AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 927
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 28 Avr - 16:00

Poles Apart ft. Timmy Evans


J'avais beau essayer de me forcer, je n'y arrivais pas. Il n'y avait pas moyen que j'avale le moindre truc depuis que l'article de Fallen et ses accusations avaient été imprimés et vendus dans tout Los Angeles.

Alors qu'est-ce que je foutais au Canter's Deli ? Rien pour l'instant. J'attendais Timmy, en fait, qui m'avais donné rendez-vous ici après que je l'aie appelé complètement paniqué dans l'après-midi qui avait suivi la publication de L.A. People. Numéro dans lequel se trouvait également un article sur le nouveau protégé de mon meilleur ami, mais rien de méchant. Juste un truc histoire qu'on parle de lui.

Mais quand j'avais écrit ça, je n'avais encore aucune idée de ce que Fallen allait me faire tomber sur la gueule.

Je sursautais à chaque fois que la sonnette de l'établissement retentissait. Putain, j'étais à deux doigts d'avoir des hallucinations. Je m'attendais à tout moment qu'une paire de flics viennent m'arrêter pour m'expatrier au Danemark... Et là, je serais mal... Parce que ce que j'avais fait 13 ans plus tôt combiné à mon pseudo meurtre de Felberbaum... Bref, je préférais pas y penser.

Le serveur vint prendre ma commande. Putain ! Que faisiat donc Timmy pour être aussi en retard ! Ça faisait au moins une minute et trente secondes qu'il devrait être là !

-Un whisky... Non. Deux. Double.

J'avais la mâchoire tellement serrée que j'en avais mal aux dents. J'avais des cernes sous les yeux tellement j'avais du mal à dormir. Et j'avais presque envie de chialer en pensant à Freiya. Putain. Elle saurait quoi faire, si elle était là. Elle me sortirait de là.

J'avais eu l'intention de tuer personne. Mais il y en avait un qui l'avait chercher et qui, à la limite, le méritait. Quant à l'autre, la petit amie de Robin North... PUTAIN JE NE L'AVAIS PAS POUSSEE ! J'avais écrit un article, ce n'était pas pareil. C'était sa propre famille qui l'avait tuée. Avec un peu de soutien, elle s'en serait sortie.

Ouais, j'avais des putains de remords, ça arrive même aux meilleurs... Si j'avais su, j'y aurais peut-être réfléchi à deux fois. Mais je ne connaissait même pas cette fille. Tout ce que je savais, c'était qu'elle était à l'origine de mon exil. Tout ça parce qu'elle n'avait pas tout vu.

Je sursautai une nouvelle fois. Mais ce n'était pas des flics. C'était Timmy. Il était temps. Trois jours. Trois jours que j'avais du attendre pour le voir. Pour voir un tête qui ne semblerait pas m'accuser de tout et n'importe quoi.

Le serveur revint avec ma commande et déposa mes boissons devant moi. Je laissai Timmy commander à son tour avant d'ouvrir la bouche.

-Je suis content de te voir.

Je me sentais réellement mal. Plus question de jouer les durs. J'étais mal barré. Du moins, c'était l'impression que j'avais. Ma peur était peut-être disproportionnée, mais j'avais passé mon enfance avec la peur au cul... et voilà que ça recommençait... Tout ça à cause d'une rouquine et d'un acteur qui bavaient pourtant encore tous deux le lait de leur mère.

J'avais pris un exemplaire de L.A People avec moi, que je posai sur la table entre nous.

-Tu l'as lu?
© Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeVen 1 Mai - 12:03

Poles Apart ft. Amon Sørensen


La publication de L.A.People n’avait rien d’une fête pour les stars vivant à Los Angeles. Chaque sortie du magazine était une pénitence pour les personnes en vue manager compris. Je faisais exception à toutes ces personnes angoissées par ce torchon de papier illustré qu’était L.A.People.

C’est donc sereinement que j’avais, ce matin, entamé la lecture de l’exemplaire matinal devant une bonne tasse d’un thé envoyé par ma chère mère. Mon Eileen étant partie au centre commercial faire quelques courses, j’avais tout le temps de détailler chaque article et découvrir qui était la victime du jour de mon ami Amon Sørensen.

Mon cœur fit un bond quand mon regard se perdit dans un article écrit par la demi-sœur de Billy Lighter, Evelyn Fallen. Elle parlait d’Amon et l’impression m’était faite qu’aujourd’hui mon meilleur ami était la victime de son propre jeu. En lisant attentivement l’article je faillis m’étrangler avec mon thé. Les mots de Fallen étaient portés sur le passé au Danemark de mon meilleur ami. Une période de sa vie noire qui l’avait conduit à écrire un article choc sur la jeune Karen Felberbaum. Cette dernière s’étant suicidée peu de temps après. Fallen n’avait peut-être pas mesuré les conséquences que cela pourrait avoir sur Amon, ni sur ce qui pourrait arriver par après. L’ombre du procès de mon ami planait toujours sur lui malgré les nombreuses années qui avaient passées. Je ne pouvais que m’inquiéter et réfléchir à un plan pour sortir Amon des conséquences que pourraient provoquer cette révélation.

Tout en y pensant, je continuais de feuilleter les articles sulfureux du magazine jusqu’à m’arrêter sur la figure de mon nouveau jeune protégé, Nathan. Cela relatait une altercation qui avait eu dans les locaux de MTI. J’avais eu vent de ceci, mais j’aurais préféré que cela reste entre moi, MTI et le jeune homme. Mon ami danois en a décidé autrement alors qu’il savait à quel point ce n’était pas facile de remettre The Burning Fire en service après le départ de Nathan Williams, l’ancien guitariste de groupe.

J’avais refermé le magazine d’un geste sec. Je ne savais pas si je devais plaindre mon ami ou bien avoir envie de le réduire en bouillie. Je me disais que, pour la cause, je n’allais pas l’appeler pour le rassurer aujourd’hui. En aucun cas il ne le méritait.

Dans l’après-midi, je reçus un coup de fil de mon ami Amon. Mon petit jeu de ne pas le voir ou lui parlé s’était  vite arrêté devant la voix en détresse de mon meilleur ami. Il voulait me voir au Canter’s Deli. J’avais accepté, je profiterai de cette discussion pour lui cracher ce que j’avais à lui dire à Amon !

L’heure du rendez-vous approchais et j’avais bien pris soin d’emmener avec moi l’exemplaire de L.A.People qui m’avait arraché tantôt de l’inquiétude, tantôt une certaine colère envers Amon. J’étais arrivé presque à l’heure devant la devanture du restaurant et j’y pénétrai avec assurance.

Amon était installé à l’un des tables avec son air ombrageux des mauvais jours. Il était rare de voir mon ami dans un tel état et je le connaissais suffisamment pour savoir que ce n’était pas bon signe. L’article devait l’avoir profondément touché.

Je m’installai à la table sans un son en même temps que le serveur apportait deux whisky à Amon. Perplexe, je portais mon regard sur mon ami avant de tourner la tête vers le serveur.

-Un thé à la menthe, s’il vous plait.

Il ne sera pas aussi bon que celui de ma mère mais qu’importe. Une fois le serveur parti, Amon ouvrit la bouche pour me faire part de son soulagement de me voir ici. Je ne répondis pas arborant un regard neutre. Sans attendre, Amon déposa devant nous un exemplaire de L.A.People tout en me demandant si je l’avais lu. D’un geste rapide, presque brusque, je fis atterrir mon exemplaire sur la table à côté du sien.

-Oui ! Je l’ai lu !

Mon regard se faisait plus dur mais je ne savais pas vraiment par où commencer. Si je devais le rassurer ou bien lui faire part de mon grief.

-Tu veux que je te rassure ? Avant, il faudra m’expliquer pourquoi tu as soudainement décidé de me mettre des bâtons dans les roues !

C’était très égoïste de ma part mais je n’en avais cure. Je voulais qu’Amon se rappelle de notre petit pacte qui incluait que jamais aucun de ses articles ne devaient ralentir, empêcher ou gâcher mon travail. Mon manque parfois énorme de compassion pouvait me permettre de jouer ce sale coup à mon meilleur ami. Je croisais les bras, le visage complètement fermé.
© Billy Lighter


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Lun 4 Mai - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 927
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeSam 2 Mai - 18:19

Poles Apart ft. Timmy Evans


C'est silencieusement, trop silencieusement, que mon ami avait pris place en face de moi. J'avais déjà l'impression que l'air était lourd sur mes épaules, mais son silence ne faisait qu'en rajouter. Me croyait-il vraiment coupable lui aussi ? Son expression fermée, limite en colère, me laissait penser que oui, me retournant l'estomac. Et si c'était réellement le cas, Fallen avait fait encore bien plus de dégâts que je n'avais oser l'imaginer.

