AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-17%
Le deal à ne pas rater :
TOSHIBA 43UA3A63DG TV 4K UHD – 43″
305.99 € 369.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Abel Hudson
Abel Hudson


Messages : 449
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeMar 16 Fév - 19:25


Roadtramp Live In St-Louis

Libre !


Delfino fit péter les feux d'artifice et j'ouvris des yeux admiratif devant le résultat. Mais ce magnifique spectacle était toute une combinaison de choses ! Ok, les feux d'artifices étaient grandioses, et puis c'était nous qui les avions placés. Mais le groupe sublimait encore tout ça ! Ils étaient non seulement en harmonie avec leur musique, ils communiquaient avec leur public, par mots ou par gestes, par regards et sourires, mais en plus, Cort avait réagit de façon magistrale à l'explosion, me donnant des frissons.

Delfino me rejoignit et me rendit mon briquet alors que mon regard était toujours fixé sur le groupe, jusqu'à ce que la magie du moment diminue un peu en intensité pour que le groupe fasse une petite pause jouette avec leur public.

Alors, j'avais reporté mon attention sur mon ami et lui demandai de partager son avis, non seulement sur le concert, mais aussi sur le résultat du boulot de roadie qu'il avait effectué aujourd'hui avec tout son cœur. Et il répondit qu'il adorait ça ! Je l'aurais su, de toute façon, même si je ne lui avais pas posé la question. En effet, ses yeux pétillaient comme ceux d'un gosse heureux. Ce qu'à mon avis, Delf avait rarement été, quoi que, je me gourais peut-être. Après tout, il semblait aimer encore aujourd'hui énormément sa défunte mère. Donc, il devait y a voir eu du bon dans ce qu'il avait vécu jusque-là. J'avais peut-être un peu trop tendance à imaginer sa vie un peu trop merdique... Mais après tout, je n'y connaissais rien, à la vie des immigrés mexicains chez nous...

Delf me dit qu'il allait réfléchir à ma proposition. Je savais que je pourrais, si je le voulais vraiment, lui trouver une place chez MTI. Il ajouta que ce serait tout de même dur pour lui de quitter le Dizzy, ce que je pouvais comprendre...

-Ok... Réfléchis-y. Garde ça comme un joker dans ta manche si jamais y a un coup dur... Enfin... Plus dur que le reste.

On savait jamais. Valait mieux avoir plusieurs options, plusieurs portes de sorties.

Mais c'était pas tout ça, on avait encore du boulot ! D'ailleurs, Delfino semblait plus qu'impatient, ce qui me fit marrer.

-Ok ! Ok ! On y va! Suis-moi!

La musique avait repris après la petite pause boisson de Roadtramp. Je me demandais sincèrement comment ils tenaient le coup et comment ils faisaient pour ne pas faire de fausse note ou se gourer dans les paroles. Mon dieu ! Je pensais bien ne jamais les avoir vu sobre... Contrairement à Daniele Ricci qui semblait ne boire jamais d'alcool... Enfin, plus maintenant, parce que je me rappelais l'avoir déjà croisé à d'autres concerts et putain, c'était une vraie purge à l'époque.

Je grimpai à une sorte de mezzanine temporaire en métal, du genre de celle où Delf avait grimpé l'échelle juste avant pour allumer la mèche, mais en plus large. Un tas de spots y étaient accrochés, mais c'était fait pour tenir vachement bien le coup.

Entre temps, d'autres roadies qui faisaient le même boulot que nous avaient fait péter des feux d'artifices plus softs que les premiers mais beaucoup plus esthétiques durant la chanson précédente que Cort avait dédié à son public féminin.

Une fois arrivé en haut, on avait une vue imprenable sur le groupe en dessous de nous, mais aussi sur le public qui faisait aller leurs cheveux dans tous les sens. J'en connaissais qui allaient avoir des migraines à force d'avoir fait du headbang, demain matin...

Mon attention fut attirée par le public qui, du côté gauche de la scène, commençait à s'exciter plus que la normale. Et je donnai un coup de coude à Delfino, pointant ensuite du doigt Daniele Ricci qui se payait un petit bain de foule en plein concert de ses poulains.

Mais la réaction du groupe ne se fit pas attendre ! Eddy Cort fit quelques signes à ses potes qui démarrèrent la chanson suivant par un magnifique solo de basse. Il descendis ensuite du côté opposé de la scène, soit de l'autre côté par rapport à celui que Ricci avait pris. Et aucun doute ! Même The Best ne faisait désormais plus le poids face à Roadtramp.

Je rigolai devant ce spectacle puis regardai Delfino.

-Ahah ! Génial!

Cort serrait des mains et tout, vraiment sympa et vraiment pas la grosse tête, le mec ! Il prenait son temps ! Et en plus, il en profitait pour mettre le bassiste au devant de la scène !

Entre temps, Daniele, qui avait beaucoup moins pris son temps, s'était arrêté à un endroit où deux personnes avaient passé la barrière... Un gars et une fille. Et il y avait un steward. Je fronçai les sourcil, mais sourit en me rendant compte qu'il n'y avait pas vraiment de problème.

Je posai alors une question destinée à moi-même comme au latino, sur un ton amusé.

-Mais qu'est-ce qu'il trafique encore?

Il n'y aurait eu que la fille, je ne me serait pas vraiment posé de question... Mais qu'est-ce que ce gars avait de particulier qui pouvait intéresser le manager italien au point de lui donner le privilège de passer Sainte Nadar ?

