AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Mar 6 Mai - 18:23

Depuis que j'étais tout petit, j'aimais aller au centre commercial. J'y passais des heures! Pendant que mes parents faisaient les courses, ils ne me déposaient pas à la garderie prévue par le centre commercial, mais à l'animalerie. Là, ils étaient certains que je serais calme et surtout, que je ne resterais pas caché entre deux parois du portique pour enfant afin d'éviter les regards et les contacts avec les autres gosses.

C'était en effet à l'animalerie que se trouvaient mes véritables amis. Elle était assez vaste et tenue par des gens sérieux et respectueux des animaux qu'ils vendaient. Ils avaient pratiquement de tout: des petits chiens aux reptiles en passant par les oiseaux, lapins, et autres petits chatons.

Mais ça avait toujours été les reptiles qui m'avaient attirés. Un jour, bien que j'étais beaucoup apprécié par les tenanciers et qu'ils me faisaient une confiance aveugle, j'avais quand même été jusqu'à voler une espèce rare et exotique de caméléon. Je n'avais, à l'époque, aucune idée de son prix et encore moins de sa rareté. Mais il était tellement beau. Tellement fascinant. J'avais aussi, ce jour-là, volé un livre sur les caméléons pour savoir comment m'en occuper correctement. Dedans, il était marqué que la bête se nourrissait de mouches. Je l'avais donc lâché dans la haie du jardin, à proximité de nos poubelles où grouillaient les mouches. Il y semblait très heureux. Et pendant des mois s'était instauré un jeu entre mon nouvel ami et moi: chaque matin, je descendais dans le jardin afin de le retrouver, déjouant ses tours de camouflage. Jusqu'au jour où il avait gagné... Et pourtant, pendant encore des mois, chaque matin, j'avais continué à jouer tout seul, essayant en vain de le retrouver.

Cette époque était à la fois lointaine et très proche à mes yeux. Et les vieilles habitudes sont tenaces. Même si je possédais rien moins que 15 espèces différentes de boas et de pythons dans mon appartement (sans compter mes chats, et mon lionceau des montagnes que je détenais illégalement), je revenais encore souvent ici, juste pour le plaisir de les contempler. Me connaissant aussi plus que bien maintenant, on me laissait nourrir tous les reptiles du magasin quand je venais. Et c'était avec le plus grand des plaisirs et un grand professionnalisme que je le faisais.

J'étais donc en train de nourrir un boa constrictor de taille modeste, mais prometteuse, de souris... J'étais très concentré sur ma tâche. Puis, une fois la souris lâchée dans le terrarium, j'admirai les mouvements lents, puis rapides, puis lents à nouveau, du reptile qui capturait sa proie. Je leur amenais moi-même des souris vivantes... Si j'avais été un serpent, j'aurais quand même préféré un peu de challenge à des souris mortes...


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash


Dernière édition par Cash Izbel le Mar 22 Juil - 16:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Jeu 8 Mai - 17:04

Aujourd'hui c'était un jour comme les autres, ou presque. Oui parce qu'en fait, il fallait que j'aille chercher la nourriture de mon partenaire Jörmungandr. Je n'avais pas réellement le courage d'y aller mais quand on a pas le choix, je ne vais pas le laisser mourir de faim non plus ! Le pauvre petit chou … Il comptait beaucoup pour moi ce gros serpent, il m'a fait oublié cette peur que j'avais envers son espèce. Et de ce fait, ma philosophie, ma façon de voir les choses avaient changées grâce à lui. Je savais que je pouvais réussir à vaincre mes peurs, ce qui faisait que j'étais nettement moins effrayée par ce qui m'entourait, j'avais plus de force grâce à mon serpent. Enfin assez blablater sur ma vie et mon amour reptilien pour Jörmungandr.

Je m'étais donc préparée rapidement, je disais au revoir à mon protégé avant de partir en direction du centre commercial. Je me souvins de l'animalerie que m'avait conseillé mon collègue. Parait-il que je pouvais même y croiser Cash Izbel. Enfin maintenant cela m'importait peu, Billy savait qui j'étais maintenant, et Amon aussi d'ailleurs … C'était la première fois que je me rendais au centre commercial, mais l'autre animalerie plus près de chez moi était fermée pour cause de travaux … Je faillit me perdre à plusieurs reprises. Heureusement pour moi, les vigiles étaient gentils et de bons conseils. Je trouvai donc cette fameuse animalerie après plusieurs dizaine de minutes de vagabondage.

Une fois dedans, je fus étonnée par le choix des animaux ! Il y avait de tout ! Chats, chiens, lapins, oiseaux, reptiles ! De tout ! J'avais de grands yeux de gamines à ce moment-là. J'étais aussi émue car elle ressemblait fortement à celle où j'avais été acheter Jörmungandr. Je fis un bref tour des animaux de plus près par curiosité et puis aussi parce que j'adore ces petites bêtes. Assez traîné, il fallait que je trouve le rayon souris. Etrangement, il était non loin des gros reptiles … Je m'en approchais et vis une diversité de grosses bestioles, des varans, des iguanes, des pythons, des boas … Aucun de ces serpents n'étaient aussi beaux que le mien bien évidemment. Je passais immédiatement vers les souris après leur avoir jeté un bref coup d'oeil. J'achetai pas mal de souris, cela devrait tenir la semaine.

Et là, vous ne devinerez jamais qui j'ai vu ! Il y avait Cash Izbel qui nourrissait un boa constrictor de taille moyenne. J'avais la boîte de souris dans les mains et c'est avec ma petite joie de vivre que je me dirigeai vers lui. Après tout, c'est juste une rockstar qui est le guitariste et meilleur ami de mon demi-frère, rien d'effrayant en soi. Si j'ai affronté Billy, ça devrait être facile avec lui. Et puis, nous avons un point commun apparemment. J'étais à côté de lui, je regardais le boa.

- Hey salut Cash ! On apprécie les serpents apparemment. Je ne savais pas.

Je gardais la boîte près de moi ainsi que mon petit sourire. Je repris là où j'en étais peu après.

- Ah oui, tu ne me connais pas alors je me présente. Je suis Evy, enfin officiellement c'est Evelyn Fallen mais c'est pas très beau …

Je gardais une petit pointe d'humour tout en étant amicale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Jeu 8 Mai - 21:04

En entendant mon nom, je me retournai, mollement, tout concentré que j'étais sur les écailles luisantes du boa qui était en train de manger lentement. Si tout pouvait aller à cette vitesse, si la vie pouvait prendre son temps comme le faisaient les serpents pour manger... Avec seulement quelques éclairs, en concert, comme les serpents qui choppent leurs proies. Alors là, je serais pleinement épanoui.

Mais quand les cheveux de feu apparurent dans mon champ de vision, je sursautai! Billy! Ouais! Heu! Non! C'était pas Billy. Ce n'était pas vraiment Billy. C'était une jeune femme aux cheveux roux, avec un magnifique visage, des yeux émeraudes incroyables. Une déesse serait apparue devant mes yeux que je n'aurais pas pu paraître aussi abasourdi... J'étais littéralement bouche bée. Paralysé. Scotché. Choqué. Ébahi. Atomisé. Et si je cherchais un peu, j'étais sûr de pouvoir encore trouvé un milliers de mots qui n'arriveraient même pas à décrire ce que me faisait la vision de cette fille. Que la Vierge Marie aille finalement se faire mettre, pour l'amour de Dieu! Ça lui ferait du bien après tous ces millénaires! Moi, j'avais trouvé quelle divinité prier.

Mais c'était qui, cette fille, putain?! Une fan? Pas une groupie... Je le saurais... Quoi que, j'avais quand même l'impression de l'avoir déjà vue quelque part. Mais entre l'héro, le nombre impressionnant des groupies qui suivaient les tournées, le fait que j'étais souvent bourré et tout le bordel, c'était pas toujours facile de resituer les gens. Même son nom ne me disait rien. Mais moi qui avait déjà difficile à communiquer avec les humains, j'avais perdu ce qui me restait de mes compétences en la matière.

Elle continua de parler. Ne me laissant pas le temps. On me laissait jamais le temps. Son nom m'était inconnu lui aussi. Alors, quand elle eut fini de parler, je choisi de le prendre, ce foutu temps! Billy le faisait bien, lui! Alors pourquoi je ferais pas pareil des fois?!

Quand je réussi à quitter la magnifique rouquine des yeux, mon regard se reporta sur le serpent. J'ouvris d'un clic le verrouillage du terrarium et l'ouvrit pour aller doucement y chercher le serpent qui rampa le long de mon bras. Il y était habitué... Ça se voyait. Puis, je me laissai glisser le long du terrarium pour me retrouver assis par terre en tailleur, le serpent et moi ne faisant qu'un seul être. Puis, une fois plus confiant, je replongeai mes yeux noir dans les émeraudes qui servaient d'yeux à la jeune femme. Ces yeux, je les connaissais, j'en étais sûr. Et mieux encore que les miens.

Mais quand je décidai de parler, c'est le serpent que je regardai, évitant le regard de la jeune femme et cachant mes yeux sous ma chevelure. Elle n'avait rien de menaçant, elle étais même très sympathique. Mais je n'étais ni shooté, ni bourré... Et la sobriété ne m'aidait pas pour ce qui était de la communication.

-J'aime les serpents... Ils sont doux et froids et calmes et ils murmurent des secrets. Il faut tendre l'oreille pour comprendre. Ssssss...

Leur sifflement était une musique à mes oreilles. J'avais parlé à Evy, mais on aurait dit que c'était au serpent qui frôlait les cicatrices laissées par les seringues sur mon bras que je parlais. Je tendis mon bras qui portait le serpent vers elle, doucement.

-Approches et tu pourras écouter avec moi... Je te dirai ce que les serpents racontent, Evy Fallen.

Assis par terre, les cheveux devant les yeux quand je levais les yeux brièvement vers elle, je devais avoir l'air de quelque chaman tout droit sorti de l'imagination de Jim Morrison.

Spoiler:
 


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Sam 10 Mai - 16:21

Lorsque que j'avais appelé Cash, il s'était doucement retourné vers moi. Vraiment doucement, comme le boa qui mange sa proie en fait … C'est un peu étrange sur le coup je vous l'avoue. Ce qui me fit sourire surtout c'est quand il se mit à sursauter. Je ne savais pas que je faisais peur comme ça, enfin ce n'était pas mon but en tout cas. Pas aujourd'hui. Et peu après il avait fait une de ces têtes ! On aurait dit qu'il était en train de bloquer sur quelque chose, il était littéralement ébahi. Si c'est par moi c'est flatteur, autrement bah il serait quand même réellement spécial là …

J'attendais qu'il se remette de toutes ses émotions ou peu importe ce qui était à l'origine de tout cela. J'étais persuadée qu'il essayait de voir qui j'étais. Il ne tilta même pas avec mon nom, prénom et surnom … On dirait que Billy ne t'a pas encore parlé de moi. J'avais peut-être enchaîné trop rapidement pour la lente personne qu'est Cash. Il est vrai que je suis pas mal active, une vraie tornade de que l'on disait dans l'Indiana ou encore une pile électrique, ça dépend des personnes à vrai dire. J'attendais encore, en souriant. Il n'avait peut-être pas envie de parler, je le dérangeais surement … Ah ces rockstars on ne sait jamais par quels bouts les prendre !

