AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 New Customer [PV Cash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeDim 15 Sep - 13:22



New Customer
ft. Cash Izbel


On était penché devant la nouvelle cargaison de drogue fraichement volée par certains de mes hommes. C’était la troisième fois qu’on arrivait à voler une cargaison des Los Diablos d’où mon sourire satisfait. Ils allaient encore avoir un manque à gagner. Et ça sera entièrement notre faute.

-Combien ils en ont tué ?

C’était ma première question à Gonzalez. Je voulais savoir combien de Los Diablos avaient été tués dans l’aventure. La dernière fois, on avait réussi à en éliminer deux. Chaque Los Diablos mort était une petite victoire pour moi.

-Aucun…


Aucun ? Je relevai le regard sur Gonzalez en levant un sourcil.

-Aucun ?

Dommage… Ça aurait rendu la victoire encore plus savoureuse. Gonzalez pris alors un air grave.

-Mais on a perdu Velez… Ils l’ont tué.


Velez était l’un de mes hommes. Un gamin qui vivait encore chez sa mère… Il vendait de la drogue pour lui ramener de l’argent. C’était ce qu’il m’avait dit en tout cas, quand il a été présenté devant moi.

Pas de chance… Mais des hommes j’en avais beaucoup.

-Je vais devoir aller annoncer ça à sa mère. Elle n’avait plus que lui.


Peut-être qu’elle sera heureuse de savoir que son délinquant de fils est mort. Non… La plupart des mères ne pensaient pas comme ça. En réalité, j’étais plus certain qu’elle allait pleurer toutes les larmes de son corps.

Et si la mort de Velez et ce qu’en pensera sa mère ne me faisait ni chaud, ni froid, je savais que par rapport à mes hommes, dont Gonzalez, je devais avoir l’air concerné. Alors, je pris un air concerné regardant Gonzalez dans les yeux.

-C’était un bon soldat… On indemnisera sa mère pour sa perte.

Ces mots n’étaient pas choisis au hasard. C’était les mêmes que m’avaient servi Reed après la mort de Riccardo. La conversation que j’avais eu avec l’hérité de BSC ce jour-là était resté gravé dans ma tête.

-Ça ne ramènera pas son fils mais au moins elle pourra lui payer des funérailles dignes de ce nom.

Ou elle se suicidera… On ne savait jamais ce qui pouvait arriver. Ça m’importait peu en fait. Si je donnais de l’argent à cette femme c’était uniquement pour mon image par rapport aux membres de mon gang. Je reprenais tous les codes de Reed ainsi quand je l’aurais bouffé tout cru, je pourrais en même temps le remercier de m’avoir donné toutes les clés pour le détruire.

Gonzalez hocha la tête.

-Bonne idée. Je rassemblerais de l’argent pour lui donner.

Il était satisfait… Parfait ! Mon regard retomba alors sur la drogue et j’en pris un paquet en main avant que Gonzalez ne l’ouvre encore.

-Tu sens le bébé, Ward… Tu utilises des produits pour bébé comme après-rasage ?


Je relevai le regard sur lui en le regardant comme si c’était un ignorant alors que je voyais bien sur son visage qu’il se foutait de ma gueule. Je répondis calmement :

-Non… Ma coloc’ a un petit bébé. C’est tout.

C’était au tour de Gonzalez de faire un drôle de tête.

-Le bébé… C’est le tient ?


Ce type est-il vraiment obligé d’être complètement stupide ? Il savait que ça faisait depuis peu que j’avais emménagé avec Carolyn. Que c’était mon point de chute supplémentaire. Il savait tout ça. Et pourtant, il se faisait quand même des idées qui ne se tenaient pas.

-Bien sûr que non. Tu sais qu’il faut un peu plus que quelques jours pour concevoir un bébé et qu’il naisse ? Tu sais ça, Gonzalez ?

Je le questionnais calmement non sans laisser vaguement sous-entendre que je le prenais pour le dernier des abrutis. Les gens de l’Eastside avaient vraiment du mal à naitre avec plus de deux neurones. Gonzalez n’échappait pas à la règle.

-Heu… Ouais, je sais ça. C’est pas à toi, alors…

Belle déduction.

-Non. Ce n’est pas à moi.

Qu’est-ce que je ferais avec un gosse ? Ça serait juste un poids en trop.

Je me détournai de Gonzalez pour prendre un 9MM et le mettre dans la poche intérieure de ma veste. Gonzalez l’ouvrit alors encore. C’est un vrai moulin à parole.

-Tu vas où ?


D’habitude, je restais ici toutes les nuits où je décidais de travailler pour donner mes ordres entre deux séances de punching-ball. Mais aujourd’hui, j’avais envie de sortir.

