AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-15%
Le deal à ne pas rater :
HUAWEI MateBook – PC Portable 13″
849 € 999 €
Voir le deal

Partagez
 

 The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Grant Custer
Grant Custer


Messages : 93
Date d'inscription : 27/10/2019
Age du personnage : 9


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeJeu 16 Jan - 19:19



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Jordan Keller & Angelica J. Litrell


C’était moche ici…

C’est ce que je pensais, moi, en entrant dans la salle d’attente de la psychologue. Jordan m’avait dit que je devais voir un psychologue. Il m’avait expliqué que c’est ici qu’on irait aujourd’hui. Que je pourrais parler de tout ce que je veux au psychologue. De tous mes problèmes et, aussi, de Maman.

Mouais… Moi, j’ai pas trop de problème. Mon seul problème, c’est le bruit… Le reste, moi, je m’adapte… Depuis que Jordan m’avait récupéré sur le toit, j’avais décidé de m’adapter. Pourquoi ? Parce que je voulais bien vivre à L.A. avec Jordan, maintenant. Il m’aimait bien. Il me l’avait montré. Alors, je voulais bien continuer à vivre chez lui…

Enfin, tant qu’il fume dehors. Pour l’instant, il fume dehors alors c’est bien.

Puis, il veut bien manger des pizzas au moins une fois par semaine, maintenant. Et il achète de bons céréales. Puis, il a bien voulu que je change de chambre et dans la nouvelle, il y a moins de bruit parce qu’elle donne sur le jardin. Je préférais voir le jardin que la route.

Alors, j’avais pas trop de problème… Mais Jordan avait insisté parce que les services sociaux lui avaient conseillé que c’était mieux d’aller chez le psy et comme je voulais qu’il continue à bien m’aimer j’avais dit « oui » en montrant que je n’étais quand même pas content.

Et pour bien lui montré que je trouvais quand même ça pas trop utile et ben j’avais trainé pour me préparer. Déjà, j’avais pris du temps à sortir du divan où je lisais un Comics. Puis, j’avais pris du temps à mettre mes chaussures. Du coup, on était parti très en retard.

Peut-être que le psy voudra plus me voir si on arrive trop tard. Moi, c’est ce que je croyais. Moi, c’est ce que j’espérais. Et Jordan devra abandonner l’idée…

Mais malgré le retard, on a quand même attendu… J’avais pas pris de Comics et, du coup, je faisais que regarder la décoration pas belle de la salle d’attente. Le psy, c’était une dame… J’ai pas retenu son nom. Elle s’appelle Docteur Truc pour moi. Ça lui allait bien, je trouve. Moi, j’aime pas les psys… J’en ai jamais vu, mais je sais déjà que je vais pas les aimés. Donc, je n’aimerais pas Docteur Truc.

Je disais rien… Rien du tout… Mais je fronçais de plus en plus les sourcils parce que j’en avais vraiment marre d’attendre ! Et quand j’en eu vraiment marre, je finis par regarder Jordan.

-Je veux rentrer, maintenant ! Elle vient pas. Je m’ennuie. Tu disais qu’on était en retard mais le Docteur Truc, il est encore plus en retard. J’aime pas ça. On rentre, Jordan ? Je voudrais manger et lire mon Comics… Je voulais déjà pas venir ici, en plus…


Jordan était souvent gentil avec moi alors j’ajoutai :

-S’il te plait.

Mais je fronçais toujours les sourcils parce que j’étais contrarié d’attendre comme ça.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 464
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeVen 17 Jan - 14:05



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Angelica J. Litrell & Grant Custer


Depuis l’épisode du toit, si on peut l’appeler ainsi, j’avais réussi à gagner un peu la confiance de Grant. Je ne savais pas trop moi-même comment j’avais réussi cette prouesse… On avait certes fait quelques arrangement comme le fait que je devais fumer dehors, ce qui n’était pas plus mal pour la santé de l’enfant, des pizzas une fois par semaine au moins et sa chambre déplacée côté jardin pour essayer qu’il entende un peu moi le bruit de la circulation qui, ici, à Los Angeles, ne s’arrêtait jamais.

Bref, je faisais des efforts et Grant en faisait encore plus !

Et je commençai à adorer ce gamin, même s’il n’était pas toujours facile à vivre. Si un jour il y avait un casting pour jouer le jeune Bruce Wayne, aucun doute que je l’y inscrirais… Il avait toutes ses chances avec ses sourcils froncé en quasi permanence et sa mine renfrognée qui lui laissait paraître une part d’ombre pas si dissimulée que ça.

Grant savait ce qu’il voulait, mais il savait encore mieux ce qu’il ne voulait pas. Et si j’avais réussi à gagner sa confiance, ce n’était pas le cas du reste du monde.

L’assistante sociale qui m’avait amené Grant le premier jour passait encore de temps en temps, pour voir si tout allait bien. Je lui avais donc parlé de la fugue du petit, ayant quand même un peu la peur au ventre qu’on ne me le retire pour ça, mais déterminé à être honnête.

C’est là qu’elle m’avait conseillé de faire suivre Grant par un psychologue. Un conseil que je pris à la lettre, prenant contact directement avec une psy de Downtown… je pensais qu’avec une femme ça passerait mieux. Même si Grant détestait l’assistante sociale des services sociaux (qui, entre nous, n’était de toute façon pas aimable pour deux balles), mais par contre, il adorait Leia, la petite amie de Duncan…

Et puis, je pensais qu’il avait besoin d’une figure maternelle pour prendre le relais de celle qu’il avait perdu… Parce qu’après tout, on m’avait refilé un gosse qui n’avait aucune idée de ce que c’était que d’avoir un père et voilà que c’était à moi de jouer les pères de substitution… Un peu normal qu’on ait mis du temps à accorder nos violons tous les deux.

Bref, aujourd’hui était le jour J. Le premier jour où Grant allait faire connaissance avec sa psy, en espérant que celle-ci me dise en fin de séance que Grant n’avait pas besoin d’elle. Bien qu’il parait que tout le monde à un moment donné de sa vie, avait besoin d’un psy… J’avais du mal à y croire, je ne pensais pas avoir besoin d’un psy, malgré les cauchemars du Vietnam qui me hantaient encore.

Grant, lui, n’était pas plus motivé que ça… j’avais du le presser pour qu’il se lève du divan, j’avais du le presser pour qu’il mette ses chaussures…

Résultat, nous étions un peu en retard… Mais pas autant que le Dr. Litrell qui nous fit encore attendre un moment dans la salle d’attente, pour le plus grand malheur de la patience très limité de mon petit pupille.

Il voulait rentrer, maintenant, pour manger. Parce que ouais, il y avait ça aussi… Grant était en pleine croissance et il ne faisait que manger bols de céréales sur bols de céréales… C’était limite s’il ne bouffait pas autant de bols sur une journée que je ne fumais de clopes.

Je pinçai les lèvres à son « s’il te plait ».

-Tu sais, Grant… Je n’ai pas beaucoup plus envie que toi d’être ici… Mais il parait que ça peut nous faire du bien, à tous les deux. Si ce n’est pas le cas, on s’arrangera pour ne plus venir mais en attendant, il faut au moins qu’on essaye…

Tout en lui parlant, je lui frottais le dos doucement, pour le rassurer.

-Je suis sûr qu’elle ne va plus tarder maintenant…

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeVen 17 Jan - 22:22



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Grant Custer & Jordan Keller




J’ai passé une bien mauvaise nuit. Ward est partit, disparu, volatilisé, encore une fois, et c’est une fois de trop ! Je me suis juré qu’il le paierait très cher et j’ai ma petite idée de comment je vais assouvir ma vengeance. Déjà, avec toutes les informations que je détiens sur lui, et son manque de preuve dans mes implications dans nos petits délits mineures que nous avons commis ensemble, me semble un bon début.

En attendant, je me suis défoulé à passer des coups de ciseaux dans ses fringues qu’il laissait chez moi pour quand il a besoin d’un point de chute. Ça m’a soulagé que momentanément, malheureusement, n’empêche que sur le coup, c’était parfait. Tout comme le moment où j’ai éventré les boîtes de Cap’n Crunch que j’avais en réserve pour les balancer par la fenêtre. Mais encore là, la satisfaction fut de trop courte durée.

Bref, tout ça pour dire que je suis folle de rage et que je n’entends pas me laisser larguer à nouveau comme une vieille paire de caleçons !  Et en prime, je suis en retard pour mon premier rendez-vous de la journée parce que c’est la Saint-Trou-Du-Cul sur les routes aujourd’hui et que tout le monde s’est donné le mot pour faire n’importe quoi ! Je suis coincé dans les embouteillages depuis une heure et même fumer clopes par-dessus clopes ne me calme pas.

Dès que j’en ai la chance, je prends sur ma droite qu’importe que ce soit un sens unique, y’en a marre et mon café va bientôt devenir froid à force ! Je me faufile de petites rues en petites rues en remerciant ma bonne étoile de m’éviter les flics qui pourraient se trouver à chaque fin de ruelles.  Quand enfin je peux me stationner, on annonce à la radio que la petite Cortez devrait avoir bientôt son congé de l’hôpital avant d’envoyer l’une de ces chansons qui me fait grincer des dents ! Elle ne chante pas…elle couine !  Elle peut bien chanter que ses rêves ne sont jamais comme ils devraient l’être, la vie c’est loin d’être un conte de fée, elle s’attendait à quoi ?

