m’habituer à ce genre de blague à double sens.  Parce qu’il ne faisait bien que blaguer, n’est-ce pas ? Il ne pourrait quand même pas déjà avoir des vues sur moi !  Surtout que j’ai l’air de rien en ce moment. Le ventre moue, les cuisses  molles, les cheveux ternes et des cernes impressionnantes sous les yeux.  Le travail post accouchement sera laborieux !

- Je serais partante pour apprendre des techniques d’auto self-defense. Mais je suis la fille la moins coordonner du monde, je t’avertis d’avance !

Je vais m’en remettre à mon professeur-colocataire qui en profite pour me complimenter sur ma ligne courbe, je vous assure qu’elle courbe et pas là où je le voudrais!

- C’est parce que tu ne vois pas au travers de mes vêtements, autrement, crois moi tu dirais autre chose.

Seulement, la façon dont ensuite il me propose de faire ces fameuses séances, quand je veux… un peu plus je me laisserais aller vers l’avant, passerait mes bras autour de son cou et lui roulerait une pelle  digne de ce nom mais… non. Je lui souris, timidement, puis termine ma coupe avant de la déposer sur la table basse du salon.

- On va bien s’entendre, j’en suis certaine, mais, Ed…  je ne cherche pas d’histoire en ce moment. Ni que pour le plaisir, si à long terme. Je sors d’une relation que je croyais belle et j’y croyais…  Mais ça n’a pas fonctionné et je ne me sens pas guéris mais si je fais croire et que je me fais croire que c’est le cas.

Ça vient se nouer dans ma gorge et les larmes border mes yeux.

- Je l’ai aimé vraiment très fort. Ce qui s’est passé entre nous n’a été rien de plus qu’un malentendu puis il a fait volte face.  Peut-être que c’était trop tôt et certainement trop vote et trop gros mais. En ce moment, il a le beau jeu. Il n’a pas le poids de la rupture, ni les responsabilités du p’tits. Il va me faire signe quand il sera prêt et moi  je vais le laisser gérer sa paternité parce que c’est la meilleure chose que je puisse faire. Je voudrais juste ne pas avoir l’impression d’avoir moins mal avec toi, et avoir encore plus mal plus tard. Tu comprends ?

Et le pire, c’est qu’après cette longue et gênante confession, je réalise que j’ai peut-être mal interprété ses paroles et que je vais avoir l’air de la fille qui s’est cru flirté alors qu’il en était rien et ça, ça serait non seulement gênant mais humiliant. Je crois que je pourrais entrer sous le tapis direct et  y vivre avec les poussières et acariens !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeMer 28 Aoû - 10:18



First Steps
ft. Carolyn Adam



Carolyn parlait tout le temps de son fils. Chaque phrase, chaque sujet était une façon de parler de lui. Ce qui me permettait d’un peu mieux la cerner et de me dire qu’elle tenait à lui plus qu’à n’importe quoi d’autre et, surtout, qu’elle devait n’avoir vu que lui depuis sa naissance voir même avant.

Elle disait qu’elle allait faire des efforts pour parler moins de lui mais déjà elle repartait dans une anecdote qu’elle n’acheva pas se rendant compte qu’elle parlait encore de Lucky. Je souris lui faisant signe que ce n’était pas grave alors qu’elle avait caché sa tête dans son coussin.

-T’en fais pas. Je comprends. Tu en es fier et c’est normal.

Peut-être que Carolyn allait être ce genre de mère surprotectrice. Peut-être que non. Pour l’instant, elle ne parlait que de lui parce qu’elle n’avait que lui.

Moi, j’avais ma collection de films… J’en avais quelques-uns ce qu’avait remarqué Carolyn. Elle avait de l’intérêt pour certaines cassettes qu’elle avait vu dans mes caisses et n’était pas contre une soirée ciné.

-D’accord. Rien de telle qu’une soirée ciné à deux avec des Cap’n Crunch.

Ward et Ed aimaient ça. Les Cap’n Crunch et les slashers. Je faisais parfois ça une journée entière quand je devais faire profil bas. C’est d’ailleurs en partie pour ça que j’avais autant de vhs.

J’avais dit à Carolyn que je faisais de la boxe et elle n’était pas contre pour qu’on fasse du sport ensemble. De quoi me faire penser mal… Et si Carolyn m’avait pas pensé aussi mal que moi, elle se rendit vite compte de mes sous-entendus et éclata de rire de quoi me faire sourire aussi. Elle m’envoya les coussins dessus que je rattrapais pas réflexe en riant un peu avant de mettre le coussin sur le côté. Carolyn disait que je ne perdais pas de temps. Ouais, c’était même sans doute bien trop rapide. Je souris.

