AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 True Story [PV Timmy][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amon Sørensen
avatar


Messages : 547
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.


Who am I?
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Relations:
Song: Me Against The World - Simple Plan


MessageSujet: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Mar 4 Aoû - 16:55

True Story ft. Timmy Evans


Je dormais. Ça me faisait l'effet d'un véritable miracle, mais je dormais. Et dans mon lit en plus ! Pas au bureau, pas dans la Mustang, non, dans mon lit. D'habitude, je m'y allongeais, puis je commençais à cogiter, toute la nuit ou presque. Ou quand je m'endormais, je me réveillais directement en sursaut. Trop de stress. J'étais beaucoup trop nerveux et ce depuis tout petit. Et les derniers événements avaient aggravé le phénomènes pendant un petit temps.

Mais ils n'eurent finalement pas les conséquences dramatiques auxquelles j'avais pensé.

Personne, aucun flic, personne, n'était venu me chercher pour m'arrêter pour le suicide de Felberbaum. Personne n'avait voulu me rapatrier. Je n'avais pas perdu mon job non plus... Et ma réputation... J'avais tué deux personnes, d'après l'article de Ginger. Directement ou indirectement... Alors niveau humanité, c'était un peu foutu... Si ce n'était pour ceux qui avaient l'intelligence de lire entre les lignes de Fallen, de comprendre son article correctement...

Mais ces gens-là ne lisaient pas L.A. People.

Et puis ça avait eu ça de bon de... Comment dire... améliorer ma relation avec la jeune journaliste.

Ce que j'avais fait aussi avec son demi-frère, par hasard aujourd'hui même, dans les locaux de MTI juste avant qu'il ne parte en tournée avec son groupe. Mon visage en était marqué et j'avais des strips à l'arcade, des hématomes partout et un œil complètement HS pour le moment bien qu'il ait déjà dégonflé.

Du coup, j'avais eu des jours de congé pour raison médicale. Ginger m'avait même appelé pour savoir si ça allait. Alors j'avais prétexté une mauvaise grippe. J'allais quand même pas lui dire que son demi-frère m'avait mis ma raclée alors qu'elle et moi, on venait juste de devenir plus ou moins alliés.

Libéré de mes inquiétudes en ce qui concernait Fallen et son article et d'un poids vis-à-vis de Lighter, je m'étais endormi du sommeil du juste, sans rêve. Normalement, personne n'était susceptible de venir me déranger. Timmy m'avait téléphoné hier soir pour savoir si ça me dirait de venir avec lui au Dizzy Warhol écouter quelques groupes. J'avais décliné l'invitation en disant que j'étais pas en état sans plus de précision, mais qu'il avait pas à s'inquiéter, que j'étais en congé maladie, blablabla. Je voulais que Timmy profite à fond de l'absence de son rival pour poser des pièges un peu partout. Malheureusement, là, je pouvais pas l'aider. Je voulais m'accorder une pause.

Quant à Fallen, elle était sensée travailler... Et s'occuper de Loki.

C'est pourtant bien l'interphone qui me réveilla. Pas tout de suite cependant, il fallut plusieurs coups pour que j'émerge. Quand je repris conscience, la tête dans le cul, je me retournai dans mon lit et m’enfouis sous les couverture.

-Raaah... Nooon... Va te faire foutre...

Mais qui que ce soit, il insistait alors je me levai. Le réveil m'indiqua qu'il était 8 heures du matin. Pouah... Moi qui aurait pu dormir encore toute la journée ! Et je ne répondis pas à l'interphone. Je voulais virer ce perturbateur face à face. J'enfilai un t-shirt gris, j'avais dormi en short. Et je descendis comme ça, avec ma tronche pleine de coups et mes cheveux mi-longs ébouriffés.

J'ouvris la porte brusquement :

-Putain, vous...

Je frottai mon œil valide en espérant que celui-là ne déconnait pas aussi. Devant moi se tenait Timmy Evans... Le même Timmy Evans qui avait passé la nuit, théoriquement, au Dizzy Warhol.

-T'es pas sensé dormir, toi, à cette heure-ci.

Je le regardai en fronçant les sourcils... Je connaissais cette tête qu'il faisait. Je ne la connaissais que trop bien.

-T'as gagné au lotto ou quoi ?

Je m'écartai de la porte, l'invitant à entrer.

© Billy Lighter











AMON
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 492
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 30


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Mar 4 Aoû - 20:19

True Story ft. Amon Sørensen


J’étais revenu de l’Eastside et il était prêt de 5h du matin. Les informations que m’avait données Evan étaient une aubaine et j’avais l’impression d’être sous une très bonne étoile.  C’était le destin qui avait voulu que je me retrouve dans ce magasin en même temps que l’ancien chanteur de The Army.

A peine rentré, j’avais noté sur un papier toutes les informations qu’Evan m’avait transmis afin de ne pas en oublié une miette. Mon plan était simple et efficace, Ricci était à des milliers de kilomètres et ne pourrait rien faire contre ce qui l’attend. J’avais dans ma poche la carte Amon Sørensen qui était une carte inestimable dans ce monde submergé par les médias. Ce que je vais divulguer ne prendra pas longtemps avant d’atteindre les oreilles de Ricci, peu importe où il se trouvera dans le pays.

Après avoir noté ces précieuses informations, je me permis de me faire un déjeuner digne de ce nom. Le croissant acheter au night shop n’avait pas été assez copieux pour me caler. Je me cuisis donc des œufs au plat que je pris le temps de déguster savourant, à l’avance, ma victoire face à Daniele Ricci.

Mon repas pris et déguster, il était prêt de 6h30 du matin. Le sommeil ne venait pas à moi j’étais bien trop excité par la mine d’informations juteuses que j’avais à ma disposition pour pouvoir me reposer. Il fallait que je voie Amon le plus rapidement possible. Je pris donc une douche bien mérité, puis j’enfilais des habits propres.

Il était encore trop tôt pour aller chez Amon. Il devait encore dormir à l’heure qu’il était. Il risquait d’être de mauvaise humeur, le connaissant, si je débarquais à 7h chez lui. J’attendis donc qu’il soit un peu moins de 8h pour rejoindre son loft qui n’était qu’à quelques maisons de mon appartement.