J’entre dans ma clinique pour y trouver déjà celui qui doit être mon jeune patient et son accompagnateur. Je n’avais pas barré la porte en sortant hier ? Il semble bien que non  ou alors j’ai eu de la visite. Ward serait passé pour tenter de me piquer mon stock que ça ne me surprendrais même pas. Un enfoiré jusqu’à la moelle ! Aucun respect pour celle qui lui a sauvé la vie !

- Désolée de mon retard !, dis-je en pensant devant eux en baissant mes lunettes de soleil sur mon nez et en me dirigeant vers la porte de mon bureau, cette circulation de merde… un truc à vous rendre dingue !

J’ai juré devant le gamin ? C’est jurer de dire merde ? On s’en fou s’il est ici c’est qu’il a probablement un putain de problème de comportement, son gentil papa lui a demandé de faire son lit et ça l’a brimé dans ses droits, un truc classique !

Je contournais mon bureau et y déposais mon verre de styromousse remplie de café plus ou moins chaud maintenant , je retirais mes lunettes et les laissais avec mon verre dont le couvercle  ne fermait même pas étanche, vive la restauration rapide puis je fis signe au petite d’entrer.

- Grant, c’est bien ça ?  Je suis Angelica Litrell mais tu peux m’appeler A.J. c’est comme ça d’ailleurs que tout le monde m’appel.

Je regardais au dessus de Grant l’homme derrière que je n’avais pas forcément salué, de toute manière, à moins qu’il ait lui aussi besoin de me confier ses petits bobos, je n’ai pas de temps à lui accorder et je doute qu’il ait très envie de me parler, sauf pour me demander combien ça va lui coûter cette heure de blabla.

- Vous voulez bien refermer la porte Monsieur… je baissais les yeux sur le dossier du petit pour trouver le nom du papa… putain c’est inscrit où… ah ! voilà ! Custer ! Sauf si Grant vous autorise à assister à la rencontre, je n’ai pas l’habitude que les parents restent avec nous pendant que nous bavardons.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Grant Custer
Grant Custer


Messages : 93
Date d'inscription : 27/10/2019
Age du personnage : 9


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeSam 18 Jan - 13:50



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Jordan Keller & Angelica J. Litrell


Je n’aimais pas attendre ! Pas du tout ! Moi, je voulais rentrer maintenant ! Je commençais à avoir très faim même si j’avais mangé avant de venir. Attendre me donne faim. Puis, j’ai pas pris de Comics comme on était en retard alors j’étais un peu fâché.

Alors, je demandai à Jordan de partir. J’ai dit « s’il te plait »… Alors, il peut pas dire « non ». Surtout qu’il avait pas non plus envie d’être ici. Je levai un sourcil. Pourquoi on était ici, alors ? Je comprenais rien, parfois… Et je n’aimais pas vraiment ça. Jordan disait que ça pourra nous faire du bien de parler au Docteur Truc. Je vois pas pourquoi, moi… Il disait que si ça aidait pas, on reviendra plus. Je fis la moue et croisait les bras.

-Ça aide pas trop, pour l’instant. Moi, je suis juste énervé parce qu’elle est lente, le Docteur Truc.

Jordan frottait mon dos mais j’étais trop énervé pour sourire. Moi, j’avais pas du tout envie de sourire. Je voulais juste rentrer même si Jordan disait qu’elle n’allait plus tarder. Je me renfrognai.

-Elle a intérêt
!

Oui, sinon, je pars. Mais au moment où j’ai dit ça, la porte elle s’ouvrit. Pas celle du bureau mais celle de dehors. Une dame blonde avec des lunettes de soleil entra. Je fronçai toujours les sourcils. Docteur Truc ? Oui, Docteur Truc. Elle s’excusait d’être en retard mais moi, j’allais pas lui pardonner. Je le regardais, d’ailleurs, avec ma mine renfrognée alors qu’elle disait des gros mots en disant que c’était la faute de la circulation.

-Dire merde, c’est mal…


C’est ce que je marmonnai. Je disais aussi des gros mots mais les adultes, ils avaient pas le droit d’en dire devant les enfants. C’est comme ça. Maman s’excusait toujours quand elle en disait devant moi.

Elle ouvrit la porte de son bureau alors que j’avais même pas dit bonjour au Docteur. Elle avait pas dit bonjour non plus. Je me levai pour me diriger, avec Jordan, dans le bureau. J’avais pas peur du Docteur et je voulais que ça finisse vite alors j’entrai.

Elle savait déjà mon nom et elle donna le sien. Elle s’appelait Angelica Litrell mais elle voulait qu’on l’appelle A.J.. Moi, je vais l’appeler Docteur Truc.

-Oui, je suis Grant. A.J., j’aime pas trop. Je préfère Docteur Truc. Les docteurs faut les appeler « Docteur ». C’est comme ça.

Je voulais pas qu’elle m’aime. Je voulais qu’elle en ait marre de moi et qu’elle veuille plus me voir.

Et Docteur Truc voulait que Jordan ferme la porte. Elle croyait que Jordan, c’était mon père parce qu’elle l’appelle Monsieur Custer. Moi, je fronçais fort les sourcils.

-Il s’appelle pas Monsieur Custer. Son nom c’est Jordan Keller. C’est pas mon père… C’est mon tuteur parce que Maman est morte.


Et le Docteur Truc voulait que Jordan parte parce qu’elle avait pas l’habitude que les parents restent pendant qu’elle faisait son travail. Elle voulait qu’on soit seul tous les deux ? D’accord… Si elle voulait ça alors :

-Moi, je veux qu’il reste. Moi, j’ai pas trop de problèmes mais peut-être que Jordan, oui. On est là pour régler tous les problèmes alors je veux qu’il reste.

Je me tournai vers Jordan.

-Reste, Jordan, s’il te plait.


Je disais ça comme ça. Moi, je suppliais pas quand je disais « s’il te plait ». Je disais juste « s’il te plait » parce que les choses marchaient mieux avec « s’il te plait ». C’était con mais c’était comme ça que les adultes, ils faisaient les choses. Avec des « s’il te plait ».

Je m’installai en face du Docteur Truc sur la chaise et puis je lui fis un sourire. Pas un beau sourire mais un sourire parce que je voulais qu’elle sache que j’avais choisi que Jordan reste parce qu’elle elle préférait l’inverse.

Moi, je voulais qu’elle me dise de partir. Alors, je faisais tout pour.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 464
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeSam 18 Jan - 16:00



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Angelica J. Litrell & Grant Custer


Grant était impatient. Il n’aimait pas attendre… Mais à vrai dire, avec Grant, il y avait plus de chose dans la liste « je n’aime pas » que dans la liste « j’aime »… J’avais eu vite fait le tour du « j’aime » entre les comics, les céréales et les pizzas.  

Mais d’un autre côté, il était vrai que nous étions arrivés à l’heure en partant suffisamment tôt pour prendre en compte les embouteillages (chose que Grant n’aimait pas non plus), et tout ça pour finalement poireauter dans la salle d’attente.

Mais ce n’était pas parce que je le pensais que je devais donner raison à Grant. Il devait aussi apprendre un peu la patience…

Et le petit de dire que pour l’instant, cette séance chez le psy ne l’aidait pas parce que l’attente ne faisait que l’énerver.

-Ce n’est certainement pas la première fois que tu dois attendre… Et attends-toi à ce que ça ne soit pas la dernière.

J’essayais tout de même de le rassurer en lui disant que la psy ne devrait pas tarder, ce à quoi il répondit avec mécontentement qu’elle avait intérêt. Fort heureusement, le Dr. Litrell choisit ce moment-là pour apparaître, pestant contre les embouteillages non sans jurer au passage ce qui me fit hausser les sourcils.

Elle s’était certes excusée mais nous n’avions eu droit à aucun bonjour par contre.

Et tous ces petits détails n’échappèrent pas à Grant… Surtout le « merde »… Quant à moi, je me retins de dire à la psy que les embouteillages, il fallait les calculer dans son temps de trajet, ce n’était pas comme si Los Angeles n’était pas tout le temps embouteillé.

-Bonjour… Aucun souci pour le reard, Dr. Litrell…

Grant allait m’en vouloir d’avoir dit ça, très certainement, mais c’était une question de politesse.

On entra dans son bureau à sa suite et elle s’y installa tandis que Grant s’installa dans un des fauteuils qu’il y avait là.

Elle se présenta à Grant qui confirma son identité mais affirma sans la prendre avec des pincette qu’il préférait l’appeler « Docteur Truc »…

-Grant… Sois sympa, s’il te plait.

Quant à moi, je refermai la porte derrière nous quand la psy me le demanda… J’ouvris la bouche pour protester en disant que je n’étais pas le père du petit, mais ce dernier me devança. Il résuma assez bien la situation avec aussi peu de mots qu’il n’en fallait pour le dire.

Le Dr Litrell avait également ajouté qu’elle n’avait pas l’habitude que le parent reste avec l’enfant pendant l’entrevue, sauf si Grant m’y autorisait…

Ce que Grant fit dans la volée, si bien que je n’avais pas encore pu ouvrir la bouche et que j’avais l’impression d’être une balle de ping pong entre eux deux, pour le moment.

