AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -48%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
68 €

Partagez
 

 Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Taylor
Liam Taylor


Messages : 146
Date d'inscription : 08/03/2015
Age du personnage : 34
Localisation : In deep Chaos


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeSam 12 Déc - 13:32


Lose Your Illusion

             
ft. Billy Lighter, Abel Hudson & Axel Moriarty


J'avais reçu un coup de téléphone depuis la réception de l'Hôtel de St-Louis. Un appel du big boss de MTI à Los Angeles, qui avait lui-même reçu un coup de fil des services de police du Midwest pour lui annoncer que son groupe phare, The Lightening, venait de se crasher dans un fossé avec le bus de la tournée. L'information avait fait un énorme détour, donc, pour arriver jusqu'à moi. Mais l'engueulade n'en était pas moins cinglante. Avec le temps, cependant, j'avais appris à me défendre parce que je connaissais mon boulot et que je savais que je ne pouvais pas éviter ce genre de chose.

-C'est un accident ! Comment je peux éviter un accident de bus, Monsieur ? Hormis être blessé moi aussi, j'aurais pas pu faire grand chose. Ma présence n'aurait rien changé. C'est de The Lightening qu'on parle, je vous rappelle. Et les conditions de Billy Lighter sont claires. S'il veut que je soit là, je suis là, s'il ne veut pas, je voyage avec les roadies.

Soit, fallait quand même que j'aille voir. Parce que je voulais savoir comment allait Billy.

On avait démarré en quatrième vitesse de l'hôtel de St-Louis grâce à l'Impala d'Abel que j'avais retrouvé en compagnie d'un gars. Un fan probablement. Pas le temps de me pencher là-dessus pour en savoir plus. J'avais expliquer en quelques mots la situation à Abel et comme c'était un des rares à avoir une bagnole, c'était juste nickel que je l'aie trouvé aussi facilement.

Je lui expliquai ce que le boss de MTI venait de m'apprendre au téléphone. Selon la police, aucun des membres du groupe, ni Lenny, ni le chauffeur n'était gravement blessés. Quelques contusions, psychologiquement choqués (surtout Cash, d'après les services de secours, mais j'étais déjà prêt à parier le contraire), et un Lenny furax. En bref, deux bras en plus et des visages connus des membres du groupe aideraient les plus méfiants d'entre eux à se laisser faire.

Alors qu'on roulait beaucoup trop vite sur la route qui nous conduisait vers nos amis, je mis le roadie en garde. Ce n'était pas la première fois que The Lightening faisait ce genre de coup d'éclat, exprès ou pas, et je savais que les vautours seraient au rendez-vous. Cela dit, mon choix de prendre Abel avec moi n'était pas innocent : il faisait partie des gens qui pouvaient approcher Billy sans le faire flipper et Cash sans que celui-ci ne se braque.

-Faudra faire gaffe aux journalistes. Si ça tombe, y en aura qui seront déjà là avant nous. Ils flairent l'odeur du sang à des kilomètres...

Même si Abel était un bon conducteur, on allait tellement vite que j'avais tendance, côté passager, à mimer le geste d'appuyer sur la pédale de freins. Mais je ne demandais pas au roadie de ralentir. Parce que justement, j'espérais qu'on soit là avant que les charognards partent en quête de chaire fraîche.

Une fois sur place, je n'avais vraiment pas l'impression qu'il n'y avait pas de blessés grave. On aurait cru que toute la police du Midwest était là ainsi que pompiers et services de secours... Évidemment, ce n'était pas tous les jours qu'un message radio annonçait le crash d'un des groupes les plus connus au monde ! Et ce déploiement de force pouvait se comprendre : tout le monde voulait tenter sa chance de voir The Lightening de près et pourquoi pas, pouvoir aider.

On sorti de la voiture et se mit à courir vers le périmètre, s'annonçant aux agents derrière les rubalises comme faisant partie du staff. Heureusement, on avait pas oublié nos cartes pour nous légitimer et on pu passer le périmètre de sécurité.

De loin, j'aperçu Luke, le garde du corps de Cash, qui partait dans l'autre sens, s’éloignant du bus. Je mis mes mains en porte voix pour l'interpeller, mais s'il m'entendit, il s'en alla quand même... Pas grave. Fallait que j'aille voir Billy.

Billy et Cash étaient en train de s'aider l'un l'autre, comme ils pouvaient, à descendre du bus. Des ambulanciers étaient là aussi et les laissaient faire, restant à distance. Les musiciens avaient déjà bien fait comprendre les choses, apparemment... Je me remis à courir, suivi de près par Abel.

-Billy...

Nous étions arrivés à leur hauteur, sous le regard interloqué des ambulanciers. Mais, j'étais déjà rassuré. Pas de sang en vue, bien que les deux icône de The Lightening semblaient un peu désorientés.

-Et ben ça va pas si mal...

Je souris, rassurant, m'adressant au chanteur. Ne pas lui demander à lui comment il allait. L'orienté vers une vision positive alors qu'il était complètement perdu. Quant à Cash, il me passa le flambeau, laissant Billy s'accrocher à moi alors que lui-même se rendait aux ambulanciers.

© Billy Lighter












LIAM




Dernière édition par Liam Taylor le Jeu 7 Jan - 16:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2916
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeDim 13 Déc - 11:08


Lose Your Illusion

           
ft. Liam Taylor, Abel Hudson & Axel Moriarty


Les lumières continuaient de piquer mes yeux. Cash m’enveloppait à nouveau de son aura protectrice suffisante pour me protéger des dangers extérieurs. Des lumières qui essayaient de m’aveugler, des bruits qui essayaient de me percer les tympans, de ses hommes et femmes en blouses blanche qui essayaient de m’approcher, du Midwest qui essayaient de nous manger et du monde entier qui regardait ça arriver comme on regarde un film à la télévision.

Seules les voix dans ma tête ne semblaient pas touchées par l’aura mystique de mon guitariste. Ses voix qui ne cessaient de me répéter qu’on allait bientôt mourir et que ce serait de ma faute.

Je m’appuyais sur mon guitariste alors qu’on descendait doucement du bus. Il m’avait convaincu de nous en remettre aux médecins. Avions-nous le choix ? Non. Tout était écrit. On allait mourir.

*Et bien plus vite que tu ne le crois*


Je secouais encore une fois la tête faisant presque de ce geste un toc. Je regardai du coin de l’œil ce qu’on avait fait du bus. Ce n’était plus qu’un cadavre. Notre chemin était jonché de cadavres. Nos cadavres. Ceux qu’on a créés.

On était enfin en bas. Le sol du Midwest était sous mes pieds. Il était différent de celui de L.A. Le bitume de L.A. était léger, celui du Midwest était lourd. Lourd et remplis de souvenirs plus noirs les uns que les autres. J’eu un haut-le-cœur avant de me reprendre et de voir, au milieu des lumières, Liam. Abel était à ses côtés. Deux visages connus qui rendaient la terre que j’avais en dessous des pieds moins lourde. Ils étaient là… Tout ira bien maintenant.

Mon garde du corps accouru vers nous après avoir dit mon nom. Les ambulanciers, commençaient à s’approcher à pas de loup vers nous, s’étaient soudainement arrêté de marcher. Liam arriva à notre hauteur et je répondis à son sourire par un demi-sourire. « Et ben, ça va pas si mal ». C’était vrai. Si Liam le disait, c’est que c’était vrai. J’avais confiance en Liam.

-Personne n’est mort…

*Pas encore*

Je secouais la tête avant de regarder à nouveau mon garde du corps. Cash me lâcha en même temps que je m’appuyais sur Liam. Mon guitariste alla se jeter dans la gueule des ambulanciers. Il le fallait… On ne pouvait pas rester là. Il fallait affronter le Midwest… On avait plus le choix. Personne ne nous l’avait laissé.

-Luke s’en va… Il ne va pas nous suivre au Midwest…

J’étais encore un peu désorienté par l’accident. Mes idées avaient du mal à se rassembler et mes phrases manquaient un peu de cohérence. Même si ce que je déclarais à Liam et à Abel résumait ce qui s’était passé. Le Midwest, les survivants, le départ de Luke. Ma voix grave l’était plus que d’habitude à cause de la fatigue et des émotions que j’avais endurées.

© Billy Lighter



Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R


Dernière édition par Billy Lighter le Lun 21 Déc - 13:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
Abel Hudson
Abel Hudson


Messages : 446
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeDim 13 Déc - 17:08


Lose Your Illusion

       
ft. Liam Taylor, Billy Lighter & Axel Moriarty


Et bien, cette journée s'annonçait particulièrement merdique. J'étais pas un défaitiste, pourtant, mais entre Delfino, que je venais de retrouver dans l'hôtel par hasard et qui m'annonçait avoir été rattrapé par ses vieux démons, et Liam qui venait d'arriver un peu paniqué pour me dire que The Lightening venait de crasher leur bus de tournée, on pouvait pas dire que c'était vraiment génial.

Le garde du corps avait besoin d'une voiture pour se rendre sur les lieux de l'accident et je dus malheureusement laisser Delfino là. Je l'aurais bien pris avec, mais il n'était pas encore prêt à rencontrer Billy Lighter et encore moins à lui parler de son problème. Et puis, je n'étais pas sûr qu'avec ce qui venait de se passer, Billy soit lui-même apte à écouter le petit latino.

