AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-34%
Le deal à ne pas rater :
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec batterie et coffret ...
295.99 € 449.80 €
Voir le deal

Partagez
 

 Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 24 Sep - 10:31


Wind Up Toy

ft. Axel Moriarty


Mes affaires à Los Angeles roulaient. Le tournage de Keeping Our Lands venait de se terminer pour quelques mois et allait nous permettre de faire autre chose, d'explorer d'autres horizons. Personnellement, j'avais déjà un truc très important de prévu : le clip Be Mine de The Lightening. J'étais impatient de commencer, de revoir Holly Cartwright, mais le groupe étant en tournée, ça n'allait pas être pour tout de suite... Puis ils fallait, pour que ça se produise, qu'ils rentrent tous vivants à la maison... Ce qui, connaissant un peu l'histoire et les frasques de ces rockstars, n'était pas gagné non plus.

J'avais donc décidé de profiter de l'invitation que m'avait donnée MTI pour la tournée de The Lightening. J'y avais droit vu que j'allais travailler pour eux brièvement. J'allais aller rejoindre le groupe à leur hôtel d'Oklahoma City et pour ça, j'avais pris l'avion, tout seul. Henri disait qu'il avait grandement besoin de vacances. Il savait pas ce qu'il ratait, ce con.

Soit, j'arrivai donc en taxi au Skirvin Hilton Hotel où étaient installés The Lightening, Roadtramp et tous les autres. C'était un endroit grandiose. Qui aurait cru que j'aurais pu mettre les pieds dans un endroit pareil un jour ? Et tous frais payés, en plus ? C'était maintenant que je commençais à avoir pas mal de thunes que je me rendais compte que j'en avais de moins en moins besoin... Cherchez pas la logique...

Ça avait été un peu pareil pour la fouille à l'aéroport... Oh ! Vous êtes River Moriarty ! Vous êtes plus sympa en vrai... Un petit sourire et ils oubliaient complètement de fouiller. Tant mieux, parce que j'avais sur moi la marchandise que m'avait vendue le petit latino Delfino.

Je me dirigeai vers la réception de l’hôtel. Je n'avais sur moi qu'un sac à dos noir que j'avais remplis de vêtements noirs. Pas que j'aimais pas les couleurs, mais en vêtements, je sais pas pourquoi, j'achetais toujours plus ou moins les mêmes trucs. Aujourd'hui, je portais un jeans noir, un t-shirt noir et ma veste en cuir sans manches. Et j'avais à peut près la même chose dans mon sac. Je m'appuyai sur le comptoir et fixai de mes grand yeux bleus la réceptionniste avec un petit sourire. J'avais l'air presque gentil comme ça...

-Je m'appelle River Moriarty... Je cherche la chambre d'Axel Moriarty...

Je lui fis un clin d’œil...

-Je suis de la famille...

J'en étais pas vraiment sûr, mais bon, autant profité du fait qu'on a le même nom. La réceptionniste me souris en retour.

-River Moriarty ! Ah oui ! Vous avez une invitation de MTI, c'est ça ? Une chambre est réservée pour vous.

Elle se leva et alla chercher une clé qu'elle me déposa sur le comptoir avec un visage aimable que je lui rendis à l'identique. J'étais très fort en mimétisme. C'était comme ça que j'arrivais à paraître « normal ». Je faisais ça depuis tout petit.

-S'il vous plaît... C'est la clé de votre chambre...

Elle ouvrit ensuite une sorte d'énorme livre qui devrait être un registre...

-Axel Moriarty, vous dites...

Je hochai la tête puis profitai que je devais attendre pour regarder autour de moi. Si Axel devait être quelque part, je supposais qu'il serait ici. Pour quelqu'un comme lui, c'était le meilleur terrain de chasse. La réceptionniste me parla encore, mais je regardais toujours aux alentours, l'écoutant tout de même.

-J'espère que votre prochain rôle sera un rôle de gentil... Faut mettre ces beaux yeux en valeur...

Je la regardai brièvement en rigolant un peu. Mais c'était que j'étais presque en train de me faire draguer, dis donc !

-Ah ah ! Ouais... On verra.

Je lui souris, appuyai au comptoir. Connaissant les paroles de Be Mine pour avoir acheté l'album dès sa sortie, ce ne serait pas encore pour la prochaine fois que je serais gentil.

C'est alors que je l'aperçu, descendant les grand escaliers qui menaient au hall. J'attrapai les clés de ma chambre, remerciai la jeune femme et avançai droit vers l'autre Moriarty. Lorsque je fus assez près pour pouvoir décrypter l'expression de son visage, je m'aperçus qu'il avait l'air satisfait. Et comme un masque, tout à fait consciemment, je revêtis exactement la même expression que lui, comme pour lui montrer à quel point il avait l'air radieux.

Arrivé à sa hauteur, je lui tendis la main.

-Salut, Axel !

Je penchai la tête sur le côté et souris.

-Ça à l'air d'aller, pour toi, cette tournée... Quoi de neuf ?

On ne s'était encore rencontrés qu'une seule fois, le lendemain d'une fête à la villa Ricci. Et pourtant, j'agissais comme si on se connaissait depuis toujours. Après tout, on avait peut-être quelques gênes en commun, lui et moi... C'était, en tout cas, ce qu'il avait insinué cette fois-là...

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper


Dernière édition par River Moriarty le Lun 2 Nov - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 26 Sep - 12:40


Wind Up Toy

ft. River Moriarty


Ça avait été intense comme interview. Cash avait fini par quitter la pièce en dernier me laissant seul avec mon bic et mon carnet. J’y notai déjà une ébauche d’article que j’allais pouvoir étoffer dans ma chambre d’hôtel. Ce sera ça ma soirée : écrire cet article, un peu de came et profiter de ce que pouvait me donner ce magnifique hôtel. Etant donné qu’il y avait tous les participants de la tournée j’allais pouvoir m’y amuser sans mal. Il y avait de quoi faire des rencontres intéressantes.

J’en souriais déjà à l’avance tout comme je souriais parce que j’étais plus que satisfait de cette interview. Lighter n’avait peut-être pas fait autant d’éclat que je ne l’aurais imaginé mais il avait quand même été sur les nerfs. Quant à Cash, on pouvait dire qu’il avait été plus que coriace mais j’avais réussi, je le pense, à avorter ses tentatives pour me nuire. De toute façon, peu importait ce que pensais Cash ou ce qu’il savait, c’était quand même moi qui avait le dernier mot dans l’histoire vu que c’était moi qui rendait tout ça public à travers Guitar&Pen.

Mon ébauche terminée, je rangeais mon carnet et mon bic dans ma poche. Mon sac avait déjà été conduit dans ma chambre tout à l’heure par les employés de l’hôtel. Je me levai pour me diriger vers le hall. Commencer par la visite de l’hôtel était la meilleure chose à faire. Un chasseur doit connaitre son terrain de chasse avant de commencer à chasser. Ce soir, je pourrais me venter auprès des gens que je connais l’hôtel comme ma poche.

C’est avec une expression satisfaite et la tête haute que je me promenais dans le Skirvin Hotel. Je descendis l’escalier qui menait au hall et aperçu au loin ce cher Bâtard. Quelle bonne surprise, je ne m’attendais pas à le voir ici. Belle coïncidence quand on sait que les dernières paroles de mon interview le concernait. Et j’avais même mis en garde, à ma manière, le guitariste de The Lightening. Si River s’appelait Moriarty ce n’était pas pour rien et Lighter comme Izbel allaient l’apprendre à leurs dépens.

River s’approcha de moi m’ayant lui aussi repéré. On arborait la même expression ce qui devait être drôle à voir. On se serra la main.

-Salut, River.

