AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 442
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 18 Mai - 17:35

original.gif

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpgDescent Into Hell
ft. Hank North & Bailey North
m_cropbox&ver=1

Les jours se suivaient et se ressemblaient. Je restais cloitré dans ma chambre m’enfermant de plus en plus sur moi-même. Je n’allais plus en cours… Je n’allais même pas dans le garage d’Hank… Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir ramené, de chez moi, ce qu’il me fallait pour y travailler. Le jour où j’avais fait ça, un inspecteur de police était venu toquer à la porte de ma villa de Santa Monica pour interroger Livia. Il m’avait rappelé à quel point elle me manquait… Et à quel point plus les jours passaient et plus je me disais que plus jamais elle ne voudra me voir. J’avais dit au policier que Livia n’était pas chez moi… Qu’elle était chez Jack Perry.

Il n’en a pas demandé plus…

Après ça, j’ai ramené mes outils chez Hank. Je les aie posés dans le garage… Et depuis ce jour, je n’ai plus quitté ma chambre. Même pas pour descendre manger… Hank et Bailey venaient posés un plateau devant ma porte. Ils toquaient… Parfois, je prenais le plateau. Parfois pas… Je n’avais pas souvent faim. Tout comme j’avais rarement envie de prendre une douche même si ma chambre donnait sur une salle de bain privée.

Tout ce que j’avais envie, c’était qu’on m’oublie si bien que j’avais débranché le téléphone qui était posé sur ma table de nuit. Je ne voulais parler à personne. Absolument personne. Et ça, même si je savais que beaucoup ne voulaient que mon bien.

Je me retournai dans mon lit… Je faisais les cent pas dans la pièce. Mes activités se résumaient à ça. A ça et à penser à Livia. Chaque minute, mon sentiment envers elle changeait. Je l’aimais. Puis, je la détestais. Puis, je l’aimais à nouveau. Puis, je la haïssais. Je la haïssais pour m’avoir rejeté de la sorte alors que je n’avais rien fait. Je la haïssais de faire confiance à l’un de ses ravisseurs, plutôt qu’à moi. Mais pourtant, je ne pouvais m’empêcher de l’aimer pour tout ce qu’elle représentait pour moi. Pour notre histoire. Pour nos moments ensemble.

Mes pensées n’étaient dirigées que vers elle. Des pensées qui, parfois, m’empêchaient de dormir et manger.

Et aujourd’hui, c’était encore la même chose. Je tournais en rond dans ma chambre qui sentait la cigarette et était totalement en désordre, tout ça en me rongeant les ongles à penser à Livia et à nos dernières conversations cherchant le moment où ça avait mal tourné entre nous sans jamais le trouver. Je tournais en rond ne sachant même plus quel jour on était. De toute façon, ça n’avait vraiment aucune importance... Vraiment aucune…

Après au moins avoir fait mille fois le tour, me rappelant ce que Livia m’avait dit, je finis par ne plus en pouvoir. Je m’approchai violemment de mon bureau avant de mettre tout à terre d’un grand coup de bras.

-Qu’est-ce que je t’ai fait, hein ??? Qu’est-ce que je t’ai fait ???

C’était des questions que je posais à Livia. Je les criais haut et fort en mettant à terre tous les objets qui étaient posés sur mon bureau.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 18 Mai - 19:03

m_cropbox&ver=1

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpg Descent Into Hell
ft. Hank North & Julian Hughes
images?q=tbn%3AANd9GcTifjliiICJV8fYTSdPDYDmUvOcdvBqNYwoZQjUC1HXjNpUr8MN&usqp=CAU



Ces derniers temps, j’étais exténuée !  Je travaillais sans relâche à la collection de vêtement pour le bébé Ricci. Je dessinais des tenues, je devais faire des allées et venues infinies entre chez moi à San Fernando Valley et chez eux à Beverly Hills pour faire approuver mes modèles, les modifier au besoin puis quand j’avais le ok de la future maman, je pouvais produire mes patron sur papier pour ultimement me mettre à coudre ! Ce n’était pas simple et ça demandait beaucoup de patience, surtout pour Hank qui me servait de taxi. Un jour, il m’apprendrait à conduire mais  pas maintenant, j’étais débordée entre les commandes de Samantha Mancini, Hope qui grandissait à vue d’œil et Julian…

Ce dernier m’inquiétait de plus en plus alors qu’il vivait maintenant complètement replié sur lui-même. Je ne savais plus quoi lui dire pour essayer de lui mettre un peu de soleil dans sa journée, d’ailleurs, je ne lui avais plus rien dit depuis un moment puisqu’il évitait de nous croiser, au maximum de ses capacités.  Il ne venait plus manger avec nous, nous lui apportions un plateau à sa chambre. Il ne l’avait pas exigé mais nous ne pouvions pas le laisser crever de faim !  Julian était entrain de mourir à petit feu de chagrin.

Cette situation affectait également mon mari qui est très proche du jeune homme mais son état devenait hors de notre porté, je ne me sentais pas outillé pour l’aider et, j’étais sur le point de parler avec Hank, de lui dire que, peut-être nous devrions songer à faire venir un médecin, appeler Don Hughes et… forcer Julian à se rendre à l’hôpital puisqu’il est encore mineur, ça ne devrait pas être un problème, malgré son émancipation.  J’avais peur pour lui, je l’aimais bien, Julian !

Puis j’en voulais à Olivia de ne pas daigner donner signe de vie. Au début, j’étais conciliante, je me disais que la jeune fille avait vécu un traumatisme et qu’elle avait besoin de temps mais selon les magazines, elle allait bien mieux, elle avait même reprit les cours !  Si elle avait la force d’aller en classe, ne pouvait-elle pas passer un coup de fil à Julian pour pendre de ses nouvelles ?

Bref, je ne savais plus trop quoi penser de la situation, je n’osais pas trop pousser sur Hank pour qu’il agisse, je savais qu’il risquait de se braquer puis je me disais aussi qu’il connaissait mieux Julian que moi, peut-être que c’était mieux de lui laisse tout le temps, vraiment beaucoup de temps, pour se remettre.  Qui plus est, j’étais bien placé pour savoir que quand ça ne va pas dans la tête, ça ne va pas ailleurs et que ça ne revient pas sur le droit chemin parce que les autres nous disent que tout va bien aller.

Mais quand j’entendis un grand fracas, alors que je découpais des tonnes de tissus depuis déjà le matin, je ne pu que tout laisser en plan et courir jusqu’à la chambre de Julian, dont la porte était fermée, bien sûr, et verrouillée.  

- Julian !?  Julian est-ce que ça va ? Ouvre moi, s’il-te-plaît, trésor je suis vraiment inquiète là !

Non, ça ne pouvait plus durer ! Il fallait l’aider et si Hank l’avait fait pour moi, nous pouvions le faire pour Julian !


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeMar 19 Mai - 16:03



Descent Into Hell
ft. Bailey North & Julian Hughes


J’étais au téléphone avec mon frère, Christopher North, et nous parlions de Julian Hughes. Le jeune homme vivait chez nous depuis quelques temps déjà… Depuis que la petite Cortez, sa femme, avait ouvert les yeux pour lui dire qu’elle voulait divorcer, comme ça, sans préavis. Et pour une raison qui nous échappait à tous.

Bref, j’étais en train d’essayer de faire en sorte que Stopher trouve un peu de boulot à faire pour Julian. En effet, mon ex-beau-fils voulait un jour et entre autres, devenir réalisateur. Et quoi de mieux que d’apprendre avec le meilleur ?

Je faisais donc les cent pas dans mon bureau, le fil du téléphone commençant à s’entortiller autour de moi. Je faisais ça nerveusement, comme je faisais tout nerveusement.

Stopher me disait qu’il aurait un film à réaliser très prochainement, et que Julian était le bienvenu pour le seconder.

J’allais remercier mon frère quand j’entendis un grand fracas.

-Attends ! Il faut que je raccroche !

Je raccrochai donc le téléphone pour me ruer hors de mon bureau et arriver dans le vouloir où se trouvait la chambre de Julian. Le bruit avait réveillé Hope qui s’époumonait dans sa propre chambre. Mais la priorité était Julian, parce que je ne savais pas ce qu’il foutait et les pires scénarios me venaient en tête.

Bailey avait aussi entendu le bruit et elle était arrivée avant moi devant la porte du jeune homme qui était verrouillée.

Je pris doucement, mais fermement Bailey par la main.

-Recule, chérie.

Puis, criant à travers la porte.

-Julian, ouvre-moi ! Si tu n’ouvres pas, ne reste pas derrière la porte parce que je vais la défoncer ! Je compte jusqu’à trois.

Et à trois, je fis voler d’un coup de pied la porte en éclats. Et je trouvai là un Julian furieux qui ne faisait que détruire des choses. Je me précipitai sur lui et le ceinturai de mes deux bras, pour l’éloigner de tout ce qu’il pourrait toucher.

-Arrête ! Julian… Calme-toi.

Je le serrai fort contre moi, jusqu’à ce que lui n’ai plus de force… Le tenant aussi éloigné de Bailey dont je ne voulais pas qu’elle prenne un mauvais coup.

-Qu’est-ce qu’il se passe Julian ?

Le gosse puait la mort. Je ne savais pas depuis quand il n’avait pas pris de douche… Et sa chambre était un véritable champ de bataille. Paradoxal pour quelqu’un comme Julian, toujours méticuleux et soucieux de la propreté… Et pourtant…  

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 442
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeVen 22 Mai - 9:29

original.gif

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpgDescent Into Hell
ft. Hank North & Bailey North
m_cropbox&ver=1

Je n’en pouvais plus. Plus je pensais à Livia, moins j’arrivais à comprendre pourquoi elle m’avait fait ça. Et moins j’arrivais à comprendre, plus je lui en voulais pour ça. Elle n’avait pas le droit de m’en vouloir. Elle n’avait pas le droit de croire toutes ces choses fausses qu’elle avait dit à mon sujet !

Elle n’avait pas le droit !

Je cassai tout ce que je trouvais sur mon passage criant à l’encontre de Livia qui n’était pas là pour m’entendre. Elle n’était jamais venue me voir ! Jamais ! Elle n’était jamais venue s’excuser pour ce qu’elle m’avait dit ! Elle m’avait laissé sur le bord de la route sans jamais se retourner comme si j’étais un chiot qu’elle ne voulait plus.

Je n’étais que ça pour elle. Un déchet dont elle s’est débarrassé très certainement parce que c’était elle, et non moi, qui aimait quelqu’un d’autre. Un quelqu’un d’autre que je détestais ! Ce quelqu’un d’autre qui pouvait bien être ce Ward qui était responsable, finalement, de tous ces mensonges.

Je le hais !

Et alors que je cassais tout, j’entendis la voix de Bailey de l’autre côté de la porte. Et les pleurs d’Hope aussi. Bailey s’inquiétait. Elle voulait que j’ouvre. Mais je ne voulais pas ouvrir. Je m’attaquais, à la place, à tout ce qui trainait sur les étagères pour tout foutre à terre me blessant, parfois, au passage.

Et j’entendis la voix d’Hank. Il voulait que j’ouvre sinon, il allait défoncer la porte. Mais c’est comme si je restais totalement sourd à ce qu’il disait.

Jusqu’à-ce que la porte vole en éclat. Mais ça ne me fit pas arrêter mon plan de destruction. Je continuais de tout casser jusqu’à-ce que je sente les bras d’Hank autour de ma taille. Il me tenait et je me débattis un moment essayant de me défaire de son emprise. Il me disait de me calmer.

-Non !

Mais il me tenait bien trop fort et je sentais mes forces me quitter doucement. Je m’essoufflai et quand Hank demande ça qu’il se passait, je finis par éclater en sanglots arrêtant complètement de me débattre.

Je ne tenais plus sur me jambes alors que je pleurais pensant toujours à Livia et à ce qu’elle m’avait fait.

