AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maureyn Legrio
avatar
Invité




MessageSujet: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Lun 9 Fév - 19:52

Le courrier fut déposé à l'accueil de la grande maison de disques, furtivement, par un motard anonyme sous son casque mais dont le blouson arborait fièrement un aigle sur le dos. Il ne portait qu'un ligne de texte sur l'enveloppe, mais elle n'était pas fermée : "A Monsieur Daniele Ricci - IMPORTANT".

A l'intérieur, un simple papier plié en quatre, avec un numéro de téléphone griffoné au dos ; mais aussi, d'une certaine manière, une bombe. Du moins, aux yeux de la personne qui l'écrivait. Elle le tenait de source sûre, le doute n'était pas permis, le lieu où l'information s'était ébruitée était même cité précisément : il s'agissait d'un club louche en périphérie de la ville, où l'on restait rarement conscient de ce que l'on disait tout au long de la soirée.

"Cher et vénéré monsieur Ricci,

Salut. Tout d'abord, j'adore ce que vous faites. Vous êtes le type cool que je voudrais ressembler quand je serai grand, si j'étais petit. Bon, parlons business.

J'étais au Crazy Wolf l'autre soir, avec les potes, et on s'est payé la tête d'un blond en cravate, on croyait que c'était un cave. Il s'est énervé d'un coup et nous a balancé un truc de malade. Paraît que ce serait le manager de The Lightning, le vrai, il nous a montré son passeport, sa carte de visite avec son numéro de téléphone et tout, et il avait vraiment la gueule de ce type dans le journal. (Le numéro, d'ailleurs, je l'ai noté au dos, vous pouvez vérifier, sûr.)

Et comme les gros lourds continuaient à le charrier, il nous a donné un scoop. Je suis sûr que vous êtes bien assis, dans un fauteuil trop classe. Accrochez-vous, c'est parti.


Ce gars, vous connaissez les rumeurs, il va emmener la petite bande en balade. Il n'a pas confirmé, officiellement, mais pas infirmé non plus. Il cause comme un salaud de politicien, si vous voulez mon avis, et c'est encore pire quand on l'a en face, mais bref. Y a tournée et tournée. Lui, il vise le truc pyrotechnique avec cascades et effets spéciaux, il nous a dit qu'il allait engager des équipes exprès pour gérer le visuel des concerts et faire de chaque étape un épisode de série épique, dans l'esprit de Hollywood. Et à part le fait qu'il compte investir un max de dollars, il a un plan. Tu vois, un PLAN. Il va rien braquer, enfin... il va bien se payer la tronche des gars du Sud, mais bon, on va pas les plaindre non plus. La guerre spicologique, il appelle ça.

Tu sais que dans le Sud, ils aiment les spectacles de combats. Histoire d'enthousiasmer même ceux qui ne pigent rien à la musique, il veut organiser une double tournée. Deux groupes, deux familles de fans, deux prétendants au titre non officiel de meilleur champion, vu que la presse va forcément les comparer et en sacrifier un pour glorifier l'autre... Et comment dire, il veut organiser une rivalité artificielle, pas des combats truqués, mais presque, un genre de série télé avec des scoops qu'il balancera régulièrement, pour tenir les gens en haleine. Enfin bon, il m'a expliqué tout ça, moi, j'ai pas tout compris, mais en gros... il cherche un rival qui tienne la route, contre lequel The Lightning puisse vraiment se faire les dents.

Moi, j'ai pensé direct : Roadtramp. Et je sais que tu as pensé pareil, Ricci. Les deux têtes d'affiche se ressemblent assez pour faire une bonne grosse affiche de guerre barbare sans merci, et puis merde, y en a pas d'autres, quoi ! Moi je suis pas du Sud, je suis de la côte Ouest, j'ai de la jugeote, les yeux en face des trous et je suis capable d'apprécier deux groupes cool, si ce sont deux groupes cool. Faut que ce truc se fasse, qu'on le filme, qu'on le diffuse dans tout le pays et que ça reste dans l'Histoire. Moi, j'ai pas de pouvoir, j'ai pas de blé, je laisse ça entre tes mains. Mais cette occasion ne doit pas rester impunie.

Un fan qui t'envoie ses respectueuses salutations distinguées."

Rien d'autre n'indiquait la provenance de l’épître mystérieuse. A son bureau, dans le bâtiment de la MTI, un jeune homme blond au front plissé par une réflexion intense classait des dossiers par ordre de priorité, en remâchant nerveusement un chewing-gum qui avait perdu tout son goût depuis un quart d'heure environ.
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 998
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Mar 10 Fév - 19:53

Crazy wolf rising ft. Maureyn Legrio


Ma secrétaire ! Elle était ravissante et savait s’occuper du grand Daniele Ricci. Elle avait une lettre pour moi. Je recevais beaucoup de lettres et chaque fois elles étaient destinées à nous flatter moi et mon égo. D’habitude, elle me les faisait parvenir en fin de journée quand je n’avais plus que ça à faire. Flatter son égo après une longue journée de travail c’était le remède à toute fatigue pour Ricci The Best. Seule l’importance pouvait presser ma rousse de secrétaire. La missive que j’avais désormais en main était la chose qui avait pressé mon employée :

IMPORTANT

Les lettres capitales m’intriguaient. Sans attendre, je pris connaissance du contenu. Le destinateur me plaisait déjà. Cher et vénéré ! C’était écrit noir sur blanc et j’aimais ça. Un fan qui savait qui était grand et qui ne l’était pas. Merveilleux ! Surtout qu’il surenchère en commençant son messages par une foule de compliments. Les compliments et Ricci ça faisait bon ménage. Souriant, je continuai de lire. Mon aimable destinateur avait rencontré Legrio. C’était ce qu’il affirmait dans sa lettre et il donna le numéro en guise de preuve accablante. Intriguant ! S’en suit une révélation. Legrio avait tout lâché à ces petits fans. The Lightening était proche de partie en tournée et cette histoire que j’avais entendue sur un potentiel opéra rock était peut-être une réalité. J’aurais pu prévoir ça mais pas la suite du récit du fan. Legrio avait aussi eu l’Idée. Sauf que lui n’avait pas nommé Roadtramp, il cherchait juste un adversaire à The Lightening. Un groupe sur lequel ses poulains pourraient se faire les crocs. Le jeune manager avait donc un esprit combattif et cherchait toujours un scénario. J’aimais ça ! Le fan, quoi qu’en dise ses fautes évidente de vocabulaire, était perspicace car il avait pensé à Roadtramp et donc à moi. Un combat, une vraie bataille, c’était ce que désirais Legrio ! Il était donc mûr à ce que je lui parle de ma petite idée alors ! Deux compétiteurs, deux groupes, ça allait chauffer ! Le gagnant n’en aura que plus d’éloges.