-A Santa Monica. Je vais vendre un peu.

Il leva un sourcil.

-Toi ? Vendre ? Mais tu détestes ça ?


C’est vrai… Mais il n’y avait personne à tuer et je m’ennuyais profondément. Carolyn devait dormir à cette heure-ci alors rentrer n’était pas une option surtout qu’elle croyait que j’étais sur les routes pour mon travail.

-Oui. Je déteste ça. Mais je m’ennuie et j’ai envie de sortir un peu. Tu as quelque chose à redire, Gonzalez ?

En disant ça, je le regardai droit dans les yeux. Il hocha alors la tête négativement.

-Non, non. Loin de moi l’idée de contester ce que tu fais.

Il avait intérêt et c’est ce que je lui fis comprendre d’un regard. Je pris la drogue et la mise dans ma veste avant de prendre la direction de Santa Monica. Là-bas, j’avais peu de chance de tomber sur des Los Diablos. Et c’est au skate park que j’atterri. C’était l’endroit où j’aurais le plus de chance de pouvoir vendre cette came fraichement acquise.

Je vérifiais s’il n’y avait personne de suspect dans le coin mais non… Tout ce que je vis d’intéressant, c’est Cash Izbel faire du BMX. Une bonne proie. Izbel était un junkie. Après avoir encore regardé à gauche et à droite, je m’approchai d’Izbel. Je ne l’avais encore jamais vu en vrai. Je savais qu’il achetait chez les Los Diablos… Tout du moins à Delfino Alvarez avec qui il trainait. Mais Delfino Alvarez n’était plus dans le paysage des Los Diablos depuis un moment.

-Cash Izbel, en personne ! Waw ! Je suis fan de votre nouvel album. Je me retrouve dans tous ce que vous dites.

L’album était trash et descendait la gente féminine. Et vu ce qu’il m’était arrivé avec Samantha, je me retrouvais, en effet, plutôt bien dans les paroles.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeMar 17 Sep - 21:07



New Customer
ft. Edward Fleming


J’avais encore attendu quelques jours. J’avais encore résisté quelque jour. J’étais là, devant cette porte qui ne s’ouvrait plus alors qu’enfant, elle était toujours ouverte. Je pouvais sentir le souffle chaud, bien plus chaud encore que celui de L.A., caresser ma peau métis alors que je l’observais, allant et venant à ma guise d’un monde à l’autre.

A l’adolescence, c’était devenu plus difficile, mais j’avais trouvé de nouvelles clés, des clés en poudre.

Puis il y avait eu Billy. Et je devais choisir entre Billy et le Serpent. Entre rester à Los Angeles et n’en faire plus qu’un rêve pouyr marcher pieds nus dans le sable, de l’autre côté, avant d’entamer ma métamorphose pour me chauffer au soleil.

Mais maintenant, Billy m’avait privé trop longtemps de la poudre des passeurs. Il m’en fallait ou j’allais exploser comme j’avais explosé lors du tournage du clip, prenant Samantha Mancini pour cible. Qui d’autre ? Les autres étaient insignifiants, j’étais incapable de secouer Billy de peur de le secouer trop fort… Mancini, elle, s’était mise en avant d’elle-même et j’avais frappé dessus, encore et encore, espérant faire plus mal encore que n’importe quel abus que Billy avait pu avoir pour Savannah et vice versa.

Ma mère avait bien senti que quelque chose n’allait pas, que j’avais l’air malade. Ouais, j’étais malade, L.A. me dévorait littéralement. Ma jauge d’énergie mystique était au plus bas.

Je devais redevenir le shaman.

Et plus rien ne pourrait m’atteindre.

Pour ça, je devais recommencer du début. Retourner aux origines. Et mes origines, là où le shaman était né, c’était au Skate Park, sur Santa Monica. Les courbes de la piste rappelant celles des filles qu’on convoitait, des nymphes qui nous voletaient un peu tout autour, papillonnant et applaudissant les plus belles figures.

C’était là que j’étais aujourd’hui, campé sur mon BMX, les veines de mes avant-bras musclés par les mélodies que je faisais chanter à ma guitare. Mes cheveux lourds faisaient autant de cascades que moi… Mais où étaient passés les passeurs. Mes quelques années passées avec The Lightening et autour du monde ne pouvait pas avoir changé L.A. autant que ça… ?

Je repérai quelqu’un et ce dernier s’approcha de moi. Fan ou passeur ? Difficile à dire… il était plus vieux que les petits passeurs que je m’attendais à trouver ici… Mais il était trop calme pour être un vrai fan ayant repéré son idole.