-Si ça ne vous dérange pas, je vais rester avec Grant puisque c’est là ce qu’il veut…

Je pris place dans le fauteuil à côté de celui de Grant.

-Comme Grant vous l’a si bien dit, je ne suis pas son père, mais son tuteur. Ce qui, vous l’imaginez bien, nous a demandé à tous les deux de faire des efforts l’un envers l’autre pour pouvoir cohabiter étant donné qu’en plus, je ne suis même pas de sa famille même éloignée… Je ne suis son tuteur que parce que sa mère me faisait confiance.

Je souris à Grant…

-Mais nous sommes là pour lui, pas pour moi, pas vrai ? Il y a des choses que tu aimerais raconter au Dr. Litrell… A A.J., Grant ?

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeDim 19 Jan - 15:04



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Grant Custer & Jordan Keller




Bon ! J’ai dit merde et le gamin n’a pas aimé, ça se voit à sa mine renfrognée et à ses lèvres qui remuent. Oh hein, ne joue pas les prudes, jeune homme parce que si le mot merde te choque, tu n’as pas fini d’en baver le restant de ta vie ! Je lui souris avant de sourire également à l’homme qui l’accompagne qui se montre bien plus conciliant que son fils. Pauvre petit garçon qui a dû attendre que j’arrive ! La prochaine fois, que pour lui, je dormirai au bureau comme ça, je serai là huit heures avant lui ce qui devrait lui faire plaisir, tiens !

Je me présentais officiellement à eux et suggérais au petit de m’appeler A.J. puisque c’est après tout comment on m’appel le plus souvent mais il dit ne pas aimer et qu’il est préférable d’utiliser l’appellation Docteur avant. Je lui tordrais bien son petit cou quand il ajoute truc mais au lieu de ça, je ris en voyant son père gêner pour le manque de respect de Grant.

- Va pour Docteur Truc ! Si ça te plait, je n’y vois aucun inconvénient !

Je vais l’assassiner trois fois dans ma tête chaque fois mais si ça demeure dans ma tête, c’est tout à fait légal !

Les présentations faites, et une fois la situation des deux représentants du sexe opposé démystifié, le plus vieux étant le tuteur du plus jeune donc aucun lien de sang, je suis prête à procéder et demande à Monsieur Keller et non Custer de bien vouloir fermer la porte mais Grant préfère que son tuteur assiste à la rencontre et ce dernier préfère se plier aux caprices du morveux.

- Bien ! Alors installez-vous si vous le voulez bien, nous allons commencer. , parce que moi j’ai déjà mis en marche le compteur et je facture depuis un moment déjà.

J’ai bien hâte d’entendre ce que sont les non-problèmes de Grant et les travers de Jordan, puisque le petit affirme ne pas en avoir alors que Jordan lui… commence déjà à planter le décor le faisant le topo de leur situation.

Je les regarde tour à tour voyant un peu mieux le fond du problème. Le petit à certainement un grain entre les deux hémisphères, rien qui ne passera pas avec quelques bonne taloches derrière la tête mais en fait ce dont ils ont vraiment besoins tous les deux c’est une thérapie de couple, enfin, une thérapie père-fils serait plus exact.

- Je vois…

J’ouvris mon cahier e note, y inscrivis la date et l’heure et m’installais plus confortablement dans mon fauteuil à roulettes tout en griffonnant mes premières impressions.

Si Jordan était pressé de lancer la patate chaude à Grant, en ce qui me concerne, je suis curieuse d’en entendre d’avantage de la bouche, magnifique bouche soit dit en passant dont je laisserais bien ses lèvres parcourir mon corps, de Jordan.

- Une cohabitation soudaine… et de ce que je comprends, Grant, tu ne connaissais que très peu pour peut-être même dire pas du tout Jordan ? Ce fut un énorme changement qui ne s’est pas fait sans heurt, j’imagine…

Logiquement, si la garde de Grant a été confiée à Jordan, c’est donc le petit qui est allé s’installer chez le plus grand à moins que la mère de Grant lui ait léguée une immense maison et qu’il aurait été plus avantageux pour eux  d’y vivre. J’en juge par les vêtements de Grant, quoi que propre, il n’a pas le cul pété de thunes.  Ouais,  je juge à l’apparence, il m’a bien jugé sur mon retard ?! Et si j’en déduis que la maman biche est décédée c’est parce qu’elle faisait confiance à Jordan, selon ses dire et non fait.  Elle aurait été forcé de s’exiler qu’elle ferait toujours confiance à l’homme qu’elle a choisit pour prendre soin de son rejeton, pas vrai ?

Donc la maman du petit est morte, ce dernier se retrouver chez tonton Jordan qui n’est relié ni de la fesse gauche, ni de la fesse droite, et celui-ci, avec soucis de bien faire, a décidé de faire voir le petit parce qu’ils ont tous les deux de la difficulté à se coordonner.

- Comment vois-tu cette nouvelle situation, Grant ?


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Grant Custer
Grant Custer


Messages : 93
Date d'inscription : 27/10/2019
Age du personnage : 9


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeLun 20 Jan - 20:20



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Jordan Keller & Angelica J. Litrell


Je me renfrognai un peu plus quand Jordan disait que j’aurais encore à attendre d’autres fois dans ma vie. Je n’aimais pas ça ! Les gens avaient qu’à être à l’heure ! Surtout les Docteur… Les Docteurs sont tout le temps en retard. Je ne les aime pas…

Le Docteur Truc finit par arriver en disant merde et en disant qu’elle était en retard à cause des embouteillages. C’était une excuse trop conne et en plus, elle avait dit « merde » alors qu’elle pouvait pas. Mais Jordan, lui, il disait que le retard, c’était pas grave. Je fis la moue et levai mon regard sur Jordan. C’est pas grave ? Si… Si, c’est très grave. Je marmonnai en regardant Jordan :

-Si. Très grave.


On entra alors dans le bureau du Docteur Truc qui voulait que je l’appelle A.J. mais que j’allais appelé quand même Docteur Truc parce que c’était un Docteur et parce qu’elle voulait que je l’appelle A.J.. Jordan me disait d’être sympa. Moi, je voyais pas ce qu’il y avait de pas sympa. Je le regardai en faisant la moue alors que le Docteur souriait toujours en disant que je pouvais l’appeler Docteur Truc. Elle était pas contrariée… Je fis la moue. J’aurais voulu qu’elle soit contrariée… Maintenant, c’est moi qui l’étais.

Je dis à Docteur Truc que Jordan était pas mon père et qu’il s’appelait Keller. Puis, elle demanda à ce que Jordan parte alors, pour la contredire, moi je dis que je voulais qu’elle reste. Alors, Jordan voulait rester vu que j’avais demandé à ce que je reste. Voilà. C’est pour ça que je commence à bien aimer Jordan. Il fait ce que je veux, parfois.

Mais ça contraria pas plus que ça le Docteur Truc qui demanda à Jordan de s’asseoir, ce qu’il fit. Puis, il expliqua qu’il était pas mon père ce que j’avais dit. Pourquoi les gens répètent toujours ? Moi, je regardais Docteur Truc avec un regard neutre. Jordan, lui, il continuait de parler en disant que tout était pas trop facile. Oui, on a fait des efforts. Voilà. Pas besoin du Docteur Truc…

Jordan me regarda alors en disant qu’on était pas là pour lui. Je fis la moue. On est là pour qui alors ? Et il me demanda si j’avais quelques choses à dire au Docteur Truc… J’allais dire non, mais le Docteur qui écrivait dans son carnet, pris la parole pour parler de Jordan et de moi et des changements et tout. Mon regard se tourna vers elle. Je baissai les yeux sur son cahier me demandant bien ce qu’elle pouvait écrire alors que j’avais rien encore dit avant de répondre :

-Je le connaissais pas, Jordan. Je l’avais jamais vu. Maman m’en a juste parlé quelques fois. Elle disait que c’était un héros mais, en fait, c’est juste un policier… Les héros, c’est comme Batman pas comme Jordan.

Oui et j’avais été déçu. Mais Jordan était pas si mal, en fait. Il ramenait des bonnes pizzas, fumait dehors et avait de bons céréales. Je l’aimais assez pour ne plus avoir envie de prendre une voiture jusqu’au Maine.

-Oui, c’était beaucoup de changement, mais, moi je m’adapte.

Je regardais toujours le Docteur Truc qui demandait comment je voyais cette situation.

-J’aimais pas au début. Je voulais retourner dans le Maine. Mais maintenant que Jordan ne fume plus à l’intérieur, achète de bons céréales et commande des pizzas une fois par semaine, ça va mieux. Je m’adapte, j’ai dit. J’ai pas de problèmes. Je préfèrerais que Maman soit pas morte et être dans le Maine mais on peut pas ressuscité les gens. Je suis pas con, je sais ça. Moi, j’ai bien compris ça. Alors, je m’adapte. J’aime juste pas le bruit. Je voudrais que toutes les voitures s’arrêtent quand je dors. Moi, je crèveraient leur pneu à toutes les voitures, un jour.

Oui, j’en avais très très envie. Le soir, dans mon lit, avant de dormir. Moi, je pensais qu’à crever des pneus.

Je me tournais vers Jordan et toujours avec le même ton et regard neutre, je lui dis.

-Toi, tu as des problèmes ? Tu vois comment cette nouvelle situation ?