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 374
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeVen 19 Fév - 16:27


Roadtramp live in St-Louis

Libre


J’étais face à une proposition qui était vraiment intéressante. Rejoindre les roadies de MTI pour vivre chaque tournée comme le jour d’aujourd’hui, c’était comme un rêve. Ici, je me sentais utile et j’apprenais beaucoup de chose. J’avais même réussi, en l’espace d’une journée, à oublier mes problèmes. Tout ça grâce à Abel et à un coup de pouce bienvenu de Daniele Ricci. Sans ces deux-là, je ne serais pas ici à admirer Roadtramp et les effets spéciaux qu’on avait installé pour le show. Ma mère serait fière de moi, si elle voyait ce que j’avais fait rien qu’aujourd’hui.

Seulement, rejoindre la tournée comme roadie c’était délaisser le Dizzy Warhol. Je devais beaucoup à ce bar et à son patron. C’était eux qui m’avait permis de changer de vie. Car sans ce travaille je serais toujours dans la rue à vendre de la drogue et à survivre au sein du gang qui m’avait vu grandir. Ce n’était facile de choisir et Abel comprenait. Il disait de garder ça comme joker au cas où.

-T’en fait pas. Je le garde dans un coin de ma tête. Une proposition pareille ça ne s’oublie pas.

J’allais vraiment considérer la chose. Si jamais cela me permettait de pouvoir fuir définitivement mes anciens démons, j’allais sauter sur l’occasion sans hésiter.

Mais avant tout ça, il fallait qu’on termine le travail qu’on avait à faire aujourd’hui. On avait encore des choses à montrer au public de Roadtramp et au groupe, lui-même. J’étais impatient de pouvoir le leur montrer. Abel rigolait. Je jetai un coup d’œil à Roadtramp qui en avait fini avec leur petite pause bière. C’était quand même la grande classe d’être rockstar !

Je suivis Abel qui grimpait un peu plus haut sur la structure. D’ici on voyait bien le public et le groupe. On surplombait tout et c’était impressionnant. Je regardais avec de grands yeux le public s’amuser sur les musiques du groupe. Abel attira mon attention sur une partie du public qui était un peu plus agité que les autres. La raison : Daniele Ricci était descendu de la scène et se prenait un petit bain de foule. Ce type n’en ratait pas une pour se faire remarquer. J’en rigolais.

-Il s’emmerde pas Ricci !

Plus loin, je remarquais qu’Eddy Cort avait pris exemple sur son manager et se prenait lui aussi un bain de foule. Il récoltait une ovation encore plus grande que l’Italien. Normal, c’était Roadtramp les stars, ce soir. Leurs fans étaient totalement dévoués à leur cause. Nous on voyait tout et on était témoin de tout.

Je suivais des yeux Eddy puis Daniele. J’avais remarqué, tout comme Abel, que deux personnes avaient eu l’autorisation de passer de l’autre côté des barrières. Ricci s’approchait d’eux. Mon ami se demandait bien ce que c’était tout ce trafic.

-Aucune idée…

Ricci semblait connaitre ces deux personnes parce qu’il commençait à parler avec. En même temps, un mec comme Ricci devait connaitre un tas de personnes différentes. Il aurait facile de démarrer un immense gang s’il le voulait avec toutes ses relations. J’observais la scène.

-Peut-être des potes à lui. Il doit avoir des milliers de potes, ce type…

Je plissais les yeux pour voir mieux mais c’était pas facile, d’ici, de voir les expressions des trois personnes.

-En tout cas, Eddy vole la vedette à son manager.

Je pointais du doigt le chanteur de Roadtramp qui faisait crier la foule de joie et d’excitation.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeSam 20 Fév - 16:44


Roadtramp Live In St-Louis

Libre !


Pendant que notre ami bassiste s'éclatait, nous offrant une longue impro qu'il rêvait de faire depuis le début de la tournée, j'avais tout le temps de jouer et d'aller à la rencontre de notre public ! C'était tous des choses dont on avait envie depuis le départ, mais qu'on n'avait jamais eu l'occasion de faire étant donné que nos concerts étaient beaucoup trop court et que nous devions profiter de ce court laps de temps pour faire connaître aux gens un maximum de nos chansons.

Les gens qui étaient venus nous voir étaient super sympas ! Certains étaient de vraies armoires à glace mais sur le petit trajets que je fis le long du premier rang, à défaut de pouvoir aller plus loin m'enfoncer dans la foule, j'en avais vu plusieurs faire passer devant eux des personnes plus petites ou des adolescents moins forts. Pas tous, évidemment, certains étant dans un état d'ébriété aussi avancé que le mien étaient plus excités et ne faisaient plus attention à grand chose, mais bon. Il y avait quand même une excellente ambiance générale !

J'arrivai bientôt à hauteur de Daniele alors que le public s'était mis à frapper dans les mains au rythme de la basse. Notre manager avait fait passé le super petit couple que j'avais repéré depuis le début du concert et qui semblaient apprécier le spectacle depuis le début ! En même temps, j'aurais eu du mal de les rater tant les cheveux de la fille faisaient concurrence à nos effets pyrotechniques !

J'arrivai par derrière notre manager, qui semblait connaître ces deux personnes, et plaquait mes deux mains sur chacune de ses épaules avant de lui hurler dans l'oreille avec mon haleine qui devait sentir la bière à plein nez !

-METAL UP YOUR ASS, DANY!!!!

J'étais trop plein pour me rendre compte de la tension qu'il y avait entre le manager italien et le gars brun (et aussi vaguement roux, je crois, mais avec les spots, c'était pas évident à voir) qu'il avait fait passé de l'autre côté de la barrière. Et puis, ça m'aurait semblé extrêmement illogique que Daniele fasse passer un de ses ennemis de l'autre côté...