-Désolé... J’ai un humour un peu bas parfois.

Je ne l’avais pas encore vraiment draguée. Mais c’était un début. Pourquoi je la draguerais ? Simplement pour me donner à la fois un défi mais aussi avoir une porte d’entrée inattendue sur BSC. Sans compter que Carolyn n’était pas désagréable à regarder.

Elle accepta de recevoir mes « cours » de self-defense déclarant tout de même qu’elle n’était pas très coordonnée. J’esquissai un sourire.

-Ce n’est pas grave. J’aime les défis.

Et j’étais doué pour apprendre des choses aux autres. Je l’avais remarqué avec Guillermo et d’autres encore. A me demander si je n’aurais pas la lubie un jour d’avoir toute un panel de disciples.

Je complimentai tout de même les courbes de Carolyn disant qu’on ne saurait pas dire qu’elle venait d’accoucher. Mais elle restait très modeste ce qui me fit sourire avant que je n’enchaine avec une phrase soufflée entre mes lèvres. Avec cette phrase, je lui laissais une ouverture. Voir si c’était suffisant pour la faire craquer mais, comme je m’y attendais, c’était encore trop léger.

Elle m’offrit un sourire timide avant de me dire qu’elle ne voulait pas une nouvelle histoire en ce moment. Sa rupture avec le chanteur de Roadtramp était bien trop récente et elle l’avait vraiment aimé. Un sentiment que n’avait pas partagé Cort avec la même intensité, il semblerait. J’entendis la voix de Carolyn se briser et je fis très clairement ses yeux se border de larmes.

Elle ne voulait rien tenter avec moi parce qu’elle n’était pas encore guérie de la relation avec Cort. Simple. Classique. Logique. Mais ça voulait aussi dire qu’elle n’aurait peut-être pas dit « non » dans d’autres circonstances. Ce qui me laissait une vraie chance.

Je pris un air compatissant et concerné. Un air que je savais mimer à la perfection depuis de longues années.

J’avais l’impression que Cort était un connard. C’est ce que je ressentais dans le récit de Carolyn. Mais ce n’était qu’une version de l’histoire. Mais je décidai de me mettre totalement dans le camp de ma colocataire.

Je la regardai.

-Oui, je comprends… Tu l’aimais… Je l’entends. Puis, c’est le père de ton fils. Ça doit être encore plus difficile. Même si j’ai l’impression que tu l’as aimé plus que lui ne t’a aimé.

Je baissai un peu les yeux avant de remonter mon regard sur celui embrumé de larmes de Carolyn. Timidement, je vins recueillir une des larmes avec mon pouce.

-Mais tu as le droit de vivre la vie que tu veux… Tu as le droit de faire en sorte d’avoir moins mal.


Je soufflai ça en gardant mon regard plongé dans le sien.

-Lui, c’est ce qu’il semble faire en faisant comme bon lui semble et à son rythme pendant que tu as tout le stress et le boulot que représente un nouveau-né.


Je retirai doucement mes doigts de sa joue.

-Je suis désolé… Je ne devrais pas dire ça… Je ne le connais même pas. C’est juste que comme tu me rapportes les choses, j’ai l’impression que tu souffres beaucoup et que lui non. C’est un peu injuste.

Je pris un air désolé. Ça aussi, je sais bien le faire.

-Désolé pour les demi-avances… C’est juste que… Je me suis laissé un peu emporté par l’ambiance. Je ne voulais pas raviver la douleur de ta rupture.

Chaque phrase était un calcul sans fin… Mais les émotions n’étaient pas toujours simples à calculer surtout que je ne connaissais pas encore bien le fonctionnement de Carolyn. Je marchais sur des œufs en fait mais ça ne me faisait pas peur. Rien ne me fait peur.  



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeJeu 29 Aoû - 4:45



First Step
ft. Edwar Fleming




Quand j’aurai trouvé comment ne pas parler de Lucky toutes les deux secondes, je pourrai peut-être envisager de reprendre une vie sociale diversifiée. En tous les cas, ce soir, c’est un lamentable échec parce que peu importe de quoi nous parons avec Ed, je ramène toujours tout à Lucky. C’est incroyable comment mon cerveau fonctionne et parvient à faire des liens jusqu’à trouver quelque chose à dire qui soit en rapport avec mon bébé !

Je promets de me reprendre et de faire attention de moins parler de Lucky a la moindre occasion ce quine sera pas simple puisqu’il est mon seul centre d’intérêt toute catégorie confondu en ce moment. Au moins, Ed est indulgent et comprend que ma fierté de mère joue également pour beaucoup.

