AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 312
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeLun 7 Oct - 17:49



The Impostor And The Franc
ft. Carolyn Adam & Jacob Snyder


La journée avait, finalement, passée très vite… Il faut dire que Carolyn et moi avions trouvé un moyen de tuer le temps même si ça avait fait en sorte que notre sauce crame. Un faible sacrifice pour ce que j’avais gagné en retour.

Mais comme on n’avait, du coup, plus rien n’à manger pour le soir, l’idée était d’aller manger au Canter’s Deli, le restaurant où travaillait Carolyn. Ça faisait un moment que je n’avais plus mis les pieds là-bas… Mais je savais qu’on y mangeait bien et que la probabilité d’y rencontrer des Los Diablos ou même des gens qui connaissaient « mon autre vie » était quasi nulle. Ce n’est pas le genre d’endroit que fréquentent les gens des bas quartiers. Parait que des stars y vont souvent… Que ça soit vrai où non quand j’y allais de temps en temps avec ma mère que j’étais petit, je n’avais jamais vu de stars. Bien que c’était quand même rare quand on y allait. Uniquement quand elle trouvait un type qui avait un salaire lui aussi…

Bref, c’était donc là qu’on allait aller manger… Et quand Cort a ramené Lucky (en vie !!!), on a embarqué dans ma voiture (celle de remplacement, en fait) direction le Canter’s Deli. Le petit était bien accroché à l’arrière dans son maxi-cosy alors que j’avais mis un fond de musique qui n’était autre que The Army, un de mes groupes préférés. Ce qui faisait bizarre c’était de se dire que Carolyn connait bien le chanteur… Je crois même qu’elle envisageait de faire garder Lucky par la fille de ce dernier. A croire que ce n’est pas si dur de se lier avec des célébrités à Los Angeles… Moi, j’étais bien lié à Reed, d’une certaine façon… Mais aussi à Samantha qui ne tardera pas, maintenant qu’elle est manager de The Lightening et la petite-ami de Ricci, à obtenir son statut de célébrité. Ah et je connaissais Tobby Cooper aussi vu qu’il bosse pour moi. Donc, j’en connaissais aussi, des stars… Mais pas de la même façon que Carolyn.

Pour tout dire, j’avais même un bébé star sur le siège arrière de ma voiture (celle de remplacement, en fait, dois-je le préciser encore).

Pendant le trajet, on causa de tout et de rien et notamment de la caisse de Cort qui n’avait subi aucun dégât. Ce qui est un miracle, en réalité, parce que je ne l’avais pas surveillé une seule minute même si j’avais dit le contraire à Cort quand il a ramené son fils en vie. Ce qui avait dû soulager Carolyn (pas pour la voiture mais pour le gosse).

On arriva au restaurant et je sortis le gosse de la voiture détachant son maxi-cosy et portant celui-ci à l’intérieur. Le petit dormait alors il ne cassait les oreilles de personne. Je souris à Carolyn en entrant ayant pris, au préalable, sa main dans la mienne.

-Ils ont changé la carte depuis les années 60 ? Parce que je crois que la dernière fois que j’y suis allé, je devais avoir 15 ans. Ils ont des Cap’N Crunch ?

Je rigolai un peu pour faire passer ça pour de l’humour. Même si je rêvais d’un restaurant qui propose, en dessert, des Cap’N Crunch.

Et quand on entra, je m’en remis totalement à elle pour savoir quelle était la meilleure table et, sûrement, dire bonjour à ses collègues.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 199
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeMar 8 Oct - 23:00



The Impostor And The Franc
ft. Jake Snyde & Edward Fleming




J’ai bien dû passer un gros quinze minutes à embrasser mon fils et à le vérifier de la tête aux pieds, en regardant même entre ses minuscules orteils et ses petites oreilles s’il était entier et qu’il n’avait pas rien de suspect ou qui ne devrait pas y être.  Je n’en ferais pas des tonnes si mon ex avait eu la décence de se pointer sobre chez moi ! Je ne demande pas la lune, pourtant ! Simplement qu’il soit en pleine possession de ses moyens quand il demande du temps avec Lucky. Je veux bien être compréhensive et partager la garde équitablement, même si ça me crève le cœur de ne pas avoir Lucky avec moi h24, mais il a intérêt à faire son bout de chemin, autrement, je prendrai les grands moyen pour que mon fils soit en sécurité.

Heureuse qu’Ed a trouvé comment me faire relaxer pendant l’absence de mon fils, et trois fois plutôt qu’une, autrement, j’aurais pu céder au même petit jeu mesquin que mon ex et lui déverser un flot infini de reproche. Il a oublié le pot de crème chez lui, il n’est pas dans le sac et il n’a pas rincé les biberons et son bonnet était à l’envers. Pas de quoi en faire un drame ? Ouais, ben c’est pareil comme ce qu’il m’a fait quand il s’est pointé en réclamant la garde moitié-moitié !

J’ai prit le temps de changer Lucky de vêtement et de lui préparer un biberon avant de partir pou le restaurant.  Je n’aime pas vraiment allaiter devant des gens dans un endroit calme et en retrait alors n’imaginez pas que je commence ça à table, en plein restaurant ! Puis tiens, je crois que je vais en tirer autant que je peux, pour faire deux biberons parce que je suis certaine qu’Eddy à dû en renverser et en laisser couler plein et que mon fils n’a pas mangé à sa faim.

J’y ai mis du temps mais je suis prête à partir. C’est un peu étrange que de laisser Ed installer le maxi-cosy dans sa voiture, comme si c’était le sien, pas le siège mais le bébé dedans, et de nous conduire jusqu’au Canter’S Deli. Pour un peu moins, je pourrais croire que nous formons le portrait de la parfaite petite famille. Quelque chose en moi, cependant, n’arrête pas de me répéter d’appliquer les freins, de ne pas aller trop vite… bah c’est plus facile à dire qu’à faire avec un mec aussi gentil et attentionné que ne l’est Ed !