Soit, je désignai la fille, un grand sourire aux lèvres :

-T'as un super look ! Génial ! Merci d'être venus ! Vous faite un super beau couple!

Je frappai amicalement, bien qu'un peu fort à cause de l'excitation du concert, sur l'épaule de Daniele... J'allais le laisser avec ses deux amis, de toute façon, j'en avais des centaines qui attendaient que je remonte sur scène à la fin du solo pour entamer la chanson suivante.

Mais avant...

Je m'étais éloigné un peu de Daniele et ses potes, continuant à serrer des mains, à répondre à des cris de guerre vikings, et à déconner avec les gens. Jusqu'à ce que je décide d'escalader une barrière Nadar, stressant d'un coup un des steward qui vint me soutenir et m'aider pour ne pas que je me plante. Une fois en équilibre instable au sommet de la barrière, toujours soutenu par le pauvre steward qui devait se demander quand j'allais en avoir terminé avec mes conneries, j'étendis les bras et fis signe au public de se préparer avant de me laisser tomber dedans !

Et en avant pour une petite séance de Crowd-surfing ! Sauf que... j'avais aucune idée de comment j'allais revenir, ce que je réalisai alors que le public m'avait entraîné pas mal loin.

-Hey ! Hey ! Les gars ! Retour ! Retour ! Vers la scène!

J'avais dit ça en rigolant, pris d'un fou rire dû à l'alcool et l'excitation, mais le public fini par comprendre ce que je voulais. Je me rapprochai petit à petit de l'avant de la foule jusqu'à ce que deux stewards m'attrapent et me remettent sur mes pieds. Après quoi, j'étais vite remonté sur scène et avait entamé la chanson proprement dite !

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeDim 21 Fév - 15:40





Roadtramp Live in St-Louis




J'avais proposé à Jake de donner une critique sur son émission en expliquant que je resterai honnête. Mentir, très peu pour moi ! Je préférai le prévenir, on ne sait jamais. Heureusement, il n'aime pas les menteurs, c'est un point commun mon cher Jake. Je lui adressais un sourire. J'avais hâte d'être de retour à Los Angeles pour écouter son émission radio.

On avait continuer de bavarder un peu et j'avais évoqué mon but final dans la vie. Je ferai tout pour y arriver et qui sait, peut-être que ce charmant journaliste pourra m'y aider ou faire partie de ce projet. Il me proposa d'en reparler autour d'un verre. C'était certain, il fallait que l'on se revoit.


- Ca marche ! On en rediscutera tranquillement, c'est vrai que là ce n'est pas évident.

Mon attention revenait sur le concert, c'était géant ! Un steward arriva. Je me demandais bien ce que l'on avait fait, mais on était invité à passer par dessus les barrières. Le journaliste m'aida à passer par dessus les barrières. J'étais vraiment insouciante et pour moi, c'était juste une occasion de vivre ce concert dans le fun et différemment. Une fois que l'on fit tous les deux sortis de la foule, on suivit le steward qui nous annonça que c'était un cadeau de Daniele finalement. Alors que je l'avais plutôt bien pris, mais je ne connaissais pas encore Daniele véritablement alors ça me faisait rien, j'étais dans l'euphorie du concert, ce ne fut pas le cas de Jake …

Le manager arriva alors à notre hauteur et je sentis la tension entre les deux hommes à ce moment précis. Les regards étaient intenses et Jake ne souriait pas du tout, contrairement à Ricci. Il m'adressa un clin d'oeil. Au vu de ce qu'il s'est passé hier … Strictement professionnel !


- Salut Daniele ! Oui le monde est petit, une très bonne compagnie !  

Je regardais Jake qui n'accordait aucun mots mais plutôt des regards très froid. J'en avais limite des frissons. Ricci voulait savoir ce que l'on en pensait de son petit groupe. Je regardais le chanteur qui était en train de revenir vers la scène puis mes yeux revinrent sur Daniele.

- Ils ont la fouge de la jeunesse c'est vraiment bien. J'ai apprécié l'hommage au groupe de mon frère aussi. Les effets c'était dément, on voit qu'il y a du budget ! C'est pas ce que j'écoute tout le temps mais ils sont intéressants, ils communiquent leur passion très facilement. J'aime beaucoup !

J'étais honnête mais brève, je n'allais pas lui faire un article de presse à l'oral non plus. Cela permettait d'avoir un premier avis. Pour une fois j'étais vraiment dans l'optique d'une journaliste, pas de compliments pour le manager car ce soir, tout le mérite revenait au groupe de métal à mon avis. J'avais terminé et je laissais la suite de la discussion aux deux hommes. J'en profitais pour saluer le chanteur quand il passa près de nous, affichant un large sourire. je ne savais pas trop quoi dire à sa remarque. Je ne connaissais que Jake depuis quelques minutes et il avait pas l'air de véritablement écouter.

- Bah merci ! T'es cool aussi !

Il était parti à présent, porté par la foule, en train de visiter la salle d'un autre angle. Il réclamait de revenir sur scène. Le public avait l'air de bien aimer l'avoir avec lui, mais ils le rendirent finalement à la scène sans perdre leur enthousiasme. Je me rendais compte que j'étais en train d'oublier complètement la présence de Daniele et de Jake, lancés dans un combat de regards, pour me retrouver dans l'euphorie du concert. Je pense que je n'allais pas tarder à remarquer de nouveau la présence des deux hommes.

