AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-60%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max 2090
60 € 150 €
Voir le deal

Partagez
 

 A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 406
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeDim 19 Juil - 16:07



A Friendship That Matter
ft. Olivia Hughes


Ça faisait des jours que je travaillais sans relâche. Même si nous n’étions pas en tournée, nous avions quand même beaucoup de choses à faire. J’avais même très peu d’heures à consacrer au Dizzy Warhol pour aider et me faire un petit pécule en plus.

Travailler autant entouré de mes amis me permettait de moins penser. Si ma vie était stable et que j’y faisais un métier qui me plaisait beaucoup, ma dernière conversation avec Olivia Cortez me restait toujours en tête. J’appréciais beaucoup la jeune femme et j’étais très déçu de la façon dont c’était terminé notre conversation quand j’étais allé la voir à l’hôpital. De là même à regretter d’être allé la voir. J’aurais dû attendre, peut-être, qu’elle soit un peu mieux dans sa peau avant de lui rendre visite.

Le mal était fait et je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter pour elle. Quand nous nous étions quittés, elle avait l’intention de retrouver Ward Fleming. J’espérais que ses proches lui avaient changé les idées et qu’elle était revenue à de meilleurs sentiments. Car les seules nouvelles que j’avais eues se trouvaient dans Guitar&Pen où Olivia avait choisi de changer de manager, ce que je trouvais surprenant étant donné qu’elle me semblait très proche de Jack Perry.

Ne pas avoir de nouvelles concrètes devenait de plus en plus pesant au fil des jours. Un matin, j’ai donc décidé de prendre mon courage à deux mains et d’aller la voir moi-même. Je crois que j’avais toute mes chances de pouvoir la croiser dans les studios de BSC. Je n’aurais pas de soucis à entrer. Je m’étais fait des amis au sein de BSC lors de la dernière tournée et ils m’avaient dit de venir leur rendre visite quand j’en avais envie.

Je m’y étais rendu. Le studio était paisible aujourd’hui et j’avais salué certains de mes amis qui étaient heureux de me voir. J’avais demandé si Olivia Cortez était là et on m’avait dit qu’elle travaillait dans son studio. Je m’y étais rendu me plaçant derrière la vitre pour l’écouter un moment. Elle ne regardait pas vers la vitre mais était concentrée sur ses compositions. Je voyais qu’elle était bien plus en forme que la dernière fois que l’on s’était vu et je m’en réjouissais.

Elle avait égrainé ses dernières notes et j’avais décidé d’entrer dans le studio après avoir toqué et attendu son accord pour entrer. C’était mieux que de se parler à travers cette vitre.

-Bonjour, Olivia.

Je lui avais adressé un sourire un peu timide. J’espérais que je ne tombais pas comme un cheveu dans la soupe.

-Je passais ici pour voir des amis et, comme on m’a dit que tu étais là, je voulais prendre de tes nouvelles.

Je n’avais pas tout à fait dit la vérité. J’étais venu ici spécialement pour elle mais j’avais peur que ça soit mal pris.

-J’ai lu que tu avais rejoint Ricci. Je voulais te féliciter. Il n’est pas facile à convaincre...

Je ne connaissais pas Ricci mais je savais qu’il ne prenait que la crème de la crème sous son aile.

@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeDim 19 Juil - 18:45



A Friendship That Matter
ft. Delfino Alvarez



Voilà, c’était devenu public! Guitar&Pen avait sortit la nouvelle de mon association avec Daniele Ricci.  Ça m’avait un petit peu irrité quand même, j’aurais aimé l’annoncer moi-même dans une interview, surtout que je savais que Daniele préparait ce genre de choses pour moi mais ainsi va la vie et ma nouvelle philosophie est de lâcher prise sur les choses que je ne peux contrôler.  Je pouvais cependant me réjouir d’avoir fais les choses correctement et de ne pas avoir signé avec Ricci avant d’en parler avec Jack. Là, j’aurais eu une réelle raison d’être en colère mais je n’aurais pu m’en prendre qu’à moi-même.

Ma vie reprenait doucement son cours normal avec ma nouvelle association musical, mon retour à la maison avec Julian et la reprise des cours. En prime, j’avais la tête pleine de paroles et de mélodie et je passais tout mon temps libre au studio de BSC. Dire que, pendant ma captivité, j’ai pu songer à tout abandonner pour suivre un homme qui n’en avait strictement rien à foutre de moi… Comme quoi il avait su bien me manipuler pour faire de moi ce qui lui plaisait, dans la mesure où ça risquait de faire le plus de mal possible à Jimmy.  Seulement, faisait-il vraiment mal à Jimmy ? J’en doutais… il ne s’en prenait pas aux bonnes cibles… en tous les cas, pas avec moi. C’était mon avis.

- Understand the things I say... Don't turn away from me... 'Cause I spent half my life out there... You wouldn't disagree

J’avais beaucoup plus de facilité avec les paroles pour cette chanson qu’avec la mélodie.  Il y avait quelque chose qui manquait… je n’arrivais pas à mettre le doigt dessus et mon premier réflexe fut de me dire que j’allais montrer  à Jack  ce que j’avais de fait jusque là et qu’il m’aiderait à mieux voir ma chanson  mais… ce serait peut-être maladroit de le faire, envers Ricci, possiblement. Ou alors Jack me dirait que j’avais voulu changer de manager et que je devais voir avec lui… même si je savais que Jack ne me répondrait jamais une telle chose et qu’il serait même très heureux de m’aider.