Tiens donc, la soirée pourrait être encore plus intéressante avec Bâtard. En effet, cet homme m’avait intrigué lors de notre rencontre à la villa Ricci et, alors que j’étais persuadé que sa mère était ma tante, on ne savait toujours aucun des deux qui était son père. Pour l’instant, mes recherches n’avaient rien donné et j’allais bientôt être contraint de téléphoner à mon père pour en apprendre plus en espérant qu’il pourrait m’aider.

Bâtard avait remarqué ma bonne humeur.

-Rien mise à part que je viens d’interviewer Cash Izbel et Billy Lighter. J’ai de quoi écrire un article qui fera des étincelles. Alors évidemment, ça me met de très bonne humeur.

J’affichais un sourire sadique en repensant à la tronche de Liam et de Billy. Surtout celle de Liam car cette interview avait aussi été une petite guerre personnelle entre moi et le garde du corps du chanteur.

-Et toi ? Qu’est-ce qui t’amène ici ? Tu viens voir le concert ? Si c’est le cas, t’as choisi le bon hôtel.

Et le bon moment, sinon on ne se serait pas croisé.

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses


Dernière édition par Axel Moriarty le Lun 28 Sep - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeDim 27 Sep - 13:31


Wind Up Toy

ft. Axel Moriarty


Axel était radieux et se retrouver ainsi face à face mettait en valeur tant nos ressemblances que nos différences. Et comme on se ressemblait autant qu'on était différents, ça donnait une drôle d'impression étions-nous frères ou n'avions-nous rien à voir l'un avec l'autre ? Nos cheveux avaient la même couleur, mais nos yeux s'opposaient. Nos visages avaient la même expression, mais pas la même forme, le sien étant fin, le mien carré. Nous étions tout deux plutôt petits bien qu'il faisait quelques centimètres de plus que moi, mais j'avais une carrure trapue alors que lui était longiligne.

Autant de différences que de ressemblances qui me faisaient me poser tout autant de questions. Sauf que je n'avais personne vers qui me tourner pour avoir les réponses, si ce n'était Axel lui-même.

Il m'annonça la raison de la satisfaction qu'il dégageait. Il avait interviewer Cash Izbel et Billy Lighter. Pour être un grand fan de la presse et du pouvoir que ça impliquait, je suivais les articles de nombreux journalistes dans de tout aussi nombreux magazines. Et je connaissais Axel Moriarty en tant que journaliste de Guitar&Pen bien avant de le rencontrer à la villa Ricci. Je savais donc qu'il n'avait jamais encore obtenu une interview avec les rockstars. Les raisons n'étaient bien sûr pas précisées, de même que ce n'était pas mentionné, j'avais simplement remarqué que s'il avait fait la critique de leur premier album et des compte-rendus de nombreux concerts de The Lightening, jamais aucune interview n'avait paru dans Guitar&Pen, enfin, pas une interview menée par Moriarty.

Un grand sourire se dessina sur mon visage.

-Y en a pour combien de dégât ?

Ouais, parce que comme je suivais si bien la presse, je connaissais aussi très bien les rockstars ou tout du moins, ce qu'on voulait bien en raconter. Mais la vérité importait peu, en réalité, parce que ce que la majorité des gens croyait devenait la vérité, vu que le reste, personne n'en était témoin, ou trop peu de gens pour que ça importe vraiment. Et là résidait le pouvoir de personnes comme Sørensen ou Moriarty.

Axel m'avait ensuite retourné ma question, et je m'approchai de lui, lui désignant un panneau qui signalait dans quelle direction se trouvait le bar de l’hôtel. Toute cette histoire di'nterview méritait bien un coca !

-J'avais une invitation de MTI que je devais mettre à profit. Comme le tournage de Keeping Our Lands est interrompu le temps de la post-production, j'ai du temps à tuer...

Je souris encore en plongeant mes yeux bleus dans les yeux noir de celui dont je ne connaissais pas encore le lien qu'on partageait.

-Alors ouais, je viens voir le concert, mais je suis surtout venu pour te voir.

On arriva au bar et j'invitai Axel à s'installer au comptoir. Une jolie jeune femme tenait le bar, à croire qu'ils faisaient un véritable casting à l'embauche. Mais elle n'attira que brièvement mon regard. Pour moi, Axel était beaucoup plus intéressant. Je commandai un coca et regardai Axel d'un air interrogateur pour qu'il commande lui-même ce qu'il voulait. Je doutais qu'il ait les mêmes goûts que moi niveau boisson vu l'aperçu que j'en avait eu à la villa Ricci.

Une fois qu'il eu commandé et que la jeune femme se fut retournée pour nous préparer ça, je me retournai vers Axel.

J'ai quelque chose pour toi. Ça va te plaire, tu verras.

Je tapotai d'une main blanche sur la poche de mon jeans noir, là où était caché l'un des deux petits sachet de cocaïne que m'avait vendu Delfino.  

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 28 Sep - 19:21


Wind Up Toy

ft. River Moriarty


J’étais bien plus que satisfait de l’interview que j’avais mené avec le duo Izbel/Lighter. Tout d’abord, parce que c’était la première fois et toute première fois avait un goût savoureux mais aussi parce que j’avais réussi à m’en sortir sans trop de dégât et en en faisant un minimum.

River partageais mon sourire à cette nouvelle et, à croire que nos cerveaux étaient connectés, il avait aussi en tête les dégâts que cette interview avait pu provoquer. Il semblerait que River me suive en tant que journaliste et qu’il connaissait ma réputation. Ça ne m’étonnait pas vu le petit numéro de voyeurisme dont il avait fait preuve à la villa Ricci. L’autre Moriarty devait être une de ces fervents amateurs des articles acerbes ou humiliants. Le genre qu’on trouvait dans L.A.People ou bien tout simplement les miens.

-Je te laisse la surprise mais si tu aimes voir Lighter se justifier à chaque phrase tu seras comblé.

Ainsi, je m’assurais qu’il allait lire et acheter le prochain Guitar&Pen et puis, je n’étais pas du genre à dire à n’importe qui ce qu’il y avait dans mes articles avant leur sortie.

Je n’avais vu qu’une seul fois River Moriarty mais j’avais l’impression de le connaitre depuis des lustres. Peut-être une histoire de génétique, qui sait ? Nos ressemblances étaient frappantes ainsi que nos différences. On était à la fois jumeaux et aussi différent que le jour et le nuit. C’était plutôt drôle.

Mais pourquoi, River, lui était là, ça m’intriguait. Il y avait bien d’autres endroits plus excitants sur la tournée pour venir voir les deux groupes mais River avait quand même décidé de faire escale ici. C’était peut-être pour l’hôtel après tout.

Il m’invita à la suivre vers le bar. Là, je devais avouer que c’était pas une mauvaise idée. Un petit verre me fera du bien après la montée d’adrénaline que m’avait procuré cette interview. J’adorais l’adrénaline, mes excès et mes escapades douteuses en était la preuve. Chaque fois, je risquais de me faire prendre mais j’adorais me mettre en danger. Je suivis donc River vers le bar alors qu’il m’expliquait avoir reçu une invitation de MTI. Ce n’était pas étonnant vu qu’il allait participer au clip de The Lightening. MTI savait comment garder ses pépites.

-Une invitation sur la tournée ? Ils n’ont vraiment pas lésiné sur l’argent pour cette tournée, décidément. T’en as de la chance, l’hôtel vaut le coup et il est pas bon marché. J’ai dû la payer, moi, ma chambre.

Nos regardent se croisèrent et on affichait encore le même sourire. Quelque part, ce n’était pas plus mal de voir River aujourd’hui, ça allait mettre du piment à ma soirée. Surtout, qu’apparemment, il était venu pour me voir, je levai un sourcil sans perdre pour autant mon sourire.

-Ah ouais ? MTI t’a dit que j’étais ici ? Pourquoi tu veux me voir ?

