AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -68%
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
Voir le deal
47.59 €

Partagez
 

 Pycholove [PV A.J.][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeDim 20 Oct - 10:56



Psycholove
ft. Angelica J. Litrell


J’avais retrouvé les êtres pitoyables avec lesquels j’étais forcé de vivre. Une bande de zombies dont la pisse contenait plus de restes de médicaments qu’autre chose.

Ouais, on m’avait sorti de l’isolement, et je ne portais pas de camisole de force. Je n’étais plus drogué à mort, juste drogué tout court… Calme, mais pas anesthésié.

J’avais aussi retrouvé Kora et nos petites habitudes.

Le seul bémol, c’était que je devais tout ça au Dr. Angelica J. Litrell, ma psychologue. Parce que j’étais son jouet préféré du moment. Elle m’avait sorti de l’isolement pour avoir plus de marge de manœuvre, pas parce que j’étais apte à en sortir. Cela dit, je me tenais à carreau quand même, pour ne pas retourner derrière ma vitre, exposé comme une bête de foire.

Et avec un peu de chance et beaucoup de manipulation, peut-être pourrais-je franchir encore une autre étape, et réussir à sortir complètement d’ici avant de tomber dans l’oubli. Avant qu’ils ne doivent tuer mon personnage dans Keeping Our Lands

Pourtant, ce n’était pas l’envie qui manquait… Il y avait deux nouveaux dépressifs à tendances suicidaire et c’était vraiment tentant de leur donner la petite poussée qui leur ferait franchir le pas. Je m’en pourléchais les babines à chaque fois que je croisais l’un d’eux. Mais je savais que je ne devais pas céder à cette pulsion.

D’autant qu’aujourd’hui, j’avais rendez-vous avec le Dr. Litrell, cette petite garce qui cachait bien son jeu et m’aurait reçu à poil si seulement elle avait été sûre de ne pas se faire prendre… Ou de ne se faire prendre que dans un seul sens du terme.

Je la haïssais et pourtant, je regardais l’horloge avec un plaisir presque non dissimulable… Je la haïssais mais j’aimais le jeu qu’on jouait.

Et les aiguilles égrainaient les secondes, les minutes et les heures avec une lenteur qui allait finir par me rendre dingue. D’ailleurs, je me retrouvai dans la salle d’attente de son cabinet de l’hôpital une bonne demi-heure avant mon rendez-vous.

Je détestais attendre… Et attendre que sa porte s’ouvre en sachant qu’elle ne recevait personne à cette heure, tout du moins le croyais-je, me rendais encore plus impatient. Même les magazines, même les Guitar&Pen annonçant les meilleurs managers et les meilleurs groupes de L.A. ne m’attiraient pas. J’avais d’abord un compte à régler ici avant de me préoccuper de l’extérieur.

Alors, quand ma patience arriva à ses dernières limites, je me levai et me dirigeai vers la porte pour l’ouvrir. Mais en vain. J’avais beau la secouer, tirer, pousser, elle ne s’ouvrait pas, ne me faisait que grogner et baver un peu sous l’effort.

Je finis par frapper dessus du poing.

-Laisse-moi entrer ! Je veux entrer maintenant !

Quoi ? J’allais avoir l’air cinglé ? C’était un peu tard pour se préoccuper de ça, non ?

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeLun 21 Oct - 0:14



Psycholove
ft. River Moriarty




Mon moral est passé à moins mille depuis ma dernière rencontre avec Samantha Mancini parce que je n’y ai pas trouvé le sentiment de satisfaction que je pensais éprouver en commençant à la suivre en privé.  Même mes tarés ici au Hollywood Mental Health Center ne suffisent pas à raviver ma flamme  machiavélique.  Je ramollie en vieillissant ? Il va falloir que je me ressaisisse  avant de commettre une erreur irréparable. J’ai bien failli en faire une en lui disant que Ward était toujours vivant, avant de me reprendre et de trouver une parade pour justifier mes paroles. Je me suis presque cru tant c’était beau !