Une fois devant sa porte, je sonnais et reçu un acceuil plutôt… Rude. « Putain » était le premier mot qui sorti de la bouche de mon meilleur ami. Il ne s’attendait certainement pas à me voir ici car il savait que j’avais passé la nuit au Dizzy Warhol. Il était arrangé, sa figure était très tuméfiée et remplie de strippes. Je me demandais s’il n’avait pas préférer aller se battre à la salle de sport plutôt que de m’accompagner au Dizzy, hier soir. Malgré ses gros mots irritants qu’il ravala directement, j’affichais un sourire révélateur qui mit la puce à l’oreille d’Amon.

-Mieux que cela. Nous avons gagné le jackpot.

J’entrai après avoir reçu l’invitation implicite d’Amon. Une fois dans son loft je me retournais vers lui toujours très souriant et très sûr de moi. Si moi j’allais pouvoir mettre une petite raclée à Ricci, Amon aurait le droit à un article qui lui attirera bien du mérité chez L.A.People qui n’attendait que cela. Après l’article sur lui-même et la mauvaise passe qu’il a passé à cause de cela, le Danois allait être heureux d’entendre ce que j’avais à lui offrir.

-Tu as perdu un combat de boxe? Tu as vraiment mauvaise mine, Amon. Tu deviens peut-être trop vieux pour ce genre de chose, non ?

J’avais tous les sens très éveillé si bien que j’arrivais à faire preuve de cynisme. Je m’installai sur le fauteuil sans attendre l’autorisation d’Amon. Nous étions au-delà de ce genre de politesse depuis bien longtemps.  
© Billy Lighter




Dernière édition par Timmy Evans le Jeu 6 Aoû - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
avatar


Messages : 547
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.


Who am I?
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Relations:
Song: Me Against The World - Simple Plan


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Mer 5 Aoû - 20:28

True Story ft. Timmy Evans


Je souriais rien qu'à voir la tête de mon ami quand je le laissai entrer dans mon loft. Lui, il avait une idée derrière la tête. Et il y avait de grandes chances que ça concerne son rival Daniele Ricci, vu que mon ami comptait clairement sur son absence pour en profiter et placer ses pièces... Timmy m'annonça qu'on avait gagné le jackpot et alors qu'on traversait le couloir, je me tournai vers lui, sourcils froncés, perplexe.

-On?

Je me grattai la tête te pénétrai dans le salon, laissant mon ami s'installer à son aide. J'étais déjà impatient de savoir ce qui l'amenait ici, d'autant plus qu'apparemment, j'avais également ma part à y gagner. Qu'est-ce qu'il avait pu dénicher de si intéressant ? Il avait piqué ma putain de curiosité ! Mais alors que j'allais lui poser la question, il avait désigné ma tronche.

C'était vrai que je devais avoir une sacrée dégaine en short, t-shirt, les cheveux en bataille, pieds nus et en plus, avec la tête complètement éclaté. Je souris, l'air cynique à la boutade de Timmu sur mon âge. Je pouvais difficilement mentir. Timmy, pour m'avoir vu boxer plusieurs fois, savait ce que je valais sur un ring. Et même si j'avais perdu plusieurs fois, jamais personne ne m'avait arrangé autant... Déjà, parce que je me défendais, ce que je n'avais pas fait contre Lighter, et parce qu'en plus, lors d'un match, l'arbitre peut mettre le hola.

-C'est ça ouais... Trop vieux...

J'étais resté debout et désignai ma tronche.

-Non... C'est Billy Lighter en rogne qui m'a fait ça... Je vais chercher du café.

Ce que Timmy allait en déduire, j'allais le savoir bien assez tôt. Et ce qu'il aurait fait de tout ces coups, je le savais aussi. Sauf que j'allais laisser Lighter tranquille un moment, là... Parce que je comprenais Lighter bien plus que je ne l'aurais voulu. Je me dirigeai vers la cuisine et en revint assez tôt avec deux tasses de café.

Timmy savait qu'il pouvait se brosser pour trouver du thé ici. Je posai sa tasse sur la table et m'installai à mon tour dans le fauteuil. Je bus une gorgée de café avant de reposer ma tasse et m'étirai puis frottai mes yeux avant d’ébouriffer encore plus mes cheveux en soupirant.

-Qu'est-ce que t'as trouvé au Dizzy Warhol pour être dans un état pareil ?

Ouais, parce que les yeux qu'il faisait et ce grand sourire, cela faisait très longtemps que je ne l'avais pas vu. Quand nous étions à l'université, c'était monnaie courante, mais on était plus jeunes, plus imaginatifs, et surtout, on était en permanence avec tout un tas de gens qui se transformaient en victimes potentielles.

Et moi-même, à l'heure où nous parlions, je n'arrivais pas à me départir de mon sourire. Déjà, depuis que Timmy sortait avec sa photographe, je le voyais un peu moins souvent, mais cette expression, ça, c'était devenu vraiment rare !

Mais Eileen était partie à Las Vegas, elle aussi. Et je retrouvais, au moins pour un bref instant, mon bon vieux copain.

-Allez, raconte, merde !

Timmy et la mise en scène, toute une histoire...

© Billy Lighter











AMON
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 492
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 30


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Jeu 6 Aoû - 13:41

True Story ft. Amon Sørensen


J’étais entré dans le loft d’Amon en semant déjà dans son esprit quelques questions. J’aimais le faire languir, sourire aux lèvres. Nous avions, en effet, gagné tous deux le jackpot sans qu’Amon ne le sache encore. Il était perplexe et j’allais le laissé perplexe encore un petit moment histoire de savourer encore une peu, seul, mes informations précieuses.

Nous étions tous deux dans le salon d’Amon et j’avais pris place sur son fauteuil. J’avais pris la peine de lui demander avec beaucoup de cynisme et de sarcasmes, ce qui lui était arrivé à son pauvre visage. Amon se battait souvent à la salle de sport mais jamais encore je ne l’avais vu dans pareil état. S’il avait effectivement perdu lamentablement, c’était signe qu’il était peut-être temps d’arrêter ses combats illégaux. A ma grande stupéfaction, c’était Billy Lighter le coupable du massacre. Je laissais Amon quitter la pièce afin de nous chercher du café.

-Lighter ? Amon, tu te bas souvent contre des boxeurs qui font deux fois le poids de Lighter et tu essayes de me dire que Billy Lighter t’a fracassé la tête ? Il devait vraiment être très en colère, bien que connaissant le type et la haine qu’il te voue cela ne m’étonne pas.

Je ne pus m’empêcher de rire un peu en imaginant le chanteur aux cheveux roux martelé de poing mon ami Amon.

-Tu n’en as pas fait un article ? C’est bien dommage.

