AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Delfino Alvarez


Messages : 233
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Dim 4 Jan - 16:51

Je n’en pouvais plus d’attendre dans cette ambiance aseptisée. J’attendais les résultats depuis que j’avais quitté Cash à l’entrée des soins-intensifs. Je l’avais suivi jusqu’ici pour ne pas le laisser tout seul. Il avait fait un arrêt cardiaque c’est ce que j’ai entendus des conversations rapides des infirmiers qui étaient venus jusque chez moi. Depuis ce diagnostic, on ne m’avait plus rien dit, comme si je n’existais pas.  

J’étais dans la salle d’attente à tourner en rond et en demandant des nouvelles à chaque infirmiers qui passaient mais chaque fois ils faisaient comme s’ils n’avaient pas le temps pour me répondre. Le fait que ce soit Cash Izbel la victime avait mis tout l’hôpital en émois et maintenant tout le monde ne parlait plus que de ça. Tous les patients que je croisais, tous les gens de passages ne parlaient que de Cash et de ce qui lui était arrivé. Les nouvelles vont vite et moi je souffrais de n’en savoir pas plus.

Je n’en pouvais plus de cette attente et je sortis de la salle pour intercepter la première infirmière qui passait. Je me postais devant elle pour ne plus qu’elle parte.

-Comment va Cash Izbel ? C’est moi qui ait appelé l’ambulance, je suis son ami ! Je veux savoir !

J’insistais sur la dernière phrase pour bien lui montrer que je me faisais un sang d’encre. Elle tenta un sourire rassurant.

-Il est toujours aux soins intensifs. Son cœur à recommencer à battre, il faut encore attendre pour en savoir plus.

Elle n’en dit pas plus et repartis sans que je puisse réagir. Je devais me résigner à attendre encore. Si Cash ne s’en sortais pas j’allais m’en vouloir à vie. Les conséquences sur son groupe allaient être énormes. La nouvelle allait vite se rependre dehors et je m’attendais à voir débarquer des gens proches de Cash.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mar 6 Jan - 16:35

Hold On ft. Whoever Wants To.


Maureyn Legrio, le nouveau manager de The Lightening, était bien loin d'être Lenny Knowles, c'était clair. Et pour le coup, je me disais que Cash avait peut-être raison de s'en méfier, de ne pas lui accorder aussi vite sa confiance que ne le faisait Billy. Mais je n'aurais pas voulu être à sa place : le jeune manager venait d'arriver et tout semblait aller de travers avec The Lightening.

D'abord, il y avait eu la rupture entre Ruby et Billy... Et maintenant, ça...

C'était Billy qui m'avait appelé, complètement paniqué. J'ai d'abord cru à une crise, à une rechute suite à sa rupture. Mais non. Après quelques minutes au téléphone à essayer de le calmer un peu pour que je puisse comprendre ce qu'il se passait, je restai bouche bée, le cornet du téléphone de la cave du building MTI en main.

Cash Izbel était à l’hôpital suite à une crise cardiaque.

-Billy. Ne bouge pas. Je viens te chercher. Ne prend pas ta voiture.

Je doutais que le chanteur le fasse. Il n'aimait pas conduire en général. Mais dans la panique, Billy était imprévisible et je préférait lui dire plutôt que de le laisser dans le flou. Tout en remontant les escaliers en courant, je jurais dans ma barbe. Putain... Lenny Knwoles, au moins, connaissait les gens qui bossaient pour lui. Et surtout, il connaissait Billy Lighter. Jamais Lenny n'aurait appelé Billy en premier après avoir reçu le coup de fil de l'hosto. Lenny m'aurait appelé, ou il aurait appelé Liam... Mais pas Billy, jamais !

Mais je ne pouvais pas en vouloir à Legrio. Il venait d'arriver, comment aurait-il pu déjà nous connaître tous. Il n'empêche que c'était pas évident... Et que si Cash survivait, ça n'allait pas aider le manager, si le guitariste l'apprenait. 

Je sautai dans l'Impala et traçai ma route jusqu'à Malibu. Et que les flics aillent se faire voir, pour une fois ! C'était une question d'urgence ! Pas pour Cash, qui était entre des mains expertes à l’hôpital, mais pour Billy, qui ne pouvait pas rester seul dans l'état où il était. J'arrivai dans la cour de la villa et sonnai à la porte...

-Billy, c'est Abel, c'est moi ! 

Je frappai du plat de la main sur la porte. Et j'étais stressé. J'espérais que Billy n'ait pas fait de connerie.

-Je suis prêt, Bill. La voiture tourne, on peut aller voir Cash !

Je n'avais pas eu l’hôpital en ligne et je n'avais aucune idée de l'état dans lequel était Cash ou si ses jours étaient en danger... 
© Billy Lighter


Spoiler:
 











Abel


Dernière édition par Abel Hudson le Ven 9 Jan - 11:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2048
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mer 7 Jan - 17:29

           
Hold On ft. Abel Hudson & Delfino Alvarez & Cash Izbel


Vous connaissez ce sentiment  étrange qui vous indique que quelque chose de grave c’est passé ? C’est ce que j’ai ressenti ce soir alors que j’étais en train d’écrire de nombreuses chansons parlant d’un seul et même sujet : la rupture. Ce sentiment était tellement présent que j’ai était contraint d’arrêter d’écrire. Mon estomac était retourné et j’en avais des nausées. Au début, je croyais que c’était le contrecoup de la rupture ou bien encore le fait d’être resté enfermer plusieurs jours dans mon énorme villa. Trop grand, il fallait l’avouer, pour une seule personne. J’avais fait le tour de la maison pour me changer les idées et, en faisant ce tour, je me suis rendu compte à quel point certaines pièces étaient vide.

Ce sentiment s’accentua quand j’entendis le téléphone. Si on m’appelait c’était sûrement pour une très bonne raison. C’était rare les gens qui m’appelaient pour rien… Jamais personne n’aurais osé me dérangé pour autre chose que quelque chose d’important. J’hésitais quelque seconde avant de décrocher car j’avais un mauvais pressentiment. Mais je me voyais mal raté ce coup de fil et vivre le reste de la soirée à me demander qui appelait et pourquoi. Alors je décrochai…

C’était Maureyn. Son ton de voix n’annonçait rien de bon. Mais il ne tourna pas autour du pot… Et quand la nouvelle tomba mon cœur se mis à battre très vite.

-Non… Non ! Non !

Cash… Son cœur avait lâché. Et je ne voulais pas croire Maureyn. Mais le manager confirma la nouvelle alors que mon corps se mis à trembler. Pourquoi maintenant ? Pourquoi lui ? Je n’arrivais plus à parler, mes larmes coulaient d’angoisse. Maureyn acheva la conversation par un : je te rappellerai quand j’en saurais plus avant de raccrocher. Je lâchais le cornet du téléphone. Est-ce que j’étais maudit ou quelque chose comme ça ? Le départ de Ruby et maintenant, le cœur de Cash qui lâche. Et si son état empirait, qu’est-ce que j’allais faire ? Sans lui je ne saurais plus faire de musique, sans lui je n’allais plus savoir rien faire du tout… Et sans musique, comment j’allais survivre ?

Je me sentais incapable de bouger. Seul, je me sentais complètement perdu. Je fixai alors le piano et eu un réflexe. Celui de reprendre le cornet pour appeler la seul personne qui pourrait m’aider : Abel. Le roadie décrocha et d’une voix complètement affolé je lui racontai ce que Maureyn venait de me dire.

-Abel ! Faut que tu viennes ! S’il te plait. Cash… Il a fait une crise cardiaque. Il est à l’hôpital… Faut y aller. Il faut le voir! Je veux le voir !

La voix d’Abel me demanda de ne pas bouger. J’aurais pu y aller tout seul, j’avais une voiture. Mais je me voyais mal la conduire de Malibu à L.A. dans l’état où j’étais. J’allais me perdre. Je donnai mon accord à Abel et raccrochai.

Et s’il ne s’en sortait pas ? C’était ce qui trottait dans ma tête alors que je faisais les cents pas dans le living. La colère, la rage à cause du sort qui s’acharne ne faisait que monter de minutes en minutes et je finis par envoyé mon poing dans un grand miroir qui était accroché au mur, le brisant. Je n’avais même pas mal, les coupures ne me faisait rien tellement j’étais atteint par ce qui était arrivé à Cash. Je me retournais pour me mettre dos au mur ma mains ensanglanté macula le sol. Je ne bougeais plus essayant de me rappeler les dernières paroles que j’avais dites à Cash, la dernière fois qu’on s’était vu.

La sonnette retenti et Abel se manifesta. Je pris le temps avant de réagir et finis par ouvrir la porte. Je passais à côté d’Abel et montais dans la voiture. Je me recroquevillais sur le siège alors que le roadie monta aussi.

-Vite… Vite… Vite…

Je répétais ça en boucle alors qu’Abel démarra. Bordel Cash… Je tenais ma main blessé dans mon autre main, empêchant Abel d’y toucher. Je regardais le paysage les yeux dans le vague, complètement détruit par la nouvelle. Et enfin, après des minutes de routes, l’hôpital de L.A. était devant nous.  Rapidement, je sortis de la voiture et entrait dans l’hôpital en courant sentant Abel à ma poursuite. Une fois entré je me postais devant la réception.

-JE VEUX VOIR CASH IZBEL ! VITE ! MAINTENANT !

Ma notion de la réalité était complètement foutue, je ne savais plus ce que je faisais…
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Mer 14 Jan - 17:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Cash Izbel


Messages : 609
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Dim 11 Jan - 12:36

Hold On ft. All the fuckers who are my friends.


Adriana arrivait, ondulant doucement dans le néant... Ride The Snake, The Snake Is Long, Ride The Snake To The Lake, The Ancient Lake, Baby...