-Elle n’avait pas le droit de faire ça… Pourquoi elle a fait ça ? Pourquoi elle ne vient pas ? Pourquoi elle croit ce Ward et pas moi ? Pourquoi elle ne m’aime plus ? Je ne lui ai fait aucun mal et je dois souffrir parce qu’elle croit cet enfoiré. Pourquoi ?


Mes phrases étaient entrecoupées par mes sanglots. Je reprenais de l’air aussi, de temps en temps, ce qui me donnait le hoquet. Je voulais savoir. Et, surtout, je voulais que rien de ce qu’il s’était passé ne se soit passé.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeDim 24 Mai - 21:21

m_cropbox&ver=1

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpg Descent Into Hell
ft. Hank North & Julian Hughes
images?q=tbn%3AANd9GcTifjliiICJV8fYTSdPDYDmUvOcdvBqNYwoZQjUC1HXjNpUr8MN&usqp=CAU



Le vacarme provenant de la chambre de Julian réveilla Hope qui se mit aussitôt à pleurer mais je savais que ma fille, même en larmes, était en sécurité dans son lit à barreaux alors que pour Julian, rien ne pouvait me le laisser croire. Son état des derniers jours devenait à ce point inquiétant qu’il pouvait bien commettre l’irréparable, qu’en savions-nous ?

Je frappais à la porter, je tournais la poignée en tous les sens comme si ça allais finir par la faire ouvrir, je criais presque au travers de la porte pour que Julian me réponde sans succès. Hank arriva presque tout de suite par derrière moi et pris ma place, demandant à l’adolescent  s’il était près de la porte et, si tel était le cas, de s’en éloigner car il allait la fracasser.  Derrière la porte, le boucan continuait signe qu’au moins, Julian était encore en vie mais, en quel état ? C’est ce que j’avais peur de découvrir alors que mon époux se recula que pour se donner assez de force et faire voler la porte à coup de pied.

La porte ne résista pas longtemps a Hank qui s’engouffra dans la chambre, moi à sa suite et il dû prendre Julian contre lui, le retenir de force pour calmer le jeune homme qui était en pleine crise. La scène était déchirante au possible, je ne savais pas où me mettre, que dire, que faire ?

Depuis son arrivée chez nous, il avait été méticuleux, ça en devenait presque insupportable tant ses tics prenaient le contrôles sur sa façon de se comporter et, aujourd’hui, nous venions de découvrir un tout autre garçon, vivant dans le noir, qui ne s’était visiblement pas lavé depuis quelques jours et donc la chambre, sauf pour le bazar qu’il venait de causer, n’avait pas été dépoussiérée, c’était le jour et la nuit.

Je m’approchais que pour tasser du bout du pied, les plus gros morceaux du carnage pour éviter qu’Hank ne trébuche avec Julian contre lui, au sol.

- Parles-nous, Julian… Nous sommes là, pour toi, avec toi.

Nous ne pouvions pas faire revenir Olivia, nous n’avions aucun pouvoir là-dessus mais nous pouvions l’aider à cheminer, à le faire se sentir mieux, lui changer les idées, pour qu’il puisse continuer de vivre.

J’avançais dans la chambre, vers la fenêtre et j’allais ouvrir le rideau puis je m’avisais. Au lieu de ça, je ramassais tout ce qui couvrait le lit et le déposais sur le bureau le plus près. Hank et Julian pourraient s’y asseoir, quand ce dernier se serait calmé. Puis je tendis l’oreille et Hope, sans pleurer, babillait dans son lit, elle semblait s’être calmé d’elle-même. Je ne voulais pas aller la chercher et l’amener ici mais je ne voulais pas quitter la chambre, du moins pas tant que Hank ne me le demanderait pas, s’il sentait que Julian se confierait mieux a lui plutôt qu’à nous deux.

- Tout va bien aller, Julian, tu sais que tu peux compter sur nous.


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeJeu 28 Mai - 16:31



Descent Into Hell
ft. Bailey North & Julian Hughes


Ceinturer Julian n’était pas facile. Pas aussi facile que de fracasser la porte de sa chambre en tout cas. Il criait et se débattait comme s’il ne me reconnaissait plus. Et j’avais beau lui parler le plus calmement possible, ça ne changeait rien.

Jusqu’à ce qu’il se fatigue doucement. Julian sentait la sueur et le lait caillé. Le lait était la seule chose qui disparaissait des plateaux qu’on lui laissait à sa porte. Mais un grand gaillard comme lui ne pouvait quand même pas se nourrir que de lait ! Et comme de fait, Julian me sembla amaigri… Affaibli aussi malgré la force qu’il mettait à se débattre.

Bailey y allait de mots doux elle aussi, dégageant le lit.

Et Julian, épuisé, fini par se calmer, je desserrai doucement mon étreinte, près à resserrer s’il s’y remettait, mais non. Au lieu de ça, Julian éclata en sanglot et devint tout mou dans mes bras.

Alors je l’entraînai vers le lit où on s’assit tous les deux, Julian encore à moitié sur moi.

-Shhh… Shhh Julian, c’est fini.

Je reconnaissais en lui le petit garçon terrifié par sa mère… Mais depuis quand ne l’avais-je plus vu pleurer comme ça. A mon avis, ces pleurs étaient salvateurs.

-Bailey a raison, tu peux tout nous dire, petit.

Mais pour toutes réponses, il n’avait que des questions, des questions auxquelles seule Olivia Cortez pouvait répondre. Et personnellement, j’en venais à détester la jeune femme de garder le silence. Sa captivité avait déjà été une source de stress incroyable pour Julian mais pourquoi le maintenir à distance maintenant que c’était fini ? Ne lui avait-elle pas fait des promesses le jour de leur mariage ?

Une vraie petite Reed… Elle avait eu besoin de Julian et maintenant qu’elle n’y trouvait plus d’utilité, elle le jetait.

Je serrai les dents.

-Je n’ai pas de réponse à tes questions, Julian… Mais ce qu’on peut faire, c’est aller la voir, toi et moi, et tirer les choses au clair. Tu te sentirais assez fort pour ça ?

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 442
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeSam 30 Mai - 11:06

original.gif

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpgDescent Into Hell
ft. Hank North & Bailey North
m_cropbox&ver=1

Je me débattais mais je sentais mes forces me quitter très vite. J’entendais les voix de Bailey et Hank. Celle de Bailey disait qu’ils étaient là pour moi. Celle d’Hank disait, doucement, de me calmer. Je savais qu’ils étaient là pour moi. Mais est-ce qu’ils pouvaient vraiment m’aider ? Est-ce qu’ils avaient le pouvoir de revenir en arrière ? De revenir au jour où Olivia s’est faite enlevée ? Parce que si on revenait à ce jour-là, j’aurais fait en sorte de ne pas aller dans mon garage le soir où Olivia s’était fait enlevé.

Parce que je regrettais de ne pas avoir été là. C’était ce qui avait fait que, aujourd’hui, on en était là. C’était à cause de ça si ma Livia était maintenant une toute autre personne. Une personne qui me méprisait et qui préférait écouter les belles paroles d’un de ses ravisseurs.

Quand je perdis totalement mes forces, Hank m’amena sur le lit. Je m’y installai encore à moitié appuyé contre lui alors qu’il disait que Bailey avait raison… Que je pouvais tout leur dire… La femme d’Hank ajouta que je pouvais compter sur eux.

Alors, j’ouvris les vannes. Tout en pleurant, je posais toutes mes questions. Il n’y avait que des « pourquoi ? ». Parce que je n’arrivais vraiment pas à comprendre pourquoi Livia était devenue celle qu’elle est aujourd’hui. Et, surtout, pourquoi elle m’en voulait autant.

Je regardai, entre mes larmes, tantôt Bailey, tantôt Hank. Mais Hank disait qu’ils n’avaient aucune réponse à mes questions.

Seul Livia les avait.

Je gémis un peu avant qu’Hank ne propose d’aller voir Livia… Je me raidis un peu. La voir ? En personne ? Est-ce que j’en avais la force ?

Je voulais des réponses.

Je ne voulais pas sortir…

Mais je voulais des réponses.

-Je…

Ne savais pas.

Je reniflai. Et si j’allais là-bas et que Livia se foutait de moi ? Si elle actait le divorce ? C’était tant de question qui me rebutait à y aller. Mais si elle faisait vraiment ça alors je saurais que je l’aurais définitivement perdue.

-Je veux des réponses. Je sais que seul Livia a les réponses. Mais je savais aussi que les réponses peuvent ne pas me plaire. Je ne comprends vraiment pas pourquoi elle est devenue comme ça. Elle était gentille avant… La dernière fois que je l’ai vu… A l’hôpital… Elle était quelqu’un d’autre.


Je fixai Bailey.

-Comment quelqu’un peut changer autant ? Pourquoi elle m’a fait mal à moi ? J’ai tout fait pour elle.

C’était toujours les mêmes questions… Mais je n’avais toujours pas mes réponses.

-Je ne sais pas si je saurais sortir d’ici… Je… Je n’aime pas dehors. Il y a les journalistes. Ils vont me poser des questions. Je… Je ne peux pas sortir, Hank. Ils sont partout.


Je regardai Bailey.

-Ils sont partout…

Oui, ils étaient partout armés de leurs appareils photos… Je suis sûr que si j’ouvris les rideaux, ils seront là… Juste derrière.

-Je suis en sécurité ici. En sécurité. Ailleurs, non. Je devrais retourner chez Maman. Elle disait que les journalistes étaient mauvais. Elle savait les repousser…

Je secouais la tête. Ma mère me protégeait. Elle le faisait toujours contre les journalistes.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeSam 30 Mai - 16:46

m_cropbox&ver=1

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpg Descent Into Hell
ft. Hank North & Julian Hughes
images?q=tbn%3AANd9GcTifjliiICJV8fYTSdPDYDmUvOcdvBqNYwoZQjUC1HXjNpUr8MN&usqp=CAU



Si j’avais pu prendre la souffrance de Julian sur mes épaules, je l’aurais fait, sans hésiter. Je ne prétendais pas pouvoir mieux vivre avec mais il avait assez souffert et puis je me sentais si impuissante devant cette situation.  Tout ce que nous faisions Hank et moi depuis le début, c’était de lui démontrer notre support tout en respectant son besoin de s’isoler.  Nous ne pouvions pas le forcer à s’ouvrir à nous, cependant, s’il voulait le faire, nous laisserions tout tomber pour être à son écoute. D’ailleurs, je sais que mon mari, autant que moi, multipliait les allés retours devant la porte close de la chambre de Julian uniquement pour voir si, par bonheur il ne l’aurait pas ouverte où simplement pour poser l’oreille et écouter.

Hank avait dû immobiliser Julian en le maintenant dans ses bras, jusqu’à ce que Julian se calme et que tous les deux finissent sur le lit du jeune homme. J’en avais le cœur complètement renversé, c’était inhumain d’assister à autant de souffrance et de n’avoir aucun moyen de l’en soulager. Je m’étais approché puis agenouiller au sol, ma main posée sur la cuisse de Julian cherchant ce que je pourrais dire qui apporterait du soulagement mais tout ce que je trouvais était de lui répéter que nous étions là pour lui et qu’il pouvait absolument tout nous dire.

Julian voulait des réponses à ses questions, c’était tout ce dont il avait besoin pour avancer, lui aussi et je hochais de la tête, émue et compréhensive. Seulement, la vie est ainsi faite que parfois, jamais nous n’obtenons de réponse. Je me gardais bien de le lui dire et me contentais de passer ma main doucement sur sa cuisse en geste de réconfort.

- Elle a beaucoup souffert, Julian. Je ne l’excuse en rien, mais je sais à quel point la peur et la souffrance peut changer quelqu’un ici, dis-je en touchant ma tête de mon index, et ici terminais-je en plaçant ma main sur mon cœur.