Je repliai délicatement la lettre. Elle était la preuve que les fans étaient prêts et approuvaient une tournée BSC/MTI. C’était l’occasion rêvée pour appeler Legrio. Mon merveilleux fan m’avait donné son numéro, mais je préférais appeler l’accueil de MTI parce que je préférais voir Legrio en face plutôt que d’entendre pour la première fois sa voix par téléphone. Les regards étaient ma force et je voulais voir Legrio.  Pour ce qui était de la preuve que le fan disait vrai, je pris le risque qu’il n’avait pas menti.

Je pris le cornet de téléphone et formais le numéro. Une voix de femme me répondit de l’autre côté du fil.

-Ici Daniele Ricci.

Sa voix changea, elle était heureuse et étonnée. Normal, j’étais Daniele Ricci !

-Pourriez-vous dire à Maureyn Legrio que je veux le voir absolument maintenant. C’est urgent. J’ai une proposition à lui faire. Dites-lui qu’il vienne jusque chez BSC, dans mon bureau. J’ai de quoi boire.


Elle ne protesta pas et me signala qu’elle allait s’en charger tout de suite. Satisfait, je raccrochai. Je n’avais plus qu’à attendre sagement Maureyn.
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Dim 15 Fév - 17:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Jeu 12 Fév - 13:51

Pendant quelques minutes, le moral de Maureyn atteignit le ras des pâquerettes : ça ne marcherait jamais. Il avait choisi le mauvais ambassadeur. Puis la sonnerie du téléphone le fit sursauter, un bond de tigre réveillé en pleine sieste, et il s'empara du combiné avec une nervosité qu'il ne cherchait même pas à cacher. La secrétaire qu'il trouva au bout du fil n'était pas la reine de la psychologie, de toute façon. A sa grande surprise, elle lui communiqua un véritable ultimatum, mais il lui répondit avec un sourire qui s'entendait au son de sa voix :

"S'il rappelle, dites-lui que je suis en route, toutes affaires cessantes."

Par un réflexe purement superstitieux, il alluma sa radio avant de sortir. Le son de la musique emplissant son bureau ne servirait pas qu'à donner l'illusion de sa présence, et à expliquer qu'il ne réponde pas aux coups éventuels frappés par un visiteur. C'était aussi un patronage discret, sans qu'il ait besoin de l'assumer comme un joueur de rugby qui fait son signe de croix avant d'entrer sur le terrain. Il chantait tout seul sur sa moto en rejoignant le bâtiment des "concurrents", cheveux au vent - il avait prêté son casque, mais il en possédait un, bien sûr, monsieur l'agent - et ne reprit sa contenance professionnelle qu'en arrivant à bon port, cravate rajustée, col de chemise impeccable, légèrement décontracté mais comme le serait un jeune cadre dynamique, sans plus.

"J'ai rendez-vous avec monsieur Ricci," lança-t-il en s'avançant vers l'accueil, dans l'espoir que la procédure soit courante.

La standardiste le regarda des pieds à la tête ; il lui semblait l'avoir déjà vu, mais où ? Il n'était pas encore assez connu pour qu'on lui demande des autographes - et elle le prenait sans doute simplement pour le jeune acteur du Lagon Bleu. Elle lui accorda cependant le bénéfice du doute, et lui indiqua le bureau désiré. Quelques pas plus tard, et une tentative pour discipliner ses cheveux face au miroir de l'ascenseur, comme s'il allait demander la main de mademoiselle Ricci à son redoutable père. Il ne lui manquait que le bouquet de fleurs pour compléter son image de gendre idéal. Au moins, on lui avait à peu près promis qu'ils allaient boire un verre ensemble ; ça s'annonçait bien.

Il frappa à la porte et lança avant d'entrer : "Daniele Ricci ? Maureyn Legrio, manager de la MTI. Vous m'avez demandé, me voilà."

Brown Sugar, let's see. Ce serait une boisson forte, à n'en pas douter, et le sucre n'y arrangerait rien.
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 998
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Dim 15 Fév - 17:51

Crazy wolf rising ft. Maureyn Legrio


Attendant Legrio, j’avais préparé le whisky mis dans le tiroir de mon bureau à portée de main. Avec lui se trouais deux verres. C’était une réunion d’affaire que j’avais orchestré de dernière minute. La lettre de ce fan était venue à point. Amon n’avait pas encore sorti son article et j’aurais donc toute l’innocence d’avoir eu l’idée grâce à un fan.

Le temps passait et je pris un cigare. C’était un très bon cigare cubain, les plus chers du marché. Legrio n’allais sans doute pas tarder car il y avait peu de pâté de building qui séparaient nos deux maisons rivales. Traiter avec l’ennemi allait être excitant et ça sentait le prélude d’une tournée rocambolesque.

La sonnerie de mon téléphone retentit, il s’agissait de la femme de l’accueil qui m’annonça l’arrivée d’un jeune homme blond. C’était parfait surtout que ça ne pris pas longtemps avant que Legrio ne frappe à la porte de mon bureau et se présenta avant d’entrer. Il ne manquait pas de politesse.

-Entrez !, lançais-je d’une voix chaleureuse.

Le jeune homme entra dans mon bureau à mon image. Maquette de voiture et récompense étaient éparpillé un peu partout. Il n’y avait pas vraiment d’ordre mais personne ne pouvais reprocher à Daniele Ricci d’être bordelique. Je serrais la main de l’homme qui allait peut-être devenir un rival dans les prochaines semaines.

-Content de vous rencontrer. Vous pouvez prendre place.


Je lui montrais la belle chaise qui était en face de ma place. Je vins rejoindre cette dernière et sortis le whisky de sa cachette ainsi que les deux verres.

-J’espère que vous aimez le whisky.

Je ne connaissais pas le goût du manager de The Lightening mais cela ne saurais tarder. Il était important, avant d’entrer dans le vif du sujet de prendre conscience de la personnalité de Legrio. Son physique était dingue d’un bon film romantique mais ce n’était peut-être qu’une façade très bien conçue.

-Je voulais vous rencontrer Legrio. Parce que vous m’intriguez ! Un manager à peine connu qui prend en charge un des groupes les plus dangereux de L.A. Qu’est-ce qui vous est venu à l’esprit ?