Je me suis levée en retard,  et j’ai avalé  une poignée de comprimé pour le petit déjeuner, sans trop regarder dans quel flacon je pigeais. Tant que ça me fais planer un peu et que je tienne la journée, ça va le faire.  

Si je persiste au centre, c’est uniquement pour garder une main sur le cas Moriarty.  J’en suis plutôt satisfaite, j’ai tenue parole en le faisant regagner la population générale et en lui coupant  tout ce qui pouvait le tenir dans le cirage. Il peut se promener librement dans le centre au grand damne de bien des intervenants mais Storm est on ne peut plus satisfait de mon travail qu’il ne voit plus claire. Pour m’amuser un peu et rendre mes journées moins pénible, j’ai commencé à flirter avec lui, sans jamais mettre ne serait-ce que le plus petit de mes orteils de l’autre côté de la ligne, mais c’est chaud. Il lutte fort pour rester bien à sa place mais je sens que de plus en plus, il craque et que je n’aurais pas besoin de faire grand-chose pour qu’il me prenne en levrette contre son bureau.

Ça me soulagerais, du moins, momentanément. Ça changerait mon mal de place, canaliserait ma rage. Je me sens trahi par Ward qui joue de plus en plus avec mes nerfs en prolongeant son absence.

Des semaines pour ne pas dire des mois sans signe de lui.  Je passe mes soirées et mes nuits à arpenter ses coins et là où il pourrait être, en voiture, me stationnant pendant dans heures non loin d’un vieil entrepôt où j’ai cru l’apercevoir une nuit.  Il faisait trop sombre pour que j’en sois certaine mais  je jure que je vais finir par le trouver et ce jour là, il paiera cher de m’avoir abandonné.

D’un violent coup de pied, je repousse la table de la salle de repos des employés du Hollywood Mental Health Center et me lève en lançant mon pot de yaourt vide dans la poubelle mais ce dernier rebondit sur le rebord et tombe sur le plancher.  Le concierge m’a vu et ronchonne parce que je ne reviens pas sur mes pas pour le ramasser. Je résiste difficilement à l’envie de lui servir un doigt d’honneur, ça serait mal vue vu mon poste, alors je joue celle qui n’a pas entendu et qui est trop pressé de se rendre à son bureau.

Heureuse, à l’horaire, j’ai une rencontre avec River Moriarty et, je crois que ça pourrait être un bon jour pour avancer un petit peu plus profondément dans  mon plan d’intervention avec lui, pas celui que j’ai sur papier mais celui que j ‘ai en tête. L’improvisation à toujours été mon meilleur atout.

De toute évidence, je ne suis pas la seule qui avait hâte à se rendez-vous.

- Pour t’ouvrir, cowboy, il aurait fallu que je me trouve à l’intérieur.  Tu en penses quoi ?

Je le contourne pour m’insérer entre lui et la porte, n’usant d’aucune subtilité en  me frottant contre lui le temps de déverrouiller puis j’ouvre la porte et le laisse entrer avant de refermer la porte derrière nous.

- Heureuse de voir que je t’ai manqué !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeLun 21 Oct - 11:00



Psycholove
ft. Angelica J. Litrell


La voix de Litrell s’éleva, mais pas de là où je m’attendais à l’entendre. Je n’étais peut-être plus anesthésié, mais le traitement même moins lourd que j’étais forcé de suivre limitait mes capacités à réfléchir. Mes idées n’étaient pas toujours très claires. Je ne savais pas ce que c’était que d’être saoul, mais si je l’avais su, j’aurais pu comparer, c’était exactement pareil. Même mon visage était légèrement engourdi.

