AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Mer 17 Juin - 20:45

The King VS The British ft. Timmy Evans


Ah le Crazy Ginger avec ses concerts, ses filles sexy et ses bagarres à tout va. J’adore cet endroit, c’est le meilleur pour trouver la petite perle rare. Ce n’est pas que je manque de grands groupes, au contraire, car même si je n’ai pas encore réussi à faire plier mon patron en ce qui concerne Tiny Suicide, je menais quand même la barque de Roadtramp depuis un petit moment. J’ai même une tournée qui m’attend sous peu. Je n’ai qu’à attendre le feu vert de MTI et donc de Lenny pour ça et mon groupe est prêt.

Alors pourquoi se casser le cul à chercher un nouveau groupe ? Parce que je voulais toujours avoir un œil sur ce qui se passe dans les tréfonds des bars. C’est une manière simple d’être omniscient et de toujours avoir un coup d’avance sur les autres managers, ceux de BSC compris. Puis ça me permet aussi de passer du bon temps entre de la bonne musique, de l’alcool et des filles. Aujourd’hui soir, l’ambiance était festive, le permier groupe de la soirée se déchainait déjà sur la scène. J’écoutais vaguement tout en discutant avec la petite barmaid. Très jolie cette barmaid, une petite blonde qui avait de la conversation. Elle a d’abord été impressionnée de me voir ici, normal je suis le grand Daniele Ricci. Mais petit à petit on a commencé à parler musique alors que je m’enfilais déjà verres de champagne sur verres de champagne.  Elle voulait être chanteuse, la petite, c’était son rêve. Mais son boulot l’empêchait de s’impliquer au maximum et de trouver un groupe.

-Passe à ma villa, un jour. Je te présenterai des gens.

J’avais fait sa journée. Elle était heureuse comme une petite fille. J’aurais pu aller plus loin, oublier les concerts et la ramener chez moi mais mon regard fut d’un seul coup attiré par la prestance british et sérieuse de Mr Evans. On était rivaux depuis des années lui et moi. Il était le manager le plus craint de L.A. après Daniele Ricci. J’oubliais donc la fille sans oublier les excuses pour m’avancer jusqu’à la partie du bar où s’était installé Evans. Nos face à face étaient toujours brefs et toujours dans des endroits trop sérieux pour que je puisse réellement profiter d’un bel échange bien corrosif. Parce que c’était ça nos échanges, des phrases pleines de sous-entendus. J’avais mon jeu de carte, il avait le sien, on allait voir qui a la meilleure tactique.

Je m’installai à côté de lui sans hésiter une seule seconde.

-Alors, Evans, en sortie à la recherche d’un os à ronger ?  

Début des hostilités. Evans ne regardait même pas le groupe – entre parenthèses pas forcément très bon – qui passait en ce moment sur la scène du Crazy Ginger. Mon verre était posé devant moi, nos regards ne s’étaient pas encore croisés. Le mien se perdait dans les bouteilles alignées dans derrière le bar. Ricci VS Evans, c’était parti.
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Lun 29 Juin - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 497
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Jeu 25 Juin - 13:30

The King VS The British ft. Daniele Ricci


Laisser Eileen seule pour une soirée n’était pas la plus plaisante des choses. Il était pourtant évident que je ne pouvais trouver de nouveaux groupes sans sortir de chez moi. Je devais les écouter et aller à leur rencontre si jamais leur son me plaisait. C’était, pour ma part, la meilleure manière d’approcher un groupe susceptible de faire des grandes choses dans l’industrie musicale. J’aurais pu avoir ma jeune anglaise à mes côté ce soir mais je préférais être seul quand il s’agissait de travail car sinon je risquais de ne pas être tout à fait concentré sur l’objet de ma venue au Crazy Ginger.

