AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Eddy Cort


Messages : 1843
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 22
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


MessageSujet: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   Sam 25 Oct - 17:39

C'était une nuit habituelle au Stryge Bar... Enfin, aussi habituelle que nos mœurs pouvaient l'être. Quelqu'un de non averti, ou ne connaissant que très peu notre monde, aurait trouvé l'ambiance un peu barbare, assourdissante, et totalement païenne.

Et c'était encore pire en cette période, car l'approche d'Halloween nous excitait particulièrement. Au moins, une fois par an, les gens, hommes, femmes, enfants, nous ressembleraient. Nos centres d’intérêts seraient les mêmes pendant une soirée et les vampires, les zombies et les fantômes courraient les rues. Et personne, pas même les plus vieux, ne nous regarderaient plus en se demandant si on est pas entrain de préparer je ne sais quel rite satanique.

Un groupe jouait sur scène. Un groupe très bien nommé : The Misfits. J'adorais ce groupe et c'était une chance que je sois là pour pouvoir les écouter en buvant bières sur bières pour fêter les compliment de Ricci sur notre démo. Il était pourtant encore trop tôt que pour je sois bourré et j'étais encore bien en forme et bien lucide. Je gueulais en même temps que le reste des métaleux présents dont les hormones étaient à leur paroxysme en cette période qui, autrefois, s'appelait Samhain ! Parce que j'étais avant tout un fan de musique.

Nous étions à la fois tous différents et tous semblables, que ce soit dans l'habillement ou dans le physique en général... Et ça maintenait une certaine harmonie. On ne se connaissait pas tous bien que je connaissais probablement un bon 50% des gens présents quand même. Et pourtant, on aimait tous les mêmes trucs.

J'étais entrain d'aphoner ma bière, encouragé par Clepto, quand celui-ci s'arrêta soudainement de m'acclamer. Ça me perturba tellement que je fis une couille en buvant et que toute la mousse m'explosa à la tronche, dans les cheveux et s'étala par terre, provoquant les fous rires autour de nous.

-Et merde !!!

Mais je rigolais avec les autres... Comme si c'était la première fois que je me faisais baptiser à la bière... Non, ça relevait plutôt de la routine...

Mais Clepto, lui, ne rigolait pas. Et je me retournai vers lui pour savoir ce qu'il avait.

-Hey, mon pote... Ça y est... T'es transformé en zombie ?

Et c'est tel un zombie qu'il me répondit. En pointant lentement le doigt devant lui.

Et moi aussi je fus transformé. Bouche ouvertes, yeux fixes, j'avais tous les symptôme du bon vieux zombie...

Mais Cash Izbel se tenait juste derrière nous, et admirait The Misfits qui entamait une chanson que je ne connaissais pas encore. Je ne savais plus où donner de la tête ! Devais-je regarder mon groupe préféré jouer une toute nouvelle chanson en avant-première ? Ou devais-je aller vers la rockstar qui, cette nuit, se prenait pour un fan ?











EDDY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   Mar 28 Oct - 13:12


Le Stryge m'avait toujours attiré. Quand j'avais quinze ou seize ans, je passai et repassais devant, campé sur mon BMX, écoutant la musique qui en sortait. C'était une musique venue d'un autre monde, une musique qui donnait le rythme et du courage à des combattants armés de lances, de piques et d'épées partant en croisade contre des monstres en tous genres. Combien de fois n'avais-je pas voulu entrer, découvrir ce monde, parler avec ses habitants et, peut-être, me faire accepter et devenir l'un d'entre eux.

Ouais... Mais à l'époque, ce n'était qu'un beau rêve. J'avais essayé, une fois, d'entrer, à la suite d'un groupe de gars plus vieux, aux longs cheveux ondulés ou en bataille qui faisaient un camaïeux de jaune, ocre, roux allant plus rarement jusqu'au brun. Le noir était à l'honneur dans leur vêtements et ils étaient gentils, respectueux entre eux, même si leurs embrassades viriles pouvaient sembler parfois violentes.