- Quand tu auras des enfants… tu verras ce que ça nous fait en dedans. Faut le vivre pour le comprendre.

De tout ce que nous pourrions faire ensemble, les soirées cinémas sont à notre porté. Pour lui avec un grand bol de Cap’n Crunch et pour moi, avec du pop corn au beurre maison. C’est la vie que de pouvoir rester sur le divan, en pyjama à regarder des films sur vhs encore et encore…enfin, jusqu’à ce que la bande se prenne dans le lecteur et qu’on signe son arrêt de mort. Ça m’est arrivé déjà deux fois et j’ai cru ne jamais m’en remettre chaque fois !

Pour le reste, nous n’avons pas la même vision de choses à faire à deux.  Je suis flattée qu’il puisse se permettre de faire des blagues douteuses, je me dis que s’il ne me trouvait pas mignonne, il n’aurait pas prit le risque de voir son humour prit pour du cash et se retrouver avec un flirt dont il n’avait pas envie.  Sauf que je ne suis pas prête, même pour un humour à double sens.  Il fallait que je vive cette situation pour m’en rendre compte.

- Ne sois pas désolé. Ce n’est pas grave et puis, je sais rire, aussi !

Il ne faudrait quand même pas que je devienne une vraie vierge offensée pour un sous entendu grivois.  Et puis ça me fait déballer mon ressentis sur mon histoire ou ma presque histoire avec Eddy Cort, le père ou presque père de mon fils. Comme si Ed, sans le savoir, ni le vouloir, venait d’appuyer sur le bouton qui fait mal.

- Je l’ai aimé, ça c’est certain mais lui, non. Il a juste voulu bien faire les choses. Il ne m’a jamais aimé. Je ne crois pas non plus qu’il a vraiment voulu essayer.

Je crois surtout que tout ce qui s’est passé ensuite avec Lucky lui a donné le bon prétexte pour m’éjecter. Il s’est mis en tête une histoire et préfère s’y coller plutôt que de voir la réalité en face, de voir qu’il y a un contexte et des choses que moi-même je ne pouvais pas savoir, ni prévoir. Même pas les médecins, d’ailleurs.  Il avait besoin d’une coupable et comme je ne signifiais rien à ses yeux, c’était la solution facile.

C’est surtout ça qui fait mal.  Qu’il m’a fait croire qu’il pourrait essayer pour finalement revenir et même pas me laisser une chance. Même pas essayer de comprendre que moi aussi j’avais souffert d’angoisse dans toute cette aventure là.  J’aurais dû le ménager, y aller en douceur, le préparer à tout ça. La belle affaire ! Et moi ? Qui est-ce qui m’a préparé à ça ?  Personne, mais ça, il s’en fou…  !

- En fait, il venait voir notre fils quand il était encore à l’hôpital mais depuis, je n’ai pas de ses nouvelles. Il m’avait fait une scène quand j’étais encore enceinte pour que j’accepte son pognon. Je ne voulais pas, parce que je suis habitué à faire mes trucs et notre couple était…mal défini alors je ne voulais pas passer pour la profiteuse qui s’est fait faire un gamin par une rock star. J’ai payé la note d’hôpital et tout ce qu’il faut pour le petit jusqu’à maintenant, c’est moi. Peut-être qu’il a des projets mais  comme il joue le mec invisible, je ne suis pas au courant.

Et plus j’y songe, plus j’aurais dû mettre que mon nom de famille sur l’acte de naissance ! Il aurait eu qu’à faire le test pour prouver sa paternité, puisque pour lui je suis rien de plus qu’une menteuse mais au moins, je n’aurais pas à partager la parentalité sur Lucky avec quelqu’un qui ne se souvient peut-être même plus qu’on existe.

Si ça se trouve, à l’heure qu’il est, il est entrain de s’envoyer en l’air avec une fille stérile et nous ne sommes plus d’actualité… Mon Dieu ! Je vous en supplie… faite que non !

Je fermais mes yeux quand il essuya une larme sur ma joue avant de la caresser doucement. Je ne me souvenais plus de l’effet que ça pouvait me faire, un peu de tendresse du sexe opposé. Je suis faible, je m’en rends bien compte.

- Peut-être que ton opinion serait différente avec sa version. Mais je suis certaine qu’en ce moment, il ne souffre pas le moins du monde et qu’il n’a même pas idée que son absence peut déjà peser pour Lucky.  En ce moment, il doit probablement être saoul avec ses potes.