Après ces je ne sais plus combien de minutes ou secondes, et ce n'est pas le plus important en soi. Enfin soit, Cash se retourna et ouvrit le terrarium du serpent. Ce dernier se mit à ramper le long du bras de Cash, soit il était très docile, soit il était habitué à la présence du guitariste. Il se mit ensuite en tailleur par terre, avec le serpent autour de lui. Je dois vous avouer que là c'était assez étrange comme situation. Mais les trucs bizarres ça me plait ! Bien oui, chez les Lighter, nous sommes tous barrés … Il me regardait de nouveau et je soutins son regard amicalement. Cela ne dura pas longtemps, il reposa ses yeux sur le boa. Et là miracle, j'entendis sa voix ! Oui il a des yeux et il parle ! La grande nouvelle du jour. Il se mit à parler serpents, il y avait beaucoup d'amour dans ses paroles étonnamment. Je le vis me tendre le serpent, de ce fait, je m'asseyais doucement à mon tour sur le sol, au même niveau que Cash, tout en l'écoutant. Il continuait sur le même sujet avec toujours autant de passion. J'acceptais le serpent avec joie et j'avais à présent ce dernier autour du cou. Il était tout froid, ça faisait du bien par cette chaleur. C'est en regardant le serpent que je répondais au guitariste.

- Oui c'est paisible un serpent … C'est reposant.

J'avais la tête du boa posée sur la main. Je l'approchais alors de mon visage doucement, pour ne pas le brusquer mais aussi, car cela ne servait à rien de se précipiter. Ca y est, Cash m'a jeté un sort de nonchalance ! Je regardais le serpent en souriant. Mes yeux se posèrent ensuite de nouveau sur le guitariste.

- Que me dit ce charmant petit boa Cash ?

Il avait l'air moins joueur que mon petit Jörmungandr. Il faut dire qu'à force de vivre avec moi j'ai du contaminer mon petit compagnon à écailles. Je regardais de nouveau le serpent tout en écoutant attentivement ces sifflements. Là aussi, ils différaient de ceux de mon boa albinos. Ils étaient plus calmes, peut-être essayait-il de me déchiffrer, de me cerner, tout comme je le faisais avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Lun 12 Mai - 18:27

Le serpent passa de mon bras à celui d'Evy puis se retrouva autour de son cou. L'admiration que j'avais pour la jeune femme n'en fit qu'augmenter. D'habitude, mes serpents font fuir les filles qui nous suivent en tournée ou les groupies. Mais pas Evy. Evy savait comment on prenait un serpent, son contact n'avait même pas l'air de la surprendre, elle n'avait aucune appréhension. Je la regardais regarder le boa. Et ses gestes à elle devinrent aussi lents que les miens. Elle était fascinante. Elle avait quelque chose de Billy. Et je pense que c'était ça qui me perturbait, qui m'effrayait, qui me fascinait. Billy... En fille.

Je ne sais pas pendant combien de temps je la regardai faire corps avec le serpent... Je n'avais la notion du temps que quand il s'agissait d'être là pour les fans. En cela, j'étais l'inverse totale de Billy. Lui était un maniaque pour tout, sauf pour l'heure à laquelle il fallait arriver aux concerts. Parce qu'il n'était jamais psychologiquement prêt à temps. Mais aujourd'hui, la journée était à moi ainsi que la nuit qui suivait. Demain seulement, nous avions rendez-vous au studio pour enregister cette magnifique chanson que nous avions écrite pour envoyer se faire foutre Amon Sørensen.

Finalement, je répondis à la question de la jeune rousse. Je ne savais pas si je le faisais directement après qu'elle l'ai posée ou si je l'avais encore fixée longtemps. Mon regard se fit plus vague, comme si je lisais les pensées du serpent. Ce que j'étais persuadé de faire. J'avais toujours voulu être un animal plus qu'un homme...

-Adriana dit: "Tu as un frère à écailles toi aussi...". Adriana dit: "Mais pas seulement.". Adriana dit: "Tu as reçu le baiser du feu et tu as son caractère. Tu es vive et tu brûles. Et tu peux renaître de tes cendres".

Puis, mon regard redevint fixe, un peu comme si je revenais de loin. J'avais parlé très bas au point que ma voix n'était presque qu'un sifflement semblable à celui d'Adriana. Mes yeux noirs étaient bien cachés derrière mes cheveux, ce qui me donnait l'impression de voir sans être vu. Je tendis le bras et allai toucher les cheveux d'Evy comme je le faisait parfois avec ceux de Billy. Parce que je les voyaient comme des flammes emprisonnées dans de longs fils. A défaut d'avoir été élevé dans une famille croyante, je m'étais inventé mes propres dieux, mes propres légendes et la plupart étaient des animaux à forme humaines ou des éléments à forme humaine. Billy était le feu, et Evy était le feu. Moi, j'étais le serpent.

Je souris à la jeune femme. Elle était d'une beauté rare.

-Je t'ai déjà vue quelque part. Je sais que je te connais.

Dans une autre vie ou dans celle-ci?


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Mar 13 Mai - 0:11

J'avais toujours le serpent qui étaient autour de mon cou, sa tête posée sur ma main. Je le manipulais doucement, tendrement, comme je le faisais avec le mien. En y repensant, cela me faisait sourire. Mon petit Jörmungandr, il était si affectueux, un peu comme celui-là malgré leurs caractères différents. Je ne regardais plus que lui, j'étais omnibulée par ce reptile. Et dire qu'il n'y a pas encore si longtemps j'en avais une peur bleue !

Petit à petit, j'installais une complicité avec cet animal à sang froid. Je tentais de ne faire qu'un avec lui et j'y pensais tellement que j'en avais presque ommis la présence de Cash. Le pauvre, vu son style, il est difficile de l'oublier. Je lui avais demandé de m'expliquer, de ma dire tout simplement, ce que pouvait vouloir me raconter la petite bête qui m'entourait. Je ne savais pas depuis combien de temps je lui avais posé la question, une minute, dix ? Peut-être seulement quelques secondes. La notion du temps devenait de plus en plus fou à mesure que je me perdais avec le serpent. J'ai le même genre de moments avec mon albinos, nous sommes d'ailleurs de plus en plus proches lui et moi. Il finit néanmoins par me répondre et je posais alors mon regard sur Cash. Il me fit sourire quand il me retranscrivit les "propos" du serpent, qui semblait être une femelle d'ailleurs, même si le ton très bas de sa voix me faisais frissonner … Je me contentais de répondre donc à Adriana, c'est pourquoi, je la regardais de nouveau.

- Que de compliment ma chère ! C'est vrai que je n'ai pas toujours un caractère agréable ou facile à comprendre … Aussi, tu as deviné juste, j'ai un frère à écailles comme tu le dis si bien chez moi. C'est un magnifique albinos de la même espèce que toi.

Je fis ensuite un petit bisou à la belle Adriana sur sa petite tête, comme pour la remercier de tout cela. Je changeais de nouveau de direction dans mon regard, il se posait de nouveau sur le meilleur ami de mon frère, auquel je souriais encore. Je sentais le corps froid d'Adriana sur mes épaules et mon cou, celui-ci tendait à se réchauffer mais il restait néanmoins plus frais que le mien. C'est alors que je vis et sentis Cash me toucher les cheveux. Habituellement j'aurais réagi, positivement ou négativement je ne saurai le dire. Seulement, là ce ne fut pas le cas, comme si le serpent me gardait calme et douce. Je ne voyais pas trop la raison de ce geste venant du métisse mais soit, il en était ainsi. Quand il eut fini et qu'il m'avait dit en souriant qu'il avait l'impression de me connaître, je souriais à mon tour.

- Tu penses ? Je m'en serai souvenue tout de même … A moins que je n'étais pas dans un très bon état … Dans mes souvenirs, je ne t'ai uniquement vu en photos …


Je gardais le sourire. Il ne me semblait vraiment pas l'avoir vu, pas en chair et en os tout du moins. Je ne fais pas la une des magasines, je ne suis pas encore sortie à Los Angeles … Il ne restait qu'une éventuelle possibilité, que Billy ait une photo de moi, mais aux dernières nouvelles il ne me semblait pas qu'il en ait une en sa possession.

- Tu me confonds peut-être avec une autre. Même si les rousses ça ne court pas les rues, il doit y en avoir tout de même pas mal à L.A.

Je le regardais toujours, cherchant ses yeux, mais ils étaient cachés derrière sa crinière brune et frisée.

- A moins que … Si tu es déjà passé par Lawrenceburg ou Indianapolis, tu peux m'avoir croisé par hasard.


Je souriais, regardant de nouveau le serpent. C'était comme si je ne voulais pas voir sa réaction alors que je venais d'évoquer deux villes de l'état de l'Indiana, état d'où venait Billy. Je me contentais de jouer un petit peu avec Adriana en attendant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Mar 13 Mai - 16:52

Ça me fit rire quand Evy parla à Adriana, en lui disant que ça faisait beaucoup de compliments. Je ne trouvais pourtant pas que le boa exagérait. En tout cas, j'en aurais dit bien plus, si ça n'avait tenu qu'à moi. Et encore pire quand elle confirma qu'elle possédait bien un serpent, albinos de surcroit. Je venais de tomber sur une perle rare et pour ça, je devais remercier Adriana. Et la boîte pleine de souris que la jeune rouquine trimballait avec elle.

Par contre, tout en souriant, elle m'affirma avec une quasi certitude qu'on ne s'était jamais rencontré avant. Qu'elle ne m'avait vu que sur magazine. Ah ouais. Moi aussi je me voyait souvent sur les magazines. Des fois j'en voyais dans les étalages des magasins et me disait que ce type sur la photo e ressemblait quand même vachement beaucoup. Et chaque fois, en me rapprochant, je me rendait compte que c'était normal, vu que c'était moi. Sauf qu'il y avait des interview que je ne me rappelait pas avoir données et des photos dans des endroits où je ne me rappelais pas avoir été. Des photos aussi avec des gens qui ne me disaient vraiment rien du tout, mais que j'avais pourtant du connaître au moins le temps d'une soirée. Sauf qu'entre l'alcool et l'héro, tout était un michemache assez flou dans ma tête.

Et si Evy était aussi jetée que moi en soirée ou lors de concerts. Et ben on était pas près de se rappeler si on s'était réellement vus ou non.

Comme toujours, je la laissais parler et j'attendais un grand blanc avant d'enchaîner. Elle semblait chercher après on regard. Mais elle m'impressionnait trop pour que je décide maintenant de ne plus me cacher derrière mes cheveux. Il était trop tôt et j'avais peur qu'en dégageant complètement ma vue, je ne sois ébloui par sa beauté. Parce qu'elle était bel et bien la personne la plus belle que je n'avais jamais vue. Belle, oui. Mais pas comme on le dirait d'une fille... Non. A mes yeux, elle était une sorte d'oeuvre d'art vivante, une pièce unique.

Et mes yeux s'écarquillèrent quand elle me parla de l'Indiana. L'Indiana, c'était l'état qui avait engendré Billy. Elle me cita deux villes. Venait-elle de là elle aussi?! Je finis par secouer la tête, pour nier autant que pour remettre mes idées en place.

-Non. On a jamais été dans L'Indiana. Billy ne veut pas qu'on aille dans l'Indiana. Je connais juste LaFayette.

J'avais tendus le bras mais plus pour toucher Evy. Juste pour permettre au serpent de revenir à moi. Parce que sa présence me rassurait.

-Mais on se connait quand même.

Je me penchai vers le serpent qui sifflait sa langue chatouilla une mèche de mes cheveux.

-Adriana dit:"Tu es Billy".