Je me tournai vers elle et souris d’un sourire mauvais. Elle était là, elle et son air hautain et son ton condescendant, me prenant pour le dernier des imbéciles. Pourtant, je savais qu’elle adorait m’avoir entre ses griffes, tout comme j’aimais essayer de l’atteindre, de la mordre, de lui faire mal. Vraiment mal, pas le genre de douleur qu’elle cherchait.

Et plus j’allais la voir, plus j’allais trouver les blessures sur lesquelles appuyer.

Parce qu’il n’y a que les fous qui choisissent de devenir psy.

Je jetai un regard tout autour, pour savoir si nous étions vraiment seuls.

-J’en pense que je te hais toujours autant.

Elle se frotta contre moi pour ouvrir la porte. Et je la laissai faire. Je voulais que sa température grimpe avant de lui balancer un seau d’eau glacée dessus.

J’entrai dans son bureau une fois qu’il fut ouvert et pris la place qui m’était naturellement destinées, m’allongeant, pieds croisés sur le grand divan…

-Tu ne m’as pas manqué. C’est te donner trop d’importance.

C’était le jeu qui m’avait manqué, ce jeu qu’il y avait encore nous, pas elle en tant que personne.

Allongé, je fermai les yeux, mes mains croisées sur mon ventre.

-Qu’est-ce que tu me proposes ? La thérapie par le sexe ? De te raconter encore une fois comment les petits animaux avaient une fâcheuses tendance à mourir autour de moi ou les fois où j’ai trafiqué la drogue que prenaient ma mère et ses amis de cette putain de communauté hippies pour leur faire faire des overdoses ?

Je rouvris les yeux et lui souris.

-Ou alors, tu préfères me parler de toi, de ton addiction… ? De celui que tu cherches sans jamais arriver à le trouver dans d’autres hommes, des hommes comme moi ?

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 24 Oct - 0:54



Psycholove
ft. River Moriarty




River, mon joujou préféré du moment tambourine ma porte pour que je lui ouvre sans se douter que, malheureusement, je ne me trouvais pas à l’intérieur de mon bureau mais tout ailleurs. J’arrive donc par derrière lui  en le saluant à ma façon puis me glisse entre lui et la porte, non sans jouer des hanches pour ma satisfaction personnel et ouvre la porte pour exhaussé son souhait le plus cher.

- Tu savais que la haine est le sentiment jumeau de l’amour ?

Les gens ont tendances à oublier ça, ou alors ils sont simplement stupide et ne prennent pas d’analyser.  On ne peu haïr quelqu’un pour qui nous n’éprouvons rien, autrement nous en serions qu’indifférent.  Sans dire que River m’aime, disons simplement que je ne le laisse pas indifférent.

- Oh, pardon d’avoir cru que j’ai pu te manquer, disons que la façon dont tu frappais à ma porte semblait légèrement impatiente.

Il s’était allongé sur le divan de mon bureau et moi, je pris place dans mon fauteuil en allongeant mes jambes pour appuyer mes pieds sur ma surface de travail, je pris son dossier, l’ouvrit et fit semblant de le lire. En fait, je fais toujours ça avec tout le monde. Je me souviens parfaitement bien de mes notes, je n’ai pas besoin de les relire pour me replanter  avec un patient.

River  énumère nos options, bien sûr en remettant le choix entre mes mains, semble t-il oublier qu’il est le patient très impatient.

- Je dois cocher mon choix quelque part ?

Je referme le dossier et le balance plus loin sur mon bureau puis soupire en m’étirant.

- River…River… River… tu m’ennuies !  C’est vrai ! Tout est toujours si redondant avec toi. Tu arrives avec ton humeur de merde et déblatère tes options tout aussi merdiques alors qu’il serait si simple que tu prennes les choses en mains ! J’ai tenue parole, MOI, je t’ai sortie de l’isolement
psychiatrique et c’est tout ce que tu as pour moi ? Une attitude fermée à la limite de l’insolence ?


Je ramenais mes pieds au sol et me penchais au dessus de mon bureau, appuyé sur mes coudes, mon menton dans les paumes de mes mains.