Un sarcasme de plus qui prouvait par a+b ma bonne humeur. Je regardais Amon, qui était revenu avec nos tasses de café, en souriant de plus belle. Il insistait pour savoir ce qu’il s’était passé au Dizzy Warhol. Amon souriait d’impatience et d’envie. Je pris ma tasse de café et un bus une gorgée. C’était bien moins appréciable que le thé mais inutile de demander à Amon s’il en avait étant donné que ce n’était jamais le cas. Après toutes ces années, je n’avais jamais réussi à lui faire apprécier les arômes de ce breuvage.

Amon insistait alors que je n’avais encore rien dit. Il trépignait d’impatience et je savourais un peu ce café avant de lui répondre.

-Tu te souviens d’Evan « Sniper » Kurtz ? Tu sais, le chanteur de The Army, le groupe qu’on écoutait quand on était à l’Université. Et bien, je l’ai rencontré dans un night shop de l’Eastside et j’ai réussi à obtenir de lui des informations très juteuses sur un certain Daniele Ricci. Tu te rappelles, à l’époque, Ricci était manager de The Army.

Je bus encore une gorgée en regardant Amon, laissant vagabonder son imagination.   
© Billy Lighter




Dernière édition par Timmy Evans le Jeu 6 Aoû - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
avatar


Messages : 547
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.


Who am I?
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Relations:
Song: Me Against The World - Simple Plan


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Jeu 6 Aoû - 15:55

True Story ft. Timmy Evans


J'avais quand même eu le plaisir de voir de la surprise sur le visage de Timmy quand je lui avais annoncer que ce n'était pas lors d'un combat illégal que je m'étais fait ramasser, mais par Billy Lighter. Y avait pas de quoi être fier, ça, c'était sûr, mais au moins, j'avais réussi à surprendre mon ami, ce qui n'était pas rien. Mais pas pour longtemps, évidemment. Puisque Timmy s'empressa de me jeter quelques sarcasmes...

Que c'était bon de retrouver ce bon vieux Timmy en pleine forme ! Je ricanai.

-Crois-moi, Timmy, il était vraiment pas content.

J'étais allé chercher le café pendant qu'il parlait et repris une fois qu'on fut installés.

-Et il avait ses raisons... Mais imagine si je m'étais défendu, je lui aurais fait beaucoup plus mal... Et avec l'article de Fallen, vaut mieux que je fasse profil bas un moment... Surtout avec la violence...

Je me mettais ainsi à l'abri des questions concernant le fait que ouais, Lighter avait gagné. Merci Evy... Grâce à elle, ce mensonge n'en était pas vraiment un. Même si en vérité, je n'avais pas répliqué parce que je considérais que je méritais de me faire éclater la gueule.

Et ça répondait aussi à Timmy concernant l'article que je n'avais pas fait. Cependant, il était clair que détendu comme je l'étais aujourd'hui, j'étais loin d'avoir encore peur des représailles concernan Felberbaum et l'autre enfoiré qui était, lui, mort depuis longtemps. Même Robin North avait eu ce qu'il voulait, semblait-il...

Alors j'en vins à ce que Timmy était venu m'annoncer. Et il maintins le suspens encore quelques secondes, buvant tranquillement son café alors que je le fixait de mon œil valide comme un clébard qui attend que son maître lui file ses restes.

C'était une qualité que Timmy avait et que je n'avais pas. Le manager savait se montrer patient, faire tourner les gens en bourrique longtemps, quand il avait une information en sa possession. Moi, j'étais beaucoup trop impatient et impulsif pour être capable de jouer à ça.

Et il fini par cracher le morceau. Enfin une partie. Je l'écoutais attentivement. Ouais, évidemment que je me rappelais de The Army. Ils faisaient partie de nos groupes préférés quand on était à l'université Timmy et moi. Et pour cause : leurs chansons parlaient de guerre... Et nous deux, on était tout le temps en guerre contre le monde.

Mais après 1971, quand le groupe avait croulé, j'avais arrêté de suivre... Simplement parce qu'il n'y avait plus rien à suivre... Et je n'étais pas encore journaliste people à l'époque. Sinon, c'était sûr que j'aurais creusé. Je reposai ma tasse quand Timmy eu fini de me donner le teaser de son histoire.

Ouais, parce qu'il allait distiller ça bien comme il faut et pas me filer tout d'un coup... Fallait pas rêver.

-Sûr que je me rappelle de Sniper ! Par contre, je croyais qu'ils étaient tous morts... Et je n'avais jamais fait attention au fait que c'était Ricci leur manager.

Je commençais à tilter. Je voyais plus ou moins où voulait en venir Timmy. J'avais de vagues souvenirs de la fin de The Army. Je savais que Sniper avait eu des problèmes de santé qui l'avaient forcé à arrêter sa carrière et le reste du groupe avait fait des tentatives pour reconstruire quelque chose sans jamais y arriver.

Je souris à mon ami, me penchant vers lui, mes coudes appuyés sur mes genoux. Un tas de questions me venaient en tête, mais il ne fallait pas que je me précipite. Ricci n'était pas un novice et il fallait qu'on fasse ça bien. Sinon, on allait de faire baiser qu'on aurait rien vu.

-Laisse-moi deviner... Y a moyen de remettre la faute sur Daniele ? Je croyais que c'était des problèmes de santé qui avait mené The Army à sa perte. Et qu'est-ce que Kurtz faisait dans l'Eastside ?

Mais surtout, je réfléchissais déjà à ce qu'on allait pouvoir faire...

-Si on pouvait avoir une interview de ce mec, ce serait bien.

© Billy Lighter











AMON
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 492
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 30


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Jeu 6 Aoû - 20:08

True Story ft. Amon Sørensen


Je ne pouvais m’empêcher de visualiser Lighter fonçant sur mon pauvre ami Amon en balançant ses poings dans tous les sens et en lui criant des injures. Cette très drôle surtout que, d’après les dires d’Amon, Lighter était dans une rage monstrueuse. Mon ami ne s’était pas défendu de peur d’avoir des ennuis. C’est cela, oui.

-Avoue qu’il était plus fort que toi…

Mon sourire exprimait autant le sarcasme que l’humour. Je voyais quand même mal Amon perde contre Lighter car, après tout, mon ami était quelqu’un d’entrainé qui connaissait des techniques que seuls les boxeurs maitrisaient. Alors, à moins que Billy Lighter ne fasse des arts martiaux, je ne le voyais pas gagner contre Amon. Cela ne m’empêchait pas de faire semblant de ne pas croire Amon même si mon pressentiment disait qu’il ne mentait pas.