Ces paroles de Jim Morrison résonnaient...

Plus rien n'avait d'importance.




Non.

Billy.

Billy avait de l'importance. The Lightening. On n'en avait pas terminé.

Un bruit sourd me sembla venir du plus profond de moi-même. Faible, ténu, mais bien présent.

Adriana, flottant dans le noir, se dressa devant moi, qui flottait également. Elle était plus grande que moi, quand elle s'étendait de tout son long comme ça. Son museau était si proche de mon visage que je sentais presque le bout de sa langue venir me chatouiller le nez.

Et elle se rapprocha, comme une amante, posa son cou interminable sur mon épaule pour venir me siffloter à l'oreille.

*Tu te trompes de serpent, Cash... Mon amour...*

Elle s'éloigna ensuite de moi, me fit face un instant, puis disparu en une poussière d'étoile me rappelant vaguement de l'héroïne éparpillée sur la moquette noire d'une chambre d'hôtel quelconque par laquelle j'avais du passer lors de notre dernière tournée. Sans pouvoir la resituer.

Que voulait dire Adriana ? Pourquoi avait elle disparu ? Ma déesse maudite... « Ride The Snake » disait Morrison. Ride The Snake. He's Long. And His Skin Is Cold...

Que devais-je comprendre à toutes ces foutues énigmes ? Si le serpent qui me sauverait n'était pas Adriana, qui était-il ?

Et qu'est-ce que je foutais là, déjà ?

Je regardai autour de moi et l'obscurité commença à s'éclaircir, comme si l'aube se levait...

Et je me mis à tomber, d'abord doucement, puis de plus en plus vite. Jusqu'à ce que la peur me prenne au ventre et que je me mette à hurler.

Puis la lumière blanche m'aveugla.
© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Delfino Alvarez


Messages : 233
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Dim 11 Jan - 18:28

Hold On ft. Lots of people


Je m’étais résigné parce que j’étais sûr que personne n’allais me donner des nouvelles avant longtemps. Les infirmiers étaient bien trop pressés et concentrés sur leur travail pour pouvoir répondre à toutes mes interrogations. Je restais donc assis dans la petite salle d’attente de l’étage pas loin des soins intensifs. Mes pensées étaient focalisées sur Cash et sur ce qui arriverais si tout tournais mal.

Tout à coup, quelqu’un se mis à crier à l’étage juste en dessous du mien. La salle d’attente n’était pas très loin de l’escalier qui menait à l’accueil de l’hôpital alors on pouvait clairement entendre l’appel du gars en bas. C’était quelqu’un qui voulait voir Cash et sa voix m’était familière. Précipitamment, je dévalai les escaliers jusqu’à la dernière marche ou j’arrêtai ma course. Il y avait Billy Lighter là, en bas, à quelques mètres de moi. Il était planté devant l’accueil à demander après Cash. C’était un spectacle inédit ! Il avait dû apprendre la nouvelle par quelqu’un. A L.A. les nouvelles vont vite. La fille de l’accueil essayait de le résonner. Je plaignais cette pauvre femme, Billy était pas un gars facile d’après la presse.

Pas loin derrière le chanteur roux se trouvait Abel. Mon pote Abel le roadie. Alors c’était bien vrai, il était vraiment affilié à The Lightening. Là j’en avais une bonne preuve. Le roadie ne m’avait pas encore vu étant donné que lui aussi était préoccupé par les frasques de Billy.

-Abel !

Je criais de là où j’étais et après avoir attiré son attention, je m’approchais de lui.

-Cash est aux soins intensifs. Son cœur a recommencer à battre mais ils n’ont pas voulu m’en dire plus.

Je lui disais ce qu’on m’avait dit. Parce que les gens n’étaient, il semble, pas déterminé à dire quoi que ce soit à Billy.
© Billy Lighter




Dernière édition par Delfino Alvarez le Dim 18 Jan - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mer 14 Jan - 12:08

Hold On ft. Whoever Wants To.


J'eus un stress de quelques secondes, qui me parurent être des minutes, entre le moment où je me manifestai assez bruyamment à la porte de la villa et celle où Billy vint ouvrir. Je ne savais vraiment pas dans quel état j'allais retrouver le chanteur après une nouvelle pareille. Mais j'avais quand même la certitude qu'il ne ferait pas d'énorme connerie tant qu'il n'aurait pas vu dans quel état était réellement son guitariste.

Sauf que le t-shirt de Billy était en sang lorsqu'il ouvrit la porte. Heureusement, ce qui me rassura tout de suite, c'était que le chanteur n'avait pas l'air à l'Ouest, au contraire. Il courut presque s'engouffrer dans l'Impala avant même que j'aie eu le temps de lui dire quelque chose. Du coup, j'embarquai moi aussi en quatrième vitesse. Mais avant de démarrer, je voulais jeter un coup d'oeil à la blessure de Billy. Mais il ne me laissa pas faire.

Je n'insistai pas. On ne ferait que perdre du temps et puis, de toute façon, c'était quand même à l'hosto qu'on allait.

Je démarrai en trombe et même si je roulais plutôt vite en redescendant de Malibu, le trajet me paru interminable. Pourtant, il n'y avait même pas énormément de circulation, vu qu'on était en pleine nuit.

On fini par y arriver.

Et Billy agressa la réceptionniste, avant que j'aie pu le retenir. Lui qui cherchait d'habitude à être discret dans les lieux publics hurlait qu'il voulait voir Cash. Maintenant. Il n'y avait rien à faire. Il était une rockstar et restait une rockstar.

Je posais mes mains sur les épaules de Billy, pour attirer son attention, quand j'entendis mon nom derrière moi. Je me retournai vers un petit latino. Il me fallut deux secondes pour le remettre, mais l'aventure que j'avais vécue avec l'ex-dealer me revint facilement en mémoire...

-Delfino !

Il s'approcha de nous, nous donnant des nouvelles de Cash avant même que j'aie pu lui demander ce qu'il faisait là et s'il allait bien. De mes mains, je retenais Billy d'aller je ne savais où. Delfino nous annonça que Cash était aux soins intensifs mais que son cœur avait recommencé à battre. Je me sentis me détendre et, imperceptiblement, les épaules du chanteur de The Lightening firent de même.

-Tu sais s'il est hors de danger ? Et quand on pourra aller le voir ?

Je me doutais qu'aux soins intensifs, on aurait pas le droit d'entrer. A la limite, on pourra peut-être le voir de derrière une vitre. Mais de toute façon, il fallait qu'on fasse soigner la main de Billy. Delfino non plus, à y regarder de plus près, n'avait pas l'air bien.

-Ça va ? T'es là pour quoi ?
© Billy Lighter











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2048
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mer 14 Jan - 17:40

           
Hold On ft. Abel Hudson & Delfino Alvarez & Cash Izbel


Cette réceptionniste… Elle était toute affolée alors que je lui demandais un simple truc : voir Cash ! Il lui suffisait de me dire le chemin mais elle s’obstinait à me dire de me calmer. Et plus elle le faisait, plus je m’énervais. Plus je m’énervais plus je haussais le ton. Et plus je haussais le ton plus j’étais mort de trouille de ne plus jamais voir Cash.

Il n’y avait que le contact des mains d’Abel sur mes épaules qui m’empêchaient de littéralement sauter sur la réceptionniste pour lui soutirer les informations d’une manière beaucoup plus radicale. Ce simple geste m’empêchait de commettre un acte qui m’aurait valu une bonne amande. Même si, soyons franc, l’argent je m’en balançais. J’en avais bien trop pour le compter.

La réceptionniste disait qu’elle allait appeler une infirmière. Je ne voulais pas une infirmière, je voulais voir Cash ! Fuck, c’est si dur à comprendre ? Mais c’était le sang qui dégoulinait de ma main qui semblait préoccuper la réceptionniste, pas ma demande. Et ça… Ca… Ca rien… Parce que mon cerveau ne réussit pas à penser plus loin vu que le mot Cash atterri dans mes oreilles. Un type à l’accent latino très marqué vint nous dire quelques nouvelles. Le cœur de Cash… Il battait. Mais comment ce type… Un latino… Je le voyais maintenant parce que je m’étais légèrement retourné. Comment ce type savait ça ? Et puis c’était qui d’abord ? Et puis il connaissait Abel et Abel le connaissait. Il connaissait Cash aussi… Personnellement ? Ou par la presse ? Il avait entendu des rumeurs ou bien ?

Les quelques questions que je me posais dans ma tête à la vitesse VV’,  Abel les formula de vive voix au latino. Delfino… C’était son nom… Au latino, pas à Abel. Je l’avais entendu. Moi je voulais des réponses alors que derrière on m’interpella.

-Mr. Lighter, on va vous emmener pour soigner votre main. Veuillez nous suivre s’il vous plait…

Je me retournai, une infirmière avait parlée. Elle était suivit par deux autres infirmiers assez baraqué. C’était quoi ça, des gardes du corps médecin ? Elle avançais prudemment et je leur lançai un regard noir leur faisant signe de ne plus avancer.

-Deux secondes ! Je parle ! Vous voyez pas ?!

J’étais à cran et très agressif, mon regard se retourna vers Delfino alors que je me défaisais du contact d’Abel.

-Alors, réponds ! Les questions réponds-y ! Comment va Cash ? Je veux le voir, tu sais…

C’était à la limite de la supplication. Mais le fait de savoir que son cœur avait redémarré me donnait l’espoir de pouvoir lui parler et comprendre.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Mar 20 Jan - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Delfino Alvarez


Messages : 233
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Dim 18 Jan - 19:38

Hold On ft. Lots of people


Jamais dans toute ma vie je n’aurais pensé rencontrer Billy Lighter et encore moins dans des circonstances pareilles. C’était un hasard si Cash était venu chez moi juste au moment de faire sa crise cardiaque. Il aurait pu être n’importe où d’autre.

