AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Amon Sørensen


Messages : 625
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Dim 22 Mar - 16:38

The Same Old Fear... ft. Evelyn Fallen


J'étais arrivé au bureau à 7 heures ce matin. Très tôt. Trop tôt pour moi, à la limite. J'étais encore en train de bailler quand je m'étais mis au volant de la Mustang et c'était d'un geste mou que j'avais tourné la clé de contact pour faire rugir le moteur.

J'étais d'excellente humeur, cela dit. Parce que je savais que je n'allais pas m'ennuyer aujourd'hui. J'avais un nouveau pote à installer dans mon bureau, j'avais rendez-vous avec le big boss vers 8 heures et ensuite, le dernier tirage de L.A. People allait arriver, tout chaud, dans mon bureau. Et j'étais impatient de lire mes propres articles, mais aussi ce que mes collègues avaient découvert d'intéressant...

Mon dernier article, qui allait prendre une page entière du magazine, concernait le nouveau chanteur de The Burning Fire, que, du point de vue du fan de rock que j'étais, j'attendais de voir  l’œuvre. D'autant que je m'identifiais un peu à lui... Il sauvait un groupe en perdition... Et tout le monde le détestait...

Arrivé à ce bon vieux building, je pris une boîte sur la siège arrière de la Mustang et me grouillai de monter jusqu'à mon bureau, ne saluant que vaguement les collègues que je croisais et ne faisant même pas attention aux stagiaires, à leur grand contentement. Je fis un petit détour pour éviter de passer devant le bureau de Ginger. Je ne voulais pas qu'elle me voie avec cette foutue boîte sinon elle allait me harceler jusqu'à ce que je sois obliger de lui dire ce qu'elle contenait. Ce que j'aurais fait aussi, cependant, si les rôles avait été inversés.

Mais c'est sans encombre et en toute discrétion que j'arrivai dans mon bureau, refermant la porte derrière moi. Je me dirigeai dans le fond où une sorte de grande boîte était dissimulée sous un vieux drap de lit que j'avais pris de chez moi. Je soulevai celui-ci, dévoilant un grand terrarium que j'avais pris du temps à monter et à aménager pour mon nouveau pote.

J'ouvris une trappe puis me concentrai sur la boîte que j'avais trimballée jusque là avec précaution. Je l'ouvris et en sortit, avec un peu d'hésitation parce que je n'étais pas encore habitué au contact de la peau froide du reptile, un tout jeune python royal Desert Ghost... Il était pratiquement noir et blanc et je l'avais choisis pour ses couleurs... le bien et le mal entremêlés...

Je posai délicatement le serpent dans son nouvel habitat. Il était encore petit, mais le gars à qui je l'avais acheté au marché noir m'avait certifié que ça ne durerait pas. Mais qu'il grandisse ou reste petit, je m'y étais déjà attaché, moi, à Loki.

Je m'installai sur ma chaise de bureau, mais la fit rouler de manière à pouvoir m'appuyer sur la table où j'avais placé le terrarium pour observer mon nouvel ami. Il avait un effet apaisant, avec ses mouvements lents et l'animation des motifs de sa peau. Je faillis m'endormir... puis me rappelai du Big Boss...

-Je reviens, mon pote, et peut-être avec de la visite. Elle va t'adorer.

La réunion n'allait pas durer longtemps. Je n'avais qu'une réponse à donner au directeur de L.A.People : « non ».

Il y avait une semaine de ça, alors que j'avais déjà reçu une belle somme de la part de Mme L.A.People pour le prix de mon silence concernant le directeur de nos concurrents directs, son mari m'avait convoquer dans son bureau.

Rien à voir avec la scène dont Axel Moriarty et moi-même avions été témoins, cependant. Non. C'était pour une sorte d'augmentation, qu'il avait voulu me voir. Il voulait que je fasse plus d'articles. Il voulait me donner une page et demi en plus par magazine et l’augmentation de salaire qui, bien sûr, allait avec.

Je n'avais posé qu'une question.

-Et j’empiéterai sur les plate-bande de qui?

Ce à quoi, le boss avait répondu avec un sourire complice...

-Evelyn Fallen, évidemment. La jeune femme écrit très bien. Mais ses articles ne correspondent pas à ce qu'on recherche. Si vous acceptez, Amon, la jeune femme devra se contenter de la mini-chronique de critique musicale... Un job qui lui plaira beaucoup plus, je pense.

J'avais moi aussi eu un sourire complice. Ouais. Ça plairait probablement à Fallen d'écrire la seule rubrique les les lecteurs de L.A.People ne lisaient jamais. Sans compter que son salaire allait diminuer.

J'avais alors répondu à mon patron de me laisser réfléchir une semaine.

Et je revenais alors avec ma réponse. Je frappai à la porte du directeur qui m'invita à entrer. Et, sans transition, je lui donnai ce qu'il voulait.

-Non... Je garde ma place, et Evelyn garde sa place. Merci pour la proposition, mais je risque de ne plus être aussi efficace si j'ai plus à faire.

Ce n'était pas vrai, j'aurais pu le faire. Mais je n'en avais pas envie. Je n'avais pas envie que les articles de Fallen soient limités.

Sans même me regarder, le boss me répondit du tac au tac.

-Ce n'est pas grave. Cela tombe même très bien. J'ai changé d'avis sur la jeune femme. Elle finira par très bien s'en sortir ici. Elle commence à comprendre les règles du jeu.

J'étais perplexe, mais content de ne pas devoir ni me justifier, ni insister. Je quittai le bureau.

Une heure plus tard, alors que Loki dormait en digérant la souris crevée que je lui avais donnée,un stagiaire m'apporta le nouveau tirage de L.A. People... C'était toujours le boss qui choisissait qui allait se retrouver en couverture, selon l'article qu'il aurait le plus apprécié ou qui l'aurait le plus choquer. Et j'espérais bien y voir le nouveau Nathan Williams et sa tête d'ange naïf...

Mais ce n'était pas lui.

C'était moi.

Je restai tétanisé.

Combien de minutes je restai là, à regarder ma propre tronche s'étaler sur le papier glacé de L.A.People, aucune idée. Le temps s'était brutalement suspendu... Et la chute n'en fut que plus rude.

Il fallu encore un temps avant que je n'ose ouvrir le magazine. Et lire l'article, signé Evelyn Fallen.

Et encore plus pour me relever et aller d'un pas raide, en essayant de ne pas courir, jusqu'au bureau minuscule de la rouquine. Et ressassant dans mon esprit que c'était ma faute, que je n'aurais pas du lui donner cet article danois, que je n'aurais pas du, tout simplement, lui faire confiance !

Je fermai la porte directement derrière moi, comme si j'étais poursuivis, et m'appuyai dessus pour être certain que personne n'allait entrer à ma suite. Fallen était là, assise à son bureau, face à moi. Et je murmurai dans un souffle, presque inaudible, en secouant d'un geste raide le magazine que j'avais en main...

-C'est quoi ces conneries?!

