AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Bon plan ASOS : code promo de 10%
Voir le deal

Partagez
 

 Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 3 Sep - 13:17


Always Somewhere...

ft. Daniele Ricci


Cet après-midi, j'avais dû dire au revoir à Zoey...

Le jour où on avait quitté Las Vegas, juste avant notre départ de l'hôtel, Zoey avait été contactée par un groupe de Seattle. Ceux-ci l'avaient vue sur la chaîne musicale qui diffusait le concert qui avait été filmé à Las Vegas. Zoey y figurait en guest star et venait jouer avec nous une ou deux chansons en remerciement de l'aide qu'elle nous avait apportée alors que j'étais blessé à la main. Ils avaient été séduits par son style et son jeu.

C'était une chance inouïe pour elle étant donné que son groupe de L.A. ne décollait pas. Mais elle ne voulait pas prendre cette décision seule et m'en avait donc parlé directement. Pendant tout le trajet, discrètement parce qu'on voulait que cette décision soit prise par nous sans être influencée par Daniele, on en avait beaucoup parlé.

Même si j'en avais l'estomac complètement retourné parce que je savais ce qu'un départ de Zoey pour Seattle signifiait pour nous deux, j'étais catégorique. Elle devait y aller et tenter sa chance. On serait contraints de se séparer, évidemment. Roadtramp serait souvent occupé ou sur les routes et le groupe qui voulait engager Zo avait apparemment déjà sa petite place à Seattle mais avaient eu un problème avec leur guitariste et devait le remplacer.

Zoey, elle, semblait à la fois euphorique et triste. Au départ, elle ne savait vraiment pas quoi faire, mais me voir l'encourager à y aller l'aida un peu à prendre sa décision. Putain... Elle était mon amie d'enfance, on avait toujours été fourrés ensemble et maintenant qu'on était encore plus proche, notre passion commune pour la musique nous amenait à nous séparer.

Ça faisait chier, mais fallait bien qu'on sache ce qu'on voulait.

Et elle avait donc décidé de partir et d'essayer de lancer sa carrière avec ce groupe. Le reste du trajet, on l'avait passé très bizarrement en silence, son petit visage enfoui dans mon cou. Je crois qu'elle avait laissé coulé quelques larmes à un moment donné et j'avais embrassé son front, ses cheveux, essayant de me retenir moi-même. Clepto nous regardait avec un air triste. Je savais pas si lui avait écouter ce qu'on se racontait, mais en tout cas, y avait pas l'air que je doive lui faire un dessins. Il me fit un clin d’œil et un signe pour me signaler qu'il me soutenait...

Ce n'est qu'une fois à l'hôtel qu'on avait retrouvé le reste du groupe dans la chambre qui était réservée pour moi et Zoey. C'était un hôtel magnifique, mais j'avais vraiment pas idée de m'extasier dessus pour le moment. Et on leur avait expliqué ce qui se passait et la décision prise par Zoey. Pour Roadtramp, en soi, ça ne posait aucun problème puisqu'on était un groupe complet et que Zoey était  « juste » guest pour cette tournée en reconnaissance de ce qu'elle avait fat pour nous. Mais pour chacun, elle était une amie et beaucoup plus encore pour moi. Tout le monde était donc triste de la voir s'en aller, mais en même temps heureux qu'elle ait la possibilité d'avancer.

J'avais ensuite essayé d'en parler à Daniele, qu'il sache au moins qu'on avait perdu notre guest... Mais quand j'avais voulu lui parler, il avait pas vraiment le temps. Il semblait euphorique, une histoire d'interview de The Lightening... Et les deux jours qui avaient suivis, pas moyen de l'avoir entre quatre yeux non plus. Il était occupé avec la préparation de la scène, les roadies, les coups de fils chez les flic de L.A. pour ce qui était de l'enquête sur celui qui avait vandalisé sa villa, etc... Enfin à peu près tout sauf nous, quoi...

Fallait dire que j'avais pas vraiment insisté non plus... Je me sentais pas spécialement super bien sans être complètement triste non plus et c'était une drôle de sensation... Fallait dire que c'était la première fois qu'un truc pareil m'arrivait aussi. C'était pas avec les amourettes que j'avais vécu jusque là avant que j'aurais pus ressentir des sentiments pareils.

Enfin soit... On avait prévu que Zoey parte l'après midi du concert qui devait se donner ici, à Oklahoma City. Parce qu'on voulait bien profiter l'un de l'autre pendant les deux jours de repos qui nous avaient été accordés par les organisateurs. Ce furent nos trois dernières nuits ensemble et, pour dire vrai, on a vraiment pas beaucoup dormi, faisant l'amour encore et encore parce qu'on savait que ce serait les dernières fois. Et sur les deux jours, on était juste sortis de temps en temps pour aller manger avec le reste du groupe à l'extérieur ou pour que je tente de courir après Daniele sans jamais arriver à l'avoir. Enfin ça, je l'avais fait qu'une fois... Parce que j'avais des choses plus importantes à faire de mon côté et qu'apparemment, de toute façon, lui aussi...

Du coup, Roadtramp en entier avait finalement accompagné Zoey jusqu'à son taxi qu'on avait appelé depuis le téléphone de la chambre. On avait fait tous ensemble une cagnotte pour lui offrir le trajet jusqu'à Seattle... Elle avait pris chacun dans ses bras et des larmes avaient coulés. Ouais, on avait peut-être l'air d'être très grand et très forts, de l'extérieur... Mais fallait pas trop se fier aux apparence. On était tous de gros nounours chevelus, si on voulait...

On s'était embrassés une dernière fois, puis elle était partie. Putain...

Civic Center Music Hall, 201 North Walker Ave. Oklahoma City.

J'étais en train de découvrir que c'est quand on perd quelqu'un qu'on découvre à quel point ce quelqu'un nous manque. J'essayais bien de rigoler avec les autres qui faisaient exprès de faire un tas de conneries, mais je rigolais jamais longtemps. J'avais juste envie de me retrouver sur scène pour expulser tout ce que j'avais en moi via notre musique. Je savais que ça allait me faire du bien. Fallait que je pense à autre chose, ou alors, que je pense à ce que Zoey allait pouvoir faire maintenant avec ce nouveau groupe et pas seulement qu'à moi.

J'étais assis dans le fauteuil qu'on avait mis dans notre loge, une bouteille de bière pratiquement pleine entre les jambes, que je tenais d'une main. La preuve que je me sentais pas super bien : le niveau de bière ne descendait pas et j'étais sobre, en fait. J'avais pas pensé à boire une seule fois pendant les deux jours que j'avais passé dans la chambre avec Zo. Je savais pas tout faire en même temps...

C'était bizarre parce que la plupart des gars qui perdent leur petite amie noient tout ça dans l'alcool... Ben moi, c'était le contraire. Je regardai l'horloge au dessus de la porte d'entrée de la loge... Putain encore une demie-heure... Et où était Daniele ? Fallait que je lui demande si on pouvait pas commencer maintenant ! Je posai ma bière à côté de moi, l'abandonnant et frottai mes yeux.

J'avais pas dormi pendant trois nuits et ce que j'avais fait était pas des plus reposant alors j'étais crevé, en plus du reste...

