AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Not Today... [PV Timmy][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 28 Juil - 15:18

Not today... ft. Timmy Evans


Je venais de me réveiller en sursaut et je ne me sentais pas bien du tout. J'avais mal au crâne, j'étais nauséeux, j'avais mal au ventre. En fait, ça aurait été plus facile de dire là où j'avais pas mal. Ça faisait longtemps que je ne dormais plus dans mon lit, mais dans mon fauteuil où je passais le plus clair de mon temps. Je restai un moment là, la tête en arrière, à me frotter les yeux dont j'avais l'impression qu'il allaient essayer de foutre le camp de mes orbites sous la pression régulière des battement de mon cœur.

Bref, j'étais atteins d'une bonne vieille cuite. Fallait pas demander comme j'avais exagéré. Parce que le truc, c'est qu'avec l'habitude, le corps décide de limiter les signaux d'alarme. Ce qui fait que de temps en temps on se dit : putain, je boirai plus jamais. Même si la semaine d'après, on recommence. Au moins, on perd pas le nord.

A moins de nier ces signaux et de forcer, ce que je faisais depuis des années. Alors ça s'était arrêter et je n'avais pratiquement plus de limites.

Sauf des fois comme aujourd'hui.

Il n'y avait aucun bruit dans l'appartement. Pas de voiture, pas de voisins gênants en train de s'engueuler ou de baiser... Non. Rien. Tout était calme. Pour la bonne et simple raison que j'étais sourd depuis 1971.

Une fois que mes yeux semblèrent vouloir rester en place, je relevai la tête, puis me penchai en avant pour chercher après mes sonotones que j'avais du poser soit sur la table de chevet à côté de moi, soit  sur celle qui était devant.

Mauvaise idée. Pas le temps de les prendre. Je dus courir jusqu'au chiotte pour vomir. Et chaque fois que ça arrivait, parce que ça m'arrivait très rarement, quoi qu'on puisse croire, je flippais à mort. Parce que justement, je me demandais quand ça allait me tuer. Et chaque fois, je pensais que c'était la bonne. Sauf que j'avais une trouille bleue de crever.

Après quelques spasmes, je restai penché au dessus des chiottes un bon moment. Ça faisait toujours bizarre de gerber sans s'entendre gerber. Ce n'est que quand je recommençai à somnoler là que je me dis que ça devrait aller. Que j'allais y échapper encore une fois. Et que je finis par me relever doucement. Et malgré le mal de crâne que j'avais, j'avais les idées plus claires que je ne les avais jamais eues depuis un bon moment.

C'était toujours dans ces moment-là que je décidais de faire deux ou trois choses constructives, comme si je savais que je venais encore de gagner un petit sursis. Comme un début de reprise en main, mais qui ne durait jamais que quelques heures.

Je passai sous la douche. Le bac était poussiéreux parce que la dernière que j'avais pris remontait à quelques temps... Je ne savais plus compter en jours à cause des fenêtres que j'avais colmatées. Je ne savais même pas si on était la nuit ou le jour.

Une fois que je fus propre et que j'eus enfilé un treillis que j'avais pas encore mis, mes vieilles combat shoes et un t-shirt kaki qui datait lui aussi de ma dernière machine, je trimballai mes fringues sales jusqu'à la machine qui était dans la cuisine. Avec une main tremblante, je mis la foutue poudre dans le foutu truc et enclenchai la machine.

A vide.

-PUTAIN DE MERDE!

Et je shootai dans la machine, comme si c'était de sa faute, avant d'essayer de l'éteindre comme je pouvais.

Une fois fait, je recommençai. Avec les vêtements dans la machine cette fois-ci.

J'en revenais pas comme ça faisait du bien d'être propre. J'en profitai ensuite pour faire un vague rangement qui consistait à mettre tous les déchets qui traînaient dans un sac poubelle. Et voilà, ménage fait. Un rapide check up pour voir ce qui me fallait au magasin, puis j'allais me préparer à traverser la route. Je pris une des clopes qui me restait, l'allumai, pris mon sac poubelle, le jetai sur mon épaule, pris mes clés, les enfonçai dans la serrure, puis...

-Pfff. Putain de merde...

J'avais oublié mes appareils auditifs. Impossible de faire les courses sans. Je les pris, les mis un à la fois... Et là, tout le boucan recommença.

Eastside, le retour. Entre le voisin du dessous qui faisait gueuler sa gonzesse à coups de bassin, le chien d'en face qui hurlait à la mort, les ados perdus qui traînaient dans la rue... Bref, beaucoup de bruit pour pas grand chose.

Je recommençai la manœuvre et descendis jusque dans la rue avec ma clope et mon sac poubelle. Mais sans emmerder personne. J'allais pas gueuler au voisin d'en dessous de faire moins de bruit alors qu'il me suffisait d'enlever mes appareils pour ne plus les entendre.

Quand je sortis de l'immeuble, je fus surpris par l'air frais et il faisait nuit. J'allais devoir me rabattre sur le night shop d'en face. Je posai mon sac pour que le camion la prenne je sais pas quand... Puis restai un peu là, appuyé contre l'immeuble à simplement respirer l'air du dehors filtré par ma clope pour que la différence d'air de me tue pas trop vite.

Puis je m'activai. J'hésitai, comme à mon habitude, à traverser la route, me fiant plus à mes yeux qu'à ce que j'entendais. Même s'il n'y avait pas grand chose comme bagnoles à cette heure-ci.

J'entrai ensuite dans le magasin, saluant Brenda qui me fit remarquer que j'étais pâle... Ben ouais... et commençai à faire le tour.

-Coca... Coca. Clopes... et quoi encore ? Bières, j'ai...

© Billy Lighter











SNIPER




Dernière édition par Evan "Sniper" Kurtz le Jeu 6 Aoû - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMer 29 Juil - 18:48

Not Today... ft. Evan "Sniper" Kurtz


J’avais passé ma soirée au Dizzy Warhol en plein milieu de l’Eastside. Je n’étais pas friand de cet endroit remplis de petites rues et de dealers à tous les coins. Je n’avais pas peur des agressions ou autre chose, cela aurait été ridicule. Je n’aimais juste pas cette ambiance dépravée que m’offrait l’Eastside.

Je ne pouvais, malgré tout, pas raté les nombreux groupes qui passaient au Dizzy Warhol. Nous étions vendredi et il y avait des chances pour que je trouve des groupes valables ce soir. Etant libre de Ricci depuis qu’il était en tournée, je voulais être au courant de l’émergence de certains groupes avant lui.

Ce soir, j’ai été chanceux. Deux groupes avaient un très bon niveau et semblait plaire au public du Dizzy. J’avais soigneusement noté leurs noms sur un papier afin de pouvoir les revoir à nouveau et me faire un jugement plus juste. Il était rare que je saute sur un groupe après la première écoute. Cela ne marchait pas comme ça.