Nous en avions terminé avec le chapitre Lighter. Amon était bien plus détendu que lors de notre petite dispute au Canter’s Deli, le jour où l’article sur lui était sorti dans le magasin L.A.People. Cela faisait plaisir à voir, sa bonne humeur m’avait manqué. Nous étions, malgré la figure tuméfiée d’Amon, dans un grand jour. Nous en vînmes enfin aux choses sérieuses, c’est-à-dire les raisons de ma présence ici.

Après l’avoir fait languir quelques brèves minutes, je lui envoyais l’apéritif. De quoi lui mettre l’eau à la bouche. Il se rappelait, évidemment, de Sniper et The Army. Nous avions tous les deux la totalité de leurs albums. Mon ami Amon croyait que tous les membres était mort et je désapprouvais cela de la tête. Sniper était vaguement en vie, si l’on pouvait appeler cela mené une vie. Il était dépravé et complètement hors du temps.

Mon début d’histoire intéressait fortement Amon. Cela je n’en aurais point douté. Il en déduit que la faute de la fin du groupe pouvait être remise sur Ricci ce qui me fis sourire assez sadiquement. Amon, comme tout le reste du monde excepté Ricci et Kurtz, avait la version de l’histoire qui avait été racontée dans les médias. Une version biaisée de la chose et qui disculpait totalement Ricci. 7

-Je pense qu’il y vit. Quand je l’ai rencontré, il faisait ses courses mais il est totalement paumé. Il croyait que le Crazy Ginger n’existait plus et s’était réjouis quand je lui ai déclaré que le Dizzy Warhol était toujours bien là. Je pense qu’il reste reclus chez lui la plupart du temps.

Une déduction plus que facile à faire. Amon, impatient comme il était, réclamait déjà sa petite interview. Ces journalistes étaient vraiment incorrigibles, il ne savait pas patienter.

-Cela me parait impossible. J’ai déjà dû user de stratégie pour lui sortir des vers du nez. Ricci a beau avoir gâché la carrière d’Evan, le chanteur ne désire pas se venger. Même si il a récemment vandalisé la villa de l’Italien. Sur un coup de tête, parait-il.

Ce petit détail afin de bien prouver à Amon que je n’inventais rien. Je décidais de continuer à alimenter la curiosité de mon meilleur ami.

-C’est bien un problème de santé du chanteur qui a mis fin à The Army. Mais Ricci, malgré qu’il savait que les membres du groupes étaient très malades, n’a pas voulu annuler un seul concert. Il les a mis à bout. Il a tiré sur la corde jusqu’à ce que les oreilles de Sniper n’en puissent plus.

Ceci était déjà très accablant mais je disposais d’autres informations tout aussi juteuses sur cette époque.

-Mais il n’y a pas que ça.

Mon sourire ce faisait plus sadique encore. Je jubilais et ne pouvait me retenir de le montrer.   
© Billy Lighter




Dernière édition par Timmy Evans le Ven 7 Aoû - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
avatar


Messages : 547
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.


Who am I?
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Relations:
Song: Me Against The World - Simple Plan


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Jeu 6 Aoû - 22:14

True Story ft. Timmy Evans


Si je n'étais pas bien réveillé, et limite de mauvaise humeur, en allant ouvrir la porte à Timmy tout à l'heure, j'étais maintenant parfaitement alerte, attentif et comme un larron en foire. Et même le cynisme de mon ami n'arrivait pas à m'ébranler. Surtout parce que je savais que j'avais les bons arguments pour ne pas être démasqué tout de suite concernant Lighter. Et même si ça avait été le cas... j'avais été exposé au grand jour par Evelyn Fallen. Elle avait fait la rencontre du vrai Amon. Alors avec Timmy qui était un véritable ami, ce n'allait pas être aussi grave, ni aussi perturbant, s'il finissait par apprendre que j'avais estimé mériter me faire ramasser.

-Ouais, c'est ça... Accouche, toi...

Et c'est ce qu'il fit, me donnant l'eau à la bouche avec ses histoires. Il n'y avait rien à faire. Il y avait quelque chose de grisant dans le fait de savoir ce que les autres ne savent pas. Et c'était ma partie préférée dans le processus d'écriture d'un article, ce moment précieux ou je suis encore l'un des rares à savoir. C'était encore mieux que le moment où je servais ces mêmes informations à la population de L.A.

Même mon œil fermé avait réussi à s'ouvrir de quelques millimètres tant j'étais surpris par ce que racontait Timmy. Ce qu'il avait en main maintenant, c'était une bombe atomique, un truc qui pouvait faire des dégâts non seulement à Ricci, mais aussi à BSC. Parce que la réputation de la maison de disque reposait sur celle de Daniele Ricci.

-Attend, attend attend... il est plus que paumé s'il croyait que le Crazy n'existait plus. C'est dans un véritable bunker qu'il vit.

Ça me désolait d'entendre ça. Merde, j'adorais The Army... Leurs disques étaient dans l'armoire juste derrière moi et ils avaient dû tourner des millions de fois depuis que je les avait achetés. Ces gars avaient un vrai talent pour la musique et les paroles de leurs chansons prenaient aux tripes. Et si Daniele Ricci avait réellement quelque chose à voir dans l'état dans lequel Sniper se trouvait maintenant, cet article que je sentais que Timmy allait me demander serait un peu comme faire justice.

En accord total avec ce que j'avais toujours fait... Et pour une fois, je n'allais peut-être pas passer pour le mauvais... Sauf dans le chef de Ricci et BSC, bien sûr.

Et j'aurais vraiment voulu l'interviewer, ne serait-ce que pour le voir... Et le faire sortir de sa tanière. Lui parler, en profiter pour aborder leur musique. Mais d'après Timmy, ce n'était même pas la peine d'essayer.

Et le manager anglais n'avait pas fini de sortir les lapins de son chapeau... D'après lui, c'était Sniper qui avait vandalisé la villa de Ricci.

Je m'appuyai sur le dossier de mon fauteuil en mordant légèrement ma lèvre inférieure. Putain ! Quelle information ! Elle était au moins la preuve que l'ancien chanteur en voulait à Ricci. Et en plus, il semblait que ce soit Ricci qui ait poussé le groupe jusqu'à ce qu'ils soient physiquement à bout.

-C'est pas vrai ! Il t'as dit tout ça ! Enfin... Même ça ?! Comment tu as fait ?