Je ne voulais pas interpeller Billy car je trouvais ça trop bizarre et heureusement pour moi il y avait Abel avec lui. Là encore c’était un hasard mais pour une fois il faisait bien les choses. J’étais arrivé par derrière le roadie et l’avait interpellé. J’étais content qu’il ne m’ait pas oublié car resitué qui j’étais maintenant c’était un peu délicat. Je pouvais donc enchainer sur les nouvelles que j’avais recueillies sur Cash. Abel avait fort à faire avec Billy qui s’énervait toujours sur la réceptionniste mais ça n’empêcha pas mon pote de me bombarder de questions.

-Ben…

Je voulais y répondre, mais j’étais un peu coupé par une armée d’infirmier qui tentaient d’emmener Billy ailleurs pour le soigner. La main du chanteur était salement amochée et je me demandais bien ce qui lui était arrivé. Les rockstars font parfois des choses bizarres. Mais voilà, Billy c’était Billy et il était bien comme les journaux le décrivaient. Il refusa catégoriquement de les suivre et se retourna vers moi pour me forcer à répondre de quelques phrases autoritaires. Waw, ce type aurait pu faire un bon chef de gang. Il s’inquiétait sincèrement pour Cash. Je captai son regard mais comme c’était Abel qui m’avait posé les questions, c’est sur ce dernier que je fini par poser mon regard.

-Je ne sais pas. L’infirmière m’a dit qu’il fallait attendre pour en apprendre plus. Elle ne m’a rien dit d’autre que ce que je viens de vous dire. Pourtant, j’ai essayé depuis que je suis ici d’obtenir des informations mais ils ont tous décidé de la fermer. Je ne sais pas du tout quand on pourra aller le voir.

Je m’incluais dans le « on » parce que je me sentais un peu responsable de ce qui était arrivé à Cash. Puis c’était moi qu’il était venu voir alors je voulais aussi être à ses côtés. Tout ça, Abel et Billy ne le savait pas. Ils ne savaient pas que Cash, c’était chez moi que son cœur avait lâché.

-Je suis là parce que Cash était chez moi quand il a fait une crise cardiaque. Il était venu me voir.

Je n’allais quand même pas leur dire qu’il était chez moi pour essayer d’avoir un peu de drogue pour faire passer son stress.  D’après les journaux, Billy détestais l’addiction de Cash. Je revalais ma salive sachant très bien que Billy allait probablement me demander ce que Cash foutait chez moi et quel était mon rapport avec lui.

Les quelques infirmiers exhortaient toujours Billy à les suivre malgré qu’on parlait.
© Billy Lighter




Dernière édition par Delfino Alvarez le Jeu 22 Jan - 18:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 609
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Lun 19 Jan - 18:49

Hold On ft. All the fuckers who are my friends.


Puis la lumière blanche m'aveugla.



Je ne pouvais pas être mort. Adriana ne m'aurait pas dit que je pouvait être sauvé si je devais mourir. Et puis... Ça faisait trop mal pour être la mort. Élevé dans une famille athée, je ne croyais ni au paradis, ni à l'enfer, du moins, pas tel que les religions les concevaient.

Ça ne pouvait pas faire aussi mal. Seule la vie avait ce pouvoir.

Les contours devinrent plus nets alors que je plissais les yeux. Je levai la main pour me protéger de la lumière, mais ne put retenir un gémissement de douleur. Mes muscles étaient endoloris, comme si je m'étais violemment contracté.

Des visages flous vinrent me protéger un peu de la lumière froide, violente, soulageant mes yeux. Des mains douces, fraîches, rassurantes se posèrent doucement sur mes joues, mon front, et mon torse, seules sources de chaleur dans ce nouveau monde effrayant, hostile... Et mon angoisse fit brusquement battre mon cœur plus vite, provoquant une douleur atroce dans mon torse.

Mais cela ne dura pas.

Quelque chose de bien plus rassurant encore que les mains qui circulaient doucement sur ma peau apparu. Quelque chose de familier... Une aiguille s'enfonçait dans mon bras, me détendant avant même que le produit que contenait la seringue ne pénètre dans mes veines, provoquant des chuchotis chez les extraterrestres qui m'entouraient.

Je reprenais petit à petit conscience de mon corps et la douleur dans mon torse s'atténua. Je pus aussi à nouveau bouger mon bras gauche. Tel un nouveau-né, je redécouvrais mes fonctions motrices et repris aussi conscience des sons que j'entendais.

Mon cœur battait, mais ne faisait plus le même bruit qu'avant. Il faisait « Bip ! » au lieu d'un « Boom » sourd. Mon nez et ma bouche étaient emprisonnés dans une muselière et lorsque j'essayai faiblement de m'en libérer, un des extraterrestres se pencha sur moi... Elle attrapa doucement ma main et la garda dans les siennes, en murmurant doucement de rester calme, de ne pas avoir peur... Une jolie extraterrestre, avec de beaux yeux bleus, des cheveux blonds... Mais elle n'avait pas de bouche, ni de nez, juste un carré blanc à la place. Comment embrassait-elle l'alien qu'elle aimait ? Faudra que je lui pose la question... Dès que je pourrai...

Avec une telle geôlière, je me laissai faire, je laissai aussi la muselière. Je refermai les yeux... Combien de temps, aucune idée... Un clin d'œil ? Quelques années ?

Je les rouvris brusquement quand, dans ma tête, j'entendis Billy hurler mon nom.

Je me redressai, faisant sursauter la jolie extraterrestre et en rameutant d'autres qui essayèrent de me recoucher fermement, sans être brutaux. J'arrachai la muselière.

-JE VEUX VOIR BILLY LIGHTER ! VITE! MAINTENANT !

© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Lun 19 Jan - 20:49

J’étais au lit quand Maureyn, m’avait appelé pour me donner des nouvelles sur Cash. En raccrochant le téléphone, c’a m’as pris quelques minutes pour absorber la nouvelle qu’elle venait de me dire. « Wow, Cash est à l’hôpital » je me disais, un peu sous l’état de choc. Je savais qu’il était stressé dernièrement, mais je ne croyais pas que c’était sérieux au point où il ferait une crise de cœur. Une fois le choc initial passé, je m’habillais en chemin de la porte de sortie. J’embarquais dans ma Trans-Am, et me précipitais vers l’hôpital ou se trouvait Cash.

En entrant dans l’édifice, je vois Billy qui cause toute une scène, et Abel qui tente de le calmer. Je conserve mes distances de toute la commotion car je préfère éviter Billy quand il se trouve dans un état pareil. Mais, à vrai dire, sans le savoir Billy me fait une grande faveur, alors que toute l’attention de la sécurité et du staff de l’hôpital est vers lui et Abel, je peux me faufiler dans les couloirs de l’hôpital incognito. Puis, alors que je regarde dans les fenêtres de portes pour trouver Cash. J’entends crier du bout du couloir.

JE VEUX VOIR BILLY LIGHTER ! VITE! MAINTENANT !

Je regarde et vois des infirmiers se rendre dans la salle au fond du couloir. J’approche la chambre d’où vient le vacarme et je peux voir Cash qui tente de se lever et des infirmiers qui le retiennent et tentent de le remettre au lit. Alors que j’observe la scène, j’entends une voix de femme derrière moi.

QUE FAITES-VOUS ICI?!?


Je me retourne et voit une femme de taille imposante qui s’approche de moi. Je lui fais un petit sourire, « Ce n’est pas ici que j’ai garé ma voiture. » Puis avant qu’elle puisse me rejoindre, j’entre dans la chambre à la surprise de ceux à l’intérieur. Alors que je me sauve de la femme et des infirmiers, je dis a Cash. « Salut vieux. J’ai entendu que tu ne te sentais pas trop bien, alors nous sommes venus te visiter. » Contournant la pièce et esquivant les mains qui tentent de m’empoigner. « Je dois admettre que tu parais assez bien pour un gars qui vient de frôler la mort. » pour finalement aboutir dans un coin, cerné. La grande femme me dit en se ruant sur moi;

J’en ai marre de ces rockstars qui se croient au-dessus des règlements!

« Euhh! Je suis bien désolé Cash, mais je crois que les heures de visites sont termi MMPH MMMPH… » La femme corpulente me plaque au mur. Son ample poitrine pressée contre mon visage, m’empêchant de finir ma phrase. Je dois admettre qu’à l’exception du fait que je m’en vais probablement en tôle, cette situation  n’était pas tout à fait déplaisante alors qu’elle me tenait contre le mur en attendant la sécurité.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mar 20 Jan - 13:44

Hold On ft. Whoever Wants To.


Delfino, qui avait l'air aussi stressé que nous, n'avait pas plus d'informations. Mais au moins savait-on que Cash était vivant, même s'il était aux soins intensifs. Et c'était déjà une bonne nouvelle, en espérant que ça dure.

Les infirmiers et infirmières commencèrent à assaillir Billy, qui les repoussait comme il pouvait, essayant à son tour de s'adresser au latino. Moi qui croyait que sa présence était un pur hasard, et bien non, celle-ci était bien liée à la crise cardiaque de Cash. Et je n'avais pas besoin d'un dessin pour piger comment les deux gars se connaissaient. Il ne fallait pas oublier que Delfino était un ex dealer... Et Cash, un junkie notoire.

Billy s'énervait sérieusement à cause des employés de l’hôpital qui s'acharnait, dans leur pure bonté, à vouloir le soigner. D'accord, la main de Billy était bien coupée, mais il était loin d'être à la mort. Quittant Delfino des yeux deux secondes, je fis en sorte que tous ceux qui tenaient Billy le lâche.

