AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Ven 2 Mai - 18:39




Elle avait les mains moites, de stress. Peut-être. Son regard examinait la logette. Sa logette. D'un coup, Gaïana, on ne sait pourquoi, se sentait minuscule. Dire que des filles rêveraient d'arriver jusqu'ici, de voir leur guitariste préféré rentrer dans cette pièce où elles l'auraient attendu patiemment, ou au contraire avec une folle impatience. De vraies groupies. En soit, elle se sentait un peu comme elles maintenant. A rêver inlassablement d'une personne -presque- inaccessible pour elles. Bien sûr, elle l'avait déjà côtoyé mais cela n'avait pas empêché ce soir à Gaïana d'être gagnée par l'envie de sauter partout et de crier à tue-tête le nom du guitariste de The Lightening. Sauf qu'elle n'en fit rien. Tout son être avait aspiré à faire comme les autres, crier leur colère tel Billy injuriait son pire ennemi, Amon. Ou s'évanouir en croyant que l'un de membres du groupe nous regardait, se battre lorsque Cash lança sa bouteille d'eau dans la foule avec le fol espoir de récupérer. De véritables fauves. Elle était dans la fosse aux lions mais sa seule préoccupation était de voir le métisse à l'oeuvre. Ses longs cheveux frisés voilaient sa face. Il ne voyait certainement rien à travers, pourtant, Gaïa avait espéré tout le long, qu'il la remarque, comme tant d'autres l'auraient voulu. En son fort intérieur, elle tentait de se convaincre que, inconsciemment, il devait savoir qu'elle était là. Mais sa raison lui donnait tort, il était bien trop occupé à jouer son concert, à être en osmose avec son groupe, avec Billy.. le monstre.

Debout en plein milieu de la pièce, la soviétique ne savait quoi faire. Autant, elle avait une folle envie de le revoir, de le toucher, de l'avoir à elle, rien qu'à elle. Pour un moment, du moins. Car sûrement qu'eux seuls savaient qu'ils n'étaient pas faits pour ne rester qu'à deux. Ils aimaient trop «batifoler» et voir ailleurs. Sans doute trop instables, comme Billy.
Autant, son instinct lui disait de partir loin d'ici car là n'était pas sa place. Elle avait été au courant, bien trop tard, de ce qu'elle avait fait comme torts au groupe. Bien que nul ne la dérangeait que cela fasse tant de mal à Billy, mais cela s'était répercuté sur les autres membres du groupe. Et que cela atteigne Cash, non, elle voulait pas. En soi, elle n'avait rien fait. Billy a voulu jouer et voilà que la roue avait tourné. Il s'était amusé et il venait de le payer, d'une certaine manière.

Elle se mordait la lèvre inférieur, presque jusqu'au sang. Autour d'elle, tout était un peu en pagaille. Et elle aimait ça. Elle contemplait tous les objets mis sans dessus-dessous. Pour elle, c'était signe de vie. Mettre de l'ordre, c'était déjà pour elle une corvée mais lui donnait aussi, froid dans le dos. Un habitat toujours nickel chrome la mettait mal à l'aise.

Perdant patience, son envie de déguerpir allait prendre le dessus. Elle se tournait vers la porte et en deux pas fut devant la porte. Sa main resta en l'air deux secondes, prête à prendre la poignée et sortir l'instant d'après mais ce qui la retint, ce fut des bruits. Des bruits de pas dans le couloir... Elle inspira profondément alors que ces pas se rapprochaient, elle recula d'un pas pour ne pas recevoir la porte en pleine figure et le temps sembla soudainement s'éterniser. Son regard fixait cette fichue porte... Fichue porte... qui finit par s'ouvrir.







Dernière édition par Gaïana Dugopoliac le Sam 8 Nov - 22:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Sam 3 Mai - 21:56


L'effet des joints que j'avais fumés avant le concert avait disparu, évacué avec tout ce que j'avais pu suer durant le concert. Ce concert exceptionnel, ce concert dont, j'en étais sûr, on parlerait encore bien après la disparition de The Lightening, que celle-ci se produise dans deux ans ou dans cinquante. J'en avais vécu, des Lives! Oh, sûrement pas autant qu'Elvis ou Jerry Lee Lewis, pas encore, mais je savais qu'aucun des concerts auxquels j'avais participé jusqu'ici, avec The Lightening ou les autres petits groupes auxquels j'avais appartenu avant ça, n'avait été aussi fort que celui-ci.

Il y avait l'ambiance, nos fans qui déliraient autant que nous... Et tout ça porté par quoi? Par la haine. On pouvait dire ce qu'on voulait, rien, pas même l'amour n'était capable de dégager une telle puissance. Du moins, c'était ce que je pensais jusqu'ici. Encore faudrait-il qu'on m'apporte la preuve du contraire. L'amour peut être quelque chose de très puissant, d'incomparable, je ne le niais pas. Mais il ne pouvait englober que deux êtres. Uniquement. Quoi que disent tous ces hippies...

La haine, elle, soulevait les foules. L'Histoire nous le démontrait chaque jour.

Et c'était bien un cri de haine, transformé en art, qu'on avait poussé ce soir.

En sortant par l'arrière de la scène, bras dessus, bras dessous avec Billy, j'étais encore complètement dans le trip de ce concert. Complètement excité, complètement angoissé. Parce qui savait ce qui allait se produire maintenant? Allait-on nous prendre au mot? Le monde était-il assez fou pour ça?

Et une fois dans la lumière crue, blafarde du couloir, je plissai les yeux. J'étais torse nu, luisant de sueur, mes chaussures dépareillées à cause des brûlures et en jeans. Quelqu'un me tendit mes lunettes de soleil style "pilote" que je mis avant de laisser retomber mes boucles de cheveux devant. Puis, trois mètres plus loin, quelqu'un d'autres me tendis une bouteille de Jack déjà ouverte et j'en pris directement une grande lampée. Mon coeur battait très fort, très vite, et je pensais que c'était la seule façon de le calmer. J'en étais encore et toujours à penser que ces battement rapides, presque irréguliers, étaient dus à mes émotions qui avaient été très fortes ce soir.

Et puis, le contact avec Billy se coupa et il entra dans sa loge, non sans un dernier regard. C'était fini. Quand cela se reproduirait-il? Dès demain au studio? Dans quelques mois quand la tournée commencera? Dans un an? Trois ans? Jamais? Sans réponse, c'est vers ma propre loge que je me dirigeai en courant, en rigolant et en aspergeant les autres membres du groupe. Je ne comptais pas y rester, juste passer chercher un t-shirt qui ne serait pas trempé.

J'ouvris la porte de ma loge et sursautai en me retrouvant nez à nez avec une jeune fille... Une jeune fille?! Non... D'une mains, je dégageai mes cheveux de devant mes lunettes de soleil.

-Gaïana?

Un sourire se peignit sur mon visage, mais je ne pus m'empêcher de regarder la bouteille que je tenais en main. C'était pas possible! Joint comme alcool, j'avais tout sué sur scène! Et ça faisait une éternité, depuis que Billy l'avait libérée, que je n'avais pas vu la jeune soviétique. Et pourtant, c'était pas faute d'avoir demandé des milliers de fois à Billy où elle était. Au départ, j'avais été persuadé qu'il ne voulait simplement pas me mettre en contact avec elle... Et puis finalement, j'avais bel et bien fini par croire qu'il ne savait vraiment pas où elle était.

Une fois que j'eus atterri, et que je fus sûr que c'était bien Gaïana et pas une fille qui lui ressemblait et que je prenais pour elle, je l'attrapai, la pris dans mes bras et la soulevai de terre tout en fermant d'un coup de pied la porte derrière moi, sur les autres membres du groupe... Ils avaient qu'à aller voir ailleurs... J'avais à faire ici, finalement.

-T'étais où bordel???

A traduire: "Mais où étais-tu donc passée, ma chérie?"


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Mer 21 Mai - 22:37

Des gens qui rigolent, qui courent dans le couloir, qui parlaient de cette soirée, plus que féérique. Elle les entendait par-delà les murs, plus faiblement, mais elle les entendait. Sa main, légèrement tremblante à cause d'un certain stress ou de manque de quelques substances illicites, ramenait une mèche rebelle derrière son oreille droite.

Son coeur manqua un battement lorsqu'enfin, la porte s'ouvrit sur Cash... elle le reconnut directement. Comment le rater ? Avec sa tignasse hirsute, son visage caché derrière ses boucles et son corps... Tellement appétissant. Il lui arrivait d'en rêver, souvent même. Sa fameuse rencontre avec lui lui donnait encore des frissons lorsqu'elle y repensait.