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Jeu 15 Mai - 22:19

J'avais entendu cash rire lorsque j'avais décidé de répondre à Adriana le serpent. De ce fait je ne pus m'empêcher de sourire étant à la limite du rire tellement celui de cash était contagieux et spontané ! Cash était-il devin, savait-il parler le "serpent" ? Je n'en sais rien mais en tout cas il visait juste, trop juste … Et c'était réellement perturbant au fond mais néanmoins, ça ne me déplaisait pas, ce qui est étrange. Pas tant que ça … J'ai au moins l'impression que quelques personne s'intéressent à moi pour ce que je suis ici, qu'ils ont même envie d'en apprendre plus à mon sujet, c'est tellement touchant …

C'est toujours le sourire aux lèvres que j'avais ensuite affirmé à cash que l'on ne s'était jamais rencontré réellement, en face à face. Et même si je profite bien en soirée, je n'ai pas eu le temps d'en faire à Los Angeles, sauf avec Robin la dernière fois que c'tait génial en y repensant ! Et je doute que Cash se soit ramené en Indiana … Du coup je pensais sincèrement qu'il devait confondre avec une fan ou conquête lambda. Bien oui, Cash c'est un peu l'homme à femme du groupe. Il dégage quelque chose quelque part, on se sent tout de suite bien avec Cash. Enfin c'est ce que je ressent tout du moins. J'alternais les regards sur Cash et Adriana pendant que je continuais d'expliciter mes propos sur le fait qu'il était peu probables que l'on se soit déjà vus ou même simplement croisés.

Il avait attendu un grand blanc avant de me répondre. Au moins, j'étais sûr qu'il ne me couperait pas la parole, c'est un bon point ça. Je n'aime pas que l'on me coupe en plein élan de paroles, sauf si c'est réellement important ou pour terminer ma phrase exactement comme je le pensais. Moi compliquée ? Pff pas du tout ! Du coup, je regardais Cash cherchant encore un quelconque bout d'oeil, ne serait-ce qu'un cil, mais non tout était caché par sa grosse tignasse de cheveux noirs frisés. Peut-être était-il gêné ? Il est vrai que j'ai un sacré tempérament qui peut intimider parfois mais là j'étais plutôt calme et adorable, il fallait en profiter et il n'avait aucune raison d'être effrayé pour le coup. Il nia donc de la tête le fait qu'il soit éventuellement allé dans l'état de l'Indiana. Et bien mon cher cash tu ne m'as bel et bien jamais croisé ! Tu as peut-être déjà rêvé d'une fille me ressemblant mais c'es tout.

- Ah oui LaFayette c'est de là où il vient … C'est assez loin de chez moi tout ça … Franchement, tu ne perds rien, c'est nul comme état ! Tu es bien mieux ici crois moi.

Je lui adressais un petit clin d'oeil. D'une part pour ne pas montrer toute la haine et déception que je pouvais avoir envers cet état mais d'autre part pour détendre l'atmosphère et appuyer mes propos quant à l'inutilité d'un voyage en Indiana. Il tendit le bras pour récuperer Adriana, que je lui rendit en souriant. En tout cas il avait l'air d'être persuadé qu'on se connaissait ce que je niais en hochant négativement de la tête. Je m'en souviendrai assurément. Il se pencha vers le serpent, qui lui confia un autre de mes "secrets". Quand il le dit à haute voix, je crois que j'étais entre la rougeur due à une sorte de gêne et la pâleur causée plutôt par la peur. Je tentais de dédramatiser la situation en me mettant à rire un peu nerveusement. Ce n'était pas gagné pour l'aspect sincère pour le coup.

- Nous sommes tous les deux roux, nous venons de l'Indiana, on a un caractère de merde je l'avoue. Je ne vois pas en quoi cela ferait de moi une Billy au féminin …

J'étais tellement surprise et époustouflée que je n'arrivais même plus à mentir comme je le fais si bien habituellement. Je fermais donc les yeux, soufflais pour me reprendre. Il fallait que je me ressaisisse … Ca n'allait plus du tout ! Une fois une sorte de calme intérieur revenu. Je relevais la tête et ouvrais de nouveaux les yeux. Je regardais Cash sans savoir réellement quoi dire. Je venais un peu de nous cramer … Je ne savais pas si Billy voulait que d'autres soient au courant, ni s'il aurait préféré le lui annoncer lui-même. Je commence à me poser trop de questions, ça devait fumer par les oreilles … Je baissais de nouveau la tête, j'avais plus peur qu'autre chose. A mon tour, je n'osais le regarder, ou du moins montrer mes yeux. J'étais davantage concentrée sur la boîte de souris. Pourvu qu'il passe à autre chose, si je le faisais ce serait encore plus visible que je ne suis pas à l'aise sur ce sujet et on serait encore plus cramés … Cash aide moi je t'en prie …

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Lun 19 Mai - 18:16

Spoiler:
 

Spoiler:
 

♠️

Je détachai mon regard d'Adriana pour le fixer sur la jeune rousse. Ce regard émeraude, je le connaissais trop bien, je lisais dedans comme dans un livre. Tout dans son attitude démentait ses paroles, sont rejet d'un éventuel lien avec Billy. Ils étaient roux, ils venaient de l'Indiana, ils avaient un caractère de merde. Et ce n'était rien. Je dégageai les cheveux de mes yeux pour la première fois, pour qu'elle puisse voir mon regard, un regard vrai, un regard simple, un regard qui ne mentait pas. Jamais. Je n'avais pas besoin de mentir.

Sa voix à elle mentait. Pas ses gestes, pas son regard qui se détournait ni les mouvements nerveux de ses mains. Elle avait l'attitude de quelqu'un qui cache quelque chose. Le serpent le sentait. Moi aussi.

-Les gens sont simples. Trois points de bases en commun: un physique, un mental et un géographique. Ça suffit pour un lien.

Je laissai mes cheveux retomber sur mes yeux et offrit à nouveau mon deuxième bras au serpent. Elle ne semblait pas vouloir parler de ça. Et pourtant, c'était ça qui me fascinait chez elle, cette ressemblance physique avec Billy. Parce qu'il n'y avait pas que le fait qu'elle était rousse. Son grain de peau était le même, sa façon de parler, les mots qu'elle choisissait, les expressions de son visage, sa façon de rougir d'être gênée... Et de rire nerveusement...

-Billy me fascine. Tu me fascines.

Pourquoi mentir? Même par omission? Je n'avais rien à casher... J'étais un junkie métisse de L.A. légèrement obsédé sur les bords qui adorait la guitare et les serpents. Tout le monde le savait. Et les gens étaient simples. Ils se résumaient à quelques traits. Le reste, c'est des détails qui nous font penser qu'on est unique...

Voyant qu'elle était vraiment mal à l'aise maintenant, je posai ma main sur sa cuisse.

-Etre Billy en fille ne doit pas être facile tous les jours. Mais venant d'Adriana, c'est un compliment.

Il y avait des fois où je ne faisais plus la différence entre moi et mes reptiles. Comme s'ils étaient une extension de moi-même, au même titre que ma guitare.

-Adriana voudrait savoir comment s'appelle ton serpent à toi?


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Lun 19 Mai - 20:13

Spoiler:
 

Je tentais tant bien que mal de nier un quelconque lien avec le chanteur de The Lightening mais je me doutais bien que je n'arriverai pas à berner Cash … Il connait tellement bien Billy et parait-il que je lui ressemble plus que je ne le pense. Il fera très vite le rapprochement. Enfin je n'espère pas qu'il sera très rapide. Je le vis dégager ses cheveux, je pouvais à présent voir ses yeux noirs. Il semblait être sincère, mais pourquoi ? Que cherchait-il à me faire dire ? La vérité ? Si Billy ne lui en a pas parlé, pourquoi le devrais-je ?

Il fallait dire d'un côté que je n'étais pas très bonne menteuse aujourd'hui par rapport à d'habitude, surement est-ce dû à Cash, au fait que lui et mon frère soient si proches. Je ne sais pas à vrai dire, et ne pas savoir j'en ai horreur, cela me stresse, cela me fait peur, cela m'insupporte. Je continuais de le regarder attendant que des mots sortent de sa bouche … Il ne me rassura pas du tout en précisant que les seuls critères, les seuls point communs on va dire, que j'avais cité étaient suffisant pour être lié au chanteur. Je me sentis pâlir de l'intérieur. Pendant que je cherchais une réponse, je remarquai que ses cheveux cachaient de nouveau son regard. C'était bref … C'est dommage il a un regard spécial mais pas désagréable, loin de là.

- Euh … oui surement, ça peut arriver que cela suffise.

Evelyn Fallen, ou comment s'enfoncer davantage. Je continuais de le regarder, il semblait ne faire qu'un avec ce serpent, c'était tellement beau à voir. Cela me faisait de plus en plus penser à la relation que j'entretiens avec le mien. Contrairement à leur sang, les reptiles sont loin d'être froids avec les autres. Je concentrai ensuite mon regard sur la jeune boa, Adriana. C'est alors que Cash reprit la parole. Ces mots étaient touchants … Jamais on ne m'avait sorti cela auparavant. Moi, fasciner quelqu'un ? C'est bien la première fois. Il faut bien un début à tout. J'affichais alors un sourire sincère et amical envers le guitariste.

Néanmoins, je n'étais pas encore très à l'aise. J'avais envie de tout lui dire, parce que c'est le meilleur ami de mon frère et parce qu'il avait envie de savoir, cela se voyait très clairement. Seulement, je ne savais pas si je pouvais le lui avouer, et si c'était la façon qu'avait Billy de me protéger ? Enfin, Cash n'est quand même pas le plus grand prédateur de tous Los Angeles ! Il venait tout de même de poser doucement sa main sur ma cuisse, il n'est vraiment pas comme tout le monde celui-là. Je reposais donc mon regard sur le jeune métisse, toujours en souriant. Il avait l'air de comprendre que cela ne devait pas être facile "d'être" Billy, assurant que c'était tout de même un compliment.

- Et bien, je n'avais jamais fasciné quelqu'un avant … C'est gentil, ça me touche.

Je continuais de soutenir le regard, car même si je ne pouvais le voir, je savais qu'il me regardait à travers ses cheveux. C'est alors que je repris.

- Elle est mignonne ! Non mais ça va je le vis bien. Je me sens bien dans ma peau et dans ma tête, c'est le principal !

J'avais légèrement rit par la suite pour me détendre plus qu'autre chose. La tension et le stresse c'est mauvais pour la santé après tout. Je faisais à présent le vide à l'intérieur de moi. Il ne fallait pas que je pense à cet Indiana de merde et que je me concentre sur Cash, Adriana et leur bonne humeur. Il faut avouer que là-dessus, il m'avait bien aidé en recentrant la discussion sur mon serpent. Rien que d'y penser j'avais un large sourire qui se dessinait sur mes lèvres.

- Il s'appelle Jörmungandr. Comme tu dois t'en douter ça vient des vikings !

Je m'étais appliquée sur la prononciation du prénom de mon serpent, c'était de mieux en mieux à chaque fois. Je continuais de sourire et repris.

- Je voulais un nom qui correspondait à une divinité ou quelque chose dans le genre, alors j'ai fouillé un peu partout et j'ai trouvé ce nom là réellement beau, et original aussi ! C'est pas n'importe quel serpent alors il lui fallait un nom qui en jète tu vois ?