L’ambition peut-être ou l’opportunité d’avoir un défi de taille.  
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Mer 18 Fév - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Dim 15 Fév - 22:53

L’expédition en terrain inconnu avait quelque chose d’une mission d’infiltration, les visages que Maureyn croisait dans les couloirs étaient pleins de pensées sans doute contraires, plus ou moins indirectement, aux intérêts de son employeur actuel. Mais son absence totale de chauvinisme professionnel, que d’aucuns, peu familiers avec l’esprit mercenaire, auraient appelée une absence de loyauté, l’empêchait d’y voir autre chose qu’une ambiance parfaitement amusante, juste ce qu’il faut d’électrique pour égayer une journée pas comme les autres. Un autre sentiment vint s’y ajouter lorsqu’il fut reçu dans le bureau de son équivalent local ; celui d’être clandestinement introduit dans un lieu de luxe et de pouvoir. Il ne pouvait qu’y répondre de son plus beau sourire, celui d’un marchand de tapis qui aurait fait sa formation chez les Témoins de Jéhovah. Et dire qu’il n’avait rien à vendre, pour une fois !

« Enchanté. Toujours enchanté de connaître une pointure ! Vous pouvez m’appeler Maury, ou même Mon petit gars, je suis bien conscient de le mériter. Et quant au whisky, tant que c’est offert de bon cœur, j’accepte à peu près tout. En fait, j’accepte tout, ça dépend seulement de qui l’offre. »

Il remarquait seulement, alors qu’il s’approchait davantage pour serrer la main de Ricci, la qualité de son cigare et la démonstration de puissance que ce détail signifiait à lui seul. Il y laissa traîner son regard un instant, curieux de voir si ce serait compris comme une invitation à se voir offrir également un tel agrément pour le temps de leur conversation. Après tout, on ne l’avait pas fait venir pour cinq minutes, et l’accueil était pour l’heure tout à fait hospitalier.

Maureyn prit donc la liberté de s’asseoir confortablement et de prendre une pose convenable à la réflexion, une jambe repliée sur l’autre, bien calé contre le dossier – il se sentait déjà presque chez lui. La question un peu plus personnelle qui lui fut posée, en revanche, le prit légèrement au dépourvu, ses sourcils se froncèrent, sa mâchoire se crispa et un éclair métallique luit un instant dans sa prunelle glacée, révélant que son vieux réflexe de se mettre sur la défensive avait failli s’activer. Mais il ne lui fallut que quelques secondes pour se maîtriser ; restait à espérer que la cérémonie du whisky aurait fait passer cet instant de faiblesse inaperçu.

« Je pourrais dire que Monsieur Lighter m’a lui-même approché, ce qui est techniquement vrai, mais ce serait éviter la question. Vous voulez connaître l’avenir, et non le passé, n’est-ce pas ? »
Il trinqua et but une gorgée pour gagner du temps, formuler sa pensée dans son esprit. Quand un type important vous demande de lui dire la bonne aventure, vous ne pouvez pas vous permettre un faux pas, c’est le moment ou jamais de briller.

« Je considère leur côté dangereux comme un atout pour ma vision de la célébrité, notamment sur la scène du rock. Canalisés sous forme de mythe populaire, la violence, le chaos, la démesure, l’inattendu, sont les ingrédients rêvés d’une épopée qui fera vibrer les foules. J’ai envie d’écrire une histoire avec eux… aussi romantique que cela paraisse. »

Dans un petit rire plein de confiance en soi et d’assurance, il balaya les tensions existantes, les réticences de ce maudit Cash, les déséquilibres de Lighter lui-même, qui pouvait le briser à tout instant comme il l’avait créé, et le fait qu’il faisait ce métier à fond pour la première fois. Tout cela aurait pu en décourager un plus faible, mais depuis qu’il avait décidé d’être fort, il était incapable de faire marche arrière et de s’inquiéter comme tout le monde. Il se serait écroulé comme un château de cartes, du moins, il en était certain.

« En tout cas, croyez-moi, je préfère de loin faire la gloire de ces héros des temps modernes que bêtement me remplir les poches. On ne va pas faire dans le marketing de bas étage. Qu’en pensez-vous, vous qui êtes passé maître dans le métier ? ça vous semble jouable ? La conjoncture s’y prête ? »
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 998
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Mer 18 Fév - 19:26

Crazy wolf rising ft. Maureyn Legrio


Que de compliments ! Maureyn entra dans mon bureau avec son sourire et ses belles paroles. Hypocrisie ou non j’aimais ça. Tout de suite vinrent les paroles classiques du surnom à employer et l’acceptation de mon offrande en whisky. Son entrée était digne des grands managers habitué à ce genre de meeting.

-Très bien, se sera Maury alors.

Après une serrée de main je vins remplir le verre de Maureyn de ce liquide ambré que j’aimais tant. Legrio était mon hôte et je l’accueillais comme un grand roi même si j’étais conscient que le seul maitre ici était le grand Daniele Ricci. Mon ego était à la hauteur de mon ambition et c’était de ma responsabilité de voir à quel niveau était celle de Maureyn. A première vue, il en avait pour avoir le courage de prendre en charge The Lightening. Mais la manière dont il en était arrivé là m’échappait encore, c’est en posant la question au manager lui-même que j’espérais trouver quelques éclaircissement. J’analysais Legrio du regard hésitant sur le fait si oui ou non ma question l’avait pris au dépourvu. C’était impossible à dire.

Grande nouvelle : Lighter était coupable d’avoir fait le premier pas et ce n’était donc pas Legrio qui avait provoqué sa fulgurante ascension. Il n’avait fait que saisir l’opportunité qui s’offrait à lui. Donc Lighter en avait bel et bien ras-le-bol de Lenny. Legrio continua décryptant mieux mes intentions. Daniele Ricci était à découvert car Maureyn venait de découvrir le sens réel de sa question. On trinqua sourire aux lèvres.

-Bien vu, l’avenir est ce qui compte le plus.

Le passé était fait et révolu. L’avenir de lui et The Lightening m’intéressait parce qu’il allait influencer celui du mien et de Roadtramp. La réponse de Legrio était aussi réfléchie qu’ambitieuse et poétique. Il voulait canaliser la violence de The Lightening pour en faire un spectacle grandiose. C’était du génie mais c’était périlleux et difficile à souhait. Il fallait mélanger talent, expérience, psychologie et audace pour réussir un tel coup. Je regardais Legrio avec un sourire énigmatique, il n’était pas focalisé sur l’argent mais sur la gloire elle-même. Magnifique ! Un exemple typique de l’ambition de Legrio qui était maintenant clairement dite.