Avant qu’il ne puisse répondre on s’installa au comptoir du bar où River commanda un coca. Il n’était pas encore devenu alcoolique depuis notre dernière rencontre où sa sobriété m’avait épaté tout en m’arrachant quelques moqueries. Je regardais la jeune femme auquel je souris parce qu’elle était très jolie.

-Un Martini, s’il vous plait.

Encore une grosse différence entre moi et River. C’était pas réellement une différence, en fait, c’était carrément une opposition de genre. Ma question était restée en suspens, je ne savais toujours pas pourquoi River tenait vraiment à me voir. Le suspens ne dura pas, mon cher cousin avait quelque chose pour moi. Je le regardais avec un regard avide. Que pouvait-il bien m’avoir rapporté ? Il tapotait la poche de son jeans. Ce qu’il m’avait ramené n’était donc pas grand et je crois que je voyais où il voulait en venir. Après tout que savait-il de moi à part que j’étais journaliste et que je me prenais des cuites à la villa Ricci ? Rien, hormis que j’étais un junkie. Donc… La conclusion me paraissait évidente. Mais mieux valait jouer la carte de l’ignorance pour profiter du moment.

-Ah oui ? Quoi donc ? Vas-y montre-moi !

Je me penchais un peu plus vers lui alors que la jeune femme déposa notre commande devant nous.  

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses


Dernière édition par Axel Moriarty le Sam 3 Oct - 19:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeMar 29 Sep - 22:25


Wind Up Toy

ft. Axel Moriarty


J'étais déjà impatient que l'article d'Axel sorte. Parce que d'après ce qu'il disait, il serait savoureux. Il avait amené Billy Lighter à se justifier à chaque phrase, apparemment. On pouvait pas vraiment dire que le journaliste avait accompli là un exploit. J'avais lu des tas d'interview de Billy Lighter depuis que je traînais à L.A. et que je suivais le groupe. Et dans chacune de ces interview, même quand ça n'avait pas vraiment lieu d'être, il se justifiait.

Sauf que les question d'Axel ne devaient pas ressembler aux questions des journalistes lambda. Ses phrases ne devaient pas non plus être tournées de la même façon. Et c'était pour ça qu'Axel Moriarty était ce qu'il était : un des journalistes les plus renommés et les plus suivis de Los Angeles. Parce qu'il avait une critique acerbe, parce qu'il mettait le doigt là où personne ne voulait qu'il le mette. Et pourtant, même avec ce sadisme presque non dissimulé dans ces questions, celles-ci restaient pertinente. Et c'était comme ça qu'il avait pris racine à G&P.

Je hochai presque frénétiquement la tête en souriant.

-Je me réjouis déjà de lire ça !

Et c'était sincère. Je voulais voir comment il avait cuisiné Lighter.

On s'installa ensuite au bar de l'hotel et Axel souligna la chance que j'avais d'avoir été invité par MTI, et que lui, il avait dû payer sa chambre d'hôtel.

-Pauvre de toi... T'es ruiné alors maintenant...

Je ne cachais pas l'ironie dans ce que je disais, bien évidemment.

-Ça a dû être tellement difficile ! Laisse-moi deviner... Guitar&Pen ne devait avoir le budget que pour un deux étoiles... Ouais, MTI m'a dit que t'étais ici quand je leur ai demandé si tu y serais... Z'ont dû se renseigner chez G&P pour me répondre.

Je rigolai et on s'installa au bar. Je commandai un coca et Axel, un martini. Quand la jeune femme se retourna vers nous avec les verres prêts à être remplis de leurs contenus, j'ajoutai à son attention tout en tapant amicalement sur l'épaule du journaliste qui m'accompagnait.

-C'est moi qui offre ! Mon ami ici présent a dépensé tout son argent pour venir ici torturer Billy Lighter et Cash Izbel.

La jeune femme approuva et regarda Axel d'un drôle d'air. Je ne sus pas si elle essayait de le resituer ou si elle se demandait comment un gars avec un sourire d'ange comme Axel pouvait bien pouvoir faire du mal à deux personnalités comme les musiciens de The Lightening... Mais elle ne fit pas de commentaire, se contentant de nous servir comme elle était payée pour le faire. J'appréciais ce genre de comportement. Quand tu sais pas, tu te tais, point.

Je daignai alors seulement répondre aux interrogations d'Axel qui se demandait pourquoi j'étais venu le chercher jusqu'ici. Mais je laissais placer un certain mystère. Et quand il insista, c'est en souriant que je sortis le petit sachet de cocaïne que Delfino m'avait préparé. Petit sachet dans lequel j'avais glissé moi-même le papier sur lequel était écrit le numéro de téléphone du dealer.

-Un petit latino est entré par effraction dans les studio d'Hollywood...

Je souris et glissai le sachet dans la main du journaliste. Puis je haussai les épaules avant de continuer.

-Et comme je savais pas quoi t'offrir pour ton anniversaire, je lui ai acheté ça. Je suis de la famille, après tout, y paraît...

Je n'avais aucune idée de quand était l'anniversaire d'Axel et je m'en foutais un peu. C'était plus une façon d'amener sur les tapis les questions qui étaient restées en suspens de mon côté depuis notre première rencontre... Peut-être que lui, il en savait un peu plus, mais moi, je n'avais aucune moyen de le faire.

La fille déposa nos verres devant nous et je la remerciai, plongeant mes yeux bleus glace dans les siens jusqu'à ce qu'elle baisse le regard. Alors, satisfait, je portai mon verre de coca à mes lèvres.

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 3 Oct - 19:30


Wind Up Toy

ft. River Moriarty


J’étais maintenant assuré que mon article aurait au moins un lecteur en la personne de River. Il ne sera pas déçu des réactions de Lighter même si elles auraient pu être un peu plus violente et donc un peu plus intéressant pour le journaliste que j’étais.

Mon cousin River avait été invité sur la tournée par MTI et ce parce qu’il allait être la star du prochain clip de The Lightening. Du coup, il avait eu le droit à une belle chambre dans cet hôtel de luxe. Il y en avait qui s’emmerdait pas. Moi, j’avais dû payer moi-même ma chambre d’hôtel. C’est avec beaucoup de cynisme que River plaignit mon cas et m’expliqua comment il m’avait trouvé. Je pris un air plaintif, remplis de soupire.

-Même pas, c’était un une étoile qu’ils me proposaient. Je n’ai jamais dormis dans un une étoile de ma vie. Je leur ai dit que je m’occuperai moi-même… On est jamais mieux servi que par soi-même. Apparemment, ils sont beaucoup moins radins pour ce qui est de donner des informations à des gens sans savoir de quoi il en retourne.

Un large sourire vint s’afficher sur mon visage alors qu’on s’installa au bar et qu’on commanda chacun une boisson. G&P n’avait pas hésité à révéler à MTI où je me trouvais afin que MTI puisse donner l’information à River. De quoi se sentir en sécurité…  Heureusement, River n’était pas un tueur, enfin tout du moins, il n’était pas ici pour me tuer.

La jeune femme du bar remplis nos verres et River affirma qu’il allait payer d’une manière plutôt hilarante. J’en rajoutai une couche devant l’expression de la barmaid.

-C’est vrai que c’était cher pour une si courte séance de torture.

J’ajoutais un joli clin d’œil et un beau sourire à la fille qui me souris visiblement rassuré qu’on blaguait River et moi. Plutôt qu’on mimait qu’on blaguait vu que, dans un sens, j’avais bel et bien torturé les deux musiciens.

River disait avoir quelque chose pour moi. J’aimais beaucoup les surprises et River savait comment faire pour piquer ma curiosité. Après que j’ai un petit peu insister, River sorti un petit sachet rempli de cocaïne. Mes yeux brillèrent d’envie en voyant cette poudre blanche dans la main de mon cousin. Il m’expliqua directement d’où cette came venait. Un latino avait osé entrer par effraction dans les studios d’Hollywood pour vendre sa came, c’était plutôt courageux. Ou bien totalement insensé.