Ma voix s'étranglait dans ma gorge. Je n'étais pas en colère... J'étais terrifié.
© Billy Lighter











AMON




Dernière édition par Amon Sørensen le Lun 24 Aoû - 16:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Lun 4 Mai - 14:22



The Same Old Fear … ft Amon Sørensen

 

Aujourd'hui était un jour comme un autre, enfin presque … J'avais posté l'article vengeur de Robin tout en nuançant. J'avais voulu montrer que bien qu'ayant quelque peu poussée Karen au suicide, Amon n'était pas un homme complètement mauvais. Il ne l'était pas plus que Robin, pas plus que moi maintenant. Je savais qu'il allait venir tôt ou tard dans mon bureau. Dans quel état, je ne sais pas encore … Il faut s'attendre à tout avec l'imprévisible danois. Une chose est sûre cependant, il n'aura pas le sourire aux lèvres et le regard pétillant de bonheur … 


Je restais dans mon bureau, griffonnant des dessins sur des feuilles vierges, coloriant au stylo les célébrités dans les magasines qui étaient sur mon bureau. Puis, m'ennuyant fermement, je décidais de faire une petite sieste bien méritée. J'avais même fait un rêve. J'avais rêvé que je partais en tournée avec The Lightening, un pur bonheur ! Vous savez ce qui me réveilla ? La porte de mon bureau que l'on venait de fermer. Je me relevais aussitôt, un peu en sursaut. La personne que j'attendais désespérément arriva. Amon Sørensen était dans mon bureau. Que voulait-il maintenant, me tuer sur place, me supplier, me tester ? Je le regardais, cachant un petit bâillement et clignant des yeux pour me réveiller. Une fois que j'avais repris mes esprit je l'entendis parler tout bas. Je dus analyser plusieurs fois les paroles pour les comprendre. " C'est quoi ces conneries?! ". Je le regardais toujours, m'asseyant bien dans mon petit fauteuil pas très confortable.


- Ce ne sont pas des conneries Amon …


Des fois, j'ai vraiment l'impression qu'on ne se comprendra jamais. Il voit toujours le mal partout ce danois ! Insupportable … Tu ne peux rien faire sans que ce soit mal. Mal, MAL, MAAAAAAL ! je vous l'accorde, ça n'allait pas être facile à justifier. Mais écoutez, je n'ai rien à perdre alors il peut me faire ce qu'il veut … 


- Avec toi, tout est noir de toutes façons … Tu as du mal le lire. Si tu regardes de plus près, je te défends. Tout le monde sait que tu l'as poussé, indirectement via un article, au suicide sa copine. Mais les gens ne savent pas qui est la vraie victime dans l'histoire.


Je repris un peu mon souffle et le laissais assimiler le début de mes paroles.


- Amon … Amon … J'en ai marre ! Marre que les gens ne voient que du mal en toi ! Tu es quelqu'un de bien ! Bordel tu n'as pas envie de le montrer ?


Je restais à présent muette. J'avais expliqué mon article et ma pensée. Libre à lui de réagir comme il le souhaite. Je n'ai plus peur de lui comme au début. Los Angeles commence à me façonner, à me rendre plus forte que je ne l'étais. Si tu as peur, tu n'arriveras à rien, encore moins ici … Je restais calme, le regardant avec des yeux amicaux. Je l'étais pour le moment, car s'il essaye de me faire passer pour le monstre que je ne suis pas, je ne sais pas si je pourrais être zen indéfiniment.




Spoiler:
 



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 625
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Mer 6 Mai - 12:37

The Same Old Fear... ft. Evelyn Fallen


Appuyé contre la porte du bureau de la rouquine, la barricadant avec mon propre corps, j'avais demandé des explications. Non, c'était une supplication que je n'avais su camoufler qu'en la sifflant entre mes dents. Ginger, elle, était installée sur son fauteuil qui devait être tout sauf confortable, mais elle feignait de l'être.

Ma tête tournait et pendant un instant, j'avais l'impression d'être de retour au Danermark, quand Freiya était adolescente depuis peu et commençait à tester les limites de notre père en défiant ses ordres, en désobéissant... Normal pour n'importe quel adolescent de faire ça... Mais pas pour les Sørensen. Nous, on avait pas droit à l'erreur. J'avais tout fait pour éviter d'en faire et j'avais glissé dans le gouffre... Alors que Freiya avait toujours marché tout au bord d'un pas très sûr, sans jamais se planter...

Et la peur qui le prenait les tripes aujourd'hui était la même que quand Freyia faisait des conneries et que j'avais peur que notre père le découvre et ne l'envoie en pension, loin de moi. Parce qu'après tout, que pouvait-il bien faire d'une fille, hein ? Sans mère pour lui apprendre à être une bonne épouse ?

Finalement, à nous deux, on avait fait foiré tous ses plans. Et j'en étais pas fier. Si je n'avais pas déconné, si je n'avais pas tué ce mec, j'aurais pu défendre la cause de Freyia et la mienne. On aurait pu s'arranger pour qu'elle fabrique des armes et que moi, je parte les utiliser à l'étranger.

Evelyn Fallen m'assura que tout ça n'était pas des connerie. Je ne bougeai pas de ma position et répliquai, essayant de ne pas me mettre à trembler.

-Non, c'est pire, t'as raison...

Je la laissai parler, j'étais incapable de l'arrêter, de toute façon. Elle parlait trop vite, était trop sûre d'elle... Exactement comme ma sœur qui me mettait toujours à court d'argument. Sauf que Ginger n'était pas encore à son niveau. Elle était prometteuse, certes, mais pas encore au point. Et elle n'avait pas compris. Elle avait mal lu entre les lignes ce que j'avais eu envie de faire...

Et puis... Il y avait Robin North derrière tout ça apparemment...

Et le pire, c'était que c'était moi qui me faisait presque engueuler. Ginger montait le son au fur et à mesure qu'elle parlait et là, j'avais pas vraiment envie qu'elle attire l'attention alors que j'avais juste envie de me terrer dans un trou.

-Shhhhhh ! Mindre stærk !

« Moins fort ! » Le danois m'était venu par réflexe et je plaquai ma main sur ma bouche, moi-même surpris d'avoir utilisé ma langue maternelle. Ma gorge se serra, et j'eus brusquement envie de chialer. Mais je me retins, je devais me retenir. Ginger avait crevé un abcès et je n'aimais pas ce qui en sortait, mais il fallait que je fasse front un minimum. Mouais... Mes jambes ne pouvant plus me porter et sentant que mon tournis ne s'arrangeait pas, je me laissai glisser le long de la porte, me retrouvant assis, serrant mes genoux dans mes bras.

Adieu Amon Sørensen l'horrible journaliste de L.A. People... Welcome back petit Amon le punching ball...

Le seul truc sur lequel j'avais encore un peu de contrôle, c'était mon regard. Et je fixais Ginger. Elle était jeune, elle était intelligente, elle n'était pas moche du tout et vu d'où elle venait, elle ne pouvait que grimper les échelons. Moi, je les dégringolais depuis longtemps et je me rendais compte que je n'étais pas encore arriver au fond.

Finalement, son discours à la Lighter pris fin et il me fallu quelque secondes avant que ma gorge ne se desserre assez pour que je puisse parler sans que Ginger se rende compte que j'étais à deux doigts de pleurer comme un gosse.

-Je l'a très bien lu et je l'ai très bien compris.

J'essayais de la fusiller du regard sans être sûr que ça ressemblait vraiment à ça.

-Je suppose que c'est North qui a eu l'idée... Et t'as utilisé contre moi les indices que je t'avais donnés.

Je frottai mes yeux pour camoufler qu'ils devenaient dangereusement humides. Elle voulait que les gens voient que j'étais un type bien, selon elle. En m'accusant de deux meurtres, même nuancés, ça allait être difficile d'atteindre son but...

-Ouais, mettons que t'as nuancé l'article pour me trouver des excuses tout en accédant à ce que North ait ce qu'il veut... Dans le meilleur des cas, les gens me trouverons encore pire qu'avant, parce que, et je le pense aussi, aucune raison n'est assez bonne pour tuer quelqu'un. Pas même une tentative de viol. C'est le dénoncer aux flics que j'aurais du faire.

Je marquai une pause et rebondi sèchement sur un mot qu'elle avait prononcé.

-Et je ne suis pas une victime !

Je soupirai.

-Et dans le pire des cas, t'as réussi ton coup, les gens n'ont plus peur de moi. Je ne suis plus un mythe sans cœur. Alors, ils redeviennent un danger pour moi. Alors non, je n'ai pas envie de le montrer.

Mes larmes se mirent à couler quand même... Parce que les conséquences que pouvaient avoir cet article n'étaient pas finies.