Je m’étais laisser aller à rester au Dizzy Warhol jusqu’à la fermeture à 4h du matin. Je n’avais plus fait cela depuis que j’étais avec Eileen. Je préférais passer mes soirées avec elle. Hélas, elle était prise par la tournée et je regrettais parfois de l’avoir laissé aux griffes de Daniele Ricci. J’espérais ne pas le regretter à son retour. Je faisais confiance à Eileen, mais j’avais beaucoup moins confiance en Daniele.

A 4h du matin j’étais très fatigué. La soirée avait été fructueuse et rafraichissante musicalement mais mon estomac réclamait. Etant donné l’heure qu’il était, c’est vers un night shop que je me dirigeai. Je pourrais y acheter un croissant ou l’autre pour me caler avant de rentrer chez moi et d’aller dormir un peu.

J’étais entré dans le night shop. La caissière me salua, elle était très souriante. Je la saluai à mon tour lui offrant mon sourire. Je ne pensais pas rencontrer quelqu’un d’aussi poli dans l’Eastside. A croire qu’il ne fallait pas se fier à ce qu’on entendait.

Je parcouru les rayons à la recherche d’un croissant. Un autre homme faisait, lui aussi ses courses non loin de moi. Il avait l’air mal en point et semblait avoir du mal à tenir sur ses jambes. Nos regards se croisèrent et j’eu comme un petit sursaut. Ses yeux me disaient quelque chose et ma mémoire se mis en route soudainement afin de retrouver dans quel contexte je les avais vu. Pendant que j’essayais de me remémorer cela, je continuais mes courses tout en jetant de temps à autre des petits regards vers cet homme.

Sniper. Cela m’était revenu d’un seul coup. L’ancien chanteur et guitariste de The Army n’était qu’à quelque mètre de moi. Il avait bien changé mais son regard était resté le même qu’à l’époque où son groupe faisait fureur. Je me rappelle avoir commencé à écouter The Army à mon arrivée à Los Angeles. Ils étaient au sommet de leur gloire mais cela n’a guère duré. La perte d’audition de Sniper avait mis fin à la carrière du groupe. C’était dommage, c’était un très bon groupe. J’appréciais leur vision de la guerre. J’appréciai bien moins leur ancien manager. Même si, à l’époque, je n’avais aucune idée que j’allais devenir le rival de Ricci.

Je m’approchai de lui, suffisamment pour qu’il voit que je m’adressais à lui.

-Je ne pensais pas trouver une ancienne rockstar dans un night shop, au milieu de l’Eastside à 4h du matin.

Il était dans un état pitoyable et la vie ne semblait pas l’avoir épargné. Si je pouvais lui soutirer quelques informations sur Ricci. Quelque chose capable de détruire sa réputation, j’étais prêt à lui parler pendant des heures.

Je lui tendis la main.

-Timmy Evans.
© Billy Lighter


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Ven 31 Juil - 12:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMer 29 Juil - 19:46

Not today... ft. Timmy Evans


J'avais vaguement tourné la tête vers l'entrée du magasin quand la clochette avait retenti. On savait jamais quand on allait se faire braquer ici. Mais comme le gars qui venait de rentrer avait rien d'un braqueur, ni d'un simple citoyen de l'Eastside d'ailleurs, je me désintéressai vite de lui pour essayer de me concentrer sur mon problème actuel qui me semblait bien plus intéressant. D'autant que je savais que c'était pas bon de croiser le regard des gens trop longtemps. Surtout ici.

Ouais, parce que j'étais arrivé au rayon des biscuits juste à côté desquels il y avait les chips. Et j'étais devant un dilemme. J'allais prendre quoi ? Chips au sel, ou biscuits au chocolat. Une chose était sûr, maintenant que mon estomac s'était vidé de son contenu, il voulait que je le remplisse. J'allais donc obéir, mais j'allais mettre quoi dedans ? C'était quoi le plus agréable à vomir ? Chips ou chocolat ?

Va pour le chocolat.

Super, Sniper, mais alors il y avait un autre problème : j'étais trop petit pour attraper la boîte et j'avais plus assez d'équilibre pour grimper sur la première étagère du rayon sans faire tout tomber en arrière. Sans savoir si l'étagère elle-même allait tenir le coup sous mon poids.

Je regardai autour de moi... Pas de casier vide qui traînait, pas de tabouret et Brenda était plus petite que moi... Mon regard se reporta sur l'inaccessible boîte et je murmurai à son attention.

-Merde... Chier...

Au moment où j'étais près à me rabattre sur autre chose, l'homme qui faisait ses courses s'approcha de moi. Et mon cœur se mit à battre plus vite. Qu'est-ce qu'il me voulait celui-là ? J'avais pris l'habitude d'être invisible depuis un moment et je devais dire que c'était pas si mal. Je détournai le regard, espérant qu'il allait juste passer derrière moi et me laisser en tête à tête avec ma foutue boîte.

Bien essayé, Sniper.

Sauf que c'était raté. Je me forçai à ne pas porter mes mains à mes appareils auditifs qui me complexaient, surtout devant quelqu'un qui m'avait reconnu, ce qui m'arrivait de plus en plus rarement. J'avais plus la même coupe, j'avais vieilli d'au moins 10 ans, mais j'étais gentil avec moi-même, pour le coup... Et puis... Ben... Je vivais dans l'Eastside... Et puis, plus personne écoutait The Army.

Je lui répondis sans le regarder, fixant ma boîte... enfin, c'était pas encore ma boîte... mais bon...

-Ouais... Faut croire que ça arrive...

Il m'avait tendu la main, attirant mon regard vers celle-ci avec un air perplexe.. Il s'appelait Timmy Evans, qu'il disait. Pourquoi ? C'était sensé me dire quelque chose ? Sorry, mon pote, mais ça fait un bail que j'ai perdu le fil de l'histoire... Tout ce que je savais, c'était que Ricci était à Las Vegas parce que le gosse d'en face arrêtait pas de chialer qu'il avait pas les thunes pour aller voir Roadtramp en concert. Et que Roadtramp était le groupe de Daniele Ricci actuellement.

Mes yeux passèrent de sa main, à son regard, puis à ma boîte. Ce mec était grand, bien habillé, avec goût et des matières qui devaient coûté la peau du cul et il avait un accent anglais...

Il puait le manager à 100 mètres et j'avais déjà donné dans le manager à accent...

Mais il était grand.

Mon regard se retourna vers lui avec un air interrogateur et mes lèvres se pincèrent en une expression un peu gênée...

-Vous pourriez m'attraper ce truc ? S'il vous plait ?

En lui demandant ça en pointant mon doigt vers la boîte de biscuits et en lui laissant voir le spectacle que j'étais maintenant, je lui prouvais par A+B qu'il n'y avait plus rien à tirer d'un gars comme moi. Peu importait ce que j'avais été avant.

© Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeVen 31 Juil - 12:57

Not Today... ft. Evan "Sniper" Kurtz


Sniper peinait cruellement à attraper une boite qui était trop haute pour lui. Ce spectacle était navrant quand on pensait à ce que cet homme avait fait par le passé.  Au sommet de sa gloire c’était un chanteur et un guitariste d’exception. Aujourd’hui, il n’était plus que l’ombre de lui-même.

