AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
River Moriarty


Messages : 164
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Mer 18 Mar - 18:10

It's Really Up To You... ft. Billy Lighter




J'étais en train d'étudier le script du prochain épisode de Keeping Our Lands tout en écoutant l'album Love It To Death d'Alice Cooper. J'étais affalé dans le divan, dans mon salon, mes feuilles entre mes mains, concentré malgré la musique qui allait à fond. Aux murs, des posters d'Alice Cooper et de The Lightening, évidemment, mais aussi de mes films préférés : Orange Mécanique, Massacre à la Tronçonneuse, L'exorciste, The Thing... Tous des films tout à fait romantiques, quoi... Et, pour une pointe de narcissisme, le poster de promotion de Keeping Our Lands... Narcissisme, ouais, mais pas trop... Je n'avais pas un rôle assez important pour figurer dessus... Enfin pas encore...

Mais d'après ce que j'étais en train de lire, ça allait aller de mieux en mieux pour mon personnage... Encore mieux pour lui que pour moi en vrai, d'ailleurs... J'attendais toujours qu'un journaliste s'intéresse assez à moi pour me demander une interview... Et ce serait alors l'occasion pour moi de prouver que le bâtard avait réussi à s'en sortir !

Et pour ça, j'avais un mérite : je bossais. La preuve en était que je bossais encore, à une heure ou Robin lui-même devait avoir abandonné le boulot pour se consacrer à son pote Mario. Je jetai un coup d’œil à l'horloge. Il était presque 22 heures... J'allais probablement encore une fois m'endormir dans le divan avec la musique à fond et mon texte sur la figure. Et pourtant, je le connaissais, mon texte ! Mais je l'aimais, ce texte. J'aimais imaginer les images... Imaginer que ce n'était pas un jeu d'acteur.

J'étais loin, très loin dans mes pensées et la musique allait tellement fort qu'il me fallu plusieurs sonneries avant de me rendre compte que le téléphone sonnait. Quand le message arrivé à mon cerveau, je tendis le bras, attrapai le combiné et le portai à mon oreille... A cette heure-ci, ça ne pouvait être qu'Henri.

Et en effet... Pas la peine de baisser la musique alors...

Sauf que, pour la première fois dans l'histoire de l'humanité, Henri me surpris au point que je laissai mon texte tomber à terre et que je me levai, tirant sur le cordon du combiné au maximum pour finir par tendre le bras et atteindre la roulette du volume de mon transistor.

-Quoi ?!

Et avec une satisfaction dans la voix en constatant qu'il m'avait surpris, qu'il payerait tôt ou tard, Henri répéta ce que je croyais avoir mal entendu. Billy Lighter en personne venait de le contacter. Le chanteur d'un de mes groupes favoris voulait qu'on se rencontre afin de parler d'un clip. Il voulait qu'on se rencontre tout de suite ! Dans un endroit tranquille... Pas de doute, c'était bien Lighter.

-Henri, mon cher...

Silence tendu à l'autre bout du fil. Et je maintenais le suspens. Je ne gagnerais rien à refuser... L'inverse, par contre, pourrait être un tremplin... Je jetai un coup d’œil à l'horloge.  

-Recontacte Billy Lighter, si tu veux bien...

Comme s'il avait le choix...

-Et dis lui que je serai dans deux heures au cimetière de South L.A.

A minuit pile, j'étais en train de hanter le cimetière en question. C'était un endroit parfaitement calme à cette heure de la nuit, et probablement le moins éclairé de L.A.. Et personne ne viendrait nous emmerder ici. Lighter pouvait sortir sans aucun problème. Je devais passer moi-même pour un fantôme avec ma peau trop blanche qui renvoyait la clarté blafarde de la lune.

Je finis par trouver mon endroit de prédilection. Une tombe un peu surélevée, avec une statue à l'effigie de la défunte, sous forme d'ange. Un monument funéraire à la hauteur de l'amour qui lui était toujours destiné...

Je m'assis, m'installant confortablement pour attendre Billy Ligther...

-Salut Karen ! Comment ça va, là dessous?

Je tapai amicalement sur la pierre qui n'était pas vraiment froide. Plutôt tiède, comme vivante... Le soleil avait tapé dessus toute la journée, et la pierre n'avait pas fini de rendre cette agréable chaleur.

Et alors que j'entamais la conversation, j'entendis le bruit caractéristique d'une grosse cylindrée. Je restai silencieux. Jusqu'à ce que le moteur ralentisse, et finisse par s'arrêter. De derrière le mur de pierre, entouré par les morts, je ne pouvais pas voir le véhicule... Mais je savais que c'était Lighter.

Et j'espérais qu'il serait seul.

© Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Sam 21 Mar - 12:56

It's Really Up To You... ft. River Moriarty


Une seule chose accaparait mon esprit depuis quelques jours : le clip. J’avais eu l’accord de Cash et ça valait toutes les bénédictions du monde. Je devais maintenant contacté River Moriarty. Son nom me donnait vraiment de l’urticaire, c’était pas possible…

Bref… J’étais dans mon fauteuil juste à côté du téléphone. En main, j’avais le numéro de l’agent de River, un certain Henri Finley. Ça faisait trois heures que j’étais là à hésiter à téléphoner. Je crevais de trouille de recevoir un refus. Je n’aurais pas pu accepter un refus car un refus voulait signifier que le clip tombait à l’eau. Pas de River, pas de clip.