Et devant lui, elle ne savait plus comment réagir. Alors, elle était simplement immobile, en béattitude devant lui. Ne sachant s'il fallait rire ou pleurer, elle attendait la réaction de l'homme en face d'elle. Il écarta une mèche pour faire apparaitre ses lunettes de soleil sur son nez et il prononça un nom, tellement familier. Son nom. À elle. Elle resta un moment encore abasourdie, sans voix, comme inanimée. Son regard scrutait la réaction de Cash. Elle vit son sourire et d'un coup, elle sentait son propre corps comme prendre feu, un feu qui consumait son sang et qui parcourait ses veines unes à unes tel un circuit électrique.

- Je...

Sortant de sa torpeur, elle comptait enfin parler, ne sachant pas vraiment quoi dire mais soudainement, Cash la prit dans ses bras, la soulevant du sol tel une poupée. Serrée contre lui, elle sentait le tee-shirt trempé du guitariste, qui avait défendu corps et âmes son groupe dans des riffs endiablés à en suer sang et eau. Mais il aimait ça, plus que tout. Et quand on aime, on ne compte pas.

Gaïana entendit la porte claquer derrière Cash alors qu'elle enfouissait son visage dans son cou sous la chevelure, ses bras l'ayant enlacé. À son tour, elle le serrait contre elle, trop heureuse de le savoir entier, vivant et surtout, près d'elle. Il finit par la relâcher doucement, pour la déposer au sol, sans pour autant qu'ils se lâchent.

Où elle était passée ? C'était une bonne question. Disons, à des milliers des kilomètres d'ici, loin, très loin, au-delà de l'océan Pacifique, dans des contrées bien plus froides et rudes... Dans une ville communément appelée Zaporojie, dans la future Ukraine, près de sa famille tellement... ennuyante. Pas mal de maladies, peu de vivres. C'est en passant par là que Gaïana avait ouvert grand les yeux sur sa réalité, elle vivait un rêve par rapport à certains gosses dans son «pays» natal, l'union soviétique. Et cette pensée ne fit que la faire détester un peu plus son système communiste.

- Je... J'ai fait... aussi vite que j'ai pû.

Pour dire, elle venait de revenir cet après-midi. Le décalage horaire la rendait extrêmement fatiguée mais manquer un concert de The Lightening le soir même pour son propre petit confort lui aurait été trop cruel. Car elle avait eu une folle envie de revoir Cash. Elle laissait sa tête se poser sur la poitrine du guitariste, ses bras toujours autour de son cou. Elle lâcha un petit soupir et releva la tête pour regarder son... amant? Sa main droite vint dégager son visage d'une boucle et elle tenta vainement de voir à travers des lunettes de soleil du jeune homme, savoir quelle expression exacte il affichait derrière ces verres teintés. Et ses doigts se posèrent sur sa joue avant de dire :

- Mais je suis là, maintenant.

Elle approcha alors son visage du sien et ses lèvres retrouvèrent celles de Cash, Gaïana se pressa contre lui, trop heureuse de l'avoir retrouvé et d'avoir troquer une bonne nuit de sommeil contre une fin de soirée à ses côtés.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Jeu 22 Mai - 12:20

Après le concert qu'on venait de donner, après l'effet que jouer en totale harmonie avec le groupe, pour une fois, m'avait fait, retrouver Gaïana dans ma loge, seule, avait quelque chose de mystique. J'avais cru que l'apothéose du concert avait été quand mon propre corps avait réagit de façon inattendue à un de mes riffs. Mais non. L'apothéose, c'était maintenant, c'était pouvoir plonger mes yeux noirs dans ceux, multicolores, de la soviétique.

Elle ne trouvait pas ses mots, mais ça ne me choquait pas. J'étais pas un as de la parole non plus. Mon corps ou ma guitare parlait pour moi. Et puis de toute façon, la question n'évait été qu'une sorte de réflexe. Gaïana allait et venait où elle voulait quand elle voulait. Elle n'avait aucun compte à me rendre, comme je n'en avais aucun à lui rendre. Elle disait avoir fait aussi vite qu'elle avait pu et comme le temps était quelque chose de subjectif et que j'aurais quand même été incapable de dire depuis combien de temps je l'avais perdue de vue, ça n'avais aucune importance. L'important, c'était qu'elle était là maintenant, contre moi. Ce qu'elle confirma d'ailleurs elle-même d'un baiser.

Je fermai les yeux derrière mes lunettes de soleil et mes boucles de cheveux. J'en avais embrassé, des filles, groupies ou pas, depuis que Gaïana avait disparu de la circulation. Mais aucune ne me faisait cet effet-là: aucune appréhension, aucune peur d'avoir à l'ignorer après alors qu'elle me collerait aux basques. Non, parce que Gaïana ne me collerait jamais au basques. Elle serait là quand elle aurait envie d'être là. Elle serait là si elle avait envie de répondre à mes coups de téléphone. Elle serait là après les concerts qui lui plaisaient ou simplement ceux auxquels elle aurait l'occasion de venir. Simplement.

Les lèvres de la soviétique étaient fraîches contre les miennes où se mêlaient un léger goût de bière et de sueur. Mais mes mains, qui se placèrent dans le bas de son dos étaient plus sûre que lorsque nous nous étions rencontrés au commissariat et que j'étais complètement shooté. Bien que le manque n'allait pas tarder à se faire sentir. Je me frayai un chemin dans sa bouche avec ma langue et le baiser dura longtemps. Puis, pris d'un violent désir pour elle, je la soulevai à nouveau malgré le fait que les brûlures à ma jambe se rappelèrent à mon bon souvenir. D'un geste du bras, la soutenant d'un seul sous ses fesses, j'envoyai bouler tout ce qui se trouvait sur la tablette juste devant le miroir. Onglets, accordeurs, tournevis, le double de mes lunettes de soleil, cadavres de bouteilles de bière et de Jack Daniels, tout éclata à terre. Et je posai les jolies petites fesses de Gaïana à leur place.

Evidemment, le bruit inquiéta quelqu'un dont j'eus vaguement conscient qu'il ouvrit la porte pour voir si tout allait bien avant de lancer un "oh! Merde!" en rigolant puis de refermer cette porte.

J'embrassai Gaïana encore encore et encore. Je m'arrêtai juste pour enlever mon t-shirt trempé puis faire la même chose avec le sien. Puis, sans attendre une seconde de plus, je lui enlevai aussi son soutien gorge, mais avec dextérité cette fois. Elle n'avait du sentir que je l'avais dégrafé qu'au moment où ses seins se retrouvèrent à l'air libre. Je m'écartai un peu lui souris puis me penchai pour embrasser chacun de ses seins, suçant un peu leur pointe... Puis, je me redressai.

-Tu veux un joint pendant ou après?

J'avais un sens des priorités un peu fucked up quand il s'agissait de me shooter. Et j'avais tendance à faire un tas de truc en même temps que de me shooter.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Mar 17 Juin - 20:23

Peut-être que vu ainsi, leur baiser semblait long mais l'impression de Gaïana fut tout autre. Leurs langues s'entremêlaient, se cherchaient et la soviétique ne s'en lassait pas. Que du contraire, elle était avide de contacts humains et Cash était particulièrement... désirable. Oh oui, tellement désirable! Le corps de Cash était brûlant contre le sien tant son concert avait dû l'échauffer. Ses mains se perdirent dans le dos de la soviétique qui se laissait faire, bien sûr. Et soudainement, elles vinrent plus bas, sous ses fesses pour la porter. D'une main, le guitariste balaya la tablette de toutes les affaires qui s'y trouvaient pour l'y déposer.

Le baiser, interrompu par ces quelques gestes, reprit de plus belle. C'est à peine s'ils ne se dévoraient pas. La soviétique eut à peine conscience d'entendre quelqu'un ouvrir la porte puis se refermer avec des gloussements. Par réflexe, elle avait descendu ses mains jusqu'au bas du tee-shirt du jeune homme et commença à le soulever. Ils stoppèrent à nouveau leur baiser un court instant pour qu'il puisse se dévêtir et Gaïana regarda son ventre en se mordant la levre inférieur et jetant un regard enflammé à son amant. Mais il ne perdit pas son temps, à son tour, il attrapa le tee-shirt de la soviétique et d'un geste, le lui retira. Il envoya tout bouler, on ne sait où et puis, qu'importe? Ses mains expertes se reperdirent dans son dos pour lui retirer son soutif et il contempla un instant sa poitrine dénudée avant d'attarder sa bouche sur chaque sein.

