AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Billy Lighter
avatar


Messages : 1928
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins


Who am I?
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Relations:
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Ven 20 Fév - 20:56

                 
Hold On ft. Abel Hudson & Delfino Alvarez & Cash Izbel & Steve Stix


Steve me charriait un peu à cause de la blessure que, quelque part, je m’étais auto-infligé à la main. Ouep, n’empêche que peut-être que si je m’étais réellement pas raté je n’aurais pas eu à faire tant de cinéma pour voir Cash. Je souris au batteur, toujours très proche de la gentille infirmière blonde.

Et enfin on pénétra dans la chambre de Cash et enfin je pouvais voir mon guitariste. Il avait l’air paisible. Tout le monde le salua demandant de ses nouvelles alors que je m’étais assis à son chevet. Ses yeux s’ouvrirent et j’esquissais un sourire paisible. Mon stress intérieur disparu quand Cash enroula ses doigts dans mes cheveux roux toujours aussi raides malgré la journée que j’avais eue.

Il disait que quelque chose avait merdé. La seule chose qui avait merdé c’était son cœur mais les causes étaient encore obscures pour moi et j’essayais de trouver un coupable. Intérieurement je blâmais Cash, Delfino, la drogue et tout plein d’autre chose. Mais plus loin, au plus profond de mon être, je ne pouvais m’empêché de me blâmer moi-même. Je posais ma main bandée sur son bras cherchant à l’apaiser.

-Shut Cash, t’inquiète pas. Tu vas mieux maintenant…

Pour l’instant c’était ce qui comptait, on cherchera et on trouvera quelqu’un à blâmer après. Puis il y eu cette histoire de serpent. Cash et ses métaphores m’échappaient souvent. Parfois il me fallait des nuits entières sans pouvoir fermer l’œil pour pouvoir trouver ce qu’il voulait dire. Là encore j’étais sûr que cette quête allait me ronger.

-Quel serpent, Cash. Tu n’as pas des indices ?

J’entrai dans le jeu de mon guitariste parce que j’avais envie de me perdre dans son délire. Parce que je ne voulais pas réfléchir autrement qu’à sa manière. Parce qu’échapper à la réalité et entrer dans celle de Cash était le seul moyen de ne plus ressentir la douleur de ce qu’il venait de lui arriver. D’oublier ce qui nous séparait tant depuis quelques mois pour se concentrer sur une quête commune. Et puis je ne voulais pas qu’on crève, alors je voulais trouver.

Mon regard était totalement plongé dans celui, fatigué, de Cash. Il voulait une clope.

-Non, pas de clopes !

Ma voix douce s’était soudainement durcie. Pas question qu’il prenne un clope et Abel était de mon avis même si sa manière de le dire n’était pas du tout la même que moi. Je réfléchissais au serpent. Je m’étais replongé dans la réalité de Cash. Mais une voix de femme m’en sortis d’un seul coup. Elle voulait que cette visite finisse. Maintenant. Mes poils se hérissèrent et j’envoyais un regard noir à l’infirmière. Elle était rousse. Comme ma mère. Elle avait le même ton autant dur que peu assuré. J’allais sérieusement (et violemment) lui dire ma façon de penser quand Steve intervint. C’est dans ce cas-là qu’on voyait l’esprit de groupe de The Lightening opérer. Il  lui parla à la Steve Stix. Aussi provocateur qu’humoristique. Il commença à rigoler et causer avec l’infirmière. Je souris de nouveau et reposais mon regard sur Cash. Steve s’occupait d’elle, j’avais champ libre. Abel demanda pour avoir 5 minutes supplémentaires et l’infirmière les luis accorda déjà sous le charme de Steve.

-Cash. Donne-moi un maximum d’indices. Vite, je chercherais jusqu’à ton retour. Je chercherais le serpent ! On le cherchera tous.

Je montrais avec mon bras l’assemblée présente dans la pièce. Abel, Steve, Delfino et même les infirmières, je les voyais tous participé à cette quête mystique. Ouais, tous. J’étais barré… L’adrénaline, les sautes d’humeur, la douleur et la peur avaient fatigué mon cerveau. Tellement que plus rien ne comptait hormis le serpent.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Jeu 26 Fév - 20:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
Delfino Alvarez
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35


Who am I?
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Relations:
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Lun 23 Fév - 19:35

Hold On ft. Lots of people


Steve Stix était quand même un sacré gars. Il prenait ce qu’il venait de se passer à la légère et ça m’arracha un sourire. Pour lui, c’était un pair de sein qui l’avait distrait et qui l’avait conduit à se retrouver dehors mais que l’important c’était qu’il ait gardé son pantalon sinon Billy aurait été en rage. Je riais aussi parce que raconter comme ça s’était hilarant.

