AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 East Side Story [PV Delfino][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitimeMar 16 Déc - 14:45


Un nouveau manager, un album prêt mais qui ne sort pas, des désaccords avec Billy, l'excitation à l'idée d'une tournée dont je ne suis même pas sûr qu'elle se fera... Et puis cette névralgie dans les côtes dont je n'arrive pas à me débarrasser. Un mal physique qui me faisait l'effet d'être l'incarnation de tout ce qui me trottait dans la tête...

Tout ça me rendait extrêmement nerveux. Mes doigts étaient en sang tant je me rongeais les ongles. Et je n'arrivais pas à exprimer cette nervosité autrement. Jouer était même impossible : la sangle me faisait mal aux côtes et mes doigts avaient tendance à se mettre à trembler.

Et pour couronner le tout, j'étais clean... Depuis une semaine. Depuis que j'avais vu notre « manager » se pousser de la poudre dans le nez devant les yeux fermés de Billy trop occupé à chanter pour voir qui il avait réellement en face de lui. Et je ne voulais pas être comme ce mec. Je voulais pouvoir un jour le prendre sur le fait et montrer à Billy que ce mec était jamais qu'un junkie, comme la majorité des gens de L.A.

J'avais été malade les trois premiers jours. Je m'étais reclus chez ma mère, dans ma chambre, avec mes chats qui vivaient toujours chez elle. J'avais passé trois jours et trois nuits à gerber, à transpirer et à gémir à cause du manque. « Manque » communément appelé « grippe » chez moi. Même si je savais au fond de moi que maman n'était pas dupe.

Les derniers jours avaient été plus simples. J'étais resté chez maman, à Hollywood, à deux pas du Walk Of Fame, j'avais recommencé à me nourrir, mais restait cette putain de névralgie dont je n'arrivais pas à me défaire et qui me lançait jusque dans le bras.

Et cette douleur, plus tout le reste, était à deux doigts de me rendre fou. J'étais donc partit prendre l'air. J'avais picoré un bout de burger au Canter's Deli, puis j'étais allé au centre-commercial boire deux gorgées de milk-shake et dire bonjour à Hunter. Sans m'en rendre compte, je faisais le tour de L.A., tel que je le faisais lorsque je n'étais qu'un pré-ado perdu dans l'utérus de sa propre mère, L.A.

Et ce furent mes propres pieds qui me menèrent jusque dans l'East Side. Je n'en étais pas originaire, je venais d'une famille d'artiste d'Hollywood. Mais l'East Side avait marqué la frontière entre Cash, le petit métis en BMX et Cash, le guitariste accro à l'héroïne.

Comment s'appelait ce petit latino encore ? Celui qui vivait avec sa mère et dealait à la fois pour se faire passer pour un dur aux yeux des autres latinos... Et pour pouvoir aider financièrement sa mère ?

C'était cet immeuble, je m'en rappelais. C'était devant cet immeuble que j'avais hurler les premières fois où j'avais ressentis ce qu'étais le manque. Je me voyais encore hurler, la peur dans la voix, les larmes aux yeux :

-DELFINO !!!!!

Et chaque fois, Delfino descendait, avant que mes cris ne réveillent sa mère...


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitimeDim 21 Déc - 22:58

J’étais allongé dans mon lit à contempler le plafond avec comme seule compagnie les notes du célèbre groupe The Velvet Underground. Tout ça me rappelais mon passé et en conséquence, mon présent. Mon cercle d’ami était de plus en plus restreint car je sortais moins à cause du danger permanant qui me poursuivait. Chaque jour je me disais que j’aurais dû rester dealer, un point c’est tout ça m’aurait évité la solitude.  

L’odeur de ma mère était partout dans cet appartement malgré le fait qu’elle soit morte depuis un moment. Je l’avais repris à sa mort car le loyer était raisonnable et que son âme était encore dans les murs de ce petit trois pièces. Mes souvenirs d’elle restait gravés ici et je ne pouvais me résoudre à m’en aller.

Debout Delfino ! La petite voix dans ma tête m’ordonnait de réagir pour sortir de cette situation délicate. Je pourrais en parler au flic, mais l’issue serait de l’ordre du quitte ou double ce qui ne m’arrangeait pas vraiment.  Chaque fois que je cherchais une solution je me retrouvais devant une voie sans issue. Dealer à nouveau était la seule solution. Retrouver un gang pour me protéger de mes anciens camarades. Mais alors toutes mes promesses faites à ma mère ne seraient pas tenues.