-Les latinos, se sont de braves personnes je trouve. Ils n’hésites jamais à risquer leur vie pour vendre leur came. Ils ont ça dans le sang.


On aurait pu croire que je vivais dans des clichés mais je considérais plutôt que je me plaisais à faire vivre ses clichés en soulignant des faits réels. Or les seuls latinos que j’avais rencontrés dans ma vie étaient de dealers. De très bons dealers, d’ailleurs.

Le petit sachet arriva dans ma main et mes yeux pétillèrent de malice. Je refermais ma main pour tenir fermement la came. Apparemment, c’était mon cadeau d’anniversaire. Je rigolais, prenant directement mon verre que la jeune femme avait déposé devant moi. River la remercia en la perçant de son regard. Ce bleu n’était, en tout cas, pas un trait des Moriarty.

-Tu es un peu un retard pour mon anniversaire mais j’apprécie. C’est l’intention qui compte comme on dit.

Mon sourire ne me quittait plus. J’avais une furieuse envie de sniffer cette cocaïne mais ça devra attendre la fin de ce verre. Ce cher River était peut-être un peu plus utile qu’un simple bâtard, après tout.

-En parlant de famille, j’ai essayé de savoir qui pourrait être ton père. Je suis persuadé à 100% que ta mère est ma tante. Cela ne fait aucun doute. Mes recherches sur L.A. n’ont rien donné mais je crois que mon père pourra sans doute m’éclairer. Il ne peut rien me refuser de toute façon.

Il posait tellement d’espoir en moi qu’il se refusait de me froisser alors il voudra certainement me mettre sur une piste tout du moins. J’espérais que ma défunte tante avait eu le courage de dire à sa famille qui était le père de l’enfant. Sinon, ce sera bien plus compliqué à trouver.

-Tu as des indices de ton côté ?


D’après notre dernière conversation, il n’avait pas d’indices mais peut-être que ça avait changé depuis.

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses


Dernière édition par Axel Moriarty le Sam 10 Oct - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 9 Oct - 14:31


Wind Up Toy

ft. Axel Moriarty


Je me sentais particulièrement bien avec Axel. Il était marrant, il ne me donnait pas cette envie de jouer avec lui comme je le faisait avec les autres. En bref, il avait réussi à ce que je le considère comme un égal et ce avant même que j'aie eu conscience que nous étions plus liés qu'on ne le croyait. On avait le même humour sadique, que ce soit l'un envers l'autre, comme avec cette histoire d'hôtel, ou ensemble contre les autres.

Le début de relation que j'avais avec Axel n'était pas le même que celui que j'avais avec Nathan Williams a.k.a Jerry The Kid. Axel avait le même humour que moi et semblait prendre plaisir à manipuler et à pousser les gens à bout. Jerry The Kid, c'était un tout autre cas... Jerry The Kid était juste complètement cinglé mais ne semblait avoir aucune mauvaise intention. Tout du moins, si on ne le menait pas tranquillement sur ce chemin-là.

Axel était déçu de n'avoir eu tout frais payé par G&P qu'un hôtel une étoile. Et il avait donc mit de sa poche pour pouvoir rester dans cet hôtel tout à fait particulier. J'avais rigolé avec ça tout en sachant très bien qu'Axel avait été bien loin de se ruiner vu qu'il était fils de sénateur de l'Illinois. Je ricanai quand le journaliste souligna que Guitar&Pen était beaucoup moins radin pour refiler des informations à n'importe qui.

-C'est que je sais être convainquant...

J'impliquai ensuite la barmaid dans notre conversation, sans pour autant lui donner réellement l'autorisation de s'y impliquer, la laissant dans un état de spectateur dont nous, qui étions les acteurs de la scène, aurions été pleinement conscient de la présence. Une sorte de bris du quatrième mur.

Et Axel de jouer le jeu en faisant son plus beau sourire et un clin d’œil à la jeune femme. Il essayait de la séduire alors que moi, j'essayais de la soumettre par le regard. Sauf que, dans ma tête, les deux manœuvre revenaient au même. Séduire ou soumettre, il n'y avait que la forme qui changeait.

Et je souris, désolé pour le journaliste, quand il annonça que ça avait été cher payé pour une séance de torture bien trop courte. Et, chose rare, je compatissais sincèrement.

Quand nos boissons furent devant nous, je bus un coup,  et on tourna notre conversation à la rigolade, ce qui sembla détendre la barmaid. C'était uniquement grâce à Axel que ça avait pu paraître n'être que de la grosse déconne. S'il n'avait pas été là, j'aurais probablement continué à jouer sans me tracasser et j'aurais fini par faire peur à la jeune femme. Comme ça arrivait souvent.

J'en vins finalement à la véritable raison qui m'avait amené jusqu'ici. Hormis l'amusement de participer à la tournée de The Lightening, ce qui était secondaire, j'étais venu parce que j'avais un petit cadeau pour le journaliste de Guitar&Pen. Et, comme je m'en doutais si bien, quand je lui dévoilai la drogue, ses yeux brillèrent d'avidité. Et un grand sourire se dessina sur mon visage et mes yeux bleus brillèrent à l'instar des siens.

Je lui avait expliqué directement d'où venait la drogue et Axel de fonctionner sur les même stéréotypes que moi.

-C'est ce que je lui ai dit, à ce Delfino. Et puis, il faut valorisé le commerce local, pas vrai ? C'est ce que j'ai appris dans la communauté hippie dans laquelle je vivais.

Axle avait dissimulé le petit sachet dans sa main et avait annoncé que j'était un peu en retard pour son anniversaire. Je haussai les épaules, portant mon verre à mes lèvres.

-Ou en avance... On finira toujours bien par revenir à cette date.

Je voyais au sourire du journaliste qu'il était plus que satisfait et quand je lui demandais, en gros, où il en était concernant son investigation à propos de qui on était l'un pour l'autre, il me répondit sans faire de mystère. Après tout, on se posait les mêmes questions. La seule différence, c'était qu'Axel avait plus de ressources que moi pour trouver les réponses.

Je l'écoutai attentivement, sirotant lentement mon coca comme s'il s'agissait de whisky 20 ans d'âge.

Il m'apprit déjà qu'il était persuadé que ma mère était en fait sa tante. La sœur de son père le sénateur. Mes yeux s'agrandirent. Pour moi, c'était nouveau, une pièce du puzzle en plus. Je reposai mon verre et nous désignai tour à tour.

-Alors toi et moi, on est cousins, c'est ça ?

Ce n'était pas une question rhétorique. Je n'étais vraiment pas calé en liens familiaux. Axel me demanda si moi, j'avais des indices.

-Je connais juste les noms et prénoms de ma mère, que je t'ai donné à la villa Ricci. Que mon surnom était « Bâtard » pour mes grands parents. Que je suis né à Troy dans le Michigan. Ça s'arrête là.

Je le regardai d'un air interrogateur.

-Quel genre d'indices il te faudrait ? Comment je pourrais savoir ? Ma mère me parlait pas beaucoup.

On pouvait pas dire qu'elle ne m'aimait pas. Elle me le montrait, me protégeait, cachait certaine choses que j'avais faite. Mais elle avait aussi et surtout peur de moi.

J'achevai mon coca d'une traite... Notre conversation devenait personnelle et la présence de la barmaid à proximité, même si elle ne semblait pas vraiment écouter et préférait faire abstraction de notre présence.

-Alors, on va tester ton cadeau d'anniversaire ? Je serait curieux de voir la chambre que t'as réussi à te payer...