Nous entrons à l’intérieur du restaurant, Ed tenant le maxi-cosy et moi, après m’être informé à Stella, l’hôtesse en pose ce soir, je me permets de choisir notre table, celle que je préfère, totu au fond mais du côté des cuisines.  La banquette forme un demi-cercle, dû à la disposition de la table et ça donne une impression d’intimité. Une impression hein, parce que nous les serveuses, on passe souvent devant cette table tout au long de notre service donc un couple qui voudrait en profiter pour se rouler des pelles en perdrait l’envie, à force de nous voir aller.

J’éclatais de rire à la question d’Ed et pris à mon tour la carte que je connais pourtant par cœur.

- Je n’étais pas là, dans les années soixante, mais je suis presque certaine que les plats ont changés depuis. Un bon restaurant sait se renouveler tout en gardant son authenticité, et, non, je suis désolée mais il n’y a pas de céréales au menu.

Nous sommes quand même dans un restaurant d’une certaine classe, alors il faut oublier le truc comme à la maison, j’en ai bien peur.

- Tu aimes les pâtes ? Parce qu’ici nous servons des cannellonis absolument délicieux, ça goûte le ciel !

On peut sortir une serveuse du restaurant mais l’inverse est plus compliqué. Quand je travail, et que j’ai ma pause dîner, en général je prends toujours le sandwich du chef. On oublie le truc de cafétéria infecte et on pense haute gastronomie, d’accord ? On parle d’un sandwich avec du jambon ça d’épais, de la salade avec une sauce parfaitement balancé entre l’aigreur et le sucré, pleins de légumes grillés et du fromage fondant. J’y pense et je m’en passe la langue sur les lèvres !

- Je crois… j’ai envie de saumon. Tu aimes le poisson, Ed ?


@ Billy Lighter


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Snyder
Jacob Snyder


Messages : 302
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 38

Who Am I?
Birth place: Buchenwald - Deutschland
Je suis: réservé.
Song: Goodbye - The Army


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeMer 9 Oct - 14:18



The Impostor And The Franc
ft. Carolyn Adam & Edward Fleming


-Jake ! Jake ! Tu sais venir m’aider ?

J’étais dans l’arrière cuisine des Canters, en train de me les geler dans la chambre froide. J’aidais la mère de Marc à faire l’inventaire des produits qu’il restait, de ceux qu’il faudrait pour le lendemain. Le tout était à cocher sur une liste que je tenais en main. C’était encore une fois dans une pure bonne intention que je donnais un coup de main. Comme dirait ma mère, mieux valait cela que de me terrer dans mon bunker à ressasser ma propre angoisse encore et encore.

Ouais, sauf que j’avais pas encore appris à me dédoubler… Et là, Marc m’appelait. Je posai ma liste sur une des étagères de la chambre froide et en sortis. Pour voir que c’était un peu le carnage en cuisine parce que dans le rush, Marc avait laissé un truc brûler et qu’il allait bien falloir l’aide de sa mère et de son père pour rattraper ça et ne pas prendre trop de retard dans les commandes.

-Attends, je vais t’aider.

Je m’approchai mais Marc me fit signe que c’était bon…

-Non, t’inquiète pas pour ici, on est assez de trois… Et tu ne sais pas cuisiner ça, je crois. Va plutôt prendre les prochaines commandes en salle, tu veux ?

Heu…

Je regardai vers le porte qui donnait sur la salle du restaurant et hésitai une seconde… une seconde que ne manqua pas de remarquer Marc.

-Ils ne vont pas te bouffer, Jake… Mais ils ont sûrement faim alors ne leur donne pas une raison de le faire.

Je pris un calepin et soupirai avant d’entrer dans la salle et j’allais grommeler dans ma barbe… Marc savait très bien que je détestais ce genre d’exercice visant à me sociabiliser… Tout comme il me savait incapable de lui dire « non » à un appel à l’aide. Même si c’était une arnaque.

Et je sentis encore plus fort l’arnaque en voyant Carolyn installée à table avec un homme. Ah et bien s’ils avaient voulu m’avoir, c’était raté. Carolyn était déjà avec quelqu’un. Pas que je m’intéressais à la jeune maman mais… ouais, ok, le courant était plutôt bien passé entre nous la dernière fois.

Mais normalement, ce devrait être à elle de prendre les commandes, pas à moi…

Je finis par sourire un peu, tout seul dans le vide, en me disant que finalement… Ce serait peut-être amusant ce petit jeu d’inverser les rôles.

Je m’avançai donc vers le couple attablé et souris à Carolyn.

-Bonsoir, Carolyn… J’espère que vous allez bien ainsi que Lucky…

Le petit avait l’air d’aller bien, installé dans son Maxi-Cosi. Et il avait l’air toujours aussi calme. Quant au type qui était là… Je ne le connaissais pas du tout. Alors je le saluai d’un simple :

-Monsieur… Qu’est-ce que je vous sers ?

J’étais vraiment mauvais à ce jeu-là… Si j’avais eu encore d’être serveur, je serais serveur, nom de Dieu.

-Pardonnez-moi si je suis maladroit, Carolyn, mais ce n’est pas évident de me retrouver dans vos souliers, si je peux dire… Mais Marc a eu un problème presque pas fait exprès en cuisine.

En fait, c’était probablement pas fait exprès. Mais on est parano, ou on ne l’est pas.  

@ Billy Lighter



You're a drop in the rain, Just a number not a name… ©️ Scorpions
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 312
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeMer 9 Oct - 21:47



The Impostor And The Franc
ft. Carolyn Adam & Jacob Snyder


Ma question sur les Cap’N Crunch avait fait rire Carolyn. Je souris me disant qu’elle aurait beaucoup moins ri si j’avais demandé ça d’une façon très sérieuse et sans le moindre sourire. Ce que j’aurais pu faire… Ce que j’avais déjà fait mais pas avec Carolyn. Avec d’autres filles dont Sierra, une fois qui, comme toute réponse à l’époque, avait roulé des yeux en disant que je ferais bien de bouffer autre chose que des céréales.

