AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
Marilyn "Josh" Sweeney
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeLun 27 Juil - 21:59

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel


Las Vegas. Un tout autre monde que Los Angeles.

J'avais pris quelques jours de congés, ne voulant rater pour rien au monde la tournée de The Lightening , et j'avais donc sauté dans le premier bus pour Los Angeles. Après m'être posée dans un hôtel pas très cher j'étais sortie faire un tour dans cette ville étrange où se côtoyaient des bâtiments très hétéroclites. On aurait dit que celui qui avait fait l'architecture de la ville avait sniffé un gros rail et avait annoncé aux gars qui s'étaient chargés de tout "on s'en bat les couilles!" avant de faire un table flip. Je souriais à cette idée en marchant au milieu de la foule qui se pressait dans la rue, me perdant un peu. C'était reposant, d'un côté, ce manque de logique totale. Je passais même inaperçu, pour une fois personne ne me  reconnaissait, peu de gens faisaient attention à moi, et je pouvais encore une fois, comme à chaque fois que j'allais voir le groupe, que je le suivait, être moi même.

Je me sentais bien dans mes pompes, oubliant un bref instant que je n'étais pas tout à fait dans le bon corps, car j'avais les  bons vêtements. Une jupe en cuir noire, pas trop moulante ni trop courte pour éviter de flasher tout le monde de cet immonde paquet que j'avais entre les jambes en m'asseyant ou autre, l'une de mes paires de collant ravagés par les autres concerts, troués à souhait, des doc martens violettes aux pieds . Je portais déjà mon t shirt The Lightening tout délavé et coupé pour faire un haut sans manches ainsi que mon sourire sur mes lèvres peintes de rouge. J'étais fin prête pour cette tournée, très heureuse d'être là. Je portais sous mon t shirt, bien sûr, un soutiens gorge de  petite taille rembourré avec des petits bouts de silicones fait exprès pour ne pas que l'on capte que je n'avait aucune poitrine. A chacun de mes pas, mes bracelets de toutes sortes à mes poignets cliquetaient et je m'arrêtais un moment au pied d'un centre commercial, levant mes yeux bordés de noir vers le sommet de l'édifice, les lèvres entre ouvertes, laissant le monde continuer de marcher.

Un sourire étira de nouveau  mes lèvres, mes yeux brillaient. Le Fashion Show Mall, un paradis pour les fans de mode comme moi. Je marchais en direction de l'entrée. Même si je n'étais pas assez riche pour tout acheter, j'allais quand même y entrer pour baver devant les vêtements, et peut être en acheter un ou deux. J'y entrais, appréciant la climatisation sur la peau découverte de  mes épaules, parce qu'il fallait avouer que je commençais à avoir chaud sous cette masse de cheveux blonds lâchés au gré du vent. J'étais comme une gosse, regardant partout avec de grands yeux curieux.

Je finissais par m'arrêter devant une vitrine, regardant une robe noire somptueuse sur  le mannequin, y collant presque mon nez pour regarder le prix avec envie. Je fronçais le nez et soupirais. 500 dollars. Putain. J'eut un petit pincement au coeur en voyant les deux zéros. Forcément, c'était cher, ici. Mes yeux se posaient sur une cliente dans la boutique par delà le mannequin de la vitrine. Une belle femme, brune, avec une poitrine généreuse et des formes. Mon sourire me quitta complètement alors que je regardais dans le vide, songeuse, me rappelant qu'aux yeux de tous je n'étais pas encore une femme, et qu'à mes yeux à moi je n'en était pas complètement une. Un homme s'approchait de la femme, la prenant par la taille, sûrement son petit copain. Je baissais les yeux en haussant les sourcils, le coin de mes lèvres s'affaissant vers le bas. Ouais, ça aussi je pouvait y dire aurevoir pour  l'instant. Qui aimerais un monstre ? J'avais déjà essayé. Déjà le sexe, ça  me rendait honteuse, je me sentais tellement sale. Et puis  un copain.. Il ne fallait pas mentir à un copain. Et c'était soit il s'en irait en courant, soit il serait gay et m'aimerait comme j'étais... et pas autrement. Et il me verrait comme un homme. Comme mon ancienne meilleure amie, il me verrait comme un homme excentrique.

Je fronçais les sourcils, secouant la tête et m'éloignait de la vitrine, tentant de me changer les idées. Je n'étais pas venue à Las Vegas pour broyer du noir, mais pour voir mon groupe favoris, être heureuse,  faire une pause.

Un vendeur de glaces italienne se tenait en intérieur , là, pas loin de la vitrine. Un peu de sucre me remonterais le moral. Je me dirigeais donc vers celui ci, fouillant dans mon petit sac à dos en cuir pour sortir mon porte monnaie, le saluant de ma voix grave aux consonances très féminines.


- Bonjour, une glace à la fraise, s'ilvouplait.



Je lui donnait son  dû, récupérant ma douceur glacée en le remerciant avant d'aller m'asseoir sur un banc qui se trouvait juste à côté, devant un parterre de plantes géantes. Je croisais les jambes, donnant un coup de langue sur ma glace en tentant de me remonter le moral, regardant les gens passer avec mes grands yeux de biches. Au moins, j'avais la chance d'être vraiment, vraiment très "androgyne".
© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 800
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeMar 28 Juil - 17:11

Time To Kill Until The Next Concert ft. Marilyn Sweeney


Las Vegas. Concert – 6 heures.

On avait débarqué à Las Vegas hier dans l'après midi, on s'était installés, j'avais appris que Savannah accompagnait en fait Billy. Tout allait bien dans le meilleur des mondes. Surtout que j'avais décidé de faire abstraction de ce problème pour la journée. Ce qui m'intéressait, c'était le premier concert de la tournée qui avait lieu dans 6 heures.

Et j'avoue que ça avait été plus facile après avoir fumé quelques joints avec Michael ce matin. J'avais pas encore osé retoucher à l'héroïne depuis ma crise cardiaque. Mais si les choses continuaient comme ça, je ne savais pas combien de temps j'allais tenir avant de devoir me réfugier dans mon monde. Et ce monde était trop éloigné de celui-ci pour que j'arrive à l'atteindre et à m'y stabiliser sans héroïne.

Mais jusque là, je tenais bon. Pour Billy. Et pour prouver à Savannah que je valais mieux qu'elle. Que je n'allais pas merder et elle bien.

Lenny savait que laisser The Lightening sans rien faire, surtout avant une concert, c'était une mauvaise idée. Il l'avait appris durant la première tournée. Soit on dévastait nos chambres d'hôtel, soit on se blessait, soit on faisait des petites overdoses.

Pour faire, court, Lenny avait donc prévu de nous emmener au centre commercial pour patienter jusqu'au concert. Le centre commercial était une bonne idée parce que chacun pouvait y trouver de l'intérêt.

Sauf moi, j'allais au centre commercial uniquement à L.A. et tout ça pour aller voir Hunter Kurtz qui tenait le Rock Paradise. Mais j'avais un plan B : j'allais attendre les autres en roulant en rond en BMX dans le hall et sur la court extérieure. Ça, ça allait me détendre. Même si ça allait peut-être attirer une petite foule de curieux qui, peut-être, allaient me reconnaître... on verra bien.

Mon BMX, j'avais failli ne pas pouvoir le prendre avec en tournée. Parce qu'avec tout notre matériel, on avait plus de place dans notre bus. Surtout à cause de toutes les affaires de Billy. En même temps, s'il avait pris deux ou trois valises à Savannah avec lui aussi, c'était pas tellement étonnant.

Et j'avais vu que ça faisait presque limite plaisir à Lenny que je ne puisse pas prendre mon engin avec. Parce qu'il avait toujours peur que je me pète un poignet. Mais non ! Je maîtrisait, pas de stress ! Mais les gars de Roadtramp, qui étaient super sympas, avaient proposé de le stocker dans leur bus à eux.

Et il avaient aussi embarqué Billy par la même occasion.

Alors cet après-midi, ça allait être BMX en rond pour moi, shopping pour les autres. On arriva en groupe, mais une fois dans le hall, il explosa comme une fusée qui largue des trucs au décollage. Moi, en perfecto sous lequel je ne portais rien et en pantalon de cuir moulant et lunettes de soleil style pilote, j'espérais sans grande conviction qu'on allait quand même me laisser rouler sans m'arrêter toutes les 5 minutes pour un autographe. Ce n'était pas aussi facile pour moi de passer incognito que ça ne l'était pour Billy.