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica


Dernière édition par Eddy Cort le Lun 7 Sep - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 3 Sep - 16:45


Always Somewhere...

ft. Eddy Cort


Quel con ce Lenny, il avait littéralement offert en pâture ses poulains à Axel Moriarty. Fallait être complètement barge pour accepter une interview pour son groupe à un type aussi dangereux que Moriarty après un concert moyen. Parce qu’Amon Sørensen de L.A.People est peut être dangereux, mais ses articles restent des articles people dont les gens intelligents savent prendre du recul. Mais Moriarty, lui, il travaille pour Guitar&Pen et obtenir un mauvaise critique de la part d’un journaliste de Guitar&Pen, c’était pas bon pour les ventes et la réputation du groupe. Parce que tout le monde croit ce qu’il y a dans Guitar&Pen même les gens intelligents. Mais, non, Lenny avait été assez con pour laisser faire ça. Et qui va récupérer la notoriété perdue par The Lightening après l’article de Moriarty ? C’est The Best bien sûr. Enfin Roadtramp, plutôt, mais par extension ce sera moi.

Inutile, donc, de dire que j’étais de très bonne humeur après avoir appris cette nouvelle. Ça me remontait un peu le moral après que j’ai appris qu’un sale vandale avait dévasté ma villa. J’en venais même à mieux supporté le manque d’alcool. Il fallait dire que, pour ça, Maria m’aidait beaucoup. Le tout quand on est en manque c’est de rester occupé. C’est ce que j’avais fait pendant nos jours de repos à Oklahoma City. J’ai causé aux roadies, j’ai supervisé tous les préparatifs concernant de concert et, surtout, j’ai pas arrêter de téléphoner aux flics en charge de l’enquête concernant ma villa.

Parlons d’eux, d’ailleurs ! Ils n’ont toujours aucune piste. L’enquête était presque au point mort. C’était navrant mais je ne pouvais pas leur en vouloir. Ils faisaient certainement leur boulot à fond. Sauf… Sauf, qu’eux, ils sont bloqué par toutes plein de règles judiciaires et tout ça – les mandats, les autorisations pour ceci, pour cela. Alors j’ai demandé à Erik d’enquêter pour moi. D’ouvrir ses oreilles et de poser des questions aux gens du voisinage. Peut-être que l’un d’entre eux sera plus enclin à causer à mon majordome plutôt qu’aux flics. Faut pas en vouloir à tous ces petits riches de Beverly Hills, ils détestent les flics… Non, correction, ils en ont peur. Entre la drogue et les fraudes fiscales, il y a de quoi…

Donc entre ça et mon travail de manager, j’avais été fort occupé pendant deux jours. Si bien que je n’avais même pas vu Eddy… Ni les autres d’ailleurs. J’avais entendu des échos comme quoi Cort était resté pendant deux jours enfermés dans sa chambre avec Zoey Dandeth, sa petite amie. Bah, ils ont bien le droit de profiter un peu… Si ça pouvait le détendre avant le concert, pourquoi pas. C’est pas moi qui allais dire quelque chose là-dessus, au contraire.

Je me promenais dans les coulisses, juste avant le concert de Roadtramp. J’étais certains qu’ils allaient encore tout déchirer aujourd’hui – c’était mon groupe, ça ne pouvait pas se passer autrement de toute façon. Sur mon chemin vers un petit passe-temps – traduisez-ça part « je vais de ce pas vers les groupies qui étaient entassées au fond du couloir à attendre que Lighter daigne les laissez rentrer » (ce qui, entre nous, n’arrivera peut-être pas) – je rencontrais ce suant de Lenny Knowles.

-Oh tiens, Lenny ! Alors cet interview ?, dis-je avec un sourire sarcastique.

Il haussa les épaules et fis mine d’avoir des choses à faire pour ne pas avoir à me répondre. Je rigolais et continuais mon chemin. Les filles n’étaient plus qu’à quelques mètres de moi quand…

-Tu vas où comme ça ?, dit une voix que je pourrais reconnaitre entre mille.

C’était Maria, elle me regardait avec un air amuser et accusateur. Je lui montrais les filles au bout du couloir avant de la regarder d’un air interrogateur.

-Tu me tutoie maintenant ?

Maria avait l’habitude – tout comme Erik, d’ailleurs – de me vouvoyer quand ils étaient en train de travailler. Et quand elle me tutoyait, c’était soit parce qu’elle était en colère, soit… Parce qu’elle en avait envie tout simplement. Elle soupira l’air agacé avant de s’avancer vers moi.

-Depuis quand tu n’as plus parlé à Eddy ?

Je haussais les épaules et réfléchissant.

-Je sais pas… Deux jours peut-être… Je ne sais pas…

Son regard se fit plus inquiet ce qui effaça mon sourire.

-Tu devrais aller le voir, Dany. Je l’ai croisé tout à l’heure et il n’a pas l’air bien.

Quoi, il était malade ? Putain, j’espérais que non. Pas à une demi-heure du concert. C’était pas le moment d’annuler quoi que ce soit.

-Je vais le voir…, dis-je pour rassurer ma secrétaire.

Bon, ben tant pis pour les filles…  Je me dirigeai vers la loge d’Eddy, je frappais avant d’entrer. Il était assis dans un fauteuil avec une bière à côté de lui. Il ne l’avait pas touché. C’était mauvais signe. D’habitude il avait une bonne descente. Je fermais la porte derrière moi et penchais la tête légèrement sur le côté pour mieux voir Eddy. Il avait des cernes mais bon quand on s’enferme avec une fille pendant deux jours, ce n’était certainement pas pour dormir.

-Ed ? Ça va t’es sûr ? T’as pas touché à ta bière, alors ça m’inquiète.

Je tentais un petit sourire. Il avait peut-être le mal du pays. Après tout, avant cette tournée, il n’avait jamais mis les pieds en dehors de L.A.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Jeu 3 Sep - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 3 Sep - 17:14


Always Somewhere...

ft. Daniele Ricci


Je devais vraiment avoir pas l'air de vouloir m'amuser... Parce que les autres avaient fini par déserter ma loge. Oh, ils m'avaient proposer de venir avec eux, mais pour l'instant, j'étais bien là. Je les rassurai en leur disant que j'avais juste envie d'aller sur scène pour évacuer, que ça irait une fois que je verrais le public. J'en étais sûr, de ça. Mais en attendant, j'avais du mal à ne pas penser à Zoey. Et aussi, je m'inquiétais pour elle... Et si ça marchait pas ? Et si elle se retrouvait coincée à Seattle sans avoir réussi comme tant de SDF qui vivaient dans les rues de L.A., sans pouvoir revenir à la maison ?

Parce qu'après tout, ni elle ni moi n'étions jamais sortis de L.A. avant le début de cette tournée... Mais ici, on était pas tout seuls. Là, elle était toute seule dans un taxi, direction l'inconnu total.

Et j'étais en train de me faire un tas de scénarios à la con quand la porte de la loge s'ouvrit. Et alors que je m'attendais à voir débarquer Clepto qui allait insister pour que je sorte d'ici, c'est Daniele qui apparut. Et je lui souris comme s'il était un héro salvateur. Ouais, putain ! Il me sauvait de toutes les horreurs que mon imagination était en train de faire vivre à me petite amie... Ex petite amie ? A distance, ça allait pas être simple alors on avait préféré se dire qu'on était plus ensemble... Fait chier !

Daniele me demanda si ça allait et dit que je n'avais pas touché à ma bière je la repris et bu un coup, comme pour faire plaisir à mon manager, mais sans trop de conviction...

-Heu...