Je sentais bien qu’on me regardait, au travers de la vitrine séparant la régie du studio mais je voulais terminer ma ligne avant de regarder et de me laisser distraire. Je posais ma guitare à la toute dernière note et me tournais vers la vitre et saluais à grands gestes de la main, Delfino qui se tenait derrière et lui fit signe de venir me rejoindre.

- Tu parles d’une belle surprise !

Surtout que je l’avais malmené à l’hôpital, quand j’étais encore trop aveuglée par Ward… Et ça me fit penser que je n’avais pas non plus revu Howard et qu’à lui aussi, je devais des excuses.

- Tu as bien fait de passer ! Je suis contente de te voir !

Delfino avait lui aussi lu Guitar&Pen et me félicita pour ce changement en disant que Ricci n’était pas facile à convaincre…

- C’est lui en fait qui est venu me chercher. Il m’a fait une proposition et, j’y ai réfléchis un moment avant d’accepter.

Il avait l’air en forme mon ami, quoi que peut-être fatigué? C’était le genre de question que je trouvais inapproprié de poser alors je ne fis que le serrer dans mes bras avec tout le bonheur que j’avais de le revoir.

- Comment vont les choses de ton côté ? Toujours à travailler dans la mauvaise maison de disque ?

Ça me fit rigoler. J’aimerais bien que Delfino vienne chez BSC et place son talent à mon service, ce serait vraiment chouette de l’avoir avec moi en tournée mais… il était chez MTI.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 406
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeVen 24 Juil - 15:37



A Friendship That Matter
ft. Olivia Hughes


Olivia m’avait vu à travers la vitre alors que je venais d’être témoin, pendant quelques secondes, de son immense talent. Elle composait de nouvelles choses et d’après ce que je venais d’entendre, j’étais sûr que le résultat final allait être sensationnel.  

Elle m’avait donné l’autorisation de venir la rejoindre. Je ne l’avais pas fait attendre et j’étais venu de son côté de la vitre. A mon entrée, elle trouvait que c’était une belle surprise. Je m’attendais à un accueil plus froid vu comment les choses s’étaient passées entre nous la dernière fois mais ça n’était pas le cas. Olivia était souriante et heureuse de me voir.

-Moi de même et, surtout, de te voir en forme.

Mon cœur battait très vite. Je redoutais d’arriver sur des thèmes de conversation qui pourrait gâcher sa bonne humeur alors j’avais voulu parlé de son engagement avec Daniele Ricci. Je ne comprenais pas ce qui avait détourné Olivia de Jack mais elle devait avoir ses raisons.

Pour Ricci, c’était le manager lui-même qui avait été intéressé par Olivia.

- Alors, c’est qu’il a vu en toi ce que je vois depuis longtemps. Tu es une chanteuse hors-pair. Ce qui m’étonne c’est que tu te sois séparée de Jack. Mais je pense que tu as tes raisons.

Des raisons que je ne pouvais pas jugées. Olivia était presque une adulte. Elle savait décider pour elle.

Elle comme moi restions souriant et j’avais ri à sa remarque sur la maison de disques pour laquelle je travaillais.

-Oui, toujours. On travaille énormément ces derniers temps. Peyton va partir en tournée et on prépare tous les effets qui seront réalisés pour ses concerts. On a du pain sur la planche. J’ai à peine le temps d’avoir des congés mais comme j’aime mon boulot, ce n’est pas vraiment grave.

En dehors de mon travail, il n’y avait rien à dire. J’y passais la plupart de mon temps et quand je n’y étais pas, c’était parce que je me reposais.

-Et toi, en dehors de la musique, les choses vont mieux ?

Il fallait passer par là sinon, j’aurais toujours l’impression qu’il y a un malaise entre nous. Je pensais que lui demander des nouvelles sur son état général et pas que sur sa carrière pourrait mettre fin définitivement à ce malaise que, si ça tombe, seul moi le ressentait.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeVen 24 Juil - 18:42



A Friendship That Matter
ft. Delfino Alvarez




Pour une surprise, ça en était toute une ! Je n’avais pas revu Delfino depuis sa visite a l’hôpital et vu l’état mental lamentable dans lequel j’étais, je n’avais pas été la plus sympathique, oubliant qu’il s’était déplacé pour avoir de mes nouvelles, j’en avais profité pour lui soutirer un service. C’était regrettable, je m’en voulais de m’être comporté ainsi.

Après s’être salués, Delfino avait lui aussi apprit la nouvelle de mon changement de manager, ça avait fait jaser, les gens pensaient pour la plupart qu’il y avait eu un conflit entre Jack et moi alors qu’il n’en était rien au contraire. Au passage, Delfino complimenta mon talent de chanteuse…

- Merci, c’est gentil !

… pour ensuite placer son étonnement  par rapport à ma décision de quitter Jack.