Gaïana émit quelques petits gémissements, balançant sa tete en arrière pour fermer les yeux et se concentrer sur les sensations que lui procurait Cashjusqu'au moment ù, d'un coup, il releva la tête vers elle pour lui poser une question. Question qui la fit sourire et puis rire vu la manière sérieuse avec laquelle le guitariste le lui avait demandé. Elle enfouit sa main sous les cheveux du guitariste, dans sa nuque et attira Cash vers elle pour l'embrasser une enième fois. Elle en profitait pour se redresser et se laisser aller contre lui, laissant sa poitrine effleurer son torse basané. Elle vint ensuite lui chuchoter à son oreille...

- Maintenant, j'en meurs d'envie.

Sa langue vint alors titiller son oreille puis elle descendit dans son cou pour venir y mordiller sa peau salée. Elle se recula en reposant son regard de fauve sur le guitariste, son sourire amusé aux lèvres.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Mer 18 Juin - 18:54

Retrouver Gaïana d'une façon aussi inattendue, alors que j'avais presque perdu tout espoir de la revoir, rendait les choses encore bien plus excitantes. Et la sueur qui coulait dans mon dos n'était maintenant plus dues au concert, mais à la simple vision du corps de Gaïana. J'avais tendance à concidérer le corps féminin comme de l'art et Gaïana était une oeuvre bien spéciale, qui sortait de l'ordinaire. C'était nue qu'elle déployait pleinement ses charmes. Ses formes étaient magnifiquement désirables sans tomber dans l'extravagance. Mais sa touche d'originalité résidait dans les divers tatouages qu'elle arborait. Ils attiraient le regard à divers endroits, et il fallait la lire comme un livre. Et c'était une lecture qui m'intéressait particulièrement, un livre que je voulais lire et lire encore.

Mais encore fallait-il qu'elle me laisse le lire, parce que jusque là, portés qu'on était par l'euphorie de se retrouver, c'était comme si on voulait aller un peut trop vite, se fondre l'un dans l'autre le plus vite possible afin de retrouver cette extase à laquelle on avait brièvement goûté en prison. Parce qu'après tout, en y rélféchissant bien... Entre elle et moi... Il n'y avait eu que cette fois-là. Billy ne nous avait pas autorisé à nous revoir après ça. Et puis... Et puis Gaïana était partie.

Alors j'en profitais un maximum. Je répondais à ses baisers avec toute la fougue dont j'étais capable, oubliant parfois de respirer. Puis finalement, elle m'enleva mon t-shirt et je fis de même avec le sien ainsi que son soutient-gorge. Ses petits seins nus, je ne pus m'empêcher d'aller y goûter presque directement et les gémissements et les caresses de Gaïana me firent dresser tous les poils sur mon corps. Et évidemment, mes poils ne furen pas les seuls à se dresser. Et je poussai un soupir alors que les muscles de mon bas-ventre se contractaient.

Mais j'étais tiraillé entre mon désir pour Gaïana et le manque. Et je pris brièvement conscience à quel point la drogue était un réflexe envahissant: si je ne pouvais même plus faire l'amour à une femme sans y penser, c'était que j'en étais arrivé à un niveau vraiment grave! Gaïana, heureusement, répondit qu'elle en voulait maintenant... Et je la regardai deux secondes en me demandant ce qu'elle voulait "maintenant"? Le joint, moi, les deux? Je choisis de tout faire trop vite et en même temps. Avec un sourire, je fermai les yeux, enfouis ma tête dans son cou et lui en suçai doucement la peau tout en glissant une main sous sa jupe, allant titiller les point sensibles que je dégageai d'un léger bout de tissu qui était sur mon chemin.

Pendant ce temps là, ma main libre tâtonnait maladroitement à la recherche de mon paquet de tabac. Mais, en sentant Gaïana de plus en plus humide et moi de plus en plus dur...

-Oh et puis merde, va chier!

Je choisi que ce foutu joint, on le fumerait bien après. Et ça avait quelque chose de rassurant.

Je n'en pouvais plus de ce jeans que je portais et ma main qui avait abandonné la recherche du joint n'eut pas autant de mal à trouver ma braillette et à l'ouvrir. Je me sentais déjà mieux, les petits seins de Gaïana se frottant contre mon torse trempé et mes doigts bien au chaud suivant les mouvements sensuels de la soviétique.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Mar 24 Juin - 23:15

C'est vrai. Il était assez difficile d'expliquer ce qui les unissait tout les deux. Ils avaient une attirance l'un pour l'autre assez forte mais cela expliquait-il qu'ils ayent autant envie de se revoir? Sans doute pas. Peut-etre l'adrénaline. Leur première rencontre avait été plus qu'électrique. Quelque chose tellement fort qu'il aurait été difficile d'oublier même si on le voulait. Après tout, c'est pas souvent qu'on voit un mec s'échapper de cellule pour aller se faire la meuf de la cellule d'à côté...

Gaïana rencontrait le regard de Cash qui avait l'air, un instant, perplexe après sa réponse. Mais bien rapidement cet impression se dissipa et il vint poser ses lèvres dans le cou de la soviétique. Sentir son souffle dans son cou la fit rire et se tortiller contre lui alors que sa main voyageait sur sa cuisse puis s'infiltrait sous les vêtements qu'il lui restait. Elle sentait ses doigts contre sa féminité et c'est comme si une nuée de papillons s'envolaient dans son bas-ventre. La température semblait soudainement plus élevée et Gaïana avait l'impression d'être dans un four mais elle s'y sentait pourtant tellement bien.

Le guitariste avait vainement tenté de trouver quelque chose pendant qu'ils se caressaient. Quand on dit que les hommes ne savent pas faire deux choses à la fois. Ce fut assez rapide pour que Cash décide finalement de laisser tomber malgré que Gaïa avait donné son accord pour se faire un joint. Nouveau rire quand elle entendit Cash jurer, tant il devait être impatient alors qu'elle passait ses doigts sur ses côtés et que sa langue goûtait la saveur de sa peau sur son torse. Elle s'arrêtait pour venir mordiller sa chair et lancer un regard vers Cash qui avait tôt fait de se débarasser de son jeans ou autre fringue inutile pour l'occasion.  Elle avait retrouvé son sourire malicieux après ce long mois passé en URSS où elle n'en avait pas eu beaucoup l'occasion de l'afficher. Elle avança ses petites fesses plus près du bord de la tablette sur laquelle elle était, pour être plus proche encore de Cash, je dirais même plus accessible.

Elle remonta ses mains dans la nuque du basané et son regard pétillant sondait celui du guitariste à la recherche d'une quelconque émotion mais c'était... Futile. La seule chose qui s'y lisait c'était la soif, la faim. Faim de finir ce à quoi ils avaient goûté quelques semaines plus tôt, en cellule. Voilà ce qui avait dû tant les attirer l'un à l'autre, c'était l'insatisfaction. La frustation de ne jamais avoir pu terminer cette partie de jambe en l'air qui avait l'air si prometteuse... Et voilà finalement l'opportunité.

- Depuis le temps que je rêve de ce moment...

Gaïa se redressa et vint encore chuchoter à l'oreille du membre de The Lightening laissant, une fois de plus, la pointe de ses seins se presser contre son buste. Ses lèvres presque sur son oreille;

- Je suis toute à toi.

La soviétique retira alors sa jupe, sa culotte pour se retrouver nue devant lui, pour lui.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Dim 29 Juin - 12:43


A force de gigoter l'un contre l'autre, mon jeans que j'avais détaché fini par glisser le long de es jambes. Je ne pu retenir une grimace quand le tissu frotta contre les brûlures que j'avais aux jambes, stigmates douloureux qui témoignaient que ce qu'on avait dit dans les journaux à propos de l'incendie dans l'appartement de Billy était vrai. Mais la douleur s'en alla bien vite, éclipsée par toutes les sensations procurées par Gaïana. Elle savait comment jouer avec mon corps, passant des baiser à des mordillements, léchant même parfois mon torse qui se couvrait de chair de poule.

Et comme je ne portait pratiquement jamais de slip, et aujourd'hui ne dérogeait pas à la règle, je me retrouvait donc pratiquement nu, avec juste mon jeans autour de mes chevilles brûlées et mes baskets dépareillées.

Tout ça m'avait complètement fait oublier les joints, Billy et même l'héro, toutes ces drogues qui, sans que je m'en rende compte, me bousillaient la vie et la santé. Je m'abandonnait complètement à Gaïana, et c'était l'extension parfaite de ce concert énorme qu'on venait de donner. Sa peau douce et chaude contre la mienne, ses caresses avides plus que réellement douces m'excitaient comme je ne l'avais pas été depuis longtemps. Et mon sexe tendu en témoignait.