Je m’étais approché de lui dans le but de lui parler. C’était intéressant de pouvoir discuter avec une personne qui avait été rockstar un jour et qui, désormais, trainait dans l’Eastside. Surtout qu’Evan Kurtz avait eu comme manager Daniele Ricci. Cela pouvait me valoir des histoires intéressantes. C’est donc avec de petites idées derrière la tête que j’avais engagé la conversation avec Kurtz.  

Ma remarque sur l’heure et l’endroit était la bienvenue pour lui montrer que je connaissais son identité sans la crier sur tous les toits.

-Cela arrive, j’en conviens.

D’autant plus dans ce cas-ci étant donné que Kurtz ne devaient plus avoir un compte en banque très fourni. J’avais appris aussi que ses amis étaient morts. Il était le dernier membre de The Army vivant. Les journaux people avaient annoncé toutes ses morts dans une petite rubrique en bas d’une de leur page.

Je m’étais présenté mais il ne me serra pas la main. Je la retirai après un moment. Il ne semblait pas me connaitre. Peut-être ne suivait-il plus l’actualité musicale. Cela serait bien compréhensible vu son statut actuel. Je ne m’étais pas vexé, je n’étais pas Daniele Ricci, après tout.

Le regard d’Evan se faisait gêné. Il ne cessait de regarder avec insistance cette boîte qu’il essayait d’attrapé depuis tout à l’heure. Il me demanda poliment de la lui attraper.

-Bien sûr.

Sans aucune difficulté, je m’emparai de la boîte de biscuits et la tendit à Sniper. Je m’étais forcé de sourire poliment même si la personne qu’était devenue Kurtz me paraissait bien ravagé.

-Je suis manager pour MTI. Je m’occupe actuellement de The Burning Fire. Je sais qui vous êtes, vous avez fait le bonheur de BSC pendant plusieurs années. Vous aviez du talent, j’écoutais votre groupe quand j’étais à l’Université.  

Je ne souriais plus afin de retrouver mon sérieux. Pour l’instant, la vérité était tactiquement la meilleure solution pour approcher Evan.

-Votre groupe n’a pas eu de chance. La fin est même dramatique. Avoir tout et le lendemain plus rien... La célébrité à ses grands inconvénients. L’un d’entre eux est le risque que cela soit éphémère.

Si Kurtz avait du ressentiment, lui rappelé ce qu’il a été et ce qu’il est maintenant devait le faire se dévoilé un peu. Un sursaut d’orgueil l’aiderait à cela.  
© Billy Lighter


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Sam 1 Aoû - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeVen 31 Juil - 13:43

Not today... ft. Timmy Evans


Vu comment j'avais réagi à la présentation d'Evans, j'aurais compris qu'il m'envoie chier avec ma boîte. Mais ce gars était d'une politesse toute britannique et accepta de m'aider. Une fois que j'eus ma boîte en main, je fus déjà de meilleure humeur. J'avais gagné la petite bataille du jour. Et au point où j'en étais, j'étais heureux quand j'obtenais parfois ce que je voulais. Alors si pour moi une boîte de biscuits était déjà une victoire, j'aurais pas su qualifier le droit de voir la gamine un peu plus souvent...

-Merci...

Je calai ma précieuse boîte sous mon bras et tendis enfin la main vers le dénommé Timmy Evans. Et on se serra la main alors qu'il m'annonçait être manager.

-Ah... J'aurais dû parier...

A une époque, j'avais adoré parier. Souvent avec Daniele où l'enjeu était des bouteilles d'alcool, il y avait aussi eu ce pari à Las Vegas avec cette fille dont j'avais oublié le nom, lors de notre première tournée... Ouais, je jouais pas vraiment à des jeu d'argent cependant, c'était plus des pari où on me pensais pas capable de faire quelque chose. Et souvent, je gagnais.

Un sourire nostalgique s'était dessiné sur mon visage à l'évocation de ces souvenirs. C'était fini tout ça, depuis longtemps.

La conversation aurait pu s'arrêter là, sur un « j'ai pas tot suivi, désolé, faut que j'y aille... ». Mais bizarrement, une partie de moi demandait à ce que je reste là à parler avec ce mec, même si c'était un manager. J'en avais rien à foutre que c'était un manager. C'était juste quelqu'un qui voulait discuter. Et j'avais besoin de parler, de voir autre chose que mes quatre murs. C'était pratiquement devenu vital pour mon cerveau dont certaines cases s'étaient mises en standby depuis un moment.

-Je connais pas The Burning Fire... Trop neuf, à mon avis... MTI je connais... Toujours rivaux de BSC ?

Sans blague ? J'étais peut-être un alcoolique fini, mais j'étais pas encore devenu totalement débile. J'avais pas été une rockstar longtemps, mais je savais que se jouais une véritable guerre entre les maisons de disque. Et j'étais probablement une aubaine pour ce Timmy Evans. Parce que j'étais le dernier survivant du plus gros échec de BSC.

Et paradoxalement, c'était un peu grâce à The Army que BSC était arrivé au niveau de MTI à l'époque. Alors même qu'aucun d'eux ne croyait en Daniele Ricci.

Timmy Evans enchaîna en plaignant mon groupe et tout ce qui lui était arrivé. Il disait que le risque de la célébrité, c'était que ce soit éphémère et ça me fit tiquer. Je regardai Timmy droit dans les yeux. Mon regard n'était plus vraiment aussi percutant que quand j'étais plus jeune, mais là, pendant une seconde, ce fut le cas.

J'avançai dans le rayon, en quête du reste de ce qui me fallait. Puis fallait pas que je prenne racine.

-C'était pas sensé finir comme ça...

Ouais, c'était pas comme si on avait merdé, qu'on l'avait choisi, qu'on était tombé en manque d'inspiration ou que notre alcoolisme avait fait qu'on était devenu ingérable. Au contraire, on était tellement pleins la plupart du temps qu'on avait laissé toute la gestion à Ricci, et qu'on faisait tout ce qu'il demandait... A un rythme beaucoup trop soutenu.

-C'est à cause de la clim'... Mais on avait encore plein de chansons...

Je m'étais arrêté devant le rayon où il y avait les bières, les contemplant. Ouais, on avait encore des chansons et des riffs au moins pour deux albums complets qui étaient jamais sortis. Je devais avoir ça quelque part dans le chaos de mon appartement.

-C'était pas vraiment notre faute... Daniele a pas su mettre les limites. Daniele, c'était notre manager...

J'aimais bien remettre tout sur la gueule de Daniele, j'avais été jusqu'à dévaster sa villa pas plus tard que la semaine dernière alors que j'avais été pris d'une crise de colère en me remémorant, à cause de l'abus d'alcool, les funérailles presque consécutives de Nuts, Cap et Sherman.

-C'est comme ça...