Enfin, je pris le combiné et fis le numéro. Deux sonneries, et un homme répondit. C’était Henri. Au moins, le numéro était le bon… Je l’avais eu grâce à mes contacts que j’avais à Hollywood.

-Ici Billy Lighter. J’aimerai avoir votre  acteur, River Moriarty, pour le rôle principal du prochain clip de The Lightening.

Silence. Mon cœur battait très vite. Et de l’autre côté de fil j’entendis un :

-Billy… Le vrai Billy ?

Je fronçais les sourcils. Qu’est-ce qu’il croyait lui ? Qu’il y avait 20 milles Billy Lighter à L.A. ?

-Ouais, le vrai ! Qui d’autre ! Je veux River Moriarty pour le prochain clip de mon groupe !

Il se reprit et s’excusa. Il allait tout de suite téléphoner à River pour avoir sa réponse. Il me tiendra au courtant. Je raccrochais. Plus qu’à attendre le verdict. Je m’étendis sur le fauteuil, mais je n’eus pas eu le temps de fermé les yeux car le téléphone sonna. Je sautai sur le combiné pour recevoir la réponse de River… Son agent me dit que River voulait me voir dans deux heures, au cimetière de South L.A. Quoi ? Au cimetière… Pourquoi au cimetière ?

-Ok…

Je raccrochai. Je me levai du fauteuil réfléchissant au cimetière. C’était un endroit calme, où à cette heure-ci il ne devait pas il y avoir une âme. Ce qui signifiait que je ne devrais pas me déguiser pour sortir. J’avais deux heures devant moi. Deux heures… Je soupirai et m’installai au piano. Il n’y avait personne dans ma villa. Personne… Le calme de la solitude m’avait toujours plus.

Je finis par m’endormir sur mon piano. C’est avec des courbatures que je me réveillais quelques minutes plus tard. Euh… Plutôt deux heures plus tard d’après mon réveil.

-Merde…

Je fonçais vers ma Lamborghini et roulais jusqu’à South L.A. L’avantage de la nuit c’est qu’il y avait peu de monde sur les routes. Je pouvais donc facilement atteindre les 200km/h sans trop de danger.

Je me garai devant le cimetière et y pénétrai. Plus qu’à retrouver River dans tout ce bordel de tombes… Je regardais les noms des morts défiler à mesure ou je m’enfonçai dans le cimetière. Des gens que je ne connaissais pas… Parce que je n’avais pas grandis ici. D’un coup, je me retrouvai devant River je croisai son regard bleu de glace. Ce regard que je voulais tant. Il était assis sur une tombe, celle de Karen Felberbaum. La copine de Robin North.

-River Moriarty, je suppose.

C’était rhétorique parce que je l’avais vu à la télé et il était exactement le même.

-Tu la connaissais, Karen ?

Il jouait avec Robin North donc il y avait des chances qu’il connaisse Karen.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Dim 22 Mar - 12:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
River Moriarty


Messages : 164
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Sam 21 Mar - 16:46

It's Really Up To You... ft. Billy Lighter


Billy Lighter était en retard... Sans blague... La voiture serait arrivée à l'heure, j'aurais douté de voir entrer le rouquin dans le cimetière. Mais avec une bonne demi-heure de retard, ça ne pouvait être que lui. J'entendis la grille en fer forgé du cimetière crier avant de voir le chanteur déambuler entre les tombes. Je le voyais, mais lui ne pouvais pas me voir, tapi en silence dans un environnement qui me convenait parfaitement. Les crucifix m'étaient familiers, pour une raisons que je ne pouvais pas connaître, mais qui était évidente : les parents de ma mère avaient été de bons catholiques et ma mère avait accouché dans son propre lit, sous les yeux dégoûté de ce bon vieux Jésus. Jésus qui, pour le petit monstre que j'étais à l'époque, tout fripé et couvert de sang, avait la tête en bas...

J'aurais pu le surprendre, l'effrayer, juste pour le fun. Mais j'en avais trop lu sur Lighter pour tenter le coup. Et surtout, j'étais beaucoup trop curieux de savoir ce qu'il allait me proposer pour risquer de le faire partir à toute jambes et ne plus jamais le voir revenir.

J'aurais pu aller vers lui, aussi... Mais non. J'attendis qu'il me trouve, sans bouger. Respirant très lentement sans m'en rendre compte. En mode prédateur.

Il fini par apparaître entre deux tombes. Ce qui allait suivre, je le savais d'avance, serait du genre à échapper au commun des mortels. Les gens avaient tendance à dire que je n'étais pas tout à fait normal, sans pouvoir aller plus avant dans leurs arguments... Et il en allait de même pour Billy Lighter. Et n'était-ce pas ce qui faisait de nous des artistes ?