Si j’avais pas de problèmes alors moi, je continuais à croire que c’était Jordan qui en avait et qu’il se servait de moi pour venir chez le Docteur Truc. Alors, moi, j’ai posé juste la même question que le Docteur Truc à Jordan sur le même ton qu’elle et en essayant d’imité sa voix.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 464
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeMar 21 Jan - 13:47



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Angelica J. Litrell & Grant Custer


Y avait pas à dire, le docteur Litrell avait une bien drôle de dégaine pour une psy spécialisée en pédiatrie… Je savais que Grant connaissais certainement des gros mots bien pires que « merde » mais n’empêche… Comme entrée en matière, sans un « bonjour » en prime, ça faisait bizarre.

On entra dans le bureau où elle dit à un Grant de plus en plus de mauvaise volonté qu’il pouvait l’appeler A.J., mais lui préférait Docteur Truc.

Quelque chose me disait que cette première séance, en imaginant qu’il y en aurait d’autres, n’allait pas être de la tarte.

En plus, Grant voulu que je reste, ce que je fis avant de m’installer comme demandé par la thérapeute. J’expliquai un peu ce qu’il en était, notre cohabitation soudaine à Grant et moi, la mort de sa mère, le fait que je n’étais lié de pas aucun lien de sang à ce petit, etc.

Un bon gros résumé pour commencer quoi… Et alors que je regardais la psy dans les yeux, tout en parlant, j’avais l’impression qu’elle allait me dévorer tout cru, sexuellement parlant. Mais non, ça devait être moi qui me faisais des idées… Parce qu’il fallait avouer qu’elle était pas mal, physiquement, cette psychologue.

Mon résumé terminé, elle s’adressa à Grant dont j’espérais qu’il allait être un peu plus bavard que jusqu’à maintenant… Et je ne fus pas déçu… Dans un désir de remettre convenablement l’église au milieu du village, Grant expliqua tout. Qu’il ne me connaissait pas, mis à part ce que sa mère lui avait raconté, que j’étais un policier et non un héros comme Batman, qu’il voulait au départ retourner dans le Maine mais qu’on avait réussi à s’accorder sur certaines choses comme fumer dehors, acheter ses céréales préférées et manger des pizzas une fois par semaine.

Bref, qu’il s’adaptait… Il parla aussi un peu de sa mère qui était mort et qu’on ne pouvait malheureusement pas ressusciter…

Il termina par dire qu’il voulait crever les pneus des voitures qui  le dérangeaient la nuit. Je déglutis un peu, mais n’intervint pas. Aujourd’hui, c’était au docteur Litrell d’intervenir. Je ne devais pas brider Grant qui était ici pour parler librement de comment il se sentait, même si ce qu’il disait qu’il avait envie de faire pouvait paraître un peu fou.

Soudain, alors qu’il avait fini de parler, Grant se tourna vers moi pour me refiler la patate chaude en imitant presque à la perfection le ton du Docteur Litrell.

-Des problèmes ? Non, je ne pense pas avoir de problème, Grant. Je suis ravi de t’avoir accueilli chez moi et je suis prêt à faire autant d’efforts qu’il faudra pour que tu t’y sentes chez toi. On a déjà fait quelques arrangements qui semblent bien fonctionner. Et probablement qu’on devra encore en faire d’autre.

Je regardai vers le Docteur Litrell.

-Même si ce n’est pas facile. En effet, je suis tout seul pour m’occuper de Grant. J’ai bien des proches qui sont là pour m’aider de temps en temps mais… Ce n’est pas comme si j’avais une compagne qui pourrait faire office de figure féminine pour lui… Quelqu’un qui pourrait être comme une mère pour lui.

Je soupirai.

-Il n’y a que moi… Un vieux flic célibataire… Alors je fais de mon mieux.

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeSam 25 Jan - 3:37



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Grant Custer & Jordan Keller




Le petit morveux n’apprécie pas mon vocabulaire. Ouais ben je parle comme ça me chante selon mon humeur et les embouteillages me font vraiment chier.  Ce que pense Grant ne me fait ni chaud ni froid je ne m’en formalise donc pas plus que ça alors que j’ouvre mon bureau et que je l’invite à y entrer puis à refermer la porte pour que nous commencions notre rencontre. Seulement, il est fort de la gueule que lorsqu’il a son gentil papa qui n’est en fait pas son papa pour lui couvrir le cul. Soit, nous ferons ça à trois !

J’ai trois à un topo plutôt bien construit de la part du tuteur qui explique que leur nouvelle situation familiale est autant soudaine pour l’un comme pour l’autre.  Je prends des notes de ce que me racontent Jordan et Grant et pendant que j’y pense, j’ajoute qu’il me faut de la crème à raser.  Je lève les yeux sur Grant qui affirme que pour lui, Jordan n’a rien d’un  héros.

- Tous les héros ne portent pas de cape, Grant, puis en regardant vers Jordan une toute petite seconde avant de repasser sur Grant j’ajoutais : les vrais héros sont ceux qui, comme Jordan, se lève chaque matin pour prendre  soin de nous.

Il leur a donc fallu à tous les deux s’ajuster mais de ce qu’énonce Grant, il me semble que c’est plutôt Jordan qui a dû se plier aux caprices du petit, les compromis doivent normalement se faire dans les deux sens mais là, de ce que j’entends, Jordan a  changé ses habitudes alimentaires et de vieux garçon en ne fumant même plus sous son propre toit mais son bonheur est incomplet puisque les vilaines voitures continuent de faire trop de bruit.

‘’ Bien oui, Grant ! La terre ne s’arrêtera pas de tourner parce que tu es un sale morveux capricieux !’’

- Bien ! Beaucoup de changement donc.

Et ce petit connard enchaîna en prenant un air  un petit peu trop hautain qui me donne envie de lui faire supplier pour que Jordan en soit un putain de super héros. Je lui ferais bien avaler une boîte de céréales par les trous de nez, tiens !  Son petit jeu a tout de même un fond pertinent je dois lui concéder.  S’il pense me faire perdre mon sang froid, il perd son temps. Je suis abonné au connard plus con que nature avec Ward comme petit ami.

Jordan se défend plutôt bien mais il perd de son mordant à jouer les tapis de sol pour le gamin. Ce n’est pas moi qui le dénoncerais à la protection de l’enfance s’il devait lui foutre une baffe qu’il n’aurait pas volé, derrière la tête !

- Donc, j’entends que Jordan a accepté beaucoup de compromis pour que tout se passe bien à la maison. Et de ton côté, Grant ? Quels sont les compromis que tu a accepté de faire pour rendre votre cohabitation plus plaisante ?

Je m’attends déjà à le voir rouler des yeux, prendre un air outré ou jouer la victime parce que sa maman est morte bou-hou-hou.  

- De formuler vos attentes respectives de façon claire et précise est déjà un pas dans la bonne direction. De cette façon, tous les deux savez ce que l’autre attend en retour.  Et si je puis me permettre, Jordan, de bien vous entourer et la chose à faire. Savoir déléguer ou demander un peu d’aide pour prendre un temps de répit ce n’est pas du luxe. Comme vous le dites, vous en avez la garde seul.  Dans un couple, l’un des deux parents peut passer le flambeau à son conjoint pour prendre un temps de recul, c’est ce qu’on appel l’équilibre familial. Vous êtes le pilier et les plateaux de votre famille, vous comprenez ?

Quand il en aura marre après une journée de travail et qu’il se retrouvera devant l’air bougons de son parasite, il pourrait péter un câble s’il gère seul en se disant sans cesse que tout va bien quand en fait il ne fait qu’encaisser pour éviter la confrontation avec Grant.

- Vous faites de votre mieux et franchement, je trouve ça très héroïque.

Plus je le regarde, plus  je me dis que je me ferais bien ce petit policier question de voir s’il est autant dévoué sous la ceinture que pour recueillir les chiots galleux.  J’avoue aussi que je dire à Ward que je me suis fait un policier, et chez nous ce qui serait vraiment le mieux, ça serait absolument épique !  Il serait capable de débarquer au poste de police et de tirer sur tout ce qui porte un uniforme !

Tiens, je me demande si Jordan utiliserait ses menottes avec moi…

- J’aimerais vous suggérer un exercice à faire à la maison.  Choisissez  5 objectifs à atteindre dans votre nouvelle situation familiale. À la fin de la semaine, offrez vous une récompense pour  disons au moins 3 objectifs atteints sur les 5. Qu’en pensez-vous ?

Normalement, c’est un truc qui fonctionne bien et qui est apprécié chez mes patients.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Grant Custer
Grant Custer


Messages : 93
Date d'inscription : 27/10/2019
Age du personnage : 9


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeSam 25 Jan - 17:33



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Jordan Keller & Angelica J. Litrell


Jordan, c’était pas un héros. C’est ce que je dis parce que c’était vrai. Il n’était pas comme Batman… Ni comme Superman. C’était qu’un flic comme le commissaire Gordon, Jordan. C’est tout. Rien de plus. Rien de moins. Et le Docteur Truc disait que tous les héros ne portaient pas de capes. Je fronçai les sourcils.

-Je sais ça. Je suis pas con. Spiderman porte pas de cape…

Elle croit que je suis con ? Je n’aime pas le Docteur Truc. Elle valait pas mieux que la dame des services sociaux. Et elle continua en disant que les vrais héros, ils étaient comme Jordan. Je fronçai les sourcils.