Carolyn elle déclara que le menu avait sûrement changé même si elle n’était pas venue ici dans les années 60. Et qu’il n’y avait pas de céréales au menu. Je fis une moue faussement ennuyée.

-Dommage… Il n’y a rien de meilleur que des Cap’N Crunch… Sauf peut-être les Rice Krispies…


Avant que les Cap’N Crunch n’arrivent sur le marché, je ne faisais que manger des Rice Krispies. J’aimais les deux.

J’avais pris en main le menu alors qu’on était maintenant installé à une table dont la disposition faisait que ça donnait l’impression d’être en toute intimité.

J’aimais cette table…

J’analysai la carte alors que Carolyn me demandait si j’aimais les pâtes parce qu’apparemment, ils faisaient des bons cannellonis ici. Je répondis machinalement.

-Ouais j’aime bien…

Je savais que je devais avoir l’air un peu plus enjoué que ça alors je levai mes yeux de la cartes avant d’esquisser un sourire.

-Leur sauce sera certainement meilleure que la nôtre.

Ce n’était pas difficile… La nôtre est cramée… Je souris encore avant de replonger dans mon menu que j’analysai à nouveau avant que Carolyn ne dise qu’elle avait envie de saumon avant de demander si j’aimais le poisson.

J’aime les Cap’N Crunch.

Je relevai à nouveau la tête souriant toujours.

-Non, le poisson, ce n’est pas mon truc. J’aime les pâtes, les pizzas et les Cap’N Crunch.

C’est tout… Je ne mangeais rien d’autre… Je ne suis pas un type difficile.

Je rigolai un peu.

-Les gens disent que je suis difficile mais je me trouve simple, en fait.


Un serveur arriva alors. Son visage me disait quelque chose alors ça me fit un peu tiqué… Pourquoi ? Parce que ça serait con que ce type me connaisse… Et le fait que sa tête me dise quelque chose, ce n’était pas bon signe.

Il salua Carolyn qu’il connaissait… Normal s’il était serveur ici et lui aussi, ça faisait sens. Même si… Il la vouvoyait, ce qui était bizarre entre collègues…

Ça voix me disait quelque chose si bien que quand il me demanda ce que je voulais, je plissai les yeux et pris le temps de répondre avant de finalement lâcher :

-Je prendrai des cannellonis… Merci. Et un verre de coca.

Pas d’alcool. C’était tactique de ne pas prendre d’alcool.

Et quand il reprit la parole, mon cerveau fit, enfin, tilt… C’était Jake Snyder… Ce type qui nous servait, c’était l’animateur radio… Carolyn en connaissait combien des foutues célébrités ?

Snyder disait que Marc avait eu un problème dans les cuisines, apparemment fait exprès et après que Carolyn ait réagit, j’affichai un petit sourire en coin.

-Mais vous êtes, Jake Snyder. L’animateur radio… C’est bien ça ? Je suis fan de votre émission. Je partage la plupart de vos points de vue.

Snyder détestait Ricci ce qui faisait que j’adorais d’autant plus son émission. Je souris me tournant vers Carolyn.

-Décidément, tu en connais du beau monde.

Ouais entre Cort, Sniper, Ricci et Snyder, elle en connaissait du beau monde.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 199
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeVen 11 Oct - 2:33



The Impostor And The Franc
ft. Jake Snyde & Edward Fleming




C’est un tout petit peu étrange que de me retrouver en tête à tête avec Ed, enfin presqu’en tête à tête parce que Lucky est installé dans son maxi-cosy sur la banquette à côté de moi, mais c’est tout de même hors du cadre de notre appartement. Je ne le connais pas tant que ça, en fait et ça va me permettre de peut-être mieux le cerner. Déjà, j’apprends que pour lui faire vraiment plaisir, un bol de Cap’N Crunch fait son bonheur, à la rigueur, des Rice Krispies mais comme ça ne figure pas sur la carte du Canter’s Deli, il devra faire un tout autre choix.  

La carte s’est modernisée avec les années. Les plats de 1960 ne sont probablement plus tous disponibles sauf pour les classiques comme deux œufs bacon pour le petit déjeuner.  Je connais la carte par cœur, je peux donc lui suggérer des trucs. Les cannellonis par exemple sont absolument délicieux.  Ce serait un bon choix de consolation puisque nous avons cramé notre sauce.

- Elle sera meilleure que celle qu’on a oubliée au four aujourd’hui, mais je ne suis pas prête à dire que la notre n’aurait pas rivalisée.

Ce n’est pas les choix qui manque dans les plats proposés, je crois opter pour du poisson ce qui me fais le questionner à savoir s’il aime ça ce à quoi il répond par la négative en ajoutant qu’il n’aime que les pâtes, les pizzas et… les Cap’N Crunch… ouais ça, je commence à le savoir. J’avais déjà remarqué à la maison qu’il pouvait dévorer pratiquement une boîte complète de ses céréales préférées au petit déjeuner.

- Ben, tu sais quoi ? On manger ici, mais on se fera un bol de Cap’N Crunch à la maison en dessert. On a un film à terminé, aussi.

Les mecs ont souvent tendance à croire que nous, les femmes, pour nous faire plaisir, il faut sortir le grand jeu. La sortie, le ciné, les fleurs et tout le tralala. C’est peut-être le cas de certaine mais pour moi, une soirée à la maison à faire des trucs tout simple, c’est ça le vrai bonheur.

- Je ne vois pas ce qui est compliqué là dedans , dis-je en reposant ma carte sur la table au moment ou le serveur vînt prendre notre commande.

Je relevais les yeux et mon visage s’illumina, plus si c’est possible, en voyant Jake, un calepin à la main, prêt à prendre notre commande.

- Jake !  Wow, ça c’est une belle surprise !

Je me retiens de me lever pour lui faire la bise amicale. En fait, et allez savoir pourquoi, je me sens un petit peu mal à l’aise de me retrouver entre Ed et Jake, alors qu’il n’y a aucune raison  pour me sentir comme ça.