Timmy commanda un thé quand le serveur revint. Autant commander de l'eau. Je lui aurais fait la remarque en rigolant si mon cerveau ne turbinait pas déjà comme un cinglé et si je n'étais pas aussi angoissé. Mais j'avais tout sauf envie de rigoler.

Je balançai mon exemplaire de L.A. People sur la table avec un bruit de claquement. Ma vieille haine envers les médias étaient ravivée. J'étais devenu journaliste pour détruire leur crédibilité après qu'ils aient détruit la mienne au Danemark. J'avais détruit Felberbaum avec un succès bien au-delà de mes espérance parce qu'elle m'avait elle aussi enlevé tout ce que j'avais. Mais j'avais semblait-il sous-estimé mon adversaire : L.A. People pouvait détruire n'importe qui, même ceux qui faisaient ce qu'il était.

Timmy l'avait lu et pendant qu'il parlait, j'avalai mon premier whisky cul sec. Il me brûla la gorge et ma tête se mis à tourner directement. Trop de pression, trop de stress.

Mais je ne compris rien à ce que Timmy me dit. Comment ça, lui mettre des bâtons dans les roues ? Qu'est-ce que ça avait à voir ?

-Quoi ?! Mais de quoi tu parles?

J'étais tellement focalisé sur les éventuels problèmes que je pouvais avoir que j'en avais complètement oublié mon propre article. Et pour cause : c'était celui de Fallen qui faisait la une, pas le mien, pour la première fois. Mais ça, c'était pas trop grave. Même mon ego avait été balayé par la peur. J'avais peur d'être expatrié. Parce que je pensais que même si on me renvoyait au Danemark, on m'enfermerait quelque part, loin de ma sœur. J'avais peut-être été jugé pour le meurtre d'un gars de mon école, mais je n'avais jamais purgé ma peine. Mon père avait joué de ses relations pour que je ne sois pas arrêté en passant les frontières pour arriver jusqu'à Los Angeles. Alors si on me renvoyait au Danemark, je devrais sûrement purger cette peine.

Et il y avait pire ! Et si on me jugeait ici pour ce que j'avais fait à Felberbaum ? C'était impossible, en réalité. Parce que je n'avais fait qu'écrire un article cette fois-ci. Mais j'étais tellement effrayé que je ne me rendais même pas compte que ce n'était pas un scénario crédible.

C'est alors que ça me revint. Ce putain d'article que j'avais écrit sur Nathan Williams... Le nouveau Nathan Williams.

J'ouvris le magazine à la page que Timmy incriminait, puis lui montrai la tronche très marrante de son protégé et de son nouvel ami.

-Tu veux parler de ça ? Ton protégé ne chante pas, je te signale, pas encore... Je fais en sorte qu'on en parle en attendant, que les gens ne l'oublient pas. Qu'on l'aime ou qu'on l'aime pas, on s'en fout. Y a toujours des cinglés pour s'attacher à d'autres cinglés.

Je marquai une pause, enfilai mon deuxième verre que je reposai brusquement sur la table, comme tout ce que j'avais posé sur ladite table jusque-là, et continuai en désignant la tronche à Moriarty, cette fois.

-Preuve en est avec Moriarty. Ils ont l'air de bien s'entendre d'après mes informateurs qui étaient présents à MTI.

Je ne me rendais même pas compte que je montais le son tellement j'étais à cran.

-Billy Lighter est aussi connu pour ses chansons que pour ses frasques et aussi détesté qu'aimé. Ce qui lui fait vendre deux fois plus de disques. Demande à Knowles. Garçon, un autre !

Et il avait intérêt à grouiller ses puces, le serveur. C'était vrai, je pouvais écrire autant d'articles que je voulais sur Lighter et son groupe. Knowles ne m'en avait jamais empêché et il savait pourquoi. Et Legrio n'en avait pas eu le temps si toutefois il en avait eu l'intention.

Je fronçai les sourcils et me penchai sur la table, comme pour confier quelque chose à mon ami.

-Et prépare-toi, Evans. T'as pas fini d'en voir avec ce môme. Article ou pas.

Je n'appelais jamais Timmy par son nom de famille. Sauf quand ça n'allait vraiment vraiment pas. Et ça n'allais vraiment vraiment pas. Je ne savais plus contre quoi je me défendais, en fait... Les meurtres, l'article sur Nathan Williams ? En réalité, je mélangeais les deux, me mettant autant sur la défensive que si j'avais tué le nouveau chanteur de The Burning Fire aussi.
© Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeLun 4 Mai - 20:06

Poles Apart ft. Amon Sørensen


J’avais ouvert les débats sur l’article qui concernait mon protégé. Je savais très bien qu’Amon ne m’avait pas donné rendez-vous au Canter’s Deli pour discuter de cela mais bien pour que je donne mon avis et le rassure sur les révélations que la jeune Evelyn Fallen avait fait sur lui. Ma décision était toute autre, je voulais d’abord savoir ce qui lui était passé par la tête quand il a décidé de rédiger ceci.

L’un des whisky qu’il avait devant lui disparut en quelques instant. Amon n’en avait fait qu’une bouchée et ce n’était pas bon signe non plus. Il n’avait jamais été un très grand buveur et le stress qu’avait provoqué l’exemplaire de L.A.People du matin semblait expliquer ce soudain penchant pour l’alcool fort.

J’avais terminé de lui exposé mon grief mais il ne semblait pas comprendre. Mon visage se ferma d’autant plus devant le négationnisme de mon meilleur ami. L’article, il l’avait pourtant bien écrit, il ne pouvait point le nier. L’article sur le jeune Nathan devait, à ce moment même, provoquer le rire de bien des gens. Ce n’était pas bon pour l’image du groupe.

J’allais réexpliquer calmement ma plainte à Amon quand la pièce tomba dans son crâne. Il ouvrit le magazine placé devant nous à la page qui provoquait ma colère. Les justifications ne tardèrent pas à traverser les lèvres d’Amon. L’image que nous montrait le jeune Nathan était assez décalée pour que des gens s’attachent à lui, la preuve étant le jeune Moriarty. Je ne connaissais pas du tout le jeune homme, je ne savais donc pas si cette alliance était positive ou non. Amon continua ses justifications infinies tout en montant le son. Il faisait le parallèle entre les frasques insouciantes de mon protégé et celle de Billy Lighter. Tant de justifications, ce n’était pas du Amon. Il ne se justifiait jamais quand il faisait des articles. Il préférait en rire. Ici, il me donnait de véritable argument tout en laissant transparaitre un stress incroyable. Il se défendait comme si j’étais un juge et que lui était l’accusé.

Je restais stoïque même quand Amon affirma que j’allais encore en voir avec le jeune Nathan.

-Je le sais. Raisons de plus pour ne pas faire d’article. C’est déjà assez difficile ainsi.

J’étais plus déçu par la trahison que m’avait faite Amon que par l’article en lui-même. S’il m’a trahis une fois, il pourra très bien recommencer plus tard et c’est bien ceci qui ne me convenait pas.

Amon n’avait plus de whisky et mon thé tardait à venir. Je ne blâmais pas le serveur, il y avait du monde aujourd’hui. Amon s’était justifié comme un condamné à mort à son dernier recours et l’alcool qu’il avait déjà bu me poussa à, enfin, le rassurer un peu sur le sujet qu’il voulait aborder.

-Evelyn Fallen n’a pas été si loin. Elle semblait avoir beaucoup d’informations mais elle ne t’a pas descendu comme elle aurait pu le faire. J’avais vu des articles sur des célébrités bien plus accablants que celui de Fallen sur toi.

Je comprenais qu’Amon soit angoissé mais, au fond, je pense que cet article pouvait lui faire plus de bien que de mal. Evelyn avait montré son côté humain. Je devais avouer qu’Amon tenait peut-être bien plus à sa réputation que la plupart des gens pouvait l’imaginer.

-Juridiquement, tu ne risques rien de toute façon. Pour ce qui est de ta réputation, tu te débrouilles bien tout seul pour la ternir, n’est-ce pas ?

