AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Pack Gaming MSI PC Portable 15,6″ i7 RAM 8Go + ...
Voir le deal
1099.99 €

Partagez
 

 Open Up [PV Livia][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 744
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 36

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeVen 27 Déc - 15:49



Open up
ft. Olivia Hughes


Les New Soldados en avaient pris un gros coup… Ma planque avait été attaquée par les Los Diablos entrainant la mort de tous ceux qui travaillaient, ce soir, pour mon petit trafic de drogue personnel. Tous, sans exception… Même mon lieutenant, Gonzalez avait reçu la fureur de Reed en pleine figure.

Est-ce que ça m’emmerdait ? Un peu… Mais c’était le prix à payer pour une satisfaction encore plus grande... Car si j’avais des morts dans mes rangs, il y avait aussi de nombreuses pertes chez les Los Diablos. Reed partait en vrille mettant en péril la vie des gens qui travaillaient pour lui et le suivait aveuglément. Reed qui semblait prêt à tout pour retrouver sa fille et ça même si ça tuait des gens qui lui faisait confiance depuis des années. Lui qui avait toujours dirigé les Los Diablos comme une entreprise avait changé radicalement de politiques depuis que je détenais Olivia Cortez.

Et, quelque part, je crois que c’est ça qui était le plus grisant. Voir Reed se transformer petit à petit en moi alors même qu’il m’avait éjecté du poste de second pour la seule et unique raison que j’étais trop « moi ».

C’est en pensant à ça que je rejoignis, ce soir, la planque où je cachais Livia. Il me restait peu d’homme mais assez que pour faire renaitre les New Soldados. Même si un membre un peu trop téméraire de mon gang avait essayé d’en profiter pour prendre le leadership… Je lui avais proposé de régler ça à la boxer ce que cet abruti avait accepté. Résultat, j’avais gagné… Et même si ça m’avait couté quelques égratignures dans la figure, ça n’était rien comparé à la satisfaction que j’ai eu de le descendre après que celui-ci m’ait frappé deux fois en plein tronche. Je n’avais jamais dit que ça serait un combat loyal… Après ça, je nous avais trouvé une nouvelle planque toujours sur South L.A…. Peut-être que Reed la trouvera aussi et la décimera aussi… On verra bien jusqu’où il ira pour retrouver sa fille chérie.

Arrivé devant la maison, je sortis de la voiture avec, dans ma main, un sachet du McDonalds où j’étais passé juste avant pour aller chercher de quoi nourrir Cortez. Je savais que ce petit sociopathe de Yang s’était sûrement encore acharné sur elle. Pourquoi ? Parce que ça l’amusait, je suppose. Mais loin de moi l’idée de le rappeler à l’ordre. Ça serait hypocrite de ma part…

Et puis… Et puis, ça me permettait aussi d’être la seule source de réconfort pour Olivia. C’était moi qui venais lui apporter de la bouffe, moi qui lui apportais du confort, moi qui lui permettais, de temps en temps, de se laver, moi qui lui parlais et l’écoutais. J’avais méthodiquement fait en sorte qu’elle n’ait plus qu’une seule attache : moi. J’avais même réussi à la couper de Julian en rapportant une rumeur qui courrait dans les médias comme quoi il avait été vu au bras d’une autre fille. Est-ce que c’était vrai ? Je n’en savais rien. Mais ça m’avait bien servi. Maintenant, Livia ne voyait plus que part moi… Elle n’attendait plus que moi. Et, sans le savoir réellement, je me prenais aussi au jeu parlant de plus en plus avec elle… Comme si ces petites entrevues entre elle et moi, j’en avais autant besoin qu’elle ne me rendant pas compte que si je devenais tout pour elle, elle devait quelque chose pour moi. Mais je fermais les yeux là-dessus savourant simplement ce sentiment extrêmement satisfaisant d’être le centre du monde de Cortez.

Je grimpai les escaliers ouvrant la porte de la chambre où était retenue Livia. Yang leva la tête avant de se lever tout court. Sans un mot, il quitta la pièce certainement pour rentrer chez lui se reposer un peu. C’était mon tour de garde… Et je comptais rester un petit moment cette fois.

Je regardai Cortez qui, comme après chaque passage de Yang, était à terre, meurtrie et couverte d’égratignures. Je levai mon sachet du McDonald.

-Burger et frites. Il y a aussi du coca...


Je posai le sachet sur le matelas devant Livia avant de m’assoir juste à côté d’elle et sortir un flacon de la poche de ma veste.

-J’ai ramené du désinfectant aussi.

Elle en avait besoin… Ses plaies risquaient de s’infecter et je n’avais aucune envie qu’elle crève d’une septicémie.

Non… Je veux pouvoir décider de quand et de comment Olivia Cortez mourra.

Je détachai doucement sa main la prenant dans la mienne pour la poser sur ma cuisse. Je sortis un mouchoir propre et mis du désinfectant dessus commençant à en mettre doucement sur le tour meurtrit du poignet de Livia.

-Alors… Comment tu vas, aujourd’hui ?

Je lui posai toujours la question comme si c’était la seule façon que je connaissais pour commencer une conversation alors que la réponse, pourtant, sautait aux yeux.  

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeVen 27 Déc - 17:31



Open Up
ft. Edward Fleming




Mon dos me fait vraiment très mal. Quand je bouge, je sens les croute de sang casser ou s’effriter c’est à la fois  répugnant et douloureux mais ce n’est rien à comparé mes côtes sur lesquels s’acharne Yang en me ruant de coups de pieds.  À chacune de mes respirations, ça me fait l’effet d’os qui explosent.  D’accord, jamais je n’ai eu un os qui a explosé mais je suis certaine que ce doit être tout autant douloureux.

Quand Yang me frappe avec autant de fureur, il m’arrive de perdre connaissance.  En fait, je crois que mon corps a développé un espèce de  système d’auto défense pour se protéger et encaisser sans  trop souffrir, enfin, c’est relatif parce que quand je reprends conscience, la douleur irradie tout mon corps et mon âme.