Il se présenta, comme un fan, me félicitant pour notre dernier album. Pieds à terre, assis sur la selle basse de mon BMX, je le regardai caché derrière mes cheveux et mes lunettes de soleil.

-Merci vieux… Content de voir que je suis pas le seul à penser ça.

Je regardai autour de nous, les quelques filles jeunes, innocente et belle qui ne demandaient qu’à être regardées.

-Pourquoi elles ne peuvent pas toutes être comme ça, hein ?

Je secouai la tête de dépit, m’allumant une clope et en présentant une à mon interlocuteur.

-Et si t’as quelque chose de plus fort en échange, je suis preneur.

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeJeu 19 Sep - 16:26



New Customer
ft. Cash Izbel


Cash, en vrai, était comme il était dans les interviews télévisées et en concert… C’est-à-dire complètement caché derrière ses longs cheveux bouclés et ses lunettes de soleil. Impossible de voir ses différentes expressions hormis son potentiel sourire comme ça.

Je m’avançai vers lui me présentant comme un fan avant de le complimenter sur le dernier album de The Lightening. J’étais réellement fan du groupe. Les chansons de The Lightening me parlaient et celle sur le dernier album d’autant plus et surtout depuis que Samantha m’avait joué un sale tour.

Cash s’était arrêté de faire des figures pour me regarder et me remercier avant de dire qu’il était content de voir que d’autres gens pensaient comme lui. Il semblerait que Cash aient eu aussi quelques soucis avec la gente féminine. En tout cas, il semblait me dire que les paroles ce n’était pas simplement pour faire vendre en créant la polémique mais c’était quelque chose qu’il pensait vraiment.

Je souris un peu suivant le regard de Cash qui se posait sur quelques filles aux jolies courbes et jeunes qui trainaient elle aussi dans les alentours sûrement pour se rincer l’œil elle aussi. Ce genre de filles, c’était le genre de Cash.

-Tu veux dire… Pourquoi est-ce qu’elles ne peuvent pas toutes être belles et c’est tout ? C’est vrai… Je me pose la même question tous les jours.

Ouais parce que les filles qui trainaient ici difficile, sans leur parler, d’en savoir sur leur personnalité. Hormis qu’elles étaient jolies et qu’elle se plaisait à le montrer. Peut-être que c’est ça la femme de rêve pour Cash. Une fille jolie, qui le montre et qui n’en demande pas plus. Parce qu’étant fan de The Lightening et sachant très bien que la haine du groupe envers les femmes venaient en partie des différentes femmes manager qu’ils avaient eues, je pouvais conclure que Cash n’aimait pas vraiment les femmes modernes qui essayaient de se faire voir autrement que par leurs courbes.

Des femmes comme Samantha…

Le guitariste était dépité. C’était plutôt facile à cerner malgré qu’il soit caché derrière une couche de cheveux. Il sortit alors son paquet de cigarette, en prit une et l’alluma avant de m’en proposer une en espérant que j’avais quelque chose de plus fort en échange.

C’était presque trop facile… Un client tel que Cash consommait beaucoup et il se vendait littéralement à toi. J’esquissai un petit sourire.

-Tu m’as bien cerné, comme je vois…

Je faisais comme si j’étais grillé mais en réalité je n’avais pas vraiment fait grand-chose pour éviter de me faire griller.

-J’ai bien quelque chose de plus fort.


Je disais ça en ouvrant ma veste et en faisant doucement dépasser le paquet de coke de ma poche intérieur. Je fixai ensuite Cash.

-Mais pas de cigarette pour moi. Je ne fume pas.

Ce n’était pas totalement vrai. Je fumais mais uniquement avant un match de boxe ou bien quand je filais une proie comme je l’avais fait quand j’avais été faire peur à Isabel pour le compte d’Angelo. Je le faisais pour passer le temps pas forcément parce que j’aimais réellement ça. J’ai commencé avec ces habitudes stupides quand j’ai commencé à boxer de plus en plus vers mes 22 ans.

Mais ici, ce n’était ni une filature, ni un match de boxe.

-Je préfère l’argent liquide… C’est de la came de bonne qualité. Pas de la petite came mexicaine… C’est de la came italienne. Alors ça vaut son prix.


Il avait raison, Gonzalez… Je détestais vraiment ça. Vendre, ça n’avait vraiment aucune saveur.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeDim 22 Sep - 12:00



New Customer
ft. Edward Fleming


Je regardais les filles, puis ce mec qui détonait avec le reste du paysage. Trop vieux, trop introverti… Trop en attente de quelque chose. Il sentait le passeur à plein nez, mais il sentait aussi autre chose. J’eus cette impression que mes pupilles se fendaient comme celles du Serpent quand je quittai les filles en mini jupes des yeux.

