AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Boisson Aloe Vera à la Myrtille – Lot de 20 bouteilles de 500 ml
16.14 €
Voir le deal

Partagez
 

 You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 300
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeJeu 26 Mar - 16:42



You Don’t Have To Be Afraid
ft. Aimée Salles


-Allez, on y va… A trois… une… Deux… Trois…

Et les deux infirmiers me hissèrent sur mes jambes, mes pieds entravés par des chaînes, de même que mes mains dans mon dos. Depuis ma deuxième tentative de meurtre par étranglement sur le Dr. Litrell, j’étais en isolement, en cellule capitonnée.

Et j’avais l’impression que j’étais beaucoup plus sain d’esprit avant d’être traité ici.

Avant, je gérais… Maintenant, entre les médicaments et les séances de psy, j’avais l’impression d’avoir complètement perdu le contrôle… Moi qui n’avait jamais pris, ni drogues, ni alcool dans ma vie d’avant, j’avais l’impression d’être shooté en permanence.

Parce que j’étais shooté en permanence.

Je n’avais plus l’esprit aussi affûté, et mes réflexes étaient émoussés… même mon imagination semblait se faire la malle… Quant à mes capacités d’acteur ? Je ne savais pas trop, j’étais dans un film grandeur nature… Et je jouais un timbré.

Du moins, c’était ce qu’ils voulaient me faire croire.

Parce que pour moi, je n’étais pas timbré…

J’avais juste des besoins, des pulsions, que les autres n’avaient pas.

Comme j’avais eu la pulsion de pousser Sloan sur le set de Keeping Our Land et elle ne m’avait même pas vu venir.

Comme j’avais eu la pulsion, deux fois, d’étrangler Litrell qui voulait absolument que je la tringle.

J’avais des pulsions… mais si on m’avait laissé tranquille, je les aurais gérées.

On traversa le couloir, un long couloir sombre bordé de cellules capitonnées semblable à la mienne. Puis doucement, par les escaliers, on remonta à la surface.

Jusqu’à presque la seule pièce en dehors de ma cellule où j’avais le loisir de passer un peu de temps, toujours accompagner de mes deux gorilles d’infirmiers.

On me fit asseoir dans un coin de la salle d’attente du Dr. Storm… Il n’en avait que pour quelques minutes, me disait-on…

Quelques minutes qui suffirent à ce qu’apparaisse dans mon champ de vision une nouvelle venue… je fis cliqueter mes chaînes pour attirer l’attention. Depuis le temps que je n’avais vu personne à par mon psy et des hommes en blanc, ça me faisait du bien de voir quelqu’un d’autre…

Quelqu’un qui venait de l’extérieur.

Je pris une grande inspiration, comme pur sentir l’odeur du dehors qu’elle devait trimbaler avec elle, cette petite blonde.

-Salut…

Ma voix était rauque, mais je ne savais pas si c’était de ne pas avoir parlé depuis longtemps ou si c’était parce que j’avais cassé ma voix dans l’une des sessions de hurlement que je m’autorisais parfois dans ma cellule bien trop silencieuse.

Les médicaments devaient me donner un teint encore plus pâle que d’habitude, je luttais pour ne pas baver, déglutissant souvent… Et mes yeux bleus transpercèrent la nouvelle venue…

-Comment tu t’appelles… ?

L’un des infirmiers me shoota dans mon pied chaussé d’une pantoufle sans lacets.

-La ferme, Moriarty… Laisse la jeune dame tranquille !

Je le regardai vaguement puis bougonnai…

-Je fais rien de mal.

Puis, avisant la fille.

-Hein… ? Hein dis, que je ne fais rien de mal ?... Moi, c’est River.

@ Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeJeu 26 Mar - 17:54



You D'ont Have To Be Afraid
ft. River Moriarty



L'idée folle qu'on a quand on arrive dans une nouvelle ville ou plutôt un nouveau pays, c'est de changer. Par changer j'imaginais peut-être "évoluer" ou encore mettre de côté cette espèce de souffrance que tout être humain a mais qui pour ma part, m'emmerde au point de ne plus tout contrôler, justement.

Les mannequins avec qui je traînais, en France étaient vraiment des filles limitées et c'est dur de reprendre goût à ce qui serait qualifiable de "l'intelligent". L'avantage que je trouve dans l'idée d'être venue, c'est bien entendu ma notoriété mais également la possibilité de recommencer ma vie et de moins merder. Après comment faire pour ne pas merder quand on l'a fait pendant plusieurs années ?

Le principe de la vie, c'est de se laisser porter un peu,mais jusqu'où ?