Je m’étais, tout de même, permis une petite bière afin de me fondre dans la foule du bar et ne pas attirer l’attention sur moi parce que je bois quelque chose de plus snob. Ce n’était pourtant pas l’envie qui manquait de prendre un petit champagne ou, tout simplement, un verre d’eau. Seuls ceux qui veulent se faire remarquer prendraient ce genre de breuvage dans un bar rock n’roll. Or je ne voulais point m’égarer en bavardage inutile avec, par exemple, des fans de The Burning Fire alors que j’étais en plein repérage de talent.

Sur scène se produisait un groupe que je n’avais encore jamais entendu. Leur son était rudimentaire et me rappelait des groupes que j’avais déjà entendus par le passé et qui n’avaient pas marché. On pouvait très bien entendre le manque d’expérience de certains musiciens comme le bassiste par exemple. Leur jeune âge expliquait cela mais le manque de talent et d’entrainement devait aussi y être pour quelque chose. Je perdis assez rapidement le fil du concert pour me perdre dans mes pensée et j’avais depuis quelques minutes décroché me regard du concert.

La voix plus que reconnaissable de mon pire rival sur cette planète me sortit de mes pensées. Il s’était installé à côté de moi et nous ne nous regardions pas. Je pouvais juste furtivement voir qu’il avait opté pour un champagne de grand cru. Cela ne m’étonnait guère de sa part, il aimait que tout le monde le voie. Ma petite bière faisait office de pauvre breuvage à côté du sien mais j’aimais garder de fausses apparences et me fondre dans le milieu où j’étais.

Daniele voulait discuter pour cela il n’y avait aucun doute. Je devais avouer être friand de joutes verbales surtout quand j’avais un adversaire à ma taille avec qui jouter. Or, Daniele Ricci, était plus qu’un adversaire de taille, il était le plus grand adversaire que je ne pouvais avoir sur cette terre. Il engagea le combat en premier en grand impatient qu’il était.

-Si « rechercher un os à ronger » signifie travailler, alors oui, je cherche un os à ronger. Je peux supposer par votre présence que vous faites de même.

Je décidais d’enfin regarder le manager de BSC. Beaucoup d’une conversation passait par le regard et comme ce qu’on allait faire était aussi proche du jeu d’échec que du poker, il fallait que je reste vigilant tout en décodant ses moindres fait et geste.

Je disposais de plusieurs bonnes cartes à jouer donc des assez sérieuse et qui concernait Tiny Suicide mais je ne voulais pas délivrer mes as tout de suite.

-J’espère que cette soirée me proposera des os de meilleur qualité car celui-ci manquait cruellement de goût, vous ne trouvez pas ? Même si j’ai cru comprendre que vous aimiez les jeunes groupes inexpérimentés. Plus malléable, c’est cela ?

Tiny Suicide et Roadtramp pouvaient prouver à bien des gens que Ricci aimait diriger des groupes qui disposent encore de toute leur naïveté. Cela lui donc beaucoup de latitude pour agir à sa guise.
© Billy Lighter




Dernière édition par Timmy Evans le Lun 6 Juil - 17:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Lun 29 Juin - 21:48

The King VS The British ft. Timmy Evans


Bière contre champagne ? Wow, je gagnais déjà au niveau du standing. Boire une bière dans un bar où tout le monde en buvait ça ne faisait tellement pas… Daniele Ricci. J’étais le seul à boire du champagne et je devais avouer que ça m’allait très bien comme ça. Celui qui ne fait pas comme tout le monde, c’est celui qu’on remarque. Si vous voyez quelqu’un qui bois du champagne c’est qu’il a voulu faire comme Ricci et que donc, il sera temps pour moi de me mettre à la vodka.

Mais revenons à Evans. On ne se regardait toujours pas et j’avais déjà démarré la bagarre. Si ma soirée pouvait être intéressante alors autant qu’elle le soit. Mon petit coup d’échauffement me fut renvoyé à la figure par le lucidité féroce du manager de MTI. S’il n’était pas réputé pour cacher toute émotion, je suis certain qu’il aurait laissé échapper un petit rictus rien que pour montrer qu’il était prêt à un échange verbal musclé.