-Ah... Sans compter que maintenant que ça se sait ici, si la justice américaine se renseigne un peu, ils peuvent me rapatrier au Danemark. Mais je ne reverrai pas ma famille pour autant.

Je ne lui expliquai pas pourquoi, juste pour qu'elle se rende compte qu'elle n'avait pas penser à tout ce que ça pouvait entraîner comme réaction en chaîne. Non seulement sur mon propre fonctionnement psychologique, mais aussi sur des trucs bien réels. Elle était une gamine qui avait joué avec une allumette et avait foutu le feu à la baraque.

Par contre, j'étais prêt à tout clarifier. Comme si Evelyn était un nouveau tribunal.

-A ton avis ? Je t'ai filé l'article danois pourquoi ? Pour que tu fasses plaisir à Robin North ?

© Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Mer 10 Juin - 14:11



The Same Old Fear … ft Amon Sørensen

 

Le temps que je dise ce que j'avais à dire, que je montais le ton sans m'en rendre compte, je voyais Amon qui parlait en danois, me faisait signe de baisser le ton, ce que je fis. Puis je le vis s'asseoir contre la porte, on aurait dit un enfant à qui l'on venait de faire du mal …Une fois que j'avais terminé ce que j'avais à dire, je le laissais parler. Je le regardais toujours avec yeux amicaux, je ne voyais pas ce que j'avais fait de mal vraiment. J'en avais juste marre d'être quasiment la seule à ne voir que le bon en cet homme, je voulais juste le montrer à tous les américains que cet homme était quelqu'un de bien, digne de confiance.


Amon se mit enfin à parler et je l'écoutais attentivement, après tout il avait entièrement le droit de s'exprimer à propos de mon article. Et alors que je pensais qu'il allait s'énerver, me sauter dessus pour m'étrangler, je vis un autre Amon, un Amon fragile, franchement je n'en fus que plus touchée par mon collègue. Il n'y a rien de mal à montrer quelques faiblesses, nous sommes tous humains, personne n'est sans défauts, sans peurs. Je remarquais alors quelques larmes qui coulaient de ses yeux, je l'avoue que j'avais l'estomac noué à le voir ainsi. Plus il me parlait, et plus je voyais qu'il était réellement affecté par cet article, je ne l'interrompais pas pour autant.


- Pourquoi sont-ils obligatoirement un danger Amon ? Ils peuvent être un soutien pour toi. Cela ne t'ennuies pas d'être seul ici, de n'avoir que Timmy à tes côtés à Los Angeles ?


Je me levais de mon fauteuil et allait me m'asseoir devant mon bureau, je voulais qu'on soit à la même hauteur, qu'il n'y en est pas un plus haut que l'autre. On en a tous les deux baver, lui plus que moi même, j'ai eu cette carapace qu'il a actuellement, depuis que j'ai revu Billy, je me sens mieux, plus ouverte, plus … moi.


- Il ne feront rien, depuis le temps ils auraient déjà arrêté tout un tas de gens s'ils écoutaient la presse. L.A People n'est pas renommée pour sa véracité, tu le sais bien Amon.


J'allais revenir sur le sujet Robin North et Karen … Je me doute bien qu'il n'avait pas fait tout ça pour ça. Je comptais en parler aussi à Robin à la base, car j'avais réellement eu envie dès le début de montrer la face cachée d'Amon. Les évènements ont fait que Robin me l'a demandé … Je me suis mise à pousser un léger soupir.


- Je voulais pas que ça te fasse de mal Amon. Je te le promets … Je voulais montrer à tous que celles dont ils ont pleuré la mort ne méritaient pas tant … J'en avais marre que tout le monde te prenne pour le monstre que tu n'es pas … Après ce qui est fait est fait … Tu ne risqueras rien, on a besoin de toi ici.


J'avais en tous les cas besoin d'Amon. Sans lui je m'ennuierai clairement. Et puis qui irait faire chier tous ces people qui méritent d'être descendu de leur piédestal ? Personne. Je sais que même s'il vient d'être affaiblit, Amon n'est pas mort.





❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 625
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Ven 12 Juin - 11:37

The Same Old Fear... ft. Evelyn Fallen


J'avais peur, j'étais même terrorisé, mais je n'étais pas en colère. Tout simplement parce que je n'en voulais pas à Fallen. J'avais joué, et j'avais perdu. L'histoire s'arrêtait là. J'avais choisi de me mettre en danger tout seul comme un grand en lui filant cet article, persuadé que j'étais d'une part, qu'elle n'arriverait pas à le traduire et d'autre part, que je pouvais lui faire confiance pour qu'elle garde ça pour elle... Et qu'on partage ça, nous deux, comme des frères et sœurs.

C'était sans compter sur North...

Mais même si j'aimais reporter la faute sur l'acteur, penser qu'elle avait été manipulée par Robin, je devais bien me rendre à l'évidence que Ginger était un peu trop intelligente pour se faire avoir aussi facilement. Non, ce qu'elle avait fait, elle l'avait aussi fait en partie pour elle. Et je ne lui en voulais toujours pas. Après tout, avant ce matin, sa position à L.A. People était de plus en plus bancale. Cet article l'avait sauvée. Elle s'était sauvée toute seule, comme une grande fille et elle avait eu raison. J'aurais fait la même chose à sa place, et sans aucun scrupule... Et ce faisant, elle avait avorté du même coup mon petit sauvetage qui consistait à refuser « l'augmentation » proposée par notre boss...

Je frottai mes yeux humides, toujours collé que j'étais à la porte pour être sûr que personne n'entre. Dans l'état où j'étais, celui qui insisterait allait en prendre plein la tronche quel qu'il soit. Malgré ce qu'elle avait fait, Ginger était encore la seule personne devant laquelle il était acceptable pour ma santé mentale de me montrer dans un tel état.

J'allai même jusqu'à tenter d'expliquer la gravité de la situation à la jeune journaliste. Et à ma grande surprise, ce n'est pas sur un ton arrogant, tel qu'elle avait commencé son discours, qu'elle continua. Mais d'une voix douce, rassurante, qu'elle me posa des questions comme pour essayer de comprendre.

Je la regardai, sourcils froncés, alors qu'elle venait s'asseoir au sol, en tailleur, devant son bureau. J'étais méfiant. On était maintenant au même niveau, mais essayait-elle vraiment de comprendre, ou d'avoir d'autres éléments pour m'enfoncer ? Je restai silencieux un moment, frottant mes yeux chaque fois qu'une larme risquait d'y perler. Il fallait que je me reprenne et j'avais la nette impression que je n'y arriverais pas si je ne saisissais pas la main que me tendait Fallen. Elle semblait avoir du mal à comprendre pourquoi je considérais les gens comme une menace, et si ça ne m'ennuyait pas, à la fin...

J'éclaircis ma gorge quand je fus prêt à répondre. Mais je ne la regardais pas dans les yeux. Ce que je regardais, c'était mes poings crispés sur mes genoux.

-Question absurde venant d'une jeune femme qui n'a jamais pu faire confiance à sa propre famille...

C'était une des raisons pour laquelle je protégeais Fallen, l'air de rien... Je ne savais pas tout, loin de là, je ne connaissais que les quelques détails sur son enfance qu'elle avait échangé par voie épistolaire avec moi, en croyant que j'étais son frère Billy Lighter. D'accord, mon p;an à l'époque avait été d'essayer de révéler qu'elle et la rockstar étaient liés par le sang... Mais jamais je n'aurais été jusqu'à raconter les détails sordide de l'enfance d'Evy.

Et puis de toute façon, elle m'avait fait échec en me devançant en révélant elle-même l'info...

Mais c'était depuis lors qu'inconsciemment, Evy n'était plus seulement un amusement dans la routine quotidienne ou une de mes victimes... Parce que j'avais appris que la jeune femme et moi avions bien plus en commun que nous ne pouvions le penser.