Ils me fascinaient, et je les suivais, jusqu'à ce que je me fasse gentiment recaler à l'entrer par un énorme viking qui me fis bien comprendre que j'étais trop jeune, trop petit, trop maigre et... et un peu trop bronzé...

Je l'avais regarder avec des grands yeux implorants, mais rien n'y avait fait. Je pouvais comprendre pour ce qui était de l'âge et vu comme les autres métalleux se bousculaient pour jouer, je pouvais aussi comprendre pour la taille et le poids... Mais pour la couleur de peau, j'avais un peu plus de mal. Et pourtant, il avait réussi à le dire sans que ça passe pour un manque de respect. Et j'avais avalé la pilule... J'étais pas trop du genre à discuter... Et si j'avais pu une fois rentrer au Rainbow en me déguisant en fille, pour ce qui était de ma peau, ça allait être plus complexe à changer.

C'était donc avec un peu d’appréhension que ce soir, 6 ans plus tard, je m'étais avancé dans la file pour entrer. Mais cette appréhension avait assez vite disparu. J'avais été bousculé plusieurs fois amicalement par quelques métalleux qui m'avaient reconnu et me félicitaient et demandaient si Billy était là aussi. Mais ils n'étaient pas collants. Une fois leurs respects échangés, ils retournaient à leurs occupation, respectant mon intimité.

Billy m'avait raconté sa rencontre avec le jeune Eddy Cort qui l'avait forcé, sans le faire exprès, à se produire, debout sur le bar du Stryge. J'admirais ce mec sans l'avoir jamais vu et en ayant écouté uniquement les quelques chansons que des journalistes comme Vintage Joe avaient réussi à se procurer. J'admirais non seulement sa musique, parce que, si je n'avais pas rencontré Billy, ce serait probablement du métal que je serais entrain de faire à l'heure actuelle. Mais j'admirais surtout que ce gars avait réussi à faire chanter Billy en improvisation totale. Le mec méritait une médaille pour ça.

J'entrai, sans que personne ne m'empêche de le faire, comme quoi, les choses avaient bien changé depuis mon adolescence. L'ambiance à l'intérieur avait quelque chose de vraiment particulier. Rien que le décor ésotérique valait le détour ! C'était comme prendre un trip, sans avoir besoin de rien prendre du tout ! Jamais le Rainbow ou le Crazy Ginger ne m'avait fait cet effet. Au contraire. C'était plutôt l'inverse là-bas. Rien que pour supporter les groupies et les fans qui nous tournaient autour à longueur de nuit, j'avais besoin d'héro pour les oublier.

Pas ici. Déjà, il y avait très peu de filles, la bière coulait à flot, il n'y avait pour ainsi dire, pas les cocktails traîtres qui attiraient et dévergondait la gente féminine. Les seuls filles que je croisai dans la foule n'en était pas vraiment, mixe de ghoule et de vampires qu'elles étaient. Certaines étaient très belles, mais leur caractère était assez fort pour qu'elles n'aient pas à recourir à la séduction. Cette dernière se faisait toute seule, naturellement.

Et si j'avais pu entrer, j'étais quand même le seul être à la peau foncée dans le bar entouré par des visage blafard bien que joviaux.

Un groupe mythique jouait sur la scène. The Misfits. J'avais vraiment bien choisi mon jour et je fus vite hypnotisé par leur musique. Halloween. Ouais, Halloween était proche, et c'était l'heure de se sacrifier. Se sacrifier à la musique à coup de bière et d'hydromel. Je m'approchai du bar, commandai une bière que le barman, un barbare aussi grand que les autres, me servit avec un sourire entendu, mais sans aucune réflexion sur mon identité.

Mon regard fus attiré soudain par des éclat de rire. Puis deux des silhouettes qui se trouvaient devant moi se figèrent sans que je puisse distinguer leur traits car ils étaient à contre-jour. J'étais une nouvelle fois repéré, mais si ça se passait comme ça s'était passé jusqu'ici, ça irait. Je m'approchai des gars, criant pour me faire entendre.