Je me levai, avec pour seul son le froissement de mon jeans et le craquement agréable de ma veste en cuir, mon crucifix inversé qui pendait à mon cou renvoyant la moindre lumière qu'il pouvait capter. Nous avions tous deux choisis de nous montrer tels que nous étions. J'étais River, il était Billy. Et personne n'était là pour voir ça.

Échange de regards qui valait largement une poignée de main. Pas de « bonsoir », la courtoisie se jouait à un autre niveau ici. Même à côté de Billy qui avait la peau blanche du rouquin qu'il était ne luisait pas comme je le faisais à la lueur de la lune. Mais son charisme résidait dans sa façon de se tenir. Tout son être criait qui il était. Un être brisé qui s'était relevé envers et contre tout. Et qui se relèverait encore.

Je souris.

-River suffit, Billy. Nous n'avons pas à nous cacher ici. Les morts sont témoins de beaucoup de choses, mais personne ne saura jamais ce qu'ils en pensent. A moins de les rejoindre.

Et Billy sembla comprendre bien mieux que personne ne l'aurait jamais fait. Sa question en était la preuve. Je me tournai vers Karen et caressait la pierre qui seule désormais témoignait que la jeune femme avait bel et bien existé un jour.

-Ouais...

Mon regard replongea dans celui, vert sombre à cause de la pénombre, du chanteur.

-Peut-être qu'elle voulait savoir s'ils avaient une aussi mauvaise opinion d'elle, de l'autre côté, que celle que des gens qu'elle n'avait jamais rencontré avaient ici.

Mon discours trahissait mon incompréhension fasse au geste de la jeune femme. Parce que, théoriquement, cela voulait dire qu'elle avait accordé plus d'importance à ce que les gens lisant la presse pensait d'elle, plutôt qu'à l’opinion de Robin North, l'homme qui l'aimait.

J'invitai d'un geste Billy à prendre place sur la tombe encore chaude de Karen, comme si j'avais été un châtelain invitant son hôte à s'asseoir dans un bon fauteuil hors de prix. Et pourquoi ne le ferai-je pas ? Cet endroit était ce qui se rapprochait le plus de ce que je considérais comme mon territoire, mon royaume. Et tous mes sujets étaient en permanence inclinés devant moi.

Je pris place à mon tour.

-Tu as besoin de mon aide ? Qu'est-ce que tu veux leur montrer ?

Comme je le disais. Nous parlions une autre langue, propre à nous, même si on ne s'était jamais rencontrer. Une langue qui reléguait le premier degré à un niveau trivial. On parlait bien du clip. Mais la vraie question, ce qui importait vraiment, tant pour moi que pour le chanteur, du moins, j'avais la prétention de le penser, c'était le message qu'il voulait faire passer aux habitants de Los Angeles.

© Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Dim 22 Mar - 12:04

It's Really Up To You... ft. River Moriarty


River Moriarty s’était levé. On avait sensiblement la même taille, l’acteur était juste un peu plus petit que moi. Les lueurs de son crucifix où reflétaient les rayons de la lune attiraient mon regard. Un crucifix inversé auquel j’aurais donné un bon prix à River pour le possédé. La peau du l’acteur était blanche comme la mort… Moi qui croyais que ce qu’on voyait dans la série n’était que du maquillage, je me trompais.

Il voulait que je l’appelle River. C’était noté. Je ne comptais pas l’appelé Moriarty de toute façon. J’allais mal le vivre sinon. J’approuvais. Puis il parla des morts. Je jetai un rapide coup d’œil aux tombes qui nous entouraient. Jamais ils ne parleraient aux vivants. Ils garderaient leur secret pour eux.

-Mais on le rejoindra un jour… Et ils parleront.


Je secouais la tête. J’avais l’impression d’avoir était possédé par Cash pendant quelques secondes. Le guitariste avait une emprise sur moi que je détestais. Une emprise qui me suivait partout et qui me disait que sans lui je n’étais rien.

J’en vins à regarder la tombe de Karen demandant à River s’il la connaissait. Son regard transperça la mien. Mes yeux bleu-vert ne pouvaient rien contre le bleu intense de ceux de River. Il connaissait Karen et métaphorisa les raisons de son suicide tragique. Les médias en avaient beaucoup parlé à l’époque. J’étais en tournée, mais j’avais tout suivit. L’histoire de Karen Felberbaum avait fait le tour des Etats-Unis. Je n’avais jamais jugé le choix de la jeune fille parce que j’étais mal placé pour le faire. Apparemment, sa réputation avait été entachée et elle ne l’avait pas supporté… Et elle s’était suicidée… Un geste que j’aurais très bien pu faire pour les mêmes raisons.

Et quand je regardais l’endroit paisible de ce cimetière, je comprenais Karen plus qu’aucun autre individu sur terre.

-Je crois qu’elle ne voulait trouver personne de l’autre côté. Elle voulait juste partir et oublier tous ces enfoirés. Et il n’y avait qu’un seul moyen c’était de crever… Ce n’est pas elle qui s’est tué, c’est ses enfoirée dehors qui l’ont rendu morte-vivante.