Je regardais alternativement Cash et Adriana. Au travers de mon sourire je montrais que cela allait mieux, que j'étais de nouveau détendue, mais au fond, je me doutais bien qu'il reviendrait sur le sujet de mon lien avec Billy tôt ou tard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Jeu 22 Mai - 13:31

Je souris simplement quand elle se dit touchée. Mon intention n'avait pas été de la toucher. J'avais juste énoncé un fait, quelque chose de vrai, et que je ne pouvais garder pour moi seul. Mais le rapprochement qu'Adriana avait fait entre elle et Billy la mettait mal à l'aise. Je le sentais plus que je ne le voyais. Comme si une tension s'était installée entre nous. Et je n'aimais pas les tension. Alors je cherchais à l'atténuer. Je posai ma main sur la cuisse de la jeune femme. C'était sans arrière-pensée. C'était plus parce que je pensais que par un contact, je pouvais lui faire passer mon état d'esprit on ne pouvait plus relax en ce moment. Etat qui m'était lui-même donné par le serpent qui se baladait sur mes bras et mes épaules. Preuve en était que depuis que j'avais franchi la porte de l'animalerie, je n'avais pas encore pensé à fumer une cigarette. Parce que si je voulais le faire, je devait sortir.

Mais j'étais quand même sûr qu'Adriana avait raison. Evy et Billy venaient du même moule, sans que je puisse vraiment mettre le doigt sur ce lien tant j'étais à côté de mes pompes. Mais d'après ce que Billy m'avait raconté de son père... Pourquoi pas?

Mais je laissai ce sujet en suspens. De toute façon, je poserais la question à Billy, si je n'oubliais pas d'ici là... Il fallait juste que je me rappelle son nom, Evelyn Fallen. Et en parlant de nom, elle me dévoila celui de son serpent, celui qui devait être bien au chaud dans son terrarium, chez elle. Un boa albinos du nom de Jörmungandr. J'avais souvent vu ce nom écrit. Parce que je lisais tout ce qui touchait aux animaux. Et les mythes étaient plein d'animeaux fabuleux. Mais jamais je n'avais entendu le nom du serpent nordique prononcé de vive voix. Et sa façon de le faire était impressionnante. Tellement impressionnante pour moi qui n'avait jamais approché d'une prononciation correcte dans ma tête, que je dégageai une nouvelle fois mes yeux pour la regarder.

Mais comme Billy, elle semblait avoir besoin de se justifier tout le temps. Et au prénom de son serpent suivit tout un discours sur le pourquoi du comment. Je souris tout en l'écoutant, laissai retomber mes cheveux devant mes yeux et reportai mon attention sur Adriana.

-Ce n'est pas qu'un nom qui en jète.

Je portai Adriana au niveau de mon oreille et senti sa langue la chatouiller. Je fermai les yeux et murmurai.

-Alors l'océan déferlera sur les terres, parce que le serpent de Midgard, saisi par sa « fureur de géant », gagnera le rivage. Le serpent de Midgard soufflera tellement de venin qu'il en aspergera l'air tout entier ainsi que la mer. Il sera absolument effrayant et il s'avancera aux côtés du loup...

J'ouvris les yeux et les plongeai dans ceux de la rouquine. Je parlais avec elle comme je parlais avec Billy. Un genre de langage codé que nous seuls pouvions comprendre.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Lun 26 Mai - 20:59

Il est vrai que lorsque le métisse avait posé sa main sur ma cuisse, cela m'avait grandement détendu. Comme si l'énergie calme du serpent traversait nos deux corps, c'était un sentiment plutôt étrange mais plus que très agréable. Cela permit de faire oublier un instant le sujet Billy qui ne mettait pas très à l'aise comme je vous l'ai déjà dit. Il était possible qu'au fond de lui il connaisse la réponse mais qu'il aimerait me l'entendre dire de vive voix … Tant de questions qui me traversaient alors la tête.

De ce fait, je m'étais mis à parler de mon serpent, de son nom que je lui avais donné. Je m'étais bien appliquée à la prononcer correctement. Le personnage mythique de Jörmungandr m'avait réellement touché et passionné, il est très complexe et intéressant ce fils d'Angrboda et de Loki. Il signifie monstre immense, bien qu'il soit loin d'être monstrueux, il tend à être assez immense tout de même, moins qu'un anaconda certes. J'avais remarqué qu'à la prononciation du prénom d'ailleurs, il avait dégagé ses cheveux de devant ses yeux. Peut-être ne l'avait-il jamais entendu prononcé, étant d'origine nordique cela surprend la première fois. Je ne pus m'empêcher d'expliquer, de justifier le pourquoi du comment du prénom. Cela me tient à coeur ce genre de choses, je n'y peux rien … En tous les cas, cela le fit sourire, je devais avoir l'air marrante avec les petits gestes pour expliquer ceci et cela. Il complimenta le prénom avant d'écouter de nouveau Adriana.

Il se mit ensuite à parler du mythe de Jörmungandr et j'étais réellement surprise qu'il le connaisse. Je pensais être la seule, avec Amon, à m'y être intéressée ici, comme quoi, le guitariste est rempli de surprises ! J'avais écouté attentivement tout ce qu'il disait. Quand il eut fini, il ouvrit les yeux et me fixa, je soutenais son regard. J'étais vraiment impressionnée.

- Oh tu connais tout ça ! Je ne m'y attendais pas du tout ! C'est génial, tu en connais d'autres comme ça ?

Je lui souris très sympathiquement toujours en le regardant.

- Enfin après, mon Jöjö est moins furieux tout de même … Tu crois que je suis un loup ? Je n'ai jamais réellement réfléchi sur quel animal je pourrais être …

Si Cash était indéniablement nonchalant et détendu comme un reptile, il pouvait être aussi comme ce dernier un peu plus surexcité avec sa "proie". En revanche, quel espèce animale je pouvais représenter, je n'en avais hélas, aucune idée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Sam 31 Mai - 11:43

La surprise proche de l'angoisse que j'avais ressentie quand Evy m'avait interpellé, quand j'avais pensé que c'était Billy qui arrivait, avait totalement disparu. Evy me détendait et encore plus depuis que je connaissais sont affection pour les reptiles. Et, paradoxalement aussi, sa ressemblance avec Billy m'avait fait passé de l'angoisse, à la fascination pure, avant de déboucher sur la confiance également. Et puis il y avait des similitude mentale entre Billy et elle: la curiosité, sa nervosité latente... Son envie de se justifier sur la moindre chose... Et de les faire bien.

Et tout ça faisait que j'étais encore là. Si une inconnue lambda était venue me parler comme elle l'avait fait. Je me serait probablement contenté d'un sourire, d'un autographe avant d'aller me réfugier ailleurs. Mais ici, la curiosité venait plus de moi que d'elle. Elle savait qui j'étais, moi, je ne savais rien d'elle et elle m'intéressait. Et son intelligence se dévoilait au fil de notre conversation mystique. En ça, Adriana était bien d'accord avec moi.

-Les animaux, je les comprends mieux que les Hommes. Et eux me comprennent aussi. Les mythes sont plein d'animaux. Alors je les connais, mais sûrement pas tous. Mais j'avais jamais entendu le nom du fils de Loki prononcé tout haut par un humain... Toi, tu sais le dire. Comment tu fais?

Et moi, j'évitais de le faire, parce que je m'en savais incapable. Et blasphémer n'était pas mon intention. Me rendant compte que mon visage était toujours à découvert, je sentis le rouge me monter au joue. Heureusement, étant métisse, ça ne se voyait pas trop. Je secouai un peu la tête pour me protéger avec mes boucles. Mais je souris comme pour compenser de lui avoir dérober mon regard. Si je n'avais pas eu ma tignasse, j'aurais probablement eu autant de mal que Billy pour monter sur scène.

Elle me demanda alors mon avis sur l'animal qu'elle pourrait être. Ça, c'était une question à laquelle je pouvais répondre. Le monde et les gens étant tellement compliqués à comprendre pour moi, il était bien plus facile de leur donner un animal auquel correspondre. Un animal qui me permettait de me rappeler de leur personnalité et de savoir comme ils fonctionnaient.

-Le loup Fenrir... C'est un fils de Loki également... Le frère du serpent géant...

Je laissai Adriana se frayer un chemin dans mes cheveux jusque sur ma tête. Une fois hissées là haut et faisant face à Evy, la regardant, elle donnait l'impression que j'avais maintenant deux paires d'yeux.

-Mais tu n'es pas un loup. Tu serais venue avec ta meute...

Je marquai une pause. Même si je savais déjà quel animal elle était. Et je laissai le regard d'Adriana opérer, sonder Evy.

-Tu es plus petite, mais plus vive et plus curieuse qu'un loup. Moins violente, mais plus fouineuse. Et débrouillarde. Tu peux t'adapter à un environnement bien différent de ceux de tes ancêtres. Tu es un renard roux. Le renard a pour seule meute sa propre famille.

Je lui donnais le même animal que Billy. Et mon regard s'était de nouveau fait insistant, noir comme les trou dans l'espace qui absorbe tout ce qui est autour d'eux.

-Adriana dit:"Tu étais perdue... Mais tu as retrouvé ta meute."

Mes mains se mettaient tout doucement à trembler, donnant quelque chose d'encore plus chamanique à la situation. Mais ce n'était que le manque de nicotine... Et d'héroïne aussi. Mais il fallait que je résiste.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Dim 1 Juin - 16:16

Plus je parlais avec Cash et plus je sentais une sorte de confiance s'installer. Etait-ce grâce au serpent Adriana ? Ou bien est-ce inconsciemment que je le laisse lire en moi petit à petit ? En tous les cas, c'est assez étrange comme situation mais je l'avoue, cela me plait plutôt bien. Il faut dire que j'étais plutôt chanceuse de pouvoir parler avec monsieur Izbel, guitariste de The Lightening, je suis sûre qu'il y en a pas mal qui seraient jalouses … La conversation allait dans un sens puis changeait, cela me plaisait cette diversité.

De fil en aiguille, nous en étions arrivé à parler serpent, du mien, de son prénom, que j'avais d'ailleurs prononcé tout haut et presque aussi bien que lorsqu'Amont l'avait fait. Je viens de la campagne de l'Indiana déjà, c'est pas facile d'enlever cet accent alors en avoir un avoir un hors Etats-Unis, c'est limite mission impossible ! Mais comme j'aime relever des défis, je m'étais entraînée plusieurs fois, des jours durant et apparemment le résultat à l'air d'être très positif. Quand il me demanda comment je faisais, et bien là je ne me sentais pas très bien … J'allais être obligée de parler d'Amon, sujet sensible avec toutes les personnes que je rencontre ! Je souriais pour détendre un peu l'atmosphère. Je repensais d'abord au début de sa remarque et je pense que nous avions là un autre point commun.

- Et bien je t'avouerai que je partage ton avis. Les relations humaines et moi c'est pas toujours le top niveau … Enfin ici, je me débrouille mieux que dans l'Indiana mais bon, c'est pas toujours simple … Quant aux animaux, je pense qu'eux aussi me comprennent mieux que les Hommes, enfin en tout cas, ils me supportent et m'apprécient plus !

J'avais ris un peu, sans savoir pourquoi, peut-être pour me calmer, pour me déstresser de ce qui allait arriver par la suite … Je repris assez rapidement.

- Il y en a tellement, il faudrait être un vrai rat de bibliothèque je pense pour avoir connaissance de tous. Comment je fais … Hum comment te le dire … J'ai une connaissance qui n'est pas originaire d'ici, je l'ai entendu prononcer Jörmungandr et depuis je m'entraine à le reproduire.

Je baissais la tête. En fait là je me sentais coupable de ne pas lui avoir dit qui était la personne en question. Je soufflais donc avant de reposer le regard sur lui et de lui dire.