Tout en roulant, je regardais les gens autour, vaguement, les jolies filles qui passaient, surtout. Comme elles n'y regardaient pas à deux fois, elles ne me reconnaissaient pas, mais ce n'était pas grave. Ça me rappelait un peu avant The Lightening et y avait des fois où ça faisait du bien.

Après quelques tours, mon regard se posa sur une jeune femme tranquillement en train de manger une glace sur un banc, toute seule. Après être passé juste devant elle, je secouai la tête. J'avais l'impression de l'avoir déjà vue. Mais je ne savais plus où. J'avais peut-être même déjà parlé avec elle, mais je savais plus trop.

Elle était jolie, ça suffisait pour attirer mon attention.

Je refis mon tour, relevant mes lunettes de soleil sur mes cheveux et à mon passage suivant, je la regardai pour qu'elle me regarde et quand elle le fis, je lui fis un clin d’œil en passant devant elle avant de faire une figure sur une bordure. J'adorais frimer un peu, de temps en temps, comme au skate park avant.

Au troisième tour, je freinai devant elle.

-Salut... Tu l'as trouvé où cette glace ? Tu sais s'ils ont des milk-shake aussi ?

J'avais vraiment envie d'un milk-shake alors autant demander à quelqu'un qui pouvait savoir où en trouver.

© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeMar 28 Juil - 17:37

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel


Je continuais de manger ma glace en regardant les environs, tournant la tête vers la droite pour observer un groupe de touristes . J'entendais le bruit caractéristique des roues d'un  bmx se rapprochant, n'y tenant pas compte. Gardant ma glace dans une main, je me penchais vers mon sac que j'avais posé près de moi pour y regarder l'heure sur la montre que je gardais toujours dedans. 6 heures. Je soupirais, me redressant. En y pensant,  je n'avais pas trop envie de faire le tour des boutiques, ayant un peu peur qu'on me vire du magasin en me prenant pour un homme en drag. Est-ce qu'ils faisaient ça, à Las Vegas ?

A Los Angeles, j'avais un magasin dans lequel je faisais tous mes achats, la vendeuse me connaissant. Elle ne jugeait pas ses clients, donc c'était le seul endroit où je pouvais venir comme j'étais. Est-ce que ma voix grave allait me trahir ici ? Peut être que non, après tout, quand j'allais en concert, tout le monde pensait que j'étais simplement une femme avec une voix grave à force de fumer. Et puis mes intonations n'étaient pas du tout masculines.
Perdue dans mes pensées, je ne te voyais pas passer une première fois, reprenant la dégustation de ma glace, les yeux baissés sur mes pompes. Je replaçais mes cheveux correctement, la brise causée par le passage du bmx m'ayant décoiffée un peu.

Je relevais mon regard , sortant de mes pensées, ce dernier rencontrant le tiens. J'haussais les sourcils, légèrement surprise, non pas à cause du clin d'oeil, qui me fit d'ailleurs sourire avec amusement, mais plutôt parce que moi, je t'avais reconnu. Et bon sang, je me demandais bien ce que tu fichait dans un centre commercial en bmx à faire le mariole. Quoi que, maintenant que j'y pensais, c'était tout à fait normal de ta part. Tout en continuant de manger ma glace, je te suivais du regard, grimaçant légèrement quand tu faisait ta figure d'un air inquiet, te voyant déjà  te casser la figure dans ma tête. Mais non, tu t'en sortait bien. De toutes façons j'étais trop stressée  , c'était sûrement ça . J'étais le genre de fille qui , en descendant d'un trottoir, se voyant déjà se viander sur la route alors qu'il n'en était rien. J'imaginais toujours le pire, de toutes manières.

En voyant que tu était reparti pour un tour, je me disais que tu était sûrement parti plus loin et je me reconcentrais sur ma glace, sursautant alors que tu freinais devant moi, me mettant de la glace un peu partout sur les  lèvres. Je me dépêchais de lécher tout ce qui avait débordé du cornet, et autour de mes lèvres pour pouvoir te répondre, affichant une mine frustrée car je galérais un petit moment. C'était d'ailleurs plutôt gênant, mais je me voyais mal te répondre avec de la glace partout comme une mongole.

Je pointais du doigt le marchand de glaces, y jetant un oeil en même temps pour voir s'il vendait des milk-shake , parce que je n'y avait pas fait attention en achetant ma glace, avant de diriger mon regard à nouveau vers toi.


- Hm, juste ici. Et oui ils en vendent.


Je t'adressais un petit sourire, les yeux pétillants légèrement de malice car j'étais plutôt amusée que tu ne m'ai pas reconnue pour l'instant. Mais ça ne m'étonnait pas. Après tout,je n'étais pas aussi présente que les autres groupies et je ne restais jamais toute la nuit car je ne couchais jamais avec personne. Et puis, ça ne m'aurait pas étonné que tu soit sous influence de quelconques drogues ou trop fatigué après tes concerts quand on parlait. Ca n'aidait pas à se souvenir. Par contre, moi, je t'avais reconnu de suite. En même temps, on ne pouvait pas se tromper, personne ne te ressemblais.

© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 800
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeMer 29 Juil - 15:57

Time To Kill Until The Next Concert ft. Marilyn Sweeney


Je souris légèrement quand je remarquai que la jeune femme s'était foutu de la glace partout. Mais je ne me foutais pas d'elle. C'était juste amusant de la voir un peu gênée, essayant de rattraper le coup. J'adorais les femmes parce qu'elles avaient une grâce naturelle inimitable. Pour moi, elles étaient souvent source de contemplation, à divers niveau. C'était elles, leur caractère, qui déterminaient mon comportement envers elles. Un bel exemple était Savannah, qui me revenait bien trop souvent en tête ces temps-ci, je la respectais parce que c'était une femme déterminée, mais je la détestais parce qu'elle était prête à tout pour arriver à ses fins.

Quand la jeune femme réussi à se reprendre, elle répondit à ma question et je suivis du regard la direction qu'elle montra du doigt. Debout au dessus de mon BMX, je devais me faire un torticolis, les deux mains sur mon guidon.

-Cool ! Je te ramène quelque chose ? J'en ai pour un moment, mes potes font du shopping comme des gonzesses... Sans t'offenser...

Mon regard se reposa sur elle et je lui souris, remettant mes lunettes sur mes yeux. J'étais timide, quoiqu'on dise et j'aimais pas trop qu'on voit mes yeux. Alors que derrière mes cheveux et mes lunettes de soleil, je me sentais protégé.

Je descendis de mon BMX et m'approchai d'elle, en faisant rouler mon engin à côté de moi. Puis, je le posai par terre, vu qu'un BMX ça a pas de pied, à côté d'elle. J'avais vraiment l'impression de l'avoir déjà vue quelque part et c'était de pire en pire. Mais vraiment pas moyen de retomber dessus.  

En tout cas, c'était le genre de fille discrète, qui fait pas de vague, qui vous accroche d'un coup d’œil et qui laisse une trace... Tout ça sans pour autant avoir hurler au premier rang pendant un concert ou avoir griffé une autre fille dans les coulisse ou avoir couché avec quelqu'un...

Non, c'était juste une jeune femme avec un halo de mystère tout autour.

Et bon Dieu, si Adriana avait été dans le coin, j'aurais pu lui poser des questions, lui demander de me guider, de m'éclairer sur cette femme.

Mais le serpent était détenu dans l'animalerie du centre commercial de L.A....

Enfin, j'avais pas le temps de jouer à deviner qui elle était, ça viendrait plus tard. Je devais d'abord combler mon envie primaire de milkshake, et après, je verrai bien. Me fallait juste un prétexte pour revenir auprès d'elle après. Et comme j'avais que deux mains...

-Je te laisse mon truc le temps que j'y aille, si tu veux bien...

© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeMer 29 Juil - 16:56

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel



Je te regardais te contorsionner pour voir le vendeur avec un sourire amusé, haussant un peu les sourcils. J'avais l'impression que tu allait perdre l'équilibre et tomber à force de te tourner dans cette position pas possible. Je me demandais même comment tu faisait.
A ta proposition, je secouais la tête en souriant légèrement, en  levant ma glace pour la désigner tout en te disant poliment , parce que réellement, ce n'était pas la peine:


- Non merci, j'ai déjà ma glace, mais c'est gentil.


Riant à ta remarque sur les autres membres du groupe, je secouais la tête pour te faire comprendre que non, c'était bon, je n'étais pas offensée. Je te suivais du regard alors que tu t'approchais pour poser ton BMX par terre, changeant légèrement de position en croisant mes jambes autrement pour éviter que celle du dessous ne s'engourdisse.