L'ex rockstar ne voulait pas se venger. C'était pour ça que l'interview était impossible.

-Mais Timmy... Je sais pas si on devrait révéler ça... Si c'est Ricci qu'on veut toucher, autant ne pas lui donner les moyen de se défouler en disant qu'Evan a ravager la villa de son manager. Il risque des problème avec Ricci et avec les flics...

Je repris ma tasse de café, me redressant sur mon siège et en bus une grande gorgée.

-Sniper aura de toute façon des problèmes... Ricci va savoir que la fuite vient de lui... Qui d'autres ? Ils sont tous morts...

Je pouvais toujours falsifier notre source dans l'article pour protéger le chanteur qui avait déjà morflé à mort. Mais qui aurait pu révéler ce genre de truc ? Et pourquoi maintenant ?

-Je savais que Daniele avait de l'ambition... Mais à ce point-là... Je veux dire... Au point de détruire des gars... ?

Je fronçais les sourcils... J'avais fait pareil... je faisais pareil avec mes articles. Mais ce n'était pas par ambition. C'était par pure vengeance.

Et Timmy n'avait pas encore fini... Qu'est-ce qui pouvait être encore plus intéressant que ça ? J'avais les oreilles grandes ouvertes... Et je sentais que j'allais avoir besoin de plusieurs tasses de café.

© Billy Lighter











AMON
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 492
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 30


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Ven 7 Aoû - 13:30

True Story ft. Amon Sørensen


J’avais fini par, comme le disait si bien mon ami Amon, « accouché » d’une partie de l’histoire juteuse dont je disposais. J’avais cité mes sources qui n’étaient autre que le chanteur de The Army en personne. Cet homme dont j’avais déduit qu’il était reclus  depuis plusieurs années chez lui. Il n’était sorti de sa réclusion que pour aller se ravitailler en bière et autres dans un petit night shop et le destin a voulu que je tombe dessus. J’en venais à croire que le destin voulait que Ricci tombe. Pour mon ami Amon, Evan était plus que paumé ce que je ne pouvais qu’approuver. C’était bien triste de finir d’une telle manière après avoir côtoyer la gloire et l’argent pendant plusieurs années. Surtout que The Army avait toujours été gage de qualité musicale et qu’ils auraient pu faire encore bien d’autres albums d’après Sniper lui-même.

Je sortais mes informations d’une manière très tactique. C’était instinctif chez moi de procéder de cette manière. Je le mis au courant qu’Evan était le vandale de la villa Ricci de quoi prouver à Amon que Sniper lui en voulait quand même, malgré le fait qu’il avait essayé vainement de le protéger pendant notre petite conversation. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi il faisait cela alors qu’il était au fond du trou et que Ricci n’en avait apparemment rien n’à faire.

J’étonnais Amon et j’en retirais une certaine fierté. La manière dont j’avais soutiré les informations à Amon étant autant géniale qu’ignoble et j’en étais parfaitement conscient. Un sourire sadique apparut sur mon visage.

-Il suffit d’appuyer au bon endroit et les gens finissent toujours par parler.

Je n’en dis pas plus sur mes méthodes à Amon car, non seulement il les connaissait, mais en plus je voulais garder certaines parties de mon entrevue avec Evan pour moi. J’avais juste joué avec l’instinct protecteur qu’on tous les bons pères de famille. Cela a été bien plus efficace que je ne l’aurais imaginé.

Amon me déclara qu’il ne valait mieux pas révéler que c’était Evan le vandale de la villa Ricci et j’étais du même avis. Cela ne nous servirait de toute façon à rien de donner Evan en pâture à Ricci. L’information sur la villa nous allions la garder entre nous. Ce n’est qu’une carte joker à utiliser dans certaines situations délicates que nous aurons peut-être à affronter. Amon avait raison, Sniper aura déjà assez d’ennui avec Ricci après la sortie de notre article étant donné que, comme le disait si bien mon meilleur ami, Evan était le seul membre restant de The Army et le seul à avoir accès à ses informations. Ricci aura vite fait de faire le lien. Pas besoin de lui mettre toute la police sur le dos. Il ne le méritait pas.

-Bien entendu, nous n’allons pas révéler à tout Los Angeles qu’Evan est le vandale de la villa Ricci. Cette information pourra nous être utile au cas où Evan tenterait quelque chose contre nous. Le chantage reste quelque chose de très pratique. Il sait que je sais et c’est tout ce qu’il compte pour moi.

Ceci me faisait sourire plus intensément. Je me délectais bien plus de ses informations croustillantes que du café trop fort d’Amon si bien que j’avais abandonné ce dernier sur la petite table qu’il y avait devant moi.

-Si Ricci déduit que c’est Evan qui nous a filer les infos ce n’est pas notre problème. Ils s’arrangeront.

Je n’avais aucune pitié et faisait fit des potentiels dégâts collatéraux. Ce qui comptait était de marquer le coup et de faire tomber Ricci de son piédestal. Je continuais mon petit récit en parlant de ce qui avait conduit The Army à sa perte. L’ambition de Ricci allait bien plus loin que ce qu’Amon avait pensé.

-Oui son ambition n’a pas de limite. Pour être bien sûr que The Army monte sur scène le jour où tout à basculer il a dit à Evan : « Plus que trois dates… Et puis tu pourras revoir ta gosse ». Il savait où taper, lui aussi, quand il parlait à Evan.

Tant de révélations dans L.A.People sur le manager italien, d’habitude intouchable, cela allait faire des vagues. Mes expressions exprimaient la joie que je ressentais rien que de penser à la suite des évènements. Surtout que je n’en avais pas encore fini avec mes informations.

-Ce n’est pas tout. Les membres de The Army étaient souvent saouls. Cela n’est pas étonnant et il est rare de ne pas voir des groupes de rock complètement détruit par l’alcool ou la drogue. Mais, j’ai eu vent que Ricci étaient presque tout le temps sous l’emprise de la cocaïne quand il s’occupait de The Army. Ça aussi ça a été passé sous silence. Je savais pour son penchant maladif pour l’alcool, mais la drogue c’est plutôt neuf.

J’étais plutôt satisfait et fière de mes petites découvertes. Nous avions une histoire de mal-gérance et une histoire de drogue. Assez pour toucher Ricci droit dans le cœur.   
© Billy Lighter




Dernière édition par Timmy Evans le Sam 8 Aoû - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
avatar


Messages : 547
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.


