AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Jeu 31 Juil - 18:16

J'avais reçu sur mon petit bureau un article, pas tout jeune et encore moins dans ma langue. Je l'avais analyser rapidement, le jeune blond ressemblait à Ma Blonde. Franchement jeune, il n'était pas laid du tout, il avait encore une belle peau toute fraîche qui plus est ! Bref je m'écarte du sujet, donc à supposer que ce soit lui que lu rapidement ce qui était écrit en dessous, je vis plusieurs fois son nom de famille, j'avais donc vu juste. Ce qui m'indiqua alors la langue, c'était du danois … Je n'en parle pas un mot b**del ! Je regardais l'horloge de mon bureau, celle-ci indiquait l'heure de partir. Je mis l'article dans mon sac et rentra chez moi, dans mon petit appartement.

Le lendemain, je ne travaillais pas. J'en avais donc profité pour faire un petit tour à la bibliothèque la plus proche, j'avais pris un dictionnaire anglo-danois et je me suis mise à faire cette traduction. D'abord du mot à mot, puis je les assemblais pour en faire des phrases, essayant de retrouver s'il y avait quelques expressions. Une fois mon travail terminé, et j'y avais passé l'après-midi entier, je pus rentrer chez moi, l'article et ma traduction à ses côtés. S'en suivit alors une nuit d'interprétation ainsi que le dimanche matin. Je suis journaliste, je sais comment l'on fonctionne dans le milieu. redevais donc lire entre les lignes, trouver la vérité vraie !

Une nouvelle journée commença ensuite, avec la même routine au boulot : crêpage de chignon avec mon collègue, recherches, crêpage de chignon avec les grosses feignantes et écriture … Je mange quand même le midi rassurez-vous et il y a aussi quelques poses cafés. Comme souvent, j'étais là assez tôt, plus que la plupart des parasites présents ici. J'attendais mon parasite préféré j'avais quelque chose à lui dire, bien qu'il sache que cela arriverait un jour ou l'autre (je suis persuadée qu'il a déposé cet article lors d'une de mes pauses). Je l'entendis au loin et je me mis à sourire. A entendre sa démarche et ses "bonjours" il n'avait pas l'air de très bon poil, comme d'habitue en fait … J'espère qu'il ne sera pas trop anxieux en me voyant venir, il faut avouer que la dernière fois ça ne s'était pas très bien passé … Enfin là, il vient quand même de me donner le pouvoir. J'attendis plusieurs dizaines de minutes que tout ceci se calme. Je me levais alors de mon fauteuil, sortis de mon bureau et me dirigeais alors en direction de celui d'Amon Sørensen situé non loin du mien. J'avais son article en main. J'entrai dans son bureau sans frapper, j'ai passé ce stade depuis longtemps maintenant. J'affichais alors mon plus beau sourire malicieux.

- Bien le bonjour Amon. Ca faisait longtemps n'est-ce pas ? Je sais que je t'aie manqué !

Toujours en gardant le sourire, je m'assis en face de lui. Que je lui aie manqué ou non, je m'en fichait pas mal, c'était juste pour le taquiner et voir son humeur du jour, mais aussi ce que je pourrais en tirer aujourd'hui. Je me mis à le regarder brièvement, je remarquais alors qu'il avait quelques hématomes au visage et des mains loin d'être belles. Je me demandais ce qui avait pu lui arriver. On connait des hauts et des bas, mais c'est de loin le plus intéressant de la boîte.

- Qu'est-ce qu'il t'es arrivé ?

Je ne précisais pas plus que ça, il se doutait bien de quoi je parlais. Amon est loin d'être un homme bête ! Puis avec ce que je viens d'apprendre je peux me permettre d'être un peu plus conciliante à son égard. Attendant qu'il entame ou non un récit de ses aventures je posais mes petites jambes presque nues sur son bureau. Avec cette chaleur et la climatisation en panne, il fallait s'habiller en conséquence. Le frais du bois me fit grand bien. Enfin bon, je continuais de le regarder, dans les yeux cette fois, avec mon fidèle petit sourire. La raison de ma visite allait attendre un petit peu. J'avais bien envie aussi qu'il me le demande clairement.



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Dim 3 Aoû - 11:55

Vous connaissez cette sensation d’être complètement crispé ? Le moindre muscle tendu, jusqu’aux mâchoires qui semblent alors être le plus puissant de tous les muscles que contient notre corps. Et puis les maux de tête qui s’en suive. Et bien mi, je connais ça par cœur, et même les années ne m’ont pas encore apporté la solution pour arriver à me détendre… Et la solitude n’aidait certainement pas non plus.

C’était dans cet état d’énervement latent et constant que j’étais depuis plusieurs jours. Les traces du match de boxe qui avait mal tourné commençaient à s’estomper, mais ce n’était toujours pas la gloire, d’après ce que je pouvais voir dans le miroir. Mais soit, ça, ce n’était qu’un détail et ce n’était pas de là que venait mon énervement, mon stress. Non, je savais très bien d’où ça venait. Et je regrettais vraiment d’avoir déposé ce vieil article sur le bureau de Ginger. Sur le coup, j’avais été pris d’une confiance aveugle envers la jeune journaliste, emporté aussi par nos paris, par le jeu. Mais la nuit même, je n’avais pas dormi, pensant que finalement, elle ne serait pas à la hauteur et que je m’étais grillé tout seul comme un con. Le seul espoir qui me restait était qu’elle n’arrive pas à le traduire. Mais je connaissais trop bien la rouquine pour pouvoir en douter.

Et donc, c’est de très mauvaise humeur que je m’amenai au travail. J’avais choisi des baskets noirs, un jeans bleu et un simple t-shirt noir. Mon seul habillement, trop simple, prouvait que je voulais me faire oublier. Et d’ailleurs, mon intention pour aujourd’hui était de me mettre dans mon bureau et de ne plus en sortir jusqu’à la fin de la journée. D’autant qu’avec le dernier article que j’avais osé écrire sur North, je risquais d’être victime d’un attentat.

Et puis depuis que j’avais posé l’article sur son bureau, j’avais consciencieusement pris soin d’éviter la jeune femme. Mais combien de temps ça allait durer ? Je n’allais le savoir que trop tôt.

Je m’étais à peine assis sur mon fauteuil, le faisant pivoter pour regarder par la fenêtre la circulation dense de L.A. que Ginger entrait dans la pièce, un trop beau sourire sur le visage pour que ça annonce quelque chose de bon pour moi. J’aurais, pour être sincère, préféré la voir entrer en pleurant.

Et en plus, elle commença par me dire bonjour, ce qui n’était vraiment pas courant. Elle avait pour habitude soit d’en venir au vif du sujet, soit de commencer directement à m’engueuler. Alors que là, elle passait par toutes les banalités d’usage. Un vrai plaisir sadique, qu’elle y prenait.

J’appuyai doucement mon visage dans ma main et me tournai vers elle. J’avais un sourire au lèvre, mais je riais jaune et ça ne se voyait que trop.

-Détrompe-toi, ça m’a fait des vacances…

Puis, son expression changea et elle me demanda ce qui m’était arrivé.

-Tombé dans les escaliers.

Cette réponse était une pure insulte à son intelligence. Et je le savais. Parce que si j’étais réellement tombé dans les escaliers (ce qui était très con comme chute) j’aurais été trop fier pour l’avouer et j’aurais inventé une histoire digne de mes articles. Et elle le savait aussi bien que moi.

Elle avait posé ses jambes nues sur le bureau. Sa peau blanche était parfaite. Je fronçai les sourcils. C’était une tactique purement féminine de jouer avec les hormones des hommes pour obtenir certaines informations. C’était d’ailleurs comme ça que travaillaient certaines journalistes de L.A. People que je connaissais très très bien… Mais ce n’était pas le style de Ginger. Non. C’était plutôt un geste naturel et une appropriation de mon territoire.

J’avançai ma main vers elle et poussai ses jambes hors du bureau. Mais sans faire d’autre commentaire. Parfois, le non verbal était plus fort que n’importe quel mot. Et là, je reprenait possession de ce qui m’appartenait.

-Que me vaut l’honneur de cette visite ? Ton pote North est pas content de mon dernier article ?

Limite j’espérais que ce soit ça.











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Lun 4 Aoû - 16:50

J'étais entrée dans son bureau, sans frapper le sourire aux lèvres. Je le vis, assis sur son fauteuil. Il se retourna vers moi, il n'avait pas bonne mine mais bon c'est son problème. Pour le moment j'étais de très bonne humeur et cela devait surement l'agacer, autant que ma venue. Son sourire était l'indice qui m'avait permis d'en venir à cette conclusion et ses paroles me prouvèrent que j'avais raison. Ce qui me décrocha un sourire.

