AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
12.90 €

Partagez
 

 The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 999
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeDim 10 Jan - 12:38


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Howard Stone


Le superbe concert donné par le jeune groupe Roadtramp avait eu lieu avant-hier. J'avais déjà écrit un article à ce propos, qui ne vaudrait certainement pas un article d'Axel Moriarty, mais ce n'était pas mon domaine. Je l'avais transmis par la poste à la rédaction afin qu'il soit publié dès après sa réception...

Il me fallait quelque chose de plus croustillant pour coller à l'optique du magazine people. C'est pour ça que j'étais en train de hanter les couloirs de l'hôtel. Je savais pas expérience que c'était là que les groupes, souvent, faisaient la fête et se détendaient, ce qui, chez les rockstars, menait souvent à des dérives. Et c'était après ce genre de truc que je courais.

J'en profitais parce que Evy était allée rendre visite à son frère et à Izbel qui étaient revenu de l’hôpital hier pour se terrer quelque part dans l'hôtel. Ils n'étaient apparemment pas encore prêts à remonter sur scène. En tout cas, Lighter ne l'était pas... Et comme moi, je n'avais toujours pas envie de reparaître devant Lighter, accompagné, en plus, par sa sœur, ce qu'il risquait de ne pas comprendre, et bien je me retrouvais tout seul.

Bref, tout ça pour dire qu'on n'était pas encore près de quitter St-Louis, cette ville à l'atmosphère étrange, presque pesante. Il y avait comme quelque chose dans l'air qui était très différent de L.A., comme un mauvais pressentiment.

Les couloirs de l'hôtel était bondés, changés en salle de fêtes par les groupies, les fans et les roadies. Métalleux et rockers mélangés faisaient la fiesta sans se soucier des dégradations qu'ils faisaient sans le faire exprès. Le sol était plaquant d'alcool renversé et pour trouver Roadtramp, il suffisait de suivre la fête. Il fallait croire que le jeune groupe de métal avait réellement conquis un certain public maintenant qu'ils avaient pu faire leurs preuves sur la longueur.

Je me rapprochais, me faisant interpellé par des filles complètement mortes bourrées appuyées le long des murs du couloir ou tendant leurs mains vers moi, assises qu'elles étaient par terre, m'invitant à venir boire avec elles. Et j'étais sûr que tout ce beau monde ne carburait pas seulement à l'alcool fort...

Il y avait la musique aussi, poussée à fond et qui venait de plusieurs chambres à la fois, ce qui faisait que Roadtramp et The Lightening se mélangeaient dans un bordel pas possible, comme si Eddy Cort et Billy Lighter se faisaient une battle en direct...

Je pris une photo de ce chaos avec mon appareil amateur. La photo serait de piètre qualité, pas comme celles que pouvait faire la petite amie de Timmy, mais je ne disposais pas du même matériel et si ça avait été le cas, je n'aurais quand même pas su l'utiliser. Et puis... L.A. People se foutait royalement de la qualité des photos... Plus elles étaient merdiques, plus elles faisaient vrai... Et plus ou pouvais interpréter ce qu'elles représentaient.

Je fus alors attiré par le bruit caractéristique de baguettes que l'ont frappe contre un mur à la façon d'un batteur. Malgré la musique qui jouait fort, je pouvais distinguer ce bruit en me concentrant, un bruit familier, parfaitement en rythme avec la musique... Je tournai au détour d'un couloir et tombai sur...

-Howard!

Il était (encore) en train  de frimer en tapant sur n'importe quoi avec des baguettes qui devaient lui appartenir, laissant bouche bée les filles qui l'entouraient de même que quelques gars probablement aussi fans de The burning Fire que de The Lightening.

-Qu'est-ce que tu fous là?

Je m'approchai du batteur en souriant. C'était une sacrée surpris de le voir ici alors que je le croyais en train d'enregistrer un album avec les nouveau membres de son groupe, à L.A. …


© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
Howard Stone


Messages : 2558
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 35
Localisation : Chez moi avec David et Kenzie

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeDim 10 Jan - 18:08


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Amon Sørensen


Me voici, enfin, à Saint-Funland ! Loin de l’ennui de L.A. et loin de l’infâme Nathan. J’avais raté le concert de Roadtramp qui avait eu lieu le soir de ma détention au commissariat mais c’est pas pour ça que je n’allais pas m’amuser. Tous les gens cool étaient ici !

J’avais pris une chambre à l’Omni Majestic Hotel où logeaient les staffs des deux groupes et les groupes eux-mêmes. Mais je ne comptais pas vraiment croupir dans ma chambre, non, je préférais plutôt aller voir le beau monde qui peuplait l’hôtel.

Et quand je sortis de ma chambre après quelques heures de sommeil bien méritées, je n’étais pas du tout déçu du spectacle qu’il y avait. On entendait de la musique résonner dans les couloirs, les notes de Roadtramp répondant à celles de The Lightening. Mais le mieux n’était pas tant le son, le mieux s’était tous ses gens réunis dans les couloirs à faire la fête. Et tout ça devant le pallier de ma chambre d’hôtel. Une fête, rien que pour moi, au petit matin (enfin non, plutôt l’après-midi, mais comme je venais de me lever c’était le matin pour moi). Bordel, j’avais bien fait de venir ici.

A peine j’étais sorti pour constater que j’avais bel et bien trouvé le fun, qu’une bande de quatre jolies filles accoururent vers moi, un sourire jusqu’aux oreilles. « C’est Howard Stone, les filles ! » Une fois devant moi, je pouvais clairement voir les étoiles dans leurs yeux. Je souris levant brièvement les sourcils. Elles ne s’attendaient, apparemment pas, à voir une rockstar de plus sur la tournée qui en comptait déjà quelques-unes. Elles m’entouraient toutes les quatre et attirèrent l’attention d’autres fans.

-Salut, les filles. Je vois que c’est la fête ici.

Elles confirmèrent se perdant à mentir sur qui avait démarré cette petite fiesta dans les couloirs. Tantôt c’était l’une, tantôt c’était l’autre, tantôt c’était l’autre. Mais je savais, pour avoir fait des tournées, que ce genre de fiesta se faisait naturellement. Je n’avais pas vraiment besoin de parler, elles se faisaient un plaisir de le faire pour moi et me racontait le concert de Roadtramp que j’avais raté. L’une disait même que le batteur de Roadtramp était le meilleur qu’elle avait jamais entendu. Ah ouais ? Je souris à la jeune fille qui rougit en se rendant compte de ce qu’elle venait de dire : « Oui, enfin, pas autant que vous… » Je rigolai.

-On va voir qui est le meilleur des deux. Je reviens.

Je fis un clin d’œil aux filles avant de rentrer dans ma chambre. Je fonçais vers mon sac pour en sortir mes baguettes fétiches. Je les prenais toujours où que j’aille. Un vieux réflexe. Je n’avais pas besoin de batterie pour faire de la batterie. Chaque mur, chaque objet pouvait servir de percussion. Je sortis de ma chambre où le nombre de filles, qui était auparavant de quatre, venait de doubler. Je souris d’un petit sourire en coin.

-Vous allez voir !

Je commençais à taper sur le mur le rythme d’une chanson de Roadtramp qui provenait d’un chambre pas loin d’ici. Pas simple comme exercice vu que cette même chanson était parasitée par la batterie du batteur de The Lightening qui venait d’une autre chambre elle aussi à proximité. Je tapais fort et juste. Pour un gars qui n’était pas habitué au rythme métal, je me débrouillais plutôt bien. Les filles étaient bouche bée et c’était tout ce qui comptait dans un sens. Je souris jusqu’à ce que quelqu’un crie mon nom. Je m’arrêtais de tapé regardant dans la direction d’où venait l’appel…

Oh… Amon…

Mon sourire disparut d’un coup. Ah, alors c’est là que tu te caches, enfoiré ! Je me retournais complètement vers Sørensen, les bras croisé mes baguettes bien serrée dans ma main. Je le regardais avec un regard presque méprisant. Lui, il souriait, apparemment content de me voir. Tu veux vraiment savoir ce que je fous ici ?

-Je viens chercher le fun. A L.A., je m’emmerde. Tout le monde est ici. Toi compris. Tu as d’ailleurs raté l’occasion d’écrire la Une du prochain L.A.People en te barrant si vite pour relooker l’accident de bus de The Lightening.

