AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
River Moriarty


Messages : 173
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Mer 9 Sep - 11:27


Time To Die !

ft. Nathan J. Williams


C'était le grand jour pour The Burning Fire et pour mon pote Jerry The Kid ! Ce soir, ils faisaient leur premier concert avec leur nouveau line up et c'était pour ça que je n'étais pas encore en train de participer à la tournée de The Lightening à laquelle j'avais été invité à participé en guest star par MTI. En effet, j'avais une place toute réservée pour moi, pour quand je voulais, en tant que futur représentant de la violence du titre de The Lightening Be Mine.

Et ce premier concert se déroulait dans le berceau du rock de L.A. : le Crazy Ginger. C'était là que The Lightening avait fait ses premiers pas, de même que, bien avant, des groupes comme The Army. Où ils étaient passés, d'ailleurs, ceux-là ? J'avais les trois albums que j'avais achetés avec les primes de mes premiers tournages (donc, sur le tard) et ils avaient disparu de la circulation sans que je sache vraiment de quoi il en retourne... Fallait dire que j'avais 14 ans à l'époque et que j'étais perdu dans la brousse au milieu d'une bande de hippie... Alors j'avais du rater quelques épisodes.

Bref, The Burning Fire devait recommencer plus ou moins au début, en faisant le tour des clubs, maintenant que leur chanteur ET leur guitariste avaient changé. Fallait que Jerry conquiert non seulement les anciens fans, et si possible, qu'il en attire de nouveaux grâce à son style personnel. Et j'espérais sincèrement que Kayden James, l'ancien chanteur comateux de The Burning Fire, allait se retourner dans son lit d’hôpital ! Parce que Nathan était mon ami ? Noooon... Juste parce que ce serait marrant.

J'avais été un bâtard toute ma vie. J'avais jamais vu ni entendu parlé de mon père. J'avais été rejeté par mes grand-parents catholiques. Et les hippies me toléraient sans pour autant m'accepter juste parce que ma mère s'était très bien intégrée dans leur communauté. Ce qui, selon leurs critères, n'étaient pas mon cas. Alors maintenant que j'avais un peu de notoriété, je profitais à fond de mon nouveau statut de VIP pour entrer partout où je pouvais entrer ! Même parfois, j'entrais dans des endroit sans aucun intérêt pour moi, juste pour le plaisir de me rappeler que, maintenant, je pouvais le faire !

C'était comme ça que j'étais entré dans le Crazy Ginger, habillé pour l'occasion d'un jeans noir, d'un débardeur sans manches en cuir que je laissais déboutonné au dessus de mon torse nu à la peau étrangement blanche sur lequel ne brillait que mon crucifix d'argent inversé. Les sorteurs m'avaient salués, demandé un ou l'autre autographe que j'avais fait en souriant et posé des questions sur le clip à venir et sur lequel, en réalité, je n'avais aucune information hormis que j'allais jouer dedans. L.A. People avait encore agrandi le nombre de gens qui me reconnaissaient dans la rue en diffusant la photo de mon visage tuméfié après l'agression par Jack Farmer. Et c'était pas plus mal.

J'avais alors demandé aux sorteurs s'il y avait moyen d'aller jusque dans les coulisses parce que j'étais un ami de Jerry The Kid a.k.a Nathan J. Williams. L'un d'eux, qui avait une énorme balafre sur tout le visage, qui faisait deux fois ma taille et mon poids, et qui semblait être particulièrement fan de mon personnage dans Keeping Our Lands, demanda à son coll ègue de rester attentif le temps qu'il m'y accompagnait.

On traversa ensemble la salle principale alors que le sorteur me relatait les scènes qu'il préférait. Au moins, lui et moi, on avait un truc en commun. C'était les mêmes trucs qui nous faisaient triper ! Et c'était bien la première fois que je rencontrais un gars qui aimait mon personnage. C'était vraiment marrant.

Arrivé dans le coulisse, dans un couloir situé derrière la petite scène du Ginger, il frappa à la porte de la loge de The Burning Fire. Je reconnu la voix de mon pote qui lui disait d'entrer mais le sorteur ne fit que passer sa tête dans l’entrebâillement de la porte comme si c'était Billy Lighter qui se trouvait derrière et pas Jerry... Ce qui me fit sourire.

Il annonça que j'étais là. C'était bizarre pour moi de l'entendre annoncer mon nom comme si j'étais l’ambassadeur de je sais pas où... Et j'adorais ça !

Je finis par avoir plus qu'assez vite l'autorisation d'entrer. Le grand et gros sorteur s'écarta, à l'image d'un garde dans Keeping Our Lands, pour me laisser passer. Aucun doute, ce gars était un vrai mordu de ce feuilleton.

J'entrai et aperçu Jerry The Kid.

-Hey ! Ça va mon pote ! T'es prêt ?

On n'avait pas encore eu l'occasion de se revoir depuis qu'il était venu chez moi pour me raconter ses problèmes d'argent avec Jack Farmer. Et je me demandais s'il était au courant pour mon agression. Il était aussi possible qu'il n'ait pas fait le lien vu que le nom de Jack n'était pas paru dans le magazine.