L’atmosphère étant un peu détendue, je me présentai comme étant l’ami de Cash. Contrairement à Billy, Steve était content que j’étais avec Cash lorsqu’il a fait sa crise cardiaque. Il ne me mettait pas mal à l’aise et ne me faisait pas sentir coupable de l’état de Cash. On se serra la main par respect.

Abel mit fin à notre conversation pour nous prévenir qu’on pouvait aller voir Cash. Sur le chemin, le roadie était accroché à Steve alors que j’essayais de ne pas regarder Billy. Il ne me voyait déjà pas d’un bon œil alors ce n’était pas la peine d’en rajouter. Je pensais à Cash et au moment où il a fait sa crise cardiaque. Mon cœur se serra à chaque fois que je revoyais la scène. Abel me tira de mes pensées, mon mutisme l’inquiétait sûrement.

-Oui, t’en fais pas.


Je souris pour montrer que ça allait mieux que ça n’y paraissait. Puis, Steve était encore là pour détendre l’atmosphère en parlant de la blessure de Billy.

Une fois dans la chambre de Cash, je restais dans un coin de la pièce préférant laisser la place aux proches du guitariste. Abel était à côté de moi comme si il voulait me soutenir. Je lui souris pour le remercier. Billy fonça à son chevet et Cash ouvrit les yeux. La suite était du domaine du mystique avec le serpent qu’il fallait chercher. Billy était totalement dans le trip de son guitariste. Je souriais de soulagement quand Cash réclama des cigarettes. C’était une preuve qu’il allait mieux.

Voir The Lightening aussi uni et calme était un spectacle inédit. J’avais l’impression d’être un VIP. Quand une infirmière nous prévint qu’il était bientôt temps de s’en aller, Steve intervient. Il commença à draguer l’infirmière rousse qui aurait pu rompre un très bon moment dont j’étais témoin. Abel aida Stix en demanda 5 minutes supplémentaires. Par leurs efforts, ils essayaient d’éviter une autre crise de Billy. On allait sûrement pouvoir l’éviter parce que Stix gérait la situation avec l’infirmière. A demi-ton je me laissais à dire :

-Bien joué, Steve !

J’observais toujours Billy se rendre compte que le temps pressait. Il était déterminé à retrouver le serpent de Cash et poussait le guitariste à lui fournir des ultimes informations.
© Billy Lighter




Dernière édition par Delfino Alvarez le Sam 28 Fév - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mar 24 Fév - 21:45

Billy entrait carrément dans le monde de Cash, tentant de résoudre l’énigme du serpent. Bien s’il y avait quelqu’un qui pouvait le faire c’était Billy. Une chose qui était certaine, c’était que je n’avais aucune intention de retourner dans ce monde. La dernière fois que j’avais tenté d’entrer dans la tête de mon pote, j’avais disparu pendant trois 3 jours. J’aimais bien Cash, mais ce qui se passait dans la tête de ce génie musical était beaucoup trop avancé et bizarre pour moi. Mais dans ce moment de tragédie, il y avait quelque chose de beau qui se passait. Nous étions vraiment unis, une famille. Oui on se chicane régulièrement, mais quand ça compte sur la scène et en moment d’urgence, nous étions unis. Du moins jusqu’au moment où l’infirmière était entrée. Billy lui lançait un regard noir, et je savais que si je n’agissais pas rapidement on allait foutre le bordel une fois de plus et ça ne me tentais pas de coucher au cachot ce soir. Donc je décidais de me sacrifier pour le groupe... OK elle était rousse avec une grande poitrine, donc le sacrifice était minime, mais c’était quand même difficile de détourner l’attention de mon ami qui se trouvait couché dans le lit.

Alors, que je causais la jolie femme, j’entendais Abel demander une autre 5 minute. A ce moment l’attention de l’infirmière revenait rapidement au groupe, mais je m’approchais d’elle, la caressant doucement et regardait dans ses yeux en lui demandant doucement à voix basse.