Je ne pensais pas lui en vouloir autant. Mais si, je lui en voulais bien autant. Je toisais le journaliste du regard montrant toujours ma contrariété et ma voix était criblée de reproches.

-Oh et tu me dois une Ferrari. Une rouge.

Les filles regardaient la scène sans rien dire. Certaines étaient même un peu trop bourrée pour bien comprendre.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 999
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeLun 11 Jan - 13:33


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Howard Stone


J'étais content de voir Howard, parce que c'était un gars que j'appréciais depuis le premier jour, aussi bizarre que ça puisse paraître. Il avait un ego surdimensionné à la Ricci, mais moins dérangeant pour la simple raison qu'il ne se prenait lui-même pas au sérieux. Mais quand nos regards se croisèrent, je ne fus pas convaincu que le plaisir était partagé. C'était plutôt le contraire. Son éternel sourire avait disparu d'un coup en me voyant et son regard s'était durcit.

Oh... Je ne connaissais que trop bien cette expression de colère mêlée de déception. Les gens l'avaient beaucoup trop souvent en me voyant et la dernière fois, ça m'avait valu des coups de la part de Billy Lighter, dont les marques sur mon visage étaient presque estompées maintenant.

Pire encore, il ne faisait plus du tout attention aux filles qui l'entouraient. Et ça, c'était pas bon. Mais je ne voyais pas du tout ce que j'avais pu lui faire de mal.

Il répondit plus ou moins en disant ce qu'il était venu foutre à St-Louis... Fatalement, les plus grandes figures de L.A. étaient ici pour participer la tournée alors que The Burning Fire était resté derrière, essayant de renaître de ses cendres. Et Howard s'ennuyait...

Un petit sourire finit quand même par apparaître sur mon visage quand je compris que Howard n'aurait pas recours à la violence. Je m'étais laissé faire par Billy malgré les capacités que j'avais en boxe. Mais je n'étais pas sûr que j'allais pouvoir faire ça une deuxième fois. Sachant maintenant ce que ça faisait, je n'allais plus pouvoir contrôler le réflexe de me défendre. Et vu que Howard n'était pas un grand boxeur, il risquait d'avoir mal.

Le batteur m'annonça que j'avais raté une occasion de faire la Une. Et les filles tout autour regardaient notre échange, n'y comprenant apparemment pas grand chose de plus que moi.

-Quoi ? Mais qu'est-ce que tu racontes ? Qu'est-ce que tu as fait?

Howard n'était pas sur une frasque et j'aurais eu plusieurs fois l'occasion de faire des Unes magnifiques avec lui... Mais le problème se nommait Timmy Evans qui voulait garder le contrôle total sur son groupe. D'ailleurs, je me rappelais encore que trop bien la dernière engueulade de mon ami quand j'avais sorti, parce que c'était trop tentant, l'article sur le jeune Jerry The Kid et leur agression dans le hall de chez MTI.

Howard m'annonça que je lui devais une Ferrari, une rouge. Je fronçai les sourcils, mais souriait toujours. Je m'approchai du batteur et passai un bras autour de ses épaules. Il avait l'air minuscule à côté de moi.

-Va me falloir une traduction, là, Howard... Tu vas me raconter ce que tu as fait...

J'étais curieux de savoir malgré que je savais très bien que je ne pourrais rien faire de ce qu'il allait me raconter. Le manager anglais n'avait pas encore assimilé qu'une mauvaise pub est tout de même une pub.

J'éloignai un peu le batteur de son groupe de groupie pour pouvoir l'entendre un peu mieux. Avec le boucan ambiant et le fait que j'avais une oreille qui merdait depuis longtemps, j'avais besoin de l'emmener dans un endroit plus calme pour le comprendre.

-C'est quoi, cette histoire de Ferrari ? Timmy sait que tu es ici ?

The Burning Fire était sensé enregistrer... J'enjambai un pauvre gars complètement bourré qui dormait au milieu du couloir puis je me baissai pour lui prendre la bouteille de vodka à moitié pleine qu'il couvait et, d'une main, en frottai le goulot...

-Et qu'est-ce que t'as fait à ton arcade, bon dieu?

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
Howard Stone


Messages : 2558
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 35
Localisation : Chez moi avec David et Kenzie

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Jan - 12:10


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Amon Sørensen


A peine arrivé à Saint-Louis, à peine je tombais sur Amon. Il y a deux jours, j’avais essayé de le contacter pour lui faire part de mes soi-disant meurtres mais jamais il n’avait répondu. J’ai dû attendre de me faire mettre en cellule pour comprendre que le journaliste avait fui jusqu’ici. Et que donc j’avais fait un crash pour rien.

Et il était maintenant face à moi. Lui était heureux de me voir, moi j’étais encore frustré qu’il ait raté ma petite course à Downtown. Et je le laissais bien transparaitre. J’en avais plus rien à foutre des quelques filles qui s’étaient amassées près de moi, tout ce qui comptait maintenant c’était de faire comprendre à Amon qu’il venait de raté de quoi faire l’article du mois.

Après lui avoir dit pourquoi j’étais là, je disais à Amon que, pendant son absence loin de la Cité des Anges, il avait raté quelque chose. Bien sûr, il ne comprenait pas où je voulais en venir. Oh tiens, Amon le journaliste qui ne sait rien. C’est nouveau… Et évidemment ça arrivait uniquement quand j’étais impliqué dans la chose. De quoi durcir un peu plus mon regard.

Je ne répondis pas directement à sa question lui affirmant juste qu’il me devait une Ferrari. Si j’avais su qu’il était ici, j’aurais pas fait le con comme je l’avais fait et j’aurais peut-être encore ma caisse. Mais Amon ne m’avait même pas prévenu qu’il partait s’éclater à Saint-Funland. Là encore, il ne comprenait pas et il fronçait les sourcils d’incompréhension. Il avait passé son bras autour de mes épaules alors que je n’avais pas desserré mes bras toujours croisé.

Là encore je ne répondis pas tout de suite. Il me faisait attendre une Une depuis des siècles alors les réponses qu’il demandait attendront aussi. Il m’éloigna un peu du groupe de fille pour qu’on puisse s’entendre un peu mieux. Ou alors parce que, simplement, il voudra garder l’information pour lui et faire tout pour ne pas que ça s’ébruite. On marchait toujours et il me renvoya des questions. Un vrai journaliste.

-Non. Il n’y a que mon garde du corps qui le sait. Je suis parti sur un coup de tête.

Et c’était très bien comme ça. J’avais besoin de vacances. L’entente au sein de The Burning Fire n’était pas propice à la création de toute façon.

Amon attrapa une bouteille de vodka qu’un type avait et commença à frotter le goulot. Je me mordis la lèvre inférieure rien qu’à voir cette bouteille. J’en avais envie de cette bouteille. Je la regardais avant de relever le regard vers Amon qui se demandait ce qui était arrivé à mon arcade. Celle-ci était la seule trace que j’avais de mon accident. Le bleu autour de la blessure était en train de virer doucement au jaune. Je regardais Amon pendant quelques secondes avant de lui faucher la bouteille de ma main libre, l’autre tenant toujours fermement mes baguettes. Je pris ensuite un air désinvolte tout en frottant encore le goulot. On savait pas vraiment où cette bouteille avait trainer…

-Je me suis crashé en voiture en plein Downtown. Je faisais tranquillement un tour à 300km/h et les flics m’ont poursuivi. Pour éviter de renverser les motos de flics j’ai crashé ma voiture dans un panneau de signalisation. J’ai passé la nuit en cellule. Voilà ce que tu as raté, enfoiré.

Rien d’agressif dans ma voix. Je racontais ça comme quelqu’un qui raconte ce qu’il a bouffé à midi. Après avoir inspecté le goulot, je commençais à boire en essayant d’oublier que cette bouteille avait appartenu à quelqu’un d’autre.

-Avoue que c’est bien plus classe qu’un simple petit crash de bus. C’était une Ferrari ici ! Et elle en a pris pour son grade, crois-moi. Pourquoi t’étais pas là, hein ?!

Là on sentais les reproches.  

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 999
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Jan - 15:48


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Howard Stone


Le batteur laissait planer le suspens. Il était plus âgé que moi, mais ni sa tête de gamin, ni sa maturité inexistante, ne le laissait paraître. Je l'éloignai du brouhaha ambiant pour pourvoir converser plus calmement avec lui, bien qu'il semblait vraiment furax à propos de quelque chose que je n'arrivais pas à saisir. Dans la liste de questions que je lui posai en nous déplaçant, la première à laquelle il choisir de répondre fut celle à propos de Timmy. Le manager anglais n'était pas au courant que son poulain (qui n'en était plus vraiment un, depuis le temps), avait décidé de venir se soûler la gueule en bonne compagnie à St-Louis plutôt que d'enregistrer tranquillement avec son groupe à Los Angeles.