J’inspirais profondément pour me reprendre et chasser un peu l’espèce de nuage gris que je venais de mettre sur notre soirée qui se voulait légèrement festive pour souligner l’arrivée d’Ed dans son nouvel appart.

- J’aimerais qu’on soit ami. De vrais amis capable de se faire confiance et de discuter, tout comme nous venons de le faire à l’instant et… on sait pas où la vie nous envoi. Je ne veux seulement pas envoyer de mauvais signaux sans m’en rendre compte.  Je ne réfléchis pas toujours avant de parler et ça pourrait être mal interprété.  

Je pris la bouteille pour remplir nos verres, avec les larmes que je viens de verser, j’ai surement évacué l’alcool  du précédant, je  peux bien m’en permettre un autre, non ?

- Bon ! Tu connais ma grande romance triste, parle moi de la tienne. Raconte-moi ta plus grande histoire d’amour et pourquoi ça n’a pas fonctionné ? Parce que sinon, je vais finir par croire que je suis la seule malchanceuse de tout L.A. qui tombe sur les mauvais numéros chaque fois !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeJeu 29 Aoû - 10:40



First Steps
ft. Carolyn Adam



Carolyn parlait constamment de son fils. Je ne saurais pas dire si c’était l’attitude classique de toutes les mères de nouveau-nés. Mais je faisais comme si c’était normal d’être fière de son fils et d’en parler tout le temps. Est-ce que ma mère, quand je suis né, parlait tout le temps de moi à quiconque lui adressait la parole ? Je ne sais pas… Je ne rappelle même pas si elle l’avait fait avec mon petit frère. J’étais trop jeune pour m’en rappeler.

Mais Carolyn disait que quand j’aurais des enfants, je saurais ce que ça fait. Je souris en hochant la tête pour approuver alors que… Alors que je n’aurais jamais d’enfants. L’idée ne m’a jamais effleurée, en réalité. L’envie non plus. Et je ne pense pas qu’en avoir un me provoquera tant d’émotions que Carolyn n’en a pour son fils.

On se prévu une soirée cinéma avec Carolyn avant qu’on ne parle sport et que je ne fasse des sous-entendus douteux avant de m’excuser. Mais elle ne s’en formalisa pas ce qui me fit sourire.

Enfin, elle ne s’en formalisa pas tout de suite et quand je lui fis un début d’avance (probablement trop rapide), j’appuyai, en même temps et sans le savoir, sur un des boutons qui faisait très mal. C’était toujours bien de les repérer ces genres de boutons. Celui de Carolyn c’était l’échec de sa relation avec Eddy Cort. Un Eddy Cort qui semblait ne pas avoir aimé Carolyn du même amour qu’elle ne l’avait aimé lui. Et de ça était né Lucky... Elle continuait de dire que Cort avait juste voulu bien faire les choses mais qu’il ne l’avait jamais aimé.

-Je connais ça…


C’est ce que je soufflais sans savoir si je l’avais dit assez fort que pour que Carolyn m’entende vraiment. L’amour à sens unique… Je connais ça un peu trop bien. Et rien que d’y pensé mon cœur s’emballa. Je détestais ça. Je détestais ne pas contrôler ça. Et avec ça, je sentis ma cicatrice à l’épaule me gratter.

J’écoutai son histoire en détail. Le fait qu’Eddy Cort viennent voir son fils à l’hôpital et puis, depuis, plus rien. Le fait qu’elle ne voulait pas être la fille qu’on croit qui profite de l’argent d’une rockstar. Elle avait payé l’hôpital pour prouver qu’elle n’était pas ce genre de fille. Elle ne semblait pas être ce genre de fille. Sinon, elle serait à courir après Cort et pas à attendre sagement qu’il se pointe un jour.

-Au moins, tu ne lui as pas donné d’armes de te reprocher quelque chose en payant par toi-même les frais d’hôpitaux. Pour le reste, s’il ne vient jamais, tu seras fixé… Mais dis-toi qu’un enfant peut tout de même être heureux s’il a un parent qui l’aime comme tu aimes ton petit Lucky.


Lucky ne pourra jamais souffrir de ce qu’il n’a jamais eu… Et s’il ne goutte jamais à l’amour paternel, il ne pourra pas en manquer. C’était ma théorie… Et Dieu sait que je suis un expert en sentiment et en psychologie de l’enfance… En fait, je n’y connaissais rien mais j’avais l’impression de m’y connaitre par procuration tellement j’avais fréquenté A.J.. La grande experte en psychologie de l’enfant. C’était son truc favori. Elle aimait s’occuper de tarés en devenir.