Revenir en haut Aller en bas
Jacob Snyder
Jacob Snyder


Messages : 329
Date d'inscription : 23/09/2015
Age du personnage : 38

Who Am I?
Birth place: Buchenwald - Deutschland
Je suis: réservé.
Song: Goodbye - The Army


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeLun 22 Fév - 17:56


Roadtramp Live In St-Louis

Libre !


Bon... Jusque-là, je ne faisais qu'y gagner à être venu à ce concert. Déjà, c'était un spectacle génial. Deuxièmement, j'avais fait la connaissance d'une jeune journaliste vraiment sympathique et enfin, elle avait accepté qu'on se revoit pour parler boulot, avenir et qui sait quoi encore...

Tout allait donc plutôt bien jusqu'à ce que ce Steward débarque et nous propose de passer de l'autre côté de la barrière, me mettant directement sur la défensive. Les journaliste pouvaient soit aller dans une partie bien placée pour prendre des photos et voir le concert, soit aller, comme nous l'avions fait Evy et moi, dans la fosse avec les gens lambdas... D'habitude, j'aurais dit que ça revenait à choisir entre la peste et le choléra parce que je n'aimais pas les gens et je n'aimais pas la foule. Mais le public de Roadtramp, ce soir, était vraiment agréable.

Du coup, cette histoire de « passer la barrière » me disait qu'il y avait une couille quelque part. Et je n'eus pas longtemps à attendre pour en avoir la confirmation. En effet, le manager de Roadtramp ne tarda pas à se montrer, déchaînant la foule sur son passage. Ce n'était qu'un manager, merde... Ce mec n'avait qu'un seul talent : le management, et encore...

L'Italien nous salua en affirma qu'il n'y avait aucune arnaque et en mettant en avant sa générosité sans borne. La bonne blague...

-J'étais au premier rang, c'était pas assez près, pour vous ?

Mon ton était aussi froid que mon regard, mais ça ne semblait refroidir ni Daniele, ni Evy. Le manager fit un clin d’œil à la rouquine, ce qui eu le don de m'exaspérer. J'étais là avant, mec.

Heu... peut-être pas, en fait, parce qu'à les écouter, ce n'était pas la première fois qu'ils se rencontraient. Le fantôme d'un sourire parut sur mes lèvres quand elle affirma être en bonne compagnie, mais c'était tout ce que je pouvais offrir en étant en présence de Daniele Ricci.

Le public s'excita encore et je me retournai, souriant un peu plus franchement en constatant qu'eux ne s'y trompaient tout de même pas, faisant une ovation bien plus grande au chanteur et guitariste de Roadtramp qu'ils ne l'avaient fait pour l'Italien.

Le manager demanda ce qu'on pensait de Roadtramp et la demi-sœur de Billy Lighter répondit avec enthousiasme. Je me retournai vers Daniele et mon sourire disparu à nouveau.

-Tout le mérite revient à Roadtramp. Le public ne s'y trompe pas.

Et Eddy Cort eut vite fait de nous rejoindre, plein, mais heureux, avec un contact facile et sincère. Et, à lui, je lui offris un vrai sourire, sentant ma mâchoire craquer dans le mouvement. Fallait absolument que j'apprenne à me détendre. Ma nervosité et cette haine constante allaient finir par me tuer.

Cort affirma qu'on faisait un super beau couple, mais je n'eus pas le temps de répliquer que le chanteur était déjà reparti à la rencontre de son public. Je ne savais pas comment le jeune homme arrivait à faire ça. A prendre cette masse telle qu'elle venait, sans chercher à y faire le tri. Parce que le public était certes agréable, mais tout le monde n'était certainement pas bon à prendre.

Mon attention se reporta alors toute entière vers le manager, faisant complètement abstraction du jeune chevelu qui avait décidé de s'offrir une partie de Crowd-Surfing au grand bonheur de la foule.

-Je ne profiterai pas de la position d'un autre. Je n'ai pas besoin de votre charité. Il n'y a qu'une seule chose sur laquelle nous sommes d'accord, Ricci... Nous ne sommes pas du même monde.

Je portai alors mon attention sur Evy frottant ma mâchoire, juste à côté de l'oreille.

-Si tu me cherches, je séjourne dans le même hôtel que les groupes. La réception te renseignera.

J'aurais pu lui donner le numéro de la chambre que j'occupais, mais je n'avais aucune envie de donner cette information à Ricci. Je m'en méfiait beaucoup trop.

Je tournai les talons et escaladai la barrière Nadar pour repasser de l'autre côté. Les gens s'écartèrent et je m'enfonçai un peu plus dans la foule, laissant le premier rang aux fans, sortant du champ de vision du manager.

©️ Billy Lighter




Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 3189805340


You're a drop in the rain, Just a number not a name… ©️ Scorpions
Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeMar 23 Fév - 23:27


Roadtramp Live In St-Louis

Libre


Ah que j’adorais le coup que je venais de faire. Jake croyait pouvoir éviter le grand Daniele Ricci pendant cette tournée et bien c’était raté. Il me devait cet honneur que je lui faisais de passer les barrières nadar que beaucoup de gens ici rêverait de passer. J’avais choisi Jake et Evelyn pour une seule raison : montrer à la gamine que je pouvais faire ce que je veux et montrer à Jake que… Je pouvais faire tout ce que je veux. J’étais le maitre ici.

Ça avait pas plus à Jake et c’était un peu le but, en soi. La première réaction ne s’était pas fait attendre. Ni la deuxième.

-Ici, c’est encore mieux. C’est une place plus que V.I.P., dis-je avec un sourire en coin.