Je ne connaissais personne, ici. Et les seules personnes à qui j'ai parlé anglais, dans ma carrière je ne sais même pas où ils se trouvent. Faudrait quand même pas qu'on ait envie de me tabasser ou de me vouloir du mal pour ma belle gueule et mon insolence. J'ai déjà donné à Paris.

Là ou on croit faire le vide dans son esprit et tout effacer, bah en fait ça se rempli et se mélange à tout un tas des choses auxquelles on aurait pas pensé en partant. Du coup, comme je suis novice dans tous les sens du terme sur ce qui est de l'ordre de la psychologie américaine, je me suis dis que je devrais peut-être consulter. Même si ça ne donne rien pour mon crâne à la bouillie torturée, ça me donnera toujours l'opportunité de parler anglais et de me sentir moins seule. Bah ouais, quand on est étrangère et qu'on se cherche un esprit saint, c'est complexe de rencontrer du monde...

Bref, je me suis pas mal renseignée (en fait pas du tout) sur les psychologues qu'il y avait dans le coin et je me suis obligée à appeler pour prendre un rendez-vous. Heureusement, la secrétaire ne dit pas "C'est pourquoi ?" comme celles des médecins français sinon j'aurais été bien gênée de trouver des mots pour exprimer ce que je ne sais déjà pas exprimer en français.

C'est donc comme ça que je me suis retrouvée ici, assise sur une chaise, seule face à la porte. C'est atrocement austère une porte quand tu attends ! Un cabinet de psy tout court, d'ailleurs...

Pour couronner le tout, un homme enchaîné a fait son apparition accompagné de deux infirmiers.

J'ai toujours été effrayée et fascinée par ses gens complètements tarés. Quand j'étais ado et que je voulais me mettre à la mode du marginal, je me suis toujours demandée si les fous n'étaient pas fous à cause de ce qu'on leur imposait, du moins ce que la société leur imposait.

Mais celui-là franchement, son regard ne mettait pas en confiance. Le problème avec ces spécimens là, c'est que tu ne sais pas ce qu'ils ont fait. Son manque de lacets aux chaussures t'amènent à penser : Il a essayé de se pendre ou d'étrangler quelqu'un ? Mais cette curiosité mal placée a clairement peur de la réponse et ne préfère finalement pas savoir.

Toutefois, rien ne me dispensait ou me mettait en danger (quoi que) de lui répondre :

-Salut.

J'allais pas lui demander si ça allait, étant donné la tronche qu'il tirait, ça en disait long. Ma maman m'a toujours dit de ne pas donner mon identité à des inconnus. Mais elle ne m'a jamais dit si c'était différent pour des inconnus enfermés...

Puis merde.

-Je m'appelle Aimée Salles.

Le truc quand tu es devant un danger, c'est de te sentir en sécurité car il est enfermé. Un peu comme un lion au Zoo. Mais là, franchement, même enfermé, ce fauve là était bien flippant. Lors de l'intervention des infirmiers, je me suis demandée si ils n'étaient pas trop durs. Mais quand j'ai regardé ses yeux, je suis restée un moment stoïque et pour ne pas le froisser (ne sachant pas comment il allait réagir). J'ai juste dit :

-Non tu fais rien de mal, enchantée River.

Je ne sais pas vraiment si c'était sincère, mais peut-être qu'il ne s'énerverait pas.



@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 300
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeVen 27 Mar - 11:03



You Don’t Have To Be Afraid
ft. Aimée Salles


Je déglutis et souris quand la jeune femme me rendit mon salut… Un peu timidement peut-être… Avec hésitation. Mes yeux roulèrent dans mes orbites avant de revenir en face des trous. J’avais trop de ces putains de drogues dans le sang, ça m’empêchait de fixer longtemps les gens, de sonder leur âme.

Avec un accent que je reconnu comme étant un accent français, elle me dit s’appeler Aimée Salles. Un nom pas courant du tout de ce côté du globe. Elle l’avait prononcé comme si elle se jetait un défi à elle-même ou comme on répond à une planche de ouija. Comme si elle transgressait les règles de la normalité.

Mais elle était ici au Hollywood Mental Health Center… Et une fois passer l’entrée, le mot « normal » perdait tout son sens.

L’infirmier me dit de me taire. Mais je répliquai que je ne faisais pas de mal. J’étais à une distance conséquente de la jeune femme, j’étais attaché de façon à ne pas pouvoir courir et à peine marcher. Que voulaient-ils qu’il arrive, hein ?

Aimée, elle, se dit enchantée, en plus d’abonder dans mon sens. Je souris. Elle me donnait le feu vert pour lui parler et je n’allais pas cracher dessus. Je ne voyais plus personne, j’étais interdit de visite depuis la dernière fois où j’avais essayé de tuer ma psy.