Je le savais depuis le début : pour moi, The Burning Fire avait autant de potentiel pour ce qui était de la presse people que pour la musique, ne serait-ce que de par la personnalité du batteur que j'avais moi-même découvert. Et c'est à ce moment-là que j'avais découvert que si être l'allié de Timmy Evans, être son ami, avait un tas d'avantages, cela comportait aussi des inconvénients. En effet, vu dans quelle optique le manager voulait faire évoluer son groupe, vu l'image qu'il voulait en donner, L.A. People, et donc moi, n'avait droit qu'à de gentilles mentions de temps à autre. Mais j'avais promis à mon ami de fermer les yeux sur les frasques du groupe. Une seule fois, j'avais osé franchir le pas et j'avais eu droit à une belle engueulade...

C'était donc, en général, vers Guitar&Pen et L.A.Rocks que Timmy se tournait pour faire la promotion de son groupe. Mais bon, entre ça et maintenant, l'amitié que je construisais de jour en jour avec Evelyn, la demi-sœur de Lighter, je me rendais compte qu'avoir des amis et être journaliste pour L.A. People n'était pas forcément compatible. Pas si on veut éviter de faire du mal à ceux qu'on apprécie. Et avec tout ça, j'étais pas dans la merde...

Il allait falloir que j'en parle à Timmy, un de ces quatre. Que je lui fasse comprendre que de la pub, c'est de la pub...

Je regardai le batteur interloqué quand il m'annonça donc que le seul à être au courant de sa présence ici était son garde du corps...

-Ton... Quel garde du corps, Howard ?

A ma connaissance, le batteur n'avait jamais eu de garde du corps. Et pourtant, j'avais déjà signalé plusieurs fois à Timmy que ça serait pas plus mal... En effet, je savais où avait l'habitude de traîner Howard Stone et ce qu'il avait l'habitude d'y faire... Et sincèrement, il vivait dangereusement. Alors apparemment, ça avait fini par se faire...

J'avais aussi remarqué la blessure à l'arcade qu'arborait la rockstar et pour finir, je n'avais plus su dans quel ordre posé mes questions qui déferlait comme du bon vieux vomi... Entre temps, j'avais aussi piqué une bouteille de vodka au passage à un pauvre type, le sauvant probablement d'un coma éthylique...

Pendant que je frottais le goulot de celle-ci et alors qu'on avait abouti dans un couloir plus calme, j'écoutais attentivement l'histoire de Howard, ouvrant des yeux de plus en plus ronds. Mais je ne pouvais m'empêcher de rigoler de temps en temps : Howard avait sa façon bien à lui d'expliquer les choses, une vision bien à lui des actes qu'il posait et des décisions qu'il prenait... Comme d'aller faire « tranquillement » un tour dans Downtown à 300km/h... Vitesse probablement très exagérée par ce mythomane compulsif...

Bien évidemment, Howard n'avait pas mis longtemps avant de me piquer la bouteille que j'avais moi-même voler. L'alcoolisme de Howard n'était pas nouveau et d'une façon étrange, il n'empirait ni ne s'améliorait avec le temps.

Je la laissai boire tranquillement avant de lui reprendre la bouteille. Pas que je ne voulais pas qu'il boive, c'était son problème... Mais je voulais qu'il me suive : je venais de repérer un divan que des fans avaient probablement poussés hors d'une chambre jusque dans le couloir. Je portai le goulot de la bouteille à mes lèvres tout en m'approchant dudit divan tout en écoutant les reproches de Howard. Je m'affalai dessus, plaçant la bouteille entre mes jambes...

-Alors c'est donc ça... T'es au courant que t'aurais pu te tuer ?

Je haussai les épaules et repris une nouvelle fois la bouteille, la portant à nouveau à mes lèvres...

-Quoi que là, je serais probablement revenu rien que pour toi...

Et je me serais probablement sentis mal si ça avait été le cas, surtout si j'avais appris ce pourquoi il avait pris autant de risques. Mais au final, il n'avait qu'une arcade pétée et j'espérais que, si son petit tour en cellule était vrai, ça l'avais refroidi de nous refaire le coup. Parce que là, Timmy serait capable de m'en vouloir de NE PAS avoir fait assez souvent des articles sur Howard Stone... En bref, j'avais une position de merde, dans cette histoire...

Mais comme il était bien vivant et furax de surcroît, j'avais le droit d'être le connard de journaliste que tout le monde connaissait. Je tendis la bouteille de vodka à Howard...

-Mais là, t'as rien fait de vraiment neuf : une rockstar pétée de thunes qui pète une case en bagnole de luxe... Ça arrive combien de fois par an, à Los Angeles ? Faut innover, les gars...

Je ne voulais pas mentionner que j'avais Timmy à mon cul, aussi... Je préférais de moins ma petite version des choses à moi, montée de toute pièce, comme quoi la faute venait de Howard, pas de moi...

Et s'il voulait vraiment une comparaison avec le crash de The Lightening... Je me penchai un peu plus vers lui, baissai un peu le ton de ma voix pour parler comme si j'étais en pleine confession, donnant plus de poids à mes paroles.

-Lighter, lui, avait un flingue...

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
Howard Stone


Messages : 2558
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 35
Localisation : Chez moi avec David et Kenzie

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeMar 12 Jan - 19:21


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Amon Sørensen


J’étais bien content que personne, sauf Luke, ne sache que j’étais ici. Ca me donnait un sentiment de liberté que je n’échangerais contre rien. Quant à Amon qui me demandait de quel garde du corps je parlais, je répondis comme une évidence :

-Bah Luke Werner. Je voulais un garde du corps et MTI m’en a envoyé un il y a deux jours.

Quoi, ça non plus t’étais pas au courant, Amon ? T’es vraiment un bien piètre journaliste people. Je voulais un garde du corps depuis un moment et j’en avais eu un. Comme quoi, suffisait parfois de demander…

Les questions d’Amon s’enchainaient et, comme il y avait beaucoup moins de bruits depuis qu’on avait changé de couloir, je n’entendais que lui. Alors j’avais décidé d’enfin lui répondre et de lui raconter ma petite aventure à Downtown qui m’avait couté ma Ferrari. Pour rien, bien sûr, puisqu’Amon avait décidé de se faire un petit voyage à Saint-Louis. Pendant mon récit, j’avais fauché la vodka qu’Amon avait volée à un pauvre type et m’étais mis à boire. Je crevais de soif, j’avais plus bus depuis hier. Une fois que j’eus fini de raconter ce que j’avais fait, Amon me refaucha la bouteille. Je tendis le bras et fit la moue. Maaais… Ma bouteille…

-Hey ! File-moi ça !

Amon se détourna de moi pour se diriger vers un divan qui était dans le couloir sans réelle raison valable mais qui était là donc on pouvait l’utilisé. Je suivi Amon parce que la bouteille le suivait. Amon bus un coup de vodka ce qui me fis encore faire la moue. Il avait bus dans la bouteille… Je l’avais vu faire… Plus moyen de boire dedans maintenant sans avoir désinfecté le goulot… Vie de merde. Amon s’affala sur le divan alors que je restais debout devant lui râlant un peu. Il me dit alors une évidence, c’est-à-dire le fait que j’aurais pu me tuer.

-Ouais, je suis au courant.

Mais ça n’avait pas été le cas alors on s’en fout. Puis ce qu’Amon rajouta après, c’est-à-dire que si j’avais été tué dans l’accident il serait sûrement revenu rien que pour ça me fit hausser les épaules.

-Rappelle-moi donc de me tuer à l’avenir.

Bordel, me tuer pour avoir une Une. C’était pas juste. Il y en avait qui en avait une pour moins que ça. Comme, par exemple (mais ce n’est qu’un exemple, ce n’est pas de l’acharnement), Nathan. Je finis par m’affaler à côté d’Amon en soupirant. Il me tendit alors la bouteille de vodka. Je la pris en grimaçant et en frottant le goulot encore et encore. Je m’arrêtais de frotter quand Amon m’annonça que mon histoire n’avait rien de vraiment nouveau. Je le regardais râlant comme un gosse.