- Nous allons très bien. Lucky revient de son premier moment passé avec son père, en un seul morceau.  Fallait fêter ça ! Et vous ? Vous allez bien ?

Puis Jake demanda à Ed ce qu’il pouvait bien lui servir et Ed de lui donner sa commande et à nouveau Jake s’adressa à moi en demandant pardon s’il était maladroit.

- Vous vous en tirez très bien ! Parole de serveuse professionnel !

Je lui donnais aussi mon choix de repas puis Ed s’exclama alors qu’il venait de découvrir l’identité de mon ami.

- Oui, Jake donne un coup de main ici. Les propriétaires sont des amis de famille.

Lucky choisit ce moment pour s’étirer et pousser un espèce de grognement avant d’ouvrir les yeux et de sourire puis de s’endormir à nouveau.

-  Lucky veut aussi dire salut aussi, de toute évidence !

Je me rappel combien Lucky avait l’air bien dans les bras de Jake lors de notre rencontre, à mon retour au travail après un bref congé de maternité.  Et puis, il y a cette dédicace spéciale qu’il a eu pour moi et mon fils, a la suite de son émission avec la jeune sensation de l’heure Starky ! J’aimerais le remercier pour cette délicate attention mais, pas comme ça, pas alors qu’il est debout à côté de ma table, calepin en main.

- Si vous n’êtes pas trop prit par le service ce soir, venez vous assoir avec nous. Ce serait super de pouvoir bavarder encore.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Snyder
Jacob Snyder


Messages : 302
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 38

Who Am I?
Birth place: Buchenwald - Deutschland
Je suis: réservé.
Song: Goodbye - The Army


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeVen 11 Oct - 18:19



The Impostor And The Franc
ft. Carolyn Adam & Edward Fleming


L’homme qui accompagnait Carolyn commanda les Canelloni et du coca, ce que je notai sur mon calepin (qui était en fait celui de Marc mais c’était pour la bonne cause, apparemment), ce que monsieur désirait et quand Carolyn leva les yeux vers moi, elle me reconnut et me salua d’un ton enjoué.

Je souris, très sincèrement. Parce qu’il était rare que les gens aient ce genre de réaction face à moi. Je ne leur donnais pas vraiment non plus de raison de le faire, il fallait bien dire ce qui était. Elle m’expliqua qu’ils étaient en train de fêter le premier moment du petit avec son père, moment dont il était revenu en un seul morceau… Apparemment, cela n’allait vraiment pas entre elle et le père du petit, donc, j’imaginais que le père n’était pas l’homme qui l’accompagnait maintenant.

D’autant que le petit ne lui ressemblait vraiment pas. Donc, l’homme ne pouvait être qu’un ami ou le nouveau petit-ami de Carolyn.

-Ravi que Lucky et vous-mêmes vous portiez bien.

Je baissai un peu les yeux sur le calepin quand elle me renvoya ma question que peu habitué à ce que les gens me le demandent.

-Je vais bien… C’est encore une soirée où j’ai été réquisitionné mais c’est chaque fois avec plaisir d’aider des amis… Sauf que serveur n’est vraiment pas ce que je préfère.

J’étais complètement exposé, étant le seul debout au milieu de la salle. Mais Carolyn trouvait que je m’en sortais bien.

-Merci… C’est rassurant…

Je notai le choix de Carolyn pour ce qui était des plats et l’homme qui l’accompagnait me reconnut à son tour, mais en tant que journaliste radio.

-Ouais, c’est bien moi…

Je lui souris.

-Ravi que vous soyez de mon côté, ce n’est pas toujours le cas. Mais je dis les choses telles que je les pense… Après, les gens en font ce qu’ils veulent et le prennent comme ils le veulent. Il y a aussi un bouton « off » sur les transistors. Tout comme ils peuvent changer de fréquence si ça ne leur plait pas.

Lucky semblait partager mon avis, dévoilant brièvement ses yeux déjà très clair pour un nouveau-né prématuré.

-Il me semble qu’il a déjà pas mal grandi, depuis la dernière fois.

Et sa mère de m’inviter à venir les rejoindre si je n’étais pas trop occupé. Invitation qui ne tomba pas dans l’oreille d’un sourd qui, les dégâts réparés en cuisine, était arrivé par derrière moi et me vola le calepin des mains.

-Bien sûr que Jake peut s’asseoir avec vous. Merci pour le coup de main, Jake, tout est sous contrôle… On t’appellera si on a encore besoin de ton aide.

Espèce de petit enfoiré… Il repartit en cuisine, me laissant planter là comme un grand dadais. Je m’adressai donc à l’homme qui accompagnait Carolyn.

-Je ne voudrais pas vous déranger si vous êtes en amoureux… Bien que ce serait un plaisir de bavarder encore avec vous, Carolyn…

Mouais… Surtout que c’était presque pas prévu dès que Marc avait vu Carolyn en salle, hein…


@ Billy Lighter



You're a drop in the rain, Just a number not a name… ©️ Scorpions
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 312
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeVen 11 Oct - 20:53



The Impostor And The Franc
ft. Carolyn Adam & Jacob Snyder


Carolyn était persuadée que si notre sauce n’avait pas cramé, elle aurait rivalisée avec celle du Canter’s Deli. Ça me fit sourire. Elle avait un petit ego, Carolyn, qui ne faisait que rajouter à son charme. Oui, parce qu’elle avait un certain charme. Même moi, je ne pouvais pas le nier.

-On en refera une dans le même genre pour vérifier.

Tout ça pour dire que j’allais prendre les cannellonis parce que je n’aimais que les pâtes, les pizzas et les Cap’N Crunch. Je disais rarement la vérité, sur moi, à Carolyn mais là, il n’y avait rien de plus vrai. Je mangerais des Cap’N Crunch à tous les repas, si je pouvais… D’ailleurs, Carolyn s’empressa de me proposer une soirée Cap’N Crunch et film… J’arrive rarement à avoir de la sympathie pour des gens mais rien qu’avec cette phrase, Carolyn venait de gagner la mienne.