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 10 Oct - 13:27


Wind Up Toy

ft. River Moriarty


River était aussi convainquant que je n’étais riche et c’est bien pour ça qu’il avait réussi à obtenir des informations sur ma localisation auprès de MTI et G&P. J’étais bien content de ne pas être un ennemi de River, je plaignais sincèrement tous ses ennemis. Ils devaient en baver.

La barmaid eu pendant un moment une entrevue de ce qu’on était capable de faire mais aussi jusqu’où peut aller notre esprit tordu. A ce niveau, je pouvais déduire que River était peut-être encore plus sadique que moi. On parlait allégrement de torture sous le regard un rien choqué de la barmaid et je finis plaignis auprès de River en disant que cette séance de torture avait été bien chère payée. Son regard désolé était hilarant à voir et me montrait les talents d’acteur de mon cousin. A moins qu’il ne soit sincère cette fois…

Notre conversation commençait à mettre un rien la barmaid mal à l’aise. Je saisi l’occasion pour tourner tout ça à la dérision et je soupçonnais River d’être incapable de le faire. Un sourire charmeur, un beau regard et le tour était joué, la barmaid était détendue. Si j’avais voulu l’invité dans ma chambre après mon service cela aurait été facile mais j’avais mon cousin River avec moi et nos conversations risquaient d’être intéressantes.

La preuve quand il me déclara avoir quelque chose pour moi. Après un bref suspens, il sorti un petit sachet de cocaïne. Il venait de faire ma journée là ! Il l’avait acheté à un latino à Hollywood. Toujours utile ces petits latinos. River me fis rigoler quand il parla du commerce local qu’il fallait valoriser. Qu’est-ce qu’il fallait pas entendre.

-C’est clair ! Si on ne le fait pas qui le fera ?

Je rangeais directement la drogue dans ma poche. Je n’avais pas peur qu’on me voit avec ça dans la main, j’avais plutôt peur que quelqu’un me la vole. Ici, dans cet hôtel où seul des riches pouvaient se payer une chambre, il devait il y avoir une tonne de junkie. Je n’en étais qu’un de plus. En tout cas, j’appréciais ce présent que venais de m’offrir River, il n’y avait pas mieux comme cadeau d’anniversaire même si ce dernier était passé depuis quelques mois. Ou pas encore passé comme me le faisais remarquer River. J’approuvais en souriant.

Inévitablement, on arriva au sujet de la famille. C’était ce qui nous liait River et moi qui me donnait de l’intérêt envers lui. Je lui fis un compte rendu sur mes recherches concernant son père. Je n’étais pas très loin mais j’en avais dit assez pour attirer complètement l’attention de River. Il nous désigna demandant confirmation de ce que je disais.

-Absolument ! Il y a bien trop de coïncidence pour que ce ne soit pas le cas. Ton nom de famille et toutes les informations sur ta mère, il n’y a aucun doute.


Je souris. Quelque part, j’étais fier d’être celui qui savait tout. J’étais aussi fier d’être le seul dans ma famille à savoir que Bâtard était de retour et que c’était moi qui l’avais retrouvé. C’est peut-être pour ça que je trainais à en faire part à mon père pour en apprendre plus sur les origines de Bâtard.

Après avoir bus quelques gorgées de mon verre, je demandais à River si lui n’avait pas plus d’informations. Mais à part ce que je savais déjà, il n’avait rien de nouveau. Il déclara ne pas savoir quels indices seraient intéressant et, aussi, que sa mère ne lui parlait pas beaucoup. Pourquoi ? Je n’en savais rien, il y avait plein de raisons pour qu’une mère ne parle pas à son fils. Je réfléchis quelques secondes.

-Si ton père t’a reconnu, son nom doit être noté quelque part. Dans ton acte de naissance peut-être. Mais vu que tu as le nom de famille de ta mère, ça m’étonnerai qu’il t’ais reconnu…

Si ça tombe, son père ne savait même pas qu’il avait un fils. Dans ce cas, c’était compliqué de le retrouver. River acheva son coca d’un coup et me proposa d’aller profiter de mon cadeau d’anniversaire dans ma chambre. Je souris. Je mourrais d’envie de tester la drogue qu’il venait de me donner. J’achevai moi aussi mon verre.

-Avec plaisir ! On y va !

On s’en alla après que River ait payé comme il me l’avait promis. On monta dans ma chambre et j’ouvris la porte. Cette dernière s’ouvrit sur une magnifique chambre qui valait son prix. Elle faisait partie des plus chères de l’hôtel. Mais pas autant que celles à l’étage où on pouvait y trouver des gens comme Daniele Ricci mais je n’avais pas encore son salaire…

-Tu vois… G&P n’aurait jamais su me payer ça.

Je sortis la drogue de ma poche et me dirigeais vers la table qui se trouvait près de la fenêtre. J’ouvris le petit paquet et commençais à faire des lignes bien droites.

-Je crois que le seul moyen de savoir qui est ton père c’est que j’en parle au mien. Il doit certainement savoir des choses. Au mieux il a un nom. Au pire, il a au moins une description ou des choses dans ce genre. En tout cas, ça m’étonnerai qu’il ne sache rien.

Je prenais cette enquête comme un petit défi personnel. Je voulais être celui qui découvrirait les origines de Bâtard. Soulever le passé honteux des Moriarty ça m’éclatait. J’étais du genre a aimé ce côté sombre de notre famille.

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeJeu 15 Oct - 15:52


Wind Up Toy

ft. Axel Moriarty


On se marrait bien, Axel et moi et on faisait un peu tourner la barmaid en bourrique. J'étais toujours prêt à jouer avec le cerveau des gens, de toute façon. Et il semblait que ce soit le cas également pour le journaliste. Après tout, il avait bien dû choisir ce job pour une raison, non ? Et puis, il avait apprécié mon cadeau d'anniversaire aussi, qu'il avait dissimulé dans sa poche en vitesse. Je ne savais pas vraiment pourquoi. Dans mon esprit, c'était parce que ce genre de produit n'était pas vraiment légal ni bien vu, bien que nombre de personnalités et autres en prenaient. Mais les flics aimaient pas beaucoup ça... Et comme on n'était plus vraiment du temps des hippies non plus, où on leur foutait relativement la paix tant qu'ils faisaient pas chier, j'imaginais qu'Axel n'avait pas trop envie de se faire prendre.

On avait ensuite parlé de la petite enquête concernant notre lien familial. Il y avait bien quelque chose, on en était sûr et je le ressentais en moi-même, tout comme c'était apparemment le cas pour le journaliste. Mais il nous manquait les détails de cette histoire sordide et c'était surtout ces détails qui nous intéressaient.

Et enfin, Axel avait pu mettre un nom sur notre lien. Nous étions « cousins ». Tout du moins, tout amenait à croire avec certitude que c'était le cas. Axel avait ajouté que si mon père m'avait reconnu, son nom devait être mentionné quelque part. Mais il m'anticipa en disant que vu le nom de famille que je portais, il y avait peu de chances que ce soit le cas.

Comme la conversation devenait personnelle et que je n'aimais pas ça, préférant que les gens en sache le moins possible et étant donné que la présence de la barmaid à proximité n'allait pas dans ce sens, je proposai à mon cousin d'aller tester son cadeau. On termina donc nos verres en quatrième vitesse et je payai la barmaid, sans laisser de pourboire, avant de quitter le bar pour monter jusqu'à la chambre qu'avait louée Axel.

J'ouvris de grands yeux. Il s'était offert une plus belle chambre que celle que MTI m'avait offerte. Plus grande, plus luxueuse, mieux située, avec la vue qui allait avec... Bref, alors qu'au début de notre rencontre, je m'étais placé dans une position supérieure à la sienne, la seule vue de ce qu'il avait pu s'offrir me remettait à ma place, celle de Bâtard.

Ma première surprise passée, je souris et me dirigeai vers le lit alors que mon cousin allait s'installer à la table face à la fenêtre pour se préparer ses lignes de coke. Moi, je sautai sur le lit énorme, m'y allongeant. Puis, je fit remarquer à mon cousin.