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper


Dernière édition par River Moriarty le Mar 22 Sep - 18:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan J. Williams


Messages : 98
Date d'inscription : 23/02/2015
Age du personnage : 23


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Mer 9 Sep - 15:02


Time To Die!

ft. River Moriarty


Ooooooooooh yeaaaaaaaaaaaaah ! Grand jour aujourd’hui ! Mon premier concert avec The Burning Fire ! Ça faisait un moment que je faisais partie du groupe mais on avait dû chercher un nouveau guitariste alors ça nous avait pris du temps avant d’être prêt pour jouer enfin !  Les androïdes de MTI ont bien travaillé vu qu’ils ont réussi à nous caser un concert au Crazy Ginger, mon bar préféré avec le Dizzy Warhol, le Rainbow et le Stryge Bar. Et ça grâce à notre manager, Timmy Evans. Il ne causait pas beaucoup, mais il avait de l’autorité sur les gros pontes qui dirigent cette boîte bourré de monstre fait de circuit et de métal.

Le nouveau guitariste, je l’adorais parce qu’il riait de mes blagues sur les comateux. Pas comme les autres… Eux, ils ne riaient toujours pas. D’ailleurs, on ne se voyait que quand il fallait répéter. Pas grave, j’avais plein de pote comme ce nouveau guitariste dont je sais plus le nom. On va l’appeler : le nouveau jusqu’à ce que je lise son vrai nom dans L.A.People parce que là, ça me revient pas. Mais j’avais aussi Ron qui m’avait hébergé chez lui un jour alors que je fuyais la dette que je devais à Jack Farmer. D’ailleurs, ben, j’avais plus de nouvelles de mon pote Jack…. Ni de son rat… J’espère qu’il allait bien même si je lui devais toujours mille dollars. Et que je les avais toujours pas…

J’étais assis dans ma loge à boire du coca cola tout en sautant partout sur le rythme d’Another One Bites The Dust de Queen que j’avais mis à fond. J’étais ultra prêt pour le concert, ça allait déménager. Le nouveau, lui, il mourrait de trouille, il avait déjà vomi quatre fois depuis qu’on était arrivé. Je lui ai fait des blagues sur le stress et le vomi mais ça n’a fait que le faire vomir plus. Le pauvre… D’ailleurs, il était toujours là, à vomir à côté de moi dans un sceau que les autres lui avaient amené. Les autres d’ailleurs, ils étaient où ? Certainement à se griller une clope dehors…

La chanson finie, je remarquais que j’avais renversé du coca partout et que le sol plaquait. Je pris un air choqué ! Mon coca cola ne devait pas beaucoup aimer la bouteille dans laquelle il était contenu pour avoir tant envie de s’en échappé. Je me rassis sur ma chaise buvant le reste de ma bouteille tout en regardant mon pote le nouveau vomir encore et encore.

C’est alors que la porte de la loge s’ouvrit et que le grand sorteur de l’entrée passa sa tête. J’avais sympathisé avec ce type, c’était un gars sympa. Il me considérait déjà comme un rockstar pas comme tous ces gens à MTI qui attendaient que je fasse mes preuves. Il disait que River Moriarty était là.

-Oh ! Ron ! Fait-le entrer !, dis-je en me mettant debout sur ma chaise, tout heureux que mon ami soit venu me voir.

Ron était là ! Bien vivant ! Ouais parce que j’avais vu sa tronche dans L.A.People et il était pas beau à voir. Il s’était fait attaqué. Je le surplombais de plus d’une tête – trois ou quatre ou même cinq à vrai dire – parce que j’étais déjà plus grand que lui mais, en plus, j’étais debout sur ma chaise.

-Je suis prêt ! Ultra prêt ! Plus prêt que lui !, dis-je en souriant et en montant du doigt le nouveau qui vomissait.

Je descendis de ma chaise pour faire face à mon ami et penchais la tête pour regarder de plus prêt sa figure. Il avait encore quelques marques.

-Et toi ? Les androïdes, t’ont attaqué, c’est ça ! Je savais qu’ils allaient se venger de notre fuite !, je disais ça d’un air emballé et un peu choqué. Au moins, ils n’ont pas réussi à te tuer, c’est déjà ça. On se vengera, tu verras !, dis-je en posant mes deux mais sur les épaules de Ron.

© Billy Lighter





Dernière édition par Nathan J. Williams le Ven 11 Sep - 14:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 173
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Mer 9 Sep - 16:30


Time To Die !

ft. Nathan J. Williams


Une fois dans les coulisses, c'est à peine si j'aurais eu besoin du sorteur pour me repérer. Je savais que mon pote était un grand fan de Queen et c'était bien Another One Bites The Dust qui gueulait à fond dans le couloir. Suffisait de se repérer au son pour trouver Jerry The Kid !

Quand le sorteur me laissa la voie libre pour entrer, je découvris mon ami debout sur une chaise en train de faire la fête tout seul avec une bouteille de coca pendant qu'un autre gars était assis dans un fauteuil avec un seau plein de dégueulis sur les genoux me regardais avec des yeux de merlan frit.

Nathan était prêt. Nathan était toujours prêt. Et là, il était particulièrement surexcité ! Ça nous promettait du sport et j'étais impatient de voir ce qu'il valait sur scène ! Je jetai un regard à l'autre gars qui s'était remis à vomir et m'en approchai. Alors qu'il était en train de gerber, je tirai sa tête en arrière par ses cheveux que je tenais dans mon poing. Il avait vraiment une sale gueule... Comment on pouvait autant crever de stress ?

-Dégueu...

Je lui souris. Le voir aussi mal me donnait une impression agréable au creux de l'estomac. Je relâchai sa tête, le faisant s'éclabousser avec son propre vomi. Mais il était trop mal en point pour protester.