- Allez, c’est seulement quelques autres minutes. En plus tu es ici pour s’assurer que cash va bien et ça nous donnera une chance de se connaitre un peu mieux.

Je ne sais pas pourquoi ce charme enfantin fonctionne si bien avec les femmes, mais, je ne suis pas du genre à le questionner, je suis juste du genre à en profiter. Suivant quelques petits rires, elle était d’accord pour le temps de plus. Je faisais un signe de pouce en l’air aux autres puis je retournais mon attention vers la jolie rousse. On s’éloignait lentement du lit de Cash, murmurant de jolies petites choses jusqu'à ce que nous nous embrassons.

Je la retournais, ce qui me donnait une chance de jeter un coup d’œil à l’occasion sur le groupe et je commençais un peu à paniquer alors que je voyais Billy s’animer un peu plus. Il était bel et bien dans le monte fantasmique de Cash et il questionnait Cash de plus en plus intensément sur le serpent. Mes lèvres et mains occupés je ne pouvais que lancer un simple regard paniqué a Abel, tentant de lui dire avec mes yeux de calmer Billy pour que mon sacrifice ne soit pas en vain.
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
avatar


Messages : 600
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.


Who am I?
Je suis: introverti, gentil, shooté
Relations:
Song: Nightrain - Guns'n Roses


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Mer 25 Fév - 11:38

Hold On ft. All the fuckers who are my friends.


Ils étaient beaucoup dans la chambre et je ne savais pas vraiment où donner de la tête. Je voulais leur parler à tous, que ce soit par une parole ou un regard. Parce que cette fois, la mort avait fait plus que flirter avec moi... Ou moi avec la mort... Je ne savais pas qui avait fait le premier pas. Alors il fallait que je dise ce que j'avais à dire aux autres avant qu'elle ne décide qu'on devait se mettre en ménage pour toujours...

Je jouais toujours avec les cheveux de Billy. De doux filaments de feu entre mes doigts. J'avais aussi tendu l'autre bras pour frôler le poignet de Stix qui s'était approché du lit sur lequel j'étais couché. Ma façon à moi de les remercier d'être là. Leur présence était tellement rassurante dans cet vaisseau spatial tout droit sorti de Star Trek. J'avais déjà du mal avec les mots, mais les substances qu'on m'avaient injectées essayaient toujours de me tirer vers le sommeil et j'avais du mal à garder les yeux ouvert. Par moment, mes yeux se fermaient et je n'avais aucune idée de si j'allais arriver à les rouvrir.

Mon regard vaseux tomba à un moment sur Delfino, alors que Steve avait quitté mon chevet pour aller fricoter avec une extraterrestre, ce qui ne m'étonnait pas vraiment. Billy, lui, me disait que je n'aurais pas de clope... Ouais... C'est bien ce que j'avais cru comprendre... Mais Delfino était maintenant un peu plus important qu'une clope. Pas beaucoup plus, mais un peu... Je plongeait mon regard dans celui, bleu-vert, de Billy.

-Delfino m'a sauvé, je crois... Il a dit comme toi...

« Pas de clope », avait dit Billy... « Pas d'héro », avait dit Delfino... Ou quelque chose d'approchant... ou son attitude avait fait que mon cerveau l'avait retenu comme ça. Peu importait, le résultat était le même. Billy voulait plus d'informations sur le serpent... Je me concentrai, difficilement, pendant que plusieurs voix, celle d'Abel, celle d'une femme et celle de Steve se mélangeaient en arrière fond.

-Delfino m'a sauvé. Mais c'est le serpent qui nous sauvera... Adriana a dit « Ride The Snake » avec la voix de Jim Morrison... Mais ce n'est pas elle le serpent...

Je fermai les yeux pendant ce qui me sembla être une éternité, puis les rouvris. Steve embrassait l'extraterrestre. Je secouai la tête... Ce n'était pas possible... J'avais des hallucinations... Quoi que. C'était de Steve qu'on parlait ici. Je parcourus encore mes amis du regard. On était tous là, dans la même pièce. C'était peut-être encore un rêve. Parce qu'on était rarement tous ensemble. Pas sans une tension dans la pièce, pas sans quelque chose de lourd sur les épaules. Or, là, ce n'était pas le cas. On était tous la même personne. Une seule entité.

Je lâchai les cheveux de Billy. Mais pas son regard.