Je frottai mes yeux...

-Ouais... Ça va...

J'étais un piètre menteur... Et je le sentais bien, alors je haussai les épaules...

-Je me demandais si on pourrait pas commencer le concert plus tôt et le faire plus long, comme ça... Ça ira mieux une fois sur scène...

Je reposai ma bière... Elle me semblait dégueulasse. Ce qui était extrêmement bizarre. Pourtant, elle sortait du frigo... enfin depuis le temps que je l'en avais sorti, elle avait un peu réchauffé mais pas au point d'être carrément chaude...

Je regardai Daniele dans les yeux avec un air triste à mourir... Fallait que je lui dise qu'on avait plus de guest star, de toute façon...

-Zoey est partie... En taxi, cet après-midi, pour Seattle...

Même de L.A., Seattle me semblait être l'autre bout du monde. Je frottai à nouveau mes yeux, laissant un etrace humide sur ma main. Ah non ! Eddy ! Non ! Je m'étais retenu jusque là, je pouvais tenir encore jusqu'au concert...

-Un groupe l'a contactée après avoir vu la diffusion du concert de Vegas à la télé... Elle va jouer pour eux...

Je baissai mon regard sur mes mains qui étaient posées sur mes cuisses.

-Et Seattle c'est loin, putain... Puis si je fais partie d'un groupe et elle d'un autre et qu'il marche aussi, ce que je lui souhaite, ben...

Je haussai les épaules...

-Enfin tu vois, quoi, t'es pas con, Lele...

Je me retenais comme un con de me mettre à chialer. Et j'y arrivais pas trop mal. Mais j'arrivais pas à dire clairement que Zoey et moi, c'était fini, par la force des choses, alors qu'on s'aimait encore. Sauf que si on avait voulu rester ensemble, il aurait fallu qu'un de nous deux dise adieu à ses rêves. Et aucun de nous n'avait voulu faire subir ça à l'autre.

Enfin, bref, si je le disais, j'allais me mettre à pleurer, c'était clair. Mais je voulais pas le faire. Pourquoi ? Bonne question.

Je désignais le frigo à Daniele...

-Y a du coca dans le frigo aussi, si tu veux...

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 3 Sep - 20:01


Always Somewhere...

ft. Eddy Cort


Ah tiens, un sourire ! C’est déjà ça. Je sais, je fais cet effet-là souvent. Il but un coup de bière mais juste un. C’était bien loin de la descente que je connaissais d’Eddy Cort. Il affirmait que ça allait. Non, ça n’allait pas. D’habitude, Cort était joyeux et était toujours avec les autres membres de Roadtramp avant un concert. Je les avais vus faire à Las Vegas. Se reclure dans sa loge, c’était pas du Eddy Cort, c’était plutôt du Lighter – et je doutai sincèrement que Cort veuille copier les manies de Lighter.

Il voulait commencer le concert plus tôt. Je penchais un peu plus la tête en levant un sourcil. Bon, au moins, il n’était pas question d’annuler quoi que ce soit donc c’était déjà un bon point.

-L’achever plus tard, c’est possible. Ça fera même plaisir à Lighter. Mais le commencer plus tôt, ça va être un peu court. Les roadies n’ont pas encore fini de tout régler…

J’étais The Best, mais j’étais pas encore un faiseur de miracle. Surtout que commencer plus tôt que l’heure dite, ça va pas plaire aux fans retardataires, ça.

-Puis, pour les fans qui ne sont pas encore arrivé, ce sera pas cool.

Eddy avait posé sa bière après avoir bus à peine une seule gorgée. Il me faisait une déprime ou quoi le Cort ? Ben ouais, en fait… Il vint enfin à la raison de sa petite dépression. Sa copine était partie. Ouf… Ce n’était que ça… Moi qui croyait qu’il avait la grippe, j’étais rassuré. Elle s’en était allé à Seattle la petite Zoey. C’était pas le bout du monde non plus… De L.A. c’était pas si loin. Bien moins loin que mon Rome natal.

Il avait les yeux rouges le Eddy. Sa copine était partie parce qu’elle avait été contactée par un groupe. Elle était partie pour sa carrière. Ah ben, c’est plutôt positif ça non ? Ouais, sauf qu’au passage elle avait largué-là le Cort. Evidemment, s’ils voulaient poursuivre leur carrière tous les deux, c’était loupé pour continuer à vivre en couple. Mouais… Il y avait des points négatifs à toute décision, mon petit Cort. Ça s’appelle la vie.

-Non… De fait, je ne suis pas con… Et je ne m’appelle pas Lele…

Je soupirais un grand coup, fixant Eddy qui essayait de digérer la nouvelle avec difficulté. Eddy s’arrêta de parler de ça et me montra le frigo où se trouvait le coca.

-Ecoute… C’est comme ça… Ça arrive…, dis-je en me dirigeant vers le frigo où je pris le coca.

Pas très psychologue comme phrase. Mais bon, j’avais jamais vécu de rupture, j’en avais plutôt provoqué des centaines. Enfin si j’en avais vécu une… Et rien que d’y penser… Non, il ne valait mieux pas y penser, sinon j’allais vomir… Je me secouais la tête avant d’ouvrir le coca et de prendre une chaise pour m’assoir face à Eddy.

-Là où elle ira, elle aura la chance de faire ce qu’elle aime. Etre une rockstar, ça demande des sacrifices. La vie de famille en est souvent un surtout quand ta petite copine a le même métier, dis-je avant de boire une grosse gorgée de coca.

Etais-je vraiment le mieux placé pour réconforter Cort ? Peut-être bien au fond.

-Regarde-moi. Avec mon métier et toutes les tournées, je n’ai jamais pu avoir une petite amie stable. Ça fait partie de ma vie de manager, dis-je en haussant les épaules.

Et ce n’avait pas été l’envie qui m’en a manqué, une fois. Avec cette fille… Mais je n’aurais pas pu, je savais que je n’aurais pas pu.

-Zoey est partie pour sa carrière. C’est pas un adieu, Cort, c’est un au revoir. Peut-être qu’à un moment vous pourrez peut-être arrivé à combiner carrière et vie commune et alors vous pourrez vous remettre ensemble. Qui sait ?, dis-je en souriant. Puis, au pire, tu en rencontreras d’autres, des filles. T’as quel âge encore ? Tu as le temps, Cort. En attendant profite.

En attendant, fait comme moi, Cort.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Ven 4 Sep - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeVen 4 Sep - 17:18


Always Somewhere...

ft. Daniele Ricci


Ça me faisait du bien de voir Daniele. Je savais pas vraiment pourquoi. Peut-être parce que ce mec, rien ne pouvait l'atteindre et que je me disais que peut-être, il allait m'être de bon conseil. Il était plus vieux que tous les membres de Roadtramp aussi et sa présence était rassurante. Sans lui, on serait complètement paumés pour cette tournée. D'ailleurs, c'était encore plus simple que ça : sans lui, y aurait pas de tournée du tout.

Il me regardait, tête penchée sur le côté, mais moi, je regardais mes mains qui, pour une fois, ne tenaient pas une bouteille d'alcool. Notre manager affirma que pour commencer plus tôt, ça allait pas être possible, mais qu'on pourrait jouer plus longtemps. Ça n'arrangerait pas mes bidons dans l'immédiat, mais l'idée de passer un peu plus de temps sur scène me remontait déjà un peu le moral.

Et puis, si ça pouvait faire plaisir à Lighter...