-Salut les gars ! C'est ma première fois au Stryge ! Bravo, les mecs ! C'est un endroit génial ! Si je n'avais pas rencontré Billy, c'est sûrement du métal que je ferais. Ou un truc du style Alice Cooper !


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eddy Cort


Messages : 1843
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 22
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


MessageSujet: Re: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   Dim 2 Nov - 18:24

Cash Izbel se tenait là, devant nous, nonchalant comme à son habitude, une bière à la main. Il était un tout. Rien en lui ne se contredisait. Il semblait le parfait rocker, parfait, sans être une caricature. Il lui manquait ce qu'avait Billy : la peur, le stress et, peut-être étais-je encore naïf, mais je le croyais également dénudé d'ego. Autant on pouvait ressentir cet ego chez Billy, par ses demandes parfois hors du commun. Autant, s'il existait, il était invisible chez Cash.

Et mieux encore, c'est lui, qui s'avança vers nous ! Alors que c'était moi qui était venue vers Lighter il y avait de ça des mois maintenant. Lighter qui m'avait promis une première partie, et dont je n'avais jamais plus entendu parler depuis. Mais sans m'en offenser. Je savais que lui et Roadtramp ne jouaient pas encore dans la même cour...

Et alors qu'on était encore figés comme des marionnettes, Cash Izbel, un des meilleurs guitaristes du moment, s'approcha de nous et mieux encore, nous adressa la parole.

J'étais sur le cul tant ce mec était naturel. Il nous félicitait pour le Stryge... C'est ce qui me réveilla. Tout en souriant, je me penchai vers lui, qui était plus petit que moi, pour lui gueuler dans l'oreille.

-Content de te voir ici !!! C'est pour nous un honneur ! Pour ce qui est du Stryge, c'est Cali, la serveuse qu'il faut féliciter, elle et son père.

Je lui tendis la main, qu'il serra.

-Je m'appelle Eddy et voilà mon pote Clepto. On fait du metal, mais on est pas encore à votre niveau à The Lightening...

Billy lui avait-il parlé de nous ? Je l'espérais un peu, au fond de moi. Après tout, ce n'est pas tous les jours qu'on a l'occasion de rencontrer une rockstar comme Cash. J'avais ressentis la même chose quand j'avais vu Billy Lighter et son soit-disant costume pour se faire passer incognito... Mais sa chevelure de feu était reconnaissable entre mille pour ses fans de L.A...

Notre poignée de main pris fin et je bus une gorgée de ma bière, comme pour me donner du courage. Les rockstars, je le savais, n'avaient pas une vie facile. Ils étaient comme des animaux sauvages qu'il faut approcher avec précaution pour ne pas les faire fuir... Et j'avais peur, bourrin comme j'étais, de faire fuir le guitariste.

C'est pour ça que mon attention se reporta sur The Misfits qui entamait une nouvelle chanson ! Ils étaient vraiment bons ce soir !











EDDY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   Ven 7 Nov - 18:56

Si j'avais été voir Adriana cet après-midi au lieu de me shooter, est-ce qu'elle m'aurait parlé de ma rencontre avec Roadtramp ? Probablement. Parce qu'ici se jouait le destin. Autant un tas de conneries peuvent se passer sur une journée sans qu'elles aient la moindre importance ou conséquence... Autant ici, je pensais bien que cette rencontre était le début de quelque chose, sans savoir vraiment quoi. En fait, tout ça avait commencé il y avait bien plus longtemps. Ça avait commencé lorsque Eddy Cort, le grand blond qui se tenait devant moi, me dépassant largement d'une tête, avait fait chanté Billy Lighter sur le bar du Stryge.

Aucune prétention chez le chanteur, ni chez le batteur qui semblait plus discret, mais plus réfléchi que son ami qui, lui, semblait réagir sur l'émotionnel, sans réfléchir. Il parlait fort, et pas seulement à cause de la musique qui faisait trembler le sol et il souriait, toujours.