Plus qu’à un passeur, il ressemblait à un Sphinx, créature surnaturelle et dangereuse issue du Désert et qui faisait une incursion dans le monde réel de Billy.  Et le Sphinx posait ses questions.

-Belles, joueuses, gentilles, pleine d’imagination, c’est comme ça que je les aime. Pas en tailleur et hauts talons sévères.

Samantha Mancini était de celles-là. Pourquoi ? Pourquoi alors qu’elle était d’une beauté époustouflante et que Daniele Ricci, son compagnon, était un véritable feu d’artifice à lui tout seul. Le pauvre, elle allait l’enfermer dans une cage aussi aseptisée que l’un des bureaux blancs de la tour MTI.

Au Sphinx, je demandai mon dû pour avoir répondu à sa question, lui offrant en prime une cigarette. J’avais besoin de quoi voyager et je savais qu’il avait de quoi me faire ramper dans le sable, de quoi me faire prendre le soleil de l’autre côté. Et je ne m’étais pas trompé. Je souris quand il déclara que je l’avais bien cerné.

-Fais attention, la police aussi a l’œil affuté, surtout dans le coin. Ils vous repèrent aussi facilement que si vous étiez des vautours qui créent des ombres en passant devant le soleil.

Prêts à fondre sur leurs proies. Des proies comme moi. Et d’autres bien plus jeunes. Cela faisait des années déjà qu’ils m’avaient attrapé et me gardaient sous leur influence.

Le Sphinx refusa la cigarette dont je lui faisais offrande, préférant l’argent liquide. Je rangeai mon paquet de cigarette et de mon slim de cuir, sortis difficillement un petit rouleau de billets. Pas des billets de un dollar.

Je le lui lançai et déclarai.

-Avec ça, je veux tout ce que tu as.

Je penchai la tête et posai à mon tour une question.

-On s’est déjà vus quelques part ?

Ici ou de l’autre côté, dans un rêve ou dans la réalité, son visage me disait quelques chose. Peut-être dans les ruelles sales de l’Estside où je rencontrais souvent Delfino. Parce que Delfino aussi vendait de l’italienne. Les Los Diablos vendaient toujours de l’Italienne, pas de la mexicaine.

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeMar 24 Sep - 9:57



New Customer
ft. Cash Izbel


Cash aimait les filles… Mais pas n’importe lesquelles. Il avait un idéal de femmes assez simple. Des filles comme celles qui tournaient en mini-jupes autour de skate park. Des filles belles, joueuses, gentilles, pleine d’imagination… C’était ce qu’il disait. Il aimait ce genre de filles autant qu’il détestait les nouveaux types de femmes. Des femmes qui cherchaient à se faire une place dans le monde des hommes. Des femmes comme Samantha.

-Tu n’aimes pas les femmes de pouvoirs… Ou celles qui cherchent à l’obtenir. Tu aimes quand tout est à sa place. Ouais… J’aime ça aussi.


Est-ce que j’aimais vraiment ça ? Ça n’avait pas vraiment d’importance. J’aimais surtout les femmes qui n’avaient pas froid aux yeux. Je croyais que Samantha n’avait peur de rien… Je m’étais trompé… La preuve étant qu’elle n’avait même pas osé regarder quand Alice m’avait fait tabasser. Même A.J. avait peur de quelque chose… Pas de la mort mais d’être abandonné.

La femme parfaite n’existe pas. Pour personne. Bien que Cash ne semblait pas forcément difficile.

Cash finit par me cerner assez vite et ça sembla l’amuser. Il disait d’ailleurs que je devrais faire gaffe à la police parce qu’ils nous repéraient assez facilement. Par « nous », j’imagine qu’il parlait des dealers. Sauf que je n’étais pas un dealer. J’étais autre-chose. Quelque chose de bien plus difficile à trouver pour la police. Pourtant ce n’est pas faute d’avoir déjà fait quelques petites tours en cellule… Je penchai légèrement la tête sur le côté.

-Ne t’en fais pas. Je fais très attention. Je sais surveiller mes arrières.


Je refusai sa cigarette déclarant préférer l’argent liquide. Un autre petit dealer aurait certainement accepté et la cigarette et l’argent. Pas moi. Parce que je n’étais pas un « autre petit dealer ». Je n’avais rien n’à voir avec eux.

Cash rangea alors son paquet pour sortir avec pas mal de difficulté une liasse de billets. Pas des petits billets… Des gros billets. Et il y en avait beaucoup. En échange de ça, il voulait tout ce que j’avais. Je crois qu’il y avait plus d’argent que ce que je n’avais de drogue mais ça ne semblait pas avoir d’importance pour lui. Cash était devenu riche au moment même où il a vendu son premier album avec The Lightening. A partir de ce moment, il a dû perdre de vue ce que vaut vraiment l’argent.