Et rien que d'y repenser, j'en sentais les larmes me monter aux yeux.
© Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeSam 1 Aoû - 13:18

Not Today... ft. Evan "Sniper" Kurtz


La politesse était quelque chose d’acquis par Sniper. Après m’avoir demandé gentiment de lui donner la boîte de biscuits et que j’ai accédé à sa demande, il me remercia. Cela avait le don de me plaire et ne me donna que plus envie de mieux connaitre cet homme.

Je me présentai comme étant manager de The Burning Fire chose qu’Evan avait vraisemblablement senti. Je ne sais pas si ses mes manières anglaises qui l’avait mené sur la piste ou bien si c’était parce qu’il avait fréquenté des managers pendant plusieurs années. Cela ne lui évoquait pas tant de haine, mais plutôt de la nostalgie. Cet Evan devait être bourré de souvenirs, bons comme mauvais. A moi de l’amener à évoquer quelques-uns de ces souvenirs.

Evan ne connaissait pas The Burning Fire. Pourtant, cela faisait plusieurs années déjà que The Burning Fire avait conquis le cœur de fans du monde entier. Sniper devait être déconnecté de la réalité depuis un certain moment. J’aurais été triste pour lui si j’avais été doué de compassion.

-Oui nous sommes toujours d’éternels rivaux. Bien que dernièrement cette rivalité est cachée par cette tournée organisée par les deux maisons de disques. Elle n’est qu’une raison de plus pour pouvoir se tirer dans les pattes.

Je parlais de cette tournée avec dédain car je savais qu’elle sortait tout droit de l’esprit tordu de Ricci. Ce même manager qui avait, autrefois, mener The Army. Evoqué la célébrité et ses méfaits était une manière de pousser Evan à parler et à se révolté sur sa vie. C’est ainsi que j’allais en apprendre beaucoup.

Il avança au travers des rayons et je me pressais de me mettre à ses côtés afin de suivre son mouvement. Ma petite provocation porta ses fruit, Evan mettait en cause la climatisation de quoi me faire plisser les yeux pour réfléchir. The Army avait pourtant encore des chansons à sortir. Il en parlait avec émotion et regret, des émotions qui ne m’atteignaient pas. Tout ce qui comptait pour moi était de savoir et je jubilai intérieurement que Sniper évoqua Daniele et les limites qu’ils n’avaient pas su mettre.

-Je connais Ricci. Il n’est pas connu pour ses limites, en effet. Mais était-il vraiment coupable ? Je me rappelle qu’à l’époque on évoquait vos problèmes d’auditions comme étant la cause de la fin de The Army.

Je n’étais pas dupe, des problèmes d’auditions aussi graves ne pouvaient venir d’un seul coup comme ça. Il devait il y avoir une cause.

-La climatisation ne rend pas sourd, je me trompe ?

Evan contemplais les bières. C’était certainement ce qu’il prenait à la place de l’eau.  
© Billy Lighter


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Dim 2 Aoû - 13:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeSam 1 Aoû - 16:47

Not today... ft. Timmy Evans


J'avais l'impression de causer comme un charretier à côté de ce mec, Timmy Evans. Déjà, son accent lui donnait quelque chose de snob qui me rappelait bizarrement Daniele. Des manières de riches, même si Timmy et l'italien avaient des manières différentes de le laisser paraître. Nous aussi, on avait été riches, pendant un temps. On avait eu une villa chacun, des belles bagnoles... Mais on avait jamais oublié d'où on venait... Daniele non plus, en vérité, vu qu'il venait du monde le la jet set européenne ou je savais pas quoi.

Puis j'étais devenu sourd... Alors j'avais commencé à boire ce que j'avais comme thunes, j'avais parié le reste en sachant très bien que j'allais perdre. Et tout l'argent que j'avais gagné sur cinq ans de célébrité et avec lesquels j'aurais pu continuer à vivre correctement et élevé Jess... Pouf... Parti en fumée.

Et pendant ce temps-là, les autres étaient morts un par un, aggravant à chaque fois les conneries que je faisais...

Timmy parlait d'une tournée. J'avais pas tout suivi parce que rien que de le voir, j'étais assailli de flashback. Mais après tout, ça faisait 10 ans que j'avais pas croisé de manager... Parce qu'aucun manager ne pouvait s'intéresser à un guitariste sourd et alcoolique.

Je finis par prendre un pack de six bières.

-La tournée... Celle de Las Vegas ?

J'appelais ça la tournée de Las Vegas parce que Jack me cassait les couilles avec son foutu Roadtramp à Las Vegas. Je regardai Timmy d'un air perplexe. Y avait rien à faire, j'avais fait partie de ce monde et les réflexes revenaient vite... Les questions aussi.

-MTI et BSC, ensemble ? Va y avoir des morts... Qui a eu cette idée de génie ?

J'avais même gardé les vieilles expressions de Daniele, dis donc. On ne s'était en fait jamais rendu compte combien Daniele avait été important dans la vie du groupe.

Vinrent ensuite les questions auxquelles je ne pouvais pas couper. Je pensais pouvoir satisfaire mon interlocuteur avec cette histoire de clim' qui n'était pas vraiment un mensonge, mais il manquait un paquet de données à cette histoire.

Je tiquai quand Evans affirma qu'il connaissait Daniele. Qui ne connaissait pas Daniele ? Tout L.A. le connaissait. Y avait connaître et connaître...

-Vous le connaissez comment ? Style lu dans les journaux ou style je vais aller vandaliser sa baraque...

J'étais tellement à côté de mes pompes que je ne me rendais même pas compte que ce que je disais pouvait m’attirer des ennuis... Comment un gars qui n'a aucune idée de qui est The Burning Fire pouvait savoir que la villa Ricci avait été vandalisée ? Mais toutes ces réflexion me passait bien loin au dessus de la tête.

Et j'étais pris dans le jeu de Timmy Evans. Celui-ci affirmait qu'à l'époque, on avait dit que c'était ma surdité qui avait signé la fin de The Army.

-C'est pas faux.

Quant à la climatisation qui ne rendait pas sourd... Je posai ma boîte de biscuits et mes bière sur un rayon pour faire face à Evans. Je rougissais un peu parce que j'aimais vraiment vraiment pas parler de ça. Y avait que Jack qui pouvait se marrer avec ça. Parce que Jack valait pas mieux et lui avait toutes ces capacités.

Et j'avais vraiment envie de clarifier les choses. Parce qu'après ce qui était arrivé, j'avais plus jamais voulu donner d'interview, et je n'avais plus voulu apparaître en public. Jamais.

-J'avais une otite depuis deux semaines en 71 et j'avais pas le temps de la soigner. C'était pas la première fois. Et on pensait que ça allait aller comme toutes les autres fois.

Je reposai mes yeux sur ma bière et jouai nerveusement avec l'emballage plastique.

-Ben pas cette fois là...

Les mots de Daniele le soir de ce foutu dernier concert où on avait joué qu'une chanson me revint en tête....

-Plus que trois dates... Et tu pourras revoir ta gosse, qu'il disait...