Le serveur revint avec mon thé. Il était brulant et je le laissais un peu refroidir.
© Billy Lighter


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Dim 10 Mai - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 927
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMer 6 Mai - 13:44

Poles Apart ft. Timmy Evans


Je comprenais bien que ce n'était pas l'article qui mettait Timmy en colère. Enfin... en dessous de tout mon stress, quelque chose en avait conscience. Ce qui l'emmerdait, c'était que c'était moi qui l'avait écrit. Ça ne lui aurait pas posé de problème si ça avait été Fallen, par exemple. Mais Fallen n'avait pas pu se pencher là-dessus, malheureusement pour moi, puisqu'elle était trop occupée à me mettre dans la merde jusqu'au cou sans même que je m'en rende compte.

Et quelque chose me péta à la gueule : j'étais un peu comme Lars... Mais en plus idiot. Parce que j'avais donné à Fallen l'arme pour me tuer.

Je secouai la tête. Un problème à la fois. Si je voulais l'aide de Timmy, il fallait que j'arrange d'abord les dégâts que j'avais moi-même fais. Mais même en me justifiant et en lui exposant ce qu'il pouvait gagner à ce que Nathan soit connu, même pour ses conneries, cela ne semblait pas suffire à mon ami.

Le serveur ramena encore un whisky que je pris directement en main. Mais il n'avait pas encore le thé de mon pote anglais. Timmy disait que c'était déjà assez difficile comme ça avec le nouveau chanteur de The Burning Fire.

-Alors fait le chanter ! S'il a du talent, peu importeront les conneries qu'il pourra faire. Mais dépêche-toi, les gens oublient vite. C'est pour ça que j'ai parlé de Nathan. Pour ne pas qu'on l'oublie et pour attirer l'attention sur lui. Comme ça, à son premier concert, tout le monde sera intrigué et ira voir ce que vaut sur scène ce petit con qu'ont décrit les magazines.

Je gobai alors mon whisky plus que je ne le buvais. Il passa plus facilement que les deux premiers, ma gorge étant déjà brûlée. C'est là que Timmy décida enfin d'en venir à mon problème. Et rien que le fait qu'il le fasse me détendit déjà un peu, à moins que ce ne soient les effets de l'alcool.

Je reposai mon verre encore un peu brusquement, mais sans le faire exprès, et écoutai mon ami.

Je n'étais pas sûr que ses mots me rassuraient vraiment. J'étais complètement perdu dans ce que je voulais et dans ce que j'avais voulu faire en donnant à Fallen l'article danois... Je laissai Timmy parler jusqu'à la fin et j'allais réagir quand le serveur revint enfin avec son thé. Avant qu'il ne parte, je fouillai dans la poche arrière de mon jeans et en sorti quelque dollars que je glissai dans la poche du serveur.

-Ramène la bouteille, s'il te plait.

Timmy achevait justement de dire que je ternissais bien ma réputation moi-même. C'était vrai, et c'était fait exprès, calculer... Et Fallen risquait de m'enlever ça avec son article. Une fois le serveur parti, j'expliquai à Timmy ce que Fallen m'avait expliquer un peu plus tôt.

-Les informations, c'est moi qui lui ait données ! Mais je n'avais aucune idée qu'elle en ferait un article ! Ça, c'est la faute de North ! Ils se sont alliés et voilà le résultat!

Je jetai un regard dans la direction où était parti le serveur. Il ne revenait pas assez vite à mon goût. Timmy faisait tranquillement infuser son thé dans la tasse, quant à moi, je parlais encore trop fort à cause de l'alcool. Parce que je commençais à m'entendre comme si je parlais de très loin.

J'étais dans une phase complètement paranoïaque.

-Et elle a bien géré son article. Elle m'accuse de deux meurtres et réussi à me donner un visage humain. Je ne veux ni l'un, ni l'autre, les deux me mettent en danger.

Je rigolai fort et jaune quant à ce qui était des poursuites juridiques. Timmy s'y connaissait mieux que moi, même si on avait fait le droit tous les deux. Mais il ne savait pas tout sur ce qui s'était passé au Danemark. Mes yeux se perdirent dans mon verre vide. J'étais passé du rire à une honte profonde en quelques secondes. Je murmurai à Timmy juste assez fort pour qu'il puisse comprendre :

-Je n'ai jamais fait ma peine... Le protection de mon père m'a permis de ne pas être arrêté aux frontières. Mais j'ai fui, Timmy...

Ça n'aurait tenu qu'à moi, je l'aurais fait... Puis j'aurais pu retourner dans ma famille, ma dette payée... Mais c'était pas possible pour Lars. Son héritier ne pouvais pas aller en taule.

Mon regard se reposa sur mon ami.

-Ils peuvent me réexpédier là-bas. Mais je ne pourrai pas revoir Freiya.

Le serveur revint enfin avec la bouteille... Je le remerciai et rempli mon verre, mais mes mains tremblaient de trouille.

© Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeDim 10 Mai - 18:10

Poles Apart ft. Amon Sørensen


Voilà que mon cher ami Amon me donnait des conseils de comment je devais gérer mon nouveau jeune protégé. Le faire chanter ferait se focaliser les gens uniquement sur son talent et non sur ses écarts de conduite. Son article était là pour ne pas qu’on oublie le jeune Nathan. En quelque sorte, il disait qu’il me sauvait la mise en faisant de la publicité pour le nouveau chanteur de The Burning Fire. Je restais très neutre regardant Amon et son nouveau verre de whisky.

-Je suis son manager, c’est à moi de gérer ce genre d’affaire. Je ne veux pas que tu interviennes, c’est compris ?!

J’étais piqué dans mon orgueil. Je détestais qu’on me donne des conseils en sur ce qui touchait de près ou de loin au management d’un groupe. Je ne voulais pas d’aide de la presse pour cela. Même si ce que disait Amon avait un fond de vérité, c’était quand même à moi que revenais le devoir de m’occuper de l’image du jeune Nathan.

L’affaire était bouclée et je priais qu’Amon ne trahisse pas une nouvelle fois à l’avenir. Au début, c’était un atout d’avoir mon meilleur ami comme le journaliste people le plus craint de Los Angeles, et je voulais que cela reste comme tel.

Nous en vînmes enfin à ce qui taraudait l’esprit de mon ami Amon. Ce sujet, qui lui faisait avaler une dose incommensurable de whisky, l’inquiétait à un point qui me dépassait. Certes, ce n’était point drôle de voir son nom terni dans son outil de travail mais je trouvais que Fallen y avait été en douceur faisant même passer Amon pour quelqu’un de bien.

Mon thé arriva enfin et je le laissais doucement refroidir un peu pour ne pas me bruler la langue. Amon exigea, quant à lui, la bouteille entière de whisky. Sans m’en rendre compte, je laissais échapper un petit soupire. Je continuais, tout de même, à rassurer mon ami et sa réponse me rendit perplexe. Amon avait donné à Evelyn les informations sur son passé. C’était stratégiquement idiot. Je ne sais pas si c’était vraiment Fallen qu’il fallait blâmer dans l’histoire. Amon me certifia qu’il ne pensait pas que la jeune femme allait en faire un article et il mettait en cause Robin North.

-Tu es vraiment inconscient. Fallen est un journaliste et une jeune femme ambitieuse, que croyais-tu ?

Amon continua à me faire part de son inquiétude. Fallen l’avait condamné de deux meurtres. C’était vrai dans l’imaginaire des gens mais juridiquement faux. Amon n’avait écrit qu’un article sur le jeune Karen et n’avait en aucun cas été responsable de sa mort étant donné qu’il s’agissait du choix de la jeune femme de mettre fin à ses jours. Le suicide étant souvent le fait de plusieurs facteurs. Je pense que le pire pour Amon était d’avoir, enfin, un visage plus humain. Les stars avaient peur de lui et certain devait se délecter d’un tel article sur le journaliste. Cela devait réduire cette peur. Mon ami, lui, ne voulait ni paraitre humain ni être pris pour un meurtrier. L’alcool le rendait de moins en moins discret et je lui fis signe de baisser le son au risque d’attirer l’attention des clients. Je rassurais Amon comme je pouvais appuyant sur le fait qu’il était juridiquement intouchable.

Un murmure me vint aux oreilles, Amon n’avait pas fait sa peine pour le premier meurtre. Son père et ses relations ont permis la fuite de mon ami danois. Je fermais les yeux en soupirant. Amon avait peur de se faire rapatrié. Je n’étais pas au courant de cette histoire malgré le fait que nous nous connaissions depuis des années. C’était étonnant d’en apprendre encore sur son meilleur ami.