-Tu déconnes ? Putain, c’est pas possible… J’ai failli crever pour ça, moi ! Faut faire quoi pour faire ton bonheur, hein ?

J’avais failli crever et ça valait pas le coup. Trop banal, c’est ça ? Mais merde quoi… C’est vraiment pas juste. Je finis de frotter le goulot et bus un grand coup de vodka pour faire passer ce qu’Amon venait de me dire.

Je râlais à mort et Amon se pencha plus vers moi pour dire tout bas que Lighter, lui, avait un flingue. Ma moue disparu et mon regard se faisait fixe dans le vide. Lighter avait un flingue… Lighter avait un flingue… Et c’était ça qui le rendait plus intéressant. Qu’est-ce que tu essayes de me faire passer comme message là, Amon ? Parce que si c’est vraiment ce que t’essayes de faire, c’est réussi.

-Un flingue… Alors c’est vrai ce que ton torchon dit ? Il a vraiment tiré dans ce foutu bus ? Putain, quel taré !

Je disais ça plus bas aussi sans trop savoir pourquoi. Si c’était le cas, c’est la classe… Et je risquais bien fort de vouloir prendre exemple sur le chanteur de The Lightening que la presse people s’exhortait à mettre presque chaque semaine en Une.

-De tout façon, Lighter piquerais juste une crise au milieu de l’hôtel que tu ferais quand même une foutue une dessus. Parce que lui, il a pas forcément besoin de dégommer sa Ferrari pour qu'on écrive un truc dessus. C’est ta foutue victime, avoue !

Cette inégalité de traitement était vraiment pas cool, Amon ! Je bus le reste de la bouteille que j’avais sifflée en quelques minutes.  

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 999
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeMer 13 Jan - 14:49


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Howard Stone


Alors Howard avait un garde du corps du nom de Luke Werner, maintenant... Intéressant. D'autant plus intéressant que c'était un nom que j'avais l'impression d'avoir déjà entendu ici, sur la tournée. Bizarre, surtout. Pourquoi parlerait-on ici d'un truc aussi anodin que l'engagement d'un garde du corps se passant à L.A. ? J'aurais compris si le garde du corps lui-même avait été quelqu'un, comme un boxeur à la retraite ou quelque chose comme ça. Mais non, il était inconnu au bataillon. Sauf du staff de la tournée, apparemment. Je gardai cette anomalie dans un coin de ma tête, dans un tiroir intitulé « insolite »... Un tiroir extrêmement utile pour un journaliste people parce que la plupart de ce genre d'anomalie recelait quelque chose de plus profond.

Faudra que je me renseigne sur ce garde du corps...

-Et ben tu dois être content...

Rien de tel qu'un garde du corps pour qu'un gars comme Howard se sente encore plus valorisé. Pas vraiment qu'il en ait besoin, son ego se suffisait à lui-même, un peu comme celui de Daniele Ricci que j'avais entendu à la radio dans l'émission de Jake Snyder juste avant mon départ de L.A. Une émission assez tendue d'après ce que j'avais pu entendre... Mais il fallait dire que, pour écouter souvent Let There Be Rock, je savais que Snyder était un nerveux... Parfois même agressif avec certains invités ou des gens qui téléphonaient à son émission et qui n'avaient pas forcément la même vision des choses que lui... Mais bon, c'était un peu pour ça que j'aimais bien écouter aussi.

Je demandai à Howard s'il avait conscience que son petit road trip aurait pu le tuer et apparemment, la réponse était « oui »... Je ricanai en secouant négativement la tête.

-Ouais... ouais tu t'en rends compte maintenant. Mais sur le moment même, je suis sûr que t'étais plein... Ma main à couper...

Howard aimait l'alcool et l'adrénaline... Et pourtant, il était tout sauf suicidaire. Il s'aimait beaucoup trop pour chercher à mettre fin à ses jours. Je lui avait tendu la bouteille de vodka, le regardant avec amusement frotter le goulot. Il avait des tics comme ça que je commençais à connaître. Howard me demanda se lui rappeler de se tuer la prochaine fois. Je soupirai, mais continuai de sourire parce que je savais très bien que la rockstar n'irait pas jusque-là... Pas en le faisant exprès, du moins. S'il se tuait en faisant une connerie, ce serait qu'il aurait mal dosé...

-J'ai pas dit ça...

Et de le frustrer encore en lui disant que son crash n'avait rien de nouveau. C'était une dure réalité, mais c'était comme ça. Quand il me demanda ce qu'il faudrait pour faire mon bonheur, j'eus un sourire en coin.

-Personnellement ? Sortez un album et je serai comblé...

Là, c'était bien moi et non le journaliste people qui parlait. Ok, je savais très bien que ce n'était pas à cette part de moi qu'il s'adressait, mais j'avais quand même eu envie de glisser ce souhait dans la conversation. Alors j'avais enchaîné sur Lighter et sur ce petit détail qui avait fait une grande différence entre le crash de Howard et celui de The Lightening.

-Je ne sais pas s'il a vraiment tiré. Je ne sais même pas s'il y avait vraiment un flingue dans le bus. Comme je te dis : c'était une rumeur. Mais comme je l'ai écrit, c'est devenu vrai aux yeux du monde. Même écrit au conditionnel.

Et ça, c'était un putain de pouvoir.

Howard semblait ne pas en revenir. Et pourtant, on parlait bien de Billy Lighter, de The Lightening... Niveau destruction, voire auto-destruction, ils étaient tout de même les meilleurs. A ce niveau, The Burning Fire ne leur arrivait pas à la cheville et pas seulement parce que Timmy me muselait.

Howard me fit alors une petite crise de jalousie concernant Billy Lighter avant de vider complètement la bouteille en quelques gorgées. Je ne savais pas comment il faisait pour avoir une telle descente... Mais maintenant, on avait plus rien à boire et c'était bien dommage parce que j'en aurais bien repris un peu.

-C'est n'est pas que je m'acharne sur Lighter... Ou même sur The Lightening. C'est juste que... Tout ce qu'ils font a une origine et des conséquences. Ce n'est pas juste un pétage de plomb sans cause ni effet. Il y a toujours un truc plus profond. Et vouloir faire la Une, Howard, ce n'est pas une cause profonde...

Je fronçai les sourcils.

-En parlant de cause et d'effet... Ton garde du corps, Luke Werner, d'où il sort ? Son nom me paraît familier et j'ai l'impression de l'avoir entendu dans le coin.

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
Howard Stone


Messages : 2558
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 35
Localisation : Chez moi avec David et Kenzie

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 14 Jan - 12:05


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Amon Sørensen


Ouais j’étais content d’avoir un garde du corps. Mais ça vaut pas une foutue Une donc j’en fis une banalité. Pas comme ma petite virée à Downtown qui, elle, aurait valu le coup d’œil si ce Danois n’était pas venu ici si tôt. Virée qui aurait pu me tuer d’après le journaliste. Ouais, je sais… Il ricanait le Amon persuadé que je ne m’en était rendu compte qu’après et déduisant que, sur le moment même, j’avais dû être complètement bourré. Je haussai les épaules et parlait d’un air détaché. Me connaissais trop bien Amon…

-Ouais p’tètre bien… Ça change rien au spectaculaire du fait.

Mieux, ça rend la chose encore plus dingue et c’était pas ça qu’ils cherchent, les journalistes people ? Des trucs dingues ? Ma mauvaise humeur était revenue (à considérer qu’elle était partie à un moment donné) quand Amon disait qu’il serait peut-être revenu si le crash m’avait tué. Malgré ce que je disais, j’étais pas prêt à mourir pour une Une. C’était pas mon genre… Puis c’était bien trop cher payer que de crevé pour apparaitre en couverture de L.A.People… C’était même limite de l’arnaque. « J’ai pas dit ça… » qu’il conclut. Je haussais les épaules.

Amon aurait pu me dire plein de truc du genre qu’il était désolé de pas avoir vu ça. Mais non, il avait choisi un tout autre chemin. Celui de banalisé ce que j’avais fait. De dire que c’était bien trop courant que pour qu’il trouve ça spectaculaire. Mes mimiques de mauvaise humeur s’intensifiait autant que  la fréquence des coups de vodka que je prenais. Je protestais cherchant à faire dire à Amon la recette magique pour arriver à mes fins. Quand il me parla de sortir un album, je fronçais les sourcils m’enfonçant un peu plus dans le divan.