De ses plans et idées il lui vint le génie de demander à un expert son avis. Cet expert en question n’était autre que Daniele Ricci !

-L’idée est bonne. Canaliser le côté dangereux d The Lightening, toute cette énergie pure pour en faire un véritable spectacle du rock pourrait faire des shows fantastiques.

Je m’arrêtai de parler pour boire du whisky et laisser un peu de suspens. Je n’avais pas terminé mon idée car même si son plan était très bon, il était difficilement réalisable.

-Mais canaliser cela demande du travail et, surtout, de la chance. Billy Lighter est incontrôlable, il ne faut pas se leurrer. Lui-même ne cesse de répéter qu’il est incapable de se contrôler. Il lui faudrait une baby-sitter 24h/24 pour arriver à satisfaire ses innombrables caprices et avorter ses pétages de plomb. Puis il y a Stix, Izbel et les autres qui ont aussi leurs défauts et leurs écarts. Comment allez-vous faire pour canaliser ça ?


Si je n’avais pas sous mon aile The Lightening c’était pour deux raisons : la première parce que BSC n’avait pas réussi à le engager et la seconde parce que le groupe était aussi talentueux qu’autodestructeurs et souvent les groupes autodestructeurs entrainaient leur manager avec eux dans leur chute. D’un avenir pareil je n’en voulait pas.  
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Sam 21 Fév - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Jeu 19 Fév - 17:09

Un instant, Maureyn faillit s'étrangler dans son whisky, mais il se sentait si fier d'être traité comme un collègue digne de ce nom, lui qui n'était guère qu'un vulgaire imposteur se prenant au jeu, qu'il parvint à mobiliser son adrénaline pour garder son calme olympien ; seul un pétillement dans son regard indiqua qu'il avait failli éclater de rire comme le dernier des blaireaux. Il appréciait le conseil, là n'était pas la question ; mais il était loin au-delà des plans d'avenir à long terme et de la préservation de sa retraite dorée. En fait, non seulement l'aspect autodestructeur du groupe lui était tout à fait connu, après une seule rencontre en tête-à-tête avec toute la petite famille ; mais pour tout dire... ça lui plaisait, ça faisait son affaire. C'était son trip. Et surtout, c'était sa stratégie.

"Petit gars ok, mais pas naïf, monsieur Ricci. Je monte à bord d'un bolide qui va pulvériser tous les records, puis se crasher dans un mur. J'en ai conscience. Comment vous croyez qu'un artiste, ou tout autre type, se rend immortel ? En ayant du talent ? De Socrate à Mozart, en passant par Jésus, Jeanne d'Arc ou Guy Fawkes, il y a une autre constante, c'est le final dramatique."

Maureyn leva son verre à une imaginaire déité présidant à son destin, histoire de bien l'envoyer se faire foutre. Il allait de toute façon se jeter dans le mur bien plus violemment, avec ses autres manigances personnelles, que la carrière de ses protégés ne saurait jamais l'y propulser. Dettes, problèmes de justice, désaccords avec les investisseurs, scandales et autres engueulades, tout ça n'avait pas le cuir assez solide pour faire peur à quelqu'un qui, techniquement, courait après la chaise électrique. Car s'il dérapait et causait la mort de la personne qu'il recherchait, c'était bien ce qui l'attendait ; il comptait d'ailleurs se livrer, une fois la chose faite. Non pas qu'il ait spécialement envie de voir des flics autour de lui jusqu'à la fin de sa vie, loin de là. Il tenait juste à ce que tous les rouages de l'affaire (dont l'inaptitude des flics) soient rendus publics dans la presse. Il tenait à ce qu'on s'en souvienne. C'était quoi, d'ailleurs, une petite mort terrestre, à côté de ce genre d'immortalité ?

"Ces jeunes gens vont me rendre immortel, dans le sillage de leur propre divinisation. Je serais quand même un peu lourd de leur en demander davantage, qu'est-ce que vous en dites ? Alors, même si ça doit détruire quelqu'un, que ce soit moi. Je vous lègue les droits d'auteurs sur le récit de la tournée."

D'un geste négligent, il sortit de son calepin un feuillet plié en quatre avec un soin maniaque, qu'il prit la liberté de déplier sur le bureau. L'ordre et la discipline n'étaient pas au rendez-vous, loin de là, mais il se débrouilla pour trouver une place libre. C'était, non pas un contrat classique, mais un synopsis semblable à celui d'une saison de catch. Il avait écrit ce modèle comme un brouillon, pour tenter d'organiser ses idées autour de son concept de tournée à rebondissements. Des pics réguliers signalaient les passages nécessitant un regain d'attention, et quelques points d'exclamation ou têtes de mort indiquaient les points où il préconisait un événement particulièrement grave. L'ensemble de la courbe était plutôt ascendant, avec un final en flèche.

"Je n'ai pas rempli les noms, pour éviter de trop m'enfermer dans un schéma pré-écrit. Il faudra jongler avec les egos et les surprises du terrain, bien sûr. Mais je n'ai pas assez de protagonistes. Il faudra qu'un collègue me prête les siens."

Son regard acéré se releva du bureau vers son interlocuteur, dont il détailla les traits avec une attention légèrement inquiète. Un "non" signifiait un retour en case départ. Son casting était fait, il n'aurait pas aimé devoir le reprendre à zéro. Mais cela faisait partie de ce qu'il appelait les aléas du terrain : il n'avait pas assez d'argent pour se payer les autres personnes, il devait emporter leur appui volontaire.
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 998
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Sam 21 Fév - 17:38

Crazy wolf rising ft. Maureyn Legrio


Legrio m’impressionnait. Je n’avais pas en face de moi un élève inexpérimenté, ni un manager standard. J’avais en face de moi Maureyn Legrio. Mon potentiel futur rival. Ses paroles étaient dignes d’un de mes rivaux en tout cas. Je l’avais mis en garde que son groupe n’était pas contrôlable même avec tous les efforts du monde. Il en était conscient. Il savait que tout ça risquait de finir dramatiquement, et en plus c’est ce qu’il voulait. Maureyn savait que The Lightening était semblable à un feu d’artifice mais lui était pareil. Il voulait le coup d’éclat final, ce qui allait lui rapporter l’immortalité.

Oui, il m’impressionnait par ses paroles et son attitude autodestructrice. Aussi autodestructrice que le groupe qui l’a engagé. L’écoutant, je gardais une attitude paisible et un fin sourire. J’aimais cet homme car on était différent. J’étais prudent, calculateur et je savais me protéger moi-même pour me faire un nom et vivre la gloire de mon vivant. Lui attendait sa mort pour une gloire posthume.