Le serveur revint avec la bouteille de whisky et Amon versa le liquide alcoolisé dans on verre. Une fois qu’il reposa la bouteille sur la table, j’intervertis nos verres ainsi que la bouteille. Il finira notre petite entrevue au thé, un point c’est tout. Je bus le verre de whisky et pris un regard déterminé. Amon devait se reprendre en main.

-Un article people n’offre pas une preuve tangible. Et même si, dans un cas extrême, il y a enquête, ton père est toujours aussi puissant qu’à l’époque et fera en sorte que l’affaire soit étouffée dans l’œuf. Tu devrais lui en parler.

Son père était un atout mais je doutais qu’on en arrive jusque-là. Les anciennes enquêtes, surtout quand elle dépasse les frontières des Etats-Unis, ne sont pas souvent déterrées.

-Tu as juste gagné de fans. Je crois que les fans féminins de Robin North n’aimaient pas beaucoup Karen. Elles doivent t’adorer maintenant.

J’essayais de rassurer mon ami au mieux que je le pouvais. Même si je continuais à me demander si ce n’était pas de sa propre personnalité qu’il avait peur.
© Billy Lighter


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 927
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Mai - 14:15

Poles Apart ft. Timmy Evans


D'habitude, j'aurais regardé Timmy en souriant et même en rigolant pendant qu'il m'aurait fait les remarques concernant mon article, et même le mot « trahison » ne m'aurait pas fait bronché plus que ça. Parce que je faisais ce que je voulais, parce que je savais pourquoi je le faisais. Et je ne me serais pas justifié. J'aurais offert un resto à Timmy pour me faire pardonner et l'histoire en serait resté là. Et au moins, peut-être que Timmy se serait rendu compte qu'il devait accélérer la cadence avec son nouveau petit protégé avant que le public ne se lasse d'attendre de voir ce que The Burning Fire allait devenir.

Mais j'étais trop sur la défensive à cause de Fallen et North pour réfléchir froidement comme à mon habitude. Enfin... Comme j'en avais pris l'habitude. Et je finis par abandonner le combat, par jeter l'éponge, après avoir essayé comme je pouvais de me justifier. Je baissais les yeux comme je l'avais si souvent fait devant mon père. Et je promis sincèrement à Timmy.

-Ok, ne t'inquiète pas, je le ferai plus. Je te laisse gérer. Mais c'était pas contre toi.

Je me sentais tellement mal que je n'en pouvais plus de me battre et l'alcool que je venais d'ingérer très vite n'aidait pas. Je n'avais plus les idées claires à cause de ça, combiner au stress et à la peur. Même ce que je pensais qu'il allait m'arriver maintenant ne tenait pas debout, mais j'étais trop paniqué pour m'en rendre compte.

J'étais aussi triste que Fallen ait dévoiler ça au grand public. Pas tellement parce que je ne voulais pas un visage humain, pas tellement parce que je ne voulais pas passer pour un meurtrier... Juste parce que j'aurais pensé qu'elle garderait ça pour elle. Et que je n'aurais un visage humain qu'à ses yeux à elle.

Et j'en voulais à North à mort pour ça. Parce que j'étais persuadé que c'était lui qui avait mal influencé la jeune femme.

J'avais donc dit à mon ami que j'avais donné un vieil article à la journaliste... Et lui se demandait clairement pourquoi j'avais fait une erreur pareil. Je commençais à me poser la même question. Je soupirai, essayant en vain de diminuer la pression dans mon crâne.

-Je sais, je sais...

Je passai une main dans mes cheveux, puis caressai nerveusement ma barbe de quelques jours... Mon intention était de la raser dès le lendemain... Mais fallait voir si la motivation y serait toujours... Je me remémorais comment toute cette merde avait commencé.

-Ça a commencé comme un jeu... On adore se lancer des challenges... J'étais trop sûr de moi... J'ai fait le con, je te l'accorde.

Mais apparemment, je n'étais pas encore assez paniqué pour avouer à Timmy que j'avais fait ça pour montrer à Fallen que je n'étais pas le monstre que tout le montre croyait que j'étais. Mais juste à elle.

-Et puis je ne savais pas qu'elle connaissait Robin North.

Le serveur était revenu avec ma bouteille. Mais je m'étais à peine servi un verre que Timmy intervertit mon verre et sa foutue tasse de thé et pris également la bouteille de son côté. Je le fusillai du regard et soupirai une nouvelle fois, mais ne fit pas de commentaire. Mes mains recommencèrent à trembler, mais au moins, mes neurones étaient toujours un peu imbibés.

Seulement, plus Timmy tentait de me rassurer, moins les effets de l'alcool se faisaient sentir. Parce qu'en me rassurant, il rendait bancale tous les noms que j'avais mis sur mes peurs. Ma peur des poursuites judiciaires, il le balaya d'un geste de la main, et il avait raison. Une enquête ne peut se baser sur un article. Quant à l'extradition, Lars m'avait protégé une fois, il pouvait très bien le faire encore... Il n'était pas moins puissant qu'il y avait 11 ans, au contraire. Mais pour ça, encore faudrait-il que je lui en parle.

Ça, c'était un autre débat. « Salut papa... Dit, j'ai merdé... J'ai tout dévoilé à une collègue journaliste. Tu veux bien me planquer encore une fois ? »... Non, hors de question de passer pour un con à ses yeux une fois de plus. Je secouai négativement la tête à cette idée.

Et Timmy alla même plus loin en disant que je devait avoir plein de fans qui n'aimaient pas Karen, maintenant.

-Ahah... C'est de l'humour anglais, ça ?

Je pris la tasse et bu un coup de thé comme si c'était du whisky... Bien joué, Amon. Le thé, ça brûle vraiment. Je reposai brusquement la tasse tant j'avais mal. Je m'étais brûlé la langue et la gorge avec cette saloperie.

-Kneppe !

Je secouai la tête puis fixai mon regard sur Timmy.

-Bon. D'accord. Je n'ai rien à craindre de la justice, admettons. Je n'ai soi-disant rien à craindre non plus d'avoir l'air plus humain. Au contraire, d'après toi, ça me rend plus... Populaire. Ou aimable...

Je tendis ma main devant lui. Ma main qui tremblait en plus de la sueur qui coulait sur mon front.

-Alors explique-moi ça, Evans.

Ouais, s'il était si malin, il n'avait qu'à mettre des mots sur ce qui me mettait dans un état pareil. Parce que moi, j'en étais incapable. J'avais l'impression d'être revenu dans ma plus tendre enfance où tous les autres enfants étaient des adultes. A cette période où je me réveillait la nuit en sursaut au moindre bruit, avec une peur enfouie en moi : que notre père vienne nous tuer. Parce qu'on ne peut faire confiance à personne.

© Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Mai - 21:53

Poles Apart ft. Amon Sørensen


Mon ami Amon se conduisait bien étrangement aujourd’hui. Je devais m’avouer à moi-même que cela m’inquiétais un peu. L’article avait fait des dégâts dans son cerveau et le rendait moins vif et plus penché sur la boisson. Un indice supplémentaire du comportement inhabituel d’Amon était sa reddition rapide sur le sujet de l’article sur le jeune Nathan.  C’était presque synonyme d’excuse ce qu’il me servait là. Il comptait ne plus faire d’article de ce genre et me laissais gérer la situation avec The Burning Fire.

-Bien.

Mes émotions restaient bien au fond de moi, je n’en montrais pas un seul signe. Nous en vînmes assez rapidement au sujet qui mettait mon ami dans tous ses états. Lorsqu’il m’expliqua comment Fallen avait réussi à dénicher autant d’informations sur lui je fus très surpris d’apprendre que c’était Amon qui lui avait servis tout cela sur un plateau d’argent. J’aurais pensé Amon bien plus prudent que cela, nous avions pourtant fait un long chemin ensemble à l’université et jamais il ne m’avait semblé que mon ami soit naïf à ce point. Il était donc en partie à blâmer pour cet article. Je le lui fis remarquer et il s’en rendait bien compte. C’était, semble-t-il, sa vanité et son penchant pour les challenges qui l’avait conduit à commettre cette erreur fatale. Un de mes sourcils se leva lorsqu’il me fit part qu’il ne savait pas que la jeune Fallen connaissait Robin North.

