AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-34%
Le deal à ne pas rater :
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec batterie et coffret ...
295.99 € 449.80 €
Voir le deal

Partagez
 

 An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeDim 22 Sep - 12:21



An (OD)d Night
ft. Angelica J. Litrell




J’avais les poches pleines de came… De celle que m’avait vendue le Sphinx aux yeux noirs du skate parc. J’en avais déjà consommé un peu, juste de quoi faire cesser les tremblements dans mes membres. Des tremblements dû à une trop longue période à parcourir les rues de L.A. sans pouvoir me ressourcer dans les sables chauds de mon Désert mystique.

Mais je n’en avais pas encore pris suffisamment pour réellement pouvoir rouvrir les portes du Désert. Seulement de quoi en effleurer la poignée et encore. Pourtant, j’avais la tête qui tournait et tournait. A moins que ce ne soit le monde qui tournait et tournait aussi sûrement que les tambours de la musique crachée par les baffles poussés à pleines puissance du Crazy Ginger me vrillaient les tympans tandis que je reconnaissais les riffs emballés de ma propre guitare sur BITCH !.

Mais bien plus encore, et comme un serpent, c’étaient les vibrations de la musique que je ressentais fortement.

Une bouteille de Jack Daniel’s en main, je serpentais dans la foule, m’imprégnant des auras des gens qui dansaient, hurlaient, se frottaient les uns aux autres. Je m’imprégnais de leurs caresses. Impossible de passer inaperçu dans cet endroit que The Lightening fréquentait plus que de raison… Nous étions des légendes imprévisibles et tout le monde voulait me toucher, coucher avec moi, écouter les riffs du Shaman.

Bientôt, ma peau serait polie d’avoir été tellement caressée, effleurée…

Mais j’aimais ça. J’aimais être vénéré, gourou de mon propre monde. Tout en ayant un refuge à moi seul que je pourrai bientôt retrouver.

Parce que ce soir, dans cette folle ambiance du Crazy Ginger, j’allais rouvrir la porte de mes perceptions pour les élargir.

Pour fuir…

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash


Dernière édition par Cash Izbel le Jeu 31 Oct - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeMer 30 Oct - 22:52



 An (OD)d Night
ft. Cash Izbel




Soirée de merde !

Rien n’arrive à me divertir, le monde tourne à l’envers, ou au ralenti, qu’importe quelque chose ne tourne pas rond selon mon standard. Où sont les hommes, les vrais ? Ceux qui peuvent en une seule phrase te ramollir les jambes et te donner envie de mouiller ta culotte comme une jeune jouvencelle ? Déception par-dessus déception. Je ne sais plus ou rôde Ward, j’ai beau chercher je ne le trouve plus nulle part et tout ce qui flotte dans ce bar, c’est le bas de gamme de la gente masculine.

Un truc à donner envie de vomir.

Je suis accoudé au bar, face à la salle et j’observe la faune sauvage dans sa plus pure interprétation.  Le mâle début trentaine se dandine sur de la musique qui ne tient pas son rythme, qu’importe si la technique peut attirer le regard de la femme mi vingtaine, jupe courte, cheveux ultra vaporisée de laque, boucle d’oreille en anneaux surdimensionné, tout va bien !

Je fronce des sourcils.

Le Crazy Gingers ne répond pas à mes attentes. L’inverse aurait été surprenant puisque la barre est plutôt bien haute, voir inatteignable. Niveau limbo pour les flemmards, mon ex petit-ami n’a même pas un chouya de stress à se faire qu’en à un possible successeur.

Voilà pourquoi  ça va mal dans le monde !

C’est la faute à Ward ! Je ne chercherais pas à vouloir démolir le premier venu juste pour le plaisir de me donner un semblant d’émotions fortes. Je ne me sentirais pas forcée de venir perdre mon temps dans les bas fond de l’ennui, à faire semblant que tout va bien, que la vie est cool, que je ne suis pas entrain d’imaginer comment assassiner tous ces connards.

- L’électrocution de masse serait la meilleure option !

- T’as dit quoi ma belle ?

- Rien qui t’intéresse, dégage connard !


Et depuis quand j’ai donné l’autorisation qu’on me parle en premier ?