Un léger sourire se dessina sur mon visage...

-Ok... Si on peut avoir une demie heure ou une heure en plus, ce serait cool...

D'autant que Daniele avait raison. En commençant plus tôt, certains fans allaient rater le début.

J'en étais donc venu aux raisons de mon état bizarre... Je me sentais bizarre même pour moi-même, en fait. J'avais du mal à me reconnaître parce que j'étais en train de vivre quelque chose de complètement nouveau. Mais je réussi encore à sourire quand Daniele me dit qu'il avait compris où je voulais en venir, ne me forçant pas à dire vraiment clairement des mots que je ne serait de toute façon pas arrivé à prononcer. Mais je souriais surtout parce que pour au moins la millionième fois, il me répétait qu'il ne s'appelait pas Lele...

Lui, il avait pas encore compris que j'étais pas près d'arrêter, par contre.

J'avais suivi du regard Daniele qui allait se prendre un coca. Je l'écoutais attentivement, mais après sa première phrase, je n'avais pas pu m'empêcher de soupirer... Ouais, je sais, ça arrive... Mais bon... Ça change pas grand chose...

-Ouais, je sais... C'est moi qui l'ai encouragée à partir. A accepter ce que ce groupe lui offrait.

Il avait ensuite continué en disant qu'avec les vies qu'on menait, autant lui que Zoey ou moi, ça impliquait des sacrifices et tout ça... J'avais baissé la tête, mais Daniele m'avait ordonné de le regarder et j'avais obéi, plongeant mes yeux bleus dans les siens qui étaient bruns... J'avais jamais remarqué qu'ils étaient bruns, tiens. C'est fou ce qu'on peut voir quand on est sobre !

Cependant, le discours de Daniele n'était pas complètement négatif. Il avait terminé sur une note d'espoir... Comme quoi elle n'était pas partie pour toujours, qu'on se reverrait un jour... J'ouvris la bouche et il me fallu deux ou trois secondes pour me mettre à parler après ça...

-Je sais, je sais... Enfin non, je sais pas vraiment, mais je m'en doute.

Je désignai mon crâne avec mon index.

-C'est pas là que j'ai un problème. La décision, on l'a prise à deux, et d'un commun accord. Pour que Zoey puisse faire ce qu'elle aime...

Puis je descendis ma main vers mon cœur...

-Celui-là, par contre, il a rien compris...

Je rigolai un peu quand Daniele insinua que j'étais encore jeune, que j'avais tout le temps et que je devais profiter... Au moins, il arrivait à me faire marrer, même en étant en plein dans le sujet...

-Ouais... Mais je m'appelle pas Daniele Ricci, moi... Je suis un jeune adulte encore boutonneux de L.A....

J'avais dit ça avec humour, bien sûr. Bien que ce ne soit pas faux du tout...

Mais je baissai à nouveau bien vite les yeux et haussai les épaules...

-Puis y a pas que ma petite amie qui est partie... Mon amie d'enfance est partie avec elle... Et ça, j'en aurai jamais qu'une seule...

Je relevai les yeux sur Daniele...

-T'as déjà vécu ça, toi ? Perdre une petite amie à qui tu tenais vraiment... Ou un super pote... Je te parle pas de les perdre parce qu'ils sont morts. Mais un peu pour des raisons comme celles-ci... La vie quoi... Les voir partir et savoir maintenant qu'ils sont quelque part sans savoir où ils en sont ?

C'était pas de la curiosité mal placée. Je voulais juste savoir si ça était arriver à Daniele pour pouvoir m'aider moi-même, profiter de son expérience... Le manager était face à moi, assis sur une chaise. Je m'étais penché en avant, les coudes sur mes genoux et frottais mes mains l'une contre l'autre...

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeVen 4 Sep - 18:43


Always Somewhere...

ft. Eddy Cort


Une demi-heure ? C’était dans mes cordes, Cort.

-Ok, va pour trois-quarts d’heure. Je vous arrangerai ça.

Lenny allait être heureux que je le soulage un peu. Puis, deux concerts d’affiler à faire les prolongations c’était bon pour leur notoriété. Si ça emballait Cort, ça m’emballais.

Puis, Cort en vint au fait. C’est-à-dire à ce qui le mettait dans un état pareil. Sa petite amie avait plié bagage pour le bien de sa carrière, décision qu’ils avaient prise à deux. Ouais, une bonne vieille rupture sur un commun accord. D’abord, j’avais pas été très aidant pour Cort, mais ensuite, j’avais développé un peu laissant de l’espoir à Cort. La Zoey, il allait la revoir, et puis, il allait pouvoir profiter des groupies et autre grâce à ça. Moi, j’aurais été content d’apprendre une nouvelle pareille au début de la tournée et non à la fin. A la fin ça m’aurait fait chier parce que j’aurais pas pu profiter. Enfin bon, j’étais content que le problème de Cort ne soit pas plus grave que ça.

Cort me regardais après que je lui ais demander de me regarder. J’aimais qu’on me regarde. Eddy avait bien compris mon petit discours mais il restait quand même un peu triste. Bah, ça allait passer. Il déclara que son cerveau avait compris mais pas son cœur. Ouais, le problème se trouvait toujours là.

-Il va comprendre. Ou plutôt, il va finir par oublier. Le cœur, ça oublie toujours, dis-je en tapant amicalement Eddy sur l’épaule.

Mouais, j’étais pas bien sûr que ce soit totalement vrai. Mais une courte histoire d’amour ça fini toujours pas se faire oublier, non ? Mouais, pas sûr non plus. Mais bon, comme je le disais, Eddy allait pouvoir profiter. Ce à quoi il rigola déclarant qu’il n’était pas Daniele Ricci.

-Ah ouais, ça c’est un problème… Mais bon, je ne peux pas toutes les satisfaire alors il t’en restera. Et bientôt, les filles ne verront plus tes boutons, crois-moi.

Ouais, elles allaient voir le chanteur de Roadtramp bientôt et plus Eddy Cort. Elles allaient voir la notoriété du chanteur et non les boutons du petit Eddy. Elles allaient voir son compte en banque et pas le nombre de bière qu’il allait boire sur une journée. C’était comme ça qu’allait la vie.

Il disait aussi que c’était – en plus de sa petite amie – son amie d’enfance qui était partie. J’approuvais.

-Oui, mais elle n’est pas partie pour toujours, Cort. Si elle réussit, crois-moi, vous vous verrez souvent.

Parce que le monde des stars est tout petit.

-Et si elle échoue, elle reviendra vers toi.

Il ne fallait pas trop s’en faire. C’est pas comme s’ils s’étaient disputer ou quelque chose comme ça. Au contraire, cette séparation est en sorte, une manière de mieux se retrouver plus tard.

Il releva les yeux vers moi alors que j’avais presque fini tout mon coca. La suite… La suite, je l’avais pas prévue. Perdre une petite amie ou bien un ami. Je pâli tout d’un coup et j’avais la tête qui tourne.

-Euh…, dis-je juste avant de passer ma main sur mon visage.

Mon cœur s’emballais sans que je sache vraiment pourquoi. Je tremblais.

-Non… Non… J’ai Erik, c’est mon ami, il est toujours avec moi. Et… J’ai jamais eu de petite amie. Enfin si, mais pas comme tu le conçois, je crois… Et puis… Putain !