-Aurais-tu oublié, mon ami, qu’il faut prendre en compte toutes les possibilités ? Surtout lorsqu’on traine un passé judiciaire comme le tien. Faire joujou avec son passé avec une journaliste comme Fallen n’est pas une chose à faire, Amon !

Je lui faisais presque la morale mais la vanité de mon ami me décevait. Je pouvais à peine croire qu’il se soit fait avoir de la sorte pas une jeune fille d’à peine 20 ans. Au fond de moi j’espérais que les raisons qui avaient poussé Amon à révéler ses informations personnelles à Evelyn étaient d’un autre ordre.

Le serveur revint et j’eu la rapidité suffisante pour éviter qu’une goutte supplémentaire d’alcool ne vienne polluer l’organisme de mon ami en échangeant nos verres. Un thé lui fera beaucoup de bien. Les mains d’Amon tremblaient comme s’il était tétanisé par la peur. Je persévérais donc à le rassurer sur le plan judiciaire mais le signe de tête d’Amon me signifiait qu’il n’allait pas parler à son père de cette mésaventure. Je pouvais le comprendre, il ne voulait certainement pas passer pour un idiot devant son père. Les histoires de familles pouvaient parfois être bien compliquées. N’ayant pas vraiment réussi à rassurer complètement mon ami, j’avançais une touche d’humour que je trouvais de très bon goût. Il fallait, avant toutes choses, voir le bon côté de cet article. Cela ne fit que légèrement rire mon ami, un rire presque ironique.

-Je ne sais pas… Je trouvais cela de bon goût.

Entre deux gorgées de whisky, je me laissais aller à sourire un peu. Puis un peu plus quand mon ami Amon lâcha un juron en danois que j’avais déjà entendu plusieurs fois depuis que nous nous connaissions. Il devait s’être brûlé la langue avec ce thé encore très chaud.

Amon faisait le point sur mes arguments concernant le faible impact qu’aura l’article sur sa personne. Il était théoriquement judiciairement hors de danger et son visage plus aimable ne pourra que lui faire du bien.

-Les deux. Autant aimable que populaire.

Peu de journaliste se retrouvais à la une de L.A.People. Cela faisait de lui l’un des journalistes les plus connus à Los Angeles ce qui ne pouvait qu’aller en sa faveur. C’est alors qu’il tendit sa main tremblante devant moi me demandant alors une explication à ce phénomène. Mon sourire avait déjà disparu depuis quelques secondes et je ne m’expliquais pas la peur de mon ami ou du moins pourquoi elle persistait malgré mes arguments en béton. Une seule réponse me venait en tête pour le moment et je soupirais un petit peu avant de répondre.

-Tu prends tout cela trop à cœur.

L’image qu’il donnait au gens. Cette histoire d’Amon le terrible qui fait cauchemarder des gens comme Lighter chaque nuit, j’étais persuadé qu’il y tenait dans un sens. Même si j’étais sûr qu’il y avait autre chose pour expliquer ce phénomène. D’une voix assurée, je développais mon résonnement.

-La face humaine que t’as donnée Fallen est trop proche de ce que tu es vraiment. Tu as peur que ça détruise la carapace que tu t’es construit pendant…

Je m’étais arrêter de parler parce qu’un frisson venait de parcourir tous mon corps. Ce que je disais je me rendais compte, sans vraiment me l’avouer, que c’était peut-être valable pour moi. Je bus une gorgée de whisky pour garder l’illusion et justifier mon arrêt dans ma phrase. Le liquide brûla ma gorge et je me remis à parler.

-Tu as peur que ça détruise la carapace que tu t’es construit pendant des années. Tu as peur d’être vulnérable, Amon.

Je le laissais assimiler ce que je venais de dire mais je ne pus me résoudre à attendre plus longtemps avant de me pencher sur un sujet qui me taraudais l’esprit depuis tout à l’heure.

-Amon, tu n’es pas idiot. Je le sais. Tu n’aurais jamais mis en jeu ton passé même si c’était pour prouver que tu valais bien mieux que cette gamine. Alors, dis-moi…

Je ne savais pas si Amon avait vraiment été idiot. Je voulais continuer à croire qu’il y avait autre chose.
© Billy Lighter


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Ven 15 Mai - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 927
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMer 13 Mai - 15:04

Poles Apart ft. Timmy Evans


J'étais heureux que le chapitre Nathan Williams soit clos. Ça valait bien une petit reddition pour une fois. J'avais assez à penser et assez de choses contre lesquelles me battre, ou plutôt, me défendre, pour m'emmerder en plus avec un gosse qui n'avait pas fini de faire des couillonnades. J'étais fatigué et Timmy se rendrait compte bien assez tôt que j'avais raison.

Mais il y avait une chose, une seule, que je détestais chez Timmy. Une seule chose qui faisait qu'il avait toujours été plus malin et plus fort que moi. Et ça tenait à ses origines : son flegme anglais. Son caractère de base était diamétralement opposé au mien. Timmy avait la réputation, ici à L.A., d'être un gars sérieux, intelligent et froid. Alors que moi, j'étais impulsif, violent et avait tendance à me faire submerger par mes émotions, même si j'avais appris à améliorer ce dernier défaut par un énorme travail sur moi-même, notamment avec ce bon vieux Timmy.

Je détestais ce genre de moment. Quand je perdais les pédales et qu'il me regardait sombrer sans rien dire, réfléchissant paisiblement à une solution, ou simplement à démêler des choses que je n'étais plus en mesure de démêler tout seul. A analyser aussi, pour comprendre, puis pour m'apaiser. Parce que même si je n'aimais pas ça, c'était pourtant bien quand il prenait cet air-là que je savais qu'il était en chemin pour trouver les bons mots pour m'aider et me calmer.

Et pourtant, ce Timmy là n'était pas le vrai Timmy. Je connaissais le vrai Timmy, je l'avais rencontré quand celui-ci s'était fait plaqué par sa copine à l'université. Là, les rôles avaient été échangés, pour une fois. Mais Timmy avait quand même toujours eus de meilleures défenses que moi.

Mes yeux verts ne croisèrent que brièvement ses yeux bleus glace quand il me rappela une règle de base de notre fonctionnement : toujours surveiller ses arrières, ne jamais laisser remonter des trucs enterrés. Et encore moins avec des journalistes. J'étais même très bien placé pour le savoir. J'avais fait le con, je le savais et c'est ce qui m'empêcha d'affronter son regard plus longtemps.

-Ça aussi, je le sais. Je croirais entendre Lars.  

Je reportai ce foutu thé dont il me semblait qu'il n'avait aucun goût à mes lèvres. Ma bouche avait tendance à s’assécher très vite. Et en regardant le thé dans le fond de la tasse, je continuai, un peu plus hésitant :

-Et puis... Tu sais, cette fillette... Elle disait être différente de moi, être meilleure que moi et tous les autres journalistes de L.A. People. Tu vois le genre. Le style : « Moi, je n'ai rien à foutre à L.A. People, je voulais aller chez G&P, je suis trop intelligente pour raconter la vie privée des gens dans un magazine. J'ai trop de respect pour les gens et les artistes pour faire ce genre de chose.»

Ce n'était pas encore tout à fait la raison pour laquelle je lui avais donné l'article. Même si ça s'en rapprochait tout doucement. Je tendis la main et attrapai le verre de whisky qui était posé devant mon ami. Je bus juste une gorgée avant de le rendre à Timmy.

-Ben faut croire qu'elle est pas aussi différente qu'elle prétendait l'être. Ce n'est jamais qu'un vautour de plus, comme nous.

Et ça faisait sérieusement mal à une partie de moi de le découvrir. Ce que j'aurais aimé, c'est qu'après avoir réussi à prendre connaissance de l'article, elle soit venue me voir, discrètement, et m'en parler. J'avais voulu quelqu'un à qui parler. Quelqu'un d'autre que Timmy Evans. Quelqu'un que j'aurais pu voir tous les jours. Mais elle avait été influencée et avait pris le parti de North. Et ce dernier ne perdait rien pour attendre.

C'est alors que je demandais à Timmy quelle était sa théorie quant à ma peur, vu qu'il avait détruit toutes les miennes une par une.