Je lui serrai la main, souriant parce que le sourire d'Eddy était contagieux. Il était de bonne humeur. Mais je me doutais que s'il réagissait aussi bien aux émotions, il devait réagir aussi fort aux émotions négatives comme la colère. Et vu la pièce que c'était, je voudrais pas être là le jour où ça arrive.

Mais là, il avait déjà bu pas mal de bière, à mon avis... Et même s'il tenait encore debout, ses yeux étaient moins fixes que n'auraient du l'être ceux d'un homme normal. Enfin... Dans un état normal. Et il semblait avoir l'alcool joyeux.

-J'irai la féliciter en allant chercher une autre bière.

J'en sifflai une longue gorgée avant de continuer. Les deux métalleux s'étaient retournés vers la scène pour admirer (et c'était bien le mot), The Misfits qui jouait sur scène. Fidèle à eux-mêmes, ces habitants du Stryge... Le respect était ici le mot d'ordre.

-Je vous connais, Billy m'a parlé de vous.

Ils se retournèrent vers moi, surpris. En y pensant bien, j'avais une croix à mettre au calendrier... Billy m'avait réellement parlé de sa rencontre avec le jeune groupe de métal. Mais pas de celle avec sa déesse de sœur. Ni de celle avec Jayden Lucky. Alors pourquoi Roadtramp, et pas le reste ? Ça devait être important... Ou pas.

Je m'approchai d'eux et posai mes deux mains sur chacune des épaules des deux grands gaillards et m'approchai d'eux, comme pour leur faire une confidence.

-Faut que vous me disiez comment vous avez fait... Pour le faire chanter en impro...


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eddy Cort


Messages : 1843
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 22
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


MessageSujet: Re: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   Jeu 13 Nov - 13:00

Clepto et moi, on partait du principe que laisser Cash tranquille un maximum, ne pas lui coller aux basques, était la chose à faire. Mais en y réfléchissant bien, ce n'était pas cool non plus de se retrouver tout seul au milieu d'un bar. Mais on laissait à la rockstar l'initiative de s'intégrer parmi nous ou de choisir d'aller voir ailleurs, s'il trouvait des gens qui lui convenaient mieux. On ne lui en tiendrait pas rigueur, loin de là, on était déjà sur le cul du fait qu'il nous ait adressé la parole !

Billy lui avait parlé de nous ! On s'était retourné instantanément et sans se concerter, vers le métis et son incroyable crinière... Maintenant, plus question de lâcher Cash. Il avait dit ça pour attirer notre attention, et c'était gagné ! Même la musique de The Misfits passait maintenant au second plan.

-Billy se rappelle de nous ?! Ça, c'est super cool ! Vous êtes pas comme les journalistes le disent !

L.A. People, en effet, décrivait Cash comme un serial lover complètement shooté. Et c'était probablement en partie vrai. Mais ce que ces gratte-papier oubliaient, c'était qu'il n'était pas que ça ! Il était, avant tout, un artiste toujours curieux de ce que produisaient les autres. Du moins, c'était l'impression qu'il me donnait en ce moment... Et puis en plus, on ne savait toujours pas très bien comment s'était passé l'épisode de l'incendie de l'appartement de Billy : comment ils s'en étaient sortis ? Comment le feu avait pris ? Rien que cet événement, si on en savait les tenant et les aboutissants, pouvaient nous en apprendre beaucoup sur le noyau dur de The Lightening...

Mais loin de moi l'idée de remettre ça sur le tapis. Après tout, on ne savait pas non plus comment les rockers avaient digéré l'histoire...

Cash posa ses mains sur nos épaules et nous gueula à l'oreille... Et pourtant, ça restait une confidence, vu le bruit ambiant, personne d'autre que nous ne pouvait avoir entendu ce que venait de nous demander le métis. Je rigolai en comprenant sa question.

-Pour être franc, je sais plus trop. J'étais plein, il l'était probablement aussi... J'ai un vague souvenir de l'improvisation... Mais j'en ai un meilleur de sa promesse... Celle d'une première partie pendant votre prochaine tournée...