- Jack est comme mon père en plus d’être mon meilleur ami et mon confident. C’est peut-être ce qui s’est passé mais j’ai remis beaucoup de chose en question, dont ma carrière et j’en suis venue à me dire qu’avant de l’abandonner, je devrais peut-être essayer autre chose, allé ailleurs. Jack m’a soutenu et je sais que je peux continuer de compter sur lui.

Ça faisait du bien de me confier à Delfino parce que je savais qu’il était vraiment intéressé parce que je lui disais, pas seulement à moitié pour en tirer quelque chose. La vie n’est pas un long fleuve tranquille. J’avais simplement sauté sur un autre radeau pour voir où il allait m’amener.

Nous n’avions pas souvent l’occasion de se croiser avec Delfino parce travaille chez MTI et que je suis un produit de chez BSC. Néanmoins, il avait des amis ici et ça lui permettait de venir me faire un petit coucou au passage. Ça le fit rigoler quand je lui demandais comment les choses allaient pour lui dans la mauvaise maison de disque.  Je n’ai rien contre MTI, elle appartient à mon beau-père et j’ai développé différents intérêts, dernièrement… , mais ce serait chouette d’avoir Delfino chez BSC pour venir sur ma tournée !

- J’ai adoré son dernier album. Et sa chanson en français ! Wow ! J’espère pouvoir aller la voir sur scène.

Je n’avais pas bien apprécié l’album de la femme d’Howard Stone à sa sortie mais je lui avais donné une seconde chance et depuis, je l’écoutais en boucle. Peyton Stone alias Lola est une grande chanteuse avec une voix absolument magnifique. Il était certain que sa prochaine tournée serait à la hauteur des attentes de ses fans, en tous les cas, j’avais très hâte de la voir sur scène.

- Tu m’étonne, oui ! Ça doit représenter beaucoup de travail, c’est quand même Lola, toute une machine !

Il ne devait pas s’ennuyer en tous les cas à bosser là-dessus.  

Je rangeais ma guitare parce que je ne pensais pas m’en resservir aujourd’hui et hochais de la tête pour répondre à Delfino qui voulait savoir si  j’allais mieux. Il ne l’avait pas dit mais j’étais certaine qu’en fait, il voulait savoir si j’allais mieux depuis la dernière fois que l’on s’était vu à l’hôpital.

- Ça été long et difficile mais… Oui je vais mieux.  Je me suis mal comporté quand tu es venu me voir à l’hôpital et je m’en excuse, sincèrement. Je suis désolée.

Je m’étais rapprocher de lui et l’avais serré contre moi pour qu’il sente bien mon regret. Même si j’étais encoure sous le joug de Fleming, je n’aurais pas dû lui demander une telle chose, c’était déplacé.  L’étreinte puis fin ensuite et je regardais Delfino mais en tenant sa main dans la mienne.

- J’avance un petit pas à la fois et jusqu’à présent, ça se passe bien.  J’avais besoin d’aller bien bas pour mieux remonter, j’imagine.

L’important était que je m’en rende compte et que j’assumais mes faits et gestes, je n’essayais pas de me cacher sous le prétexte que j’étais traumatisée. Ça ne me servirais à rien de défiler même si je psy de l’hôpital disait que j’avais été profondément manipulée.

- Tu veux aller manger un morceau quelque part ?  Je meurs de faim !

Ça creuse l’appétit de travailler sur de nouvelles compositions !


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 406
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeJeu 30 Juil - 15:55



A Friendship That Matter
ft. Olivia Hughes


Le changement de manager ne s’était pas fait sur un coup de tête. J’entendais dans ce que me disait Olivia qu’elle y avait réfléchi et qu’elle avait eu envie d’aller explorer d’autres possibilités au lieu d’abandonner sa carrière. Il était vraiment clair que ce qu’il lui était arrivé avait porté ses réflexions dans beaucoup de sens et le choix de Ricci devait être l’un des fruits de toutes ces réflexions.

-Je suis content d’apprendre que vous avez toujours une bonne entente entre toi et Jack et je te souhaite vraiment que les choses se passent bien avec Ricci. Je suis sûr que tu vas encore nous sortir de grandes choses.

Moi c’est avec Peyton que j’avais continué mon chemin de pyrotechnicien. Elle avait tenu à ce que je fasse partie de son équipe et je n’avais pas pu refuser. Je respectais vraiment Peyton. Elle était une amie pour moi. Je donnais le maximum pour que sa tournée soit aussi belle qu’elle le voulait avec de nouveaux effets.

Olivia avait aimé son dernier album. Je passerais le message à Peyton. J’étais sûr que ça lui fera plaisir d’entendre des compliments de la part d’autres artistes.

-C’est vrai que son dernier album est surprenant. J’ai aimé aussi. Je pourrais t’avoir des places VIP, si tu veux.

C’était l’avantage d’être chez MTI et de bien connaitre Peyton. Pour une fois que c’était moi qui pouvait faire ce geste, j’en profitais un peu.

-Oui, ça représente du travail. Mais un travail que j’aime alors je ne compte pas les heures.

Je ne pouvais pas continuer cette conversation avant d’avoir mis les choses à plat. Je l’avais fait avec une conséquence dont je ne m’attendais pas. Olivia me faisait des excuses. Elle allait mieux mais devait encore travailler pour aller encore mieux. Elle m’avait serré contre elle. Je sentais ses regrets.