Je frottai mes mains l'une contre l'autre comme si je venais de les foutre dans la poussière avant de reporter mon attention sur Nathan qui, fidèle à lui-même, continuait de m'appeler Ron parce qu'il n'arrivais jamais à se rappeler que je m'appelais River.

Il sauta au bas de sa chaise et mis ses mains sur mes épaules, je le regardai dans les yeux en souriant. Je devais lever la tête pour ça parce qu'il était grand ! Nathan avait bel et bien entendu parlé de l'agression et remettait ça sur les androïdes, bien évidemment. Nathan devait être atteint d'une forme de folie douce ou je sais pas quoi, mais il était clairement atteint de quelque chose.

-Ouais... Ils m'ont eu, mais ils ne perdent rien pour attendre!

Ce n'était pas vrai. Pour moi, le chapitre avec Jack Farmer était clos. Je m'étais bien amusé et rien que de savoir que lui allait encore avoir deux ou trois problèmes suite à la plainte que j'avais déposé, ça me suffisait. Je n'avais parfois pas besoin de voir les autres souffrir pour être satisfait. Mon imagination était parfois bien plus efficace et moins frustrante que la réalité.

Et puis je doutais qu'il tente encore de réclamer quoi que ce soit à mon pote ici présent. Parce que s'il recommençait, j'allais recommencer aussi. Et pas sûr que j'allais ni me retenir, ni me laisser faire s'il me poussait à ça.

Comme bruit de fond, on avait la musique qui continuait de tourner et les spasmes de l'autre gars qui n'avait pas fini de vomir.

-Toi, tu as le pouvoir de faire quelque chose contre eux, dès ce soir!

Mes yeux bleus brillaient ! Il était très facile de faire faire ce qu'on voulait à Nathan. Il n'y avait pas vraiment de challenge, mais c'était amusant quand même !

-Ils seront tous là à t'écouter, ce soir ! Tu peux leur faire faire ce que tu veux, en tant que rockstar ! Tu as vu comment ils sont avec Lighter?

Les rockstars avaient en effet un pouvoir énorme sur les masses... Un peu comme celui que j'avais sur Jerry The Kid.

Nouveau spasme du gars... Tellement bruyant que je ne pus m'empêcher de me retourner vers lui et de rigoler.

-Il va pas y survivre, lui, mais c'est pas grave... Toute guerre exige des sacrifices...

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan J. Williams


Messages : 98
Date d'inscription : 23/02/2015
Age du personnage : 23


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Ven 11 Sep - 14:17


Time To Die!

ft. River Moriarty


Ron était un gars bien, il alla même voir si le nouveau allait bien. Je ne savais pas s’il avait encore grand-chose dans l’estomac mais bon il était toujours vivant alors je suppose qu’il ne fallait pas trop s’inquiéter.

-Ouais, c’est dégueu. Mais il est gentil, tu sais !, dis-je en souriant.

Il laissa là mon nouveau pote le nouveau et vint me rejoindre. J’étais descendu de ma chaise pour être plus ou moins à la même taille que Ron – à une bonne tête près. Je soupçonnais les androïdes d’avoir fait du mal à mon pauvre pote. Je ne voyais pas qui d’autres aurait pu faire ça. La fuite de l’autre jour ne leur avait pas plus. Ron était d’accord avec moi et criait déjà vengeance !

-Tu as raison ! On se vengera. Moi, ils m’ont encore rien fait pourtant je passe tous les jours devant eux…, dis-je en me grattant l’arrière de la tête afin d’essayer de comprendre où menait cette stratégie des androïdes.

En attendant, tous ses petits androïdes avaient très bien préparé le concert de ce soir, ça on ne pouvait pas le leur enlever. Ron était persuadé que j’avais le pouvoir de faire quelque chose contre eux aujourd’hui même. Je fais de grands yeux ronds. Pourquoi ? J’avais un pouvoir caché ? Je me suis fait piquer par une araignée sans le savoir ? Ou bien était-ce parce que j’étais le pote de vomito-man ? En pensant à ça, je regardais mon pote le nouveau qui vomissait toujours. Ouais, pour vomir autant sans s’arrêter il fallait avoir un super pouvoir.

-Tu crois ?!

Il me disait que j’en avais le pouvoir tout comme Lighter. J’ouvris à moitié la bouche d’étonnement. C’est vrai que Lighter avait déjà fait des trucs comme ça, je l’avais lu dans L.A.People. J’approuvais Ron de la tête d’une façon énergique.

Ron se retourna vers le nouveau en rigolant. Ouais les bruits qu’il faisait étaient assez drôles alors je rigolais aussi quand Ron dit qu’il n’allait pas survivre.

-Mais si ! C’est vomito-man, il va survire. Le vomi c’est son pouvoir.

Après ce petit break rigolade, je repris mon air étonné.

-Qu’est-ce que je dois faire alors ? Dire aux gens normaux qu’ils sont tous entouré d’androïdes tueurs ?

Ron était mon bras droit. Tous les superhéros ont des bras droits. A quelques détails près… Certains n’en ont pas. Mais Jerry The Kid en avait un alors je voulais son avis.  

© Billy Lighter





Dernière édition par Nathan J. Williams le Lun 14 Sep - 13:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 173
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Ven 11 Sep - 20:07


Time To Die !

ft. Nathan J. Williams


Aucun doute, Nathan était complètement cinglé et croyait réellement à cette histoire d'androïde envahisseurs. Pas grave pour moi... Il fallait accepter nos amis avec leurs qualités et leurs défauts, non ? Bien que je ne savais pas très bien dans quoi classer cette particularité qu'avait Nathan. Tout ce que je savais, c'était que pour l'instant, ça m'amusait à mort.