- Pauvre chou ! Les vacances sont terminées ! Allez ne pleure pas !

De ce sourire et cette petite provocation matinale, j'en vins à lui demander l'origine de ses blessures. Je me mis donc à l'aise sur son bureau en attendant qu'il me réponde. Il me mentit bien évidemment ce qui ne m'étonna point du tout. Ce sont ses petites affaires après tout.

- Je vois, c'est dangereux ça, regarde ce qu'ils m'ont fait aussi !

Je lui montrais mes mains et mes jambes, qui étaient forcément intactes sans aucun hématomes ni égratignures, c'était juste pour lui montrer que j'avais bien compris qu'il avait raconté n'importe quoi. Me jambes venaient d'être posée sur son bureau qu'il les enleva aussitôt. Il n'en a que faire de mon confort ou quoi ? Apparemment il n'était pas d'humeur à partager ce joli meuble, tant pis. Je les gardais donc en position assise. Il en vint ensuite au sujet de ma visite, me demandant si cela avait un lien avec son dernier article sur Robin. Je laissai échapper un petit sourire.

- Il peut se plaindre, ce ne sont pas mes affaires, tu fais ton boulot. Donc, non ce n'est pas la raison de ma visite … Tu penses qu'il va aller plus loin avec la petite blonde ?

Oui j'étais curieuse et oui je savais qu'il n'en avait rien à faire … Mais bon ça me faisait penser aux petits potins qu'on se racontait entre filles quand j'étais toute petite. Du style "oh j'ai vu machine avec truc hier … ils étaient très proches" … Voilà un peu pourquoi j'aime la presse. Bref, il fallait que j'explicite la raison de ma visite maintenant. Et c'est avec cet éternel sourire, qui fera surement ma réputation que je repris.

- C'est à propos d'un article que tu as laissé traîné, un vieux machin nordique. Et tu sais pas la meilleure ? Le gars sur la photo, c'est toi en plus jeune !

De tout cela il était au courant, c'était juste pour le faire mijoter un peu. Je gardais mon sourire et le regardait avec des yeux malicieux, avant de me pencher sur son bureau et de poser ma tête sur une main.

- J'ai passé un après-midi à la bibliothèque pour décoder mot à mot le danois et commencer à le traduire correctement. Et une soirée et une nuit pour terminer la traduction et analyser ! C'était crevant mais génial ! Si tu en as d'autres n'hésites pas hein.

Je lu adressais un petit clin d'oeil et attendait dorénavant qu'il stresse un peu et finisse par me demander ce que j'ai compris de cet article sur sa condamnation.



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Mer 6 Aoû - 10:31

Qu'Evelyn n'insiste pas pour savoir ce qu'il était arrivé à ma tronche prouvait bien qu'elle avait des missiles bien plus dangereux en réserve. Et j'étais de moins en moins à l'aise et de plus en plus nerveux. Mais entre la rouquine et moi, c'était loin d'être une guerre froide : une faille et les bombes étaient lancées. Et je lui avais offert plus qu'une faille. J'étais cependant curieux de voir ce qu'elle allait en faire. Et elle savait aussi bien que moi que cette histoire d'article, si c'était bien à ce propos qu'elle venait me voir, était un test de son niveau professionnel, mais aussi de son esprit critique et encore plus bêtement, de son intelligence. Alors Evelyn, toi qui te dit différente des journalistes tels que moi, prouve-le.

J'avais balancé ses jambes hors de mon bureau après sa petite provocation. Pas qu'elles étaient désagréables à regarder, au contraire. Mais c'était une question de contrôle. Et pour moi, le contrôle passait avant le plaisir des yeux. Et je m'étonnais que j'étais encore tout seul...

Mais une partie de moi, qui espérait encore qu'elle n'avait pas réussi à traduire l'article demanda si c'était pour North qu'elle venait. Je savais qu'elle lui avait parlé et qu'ils étaient devenus copain, ces deux-là. Et ce n'était pas pour me rendre moins nerveux. Ça faisait un an que j'attendais le retour de flamme de la part de North. Et si j'étais lui, j'utiliserais Evy, maintenant que je l'avais sous la main. Heureusement, il semblait que North n'était pas comme moi. Et Evy alla même jusqu'à me demander si je pensais que ça allait continuer longtemps avec la petite blonde de l'aéroport.

-Pourquoi ? Tu veux remplacer Karen ?

Un sourire mauvais se peignit sur mes lèvres puis je détournai le regard, faisant tourner un bic sur lui-même sur mon bureau.

-North et la blonde, ça durera si j'ai envie que ça dure. Et ça finira si j'ai envie que ça finisse. Tout dépend de la demande de L.A. People. C'est en mon pouvoir.

Je me penchai vers elle et replongeai mes yeux dans les siens.

-En NOTRE pouvoir. Mais tu as trop de scrupules pour l'utiliser, Ginger.

Et c'était peut-être la phrase de trop parce qu'elle en vint au vif du sujet. Enfin ce que j'espérais être le vif du sujet. Parce que si elle avait quelque chose d'encore pire, je devrais m'avouer vaincu.

Je l'écoutai attentivement, sans l'interrompre, pour une fois. Sauf pour pousser un ricanement quand elle dit que le type sur la photo, c'était moi. Ahah... Ben ouais... Et elle avait traduit le truc, et bla bla bla, tout ça pour maintenir le suspens. Et j'aurais bien voulu la faire languir comme elle me faisait languir. Ne pas lui donner ce qu'elle voulait. Ne pas lui demander :

-Et alors ? Viens-en au fait...

Je retins un « putain ! » qui aurait voulu sortir à la fin de ma phrase, mais qui aurait pu être mal interprété. Parce que j'avais beau être considéré comme le pire des connards, il y avait une chose que je ne supportais pas, c'était les insultes envers les femmes. Et même si « putain » était passé dans une expression courante, le mettre là où j'avais eu envie de le mettre me semblait déplacé.












AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Jeu 7 Aoû - 15:05

La relation que j'aie avec ma Blonde, Amon, est compliquée je pense pour les autres personnes. Je peux le détester et en même temps l'apprécier et le respecter … Même pour moi c'est un peu flou. C'est avec lui aussi, une relation basée sur le jeu, bien qu'ils soient très différents de ceux que je peux faire avec Robin, je vous l'accorde. Je ne lui racontait pas directement le pourquoi du comment de ma venue, je le laisse y réfléchir même s'il se doute bien de la raison.

Après qu'il ait balancé mes jambes hors de son bureau et nous parlions donc de Robin et de son fameux article sur lui et une petite blonde à l'aéroport ou un truc comme ça je crois. Rien qu'un vulgaire bout de papier dans un journal en soit. Je lui avais poser quelques questions de potins car cela m'a toujours fait marrer, surtout quand je vois des personnes qui sont à fond là-dedans et ne font que ça de leur journées … Enfin bref, il me demanda si je voulais remplacer Karen avec son sale sourire. Cette question me paraissait tellement idiote car ma réponse était négative et je ne suis pas une personne de remplacement de toutes les façons, donc j'avais ris. Pas très longtemps histoire de lui répondre tout de même. Je lui répondrai quand il aurait fini tout son petit blabla sur le sujet.

- Non non je ne compte pas la remplacer. Vivre avec un acteur c'est pas évident … Je me verrai bien avec un homme avec un peu de caractère et si possible un peu important, enfin bref non pas avec Robin, désolée de te décevoir ma Blonde. … Olalah mais quel homme de pouvoir ! Tu veux que je m'agenouille ?

A la suite de quoi, il se pencha vers moi et me regarda. Je soutenais son regard. Il utilisa un "notre". Oui j'ai du pouvoir mais je compte l'utiliser le moment venu. J'esquissai un petit sourire.

- J'utiliserai Mon pouvoir le moment venu et ça pourrait faire mal.

Un petit clin d'oeil et je partis directement sur la raison de ma visite. Je lui avais rapidement dit ce que je voulais qu'il sache pour le moment, et bien évidemment de tout cela il était au courant. J'avais maintenu un suspens qui m'enivrait intérieurement. Cette ivresse augmenta lorsqu'il me demanda d'en venir directement au fait. Un véritable feu d'artifice éclatait en moi, mais je ne laissais paraître qu'un petit sourire à la fois malin et satisfait. Je voyais qu'il avait l'air impatient et un peu inquiet du coup je ne tardais pas tellement avant de le lui dire.