Je m’accrochais encore il y a peu aux images de ma famille mais avec les nouvelles que m’apporte Ward, je me rends bien compte que ça les arrange tous que je ne sois plus là. Julian se pavane avec Melody Summers et mes parents doivent être débordés par les préparatifs de leur mariage, si ce n’est pas déjà fait. Ce devait être à Noël je crois… est-ce que Noël est passé ? Oh ! J’aurais tant aimé passer un premier Noël en tant qu’épouse avec Julian. J’avais trouvé un étui à cigarettes antique et je cherchais à lui trouver autre chose, parce que ce n’était pas beaucoup.  J’avais songé à une lampe plus puissante pour son garage parce que souvent il râle qu’il s’arrache les yeux avec celle qu’il a. J’avais pleins de petites idées pour  rendre merveilleux notre premier Noël ensemble mais ce n’est plus nécessaire maintenant.

Ça me fait mal, presque plus que mes blessures physiques, que de me rendre compte que mes parents et Julian  m’ont abandonnés mais quand je pense à Jack, c’est pire encore. Ça me fait l’effet d’un truc chaud et acide qui coule dans ma gorge, comme un cylindre de feu et ça vient à la fois me transpercer le cœur et me nouer l’estomac. J’ai aimé Jack à la première seconde où je l’ai rencontré ! J’ai fait de lui mon phare, mon manager, mon meilleur ami, mon père.  Ward m’a dit que Jack avait beaucoup à faire avec Fireworks et  Starky.

Je ne rivalise pas avec Howard Stone.

J’entends des pas dans l’escalier qui se lamente. Le bois grince et fait vibrer le plancher jusqu’à ce que la porte de la chambre s’ouvre puis je soulève alors la tête pour sourire à Ward qui est enfin revenu !  Mon calvaire se mettre en suspend, longtemps je l’espère !  Je me redresse en grimaçant, parce que mes côtes et mon dos se bataillent la première place niveau douleur.

L’odeur de la bouffe me fait saliver, mais de savoir que Ward va nettoyer mes plaies me soulage encore plus.  Assise à côtés de lui sur mon matelas tâché de mon sang et de mes larmes, je le laisse me détacher puis  soigner mon poignet.  À sa question, je répondrais d’un haussement d’épaules si j’en avais la force.

- Est-ce que… est-ce que tu peux faire que Yang ne me touche plus ?

J’ai honte, je me sens sale et dans ma tête, je meurs un petit peu plus chaque fois. Mais si Yang pouvait juste se retenir, déjà de me frapper parce que je respire, parce que je bouge, parce que j’ai des spasmes.  Il me frappe avec ou sans raison.

- Aïe ! Ça brûle !

Le désinfectant mord ma plaie comme si Ward jouait dedans avec des lames de rasoirs rouillées, j’en  retiens mon souffle mais ce n’est pas assez pour éviter mes larmes de rouler sur mes joues. Puis je m’en veux, d’avoir dis que ça faisait mal, de m’être lamenté sur ma douleur alors que Ward est là pour m’aider.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 744
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 36

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeSam 28 Déc - 10:38



Open up
ft. Olivia Hughes


C’est avec un sourire que Livia m’accueilli alors que Yang était parti en silence. Elle était heureuse de me voir. La recette était presque trop simple pour arriver à ce résultat. Il suffisait d’être le gentil de l’histoire. Au point qu’elle semblait oublier que son calvaire était entièrement ma faute. Mais elle semblait maintenant blâmer Yang bien plus que moi. Parce que Yang arrivait à facilement se déshumaniser en ne parlant pas et en la frappant.

Alors que moi… Moi, j’amenais la bouffe et je lui parlais. Ça changeait tout.

Je m’installai à côté d’elle déterminé à soigner ses blessures infligées par Yang. Son poignet, ce n’était que le sommet de l’iceberg. Je savais que Livia avait des blessures bien plus douloureuses dans le dos. Son t-shirt ne serait pas rouge de sang, sinon. Je savais que si Yang continuait à ce rythme, il y avait de forte chance qu’elle ne survive pas très longtemps. Je savais qu’il suffisait d’un mauvais coup et je n’étais pas sûr que Yang sache réellement se contrôler. C’est un sociopathe… Les sociopathes ne savent pas se contrôler… Demandez à A.J… Pas parce que c’est une sociopathe, elle-même… Ça serait la sous-estimer. Non… Parce qu’elle est psy, tout simplement.

Je commençai à soigner son poignet méticuleusement quand Livia me demanda si je pouvais faire en sorte que Yang ne la touche plus. Je crois que c’est la première fois qu’elle me le demandait aussi clairement. Je m’arrêtai de la soigner pour la regarder.

-Oui, je peux le faire.


Bien sûr que je pouvais le faire. Ça n’allait pas plaire à Yang mais j’étais sûr qu’il tenait plus à ses thunes qu’à ses vices.

-Je lui dirais. Il ne te fera plus de mal.

De toute façon, c’était clair qu’il devait arrêter avant que Livia me claque entre les doigts. Ça serait dommage.

Je me remis à tapoter sur son poignet avant que Livia ne me montre et me dise à quel point ça lui faisait mal. Elle avait pourtant vécu bien pire que quelques picotements sur une blessure ouverte. Mais je n’arrêtai pas. Je continuai malgré ses larmes de douleur.

-Je sais… Mais je n’ai pas le choix.


J’essayai de faire plus attention. Ça n’allait pas changer grand-chose à la sensation de picotement mais ce que je voulais, c’était que Livia voit que j’essayais de lui faire moins mal.

-Tu sais, Liv’… Je ne voulais pas en venir jusque-là. Je n’ai vraiment rien contre toi. Mais, ton père… C’est à cause de lui si tu subis tout ça. Il a fait du mal à beaucoup de gens…

Je disais ça en continuant de regarder son poignet que je soignais.

-Il m’a fait du mal à moi.

En disant ça, j’arrêtai de soigner le poignet de Livia pour la regarder.

-Quand j’étais plus jeune, j’étais le second du chef des Los Diablos. Pourquoi ? Parce que le chef, c’était mon beau-père. Tu vois, Livia… On est pas si différent, toi et moi. Mon beau-père était le chef des Los Diablos et le tien est le chef actuel.

Mettre encore plus de proximité entre elle et moi, c’était le but de ma conversation actuelle.