Une psy que je n’avais plus revue non plus depuis lors.

Je souris à la jeune femme… Je l’avais tutoyé et elle avait fait de même. De toute façon, à partir du moment où on est déclaré malade mental, il n’y a plus de « vous » qui tienne… Les formules de politesses passent à la trappe et on est infantilisé.

Je fis cliqueter mes chaînes en me tortillant un peu sur la chaise inconfortable sur laquelle j’étais assis. L’immobilité et le manque d’exercice faisait que j’attrapais des crampes facilement et c’était très douloureux.

Je regardais toujours Aimée, aussi fixement que je le pouvais.

-Tu es ici pour quoi ? Des voix dans ta tête ? Un trouble anxieux ? Des hallucinations ?

Je regardai ses réactions dans ses yeux à chaque chose que je citais.

-Addiction à la dope ? Je me rapproche, non ?

Je rigolai, d’un rire un peu fou.

-J’adore ce jeu…

Puis, la regardant à nouveau de la tête aux pieds.

-On s’est déjà vus quelque part, non ?... TV ? Magazine ?

@ Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeVen 27 Mar - 12:13



You D'ont Have To Be Afraid
ft. River Moriarty



Plus le temps passait, plus je me demandais pourquoi je ne m'étais pas renseignée en conséquence. Non mais sans déconner, le simple fait de venir ici pourrait rendre folle n'importe qu'elle personne saine ! C'était d'ailleurs peut-être le cas, pour lui.

Finalement, nul besoin de psy pour remettre son esprit à jour, juste besoin d'attendre devant cette porte fermée, austère, renfermant tous les secrets les plus déroutants, les plus effrayants.

Cet endroit est un bon endroit pour apprendre à observer, examiner, inspecter et analyser. N'importe quelle personne pourrait être psy, ici, en fait... Enfin non peut-être pas mais bon ! Faut pas chercher très loin dans les extrêmes !

Le bruit des chaînes me ramena sur le "droit" chemin de mes pensées. River avait plus l'air d'un prisonnier qu'un patient. Les infirmiers d'ailleurs, avaient l'air de geôliers. J'imagine qu'il a dû faire quelque chose de grave pour en arriver là... Ou alors le système est mal branlé. C'est possible aussi !

Toutes les pensées étaient bonnes pour se rassurer. Mais en même temps, je ne comprenais pas pourquoi je ressentais le besoin de me rassurer, justement. Après tout, il était loin et étant donné sa tête, il devait être aussi shooté que moi après une grosse défonce.

Ce regard fixe... Comment l'interpréter ? J'avais l'impression qu'il voulait me contrôler, lire ce que j'étais entrain de me dire, là, présentement. Ou peut-être que non, et que je me posais un tas de questions pour rien? Ou peut-être que c'est ce qu'il voulait, que je me pose tout un tas de questions !

Bordel...Qu'est-ce que je fous là ?

Ah bah tiens...Oui River, c'est bien ça la question ! Qu'est ce que je fous là ? J'ai mis un moment à chercher pourquoi, mais finalement je n'avais pas tant besoin que ça de réfléchir, juste l'opportunité de piocher dans la liste qu'on me faisait. Un peu comme le choix d'une robe "ça non, ça non, ah, celle-là oui !".

Je crois que ma tête s'est décomposée légèrement quand il m'a demandé si c'était la dope. Il me donnait l'impression qu'il savait qu'il avait raison en disant, cela. C'est comme si son enfermement (dont j'ignorais la duré) lui avait donné envie de prendre mon âme, d'autant plus. Puis d'un haussement d'épaule je finis par balancer.

-Bah en fait, tu vois, je ne sais pas ! Je me dis que je vais pouvoir améliorer mon anglais en discutant avec cette psy et qu'elle me trouvera un truc. On est tous un peu taré, non ?


Je me mis à sourire. Je mentais pas vraiment en disant ça, je me pensais pas tarée mais je savais qu'on avait tous un truc au fond de nous. Un sentiment étrange et qui fait mal. À différents degrés, mais quand même.

Ah, faut croire qu'à LA ma notoriété existe déjà, je viens à peine d'arriver que même une personne enfermée peut me reconnaître. Je sais pas vraiment si je dois m'en réjouir ou m'en inquiéter.

-Sans doute, oui. Je suis mannequin. Donc concrètement, ma tête doit se trouver dans pas mal de magazines.

Je sais pas pourquoi mais instinctivement, j'avais baissé mon regard vers la table des magazines que j'avais éviter jusqu'à maintenant.