- Bah, d'un côté, oui peut être qu'ils font du shopping "comme des gonzesses" mais heureusement que ce ne sont pas vraiment, des gonzesses. Sinon tu devrait attendre  encore plus longtemps. Parce que là encore ça va , ils ont pas tant de boutiques que ça,  pour les hommes. Mais tu sait très bien que nous les femmes, quand on veut faire du shopping, on entre dans toutes les boutiques , peu importe si elles sont hors de prix. Ne serais-ce que pour essayer des vêtements et pleurer parce qu'on peut pas les acheter.



Je souriais, amusée, à ma dernière phrase, secouant légèrement la tête en ayant un petit rire. C'était un peu ce que j'étais venue faire, en fait, ça. Mais bon je m'étais arrêtée pour une glace parce que j'avais eu un coup de blues en plein milieu. Pour être honnête,j'aurais préféré pleurer uniquement sur les prix quand je faisais du shopping, et pas également sur le fait que je n'étais pas totalement une femme aux yeux du monde, et aux miens non plus. Mais bon , heureusement, ça ne se voyait pas quand j'étais habillée. Vraiment, des fois j'avais l'impression de me plaindre pour rien.. Mais je pense que ce n'étais pas vraiment le cas après tout.
J'hochais la tête en gardant mon petit sourire, te regardant de nouveau, quand tu m'annonçais que tu laissais ton BMX à côté de moi. Ca ne me dérangeais pas. Je n'avais pas l'intention de partir bientôt de toutes manières. J'étais venue faire du shopping pour passer le temps, pas pour faire vraiment du shopping. Et puis je n'avais pas fini ma glace.


- Non, y'a pas de soucis. Je compte pas vraiment bouger, de toutes manières..


Alors que tu t'éloignais, je continuais de manger ma glace , me rendant compte que je portais le t shirt du groupe. Je regardais le t shirt puis regardais ailleurs, tripotant mes cheveux, légèrement gênée. Si ça se trouve tu me prenait soit pour une  meuf qui ne connaissait pas le groupe et mettait ça pour faire genre, ou une fan hystérique qui est venue se poser ici juste pour te rencontrer. Alors que non, déjà, je t'avait déjà vu avant. Et en plus, je ne savais pas du tout que tu allait passer. Je me rassurais en soufflant un coup, réalisant que de toutes manières je n'étais pas ce genre de fille, et qu'en plus, tu devait bien savoir que je n'étais pas folle parce que clairement si j'avais le t-shirt, je t'avais reconnu, mais pour autant je n'avais pas eu de réaction bizarres. J'avais toujours peur , pour rien, qu'on me prenne pour ces filles là qui hurlent , sont hystériques, et sont un peu psychopathes. Non, moi je venais juste voir vos concerts et j'essayais de traîner un peu avec vous juste parce que j'étais bien dans ces moments là, et que je pouvais enfin être moi même.


© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 800
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeMer 29 Juil - 18:43

Time To Kill Until The Next Concert ft. Marilyn Sweeney


Cette fille avait le t-shirt à l'effigie de notre groupe... Ça m'avait pas tilté direct, parce que le logo de The Lightening, je le voyais partout, sur tout et n'importe quoi. Je voyageais dans un bus où c'était qu'il était marqué The Lightening dessus. Alors pour finir, je finissais pas ne plus le voir. Mais je finis quand même par le voir. Raison de plus pour m'intéresser à cette jeune femme : elle avait tout d'une fan, donc, et si ça tombe, elle serait au concert ce soir.

Ça voulais aussi dire qu'il n'y avait aucune chance que je sois passé pour un jeune métis qui cherchait qu'à frimer un peu en BMX. Même si, si les gens avait tendance à l'oublier, c'était quand même ce que j'étais il n'y avait pas 5 secondes. J'étais Cash Izbel, guitariste de The Lightening, mais aussi un tas d'autres trucs. Et chacune de ces facette était importante.

Cette jeune femme, donc, qui savait qui j'étais, ne m'avait pas sauté dessus, n'avait pas hurlé en en rameutant une centaine d'autres, n'avait pas demandé un autographe.

Non. Elle mangeait une glace, savait qui dans le coin vendait des milkshake et voulait bien garder mon précieux BMX pendant 5 minutes.

Et ça, c'était magique.

Elle semblait avoir tout ce dont elle avait besoin et donc, ne désirait rien d'autre. Je lui souris.

-Ok, comme tu veux. Faut pas hésiter, sinon...

J'allais partir en quête de mon milkshake quand elle fit une remarque marrante sur le groupe. Et tant qu'on y était, je continuai dans le jeu de « je sais pas qui tu es et on va dire que tu sais pas non plus qui je suis... ».

-On voit que tu connais pas mon meilleur pote...

Si c'était une fan, une vraie, elle connaissait, à sa manière te via les médias, mon meilleur pote et ses manies.

Je lui fis signe de pas bouger, comme si j'avais peur qu'elle parte. Ce qui était un peu le cas.

-J'arrive, trente secondes, promis.

Avec le temps, j'avais quelques problèmes avec « le temps »... Le temps m'angoissait, les retards m'angoissaient. Et ça, je savais à qui revenait la faute. Si j'avais dit à cette fille que je revenais dans 30 secondes, je serais là, dans 30 secondes. Et j'avais tendance à compter juste. J'en étais venu à détester faire attendre les gens.

Je partis chercher mon milkshake en courant vaguement, comme le junkie que j'étais. Même si j'étais un junkie clean depuis... On compte pas les joints... Depuis quelques mois maintenant. Y avait quand même des séquelles de ce que j'avais pris depuis mon adolescence. Les dernières cicatrices étant les points d'injection qui avait laissé des marques sur mes bras.

J'arrivai devant le vendeur, commandai un milkshake au chocolat et lui, il me reconnu, voulu un autographe pour sa gamine de 12 ans, et tout ça. Je signai l'autographe, sans faire de commentaire vu que j'avais un timing serré pour retourner à 25 mètres de là... Remerciai le gars pour le milkshake quand il me le tendis, le payai et lui dit de remettre le bonjour à sa gosse.

J'avais respecté mes engagements des deux côtés et en plus, j'avais ce que je voulais. Voilà ce que Billy ne savait pas faire : faire les choses vite et bien, quitte à filer cet autographe même si t'en as pas vraiment envie. Le gars, lui, ça lui faisait peut-être sa journée... Et moi, j'étais une rockstar sympa. Tout le monde y gagnait. Aucun problème en vue.

Je revins vers la jeune femme qui avait presque fini sa glace et m'installai à côté d'elle. C'était jamais facile de s'asseoir en tailleur avec un froc en cuir moulant, mais ça allait le faire et tant pis s'il craquait.

Je posai mon milkshake à côté de moi sur le banc et sorti mon paquet de clope de mon perfecto, que je tendis à la jeune femme. Avec la voix qu'elle avait, je me posais même pas la question de savoir si elle fumait... En fait, je me serais posé la question avec personne...

J'en allumai une pour moi et désignai le t-shirt de la jeune femme.

-Tu viens nous voir ce soir ? C'est quoi ton nom ?

Je souris et fit un signe des mains, mimant le fait de retourner quelque chose.

-Ou plutôt dans l'autre sens les questions...

© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 30 Juil - 18:45

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel



La raison pour laquelle je n'avais pas demandé d'autographe  , c'était parce que je savais bien que j'aurais pleins d'autres occasions de le faire. En  plus, je n'avais rien à faire signer, et ce n'était pas vraiment le moment. De toutes manières j'étais là à la plupart des concerts. Les autographes, c'est pour les gens qui veulent marquer l'unique moment où ils ont rencontré des musiciens ou des acteurs. Moi, je vous voyais souvent. Et puis je n'étais pas là pour frimer, les autographes, c'était aussi pour frimer. Je venais aux concerts pour passer un très bon moment, écouter de la bonne musique, être moi même et être heureuse. Donc je n'avais pas besoin d'autographe, vous m'apportiez déjà bien assez comme ça.

J'étais calme parce qu'il n'y avait aucune raison de crier ou de rameuter des gens. J'avais simplement une raison de sourire, ce que je faisais, d'ailleurs. Parce que j'étais contente. Je n'étais pas dans mon assiette quand j'avais acheté la glace , et tu t'était pointé. Comme j'associais ta personne avec mes moments de bonheur,j'étais directement heureuse. Et puis tu n'étais pas une personne désagréable, au contraire. Tu était plutôt sympa. Et je ne m'étais pas offusquée le moins du monde que tu ne te soit pas encore rappelé de moi, après tout, des fans, tu en voyait des masses, tout le temps.