-C'est bon, c'est bon, une chose à la fois, je me charge de vus l'amener dès que possible... Il va pas mourir...

L'un des infirmier m'expliqua alors que ce n'était pas là le problème. Le problème, c'était que pour des raisons d'hygiène, Billy ne pouvait pas foutre du sang partout dans l’hôpital. Je hochai la tête et promis qu'on ne bougerait pas du hall tant que Billy ne serait pas allé se faire soigner. Mais je demandai qu'ils arrêtent de lui sauter dessus et qu'ils le laissent respirer. Rien ne servait d'angoisser encore plus le chanteur qu'il ne l'était déjà.

Il fallait procéder selon l'humeur et les priorités de Billy...

Les infirmiers nous laissèrent alors. Ou plutôt, allèrent nous surveiller d'un peu plus loin. Je me retournai vers Delfino... J'étais un peu mal pour lui. J'aurais préféré que celui-ci rencontre son idole dans d'autres circonstances. Par contre, il ne m'avait pas dit qu'il avait été le dealer de Cash Izbel dans le passé... Ou alors, c'était moi qui me faisait des idées fausses.

Et aucun doute que Billy allait demander des précisions. Mais j'espérais qu'il serait trop concentré sur Cash pour se préoccuper du rôle de Delfino là-dedans. De même que j'espérais que la crise cardiaque de Cash n'était pas due à de la dope que Delfino lui aurait filée.

Je posai ma main sur l'épaule de Delfino essayant de la rassurer comme je pouvais.

-T'as qu'à rester avec nous. On est les plus susceptibles d'avoir des nouvelles de Cash. Puis tu pourras faire connaissance avec Billy...

Je fis un sourire rassurant au latino, du moins aussi rassurant que je pouvais l'être. Et j'essayais de détendre l'atmosphère...

Je devais me livrer à un exercice plus difficile maintenant : convaincre Billy de se laisser soigner. Je me tournai vers le chanteur.

-Billy... Faut que tu comprenne que tu ne pourras pas voir Cash si ta main n'est pas soignée. L'infirmier m'a expliquer que tu risquerais de refiler quelque chose à Cash, si tu ne le fais pas.

Je savais comment marchait Billy. Je devais ramener les choses à ce qui lui importait. Il aurait refiler la peste à tout l’hôpital que le concept lui aurait un peu échappé... Mais Cash, lui, n'était pas un concept.

Je n'eus cependant pas le temps de savoir si ma stratégie avait marché. Des bruits de disputes s'élevèrent et les infirmiers qui nous surveillaient se mirent à courir et disparurent dans un couloir. Apparemment, on n'était plus si intéressants que ça.

J'allais me retourner vers Billy quand la porte du couloir où avaient disparus les infirmiers se rouvrit. Décidément, on serait jamais tranquille... J'avais l'impression d'être dans un hôpital psychiatrique. Et je n'imaginais pas si bien dire...

Je restai bouche bée quand je vis qui les infirmiers soulevaient du sol et emmenaient vers la sortie...

-Steve !

© Billy Lighter











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2048
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mar 20 Jan - 16:29

                 
Hold On ft. Abel Hudson & Delfino Alvarez & Cash Izbel & Steve Stix


Les infirmiers, Delfino, Abel. Ca faisait beaucoup d’informations à gérer. J’essayais désespérément de me concentrer sur le latino parce que lui avait des informations et il semblait bien vouloir les partager avec moi. Je voulais savoir… Je voulais savoir ce qui lait ce foutu latino à Cash.

Mais les réponses me déçurent au plus haut point. Non seulement ce foutu Delfino n’avait pas plus d’informations que ça sur Cash mais en plus il semblait que Cash était chez ce foutu latino quand il a fait une crise cardiaque. Ce qui inconsciemment, dans mon cerveau, me fit blâmer Delfino pour ce qui était arrivé à Cash. Ouais, c’était sa faute, point barre.

Pendant que je fusillais Delfino d’un regard plein de haine, Abel s’occupais de causer à ces foutus infirmiers. Il avait même réussi à ce qu’on me lâche. Je détestais qu’on me touche ça avait le don de me foutre de mauvaise humeur. Mon pote Abel fini par carrément invité Delfino à rester avec nous. J’allais protester ! Pas question qu’un type qui est responsable de l’état de Cash nous suivre. J’envoyais d’ailleurs au latino un :

-Tu perds rien pour attendre. C’est ta faute si Cash est dans cet état !

C’était clair dans ma tête. Et avant que je ne rajoute plus de menaces, Abel me regarda et essaya de me faire comprendre que je devais soigner cette foutue main. C’était la condition pour voir Cash. La condition pour qu’il ne lui arrive rien. J’approuvai Abel et allait me rendre aux flics-infirmiers.

Mais le destin en décida autrement. Il y avait tout d’un coup un vacarme horrible venant du couloir. Puis se même vacarme vint jusqu’à nous. Une bande d’infirmiers essayaient de foutre dehors Steve… Bordel, Steve… Ce dingue avait réussi à atteindre le couloir ! Et pas moi ! C’était un génie ! Mais son heure de gloire était passée parce que maintenant, il semblait que les infirmiers soient déterminés à ce qu’il dégage de l’hôpital.

Je fis ni une ni deux et bousculais Abel et Delfino pour passer. Je fonçai vers Steve et les infirmiers.

-Lâcher-le bordel ! C’est mon batteur ! Lâche-le !

Je criais, mais avant même que je n’atteigne Steve, des infirmiers virent aussi me rattraper pour m’empêcher de foncer dans le tas. Je me débattais.

-Steve ! T’as réussi à le voir ? Cash, t’as réussi à le voir ? Il va bien ?

Je voulais des nouvelles. Et Steve avait réussi à atteindre le couloir. Peut-être même plus. Il savait peut-être quelque chose. Les infirmiers ne savaient plus quoi faire.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Dim 25 Jan - 11:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mer 21 Jan - 16:23

Alors que je suis plaqué au mur, 4 homme s’empare de moi et me sortent de la chambre. Je résiste autant que je peux, m’agrippant au cadre de porte je me tourne vers Cash qui semble amusé de me voir encore dans une telle situation, mais se débat toujours.

- Bye Fucker… prend soin de toi.

Je lui crie en sortant de la porte avec un petit clin d’œil. Avant de me faire escorter de force le long du couloir. A vrai dire, a l’exception du fait d’ouvrir la porte de chambre avec ma tête, mes escortes étaient pas mal plus doux que d’autres que j’avais eu dans le passé.

A la fin du couloir, la porte s’ouvre devant moi, ouf je pense, au moins mon visage n’ouvrira pas celle-là. Et en franchissant la porte je vois Billy de nouveau. Notre regard se croise et il me reconnaît. Il semblait un peu plus calme jusqu'à ce qu’il me voit. Puis il est reparti, tentant de me rejoindre pour m’aider, ou me tuer. Disons que je ne suis jamais certain avec Billy.

Il crie aux infirmiers de me lâcher, tout en se débattant avec Abel, un autre homme.et d’autres infirmiers. Je dois admettre que cet hôpital doit vraiment être habitué de dealer avec des rockers car leur sécurité est nombreuse. Puis Billy me demande si j’ai vu Cash et comment il allait. En me dirigeant contre mon gré vers la porte de sortie je me retourne vers Billy et lui dis.

- Oui je l’ai vu, il semble mieux, il était debout et demandait pour toi.

Puis je regarde Billy le chandail et les mains plein de sang.

- Putain Billy, qu’est-ce que qui t’as arrivé? Tu as l’air pire que Cash!

Mais avant qu’il puisse répondre, mon escorte me guide vers la sortie et me posse à l’extérieur de l’édifice. 3 infirmiers retournent à l’intérieur laissant le plus gros à l’extérieur pour me surveiller. Réalisant que je ne retournerai pas a l’intérieur pour le moment, je me calme un peu, et je décide alors de m’assoir sur le banc tout près riant de la situation qui vient de se passer. Et j’entame une petite conversation avec l’infirmier qui malgré les circonstances semble assez sympa.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Delfino Alvarez


Messages : 233
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Jeu 22 Jan - 18:14

Hold On ft. Lots of people


Abel m’étonnait parce qu’il savait gérer la situation. Il géra les médecins le temps que j’expliquais tout à Billy. C’était quand même dingue, je parlais à Billy Lighter ! J’aurais voulu lui parlé de sa musique et lui dire à quel point je la trouvais génial. A la place, je lui expliquais que son meilleur ami avait fait une crise cardiaque chez moi.

Ce n’était pas le regard de Billy qui me rassura. Loin de là car le chanteur roux était en train de me dévisager avec un regard au bord de la haine. Il n’y avait que la main d’Abel sur mon épaule et le fait que je puisse rester avec eux qui me rassurait. Son sang-froid était énorme, ça devait venir du fait, qu’étant roadie pour The Lightening, il devait souvent faire face à des situations semblables. C’était quand même impressionnant. Je souriais à Abel en essayant d’ignorer la menace de Billy. Déjà que je me sentais coupable voilà que le chanteur en remettait une couche. J’espérais que sa haine allait s’atténuer et qu’il allait comprendre. Pour une fois que je n’avais pas donné de drogue à Cash voilà que celui-ci faisait une crise cardiaque…

Abel détourna l’attention de Billy pour essayer de le pousser à aller se soigner. C’est vrai que ça ne le faisait pas un mec avec une main dégoulinante de sang dans le hall d’un hôpital… Avant de voir Cash, Billy allait devoir s’occuper de sa main. Après ça on allait peut-être pouvoir en apprendre plus sur Cash.