-Tu ne t’es pas mal comportée. Ce que tu me disais me paraissait juste irréel. J’aurais dû comprendre que c’était trop tôt et que c’est le temps qui devait te faire comprendre les choses. Mais j’avais peur pour toi.

J’avais toujours peur parce que je ne savais pas si Olivia était à l’abri ou non. Elle était toujours la fille de Jimmy Reed. C’était quelque chose qui ne pouvait pas être changé.

Olivia était lucide par rapport à sa situation. Ma main dans la sienne, je ne pouvais que comprendre son parcours.

-Je sais ce que c’est de tomber bas. C’est tout en bas qu’on prend conscience des choses. Tu as beaucoup de courage. Tu remontras la pente très vite.

Olivia avait faim. Je n’avais pas mangé depuis un moment, moi non plus.

-Allons manger un bout. Je te l’offre.

On était sorti du studio. Il y avait un petit café un peu plus bas dans la rue et c’était là qu’on avait décidé de manger. On s’était assis et j’avais commandé un café et un pancake. Ce n’était pas l’heure d’un pancake mais j’en avais envie.

-Je ne suis jamais venu manger dans cette partie de la ville. San Fernando, ce n’est pas vraiment l’endroit que je fréquente le plus. Pourtant, je pourrais m’y payer une maison avec mon salaire, maintenant. Mais je suis trop attaché à la maison de ma mère… C’est dommage parce que cette maison est vraiment dans un quartier minable.

Elle était dans une des parties les plus pauvres de l’Eastside.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeJeu 30 Juil - 19:43



A Friendship That Matter
ft. Delfino Alvarez




Mon changement de manager en avait surprit plus d’un. Ça pouvait se comprendre parce que Jack et moi avions toujours affiché un lien très fort. Pourtant, ce lien ne s’était pas fané avec le temps, au contraire, mon changement de manager n’avait rien à voir avec Jack, il demeurait le meilleur manager du monde à mes yeux, le premier qui avait cru en moi. De ça, je lui en serais éternellement reconnaissante en plus de tout ce qu’il avait fait pour moi.  

Suite à ce que j’avais vécu, j’avais ressentis un besoin de changement, même s’ils me sortaient de ma zone de confort, même s’ils pouvaient surprendre, même s’ils n’étaient pas faciles à décider.  Il fallait que je change des choses avant de prendre des décisions beaucoup plus radicale, c’était comme une seconde chance que je m’accordais et, si jamais je me trompais, je savais qu’en tout temps je pourrais faire machine arrière.

- Ricci a déjà beaucoup de projets, c’est prometteur alors, j’espère être à la hauteur!

J’avais hâte de découvrir tout ce que Daniele avait en tête. En attendant, l’excitation de l’attente me poussait à la création, j’avais retrouvé un certains envol et je voulais en profiter pendant que je le sentais.  Il faut croire que les grands évènements aident à la création si j’en jugeais pas l’album qu’avait sortie Lola peu de temps après avoir épousée Howard Stone.

La diva avait surprit avec ce changement de ton, de style et même avec une chanson en français il y avait de quoi impressionnée, en tous les cas, moi, maintenant que j’allais mieux et que je savais apprécier le travail des autres, je l’étais. Et je ne cachais pas mon envie de la voir sur scène ce à quoi Delfino proposa de m’avoir des places V.I.P.

- Oh WOW !! Pour de vrai ? Je serais tellement heureuse !

Je lui en serais très reconnaissante parce que les places V.I.P. pour Lola sont difficiles à avoir ou vraiment très, très cher.  Il n’y avait pas encore de dates d’annoncées mais je savais que Julian apprécierait de passer une soirée au concert de Lola avec moi.

En tous les cas, Delfino ne devait pas manquer de travail avec les préparatifs que cela devait représenter. Parce qu’une machine comme Lola n’avançait pas toute seule. Il fallait beaucoup de monde pour rendre le spectacle grandiose et, avec dans son équipe Delfino, elle était entre bonnes mains.

Puis, la conversation bifurqua sur moi, sur comment j’allais en dehors de la musique et j’y vis l’opportunité de présenter mes excuses sur la façon dont je m’étais comporter à l’hôpital.  Il n’y avait pas de bonne ou de mauvaise façon de le faire. Il n’y avait que l’honnêteté qui primait sur tout le reste alors je laissais parler mon cœur.

- En effet… ce que je vivais dans ma tête était irréaliste et prenait toute la place dans ma tête. Je ne voyais et n’entendais que ça…

Je m’en voulais et j’allais m’en vouloir toute ma vie.

Delfino disait vrai en affirmant que c’est tout au fond que l’on peur prendre conscience des choses. Il m’avait fallu descendre encore plus bas, aller jusqu’à retrouver Ward pour le comprendre et ça ne s’était pas fait en douceur mais de toute évidence, ça avait fonctionné et, je crois que maintenant, c’est tout ce qui comptait.  Ça et le pardon des gens que j’avais blessés.

Et pour bien marquer la page que nous venions de tourner, je proposais d’aller manger une bout quelque part et Delfino accepta.