J'hochais la tête quand tu me disait qu'il ne fallait pas hésiter. Mais j'avais vraiment tout ce dont j'avais besoin, de toute manière. Sinon j'aurais demandé, vu que tu avait proposé. Et si tu avait proposé, c'est que ça ne te dérangeait pas. Je riais à ta remarque sur Billy, secouant doucement la tête en levant les yeux au ciel, l'imaginant avec trois milles sacs sur les bras , traînant encore dans les magasins alors que tout le monde l'attendait. C'était marrant.
J'hochais de nouveau la tête quand tu m'annonçais que ça ne te prendrais que 30 secondes. Ca ne m'embêtais pas d'attendre. Je te regardais courir vaguement vers le vendeur,haussant légèrement  les sourcils tout en donnant un coup de langue sur ma glace. Ben dit donc, c'est que tu prenait ça à coeur, que ça ne te prenne que 30 secondes.

Du coup, plus pour rire que pour m'assurer que tu "n'avait pas menti", je sortais ma montre et te chronométrais, un petit sourire aux lèvres. Ce fut avec surprise que je constatais que, en effet, tu n'avait pris que trentes secondes, haussant les sourcils avant de ranger ma montre. Je te regardais alors avec un demi sourire amusé, les sourcils toujours levés.



- Ben dit, t'a vraiment mis QUE 30 secondes.. T'a une horloge dans ta tête ? Le tic tac t'emmerdes pas ?



J'affichais un petit sourire en coin en imaginant une vraie horloge dans ta tête. Je n'avais jamais remarqué avant que tu était si à cheval sur le temps. Je croquais dans la gauffrette du cône de la glace pour pouvoir continuer à lécher cette dernière, passant ma main libre dans mes cheveux qui me gênaient, les recoiffant vers l'arrière , bien que ce soit inutile vu qu'ils glissaient de nouveau presque devant ma figure . Mais c'était mieux que rien.

T'offrant une mine sceptique, je te regardais t'asseoir , et surtout ton pantalon en cuir, arquant un sourcil tout en me demandant s'il n'allait pas craquer. Ce serait dommage et surtout dangereux, imaginons que tu rencontre une vraie groupie hystérique.



- Essaie de pas craquer ton pantalon non plus, après tu va galérer pour rentrer sans attirer les regards. En plus j'espère pour toi que t'a mis quelque chose en dessous. Bonjour le tapage d'affiche!



Souriant de nouveau avec un petit air amusé, je dirigeais mon regard de nouveau vers ton  visage, enfin, ce que l'on pouvait en voir avec tes cheveux et tes lunettes. Je te remerciais en acceptant la cigarette que tu me tendais, l'attrapant de ma main libre et la portant à mes lèvres, te faisant vaguement signe pour te demander implicitement si tu pouvait me l'allumer, vu que bon, il fallait que je tienne mes cheveux pour qu'ils n'aillent pas dans la flamme et j'avais mon autre main prise par la glace.

Une fois cela fait, je te remerçiais , tirant une latte sur la cigarette et expirant la fumée en secouant mes cheveux qui recommençaient à m'emmerder en venant devant ma figure. Même quand il n'y avait pas de vent,ils s'en allaient dans tous les sens. C'est qu'ils étaient assez fins et lisses, donc ils glissaient sans cesse les uns sur les autres.

A l'entente de tes questions, je regardais d'abord mon t shirt par réflexe avant de sourire, tenant ma clope entre deux doigts pour pouvoir parler,mon regard se dirigeant de nouveau vers toi. J'hochais la tête à la première question avec empressement, les yeux brillants. J'avais hâte d'être au concert, en fait. Je trépignais d'impatience quand on m'en parlait.


- Oui, ça va être énorme! Et je m'appelle Marilyn.


J'étais contente de pouvoir répondre Marilyn au lieu de Josh, tellement que je t'offrais un énorme sourire avant de croquer le restant de ma glace, finissant ma bouchée avant de tirer une autre latte sur ma cigarette, expirant lentement la fumée avant de dire en plissant les yeux avec malice.


- Je te demande pas ton prénom, hein. J'le connais déjà.

© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 800
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeVen 31 Juil - 19:55

Time To Kill Until The Next Concert ft. Marilyn Sweeney


Quand je revins, juste dans les temps, avec mon milkshake à la main, je m’aperçus que la jeune femme regardait sa montre. Et déjà rien que ça, mon cœur battait plus vite. C'était une véritable angoisse qui était née à cause des retards de Billy lors de la première tournée. Les choses auraient été totalement différente si notre public n'était pas ce qu'il était. Mais plusieurs fois, les fans impatients avaient failli provoquer des émeutes. Et ça, ça n'avait rien de marrant. Bien sûr, je n'étais pas d'accord qu'on fasse attendre autant notre public, mais personne n'avait le contrôle de Billy. Et surtout, ce n'était pas fort intelligent non plus de commencer à se battre entre eux, de la part des fans.

La jolie jeune femme me demanda si j'avais une horloge dans la tête et si ça m'emmerdait pas. En m'installant à côté d'elle, mais en souriant quand même, je lui répondis sincèrement :

-Si... Tout le temps...

Elle s'amusait à essayer de maintenir ses cheveux en arrière, mais ils retombaient en un léger voile en risquant toujours de s'embourber dans sa glace. Elle me dit de faire attention à mon pantalon. Une fois installé, je passai ma main dans ses cheveux et maintins doucement ses cheveux en arrière pour qu'elle puisse manger sans qu'ils la gênent.

-J'ai rien en dessous... Ce pantalon serre déjà assez. De toute façon, on va attirer les regards en rentrant, mais on a pas loin à aller...

Elle accepta la clope alors que je tenais toujours ses cheveux. Bien vu, avec la voix qu'elle avait, elle devait fumer au moins autant que moi si pas plus. Je lui allumai à l'aide de mon briquet avant d'allumer la mienne. A force d'en allumer en plein concert, je me débrouillais pas mal à une main. Puisque j'en avais une qui était toujours perdue dans les cheveux de Marilyn qui m'apprenait justement son nom.

-Cool... Raison de plus de se donner à fond alors...

Je soufflai la fumée en rigolant quand elle dit qu'elle allait pas me demander mon nom.

-A force de plus devoir le faire, je vais oublier comment je m'appelle...

Alors, je fis comme si elle me connaissait pas, histoire de lui montrer que j'étais pas plus, pas moins qu'elle.

-Moi, c'est Cash...

Mais Marilyn, ça me disait quelque chose... Je fronçai les sourcils en réfléchissant autant que je pouvais. Marilyn, c'était pas un nom qui m'était inconnu, mais il devait y avoir un tas de filles qui s'appelaient Marilyn...

-On s'est déjà vu, je crois, mais je ne sais plus où...

Je souris.

-Tu viens dans les coulisses ? C'est ça ?

Les groupies, on en voyait des tas... Mais la plupart étaient là pour une seule chose : pouvoir dire qu'elles avaient couché avec un membre de The Lightening. Je la regardais de derrière mes lunettes de soleil tout en buvant un peu de milkshake. Et soudain, je m'arrêtai.

-Je sais. T'aide des fois des roadies, non ? Puis une fois, tu nous a amené des pizzas...

Je relevai mes lunettes de soleil, la laissant voir mes yeux, un peu. Si je tentais de percer son mystère, elle avait au moins le droit que je la regarde sans me cacher.

-On t'entends jamais...
© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeVen 31 Juil - 20:48

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel



J'avais l'impression d'avoir un chapeau sur la tête avec ta main qui tenait mes cheveux et je trouvais la situation assez cocasse. C'était marrant, et puis au moins je n'avais pas à me soucier de mes mèches rebelles pendant un petit moment. J'avais aussi l'impression d'être un gros chat,sur le coup, parce que, bizarrement, si ta main se serait  posée à un autre endroit  j'aurais fait un  bond et je serais partie en utilisant une excuse bidon, mais là, j'appréçiais plutôt le contact. Comme certains chats,quoi. On leurs caresse la tête, pas de problème, mais dès qu'on touche à leurs ventre, c'est un coup de griffes.

Levant les yeux au ciel , je t'avais adressé un petit sourire amusé alors que tu m'annonçait que non, tu n'avait rien en dessous. Mais j'étais d'accord sur le fait que ça aurait été bizarre, tellement il était serré, ton pantalon. On aurait vu le contour de tes sous vêtements et ça aurait fait con. Mais quand même, ce n'était pas  pratique et encore moins si tu le craquait!