-Non, je viens juste boire un verre et discuter avec les belles barmaids. Des poulains, j’en ai assez pour les cinq ans à venir.

Moi, je souriais et nos regards se croisèrent enfin quand Evans décida de lâcher du regard le mur et que je fis de même. Ses yeux étaient aussi froids que sa réputation. Physiquement on était aussi différent que psychologiquement. Cet échange de regard en disait long sur notre rivalité. D’ailleurs, elle faisait souvent les choux-gras d’Amon et consorts pour leurs articles. Ça ne me déplaisait pas tant que ça, en fait étant donné que les légendes se fondent souvent sur des rivalités pareilles.

Evans enchaina avec tout le verbe dont il disposait. Ce type maniait les bonnes manières comme personne. Personnellement, les bonnes manières, j’en avais rien à foutre c’est juste de la comédie. Il me déballa avec toutes les métaphores possibles que le groupe qui prestait actuellement sur scène était nul. Il avait raison, le Evans mais était-ce vraiment une raison pour m’attaquer verbalement en plus de cela. Mon sourire s’évanoui – mais ne vous inquiétez pas, c’est pour mieux revenir après – alors que je fixais plus intensément Evans.

-Le groupe sur scène est nul, certes.

Certes, oui. Je regardais toujours Evans et m’enfilait d’un seul coup ce qui me restait de champagne dans ma coupe.

-Plus malléable ? Ça dépend. Plus jeune, ça oui. Les prendre vieux, ça ne sert à rien. Les jeunes ont de l’ambition et du talent, il faut leur laissé une chance. Comme tu l’as fait avec ce gamin là… Comment il s’appelle déjà ? Ah ouais, Nathan J. Williams. Il n’est pas malléable lui, peut-être ?

Mon père disait : « Tu peux toujours trouvez tes défauts chez les autres, il suffit de chercher un peu ». Pas besoin de chercher loin pour trouver chez Evans ce qu’il venait de me reprocher. Moi, mon rictus je le lui montrais bien au manager de MTI.

-D’ailleurs, en parlant de lui. J’ai lu qu’il avait fait un scandale à MTI avec Moriarty. J’espère pour la réputation de The Burning Fire que tout est arrangé.

Je pris un air faussement inquiet mais ne le tenu pas longtemps vu que je tournais mon regard rapidement vers la serveuse pour demander une autre coupe. Une fois servis, je me reconcentrai sur Evans
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Mar 7 Juil - 17:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 497
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Lun 6 Juil - 17:32

The King VS The British ft. Daniele Ricci


Ricci m’avouait ne pas être ici pour rechercher un quelconque talent mais bien pour se délecter des « attractions » qui se trouvaient ici. Je ne savais pas s’il fallait que je le crois ou non car il pouvait très bien avoir dit ceci pour ne pas me donner raison. Quelles que soient les raisons premières de sa venue dans cet endroit, il était plus qu’évident qu’il tendait quand même l’oreille aux groupes qui se produisaient sur scène. C’était un manager, tout comme moi, et je savais qu’il était difficile de sortir de ce rôle.

Nous nous toisions enfin alors que nous abordions le sujet du groupe médiocre qui était actuellement sur scène. J’utilisais des pincettes pour faire la critique de ce groupe qui ne m’avait point convaincu, loin de là alors que mon rival résuma leur talent à un seul mot dégradant. Nul n’était pas l’adjectif que j’aurais employé même si je n’aimais pas du tout.

-Je dirais inexpérimenté. Et puis, ils semblent manquer de motivation.