-Je vivais bien… Ce n’était pas une vie rêvée mais c’était le meilleur que je pouvais avoir de là où je venais. Puis, Reed est arrivé... Ça faisait un moment qu’il trainait avec quelques Los Diablos… Il a commencé à travailler pour mon beau-père. Pourquoi ? Je n’en sais rien… Il n’avait aucun intérêt à travailler pour un gang. Il était déjà riche par héritage. Il faisait ça juste pour s’amuser… Parce que tout le monde sait que vendre de la drogue, c’est super drôle.


Je mis une grosse touche d’ironie dans ma voix.

-Mais ça ne lui a pas suffi… Jimmy en voulait plus… Et il s’était fait assez d’amis pour obtenir plus. Il a fait assassiner mon beau-père… Ma mère s’est suicidée le jour suivant… Et Reed m’a viré de ma place de second pour ne faire de moi qu’un petit dealeur parmi d’autres tout ça parce qu’il ne m’aimait pas…


Je fixai Livia.

-Tu vois, Livia… Ton père… Ce n’est pas un type bien.

Je ne prétendais pas en être un non plus. A la différence de Reed, j’assumais. Je parlais toujours doucement à Livia et c’est toujours sur le même ton que je dis :

-Tourne-toi et soulève ton t-shirt. Je vais soigner les blessures que tu as dans le dos.

Et je savais qu’avec son dos, j’allais avoir du boulot.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeSam 28 Déc - 23:22



Open Up
ft. Edward Fleming




De voir Ward entrer dans la chambre délabrée et poussiéreuse c’est comme un vent frais après une journée suffocante.  Il n’a même pas besoin d’ouvrir le sac de bouffe qu’il ramène pour que l’odeur me fasse saliver. Si j’en avais la force, je sauterais dessus et je dévorerais son contenu comme l’affamée que je suis.  Au début, Yang me donnait des bouts de pain sec et de l’eau brouille mais  depuis un petit moment il ne me donne plus rien.

Au risque de le voir se fâcher lui aussi, je me risque à demander à Ward s’il pouvait faire en sorte que Yang ne me frappe plus.  Je redoute déjà les coups mais au lieu de me hurler dessus et de se mettre à me frapper, il demeure doux, compréhensif et me promet de lui dire de ne plus me frapper.

- Merci, Ward !

Avant de penser à manger, Ward m’aide à m’assoir sur mon matelas et commence à nettoyer la plaie de mon poignet. Je ne m’étais pas rendu compte jusqu’alors à quel point cette plaie sent mauvais et me fait mal. Et vu comment ma peau réagit quand Ward applique, pourtant délicatement, le tampon, je commence à craindre une infection du sang ou je sais pas quelle saloperie infectieuse comme le tétanos ou pire encore.

Je ne fais pas exprès de me lamenter. La douleur me fait m’exprimer sans m’en rendre compte et Ward compatissant, tente d’y aller plus doucement mais ça ne change rien à ma douleur. Il n’a pas le choix, il doit s’occuper de mon poigne avant qu’il ne vire au vert. J’essuyais du revers de mon autre main mes larmes en faisant oui de la tête.

- Je sais…

S’il ne viendrait pas de temps en temps pour me soigner, me nourrir et me permettre de me changer/laver, je serais probablement déjà morte.

Ensuite, il me parla de mon père. De comment il le connait et de pourquoi il le hait autant. Mon père a ruiné sa vie en prenant une place qui ne lui revenait pas. Exactement comme il l’a fait avec ma mère en l’éloignant de moi. C’est son modus operandi de toute évidence. Il tasse les gens comme des pions pour prendre la place qu’il pense lui revenir de droit.

- Il… il veut tout mais ne concède rien.

J’en sais quelque chose.

Ward me fixait de son regard pénétrant, il m’hypnotisait, en quelque sorte, c’est l’effet qu’il me fait chaque fois qu’il fait ça.

Je me retournais en tirant sur mon t-shirt vers le haut mais j’arrêtais à mis chemin en  me retenant tant bien que mal d’hurler de douleur parce que le tissu collait à mes certaines de mes plaies et que j’arrachais la croute de sang en remontant mon chandail.

- J’y arrive pas, je suis désolée, ça fait trop mal !

J’en voyais des étoiles, j’en avais la nausée mais je parviens à le remonter suffisamment avant de m’allonger sur le ventre. Je tenais le seul drap déchiré et souillé de sang et de larmes dans mes poings serré appréhendant les soins. Si j’ai cru souffrir pour mon poignet, mon dos sera cent fois pire.

Et ce fut pire que pire.

Je pleurais, me tortillais, même si je lutais pour ne pas bouger, la douleur était vive, comme s’il faisait couler du jus de citron dans mes plaies. J’en suais même à grosse gouttes, certaines que je ne passerais pas au travers. Je vais mourir bien avant ça !  Cela me paru durer une éternité mais Ward fini par me dire qu’il avait terminé pour tout de suite.  Ça m’a épuisée de me faire nettoyer le dos à tel point que je ne sais plus bouger. Je me sens étrangement faible et j’ai horriblement froid alors qu’il y a quelques instants, la sueur perlait sur mon corps.

- Pourquoi je reste ici ? Pourquoi je ne peux pas aller chez toi ? Ce serait plus simple, non ?  Je ne me sauverai pas, de toute façon, je n’ai plus nulle par où aller.

J’étouffais un sanglot.

- Je vais mourir si je reste ici, Ward !

Si je pouvais au  minimum sortir de cette maison, marché dans le jardin en arrière, sentir les rayons du soleil sur ma peau et le vent jouer dans mes cheveux. Bouger un tout petit peu question de me sentir encore en vie.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 744
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 36

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeDim 29 Déc - 13:06



Open up
ft. Olivia Hughes


Olivia me remercia alors que je lui avais promis de dire à Yang d’arrêter. Elle me remerciera d’autant plus quand elle verra que j’ai bel et bien tenu ma promesse. A ce moment-là, je deviendrais encore un peu plus l’unique centre de son univers que j’avais réduit à une chose : elle et moi. C’était limite si je n’arrivais pas à la faire haïr la totalité de son entourage. Il fallait dire que c’était simple. Il suffisait de lui faire entrer dans la tête que tout le monde se fichait complètement d’elle que ce soit son père, sa mère, son petit-ami et même son manager.