Une petite cigarette pour me remonter le moral. La fumée qui s’engouffra dans mes poumons me procura un bien immense. C’était suffisant pour retrouver un peu de sérénité alors que mon cerveau cogitait à une solution introuvable. C’est le hurlement dehors qui me sortit de mon lit. Je connaissais ce cri, je l’avais déjà entendu plein de fois quand j’étais plus jeune. Je me précipitai vers la fenêtre regardant brièvement dehors. Cash Izbel était en bas. Oui, oui, Cash Izbel, le célèbre musicien ! Je ne l’avais plus vu depuis que je m’étais retiré du business. Je me demandais bien ce qu’il me voulait…

Par curiosité et aussi parce que s’il continuait à crier comme ça tout L.A., y compris mes ennemis, allait savoir que j’étais là, je descendis dans la rue où se trouvait Cash.

-Shhhht !

J’avais le doigt devant la bouche pour le faire parler moins fort. Comme je le faisais quand on était plus jeune et que je ne voulais pas qu’il réveille ma mère. Mais cette fois, c’était pour qu’il n’attire pas les mauvaise personne ici. La ruelle était vide pour le moment.

-Qu’est-ce que tu fais ici ? On ne s’est pas vu depuis un moment ? Qu’est-ce qui se passe?

Je parlais tout bas pour être sûr que personne n’entende.


Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 25 Déc - 13:23

Il se passa une éternité avant que Delfino n'apparaissent sur le pas de la porte de l'immeuble. Et c'est tremblant et suant que je l’accueillis. Pas à cause du manque : j'avais passé ce stade il y avait de cela déjà deux ou trois jours. Non, c'était la douleur qui me faisait suer. Il m'ordonna de parler moins fort et du coup, le prenant à la lettre, je me mis à chuchoter au point que s'il voulait m'entendre, il devait se pencher vers moi.

-J'ai peur, meeec... Je crève de trouille... Et Billy ne m'entend pas...

Ou il avait ignorer ce que j'essayais de lui gueuler à travers mes riffs lancinant. Des riffs qui traduisait cette peur qui me prenait aux tripes. La peur que The Lightening ne soit plus ce qu'il était sensé être. Un groupe de Rock... Je n'avais aucune envie de faire de l'Opéra !

Et puis il y avait Legrio. Dans mes rêves alors que j'étais en pleins manque, il n'avait pas des dents mais des crocs. Et il cherchait à déchiqueter Billy sans que je puisse bouger pour faire quelque chose. Il ressemblait à l'un de ces monstres peints sur les murs du Styge Bar.

-On est tombés dans un piège, meeec... Je crève de besoin d'héro...

Ouais, ça me revenait maintenant ! J'étais là pour l'héro, pour atténuer les arêtes acérées de la réalité. Pour atténuer cette douleur qui laissait mon bras gauche raide, le long de mon corps. Impossible pour moi de le lever.

Mais mon bras droit, lui, était parfaitement valide et s'accrocha à l'épaule du petit latino. Je devais serrer au point de lui faire mal à lui aussi, mais je n'en avais pas conscience.

-Je crève de mal...

De trouille ou de mal, j'étais bizarrement sûr d'une seule chose. C'était que je crevais. Ce n'était pas normal que j'aie aussi mal. Et pour moi, seule une bonne dose d'héroïne pouvait régler la chose. Mon front et mes cheveux dégoulinaient de sueur et ma vue était trouble.

Je finis par lâcher Delfino, récupérant ma main gauche pour la poser sur ma poitrine. Mon regard lui, quitta Delfino pour se fixer sur la lumière venant de l'entrée.

-Je peux entrer ? Je veux entrer. Avant qu'il ne m'attrape... Il a déjà eu Billy...


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitimeSam 27 Déc - 11:14

Cash était dans un état plus que misérable. Il tremblait et suait et c’était sûrement à cause de la drogue. J’avais toujours connu Cash drogué, j’étais même un moment son meilleur fournisseur. Il devait en avoir trouvé d’autre depuis que j’avais arrêté de vendre et pourtant c’était devant chez moi qu’était Cash aujourd’hui. Il parlait très bas, là c’était sûr que personne ne l’entendrait mais ça faisait suspect. Il avait peur, disait que Billy ne l’entendais pas, qu’ils étaient tombés dans un piège et SURTOUT qu’il avait besoin d’héro.