Le groupe était évidemment un prétexte pour pouvoir parler des jeunes poulains de mon rival. Il avait la mainmise sur Roadtramp mais aussi sur Tiny Suicide, même si ces dernières n’avaient pas encore eu l’occasion de signer avec BSC. Je le soupçonnais donc d’utiliser leur inexpérience pour pouvoir mieux les manipuler. Cela ne m’aurait guère étonné connaissant la réputation du personnage. La réponse de Daniele me montra tout son talent pour la joute verbale. Il avait bien plus de répondant que prévu et j’aurais dû faire plus attention avant de répliquer de la sorte. Il m’assena un coup en abordant le sujet Nathan, un sujet que j’aurais bien voulu éviter. Le jeune Nathan me donnait du fil à retordre depuis qu’il a été engagé par The Burning Fire.

-C’est les membres de The Burning Fire qui ont décidé de le prendre comme chanteur. Ils l’ont choisi après des auditions concluantes. Ils l’ont pris pour son talent et non pour sa malléabilité.

Tout ceci était vrai et montrait que je n’avais eu que peu de poids dans la décision de l’engager. Mon rival continua à toucher là où ça faisait mal en parlant des frasques de mon jeune poulain. Satané Amon, sans lui cela serait resté entre le groupe et MTI. Cela n’aurait jamais dû sortir des murs de la maison de disque. Si je perdais cette joute aujourd’hui je pourrais toujours renvoyer la faute à mon meilleur ami. Heureusement pour lui, lors de notre dernière rencontre Amon m’avait donné de quoi répondre à Ricci sans le savoir.

-Les réputations se font parfois sur un rien, dis-je en montrant du regard nouveau verre de mon rival.

Je faisais bien sûr référence à son alcoolisme que dépeignaient souvent les journaux.

-Et vous savez comme moi que toute publicité est de la publicité qu’elle soit bonne ou mauvaise cela ne change pas grande chose. Les frasques de mon poulain attisent la curiosité et, du coup, tout le monde parle de The Burning Fire. Prenons l’exemple de The Lightening. Malgré leurs frasques ils sont quand même l’un des groupes les plus en vue de moment.

Je n’apprenais certainement rien à Ricci mais cela faisait quand même du bien d’avoir quelque chose de consistant à lui répondre.

-Votre jeune Delta à elle-même eu droit à la de la publicité dernièrement aussi et ce n’était pas non plus pour son talent en tant que chanteuse.

Après la défense il était temps d’attaquer là où cela faisait mal.
© Billy Lighter




Dernière édition par Timmy Evans le Ven 10 Juil - 14:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Mar 7 Juil - 17:55

The King VS The British ft. Timmy Evans


Ah la la, Timmy, toujours à utiliser le politiquement correct. Manquer d’expérience plus manque de motivation égalait à un seul mot : nul. Personne n’arrivait à percer à L.A. sans motivation.

-C’est bien ce que je dis : nul !

Les synonymes, tout ça… Le résultat était le même, ni moi, ni Timmy n’allions les engager de toute façon alors on pouvait bien conclure qu’ils étaient nuls. Bref tout ça pour dire qu’autant lui que moi on n’en avait rien à foutre et on préférait se balancer des piques détournées afin de savoir qui était le meilleur des deux. Il m’avait attaqué sur mes jeunes groupes, j’avais renchéris sur Nathan J. Williams. Ben ouais, le jeune chanteur de The Burning Fire s’était déjà fait connaitre pour deux faits marquants et pas très glorieux. D’abord le départ de son homonyme et puis, ensuite, son gros délire dans les locaux de MTI avec River Moriarty. Ouais ce n’était pas glorieux et c’était presque trop facile de contre-attaquer avec ça.

Au vue de la réponse très défensive d’Evans, le sujet Nathan était apparemment un sujet tabou. Tu m’étonnes, le gamin semblait étrange et ingérable. J’en souriais largement tellement voir Timmy se justifier en disant : ce n’est pas ma faute c’est la leur était épique.