Je l'écoutai alors solennellement. Et je devais bien avouer qu'il avait raison. Il savait mettre des mots simple sur ce que j'avais du mal à expliquer. Et au fur et à mesure qu'il parlait et que j'achevais le thé de Timmy, mes tremblements diminuèrent avant de cesser plus ou moins. Ouais... Il avait raison et le pire, c'était que la faille dans mes défense venait clairement de moi.

Je fronçai les sourcils et recroisai le regard de mon ami à un seul moment. Quant il paru déstabilisé au point de devoir s'arrêter, faire une pause et boire un coup, avant de reprendre. J'avais peut-être mal calculé Ginger, mais je connaissais Timmy par cœur, et ça, ce n'était pas normal.

Je finis par hocher la tête quand le manager me dit que la chose qui me faisait si peur, c'était être vulnérable. Et savoir où était le problème aidait déjà beaucoup. Là, je le regardai à nouveau, mais d'un regard plus sûr.

-Ouais... t'as raison... J'aurais du y penser. On a construit nos défenses ensemble... Ton flegme et ma méchanceté...

Je soupirai quand il me demanda clairement les raisons qui m'avait poussées à mettre en jeu un truc aussi dangereux que mon passé. Demandé comme ça, je ne pouvais pas éviter la question. Je frottai mon visage à deux mains. J'avais l'impression d'avoir fait une semaine de nuit blanche maintenant que je commençais à décompresser.

Je me lançai après quelques secondes à fixer Timmy, mes bras croisés sur la table. J'avais vérifié que personne n'était tout près et baissai le ton.

-Pfff... Heu... J'avais besoin d'en parler...

Nouveau coup d’œil aux alentours.

-Et... Fallen me fait penser à Freiya. Tout le monde me hait à L.A. comme tout le monde me haïssait au Danemark... Et j'en avais rien à foutre... Parce que Freiya, elle, ne me haïssait pas et c'était tout ce qui importait.

Je haussai les épaules...

-C'est comme ça que ça se passe entre toi et Kramer, non ? Tu lui dis tout...

Ça, rien n'en était moins sûr. Et par cette question, je cherchais à savoir jusqu'à quel point Timmy avait bétonné son mur intérieur.

© Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeVen 15 Mai - 21:38

Poles Apart ft. Amon Sørensen


Amon me comparais à son père. Je n’avais pourtant fait que rappeler une règle basique à mon ami. Quelque chose qui était important pour survivre sur cette planète. Je n’avais qu’une très faible confiance en autrui et c’était aussi le cas pour Amon. Nous pouvions uniquement nous fier à nous même. D’après ce que mon ami me racontait, la jeune femme avait réussi à le pousser à un péché d’orgueil alors que j’étais certain que même cela n’aurait pas conduit Amon à mettre en jeu ses secrets passés. Seul un idiot aurait pu faire une telle erreur et Amon n’en était pas un aux dernières nouvelles, à moins que son impulsivité se soit aggravée avec l’âge.

-Ce n’était point une raison pour faire des challenges stupide. Tu aurais pu lui faire comprendre autrement qu’elle ne valait pas mieux que toi ou que tous les autres journalistes de L.A.People.

Après avoir dégusté quelques gorgées de mon thé, il eut la faiblesse de boire un peu de whisky. Je l’avais laissé faire et il m’avait rendu le verre quelques secondes après. Ce n’était pas mon genre de lui crier dessus ou pour lui répéter dix mille fois de ne pas trop boire. Il reprit sur Evelyn déclarant qu’elle ne valait, en fin de compte, pas mieux que ceux qu’elle critiquait.

-Les gens qui se croient différent finissent par se découvrir des facettes plus sombres qu’ils ne l’auraient imaginé. La fin justifie les moyens est l’adage le plus simple à suivre.

Fallen avait touché mon ami droit au cœur. Il en tremblait de tous ses membres. Amon avait sous-estimé cette fille et s’en mordait considérablement les doigts. Malgré mes arguments en béton, Amon se demandait bien pourquoi tout ceci ne le rassurait pas et ne l’empêchait pas de ce calmer. J’avais avancé une théorie selon laquelle Amon avait peur d’être vulnérable. Ma propre théorie m’avait déstabilisé moi-même me reconnaissant dans mes propres mots. J’espérais qu’Amon n’y avait vu que du feu. Nous n’étions pas ici pour parler de moi, nous étions ici pour essayer de régler le problème d’Amon.

Je fus soulagé quand Amon m’affirma que j’avais raison et que, nos défenses, nous les avions bâties ensemble. C’était en partie vrai dans le sens où j’avais développé mon flegme pendant nos années d’université. Avant, il m’arrivait d’être trop joueur et de me dévoiler à la face du monde. Timmy le menteur, Timmy l’acteur. J’avais fini par m’arrêté sur un seul rôle : celui de l’anglais froid et d’une patience sans borne. Quant à mon ami Amon, il avait développé un goût pour la méchanceté et les coups bas et impitoyable. Nos défenses étaient devenues des attaques avec le temps et c’est de cette manière que nous avions fait notre place à Los Angeles. Je ne pouvais qu’approuver de la tête mon ami tout en terminant mon verre de whisky.

Je m’en servis un seconde car je devais rapidement terminer cette bouteille avant qu’Amon ne se précipite dessus. En même temps, je revins sur le fait qu’Amon avait mis en jeu son passé. Je ne pouvais pas croire qu’il aurait été assez idiot pour faire cela. Il était mon ami et je le connaissais. Je voulais une réponse honnête. Amon me parla sur le ton de la confidence et m’avoua la ressemblance qu’il avait vue entre la jeune Fallen et sa sœur. Je soupirais après le développement d’Amon.

-Tu pensais qu’elle pourrait t’apprécier comme ta sœur t’appréciait. Fallen a du sérieusement te décevoir alors. Je suis désolé, Amon.

Je ne blâmais pas Amon. En aucun cas je ne le voulais. Ce n’était ni l’orgueil, ni la bêtise qui l’avais conduit à faire une erreur, c’était juste le besoin de reconnaissance. Je savais à quel point sa sœur lui manquait. Je n’avais jamais eu de sœur mais je pouvais savoir ce que c’était que d’être aimé par un être cher. Ma mère m’avait toujours donné l’affection qu’il fallait. Elle aussi était la seule à m’aimer avec mon père… Et Eileen maintenant.

En parlant de mon Eileen, Amon retourna la conversation sur moi et sur elle. Ceci me déstabilisé un peu et, encore une fois, le whisky couvrit mon malaise. Je ne savais pas si je disais vraiment tout à mon Eileen. Je lui parlais de mon travail et je me sentais bien avec elle. Elle me faisait voir le monde d’une autre manière.

-Je n’ai pas besoin de lui dire tout. Avec elle, je… Je peux juste vivre sans me poser de questions. Je ne calcule plus.

Moi-même il m’était difficile de comprendre pour quoi. Tout ma vie avait été une suite de calcules et de plans parfois machiavélique. Mon Eileen me faisait oublier tous ses schémas et faisait fondre la glace qui me servait de bouclier contre le monde.

-Je ne me vois pas la manipuler… Ni la trahir. Je ne sais pas si tu as déjà vécu quelque chose comme ça. Juste être toi et te laisser aller…

L’alcool me montait un peu à la tête dans ma tentative d’éviter qu’Amon en boive la moindre goutte. Si bien que mes mots sortaient plus facilement.
© Billy Lighter


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Sam 23 Mai - 21:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 927
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMer 20 Mai - 15:29

Poles Apart ft. Timmy Evans


Le verre de Timmy et ma tasse se vidaient à un rythme plus raisonnable qu'au début de notre conversation. Petit à petit, Timmy arrivait à trouver les mots, et surtout le ton, qu'il fallait pour me calmer. Il me ramenait sur Terre en prenant son temps, pour ne pas me brusquer et me braquer. Ce n'était qu'avec le temps qu'il avait appris comment faire, mais désormais, il excellait. Et aucune de mes réactions disproportionnées et irrationnelles ne lui résistaient.

Tant et si bien que mes tremblements diminuaient, sans pour autant disparaître complètement. Je jouais un peu plus calmement avec ma tasse alors que mon ami confirmait que Evy ne devait probablement pas être mieux que les autres. Que personne n'est réellement tout blanc ou tout noir. Et si Evy avait commis l'erreur, au départ, de me voir tout noir... Et bien j'avais fait celle, moi, de la croire toute blanche.