J’avais coupé toute les branches qui la reliaient à quelque chose qui n’était pas moi.

Et je continuais sur mon chemin en soignant sa blessure au poignet. Elle devait encaisser la douleur. Je ne pouvais rien faire contre ça ce qu’elle comprenait. C’est comme si elle se refusait à me montrer qu’elle avait mal. Je la voyais même essayer vainement de ne pas pleurer.

Tout en la soignant, je lui racontais une partie du pourquoi je détestais Jimmy. Et, donc, du pourquoi elle était ici. Elle ne semblait pas étonnée. Elle semblait reconnaitre dans mon récit qui était son père. J’hochai de la tête à sa constatation.

Oui, Jimmy Reed veut tout et ne concède rien. Et maintenant, Jimmy Reed payait.

Après ça, je demandai à Livia de lever son t-shirt pour que je puisse soigner son dos. Elle commença à le faire mais la douleur semblait tellement fort qu’elle avait du mal à aller jusqu’au bout. Le tissu collait au sang coagulé. Elle disait qu’elle n’allait pas y arriver. Je répondis toujours doucement :

-Si… Tu y arriveras.

Et elle finit par y arriver. Son t-shirt était assez remonté pour que toutes ses blessures soit découvertes. Il y en avait quelques-uns plus ou moins profondes. Certaines allaient laisser des cicatrices…

Je mis du désinfectant sur le mouchoir et commençait à taper les blessures de Livia. A plat ventre, elle pleurait tellement la douleur semblait insupportable pour elle. Mais je n’arrêtai pas. Ses pleurs n’avaient même pas ralentis mon rythme. Plus vite ça sera fait, plus vite elle pourra souffler. C’est ce qu’elle devait se dire.

-J’ai presque fini…


Si elle voulait survivre encore un peu, c’était le seul moyen. J’achevai mon travail et quand ce fut fait, je dis à Olivia que c’était terminé. Elle était toujours à plat ventre, épuisée. Mais ça ne l’empêcha pas de poser des questions. De se demander pourquoi je ne la ramenais pas simplement chez moi… Elle clamait qu’elle n’avait, de toute façon, nulle part où aller.

Ça y est… Livia croyait maintenant qu’il n’y avait plus qu’elle et moi au monde.

Et elle disait qu’elle allait mourir si elle restait ici. Je continuai de la regarder avant de l’aider, doucement, à se remettre assise. Elle crevait de froid. Je le voyais et je le sentais. Elle avait tellement transpiré que le contraste la frigorifiait.

Je passai une main sur sa joue effaçant ses larmes.

-On ne peut pas aller chez moi… Je n’ai pas de chez moi.

Ce n’était pas totalement vrai. Mais ce n’était pas totalement faux non plus. J’avais un « chez moi » à Santa Monica. Mais depuis le massacre des Conti, je ne pouvais plus y mettre les pieds. Quant à chez Carolyn, c’était la maison d’Ed.

J’étais Ward.

Je lui enlevai doucement son t-shirt déjà remonté. Il était rempli de sang et ça faisait des jours que Livia le portait. Ce n’était pas assez que pour la réchauffer.

-A cause de ton père, je n’en ai pas… Je suis obligé de vivre un peu partout pour qu'il ne me retrouve pas.

Je sortis le flingue que j’avais dans ma veste en cuir noir et je le déposai délicatement à côté de moi sur le sol à côté du matelas. Je savais que, même si Olivia essayait de le prendre, j’aurais tout le temps de le lui reprendre avant qu’elle n’enlève la sécurité. De toute façon, j’avais bien l’impression qu’elle n’en aurait ni la force physique, ni la force psychologique, ni même l’envie de me descendre.

J’enlevai ensuite ma veste et la mit doucement autour des épaules de Livia. Elle bien plus large que le petites épaules de Livia. Tant mieux. Ça n’appuiera pas sur ses blessures comme ça.

Je la regardai dans les yeux.

-Tu sais, j’aurais pu fermer les yeux sur ce qu’il m’a fait. J’aurais pu continuer à être un petit dealer de merde. Je commençais même à m’y habituer. Mais ton père, il en avait marre de me voir dans le paysage… Alors, un jour, il a demandé à son second de me descendre.

Je marquai une pause avant de reprendre.

-Il m’a tiré dessus. En pleine poitrine. Mais j’ai survécu… Après ça, la Casa Nuova m’a engagé. Je ne pouvais pas dire « non ». Je n’étais bon qu’à ça. Quand on vit dans l’Eastside sans aucune perspective, on dit « oui » à ce genre de job surtout quand on est plongé dedans depuis tout petit.

Ce n’était pas totalement faux. J’étais doué à ça. Je ne voyais pas l’intérêt d’un job légal qui me rapporterait bien moins de plaisir et bien moins d’argent.

-Tu sais comment la Casa Nuova a fini, n’est-ce pas ? Mais ce que tu ne sais peut-être pas, c’est que c’est ton père qui a tué tous ces gens. En personne…

Ça, je le tenais d’une source sûre : Samantha Mancini.

-Encore une fois, Reed avait détruit ce que j’avais essayé de reconstruire. Et il a même réussi à retourner des membres restant de la Casa Nuova contre moi. Ils m’ont tabassé à mort. Mais, encore une fois, j’ai eu de la chance…


Je fixai Livia passant encore mon doigt sous ses joues pour effacer les traces de larmes.

-Tu ne serais pas ici si Reed ne s’acharnait pas contre moi. Tu ne serais pas là, s’il ne préférait pas son gang à sa fille unique ou même à sa femme.

Je parlais toujours doucement me faisant passer pour la victime d’un type dépourvu du moindre sentiments autant pour les gens qu’il avait tué que pour sa famille.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeDim 29 Déc - 18:58



Open Up
ft. Edward Fleming




Mon poignet me faisait mal comme s’il était coincé dans  un étau brûlant.  Je savais que le pire était encore à venir avec mon dos et lorsque je me retournais, comme me l’avait demandé Ward, et que je commençais à relever mon t-shirt, je tournais presque de l’œil sous la douleur. Je faisais se rouvrir certaines de mes blessures en tirant sur le tissu qui s’y était collé, presque greffé. Je sentais la peau se déchirer, s’étirer et s’arracher de mon dos mais je parviens quand même à relever suffisament mon vêtement pour que Ward puisse me soigner.