- Super ! Allons-y !

Il y avait un  petit café pas très loin du studio et cela ferait l’affaire pour se remplir la dent creuse.  Delfino se commanda un duo café-pancake et ça me fis drôlement envie alors je commandais pareil sauf pour le café que je changeais pour un chocolat chaud.

- Sauf pour la villa de Hank North et le studio, je ne connais pas bien le coin… C’est ici que j’étais quand j’étais captive… c’est dingue quand même… je n’étais pas loin mais… à l’autre bout du  monde en même temps.

Il m’arrivait souvent de me demander si des gens qui savaient pour ma disparition et en était attristés étaient passés près de la où j’étais sans savoir… Julian était venu se réfugié chez Hank sans savoir que je me trouvais à quelques mètres de lui.  C’était à la fois ironique et injuste.

- Pendant que j’étais avec lui, Ward m’a mit pleins de trucs dans la tête, tu t’en doute…  ais il m’a dit des choses sur mon père… peut-être que tu sais.

Le café était pratiquement vide, les autres clients étaient assis assez loin de nous et ne pouvais pas vraiment nous entendre. Je baissais tout de même assez le ton que pour être certaine que personne autour ne pouvait entendre.

- Il m’a dit que Jimmy avait fait assassiner le chef des Los Diablos pour prendre sa place à l’époque… et récemment… toute la Casa Nuova…

Il me fallait aller au fond des choses et questionner les bonnes personnes. Peut-être que je faisais une erreur en demandant à Delfino, rien ne prouvait qu’il puisse être au courant de tout ce que faisait mon père mais je savais qu’il en savait quand même assez pour me dire si ces choses étaient possibles ou de pures fabulations de la part de Ward.

- Jimmy est mon père et ça ne changera rien de ce que je ressens pour lui mais… tant qu’à souffrir à cause de ses choix, je voudrais au moins savoir si ces allégations sont fondées ou non.

Et ça ne se demandait pas vraiment pendant un souper de famille entre l’entrée et le plat principal.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 406
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeDim 2 Aoû - 14:40



A Friendship That Matter
ft. Olivia Hughes


Le futur d’Olivia sera parsemé de projets. Elle et Ricci allaient faire une bonne équipe. Je savais qu’Olivia pouvait réussir à faire de grandes choses avec l’un des meilleurs managers du monde. Je ne pouvais que lui espérer le meilleur.

-Tu seras à la hauteur. Ça ne fait aucun doute.

Olivia n’était pas la seule artiste que je soutenais très fort. Il y avait aussi Peyton qui était mon amie et pour qui je travaillais actuellement. On préparait tous sa grande tournée qui devrait être l’une des plus belles de la chanteuse. Elle mettait tout son cœur et nous aussi pour que tout soit parfait.

Olivia avait très envie de voir Peyton en concert alors je voulais lui offrir des places VIP. Quand j’avais vu son sourire sur son visage et à quel point elle était heureuse de ma proposition, je ne pouvais qu’être heureux de l’avoir formulée.

J’avais un peu coupé nos réjouissances pour parler de choses un peu trop sérieuse. Je ne regrettais pas de l’avoir fait. Je savais qu’il fallait passer par l’étape de mettre tout à plat. J’avais reçu des excuses d’Olivia mais je ne crois pas que je pouvais lui en vouloir. Elle était en prise avec beaucoup de choses quand j’étais allé la voir à l’hôpital. Elle se rendait compte que ses pensées de ce moment étaient irréalistes.

-Je ne veux pas que tu t’en veuilles pour ça. Tu as vécu quelque chose de difficile. C’est normal d’avoir son esprit en vrac après.

J’étais persuadé qu’Olivia avait la force et l’entourage pour remonter la pente. C’était une jeune femme mature et très forte.

On avait décidé de sortir des studios pour aller au café un peu plus loin. On avait commandé la même chose et j’avais parlé de San Fernando Valley, un endroit où j’étais venu peu de fois dans ma vie. Olivia n’était pas venue beaucoup de fois non plus hormis pour le studio et Hank North. Mais c’était ici qu’elle avait été retenue captive. Je n’aurais peut-être pas dû parler de l’endroit. Je ne savais pas qu’elle avait été retenue ici.

-Oui, c’est dingue. Mais j’imagine que ça te fait voir cet endroit comme un endroit à éviter…

J’avais commencé à boire le café qu’on nous avait servi et Olivia s’était mise à parler de Ward Fleming. Mon ancien « collègue » s’était fait très bavard pendant la captivité d’Olivia et lui avais parlé de Jimmy Reed. Je savais que Ward détestait Jimmy Reed. On était très peu de Los Diablos à savoir que Reed était le vrai chef de notre gang et Ward vouait une haine pour Jimmy Reed qui avait fait assassiner son beau-père, Ricardo.

Olivia n’arrivait pas à savoir si tout ce que Ward avait dit était vrai ou faux. Elle avait envie de le savoir. Je ne pouvais pas cacher à Olivia des choses qui, de mon avis, elle était en droit de savoir.

J’avais arrêté de boire mon café et de manger pour lui répondre à voix basse.