C'est toujours un sentiment étrange de se reconnaître sois-même, on sait que c'est nous mais en même temps on ne se reconnaît pas totalement. Quoi qu'il en soit je savais pourquoi il m'avait reconnu. Je pris le magazine et je le mis juste en dessous de mon menton.

-Voilà, c'est peut-être là que tu m'as rencontré. Deux fois, c'est fort quand même !

Oui, il faut toujours un peu d'humour pour se détendre, c'est important.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 300
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeVen 27 Mar - 14:06



You Don’t Have To Be Afraid
ft. Aimée Salles


J’y allais d’un nouveau rire… Ce n’était pas un rire très fort, je n’avais pas l’énergie pour de grands éclats de rire… C’était plutôt un rire étouffé, plus dû aux médicaments qu’à ma pseudo pathologie. Je ne riais même pas à cause de ce que venait de dire la jeune femme, comme quoi elle était là pour apprendre l’anglais… Ni même parce qu’elle ne savait pas vraiment pourquoi elle était là.

Mon rire n’avait rien à voir avec ce qui se passait autour de moi… Juste une manifestation d’une émotion parce qu’en isolement, sans aucun stimuli, tout ça était comme éteint… Alors quand on me sortait pour le rendez-vous avec le Dr. Storm, c’était comme si tout, la lumière, les bruit, les gens, les couleurs, étaient autant de stimuli qui venaient me chatouiller le cerveau, provoquant des réactions inattendue…

Et inappropriées.

Je finis par ma calmer un peu, la bave coulant à la commissure de mes lèvres.

-« Elle »… « La » psy… est un « il »… Le psy… le Dr. Storm est un homme… très respectable d’ailleurs.

Je passai ma langue sur mes lèvres sèches.

-Je l’aime bien… Et je crois qu’il m’aime bien aussi.

Je clignai des yeux plusieurs fois, secouai la tête, pour lutter contre l’engourdissement de mon cerveau.

-Et c’est un drôle d’endroit pour venir apprendre l’anglais… Il faut être un peu folle pour venir ici pour avoir des cours de langue.

Je penchai la tête avant d’ajouter :

-Donc tu es au bon endroit.

Il me semblait l’avoir déjà vu quelque part… J’essayai de savoir où… Je n’arrivais pas à la resituer et je n’aimais pas ça. Je n’aimais pas cet effet que les médicaments avaient. Sans eux, j’aurais su exactement où je l’avais déjà vue… Et j’aurais pu me faire une idée directement.

Là, j’étais obligé de faire semblant de jouer au jeu des devinettes. Même si j’aimais encore bien ça… Voir les expressions des gens quand je me rapprochais de la vérité.

Et pour ce qui était d’Aimée, je n’avais pas tapé loin.  

Elle m’avoua être mannequin et qu’en effet, j’aurais pu la voir dans un ou l’autre magazine…

Mieux encore… je venais de la voir sans m’en rendre compte. Elle prit un magazine sur la table basse et y trouve une photo d’elle qu’elle glissa juste sous son menton.

-Aaaah…

Je souris, un sourire de requin.

-Je savais que je te connaissais… Même si ton nom ne me disait rien.

Je trépignai un peu sur ma chaise. Avec mes mains menottées dans mon dos, j’étais vraiment mal mis. Mais je savais que c’était hors de question que les infirmiers desserrent mes liens.

Alors mes chaînes cliquetaient…

-Et tu vas parler de quoi, pour commencer, avec le Dr. Storm ?...

Je regardai tour à tour les deux infirmiers avant de reporter mon attention sur la jeune femme.

-Tu peux répondre… Ne t’en fais pas pour eux… Ce sont des tombes.

J’eus droit à un petit coup de coude de la part d’un de mes deux geôliers, mais ça me fit rire à nouveau, faiblement.

@ Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeVen 27 Mar - 15:48



You D'ont Have To Be Afraid
ft. River Moriarty



Le physique des gens importent énormément sur notre réception d'eux. Et il faut bien l'avouer, le petit monsieur était dans un état pitoyable. Je ne sais pas trop si j'éprouvais de la répugnance ou de la pitié. Mais je me disais de plus en plus qu'il avait dû faire quelque chose de foncièrement grave.

Pour autant ses réactions étaient assez lucides, étonnement. Ou peut-être était-ce la drogue qui le rendait plus lucide. Comment était-il, sans ? Toujours cette curiosité mal placée. Il est évident, de plus en plus, que j'aurai drastiquement peur de la réponse. Mais j'avais envie de savoir...