Du coup, on se retrouva sur la route, à rouler comme des sots pour arriver le plus vite possible à l'endroit du crash. Je connaissais The Lightening presque aussi bien que Liam et je savais comment pouvaient réagir Cash et Billy dans de telles circonstances. Il y avait plusieurs scénarios, mais aucun de positif. Alors, fallait qu'on se grouille. Et je voyais Liam, du coin de l’œil, appuyer du pieds sur un frein imaginaire, sans broncher plus pour autant.

Et j'écoutais attentivement les mises en garde du garde du corps de Billy Lighter. Ce qui semblait l'inquiéter le plus, c'était les journalistes. Ouais, je comprenait pourquoi : le protégé de Liam avait les journalistes en horreur. Je me rappelais plus que clairement quand il avait exhorté, sur un coup de tête, son public à tuer Amon Sørensen lors d'un concert surprise quelques mois avant le début de la tournée, après un article sorti par ce dernier. Mais encore, des rumeurs avaient courus sur une interview donnée à G&P par Cash et Billy et qui avait été assez tendue et ce, il y avait seulement quelques jours.

Par contre, nous n'avions pas pris avec nous le fameux charmeur de serpent dont tous les roadies parlaient. Pas tant parce que le nouveau garde du corps avait quelque chose de particulier, mais parce que MTI l'avait attaché à la protection de Cash Izbel. Ce qui était un pur non-sens : comment voulez-vous protéger quelqu'un qui ne veut pas être protéger ? Quelqu'un qui s'amuse à flirter avec la mort à longueur de journée ? Quelqu'un qui considère ne même pas appartenir à ce monde ?  Une grosse erreur de MTI encore une fois... Et dont j'espérais que le jeune gars allait se sortir, soit en devenant l'ami du guitariste, soit en trouvant une autre alternative.

Je hochais la tête aux recommandations de Liam. Je n'étais qu'un roadie chargé de monter la structure de la scène lors des tournée, un mécanicien aussi si besoin était, ce qui était toujours bon comme atout, mais je n'avais aucune expérience dans ce qui était du domaine de la sécurité. Chacun son job. Alors je signalais que j'avais bien compris sans prononcer un mot, d'autant que je devais me concentrer sur la route. The Lightening venait de se crasher, inutile de faire la même chose.

Et quand on arriva sur place, je fus deux fois plus convaincu que ce n'était vraiment pas le moment. Vu le dispositif que la police et les services de secours avaient mis en place, personne ne serait venu nous aider si on s'était planté à 500 mètres de là. Mais bon, Liam et moi, on était pas des rockstars...

Et quand on sorti de la voiture, je me mis à courir derrière le garde du corps de Billy. Sincèrement, je commençais à douter du fait qu'il n'y ait que des blessés légers. En nous dirigeant vers Billy et Cash qui étaient en train de sortir du bus, nous passâmes à proximité d'un Lenny, assis à l'arrière d'une ambulance, deux infirmiers s'acharnant à essayer de lui enlever des débris de verres qui s'étaient plantés dans son visage, et qui hurlait non de douleur mais de colère... Ce qui pouvait se comprendre... On savait tous que The Lightening n'en était pas à leur premier « accident »...

Mais Liam, lui, sans se démonter ni même faire attention au manager, se dirigea droit vers Billy. Et les ambulanciers de demandèrent pas leur reste, voyant que le chanteur répondais à la voix du garde du corps.

Je restai légèrement en retrait, le laissant d'abord établir le contact, bien que j'avais moi aussi un bon feeling avec Billy. Je l'avais notamment aidé lorsque Ruby était repartie à Nashville, l'abandonnant au poids de la célébrité (mais pouvait-on réellement en vouloir à la jeune femme ?).

Cash, lui, alors que je m'avançai vers lui, s'était remis lui-même entre les mains des ambulanciers. Le guitariste était fait de pulsion, tout à fait à l'écoute de son corps, et son corps avait mal. Il cherchait donc à se faire soigner. C'était déjà quelque chose en moins à gérer. La presse et MTI pouvaient dire ce qu'ils voulaient, Cash savait très bien ce qu'il faisait et où il allait.

Les ambulanciers me demandèrent si ça allait aller avec le chanteur et je leur répondis que oui, sans aucun problème. On allait sans doute s'en sortir bien mieux qu'eux.

Billy était accroché à Liam, le guitariste l'ayant naturellement confié à son garde du corps. Preuve que Cash faisait également confiance à Liam, sinon, il ne l'aurait jamais laissé approcher le chanteur. Et la voix de Billy, plus grave qu'à son habitude, me glaça le sang une seconde.

Personne n'est mort.

Je ne savais pas si c'était une question ou une affirmation. Je n'étais même pas sûr que Billy le sache lui-même. Alors, parce que moi, j'avais besoin de certitude et que je savais qu'effectivement, personne n'avait perdu la vie dans l'aventure, je me tournai vers le chanteur.

-Non , Billy, personne n'est mort. Des petits bobos et un peu sonné...

Je fis une grimace en entendant encore la voix de Lenny jusqu'ici...

-Et un Lenny hors de lui, preuve que ça va pas si mal, comme le dit Liam...

Je connaissais Billy et je savais que c'était à Billy le gosse perdu qu'on avait à faire maintenant.

J'essayai de lui sourire, sourire qui disparu quand Billy affirma que Luke ne nous suivrait pas dans le Midwest... Luke était le charmeur de serpent, Liam avait crié après, j'avais vu qu'il partait sans se retourner, je savais pas pourquoi il partait. Peut-être pour les mêmes raison qui faisaient que Lenny gueulait...

Mais un mot avait pris une dimension encore plus importante. Je murmurai...

-Midwest...

Lenny avait tort. Ce n'était pas Billy ou Cash ou une arme qui avait provoqué l'accident comme il le hurlait dans son discours incohérent.

C'était le Midwest.

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeMer 16 Déc - 14:49


Lose Your Illusion

           
ft. Liam Taylor, Billy Lighter & Abel Hudson


Le téléphone à cela de magique qu’il peut te faire changer le cours de ta journée en quelques secondes. Une nouvelle, bonne ou mauvaise, pouvait en un instant t’être adressée de quelqu’un qui était à l’autre bout du pays. Or, le coup de fil que j’avais reçu venait de la réception de l’hôtel.

En effet, le bus de The Lightening était en retard. Un retard qui n’avait fait qu’attiser ma curiosité au fur et à mesure qu’il se faisait plus grand. J’avais donc dit au réceptionniste de me tenir au courant quand il aurait des informations concernant The Lightening mettant en avant la nécessité pour moi d’avoir ces infos pour mon métier de vautour à l’affut de la moindre trace de sang. Ma carte de chez G&P et mon nom avait suffi à le convaincre.

C’est dans l’après-midi que le téléphone de ma chambre, que River squattait depuis le matin, sonna pour me laisser entendre une nouvelle qui me fit sourire sadiquement presque instantanément. The Lightening s’était crashé sur la route qui les conduisait à Saint-Louis. Les raisons de l’accident étaient floues. Mes expressions laissaient transparaitre mon intérêt malsain pour cet évènement. Plus les raisons qui avaient conduit le bus dans le décor seraient dingues, plus le rendu dans le prochain Guitar&Pen sera magnifique. Car, même si G&P se cantonne à la critique musicale, les articles les plus prisés restaient ceux où transparaissaient émotions et nouvelles croustillantes. Je maitrisais la recette pour l’article parfait, mais il fallait avant tout que je recueille les premières impressions des musiciens à la sorties de l’accident. Que je vois leurs expressions horrifiées, leurs angoisses, que je vois absolument tout.

Il n’y avait donc pas une seule minute à perdre ! Je me retournais vers River lui faisant une bref point de la situation. Il fallait que je me rende sur les lieux de l’accident sans plus attendre. Je lançai les clés de ma chambre d’hôtel à mon cousin. Il pourra en disposer à sa guise jusqu’à mon retour. Pourquoi les lui donner ? Pour un petit test de confiance. J’essayais de connaitre les moindres réactions de mon cousin et lui donner les clés allaient me donner beaucoup d’informations sur son fonctionnement.

Une fois en dehors de l’hôtel, je louai une voiture. Une voiture suffisamment puissante pour pouvoir aller assez vite. Facile à trouver quand on s’appelait Moriarty et qu’on avait de l’argent. Une fois mon bien acquis, je démarrai direction le lieu de l’accident. Je conduisais à toute allure, ce n’était pas les amandes qui me faisaient peur. Au pire, mon père les fera sauter si je lui dis que c’était pour la bonne cause. Il ne m’en fallait pas beaucoup pour que je le convainque de faire quelque chose pour moi. J’étais la chose dont il était le plus fier sur cette planète.

C’est donc en un temps que je considérais comme record que j’arrivais sur le lieu dudit drame. Les services de secours étaient venus en nombre. Si je ne savais pas qu’il s’agissait de The Lightening, j’aurais trouvé le dispositif bien trop énorme pour la gravité de la chose. Il y avait plus d’ambulances que de personne impliquée dans l’accident. Et, d’après ce que m’avait dit le réceptionniste, il n’y avait apparemment pas de blessés graves. Dommage, ça aurait rajouté une petite touche dramatique dans l’histoire du groupe.