-Ouais… C’est ça…

J’aimerais bien… Mais pour l’instant on a quelques problèmes d’entente… En réalité c’est complètement le bordel chez The Burning Fire. Le bassiste et le claviériste ne venaient même plus à toutes les répétitions et Nathan était difficile à gérer. Même pour moi…

Je voulais pas parlé de ce foutu album. Et je l’oubliai même complètement quand Amon aborda le sujet Lighter. Il aurait tiré dans le bus et c’était bien ça qui rendait son crash bien plus exceptionnel que le mien. D’après Amon, rien n’était confirmé et la rumeur n’était qu’une rumeur. Jusqu’à ce qu’Amon la rende réelle en faisant un article dessus. Son foutu pouvoir de journaliste.

-Ah ouais… Et si je te dis que j’étais poursuivi par la mafia et que c’est pour ça que j’ai dû faire un méga excès de vitesse, ça rendra mon truc encore plus intéressant non ?

Ouais quitte à dire des conneries sur des rumeurs pas forcément vraies autant le faire pour tout le monde Amon. Pas que pour Billy Lighter et son foutu flingue. Je continuais à cracher ma frustration quant aux différences de traitement entre moi et le chanteur de The Lightening. J’étais persuadé que la cause de tout ça était uniquement Timmy et pas quelque chose que le roux avait en plus que moi. Enervé, j’avais sifflé la vodka en quelques minutes. Mais Amon n’avait pas fini de me faire fulminer. Pour lui, tout était dans la cause. Les frasques de Lighter et The Lightening venait d’une cause profonde pas de le recherche d’un Une qui, pour le Danois, n’était pas une cause profonde.

-Quoi ?!

Mon regard s’était fait plus dur. Bien plus dur. Ce qu’Amon ne savait pas c’était que la recherche de la Une n’est pas la cause. Elle est la conséquence. Ce que je voulais c’était qu’on me rende ma foutue identité.

-S’en est une. Pour moi !  

En plus son petit discours, il ne tenait pas debout. Parce que, même si les frasques de The Lightening avait une soi-disant cause profonde qui faisait triper le Danois, celles de Nathan J., elles n’avaient pas de causes profonde.

-Ce que j’ai fait est toujours mieux qu’un pêtage de câble chez MTI…

Je fis la moue et croisai les bras ne regardant plus du tout Amon qui aborda le sujet de mon garde du corps. Le nom de Luke lui était familier. Normal ! Mais vu que tu ne sais rien pas étonnant que t’es obligé de me demander. Je mis la bouteille vide sur le côté et regardais Amon d’un regard presque méprisant.

-Tu ne sais vraiment rien, en fait…


Je soupirant en faisant non de la tête jugeant clairement le journaliste. Après quelques secondes de silence je soupirais à nouveau.

-Il sort de chez MTI, tiens.

J’avais dit ça comme une évidence avant de reprendre.

-C’était le garde du corps de Cash avant d’être le mien. Il a été le garde du corps d’Izbel pendant deux jours seulement. Ça a dû mal se passer entre eux. J’ai pas tous les détails. Voilà pourquoi tu as dû en entendre parler.

On en revenait encore à The Lightening…

-Tu me payes les frais de réparation de ma Ferrari pour ces informations-là ? A moins que tu préfères payé les PVs...

Qui ne tente rien n’a rien… 

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 999
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 14 Jan - 18:04


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Howard Stone


Howard trouvait ce qu'il avait fait spectaculaire. Et sincèrement, je voulais bien le croire. Ce petit enfoiré avait pris des risques inconsidérés et même si on enlevait le fait qu'il ne s'était pas tué, il aurait pu se retrouver en taule pour le même prix. Sans compter que, certes, vu de l'intérieur de la voiture, ça avait du être impressionnant.

Et quand je lui dis que sortir un album, personnellement, m'intéresserait beaucoup plus que toutes les frasques qu'il pouvait faire, il pris un air renfrogné, me laissant penser que tout n'allait pas bien dans le meilleur des monde du côté de The Burning Fire. Et pourtant, c'était bel et bien l'image que Timmy Evans voulait donner de son groupe malgré tous les aléas des derniers temps. Il cherchait à créer un pur opposé de The Lightening, mais il fallait avouer que les deux groupes se ressemblaient plus qu'ils ne s'opposaient.

J'essayais d'expliquer à Howard pourquoi il n'avait jamais eu la Une de L.A. People, en essayant péniblement d'éviter le sujet « Timmy » qui était la véritable raison du peu de mention de The Burning Fire dans L.A. People. Mais un peu à la manière d'un enfant, le batteur avait des foutues réponses à tout ! Après tout, si j'inventais certaines choses pour The Lightening, pourquoi je ne le ferait pas pour The Burning Fire, hein ?

Je soupirai, Howard n'avait pas tort, même si à proprement parlé, je n'inventais pas. Je rendais juste les rumeurs plus importantes qu'elles ne l'étaient. Mais je ne pu retenir un petit sourire perplexe quand il me donna l'exemple d'être poursuivi par la mafia.

-J'espère que je n'aurai jamais à écrire un truc pareil sur toi. Parce que je te connais, Howard, et ce jour-là, je n'aurai rien inventé.

Entre le jeu et les femmes, Howard prenait souvent le risque de marcher sur les plate-bandes de ce genre de criminels. Je le savais très bien, moi... Et Timmy aussi et c'était aussi pour ça, en dehors de l'image qu'il voulait donner à son groupe, qu'il étouffait les frasques de Howard. Inutile de dessiner une cible sur le front du batteur...

Quant aux raisons profondes, on était pas d'accord. Pour lui, vouloir faire la Une du pire torchon de tout L.A. avait quelque chose d'une profondeur abyssale... Je m'affalai dans le fauteuil, m'éloignant un peu du batteur ce faisant...

-Si tu le dis... Mais y a mieux comme ambition, avoue... Pourquoi pas la une de Guitar&Pen ? Tu l'auras, si tu sors un album avec tes nouveaux po... Collègues... En tant que dernier membre originel, tu seras mis en avant. Tu n'as plus l'ombre de Kayden et Williams qui plane sur toi...

Restait, certes, l'autre Williams, le Williams nouveau... Sur lequel, ouais, j'avais fait un article... Je passai une main sur mon visage rien qu'à me rappeler la crise que m'avait fait Timmy à se propos.

-Ok, ok, cet article était une erreur... C'était River Moriarty que je visais. Pas de chance, le petit était avec lui...

La bonne excuse... C'était du pain béni d'avoir les deux stars dans cette histoire... et puis ça ne partait pas d'une mauvaise intention, à l'époque... J'avais voulu, étant donner que The Burning Fire nouvelle version n'avait pas encore donné de concert, promotionner le groupe à ma façon et avec ce que j'avais. Et si j'avais su, je me serais abstenu parce que Jerry The Kid a très bien fait ses preuves avec le groupe et sur scène quelques semaines après.

Je soupirai.

-T'inquiète, il y a d'autres journalistes à L.A. People qui vont s'empresser de me piquer le scoop que tu me destinait...

J'essayai alors de changer de conversation... Histoire de faire un peu moins râler mon ami qui me regardai en fronçant les sourcils et en croisant les bras avec un regard noir. Comme quoi, on me hais quand je fais des articles et quand j'en fais pas, on me hais aussi... Je lui avait donc demandé d'où venait son garde du corps, parce que je n'avais que ça comme carte en réserve.

Je regardai passer quelques fans et groupies devant nous. L'une des filles fit un clin d’œil à Howard et se dandina jusqu'à ce que le petit groupe entre dans une chambre un peu plus loin. La scène me fit sourire. Mais Howard ramena mon attention sur lui en disant que je ne savais vraiment rien. Je me redressai dans le divan et le regardai dans les yeux. J'étais un peu vexé qu'il dise que je ne savais rien quand ma réputation à L.A. disait tout le contraire.

-J'ai été malade quelques jours. Ça arrive même aux pires salopards...

Je ne mentais pas sauf que « malade » n'était pas le bon mot. J'avais plutôt été mis K.O par Lighter et mon visage en portait encore de légères marques ainsi que mes lèvres et mon arcade, à l'instar du batteur. Et comme il risquait de faire le lien, je l'anticipai direct.

-Un combat qui a mal tourné.

Comme Howard savait pour les matchs et pour le sport que je pratiquais, c'était plus que crédible. Que je me fasse bien démonter, moins... Surtout si on savait que l'autre était un petit gabarit comme Billy.