Ça ne se fit pas sans douleur.  Je croyais même que parfois, il y insérait une lame ou je ne sais pas quoi mais la douleur était si intense que je passais près de perdre connaissance. Je m’accrochais tant bien que mal à la voix de Ward, la seule chose qui pouvait me réconforter en ce moment.  Je marmonnais, entre mes sanglots, quand il me confia avoir presque terminé. Je n’y croirais que lorsqu’il me dirait que c’est bel et bien fini, si je ne meurs pas de souffrance d’ici là !

J’ai entendu quelque part que l’espoir gardait en vie. Je me risquais alors à demander à Ward de m’amener avec lui, loin d’ici. N’importe où, ce serait tout de même mieux que coincé dans cette maison délabré avec Yang qui s’amuse à me faire mal pour passer le temps. Sauf que non, Ward ne peut m’amener nul par ailleurs, à cause de mon père !

- Oh…  il… il t’a fait vraiment beaucoup de mal.

Il fait mal à tout le monde, je devrais le savoir maintenant.  

Ward m’aida à me relever puis me retira mon t-shirt. Par reflexe, je me recroquevillais un peu plus en serrant mes bras sur ma poitrine. Je ne voulais pas qu’aux coups, s’ajoute l’agression sexuelle bien que je savais, quelque part en moi, que je ne devais pas craindre Ward. Il ne me veut aucun mal, la preuve étant qu’il vient de me soigner et qu’il pense toujours à m’apporter à manger.

Il sortit de sa veste, un fusil et je commençais à trembler, ne comprenant pas ce qui se passait, s’il avait une intention derrière ses paroles mais je compris ensuite que c’était pour me réchauffer, avec sa veste. Je remarquais qu’elle sentait bon, elle sentait lui. J’y passais mes bras dans les manches et la refermais sur moi, m’y sentant en sécurité.

- Merci !

Est-ce que Julian a déjà retiré sa veste pour me réchauffer ? Je ne me souviens pas… Je ne crois pas. Mon mari est très dédaigneux, tout, absolument tout être aseptisé et même qu’il ne boit pas dans le même verre que moi pourtant ça ne l’empêche pas d’aller se mettre la tête entre mes cuisses !  

Pourquoi je pense à ça ?

Ward me raconta alors d’avantage de son vécu. J’écoutais attentivement chacune de ses paroles, les enregistrant dans ma tête comme si ma vie en dépendait. Puis, j’ouvris de grands yeux quand il me parla de la Casa Nuova.  Je sais de quoi il s’agit ils en ont parlés dans tous les bulletins d’infos tant à la télévision qu’à la radio ou même dans les journaux.  C’était mon père le tueur ?  C’était lui le responsable du massacre ?  

- Mon père est un meurtrier…

En plus de tout le reste, mon père est un meurtrier.

Je fermais les yeux quand Ward passa son pouce sur mon visage, c’est bon de sentir un peu de chaleur humaine, de quelqu’un qui est là pour nous.

- Mais… mais… Mon père… tu m’as dit le premier jour qu’il m’aimait plus que je ne le pense… et là tu me dis qu’il préfère son gang à moi et même à ma mère.  Mais dans le fond, je sais qu’il n’en a rien à faire de moi alors… pourquoi on ne s’en irait pas tout simplement, toi et moi, vraiment loin ?  J’ai beaucoup d’argent maintenant. On fera un petit bout  avec ce que j’ai, assez pour au moins s’offrir un nouveau départ. Au canada ou en Europe ! Ou en Afrique, même si c’est pas une ville…


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 744
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 36

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeLun 30 Déc - 17:10



Open up
ft. Olivia Hughes


-Oui, il m’en a fait beaucoup.

Plus encore qu’elle ne l’imagine. Depuis mes 17 ans, Jimmy Reed me faisait du mal indirectement, bien caché qu’il était dans sa villa de Malibu. Il m’avait dégradé mettant mon pire ennemi à ma place, il m’avait relégué au rang de petit dealer, il avait tenté de me tuer par l’intermédiaire d’Alonso, il a massacré mon dernier employeur me rendant coupable de ce même massacre, il avait, indirectement, fait en sorte que je sois tabassé à mort. Pourquoi ? Parce qu’il n’était pas ce que j’étais, tout simplement.

Et de plus en plus, je lui faisais pourtant comprendre que lui et moi n’étions pas si différents.

J’avais encore beaucoup de mal à dire sur Reed. J’avais presque plus de mal à dire sur Reed que sur mon père et sur ma mère. Pourtant, eux aussi aurait le droit à tout un chapitre. La différence c’était qu’eux, ils avaient déjà payés.

Mais avant d’en dire plus, j’avais l’intention de donner ma veste à Livia qui semblait maintenant mourir de froid. Mais je ne lui fis pas part de ses intentions la voyant bien, par son non-verbal, qu’elle passait par tout un tas d’émotion dont la peur était la plus présente.

Finalement, c’est le soulagement qui prit le dessus quand elle fut emmitouflée dans ma veste bien trop grande pour elle. Elle me remercia ce qui lui valut un sourire de ma part.

C’est, après ça que, d’une voix calme, je lui dis tout sur son père allant même jusqu’à révéler ce que je ne savais que depuis très récemment. C’est-à-dire qu’il était celui qui avait décimé la Casa Nuova et ça en personne.

Et elle sembla choquée d’apprendre que son père était un meurtrier. Je confirmai d’une voix calme :

-Oui… Il l’est.

Il a au moins tué 15 personnes… C’était un quota raisonnable pour quelqu’un qui semble penser que je suis un psychopathe et pas lui.

Et Livia sembla comme s’emballer un peu faisant le lien avec ce que je lui avais dit le jour où je l’avais enlevé. Comme quoi son père l’aimait. Après quoi, elle eut l’idée de s’enfuir avec moi. Loin… Dans un endroit lointain comme l’Europe, le Canada ou l’Afrique qu’elle précisa que ce n’était pas un pays. Je penchai légèrement la tête sur le côté, la regardant presque tendrement.