Je sentais qu'il fallait que j'aille dans son sens pour éviter de perdre pied. Autrement, les questions allaient s'enchaîner les unes avec les autres jusqu'à me rendre méfiante ou peut-être qui sait, rendre la situation malsaine. J'aimais jouer avec le feu mais les situations malsaines, je ne connaissais pas. Du moins pas encore et j’espérai qu'il en reste ainsi.

Sa réponse me remis dans la tronche mon manque d’implication et d'intérêt dans l'histoire. Je ne savais même pas que c'était un homme. En même temps quand on me parle de psy, je vois toujours une femme. Je sais pas pourquoi...Y'a pleins de métiers comme ça !

Je ne sais pas vraiment ce qui était le plus insolite. Se retrouver face à un homme dont le fluide baveux sort de sa bouche ou d'entendre qu'il aimait bien son psy ? Encore une fois, il valait mieux ne pas trop se poser de questions même si c'était atrocement tentant, bordel.

Je souris.

-Je dois être un peu folle alors, mais pas trop. Juste ce qu'il faut si mesure il y a.

Sans doute étais-je au bon endroit, mais pour l'instant, le pas n'était pas fait. Peut-être que j'y allais pour rien.

Sa question n'était pas conne du tout. Qu'est ce que j'allais bien pouvoir lui dire ? Peut-être toute la rage intérieure que j'ai ? Ma volonté d'étriper toutes les pouffiasses du monde malgré que j'en sois une ? Ma volonté d'être unique tandis que je ne le serai, jamais ? Quelle question...

-Ça non plus je ne sais pas...Sans doute lui exposer tout ce qui m'emmerde dans ce monde mais que j'adore en même temps. Dire les trucs que tout le monde dit, non ? Tu lui dis quoi, toi au Dr. Storm ?

Putain Aimée ! Ta curiosité un jour te tueras. Mais c'est de sa faute ! Il m'a posé la question, c'est normal de lui rendre, non ? C'est une forme de politesse à la con. Qu'est ce que j'allais apprendre ? Jusqu'où mènerait cette conversation ?

Je déglutis.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 300
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeSam 28 Mar - 11:05



You Don’t Have To Be Afraid
ft. Aimée Salles


La jeune femme, Aimée, disait qu’elle devait être un peu folle. Je souris…

-On l’est tous un peu…

Mais de là à dire qu’il y avait une mesure… je ne savais pas. Tout ce que je savais, tout ce que j’avais appris ici au Hollywood Mental Health center, c’était qu’il y avait différentes formes de folies… Il y avait la gentille folie de ceux qui se promenaient dans le centre et aidaient même à certaines tâche. La folie triste qui fait que certains passent leur journée à chialer.

Et la folie violente, dangereuse, qu’on m’accusait d’avoir. Moi sur qui on avait apposé l’étiquette de sociopathe.

Je voulais savoir ce qu’elle allait dire au Dr. Storm, mais elle me surprit encore en disant qu’elle ne savait pas.

-C’est cher payé pour quelqu’un qui ne sait pas ce qu’elle va raconter.

Parce qu’une séance avec le Dr. Storm n’était pas donnée… Moi, je ne les payais pas. J’étais ici, j’y allais et je ne savais pas qui payait pour moi… Peut-être mon agent… Je n’avais pas de famille… Enfin si, Axel Moriarty, mais celui-ci m’avait tout simplement nié.

Aimée pensait dire au Dr. Storm ce que tout le monde lui disait…

-Parce que tu crois savoir ce qu’il se dit dans la petite pièce où on va entrer ? Non… Personne ne peut savoir ce que les autres y disent… C’est le principe même. C’est pour ça que je te le demande maintenant. Ce serait un mystère qui n’en serait plus un…

Je déglutis, évitant de baver.

-Tu vas lui parler de tes parents ? De ce qui fait que tu te shoote occasionnellement… Oh ou non, plutôt lui demander pourquoi tu te shoote occasionnellement.

Je pris une grande inspiration… je sentais encore d’ici le fumet du joint qu’elle avait dû fumer un peu plus tôt dans la journée.

Elle voulait savoir ce que moi, j’allais dire au Dr Storm. Je souris, dévoilant mes dents et fit cliqueter mes chaînes en tortillant mes poignets douloureux. Les deux infirmiers, eux, ne bronchaient plus et nous laissaient discuter.

-Je vais lui dire que je suis suffisamment calme pour retourner baver avec les autres… Que je ne suis plus un danger pour moi et pour les autres… Que si j’ai attaqué le Dr. Litrell c’est uniquement parce qu’elle a voulu me violer… J’ai été victime d’attouchements et je me suis défendu.