Mais c’était sans compter sur le bruit qui venait du couloir. Un type que je reconnu comme étant Steve Stix, batteur de The Lightening, fit irruption dans le hall tirer par plusieurs infirmiers. Il venait du couloir des soins intensifs donc il avait dû essayer d’entrer dans la chambre de Cash. Ce groupe est vraiment remplis de taré. Cash qui fait une crise cardiaque, Billy qui gueule dans le hall et maintenant Steve qui fait scandale.

-Mais… C’est Steve.

Abel et Billy ne l’avait pas raté non plus et le chanteur accouru vers Steve. Lui aussi on l’intercepta pour ne pas qu’il atteigne Stix. J’étais bouche bée devant la scène et de Steve on apprit que Cash était bel et bien réveillé et qu’il avait demandé à voir Billy. Si Cash parlait c’était une très bonne nouvelle.

Nous donné cette nouvelle avait coûté cher à Steve qui avait été foutu dehors. Je fixai Abel.

-Faut calmer le jeu. Il faut dire aux infirmiers que Billy et Steve partiront s’ils peuvent voir Cash quelques minutes. Il est réveillé après tout…

C’était le seul moyen pour que les rockstars s’en aillent sans faire de vague, j’avais l’impression.
© Billy Lighter




Dernière édition par Delfino Alvarez le Mar 27 Jan - 14:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 609
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Sam 24 Jan - 12:39

Hold On ft. All the fuckers who are my friends.


J'étais en train de paniquer, et la machine qui était reliée à mon cœur aussi. Elle bipait sans discontinuer, comme une alarme incendie. Incendie qui recommença à ravager ma poitrine. Du coup, les extraterrestres se mirent eux aussi à paniquer, à essayer de me plaquer sur le lit, ce qui n'était pas si difficile en soit, vu que j'avais perdu pas mal de force dans l'aventure. L'ennui, pour eux, c'était qu'une fois couché, je me relevais. Tout le monde paniquait, et le monde tomba bientôt dans le chaos.

Il fallait que je vois Billy, il fallait que je lui parle du serpent, celui qu'on devait trouver ! Celui qui me sauverait !

Et j'ouvris des yeux ronds quand, dans mon champs de vision apparu un visage humain, un visage que je connaissais.

-Steve !!!

Il venait me délivrer ! Et s'il était là, Billy ne devait pas être loin !

-Steeeeeeeeeve !!!!

J'avais peur, parce que maintenant, une grosse extraterrestre emmenait mon ami hors de la salle. Et bientôt, je ne le vis plus... Et finalement, les extraterrestres en eurent ras le cul et m'attachèrent les poignets. J'arrêtai alors de forcer. De toute façon, je n'aurais pas su, mon cœur avait encore envie de se faire la malle à travers mes côté et j'étais essoufflé. On me fis une autre injection et la machine se calma de nouveau, petit à petit.

Et la belle extraterrestre revint. Ses yeux bleus rassurants plongeant dans les miens et sa main caressant mes boucles de cheveux.

-Je veux voir mes amis... Steve est là... Dites à la grosse vache de pas lui faire de mal...

Je parlais de plus en plus lentement... Pour la première fois de ma vie, on m'avait drogué contre mon gré... Et c'était une sensation bizarre : désagréable parce que frustrante, mais les effets étaient vraiment apaisants.

-Je veux voir Billy aussi. Faut que je lui dise qu'il faut qu'on trouve le serpent.

Mes yeux se fermèrent.

-Et je veux une clope aussi...

Je m'endormis. Mais ne rêvai pas.
© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Sam 24 Jan - 18:26

Hold On ft. Whoever Wants To.


Du coup, c'était, comment dire... le Bordel. Alors que j'étais à deux doigts de convaincre Billy de se calmer et d'aller se faire soigner, après quoi, comme le temps aurait un peu passé, on aurait peut-être obtenu la permission d'aller voir Cash, voilà que Steve Stix apparaissait d'un endroit où on aurait jamais pensé le voir débouler... Et avec un escorte d'infirmier qui le soulevaient pratiquement de terre.

J'avais gardé mon sang-froid jusque là, mais je n'avais encore jamais été dans une situation aussi chaotique... Enfin si, en tournée... Mais en tournée, on n'était pas vraiment entourés de gens « normaux », j'entends par là de gens qui auraient pu se rendre compte que ce qui se passait était totalement irrationnel.

Hors, on était dans un hôpital, là... Entourés de gens qui étaient sensés être rationnels.

Je passai ma main sur mon visage, essayant de rétablir un ordre de priorité alors que Billy était maintenu à distance de Stix qui se faisait foutre dehors. Seule bonne nouvelle dans le tas, et pas des moindre : Cash parlait.

Delfino, se livrait au même exercice que moi, mais tout haut. C'était super sympa de sa part, mais je pensais bien qu'il ne se rendait pas compte de la situation dans laquelle on était.

En effet, son idée n'était pas mauvaise. Mais je n'étais pas sûr que « quelques minutes » suffisent à Billy, de même qu'après quelques heures de visites, ce n'était pas sûr que le chanteur et le batteur veuillent bien lever le camp.

Je lui souris, regardant Steve, qui était maintenant dehors, s'asseoir sur un banc, à travers les parois vitrées. Il était calmé, c'était déjà ça. Mais Steve était plus facile à gérer que Billy.

-Tu crois que c'est aussi facile toi... Je peux t'assurer qu'on est pas encore partis...

Ouais, « on »... Parce que j'incluais mon ami latino dans notre petit groupe atypique maintenant. Pas de chance pour lui... Même si en pratique, il restait libre de partir quand il voulait.

-Je serai déjà content si j'arrive à calmer le jeu avant que quelqu'un n'appelle les flics...

Merde ! Que foutait Legrio ! Lenny avait ses défauts, c'est clair ! Mais lui au moins, il aurait été présent.

Tant pis, il fallait bien faire quelque chose.

-Delf... Si tu veux, tu peux aller discuter dehors avec Stix. Explique-lui que je viendrai le chercher dès que j'aurai fait soigner Billy... Et que j'aurai obtenu l'autorisation de le faire entrer. Explique-lui qui tu es aussi...

Je m'approchai des infirmier qui maintenaient Billy.

-Lâchez-le, les gars, je m'en occupe, ok ? Dans deux minutes, je l'amène aux infirmières pour soigner sa main. S'il vous plaît, arrêter les contacts physiques, il déteste ça.

Et il y avait de quoi... Billy avait eu une enfance que je ne souhaitais à aucun enfant du monde... Les infirmier semblèrent voir que je n'étais pas aussi cinglé que Lighter et Stix... Et ils lâchèrent Billy, le poussant vers moi. Je leur lançai un regard désapprobateur avant de me concentrer sur le chanteur. Je mis mes mains sur ses épaules et l'obligeai à me regarder dans les yeux.

-Billy. Stop... Laisse les gens respirer. Et respire toi aussi. Personne ne veut t'empêcher de voir Cash. Tu y serait peut-être déjà si tu n'avais pas engueulé la réceptionniste.

Comme je parlait à Billy, je ne vis pas la jeune femme, équipée d'un masque de salle d'opération, qui alla parler aux infirmiers qui nous désignèrent... Je ne remarquai pas plus lorsqu'elle arriva par derrière moi.

-Donc, Bill, on va aller soigner ta main. Puis on redemandera correctement pour aller voir Cash.

Je sursautai quand la jeune femme, blonde aux yeux bleus me tapota l'épaule.

-Oh ! Excusez-moi... Vous êtes les amis de Cash Izbel.

Plus vite que l'éclair, je fis signe à Billy de se taire. Devant nous se tenait peut-être notre passe-droit pour Cashland.

-Ouais, c'est ça. Je suis Abel Hudson. Et lui, c'est Billy Lighter. Comprenez qu'on est très inquiets à son sujet...

Je fis mon regard le plus doux à la jeune femme... Bah quoi ? C'était un cas extrême...

-Il dort maintenant... Il a eu un réveil un peu agité... Mais il m'a dit de dire à M. Lighter qu'il fallait qu'ils trouvent le « serpent » ensemble.

Elle sourit... Et me fit sourire... Du Cash tout craché, elle n'avait pas pu inventer un truc pareil.

-Il veut voir ses amis... Et j'ai dit aux infirmiers d'y aller mollo avec vous... Et... Il voudrais une clope aussi... Mais j'ai bien peur que ce soit une mauvaise idée pour l'instant...

Ça y était... J'étais amoureux...

© Billy Lighter











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2048
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Dim 25 Jan - 11:21

                 
Hold On ft. Abel Hudson & Delfino Alvarez & Cash Izbel & Steve Stix


Alors que je me débattais avec tous ces médecins assoiffés de sang, je recevais les nouvelle de Cash de la part de Steve. Il allait mieux… Mon corps était comme soulagé et il aurait pu l’être plus si tous ces enfoirés d’infirmiers ne s’amusaient pas à me tirer en arrière pour que je n’atteigne pas mon ami.

Steve aussi était de plus en plus près de la sortie mais réussit encore à parler et à me demander ce qui était arrivé à ma main.

-C’est rien… Le miroir…

Mais je ne pus pas expliquer plus. Steve fut balancé dehors et moi je commençais à étouffer et à fatiguer. Steve n’avait même pas entendu ma dernière phrase. Il n’aurait pas pu, mes poumons étaient trop compressés pour que mes phrases soient à un niveau sonore respectable. D’ailleurs, je ne pouvais même plus crier. J’utilisais mes dernières forces pour me débattre encore et encore pour pouvoir rechercher Steve et monter voir Cash.