Bon, ok, voilà, c'était dit... J'avais envie de la faire, cette première partie, Roadtramp avait envie de la faire, de ressentir ce que ça fait d'être sur une scène immense devant un stade bondé, quitte à ne pas vraiment aimer ça. Mais au moins, on ne serait plus dans le flou : on saurait vraiment si on veut être des rockstars et on saura aussi quel genre de rockstar on veut être.

Timide, et un peu honteux quand même de ma demande aussi directe du style « hey, mec, alors,n à quand cette tournée, et nous, on en sera ? », mes yeux se posèrent sur ma bière. Vide. Puis sur celle de Cash. Vide aussi. Je ne savais pas comment il avait fait, mais il avait réussi à la boire sans vraiment qu'on le voit porter sa bouteille à sa bouche.

Mon regard se releva.

-Et si on allait rechercher une bière ?

Je ne leur laissai pas vraiment le temps de me retenir ou de me dire quoi que ce soit... J'avais besoin du soutien de Cali, de ses regards encourageants. Et surtout, d'une autre bière. Je me faufilai parmi les gens et y arrivai, suivi de près par Cash et Clepto. J'avais l'impression que mes jambes allaient me lâcher d'une seconde à l'autre... Pourquoi ? Parce que j'avais peur de la réaction de Cash quant à la tournée. Billy lui avait parlé de nous, ok. Mais lui avait-il parlé de la proposition qu'il nous avait faite ?











EDDY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   Mer 19 Nov - 13:53

J'avais réussi à attirer l'attention des deux métalleux. D'une façon un peu maladroite peut-être, pour la simple et bonne raison que d'habitude, je n'avais besoin de rien faire pour que les gens se groupent autour de moi comme des mouches sur un caca. Et ça faisait drôle... Ça ne me frustrait pas vraiment, mais ça me rappelait que finalement, j'étais qu'un gars comme les autres... Sauf que j'étais doué pour jouer de la guitare. Ces deux petits gars étaient humbles alors que leur carrière semblait sur le point de décoller (on les entendait de plus en plus souvent à la radio...). Et ils avaient ce don, sans avoir l'air de le vouloir, de le rappeler à des gars comme moi.

Et peut-être que c'était ça qui avait amené Billy à chanter avec Cort. Eddy lui avait rappelé qu'il n'était jamais qu'un petit roux perdu en pleine jungle de L.A. Et Billy avait du se secouer pour prouver, à nouveau, comme à nos débuts, qu'il ne comptait pas se laisser faire, qu'il était quelqu'un et non pas une âme fondue dans la masse, un mouton qui suit le troupeau. Et même si le métalleux l'avais juste considéré comme un homme égal à lui-même, Billy aura probablement voulu prouver qu'il n'était pas seulement un homme.

L'idée me fit sourire. Billy partait de rien, du fin fond de l'Indiana, d'une famille qui vivait limite dans ce qui ressemblait plus à une caravane qu'à une maison. Il n'avait pas eu la chance que j'avais eu d'avoir des parents aimants, encourageants, et déjà un peu connus à L.A. Et pourtant, Billy Lighter était désormais l'icône du rock des années 80 alors même que celles-ci ne venaient que de commencer.

Je ne pus cependant pas m'empêcher d'écarquiller les yeux quand Eddy me parla de la promesse de Billy. Et en même temps, je reconnaissais bien là le chanteur de The Lightening. Cort devait lui avoir fait un grand effet... Ou alors, c'était un véritable traquenard. Quoi de plus dangereux pour un jeune groupe que d'être jeté en pâture au public de The Lightening... Déjà avec nous, ce n'était pas toujours la joie. Mais alors passer juste avant, alors que la seule chose qu'il attendent, c'est nous, c'est à double tranchant. Et pas seulement pour Roadtramp... Pour nous aussi. Quelle image on allait encore avoir si, juste après Roadtramp qui aurait donné un superbe concert, parfaitement on time, on arrivait avec trois heures de retard... ?