Il n’y avait pas de solution miracle. Quand tout le monde te détruit, il ne reste plus qu’à te détruire toi-même. Et moi, je n’avais jamais osé. Je n’avais jamais été jusqu’au bout. J’avais trop peur.

Mon regard s’était perdu sur la tombe de Karen. River ne semblait pas comprendre ce geste et moi je ne comprenais pas qu’on ne puisse pas comprendre. Je regardais ensuite l’acteur qui m’invita à m’assoir sur la tombe. Je pris place et River aussi. Ce dernier revins à des choses plus terre à terre. Ce que je voulais montrer au monde.

D’un seul coup et sans crier gare, ma voix si douce depuis le début de ma rencontre avec River, se fait plus pressée.

-Je te veux pour mon clip... Le clip de The Lightening. Je t’ai vu dans cette série médiéval et Cash et moi on s’est dit que tu pourrais avoir le rôle principal du clip. C’est un type violent et un peu psychotique qui torture sans cesse sa copine.

Un clip qui, au fur et à mesure des jours, s’était fait plus violent dans ma tête. La censure allait me coller au cul mais là n’était pas la question. J’avais l’habitude.

-Mais il ne faut pas que ce soit cru non plus. Je veux que ce soit vu comme quelque chose de très psychologique. La fille te pousse à bout et toi tu montres tout ton mauvais côté : un côté sadique.

Ma voix rapide était contrebalancé par des gestes lents pour imagé mes dires. Comme un double langage.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Mer 25 Mar - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
River Moriarty


Messages : 164
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Mer 25 Mar - 12:19

It's Really Up To You... ft. Billy Lighter


Avec Billy, c'était facile. Tellement facile de l’entraîner dans une autre dimension, de lui faire ressentir des choses que des personnes trop sensées seraient incapables de voir, d'entendre, ou de sentir, que j'en étais moi-même surpris. L'environnement aidait bien sûr à mes capacités de persuasion... Mais la voix de Billy Lighter avait quelque chose de spécial, de magique... Il n'avait pas besoin de jouer, lui... Et de manipulateur, je ne devins qu'un acteur de plus dans la scène qui se déroulait. Même niveau, plus de jeu, tout ça grâce à sa voix grave, profonde, qui contrastait totalement avec son corps.

Mais on les rejoindra un jour... Et ils parleront...

Et alors, Karen s'en donnerait à cœur joie... Ou pas... Parce que peut-être qu'elle avait des choses à cacher, au final. Et quel meilleur moyen que la mort pour être sûr de bétonner sa version des faits ? Les morts ont toujours raison, du point de vue des vivants.

Et c'était là que Robin risquait de tomber de haut, encore, en s'attaquant à Sørensen. Est-ce que je l'en avais empêché ? Non. Je lui avais donné tous les idées qui lui fallait pour faire ça bien. Maintenant, j'attendais de voir ce qu'il allait en faire. Et la contre attaque qui suivrait. Connaissant Amon, cela risquait d'être insidieux... Ou totalement inattendu.

J'allais regarder ça de loin... Attendre de voir qui allait se retrouver au bord du gouffre. Et ensuite tendre la main au pauvre bougre, quel qu'il soit. Pourquoi ? Parce que je ne pouvais pas perdre Robin. Je n'avais pas envie de perdre Robin. Il était mon meilleur défenseur, celui qui relativisait les choses vis-à-vis de ce que les gens qu'on rencontrait pensaient de moi.

Quant à Sørensen... J'aimais trop ces articles. Et ses tendances maladives à attaquer tout le monde, au point de faire en sorte de tuer rien qu'en plaçant des mots les uns à côté des autres, trahissait un grand malaise, quelque chose à cacher et un désir de vengeance. Mais contre quoi ? Peut-être qu'un jour, si Robin gagnait la bataille, je serais le seul à le savoir.

Je hochai la tête, approuvant le chanteur. Ouais, quand on serait mort. Mais on ne l'était pas encore. Et je n'attendrais pas jusque là pour avoir le contrôle de mon petit monde.

Le chanteur secoua la tête à son tour, comme s'il sortait d'une absence. Mais c'est Karen, cette fois, qui le mis en transe. Ouais... Karen et surtout sa mort restaient une grande question, des grandes questions. Et j'étais l'un de ceux qui pouvaient amener quelques réponses. Minimes, certes, et subjectives, peut-être. Mais c'est mieux que rien.

Billy m'exposa sa théorie... Mais est-ce qu'il parlait de Karen ? Ou de lui-même ? Il attribuait ses propres peurs, ses propres désirs, à la jeune femme. Mais il ne l'avait jamais rencontrée et pensait certainement que toutes les stars voyaient les choses de la même façon que lui.

Je souris, n'approuvant ni ne niant la version de Billy Lighter.

-Elle était fragile.

Elle était faible. Sørensen, que la légende accusait, que Robin accusait, n'avait fait que déclencher une réaction en chaîne par son article. Preuve en était qu'il n'avait jamais été inquiété depuis. De quoi pouvait-on l'accuser ? La seule chose qu'on pouvait blâmer, ce n'était pas ces enfoirés dehors... C'était la faiblesse innée de Felberbaum... Et le manque de soutient de sa propre famille... Et son manque de communication avec Robin sur le sujet. Robin aurait pu la sauver. Mais elle ne voulait pas être sauvée.