-Non. Batman, c’est un héros. Superman, c’est un héros. Jordan, c’est un flic.

C’était comme ça et pas autrement. Les flics, ça peut pas être des héros à cause des lois. Alors, Jordan n’est pas un héros, voilà.

Je continuai à raconter pour expliquer que j’allais bien. Parce que j’allais bien. Je comprenais pas pourquoi je devais raconter tout ça au Docteur Truc. Elle va pouvoir faire quoi ? Elle a une baguette magique pour ressusciter Maman ? Non. Alors je sais pas ce que je fous ici. Moi, je veux rentrer et lire mon Comics…

Elle disait qu’il y avait eu beaucoup de changements. Oui. C’est ce que j’ai dit. Elle fait que répéter. Alors, j’imitai le Docteur Truc pour poser la question qu’elle m’avait posé à Jordan. Et il répondit qu’il avait pas de problèmes non plus. Je fis la moue. Alors… On était ici pour quoi ? Pour rien. Alors, on devrait rentrer au lieu de rester ici. J’aime pas le Docteur Truc.

Je laissai Jordan parlé des changements qu’on avait fait. Il disait qu’il y en aura encore d’autre. J’haussai des épaules. Quoi ? Des pizzas deux fois par semaines ? Je veux bien. J’hochai de la tête.

-Oui.

Oui, il y en aura encore. Mais seulement si ça m’arrange et que je les aime bien.

Il parla au Docteur Truc, ensuite. Il disait que c’était pas facile de s’occuper de moi parce qu’il était tout seul. Et ? Maman aussi était toute seule pour s’occuper de moi et elle est jamais allée voir un Docteur Truc. Puis, il disait que ça serait mieux s’il avait une compagne qui pouvait être une mère pour moi. Je fronçai les sourcils et marmonnai :

-Personne pourra être comme Maman.

Non, personne. Tout comme les flics seront jamais des héros, pour moi.

Jordan disait qu’il faisait de son mieux. Pour moi, ça allait. Comme on vivait maintenant, ça allait. Il n’y avait que l’école que j’aimais pas. Mais Jordan disait que j’étais obligé.

Le Docteur Truc demanda ce que moi, j’avais fait comme compromis. Moi, j’en ai fait plein des compromis. Je croisai les bras et je regardai le Docteur Truc.

-Je vais à l’école. Je n’essaye plus de retourner dans le Maine tout seul. Je ne monte plus sur les toits dans grand bâtiments. Je ne sors plus la nuit tout seul. J’ai fait tout ça comme effort. C’est beaucoup.

Oui, je trouvais que je faisais beaucoup d’efforts. Jordan, lui, en fait, il fait juste que fumer dehors et manger des pizzas. C’est pas difficile ça.

Puis, le Docteur Truc parla… Parla… Et parla… Et parla encore… Je fis semblant de bailler… Et bailler… Et bailler encore. Parce que ce qu’elle disait m’ennuyait même si elle parlait surtout à Jordan. Elle utilisait même des mots un peu compliqué. Jordan est un pilier et un plateau ? Ça veut rien dire… Jordan, c’est un flic et un tuteur. Il ressemble pas à un plateau…

Je ne dis rien… Elle parlait à Jordan, de toute façon. Elle trouvait que ce qu’il faisait était héroïque alors je roulai des yeux. Elle m’énerve à toujours faire comme si Jordan était un héros.

-C’est pas un héros… C’est un flic.

Je vais le répéter chaque fois. Parfois, il faut répéter les choses aux gens parce qu’ils sont stupides.

Puis, le Docteur Truc proposa un exercice. Je fronçai les sourcils. Elle allait donner des devoirs ? Je n’aimais pas les devoirs. Je fis une moue alors qu’elle expliqua l’exercice. Des objectifs ? Ok… Je veux bien fixer des objectifs si c’est pour avoir une récompense.

-D’accord. Je veux bien faire ça.

C’est moi qui les choisis ? D’accord.

-Moi, je veux comme objectif de dormir trois minutes plus tôt, de couper la télévision à la troisième fois que Jordan le demande et plus la quatrième et de mettre mon bol dans l’évier après avoir mangé mes céréales. Et ma récompense, ça sera de pas aller à l’école le vendredi.

Les objectifs étaient faciles et la récompense me plaisait. Moi, je voulais bien faire ça. Je fixai d’abord Jordan et puis le Docteur Truc.

-J’aime bien l’exercice.

Il était bien.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 464
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeDim 26 Jan - 10:40



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Angelica J. Litrell & Grant Custer


La psy et le petit n’étaient pas d’accord sur la terminologie « héros »…. La psy disait que j’en étais un, d’une certaine façon, et Grant, lui, assurait que j’étais comme le commissaire Gordon. Je finis par hausser les épaules…

-Le commissaire Gordon fait au moins partie des gentils, je peux me contenter de ça. Je ne veux pas que Grant me prenne pour un justicier parce que ce n’est pas ce que je suis. Je ne peux pas régler les choses à coups de poings. Il faut que je respecte les procédures.

Et je ne voulais pas être considéré comme un héros…

Et puis, j’étais seul et je n’avais pas de compagne qui pourrait être une mère de substitution pour Grant. C’est ce que je dis à la psy mais ce fut Grant qui répondit que personne ne pourrait être comme sa mère.

-Je sais ça, Grant…

Et je lui tapotait doucement d’une main dans le dos pour lui montrer que je compatissais.  

On parla alors de nos habitudes que nous avions changées pour que ça fonctionne mieux entre nous. Les clopes dehors, les pizzas, sa nouvelle chambre pour entendre moins les voitures la nuit… Bref, on commençait tout doucement à s’accorder. Mais si j’avais fait beaucoup de changements de mon côté, la psy voulu savoir quels efforts avaient été faits par Grant en retour.

Je regardai Grant qui disait qu’il avait fait comme compromis de ne plus fugué pour rentrer seul dans le Maine, qu’il ne grimpait plus sur le toit des immeuble et qu’il ne sortait plus la nuit tout seul. Je souris à Grant puis à la psy.

-Ouais… C’était un sacré petit fugueur, mais ça va mieux maintenant.

La psy, le Dr Litrell, déclara alors que je ne devais pas hésiter à m’entourer, à demander de l’aide pour garder Grant, tout ça pour conserver un certain équilibre familial. Je ne comprenais pas bien tout ce qu’elle voulait dire mais :

-J’ai bien mon frère et sa compagne qui sont d’accord pour m’aider à ça… Et je pense que Grant…

Je me tournai vers lui qui n’arrêtait pas de bailler pour bien montrer que tout ça l’emmerdait.

-Je pense bien que Grant se plait bien avec la compagne de mon frère, Leia… Elle sait comment lui parler.

Je le bousculai un peu.

-Pas vrai, Grant ?

Le Dr. Litrell trouvait ce que je faisais héroïque… Il allait falloir qu’elle arrête de me prendre pour un héros puisqu’apparemment, la supercherie ne fonctionnait pas avec Grant qui avait bien compris que je n’étais qu’un flic.

Le Dr. Litrell nous proposa alors un exercice, nous fixer cinq objectifs et si on en atteignait trois à la fin de la semaine, il fallait une récompense à la clé. Je me grattai la tête, un peu en manque d’imagination pour le coup, ce qui n’était pas le cas de Grant. Et ses suggestions me firent rire… Parce que la récompense notamment, était impossible à réaliser.

-Je t’ai déjà dit que tu étais obligé d’aller à l’école tous les jours, Grant… Et puis, tes objectifs sont un peu simples, tu ne trouves pas… Tu devrais plutôt m’aider à faire la vaisselle, éteindre la télé quand je te le dis et manger tes légumes et moi, je t’autoriserai à lire tes comics une heure plus tard le soir.

Je regardai Le Dr Litrell.

-Qu’est-ce que vous en pensez ?

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeDim 26 Jan - 20:42



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Grant Custer & Jordan Keller




Grant reste bien ancré sur ses positions. Pour lui, Jordan n’est pas un héro, il n’est qu’un simple flic et Jordan, plutôt que de surfer sur le compliment, préfère se ranger derrière le petit et  expliquer qu’il doit respecter les procédures et bla bla bla. Si ça lui chante, personnellement je n’en ai rien à foutre. Tout ce que je voulais était d’offrir une nouvelle vision à Grant sur l’homme qui l’héberge. Lui faire comprendre que tous les héros ne sont pas dans ses comics à la con mais l’autre, pas plus allumé que ça, ou est-ce parce qu’il craint le petit, réplique qu’il ne peut pas régler les problèmes à coups de poings.  Ah ben tiens, ouais, tous les héros sont violents, j’avais oublié ! Je me permets ici de souligner l’ironie de mes propres pensées.

Ce que je tente d’expliquer ensuite à Jordan, parce que j’ai compris qu’il ne sert à rien de faire ne serait-ce que le plus con des dessins au morveux pour qu’il comprenne, c’est qu’il ne peut pas  tout supporter seul sans s’entourer. Tous les parents que j’ai eus ici avec leurs rejetons avaient ce même problème que la mère gérait trop sans laisser suffisamment de place à l’implication du père. On se retrouve alors avec un adulte complètement épuisé et l’autre totalement déphasé.  Dans le cas de Jordan Keller, il est seul pour mener la barque quoi qu’il se fasse plutôt bien mener par le petit.