J’essuyai les larmes de Carolyn de mon pouce et je la vis fermer les yeux et se laisser aller à mon geste. Je l’avais bien dosé ce qui n’était pas toujours facile.

Carolyn disait que si j’avais la version de Cort mon opinion serait peut-être différente avant de se dire que son fils souffrait de l’absence du chanteur.

-Non, je ne pense pas avoir une opinion différente en entendant sa version. Ceux qui ont le plus d’argent et qui sont connu cherchent souvent à avoir le bon rôle dans ce genre de situation et ils ont les moyens de l’avoir.

J’avais décidé de prendre le parti de Carolyn… Donc quoi que dise Cort, il n’aura pas le bon rôle à mes yeux. Tout ça parce que je l’avais décidé.

Je regardai toujours Carolyn qui voulait qu’on soit ami et puis… Et puis on verra ce que la vie nous réserve. Je souris un peu.

-D’accord. Des vrais amis. Et tu n’es pas la seule à ne pas réfléchir avant de parler… Tu as déjà eu quelques exemples de ma maladresse légendaire…

Comment couvrir mes futures possibles erreurs à l’avance. Celle que je faisais aujourd’hui, je les faisais par ignorance. Mais je savais d’expérience que faire des erreurs ça arrivait même si tout avait été calculé au millimètre.

J’avais gagné la confiance et l’amitié de Carolyn aujourd’hui. C’était un pas inespéré. Et elle nous versa chacun un verre. Je pris ma coupe buvant un petit coup avant qu’elle ne me demande de me parler de ma plus grande histoire d’amour. Il y aurait-il une once de sadisme qui se cachait dans le petit corps de Carolyn ? Peut-être… Ou alors c’est simplement une façon pour elle de voir qu’elle n’était pas la seule à vivre des choses pas très agréables.

Je souris un peu regardant Carolyn.

-Tu veux vraiment tout savoir ? D’accord.

Mon sourire était toujours là et je bus à nouveau une gorgée de champagne avant de me lancer.

-Ma plus longue histoire d’amour a duré 9 ans… Mais on ne pouvait pas dire que notre relation était très stable. On avait l’habitude de rompre presque tous les mois avant de se remettre ensemble… Ça a duré 9 années sans qu’on ne construise vraiment quelque chose ensemble.

On n’aurait pas su… On n’était pas fait pour construire des choses. On aimait se détruire et détruire tout ce qu’il y avait autour de nous.

-Il faut dire qu’elle a son petit caractère… C’est une psy… Bref, finalement, on a décidé que c’était mieux de se séparer définitivement…  Enfin, on ne l’a pas vraiment décidé ensemble. En fait, j’en…


Mon visage s’assombri… Et cette fois, ce n’était pas calculé… Mais ça servait à mon histoire.

-J’en aimais une autre… Du coup, j’ai décidé de rompre. J’aimais une autre fille comme jamais je n’ai aimé quelqu’un.

Je bus un coup de champagne baissant un peu les yeux et regardant dans le vide.

-J’ai avoué mes sentiments à cette fille et elle a joué avec me faisant croire qu’on pourrait un jour être ensemble.

Vous me direz que je romance. Que je me fais passer pour la victime. Mais dans ma tête, c’était comme ça que je voyais les choses. Dans ma tête, il n’y avait aucun mensonge dans cette phrase.

-Ça a duré longtemps où elle a obtenu plein de chose de moi parce que j’avais toujours l’espoir qu’on puisse être ensemble. Et quand j’ai décidé de savoir où on en était, elle m’a bien fait comprendre qu’elle ne partageait pas du tout les sentiments que j’avais pour elle.

Mes muscles se contractèrent au fur et à mesure de mon récit autant que mon visage laissant transparaitre un mélange de colère et de tristesse.

-Même après ça, je l’aimais toujours… Mais j’ai décidé de ne plus me faire embobiner et de ne plus céder à tous ses caprices… Elle n’a pas aimé… Au point qu’elle a envoyé des amis à elle me tabasser en leur racontant certainement un tas de mensonges sur moi.

Je montrais la toute fine et encore un rien visible cicatrice que j’avais sur la joue droite.

-Trois contre un… Je n’ai rien pu faire… Surtout qu’ils étaient armés… Ça m’apprendra d’aimer une fille qui traine avec des gens pas clairs…  J’ai passé un temps à l’hôpital après ça.

Je relevai mon regard sur Carolyn.

-Alors je comprends ce que ça fait d’aimer sans être aimé en retour.


Je soufflai ça serrant ma coupe dans ma main après mon récit.