- Et bien de ce que j'ai compris, tu me diras après si je me suis trompée.

Je le fixai de mes yeux émeraudes avant de commencer mon petit récit.

- Je pense, que tu as défendu une jeune femme qui venait de se faire violer par l'homme qui est considéré ici comme "la victime". Ce sont tes mots. Vu ton passé un peu houleux et le fait que la jeune femme ne se soit pas déplacée pour témoigner en ta faveur, forcément le tribunal t'a jugé coupable … Faute de preuves … Alors que, tu ne l'étais pas, au contraire.

Cela n'était pas très dur à deviner. Il fallait maintenant que je lui parle de Karen donc, l'ancienne copine de Robin North. Je continuais de le fixer et repris.

- Après il me reste le détail Karen … Je pense que c'est elle qui a été violée ou bien alors que c'était un témoin oculaire …

Je continuais de le regarder et me redressais. Avant de reprendre la parole j'attendais de voir sa réaction, histoire de savoir si je devais être sur la défensive, plutôt en attaque ou bien en mode cool.



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Mer 13 Aoû - 18:43

Evy me répondait avec cynisme. Et je ne lui en voulais pas. Parce que j'aurais fait pareil, si pas pire. Elle avait des éléments qui la mettait en contrôle de la situation et, comme il se devait, elle en profitait. Et je l'aurais probablement eu mauvaise, très mauvaise, si ce n'était pas un peu grâce à moi qu'elle était en possession de toutes ces informations. Ce qu'elle savait, elle le savait parce que j'avais bien voulu qu'elle le sache. Et c'était la seule chose qui me maintenait au calme : ce qui arrivait, j'avais voulu que ça arrive. Etait-ce une façon de me confier ? Est-ce que je m'étais enfin rendu compte que je ne pouvais pas supporter ça tout seul, sans Freiya ? Probablement.

J'eus la réponse à cette question dès que je lui dévoilai mon impatience de savoir ce qu'elle avait compris de toutes cette histoire qui s'était passé il y avait une éternité (et en même temps, pas si longtemps que ça) au Danemark. Et très sincèrement, je ne pouvais pas nier que mon cœur avait accéléré la cadence. J'avais tué un gars, quand même... Et, si je ne pouvais pas dire que j'avais réellement des remords étant donné ce qu'était ce mec, ce qu'il avait voulu faire, j'en avais quand même fait des cauchemars pendant longtemps. Rectification : j'en faisais encore.

Mais son sourire, qui ne cachait que trop bien sa satisfaction de me voir aussi nerveux. C'est ça qui répondait à mes questions intérieures. Freiya me manquait. Et Ginger, sans être aussi « mauvaise » que ma sœur, lui ressemblait beaucoup. Elle savait jouer. Et, pour un public non averti, elle savait extrêmement bien cacher ce qu'elle ressentait au fond d'elle. Mais pas pour moi. Je ne connaissais que trop bien ce sourire contenu et satisfait.

Et contre toute attente, ça me calma un peu. Sûrement parce que cette situation m'était maintenant beaucoup plus familière. Après tout, il fut un temps où c'était Freiya que j'avais en face de moi et où c'était elle qui gagnait tout le temps. Et quand je savais qu'elle allait perdre, je l'aidais à gagner, jouant même contre moi-même... Et n'était-ce pas ce que j'avais fait avec Ginger, en lui filant l'article en douce ?

Soit, je ne l'avais jamais écoutée aussi attentivement que lorsqu'elle se décida enfin à me dire ce qu'elle avait déduit de l'article qu'elle avait traduit. Je ne l’interrompis pas une seule fois et ne lâchai pas son regard. Mais mon expression était plus neutre que jamais. Et j'attendis qu'elle ait fini. Elle avait une bonne déduction, c'était indéniable, bien qu'il y ait quelques erreurs dans ce qu'elle avait déduit. Mais elle n'avait pas encore toutes les réponses. Donc, il me restait encore quelques cartes dans mon jeu. A moi de décider si je lui montrais maintenant, ou si je la forçais à me montrer de quoi elle était faite. Et la décision fut vite prise.

-Félicitation, Ginger. Je suis presque impressionné.

Je souriais, mais très légèrement. Et c'était un vrai sourire, ça. Sans pensée autre que celle de la féliciter, comme je l'avais fait verbalement. Maintenant, elle savait. Ce qui voulait dire qu'il fallait que je la garde de mon côté. Elle en savait beaucoup trop pour que je risque d'en faire une ennemie. Est-ce que j'allais être aux petits soins pour autant ? Non.

-Karen... Toi, qu'est-ce que tu penses ? Laisse-moi corriger l'une ou l'autre erreur : la fille ne s'est pas fait violée.

J'étais, en effet, arrivé avant que l'autre enfoiré n'ai eu le temps de faire ce qu'il avait l'intention de faire, bien que les vêtements de la fille ait été bien arrangés déjà.

-Ah...Et c'est moi qui ai raconté cette histoire d viol au tribunal. Et comme il n'y a pas eu de témoignage pour le confirmer, je pouvais raconter n'importe quoi... Alors qu'est-ce qui te dit que ce que j'ai raconté est vrai ? Je suis un foutu menteur, t'es la première à le savoir...

Ça ne réglait pas ses questions sur Karen, au contraire. Mais tout s'était enchaîné d'une façon tellement merdique que tout avait joué contre moi.

Au fur et à mesure que je parlais, j'avais l'impression de reprendre la situation en main. Les petites erreurs d'Evy m'y aidant : j'étais toujours en pleine possession de mon passé. Je n'avais pas encore tout légué à la rouquine. Mais il y avait un détail que je ne contrôlais pas : je serrais et desserrais les poings aux jointures abîmées par mon dernier match, sans m'en rendre compte ces mêmes poings qui avaient mis fin à la vie malsaine d'un violeur de 17 ans.











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Dim 17 Aoû - 17:57

J'avais le contrôle de la situation et nous le savions tous les deux. Néanmoins, c'est de sa faute si cela arrive, il l'a voulu et il assume ! Pourquoi il avait décidé que cela arriverait ? Je ne le sais pas et puis bon du moment qu'il me donne les cartes pour avoir du pouvoir je ne vais pas aller chercher ce qu'il veut, si c'est se confier ou faire éclater la vérité …

Après avoir échanger quelques politesses, nous sommes entrés dans le vif du sujet à savoir : ma venue. Je sentais son stress augmenter au fur et à mesure et cela me procurer énormément de plaisir ! Presque autant que robin, bref je m'écarte là … Et son stress aussi à mesure que je parlais. Pourquoi ? Je lui avais alors déballé ce que j'avais lu, traduis et compris ainsi que quelques déductions. je savais bien qu'il me manquait certaines choses, et je comptais d'ailleurs un peu sur lui pour m'aiguiller dans la bonne direction. Il me félicita entre autre affichant même un sourire qui semblait véritable. Je vous l'avoue, intérieurement ça m'a choquée mais je ne laissai rien paraître. Je me contenta de lui rendre son sourire, il avait juste dit "presque impressionné". J'attendais de voir ce que le maître allait me dire par la suite. Cela voulait tout de même dire que j'avais vu juste sur un bon nombre de points et que donc j'avais toujours le pouvoir. J'appris que la fille ne s'était pas faite violée, elle l'a échappé belle la pauvre ! Cela doit être horrible ! Il me demanda aussi ce que je pensais du rôle de Karen dans cette histoire.

Je l'écoutais encore sans rien dire car je sentais qu'il n'avait pas terminé. En effet, il tenta de m'embrouiller le cerveau disant que c'était un menteur etc… Si tu étais vraiment coupable tu ne me l'aurais pas donné sauf si tu as des tendances suicidaires la blonde ! Il me prend pour qui celui-là. Je sentais bien aussi qu'il avait l'impression de reprendre le contrôle. Il fallait que je lui fasse une petite piqûre de rappel comme on dit. Je gardais mon sourire malicieux qui finira par faire ma réputation.

- Ce que je pense de Karen ? Au final, que c'était une simple témoin dans l'affaire

Je fis une brève pause avant de reprendre en le regardant droit dans les yeux.