J'écoutai attentivement le récit de Howard concernant son garde du corps... Qui avait été celui d'Izbel. Là, je rigolai franchement.

-Attends ? Un garde du corps pour Izbel ? Ils ont fumé quoi ?

Je doutais vraiment que ce soit une demande du guitariste. C'était bien trop terre à terre.

Mais Howard ne comptait pas me lâcher avec son histoire de voiture. Et apparemment, il s'en était quand même moins bien sorti que je ne le croyais. Non seulement sa Ferrari était H.S mais en plus, il avait pris les P.V qui allait avec...

Je le regardai, sceptique.

-Heu... Les P.Vs ? T'as pris des P.Vs ?

Howard méritait, en général, bien plus que des P.Vs, mais il s'en sortait toujours d'une façon ou d'une autre. Parce qu'il était Howard Stone.

-Putain, vu ce que tu m'as raconté, t'as dû en prendre pour ton grade, s'ils ont été sérieux, les flics...

Et là, ça devenait intéressant pour L.A. People... Merde !

Arf mais de toute façon, il restait quand même un obstacle : Timmy.

-Le grand Howard Stone n'a plus de Ferrari et plus de permis ?

Je savais pas si je devais rire parce qu'il avait fait le con pour rien ou si je devait pleurer de ne pas pouvoir faire cet article.

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
Howard Stone


Messages : 2558
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 35
Localisation : Chez moi avec David et Kenzie

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeSam 16 Jan - 10:47


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Amon Sørensen


Je savais que Timmy était le problème. Mais Amon continuais à me dire qu’il y avait autre chose, que l’intérêt de mes frasques étaient de toute façon bien moins intéressant que celles de The Lightening. Il me faisait aussi sa petite théorie de la rumeur qui, à travers ses écrits, prenaient un sens plus réel. Mais, bordel, Amon, pourquoi tu ne fais pas ça pour moi ? Pourquoi est-ce qu’autour de mon foutu crash tu n’inventes pas une foutue histoire de mafia ? Il ne répondit pas à ma question, l’enfoiré préférant dire qu’il espérait n’avoir jamais à écrire ça sur moi. Que si un jour ça arrive, il n’aura rien n’a inventé. Je haussais les épaules prenant momentanément un air désinvolte. Ouais, certainement… Je n’étais pas poursuivi par la mafia mais je savais qu’il y avait certains endroits que je devais maintenant éviter. Ou certaines filles… Amon savait ça. Mais alors, mec, pourquoi est-ce que tu n’écris jamais rien sur moi si tu connais mon infâme réelle réputation ?

Amon continua, ceci dit, à m’emmerder royalement avec ses foutues explications. Celle qui me toucha le plus fut certainement celle qui concernait la profondeur des causes qui, chez The Lightening étaient plus profondes que le simple fait de faire une Une. Mes moues se faisaient plus marquées à mesure que la conversation avançait. Ce que ne comprenait pas Amon c’était que, pendant 6 ans, on m’avait assimilé à une soi-disant force tranquille et une stabilité qui caractérisait si bien The Burning Fire. Mais je n’étais pas comme ça. Amon détourna encore une fois les choses et me donna une ambition plus profonde : faire la Une de Guitar&Pen. Je levai les yeux au ciel alors qu’il me causa encore d’album et du fait que je pouvais me projeter facilement en avant du groupe. Je soupirais un grand coup.

-The Burning Fire a déjà fait plusieurs fois la Une de Guitar&Pen. Je vais pas avoir comme ambition quelque chose que j’ai déjà eu. Et, je n’ai peut-être plus l’ombre de Kayden et Nate mais j’en ai une autre bien plus envahissante. Et c’est en partie ta faute !

Je parlais de Jerry The Kid. Nathan qui avait fait la Une de L.A.People à plusieurs reprises. Une fois pour une crise chez MTI avec River Moriarty et, la seconde fois pour le concert qu’on avait donné au Crazy Ginger (je me rappelle que trop bien de la photo qu’avait utilisé Amon, d’ailleurs…). Evidemment, ça avait projeté le morpion au rang de star en quelques semaines et tous les fans ne parlaient plus que lui (en bien comme en mal). Amon avait, là clairement, fait une différence de traitement entre moi et le gosse. Et que le Danois ne vient pas me dire que c’est parce que les frasques de Nathan avaient une cause profonde. Là, j’allais pas le croire ! Il n’alla pas jusque-là. Il regrettait même cet article disant qu’il visait l’acteur, pas Nathan.

-Ouais… Les excuses sont faites pour s’en servir ! C’était une occasion en or pour toi que ces deux-là fasse une connerie ensemble.


Il soupirait et moi je m’enfonçais un peu plus dans le divan ne perdant pas ma figure de mauvaise humeur. Amon essayait de me remonter un peu le moral en disant qu’un autre journaliste se chargera bien d’écrire un truc sur mon crash. Je haussais les épaules.

-Il y a intérêt !


Je soupirais encore une fois. Amon changea de conversation pour me poser des questions sur mon nouveau garde du corps. Alors qu’on parlait et que je ne regardais même plus le Danois, des fans passèrent devant nous. Une fille me fis un clin d’œil et je souris brièvement pour le lui rendre son clin d’œil. Une fois cette jolie créature un peu plus loin, je repris mon air renfrogné. Amon ne savait rien et je le lui fis bien comprendre par mes paroles et par mes expressions. Il se redressa un peu. Quoi, t’es vexé ? Tant mieux. Je le regardais du coin de l’œil alors qu’il me lâcha une excuse. Monsieur avait été malade. Je tournais un peu plus la tête vers lui, levant un sourcil, l’air très sceptique. Il anticipa mes questions en parlant d’un combat qui avait mal tourné. Mon air été encore plus sceptique.

-Si c’est vraiment le cas, c’est que tu te fais vieux. Tu t’es jamais pris une branlée suffisante pour raté un jour de boulot. Enfin, tout ça explique ta sale tête…

Je pris un air entre la désinvolture et le mépris. Il avait encore des marques sur le visage mais on pouvait très clairement voir que ça datait.

Enfin bon, que ce soit vrai ou non, c’était pas une excuse pour ne rien savoir. Je lui expliquais, ensuite, d’où venait Luke Werner. Amon rigolai soupçonnant MTI de fumer. Je haussais les épaules.

-Sûrement… C’est pas des foudres de guerre chez MTI, après tout…

Enfin bon, j’avais pas tous les détails. Tout ce que je savais c’était que Luke était maintenant à moi. Et contre tous ces petits renseignement que je venais de donner à Amon, il pouvait bien me payer les dégâts de ma Ferrari ou les PVs que j’avais récoltés. Cette histoire de PVs étonnait le Danois. Je soupirais.

-Ouais j’en ai pris pour mon grade… Ces flics étaient pas des partisans des traitements de faveurs… Je suis tombé sur les mauvais… Ils m’ont foutu sur le dos tout ce qu’il était possible de me foutre sur le dos à quelques détails près. J’en ai pour des milliers de dollars à payer… J’ai même dû passer la nuit en cellule…

Plus de Ferrari, plus de permis. Exactement… Je regardais maintenant complètement Amon et soupirai encore une fois.

-Plus rien… Tu comprends pourquoi je l’avais mauvaise quand j’ai appris que t’avais filé ici. Sans permis, je suis bon pour faire gaffe à pas me faire choper quand je me déplace en voiture… Surtout que je risque de ne jamais le revoir mon permis…

Ouais c’était la merde…

-Avoue que tu l’avais senti l’accident de bus… C’est pas possible autrement… Le jour où tu décides d’aller sur la tournée, ce truc-là arrive… Tu as dû être le premier journaliste people sur les lieux te connaissant…

Je me demandais comment il faisait parfois…

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 999
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeSam 16 Jan - 14:30


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Howard Stone


Quoi que je puisse lui expliquer pour essayer de justifier mon désintérêt journalistique à son égard, Howard semblait n'accepter aucune de mes excuses. Ok, d'accord, elle étaient parfois bancale et la vraie raison restait passée sous silence. Alors que j'étais pratiquement sûr qu'il la connaissait. Cependant, il me semblait inutile de le lui avouer tout haut. Parce que ça changerait quoi, après tout ? Le résultat était le même et pour Howard, ce qui importait, c'était d'avoir sa tronche en couverture de L.A. People.