-Tu sais comment me faire plaisir, toi.


J’affichai un petit sourire. J’étais un mec simple… J’aimais la bouffe simple et regarder des films… J’imagine que ça passerais auprès de beaucoup de gens si je n’avais pas, en plus, une passion pour le meurtre et la violence gratuite.

En tout cas, elle ne trouvait pas mes goûts compliqués, ce qui m’arracha un autre sourire.

-Tant mieux.


Après quoi, un serveur vint prendre notre commande. Carolyn le connaissait ce qui ne m’étonnait pas du tout vu qu’elle travaillait ici. Ils s’échangèrent quelques platitudes alors que le fait que Lucky soit rentrer vivant de chez Cort avait toujours tendance à me faire rire intérieurement. Il était rentré en vie, cette fois-ci… Mais pas dit que la prochaine fois ça sera le cas.

Bref, de toute façon, ce qui me préoccupait pour l’instant c’était que j’avais l’impression que je connaissais ce type qui ne semblait pas être un serveur vu ce qu’il disait… Et je finis par le reconnaitre parce que ce n’était autre que Jack Snyder, l’animateur radio. Je lui envoyai quelques compliments. Pourquoi ? Parce que j’aimais vraiment bien son émission… Et son aversion pour Ricci. Il confirma dire les choses comme il pensait que les gens aiment ou n’aiment pas. Je lui souris. Ça faisait beaucoup de sourire sur une soirée… J’avais mal aux zygomatiques…

-Moi, j’aime le franc parlé. Et je trouve que vous en avez assez que pour bousculer un peu tout le monde, ce que je trouve bien. Les gens qui se croient intouchables ne le sont pas avec vous.

Et tout ça me fit dire que Carolyn connaissait un tas de monde connu… Et si Jake était ici, c’est parce qu’il connaissait les propriétaires du Canter’s Deli.

-C’est une bonne surprise, en tout cas.

Et Lucky se manifeste lui aussi. A sa manière… Une manière que Carolyn interpréta comme un « bonjour ». Les gens aimaient bien prêter des intentions à leurs bébés ou bien à leurs animaux… Alors que Lucky n’en avait très certainement rien n’à foutre de Snyder… Tout comme, tout à l’heure, il n’en avait certainement rien n’à foutre de son père…

Et Snyder, lui, trouvait que le bébé avait bien grandi. Il n’à que ça à faire en même temps…

-Ouais, il grandit vite le petit Lucky.

Je souris et tentait de garder le sourire quand Carolyn proposa à Jake de venir nous rejoindre quand il aura le temps… Pourquoi je n’aimais pas vraiment ça ? Je ne sais pas… Sûrement parce que quand j’ai quelqu’un dans mes filets, j’aime l’avoir pour moi seul… Mais à le place de montrer mon mécontentement, je l’encourageai presque du regard… Si j’envoyais jalousement bouler Snyder, adieu mes points gagnés.

Puis, j’étais persuadé que Snyder avait d’autres choses à faire… Mais ce n’était pas le cas parce que l’un des types du restaurant retira à Jake le soin de prendre les commandes pour pouvoir s’installer avec nous… Mouais… Fallait que je cache ma moue là… Ce que je fis en affichant un demi-sourire. Et quand Snyder passa par les politesses, j’affichai même un franc sourire.

-Mais ne vous gênez pas. Ça me fait plaisir de rencontrer les amis de Carolyn. On vit ensemble, de toute façon, alors du temps ensemble on en a à revend. Installez-vous.


Je fis un petit clin d’œil à Carolyn. En espérant avoir fait la meilleure tactique. Je regardai Snyder et puis Carolyn avant de poser une question qui allait me permettre de cerner leur relation à eux.

-Alors vous êtes amis depuis longtemps ?

Non… Pas longtemps… Ou du moins ils n’étaient pas amis proches parce qu’il la vouvoyait. Mais ça, Ed pouvait ne pas avoir fait le rapprochement… Je regardai un peu Carolyn.

-Parce que je trouve que c’est la classe de connaitre Jake Snyder…

Ouais, c’était la classe… Même si j’allais devoir cerner, ce soir, si Snyder était une menace pour moi au non… Au niveau de Carolyn, je veux dire. Parce que je commençais à bien l’aimer ma petite Carolyn, moi… J’arrivais de plus en plus à voir sa figure à la place de celle de Samantha.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 199
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeLun 14 Oct - 20:36



The Impostor And The Franc
ft. Jake Snyde & Edward Fleming




Je suis partante pour refaire une sauce, n’importe quand, par plaisir de cuisiner à nouveau avec Ed et par orgueil, puisque je n’aime pas ne pas réussir quelque chose. Elle aurait été excellente si nous ne l’avions pas bêtement laissé cramer, ça ne fait aucun doute et j’entends bien le lui prouver.

De venir au restaurant me permets de valider quelque chose que j’avais déjà capté. Ed considère les céréales comme un met raffiné et je dirais même que les Cap’N Crunch constituent la base de son alimentation. Il serait malheureux comme les pierres si un jour, la compagnie devait cesser la production. Je lui propose donc, et parce que j’en ai vraiment envie aussi, de ne prendre que le plat principal ici et de rentrer ensuite terminer notre film en dévorant un col de céréals.

- Alors tu peux ajouter ça dans la liste de mes qualités…

Juste après le fait que je suis quelque de très humble…

Et qui est-ce qui s’approche de nous pour prendre notre commande ?  Jake Snyder en personne, pour mon plus grand plaisir. Je suis très heureuse de le revoir après notre dernière (et première) rencontre.  Il m’a fait un très bel effet ce soir là. Disons qu’il m’a fait comprendre en étant seulement là, en étant simplement lui-même, qu’il y avait encore des mecs biens sur cette terre.