Evelyn était plus chaleureuse et c’était pas pour me déplaire. Cette gamine était intelligente et dangereuse. Il valait mieux l’avoir dans son camp… Jake n’avait semble-t-il, pas encore réussi à ce qu’elle me déteste, c’était déjà ça.

Le public s’extasiait devant le petit Cort qui passait devant eux. Je n’accordais aucune attention à mon poulain qui m’avait un peu piquer la vedette l’espace de quelques minutes. D’ailleurs, j’avais bien l’impression que ça faisait marrer Jake. Rira bien qui rira le dernier.

Je voulais recueillir leurs avis sur mon groupe. Histoire de flatter un peu mon ego. La critique constructive – et positive – de Fallen m’avait fait sourire un peu plus. Elle avait raison sur toute la ligne.

-Clair que le budget ne manque pas et c’est vrai qu’ils ont un talent certain, dis-je très satisfait.

Beaucoup moins après la réflexion de Jake qui, encore une fois, mettait en avant le groupe et non le recruteur et manager que j’étais – et j’étais le meilleur.

-C’est vrai que le public a raison. Je suis content qu’ils puissent les entendre ce soir. Ce qui n’aurait pas été le cas si personne ne les avais sortir de L.A., dis-je sans aucune subtilité.

La petit bataille entre Jake et moi trouva une mi-temps à cause de Cort. Il était venu par derrière moi me faisant sursauter. Putain ! Il avait crié dans mon oreille me faisant froncer les sourcils. Putain !

-Je t’entends, dis-je en essayant de me dégager – en vain ! - un peu de lui, l’odeur d’alcool me donnant envie de prendre un whisky.

Il avait commencé à parler à Evelyn, à remercier les deux journalistes – que ce naïf de Cort croyait en couple – et me frappa sur l’épaule. Putain ! La gamine, toujours aussi enthousiaste, renvoya le compliment à Cort.

Puis, il s’était barré pour aller savourer le contact avec le public… Jusqu’à faire du crowd-surfing. Putain ! Il est cinglé. Je désapprouvais un peu de la tête devant ce spectacle. S’il se plantait, vive les dégâts. Pourquoi les rockeurs ne pensaient jamais aux putains de dégâts ?

-Cinglé, marmonnais-je entre mes dents.

L’attention de Jake s’était remise sur moi. Il avait refusé ma charité. J’avais essayé de paraitre un peu déçu mais j’étais bien content qu’il montre ce visage-là à la gamine auquel il proposa de se voir plutôt à l’hôtel. Il avait repassé les barrières nadar pour disparaitre dans la foule. Du grand Jake !

-Toujours aussi sympathique, celui-là. Pourtant, j’essaye de faire des efforts, dis-je en cachant magnifiquement bien mon sourire satisfait par une petite moue déçu doublé d’un regard innocent.

J’avais libéré la gamine de l’emprise de Jake et je n’en étais pas moins satisfait.

-Tu veux partager mon point de mire sur le bord de la scène avec moi, gamine ?, dis-je en lui faisant un clin d’œil. C’est encore mieux qu’ici.

J’aimais partager mon petit point de mire avec des gens intéressant et Evelyn était une fille intéressante. Puis, ça fera chier Jake – ce qui était peut-être bien le but finale, en fait.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Abel Hudson
Abel Hudson


Messages : 449
Date d'inscription : 26/09/2013
Age du personnage : 29
Localisation : Los Angeles

Who Am I?
Birth place: Kansas City, Kansas
Je suis: débrouillard, serviable, amusant
Song: Carry On My Wayward Son - Kansas


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeSam 27 Fév - 18:48


Roadtramp Live In St-Louis

Libre !


Je souris à Delfino qui disait avoir passé une journée extraordinaire. C'était déjà un très bon point et le plaisir était partagé. J'espérais avoir transmis un peu de ma passion à mon ami et lui laissait la porte ouverte pour un éventuel engagement dans l'avenir. Même si, théoriquement, je n'avais pas vraiment de prise là-dessus, je pensais pouvoir savoir qui je devais aller voir pour forcer un peu les choses si jamais, un jour, Delf décidait de quitter le Dizzy Warhol pour une nouvelle vie.

Impatient de continuer à bosser, ou plus exactement, à s'amuser et à donner un petit plus au spectacle que donnait Roadtramp, on était montés sur une plate-forme d'où on avait une vue imprenable sur tout ce qui se passait, y compris le petit trafic bizarre de Daniele Ricci en dessous de nous, entre la scène et le premier rang. Et c'était avec un air amusé que j'avais constaté qu'Eddy Cort faisait déjà plus d'effet à son public que son manager. Ce qui n'était pas rien quand on parlait de Daniele Ricci. Ça aurait été Lenny que ça aurait été une toute autre histoire...

Delfino, vers lequel je me penchai pour pouvoir entendre ce qu'il disait, émit l'hypothèse que les deux personnes qui avaient passé la barrière était des potes à lui. Fronçant les sourcils comme pour mieux voir, je fis une moue sceptique. Si la fille avait l'air enthousiaste, le langage non verbal du gars qui l'accompagnait ne transpirait pas le même sentiment.

-Je parierais pas là-dessus, Delf... Ricci n'a pas que des fans...

Preuve en était cette histoire de villa qui avait fait les choux gras parmi les roadies quand c'était paru dans L.A. People. Mais mon sourire revint vite quand Delfino verbalisa ma pensée quant à la notoriété toujours grandissante de Cort.

-Allez, vient, on pas pas que ça à foutre ! Si il se passe quelque chose entre Daniele et ce mec-là, tu peux être sûr qu'on le lira dans L.A. People!