-On le trouvera. C'est tous ensemble que ça doit se jouer.

Quelque chose siffla dans mon oreille... Un doux sifflement, un serpent... La voix d'Adriana... Adriana qui me mettait en garde.

Mes yeux se fermèrent, ma voix faibli, j'étais en train de me rendormir sans pouvoir me retenir. Mais il fallait que je les prévienne de la dernière mise en garde de la déesse.

-Mais attention à Thor...

Blackout.
© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. © Slash
Revenir en haut Aller en bas
Abel Hudson
avatar


Messages : 270
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles


Who am I?
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Relations:
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Jeu 26 Fév - 15:20

Hold On ft. Whoever Wants To.


La scène qui se passait devant nous était juste incroyable. Il y avait quelque chose d'extrêmement paisible dans la chambre de Cash et croyez-moi, avec The Lightening, c'était le genre de chose qui ne se produisait pas souvent. J'écoutais les voix calmes de Billy et Cash. Jamais je ne les avais vu parler comme ça, jamais je ne les avais vu se regarder aussi longtemps les yeux dans les yeux. Et surtout, jamais je n'avais vu Billy affronter avec autant de courage le monde de Cash.

Ce monde était trop dangereux pour Billy, ce monde à la fois flous, crypté et tellement clairvoyant vous faisait péter des révélations à la figure au moment où vous vous y attendiez le moins. Et parfois, souvent même, ce n'était que trop tard qu'on finissait par comprendre ce que voulaient dire les messages cryptés de Cash. Lui-même n'en comprenait pas toujours la signification. Ce qui rendait les choses beaucoup plus compliquées... Et en général, beaucoup plus frustrantes pour Billy...

J'avais, en arrière-fond, la conversation qui se passait entre Steve Stix et l'infirmière rousse à grosse poitrine. Au moins Steve avait l'avantage de nous faire gagner du temps. Mais j'étais tellement absorbé par ce qui se passait entre Cash et Billy que je manquai le baiser que le batteur échangea avec cette dernière.

Par contre, je posai ma main sur l'épaule de Delfino qui était debout à côté de moi. Mais ce geste n'était plus du soutien. C'était plutôt un message silencieux qui signifiait : « Regarde bien ça, mon pote, parce que tu es témoin de quelque chose d'extrêmement rare ! ». Mais c'est tout haut, bien qu'en lui chuchotant à l'oreille, que je terminai ma pensée.

-La passage de la comète de Halley, à côté, c'est du vent.

C'était la première comparaison qui m'étaient venue à l'esprit car dernièrement, les journaux annonçaient que les scientifiques prévoyaient le passage de la-dite comète pour 1986... Et c'était un truc que je me réjouissais de voir. Mais pas autant que ce qui se passait devant mes yeux à l'instant. Ça ne dura que quelques minutes et pourtant, le temps sembla suspendu pendant tout le temps de la scène. Et si Steve s'amusait à draguer, Delf et moi, on était plutôt en train de retenir notre souffle.

Jusqu'au moment où Cash s'endormit, nous laissant tous, sauf Stix, à cogiter sur ce qu'il venait de dire, sur ces images, ces signes. Je n'y comprenais pas grand chose, mais j'espérais que Billy, pour connaître Cash mieux que nous tous, y captait quelque chose.

Je m'approchai du chanteur et posai mes deux mains sur ses épaules. Il était temps d'y aller, mais on irait à son rythme. Cash avait l'air d'un môme, quand il dormait comme ça.

-T'es prêt à y aller ? T'en fais pas pour lui, sa mère à été prévenue, il aura tout ce dont il a besoin.

Je me tournai vers Stix qui bécotait son infirmière et sourit. Putain... Il était vraiment incorrigible. Finalement, je me demandais si c'était Billy ou Steve qui aurait le plus de mal à décoller d'ici.

Je laissai Billy regarder Cash un moment... Et lorsqu'il commença à détourner tout doucement son attention de son guitariste, je lui demandai ce qu'il pensait de tout ça.