J’aurais tout de même espérer que la jeune femme donne signe de vie, depuis le temps !  Un coup de fil, au minimum et annonce les couleurs à Julian pour que ce dernier soit fixé et cesse de se torturer la tête.

Hank proposa d’aller la voir. C’était peut-être une bonne idée, quoi que si elle n’était pas prête, c’est Julian qui allait tout prendre et nous risquions de causer encore plus de dommage alors que l’intention était bonne.  Julian, toujours en me fixant, répondit à mon époux qu’il ne voulait pas sortir car les journalistes allaient lui poser des questions, qu’ils étaient toujours là à l surveiller, qu’ils étaient partout ! Mais quand il ajouta qu’il devrait peut-être retourner chez sa mère parce qu’elle savait les repousser, m on sang ne fit qu’un tour.  Je n’osais même pas imaginer ce que ça avait dû faire à Hank d’entendre ça.

- Julian… tu es en sécurité ici.

Plus que chez sa mère en tous les cas !  Parce que si Julian trouvait qu’Olivia avait atrocement changée, il allait peut-être se rendre compte que sa mère elle, n’avait pas évoluée !  Je ne prêtais aucune bonne intention à l’ex de mon mari, pour moi, cette femme était irrécupérable et rien ne pouvait me faire changer d’avis sur elle.

Je roulais des yeux quand la sonnette retentit.  C’était bien le moment de se faire déranger par un vendeur d’assurance ou d’aspirateur itinérant !  Et puis comme Hope c’était calmer, pauvre petite puce que j’avais laissé à elle-même dans sa chambre, je ne voulais pas qu’elle reprenne peur et qu’elle se remette à pleurer. Alors je me levais après avoir échangé un regard avec mon époux, je descendis l’escalier  et allais répondre.

Je l’avoue, en ouvrant la porte, je me suis figée sur place, surprise et choquée.  Je ne savais pas comment réagir, si je devais faire une scène de colère et dire tout ce que j’avais sur le cœur, ou sauter de joie en me disant que nous allions peut-être tourner une page, et pas la moindre.

- Je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée…

Mais je reculais tout de même pour laisser passer Olivia et lui indiquais d’un geste las de la main, par où se diriger pour trouver Julian. Si je l’avais fait, c’était uniquement parce qu’elle ne semblait pas aller ’’si’’ bien que cela, en tous les cas, pas comme nous l’avions cru.



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeDim 31 Mai - 11:33



Descent Into Hell
ft. Bailey North & Julian Hughes


Selon moi, la seule solution au problème de Julian, c’était de confronter Livia. Qu’ils puissent se voir et parler, mais pas tout seul. Julian nous aurait comme béquille comme j’imaginais que Livia aurait son manager. A moins qu’elle ne soit aujourd’hui assez forte que pour faire face seule. Je ne savais pas où en était la jeune fille dans sa reconstruction.

Julian pleurait, maintenant appuyé contre moi. Il sanglotait que Livia n’était plus celle qu’il avait connue. Pourtant, bordel, ce qu’ils étaient jeunes ! Et c’était comme s’ils avaient déjà vécu plusieurs vies.

Julian était très amer et je le berçai contre moi pour essayer de le calmer.

Alors, pour avoir les réponses à toutes ses questions, je lui proposai d’aller voir Livia… D’aller chercher les réponses chez la seule personne susceptible de les avoir. Mais là encore une fois, Julian fut pris de panique.

Pas au point de se remettre à tout détruire, mais ses yeux étaient plein de détresse. Il avait peur des journalistes, des journalistes et des paparazzi… Pour lui, ils étaient partout, encore un signe de sa psychose… Sa mère lui avait toujours mis ça en tête… Qu’ils étaient partout et qu’elle seule pouvait la protéger.

Et apparemment, c’était un truc bien ancré dans le cerveau du petit… Et ça me broya le cœur quand il affirma qu’il serait plus en sécurité chez sa mère.

Je le pris doucement pas les épaules, pour qu’il me regarde dans les yeux…

-Non… Julian, rends-toi compte de ce que tu dis ! Si tu ne veux pas sortir voir Livia, alors nous n’irons pas, mais il est hors de question que tu ailles chez ta mère… Rappelle-toi tout ce qu’elle t’a fait !

Sévir au moindre faux pas et même quand il ne faisait rien, quand madame voulait se calmer les nerfs.

Je serrai Julian contre moi.

-Ce serait échanger un mal pour un autre, Julian.

Soudain, la sonnette retenti… Je serrai les dents.

-Raah non, pas maintenant…

Ce n’était pas le moment pour une visite de courtoisie ! Bailey se chargea d’aller ouvrir tandis que je tentais de calmer encore un peu Julian. Je n’entendais plus Hope, elle ne pleurait plus, c’était déjà ça.

Mais j’ouvris de grands yeux quand je vis qui arrivait dans la chambre de Julian. Olivia Cortez en personne !

Je me levai du lit et fit barrage entre elle et Julian… Je ne voulais pas qu’elle lui fasse du mal.

-J’espère que tu n’es pas là pour faire pire que mieux, Olivia Cortez.

J’avais utilisé son nom « Cortez », exprès… Parce que pour moi, elle ne méritait pas Julian.

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeDim 31 Mai - 15:54

images?q=tbn%3AANd9GcT8wUDH5TFNmJk1q_ZsaRobt_7TgGl2daAaeetBhRkHURsel5Qy&usqp=CAU
Descent Into Hell

1993-5-1573250377.jpg     m_cropbox&ver=1     d11a77929b2bf41e2b2ebbc34bd0ccc2eff504a017c3f7582285bd09687e7e64.jpg?fw=1200
ft. Julian Hughes* Bailey & Hank North




J’ai toujours vu San Fernando Valley comme le bout du monde de Los Angeles. Chaque fois qu’il y avait une fête chez un copain y vivant, c’était toujours un casse tête de prévoir comment nous allions rentrer ensuite parce que les bus de ville n’y font pas de trajet tard le soir et que de prendre un taxi c’était parfois compliqué quand nous étions plusieurs. Aujourd’hui, alors que je m’y rends, en taxi justement, j’ai l’impression que c’est tout près, que je n’ai même pas le temps de cligner des yeux que nous y sommes déjà.  Je m’étais promis de ne plus jamais y remettre les pieds pourtant, j’y suis venue de mon plein gré.

Il y a un frisson qui me parcourt l’échine quand nous roulons non pas tellement loin de l’endroit où j’ai été gardée captive. Ce n’est pas là où je désire aller, même si j’avais mentionné à l’agent Keller que je voulais y retourner, croyant que certaines choses allaient peut-être me sembler plus claires si je revoyais l’endroit.

C’est chez Hank North et sa femme Bailey, que je vais. J’ai su par Tyler que c’est là que s’est réfugié Julian, quand j’ai déserté notre demeure. Ça me rend triste de savoir qu’il a eu à ce point mal qu’il a eu besoin de la présence de son ex beau-père mais d’un autre côté, je suis rassurée, il n’a pas été tout seul.

Je n’ai absolument aucune idée de ce que je vais lui dire. Je voudrais lui demander pardon, pour tout le mal que je lui ai fait, mais je ne sais pas comment le faire. Je suis impardonnable et je n’espère pas une fin heureuse  dans laquelle nous tomberions dans les bras l’un de l’autre. Julian à toutes les raisons de me détester et je le comprends.  Ce que j’ai vécu, ce que Ward m’a fait et fait croire à beaucoup joué mais ce n’est pas mon intention de me servir de ça pour racheter le pardon de Julian.  Je n’ai pas l’intention de me cacher derrière le drame, de jouer la carte de la pitié. Oui, j’ai été manipulé, on a joué dans ma tête pour faire le plus de mal possible, mais ça s’arrête là.  Je vais bien maintenant et j’ai comprit l’énorme merdier qui a résulté de tout cela.

Julian et moi avons beaucoup à parler.  Je veux qu’il sache que je regrette énormément tout ce que j’ai pu lui dire alors que je me trouvais encore psychologiquement sous l’emprise de Ward, que je m’en veux de ne pas m’être assez accroché à nous, à notre amour. Si je pouvais revenir en arrière, je le ferais mais je n’en ai pas la possibilité.  J’aimerais rebâtir ce que j’ai détruis tout en sachant que la souffrance de Julian ne s’effacera jamais entièrement, qu’elle va continuer de le marquer un peu, qu’importe ce qui résultera de notre rencontre.

J’ai hésité longtemps devant la porte, me disant que ce n’était peut-être pas le bon moment, que j’aurais peut-être dû appeler avant, au moins prévenir que j’allais passer puis je me suis convaincue qu’il n’y aurait jamais de bon moment, que je devais le faire un jour où l’autre et que là que je me tenais devant la porte d’Hank North, il serait un peu con de reculer.

Alors j’ai appuyé sur la sonnette et j’ai attendu qu’on vienne me répondre. J’ai été soulagée que ce soit la femme de l’acteur, Bailey, qui ouvre, plutôt qu’Hank. Je sais qu’il ne m’a jamais aimé alors je ne dois pas être dans ses bonnes grâces en ce moment. D’après ce que m’a dit Tyler, Julian demeure enfermé dans sa chambre et ne sort pas, non plus qu’il ne parle à qui que ce soit.

L’épouse North a semblé choquée de me voir, j’ai même cru qu’elle essayait de me poignarder du regard avant qu’elle ne se distance et me pointe le haut de l’escalier. J’entrais alors et grimpais l’escalier au pas de course pour ensuite me diriger vers la chambre de Julian. Nous y étions venus déjà, lui et moi. Nous avions séchés les cours… je m’en souviens comme si c’était hier. Puis quand j’arrivais devant la porte grande ouverte de la chambre de Julian, ce fut comme si un vent glacial passait au travers de moi. C’était en fait le regard qu’Hank North venait de poser sur moi en se levant et en se plaçant comme un bouclier devant Julian.

- J’espère faire mieux... Il n’y a que Julian qui pourra dire si c’est pire que mieux.

Ça ne regardait que Julian et moi. Je n’aurais pas voulu que Jack soit à mes côtés pendant cette conversation. Jack ou ma mère ou qu’importe. Nous avions choisis de vivre comme des adultes en nous mariant dans le plus grand des secrets, si nous devions en finir, ce que je ne souhaitais plus maintenant que je voyais clair, nous le ferions ensemble, sans personne pour nous tenir la main.  Je m’autorisais à faire quelques pas, surtout parce que la femme d’Hank était maintenant derrière moi et que je me sentais comme oppressée entre  les époux North, cependant, je n’allais pas me jeter dans les bras de Julian. Je doutais bien que ce genre de retrouvailles dignes des grands films se devaient de rester dans les films. Cependant, si je restais à bonne distance, il allait croire que j’étais hostile face à lui, face à nous. Bref, je ne savais pas où ni comment me placer alors je laissais à Julian le soin de diriger les choses. S’il voulait que ses beaux-parents sortent, ce que j’espérais, et si je pouvais m’approcher ou s’il préférait que je demeure là où j’étais.

- Nous avons beaucoup de choses à se dire , dis-je d’un ton plus doux que neutre.



© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 442
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 1 Juin - 12:59

original.gif

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpgDescent Into Hell
ft. Hank North & Bailey North
m_cropbox&ver=1

Bailey disait que Livia avait beaucoup souffert. Je le sais ! Je sais qu’elle a souffert ! Je sais qu’elle a subit des choses horribles ! Mais j’ai souffert aussi pendant toute sa captivité ! Et, alors que j’étais venu à l’hôpital pour l’aider à passer au-dessus de tout ça, elle avait négligé ma propre douleur !

Donc, oui, elle a souffert ! Mais ce n’est pas la seule !

Bailey ne l’excusait pas… Mais elle disait que la souffrance pouvait changer quelqu’un.