-Désolé… Je crois que j’ai plombé l’ambiance moi aussi…


Mais peut-être que l’avoir fait me rendra plus humain aux yeux de Carolyn…


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeJeu 29 Aoû - 23:19



First Step
ft. Edwar Fleming




Quand Ed m’avait proposé de passer une soirée relaxe à discuter pour faire plus ample connaissance tout en buvant du champagne, jamais je n’aurais cru faire remonter le sujet Eddy Cort  en haut de la liste, en tous les cas, pas en étant sobre ! Et le pire, en m’écoutant parler, c’est comme s’il n’y avait que deux sujets dans ma vie : mon fils et mon ex !  Un sujet qui me met de bonne humeur et l’autre qui me fait pleurer comme une Madeleine !

N’empêche que je me sens tout de suite mieux après avoir tout déballé ça à mon nouveau colocataire parce que son opinion ne peut pas être, du moins je l’espère, déjà biaisé. Il ne me connait pas personnellement, non plus qu’il ne semble connaître Eddy et  puis il n’a rien à gagner en agissant ainsi puisque je lui ai dit au passage ne pas être prête ni même avoir envie de me mettre en couple et même, plus platement, juste m’envoyer en l’air.

Donc, pour changer le mal d’endroit, et pour me faire comprendre qu’il n’y a pas que moi qui a le monopole des catastrophes amoureuses, je lui demande de me parler de ses propres revers amoureux.  Quand on se compare, on se console, pas vrai ?

Son parcours est tout aussi lamentable que le mien. Il est même  vraiment pire ! Au moins, Eddy n’a pas envoyé Clepto me casser les jambes !  Ce qu’a vécu Ed n’est même pas comparable  à rien, c’est une histoire triste et révoltante.

- Wow…. Je ne sais pas quoi te dire !

Je voudrais le prendre dans mes bras comme pour le rassurer. Qu’il comprenne que nous ne sommes pas toutes des folles… mais je m’abstiens parce que ça serait un foutu gros mauvais signal si je me laissais aller alors que mon geste se voudrait vraiment qu’amical.

- Tu me donneras le nom de la première, question que je ne tombe jamais sur elle si un jour j’ai besoin d’en consulté une de psy !

Neuf années à rompre et à remettre ça à tout bout de champ, c’est soit qu’il l’aimait vraiment trop ou qu’elle était sa seule option du moment et qu’il n’avait pas envie d’être seul. Elle devait être hyper douée au lit ou sinon, je ne comprends pas comment quelqu’un peu endurer ce genre de relation aussi longtemps !

Et sa seconde relation….enfin presque relation puisqu’il n’a pas été en couple avec la fille qui n’a fait que lui faire miroiter une histoire entre eux…  

- C’est des filles comme elle, comme celle qui t’a manipulé qui nous donne mauvaise réputation ! Après nous sommes toutes cataloguées comme des cinglées ! Elle ne voulait pas de toi et quand tu l’as compris, madame s’est fâchée ! Je n’en reviens pas !

Après, il semble courir après des filles pas possibles tout comme j’ai fait avec Eddy. C’est courir après les emmerdes que de s’engager dans des histoires comme celles que nous avons respectivement vécues.

- Et tu as fait quelque chose contre les mecs qui t’ont passé à tabac ?  Tu ne les as pas laissé s’en sortir comme ça ?

J’espère qu’ils ont eu leur dû ! Qu’ils se déplacent en fauteuils ou je ne sais pas quoi de pire encore !

La prison ?

- Je n’ai jamais compris comment on pouvait se montrer violent avec quelqu’un ! Pour régler des trucs… Elle pouvait juste lâcher prises sur toi, puisque de toute façon, elle ne t’aimait pas… Ça te… fait encore mal ?

Je ne parle pas tant de la douleur physique comme celle du cœur.  Ed a vu qu’en ce qui me concerne, je me montre forte et joue la carte de la fille qui va bien alors qu’en fait je pleure derrière mes sourires. Peut-être qu’il en est ainsi pour lui aussi.

- Tu ne la plombe pas, c’est moi qui voulais savoir.

Je lui souris en tapotant sa main de la mienne.

- Si je peux t’aider à tourner la page, t’hésite pas !

J’ai vraiment dit ce que je viens de dire et je me sens extrêmement stupide au point ou je me sens obligé de préciser le fond de ma pensée.