Il n’y avait aucun mensonge dans ce que je disais. Parce que pour moi, c’était la vérité vraie. Litrell m’avait provoqué… D’ailleurs, coïncidence ou pas, je n’avais plus revu Litrell depuis la dernière fois. C’était Storm qui avait repris mon dossier.

-Je vais lui dire que je ne suis qu’une victime dans cette histoire… Je vais lui dire que c’est Litrell qui devrait être à ma place…

Je bavai.

-Et je vais lui demander où elle est passée…

Pour pouvoir la retrouver… Et achever ce que j’ai commencé.

@ Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeSam 28 Mar - 11:49



You D'ont Have To Be Afraid
ft. River Moriarty



Une tension s'installait petit à petit. Ce n'était pas simple d'être en terre inconnue. Je restais sur mes gardes mais ce n'était pas aisé. Il semblait imprévisible, naturel. J'avais cette fâcheuse impression qu'il ne fallait pas que je le sois totalement. Pour le moment, il s'était mis à sourire et cela me soulagea un moment. Il semblait être parti dans ses pensées, comme si il réfléchissait à ce que je venais de lui dire, ou était-ce la drogue ? Je ne pouvais pas savoir et ne pas savoir parfois est amer.

Ses réponses semblaient cordiales et claires. Toutefois, je n'aurais pas pensée que l'argent avait de l'intérêt pour lui. C'est vrai que je ne m'étais pas posée la question du prix étant donné l'argent que je gagnais. C'était certainement plus intelligent de dépenser son argent dans sa santé mentale. Ou complètement débile. Mais je m'en fichais.

-Boarf, je t'ai dis je suis mannequin, ça paye bien.


Je m'étonnais à me rassurer selon chacune de ses réponses, comme si elles étaient suffisamment passables, pas assez nuisibles pour l'instant. Mais plus le temps passait en sa présence et plus la tension du début augmentait à une vitesse qui me perturbait.

Il n'empêche qu'il n'avait pas tord. Je ne savais pas ce qui se disait derrière. Mais je m'en fichais, contrairement à lui. J'avais cette nette impression qu'il espérait le savoir pour se comparer ou pour se délecter de la souffrance, de la folie humaine. C'était singulier. Comme je ne savais pas quoi réponde à ça, j'avais juste hoché la tête. Mais en vérité, j'estimais que pas mal de personnes devaient commencer leur séance de la même manière.

Sa personnalité devenait de plus en plus énigmatique pour moi. C'était cruellement dérangeant. Il venait de me sonder en deux. Il avait pénétré dans mon esprit comme si il possédait une forme de don de clairvoyance malsaine et destructrice. J'étais anxieuse et je savais qu'il le sentirait, c'était un jeu dangereux car tout ce que je pensais et tout ce que je ressentais, il le savait.

Je ne devais pas le prendre pour moi.

-Non, ça je ne vois pas en quoi c'est un problème. Une addiction en empêche une autre. C'est juste que quand c'est le chocolat c'est nettement moins grave.

J'arrêtais de réfléchir, je disais ce que je pensais désormais. Il fallait que je sois honnête.

Tandis qu'il exprimait son récit, l'angoisse se faisait passagère au creux de mon ventre. Cette naïveté dans ses paroles était étonnante. Je sentais qu'il y avait une vérité moins claire que celle-ci. La conclusion me semblait hâtive, bien moins complexe que ce qu'elle devrait être. Et je ne voyais clairement pas un Psychologue avoir quelconque attitude traumatisante avec un patient. Ou peut-être était-ce moi, qui était naïve ? Je pense qu'il fallait que je me dédouane de toutes les possibilités de vérité.

Il fallait que pour une fois, je laisse ma curiosité de côté.

Alors, j'ai hoché la tête en grimaçant comme pour être compatissante. Mais j'espérais de plus en plus entendre l'un de nos deux noms, une fois la porte ouverte.


@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 300
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeDim 29 Mar - 14:01



You Don’t Have To Be Afraid
ft. Aimée Salles


La jeune mannequin me rappela ce qu’elle faisait et pour elle, l’argent ne semblait pas avoir une valeur particulière. C’était qu’elle devait déjà être bien connue, comme en témoignait le magazine qu’elle m’avait montré… Elle avait de l’argent, ça, c’était clair. Mais ça n’expliquait pas pourquoi elle claquait ses thunes dans des séances de psy plutôt que dans de beaux vêtement ou la décoration de sa nouvelle habitation à L.A.

Parce que je le sentais… Je le sentais qu’elle n’était pas ici depuis longtemps. Son accent en témoignait, même s’il était léger.

Et puis on ne l’avait encore jamais vue apparaître dans L.A. People… Donc, elle n’était pas là depuis longtemps.