Les compromis de Grant n’en sont pas. Ils ne tiennent que tu gros bon sens ce qui fait que, ben l’inspecteur Keller s’est fait rouler si vous voulez mon avis. Mais ça semble tel-le-ment lui faire plaisir que je ne vais pas lui crever son ballon juste pour ma satisfaction personnel.  Je l’avoue, je l’ai prise en grippe le gamin. Il a un quelque chose dans le regard qui ne me revient pas.

- Je suis heureuse de voir que la fugue n’est plus une option.  Votre communication semble bonne et votre complicité ne pourra qu’accroître.

Allons-y donc pour mettre un peu de sucre sur le tas ! Ils aiment ça alors, pourquoi ne pas leur donner ce qu’ils veulent ?

Dans la foulée, Jordan révèle être bien entouré de par son frère et la copine de se dernier avec qui Grant a une bonne entente. Pauvre femme, je la plains !

- Oh, cette Leia doit être très gentille, tu as de la chance, Grant d’être si bien entouré !

Je leur propose un petit exercice qui a fait ses preuves et qui, dans nos formations, étaient souvent  cité en exemple. Il semble toutefois que ce fut encore trop compliqué parce que Grant n’a pas comprit que j’ai mentionné à faire à la maison . Ils doivent s’assoir ensemble et discuter de leurs objectifs et de la récompense à s’offrir.  

- Jordan a raison, Grant. Les objectifs doivent être un peu plus difficiles, sans être impossible pour que la récompense soit plus appréciée. Cela dit, et ce n’est qu’une simple suggestion,  il serait intéressant que la récompense soit pour vous deux. Je me permets de réutilisé votre idée de lire des comics une heure plus tard le soir… pourquoi ne pas faire quelque chose ensemble pendant cette heure là ?

Ils sont ici pour aider leur relation, non ?  S’ils ne font que faire des choses individuellement, la démarche est inutile, ils n’ont qu’à continuer comme ils sont partit, du mauvais pied.

- Il doit bien y avoir une chose que vous aimez tous les deux ?

Je les regardais tour à tour en attendant de voir qui serait le premier des deux à répliquer à ça.

- Aussi,  si je peux vous suggérer de prendre le temps d’inscrire une chose que vous aurez apprécié de l’autre pendant la semaine et nous pourrons découvrir cet élément positif lors de la prochaine rencontre, si toutefois vous désirez poursuivre avec Dr. Truc !

J’avais envoyé un clin d’œil moqueur à Grant en disant ça.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Grant Custer
Grant Custer


Messages : 93
Date d'inscription : 27/10/2019
Age du personnage : 9


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeLun 27 Jan - 19:58



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Jordan Keller & Angelica J. Litrell


Oui… Respecter les procédures et les lois. Jordan faisait ça. Il utilisais pas ses poings. Juste les procédures. C’est pour ça que ça sera jamais un héros. Lui, c’est juste un flic comme le Commissaire Gordon. J’hochai la tête. J’étais d’accord avec ce que disait Jordan. J’espérais que le Docteur Truc avait compris.

Et que tout le monde avait aussi compris que personne pourra remplacer Maman. Personne. Jordan le savait. Même s’il trouve une dame pour vivre avec lui, elle sera pas ma Maman. Ça sera juste une dame. Maman, elle est morte. Elle reviendra jamais.

Et j’allais bien. C’est ce que je disais. J’allais bien depuis que Jordan fumait dehors et que ma chambre avait changé de place. Je fuguais plus. C’est ce que je dis au Docteur Truc. Je ne sortais plus la nuit seul, non plus. Je ferais beaucoup d’effort. Jordan était content de ça. Il souriait. Il disait qu’avant j’étais un fugueur mais que ça allait mieux. Fuguer, c’est une maladie ? Apparemment… Le Docteur Truc semblait contente aussi de notre communication. Alors… Si tout va bien… Qu’est-ce qu’on fout ici ? Moi, je n’avais toujours pas la réponse et ça m’agaçait un peu.

-Oui. Plus de fugue. Bonne communication. Complicité.

Je répétais les mots du Docteur Truc pour dire que oui tout ça allait bien alors j’allais bien.

Puis, elle parla de l’entourage de Jordan qui disait qu’il y avait son frère et Leia. Je m’en foutais de son frère mais j’aimais bien Leia. Je voulais qu’elle m’aime bien aussi alors je faisais tout pour. Je lui faisais des sourires, j’étais gentil avec elle. Je voulais qu’elle m’aime beaucoup. Jordan avait vu ça… J’allais dire « oui », simplement… Mais Jordan me bouscula un peu. Mes lèvres se pincèrent et je fronçai les sourcils en regardant Jordan pour montrer que j’aimais pas être bousculé. Puis j’hochai la tête.

-Oui. J’aime bien Leia. Elle est gentille.


Docteur Truc, elle, trouvait que j’avais de la chance d’être bien entourée. J’avais pas besoin de tant de gens. Juste Leia et Jordan. Le reste, je m’en fous.

-Oui. Mais juste Leia et Jordan, c’est assez. Le reste, je m’en fous.


Après tout ça, le Docteur Truc proposa un exercice. J’aimais pas les devoirs… Mais quand elle expliqua et parla de récompense, je voulu bien jouer. Alors je me mis des objectifs et une récompense… Mais Jordan les trouvais trop faciles. Je fis la moue et fixai Jordan qui me donna d’autres objectifs et une récompense un peu moins drôle que de pas aller à l’école le vendredi.

J’aime pas faire la vaisselle…

J’aime regarder la télévision…

Et je HAIS les légumes !

Je grommelai :

-Les légumes, ça va ni avec la pizza… Ni avec les céréales… J’aime pas ça…

Et le Docteur Truc était d’accord avec Jordan alors, maintenant, c’est elle que je regardais en fronçant fort les sourcils. Mais elle proposa une autre récompense. Un truc qu’on ferait à deux. Je fixai le Docteur Truc… Puis Jordan… Puis le Docteur Truc.

-C’est obligé … ? J’aime jouer tout seul… Mais si c’est obligé alors je veux regarder un film d’horreur.

J’aime bien les films d’horreur. Maman voulait pas que j’en regarde mais, parfois, elle dormait tellement fort la nuit qu’elle m’entendait pas me réveiller pour regarder la télé. Et la nuit, il y avait des films d’horreur. Et je les regardais seul, dans le noir. J’aimais bien ça.

Je fixai Jordan en imitant encore la voix du Docteur Truc :

-Il faudra aussi des objectifs, Jordan… Comme ça, tu aurais aussi une récompense.


Oui. Elle avait dit que le jeu, c’est pour les deux. Alors Jordan aussi devait faire des trucs qu’il aimait pas.

Mais le Docteur Truc avait encore des devoirs à nous faire faire. Ecrire un truc qu’on vaudrait de l’autre sur un papier pour la prochaine fois. C’était facile, ça… Mais ça veut dire aussi qu’il y aura une prochaine fois. Enfin, si on voulait. Et quand elle dit ça, elle me fit un clin d’œil qui me fit légèrement penché la tête sur le côté. Elle se moque de moi ? J’arrivais pas à savoir…

-Moi, je veux pas revenir… Mais peut-être que Jordan a encore des problèmes et qu’il voudra les régler la prochaine fois. Moi, je vais bien. Vous êtes Docteur. Je vais bien, hein ? Je suis pas malade…

Je regardais vers Jordan.

-Je suis malade, Jordan ?


C’était pas une vraie question. Je savais que j’étais pas malade… Je voulais juste que Jordan s’en rende compte pour qu’on se casse.




@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 464
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeMar 28 Jan - 11:47



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Angelica J. Litrell & Grant Custer


On parla un peu des fugues que le petit ne faisait plus. En réalité, il n’en avait jamais fait qu’une seule, de fugue. Mais ça avait été suffisant que pour, quand les services sociaux me l’avaient conseillé, je vienne avec Grant pour voir le Dr. Truc… heu… A.J. Le Dr. Litrell.

Un docteur qui, si elle ne disait rien de mal d’autant que ce n’était pas facile avec Grant de marcher en terrain miné les yeux bandé parce qu’il n’y avait que ça, des mines, avait quelque chose dans le regard qui me dérangeait. J’aurais voulu lire ses pensées pour savoir ce qu’elle pensait vraiment. Parce que j’avais l’impression qu’elle avait pris Grant en grippe…

Alors que pour une psy spécialisée dans les enfants, des cas comme Grant, elle avait dû en voir d’autres.

Elle fit une première conclusion en disant que notre communication semblait bonne et que notre complicité ne pourrait que s’accroître. Je hochai la tête.

-Merci… Ça n’a pas été simple au début, mais on s’accorde tout doucement.

Et Grant de répéter les mots clés prononcés par la psy, sur un ton monocorde qui faisait presque froid dans le dos. Ce gamin pourrait jouer dans un film d’horreur, c’était ce que je me disais souvent quand il se fermait à toute communication.

Heureusement, comme je le disais au Dr. Litrell, j’avais mon frère et Leia pour m’aider. Une Leia qui s’était attiré les bonnes grâces de Grant dès le départ, probablement parce que c’était une figure féminine dont Grant avait extrêmement besoin.

Et Grant ne se gêna pas pour dire qu’il aimait bien Leia… Leia et moi, et que le reste, il s’en foutait. Et le Dr. Litrell de s’exclamer qu’il était bien entouré.