Je la regardai brièvement, ma protégée... Je me sentais mieux depuis que je la considérais comme telle. Elle ne savait même pas qu'elle l'étais, j'étais prêt à parier... Et j'avais pas besoin qu'elle le sache. Puis je baissai les yeux.

-Les gens sont dangereux... Ils sont ingrats...

Je soupirai...

-Tu peux être honnête tant que tu veux, essayer d'aider les gens, t'en auras jamais un merci... Au contraire, tu sera jugé comme faible. Et tout le monde essayera de t'enculer... Mais si on te crains, là, personne te fait chier... Au contraire...

Je regardai de nouveau Fallen.

-Alors, non, ça m'ennuie pas de n'avoir que Timmy. Au moins, je suis à l'abri.

Il était normal que la jeune femme ne saisisse pas tout. Elle avait la clé de mon exil à L.A., mais elle ne savais pas que tout ça n'était qu'une conséquence de tout ce qui s'était enchaîner de ma naissance à ce moment-là.

Evy se remis à parler, essayant de me rassurer quant aux suites que pourraient avoir l'article. Elle avait probablement raison. Mais je n'étais pas en train de raisonner, c'était plutôt le contraire. Là, je la fusillai du regard, mais c'était la panique qui parlait.

-Qu'est-ce que t'en sais?!

Mais ce fut limite si ma propre hausse de ton ne me fis pas sursauter. Alors je retombai directement dans la mer de trouille où je commençais sérieusement à me noyer. Et encore une fois, ce fut à la voix de la rouquine que je m'accrochai.

Elle disait avoir besoin de moi. Qu'on avait besoin de moi. Mais j'entendais ce que je voulais entendre.

Et je crois que c'était tout ce que j'avais besoin d'entendre. J'avais toujours eu besoin de me sentir utile. Parce que j'avais été programmé pour ça.

-Beskytter din søster...

J'avais parlé comme pour moi. J'avais répété les mots de mon père à la naissance de Freiya. Je m'approchai de Fallen, à quatre patte, mais tout en faisant attention à la porte.

-Il faut que je sois le monstre... Il faut qu'ils aient peur... Je ne peux protéger personne sinon...

© Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Sam 4 Juil - 14:44



The Same Old Fear … ft Amon Sørensen

 

La visite d'Amon dans mon petit bureau m'avait surprise, bien que pas totalement vu l'article que j'avais écrit sur lui. Nos première réactions furent opposées. J'avais été un peu agressive et lui plus sur la défensive et l'incompréhension. Quand je le vis au sol, recroquevillé comme un enfant, j'ai alors compris. J'ai compris que je l'avais touché, que je l'avais affaiblit. Pour ne pas qu'il se sente inférieur à moi, je m'étais mise à son niveau devant mon bureau. Je ne voulais pas être trop près de lui pour ne pas le brusquer. Je lui avais alors demandé pourquoi ils considérait la plupart des personnes qui l'entouraient comme un danger.


J'attendais calmement qu'il me réponde et j'allais attendre aussi qu'il est fini de me dire ce qu'il avait envie que je sache. Sa première réponse m'étonna quelque peu. Il est vrai que je me méfiais avant, depuis que j'ai Billy, je ne suis plus seule tout d'abord, et puis j'ai un soutien, une protection. Je n'ajoutais rien et le laissé continuer. Ce qu'il dit ensuite, c'était loin d'être faux. Il est vrai que lorsque tu es trop gentil, on te fait plus de coup bas. Il suffit de trouver le juste milieu et ce n'est pas évident. Si l'on a trop souffert, il est aussi très difficile d'avoir un peu de gentillesse par a suite. A présent, je comprenais un peu mieux ce qu'il pouvait ressentir …


J'avais alors tenté de le rassurer quant au sujet de mon article. Qui irait croire un article de L.A People ? On fait juste vendre des conneries qui intéressent les petites gens de Los Angeles. Il avait alors haussé le ton et cela me fit sursauté aussitôt. Passer d'un ton assez bas à un très haut et fort en si peu de temps, ça surprend. J'ai remarqué qu'il s'était fait sursauté lui aussi. Comme quoi …


- Parce que je le sais c'est tout. S'ils se ramenaient, ils viendraient me voir en premier. Tu n'as aucun soucis à te faire là-dessus, tu resteras à Los Angeles.


Je le regardais dans les yeux, mais sans défi. Je voulais qu'il y voit ma sincérité.


- … Je te le promets …


Même si on avait eu des hauts et des bas, Amon comptait pour moi, pour Timmy aussi. Je restais assise sur le sol, toujours en le regardant. Il n'y avait pas de peur, ni d'arrogance d'ailleurs, peut-être qu'il y verrait ce que je ressent actuellement, du regret et un peu de tendresse en le voyant ainsi. C'est alors que je lui dis que Los Angeles avait besoin de lui. Je me rendais alors compte, que moi aussi, j'avais besoin de lui, réellement. Il s'en suivit une phrase en danois que je ne compris pas du tout, mais je ne me sentais pas visée par elle.


Amon s'avança alors vers moi, se retournant de temps en temps pour veiller à ce que la porte reste fermée. Il ne valait mieux pas que l'on soit dérangé, même si la tension était redescendue, je doute qu'Amon souhaiterai que quelqu'un le voit ainsi. C'est alors qu'il justifia par un nouvel argument son choix d'être un monstre, pour protéger des personnes. Sa soeur n'a apparemment pas besoin d'être protégée au vu de ce qu'il m'a dit, quant à Timmy, il s'en sort pas si mal non plus, Mr Vie Parfaite … Qu'il tienne à pouvoir protéger ceux qu'il aime cela va de soi.


- … Et bien, je peux essayer de t'aider à garder cette réputation … Si cela peut aider ta soeur Freiya et ton ami manager …


Je le regardais et esquissais un petit sourire sincère. Je n'avais jamais voulu lui faire de mal, alors maintenant je le regrette … Je baissais alors la tête, regardant mes mains jouer avec mes chaussures.


- … Amon … Je suis désolée pour l'article … Sincèrement … Je n'avais pas pensé aux conséquences … Je … Je ne voulais pas te blesser …


Je m'en voulais réellement … D'un autre côté, cela avait fait apparaître la face cachée d'Amon, celle que je voulais découvrir depuis si longtemps. Mais le fait d'avoir du lui faire du mal pour la voir, me faisait avoir des regrets.





❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 625
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Dim 5 Juil - 17:07

The Same Old Fear... ft. Evelyn Fallen


La tension était présente, régulière, intense. Seul mon ton ne l'était pas. La panique me faisait passer de chuchotements à des haussements de voix étranglée. Evelyn, cependant, elle, restait les deux pieds sur terre tout en commençant à comprendre... Et, pour la première fois, je réalisais qu'elle m'écoutait, que nous n'étions plus dans la compétition. En même temps, il n'y avait plus lieu d'y avoir une compétition puisque j'étais déjà vaincu et qu'elle avait gagné.

Je ne l'avais jamais laissée prendre le dessus jusqu'ici. J'avais été beaucoup trop fier pour ça. Pire encore, j'avais été beaucoup trop méfiant et peureux pour la laisser faire. Mais avec le temps, ma relation avec la demi-soeur de Lighter avait évolué. Elle qui n'était qu'un jouet au début, était petit à petit devenue une rivale qui savait se défendre, pour finalement devenir une partenaire de jeu d'égal à égal...

Et cette relation venait encore de muter, de prendre une toute autre forme. Enlevez-moi le peu de fierté qui me restait, et j'aurais peut-être avoué à Evelyn que je l'appréciais, que c'était elle que je voulais protéger... Et que je protégeais déjà à son insu, comme je l'avais fait en refusant l'augmentation que m'avait proposé le boss de L.A. People.