Je fermais les yeux mettant ma main devant mes yeux. C’était quoi ça ? Ce putain de manque d’alcool ? Ouais, ça ne pouvait être que ça. Mais pourquoi maintenant ? Je reprenais mon souffle petit à petit.

-Tu peux me passer… Un verre d’eau ou un truc comme ça. Non, un truc à manger. Tu as pas un truc à manger ?

Mes yeux étaient toujours fermés et j’avais une migraine d’enfer.  

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Sam 5 Sep - 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeSam 5 Sep - 15:32


Always Somewhere...

ft. Daniele Ricci


Daniele allait nous arranger 45 minutes de concert de plus ! Ça, c'était génial et ça me rendit le sourire ! On allait pour la première fois avoir assez de temps pour vraiment montrer ce qu'on savait faire ! Et puis il y avait un tas de chansons qu'on avait toujours eu envie de jouer depuis le début de la tournée mais nos concerts étaient tellement courts qu'on en avait jamais eu l'occasion.

-Super ! Merci ! Tu le regretteras pas, tu verras!

Fallait en profiter, qu'il disait ! Facile quand on s'appelle Daniele « The Best » Ricci... Moins évident quand on ne s'appelle qu'Eddy Cort. D'autant que notre public n'était pas autant fourni en femmes que celui de The Lightening. Normal... Vous avez vu la tête de Lighter ? Il les attire comme des mouches !

Et si Daniele n'avait pas été d'une grande aide au début quant à mon problème de Zoey... Et ben plus il parlait plus son discours était à la fois rassurant et marrant. D'abord, selon lui, Zo n'était pas partie pour toujours. Que j'allais la revoir... Ouais, ça, je le savais, mais ce serait plus pareil... Je ne baissais plus les yeux maintenant que Daniele m'avait fait marré un peu et qu'il m'avait un peu rassuré.

-Ouais, mais je ne lui souhaite pas d'échouer pour autant. Je préfère qu'elle réussisse et qu'elle soit heureuse. C'est ce qu'elle a toujours voulu, tu sais... Et t'es bien placé pour savoir que jouer dans un groupe de rock, pour une fille, c'est pas toujours simple.

Et j'avais enchaîner en lui demandant s'il avait déjà vécu un truc pareil. La question m'était venue naturellement alors que j'étais à la recherche de conseil. Mais contre toute attente, je vis le visage de mon manager se décomposer d'un sur coup. Et quand il essaya de parler, il n'avait plus rien de l'assurance qui le caractérisait si bien d'habitude.

Ses phrases sortaient difficilement, saccadée et on aurait dit qu'il allait faire un malaise.

Je me levai brusquement. Non, il était en train de faire un malaise, là, juste en face de moi!Il avait fermé les yeux et avait dissimulé son visage dans ses mains.

-Ça va, Lele?!

Je m'étais approché de lui et avait mis ma main entre ses omoplates et même de là, je sentais son cœur battre à une vitesse folle ! Il réclama à boire puis non, à manger. Je me dirigeai vers l'armoire où on avait entassé toutes nos provisions et en sortit en vitesse un paquet de chips que j'ouvris avant de glisser à nouveau à genoux à côté de mon manager.



J'attendis qu'il prenne le paquet pour lui demander :

-Qu'est-ce que t'as ? Tu veux que j'appelle quelqu'un ?

Je sais pas, un médecin ou quoi, quelqu'un qui s'en sortirait si jamais Daniele décidait de faire une crise cardiaque... J'avais eu peur de cette réaction bizarre du manager alors je repris ma bière et la descendis d'un traite. Il avait probablement raison, le cœur finissait par oublier, suffisait d'occuper le cerveau...

Quand je vis que Daniele se reprenait un peu, j'allais chercher une bière et un coca dans le frigo puis je revins près de Lele et lui filait le coca. C'était bon pour les chutes de tensions, je savais, donc c'était peut-être bon aussi pour ce qu'avait Daniele.

Je m'assis par terre devant lui qui était toujours sur sa chaise... Je tendis le bras pour attrapper un décapsuleur sur la table et ouvris ma bière...

-Ça te prend souvent ?

Parce que depuis le temps que je voyageais avec lui, je l'avais jamais vu faire ça...

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeSam 5 Sep - 16:47


Always Somewhere...

ft. Eddy Cort


Eddy retrouvait le sourire petit à petit. Bah voilà, mission accomplie ! Il allait finir par s’en remettre, le petit, il y avait pas de doute. Il souhaitait toute la réussite du monde à son amie surtout que, d’après lui, c’était compliqué pour une fille de faire sa place dans un groupe de rock.

-Ouais je sais. Pourtant, elles ont du potentiel, les filles. Justement parce qu’elles doivent faire leur place et prouver leur valeur.

J’étais peut-être un type qui passait d’une fille à un autre sans remords, mais je n’étais pas le genre à se dire que les filles n’étaient pas faites pour tel ou tel truc. Au contraire elles pouvaient d’avérer plus efficace qu’un mec dans des métiers où on ne les attend pas. C’était le cas en rock pour certaine fille. Je trouve que, par exemple, les Tiny Suicide sont bien plus talentueuse que certain groupe uniquement composé de mecs.

Rendez le sourire à Cort et le motiver avant le concert, c’était fait. Bravo, Ricci. T’es le meilleur. Mais la conversation n’était pas finie pour autant et Eddy me demanda si, moi aussi, j’avais vécu un truc similaire. J’allais répondre que non quand je fus pris d’un mal de crâne énorme.

Putain qu’est-ce qu’il m’arrivait ? Un malaise ? Une chute de tension ? J’avais mis ma main devant mes yeux tout en essayant de répondre à Cort. Sans pouvoir vraiment y arriver. Putain de merde… J’étais en train de crever ou quoi ? Cort me demanda si ça allait. Lele… Oh non… Mon cœur s’emballa encore plus et j’étais incapable d’ouvrir les yeux. J’avais senti la main d’Eddy dans mon dos alors que je lui réclamais d’abord à boire, puis à manger. Pense à quelque chose de positif, Dany… Allez… Le disque de platine… Celui que Roadtramp va avoir, par exemple… Je respirais fort et ouvris difficilement les yeux. Assez pour voir Eddy à genou devant moi, le paquet ouvert dans sa main. Je le lui pris d’une main tremblante pour en manger deux chips d’un seul coup. Eddy me demanda si je voulais de l’aide.

-Non… Non.., dis-je alors que je sentais mon rythme cardiaque se calmer tout doucement.

Pas besoin d’alarmer tout le monde. Il ne fallait pas que ce petit malaise sorte d’ici. Je ne savais pas ce qui m’arrivait mais il semblait que ça se calmait. Je me repris un peu mangeant un autre chips avant de pencher légèrement ma tête en arrière pour regarder le plafond un moment. Wow putain, c’était violent… Eddy avait bu toute sa bière et en repris une autre en plus d’un coca. Qu’il me tendit. Je lui fis signe de le mettre sur le côté avant de passer ma main sur mes yeux et de regarder à nouveau Cort. Il ouvrit sa bière alors que ma respiration se normalisait. Si ça me prenait souvent ? Non... Je savais même pas ce que c’était !

-Non… Jamais…, dis-je en désapprouvant en même temps de la tête.

J’attrapai le coca et en bus la moitié.

-Ça doit être le sevrage… Puis la fatigue à cause de la tournée. Ça faisait longtemps que je n’en avais plus fait de tournée et puis… Putain, je crois que je suis plus tout jeune, dis-je en tentant un sourire.