C'était les raison qui avaient poussé Sørensen à détruire la réputation de la jeune femme qui restaient un mystère total pour moi.

Puis Billy commença à s'emballer, quand on en vint aux raisons de sa visite. Il me voulait dans son clip. Un clip dont l'histoire me plaisait déjà pas mal, même décrite en quelques lignes. Je souris, sarcastique...

-Les demandes pour des rôles de ce style vont pleuvoir, je le sens...

Je laissai planer un peu le suspens, ma phrase pouvant signifier que je ne voulais pas tomber dans un carcan dans lequel je risquais de me retrouver piéger pendant toute ma carrière.

Mais ça ne dura pas longtemps. Je voulais ce rôle ! Parce que ça allait être un sacré tremplin, un moyen encore meilleur pour me faire connaître du public, pour être craint... Et puis... Ce que je faisais à l'écran atténuait mes désirs réels. Et mes trophées étaient des cassettes vidéo...

Mon sourire s'agrandit.

-Tu as demandé à la bonne personne, Billy...

Je regardai autour de moi, prenant la mort elle-même à partie.

-Je te donnerai ce que tu veux... Je ferai ce que tu veux.

Je n'avais qu'une seule question. Et c'est à Karen que je décernai un coup d’œil avant de revenir sur Billy.

-Qui sera ma proie?
© Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Mer 25 Mar - 19:04

It's Really Up To You... ft. River Moriarty


« Elle était fragile. » Un frisson traversa mon corps à la phrase de River. Elle était fragile alors ça avait été facile de la brisée. Elle avait été comme moi, au bord de la rupture. Et elle ne pouvait pas vivre toute sa vie comme ça. Alors elle en avait fini. Mais étais-je fragile moi aussi ? Au bien juste assez robuste pour ne pas me briser ? Juste un peu plus qu’elle ? Et au finale, après tout ce que j’avais vécu, n’était-je pas plus robuste qu’un autre ? Je ne savais pas… Parce qu’être fragile était aussi relatif qu’être faible. On ne pouvait jamais savoir et jamais comparer. Et pourtant, toutes ses questions revenaient au galop dans ma tête. Parce que la relativité n’était pas Lighter. Et le sourire de River, et son regard qui regardais le tombe ne faisait qu’amplifier l’ampleur de ces questions dans ma tête.

Le fantôme de cette fille ramenait mes propres démons à l’esprit. Si bien qu’il fallait absolument que je m’en détache. Par chance, River ramena la conversation sur la raison de notre petit meeting au pays du morbide. Et d’un seul coup, je provoquai mon propre changement d’humeur. Pour ma survie à moi. Parce que je ne voulais pas crever comme Karen. Pas aujourd’hui.

Je lui déballai l’idée du clip. D’une traite. Sans respirer une seule seconde. Il fallait qu’il sache et il fallait qu’il accepte. Sinon tout mon plan tombait à l’eau entrainant une énorme réaction en chaine. Une réaction en chaine terrible. Pas de River, pas de clip. Pas de clip, retour à cette horrible attente de la tournée. Et qui dit horrible attente de tournée dit… Je regardais le tombe de Karen un petit moment avant de secouer la tête. Il devait accepter !

River souriait. Pas le genre de sourire qu’on voit dans les magazines ou bien dans une conversation courtoise. Non c’était un sourire avec une idée derrière. Comme quelque chose de malsain. Il finit par parler en disant que ce genre de rôle allait souvent lui être présenté à l’avenir. Mon cœur se serra. Etait-ce un synonyme de « je suis vraiment content de l’attention que vous me porter mais… ». Non, je ne voulais pas que ce soit ça. Il ne pouvait pas décliner…

J’allais argumenter. J’allais réagir au quart de tour. Mais River ne m’en laissa pas le temps. Il accepta ma demande, ce sourire limite sarcastique toujours aux lèvres. Je soupirai de soulagement. Il fera ce que je veux. Combien de fois avais-je entendu cette phrase depuis le début de ma carrière. Que cela vienne de roadies, de groupies ou bien de fans ? Je ne les comptais plus.

-Parfait ! C’est toi l’acteur. Tu auras juste une ligne directrice à suivre, le job tu le connais mieux que moi.


Beaucoup mieux. Je n’étais pas acteur. A vrai dire, je ferais un très mauvais acteur. Tout ce que je pourrais jouer, c’est mon propre rôle. Et encore…

River voulait savoir qui allait être sa proie. C’était bien ça une proie. Mais une proie qui l’aura cherché. Et lui sera le prédateur. Parce que le monde l’aura rendu ainsi. Parce qu’il ne sera qu’une face de personnalité d’un être complexe. La face que cet être montrera à cette fille dans un moment de pure haine. Une haine engendrée par une vie injuste et une relation investie à fond pour rien.