Je compatis avec lui sachant très bien que le métier de serveuse n’est pas le plus rose et lui, de nature très individualiste, il est difficile d’aborder les gens mais il s’en tire très bien, à notre table en tous les cas. Mon regard est complètement captivé par Jake que l’espace d’un moment, j’en ai presque oublié être accompagné d’Ed… ce qui n’est pas sans me gêner un peu, surtout après l’après-midi qu’on vient de passer, comment je peux oublier sa présence dès qu’un autre homme se pointe près de moi ?

S’en suit entre eu un bref échange sur la radio, sur le fait qu’Ed partage les opinions que partage Jake lors de ses émissions et que ce dernier en toute humilité,  puisse affirmer que si ça ne plait pas à tous, il y a l’option d’éteindre le poste de radio.  Et c’est à ce moment que Lucky se permet une petite diversion,  comme s’il disait : « Hey mais c’est la voix de mon pote Jake !

- Il grandit à vu d’œil ! C’est bon signe et ses médecins sont enthousiastes.

Et surtout, je ne dis pas que c’est parce que son papa à des gênes de géants et que, pour mon plus grand malheur, mon fils semble avoir tout prit de son père sauf pour quelques uns de mes traits et, je l’espère qu’il aura mon caractère !

J’invite Jake à s’installer avec nous s’il en a le temps ce à quoi Marc répond par l’affirmative avant même que le principal intéressé puisse acquiesce ou refuser. Je souris, contente et le tasse un peu pour lui faire de la place sur la banquette.

- Nous ne sommes pas… heu… en fait….

Mon Dieu, sortez moi de là, je vous en pris !

Comment expliquer la situation sans mettre une étiquette sur ce que nous sommes. Parce que si nous avons couchés ensembles un peu plus tôt dans la journée, et qu’il m’a avoué m’aimer, je ne suis pas forcément prête à m’afficher en couple, non sans y voir plus clair moi-même et là, j’ai peur qu’en le présentant uniquement que comme un ami lui fasse mal et jette un froid entre nous deux.  Sauf qu’il fallait bien dire quelque chose et, je crois, que tant qu’on s’est pas fixé Ed et moi, ben il faut dire les choses comme elles le sont.

- Ed est mon colocataire. On apprend à se connaitre.

C’est un peu comme ça aussi qu’Ed présente notre relation.  En disant que nous sommes coloc et que nous avons donc beaucoup de temps à passer ensemble.  On dirait même que ça l’arrange, comme si la présence de Jake venait faire diversion.  Et quand il dit que c’est surtout la classe de rencontrer Jake Snyder, j’ai limite envie de pouffer de rire en lui rappelant qu’il n’a pas la même réaction pour tout le monde, parce qu’apparemment, rencontrer le chateur de Roadtramp ne lui a même pas fait frémir le poil de jambes !

Je sortis Lucky de son maxi-cosy alors qu’il commençait à montrer des signes d’éveils en bougeant de plus en plus ses jambes. Il devait en avoir marre d’être assit là dedans, puis le porte, debout contre ma poitrine pour qu’il puisse appuyer sa tête contre mon épaule.

- J’ai entendu la dédicace lors de votre émission avec Starky. C’était vraiment gentil de votre part de penser à Lucky et moi.  



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Jacob Snyder
Jacob Snyder


Messages : 302
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 38

Who Am I?
Birth place: Buchenwald - Deutschland
Je suis: réservé.
Song: Goodbye - The Army


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeMar 15 Oct - 12:36



The Impostor And The Franc
ft. Carolyn Adam & Edward Fleming


L’homme qui accompagnait Carolyn était donc un fan de mon émission. Il aimait mon franc parlé, disait-il. Ouais, je ne pouvais que le croire sur parole mais il était inutile ici de chercher à savoir s’il mentait ou pas. Même s’il mentait, ce n’était que par courtoisie et mieux valait ça qu’une confrontation en plein restaurant. Ah… et il y avait aussi la possibilité qu’il dise tout simplement la vérité aussi, hein, Jake…

-Et bien merci pour tous ces compliments. J’apprécie beaucoup.

Et puis, ce n’était de toute façon ni le lieu, ni le moment pour un débat. Ils étaient ici pour se détendre et je n’avais pas à m’incruster dans leur soirée.

Et Lucky eut de toute façon vite fait d’attirer l’attention sur lui. J’avais l’impression qu’il avait doublé de volume depuis la dernière fois. Pour un prématuré, il me semblait qu’il était sacrément en train de se rattraper.

Les deux adultes confirmèrent tous les deux et je me retrouvai, grâce à l’intervention de Marc, invité à les rejoindre. Je demandai donc à l’homme qui accompagnait Carolyn si ça ne les dérangeait pas et il annonça qu’ils vivaient ensemble alors que du temps à eux, ils en avaient à revendre.

-Ok… je vois…

Je pris place à côté de la jeune Carolyn tandis qu’elle remettait l’église au milieu du village. Ils étaient colocataire, en fait, et non en couple. Ou en tout cas, c’est ce que j’en conclus. Et j’en ressentis un certain soulagement. Peut-être que parce que lors de notre première rencontre, nous partagions l’adage : « Mieux vaut être seul que mal accompagné. »

-Le Canter’s Deli est l’endroit idéal pour apprendre à se connaître, il faut croire.

Je souris à Carolyn avant de me tourner vers Ed qui me demanda depuis combien de temps on se connaissait.

-Pas très longtemps, en fait. Et nous ne nous sommes réellement parlé qu’une seule fois, quand Carolyn est revenue ici pour reprendre le travail.

Je rigolai quand Ed affirma que c’était la classe de me connaître.

-Je ne suis pas Billy Ligther ou Howard Stone non plus. Et il parait que je ne suis pas facile à vivre… Alors je ne pense pas que ce soit tant la classe que ça. Mais encore une fois, je prends le compliment.

Et Carolyn, qui avait pris son bébé sur elle, bien installé sur sa poitrine… J’admirai la scène, presque hypnotisé et Carolyn me remercia pour la dédicace que j’avais faite pour elle dans mon émission où j’avais eu le plaisir d’accueillir le petit Jesse Stark-Perry.