J'essayai de lui faire comprendre, et ce plus parce que je l'appréciais en tant qu'homme et en tant qu'artiste, que la une de Guitar&Pen était peut-être plus intéressante pour lui. Surtout que son groupe avait passablement muté et qu'il leur fallait presque se refaire une popularité. Mais il prétextait que ça ne l'intéressait pas d'obtenir quelque chose qu'il avait déjà eu. A lui d'utiliser des excuses bancale. Je pensais bien que c'était de Jerry The Kid qu'il avait peur. Il ne voulait probablement pas risquer de revivre ce qu'il avait vécu avec les deux autres avant... Et c'était vrai que pour le coup, c'était un peu de ma faute.

Je l'avais bien compris. Et je sentais le batteur monter dans les tours en disant que ça avait été une putain d'aubaine pour moi que River Moriarty et Nathan « Jerry » Williams décident de faire les cons chez MTI. Je lui fis signe de baisser le ton d'une main.

-Mea culpa, ok ?

Puis, je l'avais rassuré en lui disant qu'il y aurait toujours un vautour de chez L.A. People pour faire un article le concernant. Ce à quoi il répondit qu'il y avait intérêt. Je ne saisissais pas vraiment cette envie de paraître dans L.A. People qu'avait Howard. J'étais d'accord pour dire qu'une pub est une pub, bonne ou mauvaise, mais là, ça relevait de l'obsession. Et puis je n'étais vraiment pas sûr que Howard veuille cette Une pour promouvoir son groupe...

J'avais alors changé de conversation, partant sur le nouveau garde du corps du batteur. Et je fus plus que surpris d'apprendre que le Luke Werner en question avait été désigné pour s'occuper d'Izbel en premier lieu avant de se retrouver assigné à Howard. C'était tellement absurde que j'en avais éclaté de rire. Mais je n'avais pas rigolé longtemps, Howard en profitant pour me mettre un coup bas en insinuant que je ne savais rien. Normal puisque j'étais resté enfermé chez moi quelques jours pour ne pas qu'Evelyn Fallen pose trop de questions sur mes blessures que m'avait infligées son frère.

Et le batteur d'en rajouter une couche en disant que je me faisais vieux. Je baissai brièvement les yeux.

-Peut-être...

Plutôt admettre prendre de l'âge plutôt qu'avouer que je m'étais laissé faire volontairement par Lighter, que je ne m'étais pas défendu...  Surtout que j'avais fait ça non seulement parce que je me sentais coupable, mais aussi, quelque part, pour Fallen que j'estimais beaucoup.

Et, quelque part, je sentais que je méritait aussi le regard de mépris que me lançait actuellement Howard.

Sentant qu'on s'aventurait sur des sujets dangereux pour moi, j'avais recadré la conversation, l'aiguillant sur sa petite mésaventure avec les flics de L.A. qui, pour une fois, n'avaient pas daigné lui faire un traitement de faveur. Je l'écoutai attentivement. Ainsi, tous les flics de L.A. n'étaient donc pas corruptibles... Et apparemment, ils avaient réussi à trouver comment faire la leçon à Howard et avaient frappé là où ça fait mal : pas au portefeuille, mais ils lui avaient pris son permis de conduire. Il était non seulement tombé sur des gars à qui on ne la fait pas, mais en plus, ils étaient malins...

-C'était peut-être la fois de trop, Howard...

Je soupirai, j'avais peut-être une idée pour rattraper le coup et faire plaisir à Howard. Mais aussi pour éviter qu'à l'avenir, il fasse un truc encore plus grave pour avoir sa foutue Une... Je m'affalai dans le divan et regardai Howard dans les yeux, mais mains posées sur mes cuisses.

-Écoute. Je sais ce que je peux faire pour que tu n'aies pas perdu ton permis pour rien. Je n'ai qu'un coup de fil à passer à la rédaction de L.A. People et l'article de celui qui se sera occupé de ton cas sera projeté en couverture.

Tant qu'à faire, autant jouer de mon influence. Et puis, comme ce ne serait pas moi qui aurait signé ledit article, ça réglait le problème Timmy. D'autant que depuis l'accident de The Lightening, je n'avais rien à offrir comme article. Pas encore...

Je souris, ça pouvait le faire.

-Qu'est-ce que t'en dis?

Et en parlant de l'accident de The Lightening, Howard était persuadé que je l'avais senti. S'il avait été un parfait inconnu, j'aurais peut-être joué avec cette idée. Mais je respectais trop Howard pour lui faire ce coup-là. Et puis... La vérité n'en n'était pas moins intéressante.

-Non, je ne m'appelle pas Cash Izbel... Il n'y a rien de surnaturel là-dedans... C'est juste de la logique. Un chasseur doit connaître sa proie, savoir comment elle fonctionne, chose qui est très difficile avec un groupe imprévisible comme The Lightening...

J'étendis les bras pour désigner notre environnement, notre situation géographique, tout ce qui nous entourait.

-Mais as-tu seulement conscience d'où nous sommes?

© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
Howard Stone


Messages : 2558
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 35
Localisation : Chez moi avec David et Kenzie

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeDim 17 Jan - 12:38


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Amon Sørensen


Là, si Amon n’avait pas vu que je lui en voulais, c’est qu’il était aveugle. Ses articles sur Jerry The Kid avaient allumé la mèche, depuis trouver la Une de L.A.People était devenu mon obsession. Je râlais parce que rien n’était profond dans ce que faisait Nathan et pourtant il avait tout. Et le pire, c’est qu’il ne s’en rendait même pas compte, le sale petit con. Il me fit signe de baisser le ton et il avoua sa faute. Ma moue était toujours là et je haussai les épaules. D’après lui, il y avait d’autres enfoirés de journalistes qui se feront un plaisir d’écrire un article sur ce que j’avais fait. Je l’espérais, c’était la moindre des choses !

On parla de Luke et j’en avais profité pour me venger de la manière la plus basse possible en disant à Amon qu’il ne savait rien. Il me trouva encore une excuse (ce mec avait une foutue excuse à absolument tout). Le Danois avait été « malade », ou plutôt, un de ces foutus combats de boxe avait mal tourné. Jamais ça ne lui était arrivé de quoi me laisser bien sceptique et de finalement en rajouter une couche en disant qu’il devenait vieux. Il baissa les yeux acceptant la critique alors que mon regard était toujours méprisant. Prends ta retraite, Amon !

Finalement, Amon m’avait poussé à parler de ma virée en voiture à Downtown. Pour être précis, on parlait des conséquences de ça. Je me rappelais très clairement des deux flics qui ne m’avaient strictement laissé aucune chance. Pas de traitement de faveur, rien… C’était les premiers flics de L.A. qui m’avaient joué un coup pareil. J’avais vraiment pas eu de chance ce jour-là. Payer les dégâts et les PVs n’étaient pas vraiment un problème, en soi, c’était perdre mon permis qui était problématique. J’allais pas pouvoir me déplacer sans risquer une peine plus lourde… Amon disait que c’était peut-être la fois de trop, je haussai les épaules en soupirant…

-Ouais… P’tètre bien… Ou alors c’est juste pas de bol… Je serais tombé sur d’autres flics ça se serait pas passé comme ça.

Amon enchaina et je le regardais maintenant dans les yeux. Il voulait rattraper le coup et passer un coup de fil pour que l’article me concernant face la Une. Mon regard passa du désespoir à l’intérêt. Tu remontes dans mon estime, tout d’un coup, Amon. Je faisais semblant de réfléchir avec un petit air supérieur pour finalement trancher :

-Ce serait la moindre des choses, en effet !

Bordel, ça aurait été mieux si t’avais été sur place ce jour-là, Amon. Mais non, apparemment, t’avais senti venir ce foutu accident. J’étais persuadé qu’il l’avait senti. Comme s’il avait une sorte de super-pouvoir uniquement réservé aux journalistes people (ça y est… cet enfoiré de Nathan déteint sur moi…). Mais non, il disait que c’était juste logique et qu’il fallait juste connaitre The Lightening pour savoir quand ça allait merder. Je levai un sourcil. Ah ouais ? Alors il suffit de connaitre un groupe pour savoir quand ils allaient faire une frasque… Ben tu ne me connais pas Amon, sinon tu serais resté à Downtown…

Je n’eus pas le temps de réagir qu’Amon avait étendu ses bras et me questionnait sur l’endroit où on était. Je le regardais avec tout autant de scepticisme que tout à l’heure. Il faisait quoi là ? Il me montrait qu’être journaliste people était une science ? Je haussais les épaules.