Il y a comme… un effet de foule. Comme si quelque chose venait de déclencher une hystérie collective. Quelqu’un à libéré un serpent dans la salle ? Ça serait plus excitant de sentir un reptile ramper sur mon corps que les mains de n’importe quel idiot ici ce soir. Non c’est une autre effervescence qui se traduit par un homme, par forcément beau, pas forcément attirant, juste un homme comme tant d’autre qui se fraie un chemin au travers le commun des mortels.

- C’est qui lui ?  Hey ? Hey ! C’est qui lui ?

Je n’ai pas de réponse à ma question, juste un gloussement de foule qui, même malgré la musique, ne passe pas inaperçu. Jesus est ressuscité et je suis la dernière à pas savoir ?
Je me retourne et commande à boire, vaut mieux ça que de chercher à comprendre l’incompréhensible.

- Une pinte de bière et pas que de la mousse cette fois, compris ?



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 31 Oct - 18:38



An (OD)d Night
ft. Angelica J. Litrell


J’arrivai à atteindre le couptoir, malgré que tout le monde, sur mon passage, essayait de me toucher… les fans, eux, savaient le Dieu que j’étais. Il sentaient le serpennt en moi et chacun voulait caresser mes écailles froides et glissantes.

Moi, ce que je voulais, c’était une bonne dose de Jack Daniel’s saupoudré d’un peu de poudre que j’avais achetée au skate parc pendant la journée.

Finalement, au comptoir, la foule se calma et je peux commander.

-Une bouteille de Jack Daniel’s.

A côté de moi, une nymphe aux cheveux irréels et au visage atypique commanda une bière, exigeant qu’il n’y ai pas de que la mousse cette fois.

On fut tous les deux servis, moi, me cachant derrière mes lunettes de soleil même à l’intérieur de la pénombre du Crazy Ginger. Cette femme n’avait pas fait partie des adeptes cherchant à pouvoir me toucher. Mais moi, j’avais envie de la toucher, du coup.

Je m’approchai un peu plus, buvant au goulot de ma bouteille… Puis la saluai.

-Hey… J’ai de quoi transformer ce monde en quelque chose de tout à fait mystique…

Je lui souris, toujours caché derrière mes cheveux et mes lunettes de soleil pendant que Billy criait depuis les haut-parleurs « Back Off ! Back Off, Bitch ! ». Comme s’il essayait de me prévenir de quelque chose, de me prévenir du danger.

Pourtant, si Billy était attiré par les femmes lisses et avides de pouvoir. Moi, ce qui m’attirait, c’était le genre de fille trash et complètement destroy telle que celle qui se tenait au comptoir à estimer si, cette fois, la quantité de bière par rapport à la mousse était bonne.

Je lui tendis la main.

-T’as envie qu’on se prenne un trip ?

Et plus si affinité.

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeLun 4 Nov - 3:56



 An (OD)d Night
ft. Cash Izbel




L’imbécilité humaine me brûle les neurones, vaut mieux être sourde et aveugle plutôt que d’assister à ce spectacle écœurant. Je n’aime pas les mouvements de foules, ceux qui font que les gens se transforment en petits moutons et qui vont tous dans la même direction, suivant leur leader aveuglément. Ce type, il pourrait tout aussi bien les guider jusqu’au bord de ravin et les regarder se lancer dedans tête première. Alors là, je veux bien voir, autrement, si c’est que pour de la lèche, je préfère me retourner vers le barman et commander ma pinte de bière sans mousse, je précise !

Et le Jésus Superstar s’installe pas loin de moi et commande aussi à boire.  Il a bon goût, mais c’est encore meilleur la tequila. Sec. Avec du sel. Et un citron.  Je prendrai peut-être bien ça au prochain tour, pourquoi pas.

J’eu ma bière et lui son Jack, l’histoire aurait pu se terminer là s’il n’avait pas décidé de m’aborder en premier; Ai-je mentionné que j’avais horreur qu’on me parle si je n’en donnais pas l’autorisation.  Il m’arrive de faire exception.

Je fais mine de baisser des lunettes soleil que je ne porte pas et je le regarde par-dessus mes verres et lui souris.

- Oh !  Ce doit être quelque chose de vraiment fort alors pour changer ce monde insipide en un monde mystique.