Parce que sa proposition n’était pas sans me rappeler ce que j’avais proposé à Samantha… Je lui avais aussi proposé de s’enfuir avec moi. Ce que je voulais faire avec Samantha et qu’elle n’aurait jamais voulu, Livia me proposait de le faire avec moi. Et ça provoqua tout un tas de chose en moi qui me fit caresser sa joue avant de replacer une de ses mèches blondes derrière son oreille.

L’idée me tentait mais elle était irréalisable.

-Oui, ton père t’aime. A sa manière… Comme si tu étais sa possession. Lui croit que c’est de l’amour. Mais ce n’en est pas.


Ce discours, je l’avais déjà entendu… « Ce que tu ressens, Ward, ce n’est pas de l’amour »… Je crois que Samantha m’avait déjà dit quelque chose d’approchant… Mais d’autres, dans ma vie, m’avait tenu le même discours.

C’était par vengeance contre tous ces gens que je tenais le même discours, aujourd’hui, à Livia.

Je regardais toujours Livia dans les yeux, nos visages étaient très proches.

-Je voudrais bien partir avec toi, Livia… Mais c’est impossible. Tu es connue dans le monde entier… On se fera prendre… Et ils te reconduiront chez ton père avant de me foutre en taule.

Et ce n’était pas ça que je voulais. Même si son idée était hautement séduisante, elle était irréalisable.

-Et tu ne voudrais pas ça, n’est-ce pas ? Que j’aille en taule ou que ton père me tue… Tu voudrais ça, Livia ? Parce que s’il nous trouve, il me tuera.

Mais ça n’arrivera pas. Parce qu’il ne me trouvera jamais tout comme il ne trouvera jamais sa fille en vie.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMar 31 Déc - 21:04



Open Up
ft. Edward Fleming




Toutes ces révélations sur mon père me donnent la nausée. Je savais sans vraiment le savoir qu’il n’était pas un ange mais de constater qu’il est le diable en personne m’effraie encore plus. Avec le recul, je me rends compte que tout ça est ma faute. Enfin, pas le destin de Ward, mais le mien et celui de ma famille. Si j’étais resté à Tijuana, si je n’avais pas bravé ma mère en fuguant, rien de tout cela ne serait arrivé.

- C’est de la faute de Jimmy si on a tiré sur ma mère…

Parce qu’il ne peut en être autrement. Tout le monde aime ma mère, c’est la femme la plus avenante et généreuse que je connaisse. Elle était respectée à Tijuana, on l’admirait par sa façon de tenir sa maison, élever ses enfants, travailler et s’impliquer sur tous les comités de la ville ou de l’école, bref, ma mère, personne n’aurait pu vouloir lui faire du mal sauf pour faire du mal à Jimmy Reed.

Au chaud dans la veste de Ward, je l’écoute attentivement, encaissant chacune de ses paroles comme de l’argent comptant.  Pourquoi il me mentirait ?  Il n’a aucune raison de le faire, ça ne lui rapporterait strictement rien.  Et j’en viens à me dire que rien ne nous retiens ici, lui comme moi et que la solution serait de partir. Aller n’importe où, sauf ici.

Je ferme les yeux quand il caresse ma joue, appréciant ce geste de réconfort inattendue qui me donne la force de me lancer, de lui proposer de partir, d’aller très loin, je sais qu’on peut le faire, après tout ce que nous traversons en ce moment, lui avec mon père, moi avec Yang. Mais Ward, même si ma proposition semble l’intéressé,  me rappel que ça serait surtout compliqué, qu’on risquerait de me reconnaître.

- Je raserai mes cheveux… je les teindrai… je resterai toujours dans notre chambre et si nous devons bouger, je porterai une perruque, des verres fumées et une casquette !

Je ne suis pas si connu que ça… je n’étais pas la tête d’affiche du Sanitarium tour. Une première partie que les gens en dehors de l’Amérique du Nord ont certainement déjà dû oublier.

La panique grimpe en moi alors que je me redresse sur mes genoux pour passer mes bras autour de son cou.

- Non ! Non je ne veux pas… mais je ne veux pas rester ici, pas avec Yang ! Il va me tuer, Ward !

Je sais qu’il ne l’écoutera pas, il n’en fait qu’à sa tête, et même, je suis sur que quand Ward va lui parler, Yang va s’en prendre à lui et lui faire mal.  J’avais posé mes deux mains sur ses joues pour qu’il me regarde et, sans trop savoir pourquoi, sous l’impulsion du moment, je l’embrassais.  Julian  n’en a rien à faire, de toute façon, à peine ai-je été partie qu’il s’affichait avec Melody Summers.  Mes parents roucoulent dans leur immense manoir leur petit bonheur et Jack porte à bout de bras Starky.

- Reste avec moi, ne t’en vas pas.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 744
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 36

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMer 1 Jan - 13:16



Open up
ft. Olivia Hughes


-Oui… C’est sa faute.

C’était bien la faute de Jimmy Reed si on avait tiré sur Maritza Cortez. Quand on est chef de gang, il faut faire un choix entre ne pas avoir de famille et vivre tranquille ou bien en avoir une et vivre dans la peur qu’on vienne vous la prendre. Reed savait ça. Et il avait tenu bon à ne pas avoir de famille pendant longtemps.

Jusqu’à-ce qu’il craque.

Du coup, je ne me sentais vraiment pas coupable de ce qui était arrivé à Maritza (de toute façon, je ne me sens jamais coupable de rien). Moi, je n’avais fait qu’exécuter les ordres d’Angelo. Je n’avais rien de personnel contre Maritza. Reed était coupable du sort qu’elle avait eu.

De ça, j’en étais vraiment convaincu.

Et Livia semblait adhérer à tout ce que je disais sur son père. Je lui aurais dit qu’il était responsable de la disparition des dinosaures qu’elle n’aurait pas trouvé ça improbable.

Elle en était même au point où elle voulait partir d’ici, avec moi, pour qu’on se refasse une vie, ensemble, ailleurs. L’idée me séduisait bien plus que je l’aurais imaginé. Peut-être parce que ce genre de proposition était déjà sorti de ma bouche et que je savais ce que ça faisait quand celui ou celle avec lequel on voulait partir refusait catégoriquement.