-Je sais. Mais elle n’avait pas le droit.

Elle n’avait pas le droit de dire que je suis un menteur. Elle n’avait pas le droit de prétendre mieux savoir que moi ce que j’avais fait pendant qu’elle était aux mains de ses ravisseurs. Elle ne pouvait pas prétendre savoir mieux que moi ce que je ressentais et ce que j’ai ressenti !

Les larmes coulaient toujours le long de mes jours… Et je n’avais toujours pas de réponses à mes questions. Hank déclara alors que le seul moyen de les avoir était d’aller voir Livia.

Je voulais la voir et, en même temps, je ne voulais pas sortir. J’avais peur des journalistes autant de ce qu’allait dire Livia. J’avais peur de sortir et que les flashs m’éblouissent.

Parce que je savais qu’ils étaient partout. Ils étaient toujours partout.

La seule qui pouvait m’en protéger, c’était ma mère. Elle l’avait toujours fait. Elle m’avait toujours dit de me méfier et les avait toujours tenus à distance.

Je devrais retourner chez ma mère… Et ça même si Bailey clamait que j’étais en sécurité ici.

Personne n’était en sécurité nulle part.

-Je ne sais pas… Je…

Je tremblais alors que Hank me pris par les épaules ce qui me força à le regarder dans les yeux. Il ne voulait pas que j’aille chez ma mère. Il disait de me rappeler ce qu’elle m’avait fait…

Je frissonnai. Je me rappelais des coups… Mais aussi de la protection qu’elle me donnait.

-Oui… Je sais… Mais… Je… Tu as raison. Elle me protégeait des journalistes. Elle m’aimait quand même. Je… D’accord, je vais rester ici.


Et j’allais dire autre chose mais la sonnerie de la maison retenti me faisant sursauter. On avait ouvert la porte de ma chambre et les bruits de l’extérieur revenaient de partout ne me laissant aucun répit.

-C’est quoi ça ?

La sonnette. Je le savais… Bailey se leva pendant qu’Hank grommelait sur le visiteur inconnu.

Moi, je pensais encore à la proposition d’Hank d’aller voir Livia avant que…

Je ne vois Livia pour de vrai dans l’encadrement de la porte de ma chambre.

Mes yeux s’ouvrirent grand.

Livia était là… Et je ressentis, en mois, un profond soulagement mêlé de peur et de colère.

Que faisait-elle là ?

Je n’eus pas le temps de poser la question qu’Hank se mit entre elle et moi. Il disait espérer qu’elle soit là pour faire mieux que pire…

Elle l’espérait aussi même si, d’après elle, j’étais seul juge de ça.

Sa voix m’avait manqué…

Mais je ne me levai pas de mon lit. Elle avait l’air triste… Mais en forme quand même. Plus en forme que quand elle était allongée dans son lit d’hôpital.

Et elle disait sur un ton doux qu’on avait beaucoup de choses à se dire.

Je la fixai.

-J’ai surtout beaucoup de questions.

Ma voix était éraillée de tristesse et de colère. Je regardai vers Hank.

-Je vais lui parler… Tu peux… Tu peux rester dehors ? Mais ne vas pas trop loin, s’il te plait…

Et quand il sortit me laissant avec Livia, je fixai cette dernière.

-C’est pas rangé… C’est pas rangé ici… Mais… C’est comme ça… Ne t’assied pas… Il fait très sale… Ne…

Je mis mes mains devant ma bouche serrant fort et fermant fort les yeux pour arrêter de parler comme ça avant de me calmer et de rouvrir les yeux me raclant la gorge avant de m’adresser à Livia.

-Pourquoi, Livia ? Pourquoi tu veux me quitter ? Pourquoi tu l’as cru lui et pas moi ? Je t’aimais… Je ne comprends pas pourquoi tu as fait ça…


Ma voix tremblait.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 1 Juin - 15:03

m_cropbox&ver=1

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpg Descent Into Hell
ft. Hank North & Julian Hughes
images?q=tbn%3AANd9GcTifjliiICJV8fYTSdPDYDmUvOcdvBqNYwoZQjUC1HXjNpUr8MN&usqp=CAU



De toutes les personnes qui auraient pu venir sonner chez nous aujourd’hui, la dernière que je m’attendais à voir était bien la jeune épouse de Julian. J’aurais été moins surprise de voir sa mère oser venir tenter sa chance que de voir Olivia en personne.

Était-ce trop tôt ou trop tard ?  Je n’en savais rien mais valait tout de même mieux que jamais et puis, comme avec Hank nous manquions légèrement de ressources, que les belles paroles remplies de bonne intentions ne suffisaient plus, peut-être que la présence d’Olivia allait faire bouger les choses.

Alors, même si je ne sautais pas de joie de la voir, je me reculais pour la laisser passer et la suivie jusqu’à la chambre de Julian. Elle était prudente, j’appréciais qu’elle n’entre pas dans la chambre comme un chien fou dans un bowling.  Son arrivée quand même  soudaine fit se dresser Hank, je reconnaissais bien là mon mari, toujours près à tout pour protéger les siens, mais Julian voulait bien qu’on les laisse et je crois que c’était mieux comme ça.

J’entrais donc derrière Olivia et glissais ma main dans celle d’Hank et le tirais doucement avec moi jusque dans le corridor.

- Laissons-les discuter.  C’est mieux comme ça.

Ils n’avaient pas besoin de nous pour superviser leur entretien, même si je me doutais bien que ça ne serait pas facile.  Nous avions quand même laissé la porte ouverte… au cas où !

- Pauvres enfants ! Ils vivent  tous les drames que nous vivons en une vie, d’un seul coup…

C’était mon constat et cela me rendais bien triste.

Je regardais Hank avant de l’attirer à moi et de me blottir dans ses bras. Il n’y a rien de comparable à ça. Rien ne peut égaler le réconfort que de se retrouver dans les bras de l’être que l’on aime le plus au monde. Je voulais qu’Hank ressente tout l’amour que j’ai pour lui. Il avait fait ce qu’il fallait pour aider Julian, maintenant, il fallait laisser sa chance à Olivia en espérant que, peu importe l’issu de leur discussion, Julian ait trouvé les réponses à ses questions et soit plus apaisé.

Je levais les yeux et regardais Hank avec un petit sourire en coin.

- Ça ne se fait pas d’espionner à la porte… pourtant j’en ai envie… Tu devrais aller voir Hope et moi, je vais aller préparer de la limonade. Ça va nous tenir occupé qu’est-ce que tu en penses ?



@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 1 Juin - 15:57



Descent Into Hell
ft. Bailey North & Julian Hughes


Je m’étais attendu à ce que Bailey vire fissa le visiteur qui arrivait très mal. Je ne voulais pas que quiconque voie Julian dans l’état où il était.

Mais je ne m’attendais pas non plus à voir débarquer Olivia Cortez, toute propre et nette, du moins en apparence. Je m’étais levé pour faire barrage entre elle et le jeune homme dévasté. Mais Bailey avait délicatement pris ma main pour m’éloigner. J’étais un peu réticent, elle dut forcer un peu, mais je finis par me laisser aller dans son sens.

Olivia me dit au passage qu’elle espérait faire mieux. Elle y avait tout intérêt.

Je me laissai entraîner par Bailey, donc, jusqu’à l’extérieur de la chambre, non sans jeter un regard et hocher à la tête à Julian quand il demanda à ce que je reste pas trop loin derrière la porte. Il ne me l’aurait pas demandé que je l’aurais fait quand même.

-Tu as ma parole Julian.

Et je sortis avec Bailey qui laissa la porte entrouverte. Puis, je serrai mon épouse, ce tout petit bout de femme, dans mes bras. J’embrassai sa bouche, puis ses lèvres.

-Julian passera au travers de ça… Je ferai tout pour.

Bailey affirma que ça ne se faisait pas d’espionner à la porte.

-Mais Julian m’a dit de rester pas loin…

Je lui souris…

-Mais je veux bien que tu m’amènes Hope et de la limonade… S’il te plait, chérie…

Notre petite Hope allait pouvoir profiter du couloir pour s’exercer à marcher.. ça allait être hilarant. Et en même temps, je pourrai surveiller ce qui se passait du côté de la chambre de Julian.

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 1 Juin - 18:24

images?q=tbn%3AANd9GcT8wUDH5TFNmJk1q_ZsaRobt_7TgGl2daAaeetBhRkHURsel5Qy&usqp=CAU
Descent Into Hell

1993-5-1573250377.jpg     m_cropbox&ver=1     d11a77929b2bf41e2b2ebbc34bd0ccc2eff504a017c3f7582285bd09687e7e64.jpg?fw=1200
ft. Julian Hughes* Bailey & Hank North




Je m’attendais à bien pire comme accueil. Du genre de me faire refermer la porte au nez ou qu’Hank North me hurle dessus tout ce qu’il avait sur le cœur mais non.  On me laissa entrer ce qui était déjà bien et, même, allé jusqu’à la chambre de Julian. Ce que j’y vis me brisa d’avantage le cœur. Tyler m’avait dit à quel point j’avais démoli Julian mais dans la bouche de Tyler, on ne peut jamais être sûr de rien.

Hank North se dressa entre nous mais Julian accepta que l’on se parle. Je respirais un tout petit peu mieux, ça allait être non pas plus facile de se parler sans la présence d’autrui avec nous, mais peut-être un peu plus simple.

Julian avait les yeux tous bouffies et rouge et il balbutiait que la chambre n’était pas rangée, de ne pas m’assoir lors je restais là, un rien plus près du lit mais pas trop non plus. Je ne voulais pas le brusquer, et moi  non plus.

- Je resterai debout, ce n’est pas grave.

Il eu besoin d’un moment pour se reprendre, je le lui laissais croyant que c’était normal qu’il prenne parole en premier.  Enfin, il n’y avait probablement pas de protocole écrit pour ce genre de situation alors je m’en tenais à ce que j’avais décidé : y aller tout en douceur  en ne brusquant rien.

Puis ce fut le bombardement de questions alors que je n’avais pas autant de réponse, je ne savais qu’une seule chose, je ne pouvais pas lui répondre bêtement que je n’en savais rien et que j’étais désolée. Julian méritait mieux que ça.

- Julian…

Je cherchais mes mots. Tout ce que j’avais préparé dans ma tête, toutes les phrases que j’avais réfléchies et non pas calculé,  toutes s’étaient effacées de ma tête. Je compris alors que je devais parler avec mon cœur, et non avec ma tête.

- Je regrette de l’avoir cru lui, et non toi. Je me suis laissé convaincre de ses mensonges et même après, je n’arrivais plus à m’en défaire. Tout ça avait prit trop de place dans ma tête.

Je ne savais pas comment l’expliquer, moi-même, je ne le comprenais pas très bien, maintenant que j’avais vu la vérité, comment j’avais pu en arriver là. Brooke disait que l’état de faiblesse psychologique dans lequel Ward et Yang m’avaient plongé était suffisant pour me faire croire n’importe quoi, que personne ne pouvait résister sur long terme à ce genre de torture.

- Ils m’ont répétés encore et encore que tu m’avais joué dans le dos, que tu me mentais, ils ont frappé là où ça m’a fait mal parce qu’ils savaient que ça ne me ferais pas grand-chose qu’il appuie sur mon père.

Ensuite, il n’aura suffit d’entretenir ces pensées pour continuer de me façonner comme il me voulait et ça, encore aujourd’hui, malgré tout ce que je sais, ça va prendre du temps pour que je redevienne vraiment comme avant.

- Quand je t’ai vu à l’hôpital, je t’en ai voulu. Je n’arrivais pas a passer par-dessus les idées qu’ils m’avaient implanté dans la tête. Pour eux, tu m’avais trompé, tu avais profité que je ne sois plus là pour te la couler douce, que tu vivais ta meilleure vie, sans moi.  Je regrette de ne pas avoir été plus forte que ça, de ne pas avoir réussis à ne pas me laisser atteindre.