-Une gloire posthume. Bonne idée monsieur Legrio. Vous utilisez The Lightening pour votre gloire personnelle. J’aime l’idée, j’aime la mentalité. Vous irez loin. Même si, je suppose, vous n’avez pas exposé ça à Lighter de cette manière.

Je n’avais rien n’à lui apprendre. Il savait où il allait et j’avais bien l’impression que son attitude autodestructrice allait m’aider dans ma propre quête de gloire. Maureyn aurait ce qu’il voudrait, j’aurais ce que je voudrais, nous allions bien nous entendre. Pour ce qui était de la connaissance de Lighter sur les pensées de Legrio, ce n’était qu’un petit sarcasme. Je savais que le leader de The Lightening détestait ce genre de mentalité. Je passais de mon verre de whisky à mon cigare, le mélange augmentait les effets de l’alcool.

Maureyn sortis de sa poche un petit calepin et tenta de trouver une place sur mon bureau. Je jetai un œil attentif sur le morceau de papier où était griffonné une sorte de schéma avec des symboles plus ou moins révélateur. Maureyn préparait tout, il préparait la prochaine tournée de The Lightening comme aucun autre manager ne le faisait. C’était ce qu’on appelait un original, je suppose.

Dans son scénario bien ficelé, il lui manquait des protagonistes. J’avais bien compris l’idée, son regard comme le mien était révélateur. Il voulait Roadtramp.

-Et c’est bien pour ça que nous sommes là aujourd’hui monsieur Legrio, non ?

Je souriais, lui faisant remarquer en une phrase que j’avais moi-même eu l’idée. Je sortis de mon tiroir la lettre du fan. Je ne l’ouvris pas, elle n’était qu’une preuve pour appuyer mes mots.

-Dans cette lettre, j’ai pris connaissance de la volonté de certains fans de voir une tournée grandiose avec nos deux groupes. L’idée me plait, j’aime les tournées avec des groupes aussi différents que les nôtres. Il y a souvent beaucoup de bruit, beaucoup de drames, beaucoup d’articles, beaucoup d’argent et beaucoup de musique. Le cocktail parfait pour une place pour le panthéon, n’est-ce pas ?

Mon sourire s’élargit. Legrio s’en fichait d’y survivre ou non à cette tournée alors que moi je comptais en sortir entier et avec tous les honneurs. Legrio la voulait autant que moi cette tournée ce qui me facilitait la tâche.

-Je vous laisse choisir les destinations pour nos concerts. L’Amérique regorge d’endroit exceptionnel où nos groupes pourront faire des éclats.

Ainsi je lançais la seconde partie de mon plan, celle de laisser à MTI le choix et la responsabilité de l’organisation générale.  
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Mer 25 Fév - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Mar 24 Fév - 16:52

L’attitude de Ricci avait ceci de plaisante qu’il était direct tout en restant subtil. Maureyn n’aimait pas qu’on lui parle comme à un gamin, même s’il avait établi dès le départ son infériorité comme une fatalité contre laquelle il ne lutterait pas. Leur accord était pratiquement signé désormais, même s’il restait encore le temps de faire une connerie et de tout compromettre. Autrement dit, la scène était libre et c’était le moment de briller. Un manager était une star des coulisses, après tout. Maureyn jeta un regard à la lettre du fan, un petit sourire aux lèvres à son tour, en se rappelant d’avoir conseillé au type d’avoir la main lourde sur le cirage de pompes. Dans l’état où il était, le bonhomme aurait pu écrire une lettre d’amour s’il le lui avait demandé. Mais ça n’aurait pas été brillant sur le plan lyrique, c’était à craindre.

« Les lieux sont déjà choisis. Les concerts auront lieu chacun après une importante campagne qui livrera des indices subtils sur l’ambiance qu’ils auront. Ils seront au nombre de cinq seulement, mais gigantesques, dans des villes phares, avec organisation de convois en cars pour ramener les fans du fin fond des Etats. Même en faisant des prix, on en aura pour notre argent, avec un marketing intelligent quelques semaines à l’avance. »

Ce n’étaient pas des propositions, c’étaient des affirmations. Le monsieur demandait à connaître ses plans, il allait les étaler sur la table. Ses yeux couraient d’un ensemble encadré à une flèche qui traversait le papier comme un coup de sabre, tracée d’un coup, sans hésitation. On aurait pu reprocher un point à sa stratégie, il le savait : c’était d’être rigide, en quelque sorte prussienne dans ses prévisions. L’avenir était une chose plus fluide que ça. Mais il comptait sur un aîné rodé aux petites tracasseries de la route pour encadrer les pots cassés. Par exemple, le brun de l’autre côté du bureau, avec son cigare de la classe ultime. Oui, ça ferait l’affaire, en principe.

« Sur place, produits dérivés en tout genre, ça entretient la passion. On organise une rivalité entre les produits. Je veux qu’on voie où penche le cœur de chaque spectateur, rien qu’à sa casquette ou au sandwich qu’il mange. Ordre à la sécurité de tolérer les affrontements entre les deux groupes, si ça dégénère. Seule consigne : pas de morts, du moins pas d’homicides volontaires. Ça va, je ne suis pas trop cynique ? »

Pour un instant, son air sérieux se déforma en un sourire légèrement espiègle, révélant le jeune homme qu’il était encore ; son regard lâcha la feuille pour se relever vers son interlocuteur et chercher un peu sa réaction. Mais il ne perdit pas le temps d’engager le débat sur ce point. Ses fautes de personnalité n’étaient pas le sujet, ils n’étaient pas à une blind date. Ils préparaient une bataille. Enfin, il en arriva au descriptif détaillé de cette vision qu’il avait dans son esprit, l’opera people dans lequel s’inscrirait l’opera rock :

« Voilà les phases que je veux organiser. Première campagne : on présente les personnages. Premier concert, à La Nouvelle Orléans : les groupes se présentent à leur façon, à travers leur musique. On force le trait au maximum, on oppose les caractères, on exhibe les qualités et les défauts : il faut que les spectateurs sachent bien qui ils défendent et fassent leur choix.
Deuxième campagne : on suggère des bouleversements, on déballe un peu de vie privée. De la violence, du sexe, de l’illégalité, peu importe, on prend des risques et on vend de l’image. Deuxième concert à Miami, on monte un flirt en histoire d’amour grandiose, on crée une Muse, peu importe à quoi elle ressemble, on en fait une star, on organise des interviews. Les gens doivent la haïr ou l’adorer. Deux Muses, une par groupe, ce serait l’idéal. On fera avec ce qu’on a.
Troisième campagne : on sous-entend que ça va mal tourner. On révèle un scandale si possible. Las Vegas, ça tourne mal, quelqu’un se casse en claquant la porte.
Quatrième campagne : on entretient le désespoir et la frustration des fans, on laisse planer le doute sur l’existence du dernier concert. Concert à San Francisco, on réunit l’équipe par surprise et on inclut les Muses sur scène.
La dernière campagne consiste simplement à ramasser les lauriers et exploiter le mythe, objectif : vendre le plus de papier possible. »