Je souriais de nouveau quand tu annonçais que c'était une raison de plus de se donner à fond, trouvant ça vraiment cool et sympa. C'était pour ça que je vous aimais bien aussi, vous étiez sympa avec vos fans et vous aimiez vraiment faire de la musique. Du coup, j'avais encore plus hâte d'être à ce soir. Tirant une autre latte sur ma cigarette, je te regardais en t'écoutant parler, expirant la fumée avec une mine légèrement amusée quand tu te présentais quand même. Mais je n'avais pas vraiment besoin de ça pour me rendre compte qu'après tout, tu était quelqu'un de normal. Le fait que je t'ai déjà vu plusieurs fois, que j'ai moi même la tête sur les épaules et que tu soit assis à côté de moi en train de cloper en ma compagnie tout en buvant un milk-shake me suffisait amplement.

Alors que tu tiltait enfin qu'on s'était déjà rencontré avant, je te regardais longuement avec un petit sourire en hochant vaguement la tête , comme si on jouait aux devinettes.  Quand tu me reconnaissait enfin, mon sourire s'élargissais et j'hochais frénétiquement la tête, finissant par rire en aplaudissant. Tu en avait pris, du temps!


- Oui, c'est ça! Bravo!


Je fronçais légèrement les sourcils et clignais plusieurs fois des yeux en apperçevant les tiens, un petit sourire traînant encore sur mes lèvres, surprise de les voir tant c'était rare. J'haussais les épaules en continuant de fumer un instant, prenant mon temps pour te répondre car rien ne pressait. J'expirais lentement la fumée , regardant un instant ma cigarette avant de te regarder de nouveau dans les yeux.


- Ben, on va dire que j'aime pas crier, que j'ai pas envie de crier et que les autres elles crient très fort. Parfois ça m'agace, alors j'attend qu'elles se calment pour pouvoir venir. Elles me font un peu peur avec leurs griffes et leurs hormones d'adolescentes . Tu sait c'est comme un combat de coq quand t'essaie de te frayer un chemin là dedans... J'ai pas envie de me prendre un coup de patte. Je serais capable de m'énerver pour de bon. Elles n'ont aucun respect, ça m'énerve.


Je tirais une autre latte, expirant la fumée avant de continuer avec un sourire.


- Mais bon quand elles sont pas là, à crier et tout, c'est cool. Alors je viens, et j'ramène des pizza. J'passe de bon moments aux concerts, alors en retour j'aime bien être présente pour faire autre chose que crier. J'le fait assez pendant les concerts quand je m'éclate. Et puis vous êtes sympa.


Je trouvais mon comportement normal, moi. C'était les autres qui étaient folles en meute. Ne voyant pas pourquoi j'irais dans les backstage pour coucher avec l'un d'entre vous -surtout que clairement je n'aurais pas pu même si j'aurais voulu- , je préferais utiliser ce temps là pour essayer de vous apporter quelques sourires en échange de ceux que vous, vous m'apportiez. Coinçant le filtre de ma cigarette tâché de rouge à cause de mon maquillage qui s'était déposé dessus entre mes lèvres, je tirais une dernière latte après avoir parlé, te regardant toujours. Parce que bon,  pour le peu de fois où on pouvait voir tes yeux -moment légendaire- , je n'allais pas regarder ailleurs. Qui sait, si ça se trouve, j'étais peut  être la dernière personne sur terre à les voir pendant plusieurs mois avant que tu ne les caches encore un long moment.

© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 800
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeLun 3 Aoû - 13:03

Time To Kill Until The Next Concert ft. Marilyn Sweeney


Je savais que je connaissais cette jeune femme. Et j'avais visé juste. Elle n'était pas, dans ma tête, ce qu'on appelait à proprement parlé une groupie. Elle était là, nous suivait en tournée, mais sagement, comme le faisaient un tas d'autres fans. Sauf qu'elle, elle avait accès aux backstage. Comment ? On s'en foutait. Elle était juste là et de ce que j'en savais, elle était loin d'être encombrante.

Si elle avait été une groupie comme les autres, je ne l'aurais probablement pas reconnu... Du moins, pas avant qu'elle ne me saute dessus. Ce qui m'avait attiré chez Marilyn alors qu'elle mangeait sa glace, c'était que justement, elle m'avait reconnu et n'avait rien fait pour attirer mon attention. Ça avait même plutôt été l'inverse. C'était moi qui avait frimé en BMX.

Je l'écoutais parler, portant soit ma clope, soit la paille de mon milkshake à ma bouche. Absorbé par sa voix grave, j'avais tendance à m’emmêler les pinceaux et à souffler dans ma paille la fumée de ma clope. Mais c'était pas très grave. Le mélange se faisait quand même d'une façon ou d'une autre.

Marilyn semblait en vouloir à mort aux groupies... Tout en essayant de justifier son comportement à elle... Et le tout saupoudré d'une pointe de ce qui me semblait être une pointe jalousie.

Je souriais. La jeune femme que je me rappelais petit à petit avoir croiser plusieurs fois dans les coulisses, les loges ou autres, qui était si calme, qu'on entendait jamais, se lançait maintenant dans ce long discours justificatif.

Je la regardai, perplexe. Cette femme était complexe, il y avait quelque chose là derrière, c'était certain. Mais quoi ?

Je haussai les épaules quand elle eut fini d'en mettre calmement plein la gueule aux groupies... Elle n'avait pas tort... Et pas raison non plus.

-Sans elles... Pas de mythe de la rockstar.

Marilyn faisait beaucoup de phrase pour dire pas grand chose... ou plutôt, pour dire plusieurs fois la même chose. Moi, j'étais pas un bavard. Je me débrouillais mal avec les mots, c'était pour ça que j'avais une guitare.

-On vis dans l'excès. On est l'excès. Elle sont à notre image.

Je n'étais pas là pour juger si le comportement des groupies était mieux que celui de Marilyn ou vis versa. Je n'avais pas cette prétention. Je souris.

-Je ne sais pas si ce sont elles qui nous créent ou nous qui les créons.

Je lâchai les cheveux de la jeune femme, les laissant retomber en un fin voile alors qu'elle terminait sa glace.

Mon regard se perdit dans le vide une seconde, puis revint vers Marilyn. Avec mon index, j'illustrai ce que j'essayais d'expliquer.

C'est plus... Comme tu dirais... Un cercle. Une roue...

Je désignai la roue avant de mon BMX puis regardai la jeune femme droit dans les yeux. Mes paupières étaient mi-closes, comme d'habitude et ma peau métissée me donnait des airs de shamans venu de loin, d'un autre monde. Alors que je n'étais jamais qu'un junkie qui savait jouer de la guitare.

-Mais tu sais ce qu'il faut pour qu'une roue fonctionne?

Je soufflai lentement la fumée par mon nez, attendant sa réponse.
© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeLun 3 Aoû - 13:29

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel



Tout en parlant, j'avais de temps en temps entre deux phrases fait une petite pause pour sourire avec amusement quand parfois tu soufflait la fumée de ta clope dans ta paille en t'emmêlant les pinceaux. C'était rassurant de savoir qu'entre nous deux, je n'étais pas la seule à être  parfois un peu paumée. C'était toujours le bordel quand je travaillais dans le restaurant et des fois je devais m'enfermer aux toilettes pendant une minute pour respirer un coup parce que j'avais l'impression d'avoir foiré une commande, ou parce que sans faire exprès j'avais donné le cocktail alcoolisé aux gosses et celui non alcoolisé aux parents. C'est qu'ils avaient la même couleur, presque, merde!

J'écoutais ce que tu avait à dire, plissant légèrement les yeux et penchant la tête sur le côté,  réfléchissant. Oui, c'est vrai que d'un côté, le mythe de la rockstar venait d'elles. Mais même si je reconnaissais que tu avait raison, pour moi, elles poussaient parfois le bouchon un peu trop loin.


- Hm,  c'est vrai..


Je commençais à réfléchir , d'ailleurs quand est-ce que le mythe de la rockstar avait commencé ? Avec Elvis ?... Ou avant ? Vu que je n'arrivais pas à trouver de réponse, je te demandais ton avis sur la question d'un air songeur.

- Dit tu crois que c'est Elvis qui a eu des groupies en premier, ou c'était juste celui qui en avait le plus à cette époque ?


D'habitude je ne disais pas grand chose non plus, car j'étais timide, tout simplement. Mais plus le temps passait, plus je me sentais à l'aise, du coup je devenais une vraie pipelette. Il fallait vraiment que je fasse attention dans ces cas là de ne pas trop raconter ma vie. Mais généralement j'y arrivais sans y penser, c'était un automatisme, il y avait des choses qui étaient devenues taboues toutes seules, quand je parlait.