J’espérais que quelque part, Julian comprendrait. Il l’avait vécu, avec sa mère, il savait ce que ça peut faire en dedans de se faire implanter de force une illusion. Elle le battait et parvenait à le rendre coupable de sa propre folie, comme si chaque fois, c’était parce que Julian avait mérité ses coups.

- Ça m’a prit…beaucoup trop de temps, vraiment trop longtemps pour parvenir à comprendre que tu n’avais absolument rien fait de mal. Je suis tellement désolée de t’avoir fait subir ça, Julian. Rien de ce que je pourrai dire ne pourra te retirer ce que je t’ai fait mais…  Julian je suis sincèrement désolée.


© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 442
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeJeu 4 Juin - 16:44

original.gif

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpgDescent Into Hell
ft. Hank North & Bailey North
m_cropbox&ver=1

Livia était là… Je crus d’abord que c’était mon imagination qui me faisait défaut avant de comprendre qu’elle était bien là en chair et en os.

Et, très vite, je ressentis tout un tas de chose envers elle. De la colère, notamment. Parce que j’étais en colère par rapport à la façon dont elle m’avait parlé la dernière fois qu’on s’était vu. J’étais en colère par qu’elle avait osé croire un criminel plutôt que moi, son mari.

J’étais en colère parce que je n’avais pas compris pourquoi elle m’avait fait tant de mal.

Hank se dressa devant nous avant que je n’accepte de parler à Livia. Bailey vint récupérer son mari qui déclara, avant de sortir, que j’avais sa parole et que, donc, il restera non loin de la porte au cas où. J’hochai de la tête lui montrant, d’un regard, ma reconnaissance.

Puis on finit par être seul, Livia et moi malgré que j’entendais encore faiblement Hank et Bailey derrière la porte de ma chambre qui était restée entre-ouverte.

Quand on fut seul, je regardai autour de nous. Il faisait sale… Trop sale… Beaucoup trop sale pour que Livia. Ça m’angoissa un peu… Mais Livia disait que ce n’était pas grave. Je me raclai la gorge… Puis, j’hochai de la tête. D’accord.

Et quand je fus rassuré de ça, je commençai à déballer mes questions. Je disais ça, d’une voix tremblante, redoutant réellement les réponses.

Mais il me les fallait. Il me les fallait vraiment malgré la boule que j’avais dans le ventre.

Et Livia souffla mon nom avant de dire… Qu’elle regrettait. Je l’écoutai sans ouvrir la bouche. Elle regrettait d’avoir cru en ce Ward et non en moi. Il disait qu’il avait réussi à la convaincre de mensonges.

Je ne savais pas quoi dire… Pourquoi elle avait tant cru à ses mensonges ? Je ne savais même pas si elle le savait elle-même. Et je la regardais avec un mélange de tristesse et d’incompréhension sentant, quand même, une sorte de poids en moins sur le cœur alors qu’elle reconnaissait que ce que Ward lui avait dit n’était que des mensonges.

Et le « il » se transforma en « ils » de temps en temps. Ils lui avaient mis des mensonges dans la tête qu’elle avait finis par croire… Comment c’était possible ? Je n’en savais rien. Mais ça avait fonctionné.

Elle expliqua que c’était tout ça qui avait entrainé les mots qu’elle m’avait dit à l’hôpital et dont le souvenir me fit frissonner d’effroi.

Je ne savais pas quoi dire… Ce qu’elle disait me rassurait et, en même temps, je ne comprenais pas ce qui avait fait que, maintenant, elle ne croyait plus à tous ces mensonges.

Je ne la regardais presque pas mon regarde triste étant, la plupart du temps, dans le vide.

Et elle s’excusa.

Je remontai mon regard sur elle. Est-ce que j’avais récupérer ma Livia ? Est-ce qu’elle me donnait de faux espoir pour mieux m’enfoncer ensuite ? Cette idée fit que j’enserrai, d’un coup, mes épaules avec mes bras comme pour, d’une certaine façon, me protéger.

-Je… Je ne sais pas quoi dire… Je comprends et… Je ne comprends pas. Comment ils ont fait pour que tu les croies ? Comment est-ce que tu as pu croire que je profiterais de ton enlèvement pour aller voir d’autres filles ? Je… Je croyais que tu me connaissais assez pour savoir que je t’aimais vraiment. Je n’ai jamais eu aussi peur que quand on n’avait aucune nouvelle de toi. J’ai fait tout pour qu’on te retrouve…

Je ne haussais pas le ton… Pas même que j’arrivais à y mettre un ton de reproche. Non… Je posais simplement les questions d’une voix faible et tremblante. Mes yeux, eux, étaient embrumés de larme de colère, de tristesse et de soulagement.

-Et… Qu’est-ce qui t’as fait cesser de croire à ces mensonges ? Jack ? C’est Jack ? Qu’est-ce qui à changer, Livia, pour que ton comprenne que jamais je ne t’aurais quitté pour personne d’autre. Surtout pas alors que tu étais en danger ?

J’avais envie de savoir pourquoi aujourd’hui et pas hier ou demain.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeJeu 4 Juin - 21:01

images?q=tbn%3AANd9GcT8wUDH5TFNmJk1q_ZsaRobt_7TgGl2daAaeetBhRkHURsel5Qy&usqp=CAU
Descent Into Hell

1993-5-1573250377.jpg     m_cropbox&ver=1     d11a77929b2bf41e2b2ebbc34bd0ccc2eff504a017c3f7582285bd09687e7e64.jpg?fw=1200
ft. Julian Hughes* Bailey & Hank North




Par où commencer ?  Je n’en avais aucune idée.  Tout ce que j’avais prévu de dire s’était envolé maintenant que je me trouvais devant Julian.  Je ne voulais pas joue r à la victime et de ce fait, excuse mes dires et mes gestes.  Bien sûr que jamais je n’aurais mis un terme à notre relation si Ward n’était pas entrer chez moi un soir pour me kidnapper.

Je ne savais pas où me placer dans la pièce, Julian disait qu’il faisait sale partout et il me semblait déplacé de m’installer sur le lit avec lui alors je me rapprochais juste un petit peu et restais debout pour répondre à ses questions qui ne tardèrent pas à fuser et auxquelles je tentais de répondre le plus honnêtement possible.

Julian disait me comprendre et en même temps non. Mais ce qu’il demandait ensuite me fit mal, je pouvais l’encaisser mais, avait-il oublié ce que c’était que de se faire entrer quelque chose de force dans la tête ?

- C’était insidieux, Julian. Ils ont commencés par m’affamer et m’humilier puis me battre et alors que l’un continuait à me violenter, l’autre a changé de tactique et me réconfortait et c’est comme ça qu’il a installé un… comment dire… un climat de confiance ?

Je jouais avec mes cheveux, ou avec le bord de mon t-shirt.

- C’était toujours le même pattern. Si bien que je me suis accroché à la seule chose qui me semblait moins souffrante. Ça c’est fait lentement mais tellement bien que même après, c’est resté gravé dans ma tête.  

Je décidais de m’assoir sur le sol de la chambre, malgré que Julian m’avait dit que c’était sale, je doutais que la femme d’Hank North laisse sa maison devenir crade, même si la chambre de Julian devait être chasse gardée.

- Au début, j’ai refusé de le croire, pour ce que…  pour ce que Ward me disait sur toi, ça ne faisait aucun sens. Il m’a dit des choses, petit à petit, il a commencé par mon père et ses, je regardais par-dessus mon épaule en direction du couloir. Je n’allais pas balancer les activités de Jimmy aux oreilles du couple North!, et ses passe-temps, et je sais qu’il me disait vrai, c’était très troublant. Il savait comment entrer dans ma tête un tout petit peu à la fois jusqu’à pouvoir y imprimer ce qu’il voulait.

J’espérais qu’il pouvait comprendre ça, lui qui était persuadé que sa mère le battait dans son propre intérêt. N’est-ce pas mon père qui avait volé à son secours ?

Puis Julian demanda la question que je redoutais mais à laquelle je n’avais pas l’intention de me dérober.

- Et bien… Non ce n’est pas Jack. J’ai…

Je soupirais un bon coup puis je ramassais mon courage à deux mains en me disant que le mieux, c’était de le dire directement, comme un pansement qu’on retire. Vaut mieux y aller d’un coup plutôt que de souffrir  petit à petit.

- J’étais obsédée par l’idée de retrouver Ward et de partir avec lui. Nous en avions parlé pendant que j’étais captive. Il n’est jamais revenu et donc…ben… je l’ai cherché et retrouvé et confronté. J’ai vite compris que jamais il n’avait eu l’intention de partir avec moi, c’était une partie de son plan pour mieux me manipuler, le temps  que j’étais sous son emprise.

C’était difficile de raconter tout ça au point où maintenant, mes larmes coulaient. Je ne pleurais pas, mais mes larmes coulaient silencieusement sur mon visage.

- Ça m’a fait l’effet d’une chute libre. Une lente et douloureuse chute libre pendant laquelle j’ai réalisé tout le mal que je t’avais fait et tout ce que j’avais ruiné et je regrette tellement Julian !  Je ne veux pas ça, nous deux, séparés, c’est pas ce que je veux mais je l’ai provoqué et…  j’y fais face parce que je sais que je ne pourrai jamais te retirer tout le mal que je t’ai fait.


© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 442
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeSam 6 Juin - 14:29

original.gif

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpgDescent Into Hell
ft. Hank North & Bailey North
m_cropbox&ver=1

J’écoutais Livia… Et je comprenais certaines parties de son discours. Moins d’autres parties. Je voulais, pourtant, essayer de comprendre. Parce qu’il fallait que je comprenne ce qui m’avait paru, jusqu’ici, totalement irréaliste et incompréhensible. Parce qu’il n’y avait aucune logique dans ce qu’il s’était passé et dans les mots que Livia m’avaient lancé le jour où j’étais venu la voir à l’hôpital. Moi qui avais angoissé à l’idée de ne jamais la revoir. Moi qui avais fait tout ce que je pouvais pour qu’on la retrouve.

Et je voulais comprendre comment elle avait pu croire les paroles de ses ravisseurs. Elle m’expliqua qu’ils avaient commencés par l’affamer, l’humilier, la battre… Avant que l’un d’eux, Ward je présume, à commencer à la réconforter. Ma mère… Elle me battait aussi… Mais je savais qu’au fond, elle m’aimait. N’était-ce pas pareil ? Oui et non. Parce que, justement, ma mère m’aimait vraiment. Et que c’était ma mère et que, de ce fait, je l’aimais aussi. Ce n’était pas une feinte contrairement à Ward envers Livia.

C’est ce que je pensais… Mais est-ce que ça voulait dire que Livia n’avait pas le droit d’être tombée dans le piège ? Non… Je comprenais… En quelque sorte, je comprenais.

-Je… Je comprends… Tu y as cru pour survivre. Parce qu’il était gentil avec toi et que, là-bas, c’était la seule chose qui te faisais tenir.


Je pouvais comprendre ça… Mais son sentiment avait perduré au-delà même de son enlèvement. Comme si tout ce que Ward lui avait mis dans la tête était resté.

Livia finit par s’asseoir sur le sol. Je frissonnai et ramenai mes jambes sur le lit contre mon torse. Il faisait sale à terre. Livia allait être sale. Mais elle semblait s’en foutre. Je me raclai la gorge, pas vraiment à l’aise…

Mais je continuai tout de même de l’écouter. Au début, elle n’avait pas cru Ward sur ce qu’il disait sur moi. Mais Ward avait été malin. Il avait d’abord commencé à lui dire des choses sur Jimmy Reed. Des choses vraies que Livia savait vraies. Et elle a fini, du coup, pas croire les choses fausses qui étaient sortie de la bouche de ce type.