- Bon ! En fait, c'est Amon Sørensen, qui est mon collègue … Il est danois et donc pour la prononciation du prénom, il était plutôt doué … Mais s'il te plait laisse moi en vie … Je ne suis pas comme lui …

Je me justifiais, une énième fois sur le fait que lui et moi étions assez différents, avec des points communs certes mais je ne ressentais pas le besoin de démolir les autres pour autant, pas encore du moins. Je reboisais donc la tête, en espérant qu'il ne m'en veuille pas trop d'être une journaliste …

J'avais ensuite demandé, selon lui, quel animal je pourrais bien être. Ne trouvant pas que je ressemblais réellement à un loup. Il est vrai en revanche, que c'était le frère de Jörmungandr selon la mythologie, enfin je ne sais pas si mon Jöjö peut me considérer comme sa soeur pour autant, faudrait que je demande à Cash le traducteur. Je lui adressais un sourire qui changeait de mon état d'avant. Il faut tourner la page de toute façon. Je vis le serpent se glisser sur la tête du métisse, elle me faisait désormais face et je lui souriais. Il était maintenant temps de savoir quel animal j'étais. Il me confirma que je n'étais pas un loup, il a remarqué que je n'avais pas de "meute", c'était pas trop dur ça. Il marqua une pause, trop longue à mon goût, je voulais savoir moi ! Ils me sondaient de nouveaux. Petite, vive, curieuse, fouine, débrouillarde … Oh mon Dieu ! Comment il font ! La famille pour seule meute … Je pense que je devais avoir des yeux tout ronds, je n'en revenais pas … C'était de l'ordre du surnaturel. J'étais ébahie, surprise. Adriana a même deviné que j'avais retrouvé ma meute … C'est une blague là ? Billy tu es caché où ? Je le voyais trembler à présent, c'était troublant …

- Co … comment vous, vous … enfin comment tu peux savoir tout ça ? C'est impossible ! Je sais ! Je rêve !

Assez de plaisanterie, Cash ne semblait pas calmer ses tremblements lui … Cela m'inquiétait du coup, si c'était juste pour le côté mystique il se serait arrêté.

- Cash tu vas bien ? Tu trembles comme une feuille, tu veux aller dehors prendre l'air ?

A présent c'était moi qui posait ma main sur lui pour le rassurer ou le détendre, enfin pour qu'il ne tremble plus quoi. Je ne le quittais pas non plus du regard afin de guetter le moindre signe de faiblesse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Mer 4 Juin - 15:37

Evy et moi avions un point commun: nous et les humains, ça faisait deux. Je lui répondit par un sourire. Elle avait pourtant l'air pas trop mal intégrée dans ce monde, mais l'habit de fait pas le moine. Et je savais ce que ça faisait d'essayer de se faire une vie "normale": c'était juste chiant à mourir. Les animaux, eux, avait ça d'attirant qu'ils savaient instinctivement ce qu'ils avaient à faire sur terre. Ils ne se posaient pas de question. Je faisais pareil. J'étais né pour jouer de la guitare. Alors c'était ce que je faisais. Sans me poser plus de questions. Mes seuls tracas venaient des humains eux-mêmes.

La jolie rousse m'expliqua aussi comment elle avait fait pour savoir et pour s'entraîner à dire correctement le nom de son serpent. J'écoutai son explication calmement jusqu'à ce que le nom de Sørensen soit prononcé. Là, je relevai la tête vers elle, et j'eus la nette impression que le sifflement d'Adriana se fit plus fort. Comme si elle n'aimait vraiment pas ce nom-là. Mais j'eus à peine le temps de réagir qu'Evy me supplia de la laisser en vie. Les paroles, hurlée dans le micro, de Billy lors de notre dernier live me revinrent en tête: "Si vous voyez Amon Sørensen dans la rue..."

Je secouai la tête pour y faire taire les mots de mon ami. Puis, posai une main rassurante sur l'épaule de la jeune femme. Merde, j'étais bien d'accord avec Billy, ce Sørensen était un connard. Mais cette fille avait peut-être pas le choix d'être sa collègue. De quoi??? Collègue??? Mes yeux s'écarquillèrent. Mon cœur augmenta un peu le rythme et je bougeai ma main de son épaule, comme si elle était soudain devenue radioactive.

-Merde... L.A. People...

Et les sifflements d'Adriana qui me semblaient assourdissants. Elle n'aimait vraiment pas ça. Malgré tout, j'affrontai mes craintes. Et décidai de mettre fin à celles de la jeune rousse.

-Tant pis... T'es à L.A. People... Et alors? Je ne suis pas Billy...

Et heureusement. Pour moi, comme pour elle. Je reposai ma main, qui commençait à trembler, probablement à cause des craintes qui venaient brusquement de me traverser l'esprit, sur son épaule... Le manque se faisait sentir. Mais j'avais encore des questions auxquelles répondre. Étonnement, pour une journaliste people, elle avait l'air plus intéressée par ce que j'avais à lui dire sur elle qu'à moi-même. Et tant mieux.

Je répondis donc à ses questions, aidé par Adriana. Elle visait toujours juste, Adriana. La preuve en fut l'expression d'Evy quand j'eus fini de la décrire, de façon imagée. Et alors que je n'étais même pas sûr d'avoir compris tout ce que j'avais dit, elle avait eu l'air de se reconnaître totalement dans mes paroles. Mais je ne pus pas répondre à sa dernière questions, sur comment je savais tout ça. Et ce pour deux raisons: je n'en savais rien et le manque était maintenant tellement présent que ma clarté d'esprit s'embrumait peu à peu.

Et quand elle me proposa de sortir, j'acquiesçai. Je me relevai lentement, douloureusement et me rendis compte que mes jambes tremblaient aussi. Je pris quand même le temps de reposer délicatement Adriana dans sa cage, avant de laisser libre court aux tremblements dans mes mains. Je savais d'expérience qu'il ne servait à rien que j'essaye de les contrôler. Ça n'en faisait que plus mal encore.

-On sort... On sort.

Et nous sortîmes. D'abord hors de l'animalerie, puis hors du centre commercial. Et je me sentais nu sans le contact d'Adriana et sans une bonne dose d'héro dans les veines. Et, une fois dehors, je me rendis compte que j'avais déjà la clope au bec depuis un moment. Je devais l'avoir allumée, sans m'en rendre compte, à l'intérieur même du centre commercial.

Mais à l'extérieur, je m'appuyai dos contre le mur de l'énorme bâtiment puis me laissai glisser jusqu'à terre, jambes écartée et tirai tellement fort sur ma clope que j'en fumais tout le reste en une seule longue bouffée.

-Putain... Saloperie de merde...

Le lien avec Adriana étant rompu, ne restait plus que Cash... Cash tout seul.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Jeu 5 Juin - 18:58

Nous nous étions trouvé un nouveau point commun en plus de l'amour pour les reptiles, avec les humains ce n'était pas la joie. N'étant pas moi-même quelqu'un de forcément facile à vivre, le faire en côtoyant d'autres personnes était loin d'être évident pour moi. Surement que nous nous posons trop de questions, ce qui est mon cas. Nous agissons tellement trop en fonction des autres, chose que là par contre je ne fais pas.

Après, il m'avait demandé comment je faisais pour prononcer aussi bien le nom de mon serpent, j'avais réfléchit à une manière simple de l'aborder, une connaissance. Seulement, je me sentais coupable de ne pas tout lui dire … C'est alors que je dus parler d'Amon, mon collègue, j'espérais très fortement que le guitariste ne le prendrait pas trop mal. Je le vis relever rapidement la tête vers moi, Adriana se mit à siffler très fort. Cela ne sentait pas bon du tout … Je regardais alors mes pieds, le sol, enfin un peu tout ce qui se trouvait dans les environs et à la même hauteur. Je me mis aussitôt à lui demander de ne pas tuer, c'était extrapolé certes, je voulais surtout lui demander par là de passer l'éponge là dessus, après tout, Billy avait bien réussi lui … Je sentis alors une main se poser sur l'épaule, sa main. Je ne le regardais pas, je n'avais pas le courage à vrai dire … Ca me détendait un peu dans le fond, mais ce fut de courte durée, il la retira presque aussitôt. Mon cœur battait un peu plus vite, je m'attendais à passer un mauvais moment, et franchement, se mettre mal avec le meilleur ami de son demi-frère c'est pas la meilleure chose qu'il soit … Outre les sifflements de plus en plus horribles d'Adriana, j'entendis aussi Cash laisser échapper un petit « Merde » … Ce n'était peut-être pas si mal parti que cela. Je n'avais toujours pas relever la tête, regardant en bas, « jouant » avec ce que je pouvais pour me détendre. Mais ce sont les mots suivants qui me calmèrent : « Tant pis... T'es à L.A. People... Et alors? Je ne suis pas Billy... » . Ouf ! Cela devrait le faire. Je relevais alors la tête en sa direction, avec un petit sourire.

- Merci de le prendre comme ça … Dès que j'en parle tout le monde s'énerve contre moi, mais je n'y peux rien … Je ne suis pas lui, il n'est pas moi … 

Je sentis sa main tremblante qui se posait de nouveau sur moi, je lui souris un peu plus tout en le regardant. Je me sentais tellement soulagée, cela devait se voir comme le nez au milieu du visage. Néanmoins, il tremblait de plus en plus et cela m'inquiétait sérieusement. Bien que je n'ai pas envie de le quitter et d'arrêter cette discussion fort intéressante, il serait préférable, je pense, de changer d'endroit, il a besoin d'oxygène ou d'autre chose je ne sais pas, mais il doit sortir.

Avant tout, il avait répondu à mes questions, avec l'aide d'Adriana. Il est vrai que le renard m'allait parfaitement bien comme animal ! C'était étonnant et effrayant à la fois comment ils devinaient juste … J'étais réellement impressionnée par ce qu'ils m'avaient révélé, c'était moi du début à la fin. J'avais demandé comment ils avaient pu deviner si juste, mais je n'eus aucune réponses, surement n'en avait-il pas. Du coup, je m'étais attardé de nouveau sur son état, ses tremblements etc … Je lui avais proposé de sortir, pour son bien et il accepta. Je me levais en même temps que lui et le vit déposer le serpent doucement dans son terrarium. Il tremblait de plus en plus, c'était vraiment inquiétant. Je le suivis ensuite en dehors de l'animalerie, hors du centre commercial, à l'intérieur duquel, il avait allumé sa cigarette. Nous arrivions enfin dehors, je respirais une grande dose d'air « frais » et « pur », même s'il est pollué cela faisait tout de même du bien … Alors que je restais debout à profiter du soleil et de sa chaleur sur mon visage, Cash était assis contre le mur du centre commercial. Je me rapprochais de lui et me mis à sa hauteur. C'était un autre Cash à qui j'avais à faire apparemment, rien qu'à voir les injures qu'il venait de prononcer. Je le regardais.

- De quoi ? Qu'est-ce qu'il se passe Cash ?

Je continuais de le regarder, j'étais assez inquiète malgré tout. Il fumait sa cigarette à plein poumons. C'était surement ça qui lui manquait, une bonne dose de nicotine. J'allais me renseigner.

- Tu te sens mieux ?

Il semblait moins apaisé qu'au début lorsqu'il était accompagné d'Adriana, mais il avait l'air d'aller mieux qu'il y a quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Jeu 12 Juin - 12:02

Evy était rassurée que sa relation professionnelle avec Amon Sørensen ne me fasse pas déguerpir en courant. Elle n'étais pas le Danois, tout comme je n'étais pas Billy. Mais je connaissait son problème, je savais ce que ça faisait d'être assimiler à un groupe, à une personnage charismatique, emblématique, ou simplement dangereux. Il n'y avait pas de Billy sans Cash, pas de Cash sans Billy et pas de The Lightening sans nous deux. Tout comme, probablement, L.A. People ne serait plus vraiment L.A. People sans des types comme Sørensen et vis versa. Quant à Evy, elle ne serait peut-être pas l'Evy actuelle si, à la place de travailler pour L.A. People, elle travaillait pour Guitar&Pen. J'arrivai à lui sourire.