-Tu dois en faire des trucs pas catholiques, là-dedans...

Ça, c'était une petit provocation pour m'avoir rappelé quelle était ma place, mon pote... Je me relevai et m'approchai du journaliste alors que ce dernier m'expliquait que le mieux pour en savoir plus serait qu'il demande à son père...

Je m'installai, assis, mon cul sur la table où Axel avait fait ses lignes. Je n'aimais pas les chaises, je préférais les tables. Ça me permettait d'être plus haut, moi qui était plutôt petit. Et je dominais Axel qui, lui, était assis sur une chaise.

-Alors t'attend quoi pour lui demander ?

Je voulais savoir. Et alors que je parlais, je ne regardais pas Axel, mais les lignes qu'il avait formée, tellement droite que j'en étais admiratif. Je m'étais en fait approché pour observer Axel en train de sniffer ce que je lui avais apporté. J'avais toujours trouvé ça fascinant, la façon dont les gens pouvaient se détruire le cerveau tout seul. J'aimais voir leurs yeux avant, puis après. C'était comme si on y éteignait quelque chose sans qu'ils meurent pour autant.

Je désignai les lignes.

-Comment tu vas faire, maintenant ?

Ouais, comment il allait faire. J'avais déjà vu un tas de techniques et ça pouvait en dire long sur les gens, leur façon de sniffer. Moi, je balançais mes jambes dans le vide comme un gosse.

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeDim 18 Oct - 14:24


Wind Up Toy

ft. River Moriarty


Exit la jolie barmaid et l’alcool, il était temps, d’après River, d’aller tester la drogue qu’il m’avait offerte pour mon non anniversaire. J’étais d’accord surtout que, si on en venait à parler famille, il valait mieux faire ça dans un endroit privé. Pour le simple et bonne raison que je préférais, pour l’instant, être le seul à savoir que River et moi étions cousin parce que je ne savais pas encore ce que j’allais faire de cette information. Je la gardais comme carte à jouer pour plus tard. Bâtard était mon petit joker que je gardais précieusement dans ma manche. Et si quelqu’un venait à entendre que nous étions cousins, il ne faudrait pas longtemps avant que ça se retrouve dans L.A.People. J’étais journaliste, je savais comment ça marchait. La délation était monnaie courant et j’obtenais parfois de bonnes infos rien qu’en restant accroché au téléphone de mon bureau chez Guitar&Pen rien que parce qu’un citoyen sait des choses intéressantes.

On atterri dans ma chambre dont je n’étais pas peu fier. Les yeux grands ouverts de Bâtard me prouvaient que MTI ne devait pas lui avoir réservé une chambre aussi luxueuse que la mienne. Ils ne pouvaient pas se le permettre. Ils avaient bien trop de chambre à réserver pour faire des faveurs aux guests qu’ils invitaient. Chez MTI, c’était certainement Lighter qui devait avoir la meilleure chambre.  Chez BSC, c’était Ricci. Je souriais de fierté devant le regard de Bâtard à qui je venais encore de prouver que j’étais l’enfant roi des Moriarty et qu’il était encore en bas de l’échelle.

Alors que je me dirigeais vers la table, mon cher cousin, probablement piqué dans son ego, fit une réflexion qui me faisait plus marrer qu’autre chose.

-J’en ai pas encore eu l’occasion. Je suis arrivé ce matin.

Ce que j’allais faire dans quelques secondes était une chose pas très catholique en soi donc je ne pouvais pas nier en faire.

J’enchainai ensuite sur notre petite enquête familiale en disant que mon père était le type la plus à même de nous éclairer sur les origines de Bâtard. Je parlais sans regarder River, trop occupé à faire des lignes bien droites. La question qui me posa me fit relever mon regard vers lui.

-J’essaye d’abord de trouver les informations tout seul avant de choisir le chemin facile. Sinon, la victoire n’aura aucune saveur. Mais ça semble impossible de trouver sans le lui demander… Parfois, il faut bien s’avouer vaincu.

Ce n’était pas totalement vrai, ni totalement faux. C’est vrai que j’aurais aimé trouver le nom du père de River sans avoir à demander à mon père mais c’était surtout pour savourer encore un peu le fait d’être le seul à savoir pour River et moi (en dehors de River, bien sûr).

Bâtard observait mes lignes et les désigna du doigt me demandant ce que j’allais faire maintenant.

-C’est très simple.

Je sortis un petit tube fait maison de ma poche et commença à sniffer l’un des lignes que j’avais faite.

-Je fais ça.

Je tendis ensuite le tube à River, je pris mon regard et mon sourire qui signifiait : « Pas cap’, Bâtard ! ». De quoi essayer de le piquer dans son orgueil pour le pousser au vice.  

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses


Dernière édition par Axel Moriarty le Sam 24 Oct - 17:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeMer 21 Oct - 11:44


Wind Up Toy

ft. Axel Moriarty


J'eus un sourire en coin, tout en me relevant du lit où je m'étais allongé, quand mon cousin m'annonça qu'il n'avait pas encore eu le temps de faire quoi que ce soit dans ce grand lit qu'il s'était réservé. Je lui fit un clin d’œil tout en m'approchant.

-Ça ne saurait tarder...

Malgré que j'avais joué les voyeurs toute la nuit à la villa Ricci, je ne savais pas quel type d'homme était Axel dans l'intimité, ni sur quel terrain ou quel genre de proie il chassait. Mais il y avait un truc en lui, derrière ce regard qu'il pouvait faire si angéliques, qui était bien caché. Je pouvais le voir parce qu'on était dans le même cas. Moi aussi, je cachais mes désirs les plus intimes et les plus intenses. Je me défoulais sur les studios de cinéma, essayant de me convaincre que ce que j'y faisais était réel, sans pouvoir me satisfaire totalement.

Mais Axel ? Etait-il comme moi ? Vraiment comme moi ? Il savait faire preuve d'un certain sadisme dans les mots, ses articles en étaient autant de preuves. Ou son secret à lui était-il autre, tout en étant semblable aux yeux de la société qui, si elle l'apprenait, n'hésiterait pas à nous enfermer et à nous faire subir un traitement par électrochocs ?

Je m'étais installé sur la table juste à côté de lui qui se faisait des lignes tout en lui demandant ce qu'il attendait pour essayer d'en savoir plus auprès de son père. Je voulais savoir qui j'étais, même si toute ma vie, ça ne m'avait fait ni chaud ni froid. Mais maintenant que j'avais entre les mains quelqu'un qui savait, ça avait comme qui dirait réveillé ma curiosité. Et maintenant, c'était en train de devenir une obsession.

J'avais donc tout fait pour retrouver Axel afin de lui parler. Quant à la drogue... C'était ma façon à moi de nous mettre sur un pied d'égalité. Je ne voulais pas qu'il me tienne par les couilles sans lui faire pareil.

Je le regardai sniffer ses premières lignes avec un tube qui semblait fait main. Comme une paille mais en plus fin. Concentré sur la façon dont la poudre s'engouffrait dans ce petit tube de plastique pour aller méthodiquement foutre le chaos dans la tête de mon cousin, je fus surpris quand ce dernier me tendis le tube.

Je le pris entre mes doigts, sachant pourtant très bien que je me l'interdisais. Je détestais perdre le contrôle. Je ne voyais pas l’intérêt, comme je ne voyais pas l’intérêt de se bourrer la gueule pendant une fête pour ne plus se souvenirs de rien après. Moi, je voulais me souvenirs de tout ce que je faisais, surtout si je pétais un plomb.

Ayant toujours son petit outil en otage, je le regardai dans les yeux en souriant. J'avais tout de même plus confiance en Axel que dans le reste du monde. Je pouvais parler un peu plus librement avec lui. D'autant que nous avions le même sang. Et le sang ne trompe pas, quoi qu'on en dise. J'avais tout de même connu ma mère... et croyez-moi, elle ne pouvait pas me renier.