J’étais sorti de la voiture qui était garée non loin du dispositif des services du secours. Je m’arrêtai devant un agent qui surveillait que pas n’importe qui entrait dans le périmètre. Un sourire s’afficha sur mon visage alors que celui de l’agent restait de marbre. Il n’avait pas l’air commode. Je sorti ma carte de presse.

-Axel Moriarty. Guitar&Pen.

En plus de mon nom qui faisait échos à celui de mon sénateur de père et de ma carte qui légitimait mon voyeurisme malsain, je sortis un autre argument de poids : quelques billets de 100 dollars que je tendis à l’agent. Suffisant pour passer au-delà des rubalise. Le plus dur venait d’être fait. Restait à trouver Lighter et compagnie. Mon regard embrassait la « scène de crime » le bus était arrangé et j’entendais les cris de rage du manager de The Lightening qui se faisait soigner par plusieurs médecins. Lui m’intéressait beaucoup moins que ces instables poulains. Je m’avançais un peu plus entre les policiers, ambulanciers et autres pour finir par dévorer du regard une scène plus qu’intéressante : Billy Lighter à quelques pas du bus avec à ses côtés son garde du corps, Liam Taylor et un autre homme dont je ne connaissais pas l’identité.  Mon sourire sadique illumina mon visage.

La position de faiblesse de Lighter était manifeste et seul ce collant de Liam serait un obstacle de taille dans ma récolte de sentiments et d’informations juteuses. Mais j’avais Lighter et je ne devais pas le lâcher. Je m’approchai du trio affichant un regard concerné qui mettait en avant mon imperturbable hypocrisie. Le visage de Billy était marqué et il semblait parlé du Midwest.

-Un bien triste endroit pour faire un accident.

J’étais un enfant du Midwest et je n’avais jamais vraiment aimé cet endroit. Trop ennuyeux.  J’avais dit cela assez fort pour que l’attention des trois hommes se focalise sur moi. J’étais à quelques pas seulement d’eux tous.

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
Liam Taylor
Liam Taylor


Messages : 146
Date d'inscription : 08/03/2015
Age du personnage : 34
Localisation : In deep Chaos


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeDim 20 Déc - 15:28


Lose Your Illusion

             
ft. Billy Lighter, Abel Hudson & Axel Moriarty


Abel et moi, on essayait comme on pouvait de rassurer le chanteur, le guitariste, lui, s'occupant très bien de lui-même étant aller se livrer aux ambulanciers qui l'avaient pris en charge. Ils l'avaient fait asseoir à l'arrière d'une ambulance et regardaient la réaction de ses pupilles à l'aide d'une petite torche. J'eus brièvement un air sceptique. Pas sûr que ce petit test, très efficace sur les gens lambda soit très concluant sur Cash, shooté ou pas. J'étais même pas sûr qu'à l'intérieur, il était réellement fait comme nous... Soit.

Je reportai mon attention sur Billy, que je soutenais. Abel lui parlait d'une voix calme et relativisait les choses sans mentir. Personne n'était mort, certes, mais certaines étaient sonné ou légèrement blessés et, en plus, Lenny était furax. On l'entendais encore vociférer d'ici et je commençais à me demander s'il allait s'arrêter et aussi où il pouvait trouver toute cette foutue énergie après un tel accident.

Ce furent des frissons qui ramenèrent une nouvelle fois mon attention sur Billy et Abel. Le Midwest. De la façon dont Abel venait de prononcer ce mot, faisant écho au chanteur, je savais qu'ils avaient raison. Et pas Lenny. A croire que Cash, avec le temps, influençait nos points de vues, nous avait, en quelque sorte, appris à voir plus loin que ce que nos yeux pouvaient voir. A trouver des raisons plus profondes à ce qui pouvait arriver au jour le jour.

Je connaissais l'histoire de Billy par cœur. Tout simplement parce que je passais pas mal de temps avec le chanteur et qu'il avait souvent besoin de parler et, surtout, d'être écouté. Je ponctuais de temps en temps son discours d'une question,  pour lui prouver mon intérêt, mais, en générale, je le laissais juste ouvrir les vannes et déverser tout ce qu'il y avait à déverser. Et c'était comme ça que, recollant petit à petit les morceaux du puzzle, j'avais pu comprendre que la vie n'avait pas épargné Billy Lighter. Et qu'il avait l'Indiana et, par extension, le Midwest, en horreur.

Je pris alors le visage de Billy entre mes mains, sans serrer pour ne pas lui faire mal. On ne savait jamais, il pouvait avoir des lésions, mais je savait très bien qu'il n'était pas encore prêt à se laisser toucher par des inconnus sans flipper à mort. Encore quelques minutes de patience et on allait pouvoir l'éloigné de ce foutu bus pour aller l'installer, à l'instar de son guitariste, à l'arrière d'une ambulance,. Mais en attendant, je plongeai mes yeux dans les siens.

-Ne part pas perdant, Billy... C'est ta chance de prendre ta revanche sur le Midwest ! Montre-leur à tous que tu as réussi à les réaliser, tes soi-disant rêves grandioses ! Et qu'aucun d'eux n'a pu t'en empêcher...

Je laissai glisser mes deux mains le long de son visage, jusqu'à ses épaules. En même temps, je m'assurais, même si je n'étais pas médecin, qu'il n'y avait rien d'anormal au niveau de son visage, de son cou, de sa nuque et de ses épaules. Pas à première vue, rien de grave ou qui pouvait se sentir, en tout cas. Je tournai la tête, désignant d'un mouvement Abel au chanteur.

-Tu sais que tu n'es pas tout seul. Tu as Abel, Cash, moi... Tout le staff de The Lightening est avec toi... Sauf Lenny, mais on s'en fout.

C'est alors que j'entendis une voix et cru que j'allais faire instantanément une crise d'urticaire... Billy détestait Sørensen, il détestait le Midwest et l'Indiana, il détestait le mensonge et la drogue plus tout un tas d'autre chose...

Mais en ce qui me concernait, je pense que la chose que je détestais le plus se trouvais à l'instant juste derrière moi. Je fis signe à Abel de me relayer pour soutenir Billy et me retournai.

Ce putain de Moriarty... Et son ton condescendant.

Je fronçai les sourcils, n'arborant pas l'ombre d'un sourire, au contraire.

-On avait un deal, Moriarty... Tu l'as eu, ton interview et tu devais foutre la paix à Billy...

Je m'approchai de lui, très près, mais sans le toucher. Il était tellement mince que j'étais prêt à parier que Billy et Abel ne le voyaient plus, caché qu'il était pas ma personne.

-A moins que tu ne bosses pour L.A.People maintenant ? Tu cherches à faire de la concurrence à Sørensen ?

© Billy Lighter












LIAM


Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2916
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeLun 21 Déc - 13:01


Lose Your Illusion

           
ft. Liam Taylor, Abel Hudson & Axel Moriarty


Personne n’était mort… Mais tout le monde allait mourir. Tous ceux qui s’étaient embarqué dans l’aventure avec The Lightening. Abel rationalisait, essayait de me rassurer. Personne n’est mort. Tout le monde disait ça… Sauf les voix dans ma tête. J’approuvai Abel de la tête et souris légèrement quand il parla de la colère de Lenny. Abel et Liam faisait bloc et leur réassurance empêchait les voix de s’élever dans ma tête.

Et Luke était parti. Et le Midwest s’étendait maintenant devant nous sur des milliers de kilomètres. Un Midwest que connaissait Abel parce qu’il était lui-même né sur cette terre. Et la voix du roadie me glaça le sang, si bien que mon visage pris un couleur plus pâle que d’habitude. Il comprenait… Il savait. Mais voyait-il ce qu’il pouvait nous faire ?

Et j’allais à nouveau flipper quand mon petit cœur désespéré accéléra son rythme en pensant à l’Indiana. En pensant à tout ce qui m’attendait là-bas. En pensant à tout ce qu’il m’avait fait. Liam m’empêcha de sombrer en mettant ses mains sur mon visage. Je regardais mon garde du corps dans les yeux. Comme s’il je n’avais plus que lui comme attache au monde réel. Parce que, si Cash voulait à tout prix vivre dans son monde imaginaire, moi je m’efforçais de rester les pieds sur terre car bien des choses essayaient de me couper de cette réalité. Bien des choses essayaient de me perdre à mi-chemin entre le monde réel et le monde fermé de Cash. En effaçant les traces pour que je ne retrouve jamais mon chemin. Et je ne voulais pas me perdre.

La voix de Liam, rassurante, me rappela pourquoi j’étais parti. Pourquoi j’avais fuis ce foutu Midwest. Pour prendre ma revanche. Réaliser mon rêve de devenir rockstar. Un rêve que bien des gens de cette terre maudite avaient essayé de rabrouer. J’approuvais de la tête non sans que mes yeux ne se mouillent un peu d’émotion.

-Je sais… J’y suis arrivé…

Je sentais les mains de Liam descendre jusqu’à mes épaules. Certain endroit me faisait mal mais je n’avais même pas bronché. La douleur physique, ça faisait bien longtemps que je n’en avais plus rien à faire. Parce que ce n’était pas celle-là la pire des douleurs.

Et Liam continua me rappelant que je n’étais pas seul. J’approuvais encore de la tête retrouvant petit à petit l’espoir qu’il y avait une échappatoire à ce Midwest et, qu’on fin de compte, on en sortira tous vivant.