C’est pour ça qu’à Livia, je ne lui refusais pas catégoriquement mais je lui montrai que c’était logistiquement impossible. Et non pas pour éviter de lui faire réellement mal en refusant… Non… Plus parce que j’avais peur de la voir me filer entre les doigts si je refusais sans pincette.

Et je ne voulais pas que cette Livia totalement retournée contre Reed me file entre les doigts. Plus elle m’appartiendrait plus je savais que ça ferait mal à Reed.

Et c’était le but de tout au final.

Et Livia chercha des solutions disant qu’elle voudrait bien se raser, rester dans sa chambre d’hôtel. Bref, trouver tout un tas de moyens pour qu’on ne la repère pas. Elle avait de la suite dans les idées… Et ça pourrait marcher…

Mais il y avait un « mais ».

C’est que dès qu’on sera dehors, elle reprendra petit à petit ses esprits. Elle se rendra vite compte que tout le monde la cherche. Elle se rendra vite compte que bien plus de gens qu’elle ne le croit l’aimait.

Et là, je la perdrais… Alors qu’ici, je l’avais pour moi et moi seul.

J’allais répliquer mais avant que je ne puisse le faire les passa ses bras autour de mon cou déclarant qu’elle ne voulait pas rester ici. Elle crevait de trouille de Yang.

Mais ce que je ne m’attendais pas, c’est que Livia plaque ses mains sur mes joues et m’embrasse. Mon cœur s’emballa. Mais pas de la façon que je n’aimais pas. Non… D’une toute autre façon. Je fermai les yeux. Je profitai de chaque instant avant que Livia ne brise le baiser pour me sommer de rester avec elle.

Elle aura ce qu’elle voudra… Et moi, je venais d’avoir ce que je voulais : j’avais volé à Reed la chose qu’il lui était certainement le plus précieux comme lui m’avait volé ma place la plus précieuse.

Ma vengeance, je l’avais… Me restait à savoir comment tout ça finira maintenant que deux opportunités s’offraient à moi et que mon cœur balançait maintenant entre mon plan initial et une fin totalement différente.

-Yang ne posera plus jamais la main sur toi… Tu ne le verras même plus.

Maintenant, c’était moi qui allait rester ici jusqu’à la fin de cette histoire. De toute façon, Carolyn était prévenue qu’Ed partait pour plusieurs jours et j’avais dit à A.J. que j’avais un travail important à faire et que ça prendra du temps.

Mes doigts glissèrent à nouveau sur sa joue alors que j’avais encore le goût de ses lèvres sur les miennes.

-Je vais rester avec toi… Jusqu’à-ce qu’il soit temps pour nous de nous enfouir loin, tous les deux. C’est ça que tu veux ? On le fera… Mais pas maintenant. Avant, il faut que tu guérisses. Je t’aiderais à ça.

J’allais m’occuper d’elle… Jusqu’à-ce que je décide si je la tuais pour l’envoyer à son père en petit morceau ou si, elle et moi, on allait s’offrir une vie loin d’ici…

-Tu es prête à faire ça ?


Je soufflai ça contre ses lèvres et avant qu’elle ne puisse répondre, je l’embrassai plus langoureusement et plus longuement qu’elle faisant glisser mes doigts le long de son bras.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeMer 1 Jan - 22:11



Open Up
ft. Edward Fleming




Tout serait plus simple si nous partions loin d’ici Ward et moi. Loin de Jimmy Reed qui ne cherche qu’à anéantir tout et tout le monde autour de lui. Il n’a jamais eu l’intention d’être mon père, ni même d’essayer de l’être, je m’en rends vraiment compte maintenant que Ward m’a ouvert les yeux. Déjà que le démenti qu’il m’a forcé à faire pour Guitare&Pen avait forgé cette idée, je suis forcé d’admettre que mon père n’avait d’autre intention que de m’éliminer une bonne fois pour toute de sa vie.

Peut-être, si ça se trouve qu’il avait tout planifier. Jack et Julian n’étaient peut-être que des pions dans son grand jeu d’échec, deux moyens détournés de garder un œil sur moi sans faire trop d’effort et ce, dans le but de s’assurer que je ne m’approche pas trop de lui.  D’un côté, il me donnait ce que je voulais : ma carrière, ma vie de famille avec Jack et Julian, de l’autre, il  me tenait à distance tout en gardant ma mère dans ses filets.  Ma mère qui est passé près de perdre la vie à cause de lui.

Ward veut me protéger en fait. C’est pour ça qu’il m’a enlevé. Il veut faire mal à Jimmy pour le punir de tout ce qu’il a fait et en me kidnappant, il me protège des mauvaises intentions de mon père.  Tout s’emboîte, tout trouve un sens, fallait juste que Ward me l’explique, qu’il me confi son parcours pour que je vois clair.

Puis après qu’il m’ait promis que plus jamais Yang ne me ferait du mal, et que je lui ai proposé plusieurs moyens de nous enfuir sans qu’on ne me reconnaisse,  sous l’impulsion du moment et probablement parce que j’en ressentais le besoin, je l’embrasse.  Un baiser qui vient sceller comme un pacte entre nous, qui lui fait comprendre, je l’espère, que je ne chercherai pas à m’enfuir, qu’il peut avoir confiance en moi comme j’ai confiance en lui.

Je me sens plus calme, Ward restera avec moi, le règne de Yang est terminé.

- Je peux le faire.

Je vais guérir et bientôt, nous pourrons espérer mieux pour nous deux.

Mais la guérison n’est pas simple même si Ward fait de son mieux pour désinfecter mes plaies, certaines restes  douloureuses au point où je n’arrive plus à m’allonger sur le dos. Je dors sur le côté, contre Ward, ma tête sur son torse, la seule position qui se tolère. Chaque jour, Ward passe de long moment à désinfecter mon dos et chaque fois que je lui demande, il me répond qu’il ne sait pas.  Je peux sentir la chaleur irradier de mes plaies, elles sont enflées, quand je replace mon t-shirt,  je sens le tissu effleurer les bosses et le pue qui s’en écoule.

Quand j’ouvre les yeux ce matin, mon premier réflexe est de me retourner vivement malgré la douleur et de vomir sur le sol.  Rien ne sort vraiment, de la bile qui force mon œsophage, qui m’irrite la gorge. Je tremble comme une feuille au vent et je suis trempée.