-Je ne sais pas comment Ward t’a formulé les choses… Je vais juste te raconter ce que je sais sur ton père et ce que je sais qui est vrai à son sujet.

Parce que dans ce que venait de me dire Olivia de ce que lui avait dit Ward, il y avait une part de vérité.

-Ton père était un membre des Los Diablos avant d’en être chef. Il dealait dans les hautes sphères pour l’ancien chef et beau-père de Ward, Ricardo. Ward était le second de Ricardo en plus d’être son beau-fils. Ricardo régnait par la peur à travers Ward, entre autre.

Ward a toujours été un tueur et savait comment faire pour intimider les gens.

-Ton père était très lié à nous. Il nous aidait financièrement et était un ami de confiance… Avec ses discours, il a réussi à faire en sorte de pousser certains Los Diablos à se révolter et à aller se débarrasser de Ricardo. Après ça, il s’est proclamé chef même si aux yeux d’une grosse majorité des Los Diablos, c’était Alonso, le second de ton père, le chef. Après ça, on pouvait dire que notre vie, à nous Los Diablos, s’est sensiblement améliorée. On était mieux payé. Ce n’était pas encore assez pour vivre hors de l’Eastside mais c’était mieux et on ne risquait plus de se faire tuer au moindre faux pas.

Du temps de Reed, la vie de gang était moins dure mais restait précaire.

-Mais Ward, lui, a perdu sa place de second. Il n’était plus qu’un dealer parmi d’autres. Aucun Los Diablos ne l’estimait parce qu’il était incapable de s’exprimer autrement que par la violence. Ils nous détestaient et on le détestait. Et, un jour, Alonso a découvert qu’il trafiquait avec nos ennemis. Jimmy Reed l’a fait descendre au travers d’Alonso mais Ward a survécu et a rejoint la Casa Nuova.

Je n’avais pas été là pendant cette partie de l’histoire car j’étais barman à l’époque mais j’étais barman dans l’Eastside et certaines choses étaient arrivées à mes oreilles.

-Après, je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé en ce qui concerne le massacre qui a eu lieu à la Casa Nuova. Mais je vois mal ton père exécuter des gens. Il était rarement sur le terrain. S’il devait faire descendre des gens, il envoyait Alonso. Ça a toujours été comme ça.

Je ne pouvais pas vraiment concevoir que Jimmy Reed avait pu assassiner tout le monde comme ça.

-Ward t’a peut-être dit une partie de vérité… Mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’il l’a certainement fait pour te faire du mal et en faire à Jimmy. Il n’y a rien de bon en lui. Ce qu’il aime c’est faire peur et tuer. C’est un grand manipulateur en prime de tout.

J’avais dit ce que je savais. Je ne pouvais qu’espérer que ça puisse aider Olivia.



@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeDim 2 Aoû - 22:54



A Friendship That Matter
ft. Delfino Alvarez



Delfino et moi avions quitté les studios de BSC pour aller manger un morceau dans un petit café non loin de là. Ça faisait du bien de sortir avec un ami, de ne pas faire que bosser sur ma musique ou mes études. Et puis, si Delfino était confortable avec mes questions, peut-être qu’il accepterait d’éclairer certaines zones grises qui persistaient.

Je me laissais tenter par l’assiette de pancake, tout comme Delfino sauf que je demandais un chocolat chaud au lieu du café puis je lui confiais trouver très étrange que pendant tout ce temps, je me trouvais juste ici, à San Fernando, tout près de Julian qui s’était réfugié chez son ex beau-père et sa femme.

- Oui et non… L’endroit en tant que tel n’a rien fait. C’est Ward qui m’a caché ici… mais ouais, ce n’est pas le coin que je préfère en ville.

Mais bon… Les studios se trouvaient ici, Hank North et sa femme vivent ici, je ne pourrai pas m’empêcher de travailler et briser le lien entre Julian et son ex beau-père sous prétexte que j’ai été gardée captive ici.

Je pris la chance ensuite, je lancer le sujet délicat qui maraudait mon esprit depuis un moment. Il fallait que je sache si ce que  m’avait dit Ward au sujet de mon père était vrai ou complètement inventé de toute pièce.  J’avais chuchoté même si personne ne nous aurait vraisemblablement entendus, je préférais ne pas prendre de risque. Ne disait-on pas que les murs avaient des oreilles ?

J’écoutais attentivement les dires de Delfino, me raconter comment c’était quand mon père a prit le contrôle, ce qu’il est arrivé avec Ward, comment tout ça c’est fait. J’étais un peu dégoûtée, pas parce qu’avait fait Jimmy, je n’avais pas d’opinion là-dessus, je n’avais pas a en avoir, mais que Ward m’aie dit vrai, ça… j’avais du mal avec ça.

En gros, de ce que je comprenais, c’était que mon père voulait diriger, qu’il s’est arrangé pour que ce soit le cas et que Ward ne l’avait pas digéré. Bon, c’est un peu comme ça que fonctionne notre gouvernement sauf qu’il procède avec des élections Est-ce que tout est toujours fait dans les règles de l’art… laissez moi en douter !