-Lenny a peur…

Et il avait peut-être raison d’avoir peur. J’étais maintenant un peu plus disposé à affronter le Midwest. Avec Abel. Avec Liam. Avec Cash. La bataille sera terrible mais n’avais-je pas déjà vécu pire ? Est-ce que le pire n’était-il pas derrière moi ? N’est-ce pas le moment d’enterre à tout jamais William Lighter dans cette foutue terre maudite du Midwest ? Revenir ici n’était-ce pas l’occasion rêvée pour barré le passé ?

Cela aurait pu être le cas. J’aurais pu me remettre et aller de l’avant… Sauf que le Diable entra en scène. Axel Moriarty. Sa voix étrilla mes oreilles et mon cœur ne fit qu’un bon. En une phrase il me ramena à l’accident. Il se tenait à quelques pas de nous et je le regardais et la lueur que j’avais dans les yeux vacillait entre la peur et la haine. Je serrai les poings mais Liam anticipa tous mes gestes en se retournant vers le journaliste. Il lui rappela le deal. Une deal qu’on avait eu avec le Diable en personne. Le Diable qui était maintenant ici chez lui en Enfer. Liam s’approcha de Moriarty alors que mes poings étaient de plus en plus serrés.

*Tue le Billy. Tue le avant qu’il ne te tue.*

Je respirais de plus en plus vite alors que la peur faisait maintenant entièrement place à la haine. J’entendais mon garde du corps, qui était maintenant plus proche de Moriarty que de moi, envoyer des piques au journaliste. Et je luttais contre les voix…

-Non, je peux pas faire ça…

Je marmonnais et seul un :

-Dégage Moriarty.


Sortis un peu plus distinctement que le reste. Mon corps étaient complètement crispé ce qui rendait la douleur que j’avais dans les muscles presque insupportable.

© Billy Lighter



Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
Abel Hudson
Abel Hudson


Messages : 446
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeMar 22 Déc - 20:22


Lose Your Illusion

       
ft. Liam Taylor, Billy Lighter & Axel Moriarty


Le Midwest... J'y avais grandis moi aussi, bien que dans un état différent de celui qui avait vu Billy Lighter naître. Et si la mentalité changeait un tout petit peu d'un état à l'autre, ça restait quand même le Midwest. J'y avais été heureux, mais j'avais été élevé par un père humble, avec des rêves réalistes. Il ne nous fallait pas grand chose pour être heureux et si ma mère, elle, n'avait pas eu des rêves grandioses, envie d'évasion, de voir le monde, de trahir ce Midwest, nous aurions probablement vécu heureux et simplement jusqu'à notre mort. Mais il avait fallu qu'elle parte au bruit assourdissant des Harley Davidson, nous laissant derrière, à la merci du Midwest qui, par vengeance, avait lentement dévoré la santé de mon père.

Pour Billy, c'était encore une autre histoire. Il était né grandiose et ne pouvait faire autrement que d'être lui-même. Le Midwest avait essayé de le modeler : une mère malheureuse et peureuse car elle était tombée enceinte par accident, un père qui le haïssait et donc pas d'affection de leur part. De plus, le système d'éducation du Midwest était fait pour détruire les ego trop grands, pour remplacer vos rêves les plus fous par d'autres, formatés pour entrer dans les normes stéréotypées, rabaissantes et puritaines qui avaient cours à cet endroit du globe.

Mais il avait tout de même réussi, il avait échappé aux dents acérées du Midwest. Et, comme le lui disait Liam alors que j'émergeais doucement de mes pensées, il pouvait maintenant y revenir victorieux, protégé par une armée de musiciens, de roadies, de groupies et de fans qui, tous, l'idolâtraient. Il pouvait y revenir, monter sur la scène, et hurler sa haine à ce foutu Midwest sans plus devoir se cacher.

En regardant le garde du corps parler au chanteur, j'avais vraiment l'impression que Liam était en train de le sauver de la noyade dans les méandres de son propre esprit, qu'il faisait revenir Billy à la surface et tout ça rien qu'avec des mots. Liam était très fort comme garde du corps, je ne l'avais jamais vu avoir, et encore moins provoquer, une rébellion, mêmes avec les personnes les plus folles ou les plus déterminée. Et 90% du temps, il réglait ça simplement en parlant, adaptant sa façon de parler aux personnes à qui il s'adressait.

Il affirmait à Billy qu'on était tous avec lui, avec le groupe, pour le soutenir. Et j'étais tout à fait d'accord avec lui. Comme Liam, cela faisait depuis le début de leur succès que je travaillais pour The Lightening... Ouais, pour The Lightening et non MTI, même si, officiellement, c'était le cas. On faisait tous partie d'un tout plus grand que chacun d'entre nous. Et même si ce tout était parfois destructeur, comme le mettait souvent en avant la presse, il était également la matrice de la plus belle musique de notre époque.

Billy affirma, que Lenny avait peur. Je me tournai vers le manager qui semblait s'être un peu calmé... peut-être que les ambulanciers, aussi emmerdés que nous par ses cris incessants, avaient fini par lui injecter un calmant... Ce que je ne les aurais pas blâmé d'avoir fait.

-Lenny tiendra le coup, il l'a toujours fait...

Et c'était le seul... Le jeune Legrio, qui s'était amusé à lui piquer sa place avec toute la prétention du monde concernant The Lightening, avait quand même fini par disparaître... Et vite.

Mais il était vrai que je sentais une tension. Une tension qui, brusquement, se manifesta sous forme de voix...

Quand on parlait de la presse...

C'était comme si le Midwest venait de se manifester sous forme humaine. Devant nous souriait Axel Moriarty... Et mon visage se décomposa. J'obtempérai directement au signe de Liam et m'approchai de Billy pour le soutenir.

Le garde du corps se plaça face à face avec le journaliste. Et quelque chose me disait que ça dépassait Billy Lighter, ce qu'il y avait entre ces deux-là. Il y avait quelque chose de personnel dans la rivalité que je ressentais entre eux.

Il était beaucoup trop près... Je n'avais jamais vu Liam frapper quelqu'un, mais là, j'étais prêt à parier que ça le démangeait...

Alors que Liam essayait d'envoyer promener le journaliste, n'utilisant toujours que sa langue pour l'instant, Billy murmura quelque chose... Je le soutenais d'un bras que j'avais passé sous son épaule.

-Qu'est-ce que tu ne peux pas faire, Billy?

Puis, j'enchaînai sur les parole de Liam qui utilisait une sorte d'ironie méchante. Comme s'il essayait de provoquer Moriarty, ce qui ne lui ressemblait pas. Liam était le mec le plus gentil que je connaissais...

Je m'adressai au journaliste.

-Faut qu'on s'occupe de Billy... Il est blessé, c'est pas le moment pour une interview...

J'essayais de rattraper le coup comme je pouvais, histoire que ça ne s'envenime pas entre Moriarty et Taylor.

Puis, je regardai Billy, comme s'il était la clé pour se tirer de cette situation...

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeMer 23 Déc - 20:13


Lose Your Illusion

           
ft. Liam Taylor, Billy Lighter & Abel Hudson


J’avais au moins un obstacle entre moi et Billy et il s’appelait Liam Taylor. Entre le garde du corps du chanteur et moi, c’était la guerre. Au départ, froide, elle était de plus en plus violente. Je savais qu’il l’avait mauvaise depuis notre deal sur l’interview que j’avais faite à Oklahoma City. Et je savais aussi qu’il me détestait déjà avant pour ce que j’étais. Tout comme je riais de lui pour ce qu’il était et pour ce qu’il croyait.

J’avais toute leur attention quand je parlai d’un Midwest que je connaissais si bien. Je savais que Lighter était né dans l’Indiana et qu’il l’avait fui. Ce n’était une secret pour personne surtout pas pour un journaliste comme moi. C’était un truc qu’on avait en commun lui et moi. Même si je doutais que ce soit pour les mêmes raisons.

Liam me regardait maintenant et refila son protéger à l’autre gars. Il s’approcha de moi, vraiment très près. Je gardais le sourire. Taylor n’était pas un impulsif… Enfin je l’espérais, en tout cas. Il était très près de moi et, même si on avait plus ou moins la même taille, Liam n’en était pas moins beaucoup plus baraqué que moi. Je ne voyais quasi plus Billy… Le visage de Liam exprimait de la colère et ça me faisait sourire en plus. Il me rappela le deal.

-C’est vrai ? On avait un deal ? Je ne me rappelle plus…

On n’avait pas signé de papier que je sache. Donc je n’étais lié par aucun deal. En tant que fils de politicien, je connaissais toutes les magouilles de droit. Et le deal ne pouvait compter que quand les deux parties signaient quelque chose. Or, ça n’avait pas été le cas donc j’avais tout le droit de parler à Billy quand ça me plaisait.

J’entendais le chanteur et l’autre homme parler derrière Liam sans vraiment comprendre ce qu’ils disaient à part un « dégage Moriarty » qui me fit sourire encore un peu plus. Ma présence horripilait autant le chanteur que son garde du corps et ça prouvait que j’étais redouté.

Comme toute réplique, Liam utilisa l’ironie comme toute arme contre moi. C’était bas comme attaque, pas vraiment digne d’un homme soi-disant vertueux comme Taylor.