Je relevai mes grands yeux bleu-vert sur le manager anglais.

-Je devrais pas vous raconter ça, hein... Vous êtes de chez MTI, tout ça...

Je frottai mon nez et mes yeux. J'avais un de ces mal de crâne...

-Vous cherchez quoi ? Je suis plus assez intéressant pour être suivi par les gens comme vous alors... Vous foutez quoi dans l'Eastside ?
© Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeDim 2 Aoû - 13:26

Not Today... ft. Evan "Sniper" Kurtz


Evan s’était emparé d’un pack de bière tout en écoutant ce que je lui disais. Il n’était pas réticent à la conversation ce qui était un bon point. Je n’aurais pas aimé me retrouver face à un mur muet. Nous parlions de la tournée qui engage les deux maisons de disques rivales.

-C’est bien cela. Le premier arrêt est Las Vegas mais il y aura d’autres dates.

Je n’avais rien n’à lui apprendre à ce sujet, il savait aussi bien que moi comment se déroulait une tournée. Je ne lui faisais pas l’offense de tout expliquer car de toute façon cela aurait été superflu. Nous en vîmes à parler de la rivalité en elle-même et Evan semblait être conscient de tout ce que cela impliquait et des risques que les deux managers rivaux avaient pris. Je souris, j’étais entièrement d’accord avec lui. Il risquait d’y avoir des morts et, peu importe le camp, cela serait à mon avantage.

-A votre avis ! Les rumeurs disent que c’est Ricci qui a eu cette idée. Cela ne m’étonnerait guère.

Le mot génie, employé à outrance par Daniele Ricci, sonnait mal dans mes oreilles parce que j’avais l’impression d’entendre le manager italien. Sniper avait pris certaines des expressions favorites de Ricci avec le temps, il semblerait.

De mo plein gré je révélais que je connaissais Ricci ce qui poussa Evan à me demander comment je connaissais le manager italien. Ce qu’il me dit me mit la puce à l’oreille. Comment un homme qui ne connaissais pas The Burning Fire et qui, donc, ne lisait pas réellement les journaux, savait-il que la villa Ricci a été vandalisée il y a peu ? Ceci était autant intriguant que suspect et je gardais cette information dans un coin de ma tête. De quoi m’arracher un sourire amusé.

-Je le connais parce que je suis manager et qu’il arrive que nous nous rencontrions à des concerts ou à des fêtes mondaines. Il m’arrive aussi de le rencontrer à certains clubs quand nous cherchons de nouveaux talents.

Nous en vîmes à parler du passé et de ce qui avait réduit The Army à rien du tout. Evan évoqua la climatisation mais cela me laissa dubitatif. Je poussais Evan à m’en dire plus et à connecter tous les liens. Cela le faisait rougir de honte mais je restais de marbre. Une otite mal soignée aurait été la cause de sa surdité. La soignée à temps aurait été suffisant pour que The Army continue sa carrière. La nervosité chez Evan était palpable mais je ne pipais pas mot écoutant toute l’histoire. Les mots de Daniele, dit à l’époque, traversèrent les lèvres de Sniper. Tout était là, Daniele avait poussé son groupe à continuer la tournée malgré le mauvais état dans lequel étaient ses poulains. Il a préféré sa petite gloire personnelle à l’intégrité de son groupe. Il a joué sur un accident de circonstance pour garder sa réputation de winner.

Sniper arrêta son récit ici se rendant compte qu’il était en train de tout révéler au rival de Ricci. Il était plus que temps de m’expliquer, j’en savais déjà beaucoup et saupoudrer tout cela de mensonge pour combler les trous était envisageable.

-J’étais dans l’Eastside car j’ai passé ma soirée au Dizzy Warhol afin de repérer de nouveaux talents. C’est donc un pur hasard si je vous ai rencontré.

Le mieux était de libérer quelque carte. Si Ricci était bien coupable de la fin de The Army et qu’Evan était bien le vandale de la villa Ricci, alors il était évident qu’Evan ne portait pas Ricci dans son cœur.

-Ricci est un calculateur qui ne pense qu’à lui. Il ferait tout pour que sa réputation reste ce qu’elle est actuellement. Je dois avouer ne pas aimer ce personnage au-delà de notre rivalité naturelle.

Je restais très sérieux pour que le message soit plus percutant. Evan ne devait pas prendre à la légère ce que j’étais en train de dire.

-Forcer votre groupe à continuer une tournée alors que vous étiez malade est inacceptable. Mais le pire c’est que personne ne sait que Ricci est responsable. Tout le monde pense à un malencontreux accident. Depuis il n’a cessé de se reposer sur la gloire laissée par The Army pour s’approprier d’autres groupes et devenir la figure de proue de BSC. Vous qui avez vandalisé sa villa devez certainement rêver d’une petite vengeance, je me trompe ?

Je venais de jouer plusieurs cartes importantes. Si Evan marchait avec moi nous pourrions faire des grandes choses. Son histoire se devait d’être connue de tous et j’avais Amon Sørensen pour m’y aider.  
© Billy Lighter


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Mar 4 Aoû - 13:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 4 Aoû - 12:08

Not today... ft. Timmy Evans


Timmy Evans m'appris que la merveilleuse idée de réunir deux maisons de disque rivales pour une tournée venait de Ricci. Et j'en eus des frissons tout le long du dos. Les années avaient passé depuis notre dernière tournée qui avait foiré. J'avais espéré que Daniele avait grandi et gagné en maturité un peu plus que moi. Mais cette nouvelle m'apprenait que c'était peut-être loin d'être le cas... Ou alors...

Ou alors, Daniele récidivait, tout simplement. Et tout le monde allait tomber, pendant que lui continuerait à grimper.

Je me frottai à nouveau les yeux, soupirant. Roadtramp, c'était le nouveau petit groupe avec lequel Daniele était parti à Las Vegas, si j'avais bien suivi les divagations de Jack. Et je croisais les doigts intérieurement pour que ces gars s'en sortent sans encombre. Et aussi qu'ils s'amusent un maximum, ce qu'ils n'allaient pas manquer de faire en compagnie de notre ancien manager...

La prochaine fois que je verrais mon père, je lui demanderai de me ramener un album de Roadtramp.  

Quant à la façon dont Timmy Evans connaissait Daniele, elle était très simple : ils vivaient dans le même monde, se croisaient de recroisaient... Complotaient peut-être ensemble... Qu'est-ce que j'en savais moi ? Je m'étais toujours reposé sur Ricci pour pratiquement tout hormis composer et écrire les paroles de nos chansons. C'était ce qui était bien avec Daniele : on s'occupait de nos chansons sans contrainte et lui s'occupait de tout ce qu'on ne pigeait pas...

Tout ça n'était pas fait pour apaiser mon mal de crâne. Je l'écoutai raconter ce qu'il foutait ici, et pourquoi il me faisait raconter toutes mes conneries qui n'intéressaient, de toute façon, plus personne. Je fronçais mes sourcils pour me concentrer et assimiler tout ce qu'il disait. Je ne pouvais même plus avancer dans le magasin en même temps...