Gaïana, enleva ce qui lui restait de vêtement en me chuchotant à l'oreille et je lui mordis l'épaule pour ne pas gémir. J'y étais allé peut-être un peu fort, la sentant se raidir, alors je me fis pardonner en embrassant son épaules. Et quand elle rapprocha son bassin du mien alors que mes doigts humides la caressaient toujours, je profitai de son mouvement pour la pénétrer avec mes doigts.

Le problème d'être un foutu junkie, c'était que je n'avais aucune idée de combien de temps, si je la pénétrait directement, j'allais tenir. Je pouvais être très précoce comme prendre une heure avant d'arriver à ressentir quelque chose de vraiment transcendant...

J'entamai un mouvement lent avec mes doigts, essayant de la faire gémir. Le son de sa voix m'excitait autant que tout le reste de son corps. Et ce fut à mon tour de lui parler à l'oreille.

-Et ben moi, j'en avais raz le cul de rêver...

Puis je retirai brusquement mes doigts et l'embrassai à pleine bouche, forçant presque un passage pour ma langue dans sa bouche. Je sentis la tablette sur laquelle elle était bouger avec un bruit de verre brisé quand un bouteille de bière en tomba. Mais je n'y prêtai pas plus attention que ça. Mes mains caressèrent son dos, pour descendre jusqu'à ses fesses que je pris à pleine mains. Et quand je mis fin au baiser...

-Tu m'as manqué...

Dis-je, dans un soupir, tout en la pénétrant cette fois pour de bon, en la regardant dans les yeux pour ne pas perdre une miette de son plaisir qui ne faisait qu'amplifier le mien.



Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Jeu 14 Aoû - 18:35

(La chanson... ♥️)

Elle avait senti ses dents lui mordre l'épaule. Et même sans le vouloir, son corps se raidit à ce contact un peu plus douloureux mais qui réveillait encore de nouvelles sensations, plus fortes, faisant un contraste avec les caresses ou les baisers qu'il lui donnait juste après. Et comme elle se rapprochait du bord de la table, Cash laissait ses doigts se glisser dans son intimité. Gaïana le regardait avec un regard franc, voire farouche. Un petit sourire mutin sur les lèvres, elle se mordit la lèvre inférieur en poussant encore quelques gémissements alors qu'il la taquinait toujours.

Gaïana frissonna en sentant le souffle du guitariste auquel elle tentait même, timidement, de s'échapper en se tortillant sur place mais plutôt d'un air enfantin. Les poils sur sa peau se redressaient pour lui donner, un instant la chair de poule alors que Cash venait prononcer quelques paroles à son oreille. Et les paroles de Cash la fit sourire. Elle aurait voulu lui répondre qu'il en était de même sauf que le junkie ne lui en laissa pas le temps car il l'embrassa à pleine bouche. La soviétique répondit à son baiser et leur langues s'entremêlèrent fougueusement alors qu'elle avançait ses fesses à l'extrême limite de la tablette comme pour inviter Cash à s'emparer d'elle sans attendre.

« Tu m'as manqué... »

Leur baiser avait pris fin et Cash le lui avait dit ainsi, de but en blanc. Le feu lui monta au visage qu'elle dû sûrement en rougir avant de sentir Cash la pénétrer et qu'elle lâche un profond gémissement en tirant la tête en arrière. Ses ongles vernis de noir qui s'écaillait venaient pétrir la chair de son dos, laissant glisser ses doigts qui laissaient dans leurs sillon quelques marques de griffes.

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Jeu 21 Aoû - 12:37

Gaïana me regardait avec son regard espiègle alors que mes doigts jouaient avec les points les plus sensibles de son corps. A moitié perdu dans cette douceur, je ne pouvais qu'entrer dans son jeu, la « poursuivant » doucement quand elle faisait semblant de se dérober. Et entre nos baisers échanger, je ne pouvais qu'en rire. Et mon but était de la faire gémir le plus possible, de la faire oublier son petit jeu et de nous perdre dans un tourbillon de sensations aussi diverses qu'agréable.

En ce qui me concernait, il y avait sa chaleur, la douceur de sa peau, son odeur également, exotique et qui pour moi, même si j'étais américain, n'avait rien d'une odeur ennemie. Et puis il y avait l'antre accueillante et rassurante de son intimité, au sein de laquelle j'allais pouvoir me détendre.

Je la vis rougir quand je lui avouai qu'elle m'avait manqué. Je ne mentais pas. Elle m'avait réellement manqué. Mais à quel niveau exactement, je n'aurais sus le dire. Au niveau sexuel, ça, c'était sûr, parce que Gaïana n'avait aucune inhibition, elle était toujours prête à faire l'amour. Et c'était une des choses qui me plaisaient beaucoup chez elle. Une autre chose qui me plaisait beaucoup, c'était que je la croisais souvent et pas toujours là où je m'y attendais, un peu comme aujourd'hui. Du coup, c'était toujours une surprise et une joie de la voir. Et la dernière chose importante : on ne se promettait rien, nous n'avions pas d'engagement l'un envers l'autre.

Et derrière tout ça venaient encore toutes les petites choses qui faisaient le charme de cette femme. Son petit accent, ses sourires malicieux, ses formes bien dessinées...

Juste avant de la pénétrer, alors qu'elle se rapprochai de moi, je posai mes mains sur ses fesses galbées pour me faciliter la tâche autant que pour augmenter le confort de la soviétique. Je soupirai de plaisir en même temps qu'elle et une fois bien en place, restai tout contre elle, sans faire aucun mouvement de va et vient et profitai qu'elle avait pencher la tête en arrière pour embrasser sa poitrine, du bout des seins jusqu'à la base de son cou. A force et avec les années depuis la première fois quand j'avais 13 ans, j'avais appris à connaître les zones sensibles, et aussi ce qu'aimaient les femmes.

Et alors que mes baisers se rapprochaient de plus en plus de la zone juste en dessous de l'oreille, sa position à elle me forçant à me mettre sur la pointe des pieds, je donnais deux coups en arrière, me retirant presque, puis en avant.

J'allais garder des marques de ce petit moment de détente. A chacun de mes mouvements, je sentais les ongles de Gaïana s'enfoncer dans la peau de mon dos ou de mes côtes. Elle m'indiquait du même coup à quels moment elle avait le plus de plaisir et je prenais un malin plaisir à refaire ce qui me valait de belles griffures.

Accélérant le rythme, et me sentant gonfler en elle (mais peut-être n'était-ce qu'une impression due au plaisir qui augmentait) je murmurai son nom en enfouissant mon visage dans son cou.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Mer 27 Aoû - 22:01

Il restait immobile, là. La tenant entre ses bras. Et alors qu'elle avait basculé sa tête en arrière, Cash parcourait sa poitrine de sa bouche. Les sens en éveil, Gaïana avait fermé les yeux pour se laisser emporter par la caresse des lèvres du jeune homme sur son corps. Celui-ci revenait lentement vers le haut, s'attardant alors dans son cou, dans le creux sous son oreille.

Son souffle chaud lui faisait l'effet d'une nuée de papillons qui parcouraient son corps, la faisant frissonner au possible. Sa peau lisse y réagit fortement, lui donnant la chair de poule mais elle avait loin d'avoir froid. Par la même occasion, le guitariste s'était reculé et pendant un instant, l'imagination de Gaïana lui joua des tours. Comme si on allait encore lui voler ce moment, elle avait entendu quelques bruits dans le couloir. Heureusement, il ne s'agissait là que d'une fausse alerte. Autant les bruits lointains que le geste de Cash qu'elle avait sans doute mal pu interpréter lui avaient donné un semblant de panique mais au geste de recul du guitariste survint le mouvement contraire. Mouvement auquel elle réagit par un petit cri qu'elle avait vainement tenté de contenir alors qu'elle se sentait pleine, resavourant alors cette étreinte charnelle à son maximum.

Ses ongles labouraient le dos du jeune homme alors qu'elle étouffait des gémissements en rythme avec ses va-et-vient. Elle alternait des moments où elle embrassait le californien langoureusement, fougueusement et d'autres où elle le mordait la joue, le nez, les lèvres, le cou, l'épaule... D'abord gentiment mais parfois, plus fort encore. Et c'est là que le plaisir arrivant à son paroxysme, la soviétique jouit une première fois, lâchant une plainte, cambrant son dos de plus belle pour le sentir toujours plus profond en elle alors que Cash prononçait son nom et enfouissait sa tête dans son cou.