Who am I?
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Relations:
Song: Me Against The World - Simple Plan


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Ven 7 Aoû - 20:21

True Story ft. Timmy Evans


Au fur et à mesure que Timmy avançait dans son récit, toutes ces informations commençaient déjà prendre la forme d'un article dans mon esprit. Et j'étais ravi que Timmy partage tout ça avec moi, comme au bon vieux temps. Évidemment, s'il disposait de toutes ces infos, c'était quand même moi qui détenait les moyens d'en faire une véritable arme...

Peut-être que je tenais bien plus de mon père que je ne voulais bien le croire, en fait.

Et si j'étais bien désolé pour le chanteur de The Army, en tant que fan et admirateur de ce que le groupe avait fait, je ne pouvais rien faire contre l'enthousiasme contagieux de mon ami. Pas plus que je ne pouvais passer à côté d'un article pareil. On tenait une véritable pépite d'or et ma renommée allait s'en ressentir, quant à Timmy, qu'est-ce qu'il allait y gagner ? Une victoire sur son rival ? Ouais, mais aussi bien plus que ça : si les groupes se mettaient à se méfier de Ricci, ils pouvaient décider d'aller signer chez MTI et non chez BSC. Mieux encore, devenir les poulains de mon ami.

Comment Timmy avait eu ses informations ? C'était très simple : comme on l'avait toujours fait. Il suffisait de trouver la faille, de s'engouffrer dedans et de tout faire sauter, comme la dynamite fait sauter les barrage. Et vu comment le manager anglais me décrivait Kurtz, il ne devait plus y avoir grand chose d'autre que des failles chez ce gars-là. Pourtant, il semblait que mon ami avait quand même dû tâtonner un peu.

Normal. Si en voyant Kurtz, il s'était imaginé comme moi que ça devait être facile, Timmy avait peut-être sous estimé son interlocuteur avant de se reprendre et d'agir plus méthodiquement. Et on devait agir tout aussi méthodiquement avec ce qu'on avait maintenant. Faire un article people, ça peut sembler facile au premier abord... Mais en fait, c'était beaucoup plus compliqué que ça, surtout quand il s'agissait de s'attaquer à quelqu'un comme Ricci qui était loin d'être aussi émotif qu'une rockstar, un acteur ou un autre artiste.

Timmy était d'accord pour ce qui était de garder pour nous l'information quant au vandalisme de la villa Ricci. Il ajouta que c'était même une carte en plus dans notre manche au cas où. J'acquiesçai et achevai ma tasse de café.

Je laissai Timmy continuer et restai bouche bée quand il m'expliqua comment Daniele avait réussi à pousser The Army à bout.

-Sans blague !

Je jubilais... Parce que j'avais fait publié une interview que j'avais faite de Ricci. Une interview dont j'avais mis tiré un titre hors contexte voire même un peu modifié. Il semblait que je n'étais pas si loin de la vérité après tout...

-C'est limite une menace, ce qu'il a dit... Ça, c'est pour Sniper... Je me demande par quoi il tenait les autres...

Mais ce n'était pas tout. Timmy avait aussi appris d'Evan que Daniele était sous l'influence de la cocaïne la plupart du temps quand il s'occupait de The Army. C'était de notoriété publique que le manager italien ne lésinait pas sur l'alcool. La coke, c'était nouveau...

-Nouveau, mais pas exceptionnel, Timmy. Cite-moi un gars ou une femme connue qui ne picole pas ou ne se drogue pas... Ce genre d'article est monnaie courante dans L.A. People. L'histoire de manager sans cœur qui presse son groupe jusqu'à ce qu'il ait donné son dernier dollar a plus de punch !

Je me levai et allai jusqu'à la cuisine... Tout en m'y dirigeant, je dis à Timmy.

-Et je suppose que je te remets pas de café... Tu veux autre chose ? Un truc à bouffer ?

Je ne mangeais jamais directement après m'être réveillé. En général, je ne mangeais pas avant midi, me contentant de café en attendant. Je revins prendre place dans mon fauteuil, en face de Timmy, avec une tasse pleine. Et je repris...

-Et en plus, cet enfoiré s'en est sorti... Au détriment non seulement de The Army, mais aussi de leurs fans.

Dont je faisais partie, pas de bol pour toi, Ricci.

-Si on sort cette histoire, même les non lecteurs de L.A. People achèterons ce numéro, juste par curiosité, parce que ça fait très longtemps que personne n'a parlé de The Army.

Je regardai Timmy dans les yeux...

-Pour que ce soit génial, il me faut un truc primordial... Et ça, c'est ce qui va être compliqué.
© Billy Lighter











AMON
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 492
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 30


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Sam 8 Aoû - 12:52

True Story ft. Amon Sørensen


La manière dont Ricci avait réussi à faire monter The Army sur scène était une clé importante de sa future chute. Cela le mettait dans une position de manipulateur sans cœur qui ne pense qu’à faire de l’argent. Amon voyait ceci comme un menace et la plupart des gens à Los Angeles le verront comme tel aussi et c’est à ce résultat que nous voulions arriver.

-Je ne sais pas par quoi il tenait les autres. Chacun a ses failles et ils ne sont plus là pour témoigner, hélas.

L’exemple de menace que nous avait donné Evan était suffisant pour arriver à nos fins. Les fans de The Army découvriront enfin la vérité sur la fin de leur groupe favori et ceci risque de porter préjudice à Ricci sur beaucoup de plans.

J’avais aussi la carte de l’addiction à la cocaïne de Daniele Ricci. D’après Amon ceci était monnaie courante et les articles people font souvent part des addictions de chacun et chacune. Mon meilleur ami trouvait l’histoire dramatique de la fin de The Army plus originale. Je croisais mes mains derrière ma tête en souriant.

-Je te fais confiance. C’est toi l’expert.

Amon quitta la pièce pour se diriger vers la cuisine. Il demanda si je ne voulais pas un ravitaillement en nourriture. Du café, il en avait conclu à raison que je n’en voulu plus. Ma tasse à moitié remplie qui était en train de refroidir était là pour témoigner de cela.

-Non merci. J’ai déjeuné avant de venir.

Amon réapparu dans la pièce muni d’un tout nouveau café bien rempli. Je savais que mon meilleur ami était friand de cette boisson. Il enchaina sur The Army et le fait que, si nous parlions de ce groupe dans L.A.People, beaucoup de gens allaient acheter le numéro.