-Pas de concurrence, non. Lui et moi on travaille pas dans la même cour. Je me tiens juste au courant de ce qui ce passe, c’est mon devoir.


Je jouais toujours la carte du journaliste qui doit faire son boulot pour justifier mes actes de voyeurisme parfois limite. De toute façon, les journalistes sont déjà vus comme des êtres malfaisants et sans morale alors ce n’est pas ma présence ici qui va surprendre quelqu’un. Que je sois chez G&P ou ailleurs, ça n’avait pas d’importance pour la plupart des gens.

L’autre homme enchaina disant que Billy avait besoin d’être soigné. Je penchais un peu la tête sur le côté pour voir l’homme et Billy derrière la carrure de Liam.

-Qui vous a dit que je venais faire une interview ? Je viens juste aux nouvelles. Je suis aussi un fan, je vous rappelle. Un fan avec un carte de presse, mais un fan quand même.

J’avais dit ça d’un air faussement concerné.

-Comment ce bus s’est retrouvé dans le décor au fait ?

Une interview ? Où ça ? Je n’en vois pas moi…

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
Liam Taylor
Liam Taylor


Messages : 146
Date d'inscription : 08/03/2015
Age du personnage : 34
Localisation : In deep Chaos


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 24 Déc - 15:36


Lose Your Illusion

             
ft. Billy Lighter, Abel Hudson & Axel Moriarty


Axel Moriarty avait été bien élevé. Il commençait par faire exprès d'oublier pour ensuite tenir un discours vaseux s'appuyant sur un hypothétique « devoir » pour finir par mentir, camouflant ses véritables intentions en essayant de se faire passer pour un fan totalement normal, dont la curiosité était dénuée d'intérêt. Un rictus s'était dessiné sur mon visage et mes poings s'étaient serrés. Moriarty senior avait bien fait son job, la relève était assurée.

-T'aurais dû rester dans l'Illinois... T'aurais fait un républicain hors pairs.

Le pourquoi Axel Moriarty ne l'avait pas fait, n'avait pas choisi la solution de facilité et marché sur le chemin tout tracé par son paternel, ce qui lui aurait rapporté argent et pouvoir, restait un réel mystère pour moi. Il avait la tchatche. Il savais écrire, je lisais ses articles et ils étaient très bons. De même qu'il avait énormément de charisme. La preuve : face à lui, je ne pouvais rester de marbre.

Je n'aimais pas les politiciens. Pour moi, ils étaient ce qui faisait que le monde ne tournait pas rond. Et si Axel n'en étais pas un, il agissait comme l'un d'entre eux... Et Billy ne supportait pas les journalistes.

Bien sûr, je ne répondis pas à la question du journaliste concernant l'accident. C'est Billy qui lui ordonna de « dégager » dans un marmonnement de colère contenue. Et Abel d'ajouter qu'il était temps pour Billy d'être pris en main par les services de secours. Il était vrai qu'à premières vue, le chanteur n'avait rien de grave, mais le problème résidait dans ce qu'on ne voyait pas. Et s'il avait une hémorragie interne ? Ou un truc dans le cerveau ? Ou simplement une vertèbre déplacée ?

Je fixai Moriarty.

-Abel a raison. Billy doit être soigné.

Je poussai Axel sur le côté, le bousculant plus qu'autre chose, en fait, pour dégager le passage au roadie et à la rockstar, me dirigeant d'un pas décidé vers l'ambulance la plus proche. Je savais que Moriarty allait nous coller aux basques. C'était un mec déterminé, c'était un gars qui n'abandonnait jamais... Mais surtout, c'était le genre à penser que tout lui était dû... Parce qu'il avait toujours tout eu et que, pour lui, c'était dans l'ordre naturel des choses.

Parce qu'intrinsèquement, il se croyait supérieur aux petites gens comme Abel et moi...

Nous n'étions QUE des roadies, après tout.

Une fois qu'Abel et Billy eurent dépassé Moriarty, je me plaçai de l'autre côté du chanteur, le soutenant moi aussi. C'était nécessaire, bien que physiquement, ça semblait aller. Mais son état psychologique pouvait le faire trébucher. Nous étions dans le Midwest, il ne fallait pas l'oublier. Et ce que des gens comme Axel ou moi, on ne pouvait même pas ressentir, Billy le subissait au centuple.

Les souvenirs, les flashbacks, la pression de cette terre qui l'avait vu naître et ne cherchait qu'à l'emprisonner...

Nous ne pouvions comprendre ça... Nous ne pouvions savoir ce que c'était... Mais peut-être qu'un jour, Billy allait nous expliquer ça en chanson.

-Billy... Faut que tu accepte que les ambulanciers te touche... Ils éloigneront Moriarty...

Tout du moins, je l'espérais.

© Billy Lighter












LIAM


Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2916
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeSam 26 Déc - 12:37


Lose Your Illusion

           
ft. Liam Taylor, Abel Hudson & Axel Moriarty


J’étais fermement accroché à Abel et je ne pouvais pas vraiment voir Moriarty derrière la carrure de Liam. C’était mon mur de protection face au vil journaliste de Guitar&Pen. Mais le contact que je n’avais plus avec mon garde du corps ramenait les voix dans ma tête qui m’exhortaient à tuer Axel Moriarty. Elles étaient plus distinctes et plus insistantes à chaque secondes. Si bien que je leur répondais à mi-voix. Et Abel avait entendu et je n’eus pas le temps de lui répondre que Moriarty répliquait déjà aux attaques piquantes de Liam. Il parla du deal dont il n’avait pas connaissance ce qui me fit me tendre un peu plus de colère. Et les voix continuaient…

*Tue-le et il ne parlera plus…*

Je secouais la tête. J’étais incapable de tuer même un type comme Moriarty. Il avait beau être un connard de service, je n’aurais jamais la force, ni le courage de le faire. Liam était le seul à essayer de prendre le journaliste à son jeu mais on sentait bien que ce petit connard avait des années d’expériences en plus dans cette foutue discipline. Les airs supérieurs du journaliste rendaient le Midwest plus puissant… Et je n’en pouvais plus…

Abel calma le jeu tout en disant que ce n’était pas le moment pour une interview. Ce ne sera jamais le moment… Je ne voulais plus jamais faire d’interview avec Moriarty. Plus jamais ! Mais je ne voulais pas non plus m’en remettre aux types en blouse blanche. Je regardais Abel en faisant « non » de la tête alors que Moriarty commença insidieusement sa pseudo-interview. Question à laquelle personne ne répondit. Et Liam était d’accord avec Abel. Avais-je le choix ? Devais-je m’en remettre aux médecins pour pouvoir échapper au Diable ? Les options qu’on avait dans ce foutu Midwest était toujours les mêmes : la mort ou la mort… Et le seul moyen d’échapper à ce choix était de fuir. Mais je ne pouvais pas fuir, j’avais trop mal. Et puis, personne ne veux que je parte. Ni le Midwest, ni Lenny, ni personne.

Liam poussa Axel et vint me soutenir de l’autre côté. Je m’accrochai à eux serrant très fort. Comme si les lâcher allait me faire tomber et que le sol du Midwest allait m’engloutir. Liam me parlait et disait qu’il allait falloir que je laisser les ambulanciers me toucher. J’en frissonnais d’avance…

-Non…

J’étais encore tendu à cause du journaliste. Et même si Liam disait que les hommes en blouse blanche allait éloigner Moritarty, je pouvais quand même sentir la présence du journaliste. Il était là, omniprésent.

Je refusais mais je me laissais quand même conduire jusqu’à l’ambulance. Les médecins étaient là. Il me regardait arriver. Je me laissais assoir à l’arrière de l’ambulance mais pris quand même le temps avant de lâcher Liam et Abel.

-Restez là…

C’était des ambulances du Midwest. Je reconnaissais les plaques du Missouri. Cet Etat, je l’avais traversé en entier avant d’arriver à L.A. J’avais même pris cette route-ci. Celle où j’avais essayé de nous faire revenir en arrière.

Je finis par lâcher les deux roadies et les ambulanciers fondèrent sur moi. Je me raidis d’un coup. Ils envoyaient leur lumière dans mes yeux. Je secouais la tête.

-Arrêtez !!!

Je criais et commençais à me débattre. Ils touchaient mes bras, mes côtes. Je criais de douleur. Je sentais les flashbacks revenir de plus en plus distinctement. Et plus ils me touchaient, plus je me débattais si bien que je fini par envoyer un coup de poing dans la figure d’un des médecins.

-Foutez-moi la paix !! Fait les dégagez Liam !!

Ma voix voyageait entre la colère et l’angoisse. Mais mon ton était dictatorial. Mon cœur battait très vite. Je voulais m’en aller. Les autres médecins s’étaient reculé, effrayé.  

© Billy Lighter



Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
Abel Hudson
Abel Hudson


Messages : 446
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeLun 28 Déc - 19:03


Lose Your Illusion

       
ft. Liam Taylor, Billy Lighter & Axel Moriarty


Je n'avais jamais vu Liam « bloquer » devant personne. En général, ce genre d'altercation était très vite tuée dans l’œuf par le garde du corps. Et ça finissait même, la plupart du temps, en rigolade. En fait, il distrayait les gens qui, au final, trouvaient Liam bien plus amusant que n'importe quelle rockstar. Ce n'était même pas rare que les personnes avec lesquelles ça aurait pu vraiment merder finissent par offrir des bière à Liam.