J'hochais de nouveau la tête à ta seconde phrase, étant plutôt d'accord, affichant même un mince sourire amusé. L'excés attirait l'excés, ouais, c'était logique. Mais en entendant la phrase d'après, je regardais dans le vide un moment en plissant les yeux, les lèvres entre ouvertes, phasant. J'essayais d'y réfléchir. C'était sûrement donnant donnant. Je marmonnais vaguement, continuant de réfléchir tout en parlant.


- Je crois... Que c'est les deux mais... D'un côté... Elles vous créent une image publique , un peu... Et vous...de par votre présence... vous créées des fans un peu trop barrées qui tombent raide dingue de vous... et de... l'image qu'elles se font de vous... donc l'image publique...


Je fronçais les sourcils, te regardant de nouveau, avant de secouer la tête, riant légèrement.


- J'me perd.


Passant une main dans mes cheveux pour les remettre encore en place, je secouais vivement la tête avec un petit sourire quand tu parlait d'un cercle. J'étais totalement d'accord. C'était ça.  Contrairement à moi, tu arrivait à exprimer quelque chose clairement, en une phrase courte. Mais moi, je devais toujours parler, m'entendre parler, et faire un léger cheminement verbal avant d'arriver à une conclusion. Je te regardais dans les yeux, t'écoutant parler, puis fronçais légèrement le nez du côté droit  en plissant les yeux, une petite moue pensive traînant sur mes lèvres à ta question. Puis j'hésitais, devenant un peu nerveuse, mordillant ma lèvre et regardant un peu partout en tripotant une mèche de mes cheveux avec mes deux mains. Je n'arrivais pas à trouver le mot exact. Je savais, c'était une question simple. Mais je n'arrivais pas à savoir. Et puis si ça se trouvait tu attendait une toute autre réponse. Grimaçant, incertaine, je répondais lentement avec une voix légèrement plus aiguë que d'habitude car j'étais nerveuse -je détestait passer pour une idiote ou me tromper-.


- ... Des pédales ?..


Avec un petit sourire d'excuse, j'abaissais les épaules un bref instant , sachant très bien que je m'étais complètement foiré. C'était pas ça. J'aurais du simplement dire non et attendre ta réponse. J'avais un peu honte du coup, mais ça allait vite passer.
© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 800
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 6 Aoû - 16:38

Time To Kill Until The Next Concert ft. Marilyn Sweeney


J'essayais d'expliquer mon point de vue sur les groupie à la jeune femme. Pour moi, elle n'en faisait pas partie, elle était à part. Mais elle, elle réagissait comme si elle avait quelque chose à leur envier, à ces groupies. Peut-être était-elle juste timide et que ce qu'elle aurait voulu, c'était être aussi extravagante que ces filles-là. J'en savais trop rien. Tout ce que je savais, c'était que les groupies faisaient partie de notre monde et qu'on devait faire avec, qu'on les apprécie ou pas.

J'étais en train de boire du milkshake quand Marilyn me demanda quand tout ça avait commencer. Quand les groupies étaient apparues sur Terre... Je reposai mon milkshake, réfléchissant deux secondes avant de répondre.

-Non... Pas Elvis... Ça remonte à bien plus loin que ça... Les shamans, les prêtres avaient leurs groupies. Les empereurs comme César et Marc Antoine on eu des groupies.

Je tirai sur ma clope avant de laisser ressortir la fumée de mes poumons tout en parlant.

-Même Hitler a eu des groupies.

Je souris...

-Et il était loin d'avoir un physique attrayant... C'est pas ça qui les attire. C'est le pouvoir. Les rockstars ont un certain pouvoir...

J'avais dit ça d'un air songeur. Je savais que Billy en profitait pour faire passer des messages en essayant d'aider les jeunes qui pourraient être dans la même merde que celle dans laquelle il avait été embourbé pendant son enfance et son adolescence. Mais moi, qu'est-ce que j'en faisais de ce pouvoir ?

Rien... Hormis en redemander.

Je revins à moi en comparant les groupie à la roue de mon BMX, mais en ajoutant que cette roue ne pouvait pas fonctionner sans autre chose. Je la laissai deviner et, avec une honte que je ne comprenais pas, mais qui se lisait clairement sur son beau visage atypique, elle me répondit. Je souris sincèrement, sans aucune moquerie.

-Tu es déjà bien plus loin... Les pédales et ce qui les actionne nous dépasse de bien trop loin pour qu'on puisse en parler. Ce sont des énergies au delà de tout ce qu'on connaît et auxquelles on a réussi qu'à donner quelques noms : imagination, génie, folie, Dieu...

Je repassai ma main dans les cheveux de la jeune femme, lui caressant la joue en passant. Quelque chose en elle avait l'air tellement triste... Je n'aimais pas voir de jolies femmes tristes, leur beauté ne le méritait pas. Je lui désignai à nouveau mon BMX d'un signe de tête.

-Avant les pédales, il y a les rayons. Ils sont tout plein, tellement qu'on se demanderait pourquoi il y en a autant, et sans eux, la roue s'écraserait. Et elle ne tournai pas parce que rien ne la relierait au système de roulement.

Je fis en sorte que Marilyn retourne la tête vers moi et lui souris. Mes yeux noirs plongèrent dans les siens.

-Ce sont les fans comme toi, ceux qui connaissent notre musique, qui la font vivre. Sans vous, comme la roue, on s'écrase...

Je m'étais approché tout près du visage de la jeune femme pour bien capter son regard, pour me noyer dedans.

© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 6 Aoû - 17:05

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel



J'avais hoché la tête avec un petit air curieux quand tu m'expliquais que ça datait de bien avant et que certains empereurs avaient leurs groupies,  écarquillant légèrement les yeux. Ah bah oui, ça se tenait carrément, et je n'y avais pas pensé! Du coup, j'avais appris un truc, t'ayant souris.  Puis quand tu avait parlé d'Hitler, j'avais ri sans pouvoir me retenir , mes yeux se plissant avec amusement. Je les imaginaient déjà faire un culte à sa moustache avant que tu ne me dise que ce n'était pas à cause de son physique. J'imitais un accent allemand vraiment nul , m'emportant un peu pour une fois.


- Arr, fotre moustache Hitler, c'est sexy!


Puis je m'étais reprise, riant quand même un  peu , avant que mon sourire amusé ne s'efface légèrement , concentrée de nouveau dans nos réflexions. Oui, c'était sûrement le pouvoir qui attirait les groupies. Et c'était sûrement ça aussi, que je trouvait débile. Pour moi elles étaient aussi malsaines que les femmes qui se mariaient avec de vieux riches veufs pour ensuite récupérer l'argent quand ils mourraient.

Une fois que j'eut donné ma réponse un peu foireuse, je me calmais, ressentant moins de honte en t'écoutant parler. J'étais stressée de nature, c'était donc pour ça que je paniquais légèrement quand j'avais l'impression d'avoir l'air débile. Mais justement, ça me passais vite. J'hochais lentement la tête , acquiescant à tes dires avant de me crisper légèrement en te sentant carresser ma joue, n'étant clairement pas habituée à ce genre de contact et ne m'y attendant pas du tout, cessant de respirer quelques secondes en ayant un petit mouvement de recul. Mais je t'adressais ensuite un petit sourire , de peur que tu pense que j'avais fait ça parce que tu me dégoûtait, ce qui n'était pas du tout le cas.

Je continuais de t'écouter parler , plissant légèrement les yeux et hochant de nouveau faiblement la tête avant de rire légèrement , passant une main dans mes cheveux.


-Je suis vraiment pas douée en mécanique. C'est pour ça que j'ai pas trouvé. Pour moi tout ça ça fait partie de la roue. Mais j'comprend ton raisonnement, t'a pas tord.


Je regardais ailleurs un moment, encore un peu gênée de ton précédent geste , commençant à me sentir un peu stressée. Je n'avais pas vraiment envie que tu me fasse des avances car justement je n'avais pas envie de les repousser. Mais je n'avais pas le choix. J'espérais simplement que tu ne tente rien pour que je ne sois pas obligée de partir. Je te regardais ensuite de nouveau en haussant légèrement les sourcils, un peu ailleurs et revenant sur terre et te rendais ton sourire timidement, toujours un peu tendue. A tes mots, mon sourire timide se transformais en sourire franc et je baissais les yeux, mes joues se colorant de rouge. Ca me faisait vraiment plaisir ce que tu disait, de savoir que le bonheur que votre musique me procurait, je pouvais vous le rendre en étant là, et les autres fans aussi.