J'avais dit ça en rigolant, mais en même temps, ce n'était pas dit que ce soit totalement une plaisanterie. Il m'avait bien semblé avoir aperçu vaguement Amon Sørensen à l'hôtel, mais sans certitude...

je me dirigeai vers les prochains feux d'artifices à allumer quand je désignai brusquement à Delfino Eddy Cort s'amusant à surfer sur son public ! Ce mec était génial ! En tout cas, il avait le don de mettre l'ambiance. Et quand il revint sur scène,  et qu'il entama la chanson, je mis à nouveau le feu aux poudres, bouchant mes oreilles en tirant la langue à Delf. Chacun son tour !

Le concert continua et Roadtramp enchaîna les chanson pendant encore un bon moment sans qu'on ne sente le temps passer. Delfino et moi, on passait d'un point à un autre, respectant le timing à la lettre tout en s'adaptant aux petites surprises qui réservaient Roadtramp !

Mais au final,ce fut un spectacle magnifique ! Un des meilleurs concert que j'aie vu, autant techniquement qu'émotionnellement grâce au contact inédit de Roadtramp avec leur public.

Pour le dernier feux d'artifice, à la fin de leur chanson la plus connue, Seek'n'Destroy, on était 6 roadies alignés à égale distance tout le long de la scène sur la plate-forme du haut, y compris le petit latino et moi. Et au niveau du sol, 6 autres roadies étaient disposés en quinconce par rapport à nous.

Et ce fut un mur de feu qui éclata, venant du haut et du bas pour se rejoindre, comme si le groupe lui-même prenait feu, terminant le concert en apothéose !

Je n'en revenais pas encore de ce qu'on venait de faire, d'abattre comme boulot tous ensemble, quand je me rapprochai de Delfino après que tout ce soit éteint et que le groupe ait salué le public à plusieurs reprises. Les adieux, même temporaires puisqu'ils avaient encore tout le reste de la tournée pour jouer, furent funs et difficiles pour le groupe. C'était extrêmement beau à voir !

Je m'appuyai sur les épaules de Delfino.

-Beau boulot, mon pote!

Je me tournai vers lui et souris.

-Vient avec moi, c'est l'heure de la troisième mi-temps!

Je guidai Delfino vers la partie des coulisses où la fête allait continuer jusqu'au bout de la nuit. Ce serait l'occasion pour mon ami de faire de nouvelles connaissances et de se détendre, le tout en buvant quelques bières.

Une fois arrivé et ayant chacun une bouteille en main, je la fis s'entrechoquer avec celle de mon ami.

-A la tournée ! Soyons comme The Lightening, Delfino. Jouons à tromper la mort.

Référence à celle-ci qui lui courait après. Mais cette nuit, après ce qu'on venait d'accomplir, j'avais l'impression que rien ne pourrait nous arrêter.

© Billy Lighter












Abel
Revenir en haut Aller en bas
Delfino Alvarez
Delfino Alvarez


Messages : 374
Date d'inscription : 28/10/2013
Age du personnage : 35

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: oppurtuniste et un sacré emmerdeur
Song: David Bowie-Ashes To Ashes


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeDim 28 Fév - 18:07


Roadtramp live in St-Louis

Libre


Deux personnes avaient passés les barrières pour rejoindre Daniele Ricci. Du haut de notre plateforme, on avait pu voir ce mouvement. Pour moi, ils en avaient de la chance ces deux-là, ils ont le privilège de pouvoir voir le concert de plus près et en compagnie de quelqu’un comme Ricci. C’était sûrement des amis du manager, ça serait compréhensible mais Abel n’était pas vraiment sûr de ça car, selon lui, Ricci n’avait pas que des fans. J’étais étonné et en même temps ça semblait logique. Dans la position où était Ricci c’était sûr que certains devait être jaloux ou ne pas être d’accord avec sa manière de faire mais il semblait être une type bien et il avait un certain charisme qui ne laissait indifférent personne.

-C’est dingue… Ça a l’air d’être un type bien pourtant.

C’était en partie grâce à lui que j’étais ici sur cette plateforme avec Abel. Peu de gens auraient laissé un latino comme moi participé autant aux travails de roadie alors que je n’avais aucune compétence en la matière. Ricci m’avait donné accès à ce monde. Je regardais un peu mieux les deux personnes et c’est vrai que le gars ne semblait pas tout à fait à l’aise mais ça ne voulait pas dire que c’était Ricci la cause de ça…

Ricci avait fait crier la foule mais ce n’était rien comparé à l’excitation des fans de Roadtramp quand Eddy Cort était descendu de la scène pour prendre un bain de foule. C’était très beau à voir un public aussi content et heureux de voir son idole de tout près. Abel partageais mon sentiment, il me le faisait savoir par un sourire.

On saurait plus tard ce qui se passait en bas. Il fallait qu’on passe à la suite des festivités et, comme le disait Abel, s’il se passait quelque chose on le lire dans la presse people. J’avais rigolé tellement c’était vrai. L.A.People savait tellement tout sur tout que je me demandais s’ils n’avaient pas des espions de la CIA pour les aider dans leur travail.

-Ça c’est sûr ! Allons-y !

J’étais impatient de passer à la suite. On avait encore des trucs à faire péter et j’étais pressé de voir les réactions du groupe et du public à tout ce qu’on avait prévu. Je suis Abel sans rater le joli crowd-surfing d’Eddy.

-C’est l’ambiance en bas !