Merde, juste le mot qu’il ne fallait pas dire ici. Si l’un de mes anciens amis l’avait entendu j’étais mort. Je ne savais pas vraiment quoi lui dire alors j’optais pour le silence tout en le soutenant pour qu’il ne tombe pas. Il serrait fort mon bras et je manifestais ma douleur par des grimaces.

-Ça va aller, Cash.

Je n’en étais pas vraiment sûr vu que je ne comprenais pas vraiment de quoi le guitariste pouvait avoir peur. Il n’y avait que sa douleur qui était normal vu le manque de drogue. Il suait de plus en plus et moi je regardais partout de peur que quelqu’un me voie en compagnie de quelqu’un d’aussi célèbre et d’aussi drogué que Cash qui me lâcha enfin. Sa poitrine lui faisait mal et s’était mauvais signe. Il voulait entrer. Je regardais encore partout et comme il n’y avait personne je tirai Cash par le bras vers l’intérieur de l’immeuble.

-Oui, on rentre. Vite !

Qui pouvait bien en vouloir autant à Cash pour qu’il ait tellement peur ? Quelqu’un qui avait déjà mis le grappin sur Billy d’après le métisse. On monta dans mon appartement et je fermais à clé derrière nous. Le conduit Cash jusque dans le petit salon où était le divan.

-Installe-toi et raconte-moi clairement ce qui se passe… Qui veut t’attraper ?

Je ne voulais pas lui donner de la drogue tant que ça ne serait pas nécessaire. En plus, je n’en avais même pas de l’héroïne vu que je ne me droguais plus moi-même. Je préférais attendre que Cash se calme et m’explique avant de prendre une décision sur sa consommation. Je restais debout face à lui.




Dernière édition par Delfino Alvarez le Mar 30 Déc - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitimeSam 27 Déc - 12:25

La voix du petit latino, son accent si léger et si particulier, me replongea il y avait quelques années. Juste quelque chose comme quatre ou cinq ans grand maximum et pourtant, tout ça me semblait si loin. Je connaissais déjà Billy à l'époque, mais il n'était pas encore question de The Lightening. Par contre, mon histoire d'amour-haine avec l'héro, elle, avait déjà sérieusement bien débuté. Ainsi que ma relation commerciale avec Delfino Alvarez.

Une idée fixe me vint à l'esprit et ne me lâcha plus : il était plus petit, à l'époque. Et même si ça devait résulter du fait que moi, j'étais penché en avant à cause de la douleur, rien ne pourrait m'empêcher de penser qu'il était bel et bien plus petit, à ce moment-là.

Sa voix faisait écho à la mienne. Nos cordes vocales respectives trahissaient une peur bleue. Et si la mienne était purement psychologique, la sienne était belle et bien réelle, palpable. Il regardait partout, comme si des caméras ou des yeux invisibles nous observait. Je suivis son regard alors qu'il me tirait par le bras, m'invitant avec force à rentrer.

-Ouais ! Vite !... Ils sont là, tout autour.

Ma vue était floue, trouble, double. Et les lumières provenant des immeubles environnants étaient autant de paires d'yeux qui nous observaient.

L’appartement de Delfino était noir, tout noir ! C'était la première fois que je pouvais entrer. Parce que Delfino ne voulait jamais à cause de sa maman. Moi aussi, si j'avais vendu de la drogue, j'aurais pas voulu que mes clients voient ma maman... Ou que ma maman les voit eux... Je sais plus dans quel sens.

Je m'assis dans un vieux fauteuil défoncé dans lequel Delfino me lâcha. Le petit latino, qui avait vraiment grandit depuis la dernière fois, s'installa aussi, me regarda dans les yeux et me posa doucement des questions. Assez lentement pour que les vestiges de ma concentration puissent le suivre.

-Heeeeuuaaa...

Mon regard se perdit dans le vide un moment. Entre le moment où je m'étais tenu devant l'immeuble de Delfino et maintenant, où j'étais installé un peu plus confortablement, j'avais perdu le fil.

-Il me faut de l'héro... ?

Une crampe me pris brusquement dans les côtes, me coupant le souffle. Je comptai jusque trois puis elle disparu tout aussi vite qu'elle était venue, me laissant enfin parler.

-C'est Maureyn Legrio... Le manager. Il veut forcer Billy à faire de l'Opéra...

C'était cette autre idée fixe qui me turlupinait. J'admirais les œuvres de Shakespeare. Mais on était un groupe de rock.