-Deal…

Je jetai un œil autour de nous avant de sortir toutes la drogue que j’avais de ma poche. Je la lui tendis pour qu’il s’en empare prenant possession des billets que je fourrai dans la poche intérieure de ma veste en cuir sans aucun état d’âme. D’autres petits dealers se seraient réjouis d’une telle aubaine… A moi, ça ne me faisait ni chaud, ni froid… Sauf si je réfléchissais plus loin… Aussi loin que : s’il s’enfile toute cette drogue d’un coup, il va mourir… Et s’il meurt, ça touchera Samantha. Si je réfléchissais jusque-là, j’arrivais à avoir un début de satisfaction. Même si… J’adorais la musique de The Lightening… Ce qui faisait que ça me faisais aussi ressentir une sensation de sacrifice.

J’allais rentrer au QG et me préparer à prendre mon avion pour Rome quand Cash me demanda si on s’était déjà vu quelque part. Oui… Possible… Cash venait de l’Eastside… Je venais de l’Eastside. Sans doute qu’on a dû se croiser dans l’Eastside sans vraiment faire attention l’un à l’autre. C’était un gamin des rues, Cash. Comme moi, même si on n’avait pas du tout le même âge. J’haussai les épaules.

-Dans l’Eastside, peut-être… Je viens de l’Eastside, comme toi. On a dû s’y croiser. On ne peut pas dire que c’est forcément très grand et comme je dénote par rapport à la population locale, tu m’as peut-être remarqué.

La population locale, c’était les latinos qui étaient largement majoritaire dans l’Eastside.

-Moi, je t’y ai vu en tout cas… Mais je ne t’ai pas vu que là. Je suis vraiment fan de ton groupe. Je vous ai déjà vu plusieurs fois en concert. Il en est où votre clip ? Les rumeurs disent qu’il est sur la bonne voie…


Tant qu’à faire… Jouons aux journalistes…


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeVen 27 Sep - 15:57



New Customer
ft. Edward Fleming


Le passeur et moi étions d’accord sur les femmes et les filles. Pourquoi cherchaient-elles le pouvoir alors qu’elle l’avait déjà par ailleurs, alors qu’il leur suffisait de vaincre nos cœurs et nous faire les yeux doux. Non, il fallait que certaines d’entre elles deviennent des harpies sévères et asexuées voulant absolument démontrer qu’elles avaient plus que de belles courbes à offrir.

Ce qu’elles ne comprenaient pas c’était ce que leurs belles courbes et leurs yeux doux avaient à leur offrir à elles-mêmes, sans faire plus d’effort.

Ce passeur-là semblait ne pas être né de la dernière pluie. Il ne craignait pas les radars de la police. Il avait l’air du type qui sait ce qu’il fait. Et pour le passage, il affirma qu’une cigarette ne suffirait pas. Il voulait du cash. A croire que mon prénom était prédestiné. Les passeurs aimaient le cash. Cash aimait les passeurs.

Alors j’en fis pleuvoir sur lui et en échange et en vitesse, je me retrouvais avec sa cargaison complète sur moi. De quoi tenir un petit bout de temps, au moins quelques jours. De quoi soigner définitivement les tremblements et les délire. Ouais, parce que ce n’était pas quand j’étais shooté que je délirais, c’était quand je ne l’étais pas.

-Merci, mec.

J’avais de quoi partager aussi, pour qui voudrait aller faire un tour avec moi dans le Désert. Il ne s’agirait pas de Billy, cependant, Billy avait ces voyages en horreur. Il préférait la rudesse et l’air étouffant de L.A.

J’eus alors l’impression d’avoir déjà vu ce passeur quelque part. Et il affirma m’avoir déjà vu dans l’Eastside. Il était vrai que j’allais souvent dans l’Eastside, avant, quand Delfino m’aidait encore à voir au-delà des frontières de la perception. Et puis, j’aimais les filles de l’Eastside, parce qu’elles étaient simple, vraie et bardées de tatouages comme le fut feu Gaïana.

-ah ouais… Ouais sûrement dans l’Eastside…

Je répondais mollement, rêvant déjà aux endroits que je pourrai revoir… mais le passeur me ramena bien vite sur le béton dur du skate park en parlant du clip. Je jetai mon mégot et rallumai nerveusement une cigarette.

-Il est en bonne voie. Il est en post prod.

Je secouai la tête, envoyant de la fumée dans tous les sens, la clope pendue à ma lèvre inférieure.

-Mais ce n’est pas notre clip. C’est le clip de Samantha Mancini. Nous, on a juste pu choisir la fille de Be Mine !… Tout le reste, c’est elle qui l’a décidé, jusqu’à la position du divan que tu verras dans le clip.