Créer une revue, il n’osait pas le dire mais l’image flottait dans sa tête, et les mots étaient gribouillés au coin de la feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 998
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Mer 25 Fév - 17:13

Crazy wolf rising ft. Maureyn Legrio


L’organisation de la tournée était déjà très claire dans la tête de Maureyn Legrio. Maintenant que notre accord était scellé, tout du moins dans notre esprit à tous les deux, il se sentait assez en confiance pour m’exposer son plan de tournée. Je l’écoutais studieusement en fumant mon cigare cubain. Il avait prévu une tournée de 5 concerts. C’était très peu pour une tournée mais tout dépendait de la manière dont on la menait. C’était suffisant pour un début pour Roadtramp donc je n’objectais pas le nombre. Legrio était maitre de l’organisation et mon groupe ne faisait que la première partie donc si les fans n’étaient pas contents c’est MTI qui en paierait le prix.

Mon attitude était à demi-sérieuse, à demi-souriante. Je ne laissais transparaitre aucune objections, ni aucune approbation. Je m’en restais à mon rôle de celui qui n’aurait rien à dire. C’était le cas car c’était ce que je voulais. Si j’avais voulu contrôlé l’organisation de la tournée je l’aurais fait. Or, porter ce rôle n’était pas dans mes plans.

Legrio m’exposa son plan marketing. Nos groupes étaient des produits, c’était le terme employé par Legrio. Je laissais transparaitre un plus large sourire. Il voulait que nos groupes deviennent rivaux et que les fans choisissent leur camp. C’était ingénieux et digne d’un scénario d’un très bon film. Legrio voyait déjà des combats entre fans qui devraient être toléré par la sécurité. J’étais bien content que Lighter ne soit pas ici à cet instant, sinon il aurait viré son manager sur le champ. J’en déduis donc que Legrio était subtil et intelligent, justement parce que Billy n’avait encore rien vu sur son plan que le chanteur aurait très bien pu qualifier de machiavélique. Moi, Daniele Ricci, j’aimais le plan de Legrio car je savais qu’il rapporterait de l’argent. Mais pas que…

-Cynique ? Non, vous êtes un très bon scénariste avec l’humour qu’il faut. Continuez.


Legrio replongea son regard sur sa feuille alors que, juste avant, j’avais capté son sourire espiègle. L’espièglerie de la jeunesse mais aussi son avidité. J’attendais qu’il me surprenne encore et Maureyn n’était pas là pour me décevoir. Il m’’exprima sa tournée en phase et non en date. Le scénario était bien ficelé avec histoire d’amour, rupture, violence, espoir et désespoir. J’étais impressionné et je l’exprimais par des mimiques. Même les villes étaient choisies avec soin car elles étaient symboliques. J’aimais ce jeune manager car il avait de l’imagination et du culot. J’écrasai mon cigare dans le cendrier devant moi.

-C’est tout simplement très bien réfléchi, monsieur Legrio. Un scénario pareil nous donnera des rentrées incroyables et une attention de toute part. Vous comme moi on en retirera une renommée à la hauteur de notre intelligence tactique.

Le plan était très bon mais je doutais sérieusement que les protagonistes le suivent à la lettre. J’avais moi-même mon propre plan, celui que The Lightening et, surtout, MTI perdent toute crédibilité en chemin et que Roadtramp et donc moi revienne avec tous les honneurs. C’était ma fin idéale dans le scénario établi par Legrio.

-Personnellement je m’engage à ce que tout ça se déroule ainsi. Je pourrais trouver une muse pour l’un des membres de mon groupe, je suppose que vous vous occuperez de la vôtre. Roadtramp sera facilement manipulable, ils sont jeunes, mais croyez-vous que The Lightening va subir tout cela sans se rendre compte de quelque chose ?

Billy pourrait très bien ne se rendre compte de rien. Il croira que tout ça était un coup de destin et que le destin s’acharne sur lui mais je doutais que les autres soient dupes. Sauf si la drogue s’en mêlait.

-Je sens que les médias vont devenir nos amis pendant cette tournée.


Je souriais encore plus et repris ma boite de cigare pour la pousser vers Legrio. C’était ma récompense pour son scénario bien ficelé.  
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Ven 27 Fév - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Mer 25 Fév - 19:27

Malgré lui, Maureyn avala sa salive en voyant le cigare disparaître dans un geste bref et impitoyable, alors que le verdict allait tomber. Mais le verdict fut positif, comme il l’avait espéré. Presque un peu trop positif. Il retint un petit sourire amusé à l’idée que les stars étaient supposées se laisser manipuler comme de gentilles marionnettes. Non, il ne poussait pas la fierté jusque-là. Il ne se considérait pas comme un général, mais comme un mercenaire, et la troupe n’était pas sa troupe, c’était l’ennemi, comme le public, comme les journalistes, comme tout le reste du monde, et comme ce type devant lui. Néanmoins, il accepta le cigare avec la reconnaissance tacite d’un pacte désormais établi. C’était un bon vieux diable avec lequel traiter, ça lui plaisait. Il se sentait tout à fait à l’aise. Prêt à ce que le sol se dérobe à chaque instant, comme dans un navire en pleine tempête, mais momentanément à l’aise, en contrôle et très content de son cigare hors de prix.

« Les médias sont les meilleurs amis d’un manager, j’imagine, de façon générale. Ils nous font la plus grosse partie de la pub, et c’est le public qui les paye. Quant à The Lightening… »

Un ruban de fumée s’éleva de ses lèvres retroussées par un sourire carnassier, et alla se perdre en direction du plafond. Pouvait-il se confier franchement ? A propos des médias, combien de cette conversation Ricci leur vendrait-il s’il avait besoin de leur attention un beau jour, quand toute cette histoire commencerait à s’essouffler au box-office ? C’était le jeu, il n’y avait pas de salauds sur un tel échiquier. Simplement, il n’y avait pas d’équipiers. Le cigare roula entre ses doigts. Il pouvait bien expliquer ça, oui… Echange standard, et il tenait à ce que la bonne opinion de son nouveau partenaire se maintienne sur le long terme. Lui-même, en tout cas, ne comptait pas être manipulé, au plus faire semblant pour amuser les journalistes. Finalement, ses boucles blondes seraient peut-être utiles à quelque chose.