Genre de l’héro ou plus fort encore… Ward m’a déjà fait prendre un mélange d’héroïne et de coke, injectée dans ma veine tibiale, suivant le flux sanguin et m’a laissé délirer pendant des heures et des heures. Un truc de fou !  

Il me tendit la main et j’avançais la mienne puis la levais pour baisser ses verres, question de le regarder dans les yeux, voir ce qui s’y cache.

- Je suis toujours partante pour un trip, le truc c’est de savoir si ceux qui m’allument, t’allument aussi.

Un bon vieux bdsm dans une chambre d’hôtel par trop dégueu ou dans les toilette du crado du Crazy Ginger si nous jugions l’endroit correct comme nouveau terrain de jeu. Je m’allumais une cigarette, ce que je fais rarement, en fait, je ne fume pas sauf avec Ward, de temps en temps, puis je m’esclaffe en secouant la tête.

- Tu l’entends ?  Le chanteur, ce qu’il dit. Ça pourrait être un signe, non ? Tu ne me connais pas…

Il ne risque pas grand-chose. Pas de bébé surprise, aucun risque. Pas de maladie, je suis à jour dans mes contrôles, parce qu’on est jamais trop prudente de nos jours ! Aucune chance que je m’attache. Il aura beau avoir une queue  de 30centimètres, je ne pourrai jamais tomber pour quelqu’un d’autre.  Sinon, sauf quelques marques sur son corps qui semble quand même plutôt agréable, et peut-être quelques morsures sanglantes, pourquoi pas. Et puis faut voir avant de quel trip il parle.

- Cause toujours, tu as toute mon attention maintenant.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeLun 4 Nov - 17:11



An (OD)d Night
ft. Angelica J. Litrell


Il y avait une fille juste à quelques tabourets du mien et je m’étais approché. Billy n’aimait pas les voyages que je faisais et moi-même, je savais que ça avait tué Gaïana… mais je ne pouvais m’en empêcher et cela faisait trop longtemps que le soleil terne de Los Angeles me refroidissait les écailles. J’avais besoin du soleil du Désert. De mon Désert, le vrai.

Et si cette fille sceptique voulait suivre, alors elle serait la bienvenue.

-Quelque chose de puissant… Ouais… Mais ça dépends aussi de la puissance de ton imagination. Plus tu en auras, plus tu pourras aller loin…

Je passai ma langue sur mes lèvres, comprenant ou croyant comprendre le sous-entendu dans le genre de trip qu’on aimait respectivement. Quand elle baissa mes verres fumés, quand elle put voir mes yeux, peut-être qu’elle put y lire le désir qui faisait briller mes iris noir comme du charbon.

-J’aime la libération de l’esprit autant que du corps… Les deux en même temps, c’est encore mieux.

Et quand elle fit référence à BITCH ! qui passait à fond dans le Crazy Ginger à l’instant même, le prenant comme un message, une mise en garde. Je la regardai dans les yeux.

-Notre collaboration ne sera qu’un voyage… Pas une collaboration ni un mariage.

Juste une partie de jambe en l’air, peut-être, avec le cerveau défoncé, nos corps s’unissant dans le sable chaud et doux de mon monde.

-Et le chanteur ferait bien de prendre en compte ses propres mises en garde. Et non, je te connais pas… Mais toi, tu me connais ?

Je sortis la petite boulette de cocaïne et la lui montrai discrètement.

-Si tu en veux, suis le serpent…

Et c’est jusqu’aux chiottes que je zigzaguai entre les gens, autant de caresses involontaire qui éveillaient mes sens.

Une fois aux chiottes, je m’assis sur l’un des trônes, puisque j’étais le roi et déversai un peu de poudre sur la première phalange de mon pouce en regardant vers la fille du comptoir qui m’avait suivi jusqu’ici.

-J’ai acheté ça à un gars au skate park… Un vieux Dealer… Grand, athlétique, brun, les yeux presque aussi noirs que les miens… Un passeur que je n’avais jamais vu avant… L’air dangereux.

Je sniffai la coke que j’avais sur le pouce et tendis la main à la fille pour qu’elle me laisse lui en déposer une dose.

-Tu t’appelle comment, ma belle ?