-  Je pensais que nous avions une certaine complicité, toi et moi. J’ai même fait diminuer considérablement ta médicamentation pour que tu puisses retrouver ta vitalité cérébrale.  Je me demande si au final, je n’aurais pas dû te laisser croupir dans tes flaques de salives et d’urine.

En soupirant, je me levais et allais verrouiller la porte de mon bureau puis m’adossais à la porte en le regardant.  Puis je m’approchais de lui et grimpais sur le divan pour m’allonger au dessus de lui. Il y avait un win-win situation en le sortant de là et il me semble qu’il à plus que profité de sa nouvelle et confortable situation.

- J’attends toujours que tu me prouve que ce que tu dis est vrai, j’en doute toujours.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 24 Oct - 16:49



Psycholove
ft. Angelica J. Litrell


J’entrai dans le cabinet quand elle en ouvrit la porte en disant que la haine était le sentiment jumeau de l’amour.

Je ricanai.

-Tu aimerais bien…

Mais non, ce n’était pas le cas. Je connaissais la haine, mais pas l’amour. Ma mère ne m’avait pas aimé, elle avait eu peur de moi au point peut-être de me haïr… Elle me haïssait d’être née parce que j’avais fait d’elle une paria dès ma naissance. Alors qu’avais-je fait ? Je l’avais haï en retour.

Et il n’y avait jamais eu d’amour là-dedans, quoi que la psy et ses fantasmes en disent.

Elle me fit ensuite remarquer que si elle ne m’avait pas manqué, j’avais l’air légèrement empressé d’en venir à cette séance.

-Tu es en retard. Et je déteste attendre. Tu n’as rien à voir là-dedans. Tu n’es qu’une psy dans un hôpital rempli d’autres psys.

Allongé sur le divan, je croisai mes mains derrière ma tête, dans une posture décontractée. Pourtant, Litrell remettait de l’huile sur le feu dès qu’elle ouvrait la bouche. Elle affirmait que je l’ennuyais et aussi qu’elle avait tenu parole.

-Je n’ai pas fait de promesse, MOI.

A son ton condescendant, je répondais par le même ton condescendant. Je savais qu’elle voulait que je récidive. J’avais envie de récidiver. Je me voyais l’étrangler à nouveau, le tuer. J’imaginais chaque fois une nouvelle façon de la tuer.

L’ennui, c’est que la tuer ne m’apporterait qu’une satisfaction temporaire… Et une incarcération à perpétuité.

Le Dr. Litrell affirmait que nous avions une certaine complicité, ce qui me fit rire. Elle avait bel et bien fait baisser mes doses de médicaments, considérablement…

-J’ai remarqué, pour les doses… Je ne sais même plus partager avec d’autres… Qu’est-ce que tu veux que je te dise ? « Merci » ? Si tu n’avais pas fait ce que tu as fait pour moi, je me serais arrangé pour qu’un ou une autre psy le fasse.

Je la suivis des yeux alors qu’elle allait verrouiller la porte de son cabinet.

-Ça a juste été encore plus facile avec toi.

Elle grimpa sur moi, le long du fauteuil jusqu’à s’allonger sur moi, attendant que je lui prouve que ce que je disais était vrai.

-Et qu’est-ce que j’ai dit ? Hormis que je te hais ? Je ne t’ai jamais fait de promesse.

Je souris, très mauvais.

-Mais ce n’est pas l’envie de te fermer ton clapet à jamais qui manque.

J’enroulai une mèche de ses cheveux entre mes doigts et me mis à tirer, progressivement, de plus en plus fort.

-Dis-moi pourquoi tu veux mourir ? Je veux savoir pourquoi.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeDim 27 Oct - 2:25



Psycholove
ft. River Moriarty




River remet tout ce qui ne sort pas de sa propre tête en question. En fait non il ne remet pas en question il écrase d’une pression de son index tout ce qui ne va pas en son sens.  Je reconnais Ward en lui, en ce genre de comportement. Au fond, ces deux là sont du même acabit, la différence c’est que River n’a pas la finesse de Ward et se fait prendre comme un débutant. Une belle grande gueule et une petite cervelle.