La main de Gaïana remonta le long de sa colonne vertébrale et attrapa une mèche des boucles de Cash pour reculer son visage. Son regard perçant avec toujours cette infime flamme d'espièglerie fixant celui de Cash, yeux dans les yeux.

« Toi, me quitte plus jamais hein. »

Et elle se mordit la lèvre inférieur avec toujours son petit air mutin avant de lui accorder un enième baiser où elle ne manqua pas de lui pincer la langue entre les dents, au passage.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Ven 29 Aoû - 15:21

J'étais au comble du plaisir avec Gaïana. Et pourtant, ce n'était pas que pendant son absence, j'avais laissé le manque s'installer. Non, pas du tout. Je n'avais pas exagéré non plus, mais j'avais ce qu'il fallait quand il fallait. Il me suffisait pour ça de sortir au Rainbow ou au Crazy Ginger, sans compter que même sans sortir du studio, il y avait moyen. Après tout, il n'y avait pas que des mecs dans nos roadies...

Mais avec Gaïana, c'était différent. Dans le sens où elle aimait ça autant que moi et où elle n'hésitait pas à me le faire ressentir. Nous étions en parfait accord quand il s'agissait de faire l'amour. Mais jamais, au grand jamais, nous n'avions véritablement eu de grande conversation. Elle devait avoir parlé beaucoup plus avec Billy lorsque celui-ci avait fait d'elle son esclave, qu'avec moi quand on se croisait. Je ne savais pratiquement rien d'elle. Et pourtant, je sentais, pour l'avoir vécu, que j'aurais du mal à vivre une semaine sans la voir au moins une fois.

Nous atteignîmes l'orgasme en même temps, une première fois, et je ne me retins pas de gémir pour lui montrer que j'adorais ça. Et une deuxième fois, la serrant plus fort dans mes bras, quand je la sentis se cambrer, augmentant ses sensations et les miennes.

Je me sentais bien, nous y étions arrivés, sans êtres interrompu, sans se presser et sans lambiner non plus. Et j'avais l'impression d'avoir fait les chose bien, aujourd'hui : non seulement, The Lightening venait de donner un de ses meilleurs concert, mais en plus j'avais fait l'amour avec l'une des femmes au monde qui savait le mieux le faire.

Le premier orgasme passé, je sentis la main de Gaïana remonter le long de ma colonne vertébrale et je lui mordillai doucement l'épaule, en grognant, par jeu. J'étais toujours bien au chaud en elle et j'attendais quelques minutes pour remettre ça. Plus parce que j'étais essoufflé et que mon cœur ne savait plus où donner de la tête que par une brusque descente de libido. Quand la jeune soviétique tira doucement sur mes cheveux pour m'inciter à la regarder. Elle avait des yeux joueurs, et un visage de femme-enfant qui invitait au jeu.

Et elle me dit de ne plus jamais la quitter. Je la regardai alors, perplexe, mais souriant. Bien que ses mots m'inquiétaient un peu. Elle était sérieuse ? Ou c'était ironique ? Ou juste façon de parler ? Je devais m'y engager ou pas ? Et je devait répondre quoi, à ça ?

-Hey... Hey... C'est qui qui a disparu il y a je sais pas combien de temps ? C'est pas moi... Moi, je saurais plus disparaître, même avec toute la bonne volonté du monde.

Je rigolai pour lui prouver que je ne lui en voulais pas... Et en répondant ça, je ne m'engageais pas non plus. Je la pris dans mes bras, la soulevai et, maladroitement, l'emmenai jusqu'au fauteuil où je nous fis tomber tous les deux, mais pas exprès, elle assise dans le fauteuil, moi tombant sur elle. Et le choc me fis faire un mouvement en elle qui fus largement suffisant pour me redonner une envie irrésistible...

Presque dans un gémissement, en me retirant doucement, je lui murmurai...

-On remet ça ?

Et avec un regard espiègle derrière mes cheveux en désordre, je lui embrassai le bout des seins, puis suivi une ligne, tout en descendant mon corps, me retrouvant à genoux à terre, arrivai à son nombril, jusqu'à ce que mes lèvres trouvent son intimité que je me mis à caresser du bout de la langue...

Je savais que j'avais une bouteille de Jack Daniels juste à côté du fauteuil... Et j'avais déjà ma petite idée sur ce que j'allais en faire...


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Lun 6 Oct - 20:16

C'était mignon comment il souriait, avec un air à moitié absent et moitié présent. Comme si au fond, même clean il gardait un petit air défoncé ou plutôt... Qu'il était dans son monde. Mon dieu! Comment devait-il être son monde? Gaïa était bien curieuse de le savoir, tiens.

Pour lui répondre, Cash ressort un peu la phrase typique, c'est de sa faute. Ouais, c'est vrai, histoire de famille, elle a dû s'éclipser un temps et voilà qu'elle est de retour et que d'un coup, tout semblait mieux se dérouler. De son côté, son voyage était une sorte de cure qui lui avait en réalité fait le plus grand bien et qui lui avait permis d'avoir les pieds de nouveau un peu plus sur terre. Mais d'un autre sens, elle avait été bien curieuse de savoir comment le vivraient les gens qu'elle côtoyait ici à LA et plus particulièrement Cash. Et bien voilà, elle l'avait sa réponse, ou à peu près.

Pendant qu'il parlait, la soviétique venait dans son cou et lâchait un petit "hhhm" de plaisir. Elle venait lui lécher le cou du bout de la langue et Cash, suite à cette petite discussion l'avait prise dans ses bras, toujours imbriqué l'un à l'autre. Le guitariste la porta et ayant sans doute perdu l'équilibre un instant, ils finirent tout deux dans le canapé. Enfin plutôt elle, Cash avait son visage au-dessus d'elle et avait lâché un petit gémissement suite à la sensation que leur avait provoqué ce mouvement. Gaïa, elle, eut un grand sourire qui inonda son visage.

"On remet ça?" Hé mon bonhomme, même pas la peine de demander ça à Gaïa! La réponse sera de toute façon toujours la même... Oui, bien sûr, et que ça saute! La jeune fille se mordit le doigt d'un air cocasse et dit, nonchalante :

« Hum, pourquoi pas ? »

Alors que dans ses pensées ç'aurait plutôt ressembler à: "oh oui Cash, prends-moi de toutes les manières que tu souhaites et qu'on ne dorme pas avant plusieurs heures!" Mais soit, ça se fait peut-être pas, puis autant avoir le plaisir d'entendre le dire Cash, d'avoir l'impression que lui en avait plus besoin qu'elle. Parce que oui, c'était réellement un besoin pour ces deux-là que de fourniquer.

La bouche du guitariste avait trouvé son sein et l'embrassais, le titillais puis tout doucement, ses lèvres descendirent sur son corps pour trouver son sexe encore humide où il passait délicatement sa langue alors que Gaïa s'arc-boutait sur le sofa.

« Haaan... ! Cash... »

Elle se mordait encore la lèvre, la tête tirée en arrière. Qu'est-ce que lui réservait le reste de la nuit... Maintenant qu'ils avaient l'occasion de laisser libre cours à leurs envies...





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Ven 10 Oct - 16:01

Je trouvais nos petits jeux vraiment marrants et je n'avais que rarement l'occasion d'y jouer en y prenant autant plaisir. Les groupies habituelles attendaient toujours quelque chose de nous. Soit elles nous baisaient pour le fric, soit pour après aller raconter des conneries dans les médias, soit pour essayer de se marier avec nous et en tirer encore plus de fric... Et tout ça générait un certain stress, parce que certaines n'hésiteraient pas à nous envoyer recta en taule pour prétendu « viol » si jamais elles n'obtenaient pas ce qu'elles voulaient.

Mais tout ça, même la taule, m'effrayait beaucoup moins que de tomber sur une groupie comme Ruby... Qui, tout bien réfléchi n'était plus vraiment une groupie... Billy était complètement amoureux d'elle et vis-versa. Et je ne savais pas si je pouvais voir ça d'un très bon œil. Déjà que Billy avait pas de bol avec les filles en général, je me disais que plus la fille serait proche de lui, plus la trahison, si trahison il y avait, serait difficile à digérer pour lui.

Mais ce n'était pas vraiment le moment de penser à Billy, là, maintenant, alors que ma tête était bien blottie entre les cuisses de ma princesse soviétique qui n'attendait rien de plus de moi que ce que j'étais entrain de faire. Ce qui était réciproque.

Après avoir joué un temps avec ma langue, pour avoir le temps de récupérer toutes mes capacités et pouvoir, moi aussi, prendre pleinement du plaisir (ce qui avait été vite fait une fois que Gaïana eu gémi mon nom), je me redressai afin d'avoir accès à son cou, à ses seins, et à ses lèvres et aussi pouvoir à l'occasion croiser ce regard encore plein de mystères pour moi.