« Je ne pense pas leur coller une fille dans les pattes. Je compte sur eux pour en ramasser le long de la route. La seule chose que je choisis, mais c’est la principale, c’est : sur quoi je braque les projecteurs, et quand. Ils auront leur propre tournée, et les médias auront la leur. Je m’arrangerai pour que les deux univers n’entrent jamais en collision, ça devrait suffire. »

Oui, il pouvait bien se confier un peu ; après tout, cette rumeur-là était déjà en train de circuler. Et il suffisait de l’observer un peu, de discuter un peu avec lui, pour deviner que sous son vernis de beau gosse inoffensif, il avait été un maquignon de beaux et surtout de belles gosses en son temps. Ricci ne pouvait déjà plus se faire d’illusions sur son sujet… Justement, l’illusion, voilà le concept central.

« J’ai l’habitude d’entretenir les illusions. Ahem, j’ai été le manager de stars dont la vie personnelle ne pouvait pas être exposée aux caméras… qui exposaient déjà assez d’elles-mêmes, vous voyez ? Personne n’a le devoir d’être lisse et parfait comme quelqu’un qui transgresse déjà tous les interdits. Une femme dont le nombril est le gagne-pain n’a pas le droit de tomber enceinte, ou alors, sans que ça se sache, et sans vergetures. »

Il haussa les épaules, ce n’était ni une condamnation, ni un accord tacite, simplement la constatation d’un système auquel il avait activement participé, et qui l’avait assez bien payé étant donné les lois du marché. Techniquement, il ne vendait pas des illusions au public parce qu’il était méchant, pour le plaisir de le tromper ; mais parce que le public les réclamait, et était heureux avec ça. L’alternative, la sincérité criée chaotiquement sur les toits, comme l’aurait fait Lighter sans son intermédiaire entre lui et les journalistes, par exemple, n’était pas une bonne solution, car elle n’aurait pas apporté au public cette satisfaction confortable, rassurante, qu’il recherchait jusque dans le hard rock.

« Je ne pose qu'une condition. Je serai au centre de l'un des scandales, peu avant San Francisco. Réel ou imaginaire, selon ce qui se produira. Si possible, vous lancerez l'accusation sans m'avertir, ma réaction n'en sera que plus naturelle. Vous vous sentez capable de vous occuper de ça, mon cher Ricci ? »
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 998
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Ven 27 Fév - 20:03

Crazy wolf rising ft. Maureyn Legrio


Maureyn avait accepté le cigare que je lui avais proposé. C’était un entretien plein de politesse où on cherchait à mettre un place un plan de tournée. Ce cigare était la signature en bas de la feuille de route d’un plan parfait. Maureyn l’avait préparé avec ton son art pour le scénario. Il aurait dû faire une carrière de réalisateur.

Les médias, habituellement acerbe et pot-de-colle, allait nous aider pour une fois. Même si pour Legrio, ils avaient toujours un peu aidé les managers car ils permettaient la pub et ils étaient payés par les fans eux même. Vrai, mais ils pouvaient aussi faire et défaire la réputation d’un manager. Ils étaient nos amis, mais aussi nos premiers détracteurs. On pouvait qualifier cette relation, de relation presque hypocrite. Je me contentais d’approuver Legrio car pour cette tournée il avait juste sur le compte des médias.

Le plan de mon futur rival s’étoffa encore dans mon esprit. Legrio trouvera le muse de son groupe sur le chemin. Mais là où il me fit preuve de sa totale intelligence c’est quand il m’expliqua sa tactique. Son plan était écrit mais presque rien ne serais préparé à l’avant, Legrio fera juste en sorte que telle chose ressorte plus qu’une autre, que tel évènement soit mis en avant. C’est comme ça qu’il allait avoir The Lightening, en maniant et provoquants les choses, non en les établissant longtemps à l’avance. Il s’arrangera pour que la vision de The Lightening ne soit pas la sienne, ni celle des médias. Plusieurs histoires mais un seul scénario de retenu : celui de Legrio.

-The Lightening n’y verra que du feu. Tout le monde n’y verra que du feu sauf vous et moi qui sommes dans la confidence. Vous avez de la suite dans les idées.

J’aimais aussi comme sa façon de voir les choses pourrait me permettre d’atteindre des sommets. Comment ma réputation pourraient se sortir reluisante de cette tournée. Mon sourire était toujours bien présent et je regardais toujours Legrio à travers la fumée qu’avait provoqué son cigare. Maureyn avait dans son CV la compétence de savoir entretenir l’illusion. Il l’avait déjà fait lorsqu’il était manager pour des stars. Il n’était donc pas novice dans le métier, ceci expliquait beaucoup de chose. Il était jeune mais avait déjà de la bouteille.

-Je vois très bien où vous voulez en venir. Le système fait ce qu’elle veut des stars qu’elle crée comme on dit. C’est dans le contrat : tu es célèbre, maintenant tu paies. Nous sommes là pour faire marcher le système.


J’avais réussi à ne jamais vraiment payé. J’avais une meilleure place qu’une rockstar, certes, mais il n’y avait pas que ça. Je jouais avec le système, le prenant à son propre jeu. Je m’exposais avant qu’ils m’exposent et je m’exposais à ma manière.

Maureyn revint à son plan. Il voulait être au centre d’une polémique lors de la tournée. Je ne pus empêcher un sourire amusé de se dessiner sur mon visage. Il voulait que je la mette en lumière, que je l’expose au public.

-Je m’en sens largement capable. Je vous surprendrez et vous en serez satisfait. Je me demande juste dans quel genre de scandale vous voudriez être l’objet et en quoi cela vous sera bénéfique.

J’étais curieux de savoir où un scandale sur lui-même pourrait aider le manager. Je ne connaissais personne qui veuille faire partie d’un scandale sauf s’il y a un gain précis derrière.

-C’est vrai que les scandales vous apporteront une renommée mais pas la meilleure.