J’espère qu’il est plus gâté dans son pantalon.

- Non, je n’aimerais pas bien, je ne fais qu’évoquer un fait que tu réfute, ainsi va la vie. Des opinions divergentes, il y en aura toujours, River.

Une fois dans mon bureau, il s’installa sur le divan et moi à mon bureau, son dossier sur mes cuisses. Il m’enrage vite avec son comportement de petit garçon gâté qui n’aime pas se faire dire non, on croirait un de mes jeunes patients que je vois à ma clinique privée.  Et quand je le lui fais remarquer, insistant que MOI j’ai tenue parole, il rétorque tout simplement qu’il ne fait pas de promesses, lui.

- Non, toi, tu n’a pas cette finesse. Tu chercher à initier des jeux mais tu n’as pas l’intelligence de les mener au but, c’est vrai, c’est mon erreur je te pris de me pardonner.

Mon ton n’avait rien de sincère mais je ne crois pas non plus que River s’attendait vraiment à ce que je puisse l’être. Nous avons dépassé ce stade lui et moi, depuis longtemps, déjà.

- C’est embêtant, alors. Je peux faire réajuster tes doses et te replonger dans un état de larve pathétique. En fait, tu ne sais foutrement pas ce que tu veux, River et, non, au risque de te décevoir, un autre psy n’aurait pas fait baisser tes doses et tu veux savoir pourquoi ? j’éclatais de rire certaine qu’il allait répondre non mais je n’en avais rien à foutre, j’allais le lui dire quand même. Tout le monde ici était d’avis de t’envoyer dans un centre psychiatrique dans un autre état. Le Minnesota si je ne m’abuse et tu aurais été leur problème et non plus notre problème.

J’haussais des épaules.  Ça aurait été bien dommage, je l’aime bien mon petit paquet de problèmes. J’allais ensuite verrouiller la porte de mon bureau  en me disant qu’il pouvait bien croire ce qu’il voulait, il trouverait quand même à redire, même si c’était raccord avec sa propre ligne de pensée, parce qu’il est comme ça. Un petit gamin capricieux qui n’aime pas se faire retirer son joujou favori quand il est l’heure d’aller au lit.

Je grimpais sur lui, abaissant mon bassin pour qu’il frotte contre le sien, tout en me supportant sur mes bras en extension pour mieux le regarder.

- Je ne parle pas de promesse, tu ne m’en as jamais faites. Je te parle de ce que tu as tenté d’initié quand j’allais te voir dans ta cage à rat, quand tu rampais jusqu’à moi, prisonnier de ta camisole de force et que tu me demandais d’ouvrir mon décolleté. Quand tu m’as demandé de quoi j’avais envie, et que si je te faisais sortir, peut-être tu me donnerais de quoi calmer mes pulsions… tu es sortie et si ce que je sens contre mon bas ventre est bel et bien ton érection, tu en as toujours autant envie que moi.

River enroula une mèche de mes cheveux autour de son doigt jusqu’à me forcer à pencher ma tête pour me rapprocher de lui, et je rigolais à l’entendre se faire menaçant. Il manque de conviction, il n’a pas la force de Ward, mais il a son propre charme je dois lui donner ça.

- Parce que la mort est la seule justice que nous avons tous sur cette terre et que contrairement aux communs des mortels, je préfère voir la mort venir et l’embrasser de tout mon être, comme une amie qu’on accueille à bras ouvert.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeDim 27 Oct - 13:44



Psycholove
ft. Angelica J. Litrell


Très bien… Elle voulait avoir réponse à tout. Très bien. Il n’y avait qu’un moyen pour qu’elle ne puisse plus avoir raison sur rien : me taire.