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Nov - 3:28



 An (OD)d Night
ft. Cash Izbel




Je ne crois que ce que je vois, par principe et surtout, parce qu’avec un homme dans son lit comme Ward, vaut toujours mieux voir avant de croire.  Alors quand l’homme mystique m’affirma avoir quelque chose en poche pour  transformer ce monde insipide en quelque chose de beaucoup mieux,  je ne pu que de lui répondre avec une légère pointe d’ironie.  Ironie qui se dissipa rapidement alors qu’il était question de partager un trip. Je suis toujours partante pour essayer de nouvelles expériences, surtout quand on se comprend d’avance qu’il n’y aura pas de lendemain.

Je n’aime pas les sangsues.  Encore moins les mecs qui croient qu’après m’avoir baisé, ils peuvent m’appeler chérie et  s’amener avec son pack de bière chez moi.

- Nous sommes sur la même fréquences, alors !

C’est peut-être que dans ma tête mais ça me fit sourire d’avoir l’impression qu’il puisse avoir été piqué par ma réflexion sur les propos du chateur, enfin, sur les paroles de sa chanson.

- Ta tête me rappel quelqu’un mais non, je ne te connais pas. Qu’en à moi, je suis qu’une bitch parmi tant d’autre.

Loin d’être la pire, selon moi !

Les Italiennes aux longues jambes sont redoutables. J’en ai une dans ma mire et je ne démordrai pas tant que je n’aurai pas la certitude qu’elle puisse avoir eu mal autant que j’ai eu mal à cause d’elle et de l’attention qu’elle retenait de MON petit ami.

Discrètement, il me montra son butin et je le suivis, aussi facilement que ça dans les chiottes du  Crazy Ginger, même si je ne touche pas à ça. Je suis assez disjonctée sans consommer, non ? Et puis Ward m’a toujours dis de ne jamais toucher à de la came sauf si elle venait de lui parce qu’on en sait jamais sur quelle merde on peut tomber.

Il prit place sur une cuvette, prépara sa dose tout en me parlant de son dealer.

- Vieux et athlétique dans la même phrase ne vont pas ensemble, mais je te crois. Ça en prend de tous les styles, pas vrai ?

Ma conquête du soir avança sa main pour que je lui tende ma mienne mais plutôt que de la placer pour qu’il me verse  ma dose à moi, que je ne compte pas prendre de toute façon, je dirigeais nos main entre mes cuisses puis y abandonnai sa main pour me pencher vers lui et lui murmurer à l’oreille :

- A.J. Et toi ?

S’il veut se prendre un trip en sniffant sa came, moi, je prendrai le miens uniquement en baisant avec lui dans cette cabine qui empeste l’urine et le vomit.  J’embrassais le creux de son cou, le mordillais au passage le laissant avec quelques traces de dents puis je redressais pour retirer mon haut et mettre mes seins à sa portée.  Pourquoi attendre qu’il soit limite K.O. pour en faire bon usage et c’est encore mieux si son trip explose au moment ou je lui ferai atteindre l’orgasme.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Nov - 17:33



An (OD)d Night
ft. Angelica J. Litrell


La jeune femme et moi étions sur la même longueur d’onde. Aucun de nous ne cherchait plus que le frisson pour un soir. L’aventure n’en n’était que plus drôle que je n’étais pas tombé sur une groupie, mais sur une nymphe qui n’avait même pas reconnu ma carcasse atypique propre à ce monde. Nous n’étions donc que deux inconnus que le karma avait rapprochés.

Et de tous ceux et celles qui avaient cherché à me toucher comme une idole quand j’avais fendu la foule, je choisissais pour partenaire d’un soir la seule qui semblait n’en avoir cure.

Elle ne me demanda pas mon nom, pas tout de suite, mais se désigna comme une salope parmi les autres, en référence à la chanson que hurlait Billy à travers les hauts-parleurs du Crazy Ginger. Je souris.

-Tu es clairvoyante.

Et dénuée d’hypocrisie.

-Au moins, je sais à qui j’ai à faire.

Une fois dans les chiottes, sanctuaire puant des amants pressés et de ceux qui se croient aptes à boire plus que de raison, nous entrâmes dans l’une des cabines où, assis sur mon trône, je sniffai une première partie de la poudre en décrivant mon passeur.