Tout dépendant, en fait, du scandale en question. J’étais intrigué à attendais un éclaircissement de Maureyn.
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Dim 1 Mar - 18:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité




MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Ven 27 Fév - 22:49

Un instant, en écoutant son interlocuteur, Maureyn a fermé les yeux : le fauteuil au-dessous de lui, les arômes du cigare flottant autour de son visage, le sol sous ses pieds, l’équilibre de la pièce alentour, encombrée du chaos qui fait le luxe d’une position supérieure… Il arrivait presque à rêver que ce bureau était le sien. Dommage de se dire qu’il ne resterait peut-être pas assez longtemps dans la profession pour monter si haut sur l’échelle ! Il aurait pu se faire à ce mode de vie. Mais il fallait revenir à la réalité. On arrivait à ce qui, pour lui, serait le point central de cette aventure, peut-être celui où elle se terminerait, dans son cas.

« Regardez-moi. De quoi j’ai l’air ? Quel scandale vous me colleriez sur la tronche ? De deux choses l’une : soit c’est évident, soit c’est tellement absurde que ça en devient logique. Je vous laisse carte blanche. »

Il avait l’air d’un boy-scout qui fait chavirer les cœurs, alors… une histoire de femme ? Ou une sordide affaire allant bien au-delà de sa carrure de jeune premier, un vrai rôle de grand méchant ? L’un comme l’autre, il n’était pas difficile ; dans l’euphorie générale qui électriserait le public, il serait haï pour avoir fait un faux pas, pour avoir trahi son rôle de sauveur en situation de crise, trahi son image angélique. Autant y aller à fond et faire de lui un démon. Il n’était jamais opposé à ce qui avait une bonne cohérence scénaristique, et ce, au-delà du bien et du mal. Mais peut-être fallait-il expliciter ce point : on s’attendait rarement à un tel cynisme de la part d’un si jeune homme.

« Je me moque de me griller, je veux juste qu’on parle de moi. Cette tournée, The Lightening, vous, Ricci – tout ça n’est qu’une énorme vague sur laquelle je veux surfer, au moins quelques instants, et au diable les conséquences. Disons que c’est un pari que je me suis fixé avec moi-même. »

Il adressa un petit clin d’œil assez familier à l’inconnu qu’il venait de rencontrer, et qui allait être son complice pour l’affaire de sa vie. Pourvu qu’il ait eu raison de faire confiance à ce vieux renard. Mais après tout, ce qu’il lui demandait était dans ses cordes, et Ricci avait sans le moindre doute dans ses poches quelques journalistes prêts à écouter ses confidences. En observant bien ce bureau, Maureyn pourrait peut-être même y surprendre quelques adresses ou noms évoquant ce type de contacts. Mais il n’était pas chez l’ennemi pour espionner. Bien au contraire, il se livrait pieds et poings liés, telle Cléopâtre enroulée dans son tapis.

« Un jour, quand tout ça sera fini, je vous promets que vous saurez ce qui m’a motivé. D’ici là… Parlons juste business, d’accord ? »

Il haussa les épaules, un petit sourire d’excuse sur son visage brièvement gamin, presque vulnérable. Il en était presque désolé, mais il n’y aurait rien de plus pour aujourd’hui. Du moins, pas d’aveux. Bien sûr, il fallait préparer la tournée concrètement, les détails, les petits arrangements financiers… les conseils, surtout, car dans son cas tout était bon à prendre, il l’avait déjà reconnu à demi-mot. Il avait aussi montré son inexpérience en attaquant le cigare trop vite, sans le savourer. La diminution dramatique de l'objet laissait présager d'une habitude de substance plus hardcore, qui l'empêchait de remarquer qu'il fumait quelque chose de beaucoup trop fort, trop concentré.
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 998
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   Dim 1 Mar - 18:59

Crazy wolf rising ft. Maureyn Legrio


C’était Noël ! Legrio se livrait à moi et me donnait les cartes pour les détruire. Son seul but était de rester dans les mémoires et de faire la une des journaux. Il voulait devenir une étoile filante et il voulait que je participe à cette destruction. Je pourrais choisir le scandale dans lequel il sera l’acteur principal. J’allais lui faire l’honneur de redoubler d’imagination sur cette affaire. Je devais bien y réfléchir pour que ce soit une histoire parfaite qui fera tourner les têtes des fans et des non fans. Je pourrais, par ce scandale, faire ce que je veux de l’image de Legrio. Je m’en délectais d’avance. Il voulait se griller et se fichait des conséquences, tout ce qui comptait était le renommée qu’il obtiendrait de ce acte réel ou inventé de ma part.

-Je vous promets de tenir ma parole et de soigner ce scandale. Vous ne serez pas déçu et vous serez même étonné de mon imagination et de mon professionnalisme en la matière.

Legrio allait souffrir et il le savait. Il voulait souffrir pour un pari fait entre lui et lui. J’admirais ce côté autodestructeur de Legrio et je l’aimais aussi. Je l’aimais car il pourrait me permettre d’augmenter ma propre gloire. On allait se compléter lors de cette tournée et s’entraider pour nos buts respectifs. C’était grandiose.

-Vous pouvez me faire confiance pour que votre plan soit une réussite.

Il m’avait dans son camp pour cette histoire. J’allais pouvoir créer l’histoire qui détruirait son visage de beau gosse lisse. Mon sourire perdura quand il me fit un clin d’œil. J’avais de quoi faire naitre pareille affaire avec ma floraison de contacts. Maureyn m’avoua que je savais le fin mot de ses motivations quand tout cela sera terminé.

-Je suis impatient de connaitre vos motivations, monsieur Legrio.

Je l’étais même si les miens et le fait qu’il me permettrait de les remplir m’important encore plus. Le moment était venu, comme le disait Maureyn, de parler business. Je savais autant faire ça qu’écouter les confidences du manager blond. Je pouvais tout faire car j’étais Daniele Ricci.

-Bien. Je pense que nous devrions utiliser un bus de tournée et non utiliser les voies aériennes. Cela permettra plus de contacts entre les groupes. Vous voyez, une véritable vie en communauté que les journalistes se feront un plaisir de relater au jour le jour. Cela favorisera votre scénario, croyez-moi. Tous vas nous y aider, mais nous devons mettre toutes les chances de notre côté. Qu’en pensez-vous ?


Nous aurons bien sûr besoin de plusieurs bus. Nous pourrions juste nous assurer que Roadtramp et The Lightening vivent en quasi communauté.

-Il faudra aussi favoriser le contact avec les groupies et gérer les journalistes à notre guise.

C’était le plan parfait.
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Crazy wolf rising [PV The Best][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CNN: Food prices rising across the world
» Team Aura (pv : Red Wolf )
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Rp avec Thunder Wolf ?
» Bienvenue aux Galeries Red Wolf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Brown Sugar Corp. building-