Je fis une grimace, dégoûté.

-La prochaine fois, ça ne se passera pas comme ça. La prochaine fois, Lenny Knowles ne sera pas malade.

La prochaine fois, la fille de Be Mine ! ce sera Mancini.

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeSam 28 Sep - 10:01



New Customer
ft. Cash Izbel


Cash venait de me donner assez d’argent pour rembourser mon petit voyage à Rome… Voir même plus. En échange, je lui avais donné ma came volée. Et tout ça sans le moindre effort et sans la moindre perte d’argent. Bon, on avait perdu Velez mais personne n’est irremplaçable. C’était une maigre perte par rapport aux bénéfices qu’on allait avoir avec cette cargaison.

Il me remercia et je lui souris. Il allait pouvoir se camer à mort et moi j’allais pouvoir aller en paix régler mes comptes avec Alice. La vie était parfois bien faite.

Et si j’étais décidé à en rester là et à m’en aller, Cash anticipa mon geste pour me demander si on ne s’était pas vu quelque part. Je lui déclarai qu’on s’était sûrement vu dans l’Eastside, ce qui était certainement le cas. Il se droguait et j’avais été dealer pendant des années (à défaut d’être mieux que ça) alors les chances pour qu’on se soit croisé plusieurs fois là-bas étaient grandes. Il confirma…

Tant que j’y étais à parler avec le guitariste de The Lightening, je demandai des nouvelles du clip que les fans, dont je faisais partie, attendait depuis des lustres. Ma question sembla rendre nerveux Izbel qui se ralluma sur le champ une cigarette. A moins que ça ne soit le manque évident de drogue qui le rende aussi nerveux. Quoi qu’il en soit, il me répondit que le clip était un post-prod. J’esquissai un sourire.

-Bonne nouvelle. J’ai hâte de voir ce que ça donnera.

La fumée de la cigarette d’Izbel allait dans tous les sens dont dans la figure. J’avais appris à supporter cette odeur qui, quand j’étais petit, m’insupportait. Je me rappelle, d’ailleurs, très bien du jour où ma mère a ramené à la maison un type qui fumait comme une locomotive… Je crois qu’il est resté en couple une semaine avec ma mère… Parce qu’à la fin de la semaine, j’ai décidé de prendre tous les foutus paquets de cigarette qui trainaient dans la maison (et il y en avait beaucoup) pour faire un gros feu de camp sur la table basse du salon. Tout ça pendant qu’ils s’amusaient dans la chambre… C’est l’odeur qui les a alertés alors que j’étais debout devant le feu que j’avais mis sur la table. Ils sont arrivés à temps pour éteindre avant que ça ne devienne incontrôlable. Je n’ai plus jamais vu ce type après ça… Il a claqué la porte comme tous les autres laissant ma mère complètement dévastée. J’avais 9 ans.

C’est à force de fréquenter Ricardo et ses sbires que j’avais appris à supporter l’odeur avant de fumer moi-même de temps à autre.

Bref, Cash me ramena au clip… Il ne semblait pas très heureux. Il disait que c’était le clip de Samantha… Rien que le nom me fit frissonner autant qu’il me fit légèrement pencher la tête sur le côté alors que je regardais le guitariste. Izbel disait qu’ils n’avaient rien pu choisir hormis la fille du clip. Il en était dégoûté.

Samantha un tyran ? Difficilement imaginable… Manipulatrice ? Oui… Ça oui… Elle m’avait manipulé aussi bien que j’aurais pu le faire avec n’importe qui. Jusqu’à me conduire à une mort pas si certaine que ça. Mais j’imagine qu’il fallait être un rien manipulateur pour être manager. Comme tous les postes du genre, d’ailleurs.

Je pourrais être manager si je le décidais… Je pourrais être n’importe qui, si je le décidais.

Izbel disait que la prochaine fois, ça ne se passera pas comme ça parce que son autre manager ne sera pas malade. Donc, si je comprenais bien, Samantha avait pris les pour le clip parce que Knowles était malade et Cash n’avait pas apprécié sa façon de faire… Il faut dire qu’il aimait les filles belles, gentilles et dociles alors c’était normal qu’il n’appréciait pas Samantha. Samantha était belle… Mais très loin d’être docile. Je savais de quoi je parlais… Je la connais bien mieux qu’Izbel.

Mais je fis tout de même le type étonné :

-Elle a tout décidé ? Merde, alors… J’espère que ça sera quand même bien. Parce que ce que les fans veulent voir c’est un truc qui colle à la chanson. Un truc bien trash… C’est vous les artistes. Pas vos managers. Les managers, ils ne devraient pas avoir leur mot à dire sur vos créations.