Je soufflai sur mes boucles de cheveux alors que la poudre me fit l’effet de monter directement à mon cerveau, m’excitant au plus haut point, faisant se contracter mes muscles presque malgré moi.

Et je me sentis tout puissant.

-Vieux par rapport aux lutins habituels, bien plus rapide pour échapper aux flics… Et athlétique parce qu’adulte. Il était spécial. J’espère que sa marchandise l’est tout autant.

Mais alors que j’allais partager avec elle, ce fut entre ses cuisses qu’elle guida ma main… Et je la laissai faire, trouvant mon chemin au travers de ses vêtement pour la caresser. Elle était déjà mouillée et il ne m’en fallu pas plus pour que mon sexe, emprisonné dans un pantalon de cuir beaucoup trop étroit, soit aussi contracté que mes muscles.

Elle me murmura son prénom à l’oreille et brutalement, je me levai pour la plaquer contre la porte verrouillée des chiotte pleines de tags et de numéro de téléphone « pour une pipe de la mort qui tue », « M+B » dans un cœur gravé à même le bois meurtri et j’en passe.

Mes caresses se firent plus insistantes, la laissant me libérer de mes entraves et je lui chuchotai en enfonçant mes doigts en elle, par-dessous sa jupe et en repoussant sa culotte, mon pouce chatouillant son point le plus sensible en même temps…

-Cash Izbel… Le Shaman.

Je me sentais tout puissant alors quand elle me libéra, je déchirai sa culotte, pour la prendre avec fougue en remontant sa jupe jusqu’à ses hanches, le tout en grognant de plaisir, tous mes gestes étant plus brutaux à cause de la drogue.

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeMer 13 Nov - 3:13



 An (OD)d Night
ft. Cash Izbel




Quand la solitude m’envahit, je suis prête à n’importe quoi pour me sentir encore vivante, même à baiser dans les chiottes nauséabondes avec le premier inconnu qui passe. Je ne regarde même pas le genre, tant qu’il peut me faire vibrer, je suis contente.  Celui-ci me fait vibrer, sans même m’avoir encore touché réellement.

Nous entrons dans la première cabine qui nous accepte, comme un tourbillon sauvage.  Mon compagnon de ce soir, installé sur la cuvette,  se gratifia d’une première dose avant de m’offrir mon propre laissé passer pour ce trip mystique dont il me parlait un peu plus tôt.

La description de son dealer était plus abstraite qu’autre chose.  Je n’en avais vraiment rien à foutre au fond. Il aurait pu être jeune et obèse, latino avec un bandeau rouge ou  un petit vieux à mobylette que je n’aurais pas réagit autrement.  Je ne consomme pas alors je ne partirai pas en quête de mon propre sac de poudre magique.  Il avait son explication, j’avais mes propres images en tête.

Sans utiliser de mots, trop de mots c’est comme pas assez de mots, c’est entre mes cuisses que je dirigeais ça main, c’est ce trip là que j’ai envie, qui me fera planer, bien plus que le contenu suspect de sa came bas de gamme, et je lui murmurai mon prénom et lui demandais le sien.  Je veux pouvoir le hurler encore et encore, faire concurrence aux clones de The Lightening qui s’égosille dans la salle, comme s’il avait la moindre petite chance de se faire passer pour Billy, un soir et un soir seulement.

Il m’agrippa sauvagement ce qui me fit lâcher mon premier soupir de plaisir avant de me plaquer  contre la porte de notre temple secret et de me doigter fougueusement pendant que je détachais son infâme pantalon qui ne laissait aucune place à mon imagination.  Je libérais son sexe et l’empoignais d’une main ferme, avec la même intensité qu’il en avait pour moi.

- Shaman ! C’est prometteur !

Ma culotte ne lui résista pas. L’élastique mordit ma peau quand il céda et en moins de temps qu’il ne lui fallu pour sniffer sa dose, il se retrouva en moi, ramonant mon sexe avec toute sa puissance, la sienne et celle décuplée par la drogue.  Mes fesses frottaient contre le bois crasseux alors que ma jupe, avec tous les mouvements, tenaient au dessus de mes hanches.

- Baise-moi fort, Shaman !