-C’est… Je comprends… Il a été malin…

Mais pourquoi avait-il fait ça ? Je ne savais pas… Peut-être pour s’amuser ou, alors, pour faire mal à Livia et à tous ceux qui l’aimaient.

C’était réussi.

Mais je voulais, aussi, savoir ce qui avait changé… Pourquoi, tout d’un coup, Livia avait cessé de croire à ses mensonges ? Je crus, un moment, que c’était grâce à Jack.

Mais non.

Je la regardai. Elle hésita. Puis me dit qu’elle avait tellement été obsédée par Ward, par son envie de partie avec lui, qu’elle l’avait cherché et qu’elle avait été le voir personnellement. Ses paroles me brisèrent le cœur une fois de plus. Mes yeux s’embrumèrent un peu de larmes. L’idée qu’elle avait eu l’idée de tout abandonné pour lui me faisait mal… Parce que ça me prouvait que notre amour n’était pas indestructible.

Son histoire était la preuve.

Pourtant, je l’avais cru indestructible.

Mais je ne dis rien entendant le dénouement de tout ça. Ward lui avait dit qu’il n’avait aucune envie de partir avec elle. Et les larmes coulèrent sur les joues de Livia. Je ne savais pas si elle pleurait parce qu’elle avait honte de tout ça ou bien parce qu’elle aurait bien voulu que Ward ne se soit pas joué d’elle et qu’il était vraiment celui qu’il lui avait montré pendant sa captivité.

Ne pas savoir me rongeait.

Mais, Livia leva le voile. Elle pleurait parce qu’elle regrettait de m’avoir fait mal. Elle regrettait le mal qu’elle m’avait fait. Elle ne voulait pas qu’on soit séparé.

Je ne voulais pas non plus.

-Je… Je t’aimais, Livia…


C’est ce que je dis d’une voix étranglé par les sanglots. Elle pleurait. Je pleurais.

-Si tu étais parti avec lui… Je… Je ne sais pas ce que je serais devenu.


Est-ce que je devais la pardonner ? J’aimerais tant vivre à nouveau avec elle comme si rien ne s’était passé.

Mais quelque chose s’était passé.

-Et je suis triste et en colère que même mes paroles n’avaient pas réussi à te résonner. Que malgré tout ce que je t’ai dit, tu étais quand même prête à partir avec lui.

Ça me faisait mal… Mais je ne voulais plus avoir mal.

-Mais, je comprends… En partie, je comprends… Est-ce que je peux vraiment t’en vouloir ? Je ne sais pas… Mais… Je t’aime… Je le sais… Même si… Tu m’as fait mal…

Ma mère m’avait fait mal aussi. Plein de fois. Et je l’avais pardonné. Plein de fois.

Je pouvais le faire une fois pour Livia ?

Oui…

Si je voulais avancer, oui.

-Je n’aime pas qu’on soit séparé non plus…

Mais j’avais peur de sortir d’ici… Un paramètre que je ne pris pas encore en compte.

-Et… Tu as dit que tu avais vu Ward… Tu sais, donc, où il est ? Tu… Tu l’as livré à la police ? Il est dangereux… Il t’a manipulé… Il mérite la prison.

Il méritait largement ça. Et, surtout, je me sentirais bien mieux avec lui enfermé quelque part.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeSam 6 Juin - 17:10

images?q=tbn%3AANd9GcT8wUDH5TFNmJk1q_ZsaRobt_7TgGl2daAaeetBhRkHURsel5Qy&usqp=CAU
Descent Into Hell

1993-5-1573250377.jpg     m_cropbox&ver=1     d11a77929b2bf41e2b2ebbc34bd0ccc2eff504a017c3f7582285bd09687e7e64.jpg?fw=1200
ft. Julian Hughes* Bailey & Hank North




Il n’y avait rien de facile ou de plaisant à tout déballer à Julian car je n’aimais pas dévoiler aux gens cette facette de moi, celle qui pouvait me laisser paraître pour faible, même aux yeux de mon mari.  Je n’avais pas pour habitude de m’apitoyer sur mon sort, je savais rebondir, me relever les manches et foncer.  Seulement c’était un tout petit peu plus compliqué cette fois parce que j’avais blessé involontairement, ou presque, Julian.  Toute cette histoire était bien plus grosse que nous deux, pour ce que nous étions, au fond, encore, que des enfants.

Il me faudrait des années de psychothérapie pour parvenir à expliquer à Julian  ce que j’ai vécu, sans censure, sans me méprendre dans mes intentions et mes paroles. Mais j’y parviens, et Julian fini par le verbaliser à son tour.

- À force d’être humiliée et battue, un peu de douceur ça faisait du bien. Je n’étais plus maître à partir de là de mes pensées.  Ça ne s’est pas fait en plus claquement de doigts. Ward à été patient, il a su utiliser les bons mots, viser mes points faible. Notre couple en était un, c’était certain qu’en utilisant ça, il savait ce qu’il faisait. Au début j’ai refusé de le croire mais les jours passaient et j’étais de plus en plus faible.

Après, les manœuvres de Ward avaient fait boule de neige jusqu’à donner le résultat qu’il souhaitait.

Je regrettais amèrement de ne pas avoir été plus forte, de m’être laisser manipuler et façonner, d’être devenue quelqu’un d’ignoble mais surtout, d’avoir fait mal à Julian. C’est ce que je lui disais, sachant que je ne pouvais pas effacer l’ardoise avec mes paroles, que le temps allait  assainir le climat et fixerait l’avenir.

Et Julian répondit qu’il m’aimait.

Je comprenais par là qu’il ne m’aimait plus, maintenant. J’essuyais mes larmes du revers de mes mains et hochais de la tête.  C’était le résultat de ce que j’avais créé et parce que moi je l’aimais encore, je ne pouvais que respecter ce fait et vivre avec.  Je n’avais aucun droit d’exiger le retour de Julian, comme si notre couple n’avait pas souffert.

Je le regardais, au travers de mes mains sur mon visage avant de les laisser tomber et d’hausser des épaules.

- Julian… quand tu es venus me voir à l’hôpital, j’étais loin d’être guérie. Même aujourd’hui, ce que je ressens en moi, ce n’est pas moi, pas comme avant.  Il y a plein de choses qui se sont brisées ou transformées je dois apprendre à vivre avec tous les dommages qu’ils ont causés. Et j’aimerais te dire que notre amour était assez fort pour que ta présence suffise à me ramener mais non. Rien ni personne ne pouvait rien faire. Il faut des années pour construire une personne et une fraction de seconde pour la démolir.

J’avais encore un long chemin à parcourir. Si j’ai berné les gens au mariage de mes parents, je ne pouvais pas me cacher de moi-même.  Montrer aux gens ce qu’ils veulent bien voir c’est facile, montrer nos plaies l’est moins. C’est ce que je tentais de faire avec Julian, sans savoir si j’y parvenais, si je faisais… pire que mieux…

Julian continu, revenant sur ses paroles, enfin, plus ou moins, mais le je t’aimais se changea pour un je t’aime et ça me donna l’espoir que peut-être il pourrait se relever de ce que je lui avais fait. Alors j’osais ajouter que je n’aimais pas que nous soyons séparés mais que je n’avais d’autres choix de l’assumer parce que c’était ce que j’avais voulu. Et Julian non plus, n’aimait pas que l’on soit séparé…

Légitimement, il m’interrogea sur Ward, sur le fait que, puisque je savais où il se trouvait, je l’avais dénoncé à la police ce à quoi je répondis en premier par un hochement négatif de la tête avant de chuchoter un faible ’’Je ne peux pas, Julian…’’

Je jetais un regard neveux par-dessus mon épaule, en direction de la porte, sachant qu’Hank North devait se tenir pas très loin, juste assez pour entendre notre échange et si je n’avais strictement rien à faire qu’il entende tout ce que j’avais dit jusque là, pour la suite, c’était plus délicat.

- Ward…  sait trop de chose… Sur… des gens trop près de moi. Il a toutes les cartes en mains pour faire beaucoup, beaucoup de dégât… C’est lui qui a tiré sur ma mère. Il me l’a dit quand je suis allé le voir. Donc… et je baissais le ton au possible mais pas encore assez pour que Julian lui ne m’entende pas, tu te souviens du massacre Conti ?

Je le fixai ensuite dans les yeux et articulais lentement pour qu’il puisse, je l’espérais, lire mes lèvres que le tueur, n’est nul autre que mon père… Jimmy Reed.  Ward avait les bonnes cartes en ces mains pour nous tenir tous mais je ne perdais pas espoir. J’avais un plan, enfin, une ébauche de plan mais pour le moment, je devais faire les choses dans l’ordre et pour commencer, rétablir ma relation avec Julian,  amoureuse ou amicale, était en haut de ma liste.

Je le regardais, avec autant de désolation que d’amour et, je levais ma main vers lui, ne sachant pas s’il oserait se rapprocher de moi ou s’il me repousserait.

- Je te demande pardon, Julian.


© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 442
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 8 Juin - 13:19

original.gif

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpgDescent Into Hell
ft. Hank North & Bailey North
m_cropbox&ver=1

J’essayais de mettre du mien pour comprendre Livia… Il le fallait. Il le fallait si je voulais essayer de sauver ce qu’il y avait encore à sauver. Parce que, malgré ma colère, j’avais encore de l’affection pour Livia. Si je n’en avais plus, je ne souffrirais pas autant, je suppose.

J’aurais préféré ne plus souffrir et la détester, tout simplement. Mais je n’y arrivais pas…

Alors, je voulais choisir d’essayer de comprendre.

Et je comprenais, peu à peu… Ward avait fait en sorte de jouer aux gentils pour qu’elle s’attache à lui. Il avait été patient. C’est ce que Livia disait. Elle ne le croyait pas au départ mais, à force, elle avait commencé à le croire.

-Oui… Je comprends… Il savait comment faire… Il a été patient…

Je ne faisais que répéter ce que j’entendais. Ça m’aidait à comprendre. Et ça m’aidait, aussi, à pouvoir parler à mon tour même si j’avais beaucoup de mal à verbaliser ce que je ressentais. Parce que je ressentais un tas de choses. Et ce n’était pas facile, pour moi, de faire des phrases…

Mais je le fis quand même alors qu’on pleurait autant elle que moi.

Et Livia disait qu’elle n’était pas encore guérie. Qu’ils avaient fait beaucoup de dégâts et que tout n’était pas encore en ordre dans sa tête. Que, quand elle était à l’hôpital, rien ni personne n’aurait pu, à ce moment-là, lui enlever de la tête tout ce que Ward lui avait mis.

L’amour n’était pas aussi fort que ça. J’hochai de la tête et reniflai un peu resserrant encore plus mes jambes contre mon torse.

-J’espère que… Que tu pourras redevenir la même. Un jour… J’espère qu’ils n’ont pas tout cassé…

J’espérais que j’allais pouvoir retrouver la Livia que j’avais aimé dans la nouvelle Livia. Parce que c’était de l’autre Livia que j’étais tombé amoureux. Si elle avait changé du tout au tout, est-ce que les choses pourront redevenir normales ? Je n’en savais rien. Et ça m’angoissait d’autant plus.

-J’espère que tu pourras guérir…

Parce que je l’aimais toujours… Malgré tout ça. C’est ce que je finis par dire. Je l’aimais toujours et je n’aimais pas être séparé d’elle.

Et ça malgré la peur que j’avais qu’elle ne soit plus du tout la même et que les choses ne seront jamais comme avant.

Puis, je revins à Ward… Elle savait où il était alors, je présumais qu’elle avait dû, entre temps, le livrer à la police. Je serais vraiment soulagé si un type comme lui pouvait être mis derrière les barreaux.

Mais Livia hocha négativement de la tête avant de murmurer qu’elle ne pouvait pas. Je secouai ma tête. Pourquoi ? Pourquoi elle ne pouvait pas ?