Heureusement, Abel intervint. Abel, c’était comme le messie, il arrivait toujours au bon moment. Son intervention fut efficace parce que les infirmiers me lâchèrent. Bordel, ces gars-là, s’ils sont virés, peuvent facilement se reconvertir en garde du corps ou en agent de sécurité. Plus aucun contact à part celui d’Abel sur mes épaules. J’étais essoufflé et je me frottais le bras droit avec mon bras gauche comme pour essuyer une tache. Je ne regardais pas Abel dans un premier temps, mais Steve assis dehors. Mais le contact du roadie fini par me ramener à le regarder. Il disait que personne ne voulait m’empêcher de voir Cash et que si j’avais agi autrement je serais peut-être déjà dans sa chambre. Je fis une moue de petit gosse. Ouais, c’est ça… Et ma main revint sur le plateau, il fallait que je la soigne. J’allais accepter… S’il ne fallait que ça pour voir Cash, j’étais partant. Foutu miroir.

Abel sursauta et je fis de même par contagion. Une infirmière (encore une…) nous parla de Cash… Des yeux du roadie je passai aux yeux bleus de la femme.

-Oui… Son meilleur ami !

Je toussais parce que ma voie était un peu enrouée à cause des efforts que je venais de faire. Abel pris la situation en main et la femme répondit. Elle avait parlé à Cash et je reconnaissais bien le guitariste dans ce qu’elle nous rapportait. Elle ne mentait pas, il avait bien parlé. Le serpent… Encore une énigme à la Cash. Parlait-il du serpent de l’animalerie ? Il fallait que j’en sache plus ! Et puis il voulait une clope aussi. Du Cash tout craché.

-Pas de clopes ! Je ne veux pas qu’il meurt ! Il s’en passera !

Je me clamai un peu pour faire un regard déprimé.

-Je veux le voir madame… Soignez ma main, puis je veux le voir. Steve aussi veut le voir. Puis Abel et l’espèce de latino aussi…

C’était un peu le cri du désespoir… Ma dernière chance. Et à mon plus grand bonheur la blonde accepta de me soigner et a dit qu’elle verrait ce qu’elle pouvait faire pour qu’on voie Cash. Je souris et suivit la jolie infirmière.

-Abel, vient avec nous. Le latino s’occupe de Steve…

Je voulais quand même pas être seul avec elle, il fallait pas déconner…
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Lun 9 Fév - 17:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Delfino Alvarez


Messages : 233
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mar 27 Jan - 14:46

Hold On ft. Lots of people


La situation était bien plus compliquée en pratique qu’elle ne l’était en théorie. Mon idée n’était pas vraiment réaliste tout bien considéré. J’étais pas très utile du coup, à part pour dire tout haut ce qui ne serait pas réalisable avec les deux rockstars qu’on avait là. Abel était pessimiste et ne nous voyais pas sortis ici de sitôt. Le reste de la journée allait être longue et l’idée que je devais travailler demain ne m’enchantait guère.

Abel voulait calmer le jeu et me proposa d’aller voir Stix pendant qu’il s’occupait de Billy. Entre devoir aller causer avec le batteur et devoir calmer je chanteur fou furieux de The Lightening c’était tout choisi. Je sortis de l’hôpital en passant à côté de Billy qui se débattait toujours avec les infirmiers. Une fois dehors, mes oreilles me dirent merci parce que le brouhaha à l’intérieur de l’hôpital devenait vraiment insupportable.

Stix était assis sur un banc et parlait avec l’infirmier qui l’avait mis dehors. Leur conversation était plutôt sympa et contrastait un peu avec ce qui venait de se passer à l’intérieur. Je ne connaissais pas Stix personnellement mais ça semblait être un type bizarre.

Je m’approchai d’eux et les interrompu.

-Stix, Abel viendra te chercher dès qu’il aura fait soigner Billy et qu’il aura obtenu l’autorisation de voir Cash. Euh…

Je ne m’étais pas encore présenté, j’aurais peut-être du commencé par ça mais autre chose me perturbais.

-Comment t’as réussi à entrer dans la chambre de Cash ?

C’était intéressant à savoir.
© Billy Lighter




Dernière édition par Delfino Alvarez le Lun 23 Fév - 19:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mar 27 Jan - 21:24

Je jasais avec l’infirmier et les deux on rigolait alors que faisais des commentaires sur l’ample poitrine de l’infirmière qui m’avait plaqué, et que dans des coussins pareils je n’avais pas le choix de me soumettre. Je savais bien qu’il ne me laisserait pas entrer de nouveau et je n’étais pas prêt de quitter, alors tout si bien rendre ce moment un peu plus plaisant.

C’est à ce moment où je vis l’homme latino sortir dehors. Il semblait un peu confus à mon changement de comportement, mais je n’étais plus du genre à prendre la vie trop au sérieux et, même si c’était assez bref, j’avais vu Cash alerte, bien au moins aussi alerte qu’il pouvait être.
Le latino me dit que Billy se faisait soigner et Abel viendrait me chercher quand on pourra voir Cash. Je riais un peu car même si Abel était bon parleur, je doutais qu’après la scène que nous venions de faire qu’on pourrait voir notre ami de sitôt.

L’homme ensuite me demandait comment je m’avais rendu à la chambre de Cash. J’aurais bien pu lui dire que j’avais profité de la distraction de Billy et de Cash pour passer inaperçu, mais je ne le connaissais pas. C’a aurait pu être un journaliste qui cherchait des nouvelles, alors j’ai simplement dit en ricanant.

- Ahh tu sais, personne ne porte attention au batteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Sam 7 Fév - 11:45

Hold On ft. Whoever Wants To.


La situation se calmait lentement mais sûrement. Les infirmiers avaient lâché Billy, mis Stix dehors et une infirmière nous avait enfin fourni une vraie preuve que Cash était en vie. Pour les personnes extérieures à nous, ça devait aussi sonner comme une vraie preuve que Cash ferait bien d'arrêter de se shooter. Mais non, Cash était ce qu'il était, il n'y en avait pas deux comme lui et je n'étais même pas sûr que la drogue y soit pour quelque chose, si ce n'était pour les problèmes de santé.

La technique de « diviser pour mieux régner » portait donc une fois de plus ses fruits. Les membres de The Lightening avaient toujours été plus facile à gérer un par un que tous ensemble. Et c'était pour ça que sur scène, c'était soit magique, soit totalement merdique. Ils étaient une épée à double tranchant pour eux-même.

Heureusement pour moi que Delfino, qui avait été embarqué là-dedans par accident, le pauvre, était là pour m'aider. Je l'envoyai voir Stix pendant que je m'occupais de faire soigner Billy, ce qui n'était pas une mince affaire. Mais il finit tout de même par se décider. Je pensais bien que jusque là, il voulait autant voir Cash qu'il en avait peur. Peur de le trouver dans un état trop affreux. Mais maintenant qu'il était sûr que Cash était toujours bel et bien entier et capable de parler, qui plus était de serpents, il devint plus docile. C'est même lui qui supplia presque l'infirmière de le soigner et de nous laisser tous voir Cash, sans oublier Delfino dans la liste des visiteurs.

Je le suivis, ainsi que l'infirmière, quand le chanteur m'en donna « l'ordre ». Je jetai, avant qu'il ne disparaisse de ma vue, un regard à Steve qui discutait avec Delfino et un infirmier qui était resté avec lui. Et je fis signe au batteur de ne pas bouger et de se tenir tranquille, en espérant qu'il comprendrait mon langage des signes.

Billy, la jolie blonde et moi, entrâmes dans une petite pièce de premiers soins, là où les victimes de moyens ou petits bobos domestiques se faisaient soigner. Les coupures de Billy saignaient fort, mais je ne pensais pas que ce soit profond, ce que l'infirmière confirma. Elle lui fit un bandage en lui parlant calmement de Cash. Je fronçai les sourcils. Steve avait dit que Cash se débattait, mais si cette infirmière avait parlé au guitariste comme elle parlait maintenant au chanteur, je doutais qu'il ait cherché à se débattre. Au contraire, le connaissant, elle aurait pu lui faire n'importe quoi. Juste parce qu'elle était jolie et qu'elle avait une voix mélodieuse. Cash réagissait aux mélodies plus qu'à autre chose.

Et ça me perturbait tellement que je ne pus m'empêcher de poser la question.

-Steve nous a dit que Cash se débattait quand il est arrivé dans la chambre, juste avant qu'on ne l'éjecte... Pourquoi ?

La jeune infirmière leva les yeux vers moi tout en continuant à emballer la main blessée de Billy dans un tissu immaculé. Son ton n'avait pas changé, toujours calme. En même temps, elle devait être habituée à ce genre de situation un peu chaotique.

-Comme je vous l'ai dit, il a eu un réveil agité. Comme en sursaut, si vous voulez. Il a demandé directement à vous voir, M. Lighter.

Son regard s'était posé sur le rouquin et elle lui avait sourit. Elle devait connaître le groupe, assez bien en tout cas pour savoir qu'entre Lighter et Izbel, il y avait quelque chose d'aussi fort qu'inexprimable en mots. Mais aussi d'erratique.

-Et puis M. Stix est arrivé à l'improviste dans la chambre et à empirer les choses. C'est pour le bien de M. Izbel qu'on a du le sortir de la chambre de la sorte. J'en suis désolée.

Je hochai la tête, je comprenais. Des soirées au Crazy Ginger avec Stix qui provoquait les membres d'autres groupes de rock rivaux, je connaissais...

Elle acheva de bander la main de Billy. Et lui sourit. On aurait dit qu'elle soignait un grand enfant... Mais Billy était un grand enfant.

-C'est bon, je vais vous donner une pommade antiseptique qu'il faudra appliquer pendant une dizaine de jours. Ça évitera les démangeaisons...

Elle lui tendis le tube puis se leva.

-Je vais vous accompagner jusqu'à Cash Izbel. Vous pouvez aller chercher vos amis...