Je convaincs donc Nathan qu'il pouvait faire ce qu'il voulait de son public. Pardon... Des androïdes qui seraient là ce soir. Billy Lighter le faisait, il aurait pu faire tuer un journaliste people, même, s'il l'avait vraiment voulu. Alors pourquoi pas Nathan ? Je n'y trouverais aucun intérêt, on est bien d'accord, si ce n'était celui de pouvoir voir en direct de la manipulation de masse.

Nathan me demanda si je croyais vraiment à ce que je disais et ce fut à moi de poser mes mains sur ses épaules.

-Bien sûr, mon ami. Ne te sous estime surtout pas!

Quand au gars qui gerbait, il semblait que ce soit son super pouvoir. Je rigolai. Nathan faisait des super-héros avec n'importe quoi... Soit...

Il me demanda ce qu'il devait faire et je le lâchai pour me diriger vers le petit frigo et me servir un coca.

-C'est très simple : fais-les changer de camp. Fais en sorte que ces androïdes deviennent ton armée à toi.

Je bus un coup de coca et me rapprochai de Nathan J. Williams, nouveau chanteur de The Burning Fire. Et j'étais pratiquement certains que j'étais le seul avec Vomito-man à me rendre compte que ce soir était le soir de vérité pour le chanteur. S'il foirait, leur manager pourrait encore remonter des auditions pour trouver remplacer Jerry The Kid. Et me demandez pas pourquoi, mais j'avais pas envie que ça arrive.

Ce que je voulais voir, c'était ce que Timmy Evans avait bien pu voir en Nathan pour le choisir lui et pas un autre. Je n'avais jamais eu l'occasion d'entendre le nouveau chanteur de The Burning Fire chanter ou même fredonner. Et ce que je cherchais là, maintenant, tout de suite, c'était à le motiver.

-Imagine, tous ces androïdes à tes pieds ! MTI ne pourra plus rien te refuser et tu deviendras aussi riche que Daniele Ricci !

Mais je secouai la tête pour lui signifier que non, il ne fallait pas parler des androïdes tueurs.

-Non, tu vas leur faire peur ! Certains d'entre eux ne savent même pas qu'ils sont eux-même des androïdes. Il faut qu'ils t'aiment, c'est tout. Ce sera la meilleure victoire contre les androïdes.

Je le fixai de mes yeux bleus.

-C'est ce que je n'ai pas su faire. Ils me détestent tous. Et tu as bien vu ce que l'un d'eux m'a fait !

C'est là qu'on frappa à la porte et un gars, je suppose un roadie de MTI, annonça qu'il ne restait que 5 minutes à Nathan et son comparse pour se préparer. Je regardai à nouveau dans les teux du chanteur.

-Tu crois que tu peux le faire ?
Je comptais bien assister au concert depuis la scène et surtout, voir Nathan gagner la foule. Je voulais voir ce qui faisait de ce cinglé le nouveau chanteur d'un des plus grands groupes de L.A. ! Et même Vomito-man s'était mis à m'écouter.

-Éblouis-les. Et on aura gagné. Après, ils t'obéiront.

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan J. Williams


Messages : 98
Date d'inscription : 23/02/2015
Age du personnage : 23


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Lun 14 Sep - 13:27


Time To Die!

ft. River Moriarty


Wow ! Ron croyait vraiment en moi. Je pouvais le voir dans son regard, dans ses expressions, dans son sourire. Il y croyait, alors j’y croyais aussi. Sauf que, c’était bien beau tout ça mais je ne savais pas vraiment comment faire… Je savais que je pouvais compter sur Ron pour trouver de bonnes idées. Il était le stratège, moi j’écoutais ses plans. On était équipier, c’est comme ça que ça marchait depuis le début entre nous. Je voyais notre amitié comme une bénédiction face à l’envahisseur androïde.

Son idée parvint à mes oreilles alors qu’il allait chercher un coca dans le frigo. J’en écarquillais les yeux. Avoir une armée d’androïdes ! Wow !!! Mais ouais !!! Je souris en sautant sur place devant l’idée de Ron.

-Mais ouais !!! S’ils me suivent je pourrais leur dire de ne tuer personne et j’aurais sauvé la planète.

Ça me motivait encore plus à réussir ce concert. Je devais le faire pour la planète ! Vous vous rendez compte ? On allait faire les meilleures chansons du répertoire et ça allait déménager ! Les androïdes tomberont sous le charme et ils me suivront. Ron était vraiment un très fin stratège et il continuait à me faire rêver. Je me voyais au milieu de la villa Ricci, un cocktail à la main et avec un parterre d’androïde à mes pieds. J’en avais des étoiles dans les yeux. Je demandais à Ron s’il fallait prévenir les humains de l’existence des androïdes mais il me répondit par la négative. Le seul moyen était qu’ils m’aiment. J’approuvai énergiquement de la tête. Les androïdes n’aimaient pas Ron. Pauvre Ron. Je m’approchai à nouveau de lui et mis mes mais sur ses épaules encore une fois.

-Ouais je peux le faire ! Tu verras, Ron, quand je les contrôlerais, ils t’aimeront.