Mais avec Moriarty, c'était autre chose. Parce que ça semblait être devenu quelque chose de personnel dans laquelle Billy Lighter n'était que l'élément commun aux deux hommes.

Billy devenait nerveux. C'était très bizarre et ce n'était pas la première fois que l'expérimentais la chose : le chanteur avait cette faculté d'avoir des sentiments contagieux. Je ne trouvais pas d'autre explication. Je me rappelais plus que clairement le jour où j'avais débarqué dans sa villa alors qu'il était dévasté par le départ de Ruby... J'avais versé quelques larmes alors que personne ne m'avait plaqué moi. Mais Billy avait réussi à me mettre presque dans le même état que lui.

Billy était nerveux et me rendait nerveux. J'avais presque l'impression qu'on était entourés de menaces.

Liam, lui, était complètement obnubilé par le journaliste et ce ne fut que quand j'annonçai qu'il faudrait peut-être s'occuper des blessures superficielles de Billy que Liam se rappela que son protégé était juste derrière...

Il bouscula Moriarty au passage. Et je ne pus m'empêcher de regarder Liam d'un air perplexe. Ce n'était pas dans les habitudes de mon ami. Et bien qu'il restait calme, j'avais l'impression que le journaliste de G&P était à deux doigts de lui faire péter les plombs. Moi, j'avais choisi d'ignorer le journaliste. Billy accaparait toute mon attention, de toute façon.

On conduisit tous les deux le chanteur jusqu'aux ambulanciers et c'est là que Billy pris peur. Évidemment, les urgentistes s'étaient tous jetés dessus. J'étais sûr que leurs intentions n'étaient pas mauvaises. Il savaient comme nous que bien des minutes s'étaient écoulées entre le crash et ce moment où il pouvaient enfin faire un check-up de la rockstar... Mais ils voulaient aller trop vite, trop fort, et tout passait pour une agressions aux yeux de Billy qui était déjà sous le choc.

Le crash, Moriarty et maintenant ça, c'était beaucoup trop de choses en même temps, beaucoup trop de sollicitations pour son esprit.

Et toute cette scène était du pain béni pour un rapace comme le journaliste qui nous observait. Billy hurlait qu'on fasse dégager les ambulanciers. Je me plaçai devant Billy, laissant libre choix à Liam d'aller s'occuper de celui qui semblait être son ennemi personnel.

-Hé ! Hé ! C'est bon... Faut y aller doucement avec lui, s'il vous plaît... Doucement. Un seul d'entre vous suffira.

Je me tournai vers Billy.

-Un seul, d'accord, Billy ? Un seul gars pour te soigner, pour ton bien...

Les autres semblant avoir compris et restant à distance, je pus abandonner ma position de protecteur et prendre, à l'instar de Liam un peu plus tôt, le visage de Billy entre mes mains pour qu'il me regarde dans les yeux. Il y avait beaucoup à apprendre de la façon dont Liam se comportait avec Billy, même, voire même surtout, quand ils ne parlaient pas ensemble.

-Regarde-moi... Personne ne veut te perdre, d'accord. Je connais le Midwest et je sais ce qu'il peut faire. Mais on le laissera pas faire.

Après deux ans à travailler avec The Lightening, j'avais compris que c'était à nous de nous adapter aux membres du groupe, particulièrement à Billy et à Cash, et pas l'inverse. L'inverse ne se produirait jamais. Cash considérait comme inexistants ceux qui n'arrivaient pas à toucher sa conscience. Pas qu'il le faisait exprès... C'était comme si tout le monde, au départ, était invisible et ne devenait visible que si on arrivait à parler sa langue. Billy, lui, c'était le contraire. Il essayait de faire l'effort, de se rendre, lui, visible aux yeux du monde... Sans jamais arriver à se faire comprendre totalement.

Je désignai le gars que les ambulanciers semblaient avoir désigné comme celui qui s'occuperait de la rockstar...

-Ce gars...

Je me tournai vers lui et luui demandai son prénom qu'il me donna.

-Kyle... Kyle va s'occuper de tes blessures et voir si tu n'as rien de grave... Liam, lui, va s'occuper de Moriarty, ok ?

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeMer 30 Déc - 19:40


Lose Your Illusion

           
ft. Liam Taylor, Billy Lighter & Abel Hudson


Moi ? Un républicain hors pairs ? C’est certes vrai. Mais je ne voulais pas être exposé comme l’étaient les politiciens. Ma vie n’est pas vraiment en adéquation avec ça. Je préfère avoir le VRAI pouvoir. Celui des médias. C’est eux qui font le jeu, c’est eux qui font ce qui existe et ce qui meurt, c’est eux qui choisissent, en fin de compte, qui dirige. Et ça, c’est ce qui m’intéresse le plus. Donc oui, j’aurais fait un parfait politicien. J’en avais les compétences. Mon père m’a tout appris à ce niveau-là. Mais je faisais encore un bien meilleur journaliste. Surtout que cette fonction me permettait de satisfaire mes vices en même temps. Je souris comme toute réponse à Liam.

J’espérais obtenir des informations sur ce qui avait produit l’accident. Les rumeurs allaient bon train avant que je ne parte de l’hôtel de Saint-Louis et certaines (pour ne pas dire toutes) mettaient en cause un pétage de câble du chanteur du groupe. Billy Lighter, que j’avais à un mètre de moi. En tant que bon journaliste, je me devais de confirmer ou infirmer ces-dites rumeurs. Mais aucune réponse ne me vint d’aucun des trois. Les deux roadies soutenaient que Billy devait être soigné. Avec Liam, ça n’allait pas être facile de recueillir des impressions de la part du chanteur. Je devrais me contenter des observations, qui, dans ce cas-ci étaient déjà bien intéressante. Billy semblait complètement dépassé par les évènements et avait besoin de deux personnes pour le soutenir.

Liam me poussa sur le côté. Non mais, pour qui il se prenait celui-là ? Je fronçais un peu les sourcils. Il utilisait sa force physique à défaut de pouvoir m’avoir par les mots. Je savais qu’en quelques phrases je l’avais déjà bien battu sur ce tableau. Je les maniais bien mieux que lui et il le savait. Je fis un pas un arrière alors que les deux roadies aidait le chanteur à aller jusqu’à l’ambulance. Billy parlait peu mais on sentait en lui une énorme tension. Ses expressions, sa manière de bouger, tout laissait transparaitre beaucoup d’angoisse. Cet accident, aussi minime qu’il soit au niveau des blessures physiques, devait peser lourd sur le plan psychologique pour le chanteur.

Je suivis de loin de trio. Il fallait que je vois comment allait réagir le chanteur aux soins qu’on allait lui prodiguer. Je voulais voir si sa tension allait sortir ou s’accumuler. Je voulais voir les réactions de Liam. Je voulais voir le garde du corps angoisser à son tour. Je voulais le voir mis à mal. Parce que Liam devenait, à chacun de nos rencontres, un peu plus qu’un simple petit pion insignifiant. Il devenait un ennemi personnel. Et ça me faisait mal de devoir lui donner autant d’importance alors qu’il avait toujours été si petit. Tout comme ses idées progressistes.

Je me mis à quelques mètres de l’ambulance où était maintenant assis Billy. Les médecins fondèrent à plusieurs dessus provoquant la presque hystérie du chanteur. Mon sourire était de plus en plus large. La scène était belle à voir. J’aurais été journaliste pour L.A.People j’aurais fait un carton avec une photo ou deux et un texte bien ficelé. Mais ce que je réservais aux lecteurs de G&P s’annonçait bien plus subtils et bien plus complexe. Billy criait, protestait, ne voulait pas se faire soigner. Je regrettais de ne pas avoir mon appareil photo, ça aurait fait un bon souvenir. Pas forcément pour mon métier mais pour moi.

Le roadie que je ne connaissais pas essayait de rassurer le chanteur. Il lui parlait calmement et je pouvais entendre quelques bribes de leur conversation. Il parlait des médecins et du Midwest. Le dernier faisant, apparemment, réellement partie de l’angoisse du chanteur.

Mais je ne pus pas jubiler plus longtemps devant le beau spectacle que j’avais devant moi. Liam s’approcha de moi certainement pas très content que je me rince l’œil devant la détresse de son protégé. Il n’allait décidément pas me lâcher et j’étais presque certain qu’il venait vers moi dans l’intention de me virer d’ici. Ce n’est pas bien grave, j’avais déjà vu plus que je ne l’avais espéré.

-Ton protégé a besoin de toi, je pense.

Occupe-toi de tes affaires, Liam. Mon voyeurisme c’est mon problème. 

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
Liam Taylor
Liam Taylor


Messages : 146
Date d'inscription : 08/03/2015
Age du personnage : 34
Localisation : In deep Chaos


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 31 Déc - 13:14


Lose Your Illusion

             
ft. Billy Lighter, Abel Hudson & Axel Moriarty


Je savais très bien pourquoi j'avais couru vers Abel pour l'emmener avec moi, et pas vers quelqu'un d'autre, bien que j'aurais quand même voulu avoir Luke avec moi, pour qu'il s'occupe de Cash. Ca n'aurait pas vraiment servi à grand chose, mais au moins, Werner aurait été directement plongé dans ce qu'était vraiment une tournée avec The Lightening : un flirt permanent avec le danger, voire la mort, comme aimait si bien le dire le guitariste, qui ne se le cachait pas... Ni à lui-même, ni aux autres d'ailleurs.