On sortit de la petite pièce et, marchant plus vite que Billy qui restait au niveau de l'infirmière dont la présence devait le rassurer, je passai ma tête par l’entrebâillement de la porte d'entrée que j'ouvris pour appeler les autres.

-Les gars ! On peut y aller. Mais calme, hein !

Je regardai Stix en regardant ça. C'était un grand marrant, mais un grand excité aussi. Il ne fallait pas qu'il oublie qu'on était dans un hôpital, pas dans les coulisses du Ginger...

Delfino passa la porte pour entrée et je posai mon bras autour des épaules de Stix, suivant l'infirmière dans cette position. On était deux bons amis, certes, mais c'était aussi une façon pour qu'il n'oublie pas que j'étais là et qu'il avait pas intérêt à déconner.

© Billy Lighter











Abel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 2048
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Lun 9 Fév - 17:27

                 
Hold On ft. Abel Hudson & Delfino Alvarez & Cash Izbel & Steve Stix


L’infirmière blonde m’avait suffisamment mis en confiance pour que je la suive. Elle avait une voix paisible et m’avait rapporté que Cash allait mieux, qu’il était réveillé. Il ne suffisait que ça : une bonne nouvelle et la bonne façon de le dire. Instantanément, j’étais bien plus détendu et j’étais prêt à écouter et à coopérer au mieux pour voir mon meilleur ami.

Je sentais maintenant la douleur qui venait de ma main blessé. Maintenant que j’étais apaisé je pouvais mieux ressentir ce qu’il se passait en moi. Je ne me plaignais pas parce que je savais que l’infirmière allait me soigner sous peu. On entra dans une petite pièce, Abel nous suivait. Je voulais qu’il me suive par sécurité même si je savais bien que, sans doute, rien n’allait m’arrivé. Cette fille avait une voix et un regard trop doux pour pouvoir me faire du mal. Elle sortit bandages et désinfectants tout en me parlant de Cash. Elle me donnait en détails toutes les informations qu’elle avait récolées. J’appréciais vraiment. Elle bandait ma main et je ne quittais pas cette fille du regard. Je ne disais rien, j’écoutais la voix apaisante de cette fille. Il n’y avait que la voix d’Abel pour troubler la parole de l’infirmière, il posa une question sur Cash et le fait qu’on nous avait rapporté qu’il se débattait tout à l’heure. A nouveau, la voix de l’infirmière vint nous éclairer. Cash voulait me voir et l’infirmière appuya ses dire d’un sourire à mon égard. Je souris à mon tour, d’un sourire angélique. Stix avait apparemment empiré le cas de Cash quand il est arrivé et ils ont dû le mettre dehors. Elle s’excusait. Elle n’avait pas à le faire. Je murmurais d’une voix rauque, la même que j’ai en me levant le matin.

-Steve croyais bien faire. Il s’inquiétait. Mais vous n’avez pas à vous excusez.

J’étais toujours le premier à défendre les membres de mon groupe quoi qu’il arrive. Mais je n’en voulais pas à cette infirmière. Comment est-ce que je pourrais ? Elle était si gentille.

Ma main était maintenant emballer et elle me prescrit une pommade. Je regrettais presque que ce moment soit terminé tellement j’étais bien. J’approuvais de la tête en souriant alors qu’elle nous permis, enfin, d’aller voir Cash.

-Merci !

J’étais très reconnaissant et très heureux en sortant de la pièce avec Abel. Comme si j’avais perdu un poids en quelques minutes. J’étais émotionnellement fatigué mais impatient de voir Cash. Je restais au côté de l’infirmière laissant Abel ouvrir la marche. Il interpella les autres et on put enfin se diriger vers les soins intensifs.

Avant d’entrer, l’infirmière nous recommanda une dernière fois d’être calmes, je l’approuvai avec le sourire. Une fois à l’intérieur, je pu enfin voir Cash. Il dormait. Mais il semblait paisible. Je m’approchai de son lit.

-Cash.

Je ne parlais pas trop fort, comme si j’avais peur de le brusquer.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Ven 20 Fév - 20:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
Delfino Alvarez


Messages : 233
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mar 10 Fév - 16:52

Hold On ft. Lots of people


J’étais face au grand Steve Stix. J’avais l’impression de rêver parce que c’était quand même dingue de rencontrer des gens connu dans une telle situation. Si j’avais on m’avait dit ce matin que j’allais rencontrer Stix et Lighter en chair et en os dans un hôpital je ne l’aurais pas cru.

J’avais Steve Stix en face de moi et tout ce que je trouvais à lui demander c’était comment il avait réussi à entrer dans la chambre de Cash sans que personne ne s’en aperçoive. C’était la situation qui avait fait que je lui posais ce genre de questions. Dans un autre contexte je lui aurais plutôt posé mille questions sur sa musique.

Sa réponse ne répondait pas concrètement à ma question mais elle reflétait bien la personnalité de Stix. Ou au moins la personnalité que lui attribuait la presse. Puis ses rockstars étaient doués pour esquiver toutes les questions avec toutes les interviews qu’ils devaient endurer tout au long de leur carrière. Je les comprenais d’une certaine façon.

-Peut-être mais on peut dire que tu as réussi à attirer l’attention sur toi.

Je me mis à rire essayer de montrer à Steve que j’étais dans son camp. Je voyais bien qu’il se méfiait mais ça venait peut-être du fait que je ne m’étais pas présenté.

-Au fait, je m’appelle Delfino. C’est moi qui ai amené Cash ici. Je suis un de ses amis.

Steve allait peut-être le prendre mieux que Billy. C’était ce que j’espérais. Je voulais même m’expliquer un peu plus mais Abel nous interpella de la porte d’entrée. On pouvait aller voir Cash et c’était une bonne nouvelle. La seule condition était qu’on devait rester calme. Ce n’était pas trop difficile à première vue, au moins pour moi et Abel.

-Ok !

Sur le chemin vers la chambre de Cash, je n’osais pas regarder Billy. Lui non plus ne disais rien et il restait collé à l’infirmière. Abel était près de Steve. Tout le monde paraissait un peu apaisé.

On entra tous ensemble dans la chambre de Cash. Le guitariste de The Lightening était allongé dans son lit et dormait. Je restais près de la porte les bras croisé. Billy n’hésita pas une seconde pour aller vers Cash et commencer à lui parler. Je m’étais toujours demandé comment Cash et Billy se comportaient l’un avec l’autre en dehors des concerts. Il y avait tellement de rumeurs et de mythes à leur sujet que ça m’intriguais. Je ne disais rien, j’espérais seulement que Cash, une fois réveillé, me déculpabilise par rapport à Billy.
© Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cash Izbel


Messages : 609
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Jeu 12 Fév - 11:13

Hold On ft. All the fuckers who are my friends.


Je flottais à nouveau, mais il n'y avait plus personne. Seule une trace lumineuse, ondulée, douce, troublait les ténèbres. La trace qu'avait laissé l'esprit maudit de la déesse Adriana sur le sol invisible. Une trace que je suivait comme un chemin, d'un pas léger. Un serpent... Ride The Snake... J'étais sur le point de comprendre ce que voulait dire Adriana, ce que voulait dire Morrison, quand, de nouveau, la lumière, éblouissante, détruit tous les contours, toutes les choses qui m'auraient permis de comprendre.



Une voix rauque, sourde, mais qui cachait une puissance incroyable, m'appelait. Un murmure familier. Mes yeux s'habituèrent lentement à la lumière. C'était un réveil plus calme que le premier. Le bip-bip de la machine qui me possédait à moitié, faisant de moi un être bionique, signalait que tout allait bien à ceux qui pouvaient la comprendre.

Et puis, il y eu le feu. Juste tout près de moi. Des flammes longues, oranges et rassurantes. Et comme mes mains étaient froides, j'en tendis une vers le feu, comme un serpent cherche la chaleur du soleil. Je les touchai et elles s’effilochèrent entre mes doigts. Je souris. Elles étaient juste assez chaudes pour que ce soit agréable.

-Salut, Billy...

J'avais du mal à garder les yeux ouverts, comme si j'étais très fatigué, mais maintenant que Billy était là, je voulais rester conscient.

-Je crois qu'il s'est passé quelque chose... Y a un truc qui a merdé.

Je continuai à jouer avec les cheveux roux de Billy, bien que les griffes de la machine enfoncées dans mon bras réduisait mes capacités de mouvement et me faisaient mal. Je quittai Billy des yeux. Steve était revenu, l'énorme infirmière ne l'avait pas mangé. Delfino était là, Abel aussi, le roadie que Billy aimait bien. J'étais rassuré. Si j'avais été victime d'un abduction, au moins, ils étaient avec moi.

Je revins sur Billy.

-Faut qu'on trouve le serpent, mec... Sinon, on va finir par crever...

Mon regard refit le tour de l'assistance et un sourire se dessina sur mes lèvres.

-Personne pourrais me prêter une clope ? Je sais même pas où sont mes putains de fringues...

© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Lun 16 Fév - 21:24

L’homme paraissait un peu confus par ma réponse… J’avais une réputation en ville pour etre évasif. A vrai dire les reporteurs me détestait en entrevue car je ne prenais rien au sérieux et ne donnait rien. Mais j’avais mes raisons pour être comme cela, car la personne que j’étais avant Buddy étais mort, et je n’avais aucune intention qu’il revienne en vie. Je dois admettre que mon manque de sérieux rendaient probablement Billy le plus fou. Putain que j’avais le don de l’enrager, mais même si je manquais de sérieux dans ma vie, il devait admettre que j’étais quand même un bon professionnel, toujours présent, prêt et a l’heure pour les sessions d’enregistrements, les apparition et les spectacles. Et j’étais un bon pote, même si je n’y étais pas depuis le début, je les protégeais et les aimais comme s’ils étaient ma famille, ce qui incluait souvent les membres de notre entourage aussi.