Ouais… N’empêche que ce truc me faisait flipper. Si ça se reproduisait maintenant ? Mais pas devant Eddy, devant quelqu’un d’autre ? Personne ne devait voir ça.

-Ne le dit à personne… Ok ?, dis-je avant d’achever ma bouteille.

Pas à Lenny, surtout pas. Pas aux roadies, sinon on risque les fuites. Pas à Maria… Non surtout pas… Elle allait s’inquiéter pour de bon sinon. Et elle allait appeler un médecin qui lui fera la fuite.  

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Dim 6 Sep - 15:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeDim 6 Sep - 12:36


Always Somewhere...

ft. Daniele Ricci


Putain, c'était violent ! Je regardais Daniele, restant à genoux à côté de lui de peur qu'il ne finisse par tomber dans les pommes. Au moins, même si je pourrais rien y faire, je pourrais au moins le rattraper s'il tombait, histoire qu'il ne se fracasse pas le crâne contre le carrelage de la loge.

Le manager mangea quelques chips et il sembla que le malaise se calma. Il se reprenait, mais il était trempé de sueur et essoufflé comme s'il venait de courir le 400 mètres. Je savais pas ce que c'était et lui non plus apparemment. C'était encore moins rassurant de savoir que c'était la première fois qu'il faisait ça. Si au moins, ça avait été la 10ième et qu'il savait ce que c'était, il aurait pu me rassurer sur son état, mais c'était pas le cas.

Je jetai un coup d’œil à l’horloge. Il nous restait 10 minutes. Ça allait, j'avais le temps de voir si son état n'empirait pas une nouvelle fois avant le concert.

Daniele, lui, affirmait que c'était sûrement le sevrage, mais sans en être sûr. Cependant, ça restait quand même l'hypothèse la plus crédible. Moi aussi, je me sentirais mal si on me privait de bière... Quoi que... J'étais quand même resté sans boire pendant trois jours et ça m'avait fait ni chaud ni froid. J'avais pas vraiment eu le temps d'y penser non plus...

Daniele s'était redressé, regardant le plafond et j'avais retiré ma main qui était dans son dos. Son rythme cardiaque s'était un peu ralenti, que j'avais remarqué juste avant, ce qui était pas plus mal. J'avais été à deux doigts de penser qu'il allait faire une crise cardiaque, notre Lele.

Je souris un peu quand le manager affirma qu'il n'était plus tout jeune.

-C'est vrai que t'as presque 40 ans...

Ça me semblait vraiment vieux, du haut de mes 21 ans... Après tout, il était plus proche d'avoir l'âge de mes parents que du mien.

Daniele buvait le coca que je lui avait tendu et que j'avais du me résoudre à poser à côté de lui pour qu'il le prenne. Avec tout ça, j'en avais oublié la fondamentale règle numéro 5 : « On ne tend pas des truc à Daniele Ricci. »... Même en cas d'extrême urgence, apparemment.

Daniele avait quand même l'air vachement mal à l'aise par rapport à ce qui venait de se passer. Il me demanda de ne rien dire à personne... Putain, non... Mes parents et leurs foutue secte catholique anti-médocs, dans laquelle ils avaient finis par se faire avoir, me suffisaient ! J'avais fui tout ça, c'était pas pour que mon manager fasse la même chose !

Je fronçai les sourcils.

-Ok... Ok... Mais Daniele ! Et si t'es cardiaque ? Si t'as un trucs vraiment dangereux?

Là, c'étaient mes propres peurs qui ressortaient. Mon enfance et mon adolescence avaient été rythmées par une inquiétude constante et une peur panique de la maladie, n'importe quelle maladie. Ce qui, quelque part, me permettait de n'être que très rarement malade. Mais j'avais plus peur pour les autres que pour moi. Parce que moi, je me soignais quand ça allait pas.

Ce n'était qu'avec Roadtramp que j'avais réussi à m'éloigner de tout ça, sans pour autant renier mes parents...

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeDim 6 Sep - 16:00


Always Somewhere...

ft. Eddy Cort


Les chips m’avaient fait du bien même si, j’étais pas vraiment sûr que ce soit la raison de la fin de ce malaise. Eddy était toujours à genou devant moi alors que je reprenais mon souffle. J’étais trempé et essayais de me persuader moi-même que ce malaise était dû au sevrage et à la fatigue.  J’avais déjà fait un servrage et je me rappelle à quel point c’était horrible.

Eddy regarda l’horloge. Ouais, le concert… C’était bientôt. Il fallait que Roadtramp assure et j’espérais que tout ça n’allait pas empêcher Cort d’être concentrer sur son chant et son jeu de guitare. Je le rassurai en disant que c’était certainement le servrage le coupable de ça. Ouais… Il fallait que ce soit ça. Je fis même un petit commentaire sur mon âge dont je ne croyais pas. J’avais que 39 ans, après tout, c’était pas vieux… Ah ben, pour Eddy si apparemment. Je souris jaune.

-Presque mais pas encore !, dis-je en reprenant un peu d’assurance.

Puis le temps n’avait aucune emprise sur moi ! Plus je vieillissais, plus j’avais la classe, d’abord ! Mais toutes ces raisons n’enlevaient pas le fait que ce petit malaise avait bien eu lieu devant les yeux de Cort. Je refusais que ce dernier parle de ce petit incident à qui que ce soit. Je ne voulais pas que ça finisse dans le prochain numéro de L.A.People, j’avais déjà donné à ce niveau-là. Je chercherais bien moi-même les raisons de ce putain de malaise, pas besoin de rameuter tous les médecins du pays. Eddy n’était pas de cet avis, il s’inquiétait.

-T’inquiète, Cort. Je ne suis pas du genre à me laisser crever. Si ça recommence, j’irai voir un médecin, dis-je un sourire aux lèvres afin de rassurer mon poulain. Puis, j’en parlerai à Erik, si ça peut te rassurer.

Erik était le seul qui j’étais sûr qu’il n’allait pas en parler autour de lui. Il allait garder ça pour lui et je serais beaucoup plus rassuré quand je lui en parlerai.

Je passais ma main dans mes cheveux les plaquant en arrière à cause de la sueur. Si Maria me voyait dans cet état, elle allait appeler une ambulance alors je préférais rester ici le temps de retrouver un peu de couleur.

-Au moins, tu as retrouvé de l’assurance, Cort. C’est déjà ça.

Il semblait en avoir complètement oublié Zoey. Donc, quelque part c’était mission accomplie. Même si… Même si c’était pas de la manière dont j’avais prévu…

-Moi, je crois que je vais devoir faire une croix sur les groupies aujourd’hui, dis-je en soupirant légèrement.

N’empêche qu’heureusement que je suis allé voir Cort et pas les filles… Sinon, là ça aurait été la galère.   

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Dim 6 Sep - 17:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeDim 6 Sep - 16:36


Always Somewhere...

ft. Daniele Ricci


Il allait falloir qu'on y aille... Ça allait bientôt être à notre tour et j'avais aucune envie d'être en retard. Mais laisser Daniele là après ce qui venait de se passer ne me rassurait pas non plus. Cependant, quand je fis une réflexion sur son grand âge et qu'il réagit, ça me rassura encore plus que tout ce qu'il avait pu dire jusque là. Je retrouvais enfin ce bon vieux Lele ! Il ne m'avait quitté que quoi ? Cinq minutes ? Mais ça avait été hyper flippant !