- Et bien Amon oui je sais que tu es un foutu menteur comme tu le dis. Mais pourquoi me donner ce bout de papier si ce n'est pour prouver ton innocence ? J'aurai très bien pu écrire je ne sais quel article horrible à ton sujet à propos de Karen ou autre histoire inventée pour te démolir. Je n'avais en aucun besoin de cet article pour cela. Voilà ce qui pour moi prouve que cet article est là pour me faire comprendre que tu n'y es pour rien. ceci expliquerait aussi cet "acharnement" envers Karen, qui a fauté …

Je continuais de le fixer du regard. Cela pouvait ressembler à un duel. En fait, je voulais juste lui montrer qu'il ne fallait pas qu'il reste serein. J'avais son destin entre mes mains et il a grandement intérêt à rester sympathique à mon égard. J'aime cette sensation de force, de pouvoir, de supériorité ! Pour lui faire ressentir davantage qu'il était loin de m'être supérieur, je me rapprochais même quelque peu pour que mes yeux émeraudes exercent plus de pression.



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Lun 18 Aoû - 16:54

Je crois que je n'avais jamais laisser autant Ginger parler sans l'interrompre que dans cette conversation. Mais par contre, je ne savais plus du tout qui testait qui. Était-ce moi qui testait son esprit critique et journalistique ou elle qui testait combien de temps je pouvais rester calme dans cette situation ? Aucune idée. Une seule chose était sûre : je me sentais de moins en moins calme. Et pas parce qu'elle avait raison. Ça, c'était plutôt une bonne chose pour moi.

Non. Ce qui commençait à m'énerver, c'était la confiance qu'elle commençait à avoir envers elle-même et ce qu'elle disait. Et ma confiance en moi, qui n'était que feinte, qui commençait à sérieusement se craqueler. Et pas à cause de ce qu'elle disait, mais bien à cause du ton de sa voix, de son non verbal, de son regard appuyé, tout ça représentait une menace pour moi, instinctivement.

Et mon visage se fit beaucoup plus menaçant au moment où je soutint son regard. Au moment où elle me dit que pour elle, Karen n'était qu'une simple témoin. J'aurais éclaté d'un rire mauvais si cette affaire ne m'avait pas autant tenu à cœur, si cette affaire ne m'avait pas éloigné de la seule personne qui comptait vraiment. Je ne ris pas comme j'aurais pu le faire. A la place, et pour la première fois depuis longtemps, mon regard se fit lourd, sérieux, et presque dangereux.

-Karen, un SIMPLE témoin.

Je n'en dis pas plus, marquant une pause m'adossant sur le dossier de mon fauteuil de bureau. Et ce faisant, j'attrapai une de mes fléchettes et jouai avec entre mes doigts tremblants de colère. Le contrôle. Il fallait que je garde le contrôle. Non plus de la situation, mais de moi-même. Mon regard, lui,  ne quittait pas Ginger.

Et cependant, la rouquine avait raison. C'était pour ça que je m'étais acharné sur l'actrice. Pour moi, ce n'était qu'un juste retour des choses.

-Ce regard, Ginger, tu peux te le garder. Si tu e perces à jour aujourd'hui, c'est, comme tu le dit si bien, parce que je l'ai voulu. Alors ne pense pas que tu as gagné ce contrôle. Tu ne l'as que parce que je te l'ai donné.

Venait alors la question du pourquoi je le lui avait donné. Question qu'elle me posait clairement. Je ne voulais pas lui répondre clairement, mais je n'avais plus les idées assez claires pour réfléchir suffisamment pour manipuler.

-C'est pour prouver mon innocence. Et c'est parce que tu prétends être une vraie journaliste que c'est à toi que j'ai voulu le dire.

Et peut-être que soudain, je trouvai encore assez de ressources en moi pour garder ma réputation.

-Et c'est parce que même si tu sais la vérité sur moi, je sais la vérité sur toi, Lighter. On se tient mutuellement par les couilles, si tu peux me permettre l'expression. Imagine ta vie, le jour où on saura que tu es la demi sœur de Billy ?

Mon sourire reparut mais mes tremblements ne cessèrent pas pour autant. Je me rappelais les os du visage du gars qui craquaient sous mes coups. Sa tronche et ses cris déformés, inhumains.

-Karen a fait plus que fauter : elle a détruit tout ce que j'avais, elle a bousillé ma famille. Tout ça parce qu'elle m'a clairement vu défoncer ce mec. Mais la victime, elle, la vraie victime, s'était déjà taillée.

Je m'entaillai sans le faire exprès la main avec la fléchette et le sang dégoulina dans ma paume sans que je fasse plus qu'une vague grimace.

Pourquoi alors dire tout ça à Evy, si c'était pour au final, vouloir autant garder ma réputation ? Simplement parce que c'était trop lourd. Beaucoup trop lourd et que je n'avais personne en qui je faisais assez confiance à qui raconter tout ça. Sauf la personne que je connaissais le mieux : celle qui pouvait être ma pire ennemie.











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Lun 18 Aoû - 18:02

Je le sentais de plus en plus nerveux et ma confiance augmentait en conséquence. Est-ce du coup par que je prenais que confiance que lui perdait la sienne ? C'est fort probable. De toute façon, avec Amon il faut s'attendre à tout … Il faut dire que la façon dont je me tenais ou le regardais ne devait pas l'aider. Et bien quoi ? Qu'il ne se plaigne pas, tout ça là, c'est lui qui en a voulu !

Je parlais pas mal et j'en vins à Karen. Je me doutais bien que c'était le point sensible, sinon il ne l'aurait pas indirectement poussé au suicide. Et à en voir sa tête, j'avais du dire un truc qu'il ne fallait pas. Vous l'auriez vu ! Il faisait quasi peur. Je dis bien quasiment, car si je n'avais pas réellement grand chose à perdre j'en aurai eu les frousses. Mais je suis Evelyn Fallen et tout me sourit. Apparemment ce n'était pas un « simple » témoin. Bordel mais calme toi, c'est du passé et tu l'as voulu la mort de cette femme au fond … Il marquait une pause et se repositionnait sur son fauteuil. J'avais levé les yeux aux ciel au même moment. Ca va surement attirer ses foudres mais c'était plus fort que moi. Il vient me crier limite dessus mais qui l'a demandé ? Je radote je sais mais bon sang qu'il m'énerve ! Je reposais mes yeux émeraudes par la suite sur lui.

Il me reprocha d'ailleurs ce regard insistant et rempli de confiance, ajoutant ce que je savais déjà, que tout ceci il l'avais bien voulu et qu'il ne fallait pas en gros je prenne trop de confiance. Vas-y la Blonde, descend moi si ça te fais plaisir. Je le laissais donc parler, lui demandant une fois qu'il eut fini pourquoi donc il m'avait donné cet article. C'est bien vrai ça, je ne vois pas réellement quelle peut-être la raison, pourquoi moi surtout … Il ajouta avant de bien préciser indirectement que j'étais une journaliste pourrie, que c'était pour prouver son innocence. J'avais donc raison.

- Et bien j'avais raison, tu n'es pas si méchant que ça ! Et en passant, nous ne sommes pas justes les mêmes journalistes mais ne dit pas que je ne suis pas une vraie journaliste. C'est toi qui m'a planté ton article sous le nez. Franchement, au fond que tu sois innocent ou non, ça n'allait pas changer ma vie pour un sous !

Je lui avais envoyé ceci sur un ton un peu plus énervée. Oui il commence sérieusement à m'énerver. Je me contentais néanmoins de garder mon petit sourire en coin et une flamme de malice dans mes yeux. Et vous savez avec quoi il a surenchéri ? Comme quoi on se tenait par les couilles mutuellement. Ho ho mon coco, ne joue pas à ça avec moi. Mon sourire s'agrandissait un peu en même temps que le sien apparaissait.

- J'en ai strictement rien à foutre de ce que les autres diront quand ils l'apprendront. Et tu sais quoi ? Je ne serai pas obligée de dire la vérité si toi en revanche tu balance la mienne. Alors qui tient réellement les couilles de l'autre ?

Il fallait bien que je tente de l'inquiéter le mieux possible. Et cette réaction qu'il eut me donna une idée de tête, que je garderai bien évidemment rien que pour moi. Il revint alors sur le cas de Karen sans réellement se calmer et en jouant avec sa fléchette, comme souvent. Je l'écoutais et ne répondait pas. Je n'avais rien à ajouter je n'étais pas présente ce jour-là. Je le regardais et le vit s'entailler la main, cela n'avait pas l'air de lui faire mal ni de l'effrayer, et pourtant le sang coulait bien. Des fois, je ne le comprend vraiment pas cet homme ! Je sortais un paquet de mouchoir de ma poche et lui en tendis un.

- Tiens, ça évitera de tout salir !