-On est condamnés à être assimilés à ceux qui savent comment s'exprimer. Vu que nous, on sait pas le faire de façon conventionnelle.

Mais toutes ces pensées étaient complexes, tout commençait à s'embrouiller dans ma tête et j'avais de moins en moins de concentration. Et on avait fini par sortir, sur une proposition d'Evy qui me semblait venir juste à point. J'avais fumé ma clope d'une seule bouffée. Et elle, elle restait près de moi. Mais le manque trop fort m'avait fait oublié sa présence un instant. Et c'était ces oubli momentanés, ces moments où mon attention était ailleurs, à cause de la drogue ou du manque, qui avait l'art de mettre Billy hors de lui. Et pourtant, ce n'était vraiment pas mon but. Billy était la personne la plus importante dans ma vie depuis la mort de ma grand-mère.

Je ne reportai mon attention sur elle que quand elle me demanda ce qu'il se passait. Et comme je n'étais ni menteur ni cachottier...

-C'est l'héroïne... Billy ne supporte pas que j'en prenne. Lenny veut m'envoyer en désintox à Hawaii et j'ai pas envie d'y aller.

Je frottai mon visage caché par mes cheveux après avoir jeter mon mégot à terre. Puis rallumai une nouvelle cigarette. Comme si la nicotine allait me sauver. J'inspirai une nouvelle bouffée tout en frottant de ma main droite mon épaule et mon bras gauche puis mon torse. J'avais l'impression que mes côtes se rétrécissaient.

-Ouais ça va mieux.

J'étais peut-être un peu menteur finalement. Quoi que... Ça allait quand même un peu mieux dans un sens: l'air m'éclaircissait les idées. Pour ce qui était du reste, j'étais tellement habitué à ces symptômes que j'avais fini par les considérer comme un état normal chez moi. Comme mon torse compressé dont je n'avais toujours pas compris que ça n'annonçait vraiment rien de bon. Je repris alors mon raisonnement où j'en étais tout en me massant inconsciemment la poitrine.

-Alors j'essaye d'arrêter tout seul. Ça marche, j'y arrive souvent. Je décroche souvent... Et je replonge aussi souvent.

Mon regard noir croisa à nouveau celui, émeraude, de la rouquine. Mais je baissai le regard. Parce que j'avais vu Billy dans son regard. C'était le même.

-On est à L.A. l'héro est partout. Et The Lightening est entouré par un tas de camés, roadies, groupies, nos propres amis, les autres artistes... C'est impossible de passer à côté.

Je me rendis compte alors que j'avais manqué de courtoisie. Je désignai la clope qui pendait de ma bouche.

-J'ai oublié de te proposer une clope... T'en veux?

Et je ne me rendais même pas compte que je prouvais exactement ce que je venais de dire. Comme quand je rentre dans le studio et qu'un type te dit: "Hey! Cash! un petit fix avant de commencer?". La mort, à L.A., ne se fuyait pas, elle se partageait.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Dim 22 Juin - 16:38

Apparemment, Cash comprenait que je n'étais pas Amon. Nous étions différents, même si au fond, on se ressemble tout de même sur certains points. Néanmoins, depuis que Billy est au courant de mon existence, que j'ai enfin trouvé en lui une famille, MA famille, je me suis assagie, j'ai moins de rage en moi. Ceci n'empêche pas que je serai prête à faire n'importe quoi pour avoir ce que je veux. Enfin bon, Cash s'exprimait sur le sujet de l'assimilation, et il n'avait pas tort, même complètement raison ! N'ayant rien de plus à ajouter, je me contentais de lui répondre avec un sourire montrant que j'étais clairement d'accord avec ces propos.

Après ça, nous avions décidé de sortir au vu de l'état de Cash qui ne cessait d'empirer. Il s'était assis contre le mur du bâtiment, un peu las et j'avais fait de même, restant non loin de lui au cas où. Il avait même l'air complètement ailleurs, je ne savais pas pourquoi, enfin j'avais des doutes mais ils étaient influencés par la presse que je condamne de croire. C'est toujours à cause de mon inquiétude pour son état que je lui avais demandé ce qu'il se passait suite à toutes ces injures qu'il venait de prononcer. Je le sentis revenir sur terre comme on dit. Il m'avoua que c'était l'héroïne, c'était donc bien vrai … C'est vrai que la désintoxication n'est pas un super endroit … J'ai connu des personnes "junkies" dont d'anciens amis, parfois c'est nécessaire et cela peut aider une personne et d'autres fois, cela ne fait qu'aider à l'enfoncer dans la drogue … Je le regardais avec un air compréhensif.

- Ce n'est pas évident c'est sûr … Soit ça aide, soit ça démolit … Mais dis-moi, pourquoi ne veux-tu pas y aller ? Tu sens que ce serait une perte de temps ?

Il avait frotté son visage, avait jeté son mégot avant d'allumer une nouvelle cigarette. Il n'était pas accroc qu'à l'héroïne … Je lui avais ensuite demandé s'il allait mieux, en tout cas, je trouvais qu'il avait une meilleure mine, il était moins pâle. Il m'assura qu'il était en meilleur état et cela me fit sourire de soulagement. C'était pas une mauvaise donc de sortir. Un peu d'air frais, cela fait énormément du bien. Son cerveau avait surement besoin d'un peu d'oxygène. Malgré tout, ces symptômes doivent souvent revenir, être récurrents et donc problématiques. Pauvre Cash … la vie n'est pas simple tous les jours. Je le regardais toujours, il reprit sur la désintoxication, l'arrêt de prise de drogue. Il avait essayé et les résultats étaient plutôt en dents de scie que constant ou en progression … Ca ne doit pas être évident d'arrêter, surtout quand on est addict. Je l'écoutais tout en regardant, il baissa les yeux lorsqu'il avait croiser le mien. Peut-être y voyait-il le reflet de celui de mon frère. J'ai remarqué que nos regards étaient semblables. Soit, il continua expliquant que la drogue, enfin l'héroïne tout du moins, était partout ici et qu'il était ainsi très dur de l'éviter. C'est vrai que j'ai pu croiser pas mal de drogués dans les rues … Aaah Los Angeles ! J'allais parler quand il me proposa une cigarette. Je ne fume pas, enfin pas de cigarettes … Je lui adressa alors un sourire.

- Non merci, je ne suis pas trop fan de la nicotine. C'est gentil d'avoir proposé.

Je continuais de le regardais tout en revenant sur le sujet de l'héroïne.

- Cela ne doit pas être facile d'arrêter seul … Il y en a des gens qui te soutiennent au moins dans cette démarche ?

Je fis une rapide pause avant de reprendre.

- Surtout que la drogue est vraiment présente, c'est vrai, tout le monde propose aux autres, partage, difficile de dire non, alors arrêter, je n'imagine pas ! Si jamais tu as besoin de quelqu'un pour t'aider à arrêter, tu peux compter sur moi, j'ai eu des amis dans ce cas là …

J'avais posé ma main sur son épaule afin de lui montrer qu'il avait mon soutien et mon aide s'il en ressentais le besoin tout du moins.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Lun 23 Juin - 11:31

La jolie rouquine s'était laissée glisser à mes côtés, contre le mur du bâtiment. Et elle commença à me poser des questions sur le pourquoi du comment des pleins de choses en rapport avec la drogue. Encore une fois, et ça devenait une maladie, je lui trouvai là un point commun avec Billy. Billy posait beaucoup de question aux autres et encore plus à lui-même. Tellement de questions que l'apport d'informations, parfois contradictoires, parfois erronées, volontairement ou involontairement, devait y être pour quelque chose dans la légère folie paranoïaque qui l'animait.

Cependant, j'étais reconnaissant à Evy de me poser toutes ces questions. Parce qu'elle les posait clairement, beaucoup plus clairement que Billy et sans une once de reproche dans la voix. Ce qui, en soi, était parfaitement normal: je n'étais rien, personne, pour elle. Alors que Billy, lui, devait pouvoir compter sur moi, et pas seulement pour ce qui était d'assurer des concerts... Il devait pouvoir compter sur moi comme ami également. Et pour être franc, ce n'était pas toujours le cas, notamment à cause de la drogue. Et pourtant, ce manque de ma part n'était pas un fait exprès. Je fuyais la célébrité autant que lui, mais d'une façon différente, moins choquante.

Evy me posai donc ses questions calmement, me laissant le temps pour répondre, comme on l'avait fait depuis le début de notre conversation. Mais je n'avais plus mon double d'écaille pour me faciliter la conversation et avec le manque, cela rendait mes capacités de concentration erratique. Je lui parlai des menaces de Lenny de m'envoyer à Hawaï. Elle me demanda, en gros, pourquoi ça me foutait autant les chocottes. Il me fallut le temps pour répondre et en plus je m'affaissais de plus en plus sur le côté, de son côté, et donc sur elle. Je me serais probablement laissé aller à me coucher par terre si le corps d'Evy n'avait pas retenu le mien. Et elle était délicieusement tiède et son odeur était rassurante.

-Je... Les centres de désintox sont l'endroit où on trouve le plus de drogue... Ça aide pas. Et puis... Il y a les autres tox... Je ne supporte pas les autres tox et leurs délires... C'est comme... Etre dans un asile. Même si au fond, t'es pas plus sain que les autres.

Quand je lui proposai une clope, elle déclina poliment... Je frottai à nouveau mes yeux et dis d'une voix pâteuse:

-Ça... Ça c'est déconcertant...

En effet, des non fumeurs, je n'en rencontrais vraiment pas souvent. Et même ceux qui, théoriquement, ne fumaient pas, dans l'entourage de The Lightening, n'étaient pas sur une ou deux clopes de temps en temps quand elles étaient gracieusement proposées.

Puis, elle me posa encore une nouvelle question. Mais sans me laisser le temps de répondre, cette fois. Elle enchaîna directement sur un discours... Comme si elle voulait se justifier ou se faire pardonner d'avoir posé autant de questions. Ma clope coincée entre mes doigts, je lui fis un signe d'y aller piano.

-Doucement, doucement... J'ai du mal à suivre.

J'étais toujours affalé sur elle. Je ne savais pas à quel point la drogue et notre vie qui défilait à 100 à l'heure avec The Lightening avait atteint mon cerveau, mais ça ne devait pas être triste. Et il fallait encore que j'arrive à répondre à sa question. J'avais cependant souri quand elle m'offrit son aide. Et quand elle posa sa main sur mon épaule, je frissonnai... Comme quoi, il y avait encore des cases qui marchaient dans ma cervelle. En tout cas, niveau cerveau reptilien, c'était au poil!

Je posai ma main sur la sienne et la guidai jusque dans ma nuque qui était particulièrement sous tension. Son contact m'apaisait. J'étais très tactile comme gars. Et je finis par me coucher carrément, la tête posée sur ses jambes, sans demander d'autorisation aucune pour se faire. Mais on pouvait clairement dire qu'Evy m'avait mis en confiance.

-Des gens qui... Soutiennent...

Je fermai les yeux. Je pouvais paraître endormi, mais en fait, je réfléchissais.

-Ouais... Enfin il y a Billy qui veut que j'arrête. Je sais pas si c'est du soutien, ça... Quand je veux arrêter, je m'enferme quelque part pendant une semaine. Et je dis que j'ai la grippe.