-Ça ne m’explique pas pourquoi tu viens claquer ton argent ici…

Je souris.

-Si tu viens ici, c’est que tu penses que quelque chose…

Je voulus faire un mouvement de moulinet du poignet à hauteur de ma tempe mais mes chaînes cliquetèrent, me ramenant à ma réalité de prisonnier. Je grommelai pour continuai.

-C’est que tu penses que quelque chose ne va pas chez toi.

Je lui parlai de son addiction… C’était facile de la deviner… Sans prendre de médicaments, elle avait les pupilles légèrement dilatées et elle embaumait cette odeur caractéristique de joint que je connaissais par cœur pour avoir grandi dans une communauté hippie avec ma junkie de mère.

Elle répondit alors ne pas être là non plus à cause de son addiction qu’une addiction ne faisait qu’en remplacer une autre et je ris quand elle dit que quand c’était le chocolat, c’était nettement moins grave.

-Je suis sûr qu’une addiction au chocolat est grave pour une mannequin… Bien plus que l’herbe ou la cocaïne, je me trompe ?

Je lui souris et me penchai en avant, mes yeux un peu vitreux à cause des médicaments, mais comme si je cherchais tout de même à sonder son âme.

-Alors vas-y… Dis-moi ce que tu penses qui ne tourne pas rond chez toi… Moi, je suis forcé de venir ici parce qu’on me crois malade.

Je marquai une pause.

-Mais toi… Toi, tu viens ici de ton plein gré… C’est que tu sais que ça ne va pas…

Je la suppliai presque.

-Alors vas-y… Dis-moi… Je ne risque pas de révéler tes secrets à grand monde…

J’eus droit à un nouveau coup de coude de la part d’un des infirmiers qui m’intima de me taire.

Je grognai…

-J’arrêterai quand elle répondra… j’arrêterai quand tu arrêteras de me frapper.

@ Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeDim 29 Mar - 17:16



You D'ont Have To Be Afraid
ft. River Moriarty



Après la tempête qui ne suffisait pas, voilà que l'orage pointait le bout de son nez. Petit à petit la pression augmentait considérablement et cela devenait compliqué de cacher mon envie de m'énerver tant la situation me mettait mal à l'aise.

Mon énervement grandissant, me faisait perdre de vue que de toute façon je ne lui devait rien. Pourquoi devais-je me justifier de tout ? Après tout, j'étais juste un amusement le faisant sortir un peu de son monde austère et répétitif.

Je sentais qu'il ne me laissait pas le temps d'en placer une, qu'il se faisait un plaisir de me torturer l'esprit. À ce niveau là c'était de la simple provocation. La meilleure des manières de réagir dans ce cas, c'est de garder son calme.

Mais putain que c'est dur...Je devenais plus sèche, plus factuelle.

-Un peu comme toi, non ?

C'était une question rhétorique. Je savais désormais qu'il était taré, il fallait pas lui parler longtemps pour s'en rendre compte. Même avec de la compassion on ne peut pas se voiler la face très longtemps. Il suffisait d'observer, d'écouter. De voir une forme d'inquiétude dans le regard des infirmiers. Mais tant que je ne manifestais pas un appel à l'aide clair. Ils ne feraient rien. Et je ne voulais pas qu'ils fassent quoi que ce soit. Car même si je me sentais quelque peu désemparée, c'était très certainement parce qu'il usait de la vérité pour m'attaquer.

C'était une bonne technique, River, bravo.

Mais peut-être n'en était-il pas conscient, peut-être était-ce naturel chez lui. Une manière à lui de communiquer.

Alors je m'étais contentée d'hocher la tête comme pour dire, tu as raison mais je m'en fiche. Pour écourter cette conversation sans intérêt pour moi et divertissante pour lui. Car c'était la meilleure chose à faire et qu'au point où nous en étions, la possibilité qu'il s'énerve de ma réponse ou de ma non réponse était présente.

J'allais pouvoir observer, observer ce qu'il est.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 300
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeLun 30 Mar - 12:47



You Don’t Have To Be Afraid
ft. Aimée Salles


Je penchai la tête quand elle affirma qu’elle était… un peu comme moi…

Je secouai la tête, au risque de m’en donner le tournis.

-Oh non non non non… Moi, je suis une victime. Je suis la victime d’un complot contre moi.

Ma famille, Axel… C’était à cause de lui que j’étais ici… Tout ça parce que les Moriarty ne voulaient pas reconnaître que j’étais l’un des leurs. C’était pour ça que j’étais ici et Litrell n’était qu’un dégât collatéral… Elle m’avait touché, elle m’avait cherché… Et je ne l’avais même pas tuée. Chaque fois, on était arrivé avant pour m’écarter d’elle.