Mais apparemment, chez The Lightening, ils avaient à dire.

-Moi, je serais toi, si elle continue à choisir tout pour vous, j’essayerais de la virer… Vous avez le droit de faire ça ? Vous avez vraiment besoin de deux managers ? Vous vous en sortiez bien avec un avant… Vous faisiez des trucs géniaux.


Oh Samantha… Que j’aime te mettre des bâtons dans les roues… Et ce n’est qu’un avant-goût de ce qui t’attends…



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeLun 30 Sep - 15:39



New Customer
ft. Edward Fleming


Ouais… Le clip… Tout le monde attendait le clip. Mais pour obtenir quelque chose de nous, il fallait nous laisser le temps de la gestation, comme la digestion lente du serpent qui a avalé une proie plus grosse que lui. Samantha avait voulu précipiter l’accouchement, même si c’était Billy qui avait choisi la date. Samantha avait voulu faire les choses bien, à sa manière, avec ses propres plans d’action. Et nos décisions, souhaits et exigences ne pesaient pas lourd dans la balance.

J’avais ma poudre, mais je n’allais pas la consommer tout de suite, pas ici. Peut-être aussi pas tout seul. Mais qu’importe, le passeur avait attiré mes pupilles biseautées sur la proie que je cherchais à mordre pour à mon tour la digérer lentement… Vive.

Mon interlocuteur était aussi désolé, que moi et, mon BMX coincé entre mes jambes, la cendre incandescente de ma cigarette tombait en pluie de braise tandis que je parlais avec véhémence.

-Elle a tout décidé en donnant l’illusion à Billy qu’il avait les pleins pouvoirs, qu’il avait le choix. Mais en fait, non. Parce qu’elle justifiait ses choix et c’était par ces justifications qu’elle faisait en sorte que Billy soit docile et malléable.

Mes yeux étincelèrent derrière mes boucles de cheveux et mes verres fumés.

-Elle a réussi à lui faire croire que ses décision étaient en fait les siennes… Les meilleures à prendre. Alors que Billy aurait dû m’épauler et dire que les choses devaient aller et être faites conformément à ce que nous voulions. Pas elle, pas l’équipe technique, pas les acteurs, pas son comité restreint.

Je me pointai du pouce.

-Nous. Billy et Cash. The Lightening.

Le passeur se demanda alors si nous avions suffisamment de pouvoir pour la faire virer.

-Je ne peux pas le faire sans l’aval de Billy… Or, Billy est sous son emprise, ensorcelé. Il va droit vers ce que nous avons déjà connu avec Maria Watson et Madison Dekkers.

Je soupirai.

-Au moins, cette fois, on a Lenny comme avantage. Je ne parlerai pas à Mancini.

Je demandai alors à mon passeur.

-Et toi, c’est qui ta salope à toi ?

Puisqu’il avait dit avoir apprécié notre dernier album, il devait en avoir une… Ou plusieurs dans sa vie.

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 309
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeMar 1 Oct - 14:55



New Customer
ft. Cash Izbel


La presse disait que Cash n’était pas un grand bavard. Qu’il s’exprimait essentiellement à travers sa guitare. Mais il suffisait de poser les bonnes questions pour commencer à ce qu’il ne parle beaucoup. Et ma bonne question, elle concernait le clip et surtout Samantha qui semblait avoir fait en sorte d’avoir une certaine mainmise sur le clip de The Lightening. Je fis le fan déçu qui espérait que ça soit vraiment à l’image du groupe mais qui se rendait compte que le résultat ne sera peut-être pas à la hauteur des attentes de tous.

Et, devant quelqu’un de totalement rallié à sa cause, Cash se mit à cracher sa haine sur Samantha. Il disait qu’elle avait tout décidé en faisant croire à Lighter que c’était lui qui avait le plein pouvoir. Je savais que Samantha avait le tour pour manipuler les gens… Elle avait utilisé mes sentiments pour protéger celui qu’elle aimait vraiment. Et comme un abruti, j’avais mordu à l’hameçon presque en connaissance de cause.

L’histoire de Cash n’était pas toute à fait la même… Mais d’après lui, elle avait fait en sorte que Billy croit que ses choix étaient les siens alors qu’ils étaient ceux de Samantha. Bref, Cash aurait voulu que toutes les idées soient les siennes et celles de Billy mais en fin de compte, elles avaient été celles de Samantha et de ceux qui les avait entouré.

Je pris un air déçu. Pas déçu pour moi mais déçu pour lui.

-Je te comprends. J’aurais la haine aussi. Je serais artiste, j’aimerais que ce que je fais ne soit pas parasité par des gens qui croient mieux s’y connaitre.