Ma mine réjouie représentait bien ce que cette jolie image représentait pour moi. Eddy Cort aimait son public et celui-ci le lui rendait bien. La musique avait repris quand le chanteur était remonté sur la scène et Abel mis le feu aux poudres sans me prévenir. J’avais simulé une mine outrée et il avait tiré la langue. On s’amusait comme des gosses. Une deuxième volée d’artifices illumina la scène.

Le concert avait continué. Roadtramp nous montrait tout son potentiel à travers des chansons déjà connue par les fans et des nouvelles qui promettaient un premier album génial. Abel et moi, on faisait le boulot en étant bien dans les temps malgré quelques accros et surprises auxquels on s’est bien adapté. Ce métier était vraiment le plus beau du monde !

Le bouquet final a eu lieu lors de la dernière chanson. C’était celle qui figurait sur leur single sorti un peu avant la tournée. Pour ce super fau d’artifice on a dû se mettre à 12 et mettre le feu, en même temps, à nos feux d’artifice. Ça formait un mur de feu énorme qui émerveilla le public. C’était plus qu’un concert, c’était un vrai spectacle sons et lumières.

Le concert terminé, Abel s’approcha de moi. En bas, Roadtramp disait au revoir à son public ce qui était émouvant. J’affichai un sourire de petit gosse qui venait de vivre le meilleur jour de sa vie. J’étais fatigué par le travail fourni mais heureux. Abel avait apprécié ce que j’avais fait.

-Merci !

Il me proposa une troisième mi-temps que je ne pouvais absolument pas décliner. Il fallait bien fêter ça !

-J’te suis !

On se dirigea vers les coulisses avec les autres roadies. Les bouteilles distribuées, on porta un toast à la tournée. La dernière phrase d’Abel me faisait sourire, d’un sourire plein de confiance.

-On l’aura !


Cette journée m’avait fait reprendre espoir. Je savais maintenant que j’avais des gens autour de moi qui m’aideront à me sortir du trou où mes origines m’avaient fait tomber avant même que j’ai l’âge de m’en rendre compte.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Eddy Cort
Eddy Cort


Messages : 2227
Date d'inscription : 24/09/2013
Age du personnage : 23
Localisation : L.A.

Who Am I?
Birth place: L.A.
Je suis: un déconneur colérique
Song: SEEK & DESTROOOOOY


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeLun 29 Fév - 16:14


Roadtramp Live In St-Louis

Libre !


Dans mon petit monde, tout allait vraiment bien ! Je m'amusais comme un malade et il semblait qu'il en allait de même pour notre public ! Y compris Daniele qui avait retrouvé un couple d'amis à lui dans le public... A moins qu'il ait juste des vues sur la jeune femme rousse, que je n'avais même pas reconnue comme étant la demi-sœur de Billy Lighter tellement j'étais bourré et pris par le concert. Si j'avais réalisé que c'était la journaliste de L.A. People, j'aurais peut-être fait le lien entre le cadeau que lui faisait Ricci et un bon point pour lui dans la presse... Et par extension, pour nous.

Je m'étais bien marré à faire du crowd-surfing ! C'était la première fois que j'en faisais parce qu'au Stryge Bar, où la scène n'était pas surélevée par rapport au public, c'était tout bonnement impossible ! Et j'avais vraiment aimer cette sensation de perte de contrôle totale. Ça s'apparentait un peu aux effets de l'alcool sans être totalement la même chose...

On avait ensuite enchaîné les chansons jusqu'à la fin, nous émerveillant autant devant les effets pyrotechnique que le public lui-même ! Comme quoi, ça avait valu le coup de mettre cette idée dans la tête de Lele !

J'avais vaguement remarqué que le gars qui était avec Daniele dans le couloir des stewards formé par les barrières Nadar était retourné dans le public, mais bon, je ne m'y attardai pas. La fille était restée avec Daniele. Peut-être que notre manager avait gagné... encore... Et que toute cette histoire n'était qu'une affaire de testostérones, allez savoir !

Nous arrivâmes à la fin du concert et quand j'annonçai le titre de notre dernière chanson qui, je le pensais, était parfaite pour finir n'importe quel concert en beauté, je me le fis spoiler par notre public, ce qui provoqua mon hilarité et auquel je répondis :

-Vous êtes géniaux ! Même plus besoin de faire mon job!

Et je ne savais pas à quel point ! Pour cette dernière chanson, qui figurait sur le seul disque, un single, qu'on avait sorti avant de partir en tournée, je n'eus presque pas besoin de chanter ! Et quand je m'en rendis compte, j'abandonnai l'idée de chanter le refrain pour laisser cette honneur à tous ces gens, tous ces fans de Roadtramp dont je n'avais pas eu idée du nombre jusque-là, de le faire à ma place, tendant le micro vers eux.

La dernière note retentit et j'eus l'impression qu'on était en train de prendre feu ! Les roadies avaient vraiment gardé le meilleur pour la fin ! Toute la scène s'embrasa, à la fois par le haut et le bas, jusqu'à ce qu'on ne puisse plus voir notre public ! Un truc incroyable ! J'en revenais pas et les autres non plus, d'après ce que je pouvais lire dans leurs regards !

Aucun doute, ce concert allait resté gravé à jamais dans nos mémoires !

A la fin, on eu droit à une véritable ovation ! Un truc du tonnerre ! Et on la leur renvoya, parce que sans tous ces fans, on ne serait pas là !

On salua, plusieurs fois, on applaudit notre public. On serait resté là toute la nuit, si ça avait été possible ! Et puis finalement, on quitta la scène, presque à contre cœur et en sueur...

Il fallait qu'on félicite les roadies !

Il fallait qu'on remercie Lele.