-Ça veut vraiment dire quelque chose ? Ou c'est juste l'effet des médocs ?
© Billy Lighter











Abel
Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
avatar


Messages : 1928
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins


Who am I?
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Relations:
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Jeu 26 Fév - 20:48

Hold On ft. Abel Hudson & Delfino Alvarez & Cash Izbel & Steve Stix


Delfino avait apparemment sauvé Cash. Ok, c’était peut-être le cas et je devais peut-être lui en être reconnaissant pour ça. Mais je me demandais toujours quel était le rapport entre Cash et le latino. Ils ne pouvaient pas être ami d’enfance parce qu’ils ne semblaient pas du tout avoir le même âge. Mais bon, pour l’instant, Delfino bénéficiait du bénéfice du doute, jusqu’à ce que je tire ça au clair.

J’avais refusé que Cash prenne une clope. De toute façon, on était dans un hôpital donc pas de risque qu’il puisse en avoir une. Les infirmiers allaient faire leur job. Ils devaient faire leur job ! Sinon, ils auraient affaire à moi !

Le temps pressait et je n’avais pas encore assez d’indice pour tirer l’histoire du serpent de Cash au clair. Steve essayait d’en gagner en embrassant et draguant ouvertement cette méchante infirmière rousse. Cash, je t’en supplie, dit moi quelque chose de clair et limpide. Quelque chose qui pourrait me permette de trouver la solution dans la seconde. Quelque chose qui pourrait nous faire passer des mois sans angoisses, sans stress, sans prise de tête. Cash, s’il te plait, donne-moi la réponse ultime à cette mauvaise passe. Car oui, c’était une mauvaise passe… La pire… Ma copine qui me quitte et se casse, mon meilleur ami qui fait une crise cardiaque. La seule chose bien que j’avais réussi à faire c’est d’avoir trouvé un manager compétent. Mais mes amis ne semblaient pas vraiment l’aimer, Cash le premier…

Mais « clarté » n’était pas un mot que connaissait Cash. Il me donna des indices tous droits tirés de son univers mystico-fantastique. Un univers que je fuyais chaque fois qu’il essayait de m’y entrainer. Parce que cet univers était trop grand, trop remplis de vérités fatales. Plusieurs fois j’avais cru que Cash avait créé ce monde pour me dire à quel point je me trompais dans mes choix, à quel point j’exagérais par moment. Un monde qui m’envoie la vérité de manière crue à la figure. « Ride The Snake ». C’était des paroles tirées de la chanson The End de The Doors. Cette chanson me parlait beaucoup et quand j’ai quitté Lafayette je n’avais que ses mots en tête : « Ride the Snake, he’s old and his skin is cold. The west is the best, the west is the best ». Et je suis venu à L.A. Et j’y ai réussi. Cette chanson parlait d’un road-trip, d’un voyage, d’un trajet sur les routes de l’Ouest. Et ça avait une signification pour Cash, une signification qu’il ne pouvait pas me dire autrement parce qu’il n’arrivait pas lui-même à comprendre clairement.

Steve était toujours en train d’embrasser l’infirmière alors que j’écoutais Cash. Il fermait les yeux, les rouvris. Le temps était suspendu. Mais il ne l’était que pour nous. Car cet enfoiré qu’il était passait toujours, même s’il ne le semblait pas. Le regard de Cash allait un peu partout alors que moi j’étais focalisé sur lui. Il lâcha mes cheveux et me confirma qu’on trouvera le serpent. Ensemble. J’approuvai… Même si je ne parvenais pas à savoir qui était le serpent. Ou quoi…

Il ferma encore les yeux. Il était faible et fragile. Son cœur était comme mon esprit. Constamment au bord de la rupture. Avant de s’endormir à nouveau à cause de ses fichus médocs que ses enfoirés d’infirmier lui donnaient, il me mit en garde. Il fallait faire attention à Thor. Encore une métaphore. Thor était le dieu du tonnerre dans la mythologie nordique. Mais je ne voyais pas le rapport. Pas sur le coup en tout cas. Et Cash s’endormis.

-Cash…

Je savais qu’on ne ferait plus long feu ici. Il m’avait donné peu d’indice mais je devais faire avec. Je savais que j’allais y réfléchir chaque seconde jusqu’à ce que je trouve la signification de tout ça. Je n’allais pas en dormir… Je regardais toujours Cash, ne bougeant pas d’un centimètre. Le voir dormir était apaisant et je savais que c’était mes dernières secondes d’apaisement avant des jours d’enfer à me torturer l’esprit.