-Les groupes font parfois de mauvais choix. C’est pour ça qu’on est là, pour les réguler et leur dire qu’ils se trompent.

En gros, je disais à Timmy qu’il aurait dû mettre un peu plus son grain de sel dans la décision d’engager Nathan ou non. Je savourais mes petites secondes de gloire ou je pensais avoir pris l’avantage sur le manager de MTI mais, très vite, il se reprit et regarda mon verre en parlant de réputation. Mon sourire disparu. Oh l’enfoiré ! Je fixai mon verre en pensant à Delta et à notre deal. Théoriquement, je ne devrais pas boire, je lui avais promis. Un petit verre ne peut pas me faire de mal, hein ? Puis, elle n’en saura rien et je ne compte pas rentrer bourrer.

Evans n’en avait pas fini, il disait que peu importait ce que faisait Nathan, ce qui comptait c’était la publicité qui allait avec. Je ne pouvais pas lui donner tort. Les caractères originaux c’est ce qui fait qu’un groupe se démarque d’un autre.

-Pas faux ! Mais ton travail risque d’être impossible. Je n’aimerai pas être à ta place.

Il avait marqué un point avec sa tirade mais il n’allait pas s’en tirer comme ça. Ma coupe de champagne se vida plus vite que la précédente, je faillis même m’étrangler quand Timmy évoqua le sujet Delta. Autant Nathan était son sujet tabou, autant Delta était le mien. Timmy et moi avions un truc en commun là maintenant tout de suite : on souffrait d’un Amonite aigue. Parce que les frasques de Nathan et Delta avait été dépeintes pas le même auteur : Amon Sørensen.

-Tu sais les médias… Ils en font toujours des tonnes. Delta est un droguée mais de là à dire que son accident était volontaire, c’est un peu exagéré. Elle en a juste pris un peu trop. Fin de l’histoire.

Mon ton de voix montrait à quel point le sujet était sensible.

-Puis, Delta n’a pas encore de contrat, ce n’est pas une rockstar comme Nathan.

Ouais, Delta avait moins de responsabilité, en soi parce qu’elle ne devait rien à personne. Bon, un troisième verre et hop il atterri sur le comptoir après que je l’ai rapidement commandé entre deux phrases acides.

-Mais bientôt, tout ce qui se passe à L.A. ne me regardera plus vraiment vu que je vais partir en tournée avec Roadtramp. Je t’enverrai une carte de Las Vegas pendant que tu essayeras désespérément de reconstruire The Burning Fire.

Waw, c’était pas subtil mais ça faisait du bien.
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Lun 13 Juil - 13:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 497
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Ven 10 Juil - 14:08

The King VS The British ft. Daniele Ricci


Ricci me faisait presque la leçon et ça en était vraiment humiliant. Il affirma haut et fort que nous, les managers, étions là justement pour éviter d’engager n’importe qui. Je le savais pertinemment mais il était important de trouver un chanteur assez rapidement et Nathan avait un talent certain pour le chant. Je n’aurais jamais pensé, après l’audition, qu’il pouvait être quelqu’un d’aussi spécial.

-Ils ne se sont pas trompé. Nathan a du talent. Tu le remarqueras très vite quand il montera sur scène. Quand se sera le cas, tu seras jaloux que The Burning Fire ne soit pas chez BSC.

Il n’utilisait pas la subtilité pour répliquer alors je ne prenais pas de pincettes non plus. A quoi bon, après tout. Nous savions que nous étions en guerre ouverte depuis des années. Je trouvais même, par la suite, de quoi parler sans en parler de son alcoolisme. Le regard qu’il porta à son verre me faisait penser que j’avais mis dans le mille. Tout ceci pour lui exposer ma théorie sur la publicité. C’était suffisant pour qu’il soit à court de réplique choc, ce cher Ricci.

-Il sera difficile mais pas impossible.