Brenda, elle, s'était rapprochée de la scène. Elle connaissait bien ses clients réguliers et savait qui j'étais en tant qu'ancienne fan. Elle n'avait jamais été envahissante, mais au contraire, depuis le jour où elle m'avait reconnu, elle était compatissante et n'avait pas hésiter à me secouer à certains moments où je me sentais vraiment mal. La voyant passer discrètement derrière Evans, je lui souris et lui fit un petit signe pour lui signaler que tout allait bien, j'allais gérer.

Je m'adressai ensuite à Evans...

-Content d'apprendre que le Dizzy Warhol existe toujours... On m'a dit que le Crazy Ginger n'avait pas eu cette chance...

Mais au moins, ce mec ne m'avait pas suivi. On sait jamais quel genre de cinglé peut se cacher parmi les managers.

Et Evans en vint enfin au fait. Ouais, évidemment, j'aurais dû m'en douter. Ce gars voulait se servir de moi pour atteindre Daniele. Je ricanai d'un air cynique qui signifiait « Putain, vous êtes tous les mêmes. », mais pas longtemps. J'arrêtai de rire et de frotter mes yeux et mes tempes quand Evans dit que j'avais vandalisé la villa de Ricci. Dans l'état où j'étais, j'étais incapable de me rendre compte que c'était moi qui lui avait donné cette information sans le vouloir...

-Q...Quoi ?

Pour une fois, j'avais vraiment envie d'enlever mes sonotones et de me faire passer pour un sourd total. Mais je ne le fis pas, regardant juste Evans d'un air médusé et coupable. Et en plus, Evans dissimulait son plan sous le couvert de vouloir m'offrir une vengeance.

Inutile d'essayer de me faire passer pour un innocent, je ne savais pas comment il savais ça, mais je savais que j'étais un très mauvais menteur.

-Comment vous savez ça ?

Comme j'avais un peu élevé la voix, Brenda se tourna vers nous. Alors je baissai vraiment la voix et regardai Evans droit dans les yeux.

-J'étais bourré ce soir-là.

J'étais bourré tous les soirs et le matin aussi.

-On était bourré 24/7h à l'époque. C'est notre faute à tous, pas seulement celle de Daniele. On était jeunes, on était tous trop jeunes. Et Daniele était...

Je me stoppai, réalisant que j'allais encore dire une connerie. Daniele était en effet sous l'influence de la cocaïne la plupart du temps. Mais ça, son rival n'avait pas à le savoir.

Certes, j'en voulais à Daniele, à raison.

-Je ne hais pas Daniele.

Je pris ma boîte de biscuit et mon pack de bière et me remis à progresser dans le magasin, fuyant le regard du manager. Le stress montait en moi et je n'avais plus la capacité de le gérer.

© Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 4 Aoû - 13:52

Not Today... ft. Evan "Sniper" Kurtz


Nous nous étions arrêtés ensemble au milieu des rayons. Evan s’était stoppé dans ses petites courses ce qui me permettait de mieux le regarder dans les yeux. Non loin de nous, la caissière nous regardait comme si elle assistait à une pièce de théâtre. Un signe de Sniper et elle s’éloigna de nous. Evan et elle se connaissait cela ne faisait aucun doute. Peut-être était-ce une amie de l’ancien chanteur et qu’elle s’inquiétait pour lui.

Nous en revîmes à discuter et je m’expliquais sur les raisons de ma présence ici. Il ne mettait pas les pieds au Dizzy Warhol alors que ce dernier n’était qu’à quelques rues d’ici. Il mettait encore moins les pieds au Crazy Ginger car Evan croyait qu’il n’existait plus. Ceci m’arracha une expression d’étonnement.

-On a du mal vous renseigner. Le Crazy Ginger existe toujours.

Cet homme ne devait pas sortir souvent de chez lui. Hormis pour, j’en avais conclu ceci, vandaliser la villa de son ancien manager. C’est avec cette information supposée que je dévoilai mon jeu à Evan afin de lui montrer à quel jeu je jouais. Après tout ce que Ricci lui avait fait, je supposais qu’il voulait peut-être une petite vengeance. Je glissais l’information précieuse que j’avais déduite dans mon petit discours. Ceci déstabilisa Evan qui se demandait d’où j’avais tiré cette information. Son hésitation et son stress était suffisant pour me permettre de confirmer mon hypothèse. Il haussa la voix avant de la baisser significativement clamant qu’il était bourré quand il avait fait cela. Je gardais mon visage figé et sérieux. Bourré ou non, le résultat était le même et si Ricci apprenait que c’était Evan le coupable, il s’empressera d’achever l’ancien chanteur.

-Je le sais car vous venez de me le dire à l’instant.

Nous étions dans le même camp et je n’allais pas divulguer cette information. Enfoncer ce pauvre homme ne m’apporterait aucune gloire ou satisfaction. Evan remis la faute de la fin de The Army sur eux, pas uniquement sur Ricci. La jeunesse du groupe et du manager était la cause du fiasco. Il s’arrêta en plein speech de quoi me faire pincer les lèvres. Et Daniele était ? J’aurais bien voulu le savoir. Il termina en déclarant qu’il ne haïssait pas le manager avant de reprendre son petit bonhomme de chemin à travers le magasin. Je continuai de le suivre.

-Vous savez, beaucoup de jeunes rêvent d’avoir Daniele comme manager. Beaucoup de groupes se forment en espérant que le « meilleure manager de Los Angeles » les fasse signer. La réputation de fêtard que trimballe Ricci joue en sa faveur. Ses jeunes ils voient en Daniele quelqu’un d’intelligent, qui les aidera à percer et à obtenir la gloire. Tout le monde croit que Daniele a toujours réussi et que c’est une valeur sûre. Personne ne sait la vérité. Personne ne sait qu’il peut échouer et laisser son groupe à l’abandon de là à mentir pour garder sa réputation. Vu où vous faites vos courses, je doute que Ricci vous ai aidé après votre chute et je suis bien placé pour savoir qu’entre un manager et son groupe se crée une certaine amitié après tant d’années ensemble. Daniele a sa villa, son argent, toutes les filles qu’il désire et vous vous êtes ici à trainer dans l’Eastside. On ne peut pas dire qu’il soit un ami très reconnaissant.

Je marquais une pause. Je devais désormais enfoncer le clou.

-Si vous ne voulez pas dire la vérité pour vous, dites-la au moins pour tous ses jeunes qui débutent et qui ne savent pas ce que Ricci est capable de faire pour sa propre gloire.


Je savais qu’Evan avait une fille et que la question des jeunes devait le toucher. Même s’il n’était plus une rockstar, il était toujours un père.

-De plus, si vous ne le haïssez pas. Pourquoi risquer de vandaliser sa villa ? Même saoul, c’est une preuve que vous avez un grief envers lui.