Et c’est ce que je fis, la laissant approcher de moi, la laissant égrainer chacune de ses phrases sans les écouter vraiment. Je me ferais totalement à elle pour que toute son énergie soit gâchée en vains effort pour jouer à une joute verbale à laquelle je ne voulais pas participer.

Je ne dis plus rien parce que je voulais jouer à un autre jeu alors qu’elle grimpait sur moi, se frottait à moi… Et m’inventait un désir qui n’était pas là. Pas encore. Le fait qu’elle se frotte à moi n’avait strictement rien d’excitant.

Mon érection n’existait à l’instant T que dans son esprit malade de nymphomane. Mais je comptais bien changer la donne.

Alors quand elle fut à portée, je l’attrapai brusquement par la gorge, serrant de mes deux main, récidivant. Et cela eu ça de beau de lui rabattre son caquet.

Je ne voulais pas parler, je ne voulais pas qu’elle me parle. Je voulais lui faire mal et qu’elle meurt. Je voulais la supprimer du paysage.

Alors je serrai un peu plus fort… Elle était toujours au-dessus de moi, et je voulus reprendre la domination totalement donc je roulai avec elle jusqu’à ce que nous tombions au sol tous les deux.

Moi sur elle.

Et maintenant, j’étais excité. Et je voulais faire durer le plaisir.

-Est-ce qu’en te levant ce matin, tu as pensé que ça pourrait être la dernière fois.

Je desserrai un rien l’étreinte de mes mains sur son cou pour qu’elle puisse répondre.

-Attention, cette question ne demande qu’un « oui » ou un « non » comme réponse, Dr. Litrell. Je ne te laisserai pas dire un mot de plus.

Et cette fois-ci, elle allait mourir. Qu’importe l’isolement, qu’importe ce qui m’arrivera ensuite. J’allais la tuer et personne ne m’en empêcherait. J’allais la tuer parce qu’elle m’énervait, c’est tout.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeLun 4 Nov - 4:14



Psycholove
ft. River Moriarty




Pourquoi River doit toujours rendre les choses aussi compliqués alors que tout ce qu’il a à faire est de se mettre au garde à vous et de m’étrangler ensuite ? Hein ? Pourquoi ? Parce qu’il n’est pas bien entre ses deux hémisphères, bien évidement.

Putain, il me fait perdre mon temps aussi sûrement qu’il fait perdre le temps de cette pauvre Kora. Comment je le sais ?  C’est mon boulot de percer ce genre de secrets et la pauvre en a les genoux qui claque tant elle se fait  culbuter par notre ami commun.

Suffit d’observer.

Et pourquoi cette moins que rien insipide, sans couleur ni saveur aurait un avantage qu’à moi il refuse ? Je ne l’entends pas ainsi et après avoir verrouillée la porte de mon bureau, je grimpe sur lui, avec tout le naturel possible pour l’allumer. Il a envie de jouer, je le sais, je le sens et la façon dont il enroule puis tire sur une mèche de mes cheveux, me forçant à me rapprocher de lui me le prouve.

Un large sourire décore mon visage quand enfin!, il m’attrape par la gorge.  Sauf qu’il n’a aucunement l’intention, de toute évidence, de me donner ce que je veux.  Il serre vraiment très fort et de ses deux mains, ce n’est pas comme ça que les choses doivent se dérouler, et il le sait !

Je pousse sur son visage de mes deux mains, je tente de le faire lâcher prise, sans succès tout ce que je sais, c’est que nous nous retrouvons sur le sol de mon bureau, lui par-dessus moi, pesant sur mon corps comme une tonne de brique.  L’air se fait de plus en plus rare, je peux sentir mon cou craquer sous ses doigts et mes membres, lentement s’engourdir.  Le seul réflexe qu’il me reste c’est de ramener ma jambe et lui heurter les couilles avec mon genoux. Je n’ai pas assez de force pour le faire se rouler de douleur mais la surprise suffit à le faire lâcher, juste assez pour que je puisse me dégager de lui et attraper un objet sur mon bureau et le lui balancer de toutes mes forces par la tête.