-Je ne sais pas…

Le scénario défilait devant mes yeux et je n’arrivais pas à me concentrer sur ce que me demandait River. Il me fallut quelques minutes de silence avant de regarder l’acteur droit dans les yeux.

-On ne sait pas. Cash et moi. En fait, je voulais justement me demander si tu ne connaitrais pas une actrice qui pourrait jouer le rôle de la fille. Il faut qu’elle soit brune.

Je marquais une pause. Brune et rien d’autre.

-Je ne sais pas si tu connais Savannah Osborne. La top-modèle. Quelqu’un qui lui ressemble plus ou moins.

Au fin fond de moi, j’espérais que River la connaisse personnellement et puisse la convaincre de participer. Mais je savais bien que c’était impossible.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Sam 28 Mar - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
River Moriarty


Messages : 164
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Ven 27 Mar - 22:02

It's Really Up To You... ft. Billy Lighter


Alors que je sentais Billy sur le point de sombrer, alors qu'il allait ne plus faire la différence entre Karen et lui-même, je lui avais demandé ce qu'il voulait de moi. Et là, ce fut comme si j'avais choppé la zappette sur la table de mon salon et que j'avais changé de chaîne. Billy changea d'humeur, exactement comme L.A.People et autres torchons le décrivaient... Comme quoi, il n'y avait pas que des conneries, dans ces petits bouquins...

Le rôle me plaisait, il était complètement adapté à ma personnalité. Est-ce que j'avais peur de tomber dans un carcan dont je n'arriverais jamais à me sortir ? Condamné à jouer toujours les mêmes rôles ? Pas grave. Si ça arrivait, au moins, plus personne ne se poserait de questions. Il baisseraient leur garde... Et là...

Mais ce n'était pas encore le cas. Et Billy, en dehors d'un défouloir, m'offrait très certainement un contrat qui plairait à Henri et à mon compte en banque...

Je ne pouvais qu'accepter.

Et je pus lire le soulagement du chanteur aussi clairement que dans un livre. Les muscles de sa mâchoire se détendirent et ses épaules se relâchèrent, me laissant découvrir à quel point ce mec avait besoin de bouffer un peu plus.

Je lui promis de faire ce qu'il voulait. Je connaissais les chansons de The Lightening. Personne ne pouvait passer à côté au rythme où elles passaient à la radio. Mais il y avait quelque chose de plus : je les comprenais. Je me nourrissais de la colère de Lighter et ses musiciens. Le genre de colère qu'ils gardaient tous en eux. Longtemps, trop longtemps, pour la laisser exploser sur scène. J'adorais ça.

Je souris et hochai la tête, ravis, quand il me rétorqua que c'était moi l'acteur. Un rôle génial ! Et quartier libre ? J'avais l'impression d'avoir gagné le jackpot à Las Vegas !!

-D'accord ! C'est Henri qui va être content !

Et frôler la crise cardiaque quand on lui expliquerait en quoi consistait mon rôle. Parce que ce petit mec était toujours persuadé que c'était mon rôle actuel qui ne m'aidait pas à me « calmer », comme il disait... Et pourtant, c'était bel et bien l'inverse. Heureusement pour lui que j'avais ce rôle à jouer...

Restait une question capitale... S'il y avait violence, il devait y avoir victime (pas si victime que ça, d'après la brève description de Lighter). Alors, qui serait donc cette fille qui l'aurait bien cherché ? Et bien Billy n'en avait aucune idée. Mieux encore, il me laissait le choix.

Mes grands yeux bleus s'ouvrirent de plaisirs et mes dents brillèrent dans l'obscurité. J'avais oublié de faire gaffe à pas avoir l'air cinglé.

-Savannah... Ouais... J'ai suivi ton histoire avec cette femme dans L.A.People alors que je venais d'arriver à Los Angeles. C'est elle qui est partie...

Il me tendait le bâton pour le frapper là... Et j'allais me gêner... Je ne pouvais pas résister...

Je penchai la tête sur le côté. J'avais complètement oublié qu'il m'avait livré l'histoire de Savannah afin que j'ai un repère pour trouver une actrice lui ressemblant. J'étais trop occupé à remuer doucement le couteau dans la plaie.

-Elle a dit à un journaliste de L.A. People que c'était à cause de tes sautes d'humeur, si je me rappelle bien...

© Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Sam 28 Mar - 17:56

It's Really Up To You... ft. River Moriarty


J’étais soulagé ! C’était comme si River venait de me donner un second souffle de vie. Il avait accepté le rôle et cette acceptation suffisait à donner vie au clip. Et à me donner un passe-temps jusqu’à la tournée. J’avais obtenu ses yeux, je pouvais maintenant souffler.

Pour son rôle, il aura presque quartier libre, parce que je considérais qu’il savait ce qu’il faisait. Il lui suffisait de faire comme dans sa série. De jouer le psychopathe. Ça ne devrait pas être trop dur pour l’acteur au vue de son attitude. Une attitude qui me rendais par moment mal à l’aise et qui me faisait me poser un tas de question. Sur moi-même…

River rétorqua que son agent allait être content. Les agents étaient toujours contents quand leurs protégés obtiennent un boulot sans même bouger le petit doigt. Les agents étaient comme les managers. Ils arrangeaient les choses à leur manière et puis ils appréciaient le résultat.