Je ne pouvais faire l'adorable petite Evy au soin de diabolique Amon, car il n'avait pas non plus été des plus adorable ce jour-là. Il n'avait pas l'air très décidé à prendre le mouchoir, alors, je me rapprochais et lui posa sur sa main blesser appuyant légèrement pour que cela absorbe mieux. Avec un autre je me contentais de nettoyer le bureau rapidement. Je me redressais et m'assis sur le fauteuil. Je gardais mes yeux fixés sur lui. Il y avait tout de même une chose qui me chiffonnait toujours. C'est avec le même visage que je me renseignai.

- Sinon. Pourquoi tu veux prouver ton innocence à une espèce de journaliste hein ? Dis-moi ! Pourquoi ? Pourquoi moi surtout ? Sois honnête ! … Je ne suis plus à une colère près ou autre de toute façon.

Je m'installais contre le dossier du fauteuil qui ressemblait plus à une chaise sur lequel j'étais pour détendre un peu mon dos. Ceci fait, je me penchais de nouveau, m'appuyant sur son bureau avec mes coudes et le fixant, attendant sa réponse.



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Lun 18 Aoû - 21:35

La crise vint beaucoup trop vite pour que je puisse l'éviter pour que je puisse, en dernier recours, changer de sujet. Et pourtant, ça m'avait semblé si long à éclater, comme si tout tournait au ralentit. Je ne pouvais plus rien faire que d'écouter Ginger, sans pouvoir ouvrir la bouche pour répliquer, pour l'arrêter avant qu'il ne soit trop tard, tant mes mâchoires étaient serrées.

Et qu'est-ce qui déclenchait ça ? Le fait qu'elle avait raison ? Sa confiance beaucoup trop explicite ? Le fait que j'avais quand même l'impression qu'elle ne comprenait rien à rien ? Ou tout en même temps ? Parce que mon but avait été de partager avec elle un secret devenu trop lourd et que plutôt de trouver en elle une confidente, je ne voyais que du mépris... Ou plutôt que sa confiance, et ses menaces que j'avais moi-même provoquées en essayant de rester celui que j'avais construit ici, à L.A., faisaient que je me sentais menacé, au pieds du mur... Et un animal blessé ou piégé est un animal dangereux.

Elle avait parlé, avait attrapé ma main dont je me rendis compte qu'elle était blessé qu'au moment où elle en épongea le sang. Mais mon esprit était ailleurs, tout au fond, dans une case noire au fond de laquelle Amon, le vrai Amon, celui qui ne savait s'exprimer qu'avec ses poings (mais pas toujours dans un mauvais but) s'était réveillé. Et je finis par voir ses lèvres bouger sans ne plus rien entendre.

Et alors qu'elle prononçait le mot « colère », c'est la mienne qui éclata. Je me redressai, trop vite pour lui laisser le temps de réagir, l'attrapai à deux mains par son t-shirt, au niveau de chaque épaule, et la soulevai pour l'allonger brutalement sur le bureau. Un pot plein de bics tomba à terre ainsi que divers jouets que j'avais sur mon bureau, ma machine à écrire se trouvant bien à l'abri dans son armoire, vu que je n'écrivais que quand il y avait quelque chose à écrire.

Et heureusement, Evy avait fermé la porte derrière elle en entrant, parce que sinon, ceux qui passaient dans le couloirs auraient pu voir ce qu'il se passait. Je maintenais fermement Evy couchée sur le bureau. J'étais en colère et mes forces étaient décuplées, elle pouvait ruer dans les brancards autant qu'elle voulait.

Je plaçai mon visage tout près du sien et plongeai mon regard dans ses yeux émeraudes alors que ma main blesser rependait su sang sur son t-shirt. Un regard empli d'une colère que j'étais incapable de contrôler, bien que ce soit étonnant que mes mains ne soient pas déjà autour de son cou, entrain de serrer. Et quand je fut sûr qu'elle était assez terrorisée pour me laisser en placer une, j'ouvris la bouche et m'expliquai plus clairement que je ne l'avais fait depuis que j'avais posé le pied sur ce foutu continent.

-Je t'ai donné ce foutu papier parce que ça me TUE de garder cette merde pour moi ! Que tout le monde croie que j'ai buté de connard juste parce que sa tronche me revenait pas ! Et je croyais, JUSTEMENT que tu étais assez MALIGNE pour le comprendre ! Parce que je SAIS que tu es une BONNE journaliste ! Contrairement à moi qui ne suis plus que l'ENCULE qu'on veut que je sois ! Et maintenant, je suis COINCE ici ! LOIN DE MA FAMILLE ! TU DOIS SAVOIR CE QUE CA FAIT , NON ?

Mon attitude, le fait que chaque fois que j'appuyais sur un mot, je soulevais légèrement Evy pour la cogner à nouveau son dos contre le bureau, ne collait pas avec ce que je disais, aux compliment que je lui faisais. Bonjour pour ce premier contact avec l'ancien, le vrai Amon Sørensen. Gentil, profondément gentil, mais imprévisible et violent.

Je finis quand même par la lâcher, de moi-même, quand je me rendis compte de ce que je faisais, la colère redescendant brutalement, et la migraine prenant sa place. Je me laissai tombé dans mon fauteuil et me frottai la tempe, fermant les yeux.











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Mar 19 Aoû - 1:31

La tension était de plus en plus palpable entre nous deux, et elle augmentait à mesure que nous parlions, enfin si l'on peut appeler ça parler … Cela n'était pas réellement supportable mais je ne voyais pas vraiment ce que je pouvais y changer, je n'allais pas non plus me laisser faire par cet homme.

Pour détendre quelque peu l'atmosphère et après avoir parler de Karen et de son histoire, j'avais soigner euh non plutôt éponger sa main avec un mouchoir pour ne pas salir tout. Jusqu'à présent, le sang n'est pas utilisé pour redécorer une pièce … Excepté si c'est celle d'un meurtrier ou serial killer. Je parlais mais il ne me répondait pas et Dieu seul sait que j'en ai horreur, mais bon je laissais passer soupirant légèrement. Je continuais malgré tout à parler voulant savoir le pourquoi du comment et espérant ainsi avoir ENFIN une réponse !

J'eus juste le temps de finir que mon collègue entra dans une fureur noire. C'était vraiment effrayant comment il passait du blanc au noir en un rien de temps. Je n'eus pas le temps de comprendre réellement ce qu'il se passait qu'il m'attrapa par mon t-shirt. Mais bordel c'est quoi encore ça ?! Je venais juste de tilter qu'il m'avait attrapé, que j'étais déjà couchée sur son bureau. Je crois que mon dos et mon cou s'en souviendront longtemps … J'entendais plein de trucs tomber par terre sans savoir véritablement ce que c'était. Ce genre de scène sorti de son contexte pourrait faire penser à un début d'ébat amoureux, sauf que c'était loin d'être le cas.

Je ne tentais pas de me débattre, je savais pertinemment que cela ne servirait à rien avec lui … Je tentais de prendre sur moi et d'essayer de soulager mon dos et mon cou du mieux que je le pouvais. J'ai du afficher une ou deux grimaces de douleur. C'est qu'il a de la force la Blonde … C'est après ces grimaces que j'ouvris les yeux et je le vis alors tout près en train de me fixer. Je fus tellement surprise que j'avais ouvert grand les yeux avant de revenir à mon regard de départ. J'avais juste été surprise rien de plus ! Son regard était tellement colérique. Je restais calme, tentant d'assimiler correctement tout ce qu'il venait de se passer en si peu de temps. Je restais donc muette comme une carpe attendant ainsi qu'il parle, je sentais qu'il en avait envie. Je sentais par la même occasion sa respiration qui prouvait bien qu'il était loin d'être détendu.

Je pensais qu'il allait juste me crier dessus comme un peu plus tôt. Pas du tout … En plus de gueuler fort, il me cogner sur le mot à chaque mot accentué. C'était assez violent, j'avais l'impression d'être une vulgaire poupée dans les mains d'une gamine pourrie gâtée qui se contente de balancer son jouet … Une fois qu'il eut fini de parler et donc de me cogner, je pus respirer calmement, reprendre ma respiration et analyser les données que je venais de recevoir. Je ne le sentais à présent plus contre moi, je ne captais plus vraiment ce qu'il se passait. Je me relevais doucement, me massant brièvement le dos et le cou. Je fermais les yeux et les ouvrit peu après pour me détendre. Avec tout ça j'avais quand même un peu mal au crâne … Je le vis alors assis sur son fauteuil, les yeux fermés. Je soufflais avant d'ajouter :

- Oui je sais très bien ce que cela fait d'être loin de sa famille merci de me le rappeler au cas où j'aurais oublier que j'ai une famille de merde … Pour ta gouverne, c'est un peu toi qui aies décidé d'être cet « enculé » comme tu dis … Il n'est jamais trop tard pour changer, puis comme on dit, il n'y a que les cons qui ne changent pas d'avis … Je ne sais pas si ça peut te faire plaisir ou bien te rassurer même, mais j'ai toujours senti qu'il n'y avait pas que du mauvais en toi …

Je me relevais tant bien que mal du bureau, en grimaçant quelque peu. Je m'approchais ensuite d'Amon, avec un peu de prudence malgré tout, il était un peu en mode bête enragée. Je me prenais alors mon courage à deux mains.