Et vous savez quoi ? Malgré tout ça, l'idée m'enthousiasmait. Partir en tournée avec Roadtramp, qui découvrirait le monde d'une tournée avec la fraîcheur d'un tout jeune groupe, pourrait peut-être redonner le goût de la route à Billy...

C'était ce que je voulais dire à Cort, qu'ils seraient les bienvenus parmi nous. Mais le gars ne me laissa pas le temps de dire quoi que ce soit. Il signala que nos bières étaient vide et qu'il était plus que temps de faire le plein. J'étais bien d'accord ! Les grandes question philosophiques ne tenaient pas contre les besoins primaires, en ce qui me concernait. Et je suivis donc Cort et Clepto jusqu'au bar où je vis à nouveau la jolie jeune femme qui servait les bières et semblait bien connaître Cort.

Une fois les bières servies, nous fîmes tinter nos pintes les unes contre les autres. A quoi on trinquait ? Probablement à un accord encore tacite. Si Billy avait fait une promesse, je savais qu'il la respecterait, qu'il la pense en bien ou en mal pour le jeune groupe. La serveuse, elle, sans rien dire, nous regardait avec un sourire qui voulait tout dire. Aucun doute que Cort, expressif comme il était, ait parlé de la promesse de Billy à droite et à gauche. Raison de plus pour tenir parole.

-Ce que Billy dit, Billy fait. Et ce qu'il oublie, je suis là pour lui rappeler.

J'avais beau être à côté de mes pompes les ¾ du temps, il y avait des choses que j'avais du mal à oublier. Surtout ce qui m'arrangeait. Là-dessus, je descendis ma bière cul sec. La fête pouvait commencer, maintenant qu'on avait quelque chose à fêter, et ce, sur les rythmes endiablés de The Misfits !


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Eddy Cort


Messages : 1843
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 22
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


MessageSujet: Re: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   Mer 19 Nov - 16:27

Arrivé au bar, Cali du voir que je ne me sentais pas super bien, que le stress, la peur même, me rendait extrêmement nerveux. Elle me lança un regard encourageant qui me fit aller un peu mieux. Mais je ne pouvais en vouloir qu'à moi-même : c'était moi qui, en décidant d'aller rechercher de la bière sans laisser Cash en placer une, faisait durer le suspens. Juste par peur de sa réponse.

Une seconde plus tard, alors que les bières étaient servies, je l'eus, ma fameuse réponse. Et celle-ci voulait tout dire : si Billy ne faisait pas ce qu'il fallait pour tenir sa promesse, ce dont Cash semblait douter, ce serait lui-même qui s'en chargerait. Et de siffler en entier sa bière d'un seul coup comme pour ponctuer sa décision. Pourtant, le guitariste ne semblait pas, à la base, au courant de cette promesse faite par Lighter.

Cash venait de donner le signal de départ de la fête et embrayai en engloutissant moi aussi ma bière, de même que Clepto. Puis, comme un seul homme, on posa nos trois verres devant Cali, redemandant pas ce geste une tournée. Et les bières s'enchaînèrent encore et encore, jusqu'à la fin du concert de The Misfits et encore un peu après. On parla d'abord de Billy, de The Lightening, comparant nos maigres expérience, avec celles, bien plus abouties, du guitariste. The Misfits laissa place à différents disques allant de AC/DC à des groupes bien plus sombres comme Alice Cooper qui y mêlait également une sorte de dérision psychotique puis Styx, Quiet Riott ou Ratt...

On était finalement complètement pleins et on chantait avec la musique plus qu'on ne parlait... Nos échanges étaient très peu cohérent, mais on attirait les rires et les regards des métalleux qui nous entourait. De temps à autres, des filles, curieuses, habillées de noir, de cuir et d'objets métallique en tout genre leur transperçant parfois la peau vinrent se coller à nous. Cash semblait bien plus habitué que nous à ce genre de truc. Moi, même mort plein, je me rappelait que j'avais Zoey et me contentait d'embrasser sur la joue les fan féminines de Roadtramp qui nous abordaient.