Et c'était pour cette raison que l'article qu'elle avait écrit, en plus de me foutre les jetons, m'avait fait mal. Mais je ne lui en voulais pas, parce que je savais que c'était de ma faute. Si je voulais qu'Evy se rende compte à quel point j'en était venu à tenir à elle, j'avais qu'à lui dire, plutôt que de me planquer comme les héros de comics.

Et pourtant, la jeune femme devait sentir que quelque chose avait changé. Parce que maintenant, elle n'attaquait plus. Au contraire, elle essayait de me rassurer. Et bien que je restais sceptique...

Elle me fit une promesse.

La promesse que j'étais en sécurité. Que personne ne viendrait me chercher. Que personne ne me ramènerait au Danemark en m'empêchant de voir ma sœur.

Je plongeai mes yeux verts dans les yeux émeraudes de Fallen. J'avais du mal à croire ce que j'entendais mais ses mots me permirent de me calmer temporairement. La jeune femme s'était rapprochée tout en restant à distance de sécurité. Est-ce qu'elle avait peur que je la frappe ? J'espérais que non. Est-ce qu'elle avait peur de me brusquer ? Si c'était le cas, je lui en étais reconnaissant.

Elle proposa de m'aider à garder ma réputation. Ouais. Parce qu'il fallait que dans les bureaux même de L.A. People, les autres y croient. SURTOUT dans les bureaux de L.A. People.

Elle sourit d'une façon tellement sincère que je ne sus réprimer un soupir. Un soupir qui était à la fois du soulagement, de la reconnaissance... Et quelque chose sur lequel je n'arrivais pas à mettre le doigt.

Et on était tout prêt l'un de l'autre. Même s'il restait un mur invisible entre nous. Un mur que j'avais construit brique par brique depuis des années, le peaufinant, le chouchoutant... Un rempart pour me protéger des autres.

Elle proposait de m'aider, pour Freiya, pour Timmy, pour moi... Mais si elle le faisait, celle qu'elle aiderait le plus, ce serait elle-même.

Un pauvre sourire s'affiche sur mon visage. Et je hochai la tête. J'acceptai son aide. Parce que j'avais pas le choix, parce que j'en avais envie... Je savais que j'allais encore flipper pendant un bon moment. Je savais que la prochaine personne que j'allais laisser approcher, ce serait Timmy. J'allais l'appeler dès que j'en aurais fini avec Evelyn. Parce que les promesses d'un seul ne suffiraient pas à calmer mon angoisse.

Et c'est là que la rouquine me pris de court. Elle me fis des excuses dont je ne pouvais certainement pas dire qu'elles n'étaient pas sincère. Ce n'était pas quelque chose de courant entre nous. En fait, ce n'était jamais arrivé. Jusque là, on avait fait que compter les points ! Chaque fois qu'un faisait un coup bas à l'autre, ce dernier tentait de faire pire la fois suivante... Il n'avait jamais été question d'excuses entre nous.

J'en restai bouche bée pendant quelques secondes. Et on était toujours à quatre pattes sur le sol comme deux cons. Et je n'avais pas prononcé un mot depuis tantôt, j'avais juste laisser la jeune journaliste parler... J'avais juste laisser sa voix me rassurer. C'était une sensation que je n'avais connu que très peu, alors que ma mère était encore en vie. Et je croyais avoir oublié ce que ça faisait.

Ben fallait croire que non.

Je séchai mon visage complètement avec mon avant-bras. Et j'étais étonné de ne pas avoir plus honte que ça...

Je tendis ensuite la main à Evy.

-Faut que je te montre quelque chose... Dans mon bureau...
© Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Mar 7 Juil - 16:24



The Same Old Fear … ft Amon Sørensen

 

Il semblerait que cet article fut un mal pour un bien … Je découvrais un Amon fragile, celui que j'avais toujours voulu voir. Le véritable Amon Sørensen pourvu d'un coeur, blessé certes mais existant. Après tout ce qu'il venait de se passer, je commençais à le comprendre, en tous les cas j'essayer. Je lui avait fait mal, je m'en voulais. Devant ce que je venais de faire, je lui avait fait une promesse, celle qu'il resterai à Los Angeles. C'était une promesse sincère et j'espérai qu'il me croyait sur paroles … Vu ce que je venais de faire je comprendrai qu'il ait du mal.


Je m'étais alors avancée un peu plus vers lui tout en gardant une distance de sécurité. Ce n'est pas que j'ai peur d'Amon, mais je sentais que s'il avait envie que l'on soit proches l'un de l'autre, c'était à lui de décider et de faire le premier pas. C'est alors que je l'avais regardé dans les yeux, lui assurant que je l'aiderai à garder sa réputation. Je ferai de mon mieux … Je lui devais bien ça, ainsi qu'à ses proches … Nous étions à présent un peu plus proches, la dernière fois que nous avions été si proches, cela c'était mal passé. Cependant, cette fois je suis plus sereine quant à la fin de cette discussion.


Nous étions donc assez proches pour que je puisse voir ses expressions sur son visage. Je le voyais un peu plus détendu et serein qu'au tout début et cela me soulageait énormément au fond. Mais du coup, je fus prise de remords et de regret et j'avais regardé au sol, tout en lui faisant part de mes excuses. J'étais désolée pour tout ça … Cela faisait longtemps que je ne m'étais pas excusée … Il faut dire qu'avec Amon ce n'était pas du tout dans nos habitudes … On se lançait plutôt des piques qu'autres choses. je gardais mon regard dirigé vers le sol. Amon ne parlait pas et là je vous avouerai que je stressais un peu, mais je n'osais pas le regarder.


C'est alors que je vis sa main se diriger vers moi. Je suis restée un peu comme une idiote à attendre. Je n'en revenais pas moi-même de ce geste. Je décidais alors de prendre sa main. Ma tête se relevait alors et je regardais de nouveau Amon dans le yeux, un sourire jovial se dessina même sur mes lèvres. Il m'annonça qu'il avait quelque chose à me montrer dans son bureau.


- C'est d'accord mais si on quitte ce bureau ensemble le sourire aux lèvres ça ne va pas le faire …


Je décidais alors de me relever en même temps que lui et de me retrouver ainsi debout sur mes deux petites jambes. Je regardais toujours Amon.


- On va devoir jouer un peu la comédie, mais ça risque de ne pas être trop difficile. On a un peu un don pour se crier dessus …


Je souriais. Je me sentais beaucoup mieux que lors de son entrée dans mon bureau. S'il fallait qu'on joue la comédie en public cela m'était complètement égal à présent. J'étais à présent impatiente de voir ce qu'Amon voulait me montrer. Je prenais ma respiration, j'allais devoir le "jeter dehors". J'attendais le feu vert d'Amon, une fois que je l'eus, je pus commencer.


- Bon et bien quand faut y aller … Je prenais alors un ton plus haut et énervé. Arrêtes de te croire au-dessus de tous le monde ! Maintenant tu dégages de mon bureau ! Tu n'as que ce que tu mérites.


Tout en "lui criant dessus", je m'étais dirigé vers la porte que j'avais entre-ouverte. J'attendais à présent son humiliation.





❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 625
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Lun 13 Juil - 16:32

The Same Old Fear... ft. Evelyn Fallen


La situation avait évolué depuis le début de cette conversation, comme un résumé de l'évolution de notre relation depuis qu'on se connaissait. Ma panique était toujours présente, ma méfiance aussi. J'étais en pleine réévaluation de qui était ami, qui était allié et qui était ennemi. Timmy était mon ami. Timmy était la prochaine personne que j'allais aller voir, la prochaine personne à qui je confierait mes peurs. Axel Moriarty était un allié et cette alliance n'était maintenue que par une guerre froide car nous avions tous deux les moyens de nous faire tomber. Eileen J. Kramer était une alliée car nous avions le même but : protéger Timmy, faire en sorte qu'il soit heureux.