Un roadie nous annonça qu’il ne restait que cinq minutes avant le début du concert. Il était temps de s’y préparer. Ron m’encouragea une dernière fois et j’approuvais encore. Je me retournai vers Vomito-Man.

-Viens, Vomito-Man ! Nous devons prendre le contrôle des androïdes dès ce soir. C’est notre mission, dis-je en levant le poing vers le ciel – enfin, vers le plafond, parce qu’il y en a un.

Il était en train des s’essuyé la bouche et approuva l’air perplexe. Avant de passer la porte, je me retournai une dernière fois vers Ron.

-Nous vaincrons, Ron ! Je te le promets, dis-je d’un ton déterminé.

Je quittai la pièce suivit de Vomito-Man et rejoignis les membres de The Burning Fire sur scène. C’était une hyyyyyyyyper graaaaaaaaaaande scène – celle du Ginger quoi, mais pour l’instant c’était la plus grande scène où j’avais fait un concert jusqu’ici. En plus il y avait pleeeeeeein de monde. Le Ginger était complets et certainement rempli d’une bonne poignée d’androïdes.

Je m’approchai du micro, tapai dessus – il marchait donc ça va -, souris et fini par parler :

-On est The Burning Fire et on va vaincre ce soir, dis-je en levant un poing au ciel – non, le plafond.

Le public applaudi et le batteur commença à battre la mesure avant que le concert ne commence vraiment.


Yeeeeaaaaaah ! C’était parti en force avec une toute nouvelle chanson de The Burning Fire. Je l’ai écrit moi-même !!!! C’est la seul que j’ai écrite…  

© Billy Lighter





Dernière édition par Nathan J. Williams le Mer 16 Sep - 15:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 173
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Mar 15 Sep - 17:25


Time To Die !

ft. Nathan J. Williams


Je bus tranquillement une gorgée de mon coca tout en continuant à exciter mon ami avec mes magnifiques idées pour contrer l'invasion androïde. Et je réalisais que si j'arrivais à motiver assez Nathan pour qu'il se donne vraiment à fond, j'allais tout de même y trouver un intérêt : je serais l'ami d'une des plus grandes stars de L.A. Imaginez l'influence que ça implique ! The Lightening n'aura qu'à bien se tenir quand The Burning Fire renaîtrait de ses cendres avec un cinglé comma Nathan aux commandes ! Même Billy Lighter n'allait plus pouvoir prétendre être le mec le plus dingue, ni même le plus insupportable de L.A. ! Après tout, Nathan avait quand même fait déguerpir le guitariste du line up original peu après son arrivée dans le groupe.

Et c'était ça qui était magnifique avec Nathan et qui demeurait également un mystère : le guitariste original aurait très bien pu virer ce nouvel arrivant emmerdant. Mais il ne l'avait pas fait. Il avait préféré, lui, quitter le groupe...

Une fois notre plan de contrôle des androïdes bien établi, ce qui aurait pu se résumer, si on le traduisait en une conversation normale, par : « Donne-toi à fond, mon pote ! Montre-leur ce que tu peux faire ! Fait-leur oublier Kayden James ! Et surtout, amuses-toi ! », Jerry The Kid me pris à nouveau par les épaules, m'affirmant qu'on vaincrait.

J'y comptais bien ! Je souriais de toutes mes dents tellement tout ça m'amusait. J'avais l'impression d'avoir le contrôle de la situation et de The Burning Fire, totalement, encore bien plus que Timmy Evans lui-même. Et le meilleur, c'était que personne ne le savait. Je n'avais pas besoin de la reconnaissance de mon pouvoir par autrui. Le sentir me suffisait amplement. Tout du moins pour l'instant.

Je pris moi aussi la tête du chanteur entre mes mains. Si Vomito-ma avait des doutes sur qui j'étais, aucun doute qu'il était en train de clairement se demander si j'étais pas le petit ami de Jerry The Kid. Mais bon, il pensait ce qu'il voulait, le garçon. Le principal, c'était que le groupe donne un concert qui resterait dans les anales... Sans mauvais jeu de mot...

-Ouais, je te fais confiance, mec!

Nathan ordonna ensuite à Vomito-man de s'activer et je regardai ce gars complètement flipper se lever et laisser son seau-là où il était. S'il gerbait sur la scène, ça risquait d'être marrant ! Je suivi ce gars du regard et croisai le sien. Je lui souris et il détourna le regard. J'avais encore un nouveau fan, si donc ! Quand il passa devant moi, je lui ébouriffai les cheveux au passage et leur emboîtai le pas, les suivant jusqu'à la scène.

Et ben voilà, j'étais très bien là, sur le bord de la scène, parmi les câble et les roadies qui se demandaient qui j'étais... Certains le savaient pour m'avoir vu dans Keeping our Lands et l'information se propagea comme une traînée de poudre. Du coup, personne ne vint m'emmerder. J'aurais été Robin, j'aurais été bon pour signer un tas d'autographe, mais je n'étais que le méchant River...

Bras croisés, je regardai Nathan et quand il s'approcha du micro et tapa dessus, je me mis à rigoler bien haut. Il ressemblait vraiment à rien ce grand dégingandé avec sa touffe de cheveux à la con et son visage de gosse hyper expressif.

Et puis le guitarsite, alias Vomito-man se mit à jouer. Ce n'était plus le même gars que j'avais vu dans la loge deux secondes avant. Une fois qu'il avait eu sa guitare en main, il s'était comme calmé, il était devenu plus serein. Et quand il s'était mis à jouer, même moi je devins plus calme, plus humble aussi. Son intro était maîtrisée et la maîtrise était quelque chose que j'admirais. Probablement parce que je ne l'avais pas toujours, confer ma petite traque de Jack Farmer.