- Ceux qui paraissent les plus horribles sont souvent ceux qui ont souffert le plus … Si seulement elles avaient témoigné …

Je décidais à présent de poser ma main sur son épaule. Jusque là, cela avait réussi à calmer pas mal d'esprit surmenés comme Billy ou Cash, alors on ne sait jamais … Je ne suis plus à un coup près de toute façon. Je ne savais plus quoi dire ni quoi faire, je n'avais pas non plus envie de partir et de le laisser là, seul, dans un sale état. Je le regardais attendant qu'il me regarde ou bien daigne réagir d'une façon ou d'une autre.



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Mer 27 Aoû - 12:27

Ça faisait très très longtemps que je n'avais pas eu une telle crise de colère. La dernière fois, je devais encore être au Danemark, un peu après le procès... Quand mon père m'avait bien fait comprendre que j'avais intérêt à me tailler pour me faire oublier. Et que le plus loin serait le mieux. Mais je n'avais pas explosé devant lui, bien sûr... Mais devant Freiya, mais alors même que j'étais totalement hors de contrôle, je n'avais pas touché à un seul cheveux de ma blonde de sœur. Elle s'était contenté de me regarder et d'attendre que ça passe, de me laisser casser tout ce qui se trouvait dans ma chambre, avant de m'approcher et de me rassurer, par des mots apaisant qui allaient dans mon sens.

Et Ginger avait beau me faire penser à Freiya sur bien des points, comme son intelligence, son sens critique, et ses capacités (encore embryonnaires) de manipulation. Je faisais quand même la différence. Et dans ce cas-ci, c'était loin de sauver la rouquine.

Mais le pire, c'est ce qu'on ressent physiquement quand on se met à ce point en colère (et souvent pour des conneries en plus)... Une nuit trop courte, une angoisse sous-jacente, un bête mal de tête ou de dent plus un petit truc contrariant, au moment précis où il ne faut pas, et c'est partit pour la gloire. Et personne ne peut rien. Sauf attendre que l'épuisement prenne le dessus. Ça gueule, ça casse tout et si par hasard, il y a quelqu'un là, qui n'a aucune importance... Et bien cette personne prendra sur sa gueule...

D'abord les tremblements, les muscles qui se contractent et le cœur qui augmente brusquement le rythme. Les jambes en coton et pourtant prête à dégommer la première chose à leur portée. Et puis il y a ce « blackout » du cerveau. Et tout ça peut se produire en une seconde comme durer plusieurs minutes. Parfois, on peut même passer des journées entières avec ces symptômes, sans que le « blackout » et donc l'explosion ne se produise. Et là, c'est invivable pour l'entourage de personne colérique comme moi...

Et c'est fatiguant aussi pour moi. Physiquement et mentalement fatiguant.

Et contrairement à ce qu'on pourrait penser, le « blackout » ne nous empêche pas de parler... Non. Justement, on essaye en vain de justifier la colère, en se contredisant et en allant parfois dire des choses extrêmes, qu'on ne pense pas vraiment... Mais qui font tellement de bien quand on les prononce.

Et ce ne fut que quand la migraine provoquée par l'épuisement et la brusque descente de je ne savais quelle hormone produite par mon cerveau, que je finis par lâcher Evy et me laisser tomber dans mon fauteuil. Je lui avait fait mal, je m'en rendais compte seulement maintenant. J'en étais désolé, mais pas encore prêt à le lui dire.

Et en même temps, une autre partie de moi-même me disait que je n'avais pas frappé encore assez fort et que je ne lui avais pas encore fait assez peur. Parce qu'elle continuait à parler. Et avec un ton qui ne me plaisait pas. Je savais que Ginger ne se laissait jamais faire. Et c'était pour ça que je l'appréciais et pour la même raison que je la détestais. Quand elle eut fini son laïus, elle posa sa main sur mon épaule. Une main dont je sentais la fraîcheur à travers ma chemise. Je gardai les yeux fermés.

-Tais-toi... Bon Dieu... Tais-toi un peu. S'il te plait...

Mais si je disais ça, j'avais cependant attrapé doucement sa main qui était sur mon épaule. Mon geste contrastait complètement avec l'attitude que j'avais eu pour elle une minute avant. Et je posai sa main sur ma tempe. Parce que c'était ce que Freiya faisait... Après chaque colère.

Après un moment à me calmer, à calmer aussi mon mal de crâne, je regardai à nouveau Evy espérant quand même qu'elle ne coupe pas le contact physique qui me maintenait sous contrôle beaucoup mieux que n'importe quel discours. Je n'étais pas encore prêt à m'excuser, pas platement en tout cas.

-Tu as retrouvé ta famille toi... Ça fait quoi ?

A la différence qu'Evy ne connaissait pas Billy avant de le rencontrer. Alors que moi, je connaissait Freiya par cœur. Donc le manque qu'elle avait eu pour Billy n'était pas le même que celui que j'avais pour Freiya.

A noter que c'était la première vraie question que je posais à Evy. Une question sincère, sans arrière pensée.











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Mer 27 Aoû - 20:36

Amon avait littéralement pété un câble et m'avait quelques peu amochée … J'en ressentirai les conséquences à mon réveil demain matin c'est certain. J'avais légèrement provoqué cette colère en parlant de Karen comme d'un simple témoin mais je trouve qu'il avait tout de même bien exagéré la chose. Il est tout de même assez spécial comme homme. On ne sait jamais vraiment comment y aller avec lui. J'ai tout de même vu qu'il n'y avait pas que du mauvais en lui, au fin fond de son être, un gentil Amon persiste.

J'avais attendu que cela se passe … Ca ne servait à rien de se débattre et de lui en envoyer plein la tronche, ça n'aurait fait qu'empirer la situation déjà assez compliquée comme cela. Il a crié, oh ça oui très fort et bien sur moi. J'ai eu quelques compliments, c'est assez étrange d'ailleurs venant de lui. Soit, la colère semblait être passée. Il semblait épuisé, exténué. Il était méconnaissable.

Après que j'ai pu placer quelques mots, phrases même, je m'étais relevée pour me diriger finalement vers lui, à ses côtés. Il avait l'air un peu plus calme mais j'étais quand même restée assez prudente. Il est un peu imprévisible, comme un animal vous voyez ? J'avais pas mal parlé, mais j'avais plein de chose à dire quoi … Je n'allais pas rester sans rien dire, il le savait … Une fois que j'avais dit tout ce qui m'étais indispensable pour me sentir mieux, j'avais posé ma main sur son épaule. C'est toujours le regard posé sur lui que j'attendais une réponse ou un signe, et elle vint mais c'était pas exactement ce que j'aurai aimé entendre. Il m'a tout simplement demandé de me taire, j'ai eu un s'il te plait qui montre que malgré tout il était plus zen qu'auparavant, c'est un bon point.

Je me suis tue donc, comme il le souhaitais, mais surtout parce que je ne voulais pas avoir le droit à une nouvelle crise de la part de mon collègue danois. Il avait ensuite attrapé doucement ma main, oui oui doucement ! Il la posa sur sa tempe, je ne sais pas si ça allait soigner un mal de tête ou quoi mais bon, je n'ajoutais rien. En parlant de mal de tête, le mien commence à s'estomper, ce n'est pas un mal, c'est horrible d'avoir cette sensation qu'un marteau cogne contre votre front ! Il se mit finalement à me regarder et je soutenais son regard sans le rendre inquiétant ou quoi que ce soit de négatif. Je souhaitais juste que tout cela se passe bien. Il me demanda alors ce que ça faisait de retrouver sa famille. Bonne question … Cela me fit penser à mon passé dans l'Indiana, aussi au manque d'un frère que je n'avais que virtuellement et que, finalement j'ai pu rencontrer. Ma soeur était bien gentille, mais avec cette différence d'amour entre nous, cela nous a quelques peu séparées. J'avais plus besoin d'un grand frère protecteur qu'une petite soeur à qui confier mes petits secrets en amour. Après avoir ressasser quelques uns de mes souvenirs intérieurement, je me concentrais sur ce que j'ai ressentie la première fois que j'ai rencontré Billy Lighter.