-Ricci a réussi à garder cela pour lui pendant des années. Maintenant c’est fini. Les fans du groupe vont le haïr pour cela surtout qu’Evan m’a certifié que le groupe avait encore de nombreuses chansons à sortir. Cet article va nous rapporter une mine d’or à chacun.

Toutefois, pour que cela soit parfait, il fallait quelque chose à Amon. Une chose difficile à obtenir, il semblait. Je me penchais un peu vers l’avant afin de porter tout mon intérêt vers Amon.

-Quelle chose te faut-il ?

Amon n’était pas en reste en terme d’idée et c’est pour cela que j’étais intéressé par ce qu’il avait à dire.   
© Billy Lighter




Dernière édition par Timmy Evans le Lun 10 Aoû - 13:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
avatar


Messages : 547
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.


Who am I?
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Relations:
Song: Me Against The World - Simple Plan


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Dim 9 Aoû - 22:24

True Story ft. Timmy Evans


Timmy avait raison. Je pensais à ce qu'il disait tout en préparant mon ravitaillement. J'en revenais qu'à moitié. Moi qui croyais, et tout L.A. qui croyait d'ailleurs, que j'étais la pire crapule de la ville, j'aurais jamais été capable de faire ce que Ricci avait fait. Menacer son chanteur pour en tirer la moindre petite parcelle d'énergie restante ? Et pour ça, utiliser son enfant comme appât ? Non... J'avais fait beaucoup de mauvaise chose... Mais jamais j'aurais été jusque là.

Même si la phrase était prise hors contexte et que ce n'était pas une menace, mais un encouragement... Le résultat avait été le même : Sniper traînait dans l'Eastside avec ses oreilles défoncées par l'ambition de Ricci.

Une fois mon plein de café fait, j'étais revenu vers Timmy qui s'était transformé en véritable moulin à parole dans son euphorie. Et celle-ci semblait l'empêcher de réfléchir convenablement : il voulait absolument utiliser tout ce qu'il pouvait contre Ricci. Mais son addiction à la cocaïne était quelque chose de bien moins grave que le reste. Il ne se détruisait que lui-même en prenant de la drogue, pas The Army... Ces derniers s'étaient très bien débrouillés tout seuls, comme des grands, avec leur propre addiction à l'alcool.

Pour ce qui était du management, par contre, c'était la responsabilité de Ricci en tant que manager.

Et il avait foiré en privilégiant son intérêt personnel plutôt que de faire parts égales. Et surtout, il s'en était sorti, laissant les autres tomber.

Timmy me faisait confiance pour ce qui était de l'article et pour cause, j'avais déjà fait mes preuves de nombreuses fois. Sauf que cette fois-ci, je me basait sur du solide. Ce n'était pas la première fois, bien sûr... La différence était que j'allais juste pouvoir relater les faits, sans enjoliver. Et en plus, je rendrais service à mon ami.

Je portai mon café à mes lèvres en souriant quand Timmy me parla de mine d'or, affalé qu'il était dans le fauteuil. Je ne pus me retenir de rire. Incapable de boire dans ces conditions.

-Où est passé ton flegme anglais, mon ami ?

Ouais, bye bye la retenue légendaire de Timmy Evans !

En fait, nous avions maintenant la situation dont nous avions rêvé depuis l'université : contrôler L.A. grâce à nos places et nos capacités. Et la clé de L.A. à notre époque, c'était la musique.

Et con contrôlait chacun l'un des intermédiaire entre la musique et son public : j'avais un média, Timmy faisait partie d'une des plus grandes maisons de disque de la ville.

Je doutais que même Daniele Ricci aie un meilleur jeu que nous en ce moment.

Timmy se pencha vers moi quand je lui annonçai qu'il me fallait une chose. Et je fis de même, nous nous retrouvâmes face à face, séparés seulement par la table du salon, je regardais mon ami droit dans les yeux.

-Un article people sans photo, personne ne le lira. L.A. People contient plus de photos que de texte. Ce sont elle qui accroche les « lecteurs », ok... D'ailleurs, ne les appelle pas des « lecteurs »... Ce sont plutôt des voyeurs.

Je fis tourner ma tasse sur ma table, réfléchissant en même temps à une solution avant de reprendre.

-Les photos de Ricci, c'est pas difficile à trouver. Au contraire. Il s'offre aux objectifs comme une diva.

Je pris un coup de café.

-MAIS, pour ce qui est de Sniper, c'est une autre histoire. Et pourtant, c'est SON visage qui va attirer les regard... C'est pas difficile à trouver non plus, suffit de chercher un peu... Tout du moins, pour ce qui est d'une photo de quand il avait une vingtaine d'années.

Alors j'en vins au fait. Brutalement.

-Il m'en faut une de lui maintenant. Et ça, ça n'existe pas.

Je m'expliquai.

-Mettre une photo de Ricci et une photo de Kurtz jeune, ça va déjà attirer, d'accord. Ils vont jeter un œil style « oh, ouais j'adorais The Army ! », ils liront l'article et ce sera bien dommage pour Sniper... Les gens ne se rendront compte de l'ampleur du mal que Ricci à faire qu'en voyant l'épave qu'est devenu Sniper. Et une photo vaut mieux qu'un long discours.

Ouais, parce que j'étais journaliste mais moins j'écrivais, moins je me portais. Un comble. J'eus un sourire en coin... Là, Timmy avait peut-être un atout dans sa manche pour nous.

-On peut pas envoyer n'importe quel paparazzi, on risquerait d'ébruiter l'affaire avant la sortie de l'article et on pourrait se faire saboter si Ricci l'apprend. Si j'ai bien suivi ton histoire, Sniper sort peu et ne va pas loin. Mais on sait où le trouver. T'aurais pas ce qu'il nous faut ? Las Vegas, c'est pas si loin...

© Billy Lighter











AMON
Revenir en haut Aller en bas
Timmy Evans
avatar


Messages : 492
Date d'inscription : 30/11/2013
Age du personnage : 30


Who am I?
Je suis: Calme, intelligent, parfois fourbe et menteur
Relations:
Song: Linkin Park-Somewhere I Belong


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Lun 10 Aoû - 13:04

True Story ft. Amon Sørensen


 La retenue n’était plus de mise quand j’étais dans cet état. Je savourais toujours, à l’avance, ma petite victoire sur Daniele Ricci, sachant très bien que notre plan étai infaillible. Je le voyais presque déprimer seul dans sa villa pendant que moi je glanerais ce qu’il perdra. Il était loin de L.A., il n’allait rien voir venir. J’étais affalé dans le divan d’Amon et j’arborais un sourire magistral alors que mon ami me faisait part de mon manque de flegme.