-J’en doute pas…


J’avais le mec, plus que la fille. C’était toujours le gros point d’interrogation. Il me fallait une brune. LA brune. Celle qui correspondrait le plus physiquement à Savannah. En parlant de Savannah, je n’avais rien n’à perdre en demandant à River s’il la connaissait. Comme si je cherchais un maigre espoir de la revoir un jour.

Je pouvais voir les rayons de la lune se refléter dans les yeux et les dents de mon interlocuteur. Bordel, ça lui donnait un de ces airs effrayants… Je reculais d’un pas sans vraiment m’en rendre compte. Comme si je voulais me protéger de l’aura de River.

Le sujet Savannah était ouvert. Pour mon plus grand malheur. Parce que ce que je voulais être une lueur d’espoir, est devenu un cauchemar à travers les mots de River. L’histoire dans L.A.People. C’est par ça qu’il commença. Le fait qu’elle était partie. Je me rappelle très bien de cet article de L.A.People où Savannah avait témoigné. Elle avait fait un portrait assez négatif de ma personne. Mais le pire dans toute cette histoire, c’est que ce portrait était en partie vrai.

Je baissais les yeux fuyant le regard de l’acteur. Mes sautes d’humeur étaient responsable, mais pas uniquement. Je relevais les yeux, envoyant un regard noir à River.

-Mes sautes d’humeur… Pas seulement ! Elle est responsable autant que moi.

Ma voix était devenue très grave. Savannah était en partie responsable de ce qui lui était arrivé. Mais j’étais allé trop loin, trop de fois. Et elle en a profité.

-Ce clip c’est la vérité. On va montrer la vérité à tout le monde ! Elle l’a cherché et moi, je suis un enfoiré.

C’était bien ça. C’était uniquement ça. Il n’y a jamais une vérité extraordinaire derrière une rupture. Jamais. C’était toujours simple. Trop simple parfois. Mais les gens cherchaient toujours trop loin.

Les phrases de River m’avait fait souffrir et je le regardais toujours avec un regard noir avant de me radoucir d’un seul coup. Ouais, le clip. Il faut en revenir au clip.

-Alors ?! Tu ne connais pas une actrice ? Une brune.


Je l’avais déjà dit, je sais…
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Sam 4 Avr - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
avatar
River Moriarty


Messages : 164
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Mar 31 Mar - 13:45

It's Really Up To You... ft. Billy Lighter


Je jouais avec les émotions du chanteur sans réellement le vouloir. Non. Ce n'est pas vrai, River... Tu es trop prétentieux. Je ne faisais rien. C'était Billy lui-même qui jouait avec ses propres réactions, ses propres sentiments, m'enlevant par là même tout contrôle de la situation. Et c'était assez déconcertant pour moi. Sans pour autant être tout à fait désagréable. C'était plutôt comme une nouvelle expérience où plutôt que d'être acteur de la situation, j'étais relégué au statut de spectateur. Et le spectacle était formidable ! Billy était un feux d'artifice aux couleurs changeantes et aux explosion fulgurante qui le blessaient intérieurement.

J'étais en train d'assister en direct à l'autodestruction progressive d'un homme. Un homme qui essayait pourtant, alors même qu'il se lacérait de l'intérieur, de se raccrocher désespérément à quelque chose.

A un clip.

Et ce fait seul me rendait le contrôle total de la situation. Ce qui rendait le tout contradictoire, brouillant mes repère habituels. Mais j'adorais m'adapter. J'adorais apprendre.

J'avais le pouvoir, avec un seul et unique mot, de pousser Billy Lighter dans un gouffre... Ou de lui tendre la main.

Ma décision était prise, mais je n'allais pas hésiter, alors qu'il le demandait en m'offrant l'histoire Savannah sur un plateau, à le faire souffrir encore un peu avant de le sauver.

C'était comme ça que je procédais. J'étais un as pour provoquer des syndromes de Stockholm.

Billy voulait montrer la vérité là-dessus au monde. Je hochai la tête. Bien. Je voulais bien l'aider. Juste parce que le rôle me plaisait... Et aussi, parce que j'avais une idée derrière la tête. Une idée fixe. Billy allait m'aider. Et j'allais l'aider en retour. 50/50.

Elle l'a cherché... Et moi, je suis un enfoiré...

C'était aussi ce que j'allais pouvoir montrer au monde. La vérité de Billy était la même que la mienne. Et alors que Billy allait se servir du clip pour se livrer. Moi, j'allais m'en faire un couvert. Dire les choses, clairement, sans que personne ne puisse croire à autre chose qu'à de la pure fiction.

Je souris et regardai Billy dans les yeux. Il me sembla alors qu'il s'était légèrement éloigné de moi... J'avançai d'un pas, rétablissant notre distance initiale.

-Ouais... On va leur montrer.