Abel posa ses mains sur mes épaules. Les secondes étaient finies, écoulées, mortes… Je relevai la tête vers le roadie. Si j’étais prêt à y aller ? Je fis non de la tête. Non, bien sûr que non. Je n’étais jamais prêt… Et même si je savais que Cash était bien gardé, je n’étais pas prêt. Pas prêt à me retrouver seul avec moi-même dès la sortie de cet hôpital. Même accompagné par des gens que j’aimais je serais seuls avec les délires de Cash. Ils allaient me hanter.

Abel se demandait si tout ça avait vraiment un sens. Si ça voulait vraiment dire quelque chose.

-Oui. Ça a une signification. Ça veut dire quelque chose et c’est sûrement important. C’est ça qui est horrible…

Parce que je n’arrivais pas à comprendre toute les subtilités, parce que ce n’était pas clair. Parce que si je me trompais dans mon décryptage, ça pourrait avoir des conséquences néfastes. Parce que j’allais dramatiser quoi qu’il arrive.

Je me levai et fixai Abel.

-Il faut qu’on y aille avant que les infirmiers ne nous sautent encore dessus. N’oublie, Abel, si je suis au bord de la mort, je ne veux pas me faire soigner ici.

Ouais, l’accueil était misérable. Seule l’infirmière blonde était valable. Je regardais Steve qui était toujours occupée avec la rousse.

-Steve. Il faut qu’on y aille. A moins que tu ne veilles te taper toutes les infirmières de l’hôpital.

C’était bien le genre. Je souris à mon batteur. Il avait fait beaucoup aujourd’hui pour qu’on puisse rester dans la chambre de Cash plus longtemps et je lui en étais reconnaissant.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
Delfino Alvarez
avatar


Messages : 208
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35


Who am I?
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Relations:
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   Sam 28 Fév - 20:01

Hold On ft. Lots of people


J’avais toujours du mal à croire que tout ce que je voyais était bien réel. J’étais dans une chambre de soins intensifs avec The Lightening et Abel. Moi Delfino, le petit latino du l’Estside, j’étais en compagnie de rockstars dans une chambre d’hôpital. C’était le délire total et je pense que je prendrais quelques jours avant de réaliser la situation.

L’infirmière qui était venue nous prévenir qu’il était temps pour nous de partir était maintenant occupée avec le grand Steve Stix. Son plan drague avait marché à la perfection et ça permettait à Cash et Billy de pouvoir parler de ce fameux serpent. Je ne comprenais rien à leur délire et je ne savais pas si eux comprenaient non plus. J’étais juste scotché sur ses deux gars qui discutaient. Billy faisait beaucoup d’effort pour essayer de comprendre Cash. On voyait qu’il voulait vraiment comprendre son ami. Les journalistes ne seront jamais témoin d’une telle chose et j’étais conscient que j’étais privilégié. Abel posa sa main sur mon épaule et je croisai son regard. Lui aussi pensais que ce genre de scène était rare et que c’était un miracle si on voyait ça. Il comparait ce moment à la comète de Halley, ce qui n’était pas rien. Je lui montrais en un regard que j’en étais bien conscient.

J’aurais voulu prendre part à la conversation et les aider à démêler l’énigme mais j’avais trop peur de mettre fin à cette symbiose entre le Cash et Billy. Sans oublier Stix qui, avec sa diversion, avais permis à ce moment de perdurer. C’est le sommeil de Cash qui mis fin à sa conversation avec Billy qui disposais de quelques indices très flous. Je ne connaissais pas le groupe personnellement donc difficile pour moi de les aider.

Abel interpella le chanteur pour savoir s’il était prêt à partie et si tout ce que disait Cash voulait vraiment dire quelque chose. J’étais prêt à croire que oui. Je connaissais Cash et son côté mystique. Bien des fois il m’avait mis en garde sans le savoir et je n’avais pas réussi à décoder à temps ce qu’il voulait me dire. Billy voyait les choses de la même manière que moi.

-Tout ce que dit Cash a une signification.

Je me permis de dire ça parce que je connaissais quand même le guitariste. On s’était connu grâce à la drogue. Ce n’était pas glorieux comme manière de rencontrer quelqu’un mais je tenais à Cash.

Billy était prêt à partir et le signala à Steve qui était toujours très proche de l’infirmière. Je pouvais partir quand il voulait maintenant que je savais que Cash allait bien et était entre de bonnes mains.
© Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hold On [Ouvert à tous][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Hôpital-