-Il se repose.

Devant Amon je pouvais être plus relâché, nous nous connaissions depuis pas mal d’années maintenant. Nos pions allaient très bientôt être placé et ils allaient encerclés Ricci. Car, outre notre prochain article, j’avais aussi en tête d’aller aborder les membres de Tiny Suicide afin de les prendre sous le nez de Ricci, ce qui ne sera guère chose facile. L’article pourra m’y aider.

Il semblait que mon ami Amon n’en avait pas fini avec ce plan. En effet, il souhaitait disposer de quelque chose en plus pour rendre encore plus parfait notre entreprise future. Je me penchais vers lui, retrouvant, au passage, toute ma retenue. Nous nous regardions droit dans les yeux et je l’écoutais me faire part de son idée. Il évoqua l’importance qu’avaient les photos dans les articles people. Pour Amon, elles étaient le moteur de l’article. Il n’avait guère tort, beaucoup de gens ne se fient qu’aux photographies. Celle de Ricci sont très simples à se procurer, cela je le savais et Amon aussi et que celle d’Evan aussi mais dans sa version plus jeune. Finalement, mon ami en vint brutalement au fait : il désirait une photo de Sniper aujourd’hui afin de montrer à Los Angeles l’épave qu’il était devenu. Ceci étant impossible à trouver dans un magazine, bien entendu et c’est bien ici que se trouvait la difficulté évoquée, plus tôt, pas Amon. J’approuvais chaque phrase de mon ami.

Se procurer ce cliché n’allait point être simple. Amon disait qu’envoyer un paparazzi risquait de nous compromettre. Alors qu’il finissait son discours, je voyais parfaitement où il voulait en venir.

-Eileen pourrait le prendre en photo, c’est cela que tu veux dire ?

Je me frottais le menton avec ma main. Eileen avaient parfaitement les qualités pour approcher Sniper. Elle était sociable et compréhensive. Pour l’instant, elle était à Vegas mais rien ne m’empêche de l’appeler pour qu’elle passe un ou deux jours à Los Angeles.

-Elle pourrait très facilement revenir entre deux dates à Los Angeles. Et elle a largement les compétences pour amadouer Sniper. C’est un homme perdu, une femme comme Eileen deviendra facilement son amie.

La seule chose dont je doutais c’est si elle allait accepter de faire partie de notre plan machiavélique. Elle n’aimait pas Ricci, cela je le savais. Je supposais aussi que si je mets l’accent sur le fait qu’Evan sera venger et reconnu elle pourrait nous aider.

-Elle devrait marcher avec nous. Si je suis sincère avec elle, elle devrait accepter. En espérant que Ricci n’ai pas profité du concert de Vegas pour la corrompre.

J’avais confiance en Eileen mais je savais à quel point Ricci était redoutable.  
© Billy Lighter


Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
avatar


Messages : 547
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 31
Localisation : On the ring.


Who am I?
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Relations:
Song: Me Against The World - Simple Plan


MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   Lun 10 Aoû - 15:39

True Story ft. Timmy Evans


Timmy me fit éclater de rire quand il affirma que son flegme se reposait. Ouais, j'avais bien remarqué ça, y avait un manque de discipline là-dedans ! Non, sans déconner, c'était vraiment agréable de voir Timmy dans cet état... Et j'en avais un peu rien à foutre que ce soit au détriment d'un autre...

Je lui expliquai alors que tout ça n'allait pas être si facile mais qu'on avait peut-être une solution. Enfin, lui détenait la clé de cette solution. Et j'eus pas vraiment besoin de lui faire un dessin. Satisfait qu'on soit sur la même longueur d'onde, je m'était de nouveau affalé dans mon fauteil, éloignant nos regards, avec un sourire aux lèvres.

J'avais un plan dans le plan... Jusqu'où était prête à aller Eileen pour Timmy ? Est-ce qu'elle était capable de le suivre quoi qu'il arrive. Est-ce que pour ça, elle était prête à manipuler un type faible comme Sniper Kurtz ?

Avec cette méthode, on allait tous les deux, avoir les réponses à ces questions.

-Ouais, on a besoin de ta bien aimée... Et le plus vite possible. On ne sait jamais que Kurtz paniquerait et préviendrait son ancien manager.

Je n'avais pas vu Kurtz de mes yeux, j'avais bien une idée de l'état dans lequel il était grâce à Timmy, mais je n'étais pas du genre à sous estimer les gens. Si Sniper avait essayé vainement de protéger Ricci face à Timmy, il était bien possible que la culpabilité d'avoir tout balancer au manager anglais le réveille un peu. Et si Daniele apprenait ça, notre plan serait cuit, et peut-être même que nous aussi.

Timmy avait du pouvoir grâce à sa réputation. Mais celle-ci n'égalait tout de même pas celle de l'italien. Et surtout, ni l'anglais, ni moi, n'avions le compte en banque de Daniele Ricci.

Timmy pensait qu'il serait possible de faire revenir la jeune anglaise entre deux dates de concert. On allait taxer en moyens de transports, mais ça valait le coup. Il ajouta également qu'Eileen avait la psychologie parfaite pour approcher le troglodyte qu'était devenu Sniper. Tout ce qu'on avait à faire, c'était de la poster près du night shop où Timmy avait rencontrer l'ancien chanteur, et la laisser faire. Je l'avais déjà rencontrée et elle était même venue à un de mes matchs illégaux...

Et j'étais aussi convaincu que Timmy qu'elle pouvait le faire. Fallait juste qu'elle accepte de le faire et ça c'était une autre paire de manche. Mais surtout, c'était le problème de Timmy.

Je me levai de mon fauteuil et m'étirai. J'allais profiter de mes congés pour me pencher convenablement sur cet article. Je regardai Timmy dans les yeux, sourire au lèvre et lui dit sur un ton sérieux.

-Convainc-la, briefe-là... Et je te livrerai Ricci sur un plateau...

C'était la moindre des choses après que j'aie sorti l'article sur Nathan J. Williams, le petit protégé de Timmy.

Au boulot.
© Billy Lighter











AMON
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: True Story [PV Timmy][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

True Story [PV Timmy][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Sacrifice of Haiti "Pact with the Devil"
» JOAN ► falsely true story.
» Maple story
» Love et Story
» True Blood

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Downtown :: Loft d'Amon Sørensen-