J'avais choisi Abel parce qu'il savait tout ça pour la simple et bonne raison que lui aussi était là depuis le début du succès foudroyant du groupe. Parce qu'il en avait vu l'évolution... Si on pouvait vraiment utiliser ce terme-là... Dans les chansons, ouais, il y avait une nette évolution... Dans la façon  de vivre... C'était autre chose. Même « vivre » n'était pas le bon mot.

Abel s'occupait de Billy, il le faisait bien. Si je devais confier un jour Billy Lighter a quelqu'un pour une raison X ou Y, ce serait à lui et personne d'autre. Il savait comment parler au chanteur, comment le rassurer. C'était d'ailleurs lui qui s'était occupé du chanteur lors de sa dernière rupture. Je pouvais lui faire confiance. Il avait procédé par mimétisme, imitant les gestes que j'avais eu pour Billy un peu plus tôt et il lui parla posément, mais fermement. Pour un garagiste, il avait pas mal de psychologie... C'était naturel chez lui, tout comme la gentillesse qui le caractérisait.

Quant à moi, j'avais du pain sur la planche : il fallait que j'éloigne le vautour qui nous tournait autour, se rinçant l’œil avec un sourire sadique...

Je forçai le mur formé par l'agglutinement des secouristes pour aller rejoindre le journaliste de Guitar&Pen. J'étais furax... Et je ne savais pas si j'allais encore pouvoir me retenir longtemps. Je n'étais pas violent par nature. Mais Axel avait un putain de niveau pour ce qui était de la joute verbale. Il me rappelait sans cesse qu'on n'était pas du même monde. Je n'avais aucune envie de faire partie du sien, je n'avais aucune jalousie à ce niveau-là, ce qui me dégoûtait, c'était que les gars comme lui s'amusait à écraser ceux qu'ils considéraient comme les plus faibles. Et pour cause : qui gardait toutes les armes pour eux-mêmes... Pour des gars comme Moriarty Sr et Jr, le peuple se devait de rester ignorant afin de ne pas pouvoir les contrer, jamais.

Ce qu'ils oubliaient, c'était qu'on avait pas forcément besoin d'eux pour s'intéresser à certaines choses, et nous éduquer nous-mêmes.

Je me plantai devant lui, mes yeux bleus dans ses yeux bruns.

-Tu ne pourras pas vendre ça à Guitar&Pen... C'est trop bas pour ce magazine. Je sais lire, Moriarty et G&P parle de musique.

Je regardai autour et désignai ensuite les alentours au journaliste.

-C'est bon pour L.A. People et encore : t'en voit, toi, des journalistes de L.A. People ?

Non. Et c'était d'ailleurs extrêmement bizarre. Peut-être qu'ils avaient peur de Billy après ce qu'il avait demandé à ses fans sur scène il y avait quelques mois. Ou alors, ils étaient juste en retard. Plus crédible encore : ces fainéants pouvaient se contenter de rumeurs pour écrire un article. Alors, pourquoi se déplacer ?

Je soupirai. Plus longtemps on restait là, plus il y aurait de chance que ces charognards finissent pas arriver.

-On va embarquer le groupe. Si je te vois à l’hôpital, je serai moins indulgent. Pigé ?

Je fis signe à Abel pour qu'il demande aux ambulanciers de partir. Qu'il ne fallait pas rester ici à attendre de se faire bouffer. Plus le temps passait et plus je sentais une forme de pression peser sur mes épaules...

Billy avait peut-être pas tort à propos de ce putain de Midwest.

© Billy Lighter












LIAM


Revenir en haut Aller en bas
Billy Lighter
Billy Lighter


Messages : 2916
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 28
Localisation : Dans la mer avec les dauphins

Who Am I?
Birth place: Lafayette, Indiana
Je suis: Instable, possessif, sensible, perfectionniste
Song: Guns N'Roses - Estranged


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeVen 1 Jan - 12:15


Lose Your Illusion

           
ft. Liam Taylor, Abel Hudson & Axel Moriarty


Les médecins semblaient menaçants. Ils me manipulaient comme si je n’étais qu’un pantin. Et en plus de ça, j’avais comme l’impression d’être observé de toute part. Par les ambulanciers, par les membres de mon groupe, par ce Diable de Moriarty et par le Midwest tout entier. Il voyait ma faiblesse, il voyait ma douleur. Et certains s’en délectaient.

Je protestais, je me débattais, je criais à Liam de les faire arrêter. L’un d’eux toucha mes côtes ravivant, en plus des douleurs bien réelles, des douleurs fantômes glanée, ici, dans ce foutu Midwest. Je rêvais d’être seul, enfermé dans un chambre, loin d’ici. Je voulais du calme mais, ici, impossible d’en avoir. Le bruit des voitures qui vont et qui viennes, les gens qui parlaient. Tout ça m’agressait.

Abel demanda aux ambulanciers d’y aller doucement. Je respirais très fort alors qu’Abel se tourna vers moi pour me demander si un seul ça ira. « Pour ton bien… » Je fermai les yeux nerveusement avant de les rouvrir sur le roadie.

-Un ! Pas plus ! Non… Pas plus !

L’angoisse m’envahissait et rendait mes paroles franches et brusques. Les médecins ne bougeaient pas alors qu’Abel, lui, se rapprocha de moi faisant mur entre eux et moi. Me protégeant de leurs agressions. Mon regard se perdait entre les médecins, Liam et Moriarty, les lumières, tout. Je n’arrivais pas à trouver un point fixe et j’étais au bord de la rupture. Soudain, Abel pris mon visage entre ses mains stabilisant mon regard sur lui. Ses mains tièdes me paraissaient froides sur ma peau brûlante d’angoisse. Le roadie me parlait doucement. Il comprenait. Il comprenait ce dont le Midwest était capable et était prêt à ne pas le laisser faire. J’approuvais faiblement de la tête.

-Ouais… On ne le laissera pas faire…

Je me détendis soudainement. Le Midwest semblait avoir compris que je n’étais plus seul. L’air était d’un coup plus léger. Même si je savais qu’il ne s’avouerait pas vaincu si facilement et qu’il préparait déjà sa prochaine attaque.

*Et il gagnera…*

Je secouais la tête.

-Non.

J’avais dit sa dans un souffle sans savoir si Abel avait entendu. Il me désigna un des ambulanciers. Il s’appelait Kyle. Il voulait s’occuper de moi. Je regardais Kyle, puis Abel. Quant à mon garde du corps, il s’en était allé faire barrage au Diable.

-Ok… Ok… Pas de médocs…

C’était ma seule exigence. Le dénommé Kyle s’approcha de moi et commença à ma soigner, respectant ma seule demande. Je regardais Abel, me mordant la lèvre, essayant de ne pas me focaliser sur ce que le médecin faisait, essayant de ne pas me perdre dans des flashbacks désagréable. Du roadie, mon regard se déplaça vers mon garde du corps. Il faisait face à Moriarty. Liam semblait contrarier. Il m’avait laissé aux mains d’Abel pour s’occuper de ce monstre de journaliste. Cela signifiait qu’il était dangereux. Bien plus dangereux qu’Amon. Parce que c’était un enfant du Midwest. L’antéchrist de ses terres maudites. Et Moriarty voulait ma mort.

Liam fit un signa à Abel et on embarqua dans l’ambulance. Kyle voulait m’aider à me coucher sur la civière mais je l’en empêchai. A l’intérieur, les bruits extérieurs se faisaient moins menaçants. Je ne sentais plus le regard de Moriarty sur moi. Je regardai Abel et l’attrapai par la manche.

-Faut que Liam vienne !


Je ne voulais pas partir sans lui… Pas dans cette ambulance.  

© Billy Lighter



Nothing last forever and we both know hearts can change ©️ GN'R
Revenir en haut Aller en bas
http://la81rocks.forumgratuit.be
Abel Hudson
Abel Hudson


Messages : 446
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeMar 5 Jan - 15:52


Lose Your Illusion

       
ft. Liam Taylor, Billy Lighter & Axel Moriarty


Pour mon plus grand bonheur, Billy avait fini par se détendre quand je l'avais forcé à me regarder et à ne plus faire attention à ce qui se passait autour. Quand je lui avais dit qu'on empêcherait le Midwest d'agir. Je lui avait vaguement présenté un des ambulancier, le rendant plus humain en l'appelant par son prénom. J'étais pas psy, mais ces réflexes me venaient naturellement, parce que ça me semblait plus rassurant, même pour moi, si j'avais été à la place du chanteur, de savoir comment appeler le gars qui s'occuperait de mes blessures.

Billy accepta et n'établit qu'une seule règle, pas de médoc. Je dis à Kyle de faire ce qu'il disait. Si Billy avait besoin de médicaments, il serait encore temps de négocier à l’hôpital, loin de ce décor apocalyptique qui devait faire flipper Billy à mort.  