-Pourquoi ?

Elle regarda vers la porte… Avant de dire tout bas que Ward savait trop de choses. Elle avoua aussi que c’était lui qui avait tiré sur sa mère ce qui noua un peu plus mon estomac.

Mais ce qui me fit écarquiller les yeux c’est quand Livia m’avoua que le massacre des Conti avait été fait par le père de Livia.

Jimmy Reed.

Je n’en revenais pas… Jimmy Reed. Le patron de BSC… Avait massacré une famille entière.

J’avais la nausée… C’était donc ça ce dont Jimmy insinuait. C’était de tout ça qu’il ne voulait pas me parler clairement malgré mes questions incessantes. Jimmy Reed cachait des choses. Beaucoup de choses. Et je crois que je n’ai entendu, là, de la bouche de Livia, que le sommet de l’iceberg.

-Ce… N’est pas possible…

Je disais ça dans un souffle.

-Je…

J’avais plein de questions… Des milliers de questions. Mais je regardai vers la porte de me chambre me rappelant qu’on n’était pas seul et que ce n’était pas le moment d’éclaircir tout ça.

Livia leva alors la main vers moi… Me demanda pardon. Je regardai sa main. Tout ce que je venais d’entendre se bousculait dans ma tête…

Je devais lui pardonner… Pour avancer, je savais que je devais lui laisser une chance.

Je voulais lui laisser une chance.

Je me levai du lit d’un pas hésitant avant de prendre sa main.

-D’accord… J’accepte… On peut… On peut ressayer… Mais alors il ne faudra jamais plus rien se cacher… Jamais… Sur rien…

Sur rien du tout… C’était à dire même sur ce qui concernait son père. Parce que si j’avais su ça avant, peut-être qu’on aurait pu retrouver Livia bien plus vite. L’idée me hantait déjà.

-Tu… Tu me le promets ?

Il fallait qu’elle me le promette.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 8 Juin - 16:39

images?q=tbn%3AANd9GcT8wUDH5TFNmJk1q_ZsaRobt_7TgGl2daAaeetBhRkHURsel5Qy&usqp=CAU
Descent Into Hell

1993-5-1573250377.jpg     m_cropbox&ver=1     d11a77929b2bf41e2b2ebbc34bd0ccc2eff504a017c3f7582285bd09687e7e64.jpg?fw=1200
ft. Julian Hughes* Bailey & Hank North





Julian partageait les mêmes espérances qu’à peu près tout le monde, moi y comprise, que mon expériences ne m’aies pas trop profondément marquée, qu’un jour, je puisse redevenir la même.  Je l’espérais mais j’en doutais. Je savais déjà que jamais plus je ne serais la même fille, que, pour toujours, il y aurait un avant et un après Ward.

- Le temps va nous le dire. J’espère qu’avec beaucoup d’amour et de support, ce soit plus facile de passer au travers.

Il ne s’agissait pas là que de son amour à lui, mais de celui que je me portais à moi-même, a celui que je pouvais offrir aux autres aussi. Tout était à rebâtir mais ce n’était pas exclus que ce soit pour le mieux, que je puisse grandir de ce que j’avais vécue, m’en sortir plus forte, plus solide, moins naïve.

Je déballais donc, petit à petit tout ce que j’avais à dire à Julian qui fini par me demander si j’avais pu dénoncer Ward mais je lui répondis par la négative puis, en baissant le ton pour éviter que les époux Norths logés de l’autre côté de la porte, dans le corridor puissent entendre la bombe que je m’apprêtais à larguer. Mon père était le responsable du massacre Conti et à cause de ça, je ne pouvais pas dénoncer Ward. Ce dernier n’avait rien à perdre ce qui n’était pas le cas de Jimmy Reed.

J’aurais bien aimé répondre à Julian que ce n’était pas vrai, quand il s’exclama que ça ne pouvait pas être possible, seulement, je venais de lui révéler la stricte vérité.  Elle m’effrayait tout autant que lui. Je pouvais voir sans son regard toutes les questions qui se bousculaient mais tout comme moi, il était conscient que le moment était bien mal choisit pour en discuter.  Je ne pouvais faire confiance à personne, sauf à Julian, de ça, je n’en doutais absolument pas.  

Puis je lui demandais à nouveau pardon en lui tendant la main. Je m’étais promis de ne pas le brusquer, que je respecterais son rythme, je lui devais bien ça, c’était le minimum après ce que je lui avais fait endurer mais par ce geste, je voulais qu’il voit à quel point j’étais sincère et lorsqu’il se leva pour prendre ma main, et qu’il me demanda de ne plus jamais rien lui cacher, je ne résistais pas à le prendre dans mes bras et de pleurer contre son épaule.

- Si j’avais su tout ça avant… je te l’aurais dit. Je te promets que je ne te cacherai jamais rien, plus jamais rien.

Je n’avais jamais vraiment eu de secret pour Julian, sauf en ce qui concernait Jimmy et ses Los Diablos. Pourquoi ? Parce que je ne jugeais pas que je devais m’en préoccuper, que c’était quelque chose qui ne devait pas se savoir et que si je n’en parlais pas, ça resterait inconnu, puisque nous n’aurions aucune raison d’en parler. Si j’avais pu voir plus loin et deviner que cela pouvait me mettre à risque,  j’aurais pris une autre décision. Seulement c’était fait et de ça, je n’en étais pas responsable, je n’avais pas planifié mon propre enlèvement. Je ne pouvais que réparer ce que les conséquences de mon enlèvement m’avaient fait faire.

Je relevais la tête et essuyais mes yeux du revers de ma main en me reculant doucement de Julian, regrettant de ne pas m’en être tenue à ce que j’avais pourtant voulu faire, le laisser choisir quand et comment.

- Je suis désolée, je ne voulais pas… c’était spontané.

Je soufflais un peu, c’était un peu comme si toutes les émotions remontaient en vrac et m’étouffaient.  J’opérais beaucoup de changements en même temps, il y avait de quoi s’étourdir mais si je ne le faisais pas, si je demeurais dans la chambre chez Jack, j’allais sombrer bien pire que ce par quoi j’étais passée.

- Je vais te laisser, si tu veux. Peut-être que tu as besoin  d’être seule. Je dois parler à Jack de… J’ai décidé de reprendre ma carrière mais avec Daniele Ricci pour me guider.

Tant qu’à faire !

Je venais de lui promettre de ne rien lui cacher, il fallait donc qu’il soit au courant de ma décision avant même que Jack et même Daniele ne soient mit au fait.


© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeLun 8 Juin - 17:35

m_cropbox&ver=1

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpg Descent Into Hell
ft. Hank North & Julian Hughes
images?q=tbn%3AANd9GcTifjliiICJV8fYTSdPDYDmUvOcdvBqNYwoZQjUC1HXjNpUr8MN&usqp=CAU



Hank n’avait pas voulu s’éloigner de la porte de la chambre de Julian et je respectais sa décision. Il était probablement plus sage en effet de rester aux aguets. Alors je descendis à la cuisine chercher un verre de limonade à Hank, tel qu’il me l’avait demandé puis quand il eu son breuvage, c’est vers la chambre de notre fille que je me dirigeais. Elle était debout et se tenait à la barre de son lit à barreaux et me regardait de ses beaux grands yeux comme si elle me demandait pourquoi j’avais mis autant de temps pour venir là voir.

Je l’avais prise puis embrassé sur ses petites joues avant de la changer de couche, de puis replacer un peu les cheveux puis de l’amener à son père vers qui elle ne tarda pas à tendre les bras.  Hope est réellement la petite fille à son papa.  Elle plaça ses petites mains sur les joues de son père, les étira, les replaça jusqu’à amener ses lèvres vers l’avant, elle rigolait puis lui faisait pleins de bisous, de câlins.

- Des fois, je me dis que je n’ai été qu’un utérus porteur !, dis-je en m’esclaffant.

Je ne doutais pas un seul instant que ma fille m’aimait aussi fort qu’elle pouvait aimer son père, n’empêche que je n’avais pas droit à la même sorte de démonstration affective. C’était leur lien, nous avions le notre et c’était parfait ainsi.

Je m’asseyais sur le plancher du corridor, à l’opposé d’Hank qui lui, était beaucoup plus près de la porte de la chambre de Julian et  le regardait s’amuser avec Hope qui babillait joyeusement, cependant, pas encore assez fort pour ne pas encore les sanglots et murmures étouffés émanant de la chambre.   Je l’avoue, j’aurais aimé être un petit oiseau et aller me poser sur le bord de la fenêtre pour espionner, voir et entendre ce qui se passait là dedans mais ça ne nous appartenait pas, ni à Hank, ni à moi, de le faire.

Julian et Olivia avaient cru un jour être assez matures pour s’unir, ils devaient donc, aussi, l’être assez pour régler leur différents sans chaperons, c’était mon opinion pourtant, j’étais tout de même assise dans le corridor, prête à intervenir si besoin était.

Hope se tenait debout, se retenant aux index de son père qui voulait la voir marcher. Elle allait bientôt avoir dix moi, c’est dingue à quel point notre fille grandissait rapidement. Tellement rapidement que le désir de lui donner un petit frère ou une petite sœur se faisait de plus en plus ressentir mais j’avais lâché prise à ce sujet, vis-à-vis de mon époux qui mettait les freins.

Hope levait le pied gauche et tapait du talon alors qu’elle pointait les orteils du pied droit, comme si elle voulait partir mais qu’elle ne savait pas sur quel pied danser.

- Laisse la ramper, quand elle va marcher, nous on va apprendre à courir !

Ça me faisait rire autant que j’étais en total admiration de toutes les étapes de développement de notre fille.  Tous les petits mots qu’elle savait maintenant dire :’’ papa, maman, lait, en haut’’ et surtout le plus important de tous : ‘’NON !’’

Puis, ce fut le silence, pas ici dans le couloir mais dans la chambre de Julian, nous n’entendions plus rien, pas de sanglots, pas de murmures, juste le silence et je regardais Hank en fronçant des sourcils.  S’étaient-ils tombés dans les bras l’un de l’autre ?

- On jette un œil ou… ?


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Hank North
Hank North


Messages : 3007
Date d'inscription : 05/06/2017
Age du personnage : 39
Localisation : San Fernando Valley

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: nerveux...
Song: One Of My Turns - Pink Floyd


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeSam 13 Juin - 11:36



Descent Into Hell
ft. Bailey North & Julian Hughes


De là où j’étais, bien campé dans le couloir avec la limonade que Bailey m’avait rapporté, je ne pouvais pas comprendre ce qui se disait à l’intérieur de la chambre. J’entendais bien des murmures et des sanglots, mais ce que j’avais peur d’entendre, c’était une nouvelle crise d’hystérie de la part de Julian et qu’il ne blesse involontairement la jeune chanteuse.

Mais il n’y eut rien de tout ça et, pour mon plus grand plaisir, Bailey me ramena Hope qui tendit instantanément les bras vers moi. Elle sentait bon le bébé tout propre et me faisait faire des grimaces en tout genre en appuyant sur mes joues.

Puis, je la posai à terre et voulu la faire marcher. Elle en était encore à ramper et n’avait pas un équilibre bien défini. Mais c’était drôle de la voir ne pas savoir mettre un pied devant l’autre. Mais ça viendrait plus vite qu’on ne le croyait, comme le disait Bailey.

-Ouais, elle va nous faire courir. Il faudra penser à des barrières pour les escaliers…

Bailey s’amusait de nous voir et autant Hope que moi, on faisait notre show. Hope Scandait des Papa-maman, papa-maman à tout va… Et je la dirigeait finalement vers sa mère pour qu’elle la réceptionne dans ses bras.

De la chambre ne venait plus que des sanglots étouffés… Plus de bribes de voix. Étaient-ils tombés dans les bras l’un de l’autre ? Je l’espérais.