- Ward a beaucoup de chance on dirait… pour survivre chaque fois qu’on lui tire dessus…

Parce que si l’homme de main de mon père l’a raté cette fois là, et que mon père l’a lui aussi raté quand il est venu me chercher dans la planque de San Fernando, je ne sais pas comment le dire autrement sauf que ce petit enfoiré a beaucoup de chance.

Pour ce qui était du massacre Conti, Delfino ne savait pas. Alors peut-être que Ward disait vrai, peut-être qu’il mentait, mais comme il ne m’avait pas mentit sur tout le reste, je ne voyais pas l’intérêt de me parler d’un massacre qui ne me concernait pas. Seulement, je penchais plus pour la version de Delfino, Jimmy avait dû faire tuer ces gens par Alonso

- Je crois que je préfère ne pas savoir si Jimmy est responsable de se massacre. Ça ne changera rien à tout ce qui est arrivé mais je comprends mieux les motivations de Ward.

Je chipotais un peu avec ma fourchette dans mon pancake avant d’en prendre une bouchée.

- Le pire là dedans, c’est que tout ceci n’aura jamais de fin. Ward a tiré sur ma mère, il m’a kidnappé, qu’est-il entrain de planifier ?  Il n’arrêtera pas tant qu’il n’aura pas ce qu’il veut.

Il veut la chute de mon père, pourquoi ne pas s’en prendre directement à lui ? Un face à face d’homme à homme.

- Tu es la preuve vivante qu’on peut se sortir de tout ça. Tu n’es pas resté dans le gang, tu t’en es sortit. J’imagine que pour des hommes comme mon père et Ward, c’est vital comme l’air qu’ils respirent.

Il n’y avait rien de plus à dire là-dessus.

- Merci de m’avoir répondu.


@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 406
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeSam 5 Sep - 15:53



A Friendship That Matter
ft. Olivia Hughes


Je n’aurais pas dû parler de San Fernando Valley en des termes si légers car c’était ici qu’Olivia avait été retenue captive par Ward. Mais elle était forte et restait digne malgré que les studios où elle devait venir enregistrer se trouvaient dans le même quartier que le lieu où Ward l’avait enfermé pendant plusieurs semaines.

Je me voyais vraiment pas ne pas répondre à toutes les questions qu’avait Olivia sur son père et sur Ward. Je n’étais pas Jimmy Reed mais en tant qu’ami d’Olivia, je me sentais le devoir de lui répondre. Elle avait été enlevée à cause d’une guerre ouverte entre son père et Ward. Pour des vieilles querelles et des vengeances qui semblaient faire suite à d’autres vengeances comme dans un cercle infini.

Je lui avais répondu avec ce que je savais. Je ne voulais pas spéculer mais raconter à Olivia ce que je savais de toute cette histoire. J’essayais d’être le plus neutre possible mais il était quand même plus simple d’apprécier Jimmy Reed que Ward Fleming. Je devais des choses à Jimmy Reed. Il m’avait fortement aidé quand ma mère est tombée malade et m’avait aidé à ce que ma vie soit paisible après avoir quitté les Los Diablos. Je lui devais tout ça alors que je ne devais rien à Ward qui, pour moi, n’était qu’un homme qui se complaisait dans la violence et le meurtre.

J’avais essayé de n’omettre aucun détails de ce que je savais et Olivia trouvait que Ward était quelqu’un de chanceux parce qu’il survivait à chaque fois.

-Oui, il en a beaucoup. La vie est ainsi faite. Ce sont souvent les gens comme Ward qui ont une grande capacité pour survivre. Il y a une forme d’injustice dans la vie en générale.

Je pensais à ma mère et bien d’autres personnes braves qui étaient mortes jeunes alors que des hommes comme Ward étaient ceux qui arriveraient même à survivre à une guerre nucléaire.

J’avais tout raconté mais je ne saurais dire si Jimmy était responsable, en personne, de ce qui avait été fait aux Conti. Je penchais plutôt sur le fait que celui qui avait exécuté la Casa Nuova n’était autre qu’Alonso. Mais Olivia ne semblait pas vouloir savoir qui était le véritable responsable.

Mais si elle comprenait mieux ce qui motivait Ward elle ne voyait pas de fin à la guerre avec Jimmy. J’étais triste de savoir qu’Olivia était prise dans cette guerre tout comme sa mère. Personne ne méritait d’être traqué par Ward.

-Oui, ça m’attriste que tu sois prises là-dedans. Je me sens impuissant face à ça. Je n’ai plus que très peu de contacts avec les Los Diablos et je ne peux, hélas, rien fait pour enrailler tout ça.

Cela m’attristait de le penser mais seule la mort de Ward pourrait arrêter cette guerre. Je savais que Jimmy Reed sera du genre à répliquer à chacune des attaques de Fleming.

-Non, Ward ne voudra jamais suivre la même voie que moi. Il aime la violence. C’est ce qui le fait ce lever le matin. Les gangs et toutes ces conneries lui procurent tout ça.

On lui donnerait un billet de sortie devant le nez qu’il le déchirerait en morceau.

-Je dois beaucoup à ton père, Olivia. Je l’estime pour beaucoup de choses. Mais, il a décidé de se mêler aux gangs. C’était un choix. Personne ne l’y a obligé. Je n’irais pas jusqu’à dire qu’il est comme Ward mais il aime diriger ce gang. Je ne sais pas pourquoi mais il aime ce pouvoir.