Il vidait son verre à une vitesse inimaginable tandis que j’en étais encore à ma première bière. Je me permis, enfin, de parler de la jeune Delta afin de lui donner un exemple familier de mon speech sur la pub. Le magasine d’Amon pouvait parfois s’avérer vraiment utile pour obtenir des informations fâcheuses sur mes rivaux. Cela me faisait bien rire de le voir se justifier à son tour en décrédibilisant un peu la presse. Enfin, devant son petit désarroi, je souris suffisamment pour lui montrer ma satisfaction. Il ponctua sa justification par la différence de statut qu’il y avait entre Delta et Nathan.

-Il est vrai qu’elle n’est pas encore tellement célèbre. Mais si, un jour, tu arrives à les faire signer. Je dis bien un jour car ce n’est pas encore d’actualité d’après ce que j’ai pu comprendre. Alors elle le sera et tu devras faire attention à tout.

Mon sourire ne me quitta que quand Daniele aborda sa prochaine tournée. The Burning Fire n’était pas encore prêt à une tournée d’envergure et j’enviais un peu Ricci de pouvoir partir avec The Lightening et Roadtramp sur les routes. La manière dont il exposa ceci me fit grimacer même si, une idée germa dans ma tête. Ricci absent, Los Angeles était à moi.

-Bonne chance pour cette tournée. Enfonce bien Lenny de ma part.

Ceci manquait de classe et de subtilité mais j’avais plus à gagner d’un échec de Lenny que d’un échec de Daniele sur cette tournée. Car si ce cher Lenny échouait en beauté peut-être que j’hériterais de The Lightening.

Tout ceci n’était, bien entendu, qu’hypothétique et je ne pouvais me reposer sur des hypothèses. Pendant que Ricci sera en vadrouille avec Roadtramp, Tiny Suicide restera à Los Angeles. A ma merci.

-Pendant que tu coacheras Roadtramp entre deux verres de whisky, Los Angeles sera à moi.

J’esquissais un sourire sadique et qui ne laissait pas de place au doute quant au fait que j’avais une idée derrière la tête.
© Billy Lighter




Dernière édition par Timmy Evans le Lun 13 Juil - 18:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Lun 13 Juil - 13:31

The King VS The British ft. Timmy Evans


Jaloux de ne pas avoir The Burning Fire ? C’était une blague ? J’avais presque failli éclater de rire tellement c’était drôle. Au lieu de ça je préférais sourire en levant les yeux au ciel. Nathan avait peut-être du talent mais The Burning Fire n’était plus le groupe qu’il était. Sans Kayden et l’autre Nathan, beaucoup de fans s’étaient désintéressé du groupe.

-On verra, mais j’ai des doutes.

Ensuite, Monsieur Evans pris son air de professeur d’université pour me faire un cours sur la bonne et la mauvaise pub et combien les deux étaient bénéfiques. Ouais, je savais tout ça et il avait trouvé le bon moment pour me la sortir sa petite théorie. Ça n’empêcher, je le peignais de devoir gérer quelqu’un comme Nathan même si Timmy disait que ce n’était pas impossible. Ouais… On verra ça, mon petit Timmy. S’il fait déjà le con en dehors des concerts, qu’est-ce que se sera quand il sera en tournée. En tout cas, j’étais bien content de ne pas devoir m’occuper d’un cas pareil et je souriais toujours devant le fait que Timmy essayais de se rassurer lui-même en essayant de me convaincre.

Mais Evans était Evans et il avait de le ressource, aussitôt était-il à terre qu’il se relevait en envoyant ses meilleurs coups dans ma tronche. Il m’attaqua violement en parlant de Delta. Mon seul point faible. A mon tour d’être sur la défensive et de dire que les médias, de toute façon, disaient que des conneries – ce qui est vrai entre nous. Pour ce qui était du parallèle que mon rival tentait de faire avec nos deux points faibles, je n’étais pas vraiment d’accord vu que Delta n’avait pas encore de contrat. Chose qui, d’après Evans, n’allait peut-être pas être éternel. Il essayait quoi là ? De me faire peur ?