Gaïana se cambrait, m'invitant à la prendre encore. Et je ne me fis pas prier, bien que je ne résistai pas à la faire encore soupirer quelques fois avant d'accéder à sa requête semi-silencieuse.

Combien de fois on recommença, je n'aurais su le dire, ni les compter tant je laissais le plaisir m'envahir, parfois jusqu'à ne pas résister à crier ou à sentir mes yeux se révulser au moment de l'orgasme. La bouteille de Jack Daniels fut vidée durant nos ébats : j'en vidais régulièrement sur les formes et le ventre de Gaïana pour savourer l'alcool à même sa peau, sentant celle-ci se hérisser de frissons sur mon passage.

Et puis vint un moment où je fus bien trop épuisé pour recommencer encore. Où j'étais tellement essoufflé que j'avais du mal à reprendre mon souffle et où mon cœur cognait à m'en briser les côtes. J'invitai alors Gaïana à s'allonger sur moi, sur ce canapé trop petit mais qui me semblait quand même trop confortable sur le moment même pour le quitter. Ce n'était pas la première fois que je m'épuisais comme ça et ça me semblait donc tout ce qu'il y avait de plus normal. Même si c'était sérieusement douloureux pour ma poitrine.

Je caressais les cheveux de Gaïa et comme, pour la première fois, on se retrouvait à ne plus savoir faire autre chose que parler, c'est ce que je fis.

-Je ne sais rien de toi, tu sais ça ? Tu pourrais être une vraie princesse russe que j'en saurais rien...

Je lui souris avec ce BOOMBOOBOOBBBOOM irrégulier en bruit de fond, comme si notre batteur était entrain de jouer complètement bourré dans la pièce à côté.

Gaïana, elle, devait en savoir plus sur moi que... Que moi-même, probablement. Pas mal de choses fausses lues dans la presse aussi. Je ne savais même pas ce qu'elle faisait dans la vie.

-Et mon oracle Adriana n'est pas là pour me donner les réponses. Alors... Qui es-tu, Gaïana ?

Lui avais-je déjà parlé du serpent Adriana ? Peut-être, peut-être pas. Mais peu importait.

-Et peu importe aussi ce que tu diras... Ça ne changera rien...

Elle aurait pu être une pure psychopathe que ça n'aurait rien changé pour moi. Je voulais juste savoir. Pouvoir imaginer ce qu'elle faisait quand elle n'était pas avec moi...


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Ven 10 Oct - 23:00

Je pense que jamais de sa vie Gaïana avait autant repousser son sommeil, sa fatigue. Il faut dire qu'il est des moments où le temps semble s'éterniser et d'autres où le temps passe comme une flèche. Et, ce moment qu'elle partageait avec Cash semblait filer à toute vitesse. Pendant un moment, elle s'imaginait même que cela ne s'arrêterait simplement plus. Imaginez-vous, les gens qui partent travailler alors qu'eux deux sont encore ici, à se faire l'amour à n'en plus finir, des jours entiers.

Non mais redescends sur terre ma belle Gaïa. La douche froide va arriver vite et ce sera toi qui partira travailler au petit matin comme une simple petite esclave de la société, à la recherche inébranlable et infinie de l'argent. Mais en attendant, profiter du moment. Le corps enduit d'alcool un peu partout, épuisée et en pleine forme à la fois, Gaïana laissait libre cours à ses envies, sa libido et à celle de Cash. S'embrassant, se léchant, se cabrant et se déhanchant, tout pour faire de cette nuit un souvenir inoubliable. Ici et maintenant, rien ne les arrêtait. Des Dieux du sexe. Ils incarnaient à eux seuls le péché. La bête noire des religieux, tous plus pudiques les uns que les autres. Non, ici, c'était la révolution, la liberté, la décadence. Aujourd'hui, après ce concert de fou et cette nuit, un nouveau jour se lèverait et ce ne sera plus jamais la même chose. Non, ce sera pire.

Le plaisir arrivant à son paroxysme, il était temps que cela se termine. Tous les deux essoufflés, vidés d'énergie. Elle après son voyage, lui après son concert. Il y a des jours comme ça où il ne se passe jamais rien et d'autres où tout s'enchaine sans vouloir s'arrêter. Tout comme la poisse. La poisse tu peux pas l'avoir pour qu'une seule journée, non. Ça te pourrit une semaine, deux semaines, un mois voir même une année entière si t'as pas de bol (et pour les gros nazes qui savent vraiment pas se reprendre en main, ça dure toute leur vie). Donc ouais, c'est persistant. Et fatigant.

Assise à califourchon sur le guitariste, bien installés sur le canapé malgré sa petite taille. La soviétique lâcha un petit soupire dès qu'elle eut retrouvé son souffle et son regard qui se perdait autour d'elle pour contempler la pièce venait se reposer sur le jeune homme dont la tignasse était invariablement ébouriffée.

Ses yeux commençaient à lui piquer et ses paupières étaient lourdes mais elle tenait à rester éveillée encore pour un petit bout de temps. Ce serait trop triste sinon. Les doigts de la jeune fille parcouraient inlassablement le torse du guitariste, comme pour lui inventer de nouveaux tatouages. Totalement aspirée par cette activité, Gaïana fut même légèrement surprise d'entendre la voix de Cash s'élever dans la pièce. Arrêtant un instant de faire glisser délicatement ses ongles sur sa peau basanée. La brune sourit.

« Je sais. »

Ses mains se remettent à se balader et finalement, elle décide de s'allonger sur le jeune homme comme il le lui avait proposé, déposant son visage sur son torse. Elle sentait alors les mains du guitariste filer dans ses cheveux. Il parlait d'un oracle, de Adriana. Gaïa qui avait fermé les yeux fronça les sourcils en l'écoutant parler. Un menu sourire aux lèvres, elle lui répondit. Par une autre question.

« Qui est Adriana? »

Gaïana parlait simplement, curieuse. Cette question n'avait pas pour but de mettre Cash mal à l'aise, ni même de savoir avec qui il traînait, de vérifier ce qu'il disait comme une copine possessive et rapidement jalouse. Non. Ce n'était pas Gaïana. Après tout, chacun sa vie. Elle ne s'imaginait pas rester sa vie entière avec une seule et unique personne et son petit doigt lui disait qu'il en était certainement de même pour Cash. Comme dit plus haut, ici, c'est la révolution, la liberté, la décadence.

« D'ailleurs, si j'étais réellement une princesse russe, je ne serais certainement pas ici vu la tension qui oppose nos deux pays... »

Elle était bien là, couchée sur Cash, les yeux clos avec une paresse digne d'un félin bien choyé et nourri. Deuxième soupir, de bien-être. Il fallait qu'elle reste éveillée aussi, nondidju! Mais trop bien calée là.

« Tu sais quoi Cash ? En plus de bien savoir faire l'amour, tu es incroyablement confortable. Je pensais changer le matelas de mon lit, trop dure... Tu voudrais pas le remplacer? »

Petit rire cristallin et la jeune fille se redressa lentement sur ses mains pour regarder le guitariste dans les yeux. Bon, en fin de compte, elle ne lui avait toujours pas répondu. Mais pas grave, ça viendra. Ils avaient tout le temps, n'est-ce pas?

« Mais tu sais, j'en sais pas beaucoup plus sur toi que toi sur moi... J'propose qu'on dise chacun son tour un truc sur soi. Allez, j'veux bien commencer... »

Petit moment de concentration. Les bras croisés sur le torse du jeune homme, elle déposa son menton sur ses mains en prenant un air pensif.

« Y a un truc... La chose que je déteste le plus... Le bruit des aspirateurs! Tu sais pas comme ça m'horripile! Un truc de dingue! J'peux pas rester dans la même pièce qu'une personne qui le passe, impossible. »

Certaines femmes, elle sont un don comme ça pour venir parler de tout et de rien, de banalités si futiles. Tellement douées pour meubler les silences et tenter d'attirer l'attention sur des choses qui n'en valent pas forcément la peine, comme les aspirateurs.

Gaïana referma alors les yeux, attendant la réponse du guitariste alors qu'elle reposait sa tête sur son torse, écoutant battre le coeur de Cash dans sa poitrine.