Mais la position d'Evy était on ne pouvait plus floue. Qu'était-elle ? Amie, alliée, ennemie ? Les trois à la fois ? Quelque chose d'autre ?

On était tout proches l'un de l'autre, à terre, comme deux gosses qui viennent de se disputer sans réellement tout comprendre des enjeux qui les avaient menés à ça. Je me rappelais très bien de la dernière fois que l'on avait été si proches. Et ce n'était pas le meilleur de mes souvenirs. J'aurais pu perdre gros... Et je réalisais que Ginger n'avait rien fait à ce moment-là... Alors qu'elle avait eu toutes les cartes en main pour me faire tomber.

Pourquoi ? Était la question qui me torturait l'esprit. Mais je sentais que ce n'était pas le bon moment pour la poser. Il était bien trop tôt.

Elle avait fait un premier pas, voire même deux, le premier en me faisant une promesse, le deuxième, en me faisant des excuses. La balles était maintenant dans mon camp. Il fallait que je réagisse, je ne pouvais pas rester là à ne rien faire. Mais je n'avais rien à offrir.

Et soudain, mon esprit se fit plus clair. J'avais bien un atout dans ma manche. Et il était temps de le dévoiler à Evelyn.

C'est alors que je lui tendis la main. Elle eut quelques seconde d'hésitation, à me regarder comme si elle ne savais pas quoi faire. Si elle pensait à un piège, je pouvais la comprendre. Si je n'avais pas eu cette affection viscérale pour Evy, je l'aurais probablement entraînée dans un piège par pure vengeance. Et même, j'aurais peut-être pas été aussi subtil que ça.

Je n'avais aucune idée de si elle allait oser jusqu'à ce qu'elle prenne ma main. Sa toute petite main dans la mienne, que je lâchai dès que nous fûmes debout, comme si je ne méritais pas de la toucher.

Elle ouvrit alors la bouche pour élaborer un plan pour qu'on puisse sortir de son bureau sans attirer l'attention. Et le meilleur moyen était justement d'attirer l'attention.

Je frottai mon visage et soupirai. On était si près face à face qu'on ne l'avait jamais été jusque là. Je fis un pas en arrière, réagissant à ce qu'elle venait de dire. Ouais, on n'était pas sensé être proches de cette façon-là.

-Ouais, t'as raison...

Elle souriait et son sourire fut, pour la toute première fois, communicatif. Parce qu'en général, quand Evy souriait, moi, je tirais plutôt la gueule vu que ça voulait dire qu'elle avait gagné un point. Et vis-versa.

Mais j'eus à peine le temps de réellement remettre mes idées en place qu'elle commençait déjà à me hurler dessus en me foutant hors de son bureau. Il fallait que je m'adapte, et vite. Et il fallait que je sois crédible. Un vrai défi vu mon esprit chamboulé.

Je restai d'abord interdit une seconde quand Evy ouvrit la porte en gueulant. Mais quand je vis le journaliste du bureau en face, dont je ne connaissais même pas le nom, qui regardait dans notre direction en déposant son crayon pour admirer le spectacle du jour (vu que ça arrivait souvent que Fallen-Sørensen s'engueulent), mes vieilles habitude reprirent le dessus.

Et c'est finalement un sourire sarcastique aux lèvres que je me dirigeai vers la porte entr'ouverte, mais je m'arrêtai en plein milieu, m'appuyant au chambranle en croisant les bras avec un air supérieur et approchant mon visage faussement à l'aise de celui de la rouquine.

-Si tu crois que tu vas me faire tomber avec si peu, Ginger, tu rêves. Preuve en est : je suis toujours là. Tes accusations ne m'ont pas fait viré. Au contraire. Je suis d'autant plus à ma place à L.A. People que je suis moi-même People désormais.

C'était peut-être le truc le plus réaliste que j'aie dit jusque-là. Du moins, tout le monde voyais la situation comme ça semblait-il... Surtout mon boss... Et excepté moi.

Je quittai alors le chambranle de la porte, lui tournant le dos avec dédain, pour me diriger vers mon propre bureau au bout du couloir, là où se trouvaient les plus grands bureaux. Je gardais mon expression fière, mais intérieurement, je décomptais les mètres qui me séparaient de mon bunker. Et ça me parut une éternité.

Je pénétrai dans mon bureau et fermai la porte derrière moi en la claquant par nervosité, sans le faire exprès. Je soupirai longuement. Je supposai qu'Evelyn me rejoindrait dès que la voie serait libre, ou qu'elle trouverait une excuse pour venir me trouver comme, par exemple, venir en rajouter une couche...

J'étais seul maintenant... Enfin pas vraiment.

Je m'approchai du terrarium de Loki, mais n'enlevai pas la couverture qui le dissimulait. Ça, je ne le ferais que devant Evy. Je me laissai glisser à terre, juste à côté de l'antre de mon nouveau pote.

Je murmurai à l'attention du serpent :

-J'espère que t'es près, petit gars... Parce que je ne suis pas sûr de l'être.

Ouais... J'allais faire quelque chose par pur plaisir de faire plaisir à quelqu'un d'autre. Et ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas fait un truc pareil que j'avais peur que ça m'affaiblisse...

Mais bon... Au point où j'en étais...
© Billy Lighter











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Mer 22 Juil - 20:15



The Same Old Fear … ft Amon Sørensen

 

Ma relation avec Amon était compliquée. Au début on ne s'entendait pas, puis il y eut un moment où c'était presque de la haine. C'est ensuite remonté au beau fixe avant d'arriver à aujourd'hui, où c'est un résumé plutôt assez bon de ce que nous avons pu endurer tous les deux. Malgré cet article, nous étions plus proches que jamais, enfin physiquement en tous les cas. je pense que de l'intérieur aussi, nous en connaissons un peu plus sur l'autre et sur soi aussi … Nous sommes assez complémentaires je dois dire.


J'avais pas mal parlé une fois qu'il s'était exprimé et avait répondu aux questions que je me posais le concernant. J'avais même fini par m'excuser. Je n'aurai jamais cru ça possible il y a quelques mois de ça, ais comme quoi, nous changeons quand on essaye d'en apprendre sur l'autre. Bref, c'est à la suite de quoi, que mon collègue me tendit sa main. J'avais un peu hésité avant de la prendre, c'était assez soudain et peu courant, comme mes excuses. Avoir ma main dans la sienne provoqua une sensation nouvelle. J'ai eu l'impression que je pouvais à présent lui faire confiance.


C'est en souriant et le regardant que je décidais d'élaborer un plan pour que notre relation "conflictuelle" reste crédible. Vu qu'il était un peu plus sous le choc que moi, j'avais pris les devant. Quand il fut d'accord avec celui-ci, mon sourire s'agrandit. C'est alors que je le vis sourire et cela me fit chaud au coeur. Il fallait faire vite. Premièrement, j'avais hâte de voir ce qu'il voulait me montrer. Deuxièmement, parce que ça fait trop longtemps qu'on est dans ce bureau et les collègues vont se poser des questions. J'avais donc commencé à lui crier dessus tout en ouvrant la porte de mon bureau pour qu'il s'en aille. Il a eu comme un petit bug et l'Amon que tout le monde connaît ici était remonté à la surface. Je souriais intérieurement, car il jouait plutôt bien.


Je fis mine de commencer à m'énerver face à l'humiliation d'Amon et son air supérieur. Je le voyais partir vers son bureau et faisais comme si je bouillais de rage à l'intérieur. Je fermais alors violemment la porte, fis quelques pas dans mon bureau, avant de l'ouvrir avec tout autant de violence. Franchement, on devrait avoir un Oscar pour cette performance.