-C’était avec plaisir. Si j’avais su que j’allais vous revoir aussi vite, j’aurai pris un exemplaire de l’album de Starky pour vous l’offrir à vous et Lucky. On a toujours quelques exemplaire cadeau et ça me parait l’idéal à faire écouter à un bébé…

Je pinçai les lèvres.

-Même si je n’y connais pas grand-chose en bébés, en réalité.

Je me tournai vers Ed.

-J’espère que vous êtes plus débrouillard que moi à ce niveau-là, c’est bon de savoir que Carolyn a quelqu’un pour l’aider à la maison. J’avoue avoir souvent pensé, depuis notre rencontre, à la difficulté que ce doit être d’élever un enfant seul.


@ Billy Lighter



You're a drop in the rain, Just a number not a name… ©️ Scorpions
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 312
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeMer 16 Oct - 19:30



The Impostor And The Franc
ft. Carolyn Adam & Jacob Snyder


Carolyn savait comment me faire plaisir et elle déclara que je pouvais ajouter ça à ses qualités. Je rigolai un peu avant que Jake Snyder ne se mêle à notre conversation. Je compris que ça semblait être un ami de Carolyn… Mais c’était aussi un animateur roadio dont j’aimais l’émission et je ne tarissais pas d’éloge pour son émission et son franc-parler. C’était le seul, sur les stations de roadio, à oser dire du mal de Ricci.

On parla un peu de Lucky qui grandissait. Ouais… Les bébés ça n’a que ça à faire en même temps. Grandir, bouffer, dormir, pisser et chier. Ce n’est pas très utile, un bébé. Mais beaucoup de gens se prenaient d’affection pour eux particulièrement leur mère… Enfin, ça c’est si le bébé agi comme un bébé, hein. Moi, je n’étais pas un bébé souriant et ça a tout de suite provoqué une distance entre moi et ma mère. Une distance qui s’est agrandie avec le temps.

Mais Carolyn adorait son petit Lucky et, pour la cause, il ne manquait pas de sourire dès qu’il était éveillé.

Après ça, Carolyn invita Jake à nous rejoindre même s’il n’avait pas vraiment envie d’ennuyer notre « couple ». On n’était pas encore réellement en couple. On avait juste brisé la distance physique jusqu’ici. C’était déjà pas mal mais il manquait encore l’autre distance. Celle qui était beaucoup plus difficile à briser surtout avec Carolyn qui sortait d’une relation qui avait mal tournée.

Bref, Carolyn remis l’église au milieu du village et je le fis aussi. En réalité, on avait dit la même chose à Jake mais très différemment. Elle avait utilisé « coloc », j’avais utilisé « vivre ensemble ». Mes mots étaient plus ouverts à interprétation parce que j’aimais semer le doute.

Jake disait que le Canter’s Deli était le bon endroit pour apprendre à se connaitre.

-Apparemment oui…

Parce qu’à travers Jake, nulle doute que j’allais en apprendre plus sur Carolyn. C’était évident. On apprend beaucoup sur les gens en parlant à leurs amis. D’ailleurs, je ne tardai pas à demander les modalités de leur rencontre. Et j’appris que Jake et Carolyn ne se connaissaient pas si bien que ça. Elle ne lui avait parlé qu’une fois ici-même. Je souris.

-C’est vrai ? Pourtant, on dirait que vous vous connaissez déjà bien.

Mais ce n’était pas le cas et c’était bon à savoir, dans un sens. Je ne sais pas pourquoi mais je n’avais pas réellement envie de concurrence…

Je disais que connaitre Jake était la classe mais l’animateur radio se la jouait modeste disant que ce n’était pas pareil que d’être Billy Lighter ou Howard Stone. Je connais Stone… Il n’y a aucun intérêt à le connaitre. Il est stupide et lent. S’il a réussi c’est parce qu’il ne sait faire qu’une seule chose : de la batterie. Tout comme son pote Sonny ne savait faire qu’une seule chose : rouler en bagnole. Ils se ressemblaient un peu, en fait.

-Pas besoin d’être une rockstar comme Lighter ou Stone pour que ça soit la classe. Un animateur radio de la meilleure chaine de L.A. c’est la classe à connaitre aussi.


Carolyn avait pris son fils contre elle alors qu’elle remerciait Jake pour la dédicace lors de l’émission sur Starky. J’avais entendu cette émission. Mais je viens de me rendre compte que la dédicace était précisément destinée à Carolyn. Ils se connaissaient peu mais… Il y avait un feeling. Du coup… Peut-être que Jake sera un obstacle. Mais je me retins de faire la moue alors que Jake disait que c’était avec plaisir.

-C’est vrai que Lucky devrait adorer Starky.

Moi, je trouvais qu’il ne cassait rien. S’il était tant apprécié c’était pas que c’était un môme… Rien d’autre. Ça serait un adulte, on n’aurait peut-être jamais fait attention à lui. Sans compte qu’il avait un père manager maintenant. Et même si ce n’était qu’une adoption c’était quand même un avantage.

Et Jake disait qu’il n’y connaissait rien en bébé. Ce n’était pas très important s’il n’avait pas d’enfant mais quand il se tourna vers moi pour me demander, en quelque sorte, si je m’en sortais mieux avec les bébés, je levai d’abord un sourcil avant de sourire et de regarder un peu Carolyn avant de revenir sur Jake.

-En fait, je ne crois pas que je suis d’une grande aide. Je n’y connais pas grand-chose en bébé non plus. Tout ce que je sais sur les bébés, je l’ai appris en regardant Carolyn faire. Elle a le tour, il faut dire.


Je regardai encore une fois Carolyn en lui souriant avant de revenir sur Jake.