Je fixai à nouveau Timmy dans les yeux. J'y arrivais de nouveau, parce que j'avais moins honte. Et je venais aussi de m'enlever un poids en lui avouant que j'avais donné toutes ces informations à Ginger parce qu'elle me rappelait Freiya. Et ouais, comme le disait Timmy, elle m'avait déçu. Mais pas tellement par ce qu'elle avait écrit dans son article. Non. Ce qui me décevait, c'était qu'elle avait préféré aider North et rendre tout ça public plutôt que de garder ça pour elle et partager mon « secret » avec moi.

Le pire, dans l'histoire, c'était que si les rôles avaient été inversés... Je n'aurais pas fait ce qu'elle avait fait. Je n'aurais pas rendu un de ses secrets publique. De même, j'aurais pu, le matin même de la publication de ce numéro à la con de L.A. People, lui piquer sa zone de rédaction et la reléguer à la critique rock de la dernière page qui consistait en un nombre de lignes ridicule.

J'avais envoyé le boss chier.

Et même maintenant je ne le regrettais pas. Cela me prouvait à moi-même que j'étais peut-être meilleur que la rouquine. Même si ce n'était qu'une différence infime.

J'épiloguai sur les remarques de Timmy. Il restait le seul à qui je pouvais parler de manière civilisée.

-Mouais... Pas tout noir ou pas tout blanc, ça ne change pas grand chose : on est toujours seuls contre le monde... Et on ne peut faire confiance à personne.

Ce qui me fit penser que pourtant, Timmy semblait bel et bien faire confiance à quelqu'un. Et ce quelqu'un n'était pas moi. Timmy m'avait annoncer il n'y avait pas longtemps de ça au téléphone que la jeune Eileen J. Kramer s'était installée chez lui. Si ça, ce n'était pas de la confiance, je me demandais comment il faisait pour le faire croire à la photographe.

Timmy fut déstabilisé direct. Ben ouais, j'étais dans un tel état de panique au début de cette conversation qu'il était difficile de croire, même pour moi, qu'en reprenant simplement un peu mes esprits, je récupérais les réflexes que j'avais mis la plus grande partie de ma vie à apprendre. Et pourtant, je venais de complètement retourner la situation.

Je souris à mon ami. Pas tellement par provocation, mais comme un remerciement bizarre pour avoir réussi à me calmer.

Il n'empêchait que je m'inquiétais pour Timmy et que ce qu'il me dit à propos de sa relation avec Kramer n'était pas pour me rassurer. Numéro un, si c'était réel, ça voulait dire que Timmy n'était plus vraiment tout seul, pas comme je l'étais. Numéro deux, je ne croyais pas en la solution numéro un.

Les gens étaient tous les mêmes, on ne pouvait pas leur faire confiance.

Et les femmes, c'était pire... Cfr. : Evelyn Fallen.

Timmy me demanda si j'avais déjà vécu quelque chose comme ça et je hochai la tête.

-Avec ma sœur. Mais elle est de mon propre sang. Ce n'est pas pareil.

J'achevai ma tasse de thé avant de continuer.

-Fait gaffe, Timmy. Tu ne serais pas mon ami, je te laisserais foncer dans le mur sans te mettre en garde, et je me régalerais du spectacle.

Je refermai le numéro de L.A. People toujours ouvert sur notre table. Je ne supportais pas de voir ma tronche sur les photos. D'ailleurs, où est-ce qu'elle les avait eues, ces photos ?

-Je sais que si tu dis que tu ne la trahira pas, tu tiendras paroles. Mais est-ce qu'elle-même a fait une telle promesse ? Tu te rappelles comment ça a tourné la dernière fois...

D'ailleurs, ça avait tellement mal fini avec l'ex de Timmy que j'avais l'impression d'en avoir été encore plus traumatisé que lui. Depuis, je n'avais jamais eu de relation de plus de deux semaines avec une femme. Et encore, quand j'osais aller jusqu'à ramener une femme chez moi...

© Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeSam 23 Mai - 21:08

Poles Apart ft. Amon Sørensen


La confiance était quelque chose qu’on avait du mal à confier, surtout quand on s’appelait Timmy et Amon. Nous étions seuls contre le monde, en effet. Mon ami avait raison. Amon devait d’ailleurs être dégoûté de faire confiance à quelqu’un après ce que venais de faire Fallen. Lui qui avait, pour une fois, osé faire une pas en avant vers cette jeune femme et ce retrouvais maintenant avec sa vie passée dévoilée dans un article people. Cela ne pouvait que le rebuter à faire confiance à quelqu’un à l’avenir. J’avais plusieurs fois subit la même chose que lui et en était arrivé à la même conclusion qu’Amon. Alors, simplement, j’hochais la tête en signe d’approbation.

Pourtant j’avais bien confiance en une personne. Hormis mes parents adoptifs, j’avais confiance en Eileen. Depuis le premier jour où nous nous étions rencontrés j’ai compris son professionnalisme et son intelligence. Tant de qualités que j’appréciais particulièrement et que je partageais avec la jeune photographe. Même notre différence d’âge et les ragots qui voyageaient d’oreilles en oreilles à MTI n’ébranlaient pas notre relation. Jamais je n'avais vécu cela et en parler à Amon était compliqué pour moi. Je ne savais pas pourquoi ce sujet m’empêchait de parler correctement et de rassembler mes idées. Amon, de ses problèmes, avaient réussi, après avoir été rassuré, a renvoyé la conversation directement sur moi et Eileen. C’était sa force. Il arrivait à retourner les situations. Alors que moi j’étais du genre plus patient et que, même si la conversation est centrée sur moi, j’arrivais à contrôler mes émotions avec une finesse incroyable. Sauf qu’ici, l’alcool m’empêchait de raisonner convenablement et que j’avais beaucoup de mal à rester froid et distant par rapport aux sentiments que je vouais quotidiennement à Eileen.

Du coup, je restais sincère avec mon ami et lu avouait que Eileen me permettait de ne plus réfléchir. Avec elle je n’avais pas besoin de calculer ni rien de tout cela. J’avais réellement l’impression que je pouvais… Lui faire confiance. Pourtant cela ne m’étais plus arrivé depuis des années. Autrefois, j’avais maudit bien des femmes pour m’avoir trahi. Alors moi-même j’étais devenu un traitre, menteur sans empathie en conséquence de cela. Amon était mon seul soutien et moi-même j’étais le seul soutien du danois. Nous étions tous les deux des déracinés, loin des personnes qui nous aimaient. S’était donc facilement qu’on s’était liées d’amitié. Eileen était juste celle qui m’avait fait ressentir, à nouveau, ce qu’était la confiance réciproque.

Légitimement et après m’être un peu dévoilé, je demandais donc à mon ami si lui-même avait déjà pu se lâcher et se sentir lui, tout simplement. Il avait déjà pu expérimenter cela mais avec sa sœur. Depuis le temps que je connaissais Amon, j’avais pris conscience de l’étroit lien qui le liait à sa sœur. Les liens de sang sont les plus forts, parait-il. Amon était la seul preuve tangible que j’avais de cet adage.

-Oui et non. Intérieurement c’est pareil. Il s’agit d’une personne de confiance.

Même si le lien n’était pas le même le résultat interne était pareil. Il pouvait être lui-même face à cette personne qu’était sa sœur. Je portais mon regard sur la tasse de thé vide. Je me demandais s’il avait été bon ce thé. Cela m’étonnerait. Rien ne pouvait surclasser les thés anglais. De toutes manières, je n’avais que le whisky pour m’abreuver et j’enchainais les verres un peu plus rapidement depuis que nous avions commencé à parler de ma relation avec Eileen.

D’un seul coup, Amon me mis en garde tout en fermant le dernier numéro de L.A.People comme pour fermer complètement le sujet sur les articles présents dans ce magazine. J’avais froncé les sourcils alors qu’il disait qu’Eileen pouvait très bien me trahir comme ce qui était arrivé dans ma dernière relation longue. Cela commençais sérieusement à dater, d’ailleurs. Un long soupire s’échappa de ma bouche. Je ne pouvais pas être en contradiction avec Amon mais je n’étais pas vraiment d’accord non plus.

-Je le sais, Amon. Je sais que tout le monde est capable de trahir, j’en suis la preuve vivante.

J’aurais trahi le moindre manager de MTI pour m’attribuer les meilleurs artistes. J’étais un habile menteur. Les seuls personnes que j’étais incapable de trahir étaient Amon et Eileen. Pour l'instant, seul comptait leur amitié et leur amour.