Je n’ai pas  envie de lui demander de me faire mal, de me marquer de sa candeur. Il devrait le sentir, le savoir de lui-même. N’est-ce pas évident que je ne suis pas comme les autres ?  J’enfonce dans ses biceps, mes ongles tels des griffes de chatte.  Je rigole à chacun de ses coup de pieu en moi.

C’est étonnement bon pour un coup d’un soir. Il me rappel ce boxeur dans le vestiaire de la salle de sport… il a prit peur pour pas grand-chose c’est dommage, je l’aurais bien invité dans mon lit, ensuite !

J’avance ma tête vers la sienne et l’embrasse rageusement, lui mord la lèvre et encore puis je le repousse et me retourne pour qu’il me prenne autrement, pour qu’il me marque autrement, pour qu’il sniffe sa dose sur mon cul s’il en a envie. Je pousse contre la porte, ignorant les visiteurs troubles fêtes qui viennent d’entrer. Si nous pouvons leur inspirer  du bon temps, grand bien leur fasse.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 806
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 14 Nov - 14:55



An (OD)d Night
ft. Angelica J. Litrell


Cette femme n’était pas là pour causer… Ni pour planer… Ce qu’elle voulait, je pouvais lui offrir, une fois mes narines tapissées de cocaïne. Et elle n’y avait pas été par quatre chemins pour me faire comprendre ce qu’elle voulait.

C’était une nymphe, mais si elle papillonnait, c’était en sachant exactement où elle allait, ce qu’elle voulait, ce qu’elle exigeait.

Mes doigts ne mirent pas longtemps avant d’aller explorer ses points sensibles et mon sexe, très vite libéré par ses mains habiles, se dressa pour réclamer lui aussi son dû, d’abord dans ses mains qui me caressèrent avec une envie fougueuse…

Je compris en murmurant à son oreille que qui j’étais n’avait pas d’importance, j’aurais été Abraham Lincoln ou Barry le jardinier du coin que ça n’aurait fait aucune différence. Cette femme n’était que désir pur… Une boule d’énergie qui ne brillait que lorsque le plaisir charnel était de la partie.

J’poignai ses fesses et mes doigts laissèrent place à mon sexe alors que je la pilonnais encore et encore sans m’arrêter et de plus en plus vite.

Aussi sûrement que je me sentais de plus en plus mal.

Ça, ce n’était pas prévu au programme.

Mais je ne lésinai pas, attendant que l’orgasme me fasse exploser en elle, y déverser ma semence camée et désorientée.

Le bas de son dos devait être bleu à force de cogner contre la paroi de la porte taguée qui sautait sur ses gonds à chaque coup de butoir que je donnais.

Je la baisai fort, comme elle me l’avait demandé, alors que dans ma tête, les images du désert, vacillantes, passait devant mes yeux. Je grognai le prénom de Gaïana avant de glisser hors d’elle pour finir assis sur la cuvette à nouveau, le sexe à l’air, des marques de morsures dans le creux du cou…

Et l’écume au coin des lèvres alors que mes yeux se révulsaient sur un néant brillant.

Je me mis à convulser.

En pleine overdose…

@ Billy Lighter



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeVen 15 Nov - 4:09



 An (OD)d Night
ft. Cash Izbel




Le sexe est bon même s’il n’a pas la fougue que je connais avec Ward. Le Shaman me transporte à sa façon, ailleurs et j’y trouve un certain plaisir. C’est à sa façon de me toucher, de s’accrocher à mes hanches d’une main et de me doigter de l’autre. Sa fermeté et sa fougue transpire de lui comme une aura.  Je ne faisais pas semblant et j’en suis la première surprise.

Les mouvements se succèdent, en enchaînent d’autre et Shaman se retrouve en moi, accédant à mon désir.  Pouvait-il devenir un second Ward ?  Enfin, d’une différente façon, avec sa propre intensité, avec sa fougue mystique ?

Chaque coup de butoir me force à heurter contre la porte de bois crasseuse.  Chaque fois qu’il  plonge en moi, j’espère, quelque part, que Ward ressent un pincement au cœur.  Le plaisir à cette pensée fait vibrer ma corde sensible et accroît mon plaisir.  

Le Shaman perdu quelque part dans sa tête, perd en vigueur… il me fait l’effet d’un ballon que j’aurais gonflé trop fort et que j’aurais laissé aller ensuite. Il s’envole telle une fusée au travers de la cabine et s’échoue  mollement sur la cuvette des chiottes.