-Leia est sûrement la figure féminine qu’il lui faut. Le courant est passé entre eux dès le départ. Malheureusement, on ne va pas squatter chez mon frangin tout le temps. Eux aussi ont une vie bien à eux.

Je soupirai.

-Grant doit donc se contenter de moi, la plupart du temps.

Je me tournai vers Grant.

-Mais je tiens à toi, tu le sais, ça. C’est pour ça que je mets des règles que parfois tu n’aimes pas. C’est juste parce que je tiens à toi.

Le Dr. Litrell nous donna quelques consignes sur un exercice à faire à la maison, avec des objectifs à atteindre. Je voulais bien me prêter au jeu même si l’exercice me semblait difficile en soit. Je ne voyais pas trop quels objectifs nous avions à atteindre, si ce n’était quelques petits détails tous simple comme manger plus de légumes ou d’autres connerie du genre… Tout ça pour gagner une heure de plus à lire des comics.

Mais les légumes ne plaisaient pas à Grant, ce qui me fit rire.

-Pourtant, c’est un objectif que nous devrions atteindre tous les deux. Je ne mange pas assez de légumes non plus.

Quant à la récompense, le Dr. Litrell nous recadra en disant que ce serait mieux de trouver une activité à faire ensemble… Sauf que Grant, lui, préférait jouer seul, ou lire ses comics seul…

-Mais il y a bien des choses qu’on pourrait faire ensemble, Grant ! Comme aller à la salle d’arcade, par exemple… On pourrait y aller chaque samedi des semaines durant lesquelles ont atteint nos objectifs. Qu’est-ce que tu en dis ?

Je regardai le Dr. Litrell.

-Et vous, qu’est-ce que vous en dites ?

J’étais assez fier de ma trouvaille… Et le Dr. Litrell d’ajouter que nous devrions aussi écrire quelque chose qu’on aurait apprécier de l’autre et ramener ça à la prochaine séance. Sauf que Grant, lui, ne voulait pas revenir, sous prétexte qu’il n’était pas malade.

Je m’adressai alors au Dr. Litrell.

-Pensez-vous que ça va si mal entre nous que pour devoir faire plusieurs séances ? Ne sommes-nous pas déjà en train de tout mettre en place sans avoir besoin de votre aide ?

Pas que sa tête ne me revenait pas mais…

Il y avait toujours ce truc dans son regard qui me mettait mal à l’aise.  

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeMar 28 Jan - 18:18



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Grant Custer & Jordan Keller




Grant est ce genre d’enfant que j’adorerais pouvoir étamper le visage contre un mur, en brique de préférence. Ils sont doué pour l’impertinence à cet âge, alors que les tous petits, mêmes s’ils puent le lait maternel et la digestion hâtive, ils sont encore malléable, les mauvais plis ne sont pas encore trop profond.

Je fais fis de la façon qu’il a de m’imiter, et très mal qui plus est mais je ne lui ferai pas remarquer pour ne pas froisser une once de sa précieuse estime de lui-même.  Ce que je trouve le plus navrant dans des cas comme dans celui de Grant et de son couillons de père de substitution, c’est justement la façon dont Jordan fait le tapis de sol devant Grant en se pliant à ses caprices sous prétexte que ça facilite leu cohabitation. Et il fera quoi petit Grant plus tard, dans la vie  quand il se fera dire non par son patron ?

Parce que je sens que nous touchons le fond, je préfère souligner le fait que Jordan est entouré de gens sur qui il peut compter, entre autre la petite amie de son frère qui semble être entrée dans les bonnes grâces de Grant.

Pauvre fille, je la plains !

Heureusement pour elle, monsieur l’agent a conscience que Leia, qui est sa belle-sœur, à sa vie bien a elle et que le petit n’aura d’Autre choix que de faire sans elle et se contenter de Jordan. Il ne manquerait plus que la jeune femme accourt au moindre claquement de doigts pour compléter ce tableau ! Tant qu’à y être, pourquoi ne larguerait pas le frangin pour l’autre ?

L’idée du jeu  des objectifs est ma planche de salut, tenter le tout pour le tout en leur mettant tous les deux un peu de réalité dans le cul !  Parce qu’à un moment donné, ils vont se prendre un putain de mur en pleine tronche et ils diront que c’est la faute du Dr. Truc qui ne leur a pas fait travailler sur leur relation.

Ouais ben, ça n’arrivera pas.

Les objectifs de Grant sont à l’image de Grant : inintéressants.

Pour une fois, Jordan marche ne mon sens en répliquant que le challenge devrait être un peu plus ardu pour que ça en vaille la peine. Il y a de l’espoir !  Manger des légumes semble les rebuter tous les deux, ça pourrait donc convenir dans la liste des objectifs puis je suggère que la récompense profites aux deux, qu’elle se vie à deux.

- Ce ne sont pas les possibilités qui manquent, vous avez raison Jordan. L’arcade, le parc d’attraction, le bowling, la plage, le skate park. Et peut-être oui, exceptionnellement pour plusieurs objectifs atteints plusieurs semaines d’Affilés, une journée de congé d’école et de boulot.

Il faut que ça reste dans le domaine des récompenses et non pas des obligations.

Et tant qu’on y est, je surf sur la vague de l’espoir pour proposer également que, individuellement, ils notes quelque chose qu’ils ont appréciés de l’autre durant la semaine et qu’ils pourraient mentionner lors d’une prochaine rencontre. Cependant, ni l’in ni l’autre ne semblent plus enclin que ça à poursuivre les visites.

- Tu n’as pas besoin d’être malade pour venir ici. Les gens peuvent venir uniquement parce qu’ils ont besoin de discuter de choses qu’ils n’ont pas forcément envie de discuter avec d’autres. Ils viennent chercher des pistes ici. C’est ce que vous êtes venu faire ici, la liste des objectifs en étaient une.

Puis je regardais Jordan avant de baisser les yeux sur le dossier que j’ai toujours en mains et dans lequel je prenais des notes de la rencontre puis je tournais les pages pour trouver ce que je cherchais.

- C’est libre à vous. Cela dit, c’était une référence des services sociaux… je dois leur faire pare du compte rendu de la rencontre d’aujourd’hui et  ce sera  à eux de décider de la suite des choses. Mais, puisque je crois que vous êtes sur le bon chemin, je n’insisterai pas outre mesure pour le maintient de sessions.

Je les libérais donc de leur obligation et je tendis à Jordan le papier de mes honoraires. Et pendant qu’il digérait la facture, je fixai Grant, le regardant différemment.  C’est dingue comme il me rappel quelqu’un mais… qui ?

- Au fait, Grant, par pure curiosité, tu voudrais faire quoi comme boulot quand tu seras grand ?



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Grant Custer
Grant Custer


Messages : 93
Date d'inscription : 27/10/2019
Age du personnage : 9


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeMer 29 Jan - 20:20



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Jordan Keller & Angelica J. Litrell


Si… Je voulais bien vivre chez Leia. On entendait moins les voitures de l’appartement de Leia. Et puis, il y avait Leia. Alors quand Jordan disait qu’on ne pourrait pas squatter tout le temps, je fis la moue.

-Je voudrais, pourtant.

Jordan disait que, la plupart du temps, je devais me contenter de lui. C’est vrai… Je préférerais que Jordan vive avec Leia… Ça serait mieux. Je pourrais peut-être essayer de trouver un moyen pour que Leia veuille vivre avec Jordan.

Oui… Je pourrais.

Et Jordan disait qu’il tenait à moi. Je relevai mon regard sur lui. Oui. Je sais. Il le disait souvent. Je le croyais. Et il disait que c’était pour ça qu’il mettait des règles. Comme Maman le faisait. J’hochai de la tête.

-Je sais tout ça…

Oui, je savais tout ça. Il fallait pas toujours répéter. Ce n’est pas moi qui suis lent, c’est le Docteur Truc. Jordan doit pas confondre.

Puis, je me mis des objectifs que Jordan corrigea un peu. Ça me fit faire la moue parce que je n’aimais pas les objectifs plus difficile (et surtout plus chiant) que Jordan avait mis. Je ne voyais pas l’intérêt de manger des légumes. C’était dégueulasse. Mais Jordan disait que c’était un objectif qu’on devait atteindre tous les deux parce que lui aussi, il mangeait pas assez de légumes. Je fis la moue.

-C’est normal… C’est pas bon… On devrait remplacé cet objectif par un autre qui sera moins dégueulasse.


Oui parce que s’il aimait pas les légumes non plus alors pourquoi est-ce qu’on mangerait des légumes ? Ça serait bête de faire ça.

Puis, il y avait la récompense. C’était mieux de parler de la récompense. Mais je déchantai quand personne sembla prendre en compte mon idée de regarder un film d’horreur. Comme si on m’avait pas entendu.

J’aimais pas ça…

Et j’allais le dire quand Jordan trouva une autre idée. Aller à la salle d’arcade. J’avais jamais été… Il y avait pas de salle d’arcade là où je vivais avec Maman. J’en avais vu que dans les films. Alors, je pris un air plus intéressé.

-La salle d’arcade ? Comme dans les films ? J’ai jamais été. Je veux bien y aller.

