AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Invité
Invité



Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu Empty
MessageSujet: Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu   Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu I_icon_minitimeDim 16 Mar - 15:46

Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu Tumblr_matcnhOYIj1rnry8wo1_250    Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu Tumblr_matcnhOYIj1rnry8wo2_250  
Allan Pâris Orwell
Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu Tumblr_matcnhOYIj1rnry8wo3_250    Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu Tumblr_matcnhOYIj1rnry8wo4_250

Nom: Orwell

Prénom: Allan Pâris, oui mes chers parents se tapaient un trip mythologie grecque à l'époque, Iv' a eu Démétra et moi Pâris, ça m'a toujours plus ou moins gavé, enfin, au moins Pâris c'était un bg absolu, c'est quand même plus classe qu'une déesse qui fait pousser du blé.

Age: 21 ans, et 7 minutes de plus qu'Ivy, oui c'est important.

Origine: Canada, puis l'Indiana, puis L.A

Avatar: Sam Claflin

Liens et relations: Frère Jumeau d'Ivy, Ex de Jayden

Style de musique: Rock

Fonction: Garde du corps

Particularité(s): Bisexuel, ancien champion de football américain

Lié(e) au groupe: Au Choix

Description physique: Je suis moyennement grand, pas du genre à pas passer dans les portes mais ça reste plus qu'honorable comme taille, encore heureux qu'Ivy et moi soyons faux jumeaux, j'aurais pas tenu le choc à plafonner à sa hauteur. Je suis musclé mais je ressemble pas à une montagne de muscle ce qui fait que certains croient ne rien risquer en me cherchant mais ils sont vite surpris. J'ai des cheveux chatains foncés mais qui tirent parfois vers le blond, sans jamais aller vers le roux, je laisse ça à Ivy, faut pas déconner non plus et j'ai les yeux verts.

Caractère: J'ai toujours été quelqu'un de naturel, le prototype du petit garçon qui joue au foot, fait des farces nulles à l'école et se fait tirer l'oreille, l'archétype du gamin nul à l'école mais que tout le monde adorait quand même et je m'arrangeais toujours pour arriver à mes fins, machiavélique ? manipulateur ? Je pense pas, j'étais pas assez réfléchi pour ça, j'étais juste du genre... persuasif et charmeur. Que voulez vous, les spportifs, c'est irrésistible.


Histoire: Toronto Maple Leafs, Colts of Indianapolis, Lakers, les trois villes de ma vie, ouais bon c'est pas le nom des villes, mais c'est du pareil au même.

On peut pas dire grand chose de mon enfance sans passer pour quelqu'un de très pédant en fait, car ça serait donner une dimension hallucinante à un truc plutôt fade franchement, parce que j'ai eu une enfance plutôt classique, à casser les pieds de ma petite soeur, ce qui n'a d'ailleurs pas changé avec le temps mais on y revienda après car s'il y a une chose à dire sur mon enfance, c'est que, quitte à choisir un prénom mythologique, Hermès aurait été bien plus indiqué. Vous savez le mythe ou il vole les troupeaux d'Apollon et que Zeus le prenait en affection, j'étais Hermès, mon voisin de classe Apollon. Waa comment je viens de passer pour quelqu'un de cultivé... fin, c'est Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu LargeIvy qu'avait fait la comparaison, et je trouvais ça plus classe Hermès que Pâris, le ptit français qui déclenche des guerres pour une seule fille qu'au final il se tapera même pas donc je m'en souviens. Enfin bref.

Mis à part ça, moi et Ivy, on était moin d'être fusionnel, on dit que les cotrairs s'attirent, c'est faux, quand on est contraire on fait du catch dans la boue. Point Barre. Jveux dire, Ivy elle te récitait un dico quand jsavais pas encore écrire mon nom, mais c'est normal, elle avait que trois lettres, ouais jsuis de mauvaise foi mais franchement, elle avait ce côté intello et tétu à la fois, du genre à te frapper à coup d'encyclopédie si t'as dans l'idée de la contredire. Mais ce que j'aimais pas, c'est qu'elle avait rarement tort, et que même les trucs les plus absurdes q'elle disait s'avéraient vrai, jsais pas comment elle faisait, mais ça me rendait fou, je croyais toujours qu'elle essayait de me rabaisser et ça marchait, du coup j'aimais pas rester avec elle et des amis, j'avais eur qu'elle me les vole, c'est con hein...  Et puis, elle avait qu'à être une vraie fille et me foutre la paix franchement.

Puis elle a rencontré Jayden, et je me suis bien foutue d'elle, qu'elle devait chercher ses amis en garderie, puis j'ai commencé à être jaloux de leur amitié, car c'était une vraie amitié fusionnellle, pas comme moi et mes trois potes un peu con, non, là c'était beau et pur, ils se suffisaiet à eux mêmes, et plus le temps passait, plus cette jalousie me dévorait, c'est ça qui me donnait la rage au football. Avec le temps je restais un petit peu avec eux, mais être proche de Jay me rendait dingue, même si je comprenais pas trop à l'époque.

Puis Ivy est parti et tout s'est clarifié, entre Jay et moi ça a un peu dérapé, enfin, un beau dérapage, quelque chose de positif à mon sens et on s'est mis ensemble. Ca paraissait tellement évident désormais. Mais tout s'est assombri un soir ou Ivy devait revenir pour passer les vacances, Jay était pire qu'heureux, et moi, franchement jaloux de tout ça, comme si je n'avais été qu'une consolation tout ce temps, mais le véritable problème, c'était pas ça. Il voulait qu'on le lui dise, pour nous deux, et je voulais pas, je m'étais tellement moquée d'elle qu'elle était pas une vrai fille que j'avais peur de sa réaction, et j'assumais pas, vraiment pas. Le ton a commencé à monter, et on s'est séparé, jusqu'à ce qu'on aperçoive Ivy dans l'embrasure de la porte.

C'est la dernière fois que j'ai vu ma petite soeur, ça fait trois ans maintenant, trois ans qu'elle doit me haïr, j'ai pas revu jay non plus, et rien de bien positif à envisager de son coté non plus, je pense pas qu'ils se soient revu non plus, j'en reviens pas d'avoir flingué autant de choses... Après ça les choses ont mal tournées, j'ai eu un différend avec un arbitre et ai été exclu de la fédération, je maitrisais plus trop mes nerfs à vrai dire, mais j'ai fini par accepter, j'avais plus de boulot mais je voulais pas retourner chez mes parents alors que ma soeur prodige avait réussi, alors je suis parti pour L.A et suis devenu garde du corps, sans savoir que j'y recroiserai les deux personnes qui ont le plus changé ma vie.

-----
Revenir en haut Aller en bas
 

Allan Pâris Orwell [Feat Sam Claflin] 2 liens Ambigu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Kang Chang Min feat. Yong Jun Hyung
» melon au jambon
» Gratte quelques cordes {- Feat Ulysse}
» Follow me (Feat. Crèp')
» « I would like that the past becames the present... » feat. Eltan J. Symens. [PM]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-jeu :: Archives :: Fiches archivées-