Et Bailey voulait qu’on jette un œil…

-Ok, tiens la petite, je vais entrer le premier.

Je lui laissai Hope et allai frapper à la porte…

-Julian ? Livia ? On peut entrer ? Tout va bien ?

@ Billy Lighter


Don't look so frightened this is just a passing phase
one of my bad days ©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Julian Hughes
Julian Hughes


Messages : 442
Date d'inscription : 04/08/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Entre Malibu et Beverly Hills

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: un futur Jimmy Reed... En beaucoup mieux.
Song:


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeDim 14 Juin - 13:07

original.gif

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpgDescent Into Hell
ft. Hank North & Bailey North
m_cropbox&ver=1

Seul beaucoup d’amour pouvait faire revenir la Livia que j’aimais. C’était Livia elle-même qui venait de le dire… Beaucoup d’amour. C’est ce que j’étais venu lui donner quand je suis allé la voir à l’hôpital. Mais elle l’avait refusé. Elle l’avait refusé à cause de tous les mensonges qu’on lui avait mis dans la tête. Mais, maintenant, elle était prête à pouvoir guérir… Et l’idée que je puisse ne pas réussir à l’aider me hantait.

Mais je ne dis rien, j’hochai de la tête. Je comprenais ce que voulais dire Livia… Et j’espérais que l’ancienne Livia allait revenir un jour.

Et je pensais qu’une façon de guérir était d’enfermer les coupables de tout ça. Qu’ils ne puissent plus atteindre Livia, ni qui que ce soit d’autre. Mais je déchantai bien vite quand j’appris qu’on ne pourrait rien contre Ward. Parce que Ward savait des choses. Ward savait des choses sur Reed. Des choses que m’appris Livia et qui me figèrent sur place me filant la nausée. Reed… Reed était un tueur, c’est ça que j’appris. L’homme dont j’ai été fan n’était qu’un meurtrier. Je n’avais aucune idée des raisons qui avaient motivés un tel massacre. Mes idées se bousculaient bien trop dans ma tête si bien que je n’arrivais pas à avoir des pensées claires.

J’encaissai le coup n’arrivant pas à y croire. Mais je devais me rendre à l’évidence : Livia ne mentait pas.

Et après cette révélation qui me choqua, Livia me demanda pardon. Un pardon sincère… Je l’entendais. Un pardon qui fit battre mon cœur malgré que je savais qu’après tout ce qu’il s’était passé, l’avenir entre nous était incertain.

Mais je voulais y croire… Parce que je voulais revivre.

Alors, je pris la main de Livia lui disant que je lui pardonnais… Mais que plus jamais on ne devait se cacher quoi que ce soit entre nous. Parce que j’étais sûr que si j’avais su pour Reed, les choses auraient pu se passer autrement. Je n’aurais pas été aussi naïf. Je n’aurais pas laissé Livia seule le soir chez nous. Si j’avais su, j’étais sûr que les choses auraient été différentes.

Alors, je ne voulais plus de secrets.

Livia disait qu’elle ne me cachera plus rien. J’hochai de la tête passant mon bras sur mes larmes pour les sécher alors que Livia pleurait maintenant contre mon épaule. Je l’avais laissé faire parce que… Parce que la sentir tout prêt de moi me faisait du bien. J’avais l’impression que ça faisait des siècles que je n’avais plus eu Livia auprès de moi…

Mais elle se recula d’un coup s’excusant d’avoir était aussi spontanée. Je la fixai dans les yeux après avoir essuyé les miens alors que mon cœur m’avait fait mal alors qu’elle s’était reculée.

-Ce… Ce n’est rien…

Elle déclara alors qu’elle allait me laisser un peu seul. Elle devait aller voir Jack… Lui dire qu’elle allait prendre Ricci comme manager. Je la regardais. Elle semblait vouloir reprendre sa carrière. J’étais content pour elle. Je l’avais toujours soutenu dans ses décisions… Et même si je n’avais aucune idée de ce qui avait motivé ce changement, je savais que, si elle estimait que c’était ce qu’elle voulait, alors, j’allais la soutenir.

Je me raclai la gorge.

-Ricci ? Je… C’est un très bon manager. C’est un bon choix. Je… Quoi que tu fasses pour ta carrière, je te soutiendrais.

Mais ce n’était pas le moment de nous étendre sur la question. Pas ici. Pas alors que j’étais dans cet état. Livia avait raison… Je devais prendre un peu de temps pour moi pour régler ce que j’avais à régler ici. Je regardais autour de nous.

-Je… Oui. Je vais rester un peu seul pour…

J’étendis les bras.

-Me sortir de là… Mais, après, je voudrais qu’on retourne à notre villa. Tous les deux…

C’est ce que je voulais. Qu’on essaye de repartir. Ensemble.

Je n’osais plus l’approcher maintenant qu’elle s’était reculée… Mais j’allais trouver le courage de le faire quand Hank toqua à la porte pour savoir si tout allait bien…

Je regardai vers la porte et me raclai la gorge.

-Oui… Tout va bien… Oui. Vous pouvez entrer… Livia, allait partir… Tout va bien maintenant.

Je regardai Livia en lui souriant faiblement.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeDim 14 Juin - 16:43

images?q=tbn%3AANd9GcT8wUDH5TFNmJk1q_ZsaRobt_7TgGl2daAaeetBhRkHURsel5Qy&usqp=CAU
Descent Into Hell

1993-5-1573250377.jpg     m_cropbox&ver=1     d11a77929b2bf41e2b2ebbc34bd0ccc2eff504a017c3f7582285bd09687e7e64.jpg?fw=1200
ft. Julian Hughes* Bailey & Hank North




Julian ne voulait plus de cachoterie entre nous deux et j’étais du même avis que lui. Si je ne lui avais rien dit au sujet de mon père avant aujourd’hui,  c’était en partit parce que je me disais que tout ça ne nous concernait pas et que moins nous en savions, mieux nous serions. Il était clair aujourd’hui avec le recul que ce genre de chose devait se savoir, du moins, dans la famille et certainement que mon père devait se douter que je ne cacherais rien à Julian, dorénavant, lui qui m’avait grandement encouragé à reprendre ma relation avec mon époux, mais pas pour les même raisons que moi…

Julian avait prit ma main et ça m’avait fait un bien indescriptible de ressentir son contact, comment ai-je pu croire que Ward était le bon, que Julian m’avait mentit ?  J’allais me poser cette question tous les jours du reste de ma vie sans jamais y trouver de réponse. Je ne voulais pas entendre parler de manipulation psychologique, je ne voulais pas de cette étiquette de fille faible. Je faisais fasse et assumais toute la situation, je ne voyais pas comment m’en sortir autrement qu’en agissant ainsi.

J’avais fini par me blottir contre Julian et pleurer contre lui mais je m’étais reculée, croyant avoir peut-être brusqué les choses alors que je m’étais promis de ne pas emprunter cette voix. Je voulais que les gestes viennent de Julian ou alors qu’il m’y autorise, et non l’inverse, alors je lui demandais pardon d’avoir précipité l’approche ce à quoi il me répondit que c’était ok.

Puis, dans l’aval de notre promesse de ne plus rien nous cacher, je lui confiais que je devais rentrer puisque je devais parler à Jack et lui annoncer ma décision de passer dans le camp de Ricci. J’esquissais un sourire sincère quand Julian affirma qu’il me soutiendrait toujours pour ma carrière.

- Je sais… et je t’en suis grandement reconnaissante.

J’allais donc rentrer et le laisser seul, parce que je disais qu’après cette conversation, il était plus sage de le laisser décanter, réfléchir, faire le point, quoi.  Nous venions de faire un pas vers l’avant, nous aurions l’occasion par la suite de reprendre tout doucement notre relation et, quand il ajouta qu’il voulait qu’ensuite, nous nous retrouvions ensemble dans notre villa, je rayonnais.

- C’est ce que je veux aussi !

Je cru qu’il allait m’enlacer et j’avais le même élan mais je me freinais en entendant la voix d’Hank qui ouvrait la porte en questionnant si tout allait bien.

- Je crois que nous avons dit ce que nous avions besoin de se dire… Merci de m’avoir permis de le faire.

Je regardais Julian, hésitante à l’embrasser, même sur la joue, puis je décidais que ce n’était peut-être pas le moment alors je le saluais en lui promettant de l’appeler plus tard dans la soirée.


© Billy Lighter



Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Bailey North
Bailey North


Messages : 3812
Date d'inscription : 11/06/2017
Age du personnage : 25
Localisation : À la maison avec Hank et Hope

Who Am I?
Birth place: Florida
Je suis: Une folle attachante
Song: The Night We Met


Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitimeDim 14 Juin - 17:21

m_cropbox&ver=1

7c55f1f5348de69739f4d0576ce3ec6f.jpg Descent Into Hell
ft. Hank North & Julian Hughes
images?q=tbn%3AANd9GcTifjliiICJV8fYTSdPDYDmUvOcdvBqNYwoZQjUC1HXjNpUr8MN&usqp=CAU



Je pouvais regarder Hank et notre fille jouer ensemble pendant des heures. C’était si beau de voir leur complicité s’accroître, lui qui appréhendait d’être père, de ne pas savoir si prendre, il s’en sortait à merveille même, il s’épanouissait dans son rôle de père.  Peut-être était-ce pour cela que je ne comprenais pas pourquoi il me freinait dans mes envies d’agrandir notre famille mais d’un autre côté,  je comprenais qu’il puisse souhaiter profiter pleinement de ce que nous apportait Hope avant de resigné pour un tour.

Notre fille nous en faisait voir de toutes les couleurs, tant au début par ses poumons ultras développés que maintenant par son caractère aiguisé et sa curiosité sans limite. Elle évoluait rapidement, au point où je ne pensais plus aux nuits blanches mais à ce que cela serait quand elle apprendrait à marcher et tout ce que nous devrions, Hank et moi anticiper.

Les barrières dans les escaliers n’allaient être que la pointe de l’Iceberg. Nous allions devoir nous assoir sur le plancher et regarder notre maison à la hauteur des yeux de notre fille pour voir tout ce qui pouvait être intéressant pour elle.

- Entre autre chose. Elle a le monde à la portée de ses doigts.

Entre Hope qui tentait maladroitement de faire ses premiers pas en se retenant aux index de son père et ce dernier qui s’extasiait devant les prouesses de sa fille, ce fut le silence émanant de la chambre de Julian qui me fit froncer des sourcils et je partageais ma pensée à mon époux qui me tendit notre fille qui passa des bras de son père au miens dans rechigné et tous les deux, presque sur la pointe des pieds, s’approchâmes de la porte de la chambre pour, premièrement y frapper et demander si nous pouvions entrer.

Julian nous invita à entrer et expliqua que tout allait bien et qu’Olivia s’apprêtait à partir. Déjà ? C’était peut-être mieux, pour un premier contact de ne pas étirer la sauce et puis au moins, de ce que nous pouvions constater, les choses ne s’étaient pas empirées, c’était un pas dans la bonne direction.

- D’accord, si tout va bien, alors c’est… c’est bien.

Je ne savais que dire, n’ayant aucune autorité sur Julian, je ne me sentais pas le droit d’émettre quel commentaire que ce soit.

Olivia nous remercia de lui avoir laissé la chance de parler à Julian, c’était gentil de sa part de le reconnaître, je sentais que la jeune femme avait le souci de bien faire les choses et que ce n’était pas facile de le faire.

- Ce n’est rien…

Je lui offris un sourire sincère et, quand elle eu salué Julian en lui promettant de lui passer un coup de fil plus tard en soirée, je la raccompagnais jusqu’à la porte.


@ Billy Lighter


Your Hand In Mine Marching To The Beat Of The Storm ©️ Demi Lovato
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]   Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Descent Into Hell [PV Hank/Bailey][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: San Fernando Valley :: Villa North-