-Je gèrerais. J’ai vu bien pire dans ma carrière, Evans.

Mon sourire revint avec la confiance que j’affichais à nous. Pour bien montrer à Evans que je n’étais pas abattu, je lui parlais de la prochaine tournée. Ouais parce que moi, mon groupe, il marchait et il allait aller en tournée américaine. Pendant ce temps-là, Evans sera à L.A. à essayer de remettre The Burning Fire sur pied si Nathan et River le lui permette. Je riais intérieurement rien que de penser au bordel que ces deux-là pouvaient faire. Fair-play, Evans me souhaita bonne chance sans oublier de me dire de bien enfoncé Lenny. S’il y avait bien un ennemi qu’on avait en commun c’est bien Lenny. Parce que ce type avait, pour l’instant, le groupe qui marchait le mieux.

-Avec plaisir ! Même si je crois qu’il est assez grand pour s’enfoncer tout seul.

S’il ne le fait pas, Lighter et Izbel l’aideront. The Lightening est autant le meilleur groupe que le plus auto-destructeur. Donc je n’avais pas trop à m’en faire, juste les pousser peut-être de temps en temps.

J’étais sûr de mes réponses et sûr de moi. Trop peut-être parce que je ne vis pas venir l’attaque finale de Timmy. Une phrase bien construite autant dénudé de subtilité que remplie de sous-entendus que, malgré mon génie, je n’arrivais pas à comprendre. Tout ça ponctué d’un sourire sadique, la première touche d’émotion que j’arrivais à décoder d’Evans depuis le début de notre conversation. Moi, j’avais arrêté de sourire. Où Evans voulait-il en venir ?

-Qu’est-ce que tu insinues ?

Il avait une idée derrière la tête et vu son expression ça n’annonçait rien de bon.
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Mer 15 Juil - 19:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 497
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 31


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Lun 13 Juil - 18:27

The King VS The British ft. Daniele Ricci


Nous en étions arrivés à une conclusion similaire, en réalité. J’allais gérer Nathan, j’avais confiance que je pouvais aider The Burning Fire à se reconstruire malgré le caractère imprévisible et parfois versatile du jeune homme et Ricci allait gérer Delta, il croyait en elle et continuerais à la soutenir malgré ses excès et tous deux nous tenions haut et fort que l’autre allait échouer. Je n’étais pas certain qu’un alcoolique comme Ricci puisse gérer une jeune fille tombée dans la drogue, cela me paraissait difficile. Quant à lui, je supposais qu’il n’était pas certain que mon caractère soit compatible avec celui, explosif, du jeune Nathan. Nous verrons donc bien, à la fin qui avait raison et qui avait tort.

Nous nous étions donné un malin plaisir à faire ressortir chez leurs faiblesses. Preuve que nous étions au courant de tout ce qui se passait au-delà des frontières de nos maisons de disques respectives. Chacun avec des faiblesses et certaines pouvaient nous faire tomber de bien haut voir même nous détruire ou détruire notre carrière. Mon rêve le plus intime était de faire tomber Ricci de son piédestal et faire reconnaitre à tous que j’étais le numéro un à Los Angeles et non lui comme il se plait à le croire et le revendiquer.

Mon rival se plaisait à me dire que, bientôt, il partirait en tournée avec son groupe phare du moment, Roadtramp. Sur celle-ci, nous avions en commun notre méprise pour Lenny, le manager de The Lightening. Si Ricci le faisait chuter pendant cette tournée, j’en retirais certainement autant satisfaction que profit. De la Daniele me déclara que Lenny s’enfoncera bien tout seul et dans cette optique il n’avait pas tort. J’étais le seul à pouvoir rivaliser avec Ricci.