- Hey ? Shaman ?

Oh putain…

Il va vraiment me claque une overdose là, tout de suite ?

- T’as même pas eu le temps d’jouir ! , grognais-je en le giflant. Sait-on jamais qu’il me ferait une scène digne d’un grand théâtre. ..

Mon amant du soir est entrain de s’éteindre, là, sur une cuvette de toilette d’un club minable et je suis là pour seul secours.  Il y a quelque chose de fascinant dans le triste spectacle qu’il m’offre.  La vie qui quitte lentement un corps d’un sombre individu.  Je me penche sur lui, tout en remontant mon bas collant et lèche l’écume au coin de ses lèvres.

- Je ne peux rien pour toi…  je te l’ai dit, je suis une salope !

Je replace ma jupe, mes cheveux puis je sors de la cabine en regardant s’il y a un risque de me faire voir. Tout le monde est beaucoup trop saoul, shooté, absent cérébralement parlant.  De toute façon, on finira bien par le trouvé, tôt ou trop tard.

Je me faufilais entre les gens, détestant sentir leur corps frôler le mien. Je deviens agressive, plaquant mes mains contre les oreilles, tirant sur mes cheveux, serrant ma gorge. Je me retrouvais au comptoir, là où j’étais au tout début et me commandais à nouveau un pichet de bière. J’en vu une grande et longue gorgée puis j’essuyais ma bouche sur mon bras.

Il fallait… que quelqu’un…  y aille.

Avant de sauter en bas de mon tabouret, j’attrapais le barman en me penchant au dessus du comptoir et je lui dit :

- Tu as un mec qui baisse dans tes chiottes, c’est troublant, même pour moi !

Je suis une salope… et personne ne sera un second Ward.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Sonny Robson
Sonny Robson


Messages : 131
Date d'inscription : 27/06/2018
Age du personnage : 34
Localisation : Eastside


An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitimeSam 16 Nov - 10:50



An (OD)d Night
ft. Angelica J. Litrell & Cash Izbel


-RESCUE1 pour Dispatch.

Je décrochai la radio de mon ambulance et répondis, la bouche encore pleine de tacos. Il n’y avait rien de meilleur que les tacos du Great Nachos mangés à l’intérieur de l’ambulance pendant un shift de nuit. Rien.

-RESCUE1 écoute.

La radio grésilla.

-On nous signale une overdose au Crazy Ginger.

Une nuit normale quoi… Parfois, il n’y avait que le nom du bar qui changeait.

-Roger, je fais route.

Je tapai sur la paroi qui me séparait du médecin et des infirmiers qui étaient à l’arrière, eux aussi en train de manger.

-Accrochez-vous ça va secouer !

Et je démarrai en trombe, direction le Crazy Ginger. Je me stationnai à l’arrière du bâtiment, près de la sortie des artistes, pour éviter qu’on doive transporter la civière avec le malade en pleine foule… Histoire que notre intervention soit la plus discrète et la plus respectueuse possible de notre client de ce soir.

Je descendis de mon véhicule avec le reste du staff médical, pour si jamais il leur fallait deux bras en plus. Et c’est ainsi qu’on découvrit Cash Izbel, de la bave écumante aux coins des lèvres, en pleine overdose dans les chiottes bariolées du Crazy Ginger. Mais il n’était pas encore trop tard, fort heureusement.

Et comme c’était l’idole de certains membres du staff, il eut droit à un traitement de roi. On le déposa doucement sur la civière, on rangea son service trois pièces dans son pantalon et on l’emporta dans l’ambulance dans laquelle on lui prodigua les premiers soins pendant que je conduisais tout ce beau monde recta vers l’hôpital, le Good Samaritan.

Une fois arrivé là, Izbel fut emporté par les médecins qui s’occupèrent de lui. Et moi, je restai là, en standby, attendant des nouvelles de la rockstar ou une nouvelle intervention, le tout en alternant café et coca.

Après quelques heures très calmes, on nous annonça qu’Izbel était stabilisé.

@ Billy Lighter



Don't Stop For Nothing It’s Full Speed Or Nothing ! ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]   An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

An (OD)d Night [LIBRE][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: The Crazy Ginger-