J’avais tout dit à Olivia. On avait tout mis à plat et je me sentais bien mieux maintenant. Elle m’avait remercié mais je n’avais fait que ce que je devais faire.

-Je devais te répondre. Tu avais le droit de tout savoir.

J’avais l’espoir que notre amitié puisse survivre à tout ça.

-En tout cas, si jamais tu es menacée, il ne faudra pas hésiter à m’appeler. Je ne fais peut-être plus partie des gangs mais je sais encore pas mal de choses.

Je voulais lui être utile un maximum afin qu’elle soit protégée des hommes comme Ward.


@ Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Hughes
Olivia Hughes


Messages : 973
Date d'inscription : 29/01/2017
Age du personnage : 17
Localisation : Ici, et là

Who Am I?
Birth place: Tijuana
Je suis: têtue
Song: Don't ignore me


A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitimeSam 5 Sep - 17:12



A Friendship That Matter
ft. Delfino Alvarez




De ce qui ressortait de notre conversation avec Delfino, c’était que Ward avait beaucoup de chance puisque chaque fois, il parvenait à s’en sortir en vie alors que d’autre, comme ma mère et moi, si nous étions encore en vie, devions vivre avec une partie de nous, morte, parce que je n’avais aucun doute qu’il en était de même pour ma mère, avions vu quelque chose de nous disparaitre, mourir.

Je ne vois plus le bon côté des gens au premier regard. Chaque fois que je rencontre quelqu’un, et même une personne que je connais bien, je me dis qu’il doit forcément avoir un côté sombre qu’il ne montre a personne et qu’il ne mérite pas ma confiance. C’est plus fort que moi, je sais que tôt ou tard je serai blessée alors il me semble plus sage de me protéger à l’avance plutôt que de guérir plus tard.

Delfino se disait triste de me voir être prise là dedans, bien malgré moi. Je subissais les choix de mon père, par la bande, parce que je me doutais bien que ce n’était pas ce qu’avait planifié Jimmy non plus. Seulement, c’était la réalité.

- Je voudrais bien croire que, parce que j’ai été kidnappée une fois, je suis maintenant immunisé contre toute éventuelle attaque mais… ce n’est pas comme la rougeole.

Tant que mon père sera à la tête des Los Diablos, moi et tous ses proches risqueront à nouveau d’être attaqués ou tués.  Il serait utopique d’espérer que Ward prenne le même virage que Delfino et change carrément de voie.

- Je m’en doute… Mais un jour, il sera peut-être amoureux, il aura peut-être des enfants, qui sait. Et il verra ce que cela fait que de savoir ceux qu’on aime être constamment en danger.

Je lui souhaitais un retour de balancier, même si cela voulait dire que je souhaitais du mal à une femme et des enfants que je ne connaissais pas, qui n’existaient peut-être même pas non plus, je voyais mal Ward vivre une relation amoureuse normal dans la position qu’il est mais… Mais Jimmy a épousé ma mère et ils auront bientôt un enfant ensemble alors…

- Tout ce peut… , ajoutais-je en haussant des épaules.

Delfino avait beaucoup de respect pour Jimmy, je pouvais le comprendre. Mon père avait fait beaucoup pour lui, comme quoi Jimmy était capable du meilleur et du pire.  Et Delfino, sans le faire vraiment, atténuait tout de même les choix de mon père alors qu’il condamnait ceux de Ward.

- Je crois que lorsque tu décide de prendre le contrôle d’un gang, c’est que tu aimes le pouvoir et que tu es prêt à tout et n’importe quoi pour le conserver. À ce niveau, la marge est très mince entre un homme comme mon père et un homme comme Ward Fleming.

On ne devient pas leader d’un gang criminalisé par hasard ! La façon de se rendre à la tête ne doit pas être très propre, en tous les cas, ça ne doit avoir rien à voir avec  une promotion dans un cabinet d’architecte, par exemple!

Je remerciais Delfino pour son temps, pour m’avoir répondu honnêtement, j’appréciais qu’il l’ait fait et mon ami ajouta que si je me sentais menacée à nouveau, je n’avais qu’à lui passer un coup de fil. Il ne faisait plus partie des Los Diablos mais je comprenais par son sous entendu qu’il avait encore des relations.

- Merci, je n’hésiterai pas.

Je terminais mon chocolat chaud et mon pancakes et quand Delfino eu terminé lui aussi, je me levais.

- Je dois retourner travailler sur mes compositions puis rentrer. J’ai une recherche en science à terminé. J’ai été heureuse de te revoir, on devrait se faire ça plus souvent, un petit repas dans un resto comme maintenant ou un bowling ! Tu aimes le bowling ?

Peu importe, j’avais simplement envie de passer d’avantage de temps avec Delfino.  Je l’embrassais sur la joue pour le remercier de l’invitation.  

- On se revoit bientôt, d’accord ?



@ Billy Lighter


Jimmy's daughter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] Empty
MessageSujet: Re: A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]   A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

A Friendship That Matter [PV Olivia][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: San Fernando Valley :: Studio de BSC-