Il se vantait de pouvoir quitter Los Angeles et d’aller à la conquête du reste des USA. A moi de lui insinuer que, pendant ce temps-là, Los Angeles serait à moi. Voir son sourire fondre comme neige au soleil était un plaisir que je savourais autant que la bière que j’avais entre les mains. Il se demandait où je voulais en venir alors que mon plan, simple et efficace, émergeait tout doucement dans mon esprit. Mon rival se demander ce que j’insinuais et j’aurais été bête de le lui dire maintenant. Je préférais le laisser avec cette inconnue à la veille de sa tournée. Ainsi ça lui fera un petit souvenir de moi.

Je m’étais levé en déposant quelques pièces sur le bar pour payer ma bière et donner un pourboire à la jeune barmaid. Le groupe médiocre qui passait m’avait suffi pour aujourd’hui. Avant de partir sur cette bonne note, je m’arrêtais à côté de Ricci et posait fermement ma main sur son épaule en me penchant un peu vers son oreille.

-Tu le sauras en temps voulu. Et quand tu le sauras, il sera trop tard.

Sur ce j’appuyais un peu plus sur son épaule avant de le laisser seul avec son verre d’alcool.
© Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
avatar


Messages : 1028
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 40


Who am I?
Je suis: le meilleur
Relations:
Song: Back In Black-AC/DC


MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   Mer 15 Juil - 19:38

The King VS The British ft. Timmy Evans


Cette petite bataille, j’allais la perde et ça faisait très mal. Je n’aurais pas dû faire le fanfaron en parlant de la tournée, ça avait piqué Evans dans son orgueil et il avait réussi à trouver le moyen de me faire perdre mes moyens et à me pousser à lui poser clairement la question. Je n’arrivais pas à décoder ce qu’il avait derrière la tête et c’était extrêmement frustrant.

Il affichait un sourire sûr de lui. Que pouvait-il bien faire à L.A. pendant que je ne serais pas là ? Tuer mon majordome ? Evans pouvait parfois être angoissant mais ce n’était certainement pas un tueur. Ou alors, il bluffait tout simplement. Uniquement pour pouvoir se vanter d’avoir faire peur à Daniele Ricci devant ses potes. Ce mec avait des potes ?

Evans se leva avant de répondre à ma question. C’était signe qu’il allait se barrer d’ici pour sortir sur une petite victoire. Il était malin le Evans, il fallait lui accorder ça. Il avait assez de prestance pour choisir et soigner sa sortie. Il paya sa bière avant de me chuchoter à l’oreille que, son plan, je finirais par le connaitre, mais qu’il sera trop tard à ce moment-là. Je serrais les dents, fixant les bouteilles d’alcools devant moi pour ne pas montrer mon énervement à Evans. Il appuya sur mon épaule et j’évitai de bronche. Quand il sortit du bar je me retournai vers la porte, affichant un regard songeur et un rien inquiet.

Je n’avais personne à L.A. à part mon majordome et les Tiny Suicide. Ce n’était pas assez pour garder un œil sur Evans. Je n’avais pas d’espion et je partais en tournée sans vraiment avoir pensé à surveiller mes arrières. La tournée était trop proche pour que je prépare bien le terrain. Le fait de n’avoir aucune idée du plan d’Evans n’était pas pour me plaire. Merde, je n’avais plus qu’à espérer que ce soit du bluff ou qu’il échoue.

Le serveuse arriva à ma hauteur en me demandant si j’allais bien.

-Oui… Je crois… Donne-moi un coca, s’il te plait.

Leçon à retenir : devant Evans, il valait mieux garder les idées claires.
© Billy Lighter


You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
© Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The King VS The British [PV Timmy][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Salle à manger]Petit diner entre amis [TERMINE]
» The British Grenadiers
» lion king spirit of war
» British Invasion [Drew-X Division Champ-] part I
» [THEME] Baiser volé [TERMINE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: The Crazy Ginger-