- C'est d'accord mais si on quitte ce bureau ensemble le sourire aux lèvres ça ne va pas le faire …


Je décidais alors de me relever en même temps que lui et de me retrouver ainsi debout sur mes deux petites jambes. Je regardais toujours Amon.


- Oh Sørensen tu vas regretter ces mots, je te le promets !


J'avais hurlé dans l'allée de la rédaction. Les collègues commençait à reprendre les regards qu'ils faisaient à chaque disputes que nous pouvions avoir. Je me dirigeais à présent vers son bureau, le pas décidé, comme si j'étais énervée après lui. J'ouvris sa porte sans frapper et me mis à hurler une nouvelle fois.


- Monsieur se croit encore plus supérieur et pense avoir réponse à tout ?! Tu vas voir que j'ai bien plus d'un tour dans mon sac, ta place je la prend quand je veux ! Et sans passer sous le bureau !


Je faisais toutes sortes de gestes rapides, je tendais mon index dans sa direction, secouait ma tête en même temps que mon doigt le pointait. Puis, je fermais sa porte avec rage. Ceci-fait, je soufflais de soulagement. En fait, faire semblant, c'est pas évident … C'est avec un ton plus calme et un esprit plus détendu que je puis continuer la conversation avec mon cher collègue.


- Ça c'est fait !


Je repris mon sourire. Le moment approchait, je commençais à devenir toute excitée. Je m'imaginais tout un tas de trucs mais je ne voyais vraiment pas ce qu'Amon avait à me montrer. Peut-être un message de sa soeur ? Ce serait vraiment chouette pour lui !


- Bon alors tu voulais me montrer quoi ?


Je restais assez calme, mais je pense que l'on pouvait sentir ma curiosité à des kilomètres à la ronde !





❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 625
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Jeu 23 Juil - 13:55

The Same Old Fear... ft. Evelyn Fallen


J'étais toujours assis à terre, à côté du terrarium de Loki dissimulé sous une couverture quand Evy entra. Elle n'avait vraiment pas tardé et j'étais un peu surpris. J'avais pensé qu'elle allait attendre une heure ou deux. Bien que j'aurais dû m'en douter : on ne touche pas la curiosité de la jeune femme impunément.

C'est donc surpris que je me remis sur mes pieds. La situation me paraissait vraiment bizarre et je tremblait encore très légèrement. Fallait que l'adrénaline qu'avait provoqué la publication de l'article de Ginger retombe. Et Dieu savait que ça faisait longtemps que mes protections n'avaient pas été ébranlées de la sorte.

Evy, elle, avait soufflé de soulagement en refermant la porte derrière elle. Je ne doutais pas qu'elle ait été crédible en traversant le couloir. Pour la simple et bonne raison que je voulais qu'elle l'ait été... Si les autres collègue se rendaient compte aujourd'hui que, non seulement j'avais un côté humain, mais qu'en plus, Evy et moi n'étions pas à deux doigts de nous entre-tuer, ça allait faire beaucoup trop sur une seule journée.

Un léger sourire se dessina sur mon visage lorsqu'elle annonça « ça, c'est fait. ».

-Le fait pas trop souvent... On fini par plus trop savoir qui on est à force.

J'en savais quelque chose.

Je me dirigeai vers la machine à café et nous fit couler de quoi faire. J'avais vraiment besoin de café comme un fumeur aurait eu besoin d'une clope après autant d'émotions. C'était pas vraiment un calmant, mais le goût familier allait me permettre de me soulager un peu.

Évidemment, Evelyn, elle voulait savoir ce qui l'amenait ici. Je rigolais presque devant tant d'impatience. Mais ça, elle ne pouvait pas le voir, puisque je faisais face au percolateur. Je me tournai vers elle une fois que j'eus repris une expression neutre. Je retrouvais petit à petit mes capacités à jouer. Sauf que là, c'était un jeu amical.

-Tu sais que tu as des petits airs de Billy Lighter quand tu t'énerves ?

Le percolateur se mit à faire un bruit rassurant quand le café se mit à couler dans la cafetière.

-Je maintiens que c'était pas une bonne idée, cet article. Et je maintiens que Robin North a quelque chose à voir dans tout ça. Et je comprends le gars. Je suis sûr que c'est un type bien. Nos chemins se sont croisés de la pire manière...

Je fis un signe de tête vers le terrarium qui, d'ici, ressemblait juste à une boîte couverte d'une vieille ouverture. Signe qu'elle pouvait retirer ladite couverture.

-Je veux te montrer que sans le mal, le bien ne peut pas exister.

© Billy Lighter


Spoiler:
 











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Sam 25 Juil - 16:34



The Same Old Fear … ft Amon Sørensen

 

J'avais terminé mon cirque et ma fausse colère. je pense que j'ai été crédible … Bref j'étais maintenant dans le bureau d'Amon, soulagée d'avoir terminé de faire l'actrice. Ce n'est pas de tout repos vous savez. Après avoir soufflé de soulagement, j'avais affiché un petit sourire satisfait et je vis Amon sourire aussi. En y réfléchissant je crois qu'avant, je ne l'avais jamais vu sourire … Ca lui va bien, ça lui donne un côté plus séduisant. Le mélange virilité et sourire c'est à tomber. Enfin bon, je ne savais toujours pas ce qu'il voulait me montrer et mon imagination commençait à faire des siennes.


- Ne t'en fais pas, je ne compte pas refaire ça avant un moment …


Amon s'en alla dans un coin de son bureau nous faire un café. Si j'avais un bureau plus grand j'y songerai, non pas que je sois un addict du café, mais ça peut plaire quand on reçoit quelqu'un. De plus, celui de la rédac' est ignoble, à vomir même ! Revenons à nos moutons. J'avais donc demandé à mon cher collègue ce qu'il voulait me montrer. Mon impatience et ma curiosité étaient au plus haut point je crois. J'avais vraiment hâte de savoir ce que c'était. Amon ne me convoque pas tous les jours dans son bureau pour me montrer quelque chose … Il n'avait pas encore l'air décidé à me répondre puisqu'il me compara à mon frère … Comparer ma colère à la sienne, heureusement qu'il a précisé petits, parce que être égal à Billy je doute que ce soit possible, bien que je n'ai pas encore eu l'occasion d'y faire face …


- C'est possible, après tout c'est mon demi-frère. Je ne pense pas non plus l'égaler en terme de colère.


La machine se mit à faire du bruit, les boissons chaudes étaient bientôt prêtes. J'attendais encore de savoir ce qu'il voulait me montrer. Ce n'était pas encore le moment puisqu'il aborda l'article … J'étais persuadé que contrairement à lui, c'était une bonne idée. Quelque part j'avais enfin vu le véritable visage de mon collègue. D'un autre côté, ça lui avait fait du mal … Je suis assez partagée …


- Oui c'est pas faux, enfin ce qui est fait est fait de toutes façons … On ne peut plus revenir dessus et j'en suis désolée. … Oui, il m'a demandé de le faire pour montrer que tu étais un monstre ignoble et tout, ce que tu n'es pas dans le fond vu que c'est pour te protéger. Après je l'ai quand même mis au courant que sa Karen était loin d'être pure. …C'est certain même, je pense que vous auriez pu vous entendre s'il n'y avait pas eu tout ça …


Cela fait parti du passé maintenant … Je commençais à vraiment vouloir savoir ce que je devais voir. Soudain, il me fit signe vers un gros bloc recouvert d'une couverture. Je n'y avais pas fait attention tellement je m'attendais à un petit truc … C'est le sourire aux lèvres que je m'approchais et que je pus alors enlever ce qui recouvrait le tout. Je fus surprise d'y voir déjà un terrarium, et en plus à l'intérieur, un magnifique serpent blanc et noir. Il fait de la concurrence à mon Jojo ! J'étais complètement fascinée par l'animal et ce fut Amon qui me sortit de mes pensées.


- Oui c'est sûr … On a tous du mal et du bien en soi. Certains décident de montrer plus un côté que l'autre dans le fond.