© Billy Lighter



Forever trusting who we are. No, nothing else matters ©️ Metallica
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
Invité
Invité



Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeLun 4 Avr - 20:14





Roadtramp Live in St-Louis




Nous étions invités à voir le concert d'un autre angle par le "grand" Daniele Ricci. A peine arrivés là où voulait que l'on soit Ricci que cela fusait entre les deux hommes. Ce n'est pas le grand amour il semblerait … On avait un peu échangé sur le groupe et là encore je sentais la tension. L'apparition d'Eddy et de sa remarque complètement décalée avait fait sourire Jake ainsi que moi, mais ce fut de courte durée.

Finalement mon collègue journaliste refusa la charité de Ricci. Je ne le prenais pas comme cela, on ne sait pas ce que l'avenir me réservera, mais pour mieux abattre son adversaire il faut le connaître à la perfection. Tant que je ne suis pas sûre de ce qu'est Ricci, je resterai méfiante en profitant de chaque moment pour apprendre à le connaître comme ce fut déjà le cas.

Jake m'adressa quelques dernières paroles.


- Pas de problèmes, à plus tard !

Je le voyais à présent disparaître dans la foule … Je restais donc seule avec Ricci, une nouvelle fois. Ce dernier tenta de se faire martyr de la situation. Je ne suis pas non plus née de la dernière pluie mon cher Daniele. Je le regardais donc.

- Je n'en doute pas le moins du monde … Je pense aussi et surtout qu'il a des raisons de te détester, comme tant d'autres.

J'avais une invitation du manager d'aller voir son point de mire. Mon sourire en coin commençait à apparaître. Je ne sais pas vraiment à quoi il joue, Ricci ne fait jamais rien au hasard ou par simple envie.

- Ca marche, je veux bien voir à quoi ça ressemble.

Je suivais donc Daniele jusqu'à son point de mire. Je continuais de regarder le chanteur chevelu qui était revenu sur scène et enchaînait les chansons. C'est clair, ces petits se débrouillaient vachement bien ! Le concert arriva à la fin et je me mis à applaudir ce petit groupe très talentueux. J'avais même oublié la présence de Ricci pour le coup, ils étaient tellement omniprésents sur la scène ! Il fallait que je le fasse remarquer à cet italien.

- Ils sont tellement présents sur scène quand j'en avais oublié que t'étais là ! C'est pas trop dur à vivre de se faire voler la vedette par ses protégés ?

Je le regardais tout en voyant du coin de l'oeil son groupe partir vers les coulisses. Daniele avait l'air fier, mais un groupe comme celui-ci, il ne faudra pas qu'il fasse de la merde avec. Il y a un véritable potentiel exploitable.

Revenir en haut Aller en bas
Daniele Ricci
Daniele Ricci


Messages : 1794
Date d'inscription : 28/09/2013
Age du personnage : 41

Who Am I?
Birth place: Rome en Italie
Je suis: le meilleur
Song: Back In Black-AC/DC


Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitimeMer 6 Avr - 12:02


Roadtramp Live In St-Louis

Libre


Jake était reparti dans la foule, préférant gardé ses idées arrêtées sur moi plutôt que de profiter d’une place plus que VIP. Ah, je crois que je ne le comprendrais jamais. Je m’étais mis en position de victime face à l’attitude de Snyder et Evelyn Fallen – toujours aussi intelligente et… énervante – n’avait pas mordu à l’hameçon.

-Tu te trompes. Lui, il me détestait déjà avant même que je ne lui fasse quoi que ce soit, dis-je en m’auto-approuvant de la tête.

C’était vrai, je ne mentais pas du tout. Je me rappelle très bien, qu’avant même qu’on se rencontre en vrai, Snyder avait déjà des préjugés sur moi. Je n’avais fait que le détester en retour – même si, c’était vrai que je détestais déjà sa manière de faire ses émissions.

J’avais donné l’occasion à la sœur de Lighter de visiter mon point de mire et d’en profiter pour le reste du concert. Elle avait accepté même si son sourire en coin avait sûrement une certaine signification. Elle m’avait suivi jusqu’au dit point de mire.

Pour le reste, j’avais profité du concert. Putain, mes poulains étaient vraiment les meilleurs. Les chansons s’enchainaient très bien et le public – que j’avais sans cesse regardé, bien plus que mon groupe lui-même – était subjugué par ce spectacle de métal hors norme. Tu peux être fier de toi, Ricci ! Je ne vous parle même pas du spectacle pyrotechnique qui, lui aussi, était exceptionnel. Il faudra que je pense à féliciter les deux affiliés à MTI que j’avais engagé pour coordonner tout ça. Ils avaient fait du beau travail ! Putain, j’étais le meilleur !

Quand le concert s’acheva, je m’étais retourné vers Evelyn. Elle regardait toujours le groupes qui était en train de rejoindre les coulisses. La sœur de Lighter – pas en manque de remarque assassine, comme son frère – ne m’avait à nouveau pas raté. Ça en devait vraiment énervant.

-On ne peux pas voler la vedette au type qui est la définition même du mot vedette
, dis-je avec un sourire sûr de moi qui était là pour cacher le sourire jaune que la phrase d’Evelyn avait provoqué.

J’avais fait un dernier clin d’œil à Fallen avant de lui montrer le chemin vers le coulisses.

© Billy Lighter



You're never gonna die, you're gonna make it if you try, they gonna love you
©️ Pink Floyd
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]   Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE] - Page 2 I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Roadtramp live in St-Louis [Libre => Pas d'ordre pour rep][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» [UPTOBOX] Dead or Alive [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Le Gendarme à New York [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Tournée The Lightening/Roadtramp 1981/1982-