Je savais bien sûr ce qu'était un Opéra Rock, c'était la douleur, la peur et le manque psychologique qui distordaient ma réalité. Mais peut importait. Un Opéra Rock était quelque chose de construit, de logique... Alors que ce que voulait transmettre The Lightening, et The lightening lui-même, était tout sauf logique.

-Où est ta maman ?


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitimeMar 30 Déc - 16:53

Cash ne me rassurait pas. Il avait senti ma peur et mes regards vers les alentours. Alors on s’était dépêché de rentrer dans l’immeuble. Cash titubait et souffrait beaucoup. L’amener jusque dans mon appartement n’était pas la plus facile des choses à faire. Ce n’est que quand Cash s’écoula dans un de mes divans que je soupirai de soulagement.

J’attendais que Cash me donne des indications sur son état et surtout ce qui le rendait aussi angoissé. Si c’était la drogue, je n’aurais pas grand-chose à part un peu de cannabis à lui offrir mais je ne pensais pas que ça assouvisse les envies du guitariste. Il voulait de l’héro, ou plutôt me demandais s’il voulait de l’héro.

-Euh….

Je bondis vers lui lorsque la douleur le pris aux côtes mais ça ne servait à rien parce que la douleur s’en alla tout de suite. Je repris ma place initiale quand Cash repris le fil de la conversation. Son histoire était logique, j’avais lu quelques trucs sur le nouveau manager de The Lightening dans les journaux. Les explications du guitariste me firent sourire.

-De l’opéra ? Je ne pense pas qu’un manager propose à un groupe de rock de faire de l’opéra. Et même si c’était le cas, Billy ne voudrait jamais, contraint ou non.

Je ne connaissais pas du tout Billy, hormis ce qui était dit sur lui dans les magazines mais je l’imaginais mal, vu sa réputation, accepté de faire quelque chose qu’il n’avait pas envie de faire.

-Tu as du mal comprendre. Legrio ne peut pas être pire qu’un autre manager, si ?

Je ne connaissais pas du tout ce manager, ni en chair et en os ni de réputation mais je voyais bien que Cash s’en méfiait comme la peste. Le discours de Cash était décousu et il venait de remarquer l’absence de ma mère. Je baissai les yeux vers le sol.

-Ma mère est morte… Ça fait un petit moment maintenant.

Elle n’était pas vieille et je vivais toujours avec elle avant qu’elle ne meure. Cash la connaissais un peu. Je regardai un petit coup l’une des photos de ma mère qui était au mur en soupirant.


Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 769
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 1 Jan - 18:20


La voix de Delfino me rassurait ainsi que le décor dans lequel on se trouvait maintenant. L'appartement était petit, mais il y avait des bibelots et des photos qui témoignait d'une présence féminine et rassurante. Pas celle d'une éventuelle copine à Delfino, qui aurait été jeune et probablement belle, avec tout les inconvénients que ça pouvait impliquer. Non, la présence que je ressentais était bienveillante, plus ancienne que nos vies à mon ami et à moi...

Je racontai donc à Delfino ce qui m'amenait, sans plus trop savoir si c'était la douleur, le manque, ou la peur qui avait poussé mes pieds à me traîner jusqu'à la demeure de mon ex-dealer. Depuis combien de temps on ne s'était pas vus, lui et moi ? Cela n'avait pas vraiment d'importance, parce que j'étais venu à lui comme si on s'était quittés la veille.

D'ailleurs, il n'avait pas changé. Le temps avait moins d'emprise sur lui.

Il soutenait qu'un manager ne proposerait pas à un groupe de rock de faire de l'Opéra. Je me penchai un peu vers lui, tenant toujours mon bras, machinalement, comme pour lui dire un secret.

-Je l'ai entendu le dire. « Opéra Rock » c'est ce qu'il a dit...

Je marquai une pause, prenant une inspiration désespérée...

-Et Billy a l'air déterminé... A l'écouter... C'est le mec qui joue dans Le Lagon Bleu, tu vois ? Le Blond avec sa gonzesse...

La présence rassurante qui flottait dans l'appartement, ce parfum léger, presque imperceptible, apaisait mon esprit, mais ne semblait pas avoir d'emprise sur mon corps. Mon cœur était indomptable, un lion dans sa cage d'os... Qui cognait pour sortir.

Delfino m'annonça que sa maman était morte... Et ça ne datait pas d'hier. Je tendis vers lui celui de mes bras qui ne me faisait pas mal et posai ma main sur la sienne.

-Je dirai à Adriana de la protéger. Je lui dirai qu'elle est encore ici.