Mais alors quand ce fut le tour de Jerry The Kid de s'y mettre. Un frisson me parcouru. Il chantait superbement bien ! Mais l'origine des frissons n'était pas tant sa voix ou sa façon de chanter.

Non, l'origine de mes frissons, c'était ce sentiment de victoire !

Il suffisait de regarder la tête des gens dans le public. Nathan était dans une très mauvaise position et tous les fans de The Burning Fire l'attendaient au tournant ! Je soupçonnais même que la plupart soit venus pour le plaisir de le voir se planter. Comme quoi, je ne suis pas si différent du commun des mortels.

Mais ce qui me faisait aussi triper, c'était que ce soir, à l'instant même, je voyais leurs tronches alors qu'ils se rendaient compte qu'ils l'avaient tous dans le cul !

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan J. Williams


Messages : 98
Date d'inscription : 23/02/2015
Age du personnage : 23


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Mer 16 Sep - 15:51


Time To Die!

ft. River Moriarty


Les encouragements que j’avais reçus avant le concert de mon ami Ron étaient un moteur. Je ne pouvais pas décevoir mon partenaire ce soir ! Il n’était pas question qu’on échoue dans cette mission de contrôle des androïdes. L’avenir de la planète dépendant de ce concert.

C’est pour ça que j’avais tout donné dans le titre « I Never » qu’on avait écrit récemment avec The Burning Fire. Ce titre c’était mon préféré – ouais c’est moi qui l’ai écrit alors c’est mon préféré – et il était aussi mon plan séduction pour les androïdes. La chanson s’était terminée par des applaudissements ! Yeaaaaaaaaaaaaah !!!! Le public était en délire !!! Ils avaient aimé Jerry The Kid ! Je restais quelque instant sans rien dire ni rien faire avec un petit sourire béat imprimé sur la figure. J’étais sûr que, déjà maintenant, quelques androïdes avaient rejoint mon camp ainsi que celui de Ron – même s’il faudra que j’explique à ces robots que Ron est un être aimable qu’il faut respecter.

Le bassiste du groupe me souffla à l’oreille qu’il fallait enchainer. Ah, euh… Ouais. Alors on enchaina avec plusieurs anciens titres de The Burning Fire que j’avais étudié à fond depuis que j’avais reçu la nouvelle que j’étais pris dans le groupe. Parce que – d’après certains – j’étais peut-être un branleur de service mais quand j’aimai quelque chose, je m’y mettais à fond. Or, j’adorais la musique et je voulais vraiment que le groupe marche. Sept titres qu’on avait fait et les applaudissements n’avaient toujours pas baissés d’intensités. Nous sommes proches du but, Ron ! Nous allons vaincre ! Tous les androïdes de cette pièce sont déjà en train de se dire qu’il est temps de rejoindre le côté lumineux de la force.

Il nous restait un titre à faire et je m’approchais du micro pour parler au public.

-Il nous reste un titre rien que pour vous. C’est encore une nouvelle chanson du nouveau The Burning Fire, dis-je avec un air enjoué.

Je me concentrai quelques secondes et fermai les yeux pour me plonger totalement dans la chanson écrite par notre batteur. Elle demandait beaucoup de concentration celle-là. Le public se tut d’un coup aux premières notes.


C’était triste comme chanson… Bah, on ne peut pas toujours avoir la joie de vivre après tout… A la dernière note, je rouvris les yeux et regardais un public silencieux qui était comme interdit. Oups… Quoi ? Ils buggent ou quoi ? Non… Quelques secondes plus tard, ils se mirent à applaudir encore plus que pour les chansons précédentes. Je sautais deux fois sur place en me retournant vers Vomito-Man.

-On a réussi, mec !!!, dis-je tout heureux.

On rentra dans les coulisses après cette réussite. Arrivé dans le loge, je me mis debout sur la chaise et levai les bras vers le plafond.

-On a réussi !!!!! Les androïdes sont à nous !!!!!! Nous avons vaincu !!!!! Ron va être fier de moi !!!

Les membres de The Burning Fire me regardaient tous d’un air perplexe. Seul Vomito-Man savait où je voulais en venir et il dit aux autres qu’il ne valait mieux pas essayer de comprendre. Tu as raison Vomito-Man, il faut garder notre mission et notre identité secrète !! Ils me laissèrent tous seul après qu’on se soit tous entre félicités. Ils devaient tous fumer une clope. Moi, j’avais pas envie de fumer, je voulais trop savoir ce qu’en avait pensé Ron ! 

© Billy Lighter





Dernière édition par Nathan J. Williams le Sam 19 Sep - 17:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 173
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Mer 16 Sep - 22:15


Time To Die !

ft. Nathan J. Williams


Nathan, Jerry The Kid, n'avait même pas idée du pouvoir qu'il avait entre les mains grâce à sa simple voix, grâce aux talents aussi des musiciens qui l'accompagnaient. Il n'en avait pas conscience, tout du moins jusqu'à la fin de la première chanson, quand il resta bouche bée devant la réaction du public dont il avait gagné une partie. Ce n'était pas l'unanimité, cependant, je pouvais voir certains quitter la salle, une expression pincée, frustrée, sur le visage. Et ouais, les gars ! Celui qui a fait partir le Nathan Williams originel, celui qui parle avec humour du coma de votre idole, est peut-être bien plus talentueux que les deux réunis.