- Ce que ça m'a fait ? Un bien fou ! J'étais un peu anxieuse à l'idée de retrouver un membre de ma famille, de voir comment Billy allait réagir car on ne se connaissait pas du tout, il n'avait jamais entendu parlé de moi. Finalement une fois le plus dur passé, j'étais tellement heureuse, je me sentais bien, apaisée et réconfortée aussi car il m'avait accepté comme j'étais, pas comme le reste de ma famille … J'ai découvert que nous avions pas mal de points commun ce qui nous a rapproché encore plus. Il a l'air heureux de m'avoir trouvé aussi, c'est ce que je vois sur son visage en tout cas. Si un jour tu retrouves ta soeur, tu verras, c'est ouah ! En fait, c'est indescriptible, c'est le mot, mais c'est positif comme sentiment.

J'avais agité ma main droite qui était encore libre, comme pour accentuer mes paroles, pour m'aider aussi à m'exprimer. Au fond, c'est la première fois que je dis clairement à quelqu'un ce que cela m'a fait de trouver une famille de nouveau. Je m'étais un peu laissée portée par mes émotions pendant ce beau petit discours mais il ne m'avait pas interrompu donc, c'était plutôt positif. D'autant plus, que je ne faisais que répondre à sa question. Je ne lui en posais pas d'ailleurs, je n'avais pas envie de réveiller de nouveau la bête … S'il a besoin de se confier sur le manque de sa soeur, il peut me le dire sans que je lui demande, je suis là pour l'écouter au besoin. D'ailleurs, je le regarde guettant une envie de sa part de se confier davantage.



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Sam 30 Aoû - 12:20

Je voyais bien que Ginger avait mal, mais ça ne me faisait encore ni chaud ni froid. Les remords, ça ne serait que pour dans quelques heures, quand mon propre épuisement serait un peu passé... Bien que là où j'en étais, je n'arriverais pas à récupérer avant demain, après avoir dormi comme une masse. Mais la rouquine ne se plaignait pas, seul ses gestes un peu raides me signalait que j'y avait été fort. Elle avait une forme de courage... Quoique la connaissant, ce n'était certainement que de la fierté...

Je lui avais demandé ce que ça lui avait fait de retrouver Lighter, une fois la situation un peu calmée. Mais je le regrettai presque instantanément. De un, je me rendais compte que je n'avais pas vraiment envie d'entendre combien elle était heureuse et de deux, elle répondait à la Evelyn Fallen... Ou bien à la Billy Lighter. Bref, avec une centaines de mots là où trois ou quatre suffisaient.

-Ok... Ok, Ginger, j'ai compris l'idée : c'est super cool... Je suis content pour toi.

Ce n'était pas vrai... Mais pas totalement faux non plus. Et je l'avais bien fait sentir à Evelyn dans le ton de ma voix. Peut-être que je pourrais tirer avantage de cette histoire. Écrire un article là-dessus, peut-être. Ce serait déjà pas mal.

« Si un jour tu retrouves ta sœur... ». Ouais. Dans mes rêves. Je voyais mal comment revenir en arrière. Si je mettais un pieds sur le sol danois, j'aurais les menottes aux poignets avant de dire « ouf ! »... Et comme ils ne savaient pas où j'étais parti, il n'avait pas pu demander mon extradition aux USA... D'autant que depuis, je m'étais tenu plus qu'à carreau...

Et je voyais qu'Evy me regardait, comme si elle en attendait plus de ma part. Et quoi ? Qu'est-ce qu'elle voulait que je lui raconte ?

-Si je voulais revoir Freiya, il faudrait pratiquement aller en appel, refaire le procès avec les témoins qu'il faut...

Je m’éclaircis la gorge pour bien montrer que c'était tout bonnement impossible.

-Sauf que... Karen est morte et elle l'a mérité. Elle n'a raconté que ce qu'elle a vu, sans laisser l'ombre d'un doute. Fatalement puisqu'elle est arrivée quand l'autre fille s'était déjà taillée... Et par dessus le marché, elle en a rajouté en exposant la réputation que j'avais à l'école...

Je n'en dit pas plus sur ma réputation de l'époque... Mais continuai...

-Quant à l'autre fille, celle qui a failli se faire violer et que j'aurais du laissé dans sa merde... Et ben je ne connais même pas son nom... Sauf que...

Sauf que Freiya, au téléphone, avait eu un jour particulièrement l'air excitée... Et les insinuations qu'elle avait fait, j'avais pas eu besoin d'un dessin pour les comprendre...

-Sauf que cette fille n'est probablement plus non plus en mesure de témoigner... Bref je suis coincé ici et Lars ne la laissera jamais venir à L.A.

J'avais toujours la main d'Evy dans la mienne... Et j'avais posé ma joue mal rasée dessus pour profiter de sa fraîcheur.











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Dim 31 Aoû - 21:29

Je me remettais progressivement du choc et mon mal de crâne commençait à s'en aller. Ca allait beaucoup mieux ! Enfin bref, ne parlons plus de mon état physique amoindri … Il m'avait demandé ce que cela faisait de retrouver sa famille. Après m'être remémorée quelques souvenirs, j'avais pu lui dire ce que cela faisait, ce que ça m'avait fait en tous les cas. J'avais pas mal parlé en effet et il ne tarda pas à le souligner dans sa réponse. Dans ces moments là j'avais vraiment envie de le gifler. S'il n'en a rien à faire pourquoi il m'en parle alors ?

- Si ça t'importes si peu Amon, je peux savoir pourquoi me le demander hein ?

J'ai surement levé les yeux au ciel par réflexe … Je ne comprends pas du tout ces gens qui posent des questions alors que la réponse leur importe peu. Si tu t'en fiches, tu ne la pose pas, c'est aussi simple que ça quoi ! J'avais évoqué ensuite le fait qu'il puisse retrouver sa soeur. Je le regardais, peut-être qu'il allait m'en parler ou peut-être pas après tout … Toute façon je ne savais pas quoi dire de plus vu qu'il se contrefiche de ce que je peux ressentir ou bien même de ma vie. Je n'ai pas envie de perdre mon temps là dessus. S'il veut parler ce sera uniquement lui et c'est tout et ça risque de ne pas traîner … Moi vexée ? Non pas du tout … Un peu agacée en plus de ça.

Enfin soit, il se décida finalement à parler un peu et ça tournait donc autour de lui. Je l'écoutais donc attentivement puisque j'avais indirectement demandé tout ceci. Ca me permettrait surement de mieux le cerner. Revoir sa soeur, Freiya, n'avait pas l'air d'être très simple … Surtout que les deux témoins n'étaient plus de ce mondes, pauvres d'elles et pauvre Amon du coup … Et apparemment Lars, donc je suppose son père, n'est pas pour Laisser la soeur de mon collègue venir ici, à Los Angeles. Si elle ressemble à son frère, elle trouvera surement un moyen pour y parvenir. Je sentais la joue mal rasée, comme souvent, d'Amon sur ma petite main toute fraîche. Il faut savoir que je les ai régulièrement fraîche allez savoir pourquoi, j'ai un peu de reptile moi ssss.

- Ta soeur trouveras surement un moyen de venir te voir, ne serait-ce qu'occasionnellement. Ca peut être un voyage d'affaire ou autre … Elle n'est pas obligée de se justifier non plus après tout …

Je ne bougeais pas. Je ne sais même plus si je le regardais ou pas. J'étais partie un peu ailleurs. Au début j'essayais de m'imaginer à quoi pouvait ressembler sa soeur … Surement une très jolie blonde avec un fort caractère, d'apparence fragile mais qui du coup, se révèle être tout le contraire. Petit à petit, mes pensées partaient sur autre chose … C'est bizarre, mais je me mettais à imaginer ce que j'aurai pu être si j'avais eu une famille "parfaite" … Médecin ? Avocate ? PDG ? Non à choisir dans un de ces "grands" métiers j'aurai surement opté pour procureur … Ca doit être cool et excitant un peu quelque part … Enfin je m'égare un peu, mais rêver et s'évader ça me fait du bien parfois, encore plus dans des situations comme celle-ci. En tout franchise, je ne voyais pas de nouveau ce que je pouvais ajouter …



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Ven 5 Sep - 20:45

J'aurais pu anticiper la réaction de Fallen. Elle était vexée que je l'aie coupée dans son élan. Elle avait levé les yeux, ce que je savais exactement qu'elle allait faire. Elle le faisait toujours quand je l'énervait. Et elle était vraiment incroyable. Elle me disait impitoyable. Qui de nous deux l'était le plus ? Celui qui met une beigne à celui qui l'emmerde ou qui emmerde les autres sans avoir de bonnes raisons ? Ou celle qui, plutôt que de voir où est sa place, crache dans la soupe et ne sait faire autrement que d'exposer en long et en large son bonheur devant quelqu'un qui risque de ne jamais pouvoir vivre la même chose ?