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Sam 11 Oct - 11:21

Aussi épuisés que si on avait refait le monde, ce qui était un peu le cas, mais à notre façon, Gaïana était maintenant allongée, nue, sur moi. Seul ma poitrine douloureuse et les battements de mon cœur qui m'empêchaient de reprendre mon souffle m'empêchaient de recommencer. Les courbes de Gaïana étaient tellement tentantes ! Et lorsqu'on fusionnait, on était les maîtres du monde et rien ni personne ne pouvait nous arrêter ! Ce n'était qu'une sensation, seulement, parce que je me rappelais d'un certain flic avec un certain seau d'eau qui y était arrivé, lui.

Je n'avais pas encore vraiment repris mon souffle que la poitrine de Gaïana avait repris un rythme normal. Mais ça ne m'empêcha pas de parler. C'était la première fois, la toute première fois, que Gaïana et moi aurions une conversation de plus de trois mots et qui n'étaient pas spécialement une invitation à faire l'amour. Non, on allait essayer de voir un peu à qui on avait à faire. Mais si elle était comme moi, elle maintiendrait un certain mythe.

Elle me demanda qui était Adriana. Je n'avais même pas pensé qu'elle aurais pu prendre le serpent pour une autre fille. Ou alors, ça ne m'avait pas fait peur parce qu'à ma façon, je connaissais déjà Gaïa et je savais que la jalousie n'était pas un concept qu'elle connaissait. Je lui répondis du tac au tac, sans chercher mes mots qui venaient naturellement, ce qui n'était pas une évidence chez moi.

-Une déesse d'écaille, lisse et belle. Enfermée dans la peau d'un serpent pour punition, mais elle est plus heureuse dans cette peau que dans celle d'une femme. La vieillesse n'altère jamais les courbes d'un serpent...

J'avais dit ça en caressant doucement d'une main la fesse de Gaïana. Ma voix était basse, légèrement irrégulière puisqu'elle montait et descendait au rythme de ma poitrine... Et sifflante... Sifflante parce que chaque fois que je parlait d'Adriana, j'entrais comme en transe et accentuait les « s » comme un serpent. Mais aussi parce que mon souffle était lui-même sifflant. Il me brûlait l'intérieur des poumon et j'avais un léger goût désagréable de sang dans la bouche. Comme quand on est gamin et qu'on coure trop vite.

J'imaginais Gaïana comme étant une princesse russe. Et alors qu'elle pensait me donner des argument cassant le mythe, je tendis le bras pour attraper mon paquet de clopes sur la table en souriant. C'était bizarre comme j'avais cette idée qu'en griller une allait me permettre de reprendre mon souffle et de ne plus sentir ce goût de sang. J'en pris une que je mis dans ma bouche et présentai le paquet à Gaïana pour qu'elle se serve.

-Justement... Quel meilleur endroit pour cacher une princesse russe qu'ici, où jamais personne ne la cherchera, surtout sous les airs d'une jeune fan de rock assoiffée de chaire ?

Je marquai une pause et plaçai mon index et mon majeur sous son menton pour lui soulever la tête et croiser son regard. Nous n'étions pas dans le noir, au contraire, toutes les lampes de la loge était allumées et diffusaient une lumière crue, ce qui me permettait de pleinement admirer les yeux aux couleurs complexes de la soviétique ainsi que ses multiples tatouages. On était nus, on était vrais, sans rien pour nous cacher ou nous protéger.

-Tu as déjà lu 1984?

J'en avais peut-être pas l'air mais j'avais lu un tas de bouquin et j'en lisais encore, parfois même quand j'étais complètement shooté, ce qui revenait plutôt à regarder un film. Et la plupart des vols que j'avais commis étant plus jeune, hormis pour ce qui était des cassettes, c'étaient des livres.

-Dans ce bouquin, il est dit que si on croit à quelque chose, et encore plus si la majorité des gens croient à quelque chose, comme par exemple que tu es une princesse russe, cette affirmation deviendra la vérité.

Loin de moi l'intention de dire à la presse que Gaïana était une princesse russe exilée aux USA. Moi, je le pensais et en ce qui me concernait, ça me suffisait pour que ça devienne la vérité.

Et je me mis à rire en expirant la fumée de ma clope quand Gaïana dit que j'étais un très bon matelas. Elle c'était un princesse et moi, un matelas. Et vous savez quoi ? Ça me convenait. Elle proposa alrs une sorte de petit jeu, affirmant qu'elle n'en savait pas plus sur moi que moi sur elle. Et elle commença en me parlant de ce qu'elle détestait le plus, le bruit des aspirateur. Ce qui me fis marrer de plus belle, me donnant des lancement dans le bras gauche.

-Ça a du être une vraie torture d'être la femme de ménage de Billy alors...

Et si c'était des petites affirmations comme ça qu'il fallait donner, c'était sûr qu'il y avait plein de détails qu'on ne savait pas de moi. Heureusement, ce genre de truc, on pouvait encore les garder pour soi, les protéger de la presse.

-Ce que je déteste le plus, c'est être en retard...

Même complètement shooté, j'étais encore plus facilement à l'heure que Billy. Et d'ailleurs, nos concerts qui commençaient en retard avaient le don de me retourner les tripes.

-A toi.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Dim 12 Oct - 22:28

Spoiler:
 

Alors que Cash passait sa main sur ses fesses, il parlait d'Adriana. La soviétique sourit à la description qu'il faisait d'elle.

« Oh putain la chance, moi aussi j'aimerais que mes forme ne s'altèrent jamais même avec l'âge. »

Petit blanc.

« Dis-moi, elle a fait quoi ton Adriana pour être punie de la sorte? »

Gaïana avait limite imaginé Adriana être une belle jeune fille, profiteuse (et qui comme elle, baiserait tout ce qu'elle trouve, dans le genre manipulatrice et diabolique) soit une sorcière vaudou, vieille avec des cheveux sales et ébouriffés, et des guenilles comme vêtements. Ou enfin, elle imaginait un oracle un peu comme une voyante qui nous embobinerait avec ses histoires d'astres ou de cartes qui dévoileraient notre passé, notre présent et notre avenir. Même si elle était persuadée qu'un avenir, elle n'en avait pas. Ou pas comme les gens se l'imaginent. Tiens, à y réfléchir... Gaïana ne savait strictement pas ce qu'elle serait plus tard, si elle ne faisait pas d'overdose d'ici là. Parce que Cash n'était pas le seul dans la pièce à être junkie. Et en repensant à ça... Alors que le guitariste prenait une clope.

« Tu ne m'avais pas proposé quelque chose d'autre là-tantôt? »

Depuis le temps qu'elle n'avait plus touché de joint. Enfin, elle avait pu trouver un peu de speed durant le concert seulement, elle avait tellement été en manque en URSS qu'il fallait rattraper tout ce temps perdu à être restée clean! Quelle belle image de princesse russe!

« Hum, mais peut-être que justement des gens s'imaginent que le meilleur endroit où cacher une princesse russe serait juste sous le nez de l'ennemi et qu'ils viendraient chercher ici... Non? »

Gaïana avait délicatement relevé la tête lorsque Cash le lui avait contrait avec sa main sous son menton. Et ils se regardaient sans gêne, yeux dans les yeux. La jeune fille se racla la gorge, comme si l'ambiance en une fois devenais un peu plus sérieuse, d'un coup. Pourtant, on ne parlait que d'un livre.

« Non, je connais même pas ce bouquin. Il est bien? »

Voilà qu'il déblatérait son argument, selon le livre, si Cash et d'autres personnes le pensaient, cette affirmation serait vraie. Gaïana sourit de plus belle, un peu amusée et touchée. Le visage légèrement penché sur le côté.

« Alors, tu veux me faire croire que je suis une princesse russe, c'est ça? Et si j'y crois et toi aussi, c'est que c'est vrai? »

Cette conversation devenait un peu... Comment dire? Mystique? Mettons ça sur le coup de la bouteille de Jack Daniels dont il avait bu quelques gorgées sur son corps. Et de la naïveté. Oui, toujours mieux d'avoir plusieurs excuses à son actif.

Cash rit lorsque je lui avait parlé de l'historie des aspirateurs, mais quoi? C'est vrai! Gaïana afficha une moue boudeuse, feignant d'être vexée mais rapidement elle reprit son air gai lorsqu'il la taquina avec l'épisode "femme de ménage de Billy". Quelle sacrée histoire! N'avait-elle d'ailleurs pas fini dans les journaux? Grâce à ce fameux Amon!

« Tu n'imagines même pas! Encore heureux que ça passe mieux quand c'est moi qui le passe... »

La jeune fille passa une mèche de cheveux derrière son oreille car elle était venue se mettre devant ses yeux, rebelle. Au tour de Cash de dévoiler un truc sur lui... Ce qu'il détestait le plus c'était d'être en retard. Haha! Quel comble pour lui si leur concert étaient toujours retardés à cause de Billy!