- Pour parler, te changer les idées avec des soirées ciné ou pour m’apprendre des techniques de combat. Faire des activité, ça aide !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeVen 30 Aoû - 17:35



First Steps
ft. Carolyn Adam



Mon histoire était en partie véridique… En fait, c’est bel et bien comme ça que j’avais vécu les choses de mon point de vue. J’avais donné beaucoup de chose à Samantha. J’avais fait en sorte qu’il n’arrive rien à Ricci pendant plus d’un an… J’avais fait en sorte de lui réserver sa vengeance et quand je m’étais rendu compte qu’elle ne se vengerait jamais, j’avais été clément à cause de l’amour que je lui portais.

Je n’aurais pas dû… Le fait même de l’aimer avait bien failli me conduire au cimetière. C’est ce que j’avais retiré des sentiments que je vouais à Samantha : ils me rendaient faible…

Après mon récit et alors que j’avais encore mon air très sombre, Carolyn déclara ne pas savoir quoi dire. Il faut dire que le portrait que j’avais peint de Samantha dans mon récit était loin d’être flatteur. Quant au rôle que je m’étais donné, c’était clairement le rôle de la victime… Et même si j’avais exagéré certaine chose, je me sentais réellement comme la victime dans cette histoire. La vraie, je veux dire.

Je ne retrouvai qu’un demi-sourire quand elle disait vouloir le nom de mon ex (celui d’A.J.) au cas où elle devrait consulter un jour.

-Je te le donnerais. Même s’il parait que c’est une bonne psy quand même…

J’imagine qu’elle en était une, sinon elle aurait déjà été virée. Elle savait juste bien cacher son petit jeu, A.J… Je l’avais en partie bien formée… Quand je disais que j’étais un bon professeur.

Je sentais que mon histoire avec Samantha révoltait Carolyn. Elle disait que c’est avec ce genre de fille que les femmes ont mauvaise réputation…

-Ne t’en fais pas… Je ne suis pas du genre à faire des généralités. Je suis juste tombé amoureux de la fille qui ne fallait pas.

Et ça, je le pensais réellement. Samantha était inaccessible pour moi et j’étais tombé amoureux d’elle. C’était comme une foutue punition du destin pour les crimes que j’avais commis tout au long de ma vie.

Je n’aurais jamais Samantha… Elle ne m’aimera jamais. Et je guérissais un peu plus chaque jour de cet amour impossible.

Quant aux personnages de mon récit. Ceux qui m’avaient tabassé, je répondis simplement en haussant les épaules et en soupirant.

-J’ai porté plainte… Je ne connaissais pas leur nom... Ils m’ont juste dit qu’ils faisaient ça pour cette fille. J’ai donné la description à la police et j’ai donné le nom de la fille. Ils disent que l’enquête est en cours mais ils me donnent rarement des nouvelles…


Mes lèvres se pincèrent.

-J’ai peu d’espoir, je dois dire… Même si j’espère vraiment qu’ils les coinceront.


En vrai, j’allais faire payer à Alice ce qu’elle m’avait fait. Elle n’imaginait même pas encore ce qui allait lui arriver. J’avais déjà tout on plan en tête. Me restait à trouver le bon moment.

Carolyn disait ne pas comprendre comment on pouvait se montrer violent avec quelqu’un. Moi, je n’arrivais pas à comprendre comment on pouvait régler les choses autrement que comme ça. Il y avait nettement plus de satisfaction à faire mal qu’à faire du bien. Même si je savais très bien, parce que j’étais totalement lucide, que c’était une conception de pensée qui n’était pas spécialement répandue…

Quant à sa question… Savoir si ça me faisait encore mal… Je devais avouer qu’elle était bien placée au cas où Carolyn voulait faire mal. Je savais très bien que certaine phrases pouvaient faire bien plus mal qu’un coup de poing. Je maitrisais cet art là aussi. Et si je ne savais pas que la question de Carolyn visait à faire un parallèle entre son histoire et la mienne, je lui aurais offert un prix pour avoir tapé là où ça faisait mal.

Mon visage se fit sombre avant qu’il ne se radoucisse pour laisser transparaitre de la tristesse.

-Oui… Ça fait encore mal. Je l’aimais vraiment. C’est quelque chose que je ne pouvais pas contrôler. Et si j’essaye de l’oublier, ce qu’elle m’a fait… Ça fait quand même toujours mal.

Et à ce niveau, c’était difficile de me toucher. Samantha était certainement la seule à avoir réussi. Quant aux douleurs physiques, j’avais beaucoup moins mal maintenant. Restait quelques douleurs aux côtés et à mon épaule quand je faisais des gestes brusques.

-J’essaye de tourner la page.