Je comprenais maintenant ce que Timmy Evans avait vu en Nathan. Il avait vu un jeune gars, totalement malléable, totalement inconscient, totalement incontrôlable, mais tellement bourré de talent qu'il ne pouvait faire autrement que de l'engager. Mais il y' avait autre chose : tout en étant complètement différent de Kayden ou Nathan Williams, tout en étant complètement cinglé, Jerry The Kid réussissait à garder l'âme et le style des chansons de The Bunring Fire tel que les fans de la première heure les connaissaient.

Le manager anglais avait pris un risque, mais en sachant ce qu'il gagnerait s'il arrivait à canaliser le tempérament excentrique de Jerry The Kid.

Sauf que le seul qui arrivait à communiquer avec lui, j'aimais à penser que c'était moi.

Les titres s'enchaînèrent, de mieux en mieux, pour terminer en une véritable apothéose.

Les paroles de cette dernière chanson de ne firent ni chaud ni froid.

Ce ne fus pas le cas de la réaction du public. D'abord, ce fut un silence intense, au point que le groupe n'aurait plus eu besoin des amplis pour se faire entendre. Puis un briquet s'alluma dans la foule, suivis d'un autre, pour finir en une véritable marée de lucioles vacillantes.

La guerre contre les androïdes venait d'être gagné.

The Burning Fire venait de renaître de ses cendre tel un phoenix.

Et je tenais le chanteur de ce groupe dans le creux de ma main, tout comme je tenais le sort du clip Be Mine! de The Lightening entre mes mains.

Tout comme le sort de Delfino Alvarez m’appartenait.  

Je grandissais, je gagnais en puissance. Tout ça avec quelques mots bien placés. Et tout ça était extrêmement excitant. J'avais presque l'impression que si je continuais comme ça, un jour, je pourrais contrôler la ville entière.

Je retins mon souffle en même temps que le public à la fin de la chanson, mais pas pour les mêmes raisons, et expirai quand finalement, j'eus confirmation par leurs applaudissement qu'un nouveau règne commençait pour The Burning Fire.

Kayden James avait beau respirer encore, comatant dans son lit d’hôpital. Ce soir, Jerry The Kid venait de le tuer, le remplaçant brutalement dans l'esprit de la majorité de ses fans. Et ce nouvel idole, tel un virus, allait très vite contaminer les fans du groupe qui n'avaient pas pu assister au concert aujourd'hui.

Si j'étais à la place de Timmy Evans, je ferais enregistrer à The Bunring Fire un nouvel album dès demain matin.

Je vis Nathan se retourner vers son guitariste qui étaient aussi Vomito-man et lui hurler quelque chose, mais le public applaudissait tellement fort que je ne compris pas ses mots. Le groupe finit par quitter la scène, mais moi, je restai un peu plus longtemps, dans l'ombre, sourire au lèvre, à attendre que le public ait fini d'applaudir. La longueur des applaudissements en disaient long. Jerry The Kid avait conquis le public qui le lui rendait au centuple.

Ce ne fut qu'une fois que les gens se dispersèrent en petit groupes, allant se chercher à boire ou se regroupant entre amis pour parler de l'expérience qu'ils venaient de vivre que je quittai, moi aussi, la scène pour rejoindre la loge du nouveau héros de L.A.

Je croisai, en chemin, les membres de The Burning Fire. Tous, sauf Nathan. Ils semblaient à la fois heureux et perplexe. Certainement heureux parce qu'ils n'allaient pas se retrouver au chômage... Mais perplexe, parce que ça voulait dire que Nathan venait de confirmer sa position en tant que frontman... Et qu'ils allaient devoir vivre avec.

J'entrai dans la loge sans frapper. On était plus là-dessus, Nathan et moi. Il était debout sur sa chaise. Décidément, comme s'il n'était pas assez grand comme ça !

-Tu as gagné ! Tu as les androïdes dans ton camp !

Je choppai un magazine qui traînait sur une table au passage pour illustrer mes propos.

-C'est qui qui va faire la une de ces putains de journaux ?! C'est toi, mon pote !

Je m'exclamais, mais j'étais incapable de grands gestes ou d'excentricités comme mon ami. Seul mon ton se voulait un peu expressif. Mais le pire, c'était mon sourire et mes yeux. Eux, ils trahissaient presque tout ce qui se passait dans ma tête en ce moment même !

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Nathan J. Williams


Messages : 98
Date d'inscription : 23/02/2015
Age du personnage : 23


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Sam 19 Sep - 17:48


Time To Die!

ft. River Moriarty


J’attendais Ron, debout sur ma chaise en continuant à chanter les chansons que j’avais chantées ce soir. Ma maman avait dû tout voir vu que je l’avais invité à venir et qu’elle avait acceptée. Je lui ai beaucoup parlé des androïdes à ma mère mais elle ne semble pas en avoir peur. Elle est courageuse ma maman !

Ron fini par entrer dans la pièce et j’arborais mon plus grand sourire. Il confirma ce que je pensais déjà c’est-à-dire qu’on avait gagné cette bataille. Les androïdes nous ont rejoints et maintenant on avait une armée complète. En cas de menace future, nous serons là avec nos androïdes pour repousser cette menace. MTI était à moi et maintenant j’allais être respecté par les managers ainsi que par tous les membres du personnel – qui sont tous androïdes, bien sûr.