En relevant mon regard, je sursautais, remarquant que tu était clairement plus près qu'avant et sous un coup de panique, je reculais, l'une de mes fesses glissant du banc , entraînant l'autre jusqu'au sol. Je restais un moment sonnée de ma petite chute avant de regarder ailleurs, les yeux écarquillés, rouge de honte et balbutiant des paroles incompréhensibles. Je devais vraiment passer pour une névrosée. Surtout que j'avais paniqué pour un rien. Mais j'avais tellement peur de devoir te mettre un vent , ou pire, de ne pas oser, ou de ne pas pouvoir t'en mettre un et que tu découvre que je n'étais pas.. normale. Que tu me prenne pour un monstre.

Surtout que c'était débile, il y avait de fortes chances que tu ne te soit pas rapproché pour m'embrasser, je le savais très bien. Mais cette proximité m'avait surprise et j'avais eu peur, ne laissant personne s'approcher comme ça de ma personne. Ce n'était pas par dégoût ou parce que je n'avais pas envie qu'on m'approche, mais plutôt parce que pour l'instant , je n'étais pas dans le bon corps et que ça me rendais nerveuse. D'ailleurs pour être honnête , j'étais plutôt en manque d'affection, vu que je ne pouvais laisser personne m'approcher. Mais ce n'était pas le bon moment. Il ne fallait pas que je laisse quelqu'un s'approcher trop prêt. C'était trop dangereux.

© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 800
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeDim 9 Aoû - 13:47

Time To Kill Until The Next Concert ft. Marilyn Sweeney


Je souris vaguement à l'imitation de l'accent germanique de la jeune femme. Avec sa voix grave, on aurait presque dit un homme... Si j'avais réagi si légèrement, ce n'était pas que je n'avais pas le sens de l'humour, ou que je n'appréciais pas le type d'humour de Marilyn. C'était juste que j'étais beaucoup trop loin. La question qu'elle m'avait posée sur l'origine des groupies, pourquoi elles étaient comme ça, autant dans l'excès, dans l'extrême, avait mené mes réflexion bien au-delà de ce qu'elle pouvait imaginer.

Un peu comme si j'avais fait un rapide voyage dans le temps pour pouvoir lui donner ma réponse.

Pour ce qui était de ma comparaison avec une roue, elle sembla la satisfaire, répondre à ses attentes. C'était ma vision des choses, qu'elle soit la bonne ou pas n'avait pas vraiment d'importance.

J'étais tellement loin que je n'avais pas réalisé que je m'étais rapproché d'elle. Quand progressivement, une tension me dit en quelque sorte revenir un peu à la réalité. Comme si mon contact la raidissait. J'étais une éponge à émotions, tout comme Billy, mais en différent. Je ressentais les choses comme les chiens sentent la peur.

Et soudain, ce fut la chute qui me fit sursauter parce que j'étais aussi surpris qu'elle. Elle était tombée du banc. Loin de me foutre de sa gueule, j'étais plutôt inquiet et m'était levé, pas vraiment vite, parce que tout chez moi marchait un peu au ralenti en ce moment. J'étais déjà dans l'état d'esprit d'avant un concert... C'était le calme avant la tempête. Et finalement, je lui avait tendu la main.

-Tu t'es fait mal?

Une fois qu'elle fut debout, je me rallumai une cigarette. Qu'est-ce qu'il s'était passé, je ne le savais pas vraiment. Je répondais à sa question, elle avait eu l'air gênée puis un peu plus relax, puis de nouveau très stressée. Ça ne m'avait pas vraiment alarmé au début : je vivais avec un chanteur bipolaire... Les changements d'humeur ou de décision, je connaissais...

Je crachai la fumée en remettant mes lunettes de soleil sur mes yeux. J'étais sensible aux émotions et le stress de Marilyn était communicatif. Alors, je m'étais à nouveau caché derrière les verres fumés.

Je penchai la tête sur le côté, la regardant dans les yeux en sachant qu'elle ne pouvais plus voir les miens. Ce n'était pas juste, mais c'était comme ça.

-De quoi tu as peur ?

J'étais sûr que son malaise et sa haine, ou jalousie, envers les groupies étaient liés.

© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeDim 9 Aoû - 17:25

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel



Le fait que tu n'avait pas beaucoup ri à mon imitation ne m'avait en rien vexée , déjà que tu en ris un peu, c'était bien. D'ailleurs moi aussi à ce moment j'étais un peu partie loin dans mes réflexions pour pouvoir comprendre les tiennes. Vu de plus loin, on avait du avoir l'air de deux camés qui faisaient un débat sur "l'orange s'appelle orange parce qu'elle est orange ou la couleur est orange parce que l'orange est orange?" , un truc du genre.

J'étais restée à terre sans trop quoi savoir faire, cachant mes joues rouges de mes deux mains et te regardant entre mes doigts écartés en éventails. Ma réaction avait été ridicule, et j'avais carrément honte. Surtout que je n'avais pas d'excuses pour dévier de la vraie raison , ou du moins si j'en avais en réserve à l'avance au cas où ce genre de trucs arrive, je ne m'en souvenais plus à ce moment donné tellement j'avais été sonnée de ma chute.

Retirant mes mains de devant mon visage, je relevais mon regard vers toi, plutôt surprise que tu m'aide à me relever, bien que ton geste soit tout à fait naturel. Je tendais ma main vers la tienne avec une légère hésitation avant de finir par me dire que tu ne mordais pas et que c'était débile, la saisissant doucement. Me relevant avec ton aide, je remettais ma jupe en place, chanceuse qu'elle ne soit pas beaucoup remontée et passais une main dans mes cheveux avec un petit rire nerveux. A ta première question , je secouais la tête avec un petit sourire.

En te voyant allumer une clope, j'eut soudain envie d'en fumer une autre, fouillant dans mon sac pour en sortir une de mon paquet, ne voulant pas te dévaliser. Je la coinçais entre mes lèvres sur lesquelles le rouge à lèvres s'était un peu effacé après ma glace et ma première cigarette, l'allumant avec mon briquet tout simple. J'expirais la fumée et te lançais un coup d'oeil. Tu avait remis tes lunettes.

Je ne répondais pas tout de suite à ta seconde question, regardant ailleurs en ayant un autre rire nerveux , passant rapidement une main dans mes cheveux. Je ne pouvais définitivement pas te dire que j'avais eu peur que tu ailles trop loin , surtout que ce n'était sûrement pas dans tes intentions tant ton geste était bénin, parce que j'avais eu peur que tu te rende compte que je suis trans! Je trouvais alors une autre excuse qui se rapprochais de la vérité, disant entre deux lattes avec un petit sourire tendu, haussant les épaules.



-Je suis.. Un peu timide et très pudique. Et je suis pas habituée à ce qu'on s'approche aussi près, ça m'a surprise. Surtout que je t'ai pas vu faire en fait. J'dirais pas que j'ai peur, mais que j'suis un peu stressée, tout le temps, alors je suis facile à surprendre, je sursaute facilement.



Et c'était totalement vrai, finalement, ce que je disais. Je n'avais simplement pas dit pourquoi j'étais ainsi. J'espèrais que tu ne me pose pas la question, pour ça.
© Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Cash Izbel
Cash Izbel


Messages : 800
Date d'inscription : 07/10/2013
Age du personnage : 24
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: introverti, gentil, shooté
Song: Nightrain - Guns'n Roses


Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeLun 10 Aoû - 16:59

Time To Kill Until The Next Concert ft. Marilyn Sweeney


Évidemment, la chute avait gêné la jeune femme qui avait tourné au rouge. Mais je ne comprenais pas pourquoi elle avait eu ce brusque mouvement de recul. N'importe quelle autre femme un tant soit peu fan de The Lightening aurait profité de notre proximité pour essayer de m'embrasser, ne serait-ce que sur la joue. Et tout cela ajoutait au mystère Marilyn.

Une fois debout, et alors que je m'étais de nouveau planqué derrière mes lunettes de soleil en allumant une clope, la jeune femme fit de même. J'en profitai pour lui demander ce qui se passait. Mais elle ne semblait pas plus comprendre que moi. Elle mis ça sur le fait qu'elle était stressée de nature. Mais surtout, qu'elle était timide et pudique.

Sa timidité, je l'avais découvert tout seul par le simple fait que dans les coulisse, elle était très discrète bien que toujours serviable. La pudeur allait en général de pair avec ce trait de caractère. Mais ce n'était ni de la timidité, ni de la pudeur que j'avais décelé dans ses yeux au moment où elle était tombée au sol. Non, c'était autre chose, quelque chose qui s'approchait plus de la peur que de n'importe quoi d'autre.