Et quand je lui dis qu'il pouvait quand même avoir un truc grave et que ça pouvait mal tourner, il m'assura que si ça n'allait pas, il irait voir un médecin. Et qu'en plus, de toute façon, il en parlerait à Erik. Et ça, au moins, je pouvais y croire. Pour avoir passé pas mal de temps dans la villa Ricci avant même d'avoir signé pour BSC, je savais qu'Erik était la seule personne à qui Daniele faisait réellement confiance.

-Ok, c'est cool... Parles-en à Erik, s'il te plait. Sinon je te botterai le cul, manager ou pas.

Le manager avait plaqué ses cheveux en arrière sur son crâne. Ils tenaient sans problème tellement il était trempé. Et Daniele affirma qu'au moins, j'avais repris un peu du poil de la bête. Je me redressai et m'étirai. Il avait raison, je me sentais mieux. J'étais toujours triste que Zoey soit partie, bien sûr, mais j'avais mon propre petit monde à gérer... Et puis Daniele avait besoin de moi... Roadtramp avait besoin de moi...

Je haussai les épaules et souris...

-Ouais... Faut bien avancer... C'est ce que Zo a fait, et c'est ce que je vais faire aussi.

Et ça allait commencer par un concert d'enfer ! D'abord, j'allais aller retrouver les autres et peut-être vider un godet de bière sur la tête de Clepto pour lui montrer que le bon vieux Ed' était de retour ! J'allais me servir de l'énergie bizarre que le départ de Zoey avait mis en moi et l'expulser du haut de la scène.

Je commençais à toucher à ce que Billy avait essayé par plusieurs fois de me faire comprendre. Je découvris une nouvelle dimension à ce qu'impliquait faire partie d'un groupe... Et vivre une vie de rockstar.

Je frappai amicalement sur l'épaule de mon manager.

-Tu viens nous voir dès que t'es prêt ?

Je me dirigeai vers la porte, mais une fois que j'eus la poignée dans la main qui ne tenait pas ma bière à moitié vide, je me retournai vers Ricci.

-Hey... On a parlé d'un truc avec les gars...

Je me rapprochai un peu de mon manager. On avait une idée, mais sans l'aval de Lele, on ne pouvait rien faire. Mais j'étais pas du genre à passer par quatre chemins.

-On a envie que notre premier album soit un album live ! Celui de cette tournée...

J'avais illustré mes paroles avec des gestes, un peu comme lui avait l'habitude de le faire. A force, il déteignait sur moi, le Lele... J'avais montré le sol de mon index, pour bien signifier que tout se passait ici et maintenant. Tout.

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeDim 6 Sep - 17:38


Always Somewhere...

ft. Eddy Cort


Wow, il me menaçait le Cort. Je ne savais pas qu’un mec aussi relax que Cort pouvait autant s’inquiéter. En tout cas, je n’avais plus le choix, j’allais devoir en parler à Erik. Il valait mieux autant pour moi que pour la paix intérieure de Cort.

-Ok, ok…, dis-je en faisant mine d’avoir peur des menaces de Cort mais en souriant tout de même.

Bon au moins, j’avais retrouvé ce bon vieux Cort. C’était mieux avant un concert de le voir à nouveau maitre de lui parce que sinon, il aurait pu garder tout pour lui et faire un concert moyen si on n’avait pas discuté. Là, il allait pouvoir tout expulser sur scène et ça allait sûrement donner quelque chose de grandiose. En même temps, c’était mes poulains, ça ne pouvait être que grandiose ! Ah, ça y est, je me retrouvais enfin.

Faut bien avancer… Cette phrase me fit pincer les lèvres et je baissais le regard. Ouais, c’est ce que j’avais toujours fait, non ? Avancer, sans se retourner.

-Ouais… Il faut, dis-je un peu songeur.

Je jouais avec mes mains tout en les regardant. Je ne savais pas si je réfléchissais aux causes de mon malaise ou bien au sens que la phrase de Cort avait pour moi. Même sa frappe amicale ne me fit pas relever le regard. J’entendis juste que je pouvais aller voir Roadtramp sur scène que je serais prêt.

-Ok, ok…

Il se dirigea vers la porte et je relevais le regard quand – alors que je croyais qu’il allait partir – Cort me parla à nouveau. Il voulait que leur premier album soit un album live.

-Comme un résumé des meilleurs moments de la tournée ?, dis-je en émergeant petit à petit de mes pensées.

Oh mais putain c’était une idée de génie ! Le précurseur des disques lives avant même le premier album studio, ça allait être moi ! Je fixai Cort avec un très grand sourire.

-C’est inédit, mais c’est une très bonne idée ! Ainsi on n’aura pas besoin de passé par la case studio et le premier album de Roadtramp sortira bien plus vite que BSC ne l’aurait prévu ! Ça leur passera le temps en attendant que vous sortiez le premier album studio !

C’était, d’un point de vue marketing, une très bonne chose.

-On fera, ça Cort !

Ça y est, je refonctionnais normalement.

-Va à ton concert. Je te rejoins dans quelques minutes. Le temps de boire un autre coca, dis-je sans bouger de ma chaise.

Ouais parce que j’allais pas tenter de bouger de ma chaise avant que Cort ne parte. Si je me plantais, je ne voulais pas de témoin, cette fois.  

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd


Dernière édition par Daniele Ricci le Lun 7 Sep - 19:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeDim 6 Sep - 21:18


Always Somewhere...

ft. Daniele Ricci


La situation s'améliorait alors que les minutes passaient. Pourtant, toute cette histoire avait mal commencé. Pour moi d'abord puis pour Daniele qui avait été victime d'un violent malaise sans qu'on sache ni l'un ni l'autre d'où ça venait. Mais finalement, il s'était repris, me forçant à me reprendre moi aussi. Sincèrement, voir Daniele aussi mal alors que j'avais l'habitude de le voir plein d'assurance était vraiment flippant... Et ça me faisait réaliser qu'à côté de ça, le départ de Zoey pour une nouvelle vie trépidante était loin d'être un vrai problème.

Daniele, lui, devait avoir un vrai problème.

Mais avant qu'on ne sache de quoi il retournait, il fallait qu'on avance. C'était Daniele qui m'avait appris combien il était important d'avancer, de grandir, de ne jamais lâcher prise quoi qu'il arrive. Et c'était bien ce que je comptais faire, pour le bien de Roadtramp. Fallait que j'utilise ma tristesse concernant le départ de Zoey comme une force et non comme une faiblesse.

Et Daniele était d'accord, évidemment.

J'allais partir quand me revint en tête ce dont on avait parlé avec les autres membres du groupe : notre premier et futur album. On n'avait pas envie d'attendre la fin de la tournée pour se retrouver enfermés en studio et enregistrer un premier album. Ce serait non seulement long pour nous, mais aussi pour les fans qu'on se serait fait en tournée... Et encore plus pour tous les autres qui nous suivaient depuis le début et attendaient un vrai album depuis longtemps.

Alors on avait eu l'idée de commencer par sortir un album live. Et j'en fis part à Lele.

-Ouais, c'est ça, les meilleurs moments, les meilleures versions des chansons.