-Ma première et dernière cuite date de Woodstock. Contrairement à toi, je n'aime pas ne pas avoir le contrôle de mes actes.

Pas que j'avais peur de découper mon cousin en petit morceaux en prenant la dope d'Axel, non. C'était juste que si je le faisais, je voulais pouvoir en profiter.

-Toi, pourquoi tu en prends ?

Axel n'était pas le premier à qui je posais la question. Je devais l'avoir posée à tous les hippies qui composaient la communauté dans laquelle j'avais grandi. Et aucune de leur réponse ne m'avait parue valable ce qui faisait que je m'en allais toujours de mon pas nonchalant, une petite moue déçue sur le visage, un bâton dans la main avec lequel je décapitais toutes les plantes qui se trouvaient sur mon passage. On me laissait tout faire, de toute façon...

J'espérais un peu qu'Axel allait relever le niveau de tous ces junkies.


© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 24 Oct - 17:08


Wind Up Toy

ft. River Moriarty


C’est vrai que j’allais profiter de la nuit pour faire « des choses pas très catholiques » dans cette magnifique chambre. River était du même avis et je lui envoyai un sourire malicieux. Je ne cachais pas à Bâtard mes vices les plus flagrants, c’était inutile étant donné que notre première rencontre c’était faite dans la « villa des pêchés ». Et puis, rien que la consommation de drogue ne faisait pas de moi un saint. River, lui, par contre, et d’après ce que je savais, ne consommais ni alcool, ni drogue. Beaucoup de gens l’aurait considéré comme un enfant sage si son sadisme avéré n’était pas si voyant.

Malgré tout, certaine chose chez River restait pour moi inconnue. Chacun avait un part d’ombre et mon cousin ne faisait pas exception. Sa manière de parler aux gens n’était pas naturelle. Il y avait quelque chose de bizarre dans sa manière d’agir. Je suppose que bientôt, il ne sera plus un secret pour moi. Il finirait bien par se dévoiler complètement, volontairement ou non. J’avais déjà plus ou moins sa confiance et il avait la mienne donc c’était plutôt bien parti.

J’étais occupé à préparer mes lignes de cocaïne devant le regard de River. A première vue, la drogue était de très bonne qualité mais je savais qu’il fallait que je la sniffe pour en être tout à fait sûr. Mais j’avais confiance, parce que je savais que River m’avait donné de la bonne came. J’en étais intimement certain. Il avait besoin de moi pour faire toute la lumière sur ses origines, il ne pouvait pas se permettre de me griller le cerveau si vite.

C’est donc confiant que je sorti mes petits tubes fait main. River semblait comme un enfant devant mon entreprise. Il n’avait jamais pris de drogue mais avait probablement vu une des tonnes de gens le faire. Après tout, il avait vécu des années avec des hippies. Mais il n’y avait rien à faire, il était comme fasciné par la poudre blanche que j’avais aligné sur la table. Sans plus attendre, je sniffai l’un des lignes et tendit mon petit tube à River. C’était une sorte de test, je voulais voir s’il allait céder ou bien s’il allait simplement décliner mon offre pourtant tentante.

Il prit le tube entre ses doigts. Je le regardais non sans afficher un sourire. Mon regard défiait River. Je voulais le pousser à ce vice qui était mien depuis bien longtemps. Je voulais voir un River qui lâche prise, une River qui ne contrôlait rien. Mais ce ne sera pas pour aujourd'hui. Le regard de River était braqué sur moi et non plus sur le petit tube. J’affichais un petit air déçu quand il affirma que sa première et dernière cuite datait de Woodstock et que perdre le contrôle n’était pas son truc. C’était sa manière bien détourné de décliner mon offre et de renier mon défi. Bâtard n’avait pas osé. Bâtard était un couillon. Ou alors il était très courageux parce que moi, je n’aurais pas réussi à résister à une telle offre. Perde le contrôle était une sensation très agréable que je recherchais à chaque dose.

Tout d’un coup, River chercha à savoir pourquoi, moi, j’en prenais. Je le regardais sans plus sourire. La question était courte, simple et précise. Pourtant je n’étais pas vraiment certain d’avoir une réponse aussi claire à sa question. Je n’étais d’ailleurs pas, en général, confronter au fait de répondre à des questions. D’habitude, c’était moi qui le posais. Je pris une grande inspiration m’appuyant un peu plus contre le dossier de ma chaise. Je regardais River tout en rassemblant mes idées avant de finalement répondre à sa question.

-J’aime perdre le contrôle. J’aime le lâché prise. C’est une manière de voir la réalité d’une autre façon. Puis ça t’ouvre une certaine créativité. Si certaines rockstars écrivent de beaux textes, c’est parfois sous l’emprise de drogues que leur viennent leurs idées. C’est pareil pour les journalistes.

Mon sourire revint fleurir sur mon visage. Et je me mis à rire.

-Ne cherche pas une réponse philosophique, Bâtard. Je suis juste un junkie incapable d’arrêter.

C’était vrai et j’en étais conscient. Mais je ne pouvais me défaire des effets que ça me procurait. Et comme pour confirmer mes paroles, je tendis ma main vers River pour récupérer mon petit tube.

-Un type comme toi a du vraiment pas aimer vivre avec une bande de hippies.

Je rigolais à nouveau en imaginant le petit River soupirer devant sa mère shooté au LSD. 

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses


Dernière édition par Axel Moriarty le Sam 31 Oct - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeVen 30 Oct - 17:40


Wind Up Toy

ft. Axel Moriarty


J'écoutai attentivement Axel répondre à ma question qui, quelque part, n'avait rien de compliqué. Il me servit d'abord un truc bateau. Imagination, perte de contrôle, une certaine ouverture sur le monde, une vision différente des choses. J'avais entendu ça des centaines de fois. C'était la vision des hippies. Et seul mon visage neutre pouvait trahir ma déception.

Adaptation ou pas, je n'en sais rien, mais mon cousin se mit à rire et me sorti alors une réponse beaucoup plus terre à terre et satisfaisante. Il était complètement accro et ne pouvait pas faire autrement. Il ne réfléchissait même plus au pourquoi du comment il avait commencé. Il en avait besoin, point. Et ça, c'était la première fois qu'un junkie me l'avouait.

Il m'avait appelé par le surnom qu'il avait toujours entendu pour me désigner, ce qui provoqua en moi un conflit dans ce que je ressentais. Entre la satisfaction du fond de sa réponse et la forme qu'il lui avait donné. Et je n'avais rien répliqué. Ma mère ne m'avait jamais dit que j'avais un cousin.

Mes yeux le fusillaient donc du regard alors qu'un sourire satisfait illuminait le bas de mon visage. Je pouvais être très expressif avec mes grands yeux bleus, tout comme je pouvais paraître totalement neutre. C'était ce qui avait attiré Henri chez moi et c'était pour ça qu'il m'avait donné l'opportunité de faire de moi un acteur. Parce que j'avais le contrôle total de ce que je voulais faire passer, même si c'était deux trucs contradictoire comme maintenant.

Il n'y avait que dans certaines circonstances que j'avais du mal... Des choses qui sont culturellement acquises pour d'autres m'était complètement inconnues.

Suivit une question d'Axel, comme si on jouait chacun notre tour, comme dans une partie d'échec amicale. Il m'avait répondu franchement, je fis donc de même, haussant les épaules et lui rendant son tube fait maison.

-Nan... Mais ce n'est pas tant à cause de la drogue... C'était même plutôt marrant ça...