Mais je ne voulais pas la brusquer, encore moins lui faire encore plus peur... Elle tirait sur sa clope trop vite, trop fort. Elle était presque en panique.

Je me retins d'essayer de la toucher encore et me contentai d'un sourire rassurant.

-Tu es très belle, tu ne devrais pas avoir peur. Tu ne vas pas toujours pouvoir rester cachée.

Un coup de sifflet attira mon attention. C'était Lenny qui sortait du centre commercial avec les autres et qui m'appelait à sa façon. Déjà ? Billy ne devait rien avoir trouver d'assez intéressant pour rester devant pendant une heure en se demandant s'il allait l'acheter ou pas. Même pas quelque chose pour Savannah ?? Ça, c'était étonnant...

Mais maintenant qu'ils étaient tous dehors et ensemble, on allait pas pouvoir rester longtemps dans la rue alors que les fans de The Lightening étaient présents en nombre dans la ville.

Fallait qu'on rentre se planquer à l'hôtel jusqu'à l'heure du concert et puis, on avait encore des choses à préparer.

Je fis signe à Lenny d'attendre deux secondes, en imitant parfaitement les gestes que Billy lui faisait quand il voulait encore du temps. Et même d'ici, je vis soupirer notre énorme manager. Pas grave.

Je m'adressai à nouveau à Marilyn.

-Tu risques de gâcher les meilleures années de ta vie. Et en plus, je suis bien placer pour savoir que pour certain, elle est très courte.

Je tendis doucement la main vers sa joue, très doucement.

-N'aie pas peur... Et amuses-toi au concert. Parle à des gars... Laisse-les t'approcher. Ne les prive pas de ta beauté.

Je caressai sa joue et répétai, en approchant doucement mon visage du sien.

-N'aie pas peur.

Ce n'était pas des avances. Je voulais juste qu'elle ait un aperçu de ce qu'elle ratait et pas spécialement avec moi, avec n'importe quel gars ou fille, comme elle voulait. Et j'effleurai juste ses lèvres des miennes. Ce n'était pas un vrai baiser. Je savais qu'un vrai baiser lui aurait fait peur et ce n'était pas ce que je voulais.

Je m'éloignai ensuite, souris, puis allait vers mon BMX pour le relever et monter dessus. Je m'adressai une dernière fois à la jeune femme, sans la regarder.

-Amuses-toi.

© Billy Lighter


Guitars are like women. You'll never get them totally right. ©️ Slash
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Marilyn "Josh" Sweeney
Invité



Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitimeMar 11 Aoû - 19:04

Time to kill until the next concert ft. Cash Izbel



Je ne me rendais pas compte que je tirais trop fort sur ma cigarette, et trop vite, le faisant machinalement. Il est vrai que je devait être stressante à faire ça. J'espèrais que tu ne m'en veuilles pas trop de ma réaction et que tu croit mon excuse à deux balles. Mais bon je me doutais bien que tu n'allait pas avaler ça totalement, vu que tu n'était pas bête. Mais de toutes façons, tu ne devinerait jamais ma transsexualité sans me toucher aux endroits critiques ou sans que je ne te le dise, ou que quelqu'un le fasse. Ce qui était horrible dans cette situation c'est que tu allait sûrement t'imaginer le pire au fur et à mesure. Du genre un bon gros cancer ou que je m'étais faite violée, ce qui n'était pas le cas. Certes j'avais eu des relations sexuelles qui laissaient vraiment à désirer et qui m'avaient dégoûtées avec des homosexuels qui m'avaient pris pour un homme, mais c'était consentant. C'était mes erreurs, pas une agression. Et j'avais plus peur qu'on me rejette et qu'on ne comprenne pas plutôt que peur du fait de coucher avec quelqu'un.

Je m'étais perdue dans mes pensées et je relevais mon regard vers ton visage, cessant de tirer sur ma cigarette et me détendant un peu à ton sourire rassurant, t'en faisant un en retour, bien moin crispé que les autres. Je pensais que c'était terminé. Mais à tes paroles, mon sourire se fit un peu plus crispé, de nouveau, alors que mes joues se recoloraient légèrement de rouge.


- Ah. Euh.. merci ?


Je n'étais pas habituée aux compliments simple comme ça, pas du tout. Ca me faisait plaisir, mais ce qui avait crispé mon sourire, c'était le "tu ne peux pas rester cachée pour toujours. Alors que tu avait dit cela, j'avais eu un pic d'anxiété. Je savais très bien que je ne pouvais pas me cacher pour toujours. Je savais que tu ne parlais pas de la même chose à laquelle je pensais, mais moi je savais , ce que je cachais exactement. Et ce n'était pas ma beauté, c'était ma difformité.

Je tournais mon visage vers l'endroit d'où venait le coup de sifflet également, haussant les sourcils et sortant de mes pensées, passant une main dans mes cheveux avant de te regarder de nouveau. Tirant une latte sur ma cigarette, j'expirais doucement la fumée en faisant légèrement la moue. Certes, cette conversation devenait un peu stressante pour moi, mais je n'avais pas vraiment envie que tu parte maintenant, parce que j'aimais bien ta présence. Elle était reposante , enfin... Quand tu n'essayait pas de percer mon mystère!

Tu recommençais à me donner des conseils, et je baissais la tête avec un petit sourire triste, la secouant légèrement. C'était touchant, d'un côté, mais tu ne savait pas du tout quel était mon problème. Et ça me serrait un peu le coeur de me dire que, si tu le savait, tu ne dirait pas forcément ça et peut être même que tu serait dégoûté de ma personne. J'avais le droit à des conseils, des petit mots rassurants, mais était-ce seulement parce qu'on me croyait normale et timide ? Je ne me cachais pas par simple pudeur, je cachais surtout ce truc difforme que j'avais entre les jambes et que je n'étais pas censée avoir du tout.

Relevant mon regard vers toi de nouveau, je soupirais légèrement, haussant les épaules avant d'hocher la tête histoire de te rassurer . Alors que je savais très bien que non, je n'allais pas suivre tes conseils, tout simplement parce que je ne pouvais pas. Je ne pouvais vraiment pas, et ça me faisait vraiment souffrir au quotidien, de gâcher en effet ma jeunesse ainsi à cause d'un problème qui n'était même pas ma faute et que je devais subir comme une malédiction jusqu'à ce que j'ai assez d'argent pour régler tout ça.

Je te regardais t'approcher, fronçant légèrement les sourcils et me tendant . Ce n'était pas que je n'aimais pas ce genre de gestes, mais plutôt que j'avais l'impression d'être une imposteuse, une menteuse, d'être dégoûtante. Car je me disais que si mon secret était connu , personne ne ferait ça. Donc c'était aussi par respect par rapport aux autres que je ne me laissais pas approcher, en plus que ce soit pour préserver mon secret dont j'avais honte, énormément.

Je me concentrais sur ta main qui caressait ma joue, me disant que tu allait sûrement m'embrasser le front ou une connerie du genre. Et heureusement que tu ne tentait pas un vrai baiser , car je ne savais pas du tout comment j'aurais réagis. Au contact de tes lèvres qui effleuraient les miennes, je me raidissais avant de me détendre d'un coup, paniquant légèrement et piquant un énorme fard, ma main lâchant ma cigarette qui tombait au sol. Je ne savais plus du tout quoi dire ou quoi faire. Ca faisait très longtemps qu'on ne m'avait pas approché aussi près, qu'on n'avait pas touché mes lèvres.

Je savais ce que je ratais , et ça me serrait le coeur de le savoir, justement. Car je n'y pouvais rien, j'étais en cage dans mon propre corps. Et voilà que tu me le rappelait clairement, que tu me disait de m'amuser. J'aurais aimé, je ne pouvais pas. Je savais que c'était de bonne intention que tu me disait ça, mais du coup, je me retrouvais plantée au milieu du centre commercial, ma clope à terre, et une boule dans la gorge.

Attends, quand est-ce que j'avais assez baissé ma garde pour que tu puisse faire ça, déjà ? Ca avait été une très mauvaise idée. Ma bonne humeur m'avait quittée pour un moment. J'espérais qu'elle revienne pendant le concert.

Revenant à moi même, je ramassais ma cigarette et l'écrasait dans un cendrier avant de te regarder partir, soufflant et passant une main dans mes cheveux, et disant avec un petit temps de retard, même si tu ne pouvait plus m'entendre, par réflexe.


- A plus tard, Cash.


©️ Billy Lighter
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]   Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Time to kill until the next concert. [PV Cash Izbel][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Tournée The Lightening/Roadtramp 1981/1982-