Je n'avais pas lâché la main d'Evy. Je la guidai de ma nuque à mon front, puis dans mes cheveux. Et ne la lâcherai que lorsqu'elle aurait assimilé le parcours.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Sam 28 Juin - 12:36

J'étais toujours assise à côté de Cash, je le regardais, en lui posant des questions calmement. Rien ne servait de s'énerver ou quoi que ce soit dans le genre. Surtout, que je ne le connaissais pas personnellement, je n'avais donc aucune raison de le juger et d'agir en conséquence. Je lui avais laissé, contrairement à mes habitudes, le temps de répondre. Il faut dire que j'étais loin de la petite pile électrique que je suis ordinairement.

Il me parlait de sa possible et future désintoxication à Hawaï. Qu'il n'avait pas envie d'y aller du tout. J'avais donc demander pourquoi il ne voulait pas y aller, quelles étaient ses raisons. Ce n'était pas très évident pour y répondre et je le sentis s'affaisser contre moi. Je le laissais faire, après tout, il ne pensait pas à mal, je pense qu'il avait juste besoin d'une présence pour le rassurer ou le détendre, je ne sais pas. Il prit enfin la parole et je l'écoutais attentivement. Ses arguments étaient correct, je les comprenais même car si j'avais à y aller je réagirai pareil avec exactement les mêmes justifications.

- Je comprend tout à fait Cash … C'est pas plus aidant que de se débrouiller seul c'est sûr …

Ensuite, il m'avait proposé une clope. J'avais déclinai, d'une part je n'ai pas envie de devenir accroc à la nicotine, c'est juste une drogue légale au fond. Puis ça me ne rappelle pas forcément de bons souvenirs … Il ne devait pas avoir l'habitude qu'on refuse une cigarette apparemment.

- Ce, c'est … personnel … et compliqué … et puis ça n'intéresse personne hein ?

J'avais posé une nouvelle question. Cela permettait de changer de sujet et de revenir sur le précédent, lequel où je me sentais plus rassurée et plus confiante. Pour ne pas le laisser dévier j'avais même enchaîné rapidement sur un bref monologue sur la drogue et arrêter seul etc … Il me fit signe de ralentir mais cela tomba juste quand j'avais fini. J'en profitai pour reprendre mon souffle. Je lui fis un petit signe montrant que j'étais désolée et souris en retour au sien. Je le laissais à présent assimiler les informations que je venais de lui fournir. Le temps que son cerveau réagisse, trouve de quoi me répondre, j'attendais toujours assise contre le mur extérieur du centre commercial, Cash était toujours affalé sur moi. Il faisait un peu larve comme ça mais c'était marrant.

J'avais ensuite posée ma main sur son épaule, comme pour lui montrer que s'il avait besoin de quelqu'un j'étais là. Je sentis alors sa main sur la mienne et cela me fit sourire, on dirait qu'il prenait confiance petit à petit, un peu comme un animal au fond … Mais Cash n'est pas un être humain ordinaire, ça non ! Il servait de guide à ma petite main et la faisait aller sur son corps, sa nuque en premier. Il posa, à ma grande surprise, sa tête sur mes jambes. Il ne m'avait pas demander, mais bon je le laissais faire, nous avions surement besoin l'un autant que l'autre de ce contact. Je l'entendis ensuite me répéter, enfin il avait repris des mots que j'avais dit précédemment, avant de fermer les yeux. Le soutien qu'il avait était spécial, pas vraiment le genre de soutien auquel je m'attendais. Il tenait toujours ma main, il la faisait de nouveau bouger à plusieurs allant de sa nuque au front, passant ensuite par les cheveux, personnellement j'adore toucher les cheveux des autres … Bref … Je m'apprêtais donc à lui répondre.

- Je ne sais pas si c'est la bonne solution de rester seul … Après si tu n'as pas d'autre choix ok. Enfin, de ce que je sais, la présence d'une ou plusieurs personnes en a aider plus d'un à s'en sortir, il faut juste trouver les bonnes, celles qui te permettront de t'élever au lieu de te rabaisser …

Je pensais au même moment à mes anciens amis drogués, une fois bien entourés, ils ont pu s'en sortir ! Je lâchais à présent la main de Cash et faisais le parcours qu'il m'avait indiqué précédemment. Je le faisais doucement et avec beaucoup d'application, comme si c'était un exercice qui demandait énormément d'attention et de concentration. Je le regardais toujours, on dirait un petit bébé comme ça.

- Je suis persuadée que tu les trouveras et que tout ira pour le mieux !

Je lui adressais un petit clin d'oeil tout en continuant de parcourir sa tête avec ma main.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Dim 29 Juin - 19:15

Contrairement à Billy, et c'était la première différence notable que je voyais entre les deux rouquins, Evy était compréhensive. Elle pouvait prendre le temps de voir le monde de mon point de vue avant de juger, en considérant qu'elle jugeait vraiment. Et le ton de sa voix plus que le contenu de ses paroles me rassurait, me prouvait qu'elle comprenait vraiment.

Je lui avais proposé une cigarette qu'elle avait refusée. Et je n'avais pas caché mon étonnement. Et ça me permis de découvrir une faille en elle, quelque chose qu'il était possible de creuser, avec de la confiance et de la patience. Je haussai les épaules quand elle dit que ça n'intéressait personne cette histoire. Si... Ça m'intéressait. Parce que j'avais réellement envie de comprendre la jeune rousse. Et je commençais à savoir pourquoi : je voyais en elle un reflet de Billy et je pensais que si j'arrivais à comprendre, à décrypter Evy, je pourrais ensuite passer au niveau supérieur et décrypter Billy.

-J'aimerais bien savoir... J'aimerais bien te connaître. Mais on est jeune, on a toute la vie devant nous et L.A. n'est pas si grande quand on la connaît.

Ce qui signifiait, dans mon langage, que je comptais bien la revoir. Dès le lendemain, dès le soir même ! Je voulais la montrer à Billy, la confronter à Billy et voir par moi-même à quel point leur ressemblance était flagrante.

Je souris.

-Ce n'est pas tous les jours que je rencontre une jolie femme qui aime les serpents...

Puis je m'étais affalé sur elle et elle était repartie sur le sujet de la drogue. En parler me faisait un drôle d'effet, parce qu'en parler m'y faisait penser et plus j'y pensais, plus j'en avait envie. Mais en même temps, partager avec une parfaite inconnue mon petit secret de polichinelle sur mes pseudo-grippes me faisait du bien. Comme si ça me libérait d'un poids.

Et elle disait qu'il était impossible de s'en sortir tout seul. Tout en fermant les yeux, profitant de ses caresses amicales et rassurante, j'affichai un air perplexe.

-Pour moi, c'est plus simple tout seul qu'avec des gens autour de moi. Un peu pour la même raison que celles pour lesquelles je ne veux pas aller en désintox à Hawaii.

Je parlais lentement parce que j'avais l'impression d'avoir du mal à articuler. Même si les tremblements s'étaient calmés, mes muscles n'en faisaient un peu qu'à leur tête.

-Parce que je ne connais personne qui soi clean. Personne. Même Lenny qui veut m'envoyer en désintox sniffe de la coke pour tenir le coup avec Billy.... Et Billy...

Je soupirai...

-Billy n'aurait pas la patience. Billy ne comprend déjà pas l'addiction. Il ne l'accepte pas.

Je lui parlais comme si elle faisait partie du staff de The Lightening ou de nos groupies. Et qu'elle connaissait tout ceux dont je parlais.

-Et Gaïana... Ce ne serait qu'échanger une addiction contre une autre.

J'ouvris les yeux à la fin de ma phrase et levai la main pour aller jouer avec les mèches de cheveux d'Evy...


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Dim 6 Juil - 19:23

Cash réait très intéressant et j'avais envie de le comprendre, de le cerner. C'est pourquoi, j'essayais d'être compréhensive et conciliante. Juger quelqu'un sans le connaître est juste une preuve de puérilité. Je suis un peu gamine quand l'envie m'en prend mais jamais dans ce domaine ci.

Il m'avait proposé une cigarette pour les raisons que j'ai déjà citées. Je n'avais pas proposé d'en parler tout simplement car il doit avoir d'autres préoccupations que de savoir quels sont les petits tracas d'une jeune rouquine fraîchement arrivée à Los Angeles. Enfin, il avait haussé les épaules, quand j'avais évoqué l'idée que cela n'intéresserait personne. C'était gentil en soi, mais je n'avais pas envie de l'embêter ou de plomber l'ambiance. J'ai jusque là réussi à m'en sortir principalement seule.

- C'est vrai ? … Enfin, je ne voudrai pas que l'ambiance devienne merdique tu vois … Oui c'est sûr, au pire nous ne sommes pas sans se revoir !

Il était plein de gentillesse ce cher Cash en fait. Cela faisait une bonne raison de le revoir donc. Peut-être même que Billy serait de la partie. Mon chanteur de demi-frère, son meilleur ami de guitariste et moi, petite journaliste. En y repensant, il faudrait tout de même que j'en parle à Cash. Au pire, Billy me le pardonnera je pense et cela pourrait éviter une situation gênante. Il avait sourit et je le lui rendis.

- Haha merci du compliment Cash ! En ce qui me concerne ce n'est pas tous les jours que je peux avoir une conversation avec une rockstar.

Je gardais le sourire. A vrai dire, cela risquerait de devenir de plus en plus fréquent au vu de ma situation actuelle. Il s'était affalé de nouveau sur moi après ce bref compliment et j'avais décidé de reparler de drogue, je ne sais pas réellement pourquoi. Surement que j'espérais que cela lui ferait du bien. Après tout, libre à lui d'en changer quand il en aura envie. Je ne le forcerai pas. Tout en le caressant, je continuais de parler. Je l'écoutais attentivement, ne voulant pas l'interrompre dans ce petit récit. Il parlait toujours très lentement, au moins, cela me permettait de bien comprendre ce qu'il me racontait et de mieux cerner la situation. Cela témoignait tout de même de son état qui n'était pas très bon, même s'il s'améliorer progressivement. C'est pourquoi, je continuais les petites caresses, si cela pouvait le détendre et le faire aller un peu mieux … En réalité, sa situation était plus difficile qu'on ne pouvait le penser, car rien autour de lui, dans son entourage, pouvait lui faire oublier l'héroïne … Ni son manager Lenny, ni Billy et pas même une femme qu'il côtoyait … Je le caressais encore, tandis qu'il jouait avec des mèches de mes cheveux.

- C'est loin d'être simple … Gérer Billy ne doit pas être évident … En fait, c'est un peu un cercle vicieux … Billy a besoin de toi pour tenir le coup par rapport à la pression et toi tu as besoin de lui pour te soutenir sauf qu'il y a un truc qui bloque …

Je ne savais pas trop quoi faire ou quoi dire. Il faudrait que j'en parle avec Billy je pense … Lui dire qu'il doit être davantage présent pour aider son meilleur ami qui serait ainsi plus à même de l'aider lui. Je gardais malgré tout un petit sourire pour faire retomber tout ceci.

- Il faudrait que quelqu'un lui fasse entendre raison, mais que ce soit quelqu'un que Billy estime, respecte et accepte d'écouter aussi …

Je soupirai légèrement. Je veux bien me porter volontaire. Autant au début j'étais anxieuse et un peu effrayée lors de notre première rencontre, autant maintenant je me sentais plus détendue lors des appels téléphonique ou des quelques visites que lui avait rendu.