Un éclair, soudain, blanc, aveuglant. Une douleur sourde et fulgurante dans ma poitrine, puis plus rien. Enfin, la douleur n'était plus qu'un vague picotement assez lointain pour ne plus être le centre de mon attention.

J'étais dans le noir, une obscurité douce, loin d'être oppressante... Comme un voile de soie. J'étais loin de Maureyn Legrio, loin de Lenny Knowles, loin de Ruby, loin d'Eddy Cort, loin d'Evelyn Fallen, loin de Jayden Lucky, Loin de Kayden, de Timmy Evans mangeant son steak au Canter's Deli, loin d'Eileen Krambeurk...

J'étais encore plus loin de toutes cette salope de Savannah Osborne, loin de cette voiture où il n'y avait pas moyen de verrouiller la portière passager, loin de cette fois où ma grand-mère a failli se rendre compte que j'étais shooté alors que je faisais du BMX sur un chantier en plein L.A., loin de cette guitare avec une seule corde, loin des dispute entre mes parents, loin de ce type qui était au lit avec maman, ce soir-là, loin de tous ces gens qui parlaient avec des mots que je ne comprenais pas, loin de cette angoisse qui me prenait aux tripes au point de me faire hurler...

Adriana arrivait, ondulant doucement dans le néant... Ride The Snake, The Snake Is Long, Ride The Snake To The Lake, The Ancient Lake, Baby...

Ces paroles de Jim Morrison résonnaient...

Plus rien n'avait d'importance.


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 362
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitimeDim 4 Jan - 16:14

Opéra rock c’était quand même plus logique que opéra tout court. Cash aimait bien ce qu’il faisait comme il le faisait, il n’était pas du genre à mettre des paillette et un fil rouge à ses shows. Mais voilà, Cash était inquiet parce que Billy voulait faire cet opéra rock.

-Le mec du lagon bleu ?

Je me mis à éclater de rire pour finir par me calmer rapidement pour reprendre mon sérieux. Cash pouvait avoir l’air paumé mais il ne perdait pas le nord. J’avais vu une photo de Legrio dans la presse et c’est vrai qu’il ressemblait à l’acteur de ce film.

-Ils se ressemblent mais ce n’est pas la même personne.

Je souriais parce que cette histoire était bien drôle. Cash faisait des drôle de rapprochement et je crois que Legrio va devoir s’habituer à cette méprise avec l’acteur du film parce que je ne pensais pas que le guitariste allait démordre de cette ressemblance.

Le sujet de ma maman intervint dans la conversation. En parler me rendait triste car je n’avais pas encore accepté qu’elle soit morte. Elle était partie trop jeune et m’avait laissé tout seul sans autres ressources que les gangs que j’avais quitté depuis. Cash la connaissait et disait qu’Adriana de la protéger et que ma mère était encore ici. Je ne savais pas qui était cette Adriana mais j’appréciais l’intention.

-Je sais, je sens aussi sa présence. Qui est Adriana ?

Je n’aurais pas la réponse à ma question parce que en quelques secondes les yeux de Cash se révulsèrent et il se tordit de douleur. Il s’écroula dans le divan, inconscient. Je bondis sur mes pieds l’air horrifié parce que je venais de voir. Je fonçais sur Cash et eu comme réflexe de le secouer.

-Cash réveille-toi !!

Aucune réaction. Mes notions de secourismes étaient vagues malgré toutes les overdoses que j’avais vues. Les signes vitaux de Cash étaient inquiétants et je le mis en position latérale avant de bondir sur mon téléphone.

-Oui ! Ici Delfino Alvarez ! Il y a une urgence chez moi ! Quelqu’un a fait un malaise ! Il ne réagit plus !

La femme au téléphone me demanda de me calmer et je lui donna mon adresse. Après avoir raccroché, je revins vers Cash et lui tint la main. Je crevais de trouille, je ne voulais pas qu'il meurt. Mes mains devenaient moites à cause du stress.

-Tiens bon, mec !

Je ne voulais pas que le guitariste de The Lightening crève chez moi ! Surtout parce qu'il s'agissait d'un ami. Les minutes passèrent comme des heures avant que je n’entende les sirènes de l’ambulance dehors.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




East Side Story [PV Delfino][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: East Side Story [PV Delfino][TERMINE]   East Side Story [PV Delfino][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

East Side Story [PV Delfino][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maple story
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]
» 07.Chuuut !...That's a secret ! [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Petites rues-