Je signifiait ainsi clairement à Billy qu'on allait fonctionner ensemble et non l'un contre l'autre. Une seule chose perturbait encore le chanteur. Non. Ça l'obsédait. Il n'avait personne pour jouer le rôle de la fille chiante. Une fille assez insupportable pour provoquer une violence sans borne chez son partenaire. Une fille avec un sale foutu caractère.

Mes yeux brillèrent, mon sourire devint clairement sadique.

-Ouais, j'en connais une.

Je marquai une pause, savourant cet instant où je récupérais le contrôle total de tout ce qui se passait.

-Je veux Holly Cartwright, l'amie d'enfance de Robin North.

Je n'avais aucune idée de comment la contacter, si ce n'était via Robin. Mais je n'allais rien faire. Parce que ça allait être loupé d'avance, si c'était moi qui la contactait. Cette fille me haïssait. Mais cette fille courait aussi après la renommée et le succès. Et avec l'insistance de Robin combinée à celle de Billy Lighter, là, elle ne pourrait pas refuser.

Billy voulait de quoi penser, je lui donnais de quoi faire. Il n'avait qu'à se démerder pour obtenir la fille.

Mon sourire s'effaça, remplacé par une expression on ne pouvait plus sérieuse. Et j'étais sérieux, ce n'était pas qu'une façade.

-Pas de Holly, pas de clip.

Une dernier regard appuyé au chanteur et je disparus entre les tombes, silencieux comme un fantôme.
© Billy Lighter




dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Billy Lighter


Messages : 1981
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 27
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   Sam 4 Avr - 11:27

It's Really Up To You... ft. River Moriarty


La plaie était rouverte. Celle que ma rupture avec Savannah avait provoquée. Je l’avais rouverte tout seul, j’étais coupable de ma propre douleur. River ne faisais que l’infecter un peu plus en me faisant parlé. Et je parlais. J’expliquais. Je me défendais sans vraiment me défendre. Parce qu’en fin de compte, j’étais quand même coupable.

J’avais légèrement reculé, mais River avança pour remettre la même distance qu’au départ entre nous. River m’effrayais, mais il me fascinait aussi. Comme ses yeux, ils étaient effrayants et fascinant. C’était la raison pour laquelle j’étais dans ce cimetière aujourd’hui. Pour que tout ce qu’il y avait d’effrayant et de fascinant en River puisse me donner un clip aussi fidèle que l’idée que je m’en faisais dans ma tête.

Parce que ce clip était ma vie pour l’instant. Et qu’il me servirait à donner ma version de l’histoire Savannah au monde entier. Et ma version c’était la vérité : autant elle que moi étions coupable. River était du même avis. On allait leur montrer. Ce on ne me dérangeait pas. Parce que River était pour moi une pièce du projet. Une des pièces principales. Il s’était déjà approprié ce clip. Comme si tout cela avait un vrai sens pour lui. Un sens personnel. J’approuvais l’acteur de la tête.

Il nous restait à trouver l’actrice. Il ne fallait pas prendre n’importe qui. Je demandais conseil à River, qui, pour mon plus grand soulagement en connaissais une. Mon visage s’illumina mais rien qu’un peu. Juste assez pour avoir le courage d’affronter le regard de l’acteur. Il sourit sadiquement. Je frissonnais rien que de voir ça mais me je ne détournais pas le regard. Je voulais savoir qui était l’heureuse élue.

Après un petit temps de suspense où je me battais pour soutenir le regard de l’acteur, il me donna le nom. Holly Cartwright. Je ne la connaissais pas mais il semblait qu’elle soit l’amie de Robin North.

J’allais demander à River ses coordonnées ainsi que lui demander dans quel film ou série elle avait déjà joué pour me faire une idée de son physique et de son jeu. Mais avant que je n’aie le temps de dire quoi que ce soit, River redevint sérieux. D’un seul coup. Et il me dit une phrase qui me fis froid dans le dos : «Pas de Holly, pas de clip ». Il la voulait absolument.

-Mais…

Mais je ne pus rien dire de plus. River s’enfuis à travers la nuit et tous ces morts me laissant seul avec cette nouvelle variable. Je pensais être sauvé en ayant réussi à engager River. Et voilà que d’un coup, je devais aussi convaincre Holly. Mais si elle ne convenait pas ? Et si elle refusait ? Me jambes tremblais, si bien que je dus m’assoir sur la tombe de Karen. Le clip qui me semblait si proche, avait encore pris une distance avec moi. Comme s’il me narguait. River m’avait comme donné un coup de poignard sans me donné d’explication. River me faisait souffrir sans que je le mérité. Et pourtant, j’avais besoin de lui. Et maintenant, j’avais besoin d’Holly.

Je fermais les yeux. J’allais rester ici encore un moment. De toute façon, je n’allais plus dormir jusqu’à rencontrer la jeune femme.
© Billy Lighter


Nothing last forever and we both know hearts can change © GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's Really Up To You... [PV Billy][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Billy Bat par Naoki Urasawa
» Billy Hatcher and the Giant Egg
» Nouveau club à Billy Montigny
» Billets pour Billy Talent au Centre Bell
» Biographie de Billy Coen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: Cimetière-