L’homme me regardait et mentionnait en riant que j’avais porté l’attention sur moi. Je riais avec lui, il avait bien trop raison, même si je profitais des distractions pour me rendre a la chambre de Cash. Je m’étais fait pincer. Mais à ma façon de garder les choses à la légère je répliquais.

- Hé oui. Que veux-tu, je me suis fait distraire par une grosse paire de seins. Et c’est la qu’ils m’ont pincés.

Je riais en continuant ma réplique.

- Au moins cette fois ci j’avais toujours mes pantalons, donc Billy ne pourra pas etre trop fâché cette fois ci.

Je parlais de la dernière fois que j’avais fait les nouvelles quand je m’avais fait pincer pour déranger la paix en me baignant dans une fontaine, nu avec les filles jumelles d’un directeur de Hollywood. Billy en étais tellement furieux le lendemain, qu’en arrivant dans le studio, je devais éviter quelques objets jusqu'à ce que Cash arrivais à le calmer.

Ensuite l’homme s’identifiait comme l’ami de Cash. Je trouvais ca un peu louche car Cash n’avait jamais vraiment parlé de lui dans le passé, du moins pas que je croyais, occasionnellement ce que Cash disait pouvait être une énigme. Je tendis ma main pour lui dire bonjour.

- Bonjour Delphino. Une chance qu’il était avec toi et pas seul.

Je lui donnais la main, un peu suspect qu’il soit possiblement un journaliste, mais il semblait sincère quand il se disait l’ami de Cash. Et si ce qu’il me disait était vrai, c’est probablement grâce à lui que Cash était toujours en vie. Donc je lui devais le respect d’avoir sauvé mon pote.

A ce moment Abel sortait et mis sa main fermement sur mon épaule, en nous laissant savoir que nous pourrions aller voir Cash si nous restions tranquille. Je riais car je savais trop qui il visait avec ce commentaire.

- Bien sur Abel, tu me connais bien, je suis toujours tranquille.

Je lui disais avec un petit clin d’œil et un sourire malin. Je n’avais aucune intention de faire une commotion de nouveau, mais fallait garder Abel sur ses gardes. Je sentais sa main me serrer un peu plus fort suivant mes commentaires et il me guidait vers l’entrée. En quittant je disais au revoir à mon nouveau pote infirmier qui restait toujours dehors.

En chemin vers la chambre Able ne me lâchait pas. A vrai dire je trouvais ça bien amusant. Surtout quand je feignais de parler et il me regardait avec un regard intense. Je regardais Billy qui paraissais beaucoup plus docile, ses mains recouvert de pansements, il ressemblait un peu à un boxeur.

- Merde Billy, cherchais–tu de te retrouver dans la chambre voisine de Cash. Tu ne t’es pas manqué.

Faisant allusion aux pansements autour de ses mains. Puis nous entrons finalement dans la chambre de Cash, Il était couché et il était tellement médicamenté qu’il en était pratiquement comatose. Il vit Billy en premier, il parlait lentement et bien sûr énigmatique comme toujours. Quand nous nous trouvons dans la chambre Abel me relâchait pour rester près de Billy. J’allais de l’autre côté du lit et regardais mon ami allongé et attaché dans le lit. Bien sûr, à son habitude, même s’il ne pouvait pas bouger, il voulait une clope.

- Salut vieux.

C’était tout ce que je trouvais à lui dire, j’étais un peu choqué par la situation et voir mon ami dans un tel état. A ce moment-là, une jolie petite infirmière rousse entrait dans la chambre et vérifie les médicaments de Cash avant de nous laisser savoir que le temps de la visite était terminé et qu’il était temps de partir et laisser Cash se reposer … Elle a dû être envoyé par l’autre que j’avais vu plus tôt. Elle était debout à côté de moi. A ce moment-là, je pouvais sentir le regard paniqué d’Abel fixé sur moi. Je ne savais pas comment réagir à la situation avec Cash, mais il savait bien trop la faiblesse que j’avais pour les rousses. Je me retournais vers elle et faisait ce que Stix faisait de mieux.

- Allo, Ceci c’est mon pote Cash… tu vas prendre bien soin de lui oui? Écoute, mon pote ici nous a demandé de trouver un serpent, voulais tu nous donner un coup de main, je suis certain qu`ensemble nous pourrons trouver… le serpent.

Les autres trouvaient cela drole comment je pouvais changer quand une belle femme entrait dans la pièce. Mais l'’infirmière rigolait sous mes paroles, ses joues devenaient rosées alors que je continuais de la causer en lui frottant doucement le bras. Je restais quand même assez calme alors que je draguais cette jolie femme. Et pendant que je j’avais l’attention de l’infirmière. Ca donnait un peu plus de temps aux autres d’être avec Cash.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Abel Hudson


Messages : 281
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Jeu 19 Fév - 21:48

Hold On ft. Whoever Wants To.


Bras dessus, bras dessous avec Steve, nous avions suivi la jeune infirmière jusqu'à la chambre de Cash. Billy était beaucoup plus calme depuis sa rencontre avec la jeune femme et la suivait docilement, c'était déjà un bon point. Bien qu'on ne savait jamais combien de temps l'accalmie allait durer, d'autant que c'était Cash qu'on allait voir. Mais j'espérais que ce dernier serait trop faible pour dire des conneries qui déplairaient à Billy, ou trop shooté (par les médecins) ou simplement, qu'il ferait preuve de bon sens (mais ça, c'était pas gagné, connaissant le cas).

Steve, lui, ne me promit pas qu'il resterait tranquille. Il affirmait être toujours tranquille. Ce qui voulait dire qu'il se considérait généralement comme calme. Mouais... J'adorais Stix, il était marrant et était toujours le premier à mettre l'ambiance ou à essayer de calmer les tensions entre Cash et Billy. Mais, parfois, et notamment dans un environnement extérieur à The Lightening, comme cet hôpital où on se trouvait maintenant, par exemple, il était imprévisible et incontrôlable.

Putain... Ça m'aidait pas, ce qu'il venait de dire. Mais je gardais espoir que quoi qu'il fasse, ce ne serait pas trop grave. Et que ça ne nous mettrait pas dans la merde. Parce qu'avec The Lightening, on ne sait jamais si on va finir la journée dans son lit ou au cachot dans un commissariat ou l'autre. En tout cas, pour l'hôpital, c'était déjà fait.

Delfino restait calme et ne disait rien. Il suivait tout le monde et n'avait pas l'air à l'aise. C'est vrai que c'est pas la situation rêvée pour rencontrer ses idoles... Mais il n'y avait pas de raison d'être aussi raide.

Et alors que Stix, qui avait toujours mon bras enroulé autour de ses épaules, charriait gentiment Billy à propos de sa main, j'attirai l'attention du latino.

-Hey, t'es sûr que ça va ?

On entra dans la chambre de Cash qui ouvrit lentement les yeux quand Billy s'approcha de son lit. Comme s'il avait sentit la présence du chanteur. Il était bien shooté, calme, mais ne dormait pas vraiment. J'avais lâché Stix qui ne me semblait pas surexcité et semblait vouloir tenir parole. Ce dernier alla se positionner de l'autre côté du lit. Le tableau était mythique... Comme une interprétation Rock'n'Roll de la naissance du Christ. D'autant que les paroles de Cash avaient quelque chose de mystique. Comme s'il annonçait le début d'une quête pour The Lightening... Et avec la tournée qui se profilait doucement à l'horizon, il se pouvait bien que ce soit réellement le cas.

J'étais maintenant à côté de Delfino, le soutenant un peu psychologiquement. Comme moi, il était, en quelque sorte, témoin de cette naissance/résurrection blasphématoire. Mais en même temps, ça avait quelque chose d'extrêmement beau. Rarement The Lightening avait l'air aussi uni.

Je rigolai quand Cash demanda une clope. Aucun doute, c'était bien l'âme du guitariste que les médecins nous avaient ramené.

-Je crois que pour les clopes, va malheureusement falloir que tu attendes un peu, Cash.

Par contre, j'avais beau tourner et retourner cette histoire de serpent dans ma tête, je n'avais aucune idée de ce dont voulait parler le guitariste. Ça pouvait vouloir tout dire, avoir une importance capitale... ou n'être rien d'autre qu'une série de mots mis l'un à côté de l'autre... Sans autre but que... Attirer l'attention ? Jouer avec nos neurones ? Dans les deux cas, c'était réussi...

C'était sans compter sur l'interruption inattendue d'une autre infirmière, rousse celle-ci, qui nous annonça que le temps de visite était écoulé. Merde... On venait juste d'entrer et je redoutais la réaction de Billy qui était déjà à fleur de peau et qui venait juste de retrouver Cash.

Heureusement, Steve intervint... A sa façon, bien sûr, mais il restait poli, bien que sa remarque sur le serpent pouvait paraître insolente. Mais son regard adoucissait le truc. Ce n'était un secret pour personne que Steve adorait les rousses... Enfin... Peut-être pas autant que Cash, mais quand même.

J'espérais qu'il allait pas déconner, mais dans un premier temps, ça semblait aller. C'est Billy qui m'inquiétait. Alors, je choisis d'intervenir, avant même que Billy ait eu le temps de réagir. Juste au cas où il y aurait quelque chose à avorter.

-Vous êtes sûr qu'on peut pas encore rester 5 minutes ? On a déjà eu tant de mal à venir le voir.

J'aurais voulu ajouter que les 5 minutes de bonus pouvaient éviter des heures et des heures d'emmerdement... Mais je m'abstins...
© Billy Lighter











Abel
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Hôpital-