Je savais que BSC enregistrait tout grâce à des roadies placés à différents endroits stratégiques des salles qu'on investissait pour les concerts. Parfois même, ils enregistraient. C'était comme ça qu'on avait pu se voir sur la chaîne musicale la plus importante des U.S.A alors qu'on était en train de zapper à l'hôtel Dune à Las Vegas. C'était un truc de dingue ! Je vous raconte pas nos têtes ! C'était la première fois qu'on se voyait de l'extérieur.

Et un grand sourire se dessina sur mon visage quand je vis mon manager autant emballé par l'idée ! On avait vraiment envie de le faire, mais on n'y connaissait rien question de ce qui marchait ou ce qui ne marchait pas. C'était le job de Daniele, ça. Alors c'était génial de savoir qu'on avait mis dans le mille !

Daniele m'affirma qu'on allait faire ça. En une demie heure, j'étais passé d'une tristesse immense à l'euphorie totale...

-Génial!

Un vrai gosse le matin de Noël que j'étais. Si Daniele ne m'avait pas l'air quand même si faible, je lui aurait sauté dessus pour le remercier. Mais là, je préférais pas trop le brusquer alors je me retins.

Daniele me dit qu'il allait nous rejoindre et comme j'avais plus trop le temps de tergiverser, je courus hors de la loge. Les gars n'en crurent pas leurs yeux en me voyant dans l'état où j'étais. Comme promis, je ne leur parlai pas du malaise de Lele... C'était la première fois que je cachais quelque chose à Roadtramp.

Par contre, je leur dis que le manager était d'accord pour ce qui était de l'album live.

C'est donc avec ce tout nouvel objectif en tête qu'on monta sur scène. J'attrapai ma guitare au vol, me dirigeant vers le devant de la scène sous les applaudissement d'un mélange de notre public, agréablement bruyant et du public de The Lightening, inévitablement nerveux.

Je saluai le public, leur ouvrant grand mes bras, m'approchant du micro alors que Clepto faisait de même, debout sur le tabouret derrière sa batterie, une baguette dans chaque main.



Je jouai d'abord un peu avec le public, le laissant penser qu'on allait jouer une chanson, puis une autre, puis encore une autre... Et finalement...

J'ouvris la bouche et commençai directement avec How I Live My Life. On commençait souvent par celle-là, mais aujourd'hui, elle avait un petit quelque chose de plus... Cette chanson parlait de vivre sa vie à fond... Et pour se faire, il fallait avancer.

Quand on termina la chanson, on eu droit à une belle salve d'applaudissements. Et ce n'est qu'à ce moment-là, quand ils se calmèrent un peu, que je m'adressai au public. Du coin de l’œil, j'avais aperçu Daniele au bord de la scène, sur le côté, l'endroit qu'il préférait pendant les concerts.

-Sorry, les gars... Pas de Zoey Dandeth ce soir. Elle est partie faire son chemin avec un groupe de Seattle. On lui souhaite le meilleur!

Un coup d’œil à Lele avant de continuer.

-Cette chanson représente ce qu'on ressent quand quelqu'un qu'on adore s'en va.



© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitimeLun 7 Sep - 19:07


Always Somewhere...

ft. Eddy Cort


Roadtramp ne manquait pas de bonnes idées. Ouais, je devais avouer qu’ils m’étonnaient malgré leur trop grande naïveté. Cet album live allait faire des heureux autant chez BSC que chez les fans. Je n’aurais cas prévenir BSC de ce future projet, chose qu’ils valideront sans faire d’histoires. J’étais Daniele Ricci, on ne pouvait rien me refuser – sauf peut-être de faire signer mon groupe de filles… Mais c’était qu’une question de temps pour ça aussi.

Eddy était heureux que j’approuve son idée. Qu’est-ce que tu crois, Eddy ? Tout ce qui rapporte, je suis d’accord, moi. On aurait dit un gamin qui venait de recevoir son nouveau vélo. Sauf qu’ici, il n’était pas question de vélo, mais bien d’un disque qui allait rapporter des millions à moi, à BSC et à Roadtramp. Du pur win-win à la Ricci, ça. Je souriais en voyant l’euphorie de mon poulain. Wow, après cette petite crise ça faisait du bien de voir des gens contents.

Après avoir savouré quelques secondes son bonheur, Eddy fila vers son concert me laissant seul au milieu de la loge, assis sur ma chaise. Je soufflai un bon coup avant de finalement tenter de me lever. Ouf, pas de chute de tension, c’était déjà ça. Je pris un coca dans le frigo et le bus d’une traite. Je posais la bouteille vide sur la table avant de me diriger vers le miroir qu’Eddy avait dans sa loge. Un grand miroir dont des dizaines de rockstars avaient dû se regarder dedans avant moi. Bon, j’avais pas ma tête des meilleurs jours… Je passais un main dans mes cheveux essayant de les remettre un maximum en place. Mais il y avait rien à faire… Je regardais à gauche et à droite, pas de trace de gel. Putain, tant pis… Je sortis de la loge de Cort, fallait que j’aille voir le concert maintenant, histoire de me changer les idées.

Sur mon chemin vers la scène, deveniez sur qui je suis tombé ? Maria… Elle me regardait en fronçant les sourcils et les bras croisés. Je suis en retard, je sais… Je devrais déjà être à ma place habituelle, je sais… Son visage s’adouci quand elle vit ma tête. C’était plutôt de l’étonnement qu’elle exprimait maintenant.

-Vous allez bien ?, dit-elle en reprenant son vouvoiement habituel.

Je fis le V de la victoire, tout en continuant à marcher.

-Super bien, Maria ! Et toi ?, dis-je en lui faisant un clin d’œil.

Elle sourit me laissant aller sans plus de commentaires. Ouf, ça c’était fait. Tromper Maria – et n’y voyez pas de jeux de mots clichés et inapproprié – c’était pas facile.

Enfin j’étais placé à la meilleure place pour voir Roadtramp. Ils avaient déjà commencé et le public était déjà sous le charme. Je regardais plus le public que mes poulains car ils étaient le baromètre idéal pour savoir si le concert était une réussite ou non. Comme dans un match de foot… Si tu joues mal et que tu gagnes quand même, le principal c’est d’avoir gagné. La manière après, c’est secondaire. On ne retiendra, à long terme, que la victoire.

La première chanson fut une réussite, le public applaudis et je fis de même avec un grand sourire aux lèvres. Eddy Cort en profita pour rendre hommage à Zoey et prévenir le public de son départ. Eddy croisa brièvement mon regard et je lui souris levant le pouce en signe d’encouragement. Il allait s’en remettre vite, le petit Cort, j’en étais sûr. Ce discours en était une preuve.

Puis, il introduit la deuxième chanson. Ses paroles me prirent à la gorge sans que je sache pourquoi. Si, je savais… Mais tout ça n’avait plus d’importance… J’étais quand même bien allé de l’avant, non ?

La chanson commença avec son lot de paroles. Je l’avais déjà entendue des fois et des fois cette chanson que ce soit au dernière concert ou aux répétitions. Mais là, c’était différent. Je fermai les yeux nerveusement comme pour empêcher ces putains de paroles de m’atteindre. Putain Ricci, reprends-toi. Fait comme d’habitude : trie, oublie, va de l’avant.

“Yesterday seems as tought it never existed”

Hors contexte mais il le fallait. Ouais, aller de l’avant. Il n’y avait que ça de vrai, c’était tout ce qui comptait pour survivre et éviter les remords.  

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]   Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Always Somewhere... [PV Daniele][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Tournée The Lightening/Roadtramp 1981/1982-