J’avais donné à Evan l’entièreté de mes arguments.  
© Billy Lighter


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn


Dernière édition par Timmy Evans le Mar 4 Aoû - 19:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 4 Aoû - 15:09

Not today... ft. Timmy Evans


Bon... ben Jack m'avait encore pris pour un con et il avait réussi. Le Crazy Ginger existait toujours. C'était pas vraiment grave que le gamin m'aie menti. Il avait sûrement voulu me faire une blague mais de toute façon, que le Ginger existe encore ou pas, j'y allais de toute façon pas alors...

Et puis, là, j'avais plus important que le Crazy Ginger à me soucier : je m'étais remis en route dans le but de me tirer d'ici le plus vite possible avec mes biscuits, mes bières et les clopes que j'allais demander à Brenda, traverser la route et aller transformer mon appartement en bunker afin d'échapper à Timmy Evans.

Mais ce dernier me suivait tout en parlant. Bordel ! Qu'est-ce que Daniele lui avait fait ? Ok, je me rappelait bien qu'il y avait de la rivalité entre MTI et BSC depuis toujours, qu'ils avaient toujours cherché à se voler les meilleurs groupes l'un à l'autre ou à sauter les premiers sur les meilleurs talents. Rivalisant dans leur propositions, leurs promesses aux groupes...

Mais je ne me rappelais pas que les choses pouvaient aller aussi loin que Timmy Evans voulait aller. Que je l'aide à détruire Daniele ? Ce mec était cinglé ! Même si j'avais vraiment voulu faire du mal à Daniele ou le réduire à ce que j'étais devenu, j'aurais hésiter. Evans semblait connaître Daniele, mais il n'avait pas vécu ce que j'avais vécu avec le manager italien.

J'étais bien placé pour savoir que Daniele s'en sortait toujours. N'en étais-je pas la preuve vivante ?

Timmy parlait, et je l'écoutais parce que je ne pouvais pas faire autrement, un comble. J'étais sur le point d'en avoir vraiment ras-le-cul et avait posé mes affaires sur la caisse pour les payer quand j'avais porté mes mains vers mes appareils auditifs dans le but de les enlever et de ne plus l'entendre quand son discours en vint à un point qui me retourna l'estomac au point que je cru que j'allais à nouveau vomir, là, maintenant, tout de suite. Une chance que je n'avais plus rien à vomir.

J'avais la gorge serrée et me retournai vers le manager anglais.

Les jeunes voient en Daniele un moyen de percer, de réussir dans la musique... Et c'était vrai, Daniele était une des meilleures clés pour réussir, on ne pouvait pas lui enlever ce mérite. C'était un véritable homme d'affaire, un génie de la négociation.

Ce qui m'avait fait tiqué, c'était quand Timmy avait dit que ces jeunes pensaient que c'était une valeur sûre dans le sens où Daniele n'avait jamais eu à essayer aucun échec. Pire encore, quand Timmy me parlait de ces jeunes, ce n'était pas à feu The Army que je pensais... Non, c'était à Jess. Ma fille de 13 ans qui jouait de la guitare et chantait comme je n'avais jamais réussi à chanter moi-même.

Putain.

J'allais réellement finir par dégueuler. C'était ça ou mon cerveau qui exploserait et dans les deux cas, ce serait dégueulasse. De ma gorge serrée sortait un léger gémissement que même avec mes sonotones, je n'entendais pas. Mais je le sentais. Je voulais rentrer. Je voulais rentrer avant de me mettre à chialer parce que j'étais tiraillé entre devoir protéger ma fille et éviter que Daniele se retrouve dans le même état que moi. Parce que j'aurais pas souhaité ça même à mon pire ennemi.

Et puis, Timmy avait peut-être raison, je n'avais plus eu d'aide de Ricci après notre chute... Mais il y avait Erik, son majordome. Lui m'avait aidé, enfin il avait essayé mais comme j'étais une cause perdue et que les décès des autres n'avaient rien arrangé...

Et si Ricci tombait, Erik se retrouverait sans job.

Mais bon... Erik et Daniele n'étaient pas mes enfants. Jess, oui...

Les larmes coulèrent sans que je ne puisse rien y faire. Mon état général faisait que j'avais bien moins de contrôle sur mes émotions que la plupart des gens. J'étais affaibli, j'étais fatigué et je n'avais plus l'habitude de faire face à quoi que ce soit à force de rester enfermé.

Je essuyais mes larmes au fur et à mesure qu'elles coulaient. Et je commençai à parler, pour sauver Jess et pour me sauver moi, pour que ce type me lâche les baskets.

Comme une pauvre épave que j'étais, quoi...

-Je... Je sais pas pourquoi j'ai fait ça. Je voulais rappeler à Daniele que les autres étaient morts, mais pas moi. J'en sais rien...

Quand Brenda se tourna vers nous, je détournai le regard pour ne pas l'alarmer. Je ne regardais pas Timmy non plus, de toute façon. C'était le sol que je regardais. Parce que j'avais totalement honte de ce que j'étais en train de faire, mais j'avais pas le choix, pour ma fille... Mais au fond de moi, j'espérais que Daniele allait s'en sortir.

S'en sortir, et se venger et faire voir à ce mec à qui il s'attaquait.

-Ça a merdé parce qu'on était jeunes, bourrés 24 heures sur 24... Parce que Daniele était shooté à la cocaïne la plupart du temps. Parce que Daniele en voulait toujours plus, parce que Daniele voulait qu'on tienne les promesses qu'il avait fait aux organisateurs des concerts. On était tous malades, mais on a essayé quand même, parce qu'on croyait en Daniele. Parce que lui savait ce qu'il faisait.

J'arrivais plus à me retenir, alors je me cachai avec mon avant-bras et me mis à chialer clairement, attirant, sans le vouloir, l'attention de la caissière qui se dirigea vers nous. Heureusement qu'on était les trois seules personnes dans le magasin à cette heure-ci.

-Puis mes oreilles ont éclaté. J'entendais plus rien, je pouvais plus faire de musique. Indirectement, j'ai tué Nuts, Cap et Sherman. Parce qu'on savait faire que de la musique. Les autres ont bien tenté de reformer un groupe sans moi, mais ça n'a pas marché. The Army, c'était nous, personne d'autre. Nuts s'est shooté à mort avec la même merde que Daniele prenait, Cap s'est tiré une balle avec le pistolet de son père et Sherman...

J'en pouvais plus, ça faisait un bail que j'avais pas parlé de ça.

-Sherman s'est tué en bagnole alors qu'il fonçait vers l’hôpital où j'avais été hospitalisé pour un coma éthylique. Il était plein.

Brenda arriva par derrière Timmy Evans et, elle qui n'avait peur de rien à force de bosse dans l'Eastside, pris le manager par le bras.

-Sortez de mon magasin. Tout de suite.

© Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
Timmy Evans


Messages : 683
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 32

Who Am I?
Birth place: Londres-Angleterre
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeMar 4 Aoû - 19:34

Not Today... ft. Evan "Sniper" Kurtz


J’avais lancé comme une dernière offensive. Il s’agissait d’une bombe atomique car j’y avais mis toute mes armes en ma possession. Manipuler et utiliser les sentiments d’Evan étaient simple dans l’état où il était. C’est sans remords que je sortis la carte des jeunes qui ne pensaient qu’à se faire faire signer par BSC et Ricci, car ce dernier repose sur le mythe de l’homme qui n’échoue jamais. Chacun de ses jeunes risquaient de finir comme The Army et je savais, qu’étant père de famille, Evan serait touché.

Nous étions devant la caisse et le timing avait été parfait. J’avais réussi à jouer tous mes atouts avant que Sniper ne quitte le magasin. Je continuais de parler dévoilant l’entièreté de mon jeu. Evan me regardait maintenant et des fines larmes commencèrent à couler le long de ses joues. Intérieurement, je souriais. Pas parce que j’aimais voir Evan pleurer mais parce que je savais que mes paroles avaient été entendue et l’avaient touché. Je ne savais pas s’il avait peur, s’il était juste triste ou s’il était plongé dans un dilemme impossible. Peut-être était-ce un mélange de tout cela. Il pleurait comme un enfant et j’avais toujours su que mes paroles pouvaient mener à cela. Autrefois, il m’était arrivé de mettre des gens à bout par simple manipulation. Quand j’étais jeune, je le faisais pour le plaisir maintenant, je le faisais pour le travail parce que mon travail exige que personne n’ai de pitié. Ceux qui en avaient ne réussissaient pas.

Il parla enfin. Ma tactique avait marché à merveille. Il me parla des raisons qui l’avait poussé à vandalisé la villa Ricci puis aborda les raisons exactes de la chute de The Army. Son regard était pointé vers le sol. Il essayait de cacher ses pleurs qui ne m’arrachaient toujours aucun signe de compassion ou de sympathie. J’étais trop pris dans ma mission de détruire Ricci que je ne pensais pas aux conséquences que me petites manigances pouvaient avoir sur les autres. Il aborda la jeunesse du groupe, les problèmes d’alcool mais aussi la cocaïne que prenait Daniele. Une information on ne peut plus importante. De quoi décrédibiliser le manager italien et de rendre les jeunes méfiants à son égard. Daniele avait poussé The Army à bout comme pour les achever avant de les jeter aux oubliettes. Evan parla de sa surdité et de la mort de ses amis. Des vies perdues à cause d’un seul évènement qui était la fin du groupe.

Evan pleurait de plus en plus fort et il lui était très difficile de cacher ses sanglots. J’eu un pincement au cœur que j’ignorais. Je ne pouvais pas m’apitoyer sur Evan, j’allais me contenter de le venger.

Je sentis quelqu’un me prendre par le bras. C’était la caissière qui m’ordonna de sortir. Je ne voulais faire aucune vague et je n’allais pas résister car j’avais toutes les informations dont j’avais besoin pour assommer Ricci. Amon allait me permettre de remplir cet objectif. Après, je m’occuperais de Tiny Suicide afin de l’achever complètement. J’approuvai la caissière qui me lâcha. Je déposais quelques dollars sur le comptoir afin de payer mon croissant. Je me retournai ensuite vers Evan.

-Ce n’est pas ta faute si tes amis sont morts. Tu as fait le bon choix en me disant la vérité, tu sauveras peut-être des vies.

Je me retournai ensuite non sans dire au revoir à la caissière. Je devais maintenant mettre mon plan à exécution et pour cela j’avais besoin de mon meilleur ami Amon Sørensen.  
© Billy Lighter


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Mvhnrn
Revenir en haut Aller en bas
Evan
Evan "Sniper" Kurtz


Messages : 583
Date d'inscription : 17/07/2015
Age du personnage : 40
Localisation : Santa Monica

Who Am I?
Birth place: Los Angeles
Je suis: Alcoolique
Song: Legacy -The Army


Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 6 Aoû - 11:34

Not today... ft. Timmy Evans


J'avais tout dis à Evans, sans plus savoir m'arrêter, comme s'il avait appuyé sur le bon bouton et que ça avait ouvert les vannes. Tout était sorti, mes larmes aussi. Mais je n voulais pas que d'autres finissent comme on avait fini. Si ce n'était pas déjà arrivé. C'était un peu pour ça que je fuyait la presse, les informations, que je restais cloîtrer. Je ne voulais pas apprendre que Daniele avait recommencé.

Et je ne voulais pas que ma fille fasse partie de ses futures victimes.

Alors même si je n'avais pas envie de faire vraiment du mal à Daniele, malgré ce que j'avais pu faire à sa villa sur un coup de tête, j'avais parlé, donné à Timmy Evans tout ce qu'il lui fallait. Je me sentais déjà coupable alors que je n'avais pas encore fini de parler, mais aussi, bizarrement, je me sentais soulagé d'un poids. Comme si raconter tout une bonne fois, même en résumé comme ça, me libérais.

Brenda fini par réagir et par ordonner au manager de se tailler vite fait. Gentleman, il paya ce qu'il avait pris et ne se le fis pas dire deux fois. Moi, j'étais en train de chialer comme un môme qui aurait perdu son père dans le magasin sans pouvoir le retrouver. Et je commençais à m'en vouloir. J'essayais comme je pouvais d'étouffer mes sanglots et fermait très fort les yeux tant j'avais mal au crâne.

J'entendis Evans me dire que tout ça n'était pas de ma faute, que j'allais peut-être sauver des vies...

Mouais... Et celle de Daniele alors ?

Je ne dis plus rien, parce que je n'avais plus rien à dire et n'ouvrit les yeux que quelques secondes après avoir entendu la clochette me signaler que le manager était parti et que Brenda était revenue vers moi en me prenant le bras et en m'emmenant derrière la caisse. Je remarquai alors qu'elle était carrément fermé le magasin.

Brenda avait quoi ? La cinquantaine passée et elle était née dans l'Eastside. Ce magasin appartenait déjà à ses parents, d'après ce que j'avais assimilé de nos conversations passée. Elle avait dû être jolie un jour, mais la vie dans l'Eastside fait vieillir prématurément. Elle m'invita à m'asseoir sur une chaise, revint avec du café et de l'aspirine et passa le reste de la nuit à me soutenir et me rassurer.

Qui aurait fait ça, du temps où je faisais partie de la jet set ? Personne. Dans ce monde-là, tout n'était qu'une compétition malsaine et Daniele s'était pris au jeu. Pas nous. Et voilà où on en était.

© Billy Lighter











SNIPER


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Not Today... [PV Timmy][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Not Today... [PV Timmy][TERMINE]   Not Today... [PV Timmy][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Not Today... [PV Timmy][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes yeux s'égarent ... [Lysandre][TERMINE]
» SUJET TERMINE - L'alcool, les bêtises, toi et moi. [Allie]
» 04. Des cupcakes pas comme les autres (2) [TERMINE]
» 07.Chuuut !...That's a secret ! [TERMINE]
» Deux mascottes pour le prix d'une !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Eastside :: Boutiques-