-Mais je ne pense pas qu’elle le fera. Ce n’est pas son genre. Je commence à très bien la connaitre, c’est une fille censée très différente de celles avec qui j’ai eu des relations par le passé.

Plus de la moitié de la bouteille était vide parce que j’avais bus plusieurs verre d’affilé en l’espace de quelques minutes. Je ne m’en étais pas vraiment rendu compte et c’est en laissant aller mon regard un peu partout que je pris conscience de mon état.

-Ne t’inquiète pas, Amon. Eileen ne me trahira pas. Je suis heureux avec elle.

Amon allait peut-être prendre cela pour de la naïveté mais j’en avais cure. Pour l’instant, je ne voulais pas penser à une potentielle trahison d’Eileen. Je ne voulais pas même le concevoir.

-Si tu la connaissais mieux, tu ne douterais pas d’elle.

Amon et moi étions amis depuis des années et, en ce moment, j’avais comme l’impression de devoir le convaincre qu’Eileen était quelqu’un de bien pour pouvoir avoir la conscience tranquille.

L’alcool me faisait dire des choses sur un ton tellement mielleux que je me dégoutais moi-même. Je repoussai la bouteille d’alcool un peu plus loin de moi pour être sûr de ne plus y toucher.
© Billy Lighter


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Mer 27 Mai - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 927
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 26 Mai - 12:11

Poles Apart ft. Timmy Evans


La façon dont les choses étaient en train de tourner prouvait le lien profond qui nous unissait, Timmy et moi. On savait se dire les choses, même si parfois, on devait redoubler d'imagination pour faire parler l'autre. Mais ce n'était pas parce qu'on avait pas envie d'être franc l'un envers l'autre, loin de là. C'était juste que ça avait toujours fait partie du jeu. Si tu veux une information, trouve le moyen de l'obtenir, amène-moi à devoir te le dire.

C'était, en quelque sorte, un entraînement qui comptait pour du beurre, pour perfectionner nos techniques qu'on utilisait ensuite sur nos véritables cibles.

J'étais arrivé à retourner la conversation sur Timmy et sa bien aimée Eileen. Tout ça en partant de mes problèmes avec Fallen et en passant par Freiya. J'arrivais à ce que je voulais, mais ce n'était pas une technique efficace, parce que je devais beaucoup trop en dire sur moi avant, je devais sacrifier trop d'informations importantes.

J'en tirais une leçon : ne pas jouer quand je suis en pleine crise. Rester à la maison et n'accepter que Timmy dans mon entourage pendant tout le temps que ça dure.

Parce que j'étais sûr que lui garderait ces informations pour lui. Tout simplement parce qu'on avait chacun l'arme nucléaire.

Je voyais bien que l'alcool faisait effet sur Timmy. Son regard était moins fixe, les mots sortaient plus facilement, de façon plus fluide. Par contre, le thé que j'avais ingurgité faisait que j'avais maintenant les idées plus claire. Et ma panique était maintenant retournée se tapir au fond de mes tripes et de mon cerveau. Elle était toujours là, mais latente. Et c'était le moment le plus dangereux pour moi, parce que le moindre truc pouvait la faire sortir brusquement de son trou.

Timmy était persuadé que la jeune femme ne le trahirait pas. Je l'écoutais attentivement, sans l'interrompre, en ne le quittant pas des yeux. Je me rappelais de ma rencontre avec la jeune photographe. Elle avait quelque chose d'apaisant, certes, mais, avec moi, elle avait clairement gardé ses distances, elle était restée sur la défensive. Et elle avait probablement eu raison de le faire.

-T'as raison, je connais peu Eileen. Mais je sais qu'elle a un sacré caractère, un peu comme Fallen.

Et donc, elle avait potentiellement assez d'égo et assez de force pour tenter quelque chose, le jour où elle n'aimerait plus Timmy. Je trouvai d'ailleurs bon de le rappeler à mon ami.

-Pour l'instant ça va, vous êtes amoureux, tout ça. C'est très bien et je suis content que tu sois heureux.

Je marquai une pause et appuyai mon regard.

-Mais si j'étais toi, je garderais mes yeux et mes oreilles grands ouverts. Au moindre changement de comportement, agis, mon pote. Parce que l'amour n'est pas éternel et tu le sais.

D'où la différence entre lui et Eileen et moi et Freiya.

-Les liens de sang, eux, le sont.

J'appelai le serveur et lui demandai l'addition. Puis, j'attaquai une dernière fois. Pas par méchanceté, mais vraiment parce que je n'avais pas envie que Timmy se retrouve dans la même merde que moi.

-Tu es sûr qu'elle ne te trahira pas, ok... Mais réfléchi dans l'autre sens. Toi, Timmy, es-tu capable de la trahir ?

Le serveur revint avec l'addition que je payai. J'étais épuisé et je n'aspirais qu'à rentrer me terrer chez moi. Je me levai et saluai Timmy avant d'ajouter.

-Je suis même pas sûr qu'on peut se faire confiance à nous même.

Puis, je me dirigeai vers la sortie en espérant qu'on me foute la paix jusqu'à ce que je sois de retour dans mon bunker.

© Billy Lighter


I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMer 27 Mai - 20:02

Poles Apart ft. Amon Sørensen


Nous avions parlé autant Amon que moi. Il s’était exprimé sur son angoisse par rapport à l’article de Fallen et j’avais terminé par m’épancher sur ma relation avec Eileen. Nous étions pourtant, le danois et moi, des menteurs. Il était rare quand nous disions la vérité sur notre sort. Il n’y avait qu’entre nous que cela arrivait même si c’était toujours par des chemins sinueux que nous arrivions à un tel résultat. Ce n’était pas un concours, c’était un entrainement fait sous le signe d’une fausse inconscience. Fausse parce qu’au fond nous étions conscient du petit jeu qu’il y avait entre nous.

Aujourd’hui, le manque de préparation et la boisson fortement alcoolisé avait fait pencher la balance en ma défaveur. Amon s’était bien épancher sur son sort mais j’avais moi aussi donné des informations sur ma personne alors que je n’en avais pas besoin. Je n’en retirais aucune frustration juste une petite leçon que je connaissais pourtant déjà bien. Ne jamais boire d’alcool à certains moments précis. Mes conversations avec Amon faisaient partie de ses moments.

L’alcool ne me faisait pas mentir. J’avais confiance en Eileen. Elle ne m’avait pas encore déçue et nous étions ensemble depuis plusieurs mois. J’avais la profonde impression que cette relation était différente des précédentes et j’aimais côtoyer la jeune photographe. Je ne pouvais que dire à Amon qu’il ne la connaissait pas assez bien pour la juger à juste titre chose qu’il approuva tout en me rappelant bien le caractère bien trempé d’Eileen.

-Je le sais, cela fait partie de son charme.

Eileen avait du caractère comme Fallen mais ce n’était pas le même genre de femme. Ma petite photographe était unique. Amon continua d’essayer de me convaincre de faire attention. Je l’écoutais sentant mon attention se perdre dans les vapeurs d’alcool. Il me conseillait de rester vigilant et d’agir vite si mon Eileen change. J’avais l’intime impression que cet amour que je vouais à Eileen était éternellement réciproque. Même la phrase choc d’Amon qui valorisait les liens de sangs au détriment d’une relation amoureuse ne me faisait pas changer cette perception des choses.

-Je serais vigilant, mais je t’assure que tu ne dois pas t’inquiéter pour moi.

Amon héla le serveur, c’était signe que notre conversation allait prendre fin. Nous nous étions tout dit ou presque. Nous en savions assez l’un sur l’autre. C’est Amon qui se donna le petit privilège de la dernière phrase. C’était plus une question qu’une conclusion choc. Mon cœur fit un bon dans ma poitrine alors que le serveur revint avec l’addition que mon ami paya.

Pouvions-nous nous faire confiance à nous même ? Ce pourrait-il qu’un jour je trahisse Eileen que ce soit pour son bien ou par intérêt personnel ? Ce genre d’interrogation me faisait me retourner l’estomac alors que je regardais mon ami Amon s’en aller. Je restais silencieux sans plus toucher au whisky. Je n’osais pas répondre à ses questions… Je ne voulais vraiment pas y répondre…
© Billy Lighter


Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]   Poles Apart [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Poles Apart [PV Timmy][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]
» La région Nord retenue comme pôle de développement par le gouvernement.
» 07.Chuuut !...That's a secret ! [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Hollywood :: Canter's Deli-