J'avais assisté, sur le temps que j'avais vécu parmi eux, à 5 overdoses, dont celle de ma propre mère. Et toujours au premier rang, dans les places VIP, et les yeux grands ouverts pour ne pas en rater une seule miette. Fallait voir leurs yeux quand ça arrivait... D'abord, ils avaient cet air surpris puis ils pétaient une case, chacun différemment, avant de s'arrêter brusquement. Et là, leur regard se vidait... Et puis c'était fini.

Je secouai la tête négativement.

-C'était le côté peace & love qui me dérangeait. Toute forme de violence était proscrite.

Je souris, s'il avait regardé Keeping Our Lands , mon cousin devait savoir que j'avais trouvé le moyen de me rattraper, même si ce n'était que fictif. C'était toujours ça.

Je penchai ma tête sur le côté d'un air interrogateur.

-Tu restes combien de temps sur la tournée ?

Parce que je nous voyais bien foutre un peu le bordel à deux. Nous montrer, faire jaser les magazines people. Peut-être même que ce serait eux qui nous apporterait la clé de mes origines...

-Parce que je vais rester quelques dates... Qui sait ce qu'il peut se passer sur une tournée de The Lightening ?

Je souris...

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeSam 31 Oct - 11:38


Wind Up Toy

ft. River Moriarty


Ma première réponse n’avait pas satisfait River. Je commençais à savoir déchiffrer les expressions de mon cousin et un regard neutre n’était pas signe d’exaltation. Je savais que, si ma réponse lui avait convenu, il aurait directement affiché un sourire digne d’un Moriarty. J’avais l’habitude d’attendre des réponses inédites et surprenantes des rockstars que j’interviewais et River semblait avoir les mêmes exigences avec moi. Je savais que celle que je lui avais servie n’avait rien de nouveau et, moi-même je ne croyais pas à ce que je disais. Au départ, j’en prenais pour tuer l’ennui et, après, je ne pouvais simplement plus m’en passer.

Après un éclat de rire, j’avouai à River que j’en prenais par habitude. Parce que j’étais accro et que je ne faisais même plus attention aux raisons qui m’avaient poussé à en prendre au départ. C’était devenu un automatisme. C’était devenu un besoin de premier ordre comme manger ou boire. J’étais ce qu’on appelait un junkie. Enfin, je pouvais voir un sourire satisfait sur le visage de mon cousin. Je commençais à lire en lui comme dans un livre, même s’il me restait des parts d’ombre dans sa personnalité qui devait encore être fouillée. Le petit fouineur que j’étais, allait chercher à tout savoir sur le Bâtard des Moriarty.

En tout cas, ce qui n’était plus à chercher s’était que River était totalement clean. Il ne prenait pas de drogue, mais il ne buvait pas non plus. Mon père l’aurait qualifié d’enfant modèle s’il l’avait eu comme fils. Mais River était un bâtard et donc, il le restera toujours aux yeux de ma famille. Pas de chance pour mon cousin, il avait grandi au milieu de hippies drogués. Je connaissais maintenant assez River pour savoir qu’il était l’antithèse de la culture hippie. Alors enfance difficile ? Bonne question ! Je ne pus me retenir de la poser tout en reprenant le tube afin de me faire une ligne de plus.

Et la réponse n’était pas surprenant quand on connaissait un peu River ainsi que son rôle dans la série médiévale dans laquelle il jouait. La drogué était le cadet de ses soucis mais le côté peace & love que prônaient les hippies semblait répugner mon bâtard de cousin. Je rigolais tout en relevant la tête vers les yeux bleu de River.

-C’est vrai que je te vois mal prôner la paix dans le monde.

Je rigolais un peu plus en imaginant River dans une manifestation pacifique avec une pancarte illustrant le logo du mouvement hippie. C’était tellement improbable…

-Tu es tout le contraire d’un hippie, mon pauvre Bâtard. Ça explique pourquoi tu joues aussi bien ton rôle dans cette série.

Un sadique psychopathe, qu’il jouait. Mais le regard et les expressions de River que je voyais maintenant n’étaient pas vraiment différents de celui de son rôle. Comme s’il le jouait tout le temps. C’était peut-être un adepte du method acting… Ou alors, c’était bien pire que ça.

Ses yeux étaient maintenant interrogateurs et il voulait savoir combien de temps je restais sur la tournée. Je haussais les épaules.

-J’ai carte blanche. Je dois faire plusieurs critiques des concerts de Roadtramp et The Lightening donc je crois rester encore quelques dates avec eux.

Je laissais apparaitre un large sourire quand il disait rester encore quelques dates.

-Je crois que si on est deux, ce sera bien plus amusant.

Ainsi je pourrais en apprendre plus son mon cousin et, qui sait, faire enfin la lumière sur ses origines.

-Oui, qui sait ? The Lightening est une bombe à retardement et je compte bien être là quand elle explosera.

Moi et River on semblait attendre la même chose et ressentir les mêmes sensations. Une explosion au sein de la tournée c’était bon pour moi.

-On voyagera ensemble, si tu veux. Avec tes pass VIP on pourra faire des malheurs.

Oh ça c’était clair ! 

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
River Moriarty
River Moriarty


Messages : 287
Date d'inscription : 12/06/2014
Age du personnage : 26
Localisation : Hollywood Mental Health Center

Who Am I?
Birth place: Troy (Michigan)
Je suis: dangereux mais amusant.
Song: Alice Cooper - Dangerous Tonight


Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitimeLun 2 Nov - 16:08


Wind Up Toy

ft. Axel Moriarty


Je répondis à la question de mon cousin concernant la partie de ma vie que j'avais passée chez les hippies. Et on rigola ensemble de la réponse, comme si on s'était toujours connus. J'étais en train de réaliser que, si on avait des points communs physiquement, on en avait aussi pas mal dans notre façon de fonctionner. Et comme physiquement, on avait tout autant de différences que de points communs. Rien que notre rapport à la drogue était totalement opposés. Mais on aimait tous les deux faire souffrir les gens, à notre façon.

Je souris et hochai la tête au compliment qu'il me fit concernant mon rôle dans Keeping Our Lands.

-Et je sens que je vais bien m'amuser à jouer dans Be Mine !

Mais lui, qu'allait-il faire dans les jours à venir ? Et bien bonne nouvelle, Axel pouvait faire plus ou moins ce qu'il voulait. Et comme s'il avait lu dans mes pensées, il affirma qu'à deux, toutes cette aventure serait bien plus amusante. Sans compter qu'on allait ainsi pouvoir apprendre à se connaître, comme deux véritables cousins.

Ça allait être un véritable carnage.

Et à cette idée, un grand sourire qui n'avait rien de sain illumina mon visage et mes yeux bleus brillèrent d'excitation. Je n'avais encore aucune idée de ce qu'on allait faire, mais je n'étais vraiment pas contre un peu d'improvisation. J'adorais ça, même !

Axel affirma que The Lightening était une vraie bombe à retardement. Je le savais, j'étais fan. Et on voulait tous les deux profiter du spectacle... Mieux encore, je voulais en faire partie.

Je hochai la tête, content comme un gosse le matin de Noël quand mon cousin proposa qu'on voyage ensemble.

-Ouais.

Puis je regardai par la fenêtre de la chambre d'hôtel que mon cousin occupait. La route, dehors, s'étendait vers l'avant. Plongé dans mes pensées, me faisant déjà le film des prochains jours, je dis, sur un ton un peu endormi.

-Le prochain arrêt est St-Louis.

Puis, je me tournai brusquement vers Axel, les yeux grands ouverts, brillants et un sourire découvrant mes dents aux canines pointues.

-Parait que les gens sont cinglés à St-Louis.

© Billy Lighter





dangerous tonight
I'm dangerous like a razorback. Deadly like a heart attack. Well, I don't bend and I don't crack. Dangerous tonight... ©️ Alice Cooper
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]   Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Wind Up Toy [PV Axel] [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Tournée The Lightening/Roadtramp 1981/1982-