-Je travaille surtout la nuit alors la journée je n’ai pas vraiment le temps de l’aider… Juste l’après-midi, en fait. Et je l’aide surtout pour regarder à Lucky pendant qu’elle est occupée dans une autre pièce. Des petits trucs comme ça…

Mais je savais que si j’en venais à devenir plus que son coloc, il faudra que je joue le jeu jusqu’au bout… Ce qui voudra dire de temps en temps m’occuper du môme. Mais ce n’était pas encore d’actualité.

-Mais comme je dis, j’apprends en observant. Donc…

Et je pourrais reproduire tout ce que Carolyn fait… Même si je ne trouvais aucun plaisir à m’occuper d’un être tellement petit et fragile que je pourrais le tuer avec mon petit doigt.

-Mais si un jour vous avez vos propres enfants, j’imagine que ça viendra à ce moment-là.

Ouais, c’est ce que les gens disent en tout cas. Et je me tournais vers Carolyn.

-C’est bien ça, non ? Ça vient en pratiquant ?

J’adore parlé bébé… Non, c’est ironique, en fait.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Carolyn Adam
Carolyn Adam


Messages : 199
Date d'inscription : 07/06/2018
Age du personnage : 0


The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitimeAujourd'hui à 4:30



The Impostor And The Franc
ft. Jake Snyde & Edward Fleming




Nous aurions dû nous faire des sandwiches au fromage grillé plutôt que de sortir pour diner en ville. Un bol ce Cap’N Crunch, même, puisque ça plaît tant à Ed, mais d’un autre côté, ça me fait tant plaisir de voir Jake que je ne sais plus trop sur quel pied danser. Disons que c’est ce qu’on peut appeler un très mauvais timing. Et puis ce n’est pas que je flash sur Jake et que d’avoir couché avec Ed m’embrouille l’esprit, c’est surtout que la situation est ambiguë et délicate et probablement que ce n’est que dans ma tête qu’elle l’est.

- Il est rare que j’ai vraiment le temps de faire connaissance quand je suis ici.

En général, je sympathise avec mes clients le temps du service. Je leur souhaite la bienvenue, complimente leur petite famille ou  le choix de monsieur pour le vin, ça leur fait toujours plaisir de  passer pour un fin connaisseur, je les traite aux petits oignons en m’assurant qu’ils manquent de rien puis leur souhaite une bonne fin de soirée quand l’adition est réglée mais ça s’arrête là.
Et Ed de jouer les curieux alors… qu’il n’y a pas de raison de l’être.

- Oui, voilà. À mon premier jour après mon congé de maternité, Jake était là et nous avons parlé, plus que je n’ai travaillé.

Ça me fait rigoler, je me souviens combien j’appréhendais mon premier service post accouchement et que finalement,  j’ai fait plus que de discuter avec l’animateur radio que de servir des plats.  Puis je regardais Ed, un sourire aux lèvres et ajoutais que peut-être que le courant avait tout simplement bien passé parce que, quelque part, Jake et moi on se rejoint sur quelques points.  Sauf qu’à ce moment là, je ne pensais pas nouer quoi que ce soit avec un homme de si tôt.

Je me sentais un petit peu soulagé, ce qui est parfaitement ridicule, quand Lucky se réveilla et que je le pris contre moi, ce qui me refit penser à l’émission de Jake, celle qu’il a faite avec la petite sensation de l’heure et pendant laquelle, il a eu une pensée pour Lucky et moi ce à quoi Jake ajouta qu’il m’aurait offert un album s’il avait su qu’il me reverrait si ‘’ vite’’.

- Lucky adorerait je suis certaine il réagit très bien à la musique en général et je dois dire que j’ai bien aimé sa petite voix d’ange.

Je me trompe peut-être mais j’eu l’impression qu’il y avait une pointe de sarcasme dans la réplique d’Ed et ça me fit le regarder, quelques secondes, comme si je tentais de le déchiffrer, puis revins sur Jake en lui disant qu’il avait quand même assuré quand il avait tenu Lucky dans ses bras et que mon fils en avait profité pour dormir longtemps.  Et la façon dont Jake retourna l’attention sur Ed m’amusa. J’étais  curieuse de voir ce que dirait  mon colocataire intime parce que jusqu’ici, il n’avait jamais  tenté quoi que ce soit envers mon fils. Non pas que je lui en tenais rigueur, au contraire, je ne lui avais jamais demandé quoi  que ce soit non plus mais s’il a des sentiments pour moi comme il l’a prétendu juste après qu’on ait fait l’amour, il devrait envisager de prendre un peu d’initiative envers mon fils, non ?  Je lui donnerais un 10 pour l’arabesque. Il apprend en m’observant, c’est intéressant.

- Faut dire aussi que jusqu’à maintenant, j’étais habituée à tout faire seule et que je ne laisse pas beaucoup de place à Ed pour prendre des initiatives…et avec le papa qui vient de surgir de nulle part pour réclamer son droit de garde, je vais devoir apprendre à déléguer, j’imagine.

Je ne devrais pas penser à Eddy, pas tout de suite du moins.

- Effectivement, à l’instinct et en pratiquant. Je n’avais aucune idée de comment changer des couches ou donner un bain à un bébé avant d’être mère. Faut dire qu’il n’y a pas de cours préparatoire non plus et qu’il faut assurer dès qu’on l’a dans les bras !

J’ai eu Bella, au tout début, pour me filer un coup de main, pour me dire que j’assurais, que je me débrouillais bien et heureusement qu’elle était là parce que les premiers jours n’ont pas été de tout repos.

- L’important c’est de savoir bien s’entourer et de reconnaître ses limites. Seule on vient qu’à se forger une espèce de carapace, au point où il est presque impossible d’y faire entrer quelqu’un

C’est pas faute de le vouloir…



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] Empty
MessageSujet: Re: The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]   The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The Impostor And The Franc [PV Carolyn/Jake]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (M) Au choix ~ Jake Muller
» Jake Harrison - le benjamin
» Jake Stokes aka Big Bastard
» Jake. Tiens tiens, j'ai des amis!
» This used to be a funhouse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Canter's Deli-