-A l’Omni Majestic Hôtel de Saint-Louis…

Sa question était vaste. Il m’avait pas dit à quelle foutue échelle… Je ne voyais pas le rapport avec la conversation. Qu’est-ce que cet hôtel ou même la ville avait un foutu rapport avec sa foutue science de journaliste people…

-Qu’est-ce t’essaye de me faire comprendre là ?

Je soupirais. J’aimais pas les devinettes… C’était ennuyant les devinettes…

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Amon Sørensen
Amon Sørensen


Messages : 999
Date d'inscription : 26/02/2014
Age du personnage : 32
Localisation : On the ring.

Who Am I?
Birth place: København, Danemark
Je suis: emmerdeur, fouineur, violent, incompris.
Song: Lost Cause - BleedingHeart


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeLun 18 Jan - 16:39


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Howard Stone


Howard trouvait qu'il était mal tombé et que la peine qu'il subissait pour son comportement à Downtown ne tenait qu'à ça... A la malchance, pas à ce qu'il avait fait. Ouais... C'était Howard, quoi... Pour lui, tout ne tenait qu'à la chance ou à la malchance, tout n'était que l'équivalent de tous ces jeux auxquels il jouait son argent...  Alors, pour être sûr qu'il n'allait pas miser sur quelque chose de pire encore que cette virée en Ferrari au centre-ville, j'allais la lui offrir, sa foutue Une... Ça me coûterais rien de le faire, si ce n'était MA propre Une, vu que ce ne serait pas mon nom qui serait au bas de l'article, mais celui d'un de ces enfoirés de la rédaction sans aucun talent, aucun flair, aucun charisme.

Howard accepta le deal et je me détendis un peu. Bon, il allait arrêter de râler maintenant ? Et surtout, il allait arrêter de frôler la mort u la taule pour un bout de papier à la con ?

-Ok, je ferai ça.

J'évitai les discours moralisateurs du genre : « mais arrête les conneries maintenant ». Parce que je savais pertinemment que ça n'aurait que l'effet inverse. Ce qu'on interdit à Howard, ce qu'on lui déconseille, il fallait absolument qu'il le fasse. C'était aussi compulsif que le mensonge, chez lui.

Quant à ses interrogations sur un possible sixième sens de journaliste people. C'était un mythe qui me plaisait bien et que j'essayerais peut-être bien d'installer à mon retour à L.A. Après tout, ce genre de truc marchait pour le guitariste de The Lightening, non ? Alors pourquoi pas pour moi ? Ok, j'avais moins de charisme et aucun talent, comme à peu près tous les journalistes de L.A. People. Mais la manipulation, je connais.

Bref, j'essayai de faire deviner ce qui m'avait poussé à venir ici, maintenant. Mais Howard était un mec très terre à terre. Il aimait sa batterie, jouer, boire, baiser à gauche et à droite et son monde n'était pas hyper compliqué. On en revenait encore une fois à la profondeur des choses. Howard, lui, s'obstinait à rester en surface alors que la réponse à sa question résidait dans l'air même que nous étions en train de respirer.

Je souriais, secouant la tête, montrant que j'étais aussi déçu qu'amusé par son incapacité à ouvrir les yeux. A se demander comment il arrivait à s'entendre avec Izbel, ce qui était pourtant le cas.

-Ce que j'essaye de te faire comprendre ? C'est pourtant très simple, Howard.

Je me rapprochai du batteur et pris de nouveau le ton du secret. Un ton intense, parce que c'était vrai que tout ça me faisait réellement triper...

Mes mains agrémentaient mon discours...

-On est là où tout a commencé, dans le Midwest. Tout ce qui fait The Lightening ou presque a été déterminé par cet endroit, par les gens qui y vivent, par leur mentalité. Il est le monstre que Lighter a fui. Il en a une trouille bleue encore aujourd'hui, tu veux une preuve ?

Je souris, sarcastique.

-Ta preuve est en première page du dernier L.A. People.

Mon regard plongea dans celui de Howard Stone.

-Et quelque chose me dit que c'est pas fini.

Et ça, c'était du sixième sens.


© Billy Lighter



I'm a nightmare, a disaster, That's what they always said ©️ Simple Plan
Revenir en haut Aller en bas
Howard Stone
Howard Stone


Messages : 2558
Date d'inscription : 25/11/2015
Age du personnage : 35
Localisation : Chez moi avec David et Kenzie

Who Am I?
Birth place: L'Eastside de L.A.
Je suis: un menteur, il parait...
Song: It's My Life - Bon Jovi


The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitimeJeu 21 Jan - 15:19


The Little Boy That Santa Claus Forgot...

ft. Amon Sørensen


Tout compte fait, venir à Saint-Louis avait eu plus qu’un avantage. Après avoir retrouvé progressivement sur fun, j’étais tombé sur ce foutu Amon qui allait finalement faire tout son possible pour que l’article qui parlera de mon crash fasse la Une du prochain L.A.People. Mon petit air supérieur fut complété d’un petit sourire satisfait. Bordel, qu’est-ce qu’il fallait pas faire pour avoir ce qu’on veut. Frustrant quand on sait que certaines stars n’ont même pas besoin de bouger un orteil pour faire la Une parfois…

Ça étant réglé, je me posais quand même une question : comment Amon avait-il fait pour arriver ici presque en même temps qu’est arrivé l’accident de bus de The Lightening ? J’étais persuadé qu’il avait un foutu pouvoir ou quelque chose comme ça. C’était pas possible autrement. Le Danois essayais de me faire gober qu’il y avait un logique à tout, dont à The Lightening mais j’étais pas totalement convaincu… Soit Amon avait un pouvoir, soit il avait eu du bol. Et comme les super-pouvoirs ça n’existe pas (quoi qu’en dise Nathan), je supposais qu’il avait juste eu de la chance de se trouver au bon endroit au bon moment (enfin, pas vraiment vu que le bon endroit où il devait être c’était Downtown…).

Enfin bon, Amon me posa une question dont la réponse était évidente (ou pas, vu qu’il ne m’avait pas précisé l’échelle, ce con). Mais je voyais pas du tout où le Danois voulait en venir avec ses grands gestes et ses intonations mystérieuses. L’air déçu et amusé d’Amon à ma réponse me fit soupirer. Bordel, mais où ce mec voulait en venir ? Il avait quoi de si important l’endroit où on était ? C’était jamais qu’une foutue ville comme un autre… Il disait que ce qu’il voulait me faire comprendre était pourtant très simple. Je levai un sourcil. Ah ouais ? Ben explique si c’est si simple. Le Danois se rapprocha de moi et repris son ton bas comme si on était dans une foutue confidence. Amon mettait tout en scène, je ne sais pas pour quelle raison. Il venait de recevoir la grâce divine ou quoi ? A moins qu’il ait gouté à la came d’Izbel… Ouais, la came c’était plus crédible…

Je rapprochais ma tête de l’oreille d’Amon fronçant un peu les sourcils pour bien l’entendre. Il parla du Midwest qui, dans la bouche d’Amon, était un monstre dont Lighter avait peur. Que les gens d’ici et leur mentalité avait déterminé The Lightening. Bordel, c’était comme si j’avais peur de l’Eastside… Lighter était vraiment cinglé… Amon avait même une foutue preuve de tout ce qu’il avançait et cette foutue preuve était l’accident de car. Et le journaliste rajouta que tout ça n’était pas fini. Je m’écartais un peu d’Amon pour le regarder d’un air à la fois sceptique et intéressé. Il croyait tout ce qu’il disait, ça se voyait.

-Ah ouais ?


Je n’étais pas totalement convaincu. Mais j’attendais de voir.

-On verra si ton flair à raison ou si t’as trop fumé.

Un petit sourire sarcastique s’afficha sur mon visage. Tous ces trucs mystiques auxquels Amon semblait croire me donnait envie de revenir sur terre et de faire une seule chose :

-Bon… C’est bien tout ça mais on va se boire un verre ?

Cash, Lighter, le Midwest. Tout ça n’aura un sens pour moi que quand ce sera vraiment l’apocalypse.

© Billy Lighter



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] Empty
MessageSujet: Re: The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]   The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

The Little Boy That Santa Claus Forgot... [PV Howard][TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: L.A Rocks :: Tournées :: Tournée The Lightening/Roadtramp 1981/1982-