- Je veux bien le faire s'il le faut …

Voilà c'était dit, cela me permettrait aussi peut-être de lui révéler un de mes plus grands secrets. J'adressais au passage un petit clin d'oeil à Cash tout en le caressant encore. Il semblait se détendre au fil du temps, ça me soulageait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Dim 13 Juil - 13:44

Evelyn continuait ses caresses et je tremblais moins. Si j'avais eu la capacité de ronronner tranquillement, je l'aurais fait. Mais malheureusement, je n'étais ni un chat, ni un serpent. Tout aurait été plus facile, si ça avait été le cas. La jolie rouquine et moi, on échangeait des sourires. En réalité, je faisais exprès de la faire sourire. Parce qu'elle avait le même sourire que Billy et que le sourire de Billy, je le voyais tellement rarement. Je voyais des Billy concentrés, des Billy en colère, des Billy perturbés avec des yeux de chien battu, des Billy fous, des Billy déconnectés... Mais des Billy heureux, c'était rare. Même si ça arrivait. Le plus souvent, c'était quand on était juste nous deux en train de créer des chansons avec juste une guitare acoustique et sa voix. Mais tout ça... Tout ça, c'était avant The Lightening tel qu'on le connaissait aujourd'hui.

Et même avec tous ces indices, je n'avais pas encore tilté qu'Adriana avait plus que raison et que Evy était vraiment liée à Billy par le sang.

Elle ne voulait pas rendre l'ambiance merdique. Mais pour moi, qui me sentais mal de l'intérieur, la situation était déjà un peu merdique. Seule la présence de la rouquine atténuait la douleur, parce qu'elle me faisait parler et que mon cerveau devait donc se concentrer sur autre chose que la douleur.

D'autres sourires, d'autre regard et je commençais à me demander si mon estomac se retournait à cause du manque ou parce que je commençais sérieusement à désirer Evy.

Et mieux encore, elle semblait vraiment s'intéresser et vraiment vouloir m'aider. Même si je pensais que c'était peine perdue. Parce qu'en fait, quelque chose au fond de moi aimait tendrement l'héro et le rituel qui constituait à se préparer un fix. Je n'étais pas prêt moi-même à arrêter définitivement. Je le pouvais, quand le rythme des concerts l'exigeait. Mais j'y revenais. Je pouvais toujours remettre ça sur la « mauvaise influence » des autres. Mais je devais bien m'avouer que j'adorais ça... Et Billy le savait. C'était pour ça qu'il ne 'acceptait pas.

-C'est pas la faute de Billy... Il se drogue pas, lui...

Quant au truc qui bloquait, on savait qu'il était là. Le problème, c'était qu'on ne savait pas ce que c'était.

Je ne voulais pas dire que c'était entièrement ma faute. Mais je ne voulais pas qu'on rende Billy responsable de mon incapacité à m'en sortir. J'enfouis mon visage contre le ventre chaud d'Evy, comme si je voulais y entrer, retourner d'où je venais... Impression qui n'était pas réellement fausse quand on y pensait... Je savais depuis longtemps comment y retourner... Bon, d'accord, en partie seulement, mais ce n'en était pas moins agréable.

Et quand elle me proposa de parler à Billy. Je hochai la tête. Mais ouais, dans le monde de Cash Izbel, n'importe quelle inconnue pouvait parler à Billy de ses problème personnels. Il me fallut plusieurs longues secondes avant que mes yeux ne s'ouvrent grands et que mon tremblement cesse pour de bon tant j'étais surpris. Mon cœur, lui, semblait s'être arrêter, puis être repartit de plus belle. Ce qui n'était pas vraiment rassurant, c'était qu'il l'avait probablement réellement fait.

-Adriana avait raison.

Est-ce que je pouvais encore me retenir ? Non. Evy était le sang de Billy. Je ne savais pas à quel degré, je ne savais pas s'il le savait. Il ne m'avait parlé que de ses parents. Je me redressai et embrassai la jeune femme, sans trop savoir ce qui me prenait.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Dim 13 Juil - 20:51

Je continuais de caresser Cash pour le détendre, et ça avait l'air de fonctionner. Je le voyais sourire un peu plus et il tremblait de moins en moins. Du coup, à le voir sourire et se sentir, cela me faisait être dans le même état, j'étais paisible et de très bonne humeur ! Le sourire jusqu'aux oreilles. Je passais un très bon moment en la compagnie de Cash, un autre amoureux des reptiles. Nous étions là, assis contre le mur du centre-commercial à attendre que le temps passe, parlant de tout et de rien, de nos petits soucis, comme si nous étions très bons amis, c'est un peu étrange quelque part.

C'est de la que j'avais évoqué mes petits soucis par rapport à la cigarette, que je ne préférais pas y toucher parce que ça me rappeler de mauvais souvenirs mais je n'avais pas envie de l'embêter avec ça. Pauvre petite journaliste, c'est une rockstar après tout, ça lui ferait quoi ? En plus, il y a bien plus graves et je suis toujours en vie. Je n'avais pas envie de plomber l'ambiance non plus. En bref je m'étais trouver mille et unes excuses pour ne pas en parler. J'en parlerai peut-être une prochaine fois quand je me sentirai prête à lui raconter ma vie pas forcément très rose et à l'ennuyer avec ça … Le sujet était à présent clos et passé pour aujourd'hui. J'avais souris pour que l'on puisse pour de bon passer à autre chose. Je continuais les douces caresses pour le faire aller mieux. Il ne tremblait quasiment plus. Je suis douée, je viens de me trouver un don, je peux calmer les heroin addict. A ce propos, j'avais réellement envie de l'aider à s'en sortir pour qu'il puisse ensuite aider Billy à gérer son stress. Je ne peux pas aider mon frère seule, je n'ai pas cette connexion qu'ils ont tous les deux. Après pour qu'il s'en sorte ce n'était pas facile. Peut-être que son entourage n'aidait pas, mais il fallait qu'il y mette un minimum du sien, et peut-être ne donne-t-il pas assez de lui-même pour quitter cette addiction, peut-être qu'au fond ça lui plait … Je continuais d'arborer un petit sourire pour garder une atmosphère détendue, sans tension ni gêne.

- Oui c'est sûr … peut-être pourrait-il être un tout tout petit peu compréhensif.

J'avais même fait le signe du "tout petit peu" avec la main, histoire de faire sourire mais aussi d'appuyer et montrer ce que je voulais dire par là. Pour que tout ailles mieux, il fallait débloquer la situation, encore fallait-il savoir ce qu'il faisait que la machine était rouillée … Je fus ensuite un peu surprise quand je sentis Cash enfouir sa tête contre mon ventre. Décidément, il est très étonnant comme jeune homme. Je faisais comme si de rien n'était, continuant de sourire et de le caresser pour le détendre. Je m'étais ensuite proposée pour parler à Billy, essayer tout du moins. Il y avait des chances qu'il m'écoute, je suis sa seule famille d'un point de vue du sang et de la génétique, à Los Angeles. Cash n'avait pas l'air d'avoir compris mon petit secret. On a le temps avant d'en parler, franchement deux personnes qui lambinent dehors, elles sont loin d'être pressées. Je le regardais tout en le caressant et je le vis ouvrir ses yeux en grands, on aurait dit deux grosses billes. Cela me fit rire en toute honnêteté. Il ajouta ensuite qu'Adriana avait raison. A propos de quoi ? De ma liaison sanguine avec Billy ?

- J'ai remarqué qu'elle voyait juste très rapidement en effet. Mais tu penses qu'elle a raison à propos de quoi ?

Cette envie de tout savoir était plus forte que moi. Avait-il finalement découvert mon "petit" secret ou pas ? Il ne me laissa pas vraiment le temps de réfléchir à vrai dire. Il s'était redressé pour m'embrasser. Oui, m'embrasser, il est de plus en plus surprenant … Est-ce que c'était parce que j'étais une Billy au féminin ? Oh arrête de te poser des questions Evelyn Fallen ! J'avais fermé les yeux pour essayer de capter le plus de sensations et surtout les sentiments de Cash. C'était très confus, beaucoup plus qu'avec Robin … On brisa ce baiser et je le regardais un peu confuse. J'avais cru comprendre qu'il était attiré par une autre et je ne saisissais pas vraiment où il voulait en venir. Néanmoins, je n'arrivais pas à parler, rien ne voulait sortir? Je restais là, souriante toujours, car oui ce n'était vraiment pas désagréable, mais avec un regard remplis de question et voulant savoir tout simplement ce qu'il avait derrière la tête. Cash n'est pas forcément quelqu'un d'évident à cerner non plus, plus facile que Billy certes. Il avait l'air un peu confus lui aussi …
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 686
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   Lun 14 Juil - 14:03

J'avais pas répondu à la question d'Evy. Je l'avais juste embrassée parce que c'était la chose que j'avais envie de faire. Parce que savoir qu'elle était une des personnes les plus proches de Billy me la rendait encore plus irrésistible que quand mon regard s'était posé sur elle. Je ne savais pas vraiment pourquoi. Les choses semblaient à la fois simple parce que ça me venait des tripes. Et compliquées parce que je ne savais pas d'où me venait ce brusque désir.

Mais toujours est-il que comme j'agissais toujours par instinct, je pouvais me poser un milliard de questions, ça ne m'empêcherait jamais d'agir. Et puis, tout en embrassant la rouquine, je me rendais compte que, loin de s'atténuer, ce que je ressentais à l'intérieur même de mon sang s'embrasait.

Je ne sais pas comment je réussi à faire ça, mais j'arrivai à mettre fin au baiser. Et pourtant, tout ce que je voulais, c'était rester coller à Evy comme une ventouse. Mon regard était de nouveau en partie caché par mes cheveux. Mais la confusion que je voyais dans celui d'Evy devait être presque identique à la mienne, des éclairs émeraudes si familiers en plus.

-Billy sait que tu es là ?

Parce que Billy ne m'avait jamais parler d'une sœur, si elle était bien sa sœur et pas une cousine. Mais il me semblait qu'une cousine ne pouvait pas avoir autant de ressemblance avec le chanteur de The Lightening. Alors je me demandais s'il ne m'en avait pas parlé parce qu'il me connaissait et savait que je ne pourrais pas résister. Après tout, quelle femme, dans l'entourage du groupe, n'avait pas passé au moins une nuit avec moi ? A vrai dire, quelques unes... Mais on avait largement exagéré ma réputation. Et tout le monde pensait que j'avais couché avec toutes les filles qui gravitaient autour de The Lightening.

Mais je ne lui laissai pas le temps de répondre. Mon corps repris le contrôle de lui-même, et je recommençai à embrasser Evelyn. Je respirais fort, mon cœur battait fort aussi, trop et de manière trop irrégulière. Je pris la main fraîche d'Evy et la posai sur mon torse, comme si le froid allait calmer mon cœur qui me faisait mal, au sens littéral.

Que penserait Billy de tout ça ? Du fait d'avoir une sœur s'il n'était même pas lui-même au courant ? De ce que je venais de faire, si je trouvais les couilles de le lui dire ? Combien de temps ça allait durer ? Est-ce que j'avais des sentiments pour Evy ou est-ce que c'était comme toutes ces autres fois où j'avais été attiré, puis lassé ? Trop de question et trop peu l'habitude pour pouvoir les gérer. J'allais faire comme d'habitude dans les situations complexes : faire ce que je voulais. Et on verrait bien si ça allait me péter à la gueule ou non.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Snakepit [PV Evelyn] [TERMINE]
» Saint Is A Sinner Too [HOT] [PV Evelyn][TERMINE]
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Présentation Snakepit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Centre commercial-