Je me tournai, une fois que Billy fut calmé, vers Liam qui parlait à Axel Moriarty. Je voyais d'ici que les épaules de Liam étaient complètement tendues, lui donnant l'air encore plus large qu'il ne l'était déjà. Je trouvais ça bizarre que le garde du corps ne m'aie jamais parlé plus que ça du journaliste, parce qu'il avait vraiment l'air de le détester... Et pour que Liam déteste quelqu'un, fallait y aller...

Je ne pouvais pas entendre ce qu'il se disait. Il y avait trop de brouhaha dans tout ce bordel créé par la tempête The Lightening. Mais à un moment, Liam se tourna vers moi et me fit signe de faire dégager les ambulances, d'emmener Billy loin d'ici.

Je fis passer le message aux ambulancier, leur demandant s'il y avait moyen de dégager vers l’hôpital. Mais Billy sembla m'avoir entendu et réclama presque à grands cris son garde du corps.

-Il arrive, il va venir.

Je mis mes mains en porte-voix pour être sûr que Liam m'entende.

-Liam ! On s'en va!

Je me retournai ensuite vers Billy pour échanger un dernier mot avec lui.

-Je vais vous suivre avec l'Impala. Je vais vous escorter jusqu'à l'hôpital puis je reviendrai te voir, ok ? Je viens du Midwest, moi aussi, tu te rappelles, je l'empêcherai de vous avoir.

Ça avait bien marché la première fois, de parler du Midwest comme d'une personne à part entière, alors, je continuais. Et quand Liam nous rejoignit, je passai le flambeau au garde du corps.

-Il est toujours stressé, mais ça va... Je vais vous suivre avec la voiture... Ça va, toi ?

Parce que le garde du corps semblait presque aussi tendu que son protégé... Et je savais que concernant Liam, ce n'était pas le Midwest qui en était la cause, mais Axel Moriarty...

A moins que l'un soit également l'autre...

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Axel Moriarty
Axel Moriarty


Messages : 607
Date d'inscription : 23/01/2015
Age du personnage : 27
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: Chicago - Illinois
Je suis: un manipulateur
Song: Reckless Life - Guns N'Roses


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeMer 6 Jan - 19:32


Lose Your Illusion

           
ft. Liam Taylor, Billy Lighter & Abel Hudson


Liam était furax et je devais avouer que, malgré mon sourire, je n’étais pas sûr de pouvoir anticiper ce qu’allait dire ou faire le garde du corps de Lighter. Il pouvait très bien peter les plombs et me foutre une jetons et je n’avais pas vraiment envie qu’il en arrive là. Je devais essayer de flirter avec les limites de Liam sans jamais franchir le pas ce qui n’était pas simple. Il me détestait et je le détestais et j’étais quasi sûr qu’il allait tout faire pour que je ne puisse pas en voir plus de la détresse de son protéger qui était pourtant drôle à voir. Tout nous différenciait de notre classe sociale à notre caractère en passant par nos valeurs. Il était mon total opposé.

Il se planta devant moi et on se toisait du regard. Il mit en avant le magazine qui m’employait et me rappela de quoi ce dernier traitait. Liam savait peut-être lire mais il n’était pas journaliste et n’en avait pas les compétences. Il ne savait pas ce que c’était que de créer un bon article. Pour en créer un il fallait avoir toutes les données. Absolument toutes. Regarder un concert sans savoir les histoires qui se passent derrière faisait perdre une dimension importante à la critique dudit concert. Je devais donc tout savoir avant d’aller voir The Lightening à Saint-Louis. Il compara ce que j’étais en train de faire au travail des journalistes de L.A.People. Ceux-ci n’étaient pas là mais vu comment ils travaillent, eux, ça ne m’étonnait pas le moins du monde étant donné que les trois quart de ce qu’ils disaient étaient inventés. J’écoutais Liam avec un petit sourire en coin.

-Ne me dit pas comment faire mon job, Taylor. Reste à ta place, c’est là que tu es le mieux.

La joute verbale était loin d’être le fort du garde du corps de Billy. Il était bien trop gentil pour ça et puis il ne maniait pas les mots aussi bien que je pouvais le faire. Il m’attaquait sur l’éthique de mon travail et bien des gens avant lui l’avait fait dont certains de mes collègues chez G&P. Ça n’empêche que malgré les critiques de ceux-ci j’étais toujours dans les journalistes les mieux côté du magazine de musique.

Liam me fit bien comprendre que la fête était finie. Ce n’était pas très grave, j’en avais vu assez. Le petit numéro de Billy avec les infirmiers avait assouvis mon voyeurisme malsain.

-Je n’irai pas à l’hôpital, j’en ai vu bien assez.

Un sourire sadique s’afficha sur mon visage. C’était inutile d’aller à l’hôpital, le groupe sera bien trop protéger là-bas. Liam fit signe à l’autre roadie et ils embarquèrent le chanteur dans l’ambulance. Je regardais toujours le garde du corps droit dans les yeux.

-Il va être beau, le concert de Saint-Louis !

J’étais prêt à parier que ce sera un concert hors du commun. La tension que dégageais le chanteur était bien trop grand pour que le futur concert se passe comme il faut.

Le roadie rappela Liam et je souris de plus belle.

-Va falloir que tu y ailles.

Encore quelques échanges de regard et puis le garde du corps rejoignit son pauvre protégé sous mon regard avide. Je tournais ensuite les talons pour rejoindre ma voiture hors du périmètre. 

© Billy Lighter



I lead a reckless life and I don't need your advice ©️ Guns N'Roses
Revenir en haut Aller en bas
Liam Taylor
Liam Taylor


Messages : 146
Date d'inscription : 08/03/2015
Age du personnage : 34
Localisation : In deep Chaos


Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 7 Jan - 16:01


Lose Your Illusion

             
ft. Billy Lighter, Abel Hudson & Axel Moriarty


Non, décidément, rien n'allait entre moi et le journaliste de Guitar&Pen. Et c'était une affaire qui était loin d'être réglée et qui allait au-delà de The Lightening. C'était une guerre de classes, d'éthique, quasi politique. Il représentait les huiles, je représentais le peuple. Et j'étais loin de vouloir me laisser duper, comme la plupart d'entre nous, sans pour autant avoir les armes nécessaire pour mener ce combat à bien.

Je ne pouvais, en l’occurrence, que profiter de ma fonction de garde du corps pour éloigner Moriarty de Billy et l'empêcher d'arriver à ses fins. Pour le moment tout du moins. « Reste à ta place » disait le journaliste. Je ne souriais pas du tout, ça résumait tout ce que je n'aimais pas chez les gens comme Axel. Ils voulaient qu'on reste à notre place. Ils voulaient qu'on leur foute la paix, alors qu'eux nous suçaient jusqu'à la moelle, nous endormant à coups de mensonge.

Et j'étais à deux doigts de lui écraser mon poing sur la gueule quand Abel m'interpella, me signalant qu'il était grand temps d'y aller. Je mis une dernière fois Moriarty en garde. Si jamais je le croisait à l'hosto, j'allais le massacrer. Je n'allais plus pouvoir me retenir. Limite, j’appréciais encore bien plus un journaliste comme Amon Sørensen. C'était pas un putain de voyeur, lui, au moins. Et s'il avait besoin de quelque chose, et ben il créait son article de toute pièce et il suffisait de démentir...

Heureusement pour lui, le journaliste affirma qu'il ne viendrait pas à l'hopital. A croire qu'il avait ce qu'il lui fallait, mais je ne comprenait toujours pas à quoi ça allait lui servir et j'étais de plus en plus persuadé qu'il y avait un truc malsain dans le comportement de Moriarty... Et que le fait d'être journaliste n'était qu'un prétexte pour le camoufler.

-T'as intérêt. Sinon, tu seras pas venu pour rien.

De basses menaces, ouais, sorry... Mais au point où j'en étais, réfléchir était devenu secondaire. Et même malgré ça, je n'avais pas encore été violent envers le journaliste.

J'allais aller rejoindre Abel quand Moriarty fit un dernier commentaire... Je fronçai les sourcils et souris en même temps. Sans savoir si je devait être perplexe ou sûr de moi.

-Ne sous-estime pas The Lightening, Moriarty.

C'était souvent quand The Lightening était au plus bas qu'ils faisaient leurs meilleures chansons ou leurs meilleurs concerts. Même si je ne savais pas QUAND aurait lieu le prochain concert. Car la question était toujours : quand ?

Je quittai Moriarty pour aller m'occuper de Billy avec Abel... Et les derniers mots du journalistes me restaient en tête.

Et puis... Moi-même, je n'étais pas sûr de ce que j'avançais. Pas au niveau de ce que The Lightening pouvait produire, mais plutôt dans le sens où les choses iraient... Etait-ce leur talent et leur capacité à donner le meilleur d'eux-mêmes que Moriarty devait ne pas sous-estimer ? Ou leur tendance à l'auto-destruction ?

Quand j'arrivai à hauteur d'Abel, mon regard était perdu dans le vide comme pouvait l'être celui de Billy au milieu de ce foutu Midwest. Et Abel me demanda si ça allait alors que j'écoutais vaguement comment il voyait le déroulement de la suite.

-Je ne sais pas.

Je regardai le roadie dans les yeux. Une forme de stress se lisait dans mon regard.

-Foutu Midwest.

© Billy Lighter












LIAM


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]   Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Lose Your Illusion [PV Billy/Abel/Axel][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Tournée The Lightening/Roadtramp 1981/1982-