Alors, je disais tout simplement à Cash de se débarasser d’elle. Ils avaient deux managers d’après la presse alors pourquoi pas se débarrasser de Samantha ? Surtout que j’adorerais être celui qui a donné à pichenette à Cash pour qu’il en arrive à se dire que « ouais », il devait s’en débarrasser. Mais Cash disait qu’il ne pouvait pas faire ça sans l’aval de Lighter. Un Lighter ensorcelé… Et que lui ne parlerait pas à Samantha et qu’il était content d’avoir Lenny, son autre manager, en ajoutant que c’était un avantage contraire aux autres fois où ils étaient sous « l’emprise » de femme comme Watson et Dekkers.

-Tu devrais parler à Billy… Il faut pas vous faire bouffer par cette femme qui n’a l’air de chercher que le pouvoir. Moi, en tant que fan, j’aimerais pas que mon groupe perde de son âme à cause d’un manager…

La balle était dans le camp de Cash… Un Cash qui me posa une question qui me fit prendre mon air un peu triste.

-Une fille qui savait que j’étais amoureux d’elle et que je ferais absolument tout pour elle… Elle a tiré ça à son avantage jusqu’à ce qu’elle n’a plus eu besoin de moi. Quand ce fut le cas, elle m’a jeté comme si j’étais qu’un déchet.

Je soupirai. Une soupire bien plus vrai que je ne l’aurais voulu.

-Le pire c’est que même après ça, je l’aimais encore…

Mais je me soignais. Avec Carolyn.

-Heureusement, je l’aime de moins en moins chaque jour. J’ai fait ma thérapie avec votre album.


Ou avec A.J., c’est selon… A.J. est une bonne psy, je vous la conseille à tous.

Je regardai Cash de haut en bas.

-En tout cas, j’espère que la came t’aidera à virer ces tremblements… Ça doit pas être pratique pour la guitare. Mais n’en abuse pas, hein… Je ne voudrais pas que The Lightening soit amputé de son guitariste.

Ce n’était pas histoire de me donner bonne conscience mais histoire qu’il croit que j’essayais de me donner bonne conscience.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitimeJeu 3 Oct - 21:28



New Customer
ft. Edward Fleming


Le passeur me comprenait… Cela faisait du bien à entendre, après ma discussion avec Lenny… Je n’avais plus vu ni mon manager, ni Billy, ni aucun des autres membres du groupe depuis que j’avais quitté le plateau de tournage. Et c’était ici, au skate park, coincé quelque part entre l’adolescence et l’âge adulte, à l’instar de ma propre voix qu’on aurait dit continuellement en pleine mue, que je trouvais enfin une oreille aussi attentive que compréhensive.

Je tirai sur ma cigarette alors que j’étais face à un fan, l’un de nos disciples, qui disait haut et fort que ce serait bien dommage que le clip ne reflète pas ce qu’était The Lightening. Heureusement, on avait pu compter sur Billy pour qu’April pleure de vraies larmes.

-J’en parlerai à Billy… mais rassure-toi pour le clip… Je pense qu’il y aura dedans la petite touche qui fait The Lightening.

Cette violence méchante et gratuite. Ce don que nous avons d’appuyer là où ça fait mal.

Tant de compréhension de la part du passeur ne voulait dire qu’une seule chose : il avait sa propre salope à lui. Celle à qui il pourrait chanter tous les titres de BITCH !

Je l’écoutai attentivement distiller son histoire comme s’il se fut agi d’un nectar jusqu’à l’entendre dire qu’il avait fait sa thérapie grâce à l’album. Je lui souris.

-On a tous fait notre thérapie avec cet album… On se fait avoir une fois, pas deux.

Mais Billy était le premier à chaque fois sauter dans les mêmes travers. Le passeur avait raison, il fallait que je lui  parle, tout comme j’avais parlé à Lenny.

Il fallait qu’on la calme, comme la fille de Be Mine ! se devait d’être calmée.

Le passeur me souhaita que la poudre m’aide à faire cesser les tremblements, me mettant en garde comme s’il avait peur d’avoir une overdose sur la conscience.

-Je sais ce que je fais… Ceci n’est pas du poison… C’est la clé vers un monde où il n’y a pas de Samantha Mancini.

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




New Customer [PV Cash] Empty
MessageSujet: Re: New Customer [PV Cash]   New Customer [PV Cash] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

New Customer [PV Cash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HAITI bezwen CASH!! Anpil CASH.. Rapid Rapid!!
» SPLEEN ∑ COMME SI BONNIE FUMAIT CLYDE POUR PARTIR AVEC LE CASH

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Santa Monica :: Skate-Park-