Je regardais de nouveau le reptile qui sifflait avec sa langue. C'était l'un des plus beaux que j'ai jamais vu, après le mien bien entendu ! Je regardais à présent Amon. J'avais pas mal de questions concernant l'origine de l'animal et plein d'autres trucs aussi le concernant.


- Il est super beau ! Moins que le mien forcément mais très beau quand même. C'est un cadeau de Freiya ou tu l'as acheté toi-même ?


J'avais dit ça assez rapidement, comme submergée par l'excitation et la fascination que j'avais face à cette découverte.


- Si tu as besoin de quelques astuces pour t'en occuper n'hésites pas, ça me ferait plaisir de t'aider. Les bouquins c'est bien, mais ça ne dit pas tout, il y a des choses qu'on apprend avec le temps.


Je m'imaginais bien déjà en train de parler de nos serpents autour d'un petit café. Il y aurait de quoi raconter avec le mien, c'est un sacré phénomène ! En parlant de café, les nôtres devraient être prêts.



Spoiler:
 



❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Amon Sørensen


Messages : 625
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Sam 25 Juil - 17:56

The Same Old Fear... ft. Evelyn Fallen


Alors que je faisais couler le café, Ginger m'affirma qu'elle n'était pas prête de refaire ça avant un moment. J'approuvai en hochant du chef. Je savais très bien à quel point jouer un rôle était fatiguant et aussi jusqu'à quel point on pouvait s'y perdre. Mais ça, je venais tout juste de l'apprendre. Et c'était un peu grâce à l'article d'Evelyn.

Et j'ajoutai quand même qu'elle avait une certaine ressemblance avec son demi-frère, ce qu'elle s'empressa de modérer. Elle disait qu'elle n'avait jamais été en colère comme Billy pouvait l'être, qu'elle ne l'avait pas encore été.

Puis on reparla un peu de l'article, brièvement.

-Soit, ce qui est fait est fait. Je suppose que j'arriverai à reconstruire ce qui peut l'être... Et... Ça m'a peut-être un peu réveillé aussi.

Je vivais tellement dans mon monde depuis quelque temps qu'il était peut-être temps que quelqu'un m'en fasse sortir un peu, quitte à attaquer de front. Ce que Ginger et Robin avaient fait.

Alors on passa à la vraie raison qui l'avait menée ici. Parce que j'avais besoin de penser à autre chose et aussi parce que, quitte à être démasqué, autant aller au bout des choses. Et je n'avais jamais rien vu d'aussi beau que le visage d'Evy quand elle découvrit le serpent dans son terrarium. Et je ne trouvai pas de comparaison.

Elle demanda si c'était un cadeau de Freyia. Je fit « non » de la tête. Je n'y connaissais rien aux serpents, je n'y avais même encore jamais penser avant d'entendre parler de celui d'Evelyn.

-Non, ce n'est pas un cadeau de Freyia. Je l'ai acheté moi-même. Son nom est Loki. Je me suis inspiré du nom du tien. Et comme c'est les histoire qu'on nous racontait quand on était petits...

Et si j'avais été jusqu'au bout de ma pensée, j'aurais même ajouté : « Ce n'est pas un cadeau de Freyia pour moi. C'est un cadeau de moi, pour toi. ». Mais ça ne vint pas. Pas que je ne voulais pas. J'étais trop affaibli pour jouer à ce jeu-là et y avait plus vraiment d'avance avec Evelyn. Non, c'était comme un blocage réflexe.

Alors je m'étais contenté de dire la vérité, sans ajouter quoi que ce soit.

Et direct, Evy était toute emballée. Elle était prête à m'aider, à m'apprendre des trucs sur les serpents. Je souris et avouai en me grattant la tête tout en la regardant, un peu gêné... Parce que ce que j'allais dire revenait à dire ce que j'avais pas dit juste avant.

-Et bien en fait... Je n'y connais strictement rien aux serpents...

Je me retournai et versai le café dans deux tasses, ajoutant du sucre. J'avais malheureusement pas de lait parce que j'en buvais jamais. Puis il m'aurait fallu un frigo. Je m'approchai d'Evy et lui tendis sa tasse.

-Alors j'aurai besoin de toi... Enfin, de tes connaissances, je veux dire... Pour m'en occuper convenablement.

©️ Billy Lighter


Spoiler:
 











AMON


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Evelyn Fallen


Messages : 347
Date d'inscription : 05/03/2014
Age du personnage : 23
Localisation : Partout

Who Am I?
Birth place: Bled paumé en Indiana
Je suis: ton cauchemar ?
Song: Ignorance - Paramore


MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   Lun 24 Aoû - 16:21



The Same Old Fear … ft Amon Sørensen

 

Je venais d'atterrir dans le bureau de mon collègue Amon Sørensen. Cette séance d'acting avait été éprouvant et je ne le referai pas avant un moment, Amon est dans le même cas que moi. Après ça, je comprends un peu mieux le métier de mon ami Robin …

On a brièvement abordé l'article, ce qui est fait est fait et c'est ainsi. J'étais persuadé qu'il pourrait refaire sa réputation, je l'aiderai au besoin. S'il fallait que j'en parle en mal pour l'aider, je le ferai.

Ce qui m'intéressait le plus sur le moment, était la raison pour laquelle il m'avait demandé de venir dans son bureau. Que voulait-il me montrer ? J'en avais marre d'attendre, je trépignais d'impatience et cela devait être drôle à voir.

Je n'attendis pas très longtemps et je vis alors un magnifique serpent noir et blanc. Je n'avais jamais vu rien de si beau, après le mien bien entendu. Ce beau spectacle m'avait amené à poser plein de questions à Amon. Notamment l'origine de ce serpent, enfin qui l'avais acheté quoi. J'étais plutôt persuadée que c'était sa soeur, je voyais mal mon collègue s'en procurer un. Je fus donc surprise quand il m'annonça que c'était lui qui l'avait acheté. Le nom choisi était parfait. Loki étant dans la mythologie le père de Jörmungandr, cela me plut aussitôt.


- Serais-tu contaminé par la reptile-mania ? Loki est un nom parfait, il lui va comme un gant, il a une tête de Loki ! J'en déduis donc que c'est un beau mâle que nous avons là. … J'aurais aimé qu'on me raconte des histoires comme ça …  


Il faut dire qu'on ne me racontait pas beaucoup d'histoire étant petite. J'avais eu écho des histoires de guerre de mon grand-père mais quand tu es petite c'est pas le plus cool … Ca a peut-être aidé à mon endurcissement quelques parts.

Maintenant que j'avais le serpent en face de moi. Je savais à peu près qu'Amon n'était pas trop doué pour s'occuper de ce genre de petites bêtes. L'expérience que je commençais à avoir pourrait lui être bénéfique, alors je lui ai proposé mon aide.

Il me le confirma d'ailleurs, Amon était un débutant en serpent. Je lui adressais un sourire. Je serai là pour l'aiguiller dans ses choix. Il me tendit alors ma tasse de café, pur comme je les aime. Je soufflais un peu dessus pour le refroidir. Il accepta finalement mon aide. Mon sourire s'élargit alors.


- Ca marche ! Je t'aiderai avec plaisir ! Si tu veux je pourrais te montrer deux ou trois choses avec mon Jöjö.


je lui adressais alors un petit clin d'oeil et commençais à boire mon café, gentiment préparé par mon collègue. Indirectement, je lui avais proposé aussi de venir me rendre visite chez moi pour voir mon petit serpent.





❥ Bring By Boring Brick.

Keep your feet on the ground when your head's in the clouds

(c) ystananas
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The Same Old Fear... [PV Ginger][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» mon amie...[ginger]
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]
» Knock, Knock... Who's There ? The Cry of Fear ~ [PV Evidemment]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: L.A. People-