« Mais... Billy arrive toujours en retard, ça ne t'énerve pas? Et les concerts? »





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Lun 20 Oct - 12:41

Ce moment que je vivais avec Gaïana, complètement nu, simplement allongé sur un fauteuil trop petit pour nous deux, nous rapprochant d'autant plus, avait quelque chose de mystique, de transcendant. Et parler d'Adriana en ce moment rendait la chose encore plus profonde. C'était bien la première fois qu'on parlait d'autre chose que du sexe. En réalité, c'était bien la première fois qu'on parlait tout court, qu'on apprenait à se connaître. Et comme Adriana, et tous mes autres serpents, faisaient partie intégrante de ma vie, on ne pouvait pas passer à côté.

Gaïana me fit marrer quand elle dit qu'elle voudrait bien que sa peau à elle aussi ne s'altère pas avec le temps. J'embrassai son front et bougeai une mèche rebelle qui repris sa place directement après...

-L'âge n'aura pas d'emprise sur nous, Gaïana... On ne lui en laissera jamais le temps.

J'avais, de temps à autres, conscience que j'avais la mort aux trousses, tout le temps et de ma propre faute. Mais, si ça me faisait un peu peur quand même, naturellement, la mort me fascinait aussi. Et j'avais tendance à vouloir m'en rapprocher d'un peu trop près. Si près que sans vraiment m'en rendre compte, j'avais failli la toucher plusieurs fois.

Ma petite soviétique me demanda alors pourquoi Adriana avait été puni comme ça. Je souris, le regard perdu dans le vide. J'étais de retour à l'époque où le serpent était une déesse magnifique, aux cheveux de feux et aux formes généreuses, dans un décor digne de Botticelli, à cette époque où la nuit était peuplée de vampires, de maquereaux et de putains. Et c'est d'une voix lointaine que je lui répondis.

-Parce qu'elle était comme nous. Libre. Et flirtait avec la mort.

Rêveur, je la laissai assimiler ça avant d'ajouter...

-Et les gens n'aiment pas les êtres libres. Les êtres imprévisibles.

Et je n'étais pas sans penser à Billy en prononçant cette phrase. Billy qui n'aimait pas les surprise. Billy qui planifiait tout. Et qui était hypocrite. Hypocrite parce qu'il ne respectait même pas son propre planning.

Pendant que je lui racontai cette histoire tout en fumant ma clope, je lui désignai, sur sa demande, où était plus ou moins le matériel pour se faire un joint. Tout était un peu éparpillé parce qu'on y était pas allé mollo. Elle était libre de se faire un joint, mais moi, je n'en avais pas besoin. Mon corps était plus que comblé par ce que m'avait offert Gaïana.

Et puis Gaïana essaya de me convaincre, encore une fois, qu'elle n'était pas une princesse russe. Inversant ma théorie. Et les deux se valaient. Fallait juste voir qui avait une coup d'avance sur l'autre : la princesse, ou les autorités ? Mais tout ça, finalement, ce n'était pas notre problème. On était bien loin de cette guerre, bien loin de la politique, bien loin de ce monde. Seule comptait la musique, le sexe et la drogue.

Et j'essayai d'appuyer quand même ma théorie en faisant appel à l'aide de George Orwell. Elle n'avait pas lu le livre, mais sembla comprendre l'astuce.

-Ce livre est génial. Je me rappelle plus quand je l'ai volé, mais je me rappelle très bien de la dernière phrase.

Je l'embrassai. Comme ça, juste parce que j'avais envie.

-Et t'as tout compris. Si j'ai envie que tu le sois, ben dans ma tête, tu le seras. Donc pour moi, ce sera réel.

La mèche rebelle retomba devant les yeux de Gaïana. Je commençait à somnoler, apaisé par l'odeur du joint que fumait la jeune femme. Elle me parlait de Billy, me semblait-il. Billy, aussi présent qu'Adriana... Et particulièrement absent.

Mes paupières devenaient lourdes, je m'endormais...

-Mouais... Billy... Il faut qu'il soit prêt...

Je ne savais plus trop de quoi je parlais. De Billy qui devait être prêt pour monter sur scène, pour faire un nouvel album, pour partir en tournée ? Aucune idée... J'avais perdu le fil, épuisé que j'étais.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Gaïana Dugopoliac


Messages : 471
Date d'inscription : 01/01/2014
Age du personnage : 22

Who Am I?
Birth place: URSS (actuelle Ukraine)
Je suis: une séductrice hors pair.
Song:


MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   Sam 8 Nov - 22:10

La soviétique souriait à la remarque de Cash. Serait-ce possible que l'âge n'ait pas d'emprise sur eux? C'était un peu utopique. Ou alors Cash faisait une allusion à nos consommations de produits illicites qui mettrait un terme à notre vie avant de devenir de vrais « vieux ». Au fond, la jeune fille ne préférait peut-être pas savoir même si ce qu'il avait dit la touchait, au plus profond d'elle-même. Sans doute des paroles qui resteront gravé dans sa mémoire.

Mais le jeune homme continua la conversation puisqu'elle lui avait encore posé une question, ne laissant pas vraiment le temps à Gaïana de s'imaginer mourir comme une clocharde en rue, d'une bête overdose. Ce qui n'était pas plus mal car elle aurait fini par nous faire un coup de blues et chialer dans les bras de Cash tel une madeleine, avec la fatigue accumulée, résultat garanti ! Bien que Cash avait lui aussi l'air d'être dans ses pensées pendant un court instant.

L'histoire d'Adriana intéressait vraiment Gaïa et la manière dont le guitariste racontait son crime rendait la chose que plus intrigante. Et mieux encore, il la comparait à eux. Trop libres, trop imprévisibles. C'est les mots qu'il utilisait pour la décrire. Elle avait quelque chose qui incitait la gêne, la jalousie chez les autres, enfin à ce que la soviétique avait compris. Celle-ci laissa sa tête aller contre le torse de Cash comme pour s'imprégner ce moment, qu'elle puisse se remémorer cette conversation. Une grande première.

Elle serait bien restée blottie contre lui jusqu'au petit matin mais que Cash lui permette de se faire un joint était trop tentant. Elle releva la tête pour voir le lieu que désignait le garçon d'un geste las de la main. Déjà la fatigue se lisait sur son visage mais il répondait encore et toujours à la conversation qu'ils avaient, parlant tantôt du livre puis du fait que s'il désirait qu'elle soit une princesse russe, alors pour lui, ce sera la vérité. Elle fut même un peu étonnée de recevoir un énième baiser de sa part entre deux phrases qui la fit légèrement rougir. Ou bien était-ce simplement le fait qu'il fasse encore chaud dans la pièce? Cash ne semblait même pas le remarquer car déjà le marchand de sable passait pour lui. La jeune fille se leva délicatement pour chercher le nécessaire pour faire ce fameux joint. Le roulant avec une dextérité qu'elle ne se connaissait pas, tout dans le calme de la pièce, à son aise, comme si le temps ici s'écoulait au ralenti depuis quelques minutes. On entendit le tintement familier du briquet qu'on allumait et la jeune fille prit sa première taffe. L'odeur se répandait lentement dans la pièce alors que Cash prononçait ses derniers mots de la soirée en somnolant avant de finir complètement endormi.

La soviétique s'asseyait sur la tablette qui l'avait portée là-tantôt lorsqu'ils faisaient l'amour et depuis son poste, elle contempla le guitariste dormir dans le canapé. Amenant par intervalle régulier le joint à ses lèvres, un fin sourire sur les lèvres. Tellement mignon un homme quand ça dort. Elle termina le joint puis décidait qu'il était temps pour elle de s'en aller. Elle se roula un deuxième joint à prendre pour elle sur le chemin du retour, se réhabilla en silence. Au moment de sortir, elle se pencha au-dessus du jeune homme et dégagea le visage de Cash de quelques mèches encombrantes, déposant ainsi un baiser sur son front.

« Dors bien Cash. »

Elle l'avait dit tout bas, un peu pour elle-même. Il était sûr que si Cash passait le reste de la soirée là, comme il était installé, il dormirait très mal et se réveillerait avec quelques douleurs supplémentaires à son palmarès. Pauvre homme.

Et la porte se referma derrière elle, disparaissant comme elle était revenue, furtivement.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wanna be your dog !!!HOT!!! (PV Cash) [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Trash To Cash II : A Golden Night
» Cash Via Le Portable
» [Résultats] SmackDown - 25/11/11 (Bryan cash)
» 01. Girls just wanna have fun !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: The Crazy Ginger-