Les New Soldados et Carolyn étaient deux choses qui allaient me permettre de tourner la page… En plus de ce que je réservais à Alice. Et à Samantha…

Je m’excusai de plomber l’ambiance mais Carolyn disait que c’était elle qui voulait savoir. Effectivement.

Je posai mon regard sur sa main qui tapotait la mienne avant qu’elle ne dise que si elle pouvait m’aider à tourner la page, je n’avais pas à hésiter.

Sous-entendus… Il y avait des sous-entendus, encore une fois. Mais elle se rattrapa très vite en précisant sa pensée. Je relevai son regard en la regardant dans les yeux avec un maigre sourire sur mes lèvres.

-Merci. Je pense aussi que ça va aider. Apparemment, on s’est bien trouvé… Et si on arrive à aller mieux, j’imagine que ça sera une bonne façon de montrer, toi à Cort et moi à cette fille qu’on a réussi à tourner la page.

Je souris un peu plus franchement. Je levai mon verre.

-On trinque ? A toi, moi et ton petit Lucky…

Je disais ça en ne la lâchant pas du regard comme si j’essayais de faire passer un message encore plus fort à travers mes yeux.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 197
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitimeDim 1 Sep - 20:46



First Step
ft. Edwar Fleming




Confidences pour confidences, le parcours amoureux d’Ed n’est pas plus reluisant que le miens, malheureusement. Il semblerait que nous sommes deux cœurs blessés qui ne cherche qu’à avancer.  Sans toutefois chercher à savoir qui a plus mal que l’autre, j’avoue que son histoire mérite la première place.  J’en reviens pas qu’il ait pu se faire tabasser par les toutous de la fille qu’il aimait, sous prétexte qu’il en a eu assez, justement, de faire le docile.

Pas besoin de le connaître depuis des ans pour se rendre compte qu’il ne ferait pas de mal à une mouche. Je veux dire… on le voit bien dans sa façon d’être qu’il est réfléchi et qu’il ne demande qu’à aimer et à être aimé. Et ça me désole, quelque part, de ne pas répondre à ses avances.  Il est beau garçon et je ne suis pas faite en bois. Le fait est que je ne suis pas prête à me laisser aller et qu’il y a mon fils à qui je dois penser. Il est ma priorité. Ce dont j’ai besoin moi est secondaire et même plus bas sur la liste encore.

Il souffre encore de cette histoire, je m’en veux de lui avoir demandé s’il en souffrait encore. Il me paraît évident que c’est le cas, bien avant qu’il ne me le confirme. C’était surtout  dit pour essayer de voir il en était où là dedans… et non pas pour jouer dans une plaie encore ouverte.

- Nous pouvons dire ça ainsi. On s’est trouvé l’un l’autre. Nous pourrons nous aider à passer au travers et se ramener à l’ordre si jamais nous éprouvons une faiblesse.

Comme deux alcoolique qui sont tenté pas la bouteille !

Ça me fait sourire de penser que le fait de pouvoir compter l’un sur l’autre serait comme un pied de nez à offrir a cette fille et à Eddy, quoi que je doute qu’Eddy ait vraiment quelque chose à faire de ce qui peut m’arriver.

Il n’en a jamais vraiment eu à faire de toute façon, c’est bien ça le drame !

Alors je trinque avec Ed, puisqu’il le propose ! Et après se verre, je me lève et pioche au hasard un vhs dans la boîte et l’insère dans la machine. Y’a au moins ça qui fonctionne, puisque mon enregistreur est encore cassé sur mon radio. À défaut de pouvoir écouter de la musique, nous pouvons donc  visionner un film.

Je ne fais qu’un petit détour pour aller chercher des chips à la cuisine. Après tout, chips et champagne, c’est un must pour ce genre de soirée !  En revenant au salon, je me rends compte que j’ai choisi un film de peur.

- Bon ! Je demande pardon d’avance pour les cris de peur ou les chips qui vont voler quand je vais sursauter.

Nous n’avons pas tous des nerfs en acier et moi, c’est connu, j’ai peur de mon ombre !

Pour une première soirée en semble, je suis satisfaite. Je suis certaine que nous allons bien nous entendre et que nous saurons établir notre petite routine. Je ne pourrai jamais retrouver ma complicité que j’avais avec Bella. Mais je pourrai en bâtir une avec Ed !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




First Steps [PV Carolyn][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: First Steps [PV Carolyn][Terminé]   First Steps [PV Carolyn][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

First Steps [PV Carolyn][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» La justice de Raphael [Terminé]
» 02. Crying shame [sujet terminé]
» Le reflet du passé [Terminé]
» Catharina Bolkonski (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Appartement de Carolyn Adam-