Mon presse papier tombe lourdement au sol tout comme River qui ne bouge plus.

- Ça serait trop facile que je t’ai tué, enfoiré !

Je me frotte le cou, je tousse, j’inspire à pleine poumon avant de souffler, tousser encore et râler comme si je venais de fumer tout un paquet de clopes d’un trait. Du bout du pied, je pousse le presse papier plus loin puis le pousse lui, question de voir s’il respirer encore.

- Dommage, tu vis encore !  Mais pas pour longtemps !

Un jour Ward reviendra, un jour, il me punira d’avoir voulu laisser un autre que lui s’occuper de moi mais il voudra quand même se venger et là, je lui souhaite bien bonne chance à River Moriarty. Je le contournais et déverrouillais la porte de mon bureau et appelais autant que je pouvais, la sécurité.

- Il a pété un câble… il a tenté de m’étrangler, encore.  Je crois que… je crois que c’est un cas de camisole de force à perpétuité !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitimeLun 4 Nov - 14:24



Psycholove
ft. Angelica J. Litrell


Non… Non, je ne la laisserais pas me toucher cette fois. Je ne la laisserais pas avoir ce qu’elle désirait par-dessus tout. Par contre, j’allais prendre ce qui me revenait de droit : sa vie. Sa vie pour avoir trop parlé, pour s’être montré hautaine. Sa vie pour avoir voulu jouer au plus malin. Peu importait les conséquences qui allaient me tomber dessus ensuite.

Je n’avais pas peur de l’isolement à vie. Au moins prendrai-je avec moi le souvenir de sa face gonflée et mauve, de ses yeux injecté de sang lorsque j’en aurai fini. Mais elle… Elle n’aurait pas touché mon intégrité.

On roula à terre et je me retrouvai au-dessus d’elle. C’était plus facile alors de mettre de la force dans mes mains.

-Plus que quelques secondes.

Plus que quelques secondes et elle allait rendre l’âme, se relâcher et chier dans son froc pour la dernière fois.

Mais à la place, la douleur explosa dans mon sexe et mon bas-ventre, me faisant lâcher prise sur ma proie… puis ce fut ma tête qui explosa. Je vis des étoiles et tombai sur le sol, sonné mais pas tout à fait inconscient. Je saignais de la tempe, je le sentais… Je sentais le sang couler jusqu’à aveugler un de mes yeux, brouillant la vision que j’avais du sol du bureau. Et la voix de ma psy qui me venait comme de loin…

Elle espérait m’avoir tué ? Non… Non, elle aimait trop le goût du risque pour ça. Elle m’adorait pour ça. Mais elle détestait que je ne veuille pas lui donner d’abord l’orgasme auquel elle aspirait !

Elle me promit une vengeance, que je ne vivrais pas bien longtemps. Mais plutôt que de venir m’achever, elle alla appeler de l’aide, affirmant que j’étais un cas à refourguer au sous-sol de l’hôpital.

Il ne fallut pas longtemps pour que j’entende des pas accourir et que je me sente soulevé. J’avais pris un trop gros coup sur la tête pour pouvoir me débattre et j’avais même du mal à parler quand je voulus me défendre.

-Elle a…. Elle a voulu me toucher… Encore… Elle… Elle s’est frottée à moi… Encore…

Ma tête pendait dans le vide te je n’étais pas sûr que quiconque m’écoutait.

-Je… je ne suis pas le plus dangereux ici…

Non, la plus dangereuse, c’était elle. Angelica J. Litrell. Psychologue et psychopathe.

@ Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Pycholove [PV A.J.][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Pycholove [PV A.J.][TERMINE]   Pycholove [PV A.J.][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Pycholove [PV A.J.][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Hollywood Mental Health Center-