Chaque fois, on m’avait empêché d’en finir avec elle.

Me restait cette frustration au travers de la gorge… Une gorge que j’avais enrouée à force de rester seul dans le silence avec moi-même. C’était pour ça que je voulais parler à Aimée Salles… Savoir ce qu’elle venait foutre ici… Savoir si elle allait rester et si nous aurions encore l’occasion de nous retrouver dans les couloirs du centre.

Parce que je ne comptais pas retourner en isolement. Non. Storm devait m’en sortir, sinon, j’allais devenir fou.

Mais la jeune femme s’arrêta alors abruptement de parler, ne répondant à aucune de mes questions, comme si je n’existais plus. Comme si tout ça n’avait pas d’importance.

Ça en avait pour moi. Je me foutais d’elle, je voulais juste parler… Je me foutais de ses réponses, elle pouvait bien répondre n’importe quoi.  

Je serrai les poings, faisant entrer mes ongles dans la chair de ma paume. Et mes mâchoires se serrèrent… Je feulai comme un félin.

-Réponds…

En la regardant droit dans les yeux… Je bavai un peu plus en disant un peu plus fort entre mes dents.

-Réponds !

Mais rien ne sortait de la bouche d’Aimée Salles.

Je m’excitais tellement que mes pupilles se contractèrent au maximum alors que je la regardais droit dans les yeux. Et elle soutenait mon regard, mais toujours sans répondre.

-J’existe, ne fais pas comme si ce n’était pas le cas. J’existe !

J’inspirai un bon coup, humant l’air…

-Et tu pue la peur…

Soudain, la porte du Dr. Storm s’ouvrit alors que j’avais droit à un nouveau coup de coude d’un infirmier.

-Allez River ! La fête est finie.

Ils tirèrent pour me lever mais mes yeux restaient rivés sur la jeune femme.

-Un jour, je saurai pourquoi tu es là.

Ils me firent marcher jusqu’au bureau du Dr Storm et entrèrent avec moi, refermant la porte derrière nous.

Laissant Aimée Salles à ses réflexions, des réflexions qui, je l’espérais auraient ma voix et lui tourneraient dans la tête comme une ritournelle.

@ Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Aimée Salles
Invité



You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitimeLun 30 Mar - 15:42



You D'ont Have To Be Afraid
ft. River Moriarty



Après tout c'était normal sa réaction, un fou ne devait très certainement pas savoir qu'il l'était. Ma curiosité s'était soudainement envolée. J'étais en mauvaise posture et peut-être était-ce à cause de la rareté de cette situation que je sentais mon cœur faire des bonds dans ma poitrine.

Non je n'étais pas habituée qu'on m'agresse, c'est moi qui agresse d'habitude.

Mon corps devenait lourd et s'enfonçait dans ma chaise, tandis que j'observai l'horloge au dessus des chaises d'en face. Je ne l'avait pas regardée jusqu'à maintenant mais j'espérai que le temps passe plus vite. J'étais entrain de me faire dévorer toute crue. C'était bien la peine d'être curieuse de voir ce qui allait se passer... Sans doute voulais-je me tester moi-même, voir jusqu'où cela serait possible de tenir. Mais là ce jeu devenait infernal.

Je déglutis.

Je pense que l'expression qui se dessinait sur mon visage à cet instant était nouvelle tant ce que je ressentais l'était. J'étais angoissée. Non pas stressée, angoissée.

Il est fou...Que faire quand un fou s'énerve ?

Rien, il fallait que je me taise et que je reste à ma place. Qu'est ce qui tournait pas rond chez moi ?

L'attirance du danger. Ça aurait été une superbe réponse à lui donner, d'ailleurs.

J'essayais de faire abstraction de ce qu'il disait. Mais sa dernière phrase raisonna dans ma tête.

Dans un premier temps, c'est du soulagement que je ressentis. Puis finalement, cette dernière phrase tournait en rond. Je n'avais rien à faire ici. Alors il fallait que me casse et vite. Combien de patients avait-il fait fuir ? Combien de gens sont aussi fous que lui ? Tant de questions. Il ne fallait pas que je me tracasse l'esprit avec ces questions. Je lui donnait du plaisir en faisant ça. Ou une sorte d'intérêt. Tout était devenu compliqué à définir.

Alors j'ai regardé la salle une dernière fois, je suis passée devant la secrétaire sans dire un mot. Et je me suis barrée.

Je n'avais pas besoin d'aide, je m'avais moi.

@ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]   You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

You Don't Have To Be Afraid [PV Aimée][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Hollywood Mental Health Center-