Bref, Ginger m'emmerdait, et je l'emmerdais. Il était plus qu'inutile de chercher un terrain d'entente entre nous aujourd'hui... Moi qui m'étais dit que partager quelque chose avec la rouquine allait peut-être engendrer une certaine complicité entre nous... Et ben je l'avais dans le cul. Et je découvrais chez Evelyn une arrogance qui aurait pu faire pâlir son propre frère. Parce que Lighter pouvait avoir tous les défauts du monde, l'arrogance n'en faisait pas partie. Au contraire, selon moi, Lighter était Lighter parce qu'il avait un manque énorme de confiance en lui...

Fallen me demanda pourquoi j'avais posé la question si la réponse ne m'intéressait pas. Encore une fois, elle n'avait rien compris. Et je commençais à me dire qu'elle n'était pas aussi intelligente que je l'avait cru au départ. Elle voulait juste s'imposer... Montrer qu'elle était là, avoir l'attention braquée sur elle. Elle avait raté sa vocation. C'était rockstar et pas journaliste qu'elle aurait du faire... Et alors que je pensais à ça, une pensée bien plus malsaine me vint à l'esprit : si elle avait été rockstar, au moins, j'aurais eu beaucoup plus facile de lui faire sa fête ! Je l'avais bien fait avec Felberbaum, non ?

-Hey, Fallen, la réponse m'intéresse. Mais j'ai pas besoin d'un discours de 30 lignes pour un « c'est génial, je me sens super bien ».

Je marquai une pause, d'ordinaire, j'aurais souris, mais je n'avais même pas envie de jouer. Ginger me dégoûtait. Et elle était à deux doigts de devenir une ennemie à mes yeux. Et un ennemi est quelqu'un à anéantir.

-Faut que t'apprennes à abréger. Pareil pour tes articles. T'es à L.A. People, pas à Guitar&Pen, même si je sais que t'adores mordre la même main que celle qui te nourris.

Et ça me faisais plaisir de lui rappeler... D'accord, à la fois un plaisir un peu sadique, mais aussi le plaisir de lui mettre le nez dans sa merde comme on fait avec les chiots. Juste pour souligner son manque de reconnaissance. Pas envers moi. Mais envers le magazine. Qu'elle ne soit pas faite pour L.A. People, ok, je respectais ça... Mais qu'elle nous considère, nous, autres journalistes, comme de la merde parce qu'on s'était adapté aux demandes des lecteurs (qui soit dit en passant, étaient une bande de voyeurs, ce qui est parfaitement humain) et au style du magazine, ça, j'avais du mal. Je n'avais que trop connus des gosses qui se prenaient pour les meilleurs... Et dénigraient les autres.

Elle enchaîna sur Freiya, qui pourrait probablement venir. Je foudroyai la rouquine du regard. Elle a combien de neurones, cette fille ? Parce qu'en onze ans, sérieusement, elle pensait vraiment que Freiya ne serait pas déjà venue s'il y avait eu une faille ?

-Dégages, Ginger... Et ne revient pas avant d'avoir appris à faire autre chose que râler.











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Dim 7 Sep - 19:11

Amon m'avait coupé, ça m'avait vexé … Je pensais que ça allait bien se passer comme journée mais non … Il a fallut qu'il s'énerve, qu'il me coupe et m'énerve alors que je me confiais un peu. J'étais tellement heureuse que je n'avais pu me contenter de quelques mots. J'avais donc demandé pourquoi ça ne l'intéressais et finalement il avoua que si, cela l'intéressait mais il aurait fallu que je réduise le tout. J'avais envie de soupirer mais je me retiens. Il marquait une pause et c'est pendant cet instant que je pus répondre rapidement.

- Excuse moi alors Sørensen. La prochaine fois je ferais très court !

C'est alors qu'il me donna des "conseils" pour mes articles. Il était de plus en plus insupportable décidément ! Je vois pas pourquoi il disait tout cela, je ne m'y reconnaissais pas du tout ! Mais bon c'est lui et ses petites folies, ses petites illusions. Je laisse tomber je n'insisterai pas. Ce serait pire autrement. Je ne voudrais pas m'énerver encore plus. Je sens bien que je ne vais pas tarder à m'en aller. Je dégageai rapidement ma main de sa joue et mettait mes deux mains dans mes poches. Après tout il fait ce qu'il veut et écrit ce qu'il veut et moi aussi. On fait notre boulot et pour le moment le boss ne m'a rien dit sur mes articles … Tant que ça lui va je ne vais pas changer, oh ça non !

On avait ensuite légèrement changer de sujet pour parler de sa soeur, Freiya. J'avais dit qu'elle trouverait surement un moyen de venir. Enfin bon, j'avais détourné le regard vers la porte, je commençais à en avoir marre d'être là avec lui, il fallait que je me détende dans mon bureau et j'allais lui en faire part et il me le "demanda" au même moment. Comme quoi nous savions tout deux qu'il était temps de se quitter.

- Ca tombe bien je comptais partir !

Je m'éloignait de lui et me dirigeais vers la porte sans daigner lui adresser un regard. Il ne le méritait pas. J'ouvris la porte et m'arrêta.

- Je reviendrais te voir quand toi tu auras appris à être aimable quand on essaye d'être gentil avec toi ! … Et puis sache que le boss n'a encore critiqué aucun de mes articles c'est que cela doit lui plaire au fond !

Je m'avançais un peu et fermais la porte, non je l'avais claquée à vrai dire, derrière moi. Je me dirigeais en lançant quelques regards noirs à celles et ceux qui me regardaient de travers. Cela permettait de les faire changer d'avis. Je m'en allait à présent en direction de mon bureau pour me calmer, j'en avais grand besoin !



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 689
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   Jeu 11 Sep - 17:13

Elle était énervée, et moi aussi. Mais est-ce que je pouvais vraiment lui en vouloir quand je lui avait clairement fait mal. Sur un coup de tête, incontrôlé, certes, mais restait que ça ne se faisait pas. Et je ne lui en voulais pas. Pas pour ça. Je ne lui en voulais que pour une chose : être aussi dure que moi au point de me faire carrément penser que, psychologiquement, elle pouvait même être encore plus forte. Bref, c'était le bon vieux jeu de « qui c'est le plus fort ? » et je râlais uniquement parce que je sentais que je perdais. Et je ne supportais pas de perdre, pas à ce jeu-là.

Mais tout ça, je ne pus y penser que lorsqu'elle fut hors de ma vue, après qu'elle soit partie en me lançant quelques dernières remarques cinglantes.

Ce qui venait de se passer, c'était un vrai dialogue de sourds. Elle ne m'avait pas écouté et je ne l'avais pas écoutée plus. Moi, j'avais été trop perturbé et j'avais eu trop peur car elle avait réussi à déchiffrer l'article que je lui avais filé en douce plus vite que prévu... Et comme elle l'avait mal interprété sur quelques détails ma colère avait pris le dessus sur la peur. Quant à elle, trop fière de son coup, plutôt que demander des explications, elle ne s'était occupée que de mettre son exploit en avant.

Pendant le quart d'heure qui suivit le départ d'Evy, je m'acharnai à balancer des fléchettes contre la porte de mon bureau, là où j'avais, pour la dernière fois, aperçu le visage malicieux de la rouquine. Mais après quelques café, quelques tours dans le couloirs et avoir traumatisé quelques collègues qui avaient eu le malheur de croiser ma route, par des piques acerbes, je finis par me calmer...

Evelyn était comme moi sur bien des points... Et je me rendais compte à quel point j'étais détestable... Et à quel point Evelyn était susceptible de se faire des ennemis... Ennemis dont il faudrait que je la protège...











AMON


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

What Have They Done ? { PV Amon } [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (Galerie Amon Barad) Osgiliath // Mordor
» Après l'Amon Hen...
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Amon, l'Elfe insignifiant [Rôdeur, Mendiant]
» [wip]scene a amon hen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: L.A. People-