Puis, nos jeux et nos élucubrations nous menèrent droit sur la scène au grand amusement du public du Stryge pour lequel on était aussi connus que Cash lui-même. Clepto s'affala derrière la batterie qui était toujours installée là, moi, je pris le micro et Cash dénicha une guitare je ne sais où.

-SALUUUUUUUUUUUUUUT STRYGE !

J'étais vraiment mort, mais aussi complètement excité. J'avais juste du mal à garder l'équilibre. Cash, lui, comme impatient, grattait déjà des notes aléatoires et espacées de quelques secondes à chaque fois.

-Je vous présente plus Mr. Izbel.

Impossible pour moi d'improviser dans l'état où on était. Impossible en fait de faire un truc autre que ce qu'on venait d'entendre, diffusé par les baffles du Stryge... Je choppai le micro, et d'une voix tout autre que celle du chanteur original, bien plus grave, bien moins juste, démarrai une chanson a cappella.

-Oh Mama I'm in fear for my life from the long arm of the law... Lawman has put an end to my running and I'm so far from my home...












EDDY


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 639
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   Mer 3 Déc - 13:51

Une fois Eddy rassuré, la fête commença. Je découvrit chez Roadtramp quelque chose qui me fit me réjouir de partir en tournée avec eux : ils étaient aussi enfoncés jusqu'au cou que moi dans les excès. Je ne vis pas Cort fumer, ni demander à s'éclipser aux chiottes pour prendre une dose. Mais qu'est-ce qu'il pouvait engloutir comme bière ! Et il s'éclipsait bien aux chiottes, ouais, souvent même, mais uniquement pour pisser ce qu'il avait absorber pour avoir de la place pour recommencer !

J'étais déjà un gros buveur, en plus d'être un junkie et d'être atteint de satyriasis, mais Cort, lui était clairement alcoolique. Aussi alcoolique que j'étais héroïnomane. Et le meilleur dans l'histoire, c'était qu'il n'avait pas l'air de le vivre mal. J'avais même l'impression qu'il ne s'en rendait même pas compte. Et j'espérais pour lui qu'il n'ouvre jamais les yeux là-dessus. Et qu'à la limite, il finisse par regarder la mort qui viendrait le prendre avec l'air étonné et innocent qui le caractérisait.

Et quand on fut complètement pleins et assez désinhiber pour se sentir assez forts pour monter sur scène improviser un truc, c'est exactement ce qu'on fit, sans se poser de questions. Alors que je pouvais me bourrer la gueule autant que j'aurais voulu au Crazy Ginger avec Billy et les autres, jamais quelque chose comme ça ne serait arrivé. Jamais. Parce que The Lightening aurait été plein, prêt à faire n'importe quoi, mais pas Billy.

On entama une chanson dont, vu mon état, j'eus du mal à me rappeler le titre et le groupe d'origine. Mais les riffs vinrent tout seuls une fois que Cort eu chanter les quelques premiers vers. Cort et son batteur avaient le public avec eux. Pas vraiment un public en fait, comme une bande de pote. Et je me sentais d'autant mieux. Roadtramp n'avait pas encore à faire à un public prêt à fondre sur la première fausse note pour se rependre en critique.

C'était ça que je voulais retrouver. Il fallait que je trouve le courage d'en parler à Billy, que je trouve seulement les mots. Quittons les stades ! Revenons à L.A.... En bref, rentrons à la maison...

Je m'abandonnai à la chanson. Et puis à celle-là succéda une autre chanson... Et la certitude grandissante que, lors de notre prochaine tournée, je partagerai mes excès avec Roadtramp.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Close Encounters Of The Third Kind [PV CASH!!!][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» Trash To Cash II : A Golden Night
» Cash Via Le Portable
» [Résultats] SmackDown - 25/11/11 (Bryan cash)
» Mÿ <3 __ Atelier [ - CLOSE - ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Stryge Bar-