- J’ai froid… Ward… j’ai beaucoup trop froid !

Comme si j’étais allongée dans un bac de glaçons.  Je claque même des dents ce qui me fait rigoler. En fait non, je ne sais pas pourquoi je rigole. Puis je me frotte les yeux et je regarde autour de nous.

- Quand est-ce que…  où sommes nous ?

On dirait le même endroit mais… différent.  Puis je frotte à nouveau mes yeux et réalise que nous sommes toujours dans cette vieille maison délabrée et je me prends d’un fou rire avant de me cambrer et, faute d’appuie pour me retourner à temps, vomis dans le lit.



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Edward Fleming
Edward Fleming


Messages : 744
Date d'inscription : 09/03/2019
Age du personnage : 36

Who Am I?
Birth place: Eastside
Je suis: un psychopathe
Song: Bloody Valentine


Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitimeJeu 2 Jan - 13:00



Open up
ft. Olivia Hughes


Elle disait qu’elle pouvait le faire… C’était très bien. Elle devenait tellement docile que je n’aurais peut-être plus à l’attacher. Et peut-être qu’à terme, on pourra s’en aller elle et moi.

Mais ça ne se passa pas comme ça…

Si j’avais bel et bien tenu ma promesse en restant auprès de Livia, il semblerait que le destin aie décidé de choisir à ma place comment finira cette histoire. Les plaies de Livia s’infectaient constamment même si je prenais un temps de fou à les lui désinfecter. Chaque fois, l’infection revenait et, à mesure où le temps passait, la santé de Livia, elle, déclinait. Sa fièvre ne cessait d’augmenter et je ne pouvais, maintenant, plus rien faire pour empêcher une septicémie.

Yang venait de temps en temps nous ravitailler en nourriture même si c’était évident qu’il l’avait mauvaise de plus pouvoir s’amuser à sa façon. J’avais réussi à tempéré cette mauvaise humeur en l’augmentant. Les New Soldados tournaient peut-être au ralenti, mais j’avais encore de l’argent pour satisfaire mes hommes de mains.

J’avais demandé à Yang de rapporter des médicaments, des antibiotiques. Je les lui avais demandés pour demain. Mais ça ne sera pas pour Livia. Demain, je réservais un tout autre sort à Livia. Son état s’empirait tellement que ça allait être la fièvre qui allait la tuer. Je n’allais pas laisser faire ça.

Celui qui tuera Olivia Cortez, ça sera moi. Il ne pouvait plus il y avait d’autres fins à cette histoire. Et si le destin m’avait retiré le droit de choisir, j’allais quand même choisir moi-même comment elle mourra.

Non… Les médocs, c’était pour moi. Je surveillais Livia non-stop depuis quelques jours. Je ne dormais presque pas parce qu’il fallait toujours garder un œil sur Cortez. Les seules fois où je m’accordais quelques heures de sommeil c’était quand Livia était profondément endormie et que Yang était dans le coin et que je lui demandais de prendre le relais sans même que Cortez s’en rende compte. Mais je ne m’accordais souvent qu’une ou deux heures de sommeil… Et je trainais toute la journée dans cette pièce qui gardait l’humidité à l’intérieur en ce mois de décembre pluvieux. Sans compter que Livia crevait tellement de chaud et transpirait tellement que l’air de la pièce sentait la maladie à plein nez. Du coup, je commençais à être encombré et à avoir la nausée.

Je m’étais pris à mon propre jeu… Et j’en payais un peu le prix.

Mais c’était bientôt terminé. On arrivait à l’épilogue, tout doucement.

J’avais les yeux à moitié ouvert quand Livia ouvrit le sien et se retourna d’un coup pour « vomir » sur le sol. Elle ne vomissait pas vraiment… Mais ça me fit quand même grimacer. C’était une preuve de plus que Cortez n’en avait plus que pour quelques jours.

Je me redressai un peu alors que Livia tremblait clamant qu’elle avait froid. Elle était pourtant brûlante.

-Je sais…

Et j’allais me lever pour aller chercher ma veste que j’avais tiré parce que, moi, je mourrais de chaud quand Livia demanda où on était après avoir rigolé tellement elle claquait des dents. Et elle rigola encore. Pas parce qu’elle était heureuse… Mais parce qu’elle délirait complètement au point où elle ne savait même plus où elle était.

Et son fou rire la fit vomir… Réellement, cette fois. Et en plein sur le matelas… Mes lèvres se pincèrent.

-Et merde…

Le matelas était foutu… Je soupirai avant de me relever. Je n’avais plus qu’à déplacer Livia sur le vrai lit de la chambre. Celui qui était dans la pièce et qui était rempli de poussière…

Je fixai Livia.

-Ce n’est pas grave… Je vais te déplacer…

Et je la pris dans mes bras la portant jusqu’au lit. Je l’y déposai avant de prendre la bassine d’eau et de frotter le visage de Livia avec un tissu mouillé. Elle était vraiment brûlante. Je m’assis au bord du lit essayant de faire baisser la fièvre avec le tissu mouillé. Ça ne fera que retarder l’échéance… Demain, j’allais de toute façon en finir avec elle.

Je passai ma main libre dans mes cheveux mouillés par ma propre transpiration avant de la regarder dans les yeux.

-On est toujours chez nous, Liv’… Et on est…


Quel jour ? Je n’en savais rien. On était déjà en 84 ? Impossible de le savoir. Je n’avais pas compté et m’en rendre compte me frustrait un peu parce que je remarquais que j’étais réellement en train de me perdre moi-même dans cette histoire.

Mais demain, tout sera fini…

-On est presque à Noël…


Je n’en savais rien. Noël était peut-être déjà passé. Ça n’avait pas vraiment d’importance. Je ne fêtais jamais ce genre de truc.

-Et demain, je vais t’offrir un beau cadeau. J’ai trouvé le moyen de te guérir… Et demain, tu iras beaucoup mieux, tu verras. Tu me fais confiance ?

Demain, je lui mettrais une balle dans la tête… Et puis, j’enverrais le corps en petit morceau à son père. Ça sera ça, le dernier chapitre.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Open Up [PV Livia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Open Up [PV Livia][Terminé]   Open Up [PV Livia][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Open Up [PV Livia][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: San Fernando Valley :: Les rues-