-Ouais, ils sont à nous !, dis-je en levant les bras au plafond.

Ron chopa un magasine et me montra que j’allais en faire la une. Ses yeux exprimaient toute l’excitation qu’il ressentait face à ma victoire qui était notre victoire vu qu’il était mon partenaire. Son sourire trahissait la ferté qu’il ressentait après cette dure lutte. On pouvait lire en Ron comme dans un livre ouvert.

-Je ferais la une !! Génial !!! Bientôt j’aurais pleeeeeeein d’argent et je pourrais rembourser Jack comme ça il ne me tuera pas ! Au pire, je lui enverrais les androïdes.

Ouais, ben, les superhéros aussi avaient le droit d’envoyer leur armée sur les menaces s’ils en ont un – Jack étant une menace quand il est en colère, croyez-moi !

Je sautai de ma chaise et serais Ron dans mes bras tapant de mes deux mains dans son dos. Tout ça était amical bien sûr. Il m’avait beaucoup aidé et je lui devais bien lui montrer ma gratitude.

-Tout le monde va me respecter maintenant surtout les filles.

J’y croyais fermement. Je croyais que, dès que j’allais sortir d’ici, une tonne de groupies allaient me sauter dessus ainsi que les photographes, les journalistes, tout. Comme dans les films !

-Les journalistes vont nous tomber dessus en sortant ! Ça va être épique, dis-je après avoir terminé de serrer Ron dans mes bras.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
avatar
River Moriarty


Messages : 173
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 24
Localisation : Nowhere

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   Mar 22 Sep - 18:42


Time To Die !

ft. Nathan J. Williams


Jerry The Kid était euphorique après ce qu'il venait d'accomplir et ça pouvait se comprendre. Il avait fait un putain de carton et demain, comme je ne manquai pas de lui signifier, il ferait la une de tous les magazine de L.A. ! Parce qu'il n'était pas simplement le leader d'un jeune groupe qui vient de faire le premier concert qui a permis de les faire repérer. Non. La tâche que mon ami venait d'accomplir naturellement était bien plus compliquée que ça. Il lui avait fallu éluder Kayden James et faire oublié ce rabat-joie d'ex-guitariste qui étaient les idoles des fans de The Burning Fire.

Et il l'avait fait aussi facilement que s'il avait claqué des doigts. Il fallait dire qu'il avait interprété les anciennes chansons du groupe avec brio. Mais il avait aussi été d'une intelligence insoupçonnée en faisant découvrir de nouvelles chansons écrites par le nouveau line-up. Et elles avaient conquis le public... L'ancien public, amputé de quelques personnes frustrées de voir que Jerry The Kid ne s'était pas planté royalement, et aussi un tout nouveau public, venu par curiosité ou voyeurisme et qui finalement avait été charmé par le talent de mon pote et de son groupe.

Nathan se projetait déjà dans l'avenir, avec de l'argent et des filles tout autour de lui, un peu comme les musiciens de The Lightening. Et je hochai négativement de la tête, un sourire mystérieux et légèrement sadique aux lèvres, quant il parla de Jack Farmer et de l'argent qu'il lui devait.

-Non, mon pote!

Je m'approchai de mon ami, lui faisant signe de descendre de sa foutue chaise qui me faisait passer pour un nain de jardin et entourai ses épaules d'un bras... Ce qui n'était pas chose facile. J'étais pas sûr que j'avais l'air moins ridicule que quand il était debout sur sa chaise mais au fond, on était que tous les deux alors peu importait.

-Ce bon vieux Jakc ne viendra jamais te réclamer quoi que ce soit !

Déjà, faudra d'abord qu'il se dépatouille avec les flics... Oh, il allait sûrement très biens s'en sortir mais ça lui ferait quand même un ou deux emmerdements, ne serait-ce que de se faire arrêter, même si c'était pas pour longtemps. Puis peut-être que, du coup, il perdrait son job et finirait à la rue aussi. Ouais, ce serait cool.

-Déjà, il y a de grande chance qu'il devienne un fan et du coup, il voudra plus de tes thunes ! Et si c'est pas le cas, il aura bien trop peur de ta nouvelle armée!

Je souriais, excité par les souvenirs de la courte traque que je lui avais donné ce soir-là.

Nathan me serra alors dans ses bras et je me raidis instinctivement, incapable de savoir ce que je devais faire. J'étais habitué à beaucoup de choses, mais pas aux marques d'affection. Même ma mère qui était pourtant une vraie hippie ne m'avait que rarement serré dans ses bras. Il devait y avoir quelque chose en moi qui la mettait mal à l'aise.

Je ne pouvais même pas me fier à un rôle que j'aurais joué. Pas encore. Parce que je n'avais jamais joué de personnage qui méritât un quelconque geste de cette nature.

Je finis par taper vaguement dans la dos de mon ami, plus pour qu'il me lâche qu'autre chose. Et quand il le fis enfin, je me remis à respirer et me détendis, retrouvant mon sourire. Jerry The Kid allait sortir et s'attendait à voir une foule de journaliste.

J'approuvai de la tête.

-Et ben on va aller voir ça !

Il n'y aurait peut-être qu'un seul journaliste et une dizaine de fan. Mais je comptait sur le cerveau bizarre de mon ami pour amplifier les choses...

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... © Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Time To Die! [PV Nathan J. Williams][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Balade en forêt [pv avec cedric williams] [TERMINE]
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: South L.A. :: The Crazy Ginger-