Puis, Jordan demanda au Docteur Truc si ça allait comme récompense. Il avait vraiment besoin de son avis ? Moi, je m’en foutais. J’aimais l’idée de la salle d’arcade. Elle trouvait que l’idée était bonne comme d’autres idées. Aller au parc d’attraction. Oui ! Ça c’est encore mieux ! En fait, elle pouvait parfois dire des choses pas trop conne le Docteur Truc. La plage, j’aimais bien aussi… Le skate-park… Non, je sais pas faire du skate. Mais le mieux c’était le jour de congé.

-Oui. Congé. Pas école. C’est bien ça. Mais le parc d’attraction aussi. J’aime bien. La plage, j’aimais bien aussi. Pourquoi on est jamais allé à la plage ? Je suis là depuis longtemps chez Jordan…

Et je regardais vers Jordan en fronçant les sourcils. Pourquoi on avait encore rien fait de tout ça ? Moi, j’avais l’impression que ça faisait très longtemps, déjà, que j’étais chez Jordan. Je me rendais pas compte que ça faisait pas si longtemps, en fait.

Puis, le Docteur Truc proposa un autre exercice… Mais je voulais pas revenir parce que j’étais pas malade. Je demandai à Jordan si j’étais malade mais il répondit pas… Mais dans ce qu’il dit au Docteur Truc, je compris qu’il trouvait que j’étais pas malade. Il croyait qu’on avait assez d’avoir vu une fois le Docteur Truc et j’étais d’accord.

Mais le Docteur Truc disait qu’il fallait pas forcément être malade pour venir ici. Je plissai des yeux. Ah non ? C’est un Docteur pourtant… Les Docteur c’est pour les gens malades et c’est tout. Mais le Docteur Truc était pas d’accord. Elle disait qu’on venait chez elle pour discuter et chercher des pistes qu’on trouveraient pas ailleurs. Je fis une moue.

-Oui… Discuter… Maintenant qu’on a discuté, je dois manger des légumes. J’allais mieux avant, Docteur Truc.


Cette fois, je dis pas ça sur mon ton que je prenais tout le temps mais sur un ton triste que j’exagérai beaucoup pour montrer que j’allais moins bien et que ça m’emmerdait super beaucoup.

Puis, comme Jordan voulait pas trop revenir non plus, le Docteur Truc disait qu’elle allait devoir dire tout ça aux services sociaux. Je fis la moue et fronçai les sourcils. Je les aime pas, les services sociaux. Mais j’hochai la tête quand le Docteur Truc disait qu’elle allait pas insister. Oui. Pas insister. C’est mieux.

Docteur Truc tendit un papier à Jordan et moi, je me levai déjà parce que je voulais rentrer et aller au parc d’attraction, maintenant qu’on en avait parlé. Mais le Docteur Truc avait encore une question. Elle parlait vraiment beaucoup.

Je regardai le Docteur Truc et je dis, très sérieux :

-Je ferais Batman. Je combattrais les méchants. Parce qu’il y en a partout. Vraiment partout. Mais quand je serais Batman, ils auront peur de moi et je pourrais les combattre mieux que la police. Je ferais ça plus tard, Docteur Truc. C’est mieux que psy. Moi, je ferais pas psy.

Non, je voulais pas être comme le Docteur Truc.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Jordan Keller
Jordan Keller


Messages : 464
Date d'inscription : 20/10/2013
Age du personnage : 37
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Carson City, Nevada
Je suis: Vétéran
Song: End Of War - The Army


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeJeu 30 Jan - 11:46



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Angelica J. Litrell & Grant Custer


Le Dr. Litrell, malgré que quelque chose en elle, sa façon de regarder Grant peut-être, me dérangeait, nous trouvait des pistes pour évoluer. Et ce n’était pas tant la recherche des objectifs en soi qui m’intéressaient, mais la façon de faire. Il était vrai que je n’avais jamais pensé à établir un changement en échange d’une récompense. Et cette technique semblait parler à Grant.

J’établis donc quelques objectifs à atteindre en proposant à Grant d’aller à la salle d’arcade. Et le Dr. Litrell d’ajouter à la liste bon nombre d’activités que nous pourrions faire ensemble. Des chose qu’un vieux garçon comme moi n’avait pas forcément à l’esprit.

Mais il était vrai que Los Angeles regorgeait de choses à faire, d’endroit où aller, qui pourrait plaire à Grant et lui faire changer d’avis sur la ville.

Bon, Grant n’était pas très chaud à l’idée de manger des légumes, mais au moins, la salle d’arcade, ça, ça lui parlait. Je lui souris.

Et le Dr. Litrell d’aller même jusqu’à évoquer l’idée que Grant pourrait de temps en temps manquer l’école et moi le boulot pour passer une journée ensemble. Je me mordis la lèvre.

-Ça, ça va pas être du gâteau par contre… Je ne peux pas prendre congé comme ça à la volée.

Je les regardai tour à tour.

-Mais on essayera… Mais pour ça, Grant, il faudra remplir au moins cinq objectifs et pas trois.

Et Grant de demander au Dr. Litrell s’il était malade. Je passai une main dans ses cheveux pour le rassurer. Mais non, il n’était pas malade. Ce fut ce que le Dr. Litrell lui expliqua, qu’il n’était pas malade mais que les gens venaient la voir pour avoir des pistes sur comment améliorer leur vie.

-Et nous suivrons les conseils reçus aujourd’hui, pas vrai Grant ?

Je pris le papier que la psy me tendit avec ses honoraires et je retins une grimace. Pourvu que les services sociaux soient satisfaits de cette session, parce que ce n’était pas donné pour seulement quelques minutes de causette.

Et c’est toujours avec ce regard étrange qu’elle posait sur Grant qu’elle lui demanda ce qu’il voulait faire plus tard. Je connaissais déjà la réponse et Grant ne me surpris pas à ce niveau-là.

Batman, Grant voulais être Batman.

-Comme vous le voyez, Grant déteste l’injustice. Il ne supporte pas ça. Et il a raison, non ?

Je souris au Dr. Litrell.

-C’est pour ça que je l’ai inscrit à la boxe. Pour qu’il puisse de défouler, décharger sa frustration. Et ça fonctionne plutôt bien.

@ Billy Lighter











JORDAN
Revenir en haut Aller en bas
Angelica J. Litrell
Angelica J. Litrell


Messages : 102
Date d'inscription : 01/04/2019
Age du personnage : 0


The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitimeSam 8 Fév - 2:56



The Shrink And The Grumpy Kid
ft. Grant Custer & Jordan Keller




Je proposais quelques pistes à Jordan afin qu’il puisse  mieux établir son système de récompenses pour des objectifs atteints. Il n’a besoin que de se servir de son imagination pour que l’exercice devienne réellement intéressant pour lui comme pour le petit.  Je propose certaines activités qui, miraculeusement, semblent plaire au morveux mais quand je parle de prendre exceptionnellement une journée de congé d’école et de boulot, je vois que j’ai franchis une barrière qu’il n’est pas prêt de franchir.  Il explique qu’il ne peut pas prendre congé comme ça et patati et patata et je me retiens farouchement de ne pas rouler des yeux et de m’étamper leur dossier au visage.

- Vous savez que vous pouvez planifier vos récompenses ? Si vous  atteignez vos objectifs, vous pouvez décider d’une date et voir si ça va dans votre horaire, si le petit n’a pas d’examen… ce n’est pas obligé que ce soit fait le lendemain…

Ils semblent tous les deux déterminés à au moins essayer mon truc d’objectifs, j’aurai au moins apporté cela à leur quotidien !  Je propose ensuite qu’ils écrivent chacun un truc qu’ils aiment bien  ou qu’ils ont appréciés de l’autre durant la semaine et qu’on en discute lors de notre prochaine rencontre mais,  ni Grant ( et je ne suis pas surprise) ni Jordan ( ça me désolée un peu, je l’avoue) ne semblent vouloir revenir.

Loin de moi l’idée d’insister, je n’aime pas de toute façon avoir l’impression de perdre mon temps  avec des gens, je les informe de mon intention de ne pas recommander de suivis serré auprès des services sociaux qui me les référaient.

Ils pourront revenir dans 6 mois, disons, question de voir s’ils ont tous les deux survécus à leur nouvelle cohabitation et si le système des objectifs fonctionne toujours bien.

Quand je remets mes honoraires à Jordan, une dernière question me vient en tête et je la soumets à Grant. Je suis curieuse de savoir ce qu’il veut faire plus tard, comme métier.  Il me répond avec une certitude bien implantée dans sa voix que, plus tard, il fera Batman parce que les méchants ont peur de Batman et que c’est mieux que d’être psy.

- T as raison… tu ne seras pas psy plus tard.

Il ne ferait pas un bon psy !

Jordan sembla vouloir  non pas expliquer ou justifier ce qu’avait répondu Grant mais, comme le glorifier en disant que c’était bien parce qu’il ne tolérait pas l’injustice. Peut-être que Jordan devrait commencer par expliquer au petit que le monde dans lequel nous vivons n’est qu’injustice et qu’il devra apprendre à y faire face, à cheminer et acquérir de la maturité.

- J’imagine oui ! Et bien, espérons que la boxe lui offre la possibilité de développer les outils nécessaire dans sa future lutte contre l’injustice. Je vous souhaite bonne chance à tous les deux…

Ils en auront bien besoin !



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]   The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The Shrink And The Grumpy Kid [PV Jordan/A.J.][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Cabinet d'Angelica J. Litrell-